Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite"

Transcription

1 Interventions sr des machines en imprimerie L tilisation de la vitesse rédite Plsiers tâches en imprimerie nécessitent des interventions avec des protecters overts, retirés o netralisés tot en ayant besoin de l énergie de la machine (ex. changement de plaqe, nettoyage des blanchets). De telles interventions doivent faire l objet de mesres de sécrité spécifiqes, c est porqoi elles sont réglementées par le Règlement sr la santé et la sécrité d travail (RSST). Les normes sr la sécrité des machines fornissent des indications qant ax moyens de procéder. Les normes spécifiqes ax machines d impression et de transformation d papier (normes de la série EN-1010, ANSI-B6 et ISO-12643) prescrivent des valers de vitesse maximale à respecter en cas d intervention en zone dangerese avec des protecters overts. Celles-ci varient entre 0, et 20 mètres/minte. Cette fiche présente n tablea récapitlatif des vitesses prescrites par ces normes ainsi qe les conditions o les mesres de sécrité complémentaires qi doivent accompagner l tilisation de la vitesse rédite car elle ne pet être considérée isolément. La limitation de la vitesse combinée à d atres mesres de rédction des risqes est l n des moyens por sécriser l exéction des tâches en zones dangereses sos énergie. La valer de la vitesse rédite jgée sécritaire dépend de plsiers paramètres dont le type de machine, la tâche à réaliser ainsi qe les mesres de sécrité spplémentaires mises en place por l exécter. Por chacne des sitations traitées dans le tablea, les normes eropéennes (EN-1010), américaines (ANSI-B6) et internationales (ISO-12643) recommandent les mêmes valers de vitesse. Les mesres de sécrité spplémentaires associées à la vitesse rédite sont également similaires. Les informations sont basées sr les pls récentes versions des normes en date de jin Bien qe les normes pissent nos gider, ne analyse de risqe reste nécessaire avant de mettre en place ne méthode de travail qi tilise la vitesse rédite comme moyen de rédction des risqes. Il arrive en effet qe d atres moyens de protection soient nécessaires, ce qi est le cas lorsqe l analyse de risqe démontre q il y a n risqe résidel non négligeable. Le tablea Valer de vitesse rédite por des interventions sr des machines en imprimerie présente, por diverses tâches exéctées sr différentes machines tilisées en imprimerie, les zones dangereses ainsi qe les conditions o mesres de sécrité associées ax valers de vitesse rédite. Lorsq acne indication relative à la vitesse rédite n est spécifiée por ne machine, ce sont les valers des vitesses sivantes qi s appliqent : vitesse maximale de 1 m/min o vitesse povant aller jsq à m/min si le dépassement de la vitesse de 1 m/min n engendre pas d agmentation significative d risqe et qe la vitesse de 1m/min rédit les capacités de la machine à remplir ses fonctions.

2 Machines Tâches Général Lorsq acne indication relative à la vitesse rédite n est spécifiée por ne machine, ce sont les prescriptions générales qi s appliqent. Tote intervention avec protecters overts, retirés o netralisés Serrage des cônes Déroler/Enroler Enroler/déroler le papier Transport semi-atomatiqe des bobines (sr rail) Presse à feille (saf sérigraphie) Tote intervention avec protecters overts, retirés o netralisés Réglage atomatiqe d format Presse rotative et machine de vernissage Intervention en marche arrière (angles rentrants non protégés) Réglage atomatiqe d format (ajstement des btées, taqage, mise en place des têtes d'aspiration) Pliese (presse rotative) Machine d impression de formlaires/encartese-piqese/assemblese/ Machine à relier par collage/machine à fabriqer les enveloppes et pochettes/ Machine à insérer les encarts Mise en train (ex. retirer des prodits défectex) Tote intervention avec protecters overts, retirés o netralisés Retorner de pile Descente de la pile Massicot droit Déplacement atomatiqe des btées arrières Ligne de prodction de livres à covertre rigide/machine à repincer Tote intervention avec protecters overts, retirés o netralisés Mesrer la distance entre le cylindre tramé et le cylindre imprimer Machine à fabriqer les enveloppes et les pochettes Détecter et éliminer les défats et les dysfonctionnements a moyen de lampes stroboscopiqes Machine de pelliclage Gafrese Réglage et nettoyage Mise en marche et arrêt d contre-rolea

3 Valers de vitesse rédite por des interventions sr des machines en imprimerie Zones de danger Vitesse MAX m/min Conditions de sécrité minimales reqises Réf. 1 A - E Zones dangereses accessibles Le dépassement de la vitesse de 1 m/min n engendre pas d agmentation significative d risqe. A - E La vitesse de 1m/min rédit les capacités de la machine à remplir ses fonctions. Zone entre les cônes de serrage et la bobine de matéria A - E Zone de chte de la bobine 2 A - E Zone entre le bras de levage o barillet et le bâti de la machine A - E Chemin de transport de la bobine 20 Une vitesse assi faible qe possible compte ten des contraintes techniqes de prodction. A - E La distance de freinage ne dépasse pas 200 mm. 1 Zones dangereses accessibles Le dépassement de la vitesse de 1 m/min n engendre pas d agmentation significative d risqe. La vitesse de 1 m/min rédit les capacités de la machine à remplir ses fonctions. Les angles rentrants non protégés des cylindres et des zones dangereses d système d acheminement des feilles sont inaccessibles. Zones dangereses accessibles 0, Il n existe pas de risqe d écrasement d tronc o de la tête. 1,2 tor maximm. Angles rentrants entre les cylindres blanchets 3 Dispositif d arrêt d rgence à proximité de l angle rentrant. Signal acostiqe distinct avertissant la mise en marche. Avertissers lminex roges sités à proximité des angles rentrants non visibles. Zones dangereses accessibles 0, Il n existe pas de risqe d écrasement d tronc o de la tête. Zones dangereses accessibles 8 Zones dangereses accessibles Zone entre le sol et le dispositif de préhension de la charge o la pile de papier assi faible qe possible Zone entre le bord antérier d presse-papier et la btée arrière 3 Zones dangereses accessibles 20 Angles rentrants d grope imprimant 6 Zones dangereses accessibles assi faible qe possible Après relâchement de la commande nécessitant ne action maintene, le movement dangerex doit arrêter le pls rapidement possible. Commande bimanelle. Sélecter de mode de commande (ex. prodction/vitesse rédite). Une vitesse assi faible qe possible compte ten des contraintes techniqes de prodction. Une distance sffisante entre la commande nécessitant ne action maintene et le dispositif de préhension de la charge o mise en place d ne plinthe. Conditions générale d tilisation de la vitesse rédite. Déplacement atomatiqe limité à 2 mm d presse-papier, ne corse spplémentaire n étant possible qe par le biais d ne commande nécessitant ne action maintene. Commande bimanelle. Sélecter de mode de commande (ex. prodction/vitesse rédite). Une vitesse assi faible qe possible compte ten des contraintes techniqes de prodction. L angle rentrant entre le cylindre imprimer et le cylindre tramé est protégé par n protecter fixe. Les overtres d protecter por introdire ne jage de mesre de la distance entre le cylindre tramé et le cylindre imprimer ont ne larger maximale de 3 mm et ne hater maximale de 20 mm. Présence d n message d avertissement. La vitesse périphériqe d pls grand cylindre ne dépasse pas 6 m/min. Commande bimanelle. Sélecter de mode de commande verroillable (ex. prodction/vitesse rédite). Temporisation de 2 mintes maximm. Une vitesse assi faible qe possible compte ten des contraintes techniqes de prodction. Roleax contre-collers D - G D - E - G B - E C - G D - G D D Conditions générales d tilisation de la vitesse rédite la mise en marche est effectée par ne commande à action maintene o ne commande bimanelle le mode de fonctionnement rend inopérant tot atre mode de commande les zones dangereses non protégées sont visibles depis l emplacement des organes de commande nécessitant ne action maintene; l opérater doit s assrer, avant de les actionner, q il n y a personne dans la zone dangerese les protecters interverroilés non visibles par l opérater sont fermés. Contre-rolea 0, Un dispositif d arrêt d rgence est installé à proximité. D - G

4 La vitesse rédite Conditions générales d tilisation En conformité avec l article 186 d RSST (méthodes de maîtrise d énergie alternatives a cadenassage) et les normes spécifiqes ax machines d impression et de transformation d papier, certaines conditions doivent être respectées lors d tilisation de la vitesse rédite. La mise en marche de la machine ne pet être effectée qe par ne commande à action maintene* o ne commande bimanelle. (réf. RSST - A - E) L tilisation de la commande à action maintene doit se faire dans n mode qi rend inopérant tot atre mode de commande et assre le fonctionnement de la machine à vitesse rédite. À titre d exemples, il est possible de rendre inopérant tot atre mode de commande a moyen d n sélecter de mode de commande o d n boton de prise en main d pannea de commande, o par débrayage mécaniqe. (réf. RSST - A - E) «Il n est pas nécessaire d actionner n sélecter de mode de fonctionnement por mettre la machine en marche a moyen de la commande à action maintene après l overtre d n protecter verroillé, si le dispositif de verroillage assre qe le fonctionnement normal de la machine reste interromp sans exception pendant le fonctionnement nécessitant ne action maintene». (réf. A) Les zones dangereses non protégées doivent être visibles depis l emplacement des organes de commande nécessitant ne action maintene. L opérater doit s assrer, avant de les actionner, q il n y a personne dans la zone dangerese. (réf. A - E) Les protecters interverroillés non visibles par l opérater doivent être fermés. (réf. A - E) La vitesse lente contine : le mode «crawl» est-il permis? Dans ne zone où les risqes sont reliés niqement à la présence d angles rentrants, la vitesse lente contine (crawl) n est permise qe s ils sont protégés par n protecter fixe d angle rentrant o ne barre sensible. Cependant, les roleax o les cylindres formant l angle rentrant doivent être lisses o comporter des gorges o des rgosités ne dépassant pas 4 mm de profonder et 8 mm de larger, o des rainres n excédant pas 4 mm de larger, qelle q en soit la profonder, sans arêtes vives ni copantes. Dans le cas d tilisation d ne barre sensible, la vitesse maximale permise doit être déterminée en fonction de sa capacité à arrêter le phénomène dangerex avant q ne partie d corps ne soit entraînée. (réf. F) * Commande à action maintene : permet le movement de la machine à ne vitesse assi faible qe possible lorsqe la commande est actionnée et maintene. Le relâchement de la commande permet de retorner a mode d arrêt.

5 Références Règlement sr la santé et la sécrité d travail (RSST) Normes eropéennes (EN) A. EN :2010 Prescriptions de sécrité por la conception et la constrction de machines d impression et de transformation d papier - Partie 1 : Prescriptions commnes B. EN :2010 Sécrité des machines - Prescription de sécrité por la conception et la constrction de machines d impression et de transformation d papier - Partie 2 : Machines d impression et de vernissage y compris les machines et les éqipements de pré-presse C. EN :2009 Sécrité des machines - Prescription de sécrité por la conception et la constrction de machines d impression et de transformation d papier - Partie 3 : Copeses et massicots D. EN :2004 Sécrité des machines - Prescription de sécrité por la conception et la constrction de machines d impression et de transformation d papier - Partie 4 : Machines à relier des livres, machines de transformation et de finition d papier Normes américaines (ANSI) et Internationales (ISO) E. ANSI-B /ISO Graphic technology - Safety reqirements for graphic technology eqipment and systems - Part 1: General reqirements F. ANSI-B /ISO Graphic technology- Safety reqirements for graphic technology eqipment and systems - Part 2 : Prepress and press eqipment and systems G. ANSI-B /ISO Graphic technology - Safety reqirements for graphic technology eqipment and systems - Part 3 : Binding and finishing eqipment and systems Bien qe cette fiche ait été élaborée à partir de sorces reconnes comme fiables et crédibles, l Association paritaire de santé et de sécrité d travail, secter imprimerie et activités connexes, ses administraters et son personnel n assment acne responsabilité des conséqences de tote décision prise conformément à l information contene dans le présent docment, o de tote errer o omission. Acne reprodction intégrale o partielle de cette pblication n est atorisée sans le consentement écrit de l Association. Recherche et rédaction : Khalid El Ahrache Remerciements a professer agrégé Yvin Chinniah, ing., Ph. D. et à son associé de recherche Barthélemy Acort, ing. jr., d Département de mathématiqes et de génie indstriel à Polytechniqe Montréal por lers sggestions por l élaboration de cette fiche. Graphisme : Hélène Trdel Impression : A Point Reprotech Prodction Association paritaire de santé et de sécrité d travail, secter imprimerie et activités connexes , bol. des Galeries-d Anjo, Anjo (Qébec) H1M 3M3 Téléphone Télécopier CA C R É D I T S

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique L évalation des risqes professionnels Gide d élaboration d docment niqe Évaler por prévenir La loi n 91-1414 d 31 décembre 1991, transposant la Directive Cadre Eropéenne d 12 jin 1989, a notamment introdit

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des massicots droits

Mesures générales de prévention pour l utilisation des massicots droits le massicot droit Les massicots (assi nommés coteax o gillotines) sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Q il s agisse de massicots droits, trilames, trilatérax, trilatérax rotatifs o atres

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple FR Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.fr pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.fr Votre adresse por l orthodontie, les implants et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en ligne

Plus en détail

Année budgétaire 2012

Année budgétaire 2012 Année bdgétaire 2012 2 Avant d aller pls loin Portée sr les fonds baptismax il y a 5 ans, l Académie de la Mobilité, cellle de formation d Grope TEC, pose ajord hi n premier bilan. Strctre reconne a sein

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

Document d information communal sur les

Document d information communal sur les Docment d information commnal sr les risqes majers (DICRIM) LE POULIGUEN SIGNAL D ALERTE DECLENCHÉ PAR LES AUTORITES Coper le gaz, l électricité Ne pas aller chercher les enfants à l école (les professers

Plus en détail

COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR

COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR VIBROSTAR COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR Eqipement de série VIBROSTAR 4-..., 5-..., F-4-... VIBROSTAR 4- + Vibrostar F-4 = 4 rangées de dents VIBROSTAR

Plus en détail

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels Systèmes d'alarme incendie FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels www.boschsecrity.fr Fiabilité de détection élevée grâce

Plus en détail

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC.

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC. MARIN PORES E FENÊRES L. MARIN (984) INC. NOS PORES L AR DU raffinement 05, chemin Fraserville C.P. 46 Rivière-d-Lop, (Qébec / Canada) G5R 4L9 éléphone : (48) 867- Sans frais: -800-46-0 élécopier : (48)

Plus en détail

CHAÎNES ET GAINES PORTE-CÂBLES

CHAÎNES ET GAINES PORTE-CÂBLES Règles de constrction DETERMINATION DES DIMENSIONS ET DE L AGENCEMENT INTERNE Tot d abord il fadra déterminer la section tile de la chaîne porte-câbles en fonction des différents câbles o condites hydraliqes,

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs. B01 Overtre de tranchée en terrains de totes natres Ce prix rémnère les terrassements en tranchée dans terrains de totes natres por pose de réseax secs. - l'implantation de la tranchée, - le décopage soigné

Plus en détail

Access Professional Edition 2.1

Access Professional Edition 2.1 Engineered Soltions Access Professional Edition 2.1 Access Professional Edition 2.1 www.boschsecrity.fr Contrôle d'accès compact s'inspirant de la gamme innovante des contrôlers AMC Bosch Vérification

Plus en détail

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES C M U Fonds de financement de la protection complémentaire de la covertre niverselle d risqe maladie EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU DE BASE MOYENNES PAR RÉGION PÉRIODE : 20- EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition

ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition n 93-30 jin 2010 ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition Dans le contexte de crise actel, les entreprises sont de pls en pls confrontées à des difficltés de trésorerie, qi pevent,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

Feuille de route pour la diversité linguistique en Europe. Une nouvelle approche des langues dans le cadre de la stratégie Europe 2020

Feuille de route pour la diversité linguistique en Europe. Une nouvelle approche des langues dans le cadre de la stratégie Europe 2020 Feille de rote por la diversité lingistiqe en Erope Une novelle approche des langes dans le cadre de la stratégie Erope 2020 Por pls d informations, visitez : www.npld.e La proposition d Résea por la promotion

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin.

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin. Démarche citoyenne por les énergies renovelables GRESI 21 SAS Centrales villageoises d Grésivadan Webinaire Jedi 16 Jin Vincent Gay Sommaire Le projet L origine et la méthode Les valers La place des collectivités

Plus en détail

Cloisons Plafonds Doublages

Cloisons Plafonds Doublages Conception d ovrages sr ossatres étalliqes Cloisons Plafonds Doblages 1. PROFILÉS MÉTALLIQUES POUR CONSTRUCTION SÈCHE... 2 2. ENGAGEMENTS DU GIOFS : QUALITÉ ET PERFORMANCES... 3. RECOMMANDATIONS DU GIOFS...

Plus en détail

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures NOS fenêtres EN PVC Designer pls et performance des lignes spérieres Martin Portes et Fenêtres Le confort en tote qiétde Critères de qalité Martin Conception de fenêtres en PVC hat de gamme Qalité de finition

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil!

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil! le livret de soins avon Trover les indispensables de vos clientes en n clin d œil! Soins anti-âge hate Choisir la ligne de soins Anew Progression des signes de vieillissement 25+ 30+ Prévention Correction

Plus en détail

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple

online-shop be - fr Dentaurum Boutique en ligne www.dentaurum.be plus rapide plus ergonomique plus simple online-shop be - fr Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.be pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.be Votre adresse por l orthodontie et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en

Plus en détail

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile

AutoDome - Systèmes intérieures avec caméra mobile Vidéo AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile AtoDome - Systèmes intérieres avec caméra mobile www.boschsecrity.fr Versions Jor/Nit, Coler et N/B Zoom optiqe x26 (Jor/Nit) o x18 + zoom nmériqe

Plus en détail

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK Mamado Lamine Dombia Ingénier de Recherche 6579 Re BRIAND Montréal (Qébec) CANADA, H4E 3L4 Abdolaye Traoré

Plus en détail

Information aux citoyennes et citoyens

Information aux citoyennes et citoyens Un projet majer Votation cantonale 28 février 2016 Nechâtel Mobilité 2030 présentation de l objet PAGES 2-10 > position des autorités recommandations des partis politiques PAGES 11-12 > le texte soumis

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

MAINS LIBRES. Guide destructeurs 2013. Avec la nouvelle gamme de destructeurs Auto+ DESTRUCTION AUTOMATIQUE

MAINS LIBRES. Guide destructeurs 2013. Avec la nouvelle gamme de destructeurs Auto+ DESTRUCTION AUTOMATIQUE Gide destrcters 2013 Avec la novelle gamme de destrcters Ato+ MAINS LIBRES DESTRUCTION AUTOMATIQUE ÉCONOMISEZ JUSQU À 98 % DE VOTRE TEMPS PENDANT LA DESTRUCTION CHARGEZ FERMEZ N Y PENSEZ PLUS Chargez le

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire

Generika News. Le dangereux principe du prix le plus bas pour les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire Generika News Information actelle de l association Intergenerika Septembre 2010 Le dangerex principe d prix le pls bas por les médicaments entre dans la dernière ligne droite parlementaire La ltte parlementaire

Plus en détail

PGA / 7 1er août 2015

PGA / 7 1er août 2015 PA / 7 1er août 2015 ENTRETIEN 25 à 30% des raffineries porraient fermer dans l Union eropéenne dans les 20 prochaines années, déclare a PA Francis Dsex, président de l UFIP A cort terme, le prix d éqilibre

Plus en détail

ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire

ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire v B a ve Prodits Mini-vérins filetés à 1 mm Vérins à faible corse 8 à 0 mm Vérins ronds Vérins compacts v Type E 8 à 25 mm - ISO 32 32 à 3 mm - ISO 31 a ve à 0 mm - ISO

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 annexes circlaire interministérielle n DGUHC 2007-53 d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DOSSIER CENTRE HOSPITALIER Re Jean-Baptiste Perret 69450 SAINT CYR AU MONT D'OR NATURE Réfection de l'étanchéité des toitres des bâtiments: DES Banderie, Cisine et Perce-neige. TRAVAUX Ordre de: CENTRE

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. Définitions Selon le code du travail : «Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et le cas échéant,

Plus en détail

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0

BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 Engineered Soltions BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 BIS - Présentation et progiciel de base version 3.0 www.boschsecrity.fr Gestion d'entreprise complète por ne gestion de la sécrité

Plus en détail

La salle Rousseau-Vermette

La salle Rousseau-Vermette page 1/8 Nombre maximal de personnes admises : 175 personnes assises, 300 personnes debot Matériel disponible Matériel en option Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions

Plus en détail

Études et recherches. Intervenir sur les presses à imprimer RAPPORT R-671. Validation d un arbre de défaillance associé aux risques mécaniques

Études et recherches. Intervenir sur les presses à imprimer RAPPORT R-671. Validation d un arbre de défaillance associé aux risques mécaniques Sécurité des outils, des machines et des procédés industriels Études et recherches RAPPORT R-671 Intervenir sur les presses à imprimer Validation d un arbre de défaillance associé Laurent Giraud Sabrina

Plus en détail

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver!

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver! Santé et travail sr poste informatisé bonnes postres et bonnes pratiqes Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est assi la conserver! www.simt.fr Santé et prévention a bénéfice

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro Systèmes d'alarme intrsion ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro www.boschsecrity.fr Covertre de détection 8 m x 25 m, avec ne sélection de covertre rédite à 8

Plus en détail

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises Les blletins de la relation client N 3 Janvier 2016 L exploitation et la diffsion des analyses des messages clients a sein des entreprises En 2015, IPSOS et ERDIL ont mené conjointement ne étde nationale

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée

Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée Cet ovrage doble est ne co-édition de la DiHAL, (délégation à l hébergement et à l accès a logement) de la DHUP

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P COMMUNE DE BONSON DIAGNOSTIC DE FONCTIONNEMENT ET SCHEMA D'AMENAGEMENT DES OUVRAGES D'ASSAINISSEMENT COLLECTIF - ZONAGE Cahier des Clases Techniqes Particlières C.C.T.P Direction Départementale de l Agricltre

Plus en détail

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation

SANS FIL SUPERVISÉE. Manuel d Installation et de Programmation CONSOLE DE SÉCURITÉ SANS FIL SUPERVISÉE Manel d Installation et de Programmation www.absolalarme.com met à la disposition d pblic, via www.docalarme.com, de la docmentation techniqe dont les références,

Plus en détail

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage ... BLUSCOP STL Covertre & Bardage Accessoires ôtre Ill Accessoires & Finitions Profilé de strctre Soltion métalliqe Assistance techniqe Fiche prodits Agir dans le respect de /'environnement est ajord'hi

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

DIVAR IP 7000 2U. Vidéo DIVAR IP 7000 2U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 128 voies

DIVAR IP 7000 2U. Vidéo DIVAR IP 7000 2U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 128 voies Vidéo DIVAR IP 7000 2U DIVAR IP 7000 2U www.boschsecrity.fr Configration RAID-5, soltion de gestion vidéo complète tot-en-n jsq'à 128 voies Soltion de gestion vidéo IP prête à l'emploi avec ne capacité

Plus en détail

Préavis. Catégorie : Capital. Date : Avril 2009. Contexte :

Préavis. Catégorie : Capital. Date : Avril 2009. Contexte : Préavis Objet : Compément d information à intention des sociétés d assrance-vie qi cacent es capitax reqis a titre des garanties de fonds distincts a moyen d n modèe apprové version révisée Catégorie :

Plus en détail

Tous les Gabarits. Nous fabriquons pour vous... set de table. badges. magnets. bookmark mugs tous les produits. Passez de l image à l objet.

Tous les Gabarits. Nous fabriquons pour vous... set de table. badges. magnets. bookmark mugs tous les produits. Passez de l image à l objet. Nos fabriqons por vos... badges magnets set de table bookmark mgs tos les prodits Tos les Gabarits Copyright 2005-2014 - izifactory - Tos droits réservés Gabarit badges Badge 38 mm I R Pays-Basqe Votre

Plus en détail

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL

COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL COMMUNICATION EVENEMENTIELLE COMMUNICATION D ENTREPRISE RÉDACTIONNEL VOUS Vos avez ne image/n message à faire connaître o à développer Vos devez fidéliser vos clients Vos volez commniqer avec vos prospects,

Plus en détail

Education autour de l exposition Facing time

Education autour de l exposition Facing time Edcation ator de l exposition Facing time Tot pblic Visite gidée de l exposition Facing time a msée Rops Visite gidée de l exposition Facing time à la Maison de la Cltre Visite combinée des expositions

Plus en détail

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole,

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole, 16 février 2014 PGA / 8 ENTRETIEN Le monde porrait être entré dans ne période de pls grande stabilité des prix d pétrole, déclare a PGA Jean-Lois Schilansky, président de l UFIP Les marchés pétroliers

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail :

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. DÅfinitions Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : Å Une machine est un ensemble de piçces ou d'organes

Plus en détail

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt.

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt. Lycée Ponts de Tyard 3/4 ECS Devoir srveillé n o nivea Mercredi 7 novembre de 3h à 7h La qalité de rédaction, de notation et de présentation prendra ne large part dans la note finale. Le sjet comporte

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

Modifications Règlementaires au RSST et CSTC. Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies

Modifications Règlementaires au RSST et CSTC. Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies Modifications Règlementaires au RSST et CSTC Cadenassage & Autres Méthodes de Contrôle des Énergies Présenté le 4 Mai 2016 par: Henri Bernard, ing. & Éric Deschênes, ing. Conseillers-experts DGPI Nom de

Plus en détail

DIVAR IP 6000 1U. Vidéo DIVAR IP 6000 1U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution d'enregistrement tout-en-un jusqu'à 128 voies

DIVAR IP 6000 1U. Vidéo DIVAR IP 6000 1U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution d'enregistrement tout-en-un jusqu'à 128 voies Vidéo DIVAR IP 6000 1U DIVAR IP 6000 1U www.boschsecrity.fr Configration RAID-5, soltion d'enregistrement tot-en-n jsq'à 128 voies Soltion de stockage IP préinstallée et préconfigrée, dotée d'ne capacité

Plus en détail

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres

L intégrité du positionnement dans les transports terrestres L intégrité d positionnement dans les transports terrestres David Bétaille (Ifsttar/MACS) Form Photogrammétrie - Positionnement et Mesres de Déformation, ENSG, le 0 mars 01 1 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires

Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires Sécurité des machines: Des règlements et des normes complémentaires par Patricia Vega, ing. 1 Objectif et plan de la présentation Objectif Se familiariser avec les obligations de la réglementation en sécurité

Plus en détail

LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS

LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS From Eye to Insight Caméras nmériqes HD por microscope LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS Leica MC170 HD et Leica MC190 HD 2 LEICA MC170 HD & MC190 HD SIMPLICITÉ. RAPIDITÉ. PERFORMANCE. Simplicité.

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

Dorure à froid numérique K600i

Dorure à froid numérique K600i Dorure à froid numérique K600i Une solution unique en matière de protection des marques, d authenticité et d ennoblissement des produits Pour plus d informations sur la dorure à froid numérique, flashez

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne

Rôle et évolution des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation européenne Rôle et évoltion des Organismes Notifiés dans le cadre de la révision de la règlementation eropéenne Catherine HOLZMANN Responsable Département Dispositifs Médicax de Diagnostic in Vitro Pôle Certification

Plus en détail

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location.

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location. LOCATION page 1/5 Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions particlières de location page 2/5 Tarifs de location Précisions concernant les horaires de location Type

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110

Téléphone analogique. Guide d utilisation. Téléphone analogique à touches pour le système de communication MD110 Téléphone analogiqe Téléphone analogiqe à toches por le système de commnication MD110 Gide d tilisation Cover Page Graphic Place the graphic directly on the page, do not care abot ptting it in the text

Plus en détail

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie En n cop d œil Nos prestations d assrance maladie Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Sur la route, je gère ma sécurité. Dossier pédagogique A L INTENTION DES ENSEIGNANTS DU TROISIÈME DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

Sur la route, je gère ma sécurité. Dossier pédagogique A L INTENTION DES ENSEIGNANTS DU TROISIÈME DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Sr la rote, je gère ma sécrité Dossier pédagogiqe A L INTENTION DES ENSEIGNANTS DU TROISIÈME DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Table des matières 1 Introdction 5 1.0 Les objectifs édcatifs 5 1.1 Les liens

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AQUI TAINE AQUITAINE Omnim Techniqe d'etdes de la Constrction et de l'eqipement en Aqitaine Siège social : 126, re des Qatre Castéra 33 130 BEGLES SAS a capital de 250 000 - RCS Bordeax B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

L univers de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain. Convoyeurs

L univers de la lubrification automatique. Les systèmes de lubrification perma sur le terrain. Convoyeurs L univers de la lubrification automatique Les systèmes de lubrification perma sur le terrain Convoyeurs La lubrification non stop Les convoyeurs sont employés dans les secteurs d activités les plus divers.

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT EXCHANGE 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12306.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai,

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies Vidéo DIVAR IP 7000 1U DIVAR IP 7000 1U www.boschsecrity.fr Soltion de gestion vidéo complète tot-en-n jsq'à 64 voies Soltion de gestion vidéo IP prête à l'emploi avec ne capacité de stockage maximale

Plus en détail

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet

FMC 210 DM Déclencheurs d'alarme incendie double effet Systèmes d'alarme incendie FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet FMC 10 DM Déclenchers d'alarme incendie doble effet www.boschsecrity.fr Réglage d déclencher manel d'alarme après déclenchement

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

Etude Net.imp@ct 2. www.iabfrance.com. sur la publicitž sur internet. Principaux RŽsultats. Ipsos-ASI. IAB France. Monique BENSIMON Fran ois GUERIN

Etude Net.imp@ct 2. www.iabfrance.com. sur la publicitž sur internet. Principaux RŽsultats. Ipsos-ASI. IAB France. Monique BENSIMON Fran ois GUERIN IAB France 2001 - Reprodction atorisž mention obligatoire : sorce Etde NetImpa@ct IAB-Ipsos ASI Septembre 2001 Etde Net.imp@ct 2 sr la pblicitž sr internet Principax RŽsltats Ipsos-ASI IAB France Moniqe

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2012 SOMMAIRE P.01 Message d président P.03 Profil d Grope P.04 P.06 Governance Développement Drable P.08 P.10 Données borsières Chiffres clés MESSAGE DU PRÉSIDENT Chers actionnaires,

Plus en détail