Santé. Citoyenneté. Loi. Technologies. Environnement. Actions et jeux éducatifs CT-AC- 1205

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Santé. Citoyenneté. Loi. Technologies. Environnement. Actions et jeux éducatifs CT-AC- 1205"

Transcription

1 Actions et jeux éducatifs CT-AC Santé Environnement Citoyenneté Technologies Loi ifac-cb CT-AC-1205 Association éducative complémentaire de l enseignement public

2 L ifac Association à but non lucratif, l ifac intervient au service des populations, des territoires et de leur vie locale. Notre vocation Association loi 1901 à but non-lucratif, l ifac est un espace d échange et de partenariat entre élus locaux et professionnels pour l amélioration des services d animation et d action territoriale vers les populations. Des actions au service de toutes les populations : Pour tous les âges, de la petite enfance aux seniors. Pour toutes les problématiques d éducation, d animation, d insertion, de prévention et de loisirs. Pour tous les lieux, en milieu urbain ou zone rurale. Pour tous : attaché à la laïcité, l ifac agit dans le respect des convictions philosophiques, politiques et religieuses de chacun. L ifac c est... 5 domaines d intervention Animation (Actions socioculturelles et loisirs éducatifs) Enfance / famille Insertion et promotion de l emploi Prévention spécialisée Actions sociales et édvucatives Soutien à la vie associative 3 métiers indissociables et interdépendants Formation Animation Conseil L interaction et la simultanéité de ces trois axes (indissociables et interdépendants) font la cohérence de nos actions en même temps qu ils en garantissent les résultats. Nos agréments Agrément ministériel «Jeunesse Éducation Populaire». Agrément «Association qui prolonge l action de l enseignement public» du ministère de l éducation nationale. «Certificat de qualification professionnel» délivré par l OPQF (office professionnel de qualification des organismes de formation et de conseil). Habilitation nationale du ministère en charge de la jeunesse pour organiser des sessions bafa et bafd. Agréments et habilitations pour organiser différentes formations professionnelles à l animation et à l éducation (BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS, Assistant maternel,...). Agrément pour accueillir des volontaires associatifs et des services civils volontaires.

3 Sommaire Actions de sensibilisation Présentation des actions de sensibilisation p.4/5 Jeu santé p.6/7 Jeu de lois p.8 Jeu "déconnecté" p.9 Jeu environnement p.10 Formations citoyennes Présentation des formations citoyennes p.11 Formation délégués de classe p.12 Formation élus au conseil d enfants et de jeunes p.13 Contacts Coordonnées p.15

4 Actions de sensibilisation Le rapport des jeunes à la loi, à leur santé, à leurs propres comportements est complexe. Il est générateur de tâtonnements et de conduites à risques. Parents et enseignants sont parfois démunis dans leurs échanges avec les jeunes sur ces sujets. L initiative d une démarche ludique est née en 2000, dans le département du Val d Oise, pour répondre à la volonté du Conseil Général de développer ses actions de prévention de la délinquance à travers la notion de citoyenneté abordée dans le jeu de loi. Le jeu pour favoriser les échanges et les découvertes Les participants, regroupés en équipe, évoluent sur un plateau de jeu où chaque case est l occasion de questions sur des situations concrètes. Les jeunes débattent et proposent leurs réponses face au problème abordé. L animateur donne ensuite la bonne réponse de façon concrète et illustrée. La séance suivante permet de développer une ou plusieurs thématiques soulevées au cours du jeu de plateau, avec un spécialiste. Une troisième séance est enfin organisée pour confirmer et approfondir les acquis. Partir du jeu pour acquérir des connaissances permet d engager des réflexions et de changer les comportements bien plus facilement : en jouant, dans un contexte sécurisant, on s amuse, on se teste, on prend en compte les autres, on apprend Le jeu instaure un climat détendu, favorable aux discussions et aux débats. Il développe l intérêt d acquérir des connaissances et fait naître les motivations pour les appliquer à sa propre vie. Le jeu en équipe engage des coopérations : le " jouer ensemble " est un bon moyen d apprendre le " vivre ensemble ". Un large panel de thèmes Nous proposons différentes catégories de jeux de sensibilisation et de prévention : citoyenneté, santé, pratiques des nouvelles technologies, protection de l environnement, violences... Des interventions adaptables à différents publics La démarche et les jeux sont adaptés à toutes tranches d âge et tous niveaux scolaires de l école primaire au lycée. Ces jeux sont également proposés à des jeunes adultes (18-22 ans) dans des structures spécifiques. Une action adaptée, impliquant les acteurs éducatifs locaux Toutes les interventions sont préparées et adaptées avec l équipe pédagogique de la structure d accueil afin de répondre aux problématiques locales. Les acteurs éducatifs habituels des enfants et des jeunes sont les partenaires indispensables de ces actions. L ensemble de l intervention est encadrée et suivie par un animateur ayant reçu une formation interne spécifique. Nos intervenants spécialisés sont des professionnels de terrain : juristes, psychologues, infirmiers, sociologues, Actions de sensibilisation

5 Une logique partenariale Ces actions sont réalisées dans le cadre de partenariats avec le Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les toxicomanies, les conseils généraux et des acteurs locaux. Elles s inscrivent dans une logique de territoire visant à créer un réseau autour des problématiques des jeunes. Des interventions sur site Dans les établissements scolaires : écoles primaires, collèges, lycées Dans les structures d animation : accueils de loisirs, accueils de jeunes, centres sociaux, maisons de quartier Le principe des jeux : 3 modules de 2 h Premier module : prise de conscience La première séquence est basée sur un jeu de questions / réponses et de défis en équipe. Le jeu, mené par un animateur ayant une connaissance générale du thème sélectionné, permet de sensibiliser les jeunes, en leur faisant notamment prendre conscience de leurs manques et de leurs idées préconçues. Les thèmes abordés sont travaillés en amont, en fonction du public participant Deuxième module : intervention d un spécialiste À l issue de la première séquence de réflexion, l intervention d un spécialiste (avocat, représentant de l ordre, psychologue, infirmière ) est proposée pour répondre aux interrogations suscitées. Chaque éclairage est fait en s appuyant d exemples issus de sa pratique. Cette séquence permet de formaliser et approfondir les thèmes abordés dans le premier module par des méthodes participatives. Troisième module : approfondissement Plusieurs interventions sont possibles pour ce module, en fonction du public et des objectifs pédagogiques de la structure d accueil. Mené par un animateur, ce module d approfondissement clôture l intervention. Appropriation par les jeunes des connaissances (saynètes, jeux de rôles, jeu de plateau, intervention d un autre professionnel, visite d un tribunal, simulation d une audience,...). Conférence débat pour les parents. 5- Actions de sensibilisation

6 Jeu santé - enfants "Manger bouger, dépense toi bien, manger 5 fruits et légumes par jour...". Depuis quelques années, la société a pris la pleine mesure des enjeux de santé auxquels les jeunes et maintenant les enfants sont confrontés. Partie intégrante de la politique éducative de l Education Nationale de l école primaire au lycée, l éducation à la santé commence dès le plus jeune âge pour contribuer au bien-être des enfants, à l apprentissage de comportements responsables, à la sensibilisation des futurs adolescents. Ainsi, le jeu santé destiné aux enfants s inscrit pleinement dans la dynamique nationale de prévention de l obésité, des maladies, des accidents domestiques Il s attache à travers des modules adaptés aux profils des enfants, à expliquer et (re)donner du sens aux gestes quotidiens qui seront plus facilement et durablement assimilés. Objectifs Aider les enfants à adopter des gestes de santé simples, adéquats et durables à travers : leurs questionnements, leurs partages d expériences; l apprentissage de techniques puis leur mise en pratique. Favoriser la prise de conscience des conséquences de leurs actes sur leur santé. Développer les connaissances à partir des thèmes de santé abordés. Thèmes Accidents domestiques. Alimentation. Santé. Sommeil. Activité physique. Hygiène corporelle et bucco-dentaire. Hydratation et soleil. Risques auditifs. Maladies, vaccins, antibiotiques. Quizz À quoi sont dues les caries? Pourquoi «Les antibiotiques, c est pas automatique»? Pourquoi le savon nettoie-t-il mieux que l eau seule? Comment pouvons nous absorber de l eau sans boire? Manger devant la télévision fait il grossir? A quoi sert le sommeil paradoxal? Comment constituer un repas équilibré? 6- Actions de sensibilisation

7 Jeu santé - jeunes La jeunesse est un moment déterminant pour la santé. Pendant cette période, l individu se construit et voit son corps changer. Il recherche les expériences nouvelles et se met parfois physiquement et moralement en danger en adoptant des conduites à risque (rapports sexuels non protégés, consommations, scarifications, jeux dangereux ). Il éprouve des difficultés à appréhender les conséquences de son comportement sur sa santé et peut s inscrire dans des dynamiques de dépendance (tabac, alcool, drogues ). Dans une démarche d éducation à la santé, le jeu destiné aux jeunes leur permet de faire des choix plus éclairés pour leur propre santé. Objectifs Inciter les adolescents à échanger sur leur santé et les amener ainsi à se questionner et confronter leurs idées. Favoriser la prise de conscience des conséquences de certains actes sur leur santé d un point de vue sanitaire, moral, pénal et social. Permettre aux jeunes de se responsabiliser davantage. Développer les connaissances à partir des thèmes de santé abordés. Thèmes Alimentation. Sommeil. Prises de risques liées à la sexualité (IST, SIDA, contraception). Mal-être (difficultés relationnelles, insomnies, troubles alimentaires). Consommations (alcool, tabac, cannabis). Dépendance. Quizz Quelle est la différence entre l anorexie et la boulimie? Un demi de bière à 5% et une dose de whisky à 40% sont-ils équivalents en alcool pur? Quel est le temps de sommeil idéal pour un adolescent? Quels sont les éléments vecteurs qui peuvent transmettre le VIH? Mon partenaire est allergique au latex. Quels moyens avons-nous pour nous protéger? Et aussi... Jeu sur l estime de soi 11/14 ans Pour échanger sur leurs représentations de l adolescence, mieux se connaître pour avoir une bonne image de soi, apprendre à porter un regard positif sur les autres, prendre confiance en soi pour faire ses propres choix 7- Actions de sensibilisation

8 Jeu de lois La justice est souvent perçue par les jeunes comme un cadre uniquement répressif. Il est alors important de leur faire comprendre le sens du droit, son utilité pour le vivre ensemble, et son aspect protecteur des individus, quel que soit l âge, le niveau social ou l origine. En stimulant la réflexion et l échange, cette action vise à accompagner les publics vers des comportements citoyens propices à la vie en collectivité. Objectifs Inciter les jeunes à échanger sur la loi et à confronter leurs valeurs. Sensibiliser à la dimension protectrice de la loi. Faire prendre conscience des responsabilités de l individu vis-à-vis de la société. Clarifier et approfondir les connaissances sur la justice et la loi. Comprendre le système judiciaire français et son fonctionnement. Thèmes Droits et devoirs fondamentaux. Organisation de la justice. Violences verbales (insultes, menaces ). Violences physiques (jeux dangereux, coups et blessures ). Violences sexuelles. Vol et le recel, le racket. Détention, la consommation et la vente de produits stupéfiants. Incivilités. Propriété intellectuelle (droit à l image, téléchargement ). Quizz Un mineur peut-il se faire un tatouage ou un piercing sans l accord de ses parents? Qu est-ce que la prison avec sursis? Les parents peuvent-ils aller en prison à la place de leurs enfants mineurs? J achète un smartphone volé. Qu est-ce que je risque? Garder de la drogue pour un ami sans en consommer n est pas un délit. Vrai ou faux? Et aussi... Jeu sur les violences à partir de 12 ans Pour identifier les formes de violence, volontaire ou involontaire, envers soi et envers les autres, à travers des jeux de rôle et études de cas. 8- Actions de sensibilisation

9 Jeu "déconnecté" Le jeu déconnecté répond aux besoins des jeunes en matière de prévention sur les nouvelles technologies comme internet et la téléphonie mobile. Adoptées par les jeunes très tôt, elles offrent de nouvelles formes de socialisation, d échanges et d accès au savoir. Mais souvent, seuls face à ces outils, ils n ont pas conscience des conséquences de leurs actes et des risques auxquels ils peuvent être confrontés. Le jeu déconnecté a pour vocation d aider et conseiller les jeunes dans leur utilisation des nouvelles technologies pour leur permettre de faire des choix plus éclairés. Objectifs Développer les connaissances des jeunes sur les liens entre leur utilisation des nouvelles technologies et leur santé. Favoriser la prise de conscience des conséquences de certains actes d un point vue moral, pénal et social. Sensibiliser les jeunes sur les risques liés aux nouvelles technologies. Inciter les jeunes à entreprendre des discussions concernant leur utilisation de ces technologies. Thèmes Respect de soi et des autres. Droit à l image. Sommeil. Monde virtuel. Troubles auditifs. Cyber-harcèlement. Téléchargements. Actes malveillants. Dépendance et plaisir. Impacts sur la socialisation. E-réputation. Quizz Pourquoi faut-il demander la permission de filmer ou de photographier une personne avec un téléphone portable? Est-ce que n importe qui peut avoir accès aux photos exposées sur mon blog? Est-il possible de vérifier si un mail reçu est un mail "rumeur"? Y a-t-il des ressemblances entre la dépendance aux jeux vidéos et la dépendance aux drogues? Je suis victime d happy slapping. Que faire? Et aussi... Jeu sur les addictions À partir de 12 ans Pour appréhender la notion d addiction, réfléchir aux sources d influence (groupe d amis, télévision ), identifier la frontière entre plaisir et abus, se situer par rapport aux lois sur les thèmes abordés tels que la drogue, l alcool, les jeux vidéo et d argent, le sport 9- Actions de sensibilisation

10 Jeu environnement Environnement, développement durable, écologie, écocitoyenneté, effet de serre, impact carbone, alimentation bio et de proximité, recyclage, biodiversité Les enfants sont confrontés très tôt à la question environnementale. Parents, enseignants, animateurs leur demandent d adopter de nombreux gestes et habitudes afin de réduire l impact de notre société actuelle et de préserver la planète pour les générations futures. Les enfants ne disposent cependant pas toujours des clés de compréhension des enjeux poursuivis et des gestes quotidiens attendus. La multiplication des notions contribue à rendre difficile l appréhension de ces questions. Dès lors, la préservation de l environnement devient une simple liste de préconisations dénuées de sens, perdant de son efficacité. Notre jeu vise à clarifier les différentes notions, expliquer les enjeux et réfléchir aux sens des gestes du quotidien afin de faciliter leur adoption et l investissement durable des enfants, véritable "ambassadeurs" de l environnement. Objectifs Sensibiliser à la protection de la planète. Clarifier les notions et concepts écologiques. Favoriser l adoption de gestes écologiques expliqués. Thèmes Notions d écologie, d environnement, de développement durable Alimentation de proximité, fruits et légumes de saison. Eau, énergies fossiles et renouvelables. Tri sélectif et le recyclage. Modes de consommation. Effet de serre, le réchauffement climatique. Empreinte énergétique, empreinte carbone. Quizz Quelle différence entre l écologie et le développement durable? Pourquoi est-il important pour la planète de consommer des fruits et des légumes de saison? Il est toujours préférable de lire un article sur un écran que de l imprimer. Vrai ou faux? Je laisse couler un robinet au goutteà-goutte. Combien de litres d eau vais-je consommer par an? Le bio est très écologique. Vrai ou faux? 10- Actions de sensibilisation

11 Formations citoyennes La citoyenneté est au cœur des valeurs éducatives de l ifac. Au quotidien, nos équipes privilégient les actions collectives qui permettent la responsabilisation des jeunes citoyens dans l organisation et le déroulement de projets au service des autres. Les formations de délégués de classe et d élus au conseil municipal jeune s inscrivent pleinement dans cette dynamique. À travers ces instances démocratiques, collectivités et associations reconnaissent l engagement et le rôle de la jeunesse dans le "mieux vivre ensemble". Contribuant à l amélioration de leur environnement et de la société, les jeunes disposent ainsi d un espace unique de réflexion, d expression, d expérimentation, d action, de confrontation, de collaboration. En réponse à leur engagement, nous avons décidé de les aider, de les accompagner, de les encourager en les formant à vos côtés. Des méthodes actives Pour faciliter l assimilation des savoirs et savoir-faire, nos formations alternent : temps d échanges et de réflexion sous forme ludique et interactive (quizz, jeu de plateau, débats ). En marge des contenus abordés, le formateur favorise la prise de parole de chaque jeune pour l aider à s affirmer face au groupe, à argumenter ses prises de position. temps de mise en pratique pour tester les techniques et outils proposés. A travers divers exercices et jeux de rôle, les jeunes investissent progressivement leur fonction et apprennent à travailler en équipe. L emploi de méthodes actives conserve l attention et favoriser la participation des jeunes, véritables acteurs de leurs apprentissages. Les illustrations, simulations et organigrammes utilisés dans les différentes formations s appuient autant que possible sur les données fournies par la ville ou l établissement scolaire (ex : nom de l élu à la Jeunesse ou du conseiller principal d éducation, modalités de présentation des projets au conseil municipal des jeunes ). Un livret de formation pour chaque jeune A l issue de la formation, chaque jeune reçoit un document de synthèse rassemblant l ensemble des informations abordées. Des interventions sur site Les interventions sont organisées sur les collèges, les lycées et les structures à caractère d animation (accueils de jeunes, centres sociaux, maisons de quartier). 11- Formations citoyennes

12 Formation délégués de classe Les délégués de classe jouent un rôle central dans les établissements scolaires. Relais au sein de la classe entre ses camarades, les professeurs et l administration, les jeunes élus : Incarnent l expression des besoins et des opinions collectives et individuelles des élèves. Deviennent des repères pour les jeunes au sein de leur classe. Doivent faire preuve de capacités d écoute et de médiation lors de situations délicates. À travers la formation dispensée, l ifac aide les élus à investir durablement leur fonction. Public Élus des classes de primaire, collège, lycée. Objectifs Favoriser l apprentissage des jeunes à la citoyenneté. Permettre aux élèves de mieux connaître le rôle et la fonction de délégués. Permettre aux élèves de mieux connaître leurs devoirs et leurs droits au sein de l établissement scolaire. Favoriser les échanges entre les élèves et leurs différents interlocuteurs par l apprentissage de techniques de communication. Programme La fonction de délégué des élèves Présentation des divers aspects du rôle de délégué et de ses enjeux auprès de l ensemble des acteurs de la communauté éducative. Travail autour des fonctions de délégués comme exercice d actes citoyens. Le fonctionnement de l établissement Identification des différents acteurs administratifs et pédagogiques afin de mieux se positionner au sein du système organisationnel de son établissement. Compréhension du rôle de relais auprès des autres élèves, des professeurs, de l administration. Le conseil de classe Définition de la fonction et de la composition du conseil. Apprentissage de techniques de préparation d un conseil de classe avec les élèves (outils de consultation, d animation de réunion ou d entretien), d intervention lors des conseils. La communication Affirmation face aux élèves, aux professeurs et au conseil de classe à travers la prise de parole face à un groupe, l argumentation de ses propos. Pratique de l écoute active identification des freins à la communication. 12- Formations citoyennes

13 Formation élus au conseil d enfants et de jeunes De plus en plus d enfants et de jeunes expriment leur volonté de participer activement à la vie de leur commune, d oeuvrer pour l amélioration du bien-être collectif. Pour y répondre, les municipalités mettent en place des structures représentatives de l enfance et de la jeunesse. Pour permettre à ces conseils municipaux de vivre et d agir, l ifac accompagne les candidats et les élus dans l appréhension et l investissement de leurs nouvelles fonctions. Public Candidats, élus au conseil municipal enfance ou jeunesse. Objectifs Connaître les possibilités d action de son mandat de jeune élu. Favoriser l apprentissage de la citoyenneté (élections, droits, devoirs, responsabilités). Savoir monter un projet et le défendre. Programme Le cadre des conseils municipaux d enfants et de jeunes Cadre légal : la constitution, la loi, les décrets, les arrêtés municipaux. Découpage territorial Français : état, régions, départements, municipalités. Fonctionnement de la commune : le maire et ses prérogatives, le conseil municipal, les services de la mairie. Fonctionnement des conseils municipaux enfance et jeunesse, composition des commissions. Le rôle d élu Différentes fonctions de l élu. Droits et devoirs de l élu, du citoyen. La communication Prise de parole face à un groupe. Travail autour de l argumentation. Pratique de l écoute active. Information sur les freins et filtres. De l idée à la construction d un projet Le module permet aux élus d acquérir une méthodologie de projet simple et efficace, adaptée à l âge des participants et au contexte : identifier les différentes étapes clés d un projet; comprendre le contexte; analyser les besoins; définir le résultat à atteinte, formuler des objectifs; déterminer les actions à réaliser, les étapes à suivre; mobiliser l ensemble des ressources à disposition; créer et animer un réseau de partenaires; élaborer un budget prévisionnel; prévoir un système d évaluation de l action. En marge de l aspect méthodologique, en fonction des demandes, la formation pourra présenter des techniques d organisation et de (re)mobilisation des élus investis dans les conseils municipaux enfance et jeunesse. Et aussi... Formation à la méthodologie de projet La méthode de construction de projet peut faire l objet d un temps de formation indépendant à destination des jeunes des structures sociales dans le cadre d appels à projet, d opérations sac à dos, d élaboration de son projet professionnel, d organisation de séjours ou d événements pour un accueil de jeunes. 13- Formations citoyennes

14 Nous formons avec rigueur et technicité des animateurs et des directeurs responsables, compétents et efficaces, qui œuvrent pour le bien-être et l épanouissement des enfants et des jeunes lors de leurs vacances et de leurs loisirs. En plus des formations proposées dans notre catalogue, nous pouvons organiser une session de formation dans votre structure. L ifac dispose de l habilitation nationale délivrée par le Ministère de l éducation nationale de la jeunesse et de la vie associative pour organiser les sessions bafa et bafd. Retrouvez toutes les informations sur

15 Siege national 53 rue du R.P. C. Gilbert Asnieres-sur-Seine cedex Centre-Est A) Bourgogne / Franche-Comté 21 rue Edouard Bénès Chalon-sur-Saône B) Rhône-Alpes Isère (38) 9 rue Lesdiguières Grenoble Rhône (69) 60 rue Christian Lacouture Bron Haute-Savoie (74) Espace Grangette - Avenue de la Grangette Thonon-les-Bains Ile-de-France / Est C) Centre 8 rue Rotrou Dreux D) Île-de-France Paris 15 (75) 97 rue Balard Paris Seine-et-Marne / Essonne (77-91) 17 rue Pierre et Marie Curie Combs-la-Ville Yvelines (78) 39 bis rue Renoir Voisins-le-Bretonneux Hauts-de-Seine (92) 53 rue du R.P. C. Gilbert Asnieres-sur-Seine cedex Seine-Saint-Denis (93) 20 rue Rochebrune Rosny-sous-Bois Coordonnées Val-de-Marne (94) Hôtel de ville - Rue Maurepas Thiais Val-d Oise (95) 12 boulevard Maurice Berteaux Franconville Nord-Ouest E) Nord Pas-de-Calais 20 mail St Martin - BP Cambrai cedex F) Normandie 32 rue Jules Lecesne Le Havre Centre de formation d Evreux 2 rue du Président Huet Evreux G) Pays de la Loire / Bretagne Ecole des Établières Route de Nantes - BP La Roche-sur-Yon Sud-Est I) Provence-Alpes-Côte d Azur Bouches-du-Rhône (13) 8 place Sébastopol Marseille Alpes Maritimes (06) Maison des associations 50 boulevard Saint Roch Nice Var (83) Bd Estienne d Orves Place Jean Moulin Le Revest-les-Eaux Vaucluse (84) 28 place des Corps Saints Avignon Sud-Ouest J) Gascogne et Guyenne 289 rue de Lille - Parc des Sports Agen K) Languedoc-Roussillon 3 rue Saint Yon Nîmes L) Midi-Pyrénées Tarn-et-Garonne (82) Résidence du Fort 5 rue du fort Montauban Haute-Garonne (31) 21 rue Sainte-Thérèse Toulouse G I F C K E D H J A B H

16

Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE

Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE Trouver sa formation Nive 2 (BAC+3/4) Devenir directeur dans l animation Mention : Direction

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Communiqué de presse Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Mobilisés dans la Refondation de l école et à l heure de la concertation sur la politique de la ville, les Francas organisent

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Actions et formations

Actions et formations Catalogue 2013 Actions et formations en éducation pour la santé 1 l adessa, spécialiste de l éducation pour la santé dans l Ain depuis plus de 30 ans Association loi 1901 elle favorise l éducation pour

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales Fédération FAMILLES RURALES de Charente-Maritime 21 rue des vendanges 17 100 Saintes Tél : 05 46 93 46 83 Fax : 05 46 74 00 59 Qu est

Plus en détail

INTER SERVICE MIGRANTS. Mai-Décembre 2013

INTER SERVICE MIGRANTS. Mai-Décembre 2013 INTER SERVICE MIGRANTS FORMATIONS Mai-Décembre 2013 Siège de FIA 21 ter rue Voltaire 75011 Paris 01 44 85 96 46 - email : fia.ism@wanadoo.fr Web : www.fia-ism.org Contact : Adolé ANKRAH et Charlotte GAUTIER

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

la convention des droits des jeunes dans les séjours CCAS

la convention des droits des jeunes dans les séjours CCAS la convention des droits des jeunes dans les séjours CCAS préambule du conseil d'administration de la CCAS Nous nous sommes mobilisés pour mieux faire notre travail en direction de la Jeunesse que nous

Plus en détail

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent.

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. Le conseil conjugal et familial Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. 01 Le CCF Le Conseil Conjugal et Familial (CCF) accueille, informe et écoute

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations Catalogue des Formations 2016 PREFACE Former, notre métier, DAVRIL FORMATION organisme référencé par l INRS et participe à l animation de réseau de la CARSAT Midi-Pyrénées. Ses formateurs, spécialisés,

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France. dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République

Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France. dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République Contribution de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France dans le cadre de la concertation pour la refondation de l école de la République Pédagogie Steiner-Waldorf 250.000 élèves dans 60 pays,

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans».

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Projet éducatif et pédagogique CLSH et périscolaire de la commune de Sainte Eulalie en Royans. 1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Il s appuie essentiellement sur

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

PROJET. les 4 garanties SILC

PROJET. les 4 garanties SILC PROJET pedagogique les 4 garanties SILC 0 811 460 441 Coût d un appel local contrat QUALITÉ séjours et stages linguistiques loffice.org contact@silc.fr www.silc.fr SÉJOURS INTERNATIONAUX LINGUISTIQUES

Plus en détail

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO

Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO Proposition de formations en direction du réseau des centres sociaux - FORESCO 2015 Les Réseaux d échanges réciproques de savoirs (RERS) Construire ensemble, citoyens / habitants et acteurs des centres

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

Dossier de présentation du Concours d affiches international 2015

Dossier de présentation du Concours d affiches international 2015 Dossier de présentation du Concours d affiches international 2015 N effacez pas nos... droits Affiche lauréate de l édition 2014 Maison de quartier Paul Langevin - Villetaneuse - Seine-Saint-Denis Une

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1

Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1 «Des parents parlent avec d autres parents» CAFES DES PARENTS ATELIERS DE COMMUNICATION SOIREES DEBATS FORMATION PROFESSIONNELLE Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1 Notre

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail :

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : contact@epe42.org Site Internet : www.epe42.org Connaître les

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite.

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite. CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Moniteur Educateur Le Métier de Moniteur Educateur Le moniteur-éducateur exerce ses fonctions auprès d enfants ou d adolescents

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Les Ateliers Jeunesse

Les Ateliers Jeunesse Les Ateliers Jeunesse Architecture Histoire Groupes scolaires & centres de loisirs Arts Nom :... Prénom :... Paysage & nature Établissement :... Classe :... Archéologie LES ATELIERS JEUNESSE I. ANIMONS

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations SOMMAIRE Quelques mots Notre entreprise Nous contacter Notre équipe Nos intervenants extérieurs Nos sites de formation Des méthodes pédagogiques diversifiées Fiches résumées de

Plus en détail

Histoires. Partager. Fo r m a t i o n s. des. Sensibilisations

Histoires. Partager. Fo r m a t i o n s. des. Sensibilisations ILLETTRISME - LITTÉRATURE DE JEUNESSE AL des Histoires à Partager Fo r m a t i o n s & Sensibilisations Livre Passerelle ALBUM - CULTURE ET SAVOIRS POUR TO LITTÉRATURE DE JEUNESSE ALBUM FORMATION ACC Édito

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

PROJET D ÉTABLISSEMENT

PROJET D ÉTABLISSEMENT PROJET D ÉTABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DE ROSIERES 2011 Projet d établissement de l école communale de Rosières Dans le petit village de Rosières, entourée par la nature, l école communale accueille vos

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Catalogue des formations continues ANIMATION. IFAC Val d Oise 2014-2015

Catalogue des formations continues ANIMATION. IFAC Val d Oise 2014-2015 Catalogue des formations continues ANIMATION IFAC Val d Oise 2014-2015 Nos formations sur le Val d'oise: Partenaire : www.ifac.asso.fr/les-formations-dans-le-val-d-oise Certaines formations sont conventionnées

Plus en détail

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015 GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE Version 1.0 Avril 2015 1 - Solidarité AGENCE DU SERVICE CIVIQUE 5 1 - Solidarité K - Favoriser l accès à la vie

Plus en détail

L Education civique au collège classe de sixième

L Education civique au collège classe de sixième Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 L Education civique au collège classe de sixième Anne-Marie HAZARD-TOURILLON, IA-IPR d histoire-géographie Sommaire I. L éducation civique au collège 1. la

Plus en détail

Création d un internat pour enfants autistes

Création d un internat pour enfants autistes Création d un internat pour enfants autistes ORGANISME GESTIONNAIRE Identité : «Association des parents et amis de personnes Handicapées Mentales d Annecy et ses environs» 8 rue Louis Bréguet 74600 Seynod

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

Le projet éducatif local

Le projet éducatif local Plan départemental Autour des Questions portant sur l Enfance et la Jeunesse Le projet éducatif local Cet outil a vocation à sensibiliser les acteurs locaux à l intérêt d inscrire leur territoire dans

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Catalogue de formations 2016

Catalogue de formations 2016 Quand on travaille pour demain et pour l incertain on agit avec raison (Blaise Pascal) PRO - CONSEIL 3 Consultant formateur Nos compétences Analyse de votre budget Comprendre le budget de la commune Prospective

Plus en détail

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national

Comité international Éléments / axes du développement durable Partenariats Travaux préparatoires au Lancement national Conseils pour la préparation des lancements nationaux et d activités pour la Décennie des Nations Unies sur l Éducation en vue du Développement Durable Contexte Beaucoup de pays ont montré un intérêt pour

Plus en détail

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF

ANNEXE III REFERENTIEL DE FORMATION CONTENU INDICATIF ANNEXE III DOMAINES DE COMPETENCES VISES compétences 1 - Connaissance de la personne 1.1. Situer la personne aux différents stades de son développement 1.2. Situer la personne aidée dans son contexte social

Plus en détail

RELEVEZ LE DÉFI DES ÉCOLES

RELEVEZ LE DÉFI DES ÉCOLES PLAN AIR ÉNERGIE CLIMAT RELEVEZ LE DÉFI DES ÉCOLES 3 ème édition À ÉNERGIE POSITIVE 2015-2016 Un projet d'éducation au développement durable, pour les enfants des classes de CE2, CM1 et CM2 de l'agglomération

Plus en détail

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph.

D EDUCATION. Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies. 071.34.93.10 - http://www.gph. AGENT(E) D EDUCATION Institut de la Providence - Humanités (GPH) Faubourg de Bruxelles, 105 6041 Gosselies 071.34.93.10 - http://www.gph.be 3 ème Degré Technique de Qualification Agent/Agente d Education

Plus en détail

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 Pilotage Ville de Papeete/Mission d Aide et d Assistance Technique (MAAT) SJS/Association Agir pour l Insertion (API)

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

- SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013

- SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013 Mairie de La Flocellière Service Animation Enfance - Jeunesse 1 - SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013 Les caractéristiques Les objectifs pédagogiques Le rôle de l animateur

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 1 > SOMMAIRE Sa philosophie... Page 3 Sa genèse... Page 4 Objectifs du Jardin Partagé... Page 5 Emplacement... Page 5 Le partenariat... Page 6 Les bénéficiaires

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Le Centre Emergence - Espace Tolbiac

Le Centre Emergence - Espace Tolbiac Le Centre Emergence - Espace Tolbiac 6 rue Richemont 75013 Paris Espace Tolbiac est un service spécialisé destiné aux patients souffrant de troubles liés aux drogues. Activités principales : Consultations

Plus en détail

SE FORMER EN ADDICTOLOGIE

SE FORMER EN ADDICTOLOGIE Prévention & Soins des addictions SE FORMER EN ADDICTOLOGIE CATALOGUE DE FORMATION 2013 La Boussole, 34, rue Pierre Corneille, 76300, Sotteville-lès-Rouen Catalogue de formations 2013 Depuis 2004, l association

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod

Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod Municipalité Réponse à l'interpellation de Mme Nathalie Jaquerod Sécurité à l'école Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, La Municipalité répond à l interpellation

Plus en détail

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire»

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Du 12 au 17 avril 2015 à Poitiers L IRTS Poitou- Charentes est engagé depuis

Plus en détail

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes p. 1 États généraux du travail social Assisses Rhône-Alpes Auvergne Contribution URIOPSS Rhône-Alpes Présentation de l Uriopss Rhône-Alpes. Depuis 1948, l URIOPSS (Union régionale interfédérale des œuvres

Plus en détail