Animation pédagogique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Animation pédagogique"

Transcription

1 Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1

2 Le document précise les professionnelles attendues dans le cadre de l EPS. Compétence : l enseignant est capable de construire et de mettre en œuvre un module d apprentissage. Le contrat de formation (entre l enseignant et le formateur) cible l acquisition d un ou plusieurs éléments de la compétence enseignant ci-dessous. Critères Indicateurs Connaissances générales En permettant à chaque élève de progresser. Chaque module prévoit pour chaque séance des situations d apprentissage traitant des problèmes fondamentaux de l activité. Chaque séance propose : des situations avec des variables, des critères de réussite lisibles par l élève, des actions nombreuses suffisamment répétées et enchaînées. Démarche En plaçant l élève en situation d autonomie et de responsabilité dans un contexte de solidarité. En permettant à chaque élève de prendre conscience de ses actions motrices, ses progrès et leurs effets. En prévoyant des prolongements de l activité dans les domaines en lien avec les piliers du socle et les programmes. En organisant au moins une rencontre avec d autres classes de mon école ou d une école voisine. En collaborant avec les différents partenaires dans le respect des recommandations nationales et départementales. Chaque module permet le vécu de rôles différents (arbitre, organisateur, chorégraphe, observateur.), un lien avec le thème de la santé, l adaptation des conduites motrices pour être efficace et agir en toute sécurité, la verbalisation orale et des traces écrites variées et utiles. Evaluation Chaque module : est rédigé dans le cadre d une programmation de cycles. fait référence à l évaluation terminale de l année précédente (ou à l évaluation diagnostique de l année en cours). permet l observation et l analyse de l activité. prévoit une évaluation finale. inclut un dispositif dans lequel l élève se situe en connaissant les indicateurs de réussite. L élève connaît la programmation. L élève identifie les étapes de progression. Projet Chaque module développe des dans au moins un autre domaine que l EPS (maîtrise de la langue, culture scientifique et technologique, sociales et civiques, autonomie et initiative). Un cahier individuel témoigne du parcours de l élève en EPS. Des temps programmés en classe autour du dire - lire - écrire, permettent d aborder d autres champs disciplinaires en lien avec l activité. Rencontre La rencontre respecte les valeurs de l USEP. Partenaires La législation est respectée (taux d encadrement, qualification des intervenants, ). Le rôle des intervenants, les contenus d intervention des intervenants, l évaluation et les modalités de la communication avec les intervenants sont définis par écrit (ex : annexe, ). Il y a une mise en cohérence des interventions sur le projet, les dispositifs, l évaluation (démarche, document support, ). Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 2

3 Objectifs et contenu par rapport au volume horaire dont on dispose. Le plus important : Il faut donner envie d essayer des choses simples. On s appuiera toujours sur des situations concrètes, vécues ou filmées ou photographiées. 3h : On est surtout sur de «l information». Le formateur amène des éléments. On va cerner un seul thème : connaissance d une activité avec démarche d apprentissage ou évaluation ou programmation ou rencontre, On s appuiera sur une connaissance minimale, une démarche et des ressources pédagogiques. - Je fais, je vois. - Ce que je peux dire de cette prise de connaissance, dans une première étape d analyse. - Quel transfert pour ma classe? On peut approfondir le déroulement d une séance avec les différentes phases [échauffement, apprentissages, réinvestissement, bilan] 6h : On pourra davantage utiliser l analyse. A partir des éléments amenés par le formateur, les stagiaires peuvent débuter un réinvestissement pour la construction d éléments simples. On pourra, à partir de l analyse, permettre d acquérir des connaissances sur l activité puis approfondir un autre thème comme l évaluation ou le projet en lien avec les autres domaines des programmes ou la rencontre ou. On peut aborder la construction d un module spécifique à sa classe à partir d exemples fournis en prenant en compte les différentes phases [découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan]. Remarques : Afin de perdre le moins de temps possible la pause café peut être placée au début à l accueil ou en libre service pendant un travail de groupe en autonomie Les objectifs et le déroulement doivent être communiqués si possible avant l animation aux Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 3

4 Heure/ intervenant Une Animation pédagogique de 3 heures A - 0 h 10 Ëtre disponible Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 50 S investir dans la perspective de transfert. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter aux problèmes liés à l'activité. Situation concrète de mise en œuvre de l activité ex : - Vivre des situations (séance : échauffement, situations apprentissage et référence, bilan). - Analyser des photos. - Visionner une vidéo. Fiches des situations Photo Film C - 1h Analyser pour mettre en relation des connaissances générales et une mise en œuvre pratique. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Première analyse en petits groupes (1/3 du temps), puis synthèse collective avec apport du formateur (2/3 du temps) Exemple : travail en petits groupes à partir des fiches de situation avec une partie manquante ou à partir d une grille de questions. Analyse des situations, le lien avec les. Les constantes de la démarche, la mise en œuvre «pratique». Grille d analyse Tableau pour classer les situations ou observations Grille de réponses du formateur Trace écrite de la synthèse D - 0h 30 Construire. Réinvestir et échanger. Le travail proposé est simple et rapidement réalisable, suivant le thème choisi, des exemples : - pour une situation construction de variables (pour simplifier, pour complexifier) - analyse d une autre situation - classer des situations pour établir une progression - échanger avec des collègues sur une rencontre. E - 0h 20 S approprier des ressources. Aider à une mise en œuvre facile. Présentation de ressources Ouvrage, site EPS Document 38 sur la progressivité Modules d apprentissage F - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Les deux premiers temps (B et C) peuvent être confondus surtout dans le cas d un travail à partir d un film ou de photos. L analyse peut se faire à postériori ou en continu pendant l activité proposée. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 4

5 Une Animation pédagogique de 6 heures Cas 1 : 2 X 3 h deux demi-journées séparées par un temps permettant l expérimentation en classe Heure/ intervenant A - 0 h 10 Etre disponible. Accueillir, mettre en confiance, mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ) Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle). Chacun écrit un mot au tableau Mise en commun. Synthèse du formateur : dégager des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 2h S investir dans la perspective de transfert. Analyser pour mettre en relation des connaissanc es générales et une mise en œuvre pratique. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Vivre des situations mises en place par le formateur. A par groupe de 4 analyser une situation vécue, une photo, : Situer sa fiche par rapport aux objectifs possibles ou par rapport à une progression ou compléter les fiches (pour simplifier, pour complexifier). B collectif mise en commun. 1 Faire émerger : - les objectifs des situations. - le matériel, son rôle. - la démarche (situation problème, quantité d actions). - les différenciations proposées (les lister) relation avec les niveaux en synthèse les différenciations permettent de dégager les 5 variables (temps, espace, règle, matériel, les autres). - dégager les fondamentaux de l activité, le lien avec les. On peut compléter l analyse par un film ou des photos. Apport pour le cadre de la mise en œuvre. Sécurité, organisation matérielle, réglementation, partenariat. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situation. Photos. Film. Fiches situations construites pour les situations présentées. Grille d analyse. Tableau pour classer les situations ou observations. Grille de réponses du formateur. Trace écrite de la synthèse. D - 0h 05 Se projeter. S engager sur un contrat prendre en compte les attentes. Conclusion : comment poursuivre pour mettre en place dans sa classe? Que peut on essayer? Adresse d un site pour retrouver des ressources. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 5

6 Heure/ intervenant E - 0h 45 Intégrer un groupe. Mise en confiance. Vécu de groupe. Nouvelle situation. Travail en petits groupes pour échanger. F - 0h 45 Faire partager son expérience. Oser s exprimer. Echange sur les pratiques. Motivation par rapport aux réussites. Retour sur les expériences de classes : réussites, difficultés, remédiations envisagées, outils utilisés. G - 0h 45 S approprier des ressources. Elargir ses connaissances. Choisir une approche parmi ces exemples pour approfondir : - Revenir sur la démarche et la construction de modules. Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. - Mettre en lien la progression. - La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. - Simplification, complexification d une tâche. - Les critères de réussite pour l élève. - Apport sur l interdisciplinarité. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Progression. H- 0h 30 Transférer. - Connaître les formes d'organisation. - Savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - Faire des liens avec les autres disciplines. I - 0h 15 Se distancier Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement? Les choix que je vais faire. Bilan sous forme d échanges : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. Dans un premier temps on est plus centré sur la notion de séance, de différenciation donner envie d essayer des choses simples. Dans un deuxième temps on est plus sur la démarche et le module d apprentissage structurer les apprentissages. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 6

7 Cas 2 : une journée 6h Heure/ intervenan t A - 0 h 10 Etre disponible. Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle) Chacun écrit un mot au tableau. Mise en commun. Synthèse du formateur : des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 0h 30 D - 1h E - 0h 30 Développer chez les la capacité à échanger et à travailler en équipe. S investir dans une activité. Analyser le vécu pour dégager les idées forces. Développer chez les la capacité à échanger. Analyser des fiches de situations. Réfléchir à la mise en place pratique. Vivre des situations pour les analyser et prendre des idées de transfert. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. A partir de son vécu mieux cerner l'activité et son intérêt par rapport à la construction des chez l'élève. En groupes de 4 : appropriation et analyse de fiches situation. Les fiches sont choisies en fonction de l objectif visé : - Déterminer un niveau (progression). - Les différents types de taches. - Les fondamentaux (les incontournables). Situations pratiques enfants adaptées à la formation adulte. Chaque groupe présente sa situation et la fait vivre aux autres groupes. 15 mn par groupe. Par groupe de 4 en mélangeant les premiers groupes constitués. Revenir sur les situations, puis faire une synthèse par groupe. Lister les problèmes que peuvent rencontrer les élèves. Recherche des variables pour simplifier ou complexifier. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situations. Grille de réponses du formateur. Matériel. Fiches. F - 0h 35 Dégager les idées fortes pour construire. Dégager les fondamentaux de l activité. Mise en commun à partir des retour des groupes + synthèse avec apport du formateur sur : Enjeux et problèmes fondamentaux en relation avec les développées dans le programme La démarche mise en œuvre. La progression. Synthèse par le formateur. Enjeux les problèmes fondamentaux. Document démarche. Document 38 sur la progressivité + BO Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 7

8 Heure/ intervenant G - 0h 45 Dégager les idées fortes pour construire. Apport de connaissances. Aide à la construction. Lien avec les autres disciplines. Prendre en compte les ressources existantes. Revenir sur la démarche et la construction de modules Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. Proposer des modules. Mettre en lien la progression. La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. Apport sur l interdisciplinarité. Apport sur des ressources à disposition. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Exemple de pistes / aux autres disciplines. H - 0h 45 S approprier des ressources. Prendre connaissance de ressources existantes en vue de mettre en place des modules. Apport sur des ressources à disposition. Construire des outils pour sa classe. Choisir quelques documents qui paraissent essentiels. I - 1h 20 Organiser un module. - Connaître les formes d'organisation. - savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - faire des liens avec les autres disciplines. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement. Les choix que je vais faire Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. J - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Lorsque les 6 heures sont consécutives (même journée), le temps de pratique peut être plus long. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 8

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée I- Principes généraux Définition L accompagnement personnalisé (AP) est un temps d enseignement distinct du face à face disciplinaire et intégré

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016 Association départementale OCCE de l'ardèche Bésignoles - Route des mines - 07000 PRIVAS Tel : 04 75 64 05 83 - Courriel : ad07@occe.coop Site Internet : www.occe.coop/ad07 Propositions de formations avec

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Mitraillage publicitaire A Epidaure

Mitraillage publicitaire A Epidaure Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire A Epidaure Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Master MEEF 1er Degré

Master MEEF 1er Degré UNIVERSITE DE LORRAINE - ESPE DE LORRAINE * Master MEEF 1er Degré 2e année Parcours enseignement et alternance Semestre 9 UNIVERSITE DE LORRAINE ESPE DE LORRAINE Version du 05-10-2015 1 Master MEEF 1 er

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Éléments de Programme Formation Continue

Éléments de Programme Formation Continue Projet 2010 / 2011 **** Education Physique et Sportive Éléments de Programme Formation Continue Inspection Pédagogique Régionale EPS - ROUEN - Page 1 sur 7 Circulaire rectorale Rouen, le 23 février 2010

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE

DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE e- inscriptions L amélioration de la qualité des écrits de la branche famille a été retenue comme projet prioritaire dans le cadre du plan d action

Plus en détail

Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré

Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré La formation sera étayée à partir de fiches de travail. Chaque fiche sera déclinée en plusieurs items ou démarches à entreprendre. Ce cahier

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français Thierry LEBEAUPIN Centre de Linguistique Appliquée, Université de Franche-Comté Si l'enseignement

Plus en détail

TFS Série ANIMATION des formations d adultes

TFS Série ANIMATION des formations d adultes TFS Série ANIMATION des formations d adultes Emission n 1 : Animer une formation en groupe (appelée également : en présentiel collectif) Présentation et déroulement de la SÉANCE d APPRENTISSAGE filmée

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs.

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. 1. Des réflexions liminaires : Il est important de replacer la problématique de l hétérogénéité des élèves

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

Présentation du mémoire

Présentation du mémoire MENTION MEEF-PE UE 24 STAGE ET MÉMOIRE Présentation du mémoire Version du 16 octobre 2014 Catherine.brissaud@ujf-grenoble.fr Dans le mémoire de master MEEF, l étudiant adopte une démarche scientifique

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Management de formation Action de formation Contexte de formation...

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Mercredi 23 janvier 2013 Mercredi 30 janvier 2013 IA-IPR et IEN ET-EG 1 Plan de la présentation Première partie : Le déroulement du concours et de

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL LE PROGRAMME D ÉTUDES LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Le Baccalauréat en enseignement professionnel s adresse aux enseignantes et aux enseignants déjà en exercice ainsi qu aux personnes qui

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales

ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales ANI jeunes article n 1 «jeunes décrocheurs Recueil de pratiques auprès de 35 Missions Locales Rappel du cadre de ce recueil : Lors du Comité de Pilotage technique paritaire ANI «jeunes décrocheurs» du

Plus en détail

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Présentation Nature de la formation

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif)

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) Objectifs de l animation : - Permettre aux collègues de s approprier le module sur l ensemble des 3 cycles. - Actualiser les connaissances

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Education pour la santé Promotion de la santé Sommaire Quelques informations pratiques sur nos formations...4 Promouvoir la santé des publics : quelques fondamentaux...6 Promouvoir

Plus en détail

PRATIQUES DE CLASSE. Préparation de la classe

PRATIQUES DE CLASSE. Préparation de la classe Préparation de la classe Conduite et gestion de la classe Préparation annuelle Préparation hebdomadaire et quotidienne Quelques définitions PRATIQUES DE CLASSE Préparation de la classe PROGRAMMATIONS.

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 Pilotage Ville de Papeete/Mission d Aide et d Assistance Technique (MAAT) SJS/Association Agir pour l Insertion (API)

Plus en détail

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Master MEEF-PE-ESPÉ de l académie de Grenoble Année universitaire 2015-2016 UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Responsable : Hélène GONDRAND helene.gondrand@ujf-grenoble.fr Master MEEF-PE

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs Centre de Paris Formation Permanente du Centre INRA de Paris CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL Lot 1 : cours individuels Lot 2 : cours collectifs Contacts : Viviane BOCK Sdar/FPL Tél.

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 APPEL D OFFRE Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 Ce document identifie les spécificités du programme de formation «les fondamentaux du formateur»

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE.

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. PREAMBULE : Avant d aborder votre rôle et vos tâches auprès du professeur

Plus en détail

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent.

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. «Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. Type d outil : Démarche visant le développement de la compétence «Entrer en contact avec le temps». Auteur(s)

Plus en détail

SUPPORT PEDAGOGIQUE. Film- mon Projet de Vie «Un billet pour l avenir» - Communautés de Communes du Canton de Lessay et Sèves-Taute

SUPPORT PEDAGOGIQUE. Film- mon Projet de Vie «Un billet pour l avenir» - Communautés de Communes du Canton de Lessay et Sèves-Taute SUPPORT PEDAGOGIQUE OBJECTIFS : Pour les jeunes : Donner envie aux jeunes d être acteur de leur projet de vie, de s en emparer. Montrer comment être acteur de son projet de vie (social, professionnel,

Plus en détail

Note : Le masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.

Note : Le masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte. Compétences professionnelle des enseignants et formation continue Présentation Note : Le masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte. Ce document a pour but d aider l enseignant

Plus en détail

Réunion directeurs mercredi 5 février 2014

Réunion directeurs mercredi 5 février 2014 Réunion directeurs mercredi 5 février 2014 - La formation à distance - Le conseil école collège Circonscription Avranches 2013 2014 La formation à distance Circulaire du 13-8-2013 9 heures de formation

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 1 Appel à propositions 2014 Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 2 Sommaire I/Cadre Général Contexte: Démarche : Calendrier : Les formations concernées :

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants AVIS DU CIUF 14 juin 2011 La formation initiale des enseignants La formation des enseignants en Communauté française Prise de position du CIUF 1. Préambule L allongement de la formation initiale des enseignants

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA ARVE-FAUCIGNY (SITES DE BONNEVILLE, CLUSES, SALLANCHES) 210, quai du Parquet, 74130, BONNEVILLE, Rhône-Alpes email: gretaaf@ac-grenoble.fr Tel: 0450251515

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME

EXPÉRIENCE DE L ORGANISME AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME GRETA LAC : ANNEMASSE - ANNECY - THONON 9 rue des Marronniers- BP 503, 74105, ANNEMASSE, Rhône-Alpes email: greta.lac@ac-grenoble.fr www.greta-lac.com Tel:

Plus en détail

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012 Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 www.lancement-e.com Un atout pour réussir en affaires! Prenez

Plus en détail

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME FORMATION EMPLOI INSERTION 14 Bis, Rue Papangue, 97490, SAINTE CLOTILDE, La Réunion email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES

PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2015-2016 Dans le cadre de la refondation de l'école portée par la loi d'orientation et de programmation du 8 juillet 2013, tous

Plus en détail

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION Toute personne en situation de mener des entretiens annuels 2 jours 1150 HT/jour Rappeler les enjeux institutionnels, organisationnels, individuels et collectifs des entretiens

Plus en détail

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION L ANNEE DE 3EME PLAN I L ORIENTATION II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION Les personnes ressources au sein de l établissement en matière d orientation à solliciter : - le professeur

Plus en détail

La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs. D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010

La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs. D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010 La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010 Les objectifs Former la totalité des enseignants STI intervenant sur

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Association Médico Éducative 2012 Rouennaise

Association Médico Éducative 2012 Rouennaise Association Médico Éducative 2012 Rouennaise PROTOCOLE D ACCUEIL DES STAGIAIRES FORMATION DE NIVEAU 3 à 5 & infra IME Dominique Lefort SEES SIPFP SAAS section Autistes «les Tilleuls & les Rosiers» 5-20

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

L accompagnement du master MEEF Sciences Physiques et Chimiques (SPC) dans le cadre de DevSup. Une expérimentation à petite échelle

L accompagnement du master MEEF Sciences Physiques et Chimiques (SPC) dans le cadre de DevSup. Une expérimentation à petite échelle L accompagnement du master MEEF Sciences Physiques et Chimiques (SPC) dans le cadre de DevSup Une expérimentation à petite échelle Différents points de vue Un témoignage à plusieurs voix, représentant

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011

PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 PLAN DE RÉUSSITE 2010-2011 RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES CENTRE : CHAMPAGNAT DIRECTION : SYLVAIN LACHAÎNE ANALYSE DE LA SITUATION (portrait du centre, mission,

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

Service d orientation Mars 2011. Prospectus 2011 2012 Le passage au secondaire

Service d orientation Mars 2011. Prospectus 2011 2012 Le passage au secondaire Service d orientation Mars 2011 Prospectus 2011 2012 Le passage au secondaire Tous les renseignements contenus dans ce document ont fait l objet d une mise à jour avant l impression. Pour en connaître

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Fiche n 14 - Outil d accompagnement : descripteurs des degrés d acquisition des compétences à l entrée dans le métier Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétence Composante

Plus en détail

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC)

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC) Dossier pédagogique de la formation PAE PSC Juillet 2013 Croix-Rouge française - Direction de l Urgence et du Secourisme Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention

Plus en détail

Production FFCV/ Commission formation. Aide méthodologique

Production FFCV/ Commission formation. Aide méthodologique Aide méthodologique définir le métier de saisonnier Démarche pro Intégration à la structure Animation Moniteur Char Sécurité Enseigner, accompagner les progrés Les prérogatives Animateur jusqu aux niveaux

Plus en détail

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball»

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» INSEP Formation / FFHB Service Formation Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» Présentation du DESJEPS mention handball Année 2013/2014 Ce document précise les principaux

Plus en détail

Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société

Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société Forum international de l Education physique et du Sport 4-5-6 novembre 2005 Cité Universitaire Internationale de Paris SNEP Centre EPS et Société Thierry Tribalat AEEPS Santé et EPS Nous nous associons

Plus en détail

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base.

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base. Le concept de formation met en évidence le cadre de référence des cours "Lire et Ecrire". Il n est pas un cadre rigide mais laisse une large place à l expérience, à la créativité et à la compétence de

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

FORMATEUR. TouT pour réussir dans le métier de

FORMATEUR. TouT pour réussir dans le métier de Christophe Parmentier TouT pour réussir dans le métier de FORMATEUR Les fondamentaux du métier Les meilleures pratiques et les outils Le quotidien du métier L évaluation et le suivi d activité, 2014 ISBN

Plus en détail

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA UF2 Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA Introduction La connaissance des fondamentaux pédagogiques est indispensable dans une première qualification

Plus en détail

Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea.

Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea. CleA socle de connaissances et compétences professionnelles Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea.fr CleA socle

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

ACCOMPAGNER UN ENTREPRENEUR DANS SON PROJET EN AFRIQUE

ACCOMPAGNER UN ENTREPRENEUR DANS SON PROJET EN AFRIQUE 1 ACCOMPAGNER UN ENTREPRENEUR DANS SON PROJET EN AFRIQUE Guide pour un accompagnement réussi! Septembre 2013 2 Introduction Le SIAD Projets de développement économique en Afrique Programme d'accompagnement

Plus en détail