CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE"

Transcription

1 CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT DU PRESIDENT LA SOLIDARITE AVEC LES PERSONNES AGEES Le projet de loi sur l adaptation de la société au vieillissement qui sera soumis au Sénat début 2015 conforte le Département dans son rôle de chef de file de la politique en faveur des personnes âgées. La politique du Département en faveur des Personnes Agées permet d accompagner usagers et de soutenir emplois Equivalent Temps Plein sur les territoires. Le Département de la Vienne fait le choix d une approche convergente de la prise en charge du public âgé et du public en situation de handicap autour de la problématique commune de l autonomie des personnes ; c est pourquoi un schéma unique qui regroupe les orientations du champ du handicap et de la gérontologie est soumis au Conseil Général et fait l objet d un rapport spécifique. Le budget prévisionnel au titre de la solidarité avec les personnes âgées s établit à euros en dépenses (+3,4% par rapport au BP 2014) compensés partiellement par euros (+5,42% par rapport au BP 2014) de recettes. L impact de l adoption du projet de loi sur l adaptation de la société au vieillissement n a pas été intégré au BP 2015, sachant que l augmentation des plafonds de l APA à domicile aura des conséquences financières qui devraient faire l objet d un financement spécifique. I. L accueil en établissement A L offre sur les territoires /8

2 Depuis plus de 10 ans, le Département a mené une politique volontariste pour doter les territoires d établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD). Au 30 septembre 2014, le département compte 5565 places d EHPAD et unités de soins de longue durée (USLD) installées dont 748 places d hébergement permanent et accueil de jour pour malades Alzheimer et 259 places en USLD. Pour 2015, les dernières opérations issues du schéma gérontologique seront installées ou fonctionneront en année pleine : Lathus, ouverte en novembre 2014 (49 places), FontaineleComte : transformation partielle de 36 places de résidence service en EHPAD courant 2015, Pleumartin : extension de 7 places courant 2015, places d accueil de jour (42 places) : installation suite à la commission d appel à projets du 24 septembre De plus, deux EHPAD publics ont été totalement reconstruits et ouvriront dans de nouveaux locaux ; il s agit de l EHPAD du Centre hospitalier de Châtellerault (305 lits) et de celui de Chauvigny, les Maronniers (140 lits et places). Compte tenu du taux d équipement satisfaisant dans le Département, des ouvertures supplémentaires, prévues en (EHPAD du CCAS de Poitiers, EHPAD de Béruges, EHPAD de Pressac et extension des EHPAD de Grand Maison, de la Rose d'aliénor à Poitiers et des Fougères à MignéAuxances), le schéma de l autonomie s attachera plutôt à renforcer la qualité de la prise en charge au sein de structures plutôt qu à créer de nouvelles places. Le travail autour des conventions tripartites, au nombre de 15 en 2014 et de l analyse des évaluations internes et externes s inscrit dans cette démarche qualitative. La carte des structures pour personnes âgées est jointe en annexe. Situation B Les aides à l investissement dans le cadre du Programme d Aide au Développement des Communes (PADC) Les aides à l investissement prévues dans le cadre du schéma gérontologique nécessitent une inscription de euros. L autorisation de programme existante sera couverte par les crédits de paiement suivants : Montant AP CP antérieurs Reste à financer Actuelle , ,85 Nouvelle , ,85 Ces crédits de paiement sont nécessaires pour faire face aux engagements pris pour les subventions d investissement accordées dans le cadre des opérations de construction ou de réhabilitation. Les principaux dossiers concernent les travaux du Centre Hospitalier de Châtellerault, de l EHPAD de Pleumartin, de l EHPAD de Mouterre sur Blourde, la /8

3 construction des EHPAD de Chauvigny, de celui du site de Pasteur à Poitiers et du Petit Clos à MignalouxBeauvoir. Ces crédits de paiement seront également utilisés pour prendre en charge les aides accordées aux Maisons d Accueil Familial (MAF). II. L Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) 34,47 millions d euros Au 30 septembre 2014, 9293 personnes bénéficient d un droit ouvert sur l APA, soit une progression de 6,3 % sur une année, dont 4944 à domicile (+8,9%) et 4349 en établissements (+3,4%). Le taux d acceptation des premières demandes est de 87 % au 30/09/14 et reste supérieur à la moyenne nationale qui est de 74 %. A. L APA à domicile Au 30 septembre 2014, le nombre de bénéficiaires est en très forte augmentation à 4944 contre 4539 en septembre 2013 (+8,9 %). Il s agit principalement de bénéficiaires classés en GIR 4 (+ 11% sur 1 an) qui sollicitent le Département suite au désengagement de la CARSAT sur les aides individuelles au titre de l aide ménagère. Au cours de l année 2013, 1090 bénéficiaires actuels de l APA à domicile sont sortis du dispositif (pour près de 1500 premières demandes accordées) pour la majorité avec une entrée en EHPAD à 49 %, soit pour décès (45% pour 61% en France). Les autres sorties résultent d une amélioration de santé ou d un changement de département et du domicile de secours. La moyenne d âge des bénéficiaires de l APA à domicile est stable, elle est de 84 ans dont 55 sont âgés de 100 ans et plus. 87,5 % des bénéficiaires de l APA à domicile dans la Vienne sont âgés de 75 ans et plus (85 % en France) et la part des 85 ans et plus représente un peu plus de la moitié des bénéficiaires de la Vienne. Près de 65 % des bénéficiaires de l APA à domicile sont classés en Groupe Iso Ressources (GIR) 4, pour 58 % sur le plan national. Les GIR 1 et 2 s élèvent à un peu plus de 16 % /8

4 Pour les emplois directs et les emplois mandataires, des chèques emplois services universels (CESU, soit sous forme papier, soit sous forme dématérialisée) sont attribués, permettant à la fois un contrôle de l effectivité et une meilleure lisibilité de l action du Département. Il est proposé de revaloriser de + 0,8 % le tarif de l emploi direct et de l emploi mandataire. Par ailleurs, en ce qui concerne les services prestataires autorisés, les tarifs seront revalorisés au maximum de 0,8 %. Comme le Département l a décidé en décembre 2012, le tarif d intervention des services prestataires agréés reste aligné sur celui de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) qui est fixé par un arrêté ministériel à 17,59 euros au 1 er janvier B. L APA en établissement Au 30 septembre 2014, l APA en établissement concerne 4349 personnes âgées, dont 445 ressortissants de la Vienne hébergés dans des établissements hors Vienne. Le nombre de bénéficiaires de l APA en établissement progresse de 3,4 % sur une année et celui relatif aux personnes âgées hébergées hors Vienne reste proche (+ 2%). L a répartition par Groupes Iso Ressources (GIR) laisse apparaître un nombre important de bénéficiaires classés en GIR 1 ou 2 de 54 %, mais cependant inférieur à la moyenne nationale à fin 2011 (60 %). La répartition des bénéficiaires de l APA en établissement par tranches d âges reste sensiblement la même avec 92 % de personnes âgées de 75 ans et plus. La moyenne d âge est de 87 ans dont 130 personnes sont âgées de 100 ans et plus. Après étude des budgets déposés pour chaque établissement sur la section dépendance, le Président du Conseil Général arrête dans le cadre d une procédure budgétaire contradictoire, la tarification par GIR de chaque structure. Le taux d évolution retenu pour les budgets 2015 est de 0,8 %. Au vu de ces éléments, une inscription globale de 34,470 millions d euros est proposée, répartie entre : APA à domicile : 18,967 millions d euros, APA en établissement : 15,503 millions d euros. L Etat à travers la CNSA participerait à hauteur de 14,400 millions d euros, soit un taux de couverture de 42 %. III. L AIDE SOCIALE A L HEBERGEMENT (17,668 millions d euros) Compte tenu de l écart grandissant entre le tarif d hébergement des EHPAD et les revenus des personnes âgées, le Département est de plus en plus sollicité sur le plan financier pour des demandes de prise en charge à l aide sociale des frais d hébergement. Toutefois, cette aide reste soumise à l obligation alimentaire et aux recours sur succession /8

5 Fin septembre 2014, 752 personnes bénéficiaient de cette aide et plus de 130 dossiers sont en cours de traitement. Sur les 752 bénéficiaires, 401 se trouvent dans les EHPAD totalement habilités à l aide sociale, 245 dans ceux habilités partiellement et une centaine dans des établissements hors Vienne. Pour les établissements totalement habilités à l aide sociale, le taux d évolution maximum est de 0,8 %. Pour ceux habilités partiellement, le tarif actuel de 48,50 est revalorisé à 50 par jour, pour tenir compte de l écart croissant entre le tarif des EHPAD habilités totalement à l aide sociale et ceux habilités pour quelques places. Au total, une somme de 17,668 millions d euros est proposée sur cette ligne budgétaire compensée pour 60%, soit 10,593 millions d euros, par des recettes provenant de récupérations sur les ressources des bénéficiaires, des obligés alimentaires et des recours sur succession. IV. LES AUTRES INTERVENTIONS POUR LE MAINTIEN A DOMICILE (1,282 million d euros) Il s agit principalement d organismes d information et de coordination qui relèvent d une compétence obligatoire du Département. A. Les Centres Locaux d Information et de Coordination (CLIC) L ensemble du territoire départemental devrait être couvert par des CLIC à compter du 1 er janvier 2015, et notamment le canton de Dangé Saint Romain qui ne l était pas jusqu à présent. Ces Centres sont chargés d apporter des informations et d orienter les personnes âgées de plus de 60 ans et leurs familles vers les dispositifs de proximité pouvant répondre à leurs besoins. Ils procèdent à l évaluation des demandes de renouvellement d APA. 7 CLIC couvrent le Département 6 perçoivent une subvention et le CLIC du Pays Loudunais est géré directement par le Département. En 2015, l enveloppe de euros serait répartie comme suit : CCAS de Châtellerault Réseau Gérontologique du Pays Montmorillonnais Mutualité de la Vienne Réseau Gérontologique Ville Hôpital du Grand Poitiers Réseau Gérontologique du Val de Vonne Association Lien de Vie _ La convention type à signer avec chacun des CLIC est jointe en annexe 1. B. Le Comité Départemental des Retraités et des Personnes Agées (CODERPA) /8

6 Comme chaque année, le CODERPA s est réuni en assemblée plénière le 9 octobre A cette occasion, ont été présentés les bilans d activité et financier et les orientations Le Département, de son côté, a présenté le projet de schéma départemental de l autonomie , pour avis. L année 2014 a été particulièrement marquée par la participation des représentants du CODERPA au titre du 1 er collège (associations et organismes de retraités et personnes âgées) aux travaux préparatoires du schéma de l autonomie. Un groupe spécifique sur le maintien à domicile et notamment le logement adapté s est réuni régulièrement en plus des commissions de travail mensuelles, animées par la VicePrésidente du CODERPA. Des représentants du CODERPA ont pu participer à quatre groupes de travail organisés par le Département. Une restitution de l ensemble des travaux a été présentée lors de l Assemblée Plénière du 9 octobre 2014, au cours de laquelle le CODERPA a émis un avis favorable à la majorité sur le schéma départemental de l autonomie Par ailleurs, le CODERPA continue à jouer son rôle de relais de l information via sa participation aux activités de la semaine bleue dédiée aux personnes âgées et la diffusion de son journal. Je vous propose de reconduire la subvention de qui correspond au montant du crédit transféré par l Etat. C. La Commission Départementale de Coordination Gérontologique Réunie le 15 septembre 2014, cette commission a fait le point des principales actions menées en 2014, notamment pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. A cette occasion, a été présentée l association CAP PoitouCharentes, fruit d un travail engagé entre la Caisse Nationale d Assurance Vieillesse, la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole et le Régime Social des Indépendants. En janvier 2014, une convention interrégimes a été signée dans le but de proposer une offre commune interrégimes pour la prévention et la préservation de l autonomie créée à l initiative de la CARSAT CentreOuest, du RSI Poitou Charentes et de la MSA SèvresVienne sous la forme d une association dénommée CAP PoitouCharentes. Cette structure de coordination politique et technique met en œuvre un programme sur le terrain d actions collectives au bénéfice de tous les retraités, ce qui facilite la coordination des actions entre le Département et les principales caisses de retraite, en lien avec les acteurs de proximité (CLIC, associations, CCAS, ). L axe IV du schéma départemental gérontologique prévoit le soutien des actions collectives de prévention et d information à destination des personnes âgées ainsi que le maintien du lien social de proximité. Ainsi, une dizaine d actions départementales ou locales ont été soutenues en 2014 par le Département à ce titre, sous la forme de subventions d action sociale, en complément des financements des caisses de retraites et autres organismes /8

7 Il est proposé dans le cadre du schéma de l autonomie de poursuivre cet accompagnement. D. Autres aides sociales à domicile 99 personnes bénéficient de l Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP) pour un montant total de 0,690 million d euros. En ce qui concerne les services ménagers et les aides au repas, au 30 septembre, 130 personnes ont des droits ouverts, soit un montant prévisionnel de 0,261 million d euros. Enfin, un crédit prévisionnel de est prévu pour les titres annulés. Situation En conclusion, je vous propose : d inscrire les crédits en fonctionnement de la politique de solidarité en faveur des personnes âgées à hauteur de euros en dépenses et de euros en recettes, le détail par ligne de crédit étant donné ciaprès, d inscrire en investissement, un crédit de paiement de correspondant à l autorisation de programme de 2009 sur le PADC schéma gérontologique : Montant AP CP antérieurs Reste à financer Actuelle , ,85 Nouvelle , ,85 d inscrire et d accorder une subvention de au CODERPA, d individualiser les subventions suivantes et de m autoriser à signer les conventions avec les gestionnaires de CLIC (modèle joint en annexe 1) et : CCAS de Châtellerault Réseau Gérontologique du Pays Montmorillonnais Mutualité de la Vienne Réseau Gérontologique Ville Hôpital du Grand Poitiers Réseau Gérontologique du Val de Vonne Association Lien de Vie /8

8 Je vous invite à délibérer sur ce dossier. CREDITS A INSCRIRE AU PROJET DE BP 2015 FONCTIONNEMENT CLASSES Libellé Achats 61 Services Extérieurs Personnes âgées 62 Autres Services Extérieurs 200,00 63 Impôts, Taxes 300,00 64 Charges de Personnel A.P.A. 65 Autres Charges d'activité , ,00 67 Charges Exceptionnelles 1 000, ,00 TOTAL DES CHARGES , ,00 74 Dotations et Participations ,00 75 Autres Produits d'activité ,00 77 Produits Exceptionnels ,00 TOTAL DES PRODUITS , ,00 INVESTISSEMENT CLASSES Libellé Personnes âgées 20 Immobilisations incorporelles ,00 TOTAL DES CHARGES , /8

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Chiffres clés MAJ du 20 juin 2014 Page 1/6 Chiffres clés Assurance maladie Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Montant de l'aide pour les + de 60 ans : 550 / an Nombre

Plus en détail

L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES

L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES Chapitre I L admission à l aide sociale aux personnes âgées personnes handicapées I Les conditions générales d admission à l aide sociale La résidence

Plus en détail

Unités de Soins de Longue Durée USLD

Unités de Soins de Longue Durée USLD VAL-DE-MARNE Unités de Soins de Longue Durée USLD HABILITÉES au titre de l'aide sociale Une Unité de soins de longue durée est un établissement d'hébergement médicalisé qui accueille des personnes souffrant

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides

Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides Les dispositifs sociaux de prise en charge d aides à domicile Octobre 2011 Nathalie RAYMOND Béatrice MICHEL Assistantes Sociales Dispositifs d aide d pour les personnes de moins de 60 ans Les aides ménagm

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2011 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie

Accueil familial. des personnes âgées ou handicapées. www.calvados.fr. Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie Accueil familial des personnes âgées ou handicapées www.calvados.fr Direction générale adjointe de la solidarité Direction de l autonomie 4 Qu est-ce que l accueil familial? 5 Vous souhaitez être hébergé

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

le prix à payer VIVRE EN EHPAD Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes :

le prix à payer VIVRE EN EHPAD Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes : VIVRE EN EHPAD Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes : le prix à payer 5 Rue du Chaudairon 74960 MEYTHET Tél : 04.50.67.32.48 - Fax : 04.50.67.79.00 coderpa.74@orange.fr - www.coderpa74.net

Plus en détail

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Références juridiques Code de l Action Sociale et des Familles: Article L 131-3 sur l admission d urgence Article L 231-4 et suivants concernant les modalités

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées

L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées CONSEIL départemental DE LA HAUTE-GARONNE SOLIDAIRE QUI que vous soyez L aide à domicile Personnes âgées Personnes handicapées Chef de file de la politique sociale en faveur des personnes âgées et handicapées,

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees LE PETIT GUIDE des personnes agees Édito Avec l allongement de l espérance de vie, qui augmente de près d un trimestre chaque année en France, grâce aux progrès sociaux et médicaux, un francilien sur cinq

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs

Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs Le financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs I- Le système de prélèvements La loi du 5 mars 2007 maintient le principe de subsidiarité du financement public. Ainsi, la personne

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

Informations, conditions et dossier sur : www.fonctionpublique-chequesvacances.fr

Informations, conditions et dossier sur : www.fonctionpublique-chequesvacances.fr QUI PEUT BENEFICIER DE L ACTION SOCIALE? Les personnels stagiaires et titulaires en activité rémunérés sur le budget Etat Les auxiliaires et contractuels liés à l Etat par un contrat de droit public conclu

Plus en détail

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions CARSAT Nord-Est Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Après une évaluation globale des besoins, ce dispositif permet à la personne de bénéficier de différents services afin de l accompagner

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Vacances Ouvertes 6bis rue Albin Haller ZI République II 86000 Poitiers Tél : 05 49 47 10 11 / www.vacances ouvertes.asso.fr

Vacances Ouvertes 6bis rue Albin Haller ZI République II 86000 Poitiers Tél : 05 49 47 10 11 / www.vacances ouvertes.asso.fr VacancesOuvertes 6bisrueAlbinHallerZIRépubliqueII86000Poitiers Tél:0549471011/www.vacances ouvertes.asso.fr 2 SOMMAIRE I.CONTEXTEETOBJECTIFSDUDISPOSITIF...4 A.Pourquoisoutenirlesaidants?...4 B.Lesapportsdesprojetsvacancesàdestinationdesaidantsfamiliaux..4

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Comprendre la tarification. de nos EHPAD RÉSIDENCES. Des tarifs différenciés. Les aides et allocations. Nos Maisons, nos tarifs

Comprendre la tarification. de nos EHPAD RÉSIDENCES. Des tarifs différenciés. Les aides et allocations. Nos Maisons, nos tarifs Comprendre la tarification de nos RÉSIDENCES Des tarifs différenciés Les aides et allocations Nos Maisons, nos tarifs L orientation en Maison de retraite est un choix difficile pour la famille, pour la

Plus en détail

Aides aux personnes âgées

Aides aux personnes âgées SOLIDARITÉS CÔTES D ARMOR S Action Sociale Aides aux personnes âgées Le guide pour mieux s'y retrouver Votre Conseil général les solidarités, assurer l équilibre 1 2 Édito L'aide sociale aux personnes

Plus en détail

MAIRIE D ORBEIL 1, Rue des Ecoles 63500 ORBEIL ------- GO MAIRIE

MAIRIE D ORBEIL 1, Rue des Ecoles 63500 ORBEIL ------- GO MAIRIE MAIRIE D ORBEIL 1, Rue des Ecoles ------- GO MAIRIE «Les dispositifs d aide en faveur des personnes âgées» Orbeil 8 Juin 2012 LE MOT DU MAIRE Nous vivons de plus en plus âgés, les statistiques montrent

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées

AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées A AAH : Allocation Adultes Handicapés ACFP : Allocation Compensatrice pour Frais Professionnels ACTP : Allocation Compensatrice pour Tierce Personne AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Demande Action sociale de retraite personnelle

Demande Action sociale de retraite personnelle Demande Action sociale de retraite personnelle Salarié Demande du d aide régime pour général, Bien salarié vieillir chez et non soi salarié agricole (MSA), artisan et commerçant (RSI) 1 Vous-même Madame

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile

LIVRET D ACCUEIL. maintien à domicile personnes âgées - handicapées. Aide à domicile C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL maintien à domicile personnes âgées - handicapées Aide à domicile Portage de repas Téléalarme 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS L aide à domicile

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DEPENDANCE Synthèse des positions de l UNAF juin 2011

PRISE EN CHARGE DE LA DEPENDANCE Synthèse des positions de l UNAF juin 2011 PRISE EN CHARGE DE LA DEPENDANCE Synthèse des positions de l UNAF juin 2011 Suite à son Conseil d administration de mars 2011, l UNAF a fait part de l ensemble de ses analyses et propositions dans un document

Plus en détail

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES MEMENTO 2007 lien sur les sites officiels : www.service-public.fr et www.info-retraite.fr Sur la Page d accueil du site service-public : clic sur la rubrique centrale onglets utilisés : Personnes handicapées

Plus en détail

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi

Allocation Personnalisée d'autonomie (APA) Mode d'emploi CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE - 01/14 - Photos : Florent DONCOURT CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MOSELLE Hôtel du Département BP 11096-57036 METZ CEDEX 1 Direction de la Solidarité Direction de la Politique de

Plus en détail

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE Proposition de révision 2014 I - Le contexte de la réactualisation du PRIAC 2014/2017 1. Le champ du PRIAC Le PRIAC

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Assemblée Générale UDAMAD 6 juin 2011 SMS - 6 juin 2011 1 Questionnements autour

Plus en détail

Références Code de l action sociale et des familles - articles L 232-1 à L 232-28 Articles R 232-1 à R 232-61 L. 312-1 et L.314-8

Références Code de l action sociale et des familles - articles L 232-1 à L 232-28 Articles R 232-1 à R 232-61 L. 312-1 et L.314-8 Direction des Services aux Personnes âgées et aux Personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 FICHE TECHNIQUE N 13 www.reperage 94.fr Mise à jour AVRIL 2009 Objet L Allocation Personnalisée

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION SUR L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) GENERALITES DROITS ET OBLIGATIONS. L APA : pour qui?

NOTICE D INFORMATION SUR L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) GENERALITES DROITS ET OBLIGATIONS. L APA : pour qui? REPUBLIQUE FRANÇAISE NOTICE D INFORMATION SUR L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) GENERALITES DROITS ET OBLIGATIONS (valeurs 1 er janvier 2011) L APA : pour qui? Toute personne âgée résidant en

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

Le financement des services mandataires judiciaires à la protection des majeurs

Le financement des services mandataires judiciaires à la protection des majeurs Le financement des services mandataires s à la protection des majeurs I- Une nouvelle règle de répartition des financements publics entre financeurs publics La répartition du financement public entre financeurs

Plus en détail

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base

Parlons retraite. Découvrez notre nouveau site. Mes dates de paiement. CALENDRIER PAIEMENTS 2014 Votre retraite de base La lettre aux retraités du régime général de la Sécurité sociale Parlons retraite 2014 Du nouveau sur notre site national www.lassuranceretraite.fr Fotolia Découvrez notre nouveau site Désormais, la page

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010 ACTES COMITE PARTENARIAL Marseille le 07 Décembre 2010 1 Gaby Olmeta : «Nous invitons Manuel Pinto, Directeur des petits frères des Pauvres. Les petits frères des Pauvres, c est 17 salariés, 350 bénévoles

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

ALLOCATION PERSONNALISEE A L AUTONOMIE A DOMICILE

ALLOCATION PERSONNALISEE A L AUTONOMIE A DOMICILE ALLOCATION PERSONNALISEE A L AUTONOMIE A DOMICILE Loi n 2001-647 du 20 juillet 2001. - Délibération du Conseil général du 26 octobre 2012 : délégation de service public pour la gestion et l exploitation

Plus en détail

A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile

A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile A VOTRE BONHEUR Spécialiste des services à la personne et aide à domicile AVB est une société centrée sur le respect de la vie et de la dignité de la personne. Nos assistants de vie, gardes d enfants,

Plus en détail

PRÉSENTATION STRATÉGIQUE

PRÉSENTATION STRATÉGIQUE PRÉSENTATION STRATÉGIQUE DU PROGRAMME DE QUALITÉ ET D EFFICIENCE «INVALIDITÉ ET DISPOSITIFS GÉRÉS PAR LA CNSA» En 2010, le montant des dépenses de protection sociale liées à la compensation de la perte

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er janvier 2014 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er janvier 2014 Les chiffres

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant

Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Une nouvelle mission pour le Centre Local d Information et de Coordination (CLIC) du Pays de Châteaubriant Présentation du PAP Plan d Actions Personnalisé pour les personnes âgées retraitées du régime

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 4/02 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 16 Avril 2010 Commission n 4 Solidarités, Santé Publique et Logement Commission n 7 Finances DIRECTION DES PERSONNES AGÉES ET DES ADULTES HANDICAPÉS RAPPORT

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Présentation du second rapport de la mission «Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes» D un rapport à

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

6DEPARTEMENT DES VOSGES

6DEPARTEMENT DES VOSGES Direction de l'assemblée et de la Logistique Mission "Questure et Assemblée" 6DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil départemental Réunion du 19 octobre DECISION MODIFICATIVE N 2 Ajustements

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat

ACTION SANITAIRE et SOCIALE. Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat 1 Vous-même (le demandeur) ACTION SANITAIRE et SOCIALE Aides aux seniors pour le maintien à domicile Plan d Actions Personnalisé Amélioration de l habitat Document à remettre à votre CMCAS Madame Monsieur

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE NOS PRESTATIONS

OFFRE DE SERVICE NOS PRESTATIONS Association SAGA 100 rue des quatre Termes ZI Les Paluds 13 685 AUBAGNE Cedex N Tél: 04.42.04.30.28 N Fax: 04.42.72.82.08 Email : Association.SAGA@free.fr Site : http://association-saga.com SIRET : 41402590800024

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi 1 Vous-même Madame Monsieur Votre nom de famille (nom de naissance) :... Votre nom d usage (facultatif et s il y a lieu) :... Vos prénoms (soulignez votre prénom courant) :... Votre date de naissance :

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS

SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS SERVICES À LA PERSONNE LE CESU PRÉFINANCÉ : DES AVANTAGES POUR TOUS 2 SOMMAIRE Les chiffres clés 2014... 4 Le Chèque emploi service universel, qu est-ce que c est?.5 Quelles prestations régler avec le

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr.

ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE. Tél : 05.56.01.91.91 Fax : 05.57.87.59.08 Mail : accueil@asad-bordeaux.fr. ASSOCIATION DE SERVICES D AIDE A DOMICILE ASAD de BORDEAUX 74 Cours Saint-Louis BP 60053 33028 Bordeaux Cedex Horaires d ouverture Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 18h Site internet : www.asad-bordeaux.fr

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

SEPTEMBRE 2004. Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible

SEPTEMBRE 2004. Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible SEPTEMBRE 2004 Pour pouvoir rester ensemble le plus longtemps possible SOMMAIRE Aujourd hui vous avez de belles années devant vous et vous envisagez votre retraite en toute sérénité. Cependant, l âge,

Plus en détail

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE

SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE SOURCES ET CONDITIONS DE FINANCEMENT DES PRESTATIONS DE SERVICE A DOMICILE 1 1 Réduction d impôt ou crédit d impôt Référence : - article L 129-1 du code du travail - article 199 sexdecies du code des impôts

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

ASSOCIATION SAINT-JOSEPH

ASSOCIATION SAINT-JOSEPH Association adhérente à la 08 2015 DOSSIER DE PRE-INSCRIPTION COMPLEMENTAIRE Etabli le :.. Mis à jour le :... Entrée prévue le :.... CONTACT : Philippe DUBOE Directeur 05 59 61 06 79 CLASSIFICATION INTERNE

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

vous êtes senior - 43

vous êtes senior - 43 vous êtes senior - 43 Bien vieillir dans l Allier! Le Conseil général s engage à améliorer votre vie quotidienne la prévention, l aide à l autonomie, le mode d hébergement sont ses principales priorités.

Plus en détail

AIDES ET PRISES EN CHARGE

AIDES ET PRISES EN CHARGE AIDES ET PRISES EN CHARGE 1. Réduction d impôts Afin de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en perte d autonomie, le gouvernement a mis en place un dispositif permettant aux populations

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013 L assurance retraite en France Armand LOTZER 14/10/2013 La CARSAT d Alsace Moselle : la gestion des prestations d assurance vieillesse près de 5 milliards versés à 685.000 retraités en 2012, dont 22.400

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

La projection des tendances démographiques conduit

La projection des tendances démographiques conduit Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 25 - Décembre 2012 En Martinique, la population âgée dépendante va doubler d ici 2030 Les Martiniquais de plus de 60 ans seront deux fois plus nombreux

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Le service social hospitalier Le financement des soins L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Intervention IFAS 10/09/2015 MP Hervé 1. Le service

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne

SERVICES A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER. Les activités des services à la personne S A LA PERSONNE ETRE PARTICULIER EMPLOYEUR Les activités des services à la personne Famille Enfants, soutien scolaire, aide administrative ou informatique Vie quotidienne Ménage, bricolage, jardinage,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail