PROJET DE CREATION ET DE MISE EN ŒUVRE D UN STANDARD RSE POUR LES INDUSTRIES EXTRACTIVES EN ZONE CEMAC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE CREATION ET DE MISE EN ŒUVRE D UN STANDARD RSE POUR LES INDUSTRIES EXTRACTIVES EN ZONE CEMAC"

Transcription

1 Prjet REMAP Prgramme de Renfrcement de la guvernance des Matières Premières en Afrique Centrale Bureau du Prjet à Bangui, Avenue des Martyrs B.P. 930 Bangui - République Centrafricaine PROJET DE CREATION ET DE MISE EN ŒUVRE D UN STANDARD RSE POUR LES INDUSTRIES EXTRACTIVES EN ZONE CEMAC Synthèse des travaux de l'atelier natinal à Yaundé les 4 et 5 juillet 2013 L an 2013 et le 4 du mis de juillet s est uvert pur une durée de deux jurs, l atelier natinale de réexin sur la mise en œuvre du standard RSE dans la zne CEMAC. Après la cérémnie prtclaire d uverture débutée peu après 09 heures et présidée par Mme Malaika Ndumbe Ngll, la Représente de le CEMAC au Camerun qui a dit sa gratitude au Camerun et à la cpératin allemande pur la réalisatin de cet atelier, place a été laissée aux travaux. Synthèse sessin I (Prblématiques et répnses de la RSE dans le secteur des industries extractives au Camerun) La première sessin de l atelier s est uverte par la diffusin d un lm sur les enjeux de la RSE réalisé par WWF et intitulé «Au cœur du fer». Des échanges qui nt suivi, il en est ressrti que le lm pse la prblématique de la cnciliatin des intérêts écnmiques au respect de l envirnnement et au bien être des ppulatins et la nécessité d instaurer un dialgue entre les parties dans la mise en œuvre d un prjet minier. A la suite de la diffusin du lm, n a assisté à tris interventins présentant respectivement la cmpréhensin de la RSE par le secteur public, privé et la sciété civile. De ces présentatins et des échanges qui nt suivi, il est apparu des divergences sur la dénitin de la RSE. On a eu d un côté ceux pur qui la RSE intègre à la fis le respect des bligatins légales et les actins vlntaires psées par les entreprises pur préservatin de l envirnnement et pur le bien être des ppulatins riveraines (administratins et entreprises) ; et de l autre, ceux qui cmprennent la RSE uniquement cmme tutes les actins menées de façn vlntaire par les entreprises après le respect des bligatins légales (sciété civile). Cependant, quelque sit leur cmpréhensin des RSE, les participants se snt mntrés unanimes quant à la nécessité de bien mettre en œuvre les actins relevant de la RSE. Pur les représentant des entreprises, une bnne mise en œuvre de RSE garantirait l exercice harmnieux, la pérennité de leurs activités et dnc permet la rentabilité des investissements. Elle assurerait également la prmtin de l image de l entreprise. Et pur les représentes de la sciété civile, une bnne mise en œuvre des RSE permettrait de sauvegarder les intérêts des ppulatins ntamment riveraines. Aussi quelques prpsitins nt-elles été émises pur atteindre cet bjectif. Il s agit : De la dénitin d un cadre de cncertatin entreprise Etat (guvernement, cllectivités territriales décentralisé, autrités traditinnelles, sciété civile ) et ppulatins riveraines ; an que les actins

2 menées dans le cadre de RSE respectent la planicatin de l Etat (intègrent par exemple les Plans Cmmunaux de Dévelppement), rencntre les aspiratins des ppulatins et s inscrive dans la durée ; Claricatin de ce qui relève de l bligatin légale et ce qui relève de la RSE De la nécessité de l Etat de juer pleinement sn rôle régalien de dter les cmmunautés des infrastructures sciales de bases ; De la nécessité de vir les entreprises rendent publique leur cahier de charges pur que les ppulatins puisse faire la différence entre les actins qui relèvent par exemple du respect du Plan de gestin envirnnementale et sciale, de ceux de la RSE ; De la nécessité de vir amélirer la guvernance dans les institutins publiques, privées et de la sciété civile. Synthèse sessin II (Quelques rientatins sur la RSE) A la suite des échanges sur la prblématisatin de la RSE, les participants nt assisté dans la 2e sessin de l atelier, à la présentatin des expériences de mis en œuvre de plitique de RSE. La première expérience partagée est le Partenariat de Dévelppement avec le Secteur Privé (DPP) de la GIZ. Un mécanisme d accmpagnement des entreprises dans la mise en œuvre de leur plitique de RSE. On peut y retenir que ce mécanisme permet sur une durée de 3 ans aux entreprises d être assistées par la GIZ pur la réalisatin de leurs actins de RSE. Des actins s inscrivant dans la durée et intégrants les stratégies cmmerciales u de dévelppements des entreprises. Une durabilité garantie ntamment grâce à l assciatin des puvirs publics dans l élabratin et la cnduite du prjet et de l intérêt de l entreprise à le réaliser. Lrs des échanges qui nt suivi, les participants nt exprimé leur vlnté de vir standardiser et vulgariser ce mdèle ntamment en matière de frmatin des entreprise dans le respect des nrmes de qualité Le représentant de ADDAX PETROLEUM dans sn interventin, à quant à lui prpsé le mdèle de mise en œuvre de RSE pratiqué jusqu ici par cette entreprise. Il s agit en substance d utiliser les ONG lcales cmme intermédiaire entre les ppulatins et l entreprise dans la réalisatin des actins de RSE. Cela à l avantage a- t-il indiqué, de prtéger les entreprises cntre les demandes interminables des ppulatins. Il a été par la suite présenté d exemples réussis de plitique RSE sur l empli et la préférence lcale en Afrique dans le secteur minier à l instar du prjet minier de Nickel-cbalt à Ambtavy à Madagascar u encre du prjet de la mine d Essakane au Burkina-Fas. Il est ntamment apparu que la réussite de ces prjets nt été pssible une fis plus ntamment grâce à l assciatin des l Etat dans leur élabratin et leur mise en œuvre et grâce à la prise en cmpte des plitique RSE en tut début de la cnceptin des prjets. Lrs des échanges qui nt suivi, une interventin de CAM IRON SA sur sa respnsabilité sciétale a permis de mettre en exergue un mdèle similaire de celui présenté précédemment mais cette fis dans le secteur de l explitatin du fer de Mbalam au Camerun. Il en est ressrti que l apprche adptée par cette entreprise, semble plus pertinente car intégrant les aspects RSE dans la cnventin cadre d explitatin. Les participants nt suhaité que ce mdèle jugé «cityen» sit généralisé à d autres prjets du même type. Sur ceux, s est achevée la première jurnée de l atelier autur de 17 H 30.

3 2e jur des travaux Synthèse sessin III (frmulatin des prpsitins pur la mise en œuvre et réflexin sur le standard) Le lendemain, les participants se snt retruvés pur la 2e jurnée de travail avec pur bjectif de rééchir sur le standard de la RSE et de frmuler des prpsitins cncrètes pur sa mise en œuvre efciente au Camerun. Les travaux nt débuté peu après 09 H 30 par la présentatin du standard versin 0 à la suite de laquelle les participants nt fait des bservatins et des suggestins. Craignant que les l armée régulière et les grupes rebelles ne sient rangés sur le même plan, certains représentants des entreprises et des administratins nt suhaité que le 5e pint du principe 5 sit refrmulé en ses termes : «Refus de cllisins avec les grupes armés». Ils nt par ailleurs marqué leurs appréhensins quant à la respectabilité du 2e pint du 4e principe prescrivant le «respect des znes de cnservatins natinales (pas d explratin ni d explitatin)». Ici, la plus grande resserve a été prté sur l énncé «pas d explratin ni d explitatin» inscrit entre parenthèse cmprise cmme une atteinte à la suveraineté des Etats qui devraient être libre de recenser tutes ses richesses du sl et du sus sl et d en dispser en fnctin de l intérêt du pays. Il a enn été suggéré qu un pint sit ajuté au principe 5 prescrivant la publicatin des rapprts extra nanciers avec un reprting RSE quantiable et ppsable à un tiers. Le but ici étant d assurer une chérence entre les engagements du grupe et la liale africaine. Après ces échanges, tris grupes de travail (administratin, entreprise, sciété civile) nt été cnstitués avec pur bjectif d amender le standard 0 et frmuler des prpsitins pur une mise en œuvre efciente du standard RSE au Camerun. Après la restitutin des travaux de chaque grupe et les débats en plénière il a été prpsé ce qu il suit : ENTREPRISES Principe 1 : cncertatin et dévelppement cmmunautaire Réalisatin d'une étude d'impact scial préalable dans le secteur de mine slide Adptin du principe de Cncertatin Libre et Infrmée Préalable (CLIP) dans les relatins avec les cmmunautés lcales Mise en place d'une platefrme d échange Cmmunicatin uverte péridique sur les activités de l entreprise Financement des prjets sciaux générateurs de revenus Principe 2 : respect des drits humain et de la diversité culturelle prmuvir les activités culturelles et investir sur des prjets bénéques aux grupes minritaires Adptin et mise en œuvre des principes dénis dans le standard des Natins Unis des Principes Vlntaires (incmpréhensin) Principe 3 : ptimisatin écnmique et préférence lcale investir dans la frmatin des natinaux et accritre le nmbre d emplis réservés aux natinaux renfrcer le travail en équipe entre les experts qui snt généralement expatrié et les natinaux Accritre le nmbre d emplis qualiés pur les natinaux et assurer l assurance Mise en place une plitique de santé et sécurité au lieu du travail Accrissement du nmbre de cntrats de sus traitances accrdés aux entreprises lcale et mise à niveau des sus traitants

4 S assurer du respect de nrme de qualité requise Principe 4 : respect de l'envirnnement et de la bidiversité faire des habitats critiques et créer et sécuriser les znes à haute valeur de cnservatin Eviter les znes de cnservatins de classe 1 «n g» et mettre en œuvre des mesures atténuatin des impacts du prjet Améliratin de la prtectin des znes de cnservatin et des ppulatins qui en utilisent les ressurces Cntribuer nancièrement à la prtectin des parcs, réserves, sanctuaires Rebiser les znes explitées en respectant les espèces initiales Adptin du principe de réductin des gaz à effet de serre Principe 5 : bnne guvernance s inscrire et participer à l ITIE intégrer les standards RSE dans les cntrats des sus-traitants Prmtin et transmissin des principes du Standard Réginal aux sus-traitants et partenaires Refus d'implicatin dans des activités plitiques Refus d'implicatins avec des grupes armés, étatiques u nn-étatiques Recmmandatins 1. Créatin des départements RSE dans les entreprises 2. «Qualité du prduit» cmme 6e principe 3. Nécessité des mesures initiatives (exnératin des taxes dans les actins RSE: répnses des administratins ca existe déjà) ADMINISTRATIONS TAF : Guider la plitique du RSE ; Déterminer l rgane étatique en charge du RSE. Guide de la plitique RSE PREAMBULE A L ADOPTION DU STANDARD REGIONAL DE RSE Les entreprises divent être en cnfrmité avec les bligatins légales et réglementaires du pays dans lequel elles pèrent en matière de prtectin sciale, envirnnementale et paiement des taxes et impôts, qu il s agisse d bligatins dictées par le régime général u par la signature d une cnventin minière. Principe 1 : Cncertatin et dévelppement cmmunautaire Réalisatin d une étude d impact scial préalable ; Adptin du principe de Cncertatin Libre et Infrmée Préalable (CLIP) dans les relatins avec les cmmunautés lcales ; Mise en place d un cadre de dialgue permanent avec les cmmunautés lcales ;

5 Adptin du principe de transparence sur les activités de l entreprise puvant tucher les cmmunautés lcales et plus largement le pays dans lequel l entreprise exerce ses activités ; Dévelppement sci-écnmique ; Diversicatin écnmique lcale en vue de la créatin de surces de revenus durables. Principe 2 : Respect des drits humains et de la diversité culturelle Respect de la diversité culturelle et des pratiques lcales ; Adptin et mise en œuvre des principes dénis dans le standard des Natins Unies des Principes Vlntaires ; Prise en cmpte de l apprche genre. Principe 3 : Optimisatin écnmique et préférence lcale Empli et frmatin des natinaux ; Transfert de cmpétences et de technlgies ; Garantie de l empli décent, apprt d avantages sciaux cmplémentaires ; Harmnisatin des principes de santé et sécurité au travail avec les nrmes internatinales du BIT ; Garantie de la sécurité sciale des travailleurs ; Prmtin du dialgue scial interne pur des relatins prfessinnelles harmnieuses ; Prmtin de la recnversin prfessinnelle en n d activité ; Empli de la sus-traitance lcale et appui à l adptin de nrmes internatinales adaptées pur les transactins cmmerciales ; Optimisatin de la transfrmatin lcale de la prductin. Principe 4 : Respect de l envirnnement et de la bidiversité Préservatin des espèces spéciques destinées à la pharmacpée et à la cnsmmatin humaine ; Respect des znes de cnservatin cnfrmément aux plitiques et rientatins des autrités publiques natinales et internatinales ; Maintien d un envirnnement sain pur les ppulatins riveraines ; Adaptatin des prgrammes de réhabilitatin avec ptimisatin de la bidiversité lcale ; Adptin du principe de réductin des émissins de gaz à effet de serre. Principe 5 : Bnne guvernance Transparence des paiements effectués à l Etat seln le prcessus ITIE en vigueur dans la régin CEMAC ; Eviter la crruptin et la fraude sus tutes leurs frmes ; Prmtin et transmissin des principes du Standard Réginal aux sus-traitants et partenaires ; Nn ingérence dans des activités plitiques ; Refus de cllusin avec des grupes armés.

6 Organe étatique en charge du RSE Grupe de travail u structure natinale pur cllabrer avec la CEMAC dans le suivi et l évaluatin du standards RSE AVEC COE PARTICIPANTS : ministères ; patrnats, ONG. Autre prpsitin les représentatins nat de la CEMAC purrait juer ce rôle il ne faut pas que cela implique de nuvelle charge. Un mdel du genre busines frum) (besin de crdinatin) Une structure interministérielle devra être créée, sus la crdinatin du Ministère des Mines, de l Industrie et du Dévelppement Technlgique (Administratin en charge de la nrmalisatin) (plus. Cette structure sera chargée de délivrer des certicats (mt très frt) de cnfrmité aux standards RSE. Un manuel-guide cmprtant la matrice des grilles de cnfrmité devra être élabré. Aussi, le cadre légal et réglementaire purra être aménagé de manière à inciter les entreprises à adhérer aux standards RSE. /- (débat sur les participants, le nancement et le rôle) SOCIETE CIVILE Principe 1 : cncertatin et dévelppement cmmunautaire Réalisatin d'une étude d'impact scial préalable lrsque cela ne relève pas des bligatins légales. Adptin du principe de Cncertatin Libre et Infrmée Préalable (CLIP) dans les relatins avec les cmmunautés lcales Mise en place d'un dialgue avec les cmmunautés lcales Adptin du principe de transparence sur les activités de l'entreprise puvant tucher les cmmunautés lcales et plus largement le pays dans lequel l'entreprise exerce ses activités Dévelppement sciécnmique et créatin de surces de revenus Principe 2 : respect des drits humain et de la diversité culturelle Respect de la culturelle et des pratiques lcales (us et cutume) Adptin et mise en œuvre des principes dénis dans le standard des Natins Unis des Principes Vlntaires Principe3 : ptimisatin écnmique et préférence lcale Empli et frmatin de natinaux Transfert de cmpétences et de technlgie Garantie de la qualité de l'empli, apprt d'avantages sciaux cmplémentaires Nrmalisatin des garanties de santé et sécurité au travail avec les standards internatinaux du BIT Empli de la sus-traitance lcale et appui à l'adptin de nrmes internatinales adaptées pur les transactins cmmerciales Optimisatin de la transfrmatin lcale de la prductin Principe 4 : respect de l'envirnnement et de la bidiversité Préservatin des espèces spéciques à la pharmacpée et à la culture lcales Respect des znes de cnservatin natinales Améliratin de la prtectin des znes de cnservatin et des ppulatins qui en utilisent les ressurces

7 Adaptatin des prgrammes de réhabilitatin avec ptimisatin de la bidiversité lcale Respect du principe de réductin des émissins de gaz à effet de serre Principe 5 : bnne guvernance Transparence des paiements effectués à l'état seln le prcessus ITIE en vigueur dans la régin CEMAC Refus de la crruptin et de la fraude sus tutes leurs frmes Prmtin et transmissin des principes du Standard Réginal aux sus-traitants et partenaires Nn implicatin dans des activités plitiques Nn cllisin avec des grupes armés Principe 6 : Respect du principe de reprting (débat) Recmmandatin Mise en place d une platefrme de dialgue et de la cncertatin multi-acteurs (ONG, grupes d intérêt, administratin, élites, leader religieux, élites lcales ) Myens de mise en œuvre Respect des 6 principes Adptin des règles de fnctinnement

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1)

Compte rendu groupes de travail sur émergence des questions évaluatives (Atelier qualification collective 1) Cmpte rendu grupes de travail sur émergence des questins évaluatives (Atelier qualificatin cllective 1) Objectifs : Identificatin des questins évaluatives (tris au maximum) et les myens qui divent être

Plus en détail

ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS

ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS UNEP(DEPI)/MED IG.20/CRP.. xxxx Page 1 ANNEXE I DÉCLARATION DE PARIS Nus, Chefs de délégatin des 22 Parties cntractantes à la Cnventin de Barcelne sur la prtectin du milieu marin et du littral de la Méditerranée

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES. Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Marché n 2011-002 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innvatin Agence réginale de l innvatin 31685 Tuluse Cedex Objet de la cnsultatin : Accmpagnement dans l élabratin

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE

NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LA SECURISATION DES PERSONNES ET LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES 8 Juillet 2013 Les participants à la grande cnférence sciale

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié

Cercle pour la Culture du Leadership dans le Sanguié Burkina Fas Unité-Prgrès-Justice REGION DU CENTRE OUEST PROVINCE DU SANGUIE Cercle pur la Culture du Leadership dans le Sanguié DEUXIEME FORUM DES LEADERS DU SANGUIE Les 04 et 05 aût 2012 à Ténad et Kyn

Plus en détail

Souligné que les réformes peuvent bénéficier de consultations et d un dialogue ouvert avec la société civile et le secteur privé.

Souligné que les réformes peuvent bénéficier de consultations et d un dialogue ouvert avec la société civile et le secteur privé. Réunin du Cmité de piltage, 22 nvembre 2012 Initiative MENA-OCDE pur la guvernance et l investissement à l appui du dévelppement Prjet de cnclusins La première réunin du Cmité de piltage de l'initiative

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Appel A Projets du C2TR Note de présentation

Appel A Projets du C2TR Note de présentation Appel A Prjets du C2TR Nte de présentatin PREAMBULE Le prjet C2TR est né de la vlnté de la Régin Picardie et de l Etat de créer, à partir des besins exprimés par un industriel, AEROLIA, une plate-frme

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT SÉLECTION DE BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES PAR LES BÉNÉFICIARES DE FINANCEMENT DE L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Prgramme d Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritinnelle

Plus en détail

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL

STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL STAGES ETUDIANTS A L INTERNATIONAL en lien avec la prcédure natinale «rganisatin des stages étudiants à l internatinal» (Cdificatin : PROC FO MO 01 V2) Objectifs du stage Ce stage est réalisé en 2 ème

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE

CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE CHARTE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE de la FÉDÉRATION des CLUBS de la DÉFENSE 139 140 PRÉAMBULE Suhaitant dnner plus de frce aux principes éthiques qui guident l ensemble de ses décisins, tut en s inscrivant

Plus en détail

Développement Sans Frontières

Développement Sans Frontières Dévelppement Sans Frntières Favriser les Initiatives de Slidarité internatinale Assciatin li 1901 recnnue d intérêt général Cncept qui prévit la cntributin tripartite entre : le salarié de l'entreprise

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44

territoire où les EC sont où les EC sont «sous représentés» Dont nb adhérents +10 1440 517 44 Assistance à maitrise d uvrage (AMO) du «Prjet expérimental de sécurisatin des parcurs prfessinnels pur les métiers de la cmptabilité» Cahier des charges PRESENTATION DU PROJET Le cntexte du prjet Le prjet

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES

SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES SYNTHESE ET RECOMMANDATIONS DE LA 3 ème CONFERENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES 1. SYNTHESE : Au terme de la 3 ème cnférence frmatin tenue à Alger les 12 et 13 décembre 2006, les pratiques

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RECUEIL OFFICIEL RÈGLEMENTS, DIRECTIVES, POLITIQUES ET PROCÉDURES GESTION COURANTE Numér : 40.28 Page 1 de 13 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 2 2. OBJECTIFS... 2 3. CADRE LÉGAL ET NORMATIF... 2 4. CHAMP D APPLICATION... 3 4.1 Infrmatin et Actifs infrmatinnels... 3

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC»

Objectifs du module 1 : «Conception de dispositifs de formation et scénarios pédagogiques recourant aux TIC» Objectifs du mdule 1 : «Cnceptin de dispsitifs de frmatin et scénaris pédaggiques recurant aux TIC» Ce mdule vise à amener l apprenant à cncevir et à gérer un dispsitif de frmatin recurant à divers scénaris

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive»

VERSION au 09 01 2014. Projet du CNOSF pour le sport français. Une ambition : «Passer d une nation de sportifs à une nation sportive» VERSION au 09 01 2014 Prjet du CNOSF pur le sprt français Une ambitin : «Passer d une natin de sprtifs à une natin sprtive» Une clé : «Rénver le mdèle sprtif français» Faire du sprt un élément central

Plus en détail

RÉUNION DES COORDONNATEURS DES GROUPES THEMATIQUES

RÉUNION DES COORDONNATEURS DES GROUPES THEMATIQUES RÉUNION DES COORDONNATEURS DES GROUPES THEMATIQUES Mercredi 20 mars à 14h30 à 16h30 au PNUD Cmpte rendu I. Présentatin des nuveaux membres et adptin du cmpte rendu de la dernière rencntre et de l rdre

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT

B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT B.T.S. NÉGOCIATION RELATION CLIENT A) INTRODUCTION Le technicien supérieur négciatin relatin client est un vendeur - manageur cmmercial qui gère la relatin client dans sa glbalité, de la prspectin jusqu'à

Plus en détail

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous?

Cahier des charges GPEC Territoriale Script Emploi National : Métier de la relation client Novembre 2015. Eléments de contexte. Qui sommes-nous? Cahier des charges GPEC Territriale Script Empli Natinal : Métier de la relatin client Nvembre 2015 Eléments de cntexte Qui smmes-nus? Le Fnds d Assurance Frmatin du Travail Tempraire (FAF-TT), OPCA (Organisme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS. «Forum de la Méditerranée.

APPEL A COMMUNICATIONS. «Forum de la Méditerranée. APPEL A COMMUNICATIONS «Frum de la Méditerranée. Sciences humaines et sciales» Manifestatin inter-labex en SHS Crdinatin : LabexMed C-rganisateurs : Labex RESMED, Labex ARCHIMEDE, Labex OT- MED, MuCEM.

Plus en détail

Enquête sur la société civile Questionnaire

Enquête sur la société civile Questionnaire Enquête sur la sciété civile Questinnaire 1 1. Identité et infrmatins générales: 1) Nm/Prénm (facultatif): 2) Pays : 3) Sexe : Hmme Femme 4) Age (année de naissance) : 5) Travaillez-vus principalement

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant

SYNTHESE MANAGEMENT L accompagnement du Dirigeant SYNTHESE MANAGEMENT L accmpagnement du Dirigeant Auvergne Rhône Alpes Prvence Alpes Côte d Azur Résidence MER & SOLEIL Les Chazalets 713 Avenue de Prvence 43430 LES VASTRES 83600 FREJUS Siret 39950902500033

Plus en détail

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT

COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT COMPTE RENDU ATELIER DU NOUVEAU MARKETING DU RECRUTEMENT Intrductin Seln Philippe Laurent, Président- chef d entreprise d Auvergne Nuveau Mnde, l bjet premier de l assciatin est d amélirer la perceptin

Plus en détail

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION AGEFOS PME Réunin 2009 APPEL A CONSULTATION Cahier des charges à l attentin des Organismes de Frmatin Actins de frmatins cllectives au bénéfice des Entreprises de la Régin Réunin et de leurs salariés Frmatins

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

MISSIONS HUMANITAIRES ET SOLIDAIRES FICHES D ACTIVITE

MISSIONS HUMANITAIRES ET SOLIDAIRES FICHES D ACTIVITE MISSIONS HUMANITAIRES ET SOLIDAIRES FICHES D ACTIVITE Assistant de frmatin Chef de prjet «Dispsitif Prévisinnel de Securs» Chef de prjet «Structure de frmatin» Frmateur Frmateur de Frmateurs Vie assciative

Plus en détail

Ingénieur expert international en construction - coresponsable de projet NIGER

Ingénieur expert international en construction - coresponsable de projet NIGER Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL

MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL MASTER 2 MENTION SCIENCE POLITIQUE, PARCOURS MÉTIERS DES ÉTUDES ET DU CONSEIL RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Dmaine ministériel : Drit, Ecnmie, Gestin Mentin : Science plitique Spécialité

Plus en détail

L ILLETTRISME EN ENTREPRISE

L ILLETTRISME EN ENTREPRISE L ILLETTRISME EN ENTREPRISE Ou cmment intégrer cet enjeu dans la stratégie de dévelppement de l entreprise? DOSSIER PRESENTATION Frm actin : 3 axes, 3 actes Jeudi 14 mars 2013 (après-midi) à Dijn (lieu

Plus en détail

I. Mission du Département et Contexte

I. Mission du Département et Contexte TERMES DE REFERENCE Titre : Recrutement d un cnsultant natinal pur le dévelppement de la stratégie natinale de gestin de la pêcherie thnière. Département : Prgramme Marin Prjet : MG0940.01 Tuna Fisheries

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014

CAHIER DES CHARGES Organisation d une Soirée business N 1 : Avril 2014 CAHIER DES CHARGES Organisatin d une Sirée business N 1 : Avril 2014 Date de publicatin : le 07 avril 2014 Date limite de la réceptin des candidatures : le 22 avril 2014 à 12h00 Le présent cahier des charges

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D ILE DE FRANCE RECRUTE

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D ILE DE FRANCE RECRUTE LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES D ILE DE FRANCE RECRUTE UN(E) GESTIONNAIRE AU SERVICE DU BUDGET ET DU PERSONNEL Catégrie B Pste susceptible d être vacant au 1 er décembre 2016 ORGANISME La Chambre réginale

Plus en détail

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant

Gestion de projet de production dans le spectacle vivant Gestin de prjet de prductin dans le spectacle vivant Planifier, administrer, budgétiser : dnnez vie à vtre prjet! (réf. 401P) Intervenants Francis Richert Respnsable des musiques actuelles amplifiées au

Plus en détail

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES

VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES VERS UN ECO-QUARTIER : CHARTE DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET GRILLE D EVALUATION DES PROJETS POUR L ECO-QUARTIER BAUDENS A BOURGES PIERRE BALLAIRE, CONSEIL GENERAL DU CHER, CATHERINE CHARLOT-VALDIEU, ASSOCIATION

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE

RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE RÉFÉRENTIEL CQP ANIMATEUR PÉRISCOLAIRE CQP Animateur Périsclaire Versin au 11/07/2013 Rappel : Extrait annexe IV: Cnventin cllective Mdalités de créatin d'un CQP, cntenu du cahier des charges : le titre

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Pr Bertrand MBATCHI, SG/CAMES Cnférence internatinale DAAD/CAMES/UNESCO, Dakar (Sénégal) 13-15 nvembre 2014 Smmaire I. A prps du CAMES II. Elabratin

Plus en détail

Charte des missions artistiques et territoriales des scènes publiques (hors label)

Charte des missions artistiques et territoriales des scènes publiques (hors label) Charte des missins artistiques et territriales des scènes publiques (hrs label) Fédératin Natinale des Cllectivités Territriales pur la Culture Syndicat Natinal des Scènes Publiques France Festivals Avignn

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

République Algérienne Démocratique Populaire. Coopération Algéro - Belge

République Algérienne Démocratique Populaire. Coopération Algéro - Belge République Algérienne Démcratique Ppulaire Cpératin Algér - Belge Identificatin des Interventins en matière de Cpératin Bilatérale Directe PC 2014-2017 Fiche d identificatin du Prgramme de Renfrcement

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00

Compte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 Grupe de Réflexin et d Actin sur l Adaptatin au Changement Climatique (GRAACC) Cmpte-rendu de l Atelier de travail Du 10 avril 2012 de 14h00 à 17h00 A l hôtel Campanile 4 rue Mrtier, Lyn 3 ème Dans le

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL DOSSIER DE PRESSE FORUM DU RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL 18 ET 19 MAI 2010 PARC ÉLAN, ALENÇON Une première en France 6 mdules de frmatin sur deux jurs 130 agents de la cllectivité frmés Pur une cnduite

Plus en détail

Lille Capitale de la Chimie du 4 au 9 juillet 2015

Lille Capitale de la Chimie du 4 au 9 juillet 2015 Lille Capitale de la Chimie du 4 au 9 juillet 2015 «Chimie et transitin énergétique» abrdées en tris temps : Weekend du 4 et 5 juillet : animatins grand public par Chimie et Sciété Lundi 6 juillet : séance

Plus en détail

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2013-2018

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2013-2018 PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2013-2018 NOTRE VISION, NOS VALEURS Le turisme est encre bien trp suvent respnsable, directement u indirectement, vlntairement u nn, d activités et des pratiques nuisibles pur

Plus en détail

LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014

LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014 LA LOI SUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU 31 JUILLET 2014 Service juridique 30 ctbre 2014 LA LOI SUR L ESS DU 31 JUILLET 2014 SOMMAIRE I. ELEMENTS DE CONTEXTE II. LES DISPOSITIONS DE LA LOI COMMUNES

Plus en détail

Charte de l Audit Interne

Charte de l Audit Interne Charte appruvée par le Cnseil d Administratin de l Université de Strasburg (initiale : 08/06/2010 ; révisin : 25/09/12) Charte de l Audit Interne Charte de l Audit Interne Charte de l audit interne rganisant

Plus en détail

Comment s impliquer dans un projet éolien?

Comment s impliquer dans un projet éolien? Cmment s impliquer dans un prjet élien? Implicatin lcale dans l'élien - Attert 1 élien participatif : implicatin des cityens Cmment s impliquer? S infrmer : Le plus en amnt pssible RIP, enquête publique,

Plus en détail

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015

FICHE DE POSTE CONTEXTE ET DEFINITION. Bordeaux, le 13 avril 2015 Brdeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Empli repère CCN : Intitulé de pste : CONSEILLER NIVEAU II Référent Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est une des mesures nuvelles issues

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Produit 9 - Accord de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat)

Produit 9 - Accord de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat) Prduit 9 - Accrd de partenariat (n OPIR/2010/Fr-Cat) Ce prjet a été financé avec le sutien de la Cmmissin eurpéenne. Cette publicatin n engage que sn auteur et la Cmmissin n est pas respnsable de l usage

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012

Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget prévu : 250 000 $CAN en 2011 320 000 $CAN en 2012 Surces et stckage de carbne dans les écsystèmes : infrmatins nécessaires en vue de quantifier et de gérer les réductins d émissins de gaz à effet de serre Années de mise en œuvre : 2011 et 2012 Budget

Plus en détail

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest :

Réunion sur les enjeux agricoles et alimentaires en Afrique de l Ouest : Initiative cnjinte de la Présidence française de l UE et de la Cmmissin de la CEDEAO Réunin sur les enjeux agricles et alimentaires en Afrique de l Ouest : La plitique agricle réginale de l Afrique de

Plus en détail

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées

INC Retraite 6 mai 2015. Actualités des Missions Réseau Déléguées INC Retraite 6 mai 2015 Actualités des Missins Réseau Déléguées Enjeux: Les missins réseau déléguées : un nuveau levier pur ptimiser Amélirer la maîtrise des acticités Maintenir la cntinuité de service,

Plus en détail

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement

Cybersavoir. Synthèse du projet 2010-2012. Synthèse du projet à l intention des directions d établissement Service des ressurces infrmatiques Cybersavir Synthèse du prjet 2010-2012 Ce dcument présente, en synthèse, les principales balises devant rienter la mise en place du prjet Cybersavir à la Cmmissin sclaire

Plus en détail

WEBSEMINAIRE. LOI NOTRe et Offices de Tourisme. Mercredi 29 juillet 2015

WEBSEMINAIRE. LOI NOTRe et Offices de Tourisme. Mercredi 29 juillet 2015 WEBSEMINAIRE LOI NOTRe et Offices de Turisme Mercredi 29 juillet 2015 Yannick BERTOLUCCI Chargé des Relatins institutinnelles Offices de Turisme de France Fédératin Natinale Li NOTRe Au prgramme La li

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de cmpétitivité mndial Aérnautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de cmpétitivité Aerspace Valley Cahier des charges Définitin du FabSpace Innvatin Centre Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-265 AEROSPACE

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014

Bibliothécaire - Secteur secondaire - Plan d action 2013-2014 Plan d actin 2013 2014 Biblithécaire, secteur secndaire Cmmissin sclaire de Saint-Hyacinthe Page 1 sur 11 Biblithécaire : Sphie Mrissette Biblithécaire - Secteur secndaire - Plan d actin 2013-2014 Ce plan

Plus en détail