26 et 27 mai Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "26 et 27 mai 2015. Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général"

Transcription

1 26 et 27 mai 2015 Discours de clôture de la Présidente du Conseil Général

2 Mesdames, Messieurs, Lors de mes propos introductifs à ces débats, je vous ai dit que le développement social, comme le développement économique ne se décrète pas, il se construit dans la confiance, l expertise et le partage. C est à ce nouveau modèle que nous avons travaillé ensemble lors de ces assises. J espère, après tous ces débats, que vous êtes plus que convaincus. Dans la démarche que je vous propose de mettre en œuvre nous devons prendre en compte les habitants de notre territoire dans toutes ses dimensions. Je vais vous décliner les principaux objectifs et les perspectives qui émergent de nos débats et que nous transformerons en actions concrètes : Un premier objectif, capital, d efficacité, de proximité et de co-construction avec les usagers Il s agit de changer profondément nos actions pour qu elles correspondent à nos nouvelles réalités. Nous devons rendre des comptes sur l efficacité des politiques que nous menons. Il nous faut maintenant travailler à l implication de la population dans la construction de solutions de politiques sociales ou de santé environnementale. Cette démarche a été abordée brièvement sur l action de terrain de lutte contre les moustiques. L ensemble de nos débats m ont donné raison sur la volonté qui est la mienne de sortir du convenu, de briser les verticalités, de forcer les partenariats avec la transversalité, de nous faire violence, de combattre l immobilisme. Nous devons accompagner les individus dans leur parcours de vie et non au travers de procédures. Cela implique que services du Conseil Général et dans 6 mois services de la CTM, services de l Etat et autres partenaires, ne soient pas figés sur des procédures et circulaires mais sur l intérêt de l individu. Très souvent les limites de nos interventions sont juridique et financière, mais la misère, la précarité et l isolement se nourrissent de ces espaces que nous laissons. Nous devons apporter des réponses aux femmes et aux hommes non sur la base de nos procédures et de notre capacité financière à faire, mais sur un projet commun, un idéal commun, une vision commune que nous avons pour ce territoire. Nous avons un objectif de simplification des circuits de décision avec un gain de rapidité dans l instruction A l exemple du logement où nous avons déjà réduit les délais de réponse de 5 à 3 mois, nous avons l ambition de passer à 1 mois.

3 Nous avons un objectif de développement d outils d évaluation et d actions partagés entre les partenaires avec une mise en commun des outils sur les diagnostics, les besoins et attentes des usagers Au cours de nos débats, nous avons insisté sur le «il nous faut faire ensemble». Aujourd hui, nous avons chacun nos outils d analyses des données, nos observatoires, nos bases de données... Nous ne les partageons pas, ou si peu. Nous avons chacun notre vision parcellaire des besoins et des tendances. Nous avons commencé à partager cette connaissance dans ces assises. Mais, il nous faut aller plus loin! Plus loin pour poser le diagnostic des réalités de terrain. Si nous ne sommes pas d accord sur ce diagnostic, nous ne pourrons pas penser en commun des solutions efficaces aux problèmes sociaux et sanitaires de la Martinique. Nous devons créer un projet de territoire partagé. Nous devons être intelligents, ensemble, pour déployer les moyens dont nous disposons. Nous avons un objectif de mise en œuvre de nouvelles gouvernances à travers un pacte de cohésion sociale Il s agit là de revoir en profondeur nos manières de travailler ensemble. De nouveaux modes d organisation et de coordination sont à établir avec nos partenaires institutionnels et associatifs. Nous avons commencé au travers du pacte de cohésion sociale et territoriale (PCST). Ce pacte définit les modalités de coordination des actions entreprises par les différents acteurs pour favoriser la cohésion et la solidarité sociale en direction des bénéficiaires du RSA et des publics les plus fragiles. Le pacte de cohésion sociale et territoriale tient compte de la singularité de chaque bassin de vie et intègre ses partenaires institutionnels et notamment les EPCI, au pilotage de la mise en œuvre du FSE Inclusion Deux engagements majeurs nous lient : le droit à l inclusion sociale le droit à l initiative pour l innovation sociale Nous faisons confiance à l innovation sociale portée par tous les acteurs, mais nous devons la coordonner, la suivre, la contrôler et l évaluer. C est pour cela que nous avons prévu, dans le pacte, l organisation de conférences de territoires composées de délégués des communes, des EPCI et des partenaires de l insertion. Je tiens maintenant à partager avec vous les perspectives et actions concrètes qui seront déclinées au regard des objectifs que je viens d évoquer.

4 La Territorialisation des politiques publiques impliquant une déconcentration des agents sur les territoires et les unités territoriales Nous allons déconcentrer l ensemble de notre offre de service social, déconcentrer des agents sur les territoires. Par exemple, il ne sera plus nécessaire aux habitants du Sud ou du Nord de la Martinique de venir à Fort de France pour retirer et déposer un dossier de demande d APA. Demain, l instruction des dossiers se fera dans chaque territoire. C est un gain de temps pour l usager, une approche coordonnée de toutes ses démarches, c est la proximité du service public. C est mieux pour l usager, mieux pour le contribuable, mieux pour le fonctionnaire départemental. Concrètement, dans le nord, nous déployons déjà une expérimentation dans la réorganisation de la prise en charge de l usager et ses impacts sur l organisation de nos services. Nous brisons les silos de nos expertises métiers pour aller vers la transversalité de la prise en charge des demandes, et le «travailler ensemble» des différents métiers. Ainsi, nous remettons l usager au cœur de nos politiques publiques. Dans leurs propos, nos partenaires ont évoqué l importance de s adapter. Le Conseil Général, dans cette expérimentation, s adapte aux attentes des usagers et modifie l organisation de ses services. Cette déconcentration demandera bien évidemment du temps, car on ne déplace pas 500 agents aussi facilement. Il nous faut repenser nos locaux, évaluer les besoins des différents territoires, gérer les affectations des personnels. Autre perspective à venir : la création des maisons de services publiques Replacer l usager au cœur de notre service public, c est en 1er lieu lui assurer un accueil, une information et une orientation de qualité partout sur notre territoire. C est un lieu unique, visible, lisible. La capacité en seul endroit, à un seul moment pour l usager d obtenir toutes les informations sur l ensemble de ses demandes relatives aux politiques sociales c est une simplification des démarches et un gain de temps. Ce lieu unique ce sont les maisons de services publics. Elles seront déployées sur nos 3 grands territoires : Nord, Centre et Sud entre 2015 et Elles pourront, à terme, assurer le primo-accueil des usagers et regrouper l ensemble des démarches territorialisées des politiques sociales et de santé environnementale. Pour toujours plus de proximité et de simplicité pour l usager, le Conseil Général a entamé des discussions avec certains de ses partenaires pour que leurs bornes d information soient installées dans les Maisons de Services Publics. La création de ces Maisons nous permettra également de rationaliser nos coûts. Rationnaliser les coûts et rassembler le personnel départemental en un même lieu, c est faire des économies d échelle sur les moyens, c est agir pour le contribuable.

5 Ensuite, la création de la Maison Départementale de l Autonomie est une dynamique à développer Pour aller vers plus de proximité, de simplicité et d efficacité, nous allons créer une Maison Départementale de l Autonomie (MDA). Là encore il s agit d un espace unique pour rapprocher nos politiques de perte d autonomie des bénéficiaires c est-à-dire des personnes âgées et des personnes handicapées. C est un outil d innovation qui va nous permettre de transformer la dépense sociale en développement social par la Silver Economie et les Services à la Personne (SAP). Enfin, nous devons à tout prix valoriser les innovations pour travailler à un autre modèle Les chiffres présentés et nos débats tracent la tendance. La dépense sociale ne va pas décroître. Il nous donc faut la transformer en développement social, en création de valeur pour l économie. Il nous faut faire la révolution pour sortir de toutes les exclusions : les personnelles ; les circonstancielles (parce qu une personne a perdu son emploi) ; les structurelles (sans adresse fixe, comment ouvrir un compte bancaire ou accéder à certains services) ; les économiques (comment se rendre dans un service public distant de son domicile quand on a peu de revenu). Nous devons favoriser une société inclusive. Au terme de mon propos, je tiens à remercier et saluer, les agents des services départementaux. Je veux leur rendre hommage. Je connais leurs compétences, leur dévouement, leur souci de contribuer à l amélioration du quotidien. Je sais que sans eux, sans leur mobilisation, sans leur énergie quotidiennement déployée au service des habitants de notre territoire, rien ne sera possible. Ce territoire a besoin d un grand projet de cohésion sociale et de prévention sanitaire et je veux vous dire ma satisfaction à l idée d initier une révolution de l organisation des services de l administration sur les questions de solidarité, de cohésion sociale et de prévention sanitaire. Mesdames et messieurs les élus, les administratifs et l ensemble des partenaires, «an nou maré rin nou!». Plus que de l espérance, c est une nouvelle réalité qui s ouvre à nous. Maintenant, nous devons tous nous mettre au travail sur ces chantiers et n avons pour seul objectif que de REUSSIR ENSEMBLE. Je ne saurai clôturer ces assises sans rendre hommage à tous ceux qui nous ont précédés. Je veux parler de ceux qui ont fait du Conseil Général ce qu il est depuis plus de 180 ans au service de notre population : les anciens présidents l ensemble des élus tous les agents de la collectivité

6 Cette grande dame, comme on la surnomme, a été, est et sera, à travers la CTM, au centre de la vie quotidienne des martiniquais, d avant la naissance jusqu au grand âge. Et comme chacun le sait, chez nous, les poto mitan ont l art de se réinventer! Josette MANIN Présidente du Conseil Général de la Martinique

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL

LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL Mardi 10 décembre 2013 DOSSIER DE PRESSE LE CONSEIL DEPARTEMENTAL ET LES CONFERENCES TERRITORIALES DE DEVELOPPEMENT SOCIAL I. Le contexte national Alors que la demande sociale est en constante augmentation

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

La Maison Départementale de l Autonomie

La Maison Départementale de l Autonomie La Maison Départementale de l Autonomie 1 Pourquoi une Maison de l Autonomie? Conseil général MDPH CLIC 2 Pourquoi une Maison de l Autonomie? Similitude des logiques d intervention des deux champs Personnes

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre. Seul le prononcé fait foi

Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre. Seul le prononcé fait foi Installation du conseil national des services publics Paris 9 octobre 2014 Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre Seul le prononcé fait foi Mesdames, messieurs les ministres, Mesdames, messieurs

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

L importance du volet comptable de la loi organique

L importance du volet comptable de la loi organique Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Journée d études des trésoriers-payeurs-généraux, relative à la nouvelle fonction comptable - 3 octobre 2003 - Mesdames et

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Personne chargée

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mardi 26 mai 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Lancement du nouveau cadre de référence

Plus en détail

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE 71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales Discours de M. François Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Jeudi 13

Plus en détail

Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion

Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Discours de Ségolène Neuville à l occasion de la journée «La domiciliation : premier pas vers l inclusion» organisé

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la signature de la Charte des relations fournisseurs responsables par Meda Manufacturing 19 décembre 2013 Monsieur le Maire, Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Le Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Le Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI REPUBLIQUE FRANCAISE Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Le Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi à Madame

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

DISCOURS DE SYVIA PINEL

DISCOURS DE SYVIA PINEL Cabinet de la ministre du Logement et de l Égalité des territoires Paris, 17 juin 2014 SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI DISCOURS DE SYVIA PINEL Colloque de l Observatoire régional du foncier (ORF) Le foncier

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015

Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Discours de clôture d Alain Vidalies Conférence nationale logistique Mercredi 8 juillet 2015 Monsieur le député François-Michel Lambert, président des travaux de la conférence nationale logistique, Mesdames

Plus en détail

DISCOURS CÉCILE DUFLOT

DISCOURS CÉCILE DUFLOT Cabinet de la ministre de l Égalité des territoires et du Logement Paris, le 31 janvier 2013 SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI DISCOURS CÉCILE DUFLOT Ouverture de la séance plénière clôturant la concertation «Quartiers

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences 24 octobre 2013 Ivry-sur-Seine Synthèse Groupe de travail 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick LOIRE, directeur des relations institutionnelles

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon Lundi 23 février 2015 Amiral, Madame le Sénateur, Mesdames, messieurs les maires, Conseillers généraux,

Plus en détail

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures BO Santé du 20 juin 07 ANNEXE III RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ES DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures La personne de la naissance à la fin de vie : Approche pluridisciplinaire : physiologique,

Plus en détail

Investir, Épargner et Produire durablement :

Investir, Épargner et Produire durablement : Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent le défi Repères pour l action LES CAHIERS DE L OBSERVATOIRE N 7 Investir, Épargner et Produire durablement : les territoires relèvent

Plus en détail

1 ère ASSISES NATIONALES DE L AIDE A DOMICILE Paris 22 septembre 2010 14h. Intervention de Claudy LEBRETON, Président de l ADF

1 ère ASSISES NATIONALES DE L AIDE A DOMICILE Paris 22 septembre 2010 14h. Intervention de Claudy LEBRETON, Président de l ADF 1 ère ASSISESNATIONALESDEL AIDEADOMICILE Paris 22septembre2010 14h InterventiondeClaudyLEBRETON,Présidentdel ADF MadamelaMinistre, MesdamesetMessieurslesprésidentsd associations, C est avec plaisir que

Plus en détail

Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa

Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa Dossier de presse Contacts presse : Ministère des solidarités et de la cohésion sociale - 01 42 75 50 01 Assemblée des départements de

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS

UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS UNITE DE GESTION FSE BORDEAUX PERIGUEUX AGEN APPEL A PROJETS 2013-2014 PLIE DE L AGENAIS I - PRESENTATION GENERALE ET CONTEXTE 2 Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020,

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9).

1. Sur le Titre I Les modalités d organisation des compétences (articles 1 à 9). Projet de loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles Les propositions de l Union sociale pour l habitat Ce premier projet de loi concentre de nombreux éléments

Plus en détail

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel.

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel. Discours de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l innovation et l'economie numérique, en ouverture du colloque 2012 de l ARCEP sur «Les territoires du numérique» 25 septembre 2012 Mesdames, et

Plus en détail

Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008

Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008 Grenelle de l Insertion Feuille de route 27 mai 2008 Le grenelle de l Insertion doit constituer un tournant des politiques visant à rendre accessible l emploi aux personnes qui en sont le plus éloignées.

Plus en détail

Dossier de presse. Construire la puissance publique de demain

Dossier de presse. Construire la puissance publique de demain Dossier de presse Construire la puissance publique de demain Jeudi 11 décembre 2014 0 Sommaire Avant-propos... 2 L État analyse ses missions : une démarche inédite... 3 Une réflexion globale et ouverte...

Plus en détail

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011 2 e table ronde : savoirs professionnels savoirs académiques «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau La circulaire de la DGAS du 6 mars

Plus en détail

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA AXELLE LEMAIRE SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU NUMERIQUE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DU REDRESSEMENT PRODUCTIF ET DU NUMERIQUE D i s c o u r s D i s c o u r s Paris, le 13 05 2014 Intervention d Axelle

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports

Ministère des sports. Le ministre des sports Ministère des sports Direction des sports Mission sport et développement durable Personnes chargées du dossier : Arnaud JEAN Tél. : 01 40 45 96 74 Mel: arnaud.jean@jeunesse-sports.gouv.fr Fabienne COBLENCE

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

erritoires ruraux et périurbains d Île-de France

erritoires ruraux et périurbains d Île-de France erritoires ruraux et périurbains d Île-de France Comment construire et mettre en place un projet de territoire? Module de formation 1 26.06.2010 Mobilisation, animation, gouvernance: les différentes étapes

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Pacte Energie Solidarité

Pacte Energie Solidarité Ensemble luttons contre la précarité énergétique! Dossier de presse Pacte Energie Solidarité Edito de Frédéric Utzmann 3 Une solution innovante au problème de la précarité énergétique 4 Témoignages de

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

Discours de Sylvia Pinel en ouverture de la séance plénière des ateliers de l Anah : «Partageons nos savoir-faire»

Discours de Sylvia Pinel en ouverture de la séance plénière des ateliers de l Anah : «Partageons nos savoir-faire» Cabinet de la Ministre du Logement, Paris, le 13 octobre 2015 de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Discours de Sylvia Pinel en ouverture de la séance plénière des ateliers

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS

JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS DOSSIER DE PRESSE Nevers, le 31 mars 2014 ETATS GENERAUX OBJECTIF : EMPLOI JEUDI 17 AVRIL 2014 CENTRE DES EXPOSITIONS - NEVERS 1 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE...p.3 NAISSANCE DU PROJET...p.4 ORGANISATION

Plus en détail

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT)

LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (MEEDDAT) Partie I. Décisions du CMPP du 4 avril 2008 Page 1 sur 5 LA MODERNISATION DU MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE () Quelles sont les missions

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. 4 juin 2015 Lille Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes 5 èmes journées nationales de la Fédération Addictions 4 juin 2015 Lille Monsieur le député, Bernard

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Préparation des programmes européens 2007-2013

Préparation des programmes européens 2007-2013 Préparation des programmes européens 2007-2013 Présentation AGILE 9h30-10h30 8 Préparation des programmes européens 2007-2013 Le contexte La méthode de travail État d avancement des travaux : bilan, diagnostic

Plus en détail

Inauguration de l Ecole d Urbanisme de Paris

Inauguration de l Ecole d Urbanisme de Paris Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mercredi 18 mars 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Inauguration de l Ecole d Urbanisme

Plus en détail

Mieux vivre ensemble localement une utopie?

Mieux vivre ensemble localement une utopie? Mieux vivre ensemble localement une utopie? Bilan de 5 ans d expérimentation en Rhône-Alpes 12 avril 2011 Apporter une réponse globale et transversale aux problématiques contemporaines d amélioration de

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 11 décembre 2014 Feuille de route du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes À la suite de la Conférence nationale du handicap, le ministère des affaires sociales, de la

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Direction de la population âgée et des personnes handicapées Service de la population âgée 3e commission RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Séance du 9 juillet 2015 OBJET : PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES?

QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? L e s C a h i e r s d e l O b s e r v a t o i r e - n 7 CHAPITRE 3 QUELLES PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES? Dans quelle mesure, les initiatives, expérimentations, réflexions, présentées dans les chapitres

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE

CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE CONVENTION D OBJECTIFS PROGRAMME HABITER MIEUX MISSION D INGENIERE TECHNIQUE, SOCIALE ET FINANCIERE La présente convention est établie ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES, représenté par M. le Président

Plus en détail

Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique

Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique Violences envers les femmes : La formation des professionnel-les, une urgence de santé publique * * * Intervention de Madame Najat VALLAUD-BELKACEM Ministre des droits des femmes, Porte-parole du Gouvernement

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Développement des sites internet publics

Développement des sites internet publics Premier ministre Ministère de la fonction publique et de la réforme de l Etat 22 décembre 2000 Note n 008748 Développement des sites internet publics dossier suivi par Annie Henrion Tél. 01.42.75.80.79

Plus en détail

3es Rencontres du fonds d épargne. 10 décembre 2013. Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement

3es Rencontres du fonds d épargne. 10 décembre 2013. Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement 3es Rencontres du fonds d épargne 10 décembre 2013 Cécile DUFLOT Ministre de l Egalité des territoires et du Logement Paris, le 10 décembre 2013 1 Monsieur le directeur général de la Caisse des Dépôts,

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

Le développement durable dans les organisations. Module de base

Le développement durable dans les organisations. Module de base Le développement durable dans les organisations Module de base Quels enjeux pour le développement durable en environnement de travail? Nous allons voir Comment appréhender le thème dans sa globalité Pourquoi

Plus en détail

Formation des membres Titre de la Sous-Commission Départementale d'accessibilité

Formation des membres Titre de la Sous-Commission Départementale d'accessibilité Formation des membres Titre de la Sous-Commission Départementale d'accessibilité SCDA... Le../../... Études de cas Volet Séance S2 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Les

Plus en détail

Journée des maires Introduction de Jean-François BARNIER

Journée des maires Introduction de Jean-François BARNIER Journée des maires Introduction de Jean-François BARNIER L e v e n d r e d i 1 3 n o v e m b r e 2 0 1 5 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les Maires et Présidents d Intercommunalités, Mes chers

Plus en détail

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014

STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR. CRB 3 juin 2014 STRATEGIE GLOBALE POUR LA BIODIVERSITE EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR CRB 3 juin 2014 Une démarche de co-construction depuis 2010 : 1 - Diagnostic partagé (état de la biodiversité, relations homme-nature,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Texte pour le rtes Septembre 2013. Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie

Texte pour le rtes Septembre 2013. Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie Texte pour le rtes Septembre 2013 Regards sur les politiques territoriales d ESS en France Deuxième partie Amélie Artis, Sciences Po Grenoble, PACTE CNRS 1030 avenue Centrale 38400 Saint Martin d'hères

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS

LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE DE FORMATION EN APPUI AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN REGION NORD PAS DE CALAIS LA POLITIQUE de la FORMATION PROFESSIONNELLE et de l EDUCATION PERMANENTE S INSCRIT DANS LE CADRE DU DROIT A

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités 1 Direction générale de l action sociale Sous direction de l animation territoriale et locale Bureau action et synthèse territoriale Personne chargée du dossier : Martine Dhalluin Direction de la recherche,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE DOSSIER DE PRESSE Réorganisation du ministère Un grand ministère pour le grand défi de la planète Le 10

Plus en détail