Le Journal. Cegid Public. Aux quatre coins de l Hexagone les édiles ont une idée. La GRC : un défi COLLECTIVITÉ 2.0. n 1 / JUILLET 2012 SECTEUR PUBLIC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Journal. Cegid Public. Aux quatre coins de l Hexagone les édiles ont une idée. La GRC : un défi COLLECTIVITÉ 2.0. n 1 / JUILLET 2012 SECTEUR PUBLIC"

Transcription

1 SECTEUR PUBLIC n 1 / JUILLET 2012 Le Journal Cegid Public COLLECTIVITÉ 2.0 Cegid Public est une marque jeune, créée en juin 2011, pour laquelle nous souhaitons valoriser les différentes communautés de clients qui la représentent. Nous avons souhaité donner un contenu singulier à l expression de cette marque en créant ce journal. Mairies, Communautés de Communes, Centres de Gestion, Syndicats et Relais, Départements, Régions, SDIS, Etablissements Publics, vous faites face chaque jour à de nombreux enjeux : suivre les évolutions réglementaires, engager la mutualisation, s adapter aux nouveaux usagers et modes de communication liés aux nouvelles technologies et au besoin de mobilité. Vous réinventez le service public de demain. Nous avons imaginé ce journal de proximité, témoin de notre engagement à vos côtés. Les articles traitent de la fonction publique dans un contexte d innovation en privilégiant les témoignages et expériences concrètes. Dans ce premier numéro nous avons pris le parti d explorer la relation citoyen du futur, un sujet au cœur de vos préoccupations puisqu il faut en temps réel faire évoluer ce service avec les attendus des usagers et les technologies de l internet. Nous proposons également un focus sur le Cloud Computing dont les applications toujours plus nombreuses vous rendent de précieux services dès aujourd hui. Plongez et découvrez avec nous l univers de l innovation du secteur public. Que ces expériences vous inspirent pour votre organisation et je vous donne rendez-vous dans quelques mois pour le deuxième numéro. Hélène Barrios Directrice Générale de Cegid Public Dossier : La relation citoyen du futur La GRC : un défi à l organisation Dans les directions informatiques des collectivités, l avis est unanime. Remettre à plat l organisation et les procédures de travail est le plus gros chantier dans un projet de Gestion de la Relation Citoyen (GRC). La question informatique se réglant souvent en quelques semaines. Aux quatre coins de l Hexagone les édiles ont une idée en tête : lancer un projet qui facilite le quotidien de leurs administrés et de leurs électeurs. De Pessac au Havre, en passant par les six communes membres du Syndicat Intercommunal des Technologies de l Information pour les Villes (SITIV)(1) près de Lyon, ce projet a un nom : la Gestion de la Relation Citoyen ou GRC (voir définition page 2). «à l automne 2009, les élus nous ont fait une triple demande, se souvient Pierre Lormeau, le responsable du service accueil de la mairie de Pessac ( habitants) en Gironde, nous devions mettre sur pied un projet qui rénove la relation à l usager, rende les démarches administratives compatibles avec le temps libre de nos administrés et instaure une régie unique pour toutes les prestations relevant de la famille de 0 à 25 ans». La direction informatique et les directions des services de la ville s attèlent au projet. En mars 2011, soit dix huit mois plus tard, le guichet unique (accueil physique, mail, téléphone, courrier) et le portail qui le prolonge sur le Web voient le jour. Les 6500 familles inscrites sur le portail peuvent gérer à distance, et ce 24h/24, toutes leurs demandes relevant de la famille (école, centre de loisirs, restauration et transport scolaires, petite enfance ). Un an après l ouverture du portail au public, 37% des démarches initiées par les habitants de Pessac intéressant la famille l ont été en ligne.

2 ssier : La relation citoyen du futur Dossier : La re «Avant le portail, les contacts par mails étaient exceptionnels, aujourd hui c est le mode de relation dominant avec les appels téléphoniques ; les courriers papier ont quasiment disparu», se félicite Pierre Lormeau. Un résultat encourageant pour une première année de fonctionnement, mais surtout générant immédiatement des économies. Rappelons qu envoyer un mail coûte 0,02 centime environ à une collectivité, qu un SMS lui coûte 0,08 centime et un courrier papier 0,39! Ce joli succès récompense un intense travail préparatoire. Mais attention : la vision politique ne suffit pas à mener à bien un tel chantier car le risque avec la GRC, est de voir seulement des demandes des citoyens et nous avons entièrement réaménagé le hall de l hôtel de ville pour y loger le guichet». Sentiment partagé par Olivier Blanchet, le responsable du projet GRC au SITIV et Catherine Duboeuf, le directeur des usages des systèmes d informations. «Un projet de GRC, c est 80% d organisation, estiment-ils, si l organisation n est pas calée avant, c est un coup d épée dans l eau. Avec le risque, que personne n utilise la solution au final». L autre difficulté d un projet de GRC, ce sont ses ramifications multiples. Ainsi, après avoir opéré les changements décrits plus haut, les responsables de la mairie girondine ont finit par casser l organigramme des services, avec au bout la création d une Direction dédiée à l accueil à compétence transversale ; une révolution dans des collectivités traditionnellement organisées en services qui sont parfois autant de silos! Cheminement et conclusion identiques au Havre. Quatre ans après avoir ouvert son guichet unique pour recevoir les démarches des citoyens (état civil, famille, voirie ), la sous-préfecture de Seine-Maritime s est dotée le 1er juin 2011 d une Direction de la Modernisation des Relations Usagers forte de 110 agents. L intérêt? La pratique de l accueil est enfin harmonisée puisque tous les points de contacts avec les administrés (hôtel de ville, mairies annexes, maisons de quartier, centre d appels) lui sont désormais rattachés, alors qu ils dépendaient auparavant de services différents. Un progrès qui va dans le sens du service public Notes : (1) le SITIV est le syndicat qui gère l informatique (applications, serveurs, et réseaux) des communes de Givors, Grigny, Pierre Bénite, Rive de Gier, Vaulx-en-Velin, Vénissieux. sa dimension technique et de sous-est mer ses répercussions sur la vie de la collectivité, de ses agents à ses administrés. Pour avoir négligé ce point, des villes, départements et régions se sont enlisés. «La réussite du guichet unique passait par une réorganisation complète du travail en mairie, explique Sophie Landrodie, la chef de projet informatique de la ville de Pessac, avant de poursuivre, nous avons cherché à simplifier et parfois réécrit les procédures de traitement Qu est-ce que la GRC? La GRC simplifie et fluidifie les relations entre les collectivités locales et les citoyens. Concrètement, cela passe presque toujours par la dématérialisation des documents administratifs. Un portail Internet, accessible 24h/24, servant de boîte de dialogue entre les administrés et la collectivité. La GRC vient du secteur privé. C est la transposition dans le monde des collectivités, des solutions de Customer Relationship Management (CRM) auxquelles les entreprises recourent depuis près de 20 ans pour mieux connaître et fidéliser leurs clients. FOCUS / Focus Une GRC pour Budget du chantier de GRC de la ville de Pessac, hab. (Gironde) 1 Investissements informatiques ( ) : achats du logiciel de GRC et du logiciel de gestion de flux, développement des interfaces entre le portail Web et les logiciels métier. 2 Investissement humain (8000 ) - formation des agents aux nouveaux logiciels (8 000 ). - coaching de l équipe d accueil (gratuit). Il a été assuré par un psychologue professionnel dans le cadre de son stage de diplôme universitaire. Dépenses de fonctionnement (10500 /an) : Location de bande passante. La ville a besoin d un débit garanti et permanent à l Internet d une capacité de 10 méga symétriques. 02

3 lation citoyen du futur Dossier : La relation citoy ENTRETIEN : Pierre-Alain Millet Président du SITIV (1) et adjoint au maire de Vénissieux en charge de l environnement, de l énergie et du développement durable. «Une question posée en ligne par un habitant sur la collecte des ordures ( ) a toutes les chances d intéresser d autres usagers.» Cegid Public : Qu est-ce qui a décidé les 6 communes de Givors, Grigny, Pierre-Bénite, Rive-de-Gier, Vaulx-en-Velin et Vénissieux, dont le SITIV est l émanation, à se lancer dans la Gestion de la Relation Citoyen (GRC)? Pierre-Alain Millet : «La GRC ne nous est pas tombée dessus d un coup en 2010 quand nous avons officiellement ouvert le chantier. Depuis quelques années déjà, des communes du SITIV avaient développé chacune dans leur coin des applications numériques autour d un compte familles, du paiement de la cantine par Internet ou d un portail pour enregistrer et suivre les questions posées par les habitants dans les conseils de quartier. C était de la GRC avant l heure! Mais il manquait encore une réflexion d ensemble et une coordination. En parallèle, à partir de , la communauté de communes du Grand Lyon, à laquelle appartiennent 5 des 6 communes du SITIV, a développé Greco, un portail pour permettre aux citoyens de déposer leurs réclamations et de les suivre. Cela nous a convaincu de nous lancer également, car la question que nous sous sommes alors posée était la suivante : comment les demandes que les citoyens vont déposer sur le portail du Grand Lyon vont nous arriver quand elles nous concerneront? Nous ne pouvions plus attendre ; il nous fallait construire notre outil. Et c est ce que nous sommes en train de faire.» Cegid Public : Quels sont, selon vous, les enjeux politiques soulevés par la GRC? Pierre-Alain Millet : «J en vois au moins deux. Il faut d abord se souvenir que la ville numérique s appuie sur une ville physique bien réelle avec ses contrastes. A commencer par la fracture numérique qui est une réalité, nous le constatons tous les jours. Dans le quartier des Minguettes par exemple, certains parents n ont pas d adresse et peu ou pas de pratique du numérique, alors que leurs enfants sont surnumérisés! Quand on se lance dans la GRC, il faut donc veiller à ne pas favoriser les citoyens «branchés» au détriment de ceux qui ne le sont pas. Le second enjeu est lié à ce que je nommerais les interactions entre la ville physique et la ville numérique. L informatique a parfois tendance à nous faire croire que tout est simple, qu il suffit de poser une question en ligne pour avoir une réponse. Or, il faut encore et toujours des hommes derrière les écrans pour y répondre. Avec tous les risques d erreurs que cela suppose, exactement comme dans le monde physique. J ajouterai qu en ligne la tentation est grande de répondre très vite, à chaud, aux demandes des citoyens parce que le numérique le permet. Mais on court alors le risque de répondre à côté ou de manière incomplète.» Cegid Public : Les collectivités locales en France sont-elles mûres aujourd hui pour la GRC? Pierre-Alain Millet : «La GRC est un outil formidable qui fluidifie le traitement des demandes des citoyens. Mais attention à ne pas classer les collectivités en deux catégories : celles qui ont une GRC et sont donc modernes et celles qui n en ont pas et qui seraient à la traîne. Ce serait une grave erreur! Certaines villes peuvent avoir choisi de développer en priorité d autres outils de dialogue avec leurs citoyens comme des conseils de quartiers. N oubliez jamais qu une collectivité est un ensemble de citoyens. Une question posée en ligne par un habitant sur la collecte des ordures ou l éclairage public a toutes les chances d intéresser d autres usagers. Et si une collectivité doit répondre vite aux citoyens, elle doit aussi faire en sorte que ses réponses enrichissent la connaissance collective. Les outils numériques sont là pour l y aider.» Notes : (1) le SITIV est le syndicat qui gère l informatique (applications, serveurs, et réseaux) des communes de Givors, Grigny, Pierre Bénite, Rive de Gier, Vaulx-en-Velin, Vénissieux. 5 conseils pour réussir son projet : S assurer du soutien des élus et du directeur général des services. Impliquer dès le départ tous les services dans le projet même si la GRC est déployée métier par métier (famille, état civil, voirie ), pour éviter l effet Big Bang. Nommer des sponsors du projet afin qu ils diffusent la culture de la GRC en interne. Visiter d autres collectivités déjà équipées pour apprendre de leur expérience. Créer des instruments d observation (reporting, tableaux de bord) pour suivre les réactions de l outil de GRC une fois mis en service, et détecter les éventuels ajustements à opérer. 03

4 NDANCE TENDANCE TENDANCE TENDANCE TENDANCE En 2012, l informatique évolue dans les nuages Cloud. Le terme est anglais et veut dire nuage. Mais pourquoi parle-t-on ces dernières années de mettre l informatique dans un nuage? Le Cloud Computing est en fait la délocalisation sur des serveurs informatiques distants des données et des processus traditionnellement présents sur un ordinateur ou sur un serveur local, physiquement accessible. Ces ressources informatiques et ces applications regroupées au même endroit vont pouvoir être partagées rapidement et à la demande, grâce à un accès via Internet. Bien que des modèles hybrides existent, on distingue principalement deux types de Cloud. En version privée, une organisation décide de se doter de serveurs suffisamment importants pour accueillir les fonctionnalités informatiques de son choix. Elle est la seule à y avoir accès, mais doit également en assurer la gestion et l entretien. L investissement de départ est conséquent mais permet de garder un contrôle absolu sur son nuage. À l inverse, dans le cas du Cloud public, un prestataire prend en charge l infrastructure. «L idée est de décharger le service informatique des besognes rébarbatives et sans valeur ajoutée, comme la maintenance» explique Pierre Pintaric, directeur R&D au SICTIAM, syndicat informatique qui offre ce service au secteur public. D après lui, le Cloud est une simple évolution : «L hébergement d un site web et l utilisation d une boite , sont déjà du Cloud! Mais ce fonctionnement peut aussi concerner la gestion du courrier ou celle de la relation citoyen». Privé ou public, le Cloud fait son chemin en France Signe que le concept fait florès, les collectivités, villes comme conseils généraux, choisissent de plus en plus de passer le cap. «Aujourd hui, Nîmes est entièrement dans le nuage», confirme Olivier Bailly, Directeur des Systèmes d Information de la ville qui connait bien le Cloud, pour s y être frotté dès sa prise de fonction en A l époque, Nîmes fait un audit de ses besoins pour faire face au vieillissement de ses infrastructures informatiques. Le choix se porte sur un Cloud privé et après 2 ans de retour d expériences, Olivier Bailly ne le regrette pas : «Nous ne sommes pas une collectivité très riche : le Cloud nous a permis de gagner en efficience. En additionnant coûts d investissement et d utilisation, le jeu en vaut la chandelle». L aspect économique aide à se faire au changement. «Nous avons pu doubler notre parc de PC, grâce à des clients légers*, qui contrairement aux ordinateurs traditionnels ne tombent jamais en panne» illustre Olivier Bailly. Cette qualité de service s étend aux petites mairies avoisinantes. La DSI de Nîmes, mutualisée avec celle de la Communauté d Agglomération Nîmes Métropole ( habitants) a offert aux communes qui le désiraient de prendre en charge leur système d information dans son Cloud. Plusieurs ont répondu favorablement. Une meilleure sécurité des données Pionnière en la matière (la ville a été la première à passer sa vidéosurveillance sur le Cloud), Nîmes n est pas un exemple isolé. En juin 2011, le Conseil Général de Saône et Loire lance le site Open Data 71 qui permet le libre-accès des citoyens aux données utilisées par la collectivité. «Ce portail répond à un enjeu démocratique : les contribuables doivent savoir où va leur argent, tout en bénéficiant de plus de services» résume Pierre-Paul Pénillard, directeur du projet. Pour soutenir l expérience, le Cloud public s impose alors naturellement : «Il a cet avantage d être souple et évolutif : vous achetez un service, vous décidez quand vous arrêtez». Au même titre que la simplicité de déploiement, c est la possibilité d adapter les capacités de stockage et de transfert selon les besoins de la collectivité qui est appréciée par le directeur du projet OpenData 71. «Cela donne une visibilité très détaillée en terme de ressources et d évolutions possibles» explique-t-il. Reste la question de la sécurité des données, un sujet de préoccupation fréquent pour les collectivités. Pierre-Paul Pénillard invite à la lucidité : pour lui, la majorité des collectivités n ont pas avec leurs infrastructures actuelles un niveau de protection aussi satisfaisant que celui qu elles pourraient trouver dans le Cloud. *Un client léger est un ordinateur minimaliste (sans disque dur par exemple). Il dépend du serveur auquel il est connecté pour ses processus et applications. FOCUS / Focus Trois conseils pour réussir son entrée dans le Cloud 1 Définir précisément ses besoins en termes de stockage, de disponibilité ou de sécurité et mettre le Cloud sur un pied d égalité avec les autres possibilités lors de la rénovation de son système d information. (Pierre- Paul Penillard, directeur du projet Open Data 71). 2 Se préoccuper de l architecture et des moyens de sauvegarde plutôt que des capacités des serveurs et surtout prendre le temps nécessaire pour bien choisir son intégrateur. (Olivier Bailly, DSI Nîmes Métropole). 3 Réfléchir en termes de fonctionnalités et de services ; le Cloud n est qu un mode d accès à des capacités informatiques, pas une finalité en soi. (Pierre Pintaric, Directeur R&D et Internet du SICTIAM). 04

5 TENDANCE TENDANCE TENDANCE TENDANCE TENDANC 3 QUESTIONS À : Jean-Marc Peyrical Avocat de droit public et Président de l Association Pour l Achat dans les Services Publics (APASP). «Si des responsables de collectivités sont à l aise sur le sujet du Cloud, je constate que beaucoup sont perdus.» Cegid Public : Quelle vision le secteur public a-t-il du marché du Cloud? Jean-Marc Peyrical : La commande publique française est éclatée, avec des milliers de structures locales et nationales. Si des responsables de collectivités sont à l aise sur le sujet du Cloud, je constate que beaucoup sont perdus. Il y a un manque de pédagogie flagrant. Pourtant, les collectivités sont intéressées par des prestations informatiques clés en main, qui répondent à leurs besoins de sécurisation, de souplesse et de transparence. Il faut donc les rassurer sur les sujets importants, comme la sécurité des transactions et de leurs données informatiques. Cegid Public : Les collectivités et les fournisseurs de Cloud sont-ils sur la même longueur d onde? Jean-Marc Peyrical : Le choc des cultures est un problème. Les collectivités publiques et les entreprises se connaissent peu. Ce n est pas nouveau, j ai déjà vécu ce décalage entre offre et demande sur d autres sujets, comme les assurances. Il est nécessaire que les entreprises communiquent avec des colloques et que les collectivités se fassent accompagner par des experts. Enfin, il faut absolument que les fournisseurs et les acheteurs publics travaillent conjointement à la réalisation de guides qui expliquent le Cloud et donnent des exemples de cahier des charges et de procédures à mettre en œuvre. Le volet juridique ne doit pas être négligé! «Le Cloud ne déroge pas aux règles valables pour d autres marchés, comme celui des assurances.» Cegid Public : Quels conseils donneriez-vous à une collectivité intéressée par le Cloud? Jean-Marc Peyrical : Je préconise deux étapes : d abord, «faire son marché» et se renseigner dans des salons sur ce qui existe. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se faire conseiller par des spécialistes : c est le meilleur moyen d identifier de façon réaliste ses besoins. Il vaut mieux investir dans cet accompagnement dès le départ, qu avoir un projet bancal qui coûtera beaucoup plus au moment de sa réalisation. L informatique ne déroge pas aux règles valables sur d autres marchés: la mauvaise préparation fait toujours la mauvaise exécution. Il n y a donc pas de défiance particulière à avoir sur un projet Cloud, tant que l on est méthodique. Les collectivités doivent s inspirer des exemples qui existent déjà. IaaS, PaaS, SaaS : les 3 états du Cloud Quand il est question de Cloud, trois termes ne sont jamais loin : IaaS, PaaS, SaaS. Il s agit des 3 degrés de service qu il est possible d avoir dans le nuage. Dans le premier cas, Infrastructure as a Service, le fournisseur Cloud s occupe uniquement du matériel serveur (dont stockage et maintenance réseau). Avec la Platform as a Service, le fournisseur s occupe de tout sauf des applications de son client. Enfin, la totalité du service, application comprise, est fournie dans le Software as a Service, qui remplace le traditionnel achat de licence logicielle par un abonnement. Et chez nos voisins européens? Si l Etat français souhaite régler les difficultés règlementaires de localisation à l étranger des données dans le Cloud en créant un Cloud Souverain alias projet Andromède, nos voisins européens ne sont pas en reste d initiatives. Outre-manche, le gouvernement a lancé en février dernier son G-Cloud app store, un catalogue en ligne des offres Cloud permettant aux collectivités de consulter les formules des fournisseurs, selon leurs sujets de prédilection. Le secteur public italien pour sa part bénéficie de la publication d un guide sur les usages, les solutions et les contrats Cloud. Ce vade-mecum construit par une autorité publique nationale, propose aux collectivités des scénarii types pour réussir son entrée dans le nuage. 05

6 Il parle de son métier Secrétaire Général de Mairie Yann Richard - Plouharnel (56) Chaque commune dispose d un Secrétaire Général de Mairie. Difficile de résumer en un mot son activité. «C est un des agents les plus atypiques de la fonction publique» explique Yann Richard, co-président du Syndicat National des Secrétaires de Mairie (SNSM), qui exerce lui-même cette profession depuis A l époque, le nombre de sujets à traiter était déjà aussi varié qu aujourd hui. Gestion du personnel, finances, urbanisme : il faut des réponses pour tous les aspects de la vie de la commune. «Impossible d être cantonné sur un même sujet pendant une demi-journée» fait remarquer Yann Richard, «l adaptation est obligatoire, car nous sommes à l interface de deux mondes». Entre usagers et élus en effet, le champ de compétences demandé est très étendu, de l application des lois et décrets, jusqu aux considérations quotidiennes des citoyens. Ce papillonnement peut être un handicap alors que les membres de la profession se sentent de plus en plus esseulés. «Il y a 10 ans, nous pouvions téléphoner aux services préfectoraux pour avoir des réponses rapides Aujourd hui, ils sont débordés» fait remarquer le co-président du SNSM. Son syndicat a d ailleurs été créé dans l optique de fédérer un réseau qui transmet chaque jour des informations utiles. A 44 ans, Yann Richard a aussi vu l arrivée des nouvelles technologies dans la profession. «Je me souviens de la comptabilité faite à la machine à écrire avec l informatique, tout s est accéléré. Heureusement, car nous devons instruire de plus en plus de dossiers en solitaire». Cette solitude a été l un des thèmes centraux du congrès annuel du SNSM* : «La souffrance au travail, stress ou émulation?». Yann Richard insiste sur l influence du relationnel sur cette question (l arrivée d un nouvel élu à la tête d une commune est une source de stress majeure). Il admet toutefois avoir appris à gérer cette pression dans sa mairie de Plouharnel (Golfe du Morbihan) : «Le meilleur conseil à donner, c est d être très pragmatique : parer au plus urgent, point après point, pour rester serein». *18 et 19 mai à Vogüé en Ardèche Simplifiez vos relations avec La CNIL La Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Ses missions : Autorité administrative indépendante, elle veille à la protection des données personnelles qu elles soient gérées par une collectivité, une association ou une entreprise. Elle possède un pouvoir de contrôle et de sanction. Les obligations des collectivités envers la CNIL : Effectuer des formalités préalables pour chaque fichier gérant des données personnelles. Garantir la sécurité de ces données. Veiller à la bonne information des administrés et au respect de leur droit d accès, de rectification et d opposition. Comment accélérer le traitement de vos demandes : 1) Passez aux normes simplifiées : Bon nombre des demandes d autorisation de traitements informatiques font l objet de formalités ou normes simplifiées (voir liste sur le site de la CNIL). Pour en bénéficier, la collectivité doit s engager à respecter le cadre défini par la CNIL. Cette formalité à remplir en ligne ne prend que quelques minutes. 2) Dotez-vous d un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) Son rôle : créé en 2004, le CIL veille à la conformité avec la loi, des traitements informatiques effectués par l organisme auquel il appartient. Plus de organismes en France dont environ 400 collectivités ont choisi d avoir un CIL. Son intérêt : il s adresse à un service dédié de 6 personnes à la CNIL qui traite ses demandes vite et de façon personnalisée. Avoir un CIL, dispense aussi des formalités relatives aux traitements relevant de la déclaration normale. Son avenir : un projet de règlement européen envisage de rendre les CIL obligatoires dans le secteur public, les entreprises de plus de 250 salariés et les organismes ayant la gestion de fichiers et la surveillance pour activité principale. S il est voté en l état, ce règlement n entrera pas en vigueur avant 3 ans. Fiche d identité Création : le 6 janvier 1978 par la loi (modifiée en 2004) Présidente : Isabelle Falque-Pierrotin Composition : 17 commissaires (parlementaires, membres du Conseil Economique et Social représentants des hautes juridictions, personnalités qualifiées). Adresse : 8, rue Vivienne, PARIS Téléphone : Site internet : 06

7 Un client, une solution LA VILLE DE Changé accélère la gestion de ses payes Cette commune boucle les payes de ses agents en une journée au lieu d une semaine, grâce à une nouvelle solution informatique qui limite les opérations de saisie et réduit la circulation du papier. C est une première et elle a pour cadre la Mayenne. Depuis le mois de janvier, Christelle Bourbon, adjointe administrative de la mairie de Changé près de Laval, établit les payes des 80 agents municipaux en une journée au lieu d une bonne semaine. Par quel prodige? Elle transmet seulement à son centre de gestion (1) les variables du salaire (heures supplémentaires, primes, repas ), là où auparavant elle devait lui envoyer des fiches de paye complètes. Autre progrès, la transmission des informations se fait maintenant directement grâce à une solution développée par Cegid Public (voir encadré), ce qui supprime les envois de papier ou de fichiers Excel. Concrètement, Christelle Bourbon entre simplement les données sur un espace en ligne sécurisé où le profil de paye de chaque agent est déjà créé (salaire de base, cotisations ). virements se déroule désormais de façon intégrée, sans rupture de charge. Limiter les doubles saisies et supprimer le papier Cette nouvelle solution qui demande encore quelques réglages l ergonomie des masques de saisie va être améliorée est l un des modules d un outil numérique plus vaste. Baptisé Carrus, ce portail permet aux 330 collectivités qui y sont affiliées en Mayenne, de mettre à disposition du centre de gestion les informations relatives à la carrière de leurs 4400 agents (promotion, mutation, évolution de la situation de famille, maladie ). Là encore, comme pour la paye, le but est de limiter les doubles saisies et de supprimer le papier. Ce dernier objectif est pour l instant hors d atteinte puisque le centre de gestion est tenu par statut de conserver une version physique du dossier de chaque agent! «Nous continuons de recevoir une cinquantaine de documents papier par jour que nous devons trier et classer», confirme à regret Arnaud Garel. La transition vers le tout dématérialisé est en marche, mais elle prend un peu de temps (1) Le centre de gestion gère la carrière des agents pour le compte des collectivités locales adhérentes. Il organise les concours et examens professionnels, la protection sociale, il encadre la médecine du travail ainsi qu un service de travail temporaire. La Solution C est aussi un énorme gain de temps pour le centre de gestion. Il n a plus à ressaisir les données! «Quand le système sera tout à fait opérationnel, il nous faudra une journée et demie pour établir et vérifier les 80 bulletins, contre 2 à 3 jours avec l ancien outil», explique Arnaud Garel, le directeur du centre de gestion de la Mayenne. Second avantage, ce nouveau dispositif limite les risques d erreurs puisque les données sont saisies une fois pour toutes en début de chaine. L ensemble du processus de la paye jusqu à l émission des Nom : portail Carrus Mise sur le marché : septembre 2010 Fonctionnalités : Suivi de la carrière des agents (promotion, mutations ) Traitement de la paie Prise en compte des absences et arrêts de travail Gestion des congés Tenue des compteurs de formation Mode de mise à disposition : On Premise ou SaaS Configuration requise : un navigateur internet (IE, Mozilla) Support technique : le portail s appuie sur le back-office Carrus Délai de mise en service : 2 mois Contact : Myriam Deschamps

8 Tribune C est dit! La télémédecine enfin sur les rails? La désertification médicale menace nos territoires car l égalité d accès aux soins n est plus garantie dans nombre de communes rurales. Pourtant, la loi «Hôpital, patients, santé et territoires» (HPST) du 21 juillet 2009, favorise la mise en place de la télémédecine. Le décret n du 19 octobre 2010 la définit comme une «forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l information et de la communication». Le décret no du 27 février 2012 quant à lui, liste les actions, structures et expérimentations pouvant être soutenues financièrement par le fonds d intervention régional des agences régionales de santé. Les outils techniques de la télémédecine sont au point, mais le déficit des comptes sociaux freine leur déploiement. Pourtant, il ne fait aucun doute que leur pertinence plaidera pour leur généralisation à terme, comme cela a été le cas au Canada. En effet, la télémédecine reste la promesse d une meilleure distribution de l offre de soins et l espoir d une fin de l isolement pour des populations et des praticiens. Par Francis Kuhn, Président du Club ACTU (Club utilisateurs Cegid Public) «Après l ouverture de son portail Open Data en 2011, la Communauté Urbaine de Toulouse lance un concours doté à destination des entreprises et particuliers. Les participants ont l été pour proposer un projet de développement économique autour de l Open Data» Erwane Monthubert, conseiller délégué en charge des TIC à la communauté urbaine du Grand Toulouse, lors de la conférence «Ville du Futur, territoire d expérimentation» organisée par La Mêlée Numérique, le 25 avril. Apprenez-en plus sur l Open Data dans notre prochain numéro! En bref... Cegid a son Programme Education Cegid Education forme les étudiants aux Progiciels de Gestion Intégrés (PGI) qu ils vont immanquablement retrouver dans leur vie active. Cegid met donc à disposition ces progiciels pour les cursus éducatifs des universités, grandes écoles et autres établissements scolaires. Cette aide à la prise en main des outils professionnels est au cœur de l accompagnement du monde de l éducation par Cegid depuis Info pratique L actu du Club ACTU Le Club utilisateurs ou Club ACTU (Association des Collectivités Territoriales et établissements publics Utilisateurs) Cegid Public tiendra cette année son assemblée générale les 28 et 29 juin à Avignon. L occasion de dresser un bilan des actions menées, mais surtout de définir un cap pour l année à venir et de débattre des sujets qui préoccupent les utilisateurs, en présence de l éditeur. Dans le cadre magnifique du centre des congrès du Palais des Papes, cette manifestation qui marquera aussi l arrivée des premiers adhérents utilisant les produits d origine VISA Informatique, proposera des axes de travail conformes à leurs attentes. Le Club ACTU accompagne l éditeur sur l évolution des logiciels comme sur les services proposés au client. Représentatif à la fois des clients et des produits Cegid Public, le Club intervient activement dans l activité support, en travaillant sur les roadmaps, en aidant à arbitrer entre les priorités, et en organisant la formation continue des utilisateurs à des tarifs différents pour les adhérents et les non adhérents. Groupama et Predict Services ensemble contre les inondations L assureur mutualiste Groupama et la société Predict Services s associent pour proposer aux collectivités locales une solution de prévention contre les inondations. Le service baptisé Groupama-Predict comprend trois volets : l aide à l élaboration des plans communaux de sauvegarde (PCS), une aide à la décision en temps réel en cas de crise et l analyse des dégâts consécutifs à un sinistre. L objectif est d aider les collectivités à limiter l impact des inondations dont le coût est estimé à 500 millions d euros par an en France. Pour en savoir plus : 750 C est en moyenne le nombre de locations par jour des voitures électriques Autolib qui roulent à Paris. Lancé au début de l année par le groupe Bolloré, le projet est en plein essor et de nouvelles formules d utilisation voient le jour (abonnements mensuels ou forfaits entreprises). Autolib, à suivre dans le prochain numéro! POUR PLUS D INFORMATIONs,RENDEZ-VOUS SUR : Le Journal Cegid Public, Trimestriel, Date de création : juillet 2012, Éditeur : Cegid Public, Boulevard de l Oise, Immeuble Le Grand Axe CERGY PONTOISE, Directeur de Publication : Régis Baudouin - Cegid Public, Rédaction : Agence pour action!, Journalistes : Olivier Bitoun, Dorian Marcellin, Conception graphique : Agence Memory, Imprimeur : Imprimerie Daniel Faurite, Parc d activités des Chênes - Route de Tramoyes, Les Echets, Miribel.

Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales

Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales Les enjeux stratégiques et économiques du Cloud Computing pour les collectivités territoriales Paris, 20 septembre 2011 1 50 Jean-Charles BOSSARD, Président de localeo : état des lieux Olivier MIDIERE,

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1

Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020. Repères #1 Schéma directeur pour la ville numérique 2015-2020 Repères #1 Février 2015 A - L état des lieux Des systèmes d information, levier de modernisation de l administration Grâce aux investissements réalisés

Plus en détail

CRM PERFORMANCE CONTACT

CRM PERFORMANCE CONTACT CRM PERFORMANCE CONTACT PREMIUM 3ème génération Un concentré de haute technologie pour augmenter de 30 % vos rendez-vous Le Vinci, 2 place Alexandre Farnèse 84000 Avignon Tél : + 33 (0)4 90 13 15 88 Télécopie

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

L offre SaaS : un choix porteur de valeur ajoutée pour votre organisation. On Demand. Solutions de gestion dédiées au secteur public

L offre SaaS : un choix porteur de valeur ajoutée pour votre organisation. On Demand. Solutions de gestion dédiées au secteur public L offre SaaS : un choix porteur de valeur ajoutée pour votre organisation On Demand Solutions de gestion dédiées au secteur public Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Citoyens : Une réponse globale aux nouvelles demandes de vos administrés. Citoyens

Yourcegid Secteur Public Citoyens : Une réponse globale aux nouvelles demandes de vos administrés. Citoyens Yourcegid Secteur Public Citoyens : Une réponse globale aux nouvelles demandes de vos administrés Citoyens Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à votre métier et

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

LA DÉMATÉRIALISATION A

LA DÉMATÉRIALISATION A LA DÉMATÉRIALISATION A DOSSIER DE PRESSE Contact : Cédric SOULET, directeur de cabinet Tél. : 01 60 43 02 51 - Fax : 01 60 43 67 55 - Courriel : communication@bailly-romainvilliers.fr Bailly-Romainvilliers

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

La gamme agora+ est composée des produits suivants

La gamme agora+ est composée des produits suivants La gamme agora+ est composée des produits suivants pour la gestion globale de la Petite Enfance accompagné des modules - agora (fréquentation par PC Tactile pour les structures collectives) - agora (fréquentation

Plus en détail

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement gestco Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement A ERP SaaS A propos... GESTCO : Progiciel de gestion d activités en ligne Avantages : - Faciliter la gestion et

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Ressources Humaines : une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. RH - C@rrus

Yourcegid Secteur Public Ressources Humaines : une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. RH - C@rrus Yourcegid Secteur Public Ressources Humaines : une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique RH - C@rrus Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée.

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne. Jeudi 4 juillet 201 3

Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne. Jeudi 4 juillet 201 3 Présentation de Qualipref 2 et du nouveau site internet des services de l Etat en Haute- Garonne Jeudi 4 juillet 201 3 DOSSIER DE PRESSE 100 % des préfectures labellisées Sommaire 100 % des préfectures

Plus en détail

Secteur Recherche Santé

Secteur Recherche Santé Secteur Recherche Santé isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur de la santé Selon l INSEE, le secteur de la

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

La dématérialisation et l E-administration : catalyseurs et leviers de changement pour les collectivités territoriales

La dématérialisation et l E-administration : catalyseurs et leviers de changement pour les collectivités territoriales La dématérialisation et l E-administration : catalyseurs et leviers de changement pour les collectivités territoriales Atelier organisé par la ville de Chelles Intervenants : Michelle FLOCH BRUN, directrice

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

Architecture de join.me

Architecture de join.me Présentation technique de l architecture sécurisée et fiable de join.me 1 Introduction 2 Présentation de l architecture 3 Sécurité des données 4 Sécurité des sessions et du site web 5 Présentation de l

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Journée Secteur Public CXP

Journée Secteur Public CXP Journée Secteur Public CXP Jeudi 6 novembre 2014 - Paris UNE JOURNÉE CONSACRÉE À LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DU SECTEUR PUBLIC Journée Secteur Public CXP Jeudi 6 novembre 2014 à Paris Vous faites partie

Plus en détail

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96 contact@haas-avocats.com www.haas-avocats.com www.jurilexblog.com 1 2012 Haas société d Avocats

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III

GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III GESTIONNAIRE DE PAIE Formation intensive à temps plein Titre certifié par l État de niveau III Arrêté du 11/01/2012 publié au JO du 19/01/2012 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES www.formationcontinue.groupe-igs.fr

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

SOMMAIRE. La dématérialisation de la production comptable : Théorie. AVANT / APRES la mise en place d une solution de dématérialisation

SOMMAIRE. La dématérialisation de la production comptable : Théorie. AVANT / APRES la mise en place d une solution de dématérialisation SOMMAIRE Préambule P. 3 La dématérialisation de la production comptable : Théorie Définition Enjeux Objectifs Investissements Processus de dématérialisation AVANT / APRES la mise en place d une solution

Plus en détail

SSII. Centre de compétence Sage. Cegid Business Partner. Certifié ISO 9001 version 2000. Certifié Microsoft Partner

SSII. Centre de compétence Sage. Cegid Business Partner. Certifié ISO 9001 version 2000. Certifié Microsoft Partner SSII Centre de compétence Sage Cegid Business Partner Certifié ISO 9001 version 2000 Certifié Microsoft Partner Prendre de la hauteur Aujourd hui, les entreprises ambitieuses ont choisi l innovation au

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE COURS ÀDISTANCE JEUDI DU NUMÉRIQUE 14/10/2010 M. LUCAS - UF SPI - ENITAB

DÉVELOPPEMENT DE COURS ÀDISTANCE JEUDI DU NUMÉRIQUE 14/10/2010 M. LUCAS - UF SPI - ENITAB DÉVELOPPEMENT DE COURS ÀDISTANCE JEUDI DU NUMÉRIQUE 14/10/2010 M. LUCAS - UF SPI - ENITAB > Plan Objectifs école de cours à distance Cours opérationnels pour 2010/2011 Exemple de cours à distance Cours

Plus en détail

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr

COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS. www.cegid.fr COMPRENDRE LE CLOUD EN 10 DÉFINITIONS www.cegid.fr Sommaire API... p. 3 Cloud Computing... p. 4 Cloud Hybride... p. 5 Cloud Privé vs Cloud Public... p. 6 DRaaS... p. 7 IaaS... p. 8 PaaS... p. 9 PCA...

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

Les logicels de gestion en mode cloud computing

Les logicels de gestion en mode cloud computing Les logicels de gestion en mode cloud computing 2 Le groupe Divalto solutions de gestion pour toutes les entreprises Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion adaptées à toutes les

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS?

Naturellement SaaS. trésorier du futur. Livre blanc. Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? trésorier du futur Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Le futur des trésoriers d entreprise peut-il se concevoir sans le SaaS? Sommaire 1 Le SaaS : du service avant

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

L ÉVOLUTION DES RÈGLES DE L ART. pour répondre aux enjeux de la transition énergétique dans la construction 17 E RENDEZ-VOUS QUALITÉ CONSTRUCTION

L ÉVOLUTION DES RÈGLES DE L ART. pour répondre aux enjeux de la transition énergétique dans la construction 17 E RENDEZ-VOUS QUALITÉ CONSTRUCTION REVUE DE L AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION HORS SÉRIE INTERNET OCTOBRE 2015 20 17 E RENDEZ-VOUS QUALITÉ CONSTRUCTION L ÉVOLUTION DES RÈGLES DE L ART pour répondre aux enjeux de la transition énergétique dans

Plus en détail

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE

LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE DOSSIER DE PRESSE LA DÉCLARATION SOCIALE NOMINATIVE mars 2014 CONTACTS PRESSE GIP-MDS / net-entreprises.fr Alexandre Azar 01 58 10 47 28 alexandre.azar@gip-mds.fr Agence Wellcom Alexia Diez-Soto & Gaël

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET

ATELIERS OCOVA ALPMEDNET ATELIERS OCOVA ALPMEDNET OCOVA AlpMedNet un projet ALCOTRA pour le développement des entreprises & la valorisation des territoires porté par la Régie Micropolis, financé par l Europe, l Etat français &

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014

Groupe de travail n 3. «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe de travail n 3 «Réseau de Relais Visio Accueil sur le Pays Marennes Oléron» 07 février 2014 Groupe Visio-Accueil 07/02/2014 Ordre du jour Présentation de l étude pour le déploiement d un réseau

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud

Sommaire. Le marché du cloud avec un focus sur la France. Les conséquences de l adoption du cloud Le Cloud computing Sommaire Qu est ce que le cloud? Les avantages/ Les inconvénients Le marché du cloud avec un focus sur la France Les conséquences de l adoption du cloud Page 2 Définition Définition

Plus en détail

solutions Enfin des S ORGANISER

solutions Enfin des S ORGANISER S ORGANISER Gagner en productivité Enfin des solutions de La dématérialisation existe depuis plus de dix ans. Elle devait s implanter rapidement dans les entreprises, tant elle apporte son lot de simplification

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE

HÉBERGEMENT INFORMATIQUE HÉBERGEMENT INFORMATIQUE Environnement dédié et sécurisé sur mesure Pour les clients exigeants Prix selon consommation Service sur mesure Environnement dédié Introduction L intérêt et l'utilisation du

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME?

DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? DOSSIER SPÉCIAL TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION DE CONTENU COMMENT AMÉLIORER LA COLLABORATION ET LA COMMUNICATION AU SEIN DE VOTRE ORGANISME? AUTEUR : HEFAIEDH MYRIAM DOSSIER TRAVAIL COLLABORATIF ET GESTION

Plus en détail

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS SOMMAIRE I. Pourquoi héberger ses applications de gestion?... 3 a. La disponibilité b. Actualisations du logiciel c. Simplicité d. Coût II. SaaS

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez...

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez... Spécialement conçu pour les besoins des associations d élus, ALECE est un annuaire interactif (plateforme Internet et application smartphone/tablette) qui centralise les données sur tous les acteurs d

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. 23 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE 23 novembre 2010 GROUPAMA, 1 er assureur des communes, au Salon des Maires et des Collectivités Locales 2010 : une édition placée sous le signe de l innovation et de la prévention RELATIONS

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Le Correspondants Informatique et Libertés (CIL) et la CNIL

Le Correspondants Informatique et Libertés (CIL) et la CNIL Le Correspondants Informatique et Libertés (CIL) et la CNIL - CLUSIF 14/10/2010 La création du CIL Origine : Introduit en 2004 à l occasion de la refonte de la loi informatique et libertés du 6 janvier

Plus en détail

Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE. Recommandations pour les décideurs

Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE. Recommandations pour les décideurs Engager une démarche d efficacité énergétique dans les bâtiments SYSTÈMES D INFORMATION ÉNERGÉTIQUE Recommandations pour les décideurs 2 Agir, une nécessité Le contexte réglementaire, les factures d énergies

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Argumentaire de vente Small Business Server 2003

Argumentaire de vente Small Business Server 2003 Argumentaire de vente Small Business Server 2003 Beaucoup de petites entreprises utilisent plusieurs PC mais pas de serveur. Ces entreprises développent rapidement leur informatique. Microsoft Windows

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi

Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Les Franciliens changent, le Crédit Agricole d Ile-de-France aussi Dossier de presse Novembre 2014 Contacts presse : Profile PR Olivia Chabbert - ochabbert@profilepr.fr Claudia Roux - croux@profilepr.fr

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN Matinale du 5 Février 2015 Vous présente LA DSN Benoit.coutouly@groupeadinfo.com Le Partenaire du Développement Informatique des Entreprises du Grand Ouest Le Groupe ADINFO, prestataire de services informatiques,

Plus en détail

Gestion commerciale & marketing avec

Gestion commerciale & marketing avec Fabien Pinckaers Els Van Vossel Gestion commerciale & marketing avec Suivez vos prospects, dynamisez vos ventes, lancez des campagnes marketing! Adapté par Blandine Proust Groupe Eyrolles, 2012, pour la

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

SECTEUR PUBLIC FINANCES

SECTEUR PUBLIC FINANCES SECTEUR PUBLIC FINANCES 1 YOURCEGID SECTEUR PUBLIC Éditeur de logiciels de gestion Financière, des Ressources Humaines et de la relation avec le Citoyen, Cegid Public répond aux exigences du Secteur Public

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail