PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES"

Transcription

1 PACTE MONDIAL DE L ONU COMMUNICATION SUR LE PROGRES ANNEE

2 ENGAGEMENT DE FARGAS AU PACTE MONDIAL Engagement de FARGAS au Pacte Mondial Depuis le mois d octobre 2012, j ai souhaité engager la société FARGAS dans les dix principes fondamentaux du Pacte Mondial. Dans la continuité de nos démarches environnementales et sociétales qui donnent un sens et de la valeur à notre entreprise ainsi qu à notre vie professionnelle, nous nous sommes engagés dans une Politique Sociétale pour garantir une attitude socialement responsable et un développement durable et pérenne pour notre entreprise. Cette Politique repose sur les thèmes suivants : ENGAGEMENTS ETHIQUES a- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration universelle des droits de l homme de 1948, b- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration sur les droits de l enfant de 1959, c- Engagement à respecter et à faire respecter la déclaration sur l élimination de toutes formes de discrimination à l égard des femmes de 1967, d- Engagement à respecter et à faire respecter les Conventions fondamentales de l Organisation Internationale du Travail (OIT) : N 1, N 29, N 87, N 98, N 100, N 102, N 105, N 111, N 116, N 131, N 135, N 138, N 155, N 159, N 169, N 177, N 182, N 183 DIMENSION ÉCONOMIQUE : a- Assurer la viabilité et la rentabilité de l entreprise b- Investir et participer dans le développement durable, c- Avoir une production et une politique de prix responsables, d- Apporter aux clients : conseil, transparence, assistance et service après-vente, e- Acheter en toute responsabilité : traçabilité des achats, garanties des fournisseurs, f- Suivre une démarche d amélioration continue ÊTRE ACTEUR DU PROGRES SOCIAL a- Assurer de bonnes conditions de travail et d ambiance dans l entreprise, b- Être bienveillant et respectueux dans les relations avec les clients, fournisseurs, salariés c- Dialoguer avec les partenaires sociaux, collectivités locales, d- Garantir l équité et promouvoir la diversité, e- Faire progresser les compétences du personnel, f- Contribuer à la vie locale. Page 1

3 ENGAGEMENT DE FARGAS AU PACTE MONDIAL CONTRIBUER ACTIVEMENT A UN ENVIRONNEMENT PRESERVE a- L eau : gérer les consommations et traiter les pollutions de l activité, b- L énergie : surveiller et réduire les consommations de carburant et d électricité, c- Les déchets : les diminuer à la source et les trier, d- Optimiser les transports et la logistique, e- Prendre en compte et gérer les nuisances de l activité : bruits et visuel. CONSTRUIRE LA GOUVERNANCE a- S engager dans une démarche valorisant les produits et services de proximité, b- Organiser les responsabilités et les processus de décision, c- Rendre compte, communiquer en interne et en externe, d- Devancer la règlementation : gestion et prévention des risques, e- Instaurer des relations durables, performantes et de proximité avec les fournisseurs et les clients, f- Combattre toute forme de corruption, g- S engager dans une politique de maîtrise et réduction de la dosimétrie. Depuis maintenant une année, je suis satisfait de pouvoir capitaliser les progrès de l entreprise suite aux actions menées au travers de ces différents thèmes et de ce fait, en tant que Directeur de la société FARGAS, je renouvelle mon engagement pour l année à venir au Pacte Mondial. Le 15 janvier 2015 Le Directeur Général Roland FARGAS Page 2

4 DROITS DE L HOMME Droits de l Homme Principes 1 & 2 Les entreprises sont invitées à promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux droits de l homme dans leur sphère d'influence Veiller à ce que leurs propres compagnies ne se rendent pas complices de violations des droits de l'homme Évaluation, Politique et Objectifs FARGAS défend les droits de l Homme dans le cadre de ses activités et sur le lieu de travail en respectant les individus selon le droit Français. La société FARGAS n a pas d activité en dehors du territoire Français. Elle utilise des soustraitants Français qui respectent également le droit Français. Hormis l application des principes et des procédures en vigueur dans ses activités au quotidien, FARGAS n a pas à faire valoir d action particulière au titre des droits de l Homme sur l année L entreprise n a pas d objectif particulier dans ce domaine. Mise en œuvre Les trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE sont regroupées en Unité Économique et Sociale (UES) depuis 2007 avec des représentants syndicaux et des délégués du personnel commun. Cela permet aux personnels des entreprises inférieures à 50 salariés d être aussi représentés. Pas de mise en œuvre particulière en 2014 Mesure des résultats L ensemble du personnel est représenté par une délégation unique ; le Comité d entreprise s est réuni tous les mois. Sur la période de la COP, il y a eu 12 réunions au cours desquels aucun jugement de violation des droits de l Homme, ordonnance, amende ou autre événement n a été signalé. Page 3

5 CONDITIONS DU TRAVAIL Conditions du Travail Principes 3, 4, 5 & 6 Les entreprises sont invitées à respecter la liberté d'association et à reconnaître le droit de négociation collective L'élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire L'abolition effective du travail des enfants L'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession HYGIENE SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL Évaluation, Politique et Objectifs FARGAS offre un environnement de travail sécurisé à ses employés, respecte la liberté d association et les négociations collectives, ne tolère ni le travail forcé ou obligatoire, ni le travail des enfants. L entreprise encourage la diversité et ne tolère aucune forme de discrimination eu égard au genre, à l origine ethnique, à la religion, aux handicaps, à l orientation sexuelle, à la nationalité, aux opinions politiques et syndicales ou à l origine sociale. L ensemble du personnel des trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE même elle a moins de 50 salariées est représentée par un Comité d Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT). Dans sa politique 2014, la Direction a maintenu 3 actions fortes pour améliorer les conditions de travail, en plus de l engagement dans le développement durable et la responsabilité sociétale : Optimiser nos conditions de travail avec un management participatif et de proximité où tout le monde est acteur et responsable. En affectant 100% de Chef d équipe de proximité. Développer les compétences, la performance et la polyvalence de tous les services et de nos séniors par le développement des actions de formation. o Former les techniciens pour que 35% soit polyvalent GP et BL o Former 20% des techniciens en Fibre Optique o Former 60 % des techniciens sur la relation client. o Industrialiser et mutualiser les processus en utilisant les nouvelles technologies. Page 4

6 CONDITIONS DU TRAVAIL Affecter à 100 % des techniciens mobiles une tablette avec aide à la navigation. Optimiser la gestion et le retour des indicateurs du SMI nous permettant de mesurer le respect et la performance des procédures avec une remonté de 70% des indicateurs Développer notre politique de responsabilité sociale et environnementale. o Baisser le nombre d heure d accident de travail de 25% o Baisser le nombre d heure maladie de 10% o Baisser notre empreinte carbone de 10% Sur l ensemble des sujets les objectifs ont été atteint. Dans le domaine de la radioprotection, la Direction a également maintenu ses actions pour réduire la dosimétrie individuelle, par exemple en formant suffisamment de personnel affecté à des travaux sous rayonnements ionisant. Cela permet de lisser la dosimétrie sur plus de personnes. En 2012, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 1 msv. En 2013, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 0.5 msv. En 2014, la dosimétrie individuelle maximale mesurée sur 12 mois a été de 0.4 msv. Il y a une légère baisse par rapport à 2013, mais nous restons toujours dans des valeurs très faibles (inférieures au seuil maxi d une personne non exposée). Mise en œuvre Sur la période, il y a eu 4 réunions de CHSCT pour la société FARGAS et FARGAS INFORMATIQUE et 4 CHSCT pour la société FARGAS RHONE ALPES. Chaque année, le personnel travaillant sur les chantiers se voit remettre un paquetage composé de vêtements de travail personnalisés avec le logo de la société FARGAS et des EPI spécifiques au poste de travail du salarié. En voici quelques exemples : Des chaussures de sécurité haute et étanche de type S3. Des vêtements de travail multirisques répondant à l ensemble des normes européennes pour les interventions sur les réseaux télécom. Un casque de sécurité avec jugulaire est remis à chaque salarié en échange de l ancien dès que la date de péremption est dépassée ou que le casque a subit un choc important. Page 5

7 CONDITIONS DU TRAVAIL Les vêtements ont été sélectionnés en fonction des retours des salariés suite à leur utilisation et cela fait maintenant près de 4 années que nous utilisons la même gamme. Néanmoins une monté en gamme a été validé en CHSCT pour la dotation de Des spécificités concernant les EPI ont été apportées sur les sites EDF sur lesquels nous intervenons : Casques avec visière intégrée, Casque de chantier avec des protections auditives. Cependant il a été validé en CHSCT de tester les bouchons d oreilles moulés avec filtre. Cette solution sera testée en Les outils mis à la disposition des salariés (grue, nacelle, appareil de mesure...) font l objet de contrôles périodiques selon la réglementation en vigueur. Pour réduire les temps de route, limiter les risques routier, améliorer les conditions de travail et respecter l environnement, la société a maintenu son projet de sectorisation qu elle a amélioré en juin 2014 en optimisant les déplacements entre les chantiers. Les équipes sont réparties par zone en fonction de leur lieu d habitation. Dans chaque zone il y a un chef d équipe qui manage les agents de la zone, qui organise les entraides entre équipes et qui fait respecter les règles de sécurité. Page 6

8 CONDITIONS DU TRAVAIL Grace à ce projet d optimisation nous avons mesuré en 2014 une baisse de 30% de la consommation de carburant pour un chiffre d affaire constant. Ce qui montre que les techniciens font moins de kilométre pour réaliser la même activité. Indicateurs janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Adéquation du planning 23,5 22,9 22,9 23,2 23,9 26,5 27,2 29,1 28,8 29,3 29,9 29,2 (CA/Vol de carburant) (CA rapporté pour 1L de carburant) Contrat de Prévention : Depuis 2012 la société FARGAS a signé un contrat de prévention entre la CARSAT. En échange d une participation financière de la CARSAT, la société FARGAS s engage à développer des actions en matière de sécurité suivant un plan d actions triennal : - Formations permettant d améliorer la sécurité (Amiante, SST et Geste et posture), - Achat de matériel permettant d améliorer les conditions de travail (achat de lèves plaques mécanisés, options sécurité lors de l achat de nacelles et le suivi des véhicules) Suite à la mise en place de ce plan, l entreprise a déjà acheté : - 15 lèves plaques pour réduire les efforts de manutention véhicules équipés de nacelles pour travailler en hauteur. Chaque véhicule a été spécialement consu suivant un cahier des charges spécifiques FARGAS : - Réduction au maximun du poids de véhicule pour éviter les surcharges, - Bridage du moteur à 110 km/h, - Véhicule équipé d un système de gestion de flotte, d aide à la navigation et d éco-conduite. - Véhicule plus confortable et aménagement spécifique pour améliorer les conditions de travail, Mesure des résultats Le taux de formation en 2014 qui est de 3.4% de la masse salariale, a légérement baissé de 10% par rapport à 2013 (3.8%). Nous n avons pas pu atteindre notre objectif de 4%, car plusieurs formations n ont pas pu être réalisées faute d une prise en charge financière par notre OPCA (Constructys), contrairement aux années précédentes. Les entretiens individuels sont réalisés annuellement par les managers. Page 7

9 CONDITIONS DU TRAVAIL L objectif de la direction qui est que chaque salarié ait un entretien individuel chaque année c est maintenue en 2014 à 85%. Ces entretiens sont un des éléments de la gestion et du suivi des compétences que la direction a mis en place. Pour chaque compétence (Faire, savoir faire et savoir être) de la fiche de poste, chaque salarié est évalué suivant 6 niveaux : 0 : pas de connaissance, 3 : base ou peut travailler sur des petits systèmes, accompagné 4 : base ou peut travailler sur des petits systèmes, avec un contrôle et un suivi 5 : bonne pratique et autonome quel que soit le systéme 6 : bonne pratique et autonome quel que soit le systéme, avec respect des exigences et de la performance 7 : expert et tuteur, capacité excellente Les évolutions sont mesurées chaques années. Page 8

10 CONDITIONS DU TRAVAIL LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION Évaluation, Politique et Objectifs Les entreprises FARGAS ont une politique claire en matière : - Des droits et devoir des salariés, - Des rémunérations et primes - Des indemnités de déplacements, - Horaires de travail, - D accompagnement des séniors, - Reclassement des travailleurs handicapés, - De Mixité et de diversité. Mise en œuvre Grâce à la mise en place d un règlement intérieur et des accords d entreprise. L accord sur les déplacements va au-delà de la convention collective pour indemniser les temps de route pour les déplacements sur des chantiers au delà de 50 kms du domicile. Liste des accords signés en 2014 : Garantie Santé pour les non cadre L intéressement La Participation des salariés aux résultats Les entreprises FARGAS organisent depuis 2012 des réunions d écoute avec le personnel pour connaitre les points qui pourraient être améliorés au niveau des conditions de travail. Mesure des résultats Actuellement il y a 6 salariés handicapés reclassés sur des postes adaptés à leur handicap. Les effectifs du groupement Fargas comptait 175 salariés en Aujourd hui, ce nombre s établit à 166 personnes, soit un recul de 5 %. NOMBRE DE : Femmes Personnes de + de 55 ans Page 9

11 CONDITIONS DU TRAVAIL Parité Homme - Femme : Avec seulement 6.6% de personnel féminin sur l ensemble du groupe en 2014, le nombre de femmes reste faible dans le groupement Fargas. Cela s explique par le secteur d activité de l entreprise (BTP). Cependant, les sociétés FARGAS confirment leur choix d ouvrir tous ses postes à pourvoir aux candidatures tant masculines que féminines. Il faut noter que ce taux passe à 50% du personnel dans les services supports (Achat, Comptabilité, Ressources Humaines, Conduite d activité, QSE et Logistique) soit 11 femmes pour 12 hommes. Emploi des salariés de 55 ans et plus Le nombre de salariés de 55 ans et plus en 2014 est en hausse par rapport à En 2014, deux salariés en fin de carrière on vu leur poste aménagé Page 10

12 CONDITIONS DU TRAVAIL SOCIAL ET SOIN Évaluation, Politique et Objectifs La première phrase de la politique d entreprise de la Direction prend déjà en compte l aspect social. «Notre Société est devenue aujourd hui une PME, mais n oublions pas nos valeurs où la responsabilité sociétale et environnementale est l essence même de notre culture et le fil conducteur de notre stratégie» Mise en œuvre Les trois entreprises FARGAS, FARGAS RHONE ALPES et FARGAS INFORMATIQUE sont regroupées en Unité Économique et Sociale (UES) depuis 2007 avec un comité d entreprise commun à l ensemble du personnel. Cela permet aux salariées des entreprises de moins de 50 salariés de profiter des mêmes actions sociales. Mesure des résultats Bilan des actions sociales réalisées par le comité d entreprise : Actions sociales Colis de noel Places de cinéma Cartes de cadeaux de noel Repas de fin d année Secours au salarié Prêt aux salariés (4) 2700 (2) La dimention sociale est toujours reconnue comme un point fort lors des audits de renouvellement ISO 9001 par l auditeur de la société SGS. «Prise en compte de la dimension sociale» Afin d assurer une couverture minimum pour les frais de santé à l ensemble des salariés, l adhésion au régime de base est obligatoire pour l ensemble du personnel en contrat à durée indéterminée. L entreprise prend en charge une partie de la cotisation mensuelle. Pour les cadres, la participation de l entreprise représente 60% du montant total de la cotisation mensuelle, 53% pour les ETAM et 45% pour les ouvriers. Page 11

13 ENVIRONNEMENT Environnement Principes 7, 8 & 9 Application de l'approche de précaution face aux problèmes touchant l'environnement Entreprendre des initiatives tendant à promouvoir une plus grande responsabilité en matière d'environnement Favoriser la mise au point et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement Évaluation, Politique et Objectifs La première phrase de la politique d entreprise de la Direction prend déjà en compte l aspect environnemental. «Notre Société est devenue aujourd hui une PME, mais n oublions pas nos valeurs où la responsabilité sociétale et environnementale est l essence même de notre culture et le fil conducteur de notre stratégie» Mise en œuvre Dans le but de réduire son empreinte environnementale, l entreprise FARGAS a lancé début 2013 plusieurs actions permettant de traiter plusieurs points importants comme les déchets d impressions, la consommation de papier, la consommation de carburant, l optimisation des trajets et la réduction des temps de route. Mesure des résultats Les déchets d impression : FARGAS utilisait jusqu en 2012 des imprimantes de marques et de modèles différents nécessitant une gestion lourde concernant les consommables de type toner et cartouche d encre. Une fois vide, la société FARGAS n avait de filière d élimination identifiée pour ces toners et cartouches d encre. Depuis 2013, le matériel servant à la production de papier imprimé a été renouvelé et standardisé. Ainsi, nous avons choisi un prestataire qui nous fournit les toners neufs et récupère les vides pour les acheminer directement en filière de traitement appropriée. Page 12

14 ENVIRONNEMENT La consommation de papier : La consommation de papier s est stabilisée entre 2013 et 2014 restant à 2,4 tonnes. Cette stagnation s explique par le projet de dématérialisation des fiches de travail des agents qui a démarré début 2013 pour les équipes «Grand Public», mais cela n a pas encore été déployé sur les équipes «boucle locale», car l application informatique qui doit gérer ces documents informatiques n est pas encore prête.. La consommation de carburant Depuis 2012, une des actions phares de l entreprise concerne l optimisation des déplacements de ses agents. En effet, la politique stratégique d occupation du secteur géographique sur lequel s applique un de nos contrats important avec l entreprise ORANGE. Elle s accompagne d outils tels que la géolocalisation, la conduite d activité par sectorisation et le recrutement de personnel sur ces zones définies. Au dernier trimestre 2013, la baisse de la consommation de carburant approche les 15%, à la fin 2014 la baisse approche les 30% pour un chiffre d affaire constant. Evolution de l indicateur Chiffre d Afaire / Volume de carburant sur 2014 Indicateurs janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Adéquation du planning 23,5 22,9 22,9 23,2 23,9 26,5 27,2 29,1 28,8 29,3 29,9 29,2 (CA/Vol de carburant) (CA rapporté pour 1L de carburant) Cette baisse très encourageante permet de mettre en évidence un deuxième effet sur le travail des agents car ils passent moins de temps sur la route et cela contribue à réduire la pénibilité des journées de travail mais aussi à abaisser le risque d accident de la circulation. Les eaux usées des locaux Depuis l été 2012, FARGAS a signé un contrat d entretien de ses locaux avec l entreprise ATALIAN (TFN). Ainsi cette société de nettoyage s est engagée à n utiliser que des produits d entretien d origine biologique ou ayant un impact neutre sur l environnement (produit écologique). Page 13

15 LUTTE CONTRE LA CORRUPTION Lutte contre la corruption Principe 10 Agir contre la corruption sous toutes ses formes, y compris l extorsion de fonds et les pots de vins LE GROUPE FARGAS Dans la poursuite de sa démarche de responsabilité sociétale et de développement durable, l entreprise FARGAS avance et agit selon le cadre fixé par le Droit Français. Économie : Afin de pérenniser son modèle économique, cela fait un an que l Unitié Economique et Sociale FARGAS a choisi de faire appel à un cabinet d experts-comptables externe pour sa gestion financière. De ce fait, cette externalisation assure une comptabilité en toute transparence exempte de toute forme de corruption. Politique de l entreprise sur les objets publicitaires : En fin d année, des objets publicitaires sont distribués aux clients du groupe pour les remercier de la confiance qu ils ont porté envers la société au cours des douze mois écoulés. Ces objets publicitaires, allant du calendrier à la clé USB, font partie intégrante du plan de marketing commercial du groupe. De par la faible valeur et la périodicité annuelle de ces objets, l entreprise FARGAS ne considère pas cet acte comme étant de la corruption ou une forme de pot de vin, bien au contraire, cela s inscrit pleinement dans une démarche de partenariat et de cohésion sociale entre sociétés collaboratrices. Les sous-traitants du groupe Fargas Pour s assurer du respect de la Réglementation Française, FARGAS demande deux fois par an à ses partenaires sous-traitans une liste de documents administratifs tels que : une attestation URSSAF de moins de 6 mois de déclarations sociales concernant leurs salariés, une copie de l attestation d assurance Responsabilité Civile, un extrait d inscription au registre du commerce de moins de 3 mois... Cela permet de lutter contre le travail dissimulé et non déclaré aux Autorités Françaises et assure aux travailleurs une couverture sociale en cas d incident relevant des activités du groupe FARGAS. Page 14

16

2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL

2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL 2 ème Communication sur le Progrès sur le Pacte Mondial par E-DEAL E-DEAL SAS 41, rue Périer 92120 Montrouge Tél. : +33 (0)1 73 03 29 80 Fax : +33 (0)1 73 01 69 77 www.e-deal.com RCS Nanterre B 420 688

Plus en détail

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb

Le 08 décembre 2014. PACTE MONDIAL utb Le 08 décembre 2014 PACTE MONDIAL utb CoP 2014 SOMMAIRE 1- ENGAGEMENT DE SOUTIEN AU PACTE MONDIAL DU PDG 2- PRESENTATION D UTB 3- ACTIONS PRATIQUES ET MESURE DES RESULTATS Principes illustrés dans cette

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Communication de progrès 2013

Communication de progrès 2013 Communication de progrès 2013 La GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires) est un acteur important de l assurance des particuliers en France. Avec ses filiales, elle emploie 6787 salariés et a plus de

Plus en détail

Groupe ALIZON INDUSTRIE

Groupe ALIZON INDUSTRIE Groupe ALIZON INDUSTRIE COMMUNICATION SUR LE PROGRES (COP) dans le cadre de notre engagement au Pacte Mondial des Nations Unies «UN Global COMPACT» Janvier 2013 Document établi le 21/01/13 Page 1 sur 20

Plus en détail

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs LA DIRECTION DES ACHATS Charte de relation avec nos fournisseurs Les missions La direction des Achats a pour vocation d améliorer la qualité et le coût des produits et services achetés pour Natixis. Elle

Plus en détail

Nouveau jeune collaborateur

Nouveau jeune collaborateur Insérez le logo de l'entreprise LIVRET D'ACCUEIL Nouveau jeune collaborateur Livret d accueil de : Prénom NOM ACCUEIL ACCOMPAGNEMENT Nous sommes heureux de vous accueillir au sein de notre entreprise.

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS

PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS PACTE MONDIAL L engagement du Groupe CIS Depuis 1992, CIS a développé une gamme complète de services pour ses clients du secteur pétrolier et parapétrolier (Total, Shell, Bouygues, Technip, KBR, Hyundaï,

Plus en détail

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille

Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Entreprendre autrement avec le Global Compact 24 octobre 2013 World Forum Lille Session animée par Geert Demuijnck, professeur d éthique de l entreprise à l EDHEC Business School PLAN I. Présentation du

Plus en détail

GROUPE OLANO Développement Durable 1

GROUPE OLANO Développement Durable 1 GROUPE OLANO Développement Durable 1 NOS ENGAGEMENTS DEVELOPPEMENT DURABLE REALISER UNE POLITIQUE ET UNE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE SENSIBILISER ET INCITER NOS SALARIES A CETTE POLITIQUE CONTRIBUER

Plus en détail

FAVI Le Laiton Injecté

FAVI Le Laiton Injecté FAVI Le Laiton Injecté SOMMAIRE Lettre d adhésion et de soutien Présentation de l entreprise Politique QSE-DD de l entreprise Principes illustrés & Actions menées Lettre d adhésion et de soutien Présentation

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

Code à l intention des partenaires commerciaux

Code à l intention des partenaires commerciaux Code à l intention des partenaires commerciaux Groupe Axpo Code à l intention des partenaires commerciaux 02 03 Table des matières Introduction... 05 I. Éthique commerciale et intégrité... 07 II. Respect

Plus en détail

Communication On Progress

Communication On Progress Communication On Progress 2013 Communication On Progress Groupe b2s 2013 Business Support Services - b2s 1 Le Pacte Mondial Un engagement Des principes Business Support Services - b2s 2 Renouvellement

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO

CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO CODE DE CONDUITE FOURNISSEUR SODEXO Avril 2014 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INTEGRITE DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES 4 DROITS DE L HOMME - DROITS FONDAMENTAUX AU TRAVAIL 5 Elimination de toute forme de travail

Plus en détail

PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES COP 2013/2014. Renouvellement de l engagement du Groupe OBJECTWARE. Communication sur le Progrès

PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES COP 2013/2014. Renouvellement de l engagement du Groupe OBJECTWARE. Communication sur le Progrès PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES COP 2013/2014 Renouvellement de l engagement du Groupe OBJECTWARE Communication sur le Progrès Engagement de la Direction Adhérent depuis août 2013, j'ai le plaisir de renouveler

Plus en détail

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial

Communication sur le Progrès dans l intégration des principes du pacte mondial GROUPE LEADER TRAVAIL TEMPORAIRE S.A.S. au capital de 3 983 920 euros - SIREN : 423 856 459 NAF 7010 Z Siège Social : 19 Rue des Alouettes B.P. 80110 95604 Eaubonne Cedex Téléphone : 01.30.10.64.64 Fax

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL.

Communication on progress (COP) / en cours. Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. Communication on progress (COP) / en cours Intégration des principes du «UNITED NATION GLOBAL COMPACT» au sein du GROUPE BSL. 1 er RAPPORT DE COMMUNICATION SUR NOS ENGAGEMENTS Date : 23/06/2014 1. INTRODUCTION

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR

CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR CODE D ÉTHIQUE DU FOURNISSEUR 1. Introduction Le groupe Fluidra est fermement engagé dans le respect des principes établis en matière de droits de l homme, du travail, de l environnement et des pratiques

Plus en détail

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation

Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation Toute l Assistance pour votre Santé & Sécurité au Travail, Qualité et Organisation www.oxeo.expert 500 chemin du Devey 38690 Oyeu Bureau : 04 76 05 37 47 Portable : 06 801 866 93 contact@oxeo.expert SIRET

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting

Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Communication sur le progrès 2012 (CoP) SterWen Consulting Introduction Notre engagement RSE SterWen Consulting adhère au Pacte Mondial des Nations Unies depuis 2009. A ce titre, SterWen Consulting soutient

Plus en détail

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée.

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée. Son Excellence Ban Ki-Moon Secrétaire Général L'Organisation des Nations Unies 1 United Nations Plaza New York, New York 10017-3515 Etats Unis Paris, le 22 mai 2012 Objet : Renouvellement d adhésion au

Plus en détail

Les engagements du Groupe SEB envers ses fournisseurs... 6. Les engagements fournisseurs requis par le Groupe SEB.. 8

Les engagements du Groupe SEB envers ses fournisseurs... 6. Les engagements fournisseurs requis par le Groupe SEB.. 8 Pourquoi une Charte des Achats Responsables.. 3 Les engagements du Groupe SEB en matière de développement durable 4 Les engagements du Groupe SEB envers ses fournisseurs... 6 Les engagements fournisseurs

Plus en détail

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial

9 Septembre 2010. Déclaration de soutien au Pacte Mondial 9 Septembre 2010 Déclaration de soutien au Pacte Mondial Les événements de ces dernières années nous apportent la démonstration de la sensibilité de tout modèle de développement, particulièrement dans

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

DROITS HUMAINS. Nos principales réalisations

DROITS HUMAINS. Nos principales réalisations DROITS HUMAINS 1 à promouvoir et respecter les droits humains reconnus dans leur sphère d influence ; et POLITIQUE D ACHATS RESPONSABLES : Accompagner et évaluer les fournisseurs sur leurs performances

Plus en détail

Guide CELCA à l attention des Fournisseurs

Guide CELCA à l attention des Fournisseurs Guide CELCA à l attention des Fournisseurs Introduction Le Groupe BPCE, dont toute l histoire est marquée par ses valeurs coopératives et son engagement dans le progrès économique et social, s attache

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS. PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES

UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS. PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES UN GUIDE D'ÉTHIQUE POUR SE POSER LES BONNES QUESTIONS PAGE 2 ÉDITO PAGE 3 UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS PAGE 4 nos PRINCIPES PAGE 6 NOS PRATIQUES Phil Boorman - Getty LES SIX VALEURS CLÉS DE REXEL Offrir la

Plus en détail

Diriger nos business de façon durable

Diriger nos business de façon durable Code de bonne conduite Diriger nos business de façon durable Afin de guider et soutenir les parties prenantes du marché dans leur démarche d excellence et de création de valeur dans le long terme, les

Plus en détail

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR :

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : Mercredi 2 Février 2011 ----------------------- Mercredi 2 Février 2011 Auteur : Direction Générale EDIPOST Page : 2 sur 13

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015

COP MESSAGGIO 2014/2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 MESSAGGIO COP 2014 / 2015 1 Monsieur le Secrétaire Général, Par cette lettre, j ai l honneur de vous confirmer que messaggio soutien les 10 principes du Pacte des Nations Unies concernant les droits de

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

CHARTE É THIQUE GROUPAMA

CHARTE É THIQUE GROUPAMA CHARTE É THIQUE GROUPAMA 2 Message du directeur général Fidèle à son engagement de satisfaire ses sociétaires et ses clients en leur apportant le meilleur service au meilleur coût, Groupama a développé

Plus en détail

Rapport financier 2013 Spir Communication www.spir.fr P a g e 150

Rapport financier 2013 Spir Communication www.spir.fr P a g e 150 Rapport Responsabilité Sociétale Environnementale (RSE) annexé au rapport du Conseil d administration et attestation de KPMG sur ce rapport (Annexe 14) Rapport financier 2013 Spir Communication www.spir.fr

Plus en détail

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE

Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Direction des Ressources Opérationnelles 4 novembre 2013 PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AU TELETRAVAIL AU SEIN DE LA CAF DE L ESSONNE Préambule Le télétravail est un des axes de la politique de développement

Plus en détail

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014

Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE CCE DU 18/02/2014 L EXPERIMENTATION TELETRAVAIL A DOMICILE ET TRAVAIL EN PROXIMITE Présentation du protocole d expérimentation à Pôle emploi CCE DU 18/02/2014 Dossier du CCE du 10/12/2013 amendé (compléments en bleu dans

Plus en détail

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille.

FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. FESTIK propose un service de réservation et de vente en ligne de billets pour des structures culturelles ou artistiques, quelle que soit leur taille. Avec un objectif : mettre la culture à la portée de

Plus en détail

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST

Affinitaire. adressé et ciblé. LA POSTE GLOBAL MAIL MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST DOCAPOST DOCAPOST MEDIAPOST COMMUNICATION VIAPOST LA POSTE GLOBAL MAIL DOCAPOST DPS (Document Process Solutions), répond aux problématiques d édition et de gestion de document (éditique on demand et industrielle,

Plus en détail

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés.

L Ordre est administré par un conseil d administration formé d un président, de vingt administrateurs élus et de quatre administrateurs nommés. CODE DE CONDUITE DES CANDIDATS À UNE ÉLECTION AU POSTE DE PRÉSIDENT ET D ADMINISTRATEUR Entrée en vigueur par approbation du conseil d administration le 23 mai 2014 PRÉAMBULE La raison d être de l Ordre

Plus en détail

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance

ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT. Prestations Intellectuelles et de sous-traitance ABIP Eurl CABINET D INGENIEURS CONSEILS & MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL D ENCADREMENT Prestations Intellectuelles et de sous-traitance Accompagnement aux normes Internationales et ISO Formations diverses

Plus en détail

Code Pédagogie d Éthique

Code Pédagogie d Éthique Transparence Equité Sincé Loyauté Confiance Exempla Code Pédagogie d Éthique espect Discréti ntégrité Eth Valeurs yau Le mot du Président ATALIAN, leader actuel du multiservice en Europe avec quelques

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

INFORMATIONS AUX ADHERENTS :

INFORMATIONS AUX ADHERENTS : Les documents ci-après, diffusés aux adhérents du GEIST au cours des dernières années, peuvent leur être adressés à nouveau en cas de besoin sur simple demande de leur part : INFORMATIONS AUX ADHERENTS

Plus en détail

Charte de Développement Durable

Charte de Développement Durable Charte de Développement Durable Comité de Développement Durable : Président : Didier MAROILLEY (PDG) Membres du Comité restreint : Jean-Christophe DREYFUS (Directeur Général). Suppléante : Aurélie CARSENTI

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Déclaration solennelle du Président

Déclaration solennelle du Président Déclaration solennelle du Président Brink s s oriente dans la voie du Développement Durable et affirme maintenant ses engagements qui sont ceux d une Entreprise responsable et soucieuse d efficacité économique,

Plus en détail

Search. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique. contact@inovasearch.com. www.inovasearch.com. cv@inovasearch.

Search. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique. contact@inovasearch.com. www.inovasearch.com. cv@inovasearch. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique 01 83 64 88 78 contact@inovasearch.com cv@inovasearch.com INOVA Search 8 rue de berri 78008 PARIS INOVA search INOVA Search innove

Plus en détail

Pacte Mondial. Communication On Progress Période allant de novembre 2013 à novembre 2014

Pacte Mondial. Communication On Progress Période allant de novembre 2013 à novembre 2014 Pacte Mondial Communication On Progress Période allant de novembre 2013 à novembre 2014 Sandie Ornat KLB Group 27/11/2014 1 Déclaration de la Direction Générale Depuis la création de KLB Group en 1995,

Plus en détail

CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE

CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE ADMINISTRATIVE C94-26 20 janvier 1994 Origine Direction Administrative et Financière Document annulé: GÉNÉRALITÉS Les frais de déplacement (transport et repas) et les trais professionnels annexes

Plus en détail

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE «Nos valeurs et nos règles» pour nos partenaires commerciaux Code de conduite pour le partenaire commercial de MSD [Édition 1] MSD est engagée dans une démarche

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Les obligations sociales des employeurs

Les obligations sociales des employeurs Animateur : Benoît BOUMARD Réunion information 28 Mars 2013 Les obligations sociales des employeurs Les formalités incontournables de l embauche Le formalisme des contrats particuliers Les obligations

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs

CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs CRITÉRES D ÉVALUATION DES FOURNISSEURS / PRESTATAIRES Famille : Transport Routier de Voyageurs Ce document décrit le niveau d exigence relatif à chacun des critères du système d évaluation appliqué à la

Plus en détail

et les qualifications des chefs d entreprises

et les qualifications des chefs d entreprises Règles et conditions d accès à la profession et les qualifications des chefs d entreprises et des conducteurs professionnels Barcelone, 7 mai 2014 Blagoja Jovanovski IRU Academy Transport routier et croissance

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Épreuve de Spécialité Partie écrite

Baccalauréat Technologique. Épreuve de Spécialité Partie écrite Baccalauréat Technologique Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Ressources Humaines et Communication SESSION 2015 Épreuve de Spécialité Partie écrite Durée : 4 heures Coefficient : 6

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES Programme Décaplan sur tous les aspects du Développement Durable

ACTIONS GLOBALES Programme Décaplan sur tous les aspects du Développement Durable FICHE ACTION n 32 Armor SA ACTIONS GLOBALES Programme Décaplan sur tous les aspects du Développement Durable ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Développement humain, Santé, Vie sociale, intégration territoriale

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES Le parcours proposé se découpe en 8 journées de qui permettent d aborder l ensemble des missions couvertes par la fonction RH. L ensemble du parcours permet

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3

ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL. Préambule : Page 2. Article 1 : Principes généraux Page 3. Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 ACCORD SUR LE TELE TRAVAIL Préambule : Page 2 Article 1 : Principes généraux Page 3 Article 2 : Critères d éligilibilité Page 3 Article 3 : Mise en œuvre du télétravail Page 4 - Article 3.1 : formulation

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier

Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Licence Professionnelle Gestion de Travaux et Encadrement de chantier Formation de 12 mois en contrat de professionnalisation Inscription à partir de Février 2015 32 et 33 ème Session : Octobre 2015 Objectifs

Plus en détail

Guide Simple pour la Communication sur le Progrès

Guide Simple pour la Communication sur le Progrès Guide Simple pour la Communication sur le Progrès Pour les entreprises signataires du Pacte Mondial Ce guide a été développé en faveur des entreprises qui débutent dans la mise en œuvre des principes du

Plus en détail

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012

Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Photographie statistique des accidents de travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles en France selon le sexe entre 2001 et 2012 Des tendances d évolution différenciées pour les femmes

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage 1.3 MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Curage de l ensemble

Plus en détail

Analyse CFDT du BILAN SOCIAL 2013

Analyse CFDT du BILAN SOCIAL 2013 1 NOTE PRÉLIMINAIRE... 2 2 LE BILAN SOCIAL AU 31 DECEMBRE 2013... 3 2.1 EMPLOI... 3 2.2 RÉMUNÉRATIONS... 9 2.3 HYGIENE ET SÉCURITÉ... 13 2.4 AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL... 13 2.5 FORMATION... 14 2.6 RELATIONS

Plus en détail

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans

Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans Afin de répondre aux enjeux environnementaux, sociétaux et éthiques devenus primordiaux dans notre société, Synchrone technologies est engagée dans une démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale.

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement Environnement Technologies Formation Communication sur le progrès du Groupe SOS Insertion Pour la défense des droits du travail et la protection de l environnement 2010 S S Interlocuteur Pacte Mondial

Plus en détail

PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES

PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES CONSULTING I TECHNOLOGY PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Engagement de la société Keyrus et Communication sur le Progrès (cops) dans l intégration des principes du Pacte Mondial des Nations Unies Levallois-Perret,

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

Précisez à quelle situation est confrontée la société Trans Azur.

Précisez à quelle situation est confrontée la société Trans Azur. Nouvelle embauche chez Trans Azur LE RECRutEMEnt L a société Trans Azur assure le transport de marchandises en France et en Europe. Désireux de s équiper d un nouveau système de géolocalisation des véhicules

Plus en détail

TaaS. Cahier des charges application mobile Master MDSI. Transport as a Service. Business Process Reengineering

TaaS. Cahier des charges application mobile Master MDSI. Transport as a Service. Business Process Reengineering Business Process Reengineering Cahier des charges application mobile Master MDSI TaaS Transport as a Service Peter Hartlieb François-Xavier Verriest Table des matières Business Model... 4 Cible... 4 Partenaires...

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Dossier de presse 15 décembre 2014

Dossier de presse 15 décembre 2014 Santé au travail Accidents du travail et maladies professionnelles : les chiffres en Normandie en 2013 Dossier de presse 15 décembre 2014 Accidents du travail / maladies professionnelles (AT/MP) : la tendance

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail