Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices"

Transcription

1 Maladies sexuellement transmissibles Dossier pour les médiatrices -- Transmission - Symptômes - Complications - Traitement - Prévention

2 Ce classeur traitant des infections sexuellement transmissibles (IST), a été conçu par l'aide Suisse contre le Sida en collaboration avec l'aids-hilfe beider Basel et Xenia, à l intention des médiatrices. Ce classeur est un outil permettant de reconnaître les maladies décrites et de sensibiliser et documenter les travailleuses du sexe ; il ne constitue pas un glossaire exhaustif. Il est important d utiliser ces informations de manière responsable et de rappeler systématiquement que le diagnostic du médecin et le traitement médical sont indispensables. 1

3 Maladies sexuellement transmissibles Les maladies sexuellement transmissibles sont dues à différents germes. La contagion de toutes ces maladies s effectue essentiellement ou exclusivement par des rapports sexuels (contact oral, vaginal ou anal) ou un contact physique étroit. Une transmission non sexuelle, par exemple par le sang ou par des sécrétions corporelles, est souvent possible également. La plupart des germes de maladies sexuellement transmissibles sont plus facilement transmis que le VIH. Les comportements suivants offrent une protection : - Uutiliser un préservatif lors d un rapport vaginal ou anal. - Utiliser un préservatif lors d une fellation (contact bouche-pénis, «pompier», «faire une pipe») - Utiliser une digue dentaire («dental dam», petit carré de latex) ou un préservatif découpé de façon appropriée pour couvrir l anus lors d une stimulation orale de celui-ci (anulingus, «rimming», «bouffer le cul») - Utiliser une digue dentaire («dental dam», petit carré de latex) ou un préservatif découpé de façon appropriée pour couvrir le vagin de la femme lors d une stimulation orale de celui-ci (cunnilingus, «langue de chat») - Laver les aides et gadgets érotiques à l eau et au savon, puis à l alcool à 70 degrés avant de les réutiliser. - Éviter tout contact des muqueuses ou d une blessure de la peau avec une plaie ouverte, du sperme ou du sang 2

4 - Check the client! Bien regarder le client et son corps avant de permettre un contact étroit. Cette observation peut être intégrée dans les préliminaires (massage, lavage du pénis). Le cas échéant, refuser de le servir. - Le lavage quotidien de la zone intime extérieure (avec un savon doux) est favorable au bien-être et aide à déceler les premiers signes d une maladie. - Renoncer à l utilisation de lavages vaginaux et de sprays pour zone intime. Les deux perturbent la flore naturelle du vagin. Chez la femme, les symptômes et changements suivants peuvent signaler une infection : - pertes vaginales - démangeaisons, inflammations, vésicules, ulcères, proliférations au niveau des lèvres génitales, du vagin ou de l anus - douleurs ou sensation de brûlure en urinant - douleurs ou sensation de brûlure lors des rapports sexuels - rougeur prononcée du palais et de la gorge - saignements intermédiaires (saignottements hors des règles) - douleurs abdominales diffuses - règles irrégulières - symptômes lors de la défécation - douleur sourde dans le rectum - sécrétions venant de l anus 3

5 Chez l homme, les symptômes et changements suivants peuvent signaler une infection : - écoulement venant de l urètre (les quantités et couleurs peuvent varier) - sensation de brûlure en urinant - démangeaison au niveau du gland, du prépuce ou de l urètre - douleurs et gonflements au niveau des testicules - ulcères, vésicules, excroissances, rougeurs et démangeaison de la peau et des muqueuses au niveau du pénis et des testicules - rougeur prononcée du palais et de la gorge - douleur sourde dans le rectum ou le bas-ventre - sécrétions venant de l anus - excroissances, ulcères ou vésicules au niveau de l anus Si une maladie sexuellement transmissible est diagnostiquée, il est essentiel d informer également la personne avec laquelle on a eu des rapports sexuels, car elle doit également se faire traiter. Jusqu à la guérison complète, l utilisation de préservatifs et de digues dentaires est impérative lors de tout rapport sexuel, même avec la compagne/le compagnon/l époux. 4

6 1. Gonorrhée (chaude-pisse) 1.1 Transmission par contact sexuel oral, vaginal ou anal. 1.2 Symptômes chez la femme : - pertes vaginales incolores - inflammation des petites lèvres - douleurs en urinant - douleurs lors des rapports sexuels Mise en garde : les symptômes restent souvent légers pendant une période prolongée! 1.3 Symptômes chez l homme : - écoulement laiteux (par la suite purulent) venant de l urètre - gonflement douloureux du gland Mise en garde : les symptômes restent souvent légers pendant un certain temps! 1.4 Complications tardives chez la femme : - inflammations pelviennes, péritonite pouvan menacer la vie - stérilité Si une femme enceinte infectée n est pas traitée, l enfant risque de naître aveugle. 1.5 Traitement : antibiotiques 1.6 Prévention : préservatifs et digues dentaires 5

7 1: Gonorrhée, inflammation d une lèvre génitale 2: Gonorrhée 6

8 2. Syphilis («vérole») 2.1 Transmission : par contact sexuel vaginal, oral ou anal. Les germes sont retrouvés dans le sang quelques heures déjà après l infection. La syphilis se déroule en trois stades. Dans le premier et le deuxième stade, une femme enceinte peut transmettre la maladie à son enfant, ce qui entraîne une fausse couche ou des effets nuisibles sur le bébé. 2.2 Symptômes du 1 er stade (2 à 3 semaines après l infection ): - ulcère très infectieux, indolore et endurci, au site d infection ; l ulcère disparaît spontanément (en l absence d un traitement) au bout de quelques semaines - grossissement des ganglions lymphatiques proches de la zone infectée 2.3 Symptômes du 2 e stade (à partir de 2 à 3 mois après l infection ): - sensation générale de maladie (fièvre, céphalées, courbatures) - gonflement généralisé des ganglions lymphatiques - chute des cheveux par endroits - éruption cutanée sans démangeaison, apparaissant à différents endroits du corps, souvent sur les paumes des mains ou les plantes des pieds - excroissances cutanées hautement infectieuses, ressemblant à des verrues avec sécrétions liquides, situées dans le domaine du sexe et de l anus - ulcères sur les muqueuses - inflammations des artères, du cerveau et des méninges, du périoste et des yeux ; angine syphilitique Le 2 e stade peut durer jusqu à 5 ans. En règle générale, tous les symptômes disparaissent cependant (en l absence d un traitement) dans les deux ans suivant l infection. Chez environ 30 % des personnes infectées, on observe un 3 e stade après une phase latente. 7

9 2.4 Symptômes et observations du 3 e stade (syphilis tardive) : - nodules inflammatoires (gommes) affectant les organes internes, les os ou la peau - symptômes psychiatriques 2.5 Complications tardives : - lésions du cœur et de l aorte - lésions irréversibles du cerveau et de la moelle épinière 2.6 Traitement : antibiotique 2.7 Prévention : préservatifs et digues dentaires 3: Syphilis, 1 er stade, chancre (ulcère) près du vagin 8

10 4: Syphilis, 1 er stade 5: Syphilis, 1 er stade 9

11 6: Syphilis, 2 e stade 10

12 3. Chlamydiae Infection bactérienne de l urètre, du vagin, des trompes et du rectum 3.1 Transmission par contact sexuel vaginal, anal ou oral. Une femme enceinte transmet la maladie à son enfant pendant la grossesse ou au cours de l accouchement. Les infections à chlamydiae sont souvent accompagnées d une gonorrhée (chaude-pisse). 3.2 Symptômes et observations chez la femme : - pertes vaginales - sensation de brûlure en urinant - douleurs dans le bas-ventre - douleurs lors des rapports sexuels - règles irrégulières - démangeaisons Mise en garde : souvent sans symptômes pour une période prolongée! 3.3 Symptômes et observations chez l homme : - écoulement blanchâtre venant de l urètre - douleurs ou sensation de brûlure en urinant 3.4 Complications tardives chez la femme : - l infection peut remonter le long des trompes et causer une infertilité - dans de rares cas, elle peut également provoquer la formation de tissus cicatriciels au niveau des organes sexuels et du rectum 3.5 Traitement : antibiotiques 3.6 Prévention : préservatifs 11

13 7: Chlamydiae 12

14 4. Herpès (infection virale) Virus de l herpès de type 1 : peut affecter les lèvres, mais aussi les organes sexuels Virus de l herpès de type 2 : affecte la zone génitale 4.1 Transmission par contact sexuel vaginal, oral ou anal ainsi que par le baiser: dangereux! L herpès de la cornée des yeux peut entraîner la formation de tissus cicatriciels permanents ; l herpès du nouveau-né contracté pendant l accouchement ou transmis par des baisers est associé à de graves lésions du cerveau. 4.2 Symptômes : - vésicules provoquant des démangeaisons, situées au niveau de la bouche, des lèvres ou de la zone génitale (vagin, anus, pénis, testicules) 4.3 Traitement : les médicaments ne font pas complètement disparaître le virus ; utilisation de crèmes, pommades, mixtures ou comprimés selon la gravité de l infection 4.4 Prévention : les préservatifs et digues dentaires n offrent qu une protection partielle. Surveiller l apparition de vésicules. En présence de vésicules, éviter tout contact avec la zone de peau infectée. 13

15 8: Herpès 9: Herpès 14

16 5. Papillomavirus (papillomavirus humain) Il existe de nombreux types de papillomavirus. Toutes les zones de peau et de muqueuse peuvent être infectées. 5.1 Transmission par contact sexuel vaginal, oral ou anal. Une femme peut transmettre le papillomavirus à son enfant pendant l accouchement. 5.2 Symptômes : - modifications de la peau et des muqueuses, parfois à peine visibles Mise en garde : en partie sans symptôme apparent! Dans le cas de la forme particulière condylomes acuminés (végétations vénériennes, «crête-de-coq» : - excroissances en chou-fleur dans la zone génitale et anale 5.3 Complications tardives, selon le type de virus impliqué - cancer du col utérin - cancer de l anus - cancer de la peau 5.4 Traitement : médicamenteux ou chirurgical (par exemple élimination au laser) 5.5 Prévention : les préservatifs et digues dentaires n offrent qu une protection partielle. Surveiller les modifications de la peau et des muqueuses. Si des modifications suspectes sont observées, éviter tout contact direct avec les zones de peau ou de muqueuse infectées. 15

17 10: Papillomavirus, condylomes acuminés au niveau du vagin 11: Papillomavirus, condylomes acuminés sur le pénis 16

18 6. Mycoses (infections fongiques/aux champignons/aux levures, candidoses) 6.1 Transmission par contact sexuel vaginal, anal oral. Une infection fongique peut se produire également lorsque l équilibre de la flore vaginale est rompu par l utilisation de savons agressifs ou suite à un traitement aux antibiotiques. 6.2 Symptômes et observations chez la femme : - petites lèvres enflées et rougies - dépôts blanchâtres sur une muqueuse fortement enflammée - fortes démangeaisons - sensation de brûlure en urinant - pertes laiteuses, blanchâtres, d une consistance plutôt épaisse, type «lait caillé», dont l odeur rappelle le levain 6.3 Symptômes et observations chez l homme : - fortes démangeaisons - sensation de brûlure en urinant - inflammation du gland et du prépuce Mise en garde : souvent sans symptômes pour une période prolongée! 6.4 Complications tardives : risque de chronicisation (avec manifestation permanente des symptômes) 6.5 Traitement : médicamenteux 6.6 Prévention : préservatifs 17

19 12: Mycoses 13: Mycoses 18

20 7. Infection à trichomonas (parasites) 7.1 Transmission par contact sexuel vaginal ou par l intermédiaire de gadgets érotiques, de serviettes humides ou de la lunette des toilettes 7.2 Symptômes chez la femme : - pertes vaginales claires, mousseuses et malodorantes - démangeaisons - sensation de brûlure en urinant 7.3 Symptômes chez l homme : Mise en garde : souvent sans symptômes apparents - éventuellement sensation de brûlure en urinant 7.4 Aucune complication tardive 7.5 Traitement : médicamenteux 7.6 Prévention : préservatifs, désinfection des gadgets érotiques après utilisation sur une personne, changement des serviettes pour chaque client, désinfection de la lunette des toilettes avant et après utilisation. 14: Infection à trichomonas, pertes vaginales 19

21 8. Poux, poux pubiens (morpions) 8.1 Transmission par contact corporel étroit ou utilisation de la même serviette de bain etc. 8.2 Symptômes : - démangeaison des zones colonisées - les poux et leurs œufs (lentes) sont visibles sur les cheveux et les poils (pubis, aisselles, sourcils et cils) 8.3 Traitement : shampooing spécial contre les parasites ; laver tous les draps, couvertures, serviettes de toute sorte et vêtements 8.4 Prévention : observer la présence de signes suspects (démangeaisons, lentes). Le cas échéant, refuser le client. Laver tous les draps, couvertures, serviettes et vêtements 15: Poux, traces de morsures et lentes 20

22 9. Gale (acarien parasite Sarcoptes scabiei) 9.1 Transmission par contact corporel étroit ou utilisation de la même serviette de bain etc. 9.2 Symptômes : - démangeaison des zones affectées - petits canaux dans la peau, souvent aussi sur les bras et les jambes 9.3 Traitement : shampooing spécial contre les parasites Laver tous les draps, couvertures, serviettes de toute sorte et vêtements 9.4 Prévention : Observer les indices suspects (démangeaisons, traces de grattement). Le cas échéant, refuser le client. Laver tous les draps, couvertures, serviettes et vêtements 16: Gale, traces d ongles sur le scrotum 21

23 10. Hépatite 10.1 Le virus de l hépatite A est transmis par les contacts bouche-anus. Il peut aussi être transmis par des robinets contaminés par de faibles traces d excréments, des fruits non lavés, etc. Il ne provoque jamais une inflammation chronique du foie. Le virus de l hépatite B est transmis par contact vaginal, oral ou anal ainsi que par le baiser (en cas de petites blessures dans la bouche). Il peut être transmis par une femme enceinte à son enfant avant et pendant l accouchement. Le virus de l hépatite C est surtout transmis par l utilisation des mêmes aiguilles et seringues lors de la consommation intraveineuse de drogues, et moins souvent par des pratiques sexuelles avec contact sanguin Symptômes et observations : - coloration jaune du blanc des yeux, et par la suite également de la peau - sensation générale de maladie - selles claires, flottant sur l eau ; urines foncées - démangeaison du corps entier 10.3 En cas d évolution chronique, on observe occasionnellement des complications tardives (au bout de nombreuses années) - cancer du foie - insuffisance hépatique sévère 10.4 Traitement : médicamenteux 10.5 Prévention : préservatifs, veiller au respect de l hygiène pour les pratiques avec des excréments et les pratiques sadomaso «Safer Use» (utilisation unique des seringues et des aiguilles) ; vaccination contre l hépatite A et l hépatite B 22

24 17: Hépatite Il existe encore d autres maladies sexuellement transmissibles à part les maladies décrites ci-dessus. Nous recommandons par conséquent de toujours consulter un médecin dès l apparition de symptômes suspects. 23

25 Bildnachweis / Preuve d images / Fonte dell imagine: Nr. 1, 5, 7, 15, 17; Aids-Hilfe beider Basel Nr. 2; APiS, Aids-Hilfe Schweiz, 2004 Nr. 3, 9, 10, 12, 13, 14, 16; A. McMillan, G.R. Scott: Sexually Transmitted Infections, Churchill Livingstone 2000 Nr. 4, 6, 8, 11; Don Juan, Freier und Safer Sex, Aids-Hilfe Schweiz 2001 Sprachen / langues / lingue: Deutsch, allemand, tedesco Französisch, français, francese Italienisch, italien, italiano Portugiesisch, portugais, portugese Spanisch, espagnol, spagnolo Englisch, anglais, anglese Rusisch, russe, russo Aids-Hilfe Schweiz

26

27 Uutiliser un préservatif lors d un rapport vaginal ou anal. Utiliser un préservatif lors d une fellation (contact bouche-pénis, «pompier», «faire une pipe») Utiliser une digue dentaire («dental dam», petit carré de latex) ou un préservatif découpé de façon appropriée pour couvrir l anus lors d une stimulation orale de celui-ci (anulingus, «rimming», «bouffer le cul») Utiliser une digue dentaire («dental dam», petit carré de latex) ou un préservatif découpé de façon appropriée pour couvrir le vagin de la femme lors d une stimulation orale de celui-ci (cunnilingus, «langue de chat») Laver les aides et gadgets érotiques à l eau et au savon, puis à l alcool à 70 degrés avant de les réutiliser. Éviter tout contact des muqueuses ou d une blessure de la peau avec une plaie ouverte, du sperme ou du sang

28 Check the client!

29

30 1. Gonorrhée (chaude-pisse) Transmission Symptômes chez la femme : Symptômes chez l homme : Complications tardives chez la femme : Traitement Prévention

31

32 2. Syphilis («vérole») Transmission Symptômes du 1 er stade Symptômes du 2 e stade

33 Symptômes et observations du 3 e stade Complications tardives Traitement Prévention

34

35

36 3. Chlamydiae Transmission Symptômes et observations chez la femme : Symptômes et observations chez l homme : Complications tardives chez la femme : Traitement Prévention

37

38 4. Herpès Transmission dangereux! Symptômes : Traitement Prévention

39

40 5. Papillomavirus (papillomavirus humain) Transmission Symptômes : condylomes acuminés Complications tardives Traitement Prévention

41

42 6. Mycoses Transmission Symptômes et observations chez la femme : Symptômes et observations chez l homme : Complications tardives Traitement Prévention

43

44 7. Infection à trichomonas Transmission Symptômes chez la femme : Symptômes chez l homme : Traitement Prévention

45 8. Poux, poux pubiens (morpions) Transmission Symptômes : Traitement Prévention

46 9. Gale Transmission Symptômes : Traitement Prévention Gale, traces d ongles sur le scrotum

47 10. Hépatite virus de l hépatite A virus de l hépatite B virus de l hépatite C Symptômes et observations : Traitement Prévention

48

49 Französisch, français, francese

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles

Petit manuel. entre femmes. des infections. sexuellement transmissibles Petit manuel des infections sexuellement transmissibles entre femmes Qu est-ce qu une IST? Les IST sont les Infections Sexuellement Transmissibles. Elles se transmettent principalement lors de relations

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles

Infections Sexuellement Transmissibles Infections Sexuellement Transmissibles LES IST SOMMAIRE Les IST 3 Les détecter 5 Les soigner 12 Qui consulter? 14 A qui en parler? 15 Les éviter 16 Tableaux récapitulatifs 22 à 25 Ressources 26 En bref

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Projet de recherche sur les MTS

Projet de recherche sur les MTS Projet de recherche sur les MTS Objectif : Les participants devront définir et décrire les MTS les plus courantes Structure : Petits groupes Durée : 30 minutes, plus un cours consacré aux présentations

Plus en détail

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST)

Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) Protégez-vous! INFORMATIONS DE BASE À PROPOS DES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (MST) À l attention du lecteur Cette brochure offre aux lecteurs des informatons sur l infection par le virus vih,

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique État au 02.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses pour les adolescents

Plus en détail

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler

Entre caresses et baisers, une ITS. s est faufilée. Il faut en parler Entre caresses et baisers, une ITS s est faufilée Il faut en parler Le présent document est une adaptation d un texte produit antérieurement par la Direction de santé publique de Montréal sous le titre

Plus en détail

Herpès Genital. Quels sont les moyens de prévention? Comment cela se transmet-il? Quels sont les symptômes? Comment se fait le diagnostic?

Herpès Genital. Quels sont les moyens de prévention? Comment cela se transmet-il? Quels sont les symptômes? Comment se fait le diagnostic? Herpès Genital C'est une maladie sexuellement transmissible, très répandue, causée par un virus (Herpes Virus) semblable à celui qui provoque les fameuses vésicules sur la bouche. Une fois infecté par

Plus en détail

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST?

Fiche 1 : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Fiche : Qu est-ce que le sida? Qu est-ce qu une IST? Quelques dates 98 : Identification d un premier cas de la maladie du SIDA 983 : Identification du virus VIH par l Institut Pasteur 987 : Première prescription

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER...

MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... MIEUX LES CONNAÎTRE POUR MIEUX LES ÉVITER... tu connais sans doute le sida, c'est la maladie transmissible sexuellement la plus connue à travers le monde. Mais sais-tu quelles sont les MTS les plus fréquentes

Plus en détail

Section A La procréation

Section A La procréation La reproduction Section A La procréation 1. FécondationF Un seul spermatozoïde transperce la membrane de l ovule. Un mécanisme empêche tous les autres d entrer. La fécondation a lieu dans le 1 er tiers

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Vaccination contre le HPV Questions et réponses

Vaccination contre le HPV Questions et réponses Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Santé publique Etat au 04.07.2012 Vaccination contre le HPV Questions et réponses 1. Qu est-ce que le

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses

Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Ce qu il faut savoir sur le virus du papillome humain (VPH) : Questions et réponses Qu est-ce que le VPH? Qu est-ce que le VPH? Quels sont les signes et les symptômes d une infection à VPH? Le VPH cause-t-il

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Sans condom, c est non!

Sans condom, c est non! Les MTS Le condom dans tous ses états! Sans condom, c est non! Les conseils Activités proposées Quiz Au revoir! Si tu as besoin de te confier, n hésite pas à contacter TEL- JEUNE ou rends-toi au CLSC le

Plus en détail

Maladies transmises sexuellement (MTS)

Maladies transmises sexuellement (MTS) Maladies transmises sexuellement (MTS) La sexualité est une dimension normale et saine de la vie De nos jours, de nombreuses infections se transmettent par les relations sexuelles. On les appelle infections

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible)

Règles de base Fiches d activité sur les modes de transmission (autre activité possible) Titre : Infections transmises sexuellement Groupe cible : 7 e année (version catholique) Domaine du curriculum de l Ontario : Santé Thème du domaine : Croissance et développement Contenus d apprentissage

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement.

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement. Le troisième mois Voir aussi : La déclaration de grossesse Le choix de la maternité Échographie : Video d un coeur à 14 SA Votre corps Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et

Plus en détail

Cette brochure a trait aux rapports sexuels protégés dans la prostitution. Les informations qu elle contient s adressent tant aux novices qu aux

Cette brochure a trait aux rapports sexuels protégés dans la prostitution. Les informations qu elle contient s adressent tant aux novices qu aux Cette brochure a trait aux rapports sexuels protégés dans la prostitution. Les informations qu elle contient s adressent tant aux novices qu aux hommes et femmes qui exercent depuis longtemps. Vous y découvrirez

Plus en détail

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses

Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Questions et réponses Papillomavirus humain et verrues ano-génitales Qu est-ce que l HPV? Le terme d HPV (papillomavirus humain) désigne un groupe d une bonne

Plus en détail

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 :

RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : 8 e ANNÉE - ÉTUDE DES ITS ET DU VIH - COURS 1 ÉTUDE DES ITS ET DU VIH Cours 1 NIVEAU 8 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-8,13 : Décrivez les symptômes, les effets, les traitements et les moyens de prévention

Plus en détail

jrrrmïnti t dépistag f es maladie i P exuellemen b ransmissible * w

jrrrmïnti t dépistag f es maladie i P exuellemen b ransmissible * w jrrrmïnti t dépistag f es maladie i P I exuellemen b ransmissible * w I m Depuis des siècles, blennorragie, syphilis, herpès et autres maladies sexuellement transmissibles pèsent comme autant de menaces

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES FEMMES

VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES FEMMES VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES FEMMES französisch français francese French LE SIDA EST UNE MALADIE DANGEREUSE dont on ne guérit pas à l heure actuelle. Le sida

Plus en détail

Comprendre les infections transmissibles sexuellement

Comprendre les infections transmissibles sexuellement Comprendre les infections transmissibles sexuellement Deuxième édition Administré par Table des matières Introduction.... page 1 Anatomie.... page 2 Bactérienne Chlamydiose.... page 3 Gonorrhée.... page

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter Juin 2001 Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter 1 INTRODUCTION De la petite enfance à l adolescence, le parcours est souvent jalonné de nombreuses maladies infantiles ou de petits désagréments

Plus en détail

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais

Insetos do Amor. Folheto informativo das doenças sexualmente transmissíveis (DST s) para Gays e Homens Bissexuais X8@ www.gay health network.ie Sexe plus sûr, dépistage du VIH, syphilis, renseignements sur les maladies sexuellement transmissibles et sur la prophylaxie post-exposition en français pour des hommes qui

Plus en détail

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique.

Hépatite B. Ce que vous devez savoir si vous avez. une hépatite B chronique. Hépatite B Ce que vous devez savoir si vous avez une hépatite B chronique. Qu'est-ce que l'hépatite B? L'hépatite B est un virus qui affecte le foie et peut vous rendre gravement malade. Il peut s'écouler

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

Vaccination des enfants et des adolescents

Vaccination des enfants et des adolescents Information letter from the Norwegian Institute of Public Health No. 3 National vaccination programme in Norway French Last updated May 2010 www.fhi.no/publ/infoletter Vaccination des enfants et des adolescents

Plus en détail

les hépatites virales

les hépatites virales LES BASES POUR COMPRENDRE les hépatites virales Comment savoir si je suis atteint d'hépatite? Que faire lorsqu'on a une hépatite? Comment me protéger, protéger mes proches? Qu'est-ce qu'une hépatite virale?

Plus en détail

Santé des lesbiennes : mythes et réalités

Santé des lesbiennes : mythes et réalités Santé des lesbiennes : mythes et réalités Association internationale de lesbiennes, gays, personnes bisexuelles, trans et intersexuées 17 rue de la Charité - 1210 Bruxelles - Belgique women@ilga.org www.ilga.org

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

> Passeport pour la santé

> Passeport pour la santé SAATCHI & SAATCHI - PHOTOS : GETTY IMAGES - 313-06344-B - Août 2006 > Passeport pour la santé Le guide calendrier vaccinal des adolescents et des adultes Mis à jour au 1 er août 2006 2 3 Sommaire Vaccins

Plus en détail

la vie affective & sexuelle

la vie affective & sexuelle Secteur habitat la vie affective & sexuelle guide à l attention des usagers Edition janvier 2014 Cette publication a été réalisée à l initiative du Foyer La Liovette pour poursuivre le travail réalisé

Plus en détail

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique

Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique www.printo.it/pediatric-rheumatology/fr/intro Rhumatisme Articulaire Aigu (RAA) et Arthrite Réactionnelle Post-Streptococcique Version de 2016 1. LE RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU (RAA) 1.1 Qu'est-ce que

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL)

Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) Trichomonose Association Française des Enseignants de Parasitologie et Mycologie (ANOFEL) 2014 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Epidémiologie... 3 3. Agent pathogène... 3 4. Diagnostic clinique...

Plus en détail

République du sénégal Un peuple, Un but, Une foi. Santé de la Reproduction des Adolescents en milieu scolaire

République du sénégal Un peuple, Un but, Une foi. Santé de la Reproduction des Adolescents en milieu scolaire République du sénégal Un peuple, Un but, Une foi Santé de la Reproduction des Adolescents en milieu scolaire Conseil National de lutte contre le SIDA Fonds des Nations Unies pour la Population PREFACE

Plus en détail

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive.

2.1 A partir de vos connaissances, cochez la définition d une conduite addictive. SEQUENCE 1 L INDIVIDU ET SA SANTE SEANCE 4 Les conduites addictives Situation : En juin 2004, nous avons déploré un très grave accident du travail sur le chantier du TGV Est. Un conducteur d engins n a

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Thème Approche du monde médical

Thème Approche du monde médical La peau Structure de la peau La peau est une membrane d aspect souple et résistant. Elle est élastique et se plisse facilement. Elle recouvre totalement notre corps et elle est prolongée par des muqueuses

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Comment l œuf devient-il un bébé?

Comment l œuf devient-il un bébé? 1. QUE SAIS-TU? 4 5 6 Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé ( 2 ) Comment l œuf devient-il un bébé? Dans le ventre de la maman, le fœtus suce son pouce. VRAI FAUX Dans le ventre de

Plus en détail

Ce que vos clientes attendent depuis longtemps : La solution simple, douce et efficace pour des problèmes vaginaux très répandus :

Ce que vos clientes attendent depuis longtemps : La solution simple, douce et efficace pour des problèmes vaginaux très répandus : Ce que vos clientes attendent depuis longtemps : La solution simple, douce et efficace pour des problèmes vaginaux très répandus : Démangeaisons, brûlures. Pertes malodorantes. Sécheresse vaginale. Doux

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Centre de la petite enfance Trois Petits Points

Centre de la petite enfance Trois Petits Points POLITIQUE DE SANTÉ DE L INSTALLATION Centre de la petite enfance Trois Petits Points Ajournée le 5 mai 2015, adoptée le 14 mai 2015 Lors d une séance ordinaire du conseil d administration TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Grossesse et post-partum

Grossesse et post-partum Grossesse et post-partum le guide de votre vagin et de vos seins Ce que toutes les femmes enceintes devraient savoir (dès le début)! 2 Avec ses produits, l entreprise Hygis est avant tout au service de

Plus en détail

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats Vacciner protège Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats 2 VACCINER PROTÈGE Les vaccins sont-ils vraiment nécessaires? La réponse est clairement OUI! On voit encore et toujours des chats

Plus en détail

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST

HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST GUIDE PRATIQUE N 3 HERPES GÉNITAL ET AUTRES IST ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès Herpès génital et au Quand on parle d Infections Sexuellement Transmissibles, on pense immédiatement au Sida.

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA Ce document a pour but de fournir l'information et les conseils utiles à votre bien être ainsi

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS

QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS QUESTIONS ET RÉPONSES LA CHARGE VIRALE ET LES RAPPORTS SEXUELS (NON) PROTÉGÉS Par la Hiv Vereniging Nederland, l Aids Fonds, Schorer et Soa-Aids-Nederland 24 mai 2011 Quel est le rapport entre la transmission

Plus en détail

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains

DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains DIPHTÉRIE - TÉTANOS - POLIOMYÉLITE* Vacci mains Se faire vacciner, se laver les mains : 2 gestes essentiels pour lutter contre les maladies infectieuses. C est décidé, je vais sauver le monde!...commence

Plus en détail

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM Madame, Monsieur, Vous allez recevoir une chimioradiothérapie préopératoire pour cancer du rectum. Votre traitement a été adapté en fonction de votre

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

LE GUIDE DU CLIENT DE PERSONNES PROSTITUÉES

LE GUIDE DU CLIENT DE PERSONNES PROSTITUÉES LE GUIDE DU CLIENT DE PERSONNES PROSTITUÉES 1 Chers clients, Que vous soyez client régulier, occasionnel ou si vous envisagez un rencontre pour la première fois, ce guide est pour vous. Vous y trouverez

Plus en détail

Les IST. (infections sexuellement transmissibles)

Les IST. (infections sexuellement transmissibles) Les IST (infections sexuellement transmissibles) Qu est-ce que c est? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles. Ce sont des infections provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites.

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015 Le dépistage VIH Troussier- 2014-2015 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des

Plus en détail

LES INFECTIONS GENITALES BASSES

LES INFECTIONS GENITALES BASSES LES INFECTIONS GENITALES BASSES L'examen clinique. L'interrogatoire : La femme consulte pour des leucorrhées (physiologique, pathologique) ; demander la date d'apparition, la couleur, l'odeur, l'abondance.

Plus en détail

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement

PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME. Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement PARTIE II : RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L ORGANISME Chapitre 1 : L Homme confronté aux microbes de son environnement I- Les microbes dans notre environnement Qu est-ce qu un microbe? Où se trouvent-ils?

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir

Notice : information de l utilisateur. Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Notice : information de l utilisateur Aciclovir Sandoz 50 mg/1 g crème Aciclovir Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second

Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second Rapport des activités d information et de sensibilisation sur les grossesses non désirées et les IST/VIH/SIDA en milieu scolaire dans les second cycles et les 6 ème Année fondamentale de Blendio, Benkadi,

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Cancer du col de l utérus

Cancer du col de l utérus Cancer du col de l utérus se protéger et se faire dépister Une information de la Ligue contre le cancer SOMMAIRE Le col de l utérus 04 Le cancer du col de l utérus 06 Les papillomavirus humains (PVH) 08

Plus en détail

Une bonne hygiène personnelle constitue la première étape d'une bonne santé.

Une bonne hygiène personnelle constitue la première étape d'une bonne santé. Une bonne hygiène personnelle constitue la première étape d'une bonne santé. Les habitudes telles que se laver les mains se brosser les dents aideront à éloigner les bactéries, les virus et les diverses

Plus en détail

Les filles et la puberté

Les filles et la puberté Les filles et la puberté Objectif : Les élèves décriront les transformations internes et externes vécues par les filles à la puberté Structure : Exposé de l enseignant suivi d une discussion de groupe

Plus en détail

VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES HOMMES

VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES HOMMES VIH / SIDA CE QUI EST RISQUÉ ET CE QUI NE L EST PAS INFORMATIONS POUR LES HOMMES französisch français francese French LE SIDA EST UNE MALADIE DANGEREUSE dont on ne guérit pas à l heure actuelle. Le sida

Plus en détail

Varicelle. Cause : Épidémiologie :

Varicelle. Cause : Épidémiologie : Varicelle La varicelle classique sous sa forme de maladie infantile éruptive fréquente, en milieu tempéré, touche plus tardivement l'adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil Français Juillet 2015 EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Plus en détail

Les femmes **** **** Historique

Les femmes **** **** Historique Les femmes **** Historique Et les femmes? Statistiques Symptômes spécifiques aux femmes atteintes du VIH Biologie et liquides organiques Inégalité Connaissez les faits **** Historique Au début des années

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

LE SYNDROME INFECTIEUX

LE SYNDROME INFECTIEUX LE SYNDROME INFECTIEUX Les maladies infectieuses résultent de l'agression de l'organisme par un être vivant microscopique ou macroscopique, Cette agression entraine généralement une ou des altérations

Plus en détail

Infections sexuellement

Infections sexuellement CHAPITRE 21 transmissibles, y compris le VIH Points-clés pour les prestataires et les clientes y Les personnes avec des infections sexuellement transmissibles (IST) y compris le VIH, peuvent utiliser efficacement

Plus en détail

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien.

PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme. CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. PARTIE II : Risque infectieux et protection de l organisme CHAPITRE 1 : L homme dans son environnement microbien. Grippe, gastro-entérite, angine, otite,...nous sommes régulièrement malades. Quelles sont

Plus en détail

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux

L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada. Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux L'hépatite C dans les communautés ethnoculturelles au Canada Un guide de formation des soins de santé communautaire, et services sociaux Produit par Le Conseil ethnoculturel du Canada Avec La Fondation

Plus en détail

Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien

Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien 110 East 42nd Street, Suite 1504 New York, NY 10017 www.beyondbasicsphysicaltherapy.com Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien By: Amy Stein, DPT, BCB-PMD Author of Heal Pelvic Pain

Plus en détail

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline

Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Fiche technique n 22 Infection par Tritrichomonas fœtus, la tritrichomonose féline Tritrichomonas foetus est l agent responsable de la tritrichomonose, maladie difficile à maîtriser en élevage félin. Les

Plus en détail

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de douleurs rebelles et sa fréquence augmente avec l âge après

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2015 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2013

Le dépistage VIH. Troussier- 2013 Le dépistage VIH Troussier- 2013 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des résultats

Plus en détail