Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal. Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes"

Transcription

1 Communauté de communes Tarn et Dadou Connaissance partagée des politiques fiscales et financières de l ensemble intercommunal Mise à jour de la rétrospective de la Communauté de Communes Présentation du 7 février 2014

2 Périmètre de l étude Rappel méthodologique 1

3 Rappel méthodologique : périmètre de l investigation L étude porte sur la période 2008 à Elle a été réalisée à partir des comptes administratifs de la communauté de communes en consolidant le budget principal et certains budgets annexes facultatifs mis en place pour faciliter le suivi de l équilibre de certains services : Petite Enfance et Cinémas La consolidation n intègre pas les services publics industriels et commerciaux (SPIC) suivis dans des budgets annexes, notamment les budgets eau et assainissement, puisque ces services disposent de leur propre mode de financement. Le budget OM de la Communauté n a pas été intégré dans la mesure où la TEOM équilibre le besoin de financement de ce budget et que l intégration de ce budget en cours de période était de nature à biaiser la lecture des évolutions financières et fiscales. La consolidation financière a été réalisée en neutralisant sur la section de fonctionnement les liens financiers «en doublon» entre les budgets étudiés : Subventions d équilibre aux budgets annexes et refacturations des charges de personnel ou des locaux mis à disposition qui ont pu être identifiées entre les budgets 2/14/2014 2

4 Communautés comparables en France > 20 communes <> habitants Catégorie CC à FPU CIF 0.26>0.47 CA choisies CIF ,50 0,45 0,40 0,35 0,30 0,25 0,20 PANEL DES COMMUNAUTES COMPAREES AVEC LA CC TARN ET DADOU CC du Pays de Landerneau Daoulas CC du Pays Roussillonnais CA Tulle (CC en 2011) CC du Pays de Redon CC du Grand Pic Saint Loup CC Tarn et Dadou CC du Pays de Thelle CC de la Plaine de l'ain CA de l'albigeois CC Castres Mazamet 0,15 0,10 0,05 0, Population INSEE 2013 Les données intercommunales comparées dans cette étude sont issues des publications de la DGCL sur les données comptables des communautés. Ces données intègrent l ensemble des budgets, y compris les SPIC, à la différence des analyses réalisées par KPMG. 2/14/2014 3

5 Diagnostic financier LA COMMUNAUTE DE COMMUNES 4

6 La communauté de communes : charges de fonctionnement Une forte croissance des charges de fonctionnement plus mesurée mais qui reste soutenue depuis Charges de fonctionnement de la Communauté Tarn et Dadou en milliers d'euros % % 9% % Charges de fonct Evolution 35% 3 25% 2 15% 1 5% 2/14/2014 5

7 L évolution des charges de fonctionnement communautaires en 2013 Mise à disposition de personnel communal et conventions d'entretien, carburant et fluides, réseau de chaleur, études (SINT, SIG, KPMG) et animation des OPAH Budget principal Budget Petite Enfance Budget Cinéma Variation % sur dépenses 2012 charges à caractère général K + 70 K + 41 K K 19% charges de personnel K K + 0 K K 11% subventions et participations 2 K + 32 K + 15 K + 45 K 2% atténuations de produits 1 K 1 K ns frais financiers + 1 K + 95 K + 22 K K 44% dépenses exceptionnelles 77 K + 15 K 8 K 70 K ns Total variation K K + 70 K K 6% Ouverture crèche la rose des vents en sept 2013 et d un 3 ème poste RAM + début du remboursement de l emprunt de 2.2M de 2012 Ouverture en septembre 2013 du cinéma de Graulhet en régie intéressée 2/14/2014 6

8 La communauté de communes : charges de fonctionnement Le poids des charges de personnel en 2013 est équivalent à celui observé en 2008 Structure des dépenses réelles de fonctionnement de la Communauté 4% 2 21% 19% 22% 2 19% 1% 3% 3% 4% 2 1% 4% 19% 1% 4% 2 1% 6% 21% 18% 18% Charges à caractère géneral retraitées Charges de personnel retraitées Charges de gestion courante 56% 57% 52% 54% 56% 56% Charges exceptionnelles liées à gestion courante Charges financières 2/14/2014 7

9 La communauté de communes : charges de fonctionnement Le niveau de charges de la communauté est dans la norme des communautés comparables au regard de son CIF Données DGCL ,50 Comparaison des dépenses réelles de fonctionnement par habitant au regard du CIF 0,45 CC TULLE (CA en 2012) CA ALBIGEOIS (C2A) CIF 0,40 0,35 0,30 0,25 CC PLAINE DE L'AIN CC DE LANDERNEAU DAOULAS CC GRAND PICLOUP CCTED CC PAYS THELLE CC PAYS DE REDON CA CASTRES MAZAMET 0, Dépenses en /habitant 2/14/2014 8

10 La communauté de communes : zoom sur les charges de personnel Le développement des actions communautaires est associé depuis 2011 à une hausse des charges de personnel Milliers Dépenses de personnel de la Communauté Tarn et Dadou en milliers d'euros , % % % ,4% 9,6% 9,9% 10,5% % Budget annexe Petite enf ance Budget principal Evolution des charges de personnel 2/14/2014 9

11 La communauté de communes : zoom sur les charges de personne Le poids des charges de personnel de la communauté reste relativement fort en comparaison des autres communautés du panel de l étude 6 Comparaison des charges de personnel ( /habitant et poids sur budgets) 5 CC TULLE (CA en 2012) poids sur budgets 4 3 CC DE LANDERNEAU CC PLAINE DE L'AIN DAOULAS 2 CC GRAND PICLOUP CC PAYS DE REDON CCTED CA CASTRES MAZAMET CA ALBIGEOIS (C2A) 1 CC PAYS THELLE Charges en /habitant 2/14/

12 La communauté de communes : les recettes de fonctionnement Net ralentissement du dynamisme des recettes depuis 2011 sous l effet de la diminution de la DGF communautaire et des compensations fiscales versées par l Etat Milliers Recettes de fonctionnement de la Communauté Tarn et Dadou en milliers d'euros % % 25% 2 15% % 1% Produits de fonct évolution 5% 2/14/

13 La communauté de communes : les recettes de fonctionnement La baisse réelle des dotations de l Etat atténue leur poids au regard des ressources fiscales et des produits des services depuis 2011 Structure des recettes de fonctionnement hors exceptionnel 24% 27% 27% 27% 23% 26% 1% 1% 6% 1% 6% 5% 2% 4% 2% 4% 2% 4% Produits des services et du domaine Recettes fiscales retraitées Dotations, subventions 68% 71% 67% 67% 66% 69% Autres produits de gestion courante 2/14/

14 La communauté de communes : les recettes de fonctionnement Les recettes par habitant de la communauté progressent moins vite que celles des communautés comparées (4 ème à 7 ème place entre 2011 et 2013) 0,50 Comparaison des recettes réelles de fonctionnement par habitant au regard du CIF en ,45 CC TULLE (CA en 2012) CA ALBIGEOIS (C2A) 0,40 CIF 0,35 CC DE LANDERNEAU DAOULAS CC PAYS DE REDON 0,30 0,25 CC GRAND PICLOUP CC PLAINE DE L'AIN CCTED CC PAYS THELLE CA CASTRES MAZAMET 0, Recettes en /habitant 2/14/

15 La communauté de communes : zoom sur les ressources fiscales L évolution des ressources fiscales larges est freinée par la réduction de la part des ressources directes locales et la baisse réelle des compensations fiscales Milliers Evolution des ressources fiscales larges communautaires en milliers d'euros 17% % % % ,18 0,16 0,14 0,12 0,1 0,08 0, ,04 0,02 0 1% 0, Contributions directes hors TEOM FNGIR/DCRTP CVAE IFER TASCOM TAFNB Compensations fiscales Attribution de compensation Autres reversements 0,04 2/14/

16 La communauté de communes : zoom sur les ressources fiscales La fiscalité directe reste dynamique sur le territoire sans hausse de taux depuis 2008 Réforme fiscale / suppression TP K K K K 289 K K 41 K K 78 K K K 174 K 70 K K 203 K K K K K K K K K 59 K 60 K 61 K K K K K 0 K CFE FNB TH TP Compensation relais TP Rôles supp ,65% 18,65% 18,65% 34,3 34,3 34,3 10,5 10,5 10,5 3,84% 3,84% 3,84% /14/

17 La communauté de communes : zoom sur les ressources fiscales On constate une baisse réelle des compensations fiscales et un recul de la part des ressources fiscales sur lesquelles la communauté dispose d un levier fiscal (taux) Composition des ressources fiscales larges de la communauté avant reversements aux communes 21% 22% 25% 25% 24% 26% % 34% 34% TH FNB TP/CFE Rôles supp. CVAE 3% 1% 3% 1% 4% 4% 2% 3% 1% 2% 1% 4% 1% 1 11% 1 72% 76% 75% IFER TASCOM TAFNB TEOM FNGIR/DCRTP Compensations fiscales 1% 1% 1% 23% 24% 24% 2/14/

18 La communauté de communes : zoom sur les ressources fiscales Le niveau de l intégration fiscale de la CC reste dans la moyenne des communautés comparées % des ressources fiscales reversées Comparaison des ressources fiscales disponibles par habitant au regard du poids des reversements CA CASTRES MAZAMET CC GRAND PICLOUP CC TULLE (CA en 2012) CC PLAINE DE L'AIN CCTED CC DE LANDERNEAU DAOULAS CC PAYS DE REDON CC PAYS THELLE CA ALBIGEOIS (C2A) Ressources fiscales nettes des reversements en /habitant 2/14/

19 La communauté de communes : zoom sur la DGF La DGF communautaire a bénéficié en 2011 de l effet des nouveaux transferts de compétences. Sans amélioration du CIF, elle est n échappe pas à une baisse en 2013 Milliers Evolution de la DGF communautaire 13% 13% 12% % % 12% 1 8% 6% 4% 2% Base Péréquation Bonification Garantie % DGF sur ressources de fonct 2/14/

20 La communauté de communes : zoom sur la DGF La réforme fiscale a rapproché le potentiel fiscal communautaire du potentiel fiscal moyen pour les CC à FPU. Elle est donc moins soutenue potentiellement par la DGF. 0,350 Evolution des critères d'attribution 300 0, CIF 0,250 0,200 0,150 0,100 0, ,286 0,294 0,292 0,142 0,158 0, PF en /habitant CIF PF /hab PF moyen catégorie 2/14/

21 La communauté de communes : zoom sur la DGF La DGF communautaire à l habitant régresse mais ne change pas la position relative de la CC sur le panel comparatif PF/habitant DGF minimum Comparaison des DGF intercommunales à l'habitant en fonction des CIF et des PF de chaque territoire en 2013 CC PAYS THELLE 23 CC PLAINE DE L'AIN 18 CA CASTRES MAZAMET 39 CCTED 26 CC DE LANDERNEAU DAOULAS 31 CC PAYS DE REDON 32 CC TULLE (CA en 2012) 60 CA ALBIGEOIS (C2A) CC GRAND PICLOUP 47 DGF optimale 0,24 0,29 0,34 CIF 0,39 0,44 0,49 2/14/

22 La communauté de communes : zoom sur la DGF Comparaison des attributions par habitant sur le panel comparatif 65 Comparaison des DGF attribuées en 2013 en par habitant CCTED CC PLAINE DE L'AIN CC DE LANDERNE AU DAOULAS CC GRAND PICLOUP CC PAYS DE REDON CC PAYS DU ROUSSILLONNAIS CC PAYS THELLE CC TULLE (CA en 2012) CA ALBIGEOIS (C2A) CA CASTRES MAZAMET Base Péréquation Bonification Garantie 2/14/

23 La communauté de communes : les soldes intermédiaires de gestion Le ralentissement du dynamisme des ressources n a pas permis d absorber la hausse des charges depuis 2011 conduisant à une dégradation des soldes de gestion 250 Evolution de la CAF (hors budget OM) Units DEPENSES DE FONCTIONNEMENT / HABITANT RECETTES DE FONCTIONNEMENT / HABITANT CAF/ HABITANT 22

24 La communauté de communes : les soldes intermédiaires de gestion Le ralentissement du dynamisme des ressources n a pas permis d absorber la hausse des charges depuis 2011 conduisant à une dégradation des soldes de gestion Les soldes intermédiaires de gestion en milliers d'euros EXCEDENT BRUT COURANT EXCEDENT BRUT DE GESTION CAPACITE D'AUTOFINANCEMENT (CAF) CAF nette du remboursement de la dette 23

25 La communauté de communes : les soldes intermédiaires de gestion La baisse de la CAF communautaire rapproche la CC des niveaux de CAF de communautés plus intégrées (et donc porteuses de plus de charges) Comparaison CAF Nette à l'habitant en fonction de chaque territoire en CC PAYS DU ROUSSILLONNAIS CA ALBIGEOIS (C2A) 120 CAF Nette par habitant CC PLAINE DE L'AIN CA CASTRES MAZAMET CC PAYS DE REDON CCTED CC DE LANDERNEAU DAOULAS CC GRAND PICLOUP CC TULLE (CA en 2012) 20 CC PAYS THELLE 0 0,24 0,29 0,34 0,39 0,44 0,49 CIF 24

26 La communauté de communes : le financement des investissements 31 M d effort d équipement financés à 8 sans emprunts depuis RAR 2014 : 608 K de dépenses K de subventions 350 K d emprunts AUTRES RECETTES FONDS DE CONCOURS FCTVA ET AUTRES DOTATIONS SUBVENTIONS CAF NETTE PRODUITS DE CESSION ET DIVERS RESULTATS REPORTES EMPRUNTS DEPENSES D'EQUIPEMENT 25

27 La communauté de communes : le financement des investissements Un effort d équipement dans la moyenne des communautés comparables Dépenses d'équipement /hab des communautés comparables à la CC Tarn et Dadou CC GRAND PICLOUP CC PAYS DE REDON CC PAYS DU ROUSSILLONNAIS CC PLAINE DE L'AIN CCTED CC TULLE (CA en 2012) CA VITRE COMMUNAUTE CA ALBIGEOIS (C2A) 26

28 La communauté de communes : l endettement du territoire La réalisation d un emprunt sur le budget petite enfance a conduit à une légère hausse de l endettement communautaire qui reste en deçà des seuils d alerte /habitant Encours de dette et capacité de désendettement de la Communauté ans 2 ans 2 ans 1 ans 3 ans ans 7 ans 6 ans 5 ans 4 ans 3 ans 2 ans 1 ans ENCOURS DE DETTE /HAB CAPACITE DE DESENDETTEMENT SEUIL D'ALERTE CAPACITE 0 ans 27

29 La communauté de communes : l endettement du territoire Fin 2012, la communauté Tarn et Dadou présente un niveau d endettement qui progresse plus vite que celui des communautés comparées 7,0 Comparaison de l'encours de dette 2012/ habitant et de la capacité de désendettement en années CAPACITE DE DESENDETTEMEMNT CA CASTRES MAZAMET 6,0 CC DE LANDERNEAU DAOULAS 5,0 CC PAYS THELLE CC GRAND PICLOUP 4,0 CC TULLE (CA en 2012) CC PAYS DE REDON 3,0 CCTED 2,0 CC PLAINE DE L'AIN CA ALBIGEOIS (C2A) 1,0 CC PAYS DU ROUSSILLONNAIS Encours de dette en /habitant 28

30 Synthèse diagnostic financier de la communauté de communes CC TED Analyse CC TED Analyse Dynamisme des charges +19% +14% Dynamisme des recettes +13% +8% Solde de fonctionnement (CAF) 60 /hab 41 /hab Poids de la dette (capacité désendettement) Effort d investis. /hab moyen annuel 2 ans 3 ans (yc RAR) 2/14/

31 Analyse de la Communauté de Communes Synthèse Les indicateurs financiers de la communauté de communes sont relativement bons : son endettement reste modéré et sa capacité à autofinancer des investissements supérieure à la moyenne des communautés comparées Toutefois, la communauté de communes connaît un dynamisme sur ses charges de fonctionnement qui est depuis 2011 plus rapide que celui de ses recettes. La fragilisation des soldes de gestion de la communauté qui en résulte procède des facteurs suivants : La poursuite du développement de ses compétences (petite enfance, culture, habitat et urbanisme) La baisse réelle (annoncée) des concours financiers de l Etat qui touche 21% de ses ressources de fonctionnement (DGF et compensations fiscales) L absence de progression favorable des critères d attribution de la DGF (intégration fiscale et richesse potentielle) Ces évolutions confirment les risques de rétractation de la CAF communautaire identifiés l an passé, et ce en dépit d une assiette fiscale qui reste globalement en forte progression sur le territoire Sur les années à venir, la situation financière de la communauté de communes devra être suivie à l aune des éléments suivants : La communauté de communes n est pas parmi les communautés de communes les plus intégrées du panel, tant du point de vu des ressources fiscales que des volume de charges supportées Les budgets à venir supporteront en année pleine un volume de charges nouvelles qui n ont impacté que partiellement le budget 2013 (crèche, cinéma ) La baisse des concours financiers de l Etat devrait s accélérer sur les deux prochains exercices en contrepartie d un rééquilibrage possible du FPIC. 2/14/

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune

KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune KPMG SECTEUR PUBLIC Mairie de Saint Gaudens Audit financier de la commune Présentation du 10 juin 2014 François Saint Martin Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer

Plus en détail

Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat

Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat ABCD SECTEUR PUBLIC Mairie de Fenouillet Audit de début de mandat Conseil Municipal du 24 juin 2014 Anne-Laure Caumette Rappel des objectifs de l étude confiée à KPMG Disposer d une analyse objective et

Plus en détail

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013 Ville de Beaucourt Analyse financière rétrospective 2005-2012 Conseil municipal du 18 juin 2013 Sommaire Page Fiscalité 2 Budget de fonctionnement 7 Soldes intermédiaires de gestion 13 Investissements

Plus en détail

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE 1 Département : Yvelines Poste : 785 Instruction comptable : M14 N INSEE : 575 Population avec double comptes

Plus en détail

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014 Ville de SaintPéray Analyse financière de la ville de SaintPéray 20082020 Juillet 2014 1 Fiche d identité de la commune DONNEES 2013 Le territoire de Saint Peray L appréciation de la richesse financière

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

Mairie de Portets Audit financier Rapport de mission Projet

Mairie de Portets Audit financier Rapport de mission Projet Mairie de Portets Audit financier Rapport de mission Projet KPMG Secteur public 12 décembre 2014 Sommaire page 1. Analyse financière rétrospective 2008-2013.. 3 2. Analyse financière prospective.. 23 Conclusion.

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée Communauté de Communes du Pays d Astrée Prospective financière 2014 2020 Présentation en Conseil Communautaire Février 2015 Evolution des équilibres financiers au fil de l eau (sans nouveaux investissements)

Plus en détail

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011

Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Analyse financière prospective 2010-2014 Mars 2011 KPMG Secteur public droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé en France. 1 Points généraux droit suisse. Tous droits

Plus en détail

Trébeurden Synthèse financière

Trébeurden Synthèse financière Jeudi 27 juin 2013 Trébeurden Synthèse financière Yvan Pellé Réunion publique Méthodologie (1) 2 Charges courantes ( personnel, fluides, entretien, contrats..) Excédent brut courant Produits courants (impôts,

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Les deux derniers mandats des communes et des groupements. Sommaire

Les deux derniers mandats des communes et des groupements. Sommaire Sommaire Les finances des communes en 215......................... p. 3 Les finances des groupements à fiscalité propre en 215........... p. 6 Quelles projections financières sur le mandat 214-219?..........

Plus en détail

Panorama financier 2 0 1 1

Panorama financier 2 0 1 1 Panorama financier 2 1 1 des communautés de communes Les communautés sont appelées à connaître dans les années qui viennent de nombreux bouleversements : effets de la réforme fiscale de 29, implications

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD ANALYSE DE LA SITUATION DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION COMMUNAUTE D AGGLOMERATION BEAUNE COTE SUD Document du 26 janvier 2015 Jean-Pierre COBLENTZ Pierre BEJJAJI Adel KARMOUS STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr

Plus en détail

Trésorerie de SERIGNAN

Trésorerie de SERIGNAN ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE SERIGNAN Trésorerie de SERIGNAN OCTOBRE 212 SOMMAIRE Introduction... 3 Principaux constats... 3 A) Composantes des charges et des produits réels de fonctionnement...

Plus en détail

Trésorerie de Felletin

Trésorerie de Felletin ANALYSE FINANCIERE ET FISCALE DE LA COMMUNE DE FELLETIN 211//213 Trésorerie de Felletin INTRODUCTION L analyse financière rétrospective, réalisée en avril 214, concerne la période de gestion des exercices

Plus en détail

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

PREAMBULE. L actualité des collectivités locales a été, sur la période récente, particulièrement dense.

PREAMBULE. L actualité des collectivités locales a été, sur la période récente, particulièrement dense. 1 PREAMBULE Parmi ses missions, la Direction Générale des Finances Publiques assure la tenue des comptes des collectivités locales et dispose à ce titre de données financières essentielles sur les finances

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES La participation des communes au plan d économies initié par l Etat va modifier substantiellement les équilibres financiers des collectivités locales et notamment

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ Cette étude, réalisée en novembre 2009, porte sur le budget principal de la commune et concerne les années 2004 à 2008. Les données sont exprimées en euros.

Plus en détail

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 ANALYSE FINANCIèRE RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 RESSOURCES CONSULTANTS FINANCES SOCIÉTÉ D ETUDE, RECHERCHE ET PROSPECTIVE EN FINANCES LOCALES S.A. au

Plus en détail

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS

ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS ACTUALITÉ DES FINANCES DES DÉPARTEMENTS Présentation par M. LEBRETON, Président de l ADF 9 octobre 2012 1 Glossaire des sigles AIS: Allocations individuelles de solidarité APA: Allocation personnalisée

Plus en détail

Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 habitants

Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 habitants Analyse d'ensemble des communes métropolitaines de moins de 10 000 Au 1 er janvier 2005, la France métropolitaine compte 35 684 communes de moins de 10 000 regroupant 30,7 millions d, soit 51 % de la population

Plus en détail

Centre des Finances Publiques de LA FERTE ALAIS

Centre des Finances Publiques de LA FERTE ALAIS ANALYSE FINANCIERE DE MOIGNY SUR ECOLE EXERCICES 2009 à 2011 Centre des Finances Publiques de LA FERTE ALAIS PRÉSENTATION DE LA COLLECTIVITÉ Moigny-sur-Ecole est une commune composée de 1 316 habitants

Plus en détail

57 ème CONGRES DE L ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE A GRENOBLE PLF : PRINCIPALES CONSEQUENCES FINANCIERES POUR LES COLLECTIVITES LOCALES

57 ème CONGRES DE L ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE A GRENOBLE PLF : PRINCIPALES CONSEQUENCES FINANCIERES POUR LES COLLECTIVITES LOCALES 57 ème CONGRES DE L ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE A GRENOBLE PLF : PRINCIPALES CONSEQUENCES FINANCIERES POUR LES COLLECTIVITES LOCALES Jean-Pierre COBLENTZ et l équipe de Stratorial Finances Contacts

Plus en détail

Baisse de l autofinancement et des investissements : un défi pour l action publique locale

Baisse de l autofinancement et des investissements : un défi pour l action publique locale Serge Bayard Président du conseil d administration La Banque Postale Collectivités Locales Jean-Pierre Balligand Président du Comité d orientation des finances locales La Banque Postale Thomas Rougier

Plus en détail

Commune de Nieppe. Audit de début de mandat Présentation dans le cadre du conseil municipal 26/11/2014. Jacques Dufour - associé

Commune de Nieppe. Audit de début de mandat Présentation dans le cadre du conseil municipal 26/11/2014. Jacques Dufour - associé Commune de Nieppe Audit de début de mandat Présentation dans le cadre du conseil municipal 26/11/2014 Jacques Dufour - associé Aurélie Serrano Maxime Gallet Objet de la mission La ville de Nieppe a confié

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010 ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE () SICTOBA Mai 2010 Pascal HEYMES Stratorial Finances Agence de Montpellier 2, rue des Arbousiers 34070 MONTPELLIER Tél. : 04 99 61 47 05 - Fax : 04 99 61 47 09 www.stratorial-finances.fr

Plus en détail

Exercices 2011 à 2013

Exercices 2011 à 2013 ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU Exercices 211 à 213 Avril 214 Centre des Finances Publiques de LANNILIS PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ Cette étude porte sur les exercices 211 à 213 et

Plus en détail

BUDGETS PRIMITIFS 2015

BUDGETS PRIMITIFS 2015 BUDGETS PRIMITIFS 215 Communauté d Agglomération de la Vallée de la Marne 1/ Budget principal 2/ Assainissement 17/2/215 1 Contexte Un environnement territorial contraint dans un contexte économique tendu

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Commune de Plan d Aups Sainte Baume

Commune de Plan d Aups Sainte Baume Commune de Plan d Aups Sainte Baume Audit de début de mandat Le 23 juillet 2014 Restitution publique Ce document ne peut se lire et s interpréter qu en liaison avec les commentaires apportés oralement

Plus en détail

Centre des finances publiques d OULLINS

Centre des finances publiques d OULLINS ANALYSE FINANCIERE COMMUNE DE VERNAISON Centre des finances publiques d OULLINS PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ La commune est située dans l arrondissement de Lyon. Elle compte 4 519 habitants. Vernaison

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement 62 746,32 31 060,60-31 729,72

TOTAL 2009 Sovodeb Dépenses Recettes Solde Fonctionnement 62 746,32 31 060,60-31 729,72 Sous la présidence de M. Guy Vaxelaire, le Conseil Communautaire s est réuni en Commission Finances le 10 février afin d examiner le budget primitif 2010. Les 17 février et 1 er avril, le Conseil a approuvé

Plus en détail

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Le service Finances de la CAN a élaboré cette fiche à partir des documents transmis par les communes en juillet 2014 : - Compte Administratif

Plus en détail

Audit financier et fiscal

Audit financier et fiscal Audit financier et fiscal Eléments synthétiques tiques extraits de l auditl Juin 2008 Territoires & Conseil 12 rue de Castiglione 75001 Paris Territoires-et-conseil@wanadoo.fr Tél.: 01.53.34.07.17 1 La

Plus en détail

2) Les principales évolutions des montants (budget principal + budgets annexes)

2) Les principales évolutions des montants (budget principal + budgets annexes) DDOPF cr 25/03/2016 Observations Compte Administratif 2015 - Séance du 28/03/2016 (à partir des documents CA 2014 et CA 2015) A NOTER, à compter de 2015, la ville dispose de 4 budgets annexes assujettis

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

Note de synthèse Débat d orientation budgétaire Ville du Croisic

Note de synthèse Débat d orientation budgétaire Ville du Croisic 2014 Note de synthèse Débat d orientation budgétaire Ville du Croisic 06/02/2014 Budget principal SOMMAIRE 1 Principes P 3 A - Principes généraux P 3 B - Retraitements comptables P 4 2 Indicateurs économiques

Plus en détail

Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés. Septembre 2014

Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés. Septembre 2014 Audit financier rétro-prospectif de la Communauté d Agglomération du Pays d Aubagne et de l Etoile éléments clés Septembre 2014 Synthèse du diagnostic financier de l Agglo du Pays d Aubagne et de l Etoile

Plus en détail

Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard

Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE BELLEGARDE Trésorerie de BEAUCAIRE en collaboration avec le service CEPL-PFDL de la Trésorerie générale du Gard PRESENTATION DE LA COMMUNE La Commune de Bellegarde compte

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2013 1

BUDGET PRIMITIF 2013 1 BUDGET PRIMITIF 2013 1 Un budget de fonctionnement contraint et prudent. Un budget d investissement volontaire et engagé Une fiscalité inchangée 2 4 orientations fortes: Développer et améliorer les services

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE

ANALYSE FINANCIERE DE ANALYSE FINANCIERE DE SAINT-PAUL-DE-VARCES Trésorerie de Vif PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ SAINT-PAUL-DE-VARCES est une petite commune du département de l ISERE et de la région RHONE ALPES. Située en

Plus en détail

Les finances locales en 2014 : actualité, enjeux et perspectives. 9 janvier 2014

Les finances locales en 2014 : actualité, enjeux et perspectives. 9 janvier 2014 Les finances locales en 2014 : actualité, enjeux et perspectives 9 janvier 2014 Le casse-tête chinois Baisse des dotations Péréquation Volatilité de l assiette fiscale Dépenses contraintes Renouvellement

Plus en détail

Trésorerie des MATELLES

Trésorerie des MATELLES ANALYSE FINANCIERE DE ST MATHIEU DE TREVIERS Trésorerie des MATELLES Présentée le 17/1/212 PRESENTATION DE LA COLLECTIVITÉ La commune de Saint-Mathieu de Tréviers se situe au cœur du Languedoc, à vingt

Plus en détail

L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015

L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015 Le 18 novembre 2014 L AMF vous aide à estimer l impact de la baisse de la DGF des communes et des communautés en 2015 Départements Finances / Intercommunalité et territoires Claire GEKAS & Alexandre HUOT

Plus en détail

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS

AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS AUDIT FINANCIER DE DEBUT DE MANDAT DE LA VILLE VILLE DE PRIVAS Le 21 NOVEMBRE 2014 Jean-Pierre COBLENTZ Rozenn LE CALVEZ STRATORIAL FINANCES wwwstratorial-financesfr Tour GAMMA A 193 rue de Bercy 75012

Plus en détail

ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2014

ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2014 Intervention du Président du Conseil général ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2014 www.cg47.fr Diapositive n 1 : Section de fonctionnement : évolution des dépenses réelles en M 350 300 250 200 150 100 50 0 Evolution

Plus en détail

Trésorerie de LA BAULE ESCOUBLAC

Trésorerie de LA BAULE ESCOUBLAC ANALYSE FINANCIERE CONSOLIDEE DE CAP ATLANTIQUE Trésorerie de LA BAULE ESCOUBLAC REMARQUES PRELIMINAIRES POURQUOI UNE APPROCHE CONSOLIDEE DES COMPTES? L'analyse financière consolidée consiste à établir

Plus en détail

2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales

2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales Présentation CERC Ile de France, le 7 novembre 2013 Paris 2013 : les prémices d une nouvelle donne pour les finances locales Thomas Rougier Martine Ly Directeur des Etudes Directrice Territoriale IdF Direction

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE DE PLOUGUERNEAU Exercices 212 à 214 Centre des Finances Publiques de LANNILIS Mars 215 SOMMAIRE I) LA FORMATION DE L'AUTOFINANCEMENT...4 A) Composantes des charges et des

Plus en détail

Il vous appartient de communiquer l'ensemble de ces documents à l'assemblée délibérante dès sa plus proche réunion.

Il vous appartient de communiquer l'ensemble de ces documents à l'assemblée délibérante dès sa plus proche réunion. TOULOUSE, le 5 mai 2014 Le Président N/Réf. : JO14 119 01 Monsieur le Président, Conformément à l'article L. 243-5 du code des juridictions financières, je vous notifie le rapport d'observations définitives

Plus en détail

Observatoire des communes de Polynésie française Tendances 2013. Agence AFD de Papeete Congrès de l ACCDOM 2014

Observatoire des communes de Polynésie française Tendances 2013. Agence AFD de Papeete Congrès de l ACCDOM 2014 Observatoire des communes de Polynésie française Tendances 2013 Agence AFD de Papeete Congrès de l ACCDOM 2014 Des budgets de fonctionnement contraints par la crise 114 112 110 108 106 104 102 100 98 96

Plus en détail

Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr

Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr Isabelle KEBE Tél. 01 55 34 40 28 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : ikebe@fcl.fr Jean-Christophe BERGE Tél : 01 55 34 40 13 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : jcberge@fcl.fr Ville de Gisors 24 juin 2014 87 rue St-Lazare

Plus en détail

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe)

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) L esquisse du budget 2016 de la MGP présente un montant d épargne brute de 65 M. * * * Cet autofinancement est dégagé grâce à un

Plus en détail

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat Chapitre 2 L analyse du compte de résultat I- Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) A- Intérêt de la mise en place des SIG B- La mise en œuvre des SIG 1- Le tableau des SIG Voir annexe 1 2- L analyse

Plus en détail

Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis

Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis CABINET MICHEL KLOPFER Consultants Finances Locales Conjoncture des finances locales 2012 et incidences pour le Conseil Général de la Seine St Denis 26 janvier 2012 2 OCTOBRE 2009 6 rue du Général de Larminat

Plus en détail

PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS BEAUME-DROBIE FINANCES INTERCOMMUNALES contact : Sophie Blanc - responsable administrative 04 75 89 80 80 - fax : 04 75 89 80 98 - La Chastelanne 07260 Joyeuse administration@pays-beaumedrobiefr

Plus en détail

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014

Analyse financière de la commune de Bassens. Présentation des résultats. 1 er juillet 2014 Analyse financière de la commune de Bassens Présentation des résultats 1 er juillet 2014 Sommaire Introduction 1. Analyse de l évolution des soldes de gestion retraités 2. Effort d investissement et choix

Plus en détail

NOTATION FINANCIERE. réalisée d'après les comptes administratifs 2008 à 2013 SDIS DU TARN. 389 581 habitants (yc. rs)

NOTATION FINANCIERE. réalisée d'après les comptes administratifs 2008 à 2013 SDIS DU TARN. 389 581 habitants (yc. rs) LOCALNOVATM NOTATION FINANCIERE réalisée d'après les comptes administratifs 2008 à 2013 389 581 habitants (yc. rs) Examen dynamique et comparé de 6 rubriques catégorie 3 document édité le 04/11/14 Sommaire

Plus en détail

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Commune de Pierre-Olivier Hofer Directeur associé Ludivine Louette Consultante Toulouse, le 20 mai 2014 E14-0514 EXFILO Tél : 01.83.62.86.35 Fax : 01.83.62.86.34

Plus en détail

MAIRIE DE MARLY DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE

MAIRIE DE MARLY DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2010 MAIRIE DE MARLY DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2010 Le Débat d Orientation Budgétaire (DOB) constitue un moment essentiel de la vie d une collectivité locale. A cette

Plus en détail

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006

ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 VILLE DE PLOEMEUR 31 octobre 2005 Service Financier ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR L ANNEE 2006 En application de l article L 2312-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, un débat d orientations

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES 1 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LOURDES COMPTES ADMINISTRATIFS 2013 Après avoir pu constater la concordance entre les Comptes de Gestion dressés par Monsieur le Trésorier et les Comptes Administratifs,

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble

BUDGET PRIMITIF 2014. Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble BUDGET PRIMITIF 2014 Communauté de Communes de la Vallée du Lot et du Vignoble 2 Dans le cadre de la continuité de certains dossiers, le budget primitif 2014 ne contiendra aucune action nouvelle engageant

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Commune d Angoulins Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Introduction La tenue du débat d orientation budgétaire est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques

1. Comment recenser les informations nécessaires. 2. Comment préparer un budget ou le modifier? 3. Comment se traduisent les choix politiques Initiation au budget communal Belfort, le 24/05/12 Frédéric DUPUIS Dexia CL - Directeur des relations institutionnelles Nord et Est 1 INITIATION AU BUDGET COMMUNAL 1. Comment recenser les informations

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

Compte administratif 2013 & Budget 2014. Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014

Compte administratif 2013 & Budget 2014. Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014 Compte administratif 2013 & Budget 2014 Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014 2014 est «à cheval» sur 2 mandats : 2008 2014 qui se termine fin mars 2014 2014 2020 qui commencera début avril

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ FÉVRIER 214 IDENTIFICATION / POPULATION Commune siège : Pau Type de fiscalité : Fiscalité professionnelle unique (FPU) Commune

Plus en détail

LES TENDANCES FINANCIERES 2015 DES GRANDES COLLECTIVITES LOCALES

LES TENDANCES FINANCIERES 2015 DES GRANDES COLLECTIVITES LOCALES LES TENDANCES FINANCIERES 2015 DES GRANDES COLLECTIVITES LOCALES Publication réalisée par ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels, en partenariat avec l Juin 2015 EDITO Dans un contexte de réforme

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire

Réunions publiques janvier 2013. Présentation du Débat d Orientation Budgétaire Réunions publiques janvier 2013 Présentation du Débat d Orientation Budgétaire 7 février 2011 LE CONTEXTE Une économie mondiale très ralentie En zone Euro : des incertitudes autour de la crise de la dette

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE

ANALYSE FINANCIERE DE ANALYSE FINANCIERE DE CRESSENSAC Trésorerie de Martel PRESENTATION DE LA COMMUNE La présente analyse financière a été réalisée au cours du mois de juillet 2010; elle porte sur les exercices 2005 à 2009.

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016

I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2016 Ville d Ecommoy I. LA LOI DE FINANCES POUR 2016 DGF : Pour poursuivre le plan d économies de 50 milliards d euros fixé par la loi du 29 décembre 2014 de programmation

Plus en détail

DIRECTION RESSOURCES ET PROSPECTIVE FINANCES

DIRECTION RESSOURCES ET PROSPECTIVE FINANCES DIRECTION RESSOURCES ET PROSPECTIVE FINANCES & ARCHITECTURE DU BUDGET 2014 Conseil communautaire T&D - RP/FINANCES Coc 1 du 14 octobre 2014 2014 LES BUDGETS DE TARN & DADOU Les services publics qualifiés

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

LES FINANCES LOCALES EN 2013 Publication réalisée par ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels,

LES FINANCES LOCALES EN 2013 Publication réalisée par ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels, LES TENDANCES NOTE FINANCIERES DE CONJONCTURE 2014 DES GRANDES COLLECTIVITES LOCALES LES FINANCES LOCALES EN 2013 Publication réalisée par ARKEA Banque Entreprises et Institutionnels, ARKEA / SFL-FORUM

Plus en détail

budget primitif 2015

budget primitif 2015 budget primitif 2015 Budget principal Budgets annexes Balance générale globalisée Budget principal 1 Section de fonctionnement RECETTES DEPENSES BUDGET PRIMITIF 2015 Produits d'exploitation Fonctionnement

Plus en détail

Etude des comptes administratifs consolidés de la

Etude des comptes administratifs consolidés de la Association de citoyens des communes et de la Communauté d agglomération de Grand Paris Seine Ouest Association loi de 1901 Etude des comptes administratifs consolidés de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE. Séance du 24 novembre 2005 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE. Séance du 24 novembre 2005 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006 COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 24 novembre 2005 Délibération n 2005/256 DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE 2006 Première étape du cycle annuel du budget, le débat d orientation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Local commercial. Numéro SIRET : 21030314500051 POSTE COMPTABLE : M14. COMPTE ADMINISTRATIF voté par nature

REPUBLIQUE FRANCAISE. Local commercial. Numéro SIRET : 21030314500051 POSTE COMPTABLE : M14. COMPTE ADMINISTRATIF voté par nature REPUBLIQUE FRANCAISE Local commercial Numéro SIRET : 21030314500051 POSTE COMPTABLE : M14 COMPTE ADMINISTRATIF voté par nature BUDGET Local commercial ANNEE 2014 SOMMAIRE Pages I. Informations générales

Plus en détail

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009 BILAN 211 - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 21 et 29 - Les dépenses de fonctionnement sont en baisse et les recettes augmentent - Ainsi la capacité d autofinancement

Plus en détail

SOMMAIRE. Page Jointes Sans objet. x x x x

SOMMAIRE. Page Jointes Sans objet. x x x x SOMMAIRE Page Jointes Sans objet 3 Balances générales et tableaux de synthèses x 41 IV Annexes 43 A Eléments du bilan 45 A1 Présentation croisée par fonction (1) x 77 A2 Etat de la dette x 79 Service de

Plus en détail

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION 1 PRESENTATION Le présent document a été réalisé par le Cabinet Michel Klopfer, conseil indépendant dont le capital appartient

Plus en détail

Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise

Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise Situation financière des Hôpitaux de Tarentaise Table des matières 1 Analyse financière de l hôpital d Albertville-Moûtiers... 2 1.1 Analyse de l évolution et résultat... 2 1.2 Analyse de la structure

Plus en détail

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock

Département des Bouches-du-Rhône. Rapport Financier. Shutterstock Département des Bouches-du-Rhône Rapport Financier 2014 Shutterstock LA DETTE PROPRE Rapport financier 2014 La dette propre Au 31 décembre 2014, l encours de dette représente 517, contre 369 en 2013. Le

Plus en détail

Trésorerie de Bouxwiller. Mai 2014. Trésorerie de Bouxwiller

Trésorerie de Bouxwiller. Mai 2014. Trésorerie de Bouxwiller SITUATION FINANCIERE 213 de RINGENDORF Trésorerie de Bouxwiller Mai 214 Trésorerie de Bouxwiller SOMMAIRE PRESENTATION - PRINCIPAUX CONSTATS 3 LE FONCTIONNEMENT LES PRODUITS 4 LE FONCTIONNEMENT LES CHARGES

Plus en détail