LE LIVRET DE L AIDANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE LIVRET DE L AIDANT"

Transcription

1 LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien

2 Chère Adhérente, Cher Adhérent, Madame, Monieur, La dimenion ociale d un pay et on avenir e meurent ouvent à la lecture de on hitoire. Un bref rappel emble néceaire pour comprendre le enjeux actuel relatif au 5 ème rique ou rique de dépendance lié au Grand Age. En 1945, la France faiait face à d immene défi en matière de recontruction. La Nation décida de mettre en place une protection ociale collective pour couvrir quatre grand rique ociaux : la maladie, le accident du travail, la famille et la vieillee. Mai, à l époque, l epérance de vie était courte, la part de peronne âgée dan la population était faible, le rique lié au grand âge et à la perte d autonomie n étaient pa identifié. Au XXI e iècle le choe ont changé. La pyramide de âge et inverée et notre epérance de vie et fortement allongée. Nou vivron donc plu longtemp et omme bien concient que la dépendance et devenue un rique majeur pour no génération et celle à venir. L Afer a, elle aui, le devoir de répondre à ce rique majeur pour notre ociété. No valeur, notre philoophie ont celle d une aociation profondément éprie de ce qui et bien et ce qui et utile pour e adhérent. Depui 34 an, l Afer et illutrée comme pionnier de l épargne retraite, en propoant un contrat unique à quelque adhérent. Ce contrat a été, et, et retera, an doute, l un de meilleur du marché. Aujourd hui, l Afer vou propoe aui on contrat dépendance. Il vou apportera de répone concrète, financière et ou forme de ervice, y compri pour le aidant familiaux. Pour toujour mieux vou ervir, l Afer aocie à Orpéa pour éditer ce livret de l aidant, qui donne de information pratique à ceux qui aident leur proche devenu dépendant à vivre à domicile. Gérard Bekerman Préident de l Aociation AFER 2

3 SOMMAIRE 1. VOS INTERLOCUTEURS & LES AIDES FINANCIERES page Où adreer? Ver qui e tourner? 4 Le aide et allocation poible 6 Fiche pratique 1 Votre répertoire de ite Internet utile 9 Fiche pratique 2 Protection juridique SE FAIRE AIDER A DOMICILE ET TROUVER DES SOLUTIONS DE REPIT page A domicile 12 En intitution 14 Fiche pratique 3 Comment choiir une maion de retraite? COMMENT FACILITER MA VIE D AIDANT page Qui et l aidant? 18 Comment mieux vivre au quotidien? 18 Fiche pratique 4 La maladie d Alzheimer : repérer le ymptôme et communiquer avec un malade 22 Fiche pratique 5 Conduite à tenir en ca de forte chaleur 23 3

4 VOS INTERLOCUTEURS & LES AIDES FINANCIERES Ou adreer? Ver qui e tourner? Le Centre Communal d Action Sociale (CCAS) Le CCAS, qui exite dan la majorité de commune françaie, pourra vou orienter ver : le organime et aociation d aide à la peronne itué à proximité de votre domicile ; le groupe de parole et aociation ; le démarche adminitrative à entreprendre pour bénéficier d aide ou d allocation. Coordonnée du C.C.A.S. proche du domicile de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... A défaut, le ervice ociaux de la Mairie pourront vou reneigner Le Centre Local d Information et de Coordination gérontologique (CLIC) Il agit d un centre d accueil, d information et d orientation, où de aitante ociale, de pychologue ont à l écoute de peronne âgée et de leur famille pour trouver de olution adaptée aux beoin de chacun (aide à domicile, évaluation de la dépendance et du plan d aide néceaire, démarche adminitrative, groupe de parole ou encore aociation proche de chez vou, ) Pour trouver le CLIC le plu proche de chez vou, contactez le ervice du Coneil Général ou conultez Coordonnée du CLIC proche du domicile de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... 4

5 Le mutuelle et caie de retraite De nombreux organime de retraite et d aurance complémentaire ont développé une politique de prévention du bien vieillir et d accompagnement de peronne âgée à domicile. Penez à contacter la caie de retraite et la mutuelle de votre parent pour connaître e droit et le ervice auxquel il peut oucrire. Coordonnée de la caie de retraite de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... Coordonnée de la mutuelle de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... Le aociation De nombreue aociation exitent et offrent un lieu d écoute, de réconfort et de coneil. Certaine propoent également de groupe de parole et de formation. Coordonnée de aociation proche du domicile de la peronne aidée : Nom de l aociation :... Contact - Téléphone :... Nom de l aociation :... Contact - Téléphone :... 5

6 VOS INTERLOCUTEURS & LES AIDES FINANCIERES Le Point Info Famille (PIF) Ce lieu d accueil et detiné aux famille et fournit de information ur le démarche adminitrative. Coordonnée du Point Info Famille proche du domicile de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... Le aide et allocation Selon l âge, le reource, l état de anté et le degré d autonomie de la peronne, de aide financière exitent pour participer aux dépene engagée par le peronne âgée dépendante et leur proche et contribuer aini au financement de oin, de aide à domicile ou une partie de frai lié à un hébergement en intitution. L aurance AFER Dépendance Si la peronne que vou aidez et adhérente au contrat AFER Dépendance, elle percevra une rente menuelle déficaliée.* Cette rente et utiliable à a convenance qu il agie de financer de pretation d aide à domicile ou l hébergement dan un établiement pécialié. Dè l adhéion au contrat, votre proche, comme voumême en tant qu aidant, pourrez profiter d un grand nombre de ervice d aitance detiné à faciliter votre quotidien. Ce ervice ont diponible auprè de Mondial Aitance. Vou pourrez contacter Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. Notez ici le n d adhéion au contrat AFER Dépendance.... L Allocation Peronnaliée d Autonomie (l APA) L APA et attribuée par le Coneil Général à toute peronne de plu de 60 an, réidant en France, quelle que oient e reource, qui a beoin d une aide pour accomplir le acte eentiel de la vie quotidienne (e laver, e déplacer, e nourrir,...) ou dont l état de anté néceite une urveillance régulière (oit toute peronne âgée * Selon la ficalité en vigueur au 1/1/

7 évaluée en GIR 1 à 4). Elle a vocation à financer de ervice d aide à la peronne ou l achat de bien permettant de pallier la perte d autonomie d une peronne âgée dépendante, tel que : le heure d aide à domicile ; le portage de repa ; le ervice de téléaitance ; le matériel à uage unique (change complet, alèe,...) ; l hébergement temporaire, permanent ou l accueil de jour en intitution ; le petit travaux d adaptation du logement,... Cette allocation peut donc être verée à domicile, comme en intitution (maion de retraite, foyer logement, ). Le montant veré dépend du niveau d autonomie évalué par un profeionnel et du plan d aide peronnalié propoé en conéquence. Une participation et demandée au bénéficiaire en fonction de e reource. L APA n et pa récupérable ur la ucceion. Le doier de demande d attribution peut être retiré auprè de ervice du Coneil Général de votre département, de votre Mairie ou du CCAS de votre commune. Coordonnée du Coneil Général du domicile de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... L Aide Sociale Départementale L aide ociale et attribuée aux peronne âgée dépourvue de reource uffiante pour : financer de heure d aide ménagère à domicile ; aurer le coût de l hébergement en maion de retraite. Pour en bénéficier en intitution, l établiement concerné doit être conventionné à l aide ociale. Dan ce ca, 90% de la retraite de la peronne âgée ont affecté au paiement de l établiement, l obligation alimentaire de decendant vient compléter ce verement et le olde retant dû et pri en charge par l aide ociale. Pour la pretation d aide à domicile, l obligation alimentaire n et pa mie en jeu. L Aide Sociale Départementale et récupérable ur la ucceion Se reneigner auprè du Centre Communal d Action Sociale. 7

8 VOS INTERLOCUTEURS & LES AIDES FINANCIERES Le aide au logement* De aide au logement* peuvent être attribuée par la Caie d Allocation Familiale aux peronne réidant en appartement, en maion, en foyer-logement, maion de retraite dan le but d alléger leur charge de logement. L aide et verée ou condition de reource, et ou réerve de l éligibilité/agrément du logement. Se reneigner auprè de la Caie d Allocation Familiale. Coordonnée de la Caie d Allocation Familiale du domicile de la peronne aidée : Nom de l interlocuteur :... Téléphone :... Horaire de contact :... Le exonération ficale* Le frai veré à un ervice d aide agréé, de même que le alaire veré à un alarié à domicile, peuvent faire l objet d une déduction de l impôt ur revenu, à hauteur de 50%** de rémunération verée et dan la limite d un plafond. De même, une peronne âgée réidant en maion de retraite peut bénéficier d une réduction d impôt ur le revenu. Il et important de e référer à la loi de finance en vigueur. Le congé de olidarité familiale Tout proche, alarié d une entreprie, ouhaitant accompagner un proche en fin de vie peut bénéficier de ce congé an olde, d une durée de 3 moi renouvelable, ur préentation d un certificat médical attetant de la gravité de l état de anté de on parent. Le congé de outien familial Tout aidant familial peut bénéficier de congé pour une durée de 3 moi, renouvelable dan la limite d un an, ou réerve d avoir 2 an d ancienneté au ein de on entreprie. Pour tout complément d information, nou vou inviton à contacter Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. * Ce aide ont uceptible d être modifiée par le légilateur. ** Selon la ficalité en vigueur au 1/1/

9 FICHE PRATIQUE - VOTRE REPERTOIRE DES SITES INTERNET UTILES : Le ite Internet officiel : Le annuaire pécialié : Ce ite internet délivrent généralement une multitude d information liée aux problématique du grand âge : : Agevillage propoe de actualité, de forum, de doier thématique ur le droit de peronne âgée, une rubrique dédiée aux aidant et un véritable annuaire du Grand Age qui vou fournira toute le adree (CLIC, CCAS, ervice à domicile, établiement d hébergement, ) : ce ite propoe un annuaire complet de tructure d hébergement en France, mai aui de doier ur la Santé, le loiir adapté aux énior, de information pratique,... : ce ite recene toute le tructure uceptible d accueillir votre parent pour un court éjour, un accueil de jour ou de nuit. : ORPEA Info Service au : une équipe de pécialite à votre écoute pour trouver la olution la plu adaptée à vo beoin, que vou recherchiez une réidence retraite médicaliée pour un court éjour, un hébergement de longue durée ou implement une place en accueil de jour. Quelque ociété de ervice à domicile : : le premier réeau de ervice de proximité d aide à la peronne. Avec plu de 140 agence en France, Age d Or Service dipoe d une préence ur toute la France, au plu prè de vou. : le 3 univer de Domidom Service ont iu de on avoirfaire d origine : aide à domicile, entretien de la maion, et garde d enfant. Domidom engage fortement et quotidiennement dan une démarche Qualité pour améliorer an cee e ervice. : Adhap propoe l intervention d une aitante à domicile, pécialement formée pour vou aider dan le gete imple du quotidien. 9

10 VOS INTERLOCUTEURS & LES AIDES FINANCIERES FICHE PRATIQUE - VOTRE REPERTOIRE DES SITES INTERNET UTILES : Quelque aociation : : l Annuaire de Aociation de Santé (AAS) recene le aociation de malade, de famille de malade, d aide et de outien dan le domaine de la Santé. Deux «thématique» pourront particulièrement vou concerner : «aide à domicile» et «peronne âgée». : France Alzheimer et une aociation de bénévole qui outient le famille et le malade en organiant de éjour, de formation, de groupe de parole, en délivrant de information utile pour faciliter le quotidien. : la Fondation Médéric Alzheimer a pour vocation l aide aux aidant de peronne atteinte de la maladie d Alzheimer ou trouble apparenté lié au vieilliement. Le ite propoe un annuaire de lieux de diagnotic, de tructure d hébergement, d accueil de jour, : un ite dédié aux aidant pour leur apporter un outien et un epace d échange. : L aociation de aidant familiaux milite pour la reconnaiance du rôle de l aidant. De livre «Le guide de l aidant familial» à La Documentation Françaie Il délivre de information pratique, un modèle de carnet de bord, aini que le reneignement néceaire pour tranformer le année paée auprè d un proche en expérience profeionnelle et diplômante. «La vie Alzheimer» de Linda Benattar et Patrick Lemoine, chez Armand Colin «Le Guide de la Dépendance» JTL Edition et France Info Cet ouvrage propoe un annuaire de maion de retraite, claée par département et par note uite à de viite anonyme. De information préalable ont également propoée. Le ite partenaire : ite de l aociation Afer. Vou pouvez y retrouver le actualité de l Aociation ou le information concernant vo éventuelle adhéion aux contrat AFER. : ite de Mondial Aitance, pour découvrir le ervice et le réeau de pretataire de Mondial Aitance. 10

11 FICHE PRATIQUE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Pourquoi? Toute peronne interrogeant ur la façon de protéger un proche affaibli par l âge, touché par la maladie, atteint d un handicap ou bleé uite à un accident de la vie, peut aiir le juge de tutelle. En France, plu d un million de peronne adulte, dont le capacité de jugement ont altérée, ont placée ou un régime de protection juridique. Afin de leur éviter tout rique ou toute déciion déraionnable concernant leur patrimoine ou leur actif, la peronne majeure dite «protégée» perd on indépendance économique, et e déciion ont oumie à l autorité d un autre majeur. Pour demander la mie ou protection juridique d un proche : Il convient d adreer une requête écrite au juge de tutelle (Tribunal d Intance) décrivant la ituation, en joignant un certificat médical qui attete l altération de faculté (à faire établir par un médecin dont le nom figure ur une lite de pécialite diponible au bureau du procureur). La demande peut-être formulée par le conjoint, un acendant, un decendant, un frère ou une œur, ou tout implement un proche reconnu. Pluieur régime gradué exitent : La curatelle : Objectif : protéger une peronne et/ou on patrimoine i cette dernière n et plu en état de veiller à e propre intérêt. La curatelle applique aux majeur qui ont beoin d une aitance ou d un contrôle permanent dan le acte de la vie civile. La peronne placée ou curatelle ne peut dipoer de on patrimoine an l avi du curateur. La tutelle La tutelle et la meure de protection la plu tricte car la peronne et repréentée par on tuteur pour tou le acte de la vie civile. Elle ne peut effectuer certain acte qui concernent a peronne ou on patrimoine qu avec l autoriation du juge de tutelle (rédiger on tetament, voter). Lien utile pour plu d information : 11

12 SE FAIRE AIDER A DOMICILE ET TROUVER DES SOLUTIONS DE REPIT Pour que le maintien à domicile e déroule dan le meilleure condition et dure le plu longtemp poible, il et important de vou faire relayer, de façon ponctuelle ou régulièrement. Ne culpabiliez pa, vou aui avez le droit de vou faire aider. Ce moment de repo vou oulageront et vou permettront de prendre du recul et donc de mieux aumer votre rôle d aidant au quotidien. A domicile La téléaitance Vou n ête pa rauré(e) à l idée que votre proche oit eul(e) à on domicile quelque heure par jour. La téléaitance et une olution adaptée car elle permet à la peronne âgée de déclencher une alarme en ca de problème (chute, malaie, ) par le biai d un médaillon ou d une montre. Le ervice de téléaitance intervient immédiatement ou vou alerte, elon votre abonnement. Le tâche ménagère Faite appel à une aide ménagère qui pourra e charger du ménage, de leive, du repaage et de la préparation de repa. Le portage de repa Ce ervice de préparation et de livraion de repa à domicile vou octroiera quelque heure de temp libre par jour. 12

13 Le portage de médicament Certaine pharmacie peuvent livrer le médicament à domicile et vou aider à préparer le pilulier. Reneignez-vou auprè de pharmacie proche de chez vou. Le tranport Pour vou rendre à une conultation d ordre médical, faire de coure ou rendre viite à votre famille, il exite de mode de tranport pri en charge (taxi pri en charge par la Sécurité Sociale, VSL (véhicule anitaire léger)) ociété ubventionnée par le Coneil Général. Reneignez-vou auprè de profeionnel (votre médecin, le équipe du CLIC, ). Le oin Un auxiliaire de vie ou aide à domicile pourra aider votre parent dan l accompliement de gete de la vie courante (préparer et prendre on repa, e promener, e ditraire, ). Un aide-oignant diplômé veillera aux oin d hygiène et de confort (change, toilette, ). L infirmier diplômé aurera le oin precrit par le médecin traitant (piqûre, prélèvement anguin, oin d ecarre ou de plaie, ). Le kinéithérapeute e chargera de la rééducation ur precription médicale, afin de développer ou entretenir la motricité de votre parent. + PRATIQUE : Le Chèque Emploi Service Univerel (CESU) Ce chèque obtient auprè de votre banque et utilie pour régler le pretation et ervice à la peronne effectué au domicile de votre parent. Trè pratique, il vou évite d effectuer toute le démarche adminitrative liée à l emploi d un alarié à domicile (déclaration préalable à l embauche, élaboration d un bulletin de paie menuel, verement de cotiation ociale, ) et permet de bénéficier de avantage ficaux correpondant. Contacter : Votre CLIC pour connaître le initiative menée proche de chez vou. Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. L accueil familial De particulier, agréé et contrôlé par le Coneil Général, propoent cette formule d hébergement. 13

14 SE FAIRE AIDER A DOMICILE ET TROUVER DES SOLUTIONS DE REPIT En maion de retraite medicaliee (ehpad) La préence d un profeionnel au domicile, de même que le recour à de ervice d aide à la peronne, ne uffient pa toujour à vou oulager. D autre olution de répit exitent : L accueil de jour La miion d une unité d accueil de jour et de contribuer au maintien à domicile de la peronne âgée le plu longtemp poible, en l accueillant à la journée et en lui propoant de activité au traver d un projet peronnalié viant à maintenir on autonomie, lutter contre l iolement et favorier la détente et le plaiir. Cette prie en charge peut être propoée une ou pluieur foi par emaine, elon le beoin de la peronne âgée et de on aidant. Ce unité d accueil de jour, qui incrivent dan le cadre d une politique de outien du maintien à domicile et d aide aux aidant, propoent aux peronne âgée : de locaux pécifique au ein d une réidence retraite médicaliée ; une équipe dédiée de profeionnel formé, qui veillent à leur bien-être et ont à l écoute de leur proche ; un projet thérapeutique individualié pour chaque peronne âgée accueillie ; une vie ociale enrichie pour le peronne âgée ; de activité régulière, ludique ou thérapeutique : timulation cognitive et atelier mémoire, gymnatique douce pour l entretien de la motricité, thé danant, jeux de ociété, Le coût de l accueil de jour, aini que le frai de tranport lié, peuvent être partiellement pri en charge dan le cadre de l Allocation Peronnaliée d Autonomie (APA). Pour tout reneignement ur le aide dont vou pouvez bénéficier, l organiation néceaire au tranport, contacter Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. L hébergement temporaire Certaine Réidence Retraite médicaliée propoent de court éjour, d une durée limitée allant d une emaine à troi moi, renouvelable une foi, qui vou permettent de : vou repoez an culpabilier, en aurant une continuité de la prie en charge de votre parent ; vou abentez en toute érénité ; 14

15 faire face à une rupture de ervice à domicile auxquel vou avez recour habituellement (congé du alarié par exemple) ; gérer en toute écurité la ortie d hopitaliation de votre parent, dont le niveau d autonomie ne permet pa un retour immédiat à domicile. L hébergement temporaire peut également être utilié comme premier eai de vie en collectivité avant une entrée définitive en intitution. La peronne âgée hébergée en éjour temporaire bénéficie de même ervice, pretation et prie en charge que le autre réident de l établiement. Durant le éjour de votre parent vou aurez la poibilité de lui rendre viite à votre convenance. Le long éjour Le maintien à domicile de votre parent n et plu poible ou plu ouhaitable. Trop ouvent, la déciion du départ en maion de retraite et prie dan la précipitation face à l urgence de la ituation devenue intenable. Or, pour aurer la meilleure adaptation de votre parent à la vie en intitution, il et important de prendre la déciion dan le calme et la concertation. Penez à évaluer régulièrement l état de anté, le degré d autonomie de votre parent et votre fatigue peronnelle, pour adapter le plan d aide à domicile et enviager, bien en amont, le divere poibilité d accueil qui exitent autour de chez vou. Vou apprendrez aini, de même que votre parent, à connaître le équipe et le fonctionnement de la maion, Pour une intégration réuie le moment venu! 15

16 SE FAIRE AIDER A DOMICILE ET TROUVER DES SOLUTIONS DE REPIT FICHE PRATIQUE - COMMENT CHOISIR UNE MAISON DE RETRAITE? Il et important d avoir pri le temp de viiter l établiement, avec votre parent, et de rencontrer le directeur, afin de préparer au mieux votre parent à entrer en maion de retraite. Le admiion en urgence ont ouvent traumatiante et culpabiliante pour le proche. Vou pouvez également utilier la formule de l hébergement temporaire, pour apprendre à découvrir l établiement aini que le pretation exacte qui ont propoée, ou même venir aiter à quelque animation ou pectacle organié l aprè-midi. Pour faire un choix eclaire, quelque quetion utile a e poer pour cibler la nature exacte de l etabliement recherche : Quel ont vo beoin exact en terme d accompagnement et de prie en charge? Quel degré de médicaliation recherchez-vou? Votre parent et relativement autonome, mai ne e ent pa rauré eul à on domicile : Vou recherchez avant tout un établiement dipoant de ervice de retauration et de loiir, aini qu une préence 24h/24 et 7 jour/7. C et alor un foyer logement ou une réidence ervice qui répondrait le mieux à vo attente. Votre parent a beoin d un accompagnement dan tout ou partie de gete de la vie quotidienne (e laver, alimenter, habiller, ), ou on état de anté néceite de oin infirmier : un Etabliement d Hébergement pour Peronne Agée Dépendante (EHPAD), plu communément appelé Réidence Retraite médicaliée, emblerait le plu adapté. Votre parent et déorienté, ou atteint de la maladie d Alzheimer : Il erait ouhaitable de rechercher un établiement dipoant d une unité de vie pécialiée dan la prie en charge de ce malade. Quelle ituation géographique? Votre parent ouhaite-t-il reter dan le quartier/la ville dan lequel il vit actuellement? Ou l entrée en intitution et-elle l occaion d un rapprochement familial? 16

17 FICHE PRATIQUE - COMMENT CHOISIR UNE MAISON DE RETRAITE? Quelle ont vo contrainte budgétaire? Lor de l évaluation de votre budget, penez à tenir compte de aide et allocation de l Etat diponible et éligible au ein de l établiement aini que celle accordée par votre mutuelle et/ou votre aurance dépendance. En fonction de e répone, d autre critère doivent également guider votre choix : Votre parent pourra-t-il reter au ein de l établiement même i on niveau de dépendance aggrave ou i on état de anté e dégrade? De atelier thérapeutique (atelier mémoire, gymnatique douce, ) ont-il propoé pour maintenir l autonomie le plu longtemp poible? L établiement favorie-t-il le maintien de lien familiaux? Poibilité de prendre un repa avec on parent au ein de l établiement? De aocier à la vie de l établiement et de participer à de animation? Y a-t-il de retriction ur le horaire de viite? Y a-t-il une poibilité de chambre d hôte? De activité ont-elle programmée régulièrement? Le confort hôtelier et-il conforme à vo attente? La retauration et-elle cuiinée ur place? L environnement et-il cohérent avec le habitude de vie de votre parent? Préence d un jardin? Commerce à proximité? Poibilité d apporter on mobilier, poibilité de venir avec un animal de compagnie? 17

18 ACCOMPAGNER UN PROCHE AGE A DOMICILE Qui et l aidant? Une peronne et conidérée comme «aidant» lorqu elle vient en aide à un parent âgé dépendant qui vit à domicile, pour aurer tout ou partie de acte eentiel de la vie quotidienne, ou dont l état néceite une urveillance régulière. Cette aide recouvre de activité trè variée allant de oin d hygiène et de confort à l accompagnement à la vie ociale, de l accompliement de démarche adminitrative au outien pychologique, ou encore aux activité dometique. Comment mieux vivre au quotidien? S engager à devenir l aidant d une peronne âgée dépendante et un engagement important. En effet, il agit d une miion qui peut avérer difficile, voire délicate lorque le rôle inverent au ein du chéma familial. Quelque coneil pour vou : S organier en retant réalite ur e propre capacité Il et important d enviager la façon dont votre rôle d aidant affectera votre quotidien : aurer que l enemble de tâche que vou aurez à accomplir ont compatible avec votre emploi du temp peronnel (elon votre vie familiale et/ou profeionnelle). prévoir un relai pour vou remplacer en ca d abence ou de vacance en e contituant un réeau d entraide auprè de profeionnel, de bénévole, d ami, de voiin, de membre de la famille, liter et priorier le tâche et activité à accomplir chaque jour : cela vou permettra de relativier lorque vou n aurez pa eu le temp de tout gérer en une journée. établir la lite de coordonnée téléphonique de peronne à contacter en ca d urgence (médecin traitant, urgence médicale, ervice de oin à domicile, ). Cette analye préalable et eentielle pour mettre en place l organiation la plu adaptée à la ituation. Il convient de veiller à la réajuter en fonction de l évolution. S accorder du temp et écouter Accompagner un parent dépendant à domicile peut être trè fatiguant, tant ur le plan phyique qu émotionnel. Penez à vou écouter, à prendre oin de vou et à recourir aux aide à domicile, ou aux olution de répit pour vou aménager de temp de repo néceaire au prolongement du maintien à domicile le plu longtemp poible. 18

19 Echanger et partager e expérience et e difficulté Il et important que l aidant comprenne la maladie et en connaie le ymptôme, afin de réagir de manière adaptée, d anticiper le nouveaux beoin, et d ajuter l accompagnement en conéquence. Si votre entourage n et pa réceptif, il exite de groupe de parole et de aociation qui vou apporteront outien et réconfort. Dan certaine commune, ORPEA organie le «Café de aidant», un lieu et un moment d échange de coneil et d écoute, pour vou aider et vou guider dan votre quotidien. Cela permet ouvent de trouver de olution concrète à vo problème et de ne pa reter iolé. S adreer à votre CLIC pour connaître le initiative menée proche de chez vou. Quelque coneil relatif à votre accompagnement d aidant : Reter à l écoute de votre proche (ou l aidé) Le dialogue permet d éviter de tenion liée à de incompréhenion réciproque. Même i vou penez que, compte tenu de on état de anté, votre parent ne peut plu vou comprendre, penez à : lui expliquer et réexpliquer ce que vou faite pour lui améliorer on quotidien, ce que vou reentez ; recueillir e ouhait ; prendre le temp de vérifier que vou avez compri ce qu il ouhaite vou dire ; être attentif à la communication non verbale (le regard, le ton de la voix, le gete, ) qui peut faire paer tout autant d émotion. Maintenir un bon état de anté général Surveiller le poid, la tenion et le coeur pour éviter toute complication. S aurer de la prie de médicament. Veiller à l alimentation et à l hydratation au quotidien, car il et important que le beoin nutritionnel (en calorie et protéine) oient atifait : timuler l envie de manger en lui propoant e plat préféré et pener à fractionner le repa i néceaire, en lui ervant de enca au cour de la journée. 19

20 ACCOMPAGNER UN PROCHE AGE A DOMICILE Aider votre parent à maintenir on autonomie le plu longtemp poible En tant qu aidant, votre miion conite notamment à aider votre proche à maintenir on autonomie. Il faut donc être vigilant à ne pa infantilier une peronne âgée dépendante : ne décidez pa de tout pour lui, même i vou penez le faire pour on bien. ne faite pa tout à a place et encouragez le à réalier lui-même le tâche qu il et en meure d accomplir. Adapter le logement à la dépendance de votre parent Chez une peronne âgée, une chute engendre ouvent de problème de anté, une perte de confiance et donc à terme, un accroiement du niveau de dépendance. Pour prévenir le rique de chute, quelque coneil d aménagement du domicile : laier le couloir de circulation libre de tout objet encombrant qui contituerait un obtacle (guéridon, fil électrique, ) et fixer le tapi ; intaller de interrupteur à l entrée de chaque pièce et aurer d un éclairage uffiant ; intaller de barre d appui aux endroit tratégique (notamment dan la alle de bain et le toilette) ; laier une veilleue allumée pendant la nuit dan la chambre et dan le couloir qui mène aux toilette. Pour vou éviter de fatigue inutile et améliorer le bien être de votre proche, demandez également le coneil d un ergothérapeute qui vou aidera à rendre on logement plu ergonomique. Afin de faciliter on quotidien il vou propoera d aménager et d équiper on domicile avec le matériel paramédical adéquat : lit médicalié, fauteuil roulant, barre d appui, main courante ou tout implement de réorganier le pièce avec le mobilier exitant, Il retrouvera aini un entiment de bien être, à on domicile et une plu grande aiance dan e déplacement et e tranfert. Si votre parent e déplace en fauteuil roulant, ou i vou avez un doute ur l aménagement de on domicile, vou pouvez contacter Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. Un ergothérapeute agréé par Mondial Aitance pourra vou coneiller ur le olution le plu adaptée et le plu pratique pour que votre parent dipoe d un maximum de mobilité et d autonomie individuelle. 20

21 Se former De formation pécialiée exitent pour vou guider dan votre rôle d aidant et apprendre le gete et poture adapté, afin de faciliter votre vie quotidienne. Ce formation permettent d aborder de ujet varié : le gete de premier ecour (avec la poition latérale de écurité), le oin et l hygiène corporelle, la motricité, l accompagnement pychologique, S adreer : aux CLIC et aociation proche de chez vou pour connaître le formation dipenée. Mondial Aitance au en communiquant votre numéro d adhéion au contrat AFER Dépendance ou celui de la peronne que vou aidez. 21

22 ACCOMPAGNER UN PROCHE AGE A DOMICILE FICHE PRATIQUE LA MALADIE D ALZHEIMER Repérer le ymptôme d une maladie neurodégénérative de type Alzheimer Généralement, la maladie d Alzheimer intalle trè progreivement, preque ineniblement. L entourage peut néanmoin commencer à interroger il note chez on parent de difficulté : à mémorier de nouvelle information (nom de nouvelle peronne rencontrée, événement récent, etc.) ; à exécuter de tâche familière (fermer le porte à clef, prendre e médicament, etc.) ; à effectuer de démarche adminitrative ; à organier on quotidien (repa, budget, etc.) ; à e repérer dan l epace et dan le temp (e perdre en retournant à on domicile) ; à e ouvenir de choe importante. Surtout i ce difficulté ne ont pa perçue par la peronne qui le rencontre, et ont accompagnée d une perte de l élan vital, d un déintérêt pour le monde environnant, ocial et familial. NB : Iolée, ce difficulté ne ont pa alarmante. C et leur répétition et leur conjonction qui doivent éveiller votre attention et vou conduire à conulter votre médecin traitant. Communiquer avec une peronne atteinte de la maladie d Alzheimer S adreer au malade de face, en e plaçant à a hauteur, tout en ayant une main raurante ur l épaule, la taille, S exprimer de manière claire et imple (phrae courte) ur un ton calme. Raurer et encourager en permanence, pour inciter le malade à reter acteur de a propre vie et lui donner confiance en lui. Ne jamai contraindre ou interdire, mai accompagner et ditraire pour obtenir ce que l on veut. Privilégier la mémoire émotionnelle, qui perite beaucoup plu longtemp. 22

23 FICHE PRATIQUE CONDUITE A TENIR EN CAS DE FORTE CHALEUR Avec l avancée en âge, la perception de la chaleur diminue, de même que la enation de oif. Le peronne âgée, autonome et plu encore dépendante, ont donc particulièrement vulnérable aux épiode de forte chaleur. Quelque coneil pour aider votre parent à mieux upporter un épiode de forte chaleur : Occulter le fenêtre de on domicile dè le matin et juqu au coucher du oleil. Aérer au maximum pendant la nuit et à l aube. Lui coneiller de porter de vêtement léger et ample, en coton. L inciter à boire régulièrement, an attendre d avoir oif (eau, tiane, thé, ju de fruit, ). Lui propoer une alimentation adéquate : oupe froide, crudité et fruit riche en eau (concombre, courgette, melon, patèque, raiin, ). Se mouiller régulièrement, avec un brumiateur par exemple. Limiter l utiliation d appareil électrique qui contituent de ource de chaleur. S équiper i poible de ventilateur et/ou d un climatieur mobile pour reter 3 heure par jour dan une pièce rafraîchie. Eviter qu il orte aux heure le plu chaude. 23

24 Lorque votre quotidien à domicile devient trop difficile, le équipe ORPEA ont à votre ervice et peuvent vou propoer de olution de prie en charge peronnaliée et adaptée à vo beoin : Accueil de jour Court éjour ou éjour «découverte» Long éjour en réidence retraite médicaliée Unité pécialiée dan l accompagnement de peronne atteinte de la maladie d Alzheimer ou trouble apparenté Bilan d évaluation en clinique gériatrique Le réidence retraite ORPEA : De lieux de vie alliant confort hôtelier, convivialité et oin de qualité l aurance d équipe oignante profeionnelle et pécialement attentive à ce réident ; un environnement de vie adapté, ergonomique et confortable ; de activité ocioculturelle et phychothérapeutique chaque jour. Vou avez beoin de coneil, d une aitance ou d une orientation pour vou accompagner dan votre démarche : et là pour vou guider et vou propoer la olution la mieux adaptée Une équipe de pécialite à votre écoute au ou par D101( ) Retrouvez toute le Réidence ORPEA ur :

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est Département Prévention des Risques Professionnels 2016 Catalogue formation Carat Nord-Et Département Prévention de Rique Profeionnel Éditorial En qualité de dirigeant, encadrant, alarié, membre d une intance repréentative du peronnel, vou ête le acteur

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo Santé antage v a e D utile ck + De pa rt 1 renfo *N t iveau Budge - Sur le pote onéreux (optique, dentaire, auxiliaire médicaux) - Sur tou le médicament - Aitance - Médecine douce - RDV Pharmaceutique

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

«Etre à l'écoute, respecter les contraintes, adapter nos produits pour vous apporter les meilleures solutions et des plus réactives»

«Etre à l'écoute, respecter les contraintes, adapter nos produits pour vous apporter les meilleures solutions et des plus réactives» plaquette ESPRIT 2 6/05/04 18:42 Page 1 ESPRIT, le reflet de notre force. «Etre à l'écoute, repecter le contrainte, adapter no produit pour vou apporter le meilleure olution et de plu réactive» Autant

Plus en détail

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES

MERCI DE COMPLÉTER CE DOCUMENT EN LETTRES MAJUSCULES RECUEIL DE VOS EXIGENCES ET DE VOS BESOINS En application de article du Code de aurance Code barre Le préent document et à remplir préalablement à la concluion d un contrat d'aurance vie ou de capitaliation

Plus en détail

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles.

Recensement des logements accessibles en «Loire et Sillon». 2014-2015. I. Le recensement de l offre de logements accessibles. Recenement de logement acceible en «Loire et Sillon». 2014-2015 Conformément à la Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité de droit et de chance, la participation et la citoyenneté de peronne handicapée,

Plus en détail

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013)

Rapport concernant le site www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commission «Proches Aidants» ( 1 er août 2013) Rapport concernant le ite www.a-proche-toi-jura.ch à l intention de la commiion «Proche Aidant» ( 1 er août 2013) Proche pychique Depui une année le ite «www.a-proche-toi-jura» et acceible ur la toile

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE ESSONNE TÉLÉASSISTANCE UNE CENTRALE D ÉCOUTE 24 heures sur 24 7 jours sur 7 www.essonne.fr Édito Partenaire de la vie quotidienne des Essonniens, le Conseil général a mis en place un dispositif de téléassistance

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ dépendance ] PARTICULIERS erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ serenassur rente ] Pourquoi souscrire un contrat de

Plus en détail

Métiers à domicil e. Mode d e mploi

Métiers à domicil e. Mode d e mploi Métiers à domicil e Mode d e mploi MÉTIERS À DOMICILE : DE NOMBREUSES OPPORTUNITÉS PROFESSIONNELLES Vous êtes jeune? Vous êtes à la recherche d un emploi? Vous avez des compétences pour entretenir une

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée

é to ntes! de nos Les bioscience au ssibles Musée Armand-Frappier www.musee-afrappier.qc.ca Merci aux partenaires du Musée Le biocience au de no Levequephoto.com coeur... vie ible e c c a, e t n a n n é to nte! et paionna if t a c u d é e m m Progra 1 1 0 2 0 1 0 2 Muée Armand-Frappier Merci aux partenaire 531, boul. de Prairie,

Plus en détail

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite COMPRENDRE LES AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES service gratuit

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

La pâtisserie bio. La pâtisserie bio. La pâtisserie bio. Par Eric Verger. La pâtisserie bio. La pâtisserie bio

La pâtisserie bio. La pâtisserie bio. La pâtisserie bio. Par Eric Verger. La pâtisserie bio. La pâtisserie bio La pâtierie bio La pâtierie bio La pâtierie bio La pâtierie bio Par Eric Verger La pâtierie bio PARFUMS GOURMANDS - 60 chemin du Halage - 93320 Le-Pavillon-ou-Boi - www.parfum-gourmand.fr - Tél. 01.48.47.49.23

Plus en détail

De meilleures garanties pour les pensions alimentaires

De meilleures garanties pour les pensions alimentaires vous guider De meilleures garanties pour les pensions alimentaires n Familles monoparentales www.msa.fr Qu est-ce que l ASF? Tout comprendre sur l Allocation de soutien familial (ASF) et les Garanties

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Sans formalités médicales

Sans formalités médicales Sans formalités médicales Tout prévoir aujourd hui pour vivre sereinement demain SwissLife Obsèques Les obsèques restent un sujet tabou et pourtant nous serons tous concernés un jour. Avec une dépense

Plus en détail

ANNEXE n 3-8-2. Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé

ANNEXE n 3-8-2. Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé ANNEXE n 3-8-2 Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé CONTRAT TYPE D ACCUEIL DE PERSONNES AGEES OU ADULTES HANDICAPEES PREAMBULE L'accueil à titre onéreux,

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude réalisée par Préambule L analyse de la littérature et des

Plus en détail

10 règles pour tracer le parcours du patient

10 règles pour tracer le parcours du patient 10 règle pour tracer le parcour dan un réeau de anté Bernard Giuiano, Pierre Guiraud, Hervé Meur 1 L'apport le plu pécifique de l'innovation que contitue un réeau de anté et dan on organiation. La tâche

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Résidence Liévin Petitprez Morbecque

Résidence Liévin Petitprez Morbecque ANNEXE 2 État des lieux Le présent état des lieux est établi contradictoirement entre les parties qui le reconnaissent exact, fait partie intégrante du contrat de séjour dont il ne peut être dissocié.

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

erenassur L assurance d une autonomie financière préservée L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur L assurance d une autonomie financière préservée L assurance n est plus ce qu elle était. [ prévoyance ] PARTICULIERS erenassur L assurance d une autonomie financière préservée L assurance n est plus ce qu elle était. [ serenassur ] Serenassur, l assurance d une autonomie financière préservée

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991.

Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-service) du 30 septembre 1991. Convention collective nationale du bricolage (Vente au détail en libre-ervice) du 30 eptembre 1991. Objet et champ d'application profeionnel et territorial Article 1er La préente convention réglera le

Plus en détail

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits Nathalie DEGELDER Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs et coordinatrice du Service Régional d Information et de Soutien aux Tuteurs Familiaux vous présente le Thème Protéger un membre de sa

Plus en détail

EHPAD CONTRAT DE SEJOUR CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260

EHPAD CONTRAT DE SEJOUR CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260 EHPAD (EtablissEmEnt d hébergement de personnes âgées dépendantes) CHAMPAGNE EN VALROMEY 01260 CONTRAT DE SEJOUR Tel : 04 79 87 61 41 Fax : 04 79 87 50 41 e-mail : mdrcostaz@wanadoo.fr site internet :

Plus en détail

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne

Le Devenir Professionnel des Docteurs de l Université de Bourgogne Le Devenir Profeionnel de Docteur de l Univerité de Bourgogne Thèe outenue en 1995, 1996 et 1997 Stéphane Louvet Obervatoire de l Etudiant Cathy Perret Centre Aocié du Céreq / Irédu- Sommaire 1. Préentation

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE L ACCUEIL DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL Dès sa naissance, l enfant réagit à son environnement. Pour se développer harmonieusement, il a besoin d une relation

Plus en détail

Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters

Ecole du Louvre Réorganisation du deuxième cycle sur le modèle des masters Ecole du Louvre Réorganiation du deuxième cycle ur le modèle de mater maquette Première année, dite «M1» Premier emetre L eneignement e compoe : de cour magitraux conacré aux matière fondamentale de la

Plus en détail

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée.

L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. EHPAD SAINT MENS INTRODUCTION : L EHPAD Bellevue est un lieu où va se dérouler une partie de l existence de la personne âgée. Ce temps de vie est souvent de plusieurs mois voire plusieurs années. Nous

Plus en détail

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS

CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS CONSEILS AUX AIDANTS : ADOPTER LA BONNE ATTITUDE et PRESERVEZ VOUS 1. Bien communiquer avec la personne atteinte de la maladie d Alzheimer Même si la personne malade semble se désintéresser de son entourage,

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

2 Guide des formations 2014

2 Guide des formations 2014 ommaire Éditorial 3 préparation et accè aux métier de bibliothèque 1 Le formation préparatoire aux métier 4 Le titre d auxiliaire de bibliothèque 4 Le Diplôme d univerité Aitant de bibliothèque et de documentation

Plus en détail

APP SUMMARY. ShareTime

APP SUMMARY. ShareTime Synape Team, Sénégal APP SUMMARY ShareTime ü Vivre enemble, ce n'et pa donné d'emblée : cela 'apprend. Beaucoup de collectif démarrent an grande expérience de la vie de groupe : dan le phae de démarrage

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Qu est-ce que l APA? L APA est une aide personnalisée gérée par le Conseil général. C est une prestation en nature et non un complément

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident)

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident) Page 1/7 I - CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT La Maison de Retraite est un établissement de statut public, elle est administrée par un Conseil d Administration et par un Directeur nommé par le Ministère.

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale

Centre Communal d Action Sociale Centre Communal d Action Sociale Cadre réservé à l Administration Nom Prénom : Reçu le : A.R. le : DEMANDE D ADMISSION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES PRÉCISER L ÉTABLISSEMENT SOUHAITÉ

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole

bac Après le Calendrier des inscriptions Le schéma des études supérieures Les services d aide aux bacheliers Les Etudes supérieures en Métropole Sommaire Ce guide mentionne le formation directement acceible aprè le bac en Nouvelle-Calédonie et en Métropole. Vou y trouverez de information pratique ur le condition d admiion dan le établiement d eneignement

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET FICHE DE PAIE : COMMENT EST RÉPARTI VOTRE SALAIRE? Votre première fiche de paie va sans doute vous surprendre. Car après la première ligne où figure votre salaire brut,

Plus en détail

Je ne comprends rien aux différents types de garde!

Je ne comprends rien aux différents types de garde! 1 Je ne comprends rien aux différents types de garde! Au secours! Auxiliaire parentale, assistante maternelle, au pair, baby-sitter, nounou, halte-garderie, crèche, garde partagée, gouvernante, nourrice

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité Transmission, avancez en toute sécurité! Capital garanti à vie * Allianz Continuité Assurez-vous de transmettre de manière certaine* le capital de votre choix à ceux que vous aimez. * Sous réserve que

Plus en détail

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON 2012 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES EN VUE D UNE ADMISSION 6,rue du Pont de Gué 56430 MAURON administration-ehpadmauron@orange-business.fr Tel : 02 97 22 63 86 Fax :02 30 19 00 98

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge

Livret blanc. Bien vivre chez soi quel que soit son âge VILLE D'EQUEURDREVILLE-HAINNEVILLE Livret blanc Bien vivre chez soi quel que soit son âge GUIDE PRATIQUE POUR UN LOGEMENT FONCTIONNEL MALGRÉ LA DÉPENDANCE ( L AUTONOMIE À DOMICILE Le Conseil des séniors,

Plus en détail

ÉPREUVE E2 Analyse de situation(s) professionnelle(s) SUJET

ÉPREUVE E2 Analyse de situation(s) professionnelle(s) SUJET Baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne Options «À domicile» et «En structure» ÉPREUVE E2 Analyse de situation(s) professionnelle(s) SUJET i Consignes aux candidats Le

Plus en détail

La prise en charge des personnes âgées

La prise en charge des personnes âgées La prise en charge des personnes âgées Le projet ADMR L ADMR met en place et gère des services de maintien à domicile afin de répondre aux besoins de la population locale : personnes seules, familles,

Plus en détail

16 e GS1 Forum Suisse de Logistique

16 e GS1 Forum Suisse de Logistique Mercredi 9 novembre 2016 Forum Rolex, Ecole Polytechnique Fédérale Lauanne 16 e GS1 Forum Suie de Logitique Supply Chain 4.0 Call for Preentation (Recherchon orateur pour préentation) Co-organiateur Partenaire

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous.

Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Dépendance Une assurance Dépendance pour eux, pour moi, pour nous. Entour Age Votre assurance en cas de dépendance - pour vous, bénéficiez d une rente mensuelle et de services d assistance adaptés à vos

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Projet de réforme du Code de l entrée, du séjour des étrangers et du droit d asile Version du 18 décembre 2005

Projet de réforme du Code de l entrée, du séjour des étrangers et du droit d asile Version du 18 décembre 2005 O BSERVATOIRE DU DROIT A LA SANTE DES ETRANGERS C/o Sida Info Service, 190 Bd de Charonne, 75020 PARIS http ://www.odse.eu.org et e-mail : odse@lalune.org Projet de réforme du Code de l entrée, du séjour

Plus en détail

et maladies apparentées

et maladies apparentées et maladies apparentées 02/03 Sommaire Préface Préface du médecin directeur. 03 Informations sur la maladie. 04 Objectifs de l esa.. 05 L équipe médicale, ses compétences... 06 La charte Alzheimer 08 témoignage

Plus en détail

Ville de La Celle Saint-Cloud

Ville de La Celle Saint-Cloud Ville de La Celle Saint-Cloud Règlement des restaurants scolaires et des activités périscolaires 1 La ville de La Celle Saint-Cloud met en place la restauration scolaire et des accueils périscolaires pour

Plus en détail

CHARTE DES CMS. www.avasad.ch

CHARTE DES CMS. www.avasad.ch CHARTE DES CMS www.avasad.ch ÉDITORIAL Vous avez entre les mains la nouvelle charte des Centres médico-sociaux (CMS). Ce document de référence, validé par le Conseil d Etat le 13 avril 2011, fonde la relation

Plus en détail

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux?

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux? Dossier Pension Libre Complémentaire Association d assurances mutuelles Un regard prévoyant sur votre avenir Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des

Plus en détail

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES Règlement intérieur de la restauration scolaire et des activités péri et extra scolaires de la ville de Gardanne -=-=-=-=-=- ARTICLE 1 OBJET DU REGLEMENT Le présent règlement a pour objet de préciser les

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat APYDOM Service d aide à domicile aux personnes âgées ou handicapées 7jours/7 Agence : 4, rue de cerçay 94440 Villecresnes Directrice : Nadine Tourlourat La société Créée en septembre 2007, APYDOM est une

Plus en détail

Au quotidien, votre mutuelle vous aide, vous accompagne et vous conseille.

Au quotidien, votre mutuelle vous aide, vous accompagne et vous conseille. 200 ml 180 150 120 90 60 30 Au quotidien, votre mutuelle vous aide, vous accompagne et vous conseille. Hospitalisation soudaine, immobilisation au domicile, naissance Parce que l on se trouve vite désemparé

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

débattre, comprendre, agir

débattre, comprendre, agir la dépendance : débattre, comprendre, agir Février 2011 MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE débat national sur la dépendance Pourquoi un débat sur la dépendance? Vivre plus longtemps :

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE U n projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

Service. d aide à la vie quotidienne. Pour mieux vivre dans notre Ville! Un patrimoine à vivre. Ville de

Service. d aide à la vie quotidienne. Pour mieux vivre dans notre Ville! Un patrimoine à vivre. Ville de Service d aide à la vie quotidienne Pour mieux vivre dans notre Ville! Ville de Un patrimoine à vivre Edito Vous accompagner au quotidien! Avec le Centre Communal d Action Sociale, nous avons souhaité

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

«Après 60 ans il faut penser à l avenir»

«Après 60 ans il faut penser à l avenir» - DOSSIER DE PRESSE - 1 er octobre 2015 «Après 60 ans il faut penser à l avenir» Campagne d information à destination des personnes âgées en perte d autonomie et des aidants de Reims et de sa métropole

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD

LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD C E N T R E C O M M U N A L A C T I O N S O C I A L E LIVRET D ACCUEIL EN EHPAD RÉSIDENCE L épine Laval à vos côtés au fil de la vie 1 SOMMAIRE AVANT-PROPOS LA RéSIDENCE L EPINE L environnement 4 Les locaux

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

Les colos, bien plus que s! des Vacance

Les colos, bien plus que s! des Vacance , o l o c Le plu que bien cance! a V de 4 partir bonne raion de en Colo! L exigence du réeau De équipe formée et ayant le qualification néceaire (Bafa, Bafd, urveillant de baignade etc.) Un temp de préparation

Plus en détail

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE -------------

MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 1 1 / 7 FICHE MONTI Garantie jeune Fiche MONTI Garantie Jeune 2 MODALITES NATIONALES DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS DANS PARCOURS 3 ------------ GARANTIE JEUNE ------------- 3 Définit et Acte profenel

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Résidence. Les Charmilles. Logement-Foyer. Le logement-foyer 63

Résidence. Les Charmilles. Logement-Foyer. Le logement-foyer 63 Résidence Les Charmilles Logement-Foyer Le logement-foyer 63 Lorsque la nécessité de quitter son domicile en raison de l âge se fait sentir, plusieurs solutions d hébergement existent. Les principaux critères

Plus en détail

BETHONCOURT 2015 Validée en Commission le 23/04/2015 Validée en CT le 10/04/2015 CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT

BETHONCOURT 2015 Validée en Commission le 23/04/2015 Validée en CT le 10/04/2015 CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT CHARTE DES ATSEM DE LA COMMUNE DE BETHONCOURT 1 Pourquoi une Charte? Les Agents Territoriaux Spécialisés des Ecoles Maternelles sont chargés de missions précises qui sont rappelées dans la présente charte

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE Ste BERNADETTE 10, rue du 8 mai 85450 CHAMPAGNE LES MARAIS

MAISON DE RETRAITE Ste BERNADETTE 10, rue du 8 mai 85450 CHAMPAGNE LES MARAIS Un soutien aux aidants familiaux Une aide pour le maintien à domicile Une transition avant une entrée en établissement L accueil de jour est une solution adaptée et réactive pour une prise en charge occasionnelle,

Plus en détail