PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES"

Transcription

1 PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES ANNEE

2 ENGAGEMENT DE FARGAS AU PACTE MONDIAL Engagement de FARGAS au Pacte Mondial Depuis le mois d octobre 2012, j ai souhaité engager la société FARGAS dans les dix principes fondamentaux du Pacte Mondial. Dans la continuité de nos démarches environnementales et sociétales qui donnent un sens et de la valeur à notre entreprise ainsi qu à notre vie professionnelle, nous nous sommes engagés dans une Politique Sociétale pour garantir une attitude socialement responsable et un développement durable et pérenne pour notre entreprise. Cette Politique repose sur les thèmes suivants : ENGAGEMENTS ETHIQUES a- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration universelle des droits de l homme de 1948, b- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration sur les droits de l enfant de 1959, c- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration sur l élimination de toutes formes de discrimination à l égard des femmes de 1967, d- Engagement à respecter et à faire respecter les Conventions fondamentales de l Organisation Internationale du Travail (OIT) : N 1, N 29, N 87, N 98, N 100, N 102, N 105, N 111, N 116, N 131, N 135, N 138, N 155, N 159, N 169, N 177, N 182, N 183 DIMENSION ÉCONOMIQUE : a- Assurer la viabilité et la rentabilité de l entreprise b- Investir et participer dans le développement durable, c- Avoir une production et une politique de prix responsables, d- Apporter aux clients : conseil, transparence, assistance et service après-vente, e- Acheter en toute responsabilité : traçabilité des achats, garanties des fournisseurs, f- Suivre une démarche d amélioration continue ÊTRE ACTEUR DU PROGRES SOCIAL a- Assurer de bonnes conditions de travail et d ambiance dans l entreprise, b- Être bienveillant et respectueux dans les relations avec les clients, fournisseurs, salariés c- Dialoguer avec les partenaires sociaux, collectivités locales, d- Garantir l équité et promouvoir la diversité, e- Faire progresser les compétences du personnel, f- Contribuer à la vie locale. Page 1

3 ENGAGEMENT DE FARGAS AU PACTE MONDIAL CONTRIBUER ACTIVEMENT A UN ENVIRONNEMENT PRESERVE a- L eau : gérer les consommations et traiter les pollutions de l activité, b- L énergie : surveiller et réduire les consommations de carburant et d électricité, c- Les déchets : les diminuer à la source et les trier, d- Optimiser les transports et la logistique, e- Prendre en compte et gérer les nuisances de l activité : bruits et visuel. CONSTRUIRE LA GOUVERNANCE a- S engager dans une démarche valorisant les produits et services de proximité, b- Organiser les responsabilités et les processus de décision, c- Rendre compte, communiquer en interne et en externe, d- Devancer la règlementation : gestion et prévention des risques, e- Instaurer des relations durables, performantes et de proximité avec les fournisseurs et les clients, f- Combattre toute forme de corruption, g- S engager dans une politique de maîtrise et réduction de la dosimétrie. Depuis maintenant une année, je suis satisfait de pouvoir capitaliser les progrès de l entreprise suite aux actions menées au travers de ces différents thèmes et de ce fait, en tant que Directeur de la société FARGAS, je renouvelle mon engagement pour l année à venir au Pacte Mondial. Le 15 janvier 2015 Le Directeur Général Roland FARGAS Page 2

4 DROITS DE L HOMME Droits de l Homme Principes 1 & 2 Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l homme dans leur sphère d'influence Veiller à ce que leurs propres compagnies ne se rendent pas complices de violations des droits de l'homme Évaluation, Politique et Objectifs FARGAS défend les droits de l Homme dans le cadre de ses activités et sur le lieu de travail en respectant les individus selon le droit Français. La société FARGAS n a pas d activité en dehors du territoire Français. Elle utilise des soustraitants Français qui respectent également le droit Français. Hormis l application des principes et des procédures en vigueur dans ses activités au quotidien, FARGAS n a pas à faire valoir d action particulière au titre des droits de l Homme sur l année L entreprise n a pas d objectif particulier dans ce domaine. Mise en œuvre Les trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE sont regroupées en Unité Économique et Sociale (UES) depuis 2007 avec des représentants syndicaux et des délégués du personnel commun. Cela permet aux personnels des entreprises inférieures à 50 salariés d être aussi représentés. Pas de mise en œuvre particulière en 2014 Mesure des résultats L ensemble du personnel est représenté par une délégation unique ; le Comité d entreprise s est réuni tous les mois. Sur la période de la COP, il y a eu 12 réunions au cours desquels aucun jugement de violation des droits de l Homme, ordonnance, amende ou autre événement n a été signalé. Page 3

5 CONDITIONS DU TRAVAIL Conditions du Travail Principes 3, 4, 5 & 6 Les entreprises sont invitées à respecter la liberté d'association et à reconnaître le droit de négociation collective L'élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire L'abolition effective du travail des enfants L'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession HYGIENE SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL Évaluation, Politique et Objectifs FARGAS offre un environnement de travail sécurisé à ses employés, respecte la liberté d association et les négociations collectives, ne tolère ni le travail forcé ou obligatoire, ni le travail des enfants. L entreprise encourage la diversité et ne tolère aucune forme de discrimination eu égard au genre, à l origine ethnique, à la religion, aux handicaps, à l orientation sexuelle, à la nationalité, aux opinions politiques et syndicales ou à l origine sociale. L ensemble du personnel des trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE même elle a moins de 50 salariées est représentée par un Comité d Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT). Dans sa politique 2014, la Direction a maintenu 3 actions fortes pour améliorer les conditions de travail, en plus de l engagement dans le développement durable et la responsabilité sociétale : Optimiser nos conditions de travail avec un management participatif et de proximité où tout le monde est acteur et responsable. En affectant 100% de Chef d équipe de proximité. Développer les compétences, la performance et la polyvalence de tous les services et de nos séniors par le développement des actions de formation. o Former les techniciens pour que 35% soit polyvalent GP et BL o Former 20% des techniciens en Fibre Optique o Former 60 % des techniciens sur la relation client. o Industrialiser et mutualiser les processus en utilisant les nouvelles technologies. Page 4

6 CONDITIONS DU TRAVAIL Affecter à 100 % des techniciens mobiles une tablette avec aide à la navigation. Optimiser la gestion et le retour des indicateurs du SMI nous permettant de mesurer le respect et la performance des procédures avec une remonté de 70% des indicateurs Développer notre politique de responsabilité sociale et environnementale. o Baisser le nombre d heure d accident de travail de 25% o Baisser le nombre d heure maladie de 10% o Baisser notre empreinte carbone de 10% Sur l ensemble des sujets les objectifs ont été atteint. Dans le domaine de la radioprotection, la Direction a également maintenu ses actions pour réduire la dosimétrie individuelle, par exemple en formant suffisamment de personnel affecté à des travaux sous rayonnements ionisant. Cela permet de lisser la dosimétrie sur plus de personnes. En 2012, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 1 msv. En 2013, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 0.5 msv. En 2014, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 0.4 msv. Il y a une légère baisse par rapport à 2013, mais nous restons toujours dans des valeurs très faibles (inférieures au seuil maxi d une personne non exposée). Mise en œuvre Sur la période, il y a eu 4 réunions de CHSCT pour la société FARGAS et FARGAS INFORMATIQUE et 4 CHSCT pour la société FARGAS RHONE ALPES. Chaque année, le personnel travaillant sur les chantiers se voit remettre un paquetage composé de vêtements de travail personnalisés avec le logo de la société FARGAS et des EPI spécifiques au poste de travail du salarié. En voici quelques exemples : Des chaussures de sécurité haute et étanche de type S3. Des vêtements de travail multirisques répondant à l ensemble des normes européennes pour les interventions sur les réseaux télécom. Un casque de sécurité avec jugulaire est remis à chaque salarié en échange de l ancien dès que la date de péremption est dépassée ou que le casque a subit un choc important. Page 5

7 CONDITIONS DU TRAVAIL Les vêtements ont été sélectionnés en fonction des retours des salariés suite à leur utilisation et cela fait maintenant près de 4 années que nous utilisons la même gamme. Néanmoins une monté en gamme a été validé en CHSCT pour la dotation de Des spécificités concernant les EPI ont été apportées sur les sites EDF sur lesquels nous intervenons : Casques avec visière intégrée, Casque de chantier avec des protections auditives. Cependant il a été validé en CHSCT de tester les bouchons d oreilles moulés avec filtre. Cette solution sera testée en Les outils mis à la disposition des salariés (grue, nacelle, appareil de mesure...) font l objet de contrôles périodiques selon la réglementation en vigueur. Pour réduire les temps de route, limiter les risques routier, améliorer les conditions de travail et respecter l environnement, la société a maintenu son projet de sectorisation qu elle a amélioré en juin 2014 en optimisant les déplacements entre les chantiers. Les équipes sont réparties par zone en fonction de leur lieu d habitation. Dans chaque zone il y a un chef d équipe qui manage les agents de la zone, qui organise les entraides entre équipes et qui fait respecter les règles de sécurité. Page 6

8 CONDITIONS DU TRAVAIL Grace à ce projet d optimisation nous avons mesuré en 2014 une baisse de 30% de la consommation de carburant pour un chiffre d affaire constant. Ce qui montre que les techniciens font moins de kilométre pour réaliser la même activité. Indicateurs janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Adéquation du planning 23,5 22,9 22,9 23,2 23,9 26,5 27,2 29,1 28,8 29,3 29,9 29,2 (CA/Vol de carburant) (CA rapporté pour 1L de carburant) Contrat de Prévention : Depuis 2012 la société FARGAS a signé un contrat de prévention entre la CARSAT. En échange d une participation financière de la CARSAT, la société FARGAS s engage à développer des actions en matière de sécurité suivant un plan d actions triennal : - Formations permettant d améliorer la sécurité (Amiante, SST et Geste et posture), - Achat de matériel permettant d améliorer les conditions de travail (achat de lèves plaques mécanisés, options sécurité lors de l achat de nacelles et le suivi des véhicules) Suite à la mise en place de ce plan, l entreprise a déjà acheté : - 15 lèves plaques pour réduire les efforts de manutention véhicules équipés de nacelles pour travailler en hauteur. Chaque véhicule a été spécialement consu suivant un cahier des charges spécifiques FARGAS : - Réduction au maximun du poids de véhicule pour éviter les surcharges, - Bridage du moteur à 110 km/h, - Véhicule équipé d un système de gestion de flotte, d aide à la navigation et d éco-conduite. - Véhicule plus confortable et aménagement spécifique pour améliorer les conditions de travail, Mesure des résultats Le taux de formation en 2014 qui est de 3.4% de la masse salariale, a légérement baissé de 10% par rapport à 2013 (3.8%). Nous n avons pas pu atteindre notre objectif de 4%, car plusieurs formations n ont pas pu être réalisées faute d une prise en charge financière par notre OPCA (Constructys), contrairement aux années précédentes. Les entretiens individuels sont réalisés annuellement par les managers. Page 7

9 CONDITIONS DU TRAVAIL L objectif de la direction qui est que chaque salarié ait un entretien individuel chaque année c est maintenue en 2014 à 85%. Ces entretiens sont un des éléments de la gestion et du suivi des compétences que la direction a mis en place. Pour chaque compétence (Faire, savoir faire et savoir être) de la fiche de poste, chaque salarié est évalué suivant 6 niveaux : 0 : pas de connaissance, 3 : base ou peut travailler sur des petits systèmes, accompagné 4 : base ou peut travailler sur des petits systèmes, avec un contrôle et un suivi 5 : bonne pratique et autonome quel que soit le systéme 6 : bonne pratique et autonome quel que soit le systéme, avec respect des exigences et de la performance 7 : expert et tuteur, capacité excellente Les évolutions sont mesurées chaques années. Page 8

10 CONDITIONS DU TRAVAIL LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION Évaluation, Politique et Objectifs Les entreprises FARGAS ont une politique claire en matière : - Des droits et devoir des salariés, - Des rémunérations et primes - Des indemnités de déplacements, - Horaires de travail, - D accompagnement des séniors, - Reclassement des travailleurs handicapés, - De Mixité et de diversité. Mise en œuvre Grâce à la mise en place d un règlement intérieur et des accords d entreprise. L accord sur les déplacements va au-delà de la convention collective pour indemniser les temps de route pour les déplacements sur des chantiers au delà de 50 kms du domicile. Liste des accords signés en 2014 : Garantie Santé pour les non cadre L intéressement La Participation des salariés aux résultats Les entreprises FARGAS organisent depuis 2012 des réunions d écoute avec le personnel pour connaitre les points qui pourraient être améliorés au niveau des conditions de travail. Mesure des résultats Actuellement il y a 6 salariés handicapés reclassés sur des postes adaptés à leur handicap. Les effectifs du groupement Fargas comptait 175 salariés en Aujourd hui, ce nombre s établit à 166 personnes, soit un recul de 5 %. NOMBRE DE : Femmes Personnes de + de 55 ans Page 9

11 CONDITIONS DU TRAVAIL Parité Homme - Femme : Avec seulement 6.6% de personnel féminin sur l ensemble du groupe en 2014, le nombre de femmes reste faible dans le groupement Fargas. Cela s explique par le secteur d activité de l entreprise (BTP). Cependant, les sociétés FARGAS confirment leur choix d ouvrir tous ses postes à pourvoir aux candidatures tant masculines que féminines. Il faut noter que ce taux passe à 50% du personnel dans les services supports (Achat, Comptabilité, Ressources Humaines, Conduite d activité, QSE et Logistique) soit 11 femmes pour 12 hommes. Emploi des salariés de 55 ans et plus Le nombre de salariés de 55 ans et plus en 2014 est en hausse par rapport à En 2014, deux salariés en fin de carrière on vu leur poste aménagé Page 10

12 CONDITIONS DU TRAVAIL SOCIAL ET SOIN Évaluation, Politique et Objectifs La première phrase de la politique d entreprise de la Direction prend déjà en compte l aspect social. «Notre Société est devenue aujourd hui une PME, mais n oublions pas nos valeurs où la responsabilité sociétale et environnementale est l essence même de notre culture et le fil conducteur de notre stratégie» Mise en œuvre Les trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE sont regroupées en Unité Économique et Sociale (UES) depuis 2007 avec un comité d entreprise commun à l ensemble du personnel. Cela permet aux salariées des entreprises de moins de 50 salariés de profiter des mêmes actions sociales. Mesure des résultats Bilan des actions sociales réalisées par le comité d entreprise : Actions sociales Colis de noel Places de cinéma Cartes de cadeaux de noel Repas de fin d année Secours au salarié Prêt aux salariés (4) 2700 (2) La dimention sociale est toujours reconnue comme un point fort lors des audits de renouvellement ISO 9001 par l auditeur de la société SGS. «Prise en compte de la dimension sociale» Afin d assurer une couverture minimum pour les frais de santé à l ensemble des salariés, l adhésion au régime de base est obligatoire pour l ensemble du personnel en contrat à durée indéterminée. L entreprise prend en charge une partie de la cotisation mensuelle. Pour les cadres, la participation de l entreprise représente 60% du montant total de la cotisation mensuelle, 53% pour les ETAM et 45% pour les ouvriers. Page 11

13 ENVIRONNEMENT Environnement Principes 7, 8 & 9 Application de l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement Entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement Favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement Évaluation, Politique et Objectifs La première phrase de la politique d entreprise de la Direction prend déjà en compte l aspect environnemental. «Notre Société est devenue aujourd hui une PME, mais n oublions pas nos valeurs où la responsabilité sociétale et environnementale est l essence même de notre culture et le fil conducteur de notre stratégie» Mise en œuvre Dans le but de réduire son empreinte environnementale, l entreprise FARGAS a lancé début 2013 plusieurs actions permettant de traiter plusieurs points importants comme les déchets d impressions, la consommation de papier, la consommation de carburant, l optimisation des trajets et la réduction des temps de route. Mesure des résultats Les déchets d impression : FARGAS utilisait jusqu en 2012 des imprimantes de marques et de modèles différents nécessitant une gestion lourde concernant les consommables de type toner et cartouche d encre. Une fois vide, la société FARGAS n avait de filière d élimination identifiée pour ces toners et cartouches d encre. Depuis 2013, le matériel servant à la production de papier imprimé a été renouvelé et standardisé. Ainsi, nous avons choisi un prestataire qui nous fournit les toners neufs et récupère les vides pour les acheminer directement en filière de traitement appropriée. Page 12

14 ENVIRONNEMENT La consommation de papier : La consommation de papier s est stabilisée entre 2013 et 2014 restant à 2,4 tonnes. Cette stagnation s explique par le projet de dématérialisation des fiches de travail des agents qui a démarré début 2013 pour les équipes «Grand Public», mais cela n a pas encore été déployé sur les équipes «boucle locale», car l application informatique qui doit gérer ces documents informatiques n est pas encore prête.. La consommation de carburant Depuis 2012, une des actions phares de l entreprise concerne l optimisation des déplacements de ses agents. En effet, la politique stratégique d occupation du secteur géographique sur lequel s applique un de nos contrats important avec l entreprise ORANGE. Elle s accompagne d outils tels que la géolocalisation, la conduite d activité par sectorisation et le recrutement de personnel sur ces zones définies. Au dernier trimestre 2013, la baisse de la consommation de carburant approche les 15%, à la fin 2014 la baisse approche les 30% pour un chiffre d affaire constant. Evolution de l indicateur Chiffre d Afaire / Volume de carburant sur 2014 Indicateurs janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Adéquation du planning 23,5 22,9 22,9 23,2 23,9 26,5 27,2 29,1 28,8 29,3 29,9 29,2 (CA/Vol de carburant) (CA rapporté pour 1L de carburant) Cette baisse très encourageante permet de mettre en évidence un deuxième effet sur le travail des agents car ils passent moins de temps sur la route et cela contribue à réduire la pénibilité des journées de travail mais aussi à abaisser le risque d accident de la circulation. Les eaux usées des locaux Depuis l été 2012, FARGAS a signé un contrat d entretien de ses locaux avec l entreprise ATALIAN (TFN). Ainsi cette société de nettoyage s est engagée à n utiliser que des produits d entretien d origine biologique ou ayant un impact neutre sur l environnement (produit écologique). Page 13

15 LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Lutte contre la corruption Principe 10 Agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l extorsion de fonds et les pots de vins LE GROUPE FARGAS Dans la poursuite de sa démarche de responsabilité sociétale et de développement durable, l entreprise FARGAS avance et agit selon le cadre fixé par le Droit Français. Économie : Afin de pérenniser son modèle économique, cela fait un an que l Unitié Economique et Sociale FARGAS a choisi de faire appel à un cabinet d experts-comptables externe pour sa gestion financière. De ce fait, cette externalisation assure une comptabilité en toute transparence exempte de toute forme de corruption. Politique de l entreprise sur les objets publicitaires : En fin d année, des objets publicitaires sont distribués aux clients du groupe pour les remercier de la confiance qu ils ont porté envers la société au cours des douze mois écoulés. Ces objets publicitaires, allant du calendrier à la clé USB, font partie intégrante du plan de marketing commercial du groupe. De par la faible valeur et la périodicité annuelle de ces objets, l entreprise FARGAS ne considère pas cet acte comme étant de la corruption ou une forme de pot de vin, bien au contraire, cela s inscrit pleinement dans une démarche de partenariat et de cohésion sociale entre sociétés collaboratrices. Les sous-traitants du groupe Fargas Pour s assurer du respect de la Réglementation Française, FARGAS demande deux fois par an à ses partenaires sous-traitans une liste de documents administratifs tels que : une attestation URSSAF de moins de 6 mois de déclarations sociales concernant leurs salariés, une copie de l attestation d assurance Responsabilité Civile, un extrait d inscription au registre du commerce de moins de 3 mois... Cela permet de lutter contre le travail dissimulé et non déclaré aux Autorités Françaises et assure aux travailleurs une couverture sociale en cas d incident relevant des activités du groupe FARGAS. Page 14

16

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT Paris, le 22 juillet 2015 PRESENTATION DU GROUPE GESTI PRO Raison Sociale : GESTIPRO SA Statut : SAS au capital de 500 000,00 Activité : Mise en Propreté de tous

Plus en détail

MICHAUD COP 2015 03/12/15. Communication sur le progrès

MICHAUD COP 2015 03/12/15. Communication sur le progrès Communication sur le progrès Période couverte par la COP : décembre 2014 décembre 2015 A -Déclaration de soutien continu par le Président Directeur Général B- Principes relatifs aux droits de l homme Principe

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CHARTE ÉTHIQUE GROUPE L électricité n est pas un bien comme un autre : c est pourquoi la produire, la transporter, la distribuer et la commercialiser concourent à une mission d intérêt général. Cette mission

Plus en détail

ADHESION AU PACTE MONDIAL

ADHESION AU PACTE MONDIAL mars 2015 ADHESION AU PACTE MONDIAL COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2014/2015 Le Groupe Burlat Création en 1985 45 collaborateurs Gestion de l information : Dématérialisation et mise en page de tous support.

Plus en détail

COMMUNICATION ON PROGRESS JANVIER 2015 Membre du pacte Mondial «Global Compact» depuis le 30 août 2013

COMMUNICATION ON PROGRESS JANVIER 2015 Membre du pacte Mondial «Global Compact» depuis le 30 août 2013 COMMUNICATION ON PROGRESS JANVIER 2015 Membre du pacte Mondial «Global Compact» depuis le 30 août 2013 Fondée le 03 juin 2000, ArchiLog est une société de conseil opérationnel en supply chain, transport,

Plus en détail

COP Pacte Mondial Novembre 2012. ZI 27 rue René Cassin 38521 St Egrève FRANCE. Secretary General United Nations New-York, NY 10017 USA

COP Pacte Mondial Novembre 2012. ZI 27 rue René Cassin 38521 St Egrève FRANCE. Secretary General United Nations New-York, NY 10017 USA COP CETUP 2011-2012 2 ZI 27 rue René Cassin 38521 St Egrève FRANCE Secretary General United Nations New-York, NY 10017 USA St Egrève, le 10 novembre 2011 Monsieur le Secrétaire Général, Par ce présent

Plus en détail

Charte RSE fournisseurs

Charte RSE fournisseurs Charte RSE fournisseurs La Fnac s'est engagée à respecter et à promouvoir dans ses activités et sa sphère d'influence les principes relatifs aux Droits de l'homme, au Droit du Travail, à l'environnement

Plus en détail

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2013 SOMMAIRE Engagement de SSI Service 3 Nos objectifs 4-6 Nos réalisations 7-12 Les résultats 13-15 Conclusion 16 2 L ENGAGEMENT DE SSI SERVICE

Plus en détail

Pacte Mondial des Nations-Unies

Pacte Mondial des Nations-Unies Pacte Mondial des Nations-Unies Nos engagements et progrès réalisés Octobre 2012 Notre mission : «Agir sur la qualité de l environnement en offrant des prestations sur mesure dans la confiance et l excellence.»

Plus en détail

Global Compact / Communication sur le progrès 2015. 1. Introduction

Global Compact / Communication sur le progrès 2015. 1. Introduction Global Compact / Communication sur le progrès 2015 1. Introduction Nous, Catherine Desportes, Eric Chaouat et Jérôme Picant, associés du cabinet Mille-Alliance, confirmons l adhésion de Mille- Alliance

Plus en détail

COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014

COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014 COP PACTE MONDIAL AUSY DECEMBRE 2014 I DROITS DE L HOMME 1. Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l Homme dans leur sphère

Plus en détail

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb Le 08 décembre 2014 PACTE MONDIAL utb CoP 2014 SOMMAIRE 1- ENGAGEMENT DE SOUTIEN AU PACTE MONDIAL DU PDG 2- PRESENTATION D UTB 3- ACTIONS PRATIQUES ET MESURE DES RESULTATS Principes illustrés dans cette

Plus en détail

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL domino assist m domino missions domino staff sports & métiers domino mode & luxe domino labo & tech domino management domino téléservices domino transports domino polska domino holland hc resources Objet

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE

CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE Notre engagement à compter de 2014: Contribuer au développement durable Gouvernance Pilier Economique Pilier Environnement Pilier Social Nettoyage 2001

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Communication sur le Progrès. Mai 2014 mai 2015

Communication sur le Progrès. Mai 2014 mai 2015 Communication sur le Progrès Mai 2014 mai 2015 Les dix principes DROITS DE L'HOMME Principe 1: Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux

Plus en détail

Communication annuelle sur le progrès Novarchive 2015

Communication annuelle sur le progrès Novarchive 2015 Communication annuelle sur le progrès Novarchive 2015 Période couverte du rapport mai 2014 à mai 2015 1 Sommaire 1. Déclaration de soutien continu par le Directeur Général de Novarchive... 3 2. Résultats

Plus en détail

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL.

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. Communication on progress (COP) / en cours Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. 1 er RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS Date : 23/06/2014 1. INTRODUCTION

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

Communication sur le progrès 2014

Communication sur le progrès 2014 Pacte Mondial Communication sur le progrès 2014 Imprimerie CCI Marseille Déclaration de notre soutien continu au Pacte Mondial Je déclare en cette année 2014, le soutien de l Imprimerie CCI aux dix principes

Plus en détail

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact.

Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès. www.gris-decoupage.com. Communication sur le progrès 2008. www.unglobalcompact. Le Progrès Continu... notre fixation! Communication sur le progrès 2014 Communication sur le progrès 2008 www.gris-decoupage.com www.unglobalcompact.org Engagement de GRIS DECOUPAGE dans le Global Compact

Plus en détail

Généralités. Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14

Généralités. Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14 Généralités Période couverte par votre Communication sur le progrès (COP) Du : 09/09/13 Au : 01/09/14 Déclaration de soutien continu par le Président directeur général (PDG) Paris, le 01/09/2014 À nos

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Notre Communication sur le Progrès 2013

Notre Communication sur le Progrès 2013 Notre Communication sur le Progrès 2013 ICA 82 Route de Crémieu 38230 Tignieu-Jameyzieu 1 / 8 1. Notre déclaration de soutien continu au Pacte Mondial par le Président Depuis le 4 Août 2011, l imprimerie

Plus en détail

Communication sur nos progrès 2014

Communication sur nos progrès 2014 Communication sur nos progrès 2014 J ai le plaisir de renouveler et de réaffirmer, cette année encore, l engagement du Groupe INTM auprès du Pacte Mondial des Nations-Unies. Depuis toujours, INTM s engage

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE

GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE GLOBAL COMPACT COP Mars 2014 SOMMAIRE LA DECLARATION PRESENTATION DE LA SOCIETE LES 10 PRINCIPES DU PACTE MONDIAL PRINCIPE RELATIFS AUX DROITS DE L HOMME PRINCIPES RELATIFS AUX CONDITIONS DE TRAVAIL PRINCIPES

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

WWW.SVPTRANSPORT.COM

WWW.SVPTRANSPORT.COM WWW.SVPTRANSPORT.COM 1 Renouvellement de notre engagement SVP TRANSPORT est inscrite dans une démarche de développement durable depuis de nombreuses années. Notre adhésion au Pacte Mondial des Nations

Plus en détail

FAVI Le Laiton Injecté

FAVI Le Laiton Injecté FAVI Le Laiton Injecté SOMMAIRE Lettre d adhésion et de soutien Présentation de l entreprise Politique QSE-DD de l entreprise Principes illustrés & Actions menées Lettre d adhésion et de soutien Présentation

Plus en détail

DROITS DE L HOMME CONDITIONS DE TRAVAIL

DROITS DE L HOMME CONDITIONS DE TRAVAIL Principes Actions Résultats DROITS DE L HOMME 1/ Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l'homme 2/ Les entreprises sont invitées

Plus en détail

GROUPE OLANO Développement Durable 1

GROUPE OLANO Développement Durable 1 GROUPE OLANO Développement Durable 1 NOS ENGAGEMENTS DEVELOPPEMENT DURABLE REALISER UNE POLITIQUE ET UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE SENSIBILISER ET INCITER NOS SALARIES A CETTE POLITIQUE CONTRIBUER

Plus en détail

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL

Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL domino staff domino assist m domino federhis domino polska domino helvetia domino holland hc resources Objet : Renouvellement de notre engagement et soutien aux dix principes du PACTE MONDIAL Cher Secrétaire

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL.

Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. Communication on progress / en cours INTEGRATION DES PRINCIPES DE L UNITED NATION GLOBAL COMPACT AU SEIN DU GROUPE BSL. RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS LE 26 JUIN 2015 1. INTRODUCTION J ai

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Communication de progrès 2015

Communication de progrès 2015 Communication de progrès 2015 Un engagement continu Kingsway Group s est beaucoup développé ces derniers mois afin de bonifier et améliorer sa position de leader sur son marché en France et en Europe.

Plus en détail

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL Sommaire : Préambule Objectifs du Code de Conduite Textes de référence Les engagements et principes fondamentaux : Promotion et développement des systèmes

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2013. PRINCIPES 8, 6, 1 et 10 DU PACTE MONDIAL

COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2013. PRINCIPES 8, 6, 1 et 10 DU PACTE MONDIAL COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2013 PRINCIPES 8, 6, 1 et 10 DU PACTE MONDIAL L engagement de la Direction Générale En qualité de Directeur Général de Telindus France, je réitère mon engagement à soutenir

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

Communication sur le progrès n 11 Le 05/06/2015

Communication sur le progrès n 11 Le 05/06/2015 Communication sur le progrès n 11 Le 05/06/2015 IME devenue IME by Estimprim fin juillet 2014 à su conserver ses valeurs environnementales en maintenant ses certificats : Imprim Vert, Trophée d Or de l

Plus en détail

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Sommaire Introduction....3 1) L engagement du Président Directeur Général de Cegelec Paris...4 2) Description des actions pratiques menées et les processus

Plus en détail

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE &ENVIRONNEMENTALE SOMMAIRE 1 SOCIAL p. 05 / Emploi p. 06 / Organisation du temps de travail Relations sociales p. 07 / Sécurité et santé au travail Formation des collaborateurs

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014. Les filiales du groupe MBE :

RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014. Les filiales du groupe MBE : RAPPORT ANNUEL MBE GLOBAL COMPACT 2014 Les filiales du groupe MBE : 1 Engagement du Groupe MARTIN BELAYSOUD EXPANSION Le Groupe Martin Belaysoud Expansion est inscrit depuis 2003, dans une démarche durable

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

Communication sur le progrès

Communication sur le progrès Siège Social 16, rue Vivienne 75002 Paris Tél. : 33 (0)1 55 35 70 00 Fax : 33 (0)1 55 35 75 00 E-mail : contact@groupe-bpi.com www.groupe-bpi.com www.pactemondial.org www.unglobalcompact.org Table des

Plus en détail

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Congrès 2013 Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Norme Internationale ISO 26000, lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale, Une réponse au 10 principes

Plus en détail

Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI

Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI Pierre Mazeau Conférence OREE «EMAS : un outil pour le reporting environnemental dans le cadre des démarches de responsabilité sociétale

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

Global Compact Communication On Progress 2013

Global Compact Communication On Progress 2013 Global Compact Communication On Progress 2013 PMO sarl 56 rue de Londres 75008 PARIS +33 (0) 684 443 448 Tél +33 (0) 176 210 293 Fax +33 (0) 959 263 256 pmorg.com Siren 480 196 705 RCS Paris APE 7022Z

Plus en détail

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013 ENGAGEMENTS RSE 2013 L ENGAGEMENT DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE RESPECTER LES INDIVIDUS RESPECTER LES RESSOURCES NATURELLES ET L ENVIRONNEMENT, C EST LA SEULE MANIERE DE VOUS SERVIR DURABLEMENT.

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

«RESPONSABILITE SOCIETALE D ENTREPRISE»

«RESPONSABILITE SOCIETALE D ENTREPRISE» «RESPONSABILITE SOCIETALE D ENTREPRISE» Date : 13/04/2015 Engagements Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté claire de définir son engagement éthique et

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE

LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE CLUB LOGISTIQUE & GESTION DU HAVRE DOSSIER DE CANDIDATURE AVANT-PROPOS : PROCEDURE D ATTRIBUTION DU LABEL DEVELOPPEMENT DURABLE Les questions qui suivent visent à évaluer les

Plus en détail

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP)

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP) Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. COMMUNICATION sur le progrès (COP) COMMUNICATION par France Sécurité du 16 mars 2012 au 16 mars 2013 Principes

Plus en détail

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS Construire l avenir, c est notre plus belle aventure J e suis convaincu que la performance globale de Bouygues est intrinsèquement liée à celle de nos fournisseurs

Plus en détail

Communication sur le progrès

Communication sur le progrès Communication sur le progrès Site Web : www.emtechno.fr Site de Bonneville 480, Rue des Cygnes Z.I. des Bordets BP 10108-74134 BONNEVILLE CEDEX Tél : 04 50 97 97 00 - Fax : 04 50 97 97 85 Visioconférence

Plus en détail

COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015)

COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015) COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015) 1. Notre soutien au pacte mondial Depuis 2012, AMI2S est adhérent du pacte Mondial et soutient ses 10 principes. Chacun de nos collaborateurs

Plus en détail

United Nations. Global Compact. Communication sur le progrès. Rapport 2013. Jeudi 12 septembre 2013. Génie des Lieux 25 rue d Alsace 75010 PARIS

United Nations. Global Compact. Communication sur le progrès. Rapport 2013. Jeudi 12 septembre 2013. Génie des Lieux 25 rue d Alsace 75010 PARIS United Nations Global Compact Communication sur le progrès Rapport 2013 Jeudi 12 septembre 2013 Génie des Lieux 25 rue d Alsace 75010 PARIS Contacts Destinataire Ban KI-MOON Secrétaire Général des Nations

Plus en détail

Communication On Progress 2013

Communication On Progress 2013 Châtenay, le 28 mars 2014 Monsieur le Secrétaire Général, NEXEYA a décidé d adhérer et de soutenir le Pacte Mondial de l ONU en février 2013. J ai le plaisir de vous confirmer notre engagement et notre

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

Communication sur le progrès 2013

Communication sur le progrès 2013 Communication sur le progrès 2013 Pacte Mondial Global Compact Programme des Nations-Unies Paris, Janvier 2014 Sommaire 1. Le Pacte Mondial, définition et principes 3 2. 5 3. 6 4. sur les l Homme 8 5.

Plus en détail

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com

Charte Achats et Responsabilité d Entreprise. www.thalesgroup.com www.thalesgroup.com Charte Achats et Responsabilité d Entreprise Introduction Thales, leader mondial des systèmes d information critiques sur les marchés de l Aéronautique et de l Espace, de la Défense

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL

2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL 2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL E-DEAL SAS 41, rue Périer 92120 Montrouge Tél. : +33 (0)1 73 03 29 80 Fax : +33 (0)1 73 01 69 77 www.e-deal.com RCS Nanterre B 420 688

Plus en détail

P1-E43-44/522. Charte d éthique

P1-E43-44/522. Charte d éthique P1-E43-44/522 d éthique d éthique L organisation de la SEMEC * s inscrit dans une volonté de gérer cette société (SEM) avec le mode de fonctionnement d une entreprise privée. Fort des 7 valeurs, Ethique,

Plus en détail

Communication On Progress 2013/2014

Communication On Progress 2013/2014 Communication On Progress 2013/2014 Le 21 Juillet 2014 Renouvellement de notre engagement au Pacte Mondial des Nations Unies «T&T Consulting adhère, depuis 2013, au Pacte Mondial des Nations Unies et met

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Session animée par Geert Demuijnck, professeur d éthique de l entreprise à l EDHEC Business School PLAN I. Présentation du

Plus en détail

Contenu. COP 2013-2014 1 sur 5

Contenu. COP 2013-2014 1 sur 5 COP 2013-2014 1 sur 5 En cohérence avec le renouvellement d engagement du Président Directeur Général du Groupe, Michel HIBON, cette première communication sur le progrès met l accent sur l implication

Plus en détail

Charte de Développement Durable

Charte de Développement Durable Charte de Développement Durable Comité de Développement Durable : Président : Didier MAROILLEY (PDG) Membres du Comité restreint : Jean-Christophe DREYFUS (Directeur Général). Suppléante : Aurélie CARSENTI

Plus en détail

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial GROUPE LEADER TRAVAIL TEMPORAIRE S.A.S. au capital de 3 983 920 euros - SIREN : 423 856 459 NAF 7010 Z Siège Social : 19 Rue des Alouettes B.P. 80110 95604 Eaubonne Cedex Téléphone : 01.30.10.64.64 Fax

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET DE MATÉRIAUX

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S

FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S FICHE ACTIONS POSSON PACKAGING S.A.S ACTIONS GLOBALES Communication avec l ensemble des salariés via un réseau intranet ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Une démarche de progrès continu validée par les certifications

Plus en détail

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 1 Monsieur le Secrétaire Général, Par cette lettre, j ai l honneur de vous confirmer que messaggio soutien les 10 principes du Pacte des Nations Unies concernant les droits de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR 1. Introduction Le groupe Fluidra est fermement engagé dans le respect des principes établis en matière de droits de l homme, du travail, de l environnement et des pratiques

Plus en détail

Communication sur le Progrès - 2015

Communication sur le Progrès - 2015 Communication sur le Progrès - 2015 Groupe NELITE 20/05/2015 - Version V1 - Nelite France 20 rue Cambon 75001 Paris tel - 01 44 50 39 75 fax 01 74 18 09 85 www.nelite.com global compact - cop 2015. v1.docx

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

L engagement responsable au coeur de la stratégie de

L engagement responsable au coeur de la stratégie de L engagement responsable au coeur de la stratégie de Depuis 1920, la société familiale L ASCENSEUR, basée à Merville (59) accompagne les entreprises et les collectivités dans la création et la réalisation

Plus en détail

VERSION 14-07. Engagement de développement durable applicable aux fournisseurs

VERSION 14-07. Engagement de développement durable applicable aux fournisseurs Engagement de développement durable applicable aux fournisseurs 1 PRÉAMBULE Le groupe AREVA a placé le développement durable au cœur de sa stratégie. Il adhère au Pacte Mondial de l ONU et aux Principes

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION ON PROGRESS 2014

GLOBAL COMPACT COMMUNICATION ON PROGRESS 2014 GLOBAL COMPACT COMMUNICATION ON PROGRESS Table des matières A. RENOUVELLEMENT DE SOUTIEN AU PACTE MONDIAL 3 B. PRESENTATION DE LA SOCIETE 4 B1. Proposition de valeur 4 B2. Expertise et Savoir-faire 4 B3.

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Communication sur le progrès 2014 C est naturel de faire plaisir 1 SOMMAIRE 1. Généralités société 3 1.1 Présentation de la société 3 1.2

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE Page 1 sur 10 Politique QSE Plaçant le respect du client, de la sécurité et de l environnement au cœur de ses préoccupations, la Régie Départementales des Transports des l Ain (RDTA) a volontairement entrepris,

Plus en détail

Communication On Progress 2014

Communication On Progress 2014 Châtenay, le 22 mai 2015 Monsieur le Secrétaire Général, NEXEYA a décidé d adhérer et de soutenir le Pacte Mondial de l ONU en février 2013. J ai le plaisir de vous confirmer notre engagement et notre

Plus en détail