Barazzone. Flux migratoires spécifiques dans le canton de Genève

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "14.5020 Barazzone. Flux migratoires spécifiques dans le canton de Genève"

Transcription

1 CONSEIL NATIONAL Session de printemps 2014 Heure des questions du 10 mars 2014 (Art. 31 du règlement du Conseil national) Département de justice et police Barazzone. Flux migratoires spécifiques dans le canton de Genève Le secteur dit de la "Genève internationale" ainsi que l'économie genevoise (OI, ONG, fondations, WEF, multinationales, banques, etc.) connaissent un fort taux de rotation de personnel étranger (flux migratoire très élevé chaque année). Suite à l'acceptation de l'in "contre l'immigration de masse", quelles mesures le Conseil fédéral compte-t-il présenter au Parlement pour tenir compte de cette spécificité (flux annuels de migrants plus élevés que dans d'autres régions de Suisse)? Hiltpold. Maintien de la politique des deux cercles en fixant des plafonds pour les ressortissants de l'ue et des contingents uniquement pour les extra-européens? L'initiative adoptée le 9 février 2014 sur l'immigration exige l'instauration de "plafonds et de contingents" annuels. Le Conseil fédéral estime-t-il pouvoir maintenir la politique des deux cercles en fixant des plafonds pour les ressortissants de l'ue, et des contingents seulement pour les extraeuropéens? Derder. Peut-on confier aux cantons la tâche de déterminer les plafonds d'autorisations de séjour des étrangers? La population a décidé que le nombre d'autorisations délivrées pour le séjour des étrangers en Suisse serait limité par des plafonds et des contingents annuels. Proches du terrain et de la réalité économique, les cantons paraissent les mieux placés pour déterminer le niveau de ce plafond. - Peut-on confier aux cantons la compétence pour déterminer les plafonds? - Et ainsi, par addition des requêtes cantonales, établir un plafond national au plus proche des intérêts globaux de l'économie suisse? Streiff. Donner toute son efficacité à la loi sur les mariages forcés D'après la "Berner Zeitung", depuis qu'elle est entrée en vigueur l'an dernier, la loi fédérale concernant les mesures de lutte contre les mariages forcés n'a eu aucun effet ou quasiment. Elle cite à cet égard le chef de la police des étrangers de Berne, pour qui la Confédération doit comprendre qu'une loi fédérale et des programmes nationaux de lutte contre le phénomène ne sont pas suffisants, car c'est au niveau communal que se posent les problèmes et qu'il faut par conséquent agir. - Que fait la Confédération pour épauler les cantons et les communes dans la lutte contre les mariages forcés? - Doit-elle aller plus loin?

2 Keller Peter. Respect des traités. Et l'italie? Après la votation du 9 février, le président de la Commission européenne, Manuel Barroso, a appelé la Suisse au "respect des traités". - Mais qu'en est-il du respect des traités par l'italie s'agissant des accords de Schengen et de Dublin? - Le système des réadmissions donne-t-il toute satisfaction? - Comment le Conseil fédéral s'explique-t-il que l'italie, pourtant une voie d'entrée privilégiée pour les passeurs de réfugiés, enregistre relativement à sa population infiniment moins de demandes d'asile que la Suisse? - Cela serait-il possible en cas de véritable "respect des traités"? Vitali. Initiative contre l'immigration de masse. Qui sera chargé de définir les modalités de mise en oeuvre? Les auteurs de l'initiative ne cessent d'affirmer qu'ils veulent prendre leur part de responsabilité dans les négociations avec l'ue. Du reste, tous les partis gouvernementaux et les milieux économiques souhaitent eux aussi que l'udc soit associée à ces négociations. - Comment se composera la délégation qui sera chargée des négociations? - Le Conseil fédéral a-t-il l'intention d'associer l'udc à la délégation ou au groupe d'experts? - Si oui, de quelle manière? - Si non, pourquoi? Glättli. Pourquoi le système d'écoutes téléphoniques ISS n'est-il pas considéré comme une infrastructure de première importance? Le 5 février 2014, le Conseil fédéral a décidé de mesures visant à protéger les infrastructures TIC de la Confédération. Pour des raisons de sécurité nationale, les infrastructures de première importance devront à l'avenir être fournies soit par des entreprises détenues majoritairement par des Suisses, soit par l'administration elle-même. Le 18 décembre 2013, la Confédération a conclu avec l'entreprise Verint un contrat portant sur le nouvel "Interception System Schweiz" (ISS). 1. Le Conseil fédéral considère-t-il l'iss comme une infrastructure de première importance? 2. Pourquoi la nouvelle réglementation ne s'applique-t-elle pas à l'iss? 3. Que pense-t-il du régime de propriété concernant Verint (USA et Israël)? Glättli. Visas humanitaires. Graves dysfonctionnements dans la pratique actuelle La procédure d'octroi de visas humanitaires aux personnes menacées souffre de graves dysfonctionnements (cf. le cas P. Andemariam): - l'accès aux ambassades n'est souvent pas garanti; - l'idée selon laquelle une personne n'a plus besoin de protection dans un Etat tiers est fausse; - les risques encourus par une personne ne sont souvent pas évalués de manière professionnelle ni de manière suffisamment poussée; - les décisions négatives ne sont pas motivées au cas par cas. Que compte faire le Conseil fédéral pour mettre un terme à ces dysfonctionnements? Rossini. Pièges photographiques. Application de la protection des données (1) En réponse à la question Rossini , le Conseil fédéral affirme que les appareils sont placés installés à proximité du sol, de sorte que si une personne est photographiée par hasard, seules ses jambes sont visibles. Les photos sur lesquelles apparaissent des personnes sont détruites sans délai. Cela n'est que très partiellement correct! - Quels sont les moyens mis en oeuvre pour assurer la bonne application de ces règles? - Quelle est l'autorité compétente? - Qui le vérifie, dans quels cas? 2

3 Rossini. Pièges photographiques. Application de la protection des données (2) En réponse à la question Rossini , le Conseil fédéral affirme que les personnes apparaissant sur des photographies prises au moyen d'un piège photographique peuvent intenter une action de droit civil. - Comment une telle affirmation peut-elle être appliquée dans les faits? - Comment les personnes photographiées sont-elles identifiées pour être informées et pour pouvoir intenter une action? - Si on ne peut pas les identifier, pourquoi envisager une telle action? - Est-ce cohérent, applicable? Fehr Hans. La limitation à un an des titres de séjour des citoyens de l'ue qui perdent leur emploi est-elle appliquée? Les Chambres ont adopté en 2010 la motion Flückiger , qui fait obligation au Conseil fédéral de donner des instructions aux autorités responsables de la prolongation des autorisations de séjour pour qu'elles limitent impérativement à un an le titre de séjour des citoyens de l'ue qui se retrouvent au chômage. - Quand et sous quelle forme le Conseil fédéral a-t-il émis ces instructions, et à qui les a-til adressées? - Les autorités concernées les appliquent-elles à la lettre, ou constate-t-on des résistances de la part de certaines d'entre elles? Brand. Accord de réadmission avec l'algérie On sait que les retours forcés vers l'algérie de requérants d'asile déboutés échouent actuellement en raison du manque de coopération de l'algérie, malgré l'accord de réadmission en vigueur. Que pense entreprendre le DFAE pour faire appliquer l'accord de réadmission conclu avec l'algérie et entré en vigueur et quelles démarches concrètes l'ambassade de Suisse en Algérie entreprend-elle sur place pour améliorer la coopération avec les autorités algériennes? Brand. Évolution des admissions provisoires En 2013, le nombre d'admissions provisoires a augmenté de 86% par rapport à l'année précédente. - Comment s'explique cette augmentation spectaculaire? - S'agit-il d'un moyen détourné de réduire le nombre de demandes d'asile en suspens, ce dont les communes feront à long terme les frais? Amherd. Images montrant des enfants dans des poses à caractère sexuel. Nécessité d'agir au plan juridique 1. Dans quel domaine, du point de vue juridique, le Conseil fédéral considère-t-il qu'il y a lieu de prendre des mesures contre la diffusion d'images montrant des enfants dans des poses à caractère sexuel? 2. Que pense le Conseil fédéral d'une interdiction générale de telles photos? 3. Comment peut-on lutter contre le commerce et l'échange de photos montrant des enfants nus ou dans des poses à caractère sexuel? 3

4 Leuenberger-Genève. A propos de tantes, d'oncles et autres parents phantômes Les initiants "contre l'immigration de masse" continuent à répéter dans les médias que la législation en vigueur est trop généreuse en permettant (trop) facilement le regroupement familial de grands parents, d'oncles et de tantes. Le Conseil fédéral peut-il dire clairement si ces affirmations correspondent à la réalité et si oui, combien de tantes, d'oncles et de grands-parents ont bénéficié ces dernières années de telles facilités? (en chiffres absolus et en pourcentages des permis) Mörgeli. Enquête menée par l'autorité fédérale de surveillance en matière de révision sur M. Daniel Senn Le 20 février de cette année, l'autorité fédérale de surveillance en matière de révision a retiré à Daniel Senn son agrément de réviseur. M. Senn avait travaillé pendant plus de dix ans comme "observateur" de la CFB et de la FINMA auprès de différentes banques, et il avait été nommé expert-réviseur par la BNS dans l'affaire Banque nationale - Hildebrand. Or, la Banque nationale et la FINMA sont placées sous la surveillance du Conseil fédéral. Pour quel motif de droit au juste M. Daniel Senn s'est-il vu retirer la licence de réviseur? Département de l'intérieur van Singer. Empêcher que le voyage en Suède de Monsieur le Conseiller fédéral Berset soit instrumentalisé Les rapports de l'ambassade de Suède, rendus publics, ont listé les événements qui seront utilisés pour influencer les citoyen-es suisses avant les votations du 18 mai. Le Conseil fédéral n'estime-t-il pas opportun de reporter la visite en Suède de Monsieur le Conseiller fédéral Berset pour éviter qu'il soit instrumentalisé par la propagande pro Gripen? Aebischer Matthias. Remplacer le programme MEDIA gelé par l'ue A la mi-février 2014, l'ue a gelé les négociations sur l'accord sur l'encouragement du cinéma MEDIA. - Le Conseil fédéral entend-il soutenir le cinéma, la culture et la variété cinématographique suisse comme ce fut le cas en 2013 dans le cadre de l'accord MEDIA? - Mettra-t-il à disposition la totalité du budget prévu pour MEDIA, de sorte que les préjudices difficilement estimables puissent également être compensés? Derder. Promotion du cinéma. Investir directement en Suisse les fonds alloués au programme MEDIA Dans le sillage de la votation du 9 février 2014, l'ue a informé la Suisse de la suspension des négociations sur la participation de la Suisse au programme de promotion du cinéma MEDIA à partir du début de l'année Le Conseil fédéral entend-il utiliser les fonds budgétés au titre du programme MEDIA pour soutenir directement les films et la culture cinématographique suisses? - Dans l'affirmative, comment compte-t-il utiliser ces fonds? - Les contacts internationaux seront-ils également renforcés? 4

5 Graf-Litscher. Demandes d'autorisation pour la mise sur le marché de médicaments et revenus de Swissmedic en 2013 Dans l'union européenne, le nombre d'autorisations de mise sur le marché de médicaments a reculé du fait de la procédure de reconnaissance mutuelle. - Est-il vrai que l'institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic) a reçu moins de demandes d'autorisations en 2013 par rapport à l'année précédente et que ses revenus ont fortement baissé? - Pour quelles raisons le nombre de demandes diminue-t-il en Suisse, étant donné que notre pays n'a pas passé d'accord de reconnaissance mutuelle avec l'ue dans ce domaine? Vogler. Vers une marginalisation des langues nationales Que pense le Conseil fédéral, eu égard notamment à l'art. 15, al. 3, de la loi sur les langues, de la volonté affichée par certains cantons de réduire l'"enseignement des langues étrangères" à l'enseignement d'une seule langue étrangère, avec le risque de voir passer à la trappe l'enseignement d'une seconde langue nationale? Aebischer Matthias. L'anglais, seule langue étrangère enseignée à l'école primaire? Plusieurs cantons envisagent de supprimer l'enseignement du français à l'école primaire. Le parlement schaffhousois souhaite ainsi que les écoliers concernés n'apprennent plus qu'une seule langue étrangère, au détriment évidemment du français. - Que pense le Conseil fédéral de cette évolution au regard de la cohésion nationale de la Suisse plurilingue? - Quels moyens d'action la loi sur les langues lui offre-t-elle? Gmür. Loi fédérale sur l'assurance-maladie. Structure tarifaire Tarmed - Le Conseil fédéral est-il conscient qu'en utilisant la compétence subsidiaire que lui confère l'art. 43, al. 5bis, LAMal, il modifie également dans le projet d'ordonnance des positions tarifaires qu'il vient pourtant de juger appropriées lors de la dernière approbation des tarifs? - Est-il conscient qu'il pourrait dès lors fausser des positions tarifaires qui sont appropriées selon les règles applicables en économie d'entreprise? Kiener Nellen. Adaptations TARMED. L'égalité devant la loi, inscrite dans la Constitution, est-elle respectée? 1. Quelle raison objective justifie-t-elle que les hôpitaux ne puissent pas facturer la nouvelle position tarifaire , conformément au projet d'ordonnance du 16 décembre 2013? 2. Quelle est la prestation médicale que les médecins de famille fournissent dans leur cabinet de consultation et que leurs collègues des hôpitaux ne fournissent pas du tout ou à moindre frais et pour laquelle les médecins de famille devraient être rémunérés séparément? Pour quelle prestation exactement les médecins de famille reçoivent-ils une rémunération supplémentaire? 3. La LAMal prévoit-elle la rémunération de non-prestations? 5

6 Département de la défense, de la protection de la population et des sports van Singer. Exiger l'entière transparence sur le financement de la campagne Pro Gripen Il a été prouvé que SAAB a été impliqué, à de nombreuses reprises, dans des affaires de corruption à l'occasion de la vente de Gripen. - Le Conseil fédéral, pour éviter tout soupçon, va-t-il exiger l'entière transparence sur le financement de la campagne Pro Gripen? - Notamment de la part d'entreprises qui souhaitent profiter d'affaires compensatoires découlant d'un éventuel achat de Gripen par la Suisse? van Singer. De la clarté sur les affaires compensatoires "Gripen" en Suisse romande Pour l'instant la part des affaires compensatoires "Gripen" en Romandie stagne à 18 pour cent. Le bruit court que la majorité de ces 18 pour cent est conclue avec une seule entreprise, et qui plus est comprend des administrateurs suédois. - Peut-on parler dans ce cas d'affaires compensatoires qui profiteraient aussi à la Romandie? - Globalement au niveau suisse quelle est la part d'affaires compensatoires "Gripen", déjà convenues, qui concernent des "filiales" de SAAB? - Et RUAG et ses "filiales"? van Singer. Tout mettre en oeuvre pour arrêter l'espionnage des USA en Suisse - Le Conseil fédéral va-t-il tout mettre en oeuvre pour arrêter l'espionnage que les USA opèrent sur et à partir du territoire suisse? - Va-t-il arrêter la collaboration avec les différents services USA qui représentent un danger majeur pour le respect de la vie privée et pour le secret des affaires de plusieurs branches de notre économie? van Singer. Eviter les mesures cosmétiques dans la comptabilisation des mesures compensatoires "Gripen" - Comment le Conseil fédéral justifie-t-il les pressions exercées par Armasuisse sur le bureau des affaires compensatoires (réduction du budget, licenciement...)? - Sont-elles liées au fait que ce bureau n'admet pas suffisamment d'affaires en tant qu'affaires compensatoires "Gripen"? - Qu'il n'est pas prêt à multiplier par des facteurs allant jusqu'à 3 fois les montants conclus, pour augmenter artificiellement le bilan des affaires compensatoires en vue de la votation sur le fonds Gripen? Müller-Altermatt. Le meilleur site internet du monde? Le 24 février de cette année, le DDPS a chargé l'entreprise Namics AG de développer un "système de gestion de contenus web en tant que CMS-managed Service". Le contrat s'élève à 7,33 millions de francs, auxquels il faut encore ajouter une option à 148,3 millions de francs pour l'acquisition d'adaptations et de développements du système. - A moins qu'il n'ait l'intention de réaliser le meilleur site internet du monde, comment le DDPS explique-t-il le coût pharaonique de ce projet? - L'option à 148,3 millions de francs fait-elle partie d'une stratégie de communication globale, ou s'agit-il d'une simple possibilité? 6

7 Gysi. DDPS. Votation sur l'achat du Gripen et timbres publicitaires Deux timbres spéciaux illustrant le F/A 18 et le Tiger F-5 ont été édités à l'occasion du 100e anniversaire des Forces aériennes suisses. Conjointement, on peut voir des affiches "Sphair" incitant les jeunes intéressés à faire carrière dans les forces aériennes. - Comment le Conseil fédéral explique-t-il la concomitance entre cette double opération publicitaire et la campagne en faveur de l'achat du Gripen? - Combien d'argent public a-t-on affecté à cette opération? Gysi. Anniversaire des Forces aériennes Air 14. Réponse lacunaire concernant l'engagement des soldats en cours de répétition On n'a pas répondu complètement à l'interpellation concernant Air 14 s'agissant du nombre de jours de service accomplis par les soldats en cours de répétition. Apparemment, on ne peut ou ne veut pas donner plus d'informations avant le scrutin populaire sur l'achat du Gripen. Je relance donc le Conseil fédéral: - Quelles troupes seront-elles engagées à l'occasion de Air 14? - Combien de militaires a-t-on prévu à cet effet? - Combien de jours de service accompliront-ils? - Combien de militaires travaillent-ils déjà à la préparation de cet événement? - Combien de jours de service accomplissent-ils dans le cadre de cette préparation? Flückiger Sylvia. Coûts et bénéfices du projet GABMO Le projet GABMO a été lancé en Il prévoit que chaque canton devra relever l'emplacement des entrées des immeubles de chaque commune. - Tous les cantons participent-ils? - Lesquels s'abstiennent-ils et pour quelle raison? - Quel est l'objet de ce relevé? - Y a-t-il des doublets avec d'autres services et dans quelle mesure le projet est-il compatible avec la protection des données? - A qui servent les données recueillies? - Quels sont les coûts du projet et combien de temps durera-t-il encore? Knecht. Projet GABMO Cela fait déjà un certain temps que l'on établit, à grands frais, la position exacte des entrées des bâtiments situés en Suisse. Le projet porte le nom de "GABMO". - A ce jour, à combien se montent les coûts de ce projet pour la Confédération, les cantons et les communes? - Comment la participation financière des particuliers qui utilisent ces données est-elle réglée? A quelles règles d'utilisation sont-ils soumis? Semadeni. Finale de la coupe du monde de ski avec un parfum de propagande? Lors de la finale de la coupe du monde de ski qui se déroulera à Lenzerheide du 12 au 16 mars, une formation de PC-7 survolera les lieux accompagnée de deux F/A 18 et de deux Gripen suédois. 1. Comment expliquer que la présence de ces Gripen lors de cette manifestation ne relève pas d'une campagne de propagande en prévision de la votation populaire du 18 mai sur l'achat de cet avion mais simplement d'un exercice planifié? 2. Dans ce contexte, que vaut la déclaration du conseiller fédéral Maurer qui prétend que Saab ne s'implique en aucne façon dans la campagne? 3. Que justifie les énormes nuisances sonores auxquelles il faut s'attendre? 7

8 Masshardt. Plus de transparence en ce qui concerne le Gripen, notamment ses nuisances sonores? Avant la votation du 18 mai, les citoyens ont le droit d'être informés, avant de déposer leur bulletin dans l'urne, sur les mouvements de vol prévus du Gripen et le bruit qu'il occasionnera. - Le Conseil fédéral ignore-t-il vraiment les lieux de décollage et d'atterrissage du Gripen et quelles nuisances sonores il occasionnera, comme il l'a indiqué dans sa réponse à l'interpellation ? - Est-il au moins prêt à publier les scénarios ou les plans concernant les stationnements possibles de l'avion, dont la porte-parole du DDPS a parlé dans la "JungfrauZeitung"? - Pour quelle raison le DDPS ne présente-t-il pas ouvertement tous les éléments? Leutenegger Oberholzer. Démontage de la loi sur la transparence La nouvelle loi sur le renseignement démontera complètement le principe de la transparence dans l'administration, inscrit dans la loi sur la transparence. Le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Hanspeter Thür, s'y oppose. - D'autres départements essaient-ils aussi de démonter le principe de la transparence? - Dans l'affirmative, lesquels? Leutenegger Oberholzer. Gripen à la Mustermesse à Bâle Un modèle du Gripen a été exposé à la Foire de Bâle (MUBA). Des employés de la société Saab ont fait la promotion de l'appareil sans être sollicités par les visiteurs. - Qui est à l'origine de cette opération de charme avant le vote de mai: la direction de la foire, le DDPS, la société Saab, le comité pro Gripen ou qui d'autre? - Combien a coûté le stand consacré au Gripen à la MUBA et qui l'a financé? Fehr Hans. A combien reviendrait l'entière sécurisation du ciel aérien suisse? L'affaire récemment survenue de l'avion détourné à Genève pose à nouveau la question de la surveillance militaire du ciel aérien suisse. - Quels moyens (financiers, matériels, humains) faudrait-il mettre en jeu pour assurer 24h sur 24 une surveillance aérienne au moyen d'avions de combat? - A partir de quand cela serait-il possible? - Le Conseil fédéral est-il disposé à mettre en oeuvre la motion Hess ("Garantir la disponibilité opérationnelle du service de police aérienne en dehors des heures de travail normales")? Buttet. Réveiller les Forces aériennes? L'actualité récente a mis à jour les horaires d'engagement de nos Forces aériennes. Ceux-ci étaient connus et les raisons de cette limitation ont été données par le chef du DDPS. Toutefois, la situation reste exotique. Le Conseil fédéral peut-il répondre aux questions suivantes: - Entend-il étendre les heures d'engagement des Forces aériennes afin d'assurer une permanence 24/24 7/7? - Si oui quelles conditions et conséquences aura cette extension? - Si non, entend-il prendre d'autres mesures? 8

9 Allemann. Gripenleaks. Immixtion de la Suède dans la campagne de vote Selon des documents confidentiels, la Suède aurait planifié une campagne promotionnelle masquée pour influencer le vote populaire en faveur de l'achat du Gripen. Dans un compte rendu, l'ambassadeur de Suède a notamment révélé des informations émanant d'entretiens confidentiels qui ont eu lieu au sein du Conseil fédéral. - Comment explique-t-on cela? - Y-a-t-il eu violation du secret de fonction? - Combien de fois le conseiller fédéral Maurer et ses collaborateurs ont-ils rencontré l'ambassadeur suédois pour des entretiens concernant le Gripen et la campagne de vote? Gschwind. Implantation d'une aire d'accueil pour les gens du voyage sur la Place d'armes de Bure. Qui décidera? Après la décision du Département Militaire fédéral de mettre des terrains non-affectés à disposition des cantons pour permettre la construction de places d'accueil, le Gouvernement jurassien informait récemment qu'un site serait aménagé sur la Place d'armes de Bure. Une information qui a suscité interrogation et inquiétude dans la population. a. Les autorités de la commune de Bure seront-elles associées à la procédure? b. La décision finale appartiendra-t-elle aux citoyens? Département des finances Schwaab. Nouveau krach du bitcoin. Quand le Conseil fédéral va-t-il présenter des mesures? Le site d'échange de bictoin "Mt. Gox" a récemment fermé abruptement. Le cours du bitcoin, déjà très volatile, s'en est ressenti et des investisseurs ont perdu des sommes colossales. L'urgence d'analyser les mesures à prendre en devient chaque jour plus pressante. - Quand le Conseil fédéral rendra-t-il le rapport demandé par le postulat ? - La FINMA a-t-elle déjà pris des mesures ou envisage-t-elle d'en prendre bientôt? Hiltpold. Reconsidération de la décision du Conseil fédéral du 22 janvier 2014 concernant le relèvement du volant de fonds propres anticyliques Suite à l'acceptation le 9 février 2014 de l'initiative populaire "Contre l'immigration de masse" qui freinera la pression démographique sur les logements et, par voie de conséquence, la demande de ceux-ci, ce qui contribuera à freiner la croissance des marchés immobiliers, le Conseil fédéral envisage t-il de renoncer au relèvement du volant de fonds propres anticycliques décidé le 22 janvier 2014 faisant passer de 1 à 2 pour cent la couverture de fonds propres des créances hypothécaires des banques? Barazzone. Programme américain visant à régler le différend fiscal opposant les banques suisses aux Etats-Unis - Le Conseil fédéral était-il assisté ou conseillé par un ou des cabinets d'avocats américains (conseils spécialisés en droit fiscal et bancaire américains) lors de l'ensemble des négociations avec les Etats-Unis sur le programme américain visant à régler le différend fiscal opposant les banques suisses aux Etats-Unis? - Si oui, quels ont été les montants d'honoraires facturés à la Confédération? - Si non, pourquoi? 9

10 Romano. Relations vec l'italie. De nouvelles concessions sans contreparties? - Pourquoi le Conseil fédéral a-t-il décidé, le 19 février 2014, d'accorder sans contrepartie l'échange de renseignements sur demande mêmes aux Etats avec lesquels les conventions contre les doubles impositions n'ont pas encore été adaptées? - L'Italie figurant au nombre des bénéficiaires de ces largesses, n'est-il pas évident qu'une fois obtenu l'échange de renseignements, elle n'aura plus aucun intérêt à négocier bilatéralement avec la Suisse sur les dossiers ouverts depuis des années (liste noire, frontaliers, réciprocité)? Romano. Accord de 1974 entre la Suisse et l'italie relatif à l'imposition des travailleurs frontaliers et à la compensation financière en faveur des communes italiennes limitrophes Un gouvernement chasse l'autre en Italie mais les problèmes demeurent au Tessin. - Pourquoi la possibilité de dénoncer l'accord de 1974 n'est-elle pas prise en considération? - Sur quels fondements juridiques repose cet accord? - Pourquoi les négociations sont-elles au point mort depuis deux ans? - La passivité face à l'italie est-elle la bonne tactique? - Pourquoi la Suisse est-elle encore sur la liste noire? - Comment se fait-il que la réciprocité est encore lettre morte dans de nombreux secteurs? - Comment le Conseil fédéral entend-il expliquer la situation aux Tessinois? Schneeberger. Renforcer rapidement le Corps des gardes-frontière sur les flancs nord et ouest du territoire Le Corps des gardes-frontière (Cgfr) a besoin de renforts. En 2013, en effet, c'est plus de 2000 cambriolages qui ont été recensés, souvent au crépuscule dans les environs de la frontière verte avec la France. Dès le 13 mars 2013, les responsables de la sécurité des cantons d'argovie, de Bâle-Campagne et de Bâle-Ville ont sollicité l'appui de la conseillère fédérale Widmer-Schlumpf. Celle-ci a répondu positivement à leur demande et promis des améliorations pour Mais depuis, rien n'a changé. Quand le Cgfr sera-t-il substantiellement renforcé? Kaufmann. Banque nationale suisse. Non-versement de dividendes pour l'année Quand le Conseil fédéral a-t-il été informé par la BNS que celle-ci ne verserait pas de dividendes au titre de l'exercice 2013? - A-t-il été associé à cette décision? Quadri. Le Tessin mérite mieux qu'une visite-éclair Le 25 février dernier, la conseillère fédérale Widmer-Schlumpf est venue au Tessin dans le cadre d'une visite programmée depuis des mois. Le temps consacré au Tessin a cependant été des plus brefs. Le Conseil fédéral ne pense-t-il pas que le Tessin mérite un peu plus de considération? Il est prié d'agender pour bientôt des visites d'une durée raisonnable et suffisante pour aborder les différents sujets d'actualité et pour que le conseiller fédéral qui se déplace puisse rencontrer d'autres interlocuteurs que les membres du Conseil d'etat. 10

11 Müller Leo. Versement de contributions de l'aide sociale allant au-delà des exigences légales Certains cantons ont manifestement versé à des étrangers des contributions de l'aide sociale qu'ils n'auraient pas dû octroyer en vertu des dispositions légales. - Quel est le montant total que les cantons ont versé et qui va au-delà des exigences fixées dans la législation fédérale? - Les versements que ces cantons ont effectués auront-ils des incidences, dans les années à venir, sur la compensation des charges dans le cadre de la péréquation financière? - Si tel est le cas, quelle sera l'ampleur de ces incidences? - Et procédera-t-on à des corrections pour ces cantons? Leutenegger Oberholzer. Optimisation fiscale via les sociétés offshore des sociétés suisses Selon les médias, le groupe Ammann a, sous la direction de l'ex CEO Schneider- Ammann, géré des sociétés offshore au Luxembourg et à Jersey afin d'économiser des impôts. 1. A quelles conditions une entreprise suisse est-elle autorisée à transférer des bénéfices sur des comptes de sociétés offshore? 2. Qui contrôle ces opérations: la Confédération, le canton ou les deux? 3. Dans le cas du groupe Ammann, outre le fisc bernois, l'afc a-t-elle également jeté un coup d'oeil sur la légalité de ces opérations? 4. Combien de sociétés suisses cotées en bourse gèrent-elles des filiales dans des paradis fiscaux offshore? Leutenegger Oberholzer. Stratégie de l'argent propre. Que contiennent les coffres des banques et les dépôts francs sous douane? Le volume d'argent liquide en circulation a fortement augmenté, notamment celui des billets de mille francs. Il y a deux ans, on a recensé environ 54,8 milliards de francs en circulation sous la forme de billets de banques, dont coupures de mille francs suisses. - Comment fait-on en sorte qu'on ne dépose pas des fonds d'origine illégale dans les coffres des banques? - Comment peut-on procéder pour que la stratégie de l'argent propre s'applique aussi à ces coffres? Les statistiques douanières recensent les importations, mais pas les marchandises qui sont placées dans les dépôts francs sous douane. Nombre d'exploitants de ces dépôts ont fait de cette extraterritorialité un véritable modèle commercial. La Suisse compte dix dépôts francs sous douane. - Selon le Conseil fédéral, quel est le risque que ces dépôts renferment des biens d'origine illégale, notamment des oeuvres d'art spoliées? - Comment fait-il pour empêcher que l'on se serve des dépôts francs sous douane pour blanchir des capitaux ou pour commettre une soustraction d'impôt? 11

12 Kiener Nellen. Sociétés extraterritoriales. Combien de milliards d'impôts la Confédération, les cantons et les communes perdent-ils? 1. Est-il désormais "normal" qu'une entreprise qui a son siège en Suisse gère plusieurs sociétés extraterritoriales pour éviter de payer des impôts? 2. L'art. 50 de la loi fédérale sur l'impôt fédéral direct est-il systématiquement contourné? 3. L'Administration fédérale des contributions contrôle-t-elle l'imposition des personnes morales effectuée par les cantons? Dans la négative, pourquoi ne le fait-elle pas? 4. Compte tenu des récents événements, l'administration fédérale des contributions contrôle-t-elle l'imposition du groupe Ammann, sis à Langenthal? Dans la négative, pourquoi ne le fait-elle pas? 5. A combien s'élèvent les pertes fiscales subies par la Confédération, les cantons et les communes? Flückiger Sylvia. Vente de plaques d'immatriculation. Quid de la TVA? Dans plusieurs cantons, les plaques d'immatriculation avec un petit numéro sont mises aux enchères ou vendues, ce qui rapporte des montants considérables aux services des automobiles. - Ces recettes sont-elles soumises à la TVA? Dans l'affirmative, à quel taux? - Dans la négative, pourquoi n'y sont-elles pas soumises? - Que prévoient les dispositions légales? Rytz Regula. Les dépôts francs sous douane remplacent-ils l'ancien secret bancaire? Comme les affaires des banques avec des avoirs non imposés font l'objet de restrictions toujours plus poussées, lesdits avoirs sont de plus en plus fréquemment placés dans des dépôts francs sous douane (voir Tages-Anzeiger du 21 décembre 2013). Je charge le conseil fédéral de répondre aux questions suivantes: - A-t-il une vue d'ensemble du nombre de dépôts francs sous douane? - Est-il en mesure d'exclure que des avoirs non imposés ou de l'argent non déclaré sont placés dans des dépôts francs sous douane? - Est-il prêt à soumettre les dépôts francs sous douane à la loi sur le blanchiment? Département de l'économie, de la formation et de la recherche Candinas. Mesures d'accompagnement. Améliorer l'efficacité des contrôles Le respect des conditions de travail fixées par la loi sur les travailleurs détachés est surveillé par les organes de contrôle compétents. - Le nombre de contrôles ne devrait-il pas être augmenté dans les branches particulièrement exposées, dans l'intérêt des entrepreneurs honnêtes? - Ces branches ne devraient-elles pas faire l'objet de plusieurs contrôles par an en cas de présomption d'abus (et non seulement en cas de soupçon fondé)? - Que fait-on pour empêcher que les entreprises qui se sont vu interdire d'offrir leurs services en Suisse ne réapparaissent sous un autre nom? Aebischer Matthias. Poursuivre le programme d'échange d'étudiants Erasmus+ Deux semaines après l'acceptation de l'initiative "Contre l'immigration de masse", l'union européenne a décidé d'exclure la Suisse du programme d'échange Erasmus+ pour l'année académique Notre pays a dès lors de nouveau le statut d'etat tiers. - Le Conseil fédéral entend-il utiliser les fonds alloués par le Parlement au programme Erasmus pour financer la participation de la Suisse à ce programme à titre d'etat tiers? - La Suisse devra-t-elle payer non seulement les bourses de ses propres étudiants, mais aussi celles des étudiants étrangers? 12

13 Aebischer Matthias. Horizon Assurer l'accès aux programmes de recherche Sitôt le résultat de la votation sur l'immigration de masse connu, l'ue n'a pas tardé à faire savoir à la Suisse qu'elle ne la considérait plus comme Etat associé dans le cadre du programme de recherche Horizon 2020 mais comme Etat tiers. Nombre de projets suisses ne peuvent donc plus être déposés auprès de l'ue. Comment le Conseil fédéral compte-t-il soutenir ces projets de recherche? Barazzone. Erasmus - Horizon Mobilité étudiants au sein de l'ue - Quelles mesures concrètes le Conseil fédéral va-t-il prendre pour permettre la participation de la Suisse aux programmes Erasmus et Horizon 2020? - Quelles mesures concrètes le Conseil fédéral va-t-il prendre pour permettre la mobilité et les échanges des étudiants résidants en Suisse au sein de l'union Européenne? Friedl. Situation post 9 février. Financement des projets de recherche qui s'inscrivent dans Horizon 2020 Les conseillers des hautes écoles concernant les dossiers UE sont totalement débordés. Celui qui s'est déjà beaucoup investi pour déposer une demande auprès de l'ue est désormais considéré comme ressortissant d'un "Etat tiers" dans le cadre d'horizon 2020, ce qui a des conséquences financières. - Les chercheurs peuvent-ils espérer que la Suisse prendra à sa charge les frais de recherche non couverts? - Quel est l'avenir des grands projets comme le Human Brain Projekt de l'epfl ou de la KIC Climat à laquelle participe l'epfz? Maire Jacques-André. Avenir d'erasmus+ et la formations professionnelle? Outre les étudiants des hautes écoles, Erasmus+ prévoyait l'élargissement très bienvenu aux personnes en formation professionnelle. Dans les solutions que le Conseil fédéral envisage pour soutenir la pérennité des échanges internationaux hors d'erasmus, prend-il aussi en compte les apprentis? Maire Jacques-André. Quel soutien à la recherche en dehors d'horizon 2020? Suite à la votation du 9 février 2014, la Suisse est actuellement exclue du programme Horizon Pour le Conseil fédéral cette situation est-elle temporaire ou définitive? - Le cas échéant, est-il prêt à compenser les très importantes pertes de financement des projets des hautes écoles et des hautes écoles de notre pays? - Et si oui, à l'aide de quelles ressources? Masshardt. Quid de l'avenir d'erasmus+ après l'acceptation de l'initiative sur l'immigration de masse? L'acceptation de l'initiative sur l'immigration de masse a des conséquences directes notamment pour les jeunes: en effet, Erasmus+ ne remplace pas seulement Erasmus (échanges universitaires) mais ausssi les programmes d'échange d'enseignants, d'élèves, de stagiaires et de volontaires. Si la Suisse ne peut pas participer à Erasmus+, les conséquences seront graves pour tous les jeunes Suisses. Que compte faire le Conseil fédéral pour que ces échanges extrauniversitaires restent possibles? 13

14 Masshardt. Horizon 2020 après l'acceptation de l'initiative sur l'immigration de masse L'UE a répondu à l'acceptation de l'iniative sur l'immigation de masse par un gel de l'accord Horizon Serait-il possible d'accorder à des universités suisses le crédit promis par la Suisse pour Horizon 2020? - Quelles sont les options envisagées par le Conseil fédéral? Les chercheurs suisses ne pourront continuer de déposer leurs projets dans le cadre de Horizon 2020 que s'ils sont liés à une université européenne. Le Conseil fédéral est-il prêt à prendre des mesures pour que les chercheurs dont la demande a été acceptée puissent néanmoins poursuivre leur carrière en Suisse? Derder. Horizon Comment compenser les millions perdus pour nos PME? Lors du dernier programme cadre de recherche (FP7), 416 PME suisses ont reçu Euro. - Que doivent faire les PME pour Horizon 2020? - Doivent-elles déposer des dossiers de candidatures? - La Confédération compte-t-elle compenser le manque à gagner pour les PME qui auraient été retenues, et qui ne pourront pas bénéficier de soutien? - Pouvons-nous prévoir la mise en oeuvre d'un programme national de même envergure? Derder. Soutien de la Confédération aux programmes de recherche: une modification de la Constitution nécessaire? Les programmes de recherche suisse perdent des soutiens essentiels aux Hautes Ecoles. - La Confédération pourra-t-elle compenser ce manque à gagner? - Les crédits d'engagement pourront-ils être utilisés pour la participation projet par projet? - La Confédération, faute de disposer de compétences suffisantes, semble limitée dans l'action qu'elle peut exercer. Ne faut-il pas envisager de modifier les articles de la Constitution fédérale sur la formation? Reynard. Erasmus. Quels coûts supplémentaires pour la Suisse? Suite au vote du 9 février 2014, la participation de la Suisse au programme Erasmus+ a été suspendue. Les étudiants de notre pays seront donc exclus de ce programme européen de mobilité et d'échange. La jeunesse et notre système de formation sont les premiers à subir les effets de cette votation. La Confédération doit évidemment s'engager pour trouver des alternatives à cette situation. A combien sont estimés les coûts supplémentaires pour la Suisse afin de maintenir ces programmes d'échange? Chopard-Acklin. Exportations d'armes critiquables à destination de la Russie (1) Selon la statistique relative au matériel de guerre, la Suisse a livré du matériel guerre à la Russie durant quelques années. Or au vu des événements qui se déroulent en Crimée et de la situation des droits de l'homme dans cette région, on est amené à se poser quelques questions: - Quel matériel et en quelles quantités la Suisse a-t-elle exporté ces derniers temps? - Ces exportations d'armes ne contreviennent-elles pas à l'ordonnnce sur le matériel de guerre, qui interdit les exportations d'armes à destination des pays où les droits de l'homme sont violés et la paix est menacée? - Quand le Conseil fédéral décidera-t-il une interdiction d'exportation? 14

15 Chopard-Acklin. Exportations d'armes critiquables à destination de l'ukraine (2) Selon les médias, la Suisse a livré durant des années des pistolets, des fusils, des mitraillettes ainsi que des munitions à la police et à l'armée ukrainienne. Ces exportations n'auraient cessé qu'après le début des violences à Kiev. - Quand le Conseil fédéral a-t-il autorisé ces exportations? - Pourquoi a-t-il fait litière de l'art. 5, al. 2, OMG, qui interdit les exportations d'armes vers les pays où les droits de l'homme sont violés? - Le risque d'une escalade de la violence a-t-il été sous-estimé? - Quel matériel la Suisse a-t-elle exporté et en quelles quantités? - A quelle date les exportations ont-elles été interdites? Ingold. Fonds de développement de la Banque mondiale. Un acteur essentiel dans la lutte contre la pauvreté En accordant des crédits préférentiels et des dons aux 82 pays les plus pauvres de la planète, le fonds de développement de la Banque mondiale apporte une contribution essentielle à la lutte contre la pauvreté dans le monde, comme l'indique le Conseil fédéral dans le rapport sur la politique économique extérieure Il y précise accorder une importance particulière à l'efficacité des interventions futures et à leur mesure. - A quels facteurs d'efficacité et à quels indicateurs pense-t-il? - Comment les "aspects environnementaux" seront-ils mieux pris en considération dans l'octroi des crédits? Schneider-Schneiter. Accord de libre-échange entre l'aele et l'inde Avant les élections en Inde, les négociations en vue d'un accord de libre-échange entre l'aele et l'inde ne seront pas menées à terme. - Le Conseil fédéral compte-t-il à présent marquer un temps d'arrêt et revoir la situation en collaboration avec les différents secteurs économiques? - Est-il disposé à tirer des enseignements de sa stratégie de négociation concernant les accords de libre-échange pour garantir notamment que ces derniers pourront profiter à l'ensemble de l'économie suisse, et pas uniquement à certains secteurs? Schilliger. Révision des prescriptions suisses de protection incendie. L'Association des établissements cantonaux d'assurance incendie est à l'origine d'une surréglementation De nombreuses associations actives dans la branche sont intervenues auprès de l'aeai pour prévenir tout risque de surréglementation lors de la révision des prescriptions suisses de protection incendie. L'AEAI n'a pas daigné entrer en matière sur les demandes dûment motivées présentées par ces associations. 1. Que pense le Conseil fédéral de ce refus de tout dialogue de la part de l'aeai? 2. La révision, qui comporte une série de nouvelles prescriptions inutiles, n'est-elle pas en contradiction avec la stratégie du Conseil fédéral consistant à réduire les frais engendrés par la réglementation régissant la protection incendie, lesquels se montent à 354 millions de francs? Kaufmann. Combien d'étudiants étrangers en Suisse, combien d'étudiants suisses dans l'ue? Combien y a-t-il d'étudiants étrangers, issus de l'ue ou d'ailleurs, qui sont inscrits dans un établissement suisse d'enseignement supérieur (école polytechnique, université ou haute école spécialisée), et combien y a-t-il d'étudiants suisses qui étudient dans l'ue? 15

16 Hiltpold. Moyens à disposition pour renforcer les contrôles et soutenir le partenariat social? L'initiative adoptée le 9 février 2014 atteste une inquiétude liée à des situations de sousenchère salariale. Ces pratiques sont souvent liées simultanément au travail au noir de personnel clandestin extra-européen, mais aussi à des situations de sous-traitance non déclarée. Le Conseil fédéral entend-il mettre des moyens à disposition des commissions paritaires et des cantons pour renforcer les contrôles et soutenir le partenariat social? Gössi. Entreprises artisanales et exploitations agricoles. Appliquer la neutralité concurrentielle sans tarder La politique agricole contient un nouveau principe: celui de la neutralité concurrentielle entre les entreprises artisanales et les exploitations agricoles. Il s'agit maintenant d'appliquer les dispositions en la matière. 1. Comment le Conseil fédéral va-t-il faire en sorte que les cantons appliquent les nouvelles dispositions qui régissent la neutralité concurrentielle? 2. Que pense-t-il des activités de type artisanal qu'exercent des paysans qui reçoivent des subventions de l'etat et qui concurrencent les entreprises artisanales, qui sont soumises aux règles du marché libre? Reimann Maximilian. Le DEFR/SEFRI connaît-il la différence entre le Conseil de l'europe et le Parlement européen? Le DEFR m'a envoyé la revue "SEFRI News" à l'adresse " Delegation des Europäischen Parlaments, z.h. Herrn Dr. Maximilian Reimann ". Or, je suis membre de la Délégation auprès du Conseil de l'europe à Strasbourg; le Parlement européen, quant à lui, siège de l'autre côté du fleuve dans cette même ville. - Le SEFRI souhaite-t-il expressément que je fasse partie du Parlement européen? - Ou, certains de ses collaborateurs auraient-ils besoin qu'on leur explique la différence entre ces deux institutions européennes? Flückiger Sylvia. Prévention des incendies. Risque d'excès de réglementation Les nouvelles prescriptions prévues en matière de prévention des incendies placent les mêmes produits qu'auparavant, examinés à la lumière des normes européennes, une à deux classes de réaction au feu plus basses voire interdisent de les utiliser comme produit de construction. Ces produits ont été utilisés sans problème pendant des dizaines d'années, sont compatibles avec la législation européenne et donnent satisfaction. - Pourquoi devrait-on renoncer à les utiliser dans les mêmes proportions que par le passé? - Comment éviter de devoir remplacer à grands frais dans les constructions existantes les produits utilisés jusqu'ici? Gschwind. L'Institut de recherches en agriculture biologique (FIBL) survivra-t-il à la suspension du programme européen Horizon 2020? Lors de l'élaboration du budget 2014 et dans l'attente du rapport suite au postulat Müller- Altermatt, Monsieur le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s'est engagé à soutenir financièrement, et à titre provisoire, le FIBL pour lui permettre de se positionner en fonction du programme européen Suite à la mise en veilleuse d'horizon 2020,quelles mesures le Conseil fédéral prendra-t-il pour assurer la pérénité de cet Institut renommé? 16

17 Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Candinas. Empêcher la Poste de poursuivre le démantèlement de ses services La directrice générale de la Poste a récemment lancé la proposition de supprimer la remise du courrier postal du samedi et la dernière livraison (12 h. 30). - Qu'en pense le Conseil fédéral? - Est-il également de l'avis que ce démantèlement des services postaux affectera notamment les régions périphériques et provoquera du coup un nouvel exode? - Le Conseil fédéral est-il prêt, en tant que propriétaire de l'entreprise, à empêcher la mise en oeuvre de ces mesures? Rickli Natalie. Publicité politique dans les gares Les CFF ne tolèrent aucune action politique sans autorisation sur leurs sites. Les partisans du projet de financement et d'aménagement de l'infrastructure ferroviaire ont cependant pu mener diverses actions sans autorisation. Non seulement les CFF les ont tolérées, mais ils ont participé au financement de la campagne en faveur du projet. - Le Conseil fédéral interviendra-t-il auprès des CFF pour que tous les partis soient traités sur un pied d'égalité? - Comment entend-il s'assurer que les entreprises liées à la Confédération ne puissent plus utiliser d'argent public pour les campagnes de votation? Quadranti. Utilisation à des fins civiles de l'aérodrome de Dübendorf et concertation de la population - Avant de confier la gestion de l'aérodrome à un nouvel exploitant, le Conseil fédéral pense-t-il consulter la population dans son ensemble sur les projets qui seront présentés et tenir compte de son avis? - Dans l'affirmative comment compte-t-il s'y prendre pour que le plus grand nombre puisse être consulté? - Comment les résultats de la consultation seront-ils pris en considération? - Dans la négative, pourquoi le Conseil fédéral n'est-il pas disposé à entendre les intéressés directs dans un dossier aussi important pour la région, ce qui lui permettrait de trancher en fonction d'un cercle élargi? Regazzi. Substances polluantes dans la future aire multiservices de Giornico. Conséquences Des substances polluantes ont été découvertes sur le site de la future aire multiservices de Giornico, capitale pour la gestion du trafic lourd sur l'a2. Or, les travaux de construction devraient débuter l'été prochain. 1. Quelles vérifications sont en cours? 2. Ces interventions retarderont-elles la réalisation du projet? 3. Les résultats des vérifications pourraient-ils remettre en cause la réalisation de l'aire des poids lourds? Guhl. Quel avenir pour l'accord sur l'électricité? Suite à l'acceptation de l'initiative populaire contre l'immigration de masse, la Commission européenne a suspendu jusqu'à nouvel avis les négociations relatives à un accord bilatéral sur l'électricité. Or, il est très important que les entreprises suisses du secteur de l'énergie aient accès au marché intérieur européen et que la Suisse soit membre à part entière des organes de l'entso-e et de l'acer. Quelles sont, aux yeux du Conseil fédéral, les chances pour que les négociations reprennent rapidement? 17

18 Flückiger Sylvia. Qualité des traverses de chemin de fer polonaises achetées par les CFF Il y a six mois, les CFF ont commandé en Pologne - plutôt qu'en Suisse - des traverses de chemin de fer en hêtre, et la commande est arrivée. - Les traverses livrées satisfont-elles aux critères sévères des CFF en matière de qualité du bois et d'imprégnation? - Quelles mesures les CFF prennent-ils pour garantir qu'à l'avenir, en cas de prétendue pénurie, ils n'aient pas à commander à nouveau du hêtre à l'étranger plutôt qu'en Suisse? Böhni. Accroître la biodiversité dans l'espace public La nouvelle politique agraire de la Confédération contient à dessein des mesures visant à accroître la biodiversité dans l'agriculture, et la population salue ces mesures. - Mais qu'en est-il de la biodiversité dans l'espace public? - Par quelles mesures pourrait-on l'améliorer (par ex. dans les surfaces bordant les autoroutes), dans la mesure où l'on exige aussi de l'agriculture qu'elle fasse des efforts? Grin. Loi sur l'aménagement du territoire. LAT La nouvelle loi sur l'aménagement du territoire prévoit une taxe de 20 pour cent sur la plus-value des terrains mis en zone constructible. - A quelle date ce prélèvement deviendra-t-il obligatoire? - Une collectivité publique comme une commune sera-t-elle soumise à ce prélèvement lors du changement d'affectation de ses propres terrains? Grin. Loi sur l'aménagement du territoire. LAT La nouvelle loi sur l'aménagement du territoire prévoit dès son entrée en vigueur un moratoire de 5 ans sur la création de toutes nouvelles zones constructibles si elles ne sont pas compensées. Une collectivité publique comme une commune sera-t-elle soumise à ce moratoire pour le changement d'affectation futur de ses propres terrains: - En zone d'habitation? - En zone de constructions publiques? Jans. A quand une loi sur le gaz? Le régime réglant l'accès au réseau conformément à la convention établie par l'association suisse de l'industrie gazière n'a pas le statut de règle générale comme l'a décidé la COMCO, le La convention est donc devenue caduque, ce qui entraîne une paralysie du marché du gaz. La sécurité du droit n'est plus garantie et il règne une grande incertitude dans la branche. La mise sur pied d'une réglementation contraignante s'impose donc dans les meilleurs délais. - Le Conseil fédéral pense-t-il présenter une loi sur le gaz analogue à la loi sur l'approvisionnement en électricité? - Dans l'affirmative, quand le projet sera-t-il prêt? - Est-il disposé à s'attaquer à l'élaboration d'un projet durant la présente législature? 18

19 Reynard. Depuis quand la Confédération est-elle informée de la pollution au mercure dans le Haut-Valais? Le Haut-Valais est touché par un cas très grave de pollution au mercure. Cette situation a été causée par le déversement régulier de plusieurs dizaines de tonnes de mercure dans un canal par l'entreprise Lonza (Viège) durant des décennies ( ). - Depuis quand la Confédération et ses offices sont-ils au courant de la problématique de la pollution au mercure dans le Haut-Valais? - A quel moment le Canton du Valais a-t-il alerté les instances fédérales? Guhl. Qui paiera en fin de compte les dégâts aux infrastructures dus aux castors? Dans sa réponse à une interpellation, le Conseil d'etat du canton de Thurgovie écrit le que, conformément à la loi sur la chasse, les dégâts causés par les castors aux forêts et aux cultures seront indemnisés, mais pas ceux aux infrastructures. Selon lui, les bases légales qui justifieraient la participation de la Confédération à la réparation des dégâts aux infrastructures font défaut. Dans sa réponse à la motion , le Conseil fédéral écrit que les réglementations existantes suffisent. Qui devra donc payer les dégâts causés aux routes, aux drainages et aux autres infrastructures? Allemann. Déplacement du champ d'aviation de Bienne-Kappelen L'OFAC a promis aux exploitants de prendre à sa charge 64% des frais de déplacement de la piste. Or ce financement sera assuré par le produit de l'impôt sur les huiles minérales. - Comment le Conseil fédéral explique-t-il que des fonds publics puissent être alloués à des exploitants privés d'un champ d'aviation qui n'est utilisé que pour des vols de loisir? - Que pense-t-il du fait que ce projet servira essentiellement les intérêts d'une société privée qui organise des sauts en parachute? - L'OFAC ne voit-il pas d'opposition entre ce financement et son rôle d'autorité de surveillance (conflit d'intérêt)? Böhni. Soutenir un système suisse innovant susceptible de devenir un produit phare à l'exportation Le système de séparation des voies de circulation "Juprofile 101" est susceptible d'augmenter nettement la sécurité du trafic sur les routes et sur le rail en prévenant les accidents graves. Les services fédéraux compétents ont cependant refusé jusqu'ici les demandes de test et les demandes de soutien pour la certification. Ce refus est incompréhensible, d'autant que divers experts voient une grande utilité à ce système. Pourquoi ne soutient-on pas un tel projet, alors qu'un produit de ce type a un grand potentiel d'exportation? Rutz Gregor. Produit de la redevance dépensé à l'étranger. Contradictions dans le comportement en affaires de la SSR Monsieur de Weck, directeur général de la SSR, déplore qu'une part des budgets publicitaires parte sans retour à l'étranger par le biais de fenêtres publicitaires et que cet argent ne puisse donc pas être réinvesti dans des productions suisses. - Dans ce cas, pourquoi la SSR consacre-t-elle plus de francs par jour à placer des spots et des bannières publicitaires sur la page d'accueil suisse de "Youtube" pour vanter l'émission "Voice of Switzerland"? - Que faut-il penser par ailleurs du versement de fonds tirés du produit de la redevance à l'entreprise allemande qui produit l'émission "Tacho", consacrée à l'automobile? 19

20 Reimann Lukas. Interprétation généreuse de la concession SSR Le 5 juin 2012, la conseillère fédérale Leuthard a déclaré devant le Conseil national que la diffusion sur Internet en direct et en continu ("live-streaming") devait être limitée aux événements politiques et économiques. La nouvelle concession SSR autorise toutefois la diffusion d'émissions consacrées à des événements "politiques, économiques, culturels et sportifs ayant une portée significative au niveau national". Le Conseil fédéral estime-t-il donc que l'émission "Voice of Switzerland", diffusée en direct et en continu, constitue un événement culturel d'importance nationale? Rutz Gregor. Publicité en ligne en infraction à la concession SSR Depuis mai 2013, la SSR peut "diffuser originalement sur Internet des émissions sur des événements politiques, économiques, culturels et sportifs ayant une portée significative au niveau national ou au niveau d'une région linguistique". Les offres autonomes ne peuvent cependant contenir de la publicité que si elles transmettent des connaissances de base et qu'elles présentent un lien avec une émission éducative. - L'émission "Voice of Switzerland", accompagnée de spots publicitaires en ligne, transmet-elle des connaissances de base? - Dans la négative, quelles sont les conséquences de cette infraction portée à la concession? Chopard-Acklin. Cocktail de pesticides dans les rivières suisses Dans un communiqué intitulé "Cocktail de pesticides dans les rivières suisses", la Confédération a dit en substance que les valeurs limites relatives aux pesticides étaient dépassées et que la qualité de l'eau avait diminué dans les rivières examinées. - Au vu de la forte pollution en pesticides des rivières examinées, faut-il aussi s'attendre à une telle pollution dans les lacs? - Ces résultats auront-ils une influence sur le projet d'amélioration des stations d'épuration que le Parlement vient de traiter? - Des mesures supplémentaires seront-elles prises? Schläfli. Notre approvisionnement en gaz est-il assuré malgré la crise en Ukraine? La Suisse achète une partie de ses matières premières fossiles à la Russie. Le gaz russe, notamment, couvre une part importante de nos besoins en énergie. - Quelle analyse le Conseil fédéral fait-il de la situation en matière d'approvisionnement si, en raison des troubles politiques en Ukraine, ces livraisons ne pouvaient plus se faire dans les volumes habituels? - La Suisse dispose-t-elle de réserves pour faire face à des difficultés d'approvisionnement? - D'autres fournisseurs peuvent-ils au besoin compenser d'éventuelles ruptures d'approvisionnement? van Singer. Diminuer l'inquiétante pollution des cours d'eau par des cocktails de pesticides Selon une étude qui vient d'être présentée par l'eawag, les cours d'eau suisses contiennent un cocktail de plus de cent pesticides, la concentration cumulée des substances chimiques problématiques dépassant 1 microgramme par litre dans 78 pour cent des cas examinés. La concentration de pesticides dépasse souvent les normes et présente une toxicité aiguë, résultant notamment des mélanges. Que compte faire le Conseil fédéral pour améliorer la situation? 20

CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE

CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE Convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Article premier. Le concordat du 18 octobre 1996 sur

Plus en détail

LA COUVERTURE SOCIALE DANS LES ÉTATS MEMBRES DE L'UNION AUTRES QUE L'ÉTAT D'ORIGINE

LA COUVERTURE SOCIALE DANS LES ÉTATS MEMBRES DE L'UNION AUTRES QUE L'ÉTAT D'ORIGINE LA COUVERTURE SOCIALE DANS LES ÉTATS MEMBRES DE L'UNION AUTRES QUE L'ÉTAT D'ORIGINE Il est indispensable de coordonner les systèmes de sécurité sociale afin de favoriser la libre circulation des personnes

Plus en détail

La libre circulation des personnes

La libre circulation des personnes La libre circulation des personnes La libre circulation des personnes concerne les travailleurs salariés, les indépendants, les prestataires de services, les destinataires de services et les personnes

Plus en détail

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041 CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2011 ORTHOPHONIE AMBULATOIRE 11.041 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d un crédit supplémentaire urgent de 1.595.000

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 31.7.2014 L 229/13 DÉCISION 2014/512/PESC DU CONSEIL du 31 juillet 2014 concernant des mesures restrictives eu égard aux actions de la Russie déstabilisant la situation en Ukraine LE CONSEIL DE L'UNION

Plus en détail

LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat

LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat LA CONFERENCE LATINE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE (CLDJP) Concordat du 8 octobre 996 sur les entreprises de sécurité ) I. Généralités Art. Parties Sont parties au concordat les cantons

Plus en détail

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1109203L/Bleue-1 PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le

Plus en détail

RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE)

RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE) Adopté le 13.12.2006, entrée en vigueur le 01.12.2006 - Etat au 01.07.2013 (en vigueur) RÈGLEMENT 211.22.1 d'application de la loi du 20 juin 2006 sur l'accueil de jour des enfants (RLAJE) du 13 décembre

Plus en détail

(15-2065) Page: 1/7 SUBVENTIONS

(15-2065) Page: 1/7 SUBVENTIONS 17 avril 2015 (15-2065) Page: 1/7 Comité des subventions et des mesures compensatoires Original: anglais SUBVENTIONS RÉPONSES AUX QUESTIONS 1 ET AUX QUESTIONS COMPLÉMENTAIRES 2 DES ÉTATS-UNIS CONCERNANT

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement (EPL)

Encouragement à la propriété du logement (EPL) Encouragement à la propriété du logement (EPL) Guide explicatif concernant la demande d un versement anticipé Objectifs de ce document Ce document, qui complète la formule "Demande de versement anticipé"

Plus en détail

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission.

En conséquence, toutes les banques qui souhaitent notes de commerce, doit obtenir l'autorisation de la Commission. Le système bancaire Shvetsarii caractérisé par des règles strictes. Toutes les banques et institutions financières impliquées dans les activités bancaires, doivent s'inscrire auprès de la Commission bancaire

Plus en détail

RÉPONSE GÉNÉRALE DU CCBE À LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR LE REGISTRE DE TRANSPARENCE

RÉPONSE GÉNÉRALE DU CCBE À LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR LE REGISTRE DE TRANSPARENCE RÉPONSE GÉNÉRALE DU CCBE À LA CONSULTATION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR LE REGISTRE DE TRANSPARENCE Réponse générale du CCBE à la consultation de la Commission européenne sur le registre de transparence

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES

QUESTIONNAIRE ADRESSÉ TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES QUESTIONNAIRE ADRESSÉ AUX ENTREPRISES NATIONALES D EXPLOITATION DES RESSOURCES NATURELLES TRANSPARENCE DE LA GESTION DES RESSOURCES NATURELLES Le présent questionnaire a été conçu pour recueillir des informations

Plus en détail

DECLARATION CONJOINTE ETABLISSANT UN PARTENARIAT DE MOBILITE ENTRE LA TUNISIE, D'UNE PART, ET L'UNION EUROPEENNE ET LES ÉTATS MEMBRES PARTICIPANTS,

DECLARATION CONJOINTE ETABLISSANT UN PARTENARIAT DE MOBILITE ENTRE LA TUNISIE, D'UNE PART, ET L'UNION EUROPEENNE ET LES ÉTATS MEMBRES PARTICIPANTS, DECLARATION CONJOINTE ETABLISSANT UN PARTENARIAT DE MOBILITE ENTRE LA TUNISIE, D'UNE PART, ET L'UNION EUROPEENNE ET LES ÉTATS MEMBRES PARTICIPANTS, D'AUTRE PART 1 La République Tunisienne, l'union européenne

Plus en détail

République et Canton de Genève Département des finances

République et Canton de Genève Département des finances République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Direction Générale Le directeur général Hôtel des Finances Rue du Stand 26 Case postale 3937 1211 Genève 3 AUX ASSOCIATIONS

Plus en détail

décide I. BUT La commune n'est pas liée par la décision de la Commission cantonale des bourses et des prêts d'honneur.

décide I. BUT La commune n'est pas liée par la décision de la Commission cantonale des bourses et des prêts d'honneur. PRESCRIPTIONS CONCERNANT L OCTROI DE BOURSES ET DE PRETS D ETUDES ET D APPRENTISSAGE (VERSION 2014) Le Conseil Municipal de Monthey, considérant - que le principe du droit aux études est universellement

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR)

Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Proposition du Conseil-exécutif Loi cantonale sur la circulation routière (LCCR) Direction de la police et des affaires militaires Proposition du Conseil-exécutif 1 Loi cantonale sur la circulation routière

Plus en détail

Révision de l'ordonnance sur les armes (OArm, RS 514.541) : procédure de consultation

Révision de l'ordonnance sur les armes (OArm, RS 514.541) : procédure de consultation CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Office fédéral de la police Unité d état-major Service juridique et protection des données Madame Simone Rusterholz 3003 Berne Réf. : PM/14011719 Lausanne,

Plus en détail

Consultation fédérale : Révision partielle de la loi fédérale sur les douanes

Consultation fédérale : Révision partielle de la loi fédérale sur les douanes economiesuisse Monsieur Peter Flückiger Hegibachstrasse 47 8014 Zürich Lausanne, le 4 mars 2013 U:\1p\politique_economique\consultations\2012\POL1285.docx CWL Consultation fédérale : Révision partielle

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil IUE 1302-A

Secrétariat du Grand Conseil IUE 1302-A Secrétariat du Grand Conseil IUE 1302-A Date de dépôt : 19 janvier 2012 Réponse du Conseil d Etat à l'interpellation urgente écrite de M. Christian Dandrès : Epargne-logement : quel impact sur les finances

Plus en détail

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l interpellation Amélie Cherbuin Comment soutenir nos ressortissants américains?

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l interpellation Amélie Cherbuin Comment soutenir nos ressortissants américains? AOÛT 2014 13_INT_190 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l interpellation Amélie Cherbuin Comment soutenir nos ressortissants américains? Rappel de l'interpellation Suite aux accords Foreign Account Tax Compliance

Plus en détail

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence &216(,/'( /81,21(8523e(11( %UX[HOOHVOHMXLQ 25HQ /,0,7( -$, 5(/(; 0,*5 127( de : la présidence au : Conseil N doc. préc.: 9796/1/02 REV 1 JAI 129 RELEX 112 MIGR 52 Objet: Conclusions du Conseil sur les

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

Union fruitière lémanique www.ufl.ch

Union fruitière lémanique www.ufl.ch A tous les producteurs, Nous avons eu des questions quant aux assurances maladies pour les personnes non Suisse engagée pour une courte durée, vous trouverez ci-dessous un résumé des exigences et dérogations

Plus en détail

COLLABORATEURS ETRANGERS

COLLABORATEURS ETRANGERS COLLABORATEURS ETRANGERS QUELLES DEMARCHES ADMINISTRATIVES? Jeudi 28 novembre 2013 Business Pôle 1047 route des dolines Valbonne Sophia-Antipolis 1) Comment bien préparer l'arrivée en France du collaborateur

Plus en détail

FÉVRIER 2012 11_INT_568 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT

FÉVRIER 2012 11_INT_568 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT FÉVRIER 2012 11_INT_568 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation de Claude-Alain Voiblet - Requérants d'asile en Suisse et vacanciers l'espace d'un été dans leur pays d'origine? Rappel La Suisse est

Plus en détail

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15.12.2015 COM(2015) 643 final ANNEX 1 ANNEXE à la proposition de décision du Conseil concernant la conclusion de l'accord entre l Union européenne et la République

Plus en détail

Construire un Business Plan Complet

Construire un Business Plan Complet Construire un Business Plan Complet 2010 Connecting-Investors.fr Page /8 I. RESUME Synthèse rapide du plan de développement en quelques dizaines de lignes, le résumé opérationnel doit présenter les points

Plus en détail

IMPOSITION DES FRONTALIERS

IMPOSITION DES FRONTALIERS Union Démocratique du Centre du canton du Jura Case postale 88 2822 Courroux IMPOSITION DES FRONTALIERS COMPARAISON DES MODÈLES GENEVOIS ET JURASSIENS PRÉAMBULE Dans le domaine de la taxation des frontaliers,

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE

Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE B Actualités et Adhésion à la CE Harmonisation requise au niveau des impôts fédéraux en cas d'adhésion à la CE (Exposé de Roland Montangéro, chef du Bureau d'information fiscale, présenté lors du Séminaire

Plus en détail

Eidgenössisches Justiz- und Polizeidepartement Département fédéral de justice et police Dipartimento federale di giustizia e polizia

Eidgenössisches Justiz- und Polizeidepartement Département fédéral de justice et police Dipartimento federale di giustizia e polizia Eidgenössisches Justiz- und Polizeidepartement Département fédéral de justice et police Dipartimento federale di giustizia e polizia Bundesamt für Ausländerfragen Office fédéral des étrangers Ufficio federale

Plus en détail

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS

TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS SOCIAL N 73 SOCIAL N 39 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 24 mai 2005 ISSN 1769-4000 TEMPS CHOISI. COMPTE EPARGNE - TEMPS ENTREPRISES DE 20 SALARIES ET MOINS La loi du 31 mars 2005 portant réforme

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES

MINISTERE DES FINANCES MINISTERE DES FINANCES 11 JUILLET 1997. Arrangement administratif du 11 juillet 1997 entre les Ministres des Finances belge et italien en vue d'effectuer des contrôles fiscaux simultanés, conformément

Plus en détail

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5

en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 en savoir plus sur les nouveaux barèmes C, H et A1 à A5 Exemples Vous trouverez, dans l'aide au remplissage du formulaire "Déclaration pour le prélèvement de l'impôt à la source", plusieurs exemples avec

Plus en détail

Droits de l enfant au parlement Aperçu de la session d automne 2014

Droits de l enfant au parlement Aperçu de la session d automne 2014 Droits de l enfant au parlement Aperçu de la session d automne 2014 Durant cette session le Conseil national traitera plusieurs infractions concernant les droits de l enfant. Le postulat Bilan de la mise

Plus en détail

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE

Garanties fondamentales préconisées par le CPT et les initiatives de l UE Strasbourg, le 6 juillet 2010 CPT (2010) 69 (cf. point 29 de l ordre du jour de la 72e réunion) COMITE EUROPEEN POUR LA PREVENTION DE LA TORTURE ET DES PEINES OU TRAITEMENTS INHUMAINS OU DEGRADANTS (CPT)

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Choisir le bon régime douanier suspensif

Choisir le bon régime douanier suspensif Choisir le bon régime douanier suspensif 1/ Une entreprise française envoie des pièces en Chine pour travail à façon et les réimporte : perfectionnement passif A l'exportation de France A l'importation

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements

Loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements Dahir n 1-09-22 du 22 safar 1430 portant promulgat ion de la loi n 41-08 portant création de l'agence marocaine de développement des investissements. B.O. n 5714 du 5 mars 2009 Vu la Constitution, notamment

Plus en détail

Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS»)

Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS») Statut pour le Conseil des étrangers/conseil de l immigration de la ville d'heidelberg (Nom du Statut: «AMR-Satzung-AMRS») Préambule A travers la constitution du Conseil des étrangers/ Conseil des migrants,

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève? Secrétariat du Grand Conseil QUE 72-A Date de dépôt : 15 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir

Plus en détail

Evolution de l'environnement juridique et fiscal

Evolution de l'environnement juridique et fiscal Evolution de l'environnement juridique et fiscal Présentation de Monsieur David Hiler, Conseiller d'etat Septembre 2013 A partir de 2008, la pression internationale s'intensifie Page 2 La Suisse, une économie

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le XXX SEC(2009) yyy final RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL visant à autoriser la Commission à ouvrir des négociations en vue de la

Plus en détail

Les restrictions légales à la participation d'investisseurs étrangers dans les entreprises russes

Les restrictions légales à la participation d'investisseurs étrangers dans les entreprises russes Svetlana Chekhovskaya Maître de conférences Vice-présidente de la Chaire du droit des affaires (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Economiques) Table ronde 25-26 octobre 2013 (Paris) Les restrictions

Plus en détail

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg

Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg Question Marie-Thérèse Weber-Gobet / Benoît Rey Crise du marché financier et incidences pour le canton de Fribourg QA3169.08 Question La crise du marché financier, dont l origine se trouve aux Etats-Unis,

Plus en détail

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158

APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 APPEL D'OFFRES OUVERT N 158 «Entretien et nettoyage des bâtiments de la Cour des comptes européenne» Procédure ouverte Cour des comptes européenne Décembre 2013 ANNEXE 3 DOSSIER D OFFRE DOSSIER D OFFRE

Plus en détail

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties Berne, le 7 avril 2000 mod Aide à l'exécution de la LIM: les garanties L'art. 12 de la LF du 21 mars 1997 sur l'aide aux investissements dans les régions de montagne (LIM) exige que: "le canton veille

Plus en détail

KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE. Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013

KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE. Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013 KBB 16, PLACE LONGEMALLE CH-1204 GENÈVE! Accords fiscaux sur l imposition à la source : «les accords Rubik» Février 2013 Les «accords Rubik» sont une série d accords conclus entre la Suisse et différents

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

VISA INVESTISSEUR EB-5

VISA INVESTISSEUR EB-5 FRE D é m é nagez dè s aujourd'hui aux É tats- Unis! VISA INVESTISSEUR EB-5 Tout le monde connaît des clients, amis, ou parents ayant exprimé le désir de déménager aux États-Unis, en particulier en Floride.

Plus en détail

du 22 août 1996 (Dernière modification : 20 mai 2008)

du 22 août 1996 (Dernière modification : 20 mai 2008) Circ.-CFB 96/4 Dépôts du public auprès d établissements non bancaires Page Circulaire de la Commission fédérale des banques : Acceptation à titre professionnel de dépôts du public par des établissements

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

SECO - Secrétariat d'etat à l'économie, Secteur Politique PME, Holzikofenweg 36, 3003 Berne

SECO - Secrétariat d'etat à l'économie, Secteur Politique PME, Holzikofenweg 36, 3003 Berne SECO - Secrétariat d'etat à l'économie, Secteur Politique PME, Holzikofenweg 36, 3003 Berne Modification de l'ordonnance concernant l'octroi d'allégements fiscaux en application de la politique régionale

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 68 DU 16 JUIN 1998 RELATIVE A LA PROTECTION DE LA VIE PRIVEE DES TRAVAILLEURS

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 68 DU 16 JUIN 1998 RELATIVE A LA PROTECTION DE LA VIE PRIVEE DES TRAVAILLEURS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 68 DU 16 JUIN 1998 RELATIVE A LA PROTECTION DE LA VIE PRIVEE DES TRAVAILLEURS A L'EGARD DE LA SURVEILLANCE PAR CAMERAS SUR LE LIEU DE TRAVAIL -----------------------

Plus en détail

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise

CLASSIFICATION. I Activité de l'entreprise CLASSIFICATION Les entreprises se classent par activité économique (activité de Biens, de Services), par secteur (primaire, secondaire, tertiaire), par forme juridique, par origine et par taille 1. L'entreprise

Plus en détail

S T A T U T S. Société coopérative de cautionnement hypothécaire pour coopératives suisses de construction et d'habitation, CCH

S T A T U T S. Société coopérative de cautionnement hypothécaire pour coopératives suisses de construction et d'habitation, CCH S T A T U T S Société coopérative de cautionnement hypothécaire pour coopératives suisses de construction et d'habitation, CCH Nom, siège et but 1 Sous la raison sociale "Hypothekar-Bürgschaftsgenossenschaft

Plus en détail

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais

Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Rapport concernant l'exercice 2014 de la Banque Cantonale du Valais Le Conseil d'etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Conformément à l'article

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE MW Préavis no 10 le 16 mars 2001 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant l'octroi à la Romande des jeux SA d'un droit de superficie (DDP) à détacher

Plus en détail

Session d été Compte rendu de la 2 e semaine

Session d été Compte rendu de la 2 e semaine Session d été Compte rendu de la 2 e semaine 13 juin 2014 L initiative sur les bourses d études va à l encontre de l égalité des chances et doit être refusée. Le contre-projet indirect, qui prend la forme

Plus en détail

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse)

STATUTS. DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) STATUTS DE L UNION SUISSE DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER (USPI Suisse) Chapitre premier: Nature et buts Article 1: Dénomination et siège Les associations cantonales de gérants, courtiers et experts

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 21 octobre 2008

AVIS DU CIUF. 21 octobre 2008 AVIS DU CIUF 21 octobre 2008 Sur l avant-projet de loi modifiant la loi du 15 décembre 1980 sur l accès au territoire, le séjour, l établissement et l éloignement des étrangers AVIS DU CIUF sur l avant-projet

Plus en détail

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l

B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t. T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i v f e d e r a l B u n d e s g e r i c h t B u n d e s s t r a f g e r i c h t B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t B u n d e s p a t e n t g e r i c h t T r i b u n a l f é d é r a l T r i b u n a l p é n a

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-250-10-20-50-20151014 DGFIP IR - Réduction d'impôt au titre des

Plus en détail

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires du 28 novembre 1983 Le Conseil fédéral suisse, vu les articles 11 et 37 de la loi du 23 décembre 1959" sur l'énergie

Plus en détail

COMMENT DELEGUER A MON COURTIER MES ASSURANCES DE PRET AVEC SUCCES?

COMMENT DELEGUER A MON COURTIER MES ASSURANCES DE PRET AVEC SUCCES? COMMENT DELEGUER A MON COURTIER MES ASSURANCES DE PRET AVEC SUCCES? Que dit exactement la Loi Lagarde? Publiée en juillet 2010, et entrée en vigueur le 2 septembre 2010, la loi Lagarde prévoit des obligations

Plus en détail

Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012

Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012 - 1 - Ordonnance sur le personnel de la scolarité obligatoire et de l'enseignement secondaire du deuxième degré général et professionnel du 20 juin 2012 Le Conseil d'etat du canton du Valais 400.20 vu

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21

Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Conditions générales d'utilisation Site web gaea21 Objet Les présentes conditions générales définissent les termes et les conditions générales d utilisation ainsi que les conditions de mise à disposition

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1

NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 NCECF EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 Decembre 2014 Présentation des états financiers 1 CONSIDÉRATIONS SUR L'ENSEMBLE Date d'entrée en vigueur : Exercices ouverts à compter du 1 er

Plus en détail

4 / D. 09.013 ns 2ème phase des mesures de stabilisation conjoncturelle; budget 2009. Supplément Ia; autres mesures

4 / D. 09.013 ns 2ème phase des mesures de stabilisation conjoncturelle; budget 2009. Supplément Ia; autres mesures Conseil national Session de printemps 009 e-parl 09.07.00 - - 6:8 09.03 ns ème phase des mesures de stabilisation conjoncturelle; budget 009. Supplément Ia; autres mesures Projet du du février 009 Propositions

Plus en détail

AGAPL REGION AUVERGNE 6 rue des savarounes 63400 Chamalières REGLEMENT INTERIEUR

AGAPL REGION AUVERGNE 6 rue des savarounes 63400 Chamalières REGLEMENT INTERIEUR 1 AGAPL REGION AUVERGNE 6 rue des savarounes 63400 Chamalières REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DEFINITIONS Article 1 : Définitions - Obligations Le règlement intérieur s'impose impérativement à toutes les

Plus en détail

Risques juridiques et de réputation dans le cadre des activités financières transfrontières

Risques juridiques et de réputation dans le cadre des activités financières transfrontières Foire aux questions (FAQ) Risques juridiques et de réputation dans le cadre des activités financières transfrontières (19 juin 2012) A. Analyses approfondies 1. Les risques juridiques des activités transfrontières

Plus en détail

Loi fédérale sur le programme de stabilisation 2017-2019

Loi fédérale sur le programme de stabilisation 2017-2019 Loi fédérale sur le programme de stabilisation 07-09 Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du arrête: I Les lois mentionnées ci-après sont modifiées

Plus en détail

Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires

Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires Ordonnance du DDPS concernant l équipement personnel des militaires (OEPM-DDPS) 514.101 du 9 décembre 2003 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population

Plus en détail

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire

Modifications du 1 er janvier 2009. Teneur des modifications et commentaire Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance maladie et accidents Ordonnance du 3 juillet 2002 sur le calcul des coûts et le classement des

Plus en détail

Dépôts auprès de sociétés coopératives, associations et fondations Modification de l'ordonnance sur les banques (Art. 3a al. 4, let.

Dépôts auprès de sociétés coopératives, associations et fondations Modification de l'ordonnance sur les banques (Art. 3a al. 4, let. Dépôts auprès de sociétés coopératives, associations et fondations Modification de l'ordonnance sur les banques (Art. 3a al. 4, let. d OB) Rapport explicatif Juillet 2008 Résumé La réglementation en vigueur

Plus en détail

Questions / réponses - Urssaf

Questions / réponses - Urssaf Questions / réponses - Urssaf La généralisation de la complémentaire santé à toutes les entreprises entre bientôt en vigueur... et pourtant des questions demeurent. Au 1 er janvier 2016, les entreprises

Plus en détail

CONTRAT DE RECHERCHE CTI. entre. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) CH 1015 Lausanne, Suisse. représentée par le Prof

CONTRAT DE RECHERCHE CTI. entre. Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) CH 1015 Lausanne, Suisse. représentée par le Prof Contrat de Recherche CTI entre l'epfl et un partenaire industriel Avis importants a. Ce document est le modèle de Contrat de Recherche CTI. Il est entendu que seul un accord dûment signé aura force obligatoire.

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme (OAL) Rapport explicatif

Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme (OAL) Rapport explicatif Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de la protection de la population Berne, le 8 avril 2013 Révision partielle de l'ordonnance sur l'alarme

Plus en détail

Parti vert libéral Suisse (pvl)

Parti vert libéral Suisse (pvl) Portrait de parti Fondation: 2007 Abréviation: pvl/vert libéraux Président- e du par ti: Martin Bäumle (ZH, depuis 2007) Secrétaire général- e: Sandra Gurtner-Oesch Représentant- e- s au Conseil fédéral

Plus en détail

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Amélioration significative de la collaboration avec l UE L accord entre la

Plus en détail

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)»

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Département fédéral des finances DFF Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Etat: septembre 2014 Questions et réponses Que demande l initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative

Plus en détail

Questions - Réponses

Questions - Réponses Questions - Réponses Qu est-ce que l autorité parentale?...2 Quel est le mode d exercice de l autorité parentale?...2 La fixation de la résidence de l enfant chez un seul de ses parents a-t-elle une influence

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III

Réforme de la fiscalité des entreprises III Réforme de la fiscalité des entreprises III Sarah Busca Bonvin : Directrice générale adjointe de l'administration fiscale cantonale, titulaire du brevet d'avocat et experte fiscale diplômée 05.02.2014

Plus en détail

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi

Section des bourses. Sommaire. Informations générales à propos des aides à la formation. Etat au 27 mai 2015. Seules les bases légales font foi Section des bourses Sommaire Informations générales à propos des aides à la formation Etat au 27 mai 2015 BOURSE, PRÊT D'ÉTUDES ET CONTRIBUTION CANTONALE AUX FRAIS DE FORMATION...3 CONDITIONS REQUISES

Plus en détail

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Conseil National du Commerce Extérieur Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Anticiper Partager Agir 2006 www.cnce.org.ma SOMMAIRE A. Vers une importante ouverture du marché marocain des produits

Plus en détail

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications

Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Industry Dialogue : principes directeurs en matière de liberté d expression et de protection de la vie privée dans les télécommunications Version 1 06.03.2013 Introduction La liberté d'expression et la

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1329614L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement du Canada relatif à la mobilité

Plus en détail

Règlement concernant les prestations du Fonds de solidarité SUISSIMAGE

Règlement concernant les prestations du Fonds de solidarité SUISSIMAGE Règlement concernant les prestations du Fonds de solidarité SUISSIMAGE A. Préambule Le présent règlement remplace le projet du fonds de solidarité relatif à l'utilisation des fonds, datant du 20 avril

Plus en détail

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995).

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). (BO N 4336 du 6-12-1995) Titre Premier Objectifs de la charte de l'investissement

Plus en détail

CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE SE

CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE SE CHUBB INSURANCE COMPANY OF EUROPE SE Direktion für die Schweiz Zollikerstrasse 141 Postfach CH-8034 Zürich Schweiz Telefon +41 (0) 43 210 10 10 Fax +41 (0) 43 210 10 11 www.chubb.com/ch QUESTIONNAIRE -

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 19.1.2005 PE 353.429v01-00

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission de la culture et de l'éducation. 19.1.2005 PE 353.429v01-00 PARLEMENT EUROPÉEN 2004 ««««««««««««2009 Commission de la culture et de l'éducation 19.1.2005 PE 353.429v01-00 AMENDEMENTS 1-16 Projet d'avis (PE 350.226v01-00) Ruth Hieronymi sur les défis politiques

Plus en détail

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement

Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l'enseignement Adoptée par la Conférence générale de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture,

Plus en détail