amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN"

Transcription

1 amiante RISQUES POUR LA SANTE Informations à destination des Mairies de l Ain Dr P. POROT ASTBTP DE L AIN

2 L amiante, roche fibreuse, comprend 2 groupes: -Les serpentines, dont la chrysotile («amiante blanc»), variété la plus utilisée - Les amphiboles, dont l amosite («amiante brun»), la crocidolite («amiante bleu»), la trémolite, l actinolite: elles seraient plus dangereuses pour la plèvre Mais toutes les variétés d amiante sont reconnues cancérigènes catégorie 1 par l Union Européenne et dans le groupe 1 des agents cancérogènes pour l homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) R 45- Peut causer le cancer R 48/23- Toxique: risque d effets graves pour la santé en cas d exposition prolongée par inhalation

3 PATHOGENICITE DES FIBRES Les fibres microscopiques (certaines 1000 fois plus petites qu un cheveu) pénètrent par inhalation (nez et bouche) et se déposent dans les voies respiratoires, les plus grandes dans les bifurcations bronchiques, les plus fines dans les alvéoles pulmonaires et son enveloppe, la plèvre. Les dimensions et la forme des fibres rendent difficile leur élimination. Au fil des années, les fibres bio persistantes stockées créent une inflammation du poumon et de la plèvre puis des anomalies chromosomiques à l origine des cancers.

4 ACTUALITES : TOXICITE DES FIBRES FINES ET FIBRES COURTES Jusqu à présent, seules les fibres longues (L> 5 microns, 0.2 < d < 3 microns, rapport L/d >3) étaient considérées dangereuses et donc comptabilisées en MO pour les VLEP Une expertise de l AFSSET du 17/02/2009 a conclu que : -les fibres fines (d < 0.2 microns) ont un effet cancérigène important -pour les fibres courtes (de 0.5 à 5 microns), rien ne permet d écarter un effet cancérigène, bien que les résultats indiquent «un effet nul à faible par rapport aux fibres longues» Elle propose d abaisser les valeurs réglementaires actuelles de la VLEP (de 100 à 10 fibres /L), d effectuer les comptages en ME de toutes les fibres.

5 MALADIES DUES A l AMIANTEl Qu elles soient non cancéreuses (affections bénignes de la plèvre, asbestose), ou cancéreuses (cancer broncho pulmonaire, mésothéliome), elles ont en commun: - Une relation dose effet: quantités inhalées, durée de l exposition (mais pas de valeur seuil) - Une apparition retardée de plusieurs dizaines d années - Une persistance du risque toute la vie: le risque ne disparait pas après l arrêt de l exposition. - L absence de traitement préventif de l apparition et du développement des maladies - Des symptômes non spécifiques de l exposition à l amiante

6 LES ATTEINTES PLEURALES BENIGNES Ce sont les plus fréquentes: elles sont en règle asymptomatiques et de découverte radiologique Elles apparaissent 10 à 20 ans après le début de l exposition Elles sont considérées comme un marqueur témoin de l exposition, sans conséquence, ne dégénèrent jamais en cancer Il s agit de plaques (calcifiées ou non, pleurales ou péricardiques, unilatérales ou bilatérales) ou d épaississement de la plèvre (localisé ou diffus), ou d une pleurésie exsudative bénigne.

7 LES ATTEINTES PLEURALES BENIGNES Plaques pleurales Pleurésie

8 L ASBESTOSE Essoufflement Elle ressemble à la silicose des mineurs Il s agit d une fibrose, d une sclérose du tissu pulmonaire apparaissant après 10 à 20 ans L essoufflement apparait progressivement, d abord limité à l effort, parfois accompagné de toux, pouvant se stabiliser ou devenir permanent et évoluer vers l insuffisance respiratoire sévère La principale complication est la défaillance cardiaque Il n y a pas de traitement curatif.

9 L ASBESTOSE simple évoluée

10 LE CANCER BRONCHO PULMONAIRE

11 LE CANCER BRONCHO PULMONAIRE 1 cause de mortalité de l exposition à l amiante Il apparait plus de 20 ans après le début de l exposition Il n est pas différent des autres cancers broncho pulmonaires Le risque d apparition est multiplié par le tabac (amiante+ tabac: x 50) Guérison possible, mais 15% de survie à 5 ans

12 LE MESOTHELIOME Tumeur maligne de la plèvre (moins souvent le péritoine et le péricarde), quasi spécifique d une exposition antérieure à l amiante Délai d apparition de 30 à 40 ans, voire plus Exposition surtout aux amphiboles, et pourrait survenir pour des expositions cumulées faibles et des expositions ponctuelles intenses. Indépendant des habitudes tabagiques Pronostic sombre à brève échéance: - de 5% de survie à 5 ans Pas de marqueur biologique pour le dépister

13 ACTUALITES : AUTRES CANCERS? Avril 2009: selon les experts du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), l amiante est un cancérogène : - «avéré» pour le larynx et les ovaires - «possible» pour l intestin et le rectum - «pourrait être impliqué» dans les cancers du pharynx et de l estomac Cette réévaluation de la classification aura des conséquences importantes dans le suivi et l indemnisation des victimes de l amiante.

14 REPARATION Tableau n 30 Affections professionnelles liées à l inhalation de poussières d amiante

15 REPARATION (SUITE)

16 REPARATION (SUITE) Les affections liées à l amiante sont la 2 cause de MP avec 4744 nouveaux cas reconnus en 2010 dont 197 indemnisés dans le CTN du BTP. Le nombre de MP est plus élevé, car lorsque le malade n est plus salarié de l entreprise qui l a exposé, sa pathologie est classée hors CTN. Beaucoup de travailleurs du BTP ont été exposés à l amiante, pas forcément de façon régulière ni importante en comparaison à d autres secteurs. Parmi les professions les plus exposées, on trouve les plombiers et tuyauteurs, les maçons, les électriciens, les monteurs en isolation, les charpentiers

17 CONCLUSION Les maladies liées à l amiante ont un bilan humain considérable: on parle de 50 à déces en France? Espérons que ce chiffre ne sera pas atteint Merci de votre attention!

AMIANTE Eléments de contextes Etat des lieux. CARSAT Nord-Est Marc BURY, ingénieur-conseil

AMIANTE Eléments de contextes Etat des lieux. CARSAT Nord-Est Marc BURY, ingénieur-conseil AMIANTE Eléments de contextes Etat des lieux CARSAT Nord-Est Marc BURY, ingénieur-conseil AMIANTE Effets sur la santé CARSAT Nord-Est L amiante, c est quoi? L amiante est un matériau - Naturel - Minéral

Plus en détail

Exposition environnementale à l amiante : état des données et conduite à tenir

Exposition environnementale à l amiante : état des données et conduite à tenir SYNTHÈSE Exposition environnementale à l amiante : état des données et conduite à tenir Janvier 2009 Version finale 1 Cette synthèse est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service

Plus en détail

LES EFFETS DE L AMIANTE SUR LA SANTE

LES EFFETS DE L AMIANTE SUR LA SANTE LES EFFETS DE L AMIANTE SUR LA SANTE 1 amiante C EST QUOI? 2 Roche que l'on trouve à l'état naturel ayant des propriétés multiples: grande résistance à l'usure grande résistance au feu pas de conduction

Plus en détail

Pathologies respiratoires bénignes b. à l amiante. JC Pairon. Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil

Pathologies respiratoires bénignes b. à l amiante. JC Pairon. Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil Pathologies respiratoires bénignes b liées à l amiante JC Pairon Service de pneumologie et de pathologie professionnelle, CHI Créteil INSERM U955, Faculté de médecine Paris 12, Créteil Les types d amiante

Plus en détail

ATELIER-DEBAT. La prévention des risques liés à l amiante

ATELIER-DEBAT. La prévention des risques liés à l amiante ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à l amiante Intervenants : Conseiller en sécurité du Service Prévention des Risques Professionnels de la CPS Rocky HUNTER Médecin du travail au SISTRA Dr Agnès

Plus en détail

L AMIANTE. Docteur Alain BERAUD. Association Vair Nord Lorraine Terville

L AMIANTE. Docteur Alain BERAUD. Association Vair Nord Lorraine Terville L AMIANTE Docteur Alain BERAUD Association Vair Nord Lorraine Terville LA CONFERENCE HISTORIQUE AMIANTE : L ESSENTIEL... LA FIBRE PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE LES MALADIES DUES A L AMIANTE LA MALADIE

Plus en détail

L Amiante et ses risques Dr BOTRUS Pierre, Pneumologue Chef de Service au CHR Thionville

L Amiante et ses risques Dr BOTRUS Pierre, Pneumologue Chef de Service au CHR Thionville L ASSOCIATION V.A.I.R. Vivre L Asthme et l Insuffisance Respiratoire (http://www.intercomsante57.fr) L Amiante et ses risques Dr BOTRUS Pierre, Pneumologue Chef de Service au CHR Thionville VENDREDI 6

Plus en détail

Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec. Principales maladies reliées à l amiante

Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec. Principales maladies reliées à l amiante Exposition à l amiante chez les travailleurs de la construction au Québec Louise De Guire, M.D., M.Sc. Institut national de santé publique du Québec Pierre Sirois, ing., M.Sc. Commission de la santé et

Plus en détail

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante

Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pleuro-pulmonaires liées à l amiante Pathologies pulmonaires Non cancéreuses Asbestose Fibrose pulmonaire Cancéreuses Carcinome broncho-pulmonaire Eric VAN AERDE 2 Pathologies pleurales Non

Plus en détail

Des éléments de contexte

Des éléments de contexte Des éléments de contexte Pierre-Alban DOUCET CARSAT Rhône-Alpes L amiante à l état naturel Chrysotile Anthopyllite Actinolite Amosite Crocidolite Tremolite 2 Propriétés de l amiante Des propriétés physiques

Plus en détail

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015

Dominique Bossiroy. Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 Dominique Bossiroy Formation continue experts et laboratoires «sols» Jambes 24 novembre 2015 1 D. BOSSIROY Direction des Risques chroniques Cellule de Microscopie et Minéralogie Unité technique Asbeste

Plus en détail

FICHE D INFORMATION MÉDECIN TRAITANT

FICHE D INFORMATION MÉDECIN TRAITANT FICHE D INFORMATION MÉDECIN TRAITANT Exposition environnementale à l amiante : état des données et conduite à tenir OBJECTIFS Améliorer et promouvoir la prévention et l identification des maladies liées

Plus en détail

Suivi post-professionnel après exposition à l amiante

Suivi post-professionnel après exposition à l amiante A U D I T I O N P U B L I Q U E Suivi post-professionnel après exposition à l amiante Rapport d orientation de la commission d audition Avril 2010 Les recommandations de la commission d audition et les

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010)

Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) Nouvelles recommandations concernant le suivi des salariés français exposés à l amiante (HAS 2010) J.D. Dewitte, B. Loddé Université de Bretagne Occidentale Jeune Equipe «Ethique, Professionnalisme et

Plus en détail

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo)

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Christine Laporte-Magoni Géochimiste Laboratoire PPME, EA3325 UNC 1 Contexte du Projet Que sont

Plus en détail

LES PNEUMOCONIOSES PROFESSIONNELLES (SILICOSE et ASBESTOSE)

LES PNEUMOCONIOSES PROFESSIONNELLES (SILICOSE et ASBESTOSE) MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE BATNA FACULTE DE MEDECINE MODULE DE MEDECINE DU TRAVAIL LES PNEUMOCONIOSES PROFESSIONNELLES (SILICOSE et ASBESTOSE) Professeur

Plus en détail

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique

Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique Module pédagogique «Risques liés à l amiante» Bloc théorique Situation initiale Les affections liées à l amiante sont un problème à prendre au sérieux. Les fibres d amiante inhalées entraînent des affections

Plus en détail

PREVENTION DU RISQUE AMIANTE. Réseau assistants de prévention Janvier 2016

PREVENTION DU RISQUE AMIANTE. Réseau assistants de prévention Janvier 2016 PREVENTION DU RISQUE AMIANTE Réseau assistants de prévention Janvier 2016 Sommaire Introduction Les obligations du propriétaire Les obligations du donneur d ordre Les obligations de l employeur En conclusion

Plus en détail

Valeurs limites d exposition professionnelle. Critères et méthode de détermination en France Les cancérogènes

Valeurs limites d exposition professionnelle. Critères et méthode de détermination en France Les cancérogènes Valeurs limites d exposition professionnelle Critères et méthode de détermination en France Les cancérogènes 1 HISTORIQUE VLEP (France) Premières valeurs contraignantes > Benzène (décret du 9/11/73) >

Plus en détail

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante Etat de la situation en Suisse Formation en pneumologie du 30 avril 2015 Dr Régis Otasevic Importations d amiante (tonnes) Mésothéliomes

Plus en détail

AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ. Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail

AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ. Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ Dr Martin Rüegger, Suva, Médecine du travail 1 FIBRE POUVANT PÉNÉTRER DANS LES ALVÉOLES PULMONAIRES: DÉFINITION DE L'OMS Longueur > 5 µm Épaisseur < 3 µm (1 µm = 1/1000

Plus en détail

Tumeurs primitives de la plèvre Mésothéliome malin Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Tumeurs primitives de la plèvre Mésothéliome malin Collège Français des Pathologistes (CoPath) Tumeurs primitives de la plèvre Mésothéliome malin Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières Préambule... 3 1. Prérequis... 3 2. Mésothéliome malin... 3 2.1. Généralités...

Plus en détail

AMIANTE - RISQUES POUR LA SANTÉ Dr Martin Rüegger et Dr Blaise Thorens, Suva, Médecine du travail FIBRE POUVANT PÉNÉTRER DANS LES ALVÉOLES PULMONAIRES: DÉFINITION DE L'OMS Longueur > 5 µm Épaisseur < 3

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015

Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique. Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 Epidémiologie et diagnostic du cancer bronchique Dr Najib Bentaybi Le 12/11/2015 SOMMAIRE 1. Epidémiologie 1. Incidence du cancer bronchique 2. Mortalité liée au cancer bronchique 3. Facteurs de risque

Plus en détail

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA

Service Externe de Prévention et de Protection. GUERET François. Votre Partenaire Professionnel en Prévention ARISTA Service Externe de Prévention et de Protection GUERET François Introduction Pourquoi utiliser des F.M.A.? Auparavant, utilisation d asbeste en raison de qualités : Résistance aux hautes T et agents chimiques.

Plus en détail

LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2004

LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2004 Septembre 25 Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle Provence-Alpes-Côte d Azur DRTEFP LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 24 ANALYSE DES DECLARATIONS DE PROVENCE-ALPES

Plus en détail

L amiante et la santé publique

L amiante et la santé publique L amiante et la santé publique 1 Exemples de flocages Flocage d amosite (gris) avec sa couche extérieure d encaspulation (peinture épaisse) sur une poutre métallique en forme de «I». On remarquera la surface

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE. Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion

PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE. Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion PATHOLOGIES LIÉES À L AMIANTE Pascal Schlossmacher Praticien Hospitalier, Chef de Service, Maladies Respiratoires, CHU de la Réunion Minéralogie Amiante : famille de silicates fibreux naturels présents

Plus en détail

Amiante Bussi l gny, e 28 28 b octo 2014 re

Amiante Bussi l gny, e 28 28 b octo 2014 re Amiante Bussigny, le 28 octobre 2014 Qu est-ce que l amiante? (Terme générique d'origine grecque: asbestos = éternel) L amiante est une fibre minérale naturelle. Il existe différents types d amiante damiante.

Plus en détail

RECHERCHE. Étude SIG de la corrélation entre exposition indirecte à l amiante et asbestose. Introduction. Les données utilisées

RECHERCHE. Étude SIG de la corrélation entre exposition indirecte à l amiante et asbestose. Introduction. Les données utilisées Étude SIG de la corrélation entre exposition indirecte à l amiante et asbestose Perrine de Crouy-Chanel, Ingénieur SIG, Département Santé Environnement / USIS INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE 12 rue du Val

Plus en détail

Rencontre Thématique AMIANTE

Rencontre Thématique AMIANTE Rencontre Thématique AMIANTE 12 Décembre 2011 1 Déroulement de la rencontre 1ère partie : Généralité sur l'amiante et son historique 2ème partie : Les Conséquences de l'amiante 3ème partie Le Cadre Réglementaire

Plus en détail

Porter à connaissance PADDUC. Prescriptions règlementaires pour la prise en compte du risque amiante environnemental appliquées au zonage de risque.

Porter à connaissance PADDUC. Prescriptions règlementaires pour la prise en compte du risque amiante environnemental appliquées au zonage de risque. Porter à connaissance PADDUC Prescriptions règlementaires pour la prise en compte du risque amiante environnemental appliquées au zonage de risque Étude CETE Méditerranée BRGM pour la DREAL Corse Page

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Biométrologie des fibres dans les tissus pulmonaires de travailleurs québécois atteints d une maladie professionnelle reliée à l amiante entre 988 et 8 ISTITUT ATIOAL DE SATÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC Biométrologie

Plus en détail

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE Guide de prise en charge et suivi de personnes ayant été scolarisées à proximité du «Comptoir des Minéraux et Matières Premières» à Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC RÉSUMÉ

INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC RÉSUMÉ INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC RÉSUMÉ Présence de fibres d'amiante dans l'air intérieur et extérieur de la ville de Thetford Mines : estimation des risques de cancer du poumon et de mésothéliome

Plus en détail

Travailler au contact de l amiante

Travailler au contact de l amiante Travailler au contact de l amiante 20 SOURCES D INFORMATION Décret n 20-629 du 3 juin 20 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les

Plus en détail

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER Je suis heureuse de venir parler de prévention car les conseils de prévention devraient être l objet de davantage de «prescriptions» de la part des personnels de santé. Pour prévenir le cancer, tant que

Plus en détail

INFORMATION & PRÉVENTION. Les cancers du côlon et du rectum

INFORMATION & PRÉVENTION. Les cancers du côlon et du rectum INFORMATION & PRÉVENTION Les cancers du côlon et du rectum G R A N D P U B L I C Les cancers du côlon et du rectum Les cancers du côlon et du rectum (gros intestin qui va de l intestin grêle à l anus)

Plus en détail

Maîtriser les risques de l amiante

Maîtriser les risques de l amiante Maîtriser les risques de l amiante Santé environnementale et santé au travail Santé publique Ontario Photo reproduite avec l aimable autorisation de l Association de santé et sécurité dans les infrastructures

Plus en détail

Projet pour l élaboration de. programmes nationaux pour l élimination des maladies liées à l amiante

Projet pour l élaboration de. programmes nationaux pour l élimination des maladies liées à l amiante Projet pour l élaboration de programmes nationaux pour l élimination des maladies liées à l amiante Copyright Organisation internationale du Travail et Organisation mondiale de la Santé 2007 Les appellations

Plus en détail

Vous suspectez une exposition à

Vous suspectez une exposition à Vous suspectez une exposition à L amiante Un autre cancérogène professionnel Les démarches conseillées Si vous suspectez une exposition à l amiante Déclaration au FIVA dans tous les cas Déclaration en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010

DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010 DOSSIER DE PRESSE Décembre 2011 Accidents du travail et maladies professionnelles : chiffres de la sinistralité 2010 Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels Planchard Marie-Eva marie-eva.planchard@cnamts.fr

Plus en détail

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE

Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) AMIANTE Pôle partenariats Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction AMIANTE Le rôle cancérigène de l'amiante a été établi au cours des années 1960 chez les populations

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques Groupe Toxicologie - Département ASMT du CISME - 2012 1 Importance du risque cancérogène

Plus en détail

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71

Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dépistage Organisé du cancer du sein en Saône et Loire ADéMaS 71 Dr Catherine HAMEL Médecin Coordonnateur 2013 Les cancers en France 1980 2010 170 000 nouveaux cas 365 000 nouveaux cas > 100 % en 30 ans

Plus en détail

Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé

Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé 1 Généralités 2 Risque Chimique / Produits Chimiques : Omniprésents dans le milieu professionnel : 38% des salariés sont exposés à au moins 1 produit

Plus en détail

INFORMATION AMIANTE. 8. Synthèse. Unité HSE - Olivier Prouteau - 160883. EDMS n.848384

INFORMATION AMIANTE. 8. Synthèse. Unité HSE - Olivier Prouteau - 160883. EDMS n.848384 INFORMATION AMIANTE 1. Généralités, 2. Les Matériaux, 3. Les Risques, 4. Les Effets sur la Santé, 5. La Prévention au CERN, 6. La Gestion des Travaux, 7. Votre rôle de TSO, Unité HSE - Olivier Prouteau

Plus en détail

Législation française relative aux maladies professionnelles et leur prise en charge par la Société

Législation française relative aux maladies professionnelles et leur prise en charge par la Société Législation française relative aux maladies professionnelles et leur prise en charge par la Société JC PAIRON Service de pneumologie et pathologie professionnelle, CHI Créteil, France INSERM U955, Faculté

Plus en détail

Quelques données sur l amiante

Quelques données sur l amiante Quelques données sur Fabrice LERAY Ingénieur Conseil Maladies professionnelles associées à 2 Les fibres d amiante sont invisibles à l œil nu, inodores, imperceptibles Cheveux = 40 à 100 µm Fibre artificielle

Plus en détail

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome

Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Embolisation portale avant résection hépatique pour cholangiocarcinome Etude rétrospective de 15 cas T. Sanzalone (1), M. Adham (2), C. Lombard Bohas(3), F. Pilleul (1) (1) Service de radiologie pavillon

Plus en détail

«Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante

«Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante 28 novembre 2014 Anita Romero-Hariot - INRS «Amiante META» Projet pour la prévention des maladies liées aux expositions à l amiante Plan Bilan des cancers professionnels liés à l amiante au titre des AT-MP

Plus en détail

La «Toux de Chenil» Etiologie* Fiche technique n 4

La «Toux de Chenil» Etiologie* Fiche technique n 4 Fiche technique n 4 La «Toux de Chenil» La «Toux de Chenil» est un syndrome* fréquent, souvent rencontré en collectivité ou lors de rassemblements de chiens d origines différentes (chenils, animalerie,

Plus en détail

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires

Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Amiante dans les bâtiments au Québec Nouvelles exigences règlementaires Van Hiep Nguyen, ing., M.Sc.A., M.A Vanhiep.nguyen@exp.com Les Services exp. Inc. Ordre de la présentation Historique de l amiante

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

CONFÉRENCE. «Vous allez réaliser des travaux Peut-être sur de l'amiante? Vous êtes concernés par la SS4» PREVENTICA 2015

CONFÉRENCE. «Vous allez réaliser des travaux Peut-être sur de l'amiante? Vous êtes concernés par la SS4» PREVENTICA 2015 CONFÉRENCE «Vous allez réaliser des travaux Peut-être sur de l'amiante? Vous êtes concernés par la SS4» PREVENTICA 2015 CONFÉRENCE Animée par : Cécile VERSET Ingénieur Prévention à la DIRECCTE RHONE Alpes

Plus en détail

Chapitre X. Les produits de substitution.

Chapitre X. Les produits de substitution. Chapitre X Les produits de substitution. Introduction : - Peu satisfaisant (aucun autre matériaux n offre les propriétés intéressantes de l asbeste) - Coût généralement plus élevé que l application initiale.

Plus en détail

Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4. Les conséquences sur la santé humaine

Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4. Les conséquences sur la santé humaine Formation Encadrants SEI CORSE / Sous-section 4 Les conséquences sur la santé humaine 1L'amiante ère Demi-journée : conséquence -- J1 sur la santé humaine Effets sur la santé chrysotile crocidolite Les

Plus en détail

Suivi des personnels exposés à l amiante dans les établissements de santé

Suivi des personnels exposés à l amiante dans les établissements de santé Suivi des personnels exposés à l amiante dans les établissements de santé Dr. Jean-Luc MARANDE Service de santé au travail AP-HP ANMTEPH La Baule le 9 octobre 2009 Plan 1. Le danger de l amiante 2. Les

Plus en détail

Conseils aux employeurs

Conseils aux employeurs Conseils aux employeurs Les informations que doit contenir le rapport final Décrypter un rapport d essai de mesures d empoussièrement en fibres d amiante 1 Nom et adresse de l organisme ayant réalisé les

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante

JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante JOURNEES TECHNIQUES 2014 AVIGNON La prévention du risque Amiante 1 La prévention du risque amiante 1. Généralités 1.1 Qu est-ce que l amiante 1.2 Où trouve-t-on de l amiante 1.3 Histoire de l amiante 2.

Plus en détail

UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE

UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE UNIVERSITE DU DROIT ET DE LA SANTE LILLE 2 FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année 2013 THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Intérêt du suivi post-professionnel amiante pour les retraités

Plus en détail

ACTUALITES EN PATHOLOGIE INDUITE PAR L AMIANTE. Pr Philippe ASTOUL Hôpital Sainte-Marguerite - Marseille pastoul@ap-hm.fr

ACTUALITES EN PATHOLOGIE INDUITE PAR L AMIANTE. Pr Philippe ASTOUL Hôpital Sainte-Marguerite - Marseille pastoul@ap-hm.fr ACTUALITES EN PATHOLOGIE INDUITE PAR L AMIANTE Pr Philippe ASTOUL Hôpital Sainte-Marguerite - Marseille pastoul@ap-hm.fr AMIANTE CHRYSOTILE ( Amiante blanc ). Incombustible. Isolant (chaleur,son,électricité).

Plus en détail

Enjeux de la susceptibilité génétique en milieu professionnel

Enjeux de la susceptibilité génétique en milieu professionnel SPP Politique Scientifique Journée d étude 30 octobre 2003 ITUH - Bruxelles Enjeux de la susceptibilité génétique en milieu professionnel Tests cytogénétiques : utilité en médecine du travail Difficulté

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Didier Picard - Ingénieur Prévention Direccte Franche-Comté

Plus en détail

Le risque Glutinage!

Le risque Glutinage! CGT - Collectif Sécurité Santé au Travail US! Le risque Glutinage! Dr Claude Danglot! Médecin biologiste &! Ingénieur hydrogue! 20 Février 2013 - AG des Personnels! travaillant en égouts ou en galeries

Plus en détail

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux

ASTHME du SUJET AGE. Capacité de Gérontologie - Année 2011/2012 - Pr Vincent Jounieaux ASTHME du SUJET AGE GENERALITES Deux tableaux : asthme ancien vieilli, asthme d apparition d tardive (souvent sous- diagnostiqué). EPIDEMIOLOGIE 1/ Prévalence : Plusieurs études épidémiologiques américaines

Plus en détail

LA MALADIE PROFESSIONNELLE

LA MALADIE PROFESSIONNELLE LA MALADIE PROFESSIONNELLE Une maladie est dite "professionnelle" si elle est la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique, biologique, ou résulte des conditions

Plus en détail

Le Point sur les Fibres Céramiques

Le Point sur les Fibres Céramiques Le Point sur les Fibres Céramiques Réfractaires Réseau CMR-DRTEFP Réunion du 26 janvier 2006 B.FONTAINE, A.S. BONNET, S. CHOCHOY AMEST LILLE 1 FIBRES Synthétiques Naturelles Organiques Minérales Organiques

Plus en détail

L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel. CNC ETGC 3 décembre 2014

L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel. CNC ETGC 3 décembre 2014 L amiante: une réglementation renforcée pour un danger toujours actuel CNC ETGC 3 décembre 2014 Le contexte Plus de 15 ans après l interdiction de son exploitation et de son utilisation, l amiante est

Plus en détail

Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel

Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel 18 octobre 2011 Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel Lyon, France, 18 octobre 2011 Le programme "monographie"s de l'oms/ centre international de recherche sur le cancer a

Plus en détail

Plan de l interventionl

Plan de l interventionl Plan de l interventionl Les CMR en milieu hospitalier Rôle du service de santé au travail Définitions et contexte réglementaire Où trouve t on les CMR à l hôpital? Dr Catherine VERDUN-ESQUER Service Médecine

Plus en détail

SYNDROME BRACHYCEPHALE

SYNDROME BRACHYCEPHALE SYNDROME BRACHYCEPHALE Ce document est fourni par votre cabinet vétérinaire pour mieux vous aider à comprendre les problèmes de votre animal. QU EST-CE QUE C EST? Les chiens brachycéphales ont un crâne

Plus en détail

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Premiers enseignements de l enquête SUMER 2010 N. Havet, A. Penot, M. Morelle, L. Perrier, B.

Plus en détail

Consultation de repérage des causes potentiellement environnementales (dont professionnelles) chez des patients atteints de cancer

Consultation de repérage des causes potentiellement environnementales (dont professionnelles) chez des patients atteints de cancer Consultation du Risque Consultation de repérage des causes potentiellement environnementales (dont professionnelles) chez des patients atteints de cancer Cancers professionnels : étendue et invisibilité

Plus en détail

Suivi du cancer colorectal

Suivi du cancer colorectal Suivi du cancer colorectal Dre. Caroline Racicot,MD,FRCSC Chirurgienne générale,chrdl Cancer du colon 4500 cas/année au québec 4 ieme cancer le plus fréquent 2ieme le plus mortel 61% survie à 5 ans Stade

Plus en détail

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante

Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Fiche Prévention - A1 F 05 13 Annule et remplace les fiches A1 F 05 11 et I4 F 01 09 Travaux d encapsulage et de retrait d amiante ou d interventions sur des matériaux contenant de l amiante Obligations

Plus en détail

Paris, 28 novembre 2014

Paris, 28 novembre 2014 ARDCO, ARDCO-NUT : résultats préliminaires concernant le risque de différents cancers après exposition à l amiante dans un programme de suivi post-professionnel multirégional français J-C Pairon 1-3, B

Plus en détail

Les fibres d'amiante

Les fibres d'amiante AMIANTE Les risques Les fibres d'amiante Les fibres sont minuscules (400 fibres = 1cheveu). Invisibles à l'œil nu. Facilement inhalées. L'amiante Propriétés Très utilisé jusqu en 1997 : Résistance à la

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775

SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 SOCIETE MEDICALE DES HOPITAUX DE PARIS Association reconnue d utilité publique - FMC n 11752573775 Hôpital Cochin - Service Médecine Interne du Pr Le Jeunne 27, rue du Faubourg Saint Jacques - 75014 PARIS

Plus en détail

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir!

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! Dr Anne Guinard, Cire Midi-Pyrénées Rencontre des représentants des usagers et des professionnels de santé de Midi-Pyrénées

Plus en détail

1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail

1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail Groupe Régional Amiante V4- avril 2015 1. Evolution des connaissances sur l amiante 2. L impact sur la santé 3. Quels sont les travaux d intervention en SS4? 4. Les situations de travail concernées 5.

Plus en détail

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Poumon. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Poumon Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le poumon normal Lobes droits (3) et gauches (2) Bronches souches, divisions Bronchioles, alvéoles

Plus en détail

Guide Pratique du Souffle

Guide Pratique du Souffle Programme d information sur les maladies respiratoires chroniques : asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)... Guide Pratique du Souffle Ce guide appartient à : Nom :......... Prénom

Plus en détail

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire?

Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? Exposition à l amiante: relation nodule et cancer bronchopulmonaire? R. Barbot 1, C. Le Marquand 1, J.-C. Pairon 2, C. Paris 3, B. Clin- Godart 4, A. Luc 5, P. Brochard 6, F. Laurent 7 1 Villenave d'ornon,

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES RELIÉES

ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES RELIÉES RAPPORT ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES RELIÉES À L EXPOSITION À L AMIANTE AU QUÉBEC SOUS-COMITÉ SUR L ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES RELIÉES À L EXPOSITION À L AMIANTE SEPTEMBRE 2003 AUTEURS Membres du Sous-comité

Plus en détail

1. Exposition au risque et maladies :

1. Exposition au risque et maladies : L amiante et ses risques (Sources principales : Dr Anne BRUN et Dr Brigitte LIGONNIERE / CHS / Orsay et journal «Le Moniteur») Sommaire : Risque et maladies Réglementation 1. Exposition au risque et maladies

Plus en détail

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire

Chapitre 2. Le fonctionnement de l appareil respiratoire Chapitre 2 Le fonctionnement de l appareil respiratoire Rappels : * chez les animaux, les mouvements respiratoires (inspiration, expiration) permettent le renouvellement de l air ou de l eau dans les organes

Plus en détail

Environnements professionnels

Environnements professionnels ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Environnements professionnels Quels sont les facteurs de risque concernés? Le nombre des dangers et l intensité potentielle des expositions sur le lieu de travail ainsi que l

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

Inventaire amiante Suivant l Arrêté Royal du 16 mars 2006

Inventaire amiante Suivant l Arrêté Royal du 16 mars 2006 Inventaire amiante Suivant l Arrêté Royal du 16 mars 2006 Adresse : Cité Jules Bary 5 7033 Cuesmes Référence inventaire : 061-15-V-28 Fait à Genval : 28 mai 2015 Paul Bogaerts Inspecteur Pegase Environnement

Plus en détail

AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail

AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail Le Directeur général Maisons-Alfort, le 7/08/2009 AVIS de l Agence française de sécurité sanitaire de l environnement et du travail Relatif à la proposition de valeurs limites d exposition à des agents

Plus en détail

Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante

Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante Décembre 2010 Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres d amiante Quelques applications à un échantillon de population en France A. Lacourt,

Plus en détail

Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib

Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Limème Manel, Yahyaoui Sana, Majdoub Senda, Zaghouani Houneida, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Service d imagerie médicale; CHU Farhat Hached; Sousse Tunisie -L amiante est une

Plus en détail

Pollution de l'air par la circulation et impact sur la sante

Pollution de l'air par la circulation et impact sur la sante Pollution de l'air par la circulation et impact sur la sante La pollution de l'air par la circulation tue quatre fois plus que la route (99 décès à court terme et plus de 300 par an à Toulouse) Comment

Plus en détail

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES

BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES BIOPSIE DE TROPHOBLASTE ou PRÉLÈVEMENT DE VILLOSITÉS CHORIALES Le diagnostic prénatal par biopsie de trophoblaste ( 1 ) au premier trimestre de la grossesse est devenu une alternative fréquente aux techniques

Plus en détail