Attrait du pays pour les investisseurs privés...22

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Attrait du pays pour les investisseurs privés...22"

Transcription

1 Sommaire Synthèse Information pratique Remerciements Avant-propos Le Japon, présentation générale Attrait du pays pour les investisseurs privés Un marché doté d atouts économiques et sociaux considérables Les principales réformes en vigueur ou à venir Les tendances de consommation Monter un commerce Prendre conseil localement Prévoir un investissement à long terme Activités nécessitant une démarche spécifique

2 Les cafés-restaurants Présentation du marché de la restauration Les spécificités du marché de la restauration au Japon Les grandes tendances de consommation La restauration française au Japon Les ingrédients de la réussite : les prix et la clientèle Licence pour l ouverture d un café ou d un restaurant La boulangerie-pâtisserie Présentation générale Estimation du coût de l ouverture d une boulangerie-pâtisserie Les boutiques L ouverture d un réseau de boutiques Les grands magasins Les écoles de langues Présentation du marché Ouvrir une école de langues Quelle forme juridique ou quelle forme d implantation choisir? L entreprise individuelle Répartir les risques : la création d une société La réforme du droit des sociétés de mai La société anonyme (Kabushiki Kaisha) Les sociétés d apports (Mochibun Kaisha) Caractéristiques de l entreprise individuelle et des sociétés (personnes morales) Les procédures d enregistrement L entreprise individuelle (gérant particulier, sans personnalité juridique) Les frais liés à l enregistrement Dossiers à déposer relatifs aux assurances sociales

3 L aspect immobilier Les spécificités du marché de l immobilier japonais Location d un local Exemples de loyers pour un local commercial Travailler et recruter du personnel Travailler en tant qu étranger ou employerdes étrangers Les principaux statuts de résidence Le visa de Investor/Business Manager Le visa de Spouse/Child of Japanese National Documents à produire Sortie du territoire et renouvellement du visa La carte de résident étranger (Alien Registration Certificate) Obligations des employeurs Contrat de travail et règlement Intérieur Principales conditions de travail prévues par la loi Paiement du salaire Recrutement du personnel Les différentes formes d emploi Les moyens de recruter au Japon Spécificités sectorielles liées au recrutement Les coûts salariaux Les salaires Les charges sociales et patronales Les assurances sociales et les Français au Japon Banques et assurances Ouverture d un compte Financement de projet : créer sa sociétéen apportant la totalité du capital

4 Les aides japonaises au financement des PME Les aides des mairies et de la préfecture de Tokyo Les aides des organismes publics Les banques privées Les moyens et modes de paiement Réglementation des changes Les différents moyens de paiement des importations au Japon Les principaux organismes de renseignements de notoriété Les principaux modes de paiement domestiques Les principales assurances professionnelles Fiscalité et comptabilité Activité commerciale d une entité dotée d une personnalité juridique : les impôts sur les sociétés L impôt sur les bénéfices des sociétés La taxe locale sur les entreprises Activités commerciales sans personnalité juridique Comparaison indicative du seuil minimum d imposition sur le revenu en La réforme fiscale applicable à partir de Imposition des personnes physiques Salaires perçus au Japon par un non-résident Les principales déductions Paiement de l impôt sur le revenu La taxe sur la consommation Faire connaître et faire fonctionner son activité Faire connaître son commerce Les différentes formes de promotion et leurs tarifs De la bonne pratique des relations d affaires au Japon S approvisionner au Japon L approvisionnement en produits alimentaires Importer soi-même des produits Les principaux produits faisant l objet d obstaclesà l importation Exemples indicatifs de tarifs douaniers en Répertoire des adresses et sites Internet utiles

5 Le Japon, présentation générale Attrait du pays pour les investisseurs privés Un marché doté d atouts économiques et sociaux considérables Le Japon est la deuxième puissance économique mondiale. Le PIB japonais (3 915 milliards d euros en 2004) représente trois fois celui de la France et la moitié de celui des Etats-Unis. Honshu ( km 2 ), île centrale et principale, couvre 61% de la superficie totale et abrite plus de 80% des habitants (101,3 millions dont 18,7% se concentrent dans les métropoles de Tokyo-Yokohama, Osaka-Kobe-Kyoto et Nagoya) Les 128 millions de Japonais sont autant de consommateurs au fort pouvoir d achat Le PIB par habitant au Japon ( USD, soit euros) est le deuxième plus élevé parmi les pays de l OCDE, après les Etats-Unis ( USD, soit euros) et devant la France ( USD, soit euros). La société japonaise fait aujourd hui face à une partie des phénomènes propres aux grands pays industrialisés, avec notamment le vieillissement de la population, la dépréciation de certaines valeurs liées au travail, et une aspiration aux loisirs et au bien-être beaucoup plus marquée chez les jeunes générations. Néanmoins, le vieillissement de la population semble avoir un effet favorable sur la consommation des ménages, les personnes âgées n hésitant pas à puiser dans leur importante épargne (estimée à milliards d euros). 22 Une présence française importante Le marché japonais, réputé pour son exigence et référence en matière de consommation, est le second débouché des entreprises françaises (5,4 milliards d euros d exportations en 2005) en Asie. La France est également le deuxième investisseur étranger en stock d IDE au Japon depuis 2002 (11% en 2005), derrière les Etats-Unis (43% en 2005). La présence économique française est concentrée à près de 76% dans la métropole de Tokyo. On compte à ce jour plus de 420 entreprises françaises dans l Archipel, sans compter les sociétés crées localement par des ressortissants français. L importance économique du marché japonais se traduit par une augmentation constante des entrées et séjours des étrangers sur le territoire. Près de 7 millions d entrants au Japon ont été enregistrés en 2004, originaires principalement d Asie (68%), d Amérique du Nord (14%), et d Europe (12%). La communauté française du Japon est l une des plus dynamiques d Asie.

6 Le Japon, présentation générale Elle figure en bonne place parmi les communautés étrangères implantées de l Archipel, et est la seconde plus importante des pays de l Union européenne, avec près de résidents français. La capitale japonaise, troisième plus grande ville du monde La ville de Tokyo, qui couvre une superficie de plus de 600 km 2, est constituée de 23 arrondissements. L agglomération de Tokyo compte plus de 12 millions d habitants, ce qui en fait la troisième plus grande ville du monde. Les résidents étrangers constituent 3 % de sa population, le nombre de Français (4 800 résidents) enregistrant la deuxième plus importante hausse (+11%) après l Inde (+19%) en La ville se caractérise également par la densité extrême de sa population, qui atteint habitants/km 2. Ce manque d espace a profondément marqué les conditions de vie, les comportements et les modes de consommation, l un des soucis principaux étant l optimisation de l utilisation de l espace. Ce n est donc pas par un pur effet de spéculation que Tokyo compte les terrains les plus chers du monde, d autant que la ville attire toujours plus d habitants au détriment du reste du territoire. Si Tokyo demeure l une des villes où la vie est la plus chère au monde, les niveaux de revenu de ses habitants et leur pouvoir d achat sont en proportion. La ville concentre par ailleurs les institutions publiques, les administrations centrales, les principales banques, ainsi que les sièges sociaux de la plupart des grandes entreprises japonaises. La bourse de Tokyo est enfin la deuxième place financière du monde, après celle de New York. Un espace urbain en évolution constante Tokyo a vu son paysage changer de manière notable depuis 2001, avec le développement d importants projets urbains, qui va se poursuivre dans les prochaines années. On a ainsi vu émerger de grands ensembles associant logements bureaux, magasins, restaurants et centres de loisirs dans les quartiers d Omotesando («Omotesando Hills»), Roppongi («Roppongi Hills»), Ebisu («Ebisu Garden Place») et Akasaka («Mid-town project»), mais aussi dans les quartiers d affaires de Marunouchi, d Otemachi, de Shiodome et de Yurakucho. Ces projets, visant en général une clientèle chic dotée d un fort pouvoir d achat et bénéficiant d une fréquentation élevée, constituent des emplacements de choix pour les marques étrangères et ont notamment favorisé l arrivée de grandes chaînes hôtelières étrangères (Mandarin Oriental Hotel, Conrad, The Peninsula Tokyo et Ritz Carlton). Les emplacements dans ces complexes-mêmes sont, du fait des loyers souvent très élevés, difficilement accessibles aux entrepreneurs individuels. 23

7 Le Japon, présentation générale Ces grands projets ont néanmoins contribué à redynamiser les quartiers les accueillant en y drainant une clientèle nouvelle, et en font des quartiers de choix pour l ouverture d un commerce. Par ailleurs, la ville de Tokyo, qui avait déjà accueilli les Jeux Olympiques en 1964, a confirmé sa candidature pour les Jeux de Principales caractéristiques de l économie de la ville de Tokyo Tokyo compte près de entités, réparties entre entreprises et entreprises individuelles. La population active locale est de 7,75 millions de personnes, avec un revenu annuel moyen par habitant de 4,2 millions de yens ( euros), soit une fois et demie la moyenne nationale (2,8 millions de yens, soit euros). L économie locale relève essentiellement du secteur tertiaire (à 85%). Les grandes composantes du commerce sont le commerce de détail (26%), l hôtellerie-restauration (15%) et l industrie manufacturière (10%). Une des caractéristiques de l économie tokyoïte tient par ailleurs à la forte présence, aux côtés des grands sièges sociaux, de petites entreprises de 1 à 4 salariés qui emploient près de 11% de la population active locale. Un marché accessible mais exigeant Les contraintes juridiques et administratives propres à la création d un commerce ne sont pas problématiques, et la principale difficulté sur ce plan tient simplement au fait que toutes les démarches se font en japonais. Aussi, et même s il est tout à fait possible de réussir seul au Japon, l appui d un partenaire local peut constituer un avantage déterminant. Cela peut également constituer une aide précieuse au moment de l étude de marché préliminaire, et de l adaptation de l offre au contexte local. L appétit de nouveauté et l enthousiasme des consommateurs ne doivent, par ailleurs, pas faire perdre de vue les coûts élevés liés au démarrage d une activité au Japon (notamment sur le plan immobilier), qui doivent également faire l objet d une étude complète au préalable. La spécificité des habitudes de consommation des clients japonais peut parfois être déroutante. Les consommateurs japonais, dont les habitudes de consommation ont connu de profondes mutations depuis vingt ans, recherchent aujourd hui des produits et des services dont le concept leur corresponde en tant qu individu. Cette tendance à la personnalisation, déjà bien ancrée dans la mode vestimentaire, gagne désormais la restauration et l hôtellerie, qui proposent des ambiances et des espaces plus intimistes et originaux à leurs clients. 24

8 Le Japon, présentation générale La compétition s intensifie par ailleurs entre les grands magasins et les boutiques de «style de vie» au succès grandissant, chacun proposant une sélection extrêmement pointue. L une des clés du succès au Japon est donc, outre les impératifs de qualité et de service irréprochables propres à ce marché, de bien saisir les attentes de la clientèle ciblée. Les principales réformes en vigueur ou à venir De nombreuses mesures visant à restructurer l économie japonaise, mais aussi à établir un environnement des affaires favorable aux investissements étrangers, ont été initiées par les gouvernements successifs depuis Dernière en date, la réforme du droit des sociétés, entrée en vigueur en mai 2006, a ainsi grandement simplifié la création et la gestion des entreprises, en introduisant notamment de nouvelles formes juridiques. De nombreux efforts ont par ailleurs été faits ces dernières années pour permettre un accès plus simple aux informations réglementaires et administratives en anglais, même si la connaissance du japonais demeure toujours souhaitable pour de nombreuses procédures tout comme pour la vie quotidienne. De manière générale, les investissements étrangers sont très bien accueillis au Japon, et il n existe aucune restriction réglementaire visant spécifiquement les entrepreneurs étrangers désirant ouvrir un commerce. Réforme du droit des sociétés La réforme du droit des sociétés est entrée en vigueur depuis le 1 er mai La nouvelle Loi sur les sociétés (Company Law) modifie de manière notable les structures juridiques existantes et en introduit de nouvelles, dans l objectif de simplifier la création et la gestion des entreprises. Ces dernières sont détaillées plus avant dans le chapitre Quelle forme juridique... choisir? Réforme fiscale A l occasion du vote de la Loi sur la réforme fiscale en mars 2006, le Parlement a adopté plusieurs modifications importantes de la législation fiscale applicable au Japon. Les principales modifications relatives à la fiscalité des personnes physiques, qui entreront en vigueur le 1 er janvier 2007, sont les suivantes : - révision de la définition des résidents non-permanents - suppression des réductions d impôts nationaux et locaux respectivement de 10% et 7,5% pour l année réforme du barème de l impôt national sur le revenu (passage de 4 tranches de 10 à 37% à 6 tranches, de 5% à 40%) - unification à 10% du taux de l impôt local sur le revenu 25

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION»

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» Comment faire venir des enseignes nationales en préservant la diversité commerciale et artisanale? Participent

Plus en détail

DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168

DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168 DUBLIN Dublin est la capitale de la République d'irlande et le principal centre d'affaires, commercial, financier, administratif et social du pays. On dénombrait en 1996 un peu plus de 480 000 habitants

Plus en détail

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27 Sommaire Préface.......................................................................... 5 Remerciements.............................................................. 7 Comprendre Macao 13 Repères essentiels........................................................

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

APRÈS ART. 5 N I-5 ASSEMBLÉE NATIONALE 6 octobre 2015 PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT

APRÈS ART. 5 N I-5 ASSEMBLÉE NATIONALE 6 octobre 2015 PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 6 octobre 2015 PLF POUR 2016 - (N 3096) Commission Gouvernement Rejeté AMENDEMENT N o I-5 présenté par M. Frédéric Lefebvre, M. Darmanin, M. Dhuicq, M. Berrios, M. Christ, M. Ginesy,

Plus en détail

Sommaire. Londres, attrait d'une implantation...21. Remerciements...5. Synthèse...7. Informations pratiques...11

Sommaire. Londres, attrait d'une implantation...21. Remerciements...5. Synthèse...7. Informations pratiques...11 Sommaire Remerciements...5 Synthèse...7 Informations pratiques...11 Londres, attrait d'une implantation...21 Quelques données économiques sur le Royaume-Uni... 23 La capitale, Londres......24 L'économie

Plus en détail

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA

Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Choix concurrentiels 2008 Comparaison des coûts d implantation des entreprises à l échelon international KPMG SA Sommaire 1. A propos de l étude Choix concurrentiels 2008 2. Comparaison entre pays 3. Résultats

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

51 Idées pour créer son autoentreprise

51 Idées pour créer son autoentreprise Écrit et réalisé par Mikhaël Vicarini 51 Idées pour créer son autoentreprise Première impression : Janvier 2011 Dernière édition le : 5 avril 2011 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre

Plus en détail

Sommaire. La Nouvelle-Zélande, contexte général... 15. Les principaux pôles urbains... 41. Information pratique...5 Synthèse...7

Sommaire. La Nouvelle-Zélande, contexte général... 15. Les principaux pôles urbains... 41. Information pratique...5 Synthèse...7 Sommaire Information pratique...................................................................................5 Synthèse........................................................................................................7

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 :

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 : LE TRÉSORIER D ENTREPRISE EN 2011 2 AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du

Plus en détail

leurs clients à franchir le pas : on a ainsi vu des P.M.E. françaises débourser jusqu à 250 000F (3 811 euros) pour créer une limited company à

leurs clients à franchir le pas : on a ainsi vu des P.M.E. françaises débourser jusqu à 250 000F (3 811 euros) pour créer une limited company à Avant-Propos Que vous comptiez vous établir sur le sol britannique sans avoir établi de contact au préalable avec des partenaires ou des clients anglais, ou que vous souhaitiez renforcer les liens commerciaux

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors De réels atouts Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10 Investir dans les résidences seniors LES GARANTIES DE L INVESTISSEMENT Un marché avec des perspectives

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK Pour publication immédiate : 6 janvier 2014 LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK L État passe

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Mise à jour : Novembre 2015 Japon Secteurs à haut potentiel Recommandations Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Contacts: tokyo@brussels-japan.or.jp tokyo@brusselsinvestexport.com 00 81 3 3556

Plus en détail

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23 Cas N 1 Sujet : Pierre Fiduciaire 1 2 3 Composants Amortissements Subvention p.18 Acomptes sur dividendes p.19 Participation et le plan d épargne p.19 Corrigé 1 Composants Amortissements Subvention p.23

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

CREATION DE SOCIETE ANGLAISE

CREATION DE SOCIETE ANGLAISE CREATION DE SOCIETE ANGLAISE 2 Création de sociétés anglaises Ce document est principalement destiné à tous les futurs créateurs de sociétés en Angleterre. Il vous donnera les premiers éléments utiles

Plus en détail

CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010. Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison

CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010. Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison CHALLENGE DES MAISONS INNOVANTES 2011 BERLIN DECEMBRE 2010 Un palmarès 2011 vertueux : l humain et l environnement au cœur de la maison COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 Décembre 2010 Contact presse : RPCA ThompsonCorp

Plus en détail

PREEMPTION COMMERCIALE

PREEMPTION COMMERCIALE PREEMPTION COMMERCIALE CONSTAT : Le droit de préemption urbain permet à une collectivité territoriale de se substituer à l acquéreur lors de la vente de biens. Seuls, les biens immobiliers sont visés.

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée?

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour sécuriser votre Patrimoine Sécuriser votre Patrimoine

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Communiqué dé préssé

Communiqué dé préssé Communiqué dé préssé Business France est l agence nationale au service de l internationalisation de l économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations,

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Innovation Industrie. Santé. Culture. Développement durable. Energie FRANCE. Agriculture. Haute technologie. Santé. Investissements Education

Innovation Industrie. Santé. Culture. Développement durable. Energie FRANCE. Agriculture. Haute technologie. Santé. Investissements Education DOCUMENT D INFORMATION SUR L ATTRACTIVITÉ COMMERCIALE ET ÉCONOMIQUE DE LA FRANCE 2015 Innovation Industrie Santé Développement durable Culture FRANCE Energie Haute technologie Santé Agriculture Investissements

Plus en détail

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont.

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. GESTION Ce cas a été rédigé par l ESC Lille. Consignes Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. La pondération des différentes questions est la suivante : Question n 1 : 3 points Question

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18 Sommaire Synthèse........................................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger

Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger Note Synthétique Relative à La Stratégie de mobilisation en faveur de la Communauté Marocaine Résidant à l Etranger Source : http://www.marocainsdumonde.gov.ma/index.php?option=com_content&task=view&id=52&ite

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention :

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1002191L PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre la France et la Suisse en vue d éviter

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste

Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste Février 2013 Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste Synthèse de la consultation publique du 10 décembre 2012 au 14 janvier

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît

Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît Qu il soit sous la forme de chèque, de carte, valable dans une seule enseigne ou utilisable dans de nombreux commerces, chacun d entre nous connaît le titre-cadeau pour l avoir utilisé, ou, en avoir acheté

Plus en détail

Sauf mention explicite, le terme d entreprise désigne dès lors dans cet ouvrage des unités légales et des entreprises profilées.

Sauf mention explicite, le terme d entreprise désigne dès lors dans cet ouvrage des unités légales et des entreprises profilées. Vue d ensemble Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart des fiches thématiques sont, sauf mention contraire, définis sur

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

2013-685 DC - Reçu au greffe du Conseil constitutionnel le 27 décembre 2013

2013-685 DC - Reçu au greffe du Conseil constitutionnel le 27 décembre 2013 - Reçu au greffe du Conseil constitutionnel le 27 décembre 2013 Loi de finances pour 2014 Article 11 : Incitation à la reconstitution des titres de propriété des biens indivis I. Dans sa rédaction issue

Plus en détail

Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances

Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information Gouvernement du Québec Ministère des Finances 98-8 Le 22 décembre 1998 Sujet : Modalités d application de la réforme de la fiscalité des entreprises et autres mesures fiscales Le

Plus en détail

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe GEOGRAPHIE Thème 3 L Union européenne : dynamiques et développement des territoires (11-12 heures) Question 2 Les territoires ultramarins de l Union européenne et leur développement Cours 1 Le développement

Plus en détail

Conférence de presse 14 octobre 2015

Conférence de presse 14 octobre 2015 Avis «Perspectives économiques sectorielles à moyen et long terme dans une optique de durabilité» 2 e volet : Le commerce de détail Conférence de presse 14 octobre 2015 1 Avant propos Saisine propre du

Plus en détail

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet.

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet. Le PERP Le Plan d épargne retraite populaire (Perp) a pour objectif de permettre la mise en place d une épargne de long terme, par capitalisation en vue de la retraite. Ce dispositif, ouvert à tous, est

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec :

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec : GROUPE DE TRAVAIL Définition de l industrie L industrie bioalimentaire à Montréal L industrie bioalimentaire regroupe les secteurs d activités économiques suivants : L agriculture et activités de soutien

Plus en détail

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE DOSSIER DE PRESSE PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE SOMMAIRE I. Dispositifs en faveur de l investissement des ménages : Description des dispositifs o Le Prêt d Accès à la Propriété

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3 s a m e d i 2 3 j u i n 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3! Les activités financées

Plus en détail

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE

Japon. Secteurs à haut potentiel Recommandations. Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Japon Secteurs à haut potentiel Recommandations Attaché économique et commercial Yuko MIYAKE Contacts: tokyo@brussels-japan.or.jp tokyo@brusselsinvestexport.com 00 81 3 3556 24 31 Secteurs à haut potentiel

Plus en détail

Situé au cœur du Japon, Hyogo-Kobe s est développé en tant que centre de la région du Kansai avec Osaka, pour former le second bloc économique du

Situé au cœur du Japon, Hyogo-Kobe s est développé en tant que centre de la région du Kansai avec Osaka, pour former le second bloc économique du Situé au cœur du Japon, Hyogo-Kobe s est développé en tant que centre de la région du Kansai avec Osaka, pour former le second bloc économique du pays. Basé sur un grand port de commerce international

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

Assises de l entrepreneuriat Quelques actions concrètes décidées par le Gouvernement

Assises de l entrepreneuriat Quelques actions concrètes décidées par le Gouvernement Assises de l entrepreneuriat Quelques actions concrètes décidées par le Gouvernement Les actions concrètes issues des Assises de l entrepreneuriat vont notamment permettre, ainsi que le montrent les exemples

Plus en détail

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international -Loi n94-42 du 7 mars 1994, fixant le régime applicable à l exercice des activités

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

L'immobilier d'entreprise

L'immobilier d'entreprise DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE OMIQUE EN PARTENARIAT A R A T AVEC LA CCI C DE BÉTHUNE OCTOBRE 2008 NUMÉRO 2 L'immobilier d'entreprise La CCI et l AULAB ont réalisé une étude chiffrée du marché de l immobilier

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU SCHÉMA DE L AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DE L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL Dans le cadre de la consultation publique sur le Projet de schéma d aménagement et de développement

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Immobilier Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Les loueurs en meublés non professionnels Ce sont les personnes qui donnent en location des locaux comportant tous

Plus en détail

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage CHAPITRE La proximité des magasins Hard Discount : possible avantage concurrentiel 3.1. Le consommateur recherche toujours plus de proximité 90 3.2. L évolution des implantations des magasins Hard Discount

Plus en détail

Un concept «Triple-Gagnant» :

Un concept «Triple-Gagnant» : Un outil d optimisation sociale Un concept «Triple-Gagnant» : Un outil d optimisation sociale - Amélioration du pouvoir d achat Rends votre entreprise visible par plusieurs dizaines de milliers de «salariésconsommateurs»

Plus en détail

Henriade. résidence Seniors Jurançon (64)

Henriade. résidence Seniors Jurançon (64) Henriade résidence Seniors Jurançon (64) Jurançon, ville résidentielle cœur de l agglomération paloise A seulement 3 kilomètres du centre-ville de Pau, Jurançon associe cadre de vie d exception et dynamisme

Plus en détail

Franchise et Manosque

Franchise et Manosque DOSSIER DE PRESSE Franchise et Manosque Développer l'attractivité et le rayonnement du centre-ville figure parmi les priorités de la municipalité de MANOSQUE. Le commerce en est l'un des atouts principal.

Plus en détail

Collectif budgétaire n 4 : le Pays poursuit l assainissement de ses comptes

Collectif budgétaire n 4 : le Pays poursuit l assainissement de ses comptes Collectif budgétaire n 4 : le Pays poursuit l assainissement de ses comptes Le collectif budgétaire examiné en conseil des ministres devrait être le dernier de l année 2014. Il s inscrit dans la droite

Plus en détail

Communiqué de presse IMMOBILIER

Communiqué de presse IMMOBILIER Notre étude sur les attentes des Belges francophones en matière d immobilier montre que la maison et particulièrement à la campagne est le type d habitat recherché en premier lieu. On recherche plutôt

Plus en détail

Résumé du postulat. Réponse du Conseil communal

Résumé du postulat. Réponse du Conseil communal Rapport final du Conseil communal au sujet du postulat n o 136 de M. Vincent Jacquat (PLR), [au nom du groupe libéral-radical], et de 18 cosignataires demandant la réduction de 50% des tarifs actuellement

Plus en détail

RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES

RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES Des acteurs mobiles et sécurisés. La mobilité économique doit s étendre à tous les abus de position dominante, quelle que soit leur origine. RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES Le champ des

Plus en détail

Environnement économique politique et social 23. B. Chronologie : principales dates depuis l indépendance... 27

Environnement économique politique et social 23. B. Chronologie : principales dates depuis l indépendance... 27 Sommaire Remerciements...............................................................................3 Informations pratiques....................................................................5 Avant-propos..................................................................................7

Plus en détail

S implanter à l aéroport

S implanter à l aéroport S implanter à l aéroport 1 Sommaire I Conditions d occupation. 3 1- Domaine public.. 3 2- Investissements / travaux.. 4 3- Durée d autorisation 4 4- Conditions financières.. 5 II Exploitation du point

Plus en détail