BANQUE STRATÉGIE. Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BANQUE STRATÉGIE. Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER"

Transcription

1 BANQUE n 316 Juillet-août 2013 ISSN Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? La plupart des innovations financières ont été apportées par les évolutions des technologies de l information et de la communication (TIC), notamment le déploiement d Internet. Si l innovation a toujours joué un rôle de catalyseur dans le monde industriel en général, son impact était jusqu à présent moindre dans le monde bancaire, fournisseur de produits immatériels, réglementés et relativement similaires d une banque à l autre. Les banques, dont le modèle de fonctionnement est ancien, doivent aujourd hui effectuer rapidement leur transformation numérique. 4 Sommaire VEILLE STRATÉGIQUE 32 Marchés financiers Comprendre les indices boursiers Gérard Neuberg, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

2

3 Dossier Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? Dossier réalisé par Anne Bechet La plupart des innovations financières ont été apportées par les évolutions des technologies de l information et de la communication (TIC), notamment le déploiement d Internet. Si l innovation a toujours joué un rôle de catalyseur dans le monde industriel en général, son impact était jusqu à présent moindre dans le monde bancaire, fournisseur de produits immatériels, réglementés et relativement similaires d une banque à l autre. Les banques, dont le modèle de fonctionnement est ancien, doivent aujourd hui effectuer rapidement leur transformation numérique. Pour y arriver, elles doivent non seulement se frotter à d autres banques, mais aussi à des non-banques, entreprises souvent issues de l économie Internet et qui se révèlent plus agiles, dans une démarche d innovation ouverte à laquelle les banques, elles, ne sont pas habituées. Jusqu où peuvent-elles aller dans la mise en commun des données sans atteindre leurs limites, qui touchent à la réglementation et à la sécurité? Cette ouverture des données dans laquelle elles s engagent prudemment a aussi un autre intérêt : celui de mutualiser les frais, notamment de développement d applications. Elles devront savoir placer le curseur au bon endroit. Un autre constat s est fait jour à la lumière des témoignages reçus : la relation de la banque avec ses clients se trouve radicalement transformée. Le client, qui se trouvait jusquelà dans une posture de «demandeur», est beaucoup plus écouté. Il décide des produits qu il souhaite obtenir dans une démarche de cocréation et joue le rôle de prescripteur ; en incitant ses amis à ouvrir un compte ou à acheter un produit bancaire, il peut être récompensé. Une transformation que les banques pionnières ont bien comprise, en mettant en place des jeux destinés à l impliquer et à le fidéliser. & BANQUE STRATÉGIE 18, rue La Fayette Paris Fax : www. La reproduction totale ou partielle des articles publiés dans Banque & Stratégie, sans accord écrit de la société Revue Banque SARL, est interdite conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique. Directeur de la publication : Valérie Ohannessian Secrétaire général : Pierre Coustols Rédacteur en chef : Élisabeth Coulomb Rédacteurs : Sophie Gauvent (54 02) ; Séverine Leboucher (54 15) ; Annick Masounave (54 14) Secrétariat de rédaction : 1 er SR, Alain de Seze (54 17) ; Christine Hauvette (54 10). Maquette : 1 er maquettiste, Emmanuel Gonzalez (54 12) ; Alexandra Démétriadis (54 18) Directrice marketing et commercial : Valérie Dumas-Paoli (54 19) Publicité : Isabelle Conroux (54 20) Conception graphique : Rampazzo & Associés Pour nous contacter, devant chaque numéro, ajouter l indicatif SERVICE ABONNEMENTS REVUE BANQUE 18 rue La Fayette Paris Tél. : 33(0) Fax : 33(0) ISSN /CPPAP 0616 I Imprimé à Pulnoy (54) par SPEI - Dépôt légal 3 e trimestre Ce numéro comprend un encart jeté «Revue Banque Abonnement». banque & stratégie Banque & Stratégie n 316 juillet-août

4 Sommaire Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? 6 Histoire L innovation dans la banque à travers les âges Carlo Edoardo ALTAMURA, Université de Genève 10 Ère numérique Les nouvelles technologies : un levier d innovation pour les banques Philippe ROUBIN et Jean-Michel HUET, BearingPoint 14 Témoignage «L innovation est intimement liée à la transition numérique» Françoise MERCADAL-DELASALLES, Société Générale 18 Open Bank Project Vers le partage des transactions Simon REDFERN, Tesobe 20 For a smarter bank «To simplify banking and remove or abstract unnecessary friction» Brett KING, Moven 22 L innovation participative Une démarche centenaire et en pleine forme! Muriel GARCIA, Association Innov Acteurs, Groupe La Poste 25 Enquête L innovation au service de la croissance et de la rentabilité Amit DUA, Finacle Infosys Ltd. 27 BBVA Game Le jeu pour développer la relation client Bernardo CRESPO, BBVA Espagne et Portugal 29 Organisation Faire jaillir des idées nécessitant une infrastructure commune Matteo RIZZI, Innotribe 4 Banque & Stratégie n 316 juillet-août 2013

5 SÉMINAIRES Atelier Lundi 9 septembre h00-12h00 SUPERVISION BANCAIRE EUROPÉENNE : QUELLES IMPLICATIONS STRATÉGIQUES ET OPÉRATIONNELLES POUR LES BANQUES FRANÇAISES? 8h30 Accueil des participants et petit-déjeuner Inscription sur Lieu Salons Hoche 9 avenue Hoche Paris 9h00 Introduction de la séance Pierre-Yves THORAVAL, directeur général, Promontory France La mise en œuvre du mécanisme de Superviseur Unique Danièle NOUY, secrétaire général, Autorité de Contrôle Prudentiel * La nouvelle architecture de supervision européenne : quel rôle pour l Autorité Bancaire Européenne? Andréa ENRIA, président, Autorité Bancaire Européenne Tarif Tarif : 478,40 euros TTC (400 euros HT) Contact Magali Marchal Tél.: h15 10h30 Pause Quelles implications opérationnelles et stratégiques pour les banques françaises? Edouard FERNANDEZ-BOLLO, secrétaire général adjoint, Autorité de Contrôle Prudentiel Pierre DE LAUZUN, directeur général délégué, Fédération Bancaire Française Carol SIROU, président, Standard & Poor s France Nicolas VERON, senior fellow, Institut Bruegel Animé par Pierre-Yves THORAVAL, directeur général, Promontory France Pour plus d infos DIF 12h00 Clôture de la séance * sous réserve de confirmation En partenariat avec

6 Dossier INNOVATION Histoire L innovation dans la banque à travers les âges CARLO EDOARDO ALTAMURA De Florence, où les Médicis entre autres familles italiennes inventent la banque moderne, à Amsterdam, où les contrats à terme voient le jour au XVI e siècle, en passant par Londres et New York, qui ont connu les âges d'or bancaires les plus récents, l innovation a été de tout temps un des moteurs de développement de l'activité bancaire mais aussi la cause de ses crises parmi les plus aiguës. Assistant Institut d'histoire économique Paul Bairoch Université de Genève A u fil des siècles, banque et innovation ont toujours marché ensemble et parler de l un équivaut, nécessairement, à évoquer l autre. L un des soucis majeurs des banquiers, en effet, a été représenté par l effort continu d attirer les épargnes des clients potentiels, de l investir avec profit tout en gérant les risques de la manière la plus efficace possible. Pour atteindre cet objectif, ils ont dû développer en permanence de nouveaux produits et procédés. La naissance de la banque moderne L innovation bancaire ne pourrait pas exister sans la banque même. La naissance de la banque moderne remonte aux familles florentines des Bardi, Peruzzi et surtout Médicis, qui conduisaient leurs affaires derrière des bancs (banchi en italien, d où provient le mot «banque»). La famille Médicis, en particulier, a su bâtir un empire économique et politique, dont les splendeurs conservées aux Uffizi, au Palazzo Pitti ou encore au Palazzo Vecchio portent encore le témoignage. Comme le raconte l historien écossais Niall Ferguson dans son livre L Ascension de l argent, les Médicis ont développé des instruments bancaires nouveaux et en ont modernisé d autres, tels que les lettres de change qui ont énormément facilité les échanges internationaux ou la comptabilité en partie double. Les Médicis furent les premiers à employer systématiquement et sur une large échelle la comptabilité en divisant les postes entre actifs et passifs (nostro et vostro). La force d innovation des Médicis ne consistait pas seulement dans les produits et procédés nouveaux, mais aussi dans les structures organisationnelles. En effet, chaque employé de la Banque Médicis était un partenaire de la banque, une caractéristique qui a servi de modèle à nombre d établissements dans les siècles qui ont suivi. Ainsi, la banque d investissement américaine Goldman Sachs fonctionne-t-elle encore sous forme de partnership. 6 Banque & Stratégie n 316 juillet-août 2013

7 La fortune des Médicis a subi un dur coup d arrêt quand ils ont été expulsés de Florence, en 1494, avant d être invités à y revenir quelques années plus tard pour se consacrer particulièrement à la politique. Néanmoins, les enseignements de cette illustre famille n ont pas été perdus et les banquiers de l Europe du Nord ont repris le flambeau. Le «haut lieu» de l innovation bancaire aux XVI e et XVII e siècle est devenu Amsterdam. C est dans cette ville qu une nouvelle vague d innovations bancaires et financières a vu le jour avec, par exemple, les premiers contrats à terme, c est-à-dire l option de vendre ou acheter dans le futur un produit à un prix déterminé. C est à Amsterdam encore que le premier épisode de folie spéculative, alimenté par l innovation financière, a eu lieu avec la fameuse «crise de la tulipe», quand les prix des bulbes ont atteint des sommets avant de s effondrer dans la première moitié du XVII e siècle. La spéculation, les guerres, la baisse du nombre de commerces basés à Amsterdam ont fini par réduire le prestige de la Place hollandaise et l essor économique anglais a déplacé, graduellement mais inexorablement, le centre du pouvoir vers Londres, qui est devenue la nouvelle «capitale du capital», selon l heureuse expression de l historien économiste Youssef Cassis. La révolution bancaire Les Anglais ont apporté une contribution fondamentale à l innovation bancaire et financière. La force du système bancaire et financier anglais provenait du pouvoir politique acquis à l issue des guerres napoléoniennes, et économique, suite à la révolution industrielle. C est donc en Angleterre que la «révolution bancaire» a eu lieu vers la moitié du XIX e siècle pour, ensuite, transformer le système bancaire européen. En quoi consistaitelle? Trois innovations majeures ont secoué la pratique bancaire : premièrement, des sociétés par actions (en anglais, joint-stock banks) ont commencé à apparaître vers 1840 ; deuxièmement, ces banques étaient des banques de dépôts puisqu elles collectaient l épargne à travers un réseau d agences bancaires, en ville comme à la campagne ; troisièmement, il s agissait souvent de banques d investissement. En particulier, leur statut de sociétés par actions s est révélé un atout crucial par rapport aux banques privées, en leur permettant d avoir des capitaux beaucoup plus vastes pour financer leurs opérations. Les Anglais ont apporté une contribution fondamentale à l innovation bancaire et financière. Le premier âge d or La période qui a suivi cette révolution bancaire a été l une des plus innovantes de l histoire de la banque et peut être définie à juste titre comme le premier «âge d or» de la banque. Tout au long du XIX e siècle, les banques sont devenues de moins en moins domestiques pour se transformer en institutions internationales capables d offrir leurs services à l échelle d un monde où les frontières commerciales ne cessaient de s estomper. L essor de la «première globalisation» a obligé les banques, à cette époque essentiellement européennes, à développer de nouveaux produits pour financer le commerce international et gérer des opérations bancaires plus complexes. En ce qui concerne le financement du négoce international, les transferts télégraphiques ont remplacé les lettres de change par courrier. La montée en flèche des échanges internationaux facilitée par les innovations techniques, l étalonor et la stabilité politique de la «belle époque» a provoqué une très forte hausse des affaires en monnaies étrangères et a nécessité, par conséquent, d avoir des balances toujours disponibles grâce à des accords de réciprocité entre banques. Le besoin accru de gérer les risques a été strictement lié à l internationalisation de l activité bancaire. À cet effet, les opérations à terme en devise sont devenues une composante essentielle de l activité des banques. La syndication bancaire a représenté une autre innovation dans la gestion des risques au début du XX e siècle, en rendant possible l octroi de prêts obligataires par un groupe de banques au lieu d une seule. Banque & Stratégie n 316 juillet-août

8 ISSN Mensuel - 70 euros Banque & Stratégie ABONNEMENTS 2013 Je choisis l abonnement à BANQUE & STRATÉGIE coché ci-dessous : DÉCOUVERTE 1 MOIS: 1 n o + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Nouveaux abonnés (offre réservée non renouvelable) 70,00 75, AN : 11 n os + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Tous abonnés 655,00 685, COUPLAGE REVUE BANQUE + BANQUE & STRATÉGIE 1 AN : 23 n os + 2 suppléments + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Offre réservée aux non abonnés 780,00 820, LA BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE (1) France (TTC) Quantité Total Abonnement annuel 1 compte 165,00... Abonnement annuel 5 comptes (2) 625, TOTAL (TVA : 2,10 % incluse sur le tarif France) (1) Réservé aux abonnés à une des revues du groupe. (2) Au-delà de 5 comptes, nous consulter Société... Nom... Prénom... n 295 Septembre 2011 BANQUE STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier les institutions financières internationales se réinventent Qu elles aient pour vocation le financement du développement ou le maintien de la stabilité mondiale, les institutions financières internationales sont, avec la crise, sur le devant de la scène. Appréciées dans leur rôle de pompiers, elles essuient en revanche des critiques sur leur incapacité à prévenir la crise et résorber les déséquilibres macrofinanciers. Depuis leur création, elles ne cessent pourtant de se réinventer. 4 Sommaire veille STRATÉGIquE 28 Banque de détail Le moniteur des ventes : pour faciliter la conversion à une culture «relation-client» Yves Negro, Université Université Jean Moulin Lyon 3 En bref 38 La vie des affaires BANQUE & STRATÉGIE Le complément stratégique et prospectif de Revue Banque 70,00 le numéro Fonction... Service... Adresse... Code postal/ville...pays... Code TVA (pour les pays de la CEE)... Téléphone...Télécopie... (indispensable)... En application de la loi du 6 janvier 1978, les informations ci-dessus sont indispensables au traitement de votre commande et sont communiquées aux destinataires aptes à les traiter. Elles peuvent donner lieu à l exercice du droit d accès et de rectification auprès de Revue Banque. Vous pouvez vous opposer à ce que vos nom et adresse soient cédés ultérieurement en le demandant par écrit au secrétariat général de Revue Banque. À retourner au SERVICE ABONNEMENTS REVUE BANQUE 18 rue La Fayette Paris Tél. : 33(0) Fax : 33(0) Règlement à l ordre de La Revue Banque par chèque par carte bancaire* n Date limite de validité : _ / _ Notez les 3 derniers chiffres du cryptogramme visuel (au verso de votre carte) : _ * Sauf American Express et Diner s Club. Le règlement sur l étranger est à joindre impérativement à la commande et doit être effectué en euros, par chèque payable en France, net de frais. Pour les virements bancaires et CCP, nous consulter. DATE et SIGNATURE BS13 Vos abonnements se poursuivent on line sur Feuilletage, accès illimité aux archives de Banque & Stratégie

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 324 Avril 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Évaluation complète des banques Un bilan de santé éprouvant Bilan de santé du système

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 295 Septembre 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier les institutions financières internationales se réinventent Qu

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 311 Février 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires

Plus en détail

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière ENASS PAPERS 5. ENASS Entreprise DOSSIER

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière ENASS PAPERS 5. ENASS Entreprise DOSSIER BANQUE n 315 Juin 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER ENASS PAPERS 5 Ce cinquième numéro des ENASS Papers couvre, comme

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Le capital-investissement en manque d oxygène critiques

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Le capital-investissement en manque d oxygène critiques BANQUE n 309 Décembre 2012 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Le capital-investissement en manque d oxygène critiques Les levées

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Réduire le risque : la nouvelle obsession

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Réduire le risque : la nouvelle obsession BANQUE n 303 Mai 2012 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 dossier Réduire le risque : la nouvelle obsession Les décisions prises pour

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE ENASS PAPERS 9. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE ENASS PAPERS 9. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 336 Mai 2015 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER ENASS PAPERS 9 Au menu de ce neuvième opus des ENASS papers, plusieurs points d actualité

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit AMPHITHÉÂTRE THOMSON REUTERS TRANSACTIVE BANQUE EN LIGNE : QUID DES OBLIGATIONS JURIDIQUES? > Mardi 5 novembre 2013 de 9h00 à 12h00 > Amphithéâtre Thomson Reuters Transactive 6/8 Bd Haussmann 75009 Paris

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. marketing bancaire. cahier de prospective bancaire & financière. dossier

BANQUE STRATÉGIE. marketing bancaire. cahier de prospective bancaire & financière. dossier BANQUE n 298 Décembre 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier marketing bancaire Internet et ses composantes ont un impact croissant

Plus en détail

Les grandes manœuvres

Les grandes manœuvres supplément N 741 - novembre 2011 ne peut être vendu séparément revue-banque.fr Cartes bancaires paiement mobile e-monnaie Les grandes manœuvres SuPPlÉment Cartes bancaires / paiement mobile / e-monnaie

Plus en détail

Les rendez-vous de référence

Les rendez-vous de référence Les rendez-vous de référence SÉMINAIRES au cœur de la banque et de la finance s informer se former partager Associez le nom de votre entreprise à un événement RB Séminaires Depuis plus de 20 ans, RB Séminaires

Plus en détail

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière. Private equity L ère de la maturité. dossier. 4 Sommaire

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière. Private equity L ère de la maturité. dossier. 4 Sommaire BANQUE n 289 Février 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier Private equity L ère de la maturité Les métiers du private equity

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit Titrisation : un outil de financement de l économie? Jeudi 5 juin 2014 de 9 h à 12 h Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En partenariat avec En collaboration avec ASSOCIATION NATIONALE

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. ESCP Europe Applied Research Papers. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE STRATÉGIE. ESCP Europe Applied Research Papers. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 331 Décembre 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière ESCP Europe Applied Research Papers Ce troisième opus des ESCP Europe Applied Research

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Faire des affaires autrement

Faire des affaires autrement Faire des affaires autrement Une Invitation de «Club d affaires Club d affaires SOLUTIONS BUSINESS SENEGAL» 1 2 7 BÉNÉFICES POUR ELARGIR LE CHAMP DE VOS POSSIBLES Faîtes des affaires au coin de votre rue

Plus en détail

Faire des affaires autrement

Faire des affaires autrement Faire des affaires autrement FOYAL TRADE Agence Import-Export Une Invitation de «FOYAL TRADE» Club d affaires affilié au réseau CIOA Bienvenue dans le Club d affaires Foyal Trade! «L accélération de la

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. CHAMBRES DE COMPENSATION Quel business model?

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. CHAMBRES DE COMPENSATION Quel business model? BANQUE n 333 Février 2015 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER CHAMBRES DE COMPENSATION Quel business model? Destinées à sécuriser les échanges

Plus en détail

ABONNEMENT ANNUEL AUX

ABONNEMENT ANNUEL AUX ABONNEMENT ANNUEL AUX ARCHIVES DE SUD OUEST DOCUMENT A REMPLIR POUR TOUT REGLEMENT PAR CHEQUE MANDAT VIREMENT Merci de retourner une copie signée de ce contrat à l adresse suivante : CEDROM-SNi (SARL)

Plus en détail

ENJEUX. supplément DE LA BANQUE DE DÉTAIL & DÉFIS POUR LA FORMATION. Novembre 2013 Supplément au n 765 Ne peut être vendu séparément revue-banque.

ENJEUX. supplément DE LA BANQUE DE DÉTAIL & DÉFIS POUR LA FORMATION. Novembre 2013 Supplément au n 765 Ne peut être vendu séparément revue-banque. supplément Novembre 2013 Supplément au n 765 Ne peut être vendu séparément MICHEL ROUX Directeur de l IUP Banque finance et des Masters Banque Finance Assurance et Comptabilité, Contrôle Audit Directeur

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Comment régler vos dépenses à l étranger?

Comment régler vos dépenses à l étranger? 007 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Comment régler vos dépenses à l étranger? LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 BULLETIN D INSCRIPTION - ASSOCIATION À retourner avant le 31 juillet 2015 ASSOCIATION :......

Plus en détail

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur Entreprise 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, L e nouveau service Banque à distance

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 291 Avril 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier Système monétaire international Comment mettre fin aux tensions?

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit séminaires Rencontre Banque & Droit Le stockage et l archivage électroniques dans la banque : quels enjeux? Mardi 30 septembre 2014 de 9 h à 12 h Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011.

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011. Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011 Dossier de presse www.economie.gouv.fr FREDERIC LEFEBVRE, SECRÉTAIRE D

Plus en détail

Comprendre la Bourse sans prise de tête!

Comprendre la Bourse sans prise de tête! Comprendre la Bourse sans prise de tête! Anton Reuter Editions Men3 M3 Editions Numériques SAS au capital de 30 000 Route de Combovin 26120 Chabeuil - France Tél. 04 75 58 97 55 Fax. 04 75 58 97 56 www.men3.fr

Plus en détail

master Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition SOMMAIRE Chapitre 1 Introduction 9 Chapitre 2 L organisation de l activité bancaire

Plus en détail

Vivre sans chéquier LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 21

Vivre sans chéquier LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 21 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 21 Vivre sans chéquier Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440

Plus en détail

@topcomnews www.youtube.com/topcomtv

@topcomnews www.youtube.com/topcomtv @topcomnews www.youtube.com/topcomtv Date limite d inscription 17 avril 2015 Du 5 au 8 octobre 2015 Après le succès du dix neuvième Top/Com GRANDS prix Corporate Business du mois de février 2015 et de

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

4.3.10.1 Convertible à barrière désactivante à effet de levier... 35 4.3.11. Convertible à barrière désactivante à participation... 37 4.3.

4.3.10.1 Convertible à barrière désactivante à effet de levier... 35 4.3.11. Convertible à barrière désactivante à participation... 37 4.3. Sommaire 1. Objectif... 4 2. Société émettrice... 5 3. Options classiques... 6 3.1 Qu est-ce qu une option classique?... 6 3.2 Comment cette option fonctionne-t-elle?... 6 3.3 Objectif d une option classique...

Plus en détail

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Droit des entreprises en difficulté

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Droit des entreprises en difficulté BANQUE Octobre 2013 ISSN 1777-5752 60 euros DROIT la pratique du droit bancaire français et européen Droit des entreprises en difficulté Des pistes pour une réforme La convergence européenne La procédure

Plus en détail

PILOTAGE, KPI, ROI MESUREZ L EFFICACITÉ DE VOS ACTIONS MARKETING À L ÈRE DU DIGITAL

PILOTAGE, KPI, ROI MESUREZ L EFFICACITÉ DE VOS ACTIONS MARKETING À L ÈRE DU DIGITAL U N E C O N F É R E N C E PILOTAGE, KPI, ROI MESUREZ L EFFICACITÉ DE VOS ACTIONS À L ÈRE DU DIGITAL Paris Jeudi 4 décembre 2014 conferences.emarketing.fr En partenariat avec : ÉDITO KPI, trois lettres

Plus en détail

Etudiez à l étranger. Avril 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris 1 cles@fbf.

Etudiez à l étranger. Avril 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris 1 cles@fbf. Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Directeur Développement Durable

Directeur Développement Durable Directeur Développement Durable Reporting intégré, mesure de la performance, droit social... 8 témoignages pour répondre aux exigences de la DG Pourquoi participer? Madame, Monsieur, Le développement durable

Plus en détail

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA SOMMAIRE 1. Définition d une résidence services seniors OVELIA 2. Les atouts de cet investissement A / Un marché porteur B / Un investissement

Plus en détail

Les vrais leviers d une activité qui traque les gains

Les vrais leviers d une activité qui traque les gains Les vrais leviers d une activité qui traque les gains S il est un sujet d actualité qui demeure brûlant depuis le début, en 2008, de la crise financière que nous vivons actuellement, c est bien celui du

Plus en détail

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013

Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Tarifs et Conditions extrait des prix et services (ttc) au 01/01/2013 Sommaire Extrait standard des tarifs...3 Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte...4 Relevés de votre compte...4 Services

Plus en détail

fin d une époque Négoce de devises et de métaux précieux:

fin d une époque Négoce de devises et de métaux précieux: Négoce de devises et de métaux précieux: fin d une époque L assujettissement des négociants en devises à la Loi sur les banques et les autres restrictions imposées par la CFB ont mis un sérieux coup d

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. l avenir des services de paiement. cahier de prospective bancaire & financière. dossier

BANQUE STRATÉGIE. l avenir des services de paiement. cahier de prospective bancaire & financière. dossier BANQUE n 292 Mai 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier l avenir des services de paiement L industrie des paiements est aujourd

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 21. Vivre sans chéquier FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 21. Vivre sans chéquier FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 21 Vivre sans chéquier FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE janvier 2006 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle des textes de

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 297 Novembre 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier Gestion alternative Les hedge funds dans la tourmente Parfois

Plus en détail

Trophées Marketing Client.

Trophées Marketing Client. Paris, janvier 2014 Le Concept de l événement Le magazine Marketing Direct organise la sixième édition des Trophées Marketing Client. Cet événement, qui s adresse aux Directions marketing et Directions

Plus en détail

BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA

BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA SÉMINAIRES Rencontre Banque & Droit BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA Mardi 2 juin 2015 de 9 h 00 à 12 h 00 Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En partenariat avec En collaboration avec ASSOCIATION

Plus en détail

Fini. les comptes à vue trop chers. Post-Multifix SIMPLISSIMO. Comprendre avant d investir. Virement européen : mode d emploi

Fini. les comptes à vue trop chers. Post-Multifix SIMPLISSIMO. Comprendre avant d investir. Virement européen : mode d emploi Les primeurs et les infos de Banque de La Poste n 13 - Janvier 2011 Fini les comptes à vue trop chers Post-Multifix SIMPLISSIMO Comprendre avant d investir Virement européen : mode d emploi Simple, sûre

Plus en détail

Mission de prospection commerciale Afrique du Sud 2 au 5 juin 2014

Mission de prospection commerciale Afrique du Sud 2 au 5 juin 2014 Mission de prospection commerciale Afrique du Sud 2 au 5 juin 2014 CCI International Auvergne vous propose, avec l appui de la Chambre de Commerce Franco-Sud-africaine, de participer à la mission de prospection

Plus en détail

Vivre sans chéquier. Nouvelle édition Septembre 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Vivre sans chéquier. Nouvelle édition Septembre 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

MARKETING [R]ÉVOLUTION

MARKETING [R]ÉVOLUTION U N E C O N F É R E N C E MARKETING [R]ÉVOLUTION DIGITAL, DATA, RETAIL : LE CLIENT AU CŒUR DE LA STRATÉGIE MARKETING Paris Mardi 12 juin 2012 En partenariat avec ÉDITO Dans le prolongement de notre offre

Plus en détail

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape www.cedarfinance.com Index 3 Les meilleures raisons pour commencer le trading d Options Binaires 4 Les Options Binaires: Histoire 5 Comment réaliser

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT CONFÉRENCE LE 13 MARS À PARIS BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT 4 formations associées ( - Paris) Avec le concours de Partenaires médias Applications et sites

Plus en détail

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Le meilleur de Revue Banque. Articles & chroniques juridiques en 2011

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Le meilleur de Revue Banque. Articles & chroniques juridiques en 2011 Mars 2012 60 euros Le meilleur de Revue Banque Articles & chroniques juridiques en 2011 Préface de Thierry Bonneau La protection accrue de l épargnant et de l investisseur Les marchés sous surveillance

Plus en détail

Le Centre International d Opportunités d Affaires

Le Centre International d Opportunités d Affaires Le Centre International d Opportunités d Affaires Groupement de commerce collaboratif entre petites et moyennes entreprises du monde entier Tous les entrepreneurs du monde réel sont désormais conscients

Plus en détail

monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1)

monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1) - 1 - Envie d essayer une banque différente et innovante? monabanq. invente le 1 er Compte courant tout compris et en illimité pour 6 /mois (1) Découvrez notre offre dans son intégralité : 0810 002 001

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Le droit au compte. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Nouvelle Edition.

Le droit au compte. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Nouvelle Edition. Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

Directeur Achats 2015

Directeur Achats 2015 9 retours d expérience pour tenir le cap de la performance 18 e Conférence Annuelle Au-delà de la maîtrise des coûts, les clés pour optimiser la rentabilité, booster l innovation et tirer parti du digital

Plus en détail

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch Comptes et conditions Simplifier l argent au quotidien www.bcn.ch inclus dans Les comptes jeunesse 0-25 ans Les comptes de transactions et d épargne Jeunesse offrent des conditions préférentielles pour

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

ASPECTS INTERNATIONAUX DU DROIT DES ASSURANCES

ASPECTS INTERNATIONAUX DU DROIT DES ASSURANCES Colloque organisé par le laboratoire Thémis-UM de l UFR de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion Institut du Risque et des Assurances (IRA) Master II Assurance-Banque La direction scientifique

Plus en détail

Sécuriser les données est primordial pour une entreprise, cependant au niveau

Sécuriser les données est primordial pour une entreprise, cependant au niveau Sécuriser les données est primordial pour une entreprise, cependant au niveau européen les prises de décision sont souvent trop longues. Ce phénomène est généralement lié à un manque de connaissances sur

Plus en détail

Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession

Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre-Eric BETHOUX Dirigeant de Sommets Cabinet de conseil en développement Jean-Philippe

Plus en détail

par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes par Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes Préparée pour la 21 e Conférence sur l économie de la poste et de la livraison, tenue du 29 mai au 1 er

Plus en détail

du marketing digital

du marketing digital 6 e édition Grand Prix stratégies du marketing digital 2014 Présentez vos meilleurs dispositifs et réalisations online et mobile Date limite de remise de vos dossiers : le 17 janvier 2014 Contact : Cécile

Plus en détail

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile 2 ÈME ÉDITION Présentez vos meilleures innovations et réalisations en marketing mobile, paiement mobile et solutions mobiles Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des

Plus en détail

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER

CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER CGV - SOUSCRIPTION ET ACHAT SUR LES SITES INTERNET du Groupe LE MESSAGER Entre : le client (ci-après dénommé «le Client») ; Informations Le Client, personne physique ou morale, qui opère, dans le cadre

Plus en détail

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation 15 ans d expertise auprès des chaînes hôtelières Une équipe multidisciplinaire Des références reconnues dans le secteur hôtelier De nombreuses récompenses

Plus en détail

«Les rendez-vous du Tourisme» Proposé par la CCI de Meurthe-et-Moselle Véronique CHARPENET-BOUCHARD Conseil en Marketing & Communication Tous droits réservés OBJECTIFS Cette rencontre a pour objectifs

Plus en détail

Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011

Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011 Forum annuel 2011 Mercredi 23 novembre 2011 En partenariat avec la Caisse des Dépôts, 3 quai Anatole France, Amphi Gérard Bureau, Paris 7e PROGRAMME DE LA JOURNÉE, transitions économiques 1 MATIN 8H00-8H30

Plus en détail

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI

CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI CONDITIONS RELATIVES À L OUVERTURE, À L UTILISATION ET À LA CLÔTURE D UN COMPTE COURANT AUPRÈS DE L OMPI 1. Généralités : À la demande des clients qui travaillent régulièrement avec l Organisation, l OMPI

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER

CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER CONTRAT DE DOMICILIATION POSTALE AVEC UN PARTICULIER Entre les soussignés La Société, S.A.R.L. au capital de 30.000, inscrite au R.C.S. de Paris sous le numéro 508 763 950, ayant son siège social au 13

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005 FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE HORS SÉRIE GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes décembre 2005 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comme elles s y étaient engagées devant le Comité Consultatif du Secteur Financier,

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 14 Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Nouvelle édition valable à compter du 28 avril 2006 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les Đlières agréées. La certiđcation

Plus en détail

LES ACTIVITES DE L ACNV

LES ACTIVITES DE L ACNV LES ACTIVITES DE L ACNV De mai 2011 à mars 2012-374 adhérents en 2011 - stage éducation 2011 : 1 et en 2012 :3 - stage transmetteurs 2011 : 2 maintenus + 2 annulés et en 2012 : 4 prévus - 33 conventions

Plus en détail

MANUEL 3A Online. 2013/2014 Manuel 3A Online 1

MANUEL 3A Online. 2013/2014 Manuel 3A Online 1 MANUEL 3A Online 2013/2014 Manuel 3A Online 1 Utilisation 3A ONLINE Année Scolaire 2013-2014 De nouveaux outils de gestion pour votre association : Nouveaux outils de recherche (par établissement, par

Plus en détail

Livret Club des Bricoleurs

Livret Club des Bricoleurs Livret Club des Bricoleurs Numéro de carte : Contenu 1. Bulletin d inscription 2. Autorisation de prélèvement 3. Mode d emploi FICHE D ABONNEMENT 1 ère inscription Renouvellement Exemplaire abonné A retourner

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. Captives financières ÉVOLUTION DANS LA CONTINUITÉ. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. Captives financières ÉVOLUTION DANS LA CONTINUITÉ. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 332 Janvier 2015 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Captives financières ÉVOLUTION DANS LA CONTINUITÉ Les captives ou filiales financières

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s 023 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Prélèvement et autres moyens de paiement répétitifs L e s M i n i - G u i d e s B a n c a

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

la marque d OTC Asset Management FIP OTC Grand Angle Ouvrir son épargne à l industrie française du cinéma, de l audiovisuel et des médias

la marque d OTC Asset Management FIP OTC Grand Angle Ouvrir son épargne à l industrie française du cinéma, de l audiovisuel et des médias la marque d OTC Asset Management FIP OTC Grand Angle Ouvrir son épargne à l industrie française du cinéma, de l audiovisuel et des médias Dans des conditions économiques et financières offrant peu de visibilité,

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF)

Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF) mercredi 3 juillet 2013 8h30 12h30 Hôtel Fouquet s Barrière - Paris Les formations de Morningstar Professional sont éligibles aux budgets du Droit Individuel à la Formation (DIF) Avec le soutien de : Gratuit

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire 016 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Bien utiliser la carte bancaire L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s FBF - 18 rue

Plus en détail

Grand Prix stratégies

Grand Prix stratégies 2 e édition Grand Prix stratégies du BRAND CONTENT 2013 Présentez vos meilleurs contenus de marque Date limite de remise des dossiers : le 5 juillet 2013 Contacts : Cécile Rubben 01 46 29 46 60 - crubben@reedbusiness.fr

Plus en détail

Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels

Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels 16 ème Forum Annuel Chèque 2009 Audit de la filière et pilotage des prestataires : les meilleurs dispositifs juridiques, techniques et organisationnels Le 23 janvier 2009, Cercle National des Armées, Paris

Plus en détail

Le droit au compte. Nouvelle édition Février 2011. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Le droit au compte. Nouvelle édition Février 2011. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

SERVICE CCP.NC GUIDE DE L UTILISATEUR

SERVICE CCP.NC GUIDE DE L UTILISATEUR SERVICE CCP.NC GUIDE DE L UTILISATEUR Vous venez de vous abonner au Service CCP.NC, le service de banque en ligne sur Internet de l OPT-NC, ce dont nous vous remercions. Avec CCP.NC, vous pouvez accéder

Plus en détail

Les tarifs T.T.C. Les salles. Les forfaits séjours séminaires. La restauration. Les conditions générales de vente

Les tarifs T.T.C. Les salles. Les forfaits séjours séminaires. La restauration. Les conditions générales de vente 2012 Les salles Les forfaits séjours séminaires La restauration Les conditions générales de vente Les salles Nom de la salle 1 er étage Rome (climatisée) Dublin (climatisée) Amsterdam (climatisée) Bonn

Plus en détail