BANQUE STRATÉGIE. Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BANQUE STRATÉGIE. Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER"

Transcription

1 BANQUE n 316 Juillet-août 2013 ISSN Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? La plupart des innovations financières ont été apportées par les évolutions des technologies de l information et de la communication (TIC), notamment le déploiement d Internet. Si l innovation a toujours joué un rôle de catalyseur dans le monde industriel en général, son impact était jusqu à présent moindre dans le monde bancaire, fournisseur de produits immatériels, réglementés et relativement similaires d une banque à l autre. Les banques, dont le modèle de fonctionnement est ancien, doivent aujourd hui effectuer rapidement leur transformation numérique. 4 Sommaire VEILLE STRATÉGIQUE 32 Marchés financiers Comprendre les indices boursiers Gérard Neuberg, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

2

3 Dossier Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? Dossier réalisé par Anne Bechet La plupart des innovations financières ont été apportées par les évolutions des technologies de l information et de la communication (TIC), notamment le déploiement d Internet. Si l innovation a toujours joué un rôle de catalyseur dans le monde industriel en général, son impact était jusqu à présent moindre dans le monde bancaire, fournisseur de produits immatériels, réglementés et relativement similaires d une banque à l autre. Les banques, dont le modèle de fonctionnement est ancien, doivent aujourd hui effectuer rapidement leur transformation numérique. Pour y arriver, elles doivent non seulement se frotter à d autres banques, mais aussi à des non-banques, entreprises souvent issues de l économie Internet et qui se révèlent plus agiles, dans une démarche d innovation ouverte à laquelle les banques, elles, ne sont pas habituées. Jusqu où peuvent-elles aller dans la mise en commun des données sans atteindre leurs limites, qui touchent à la réglementation et à la sécurité? Cette ouverture des données dans laquelle elles s engagent prudemment a aussi un autre intérêt : celui de mutualiser les frais, notamment de développement d applications. Elles devront savoir placer le curseur au bon endroit. Un autre constat s est fait jour à la lumière des témoignages reçus : la relation de la banque avec ses clients se trouve radicalement transformée. Le client, qui se trouvait jusquelà dans une posture de «demandeur», est beaucoup plus écouté. Il décide des produits qu il souhaite obtenir dans une démarche de cocréation et joue le rôle de prescripteur ; en incitant ses amis à ouvrir un compte ou à acheter un produit bancaire, il peut être récompensé. Une transformation que les banques pionnières ont bien comprise, en mettant en place des jeux destinés à l impliquer et à le fidéliser. & BANQUE STRATÉGIE 18, rue La Fayette Paris Fax : www. La reproduction totale ou partielle des articles publiés dans Banque & Stratégie, sans accord écrit de la société Revue Banque SARL, est interdite conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique. Directeur de la publication : Valérie Ohannessian Secrétaire général : Pierre Coustols Rédacteur en chef : Élisabeth Coulomb Rédacteurs : Sophie Gauvent (54 02) ; Séverine Leboucher (54 15) ; Annick Masounave (54 14) Secrétariat de rédaction : 1 er SR, Alain de Seze (54 17) ; Christine Hauvette (54 10). Maquette : 1 er maquettiste, Emmanuel Gonzalez (54 12) ; Alexandra Démétriadis (54 18) Directrice marketing et commercial : Valérie Dumas-Paoli (54 19) Publicité : Isabelle Conroux (54 20) Conception graphique : Rampazzo & Associés Pour nous contacter, devant chaque numéro, ajouter l indicatif SERVICE ABONNEMENTS REVUE BANQUE 18 rue La Fayette Paris Tél. : 33(0) Fax : 33(0) ISSN /CPPAP 0616 I Imprimé à Pulnoy (54) par SPEI - Dépôt légal 3 e trimestre Ce numéro comprend un encart jeté «Revue Banque Abonnement». banque & stratégie Banque & Stratégie n 316 juillet-août

4 Sommaire Innovation et nouvelles technologies : où en sont les banques? 6 Histoire L innovation dans la banque à travers les âges Carlo Edoardo ALTAMURA, Université de Genève 10 Ère numérique Les nouvelles technologies : un levier d innovation pour les banques Philippe ROUBIN et Jean-Michel HUET, BearingPoint 14 Témoignage «L innovation est intimement liée à la transition numérique» Françoise MERCADAL-DELASALLES, Société Générale 18 Open Bank Project Vers le partage des transactions Simon REDFERN, Tesobe 20 For a smarter bank «To simplify banking and remove or abstract unnecessary friction» Brett KING, Moven 22 L innovation participative Une démarche centenaire et en pleine forme! Muriel GARCIA, Association Innov Acteurs, Groupe La Poste 25 Enquête L innovation au service de la croissance et de la rentabilité Amit DUA, Finacle Infosys Ltd. 27 BBVA Game Le jeu pour développer la relation client Bernardo CRESPO, BBVA Espagne et Portugal 29 Organisation Faire jaillir des idées nécessitant une infrastructure commune Matteo RIZZI, Innotribe 4 Banque & Stratégie n 316 juillet-août 2013

5 SÉMINAIRES Atelier Lundi 9 septembre h00-12h00 SUPERVISION BANCAIRE EUROPÉENNE : QUELLES IMPLICATIONS STRATÉGIQUES ET OPÉRATIONNELLES POUR LES BANQUES FRANÇAISES? 8h30 Accueil des participants et petit-déjeuner Inscription sur Lieu Salons Hoche 9 avenue Hoche Paris 9h00 Introduction de la séance Pierre-Yves THORAVAL, directeur général, Promontory France La mise en œuvre du mécanisme de Superviseur Unique Danièle NOUY, secrétaire général, Autorité de Contrôle Prudentiel * La nouvelle architecture de supervision européenne : quel rôle pour l Autorité Bancaire Européenne? Andréa ENRIA, président, Autorité Bancaire Européenne Tarif Tarif : 478,40 euros TTC (400 euros HT) Contact Magali Marchal Tél.: h15 10h30 Pause Quelles implications opérationnelles et stratégiques pour les banques françaises? Edouard FERNANDEZ-BOLLO, secrétaire général adjoint, Autorité de Contrôle Prudentiel Pierre DE LAUZUN, directeur général délégué, Fédération Bancaire Française Carol SIROU, président, Standard & Poor s France Nicolas VERON, senior fellow, Institut Bruegel Animé par Pierre-Yves THORAVAL, directeur général, Promontory France Pour plus d infos DIF 12h00 Clôture de la séance * sous réserve de confirmation En partenariat avec

6 Dossier INNOVATION Histoire L innovation dans la banque à travers les âges CARLO EDOARDO ALTAMURA De Florence, où les Médicis entre autres familles italiennes inventent la banque moderne, à Amsterdam, où les contrats à terme voient le jour au XVI e siècle, en passant par Londres et New York, qui ont connu les âges d'or bancaires les plus récents, l innovation a été de tout temps un des moteurs de développement de l'activité bancaire mais aussi la cause de ses crises parmi les plus aiguës. Assistant Institut d'histoire économique Paul Bairoch Université de Genève A u fil des siècles, banque et innovation ont toujours marché ensemble et parler de l un équivaut, nécessairement, à évoquer l autre. L un des soucis majeurs des banquiers, en effet, a été représenté par l effort continu d attirer les épargnes des clients potentiels, de l investir avec profit tout en gérant les risques de la manière la plus efficace possible. Pour atteindre cet objectif, ils ont dû développer en permanence de nouveaux produits et procédés. La naissance de la banque moderne L innovation bancaire ne pourrait pas exister sans la banque même. La naissance de la banque moderne remonte aux familles florentines des Bardi, Peruzzi et surtout Médicis, qui conduisaient leurs affaires derrière des bancs (banchi en italien, d où provient le mot «banque»). La famille Médicis, en particulier, a su bâtir un empire économique et politique, dont les splendeurs conservées aux Uffizi, au Palazzo Pitti ou encore au Palazzo Vecchio portent encore le témoignage. Comme le raconte l historien écossais Niall Ferguson dans son livre L Ascension de l argent, les Médicis ont développé des instruments bancaires nouveaux et en ont modernisé d autres, tels que les lettres de change qui ont énormément facilité les échanges internationaux ou la comptabilité en partie double. Les Médicis furent les premiers à employer systématiquement et sur une large échelle la comptabilité en divisant les postes entre actifs et passifs (nostro et vostro). La force d innovation des Médicis ne consistait pas seulement dans les produits et procédés nouveaux, mais aussi dans les structures organisationnelles. En effet, chaque employé de la Banque Médicis était un partenaire de la banque, une caractéristique qui a servi de modèle à nombre d établissements dans les siècles qui ont suivi. Ainsi, la banque d investissement américaine Goldman Sachs fonctionne-t-elle encore sous forme de partnership. 6 Banque & Stratégie n 316 juillet-août 2013

7 La fortune des Médicis a subi un dur coup d arrêt quand ils ont été expulsés de Florence, en 1494, avant d être invités à y revenir quelques années plus tard pour se consacrer particulièrement à la politique. Néanmoins, les enseignements de cette illustre famille n ont pas été perdus et les banquiers de l Europe du Nord ont repris le flambeau. Le «haut lieu» de l innovation bancaire aux XVI e et XVII e siècle est devenu Amsterdam. C est dans cette ville qu une nouvelle vague d innovations bancaires et financières a vu le jour avec, par exemple, les premiers contrats à terme, c est-à-dire l option de vendre ou acheter dans le futur un produit à un prix déterminé. C est à Amsterdam encore que le premier épisode de folie spéculative, alimenté par l innovation financière, a eu lieu avec la fameuse «crise de la tulipe», quand les prix des bulbes ont atteint des sommets avant de s effondrer dans la première moitié du XVII e siècle. La spéculation, les guerres, la baisse du nombre de commerces basés à Amsterdam ont fini par réduire le prestige de la Place hollandaise et l essor économique anglais a déplacé, graduellement mais inexorablement, le centre du pouvoir vers Londres, qui est devenue la nouvelle «capitale du capital», selon l heureuse expression de l historien économiste Youssef Cassis. La révolution bancaire Les Anglais ont apporté une contribution fondamentale à l innovation bancaire et financière. La force du système bancaire et financier anglais provenait du pouvoir politique acquis à l issue des guerres napoléoniennes, et économique, suite à la révolution industrielle. C est donc en Angleterre que la «révolution bancaire» a eu lieu vers la moitié du XIX e siècle pour, ensuite, transformer le système bancaire européen. En quoi consistaitelle? Trois innovations majeures ont secoué la pratique bancaire : premièrement, des sociétés par actions (en anglais, joint-stock banks) ont commencé à apparaître vers 1840 ; deuxièmement, ces banques étaient des banques de dépôts puisqu elles collectaient l épargne à travers un réseau d agences bancaires, en ville comme à la campagne ; troisièmement, il s agissait souvent de banques d investissement. En particulier, leur statut de sociétés par actions s est révélé un atout crucial par rapport aux banques privées, en leur permettant d avoir des capitaux beaucoup plus vastes pour financer leurs opérations. Les Anglais ont apporté une contribution fondamentale à l innovation bancaire et financière. Le premier âge d or La période qui a suivi cette révolution bancaire a été l une des plus innovantes de l histoire de la banque et peut être définie à juste titre comme le premier «âge d or» de la banque. Tout au long du XIX e siècle, les banques sont devenues de moins en moins domestiques pour se transformer en institutions internationales capables d offrir leurs services à l échelle d un monde où les frontières commerciales ne cessaient de s estomper. L essor de la «première globalisation» a obligé les banques, à cette époque essentiellement européennes, à développer de nouveaux produits pour financer le commerce international et gérer des opérations bancaires plus complexes. En ce qui concerne le financement du négoce international, les transferts télégraphiques ont remplacé les lettres de change par courrier. La montée en flèche des échanges internationaux facilitée par les innovations techniques, l étalonor et la stabilité politique de la «belle époque» a provoqué une très forte hausse des affaires en monnaies étrangères et a nécessité, par conséquent, d avoir des balances toujours disponibles grâce à des accords de réciprocité entre banques. Le besoin accru de gérer les risques a été strictement lié à l internationalisation de l activité bancaire. À cet effet, les opérations à terme en devise sont devenues une composante essentielle de l activité des banques. La syndication bancaire a représenté une autre innovation dans la gestion des risques au début du XX e siècle, en rendant possible l octroi de prêts obligataires par un groupe de banques au lieu d une seule. Banque & Stratégie n 316 juillet-août

8 ISSN Mensuel - 70 euros Banque & Stratégie ABONNEMENTS 2013 Je choisis l abonnement à BANQUE & STRATÉGIE coché ci-dessous : DÉCOUVERTE 1 MOIS: 1 n o + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Nouveaux abonnés (offre réservée non renouvelable) 70,00 75, AN : 11 n os + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Tous abonnés 655,00 685, COUPLAGE REVUE BANQUE + BANQUE & STRATÉGIE 1 AN : 23 n os + 2 suppléments + accès online France (TTC) Étranger Quantité Total Offre réservée aux non abonnés 780,00 820, LA BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE (1) France (TTC) Quantité Total Abonnement annuel 1 compte 165,00... Abonnement annuel 5 comptes (2) 625, TOTAL (TVA : 2,10 % incluse sur le tarif France) (1) Réservé aux abonnés à une des revues du groupe. (2) Au-delà de 5 comptes, nous consulter Société... Nom... Prénom... n 295 Septembre 2011 BANQUE STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier les institutions financières internationales se réinventent Qu elles aient pour vocation le financement du développement ou le maintien de la stabilité mondiale, les institutions financières internationales sont, avec la crise, sur le devant de la scène. Appréciées dans leur rôle de pompiers, elles essuient en revanche des critiques sur leur incapacité à prévenir la crise et résorber les déséquilibres macrofinanciers. Depuis leur création, elles ne cessent pourtant de se réinventer. 4 Sommaire veille STRATÉGIquE 28 Banque de détail Le moniteur des ventes : pour faciliter la conversion à une culture «relation-client» Yves Negro, Université Université Jean Moulin Lyon 3 En bref 38 La vie des affaires BANQUE & STRATÉGIE Le complément stratégique et prospectif de Revue Banque 70,00 le numéro Fonction... Service... Adresse... Code postal/ville...pays... Code TVA (pour les pays de la CEE)... Téléphone...Télécopie... (indispensable)... En application de la loi du 6 janvier 1978, les informations ci-dessus sont indispensables au traitement de votre commande et sont communiquées aux destinataires aptes à les traiter. Elles peuvent donner lieu à l exercice du droit d accès et de rectification auprès de Revue Banque. Vous pouvez vous opposer à ce que vos nom et adresse soient cédés ultérieurement en le demandant par écrit au secrétariat général de Revue Banque. À retourner au SERVICE ABONNEMENTS REVUE BANQUE 18 rue La Fayette Paris Tél. : 33(0) Fax : 33(0) Règlement à l ordre de La Revue Banque par chèque par carte bancaire* n Date limite de validité : _ / _ Notez les 3 derniers chiffres du cryptogramme visuel (au verso de votre carte) : _ * Sauf American Express et Diner s Club. Le règlement sur l étranger est à joindre impérativement à la commande et doit être effectué en euros, par chèque payable en France, net de frais. Pour les virements bancaires et CCP, nous consulter. DATE et SIGNATURE BS13 Vos abonnements se poursuivent on line sur Feuilletage, accès illimité aux archives de Banque & Stratégie

BANQUE STRATÉGIE. ESCP Applied Research Papers. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. ESCP Applied Research Papers. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 320 Décembre 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER ESCP Applied Research Papers Ce premier numéro d ESCP Applied Research Papers

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. L Europe des paiements : cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. L Europe des paiements : cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 313 Avril 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER L Europe des paiements : vers SEPA et au-delà Le 1 er février 2014

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit AMPHITHÉÂTRE THOMSON REUTERS TRANSACTIVE BANQUE EN LIGNE : QUID DES OBLIGATIONS JURIDIQUES? > Mardi 5 novembre 2013 de 9h00 à 12h00 > Amphithéâtre Thomson Reuters Transactive 6/8 Bd Haussmann 75009 Paris

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Union bancaire La résolution, et après?

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Union bancaire La résolution, et après? BANQUE n 327 Juillet-août 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Union bancaire La résolution, et après? À l heure où l Union européenne

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE ENASS PAPERS 6. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE ENASS PAPERS 6. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 319 Novembre 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER ENASS PAPERS 6 Le sixième numéro des ENASS Papers s ouvre sur une analyse de la

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit séminaires Rencontre Banque & Droit Le stockage et l archivage électroniques dans la banque : quels enjeux? Mardi 30 septembre 2014 de 9 h à 12 h Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit Titrisation : un outil de financement de l économie? Jeudi 5 juin 2014 de 9 h à 12 h Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En partenariat avec En collaboration avec ASSOCIATION NATIONALE

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. Banques françaises à l international Une expansion mesurée. cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. Banques françaises à l international Une expansion mesurée. cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER BANQUE n 321 Janvier 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Banques françaises à l international Une expansion mesurée La crise et les nouvelles

Plus en détail

Les rendez-vous Banque Assurance

Les rendez-vous Banque Assurance Création de plateformes communes et externalisation métier : le mouvement s accélère > mardi 8 juin 2010 de 9h à 12h > auditorium de la FBF 18 rue La Fayette 75009 Paris partenaire exclusif Presse séminaires

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. Rémunérations dans la banque : à l heure des vaches maigres. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. Rémunérations dans la banque : à l heure des vaches maigres. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 305 Juillet-août 2012 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Rémunérations dans la banque : à l heure des vaches maigres

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. Clientèles fragiles quelle place dans le système financier? cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. Clientèles fragiles quelle place dans le système financier? cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER BANQUE n 328 Septembre 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Clientèles fragiles quelle place dans le système financier? Dans une économie

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. les stress-tests sur le devant de la scène

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. les stress-tests sur le devant de la scène BANQUE n 300 Février 2012 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier les stress-tests sur le devant de la scène Devenus l un des outils

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Gestion des ressources humaines : les ruptures annoncées

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Gestion des ressources humaines : les ruptures annoncées BANQUE n 338 Juillet-août 2015 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER Gestion des ressources humaines : les ruptures annoncées Génération Y et Z,

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 324 Avril 2014 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Évaluation complète des banques Un bilan de santé éprouvant Bilan de santé du système

Plus en détail

Matinée. Régulation de l industrie financière. Vendredi 29 juin 2012 de 8 h 30 à 12 h 30 Salons Hoche 9 avenue Hoche 75008 Paris.

Matinée. Régulation de l industrie financière. Vendredi 29 juin 2012 de 8 h 30 à 12 h 30 Salons Hoche 9 avenue Hoche 75008 Paris. séminaires Matinée Régulation de l industrie financière enjeux et perspectives Vendredi 29 juin 2012 de 8 h 30 à 12 h 30 Salons Hoche 9 avenue Hoche 75008 Paris En partenariat avec séminaires Matinée Contexte

Plus en détail

ARCHIVAGE ET DEMATERIALISATION

ARCHIVAGE ET DEMATERIALISATION 2 JOURS DE FORMATION ARCHIVAGE ET DEMATERIALISATION 6 et 7 octobre 2009 CNIT - PARIS LA DÉFENSE Mardi 6 octobre Comment gérer un projet de mise en place d un système d archivage électronique, application

Plus en détail

MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES

MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES B u l l e t i n d i n s c r i p t i o n Marketing stratégique La mesure sur Internet Les 26 et 27 novembre 2008 MERCI D ÉCRIRE EN LETTRES CAPITALES Demande d inscription Coordonnées de la personne à inscrire

Plus en détail

Fidéliser ses clients

Fidéliser ses clients Marketing stratégique Fidéliser ses clients Connaître et évaluer sa clientèle (BDD...) Optimiser le service clients CRM et e-crm : les facteurs clés Mardi 20 et mercredi 21 janvier 2009 DE L INFORMATION

Plus en détail

ABONNEMENT ANNUEL AUX

ABONNEMENT ANNUEL AUX ABONNEMENT ANNUEL AUX ARCHIVES DE SUD OUEST DOCUMENT A REMPLIR POUR TOUT REGLEMENT PAR CHEQUE MANDAT VIREMENT Merci de retourner une copie signée de ce contrat à l adresse suivante : CEDROM-SNi (SARL)

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPÉRATION DE COMMUNICATION

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPÉRATION DE COMMUNICATION WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPÉRATION DE COMMUNICATION Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE OPÉRATION DE COMMUNICATION Ce

Plus en détail

en vous inscrivant dès aujourd Hui aux rencontres banque & droit «Panorama de jurisprudence bancaire 2007-2008» du 14 octobre 2008

en vous inscrivant dès aujourd Hui aux rencontres banque & droit «Panorama de jurisprudence bancaire 2007-2008» du 14 octobre 2008 n 120 juillet-août 2008 ISNN 1777-5752 bimestriel 52 Une publication REVUE Jean-Marc DESPAQUIS Bertrand de SAINT MARS et Jean-Pierre BORNET en vous inscrivant dès aujourd Hui aux rencontres banque & droit

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application

Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application (ex : Agences de Communication, Sociétés de RP, Editeurs de presse, Cabinets d études de marché etc ) MARDI 29 SEPTEMBRE

Plus en détail

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel

Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel Manuel d utilisation du Site Internet Professionnel www.uni-presse.fr/pro UNI-Presse 112 rue Réaumur, 75080 Paris Cedex 02 France Tél : 01 42 78 37 72 Fax : 01 42 78 06 57 E-mail : servicepro@uni-presse.fr

Plus en détail

FORMATION 2014 5 JOURS POUR ENTREPRENDRE

FORMATION 2014 5 JOURS POUR ENTREPRENDRE DOSSIER D INSCRIPTION FORMATION 2014 5 JOURS POUR ENTREPRENDRE Dossier à nous retourner complété R-SCE-ENR-3-F PUBLIC : FORMATION 5 JOURS POUR ENTREPRENDRE Futurs créateurs ou repreneurs, tous secteurs

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière BANQUE n 295 Septembre 2011 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière dossier les institutions financières internationales se réinventent Qu

Plus en détail

Eleclive.com, l initiative.

Eleclive.com, l initiative. DOSSIER MARKETING E LECLIVE 2004,UNE INITIATIVE POUR MAXIMISER VOTRE V I S IBILITE A VANT, PENDANT ET A PRES E LEC 2 004 Eleclive.com, l initiative. Eleclive.com est une initiative Internet d ElecPromotion

Plus en détail

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Évolutions de la procédure devant la Commission des sanctions de l AMF

BANQUE DROIT. la pratique du droit bancaire français et européen. Évolutions de la procédure devant la Commission des sanctions de l AMF BANQUE Décembre 2012 60 euros Évolutions de la procédure devant la Commission des sanctions de l AMF L exemple des sondages de marché 4 Claude Nocquet, Jean-Claude Hassan Commission des sanctions de l

Plus en détail

Rencontrez les acheteurs du groupe : Géant-Casino-Monoprix Tunisie

Rencontrez les acheteurs du groupe : Géant-Casino-Monoprix Tunisie Vendre au groupe Produits hors alimentaire dont MDD Tunisie - Tunis 16-17 octobre 2012 Rencontrez les acheteurs du groupe : UNE PRESTATION DE QUALITE : La sélection préalable des participants français,

Plus en détail

LA REVUE BANQUE 18, rue La Fayette. 75009 Paris

LA REVUE BANQUE 18, rue La Fayette. 75009 Paris LA REVUE BANQUE 18, rue La Fayette 75009 Paris REVUE BANQUE www.revue-banque.fr les revues REVUE BANQUE Le mensuel de la banque et de la finance. BANQUE & DROIT La pratique du droit bancaire français et

Plus en détail

ASPECTS INTERNATIONAUX DU DROIT DES ASSURANCES

ASPECTS INTERNATIONAUX DU DROIT DES ASSURANCES Colloque organisé par le laboratoire Thémis-UM de l UFR de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion Institut du Risque et des Assurances (IRA) Master II Assurance-Banque La direction scientifique

Plus en détail

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00*

Dimanche 02 septembre 2012 de 09h à 18h00* Châtenay-Malabry, le 6 juillet 2012 Mademoiselle, Monsieur, Vous figurez sur la liste des candidats admis à l Ecole Centrale des Arts et Manufactures à la rentrée prochaine. L accueil à la Résidence des

Plus en détail

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT

La MONTÉE en PUISSANCE du CHSCT La MONTÉE en PUISSANCE Nouveaux pouvoirs de consultation et d investigation Les Journées LAMY de l'actualité Lundi 10 octobre 2011 de 9h00 à 17h00 InterContinental Paris Le Grand Paris 9 ème Le CHSCT n

Plus en détail

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur

Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Procéder aux formalités générales d embauche Demande d autorisation parentale pour l embauche d un mineur Référence Internet FBC.01.2.100 FBC.01.2.100 A Vous souhaitez recruter un mineur durant ses vacances

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le coût d un crédit. www.lesclesdelabanque.com. Nouvelle édition Mars 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES 026 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le coût d un crédit LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Nouvelle édition

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

FILS R A L L Y E S M L XL XXL XXXL FRANÇAIS ANGLAIS ITALIEN ESPAGNOL ALLEMAND H A P P Y F E W R A C I N G TM

FILS R A L L Y E S M L XL XXL XXXL FRANÇAIS ANGLAIS ITALIEN ESPAGNOL ALLEMAND H A P P Y F E W R A C I N G TM P 1 INFORMATIONS PILOTE Formulaire de demande d engagement à remplir en LETTRES MAJUSCULES. Tous les champs sont obligatoires. Pour être considérée comme recevable, toute demande doit comporter les six

Plus en détail

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière. Banques coopératives : des valeurs, des sociétaires, de la finance mais encore?

BANQUE. STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière. Banques coopératives : des valeurs, des sociétaires, de la finance mais encore? BANQUE n 317 Septembre 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 DOSSIER Banques coopératives : des valeurs, des sociétaires, de la

Plus en détail

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015

LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 LE FESTIVAL DES ENTRETIENS DE BICHAT (Film, site internet, et application médicales) Du 7 au 10 octobre 2015 BULLETIN D INSCRIPTION - ASSOCIATION À retourner avant le 31 juillet 2015 ASSOCIATION :......

Plus en détail

Marchés publics, pratiques abusives et discriminantes : Comment contester?

Marchés publics, pratiques abusives et discriminantes : Comment contester? Marchés publics, pratiques abusives et discriminantes : Comment contester? MARDI 17 NOVEMBRE 2015 PARIS, IBIS STYLES INTERVENANT : Raphaël Apelbaum Avocat associé, Départements Droits public des affaires

Plus en détail

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile

Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des Prix : le 8 juin 2011 dans le cadre du salon Buzzness Mobile 2 ÈME ÉDITION Présentez vos meilleures innovations et réalisations en marketing mobile, paiement mobile et solutions mobiles Date limite de remise de vos dossiers : le 29 avril 2011 Soirée de remise des

Plus en détail

Sous l égide de la Fondation de France Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI)

Sous l égide de la Fondation de France Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI) Avec le soutien de L association Montessori Internationale (AMI) 13 rue de la Grange Batelière 75009 Paris Avec le soutien de L Association Montessori Internationale (AMI) Le paysage Montessori en France

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE INNOVATION PEDAGOGIQUE ECOLE DE MANAGEMENT HOTELIER Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE

Plus en détail

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe Optimiser La performance financière du Groupe 1 - Comptable 2 - Contrôleur de gestion commercial ou opérationnel 3 - Contrôleur de gestion reporting 1 Comptable La fiabilité des chiffres comme priorité

Plus en détail

INVITATION Le jeudi 7 février 2008 de 8h30 à 11h00 Eurosites George V, Paris 8 e. www.conference-daesign.com. Avec la participation de

INVITATION Le jeudi 7 février 2008 de 8h30 à 11h00 Eurosites George V, Paris 8 e. www.conference-daesign.com. Avec la participation de INVITATION Le jeudi 7 février 2008 de 8h30 à 11h00 Eurosites George V, Paris 8 e Avec la participation de Cyril Leguillon, Responsable du Département Création et Développement de la Direction de la Formation

Plus en détail

BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA

BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA SÉMINAIRES Rencontre Banque & Droit BANQUE, ASSURANCE ET BIG DATA Mardi 2 juin 2015 de 9 h 00 à 12 h 00 Auditorium de la FBF 18, rue La Fayette 75009 Paris En partenariat avec En collaboration avec ASSOCIATION

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPERATION EN MARKETING DIGITAL

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPERATION EN MARKETING DIGITAL WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE OPERATION EN MARKETING DIGITAL Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE OPERATION EN MARKETING DIGITAL

Plus en détail

Promouvoir son territoire : stratégie et outils

Promouvoir son territoire : stratégie et outils Formation sur 1 jour 2014 : Présentation et objectifs Les collectivités dans le contexte de mondialisation et de concurrence entre les territoires sont amenées à favoriser de nouveaux modes de développement

Plus en détail

Sommes-nous prêts. supplément FINANCEMENT DES RETRAITES. pour des fonds de pension à la française?

Sommes-nous prêts. supplément FINANCEMENT DES RETRAITES. pour des fonds de pension à la française? supplément Juin 2013 Supplément à Revue Banque n 761 Ne peut être vendu séparément FINANCEMENT DES RETRAITES Sommes-nous prêts pour des fonds de pension à la française? En partenariat avec : Supplément

Plus en détail

SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE

SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE SÉMINAIRES Rencontre Banque & Droit SLP, COTATION DES OPCVM, ELTIF : LE POINT SUR LES DERNIÈRES RÉFORMES EN MATIÈRE DE GESTION COLLECTIVE Mardi 6 octobre 2015 de 9 h 00 à 12 h 00 Auditorium de la FBF 18,

Plus en détail

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul Accompagnement Construire son site e-commerce et pas aides à pas! Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul 2- Site Internet : moyen de communication indispensable Hausse du marché e- commerce 13% (2013)

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 EnTrEPrEnEurS n 6 PAiEmEnT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Le virement SEPA, c est maintenant 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Le virement SEPA, c est maintenant

Le virement SEPA, c est maintenant JUILLET 2014 ENTREPRENEURS N 6 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent & banques-sepa.fr les banques accompagnent les entreprises pour le passage à SEPA PAIEMENT LES MINI-GUIDES

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE INITIATIVE EN RESSOURCES HUMAINES PEOPLE & TALENT MANAGEMENT

WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE INITIATIVE EN RESSOURCES HUMAINES PEOPLE & TALENT MANAGEMENT WORLDWIDE HOSPITALITY AWARDS 2014 15 e édition MEILLEURE INITIATIVE EN RESSOURCES HUMAINES PEOPLE & TALENT MANAGEMENT Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE

Plus en détail

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E

D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Diplôme d Université Etude de la Francophonie et de la Mondialisation Année universitaire 2005-2006 D O S S I E R D E C A N D I D AT U R E Date limite de dépôt des dossiers : Mercredi 22 février 2006 novembre

Plus en détail

Directeur, Publicité commerciale & Conférences Placements : Frédéric BAIGUINI - Tél : 01 49 29 30 48-06 21 71 26 89 - fbaiguini@lerevenu.

Directeur, Publicité commerciale & Conférences Placements : Frédéric BAIGUINI - Tél : 01 49 29 30 48-06 21 71 26 89 - fbaiguini@lerevenu. Placements MENSUEL TARIFS 2014 Vos contacts : Directeur, Publicité commerciale & Conférences Placements : Frédéric BAIGUINI - Tél : 01 49 29 30 48-06 21 71 26 89 - fbaiguini@lerevenu.com Directrice de

Plus en détail

SIGNAL ETIQ, c est depuis plus de 7 ans

SIGNAL ETIQ, c est depuis plus de 7 ans SIGNAL ETIQ, c est depuis plus de 7 ans Le Seul Mensuel spécialiste du secteur Chaque mois, toute l actualité du marché et de la vie professionnelle, une analyse des grands événements, une rubrique Veille

Plus en détail

Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total

Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total Code Courtier/CGPI :... Rachat partiel, Rachats partiels programmés et Rachat total Nom du contrat/adhésion... N... Veillez à ce que les renseignements donnés soient clairs et complets. Complétez les informations

Plus en détail

Quel marché pour l investissement socialement responsable?

Quel marché pour l investissement socialement responsable? Finance Quel marché pour l investissement socialement responsable? Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2008 DE L INFORMATION À LA FORMATION Cercle Républicain 5, avenue de l Opéra 75001 Paris Inscriptions

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder?

ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE. Y-a-t-il moins de sociétés à céder? ETUDE FUSACQ / LA REPRISE - TRANSMISSION UN AN APRES LE DEBUT DE LA CRISE Y-a-t-il moins de sociétés à céder? La mise en place du financement est-elle toujours stricte? Les repreneurs sont-ils plus motivés?

Plus en détail

Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession

Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession Comment mettre en place un service bureau pour les entreprises européennes? Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre-Eric BETHOUX Dirigeant de Sommets Cabinet de conseil en développement Jean-Philippe

Plus en détail

CARTES INNOVANTES 2013

CARTES INNOVANTES 2013 ÉTUDE PUBLI-NEWS CARTES INNOVANTES 2013 8 e édition identifie pour vous les tendances majeures en matière de cartes bancaires innovantes n Une couverture mondiale : 500 cartes bancaires «pures», co-brandées

Plus en détail

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE :

LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REFERENCE DU BIEN : TYPE : SURFACE : DEPOT DE GARANTIE : LERY IMMOBILIER DOSSIER DE CANDIDATURE A LA LOCATION GARAGES / LOCAUX COMMERCIAUX REGIE LERY 165 Bd de La Croix Rousse 69004 LYON Gestion Locative Syndic Tél. 04.72.10.61.90 regielery@lery-immobilier.fr

Plus en détail

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 %

IPEA News. Indicateur de Conjoncture Note Septembre 2014. Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Le mois de septembre en bref Evolution du marché septembre 2014/septembre 2013-2,8 % Evolution du cumul à fin septembre 2014/2013-1,2 % Incidence du résultat de septembre sur le cumul -0,3 pt Rentrée morose

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE REUSSITE PROFESSIONNELLE

WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE REUSSITE PROFESSIONNELLE WORLDWIDE HOSPITALITY SCHOOL AWARDS 2014 5 e édition MEILLEURE REUSSITE PROFESSIONNELLE Intercontinental Paris Le Grand Hotel 17 Novembre 2014 CRITERES D EVALUATION MEILLEURE REUSSITE PROFESSIONNELLE Ce

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES

CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES PAVILLON GABRIEL - PARIS CONFÉRENCE ARRÊTÉ DES COMPTES BANQUES & ASSURANCES Votre rendez-vous incontournable pour décrypter, en une seule journée, l essentiel

Plus en détail

BANQUE STRATÉGIE. La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER

BANQUE STRATÉGIE. La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires. cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER BANQUE n 311 Février 2013 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER La gestion actif-passif au cœur des nouveaux modèles bancaires

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Russie Visa d affaires

Russie Visa d affaires Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION (BI) 2014-15 (à signer et à retourner à EXPLORANOR)

BULLETIN D INSCRIPTION (BI) 2014-15 (à signer et à retourner à EXPLORANOR) TRÈS IMPORTANT : NOUS VOUS PRÉCISONS QUE LES DONNÉES DES RUBRIQUES 1, 2, 3 ET 4 DOIVENT ÊTRE CELLES FIGURANT SUR LE PASSEPORT OU LA CARTE NATIONALE D IDENTITÉ (CNI) UTILISÉ POUR ENTREPRENDRE LE VOYAGE.

Plus en détail

Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs?

Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs? L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs? Intervenants

Plus en détail

2015 E C N A R F N E RUE FF OI C

2015 E C N A R F N E RUE FF OI C 2015 COIFFEUR EN FRANCE L information et les conseils juridiques : pour faire face aux problèmes courants de gestion d entreprise Vous informer sur vos droits et vos devoirs et sur l actualité professionnelle.

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

Le compte chèque jeune monabanq.

Le compte chèque jeune monabanq. - 1 - Le compte chèque jeune monabanq. Découvrez notre offre dans son intégralité : 0810 002 001 (N Azur, prix d un appel local depuis un poste fixe, de 8h à 22h en semaine et de 8h à 20h le samedi). Principaux

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation NordNet 111, rue de Croix BP 60985 59510 HEM France Pour toutes questions, veuillez nous contacter au : (appel gratuit depuis un poste fixe, sous réserve des tarifs pratiqués par

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

régie publicitaire municipale sur seine Quelle que soit votre activité, nous avons le support adapté!

régie publicitaire municipale sur seine Quelle que soit votre activité, nous avons le support adapté! régie publicitaire municipale sur seine Quelle que soit votre activité, nous avons le support adapté! Devenez annonceur sur les supports de la ville de Verneuil! Avec ses différents supports de communication

Plus en détail

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet

Assurez votre crédit immobilier pour réussir votre projet Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES

ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES CEFI, Centre d Etudes sur les Formations et l Emploi des Ingénieurs 7 rue Lamennais 75008 PARIS Tél : 01 42 89 15 73 Fax : 01 42 56 04 05 ADHESION 2015 AU RÉSEAU CEFI-ECOLES En adhérant au réseau CEFI-

Plus en détail

Edito. Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de. L option stocks

Edito. Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de. L option stocks WIKIAGRI JUIN 2012 n 3 WWW.wikiagri.fr 1 Edito L option stocks Les stocks stratégiques, tout le monde a l impression de connaître, mais la signification a pourtant évolué au fil des années. Fut un temps

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière FINANCEMENT DES ENTREPRISES SOCIALES. Un écosystème en construction

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière FINANCEMENT DES ENTREPRISES SOCIALES. Un écosystème en construction BANQUE n 334 Mars 2015 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière DOSSIER FINANCEMENT DES ENTREPRISES SOCIALES Un écosystème en construction Le business model

Plus en détail

DOSSIERS TRAITÉS EN 2016 :

DOSSIERS TRAITÉS EN 2016 : KIT MÉDIA 2016 Depuis 1922 La revue «NPI - Navigation, Ports & Intermodalité» demeure depuis 1922 Le magazine de référence de l actualité portuaire et fluviale en Europe. Chaque numéro comprend un dossier

Plus en détail

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne.

Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Vous pensez que l international est une nécessité pour votre entreprise et pour la Bretagne. Devenez acteur du développement international de l économie de votre région en adhérant à Bretagne Commerce

Plus en détail

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Quels enjeux pour le financement des banques?

BANQUE. cahier de prospective bancaire & financière. Quels enjeux pour le financement des banques? BANQUE n 302 Avril 2012 ISSN 0762-4077 Mensuel - 70 euros revue-banque.fr STRATÉGIE cahier de prospective bancaire & financière 3 dossier Titrisation et covered bonds Quels enjeux pour le financement des

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE Votre dossier doit être déposé par vous-même au Greffe ou par un avocat ou un mandataire muni d un pouvoir. Un dossier reçu par voie postale n est pas

Plus en détail

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais

ACT! E-marketing. * Informations en Anglais ACT! E-marketing ACT! E-Marketing vous offre bien plus qu une plateforme d envois et de suivi de campagnes emailings. Ce service apporte une véritable connaissance de vos clients. Ainsi, vous récupérez

Plus en détail

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne

19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne 19 èmes Rencontres parlementaires sur l Épargne Organisées et présidées par Philippe MARINI Sénateur de l Oise Rapporteur général de la Commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques

Plus en détail

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel

Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance. Partenaire officiel Le rendez-vous mensuel des professionnels de la banque et de la finance Partenaire officiel Le Club Banque a pour vocation d informer, de former et de débattre des enjeux stratégiques de la profession.

Plus en détail

Visa Tourisme pour l Inde

Visa Tourisme pour l Inde Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

Rencontre Banque & Droit

Rencontre Banque & Droit séminaires Rencontre Banque & Droit Les nouvelles tendances du marché en termes de financement : du «tout bancaire» au «tout marché»? Mardi 10 mars 2015 de 9 h 00 à 12 h 30 Auditorium de la FBF 18, rue

Plus en détail

1. Partenaire...10.000 HT. 2. Sponsor...5.000 HT. 3. Insertion publicitaire... 3.000 HT. 4. Logo et lien sur le site WEB de la Conférence... 3.

1. Partenaire...10.000 HT. 2. Sponsor...5.000 HT. 3. Insertion publicitaire... 3.000 HT. 4. Logo et lien sur le site WEB de la Conférence... 3. Dossier SPONSOR Communiquer, Lancer un nouveau produit, Rencontrer un public privilégié et ses concurrents, Développer ses fichiers prospects et clients, Dossier Sponsor Les formules de sponsoring qui

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 14. Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 14 Le droit au compte FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Nouvelle édition valable à compter du 28 avril 2006 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial

La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Editorial La Lettre fiscale n 1 / Juin 2008 Sommaire Taxe professionnelle 2 Impôt de solidarité sur la fortune 4 Editorial Le cabinet Simon Associés s agrandit et développe un pôle fiscal en accueillant Pierrick

Plus en détail

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail