Animation pédagogique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Animation pédagogique"

Transcription

1 Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1

2 Le document précise les professionnelles attendues dans le cadre de l EPS. Compétence : l enseignant est capable de construire et de mettre en œuvre un module d apprentissage. Le contrat de formation (entre l enseignant et le formateur) cible l acquisition d un ou plusieurs éléments de la compétence enseignant ci-dessous. Critères Indicateurs Connaissances générales En permettant à chaque élève de progresser. Chaque module prévoit pour chaque séance des situations d apprentissage traitant des problèmes fondamentaux de l activité. Chaque séance propose : des situations avec des variables, des critères de réussite lisibles par l élève, des actions nombreuses suffisamment répétées et enchaînées. Démarche En plaçant l élève en situation d autonomie et de responsabilité dans un contexte de solidarité. En permettant à chaque élève de prendre conscience de ses actions motrices, ses progrès et leurs effets. En prévoyant des prolongements de l activité dans les domaines en lien avec les piliers du socle et les programmes. En organisant au moins une rencontre avec d autres classes de mon école ou d une école voisine. En collaborant avec les différents partenaires dans le respect des recommandations nationales et départementales. Chaque module permet le vécu de rôles différents (arbitre, organisateur, chorégraphe, observateur.), un lien avec le thème de la santé, l adaptation des conduites motrices pour être efficace et agir en toute sécurité, la verbalisation orale et des traces écrites variées et utiles. Evaluation Chaque module : est rédigé dans le cadre d une programmation de cycles. fait référence à l évaluation terminale de l année précédente (ou à l évaluation diagnostique de l année en cours). permet l observation et l analyse de l activité. prévoit une évaluation finale. inclut un dispositif dans lequel l élève se situe en connaissant les indicateurs de réussite. L élève connaît la programmation. L élève identifie les étapes de progression. Projet Chaque module développe des dans au moins un autre domaine que l EPS (maîtrise de la langue, culture scientifique et technologique, sociales et civiques, autonomie et initiative). Un cahier individuel témoigne du parcours de l élève en EPS. Des temps programmés en classe autour du dire - lire - écrire, permettent d aborder d autres champs disciplinaires en lien avec l activité. Rencontre La rencontre respecte les valeurs de l USEP. Partenaires La législation est respectée (taux d encadrement, qualification des intervenants, ). Le rôle des intervenants, les contenus d intervention des intervenants, l évaluation et les modalités de la communication avec les intervenants sont définis par écrit (ex : annexe, ). Il y a une mise en cohérence des interventions sur le projet, les dispositifs, l évaluation (démarche, document support, ). Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 2

3 Objectifs et contenu par rapport au volume horaire dont on dispose. Le plus important : Il faut donner envie d essayer des choses simples. On s appuiera toujours sur des situations concrètes, vécues ou filmées ou photographiées. 3h : On est surtout sur de «l information». Le formateur amène des éléments. On va cerner un seul thème : connaissance d une activité avec démarche d apprentissage ou évaluation ou programmation ou rencontre, On s appuiera sur une connaissance minimale, une démarche et des ressources pédagogiques. - Je fais, je vois. - Ce que je peux dire de cette prise de connaissance, dans une première étape d analyse. - Quel transfert pour ma classe? On peut approfondir le déroulement d une séance avec les différentes phases [échauffement, apprentissages, réinvestissement, bilan] 6h : On pourra davantage utiliser l analyse. A partir des éléments amenés par le formateur, les stagiaires peuvent débuter un réinvestissement pour la construction d éléments simples. On pourra, à partir de l analyse, permettre d acquérir des connaissances sur l activité puis approfondir un autre thème comme l évaluation ou le projet en lien avec les autres domaines des programmes ou la rencontre ou. On peut aborder la construction d un module spécifique à sa classe à partir d exemples fournis en prenant en compte les différentes phases [découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan]. Remarques : Afin de perdre le moins de temps possible la pause café peut être placée au début à l accueil ou en libre service pendant un travail de groupe en autonomie Les objectifs et le déroulement doivent être communiqués si possible avant l animation aux Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 3

4 Heure/ intervenant Une Animation pédagogique de 3 heures A - 0 h 10 Ëtre disponible Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 50 S investir dans la perspective de transfert. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter aux problèmes liés à l'activité. Situation concrète de mise en œuvre de l activité ex : - Vivre des situations (séance : échauffement, situations apprentissage et référence, bilan). - Analyser des photos. - Visionner une vidéo. Fiches des situations Photo Film C - 1h Analyser pour mettre en relation des connaissances générales et une mise en œuvre pratique. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Première analyse en petits groupes (1/3 du temps), puis synthèse collective avec apport du formateur (2/3 du temps) Exemple : travail en petits groupes à partir des fiches de situation avec une partie manquante ou à partir d une grille de questions. Analyse des situations, le lien avec les. Les constantes de la démarche, la mise en œuvre «pratique». Grille d analyse Tableau pour classer les situations ou observations Grille de réponses du formateur Trace écrite de la synthèse D - 0h 30 Construire. Réinvestir et échanger. Le travail proposé est simple et rapidement réalisable, suivant le thème choisi, des exemples : - pour une situation construction de variables (pour simplifier, pour complexifier) - analyse d une autre situation - classer des situations pour établir une progression - échanger avec des collègues sur une rencontre. E - 0h 20 S approprier des ressources. Aider à une mise en œuvre facile. Présentation de ressources Ouvrage, site EPS Document 38 sur la progressivité Modules d apprentissage F - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Les deux premiers temps (B et C) peuvent être confondus surtout dans le cas d un travail à partir d un film ou de photos. L analyse peut se faire à postériori ou en continu pendant l activité proposée. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 4

5 Une Animation pédagogique de 6 heures Cas 1 : 2 X 3 h deux demi-journées séparées par un temps permettant l expérimentation en classe Heure/ intervenant A - 0 h 10 Etre disponible. Accueillir, mettre en confiance, mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ) Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle). Chacun écrit un mot au tableau Mise en commun. Synthèse du formateur : dégager des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 2h S investir dans la perspective de transfert. Analyser pour mettre en relation des connaissanc es générales et une mise en œuvre pratique. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Vivre des situations mises en place par le formateur. A par groupe de 4 analyser une situation vécue, une photo, : Situer sa fiche par rapport aux objectifs possibles ou par rapport à une progression ou compléter les fiches (pour simplifier, pour complexifier). B collectif mise en commun. 1 Faire émerger : - les objectifs des situations. - le matériel, son rôle. - la démarche (situation problème, quantité d actions). - les différenciations proposées (les lister) relation avec les niveaux en synthèse les différenciations permettent de dégager les 5 variables (temps, espace, règle, matériel, les autres). - dégager les fondamentaux de l activité, le lien avec les. On peut compléter l analyse par un film ou des photos. Apport pour le cadre de la mise en œuvre. Sécurité, organisation matérielle, réglementation, partenariat. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situation. Photos. Film. Fiches situations construites pour les situations présentées. Grille d analyse. Tableau pour classer les situations ou observations. Grille de réponses du formateur. Trace écrite de la synthèse. D - 0h 05 Se projeter. S engager sur un contrat prendre en compte les attentes. Conclusion : comment poursuivre pour mettre en place dans sa classe? Que peut on essayer? Adresse d un site pour retrouver des ressources. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 5

6 Heure/ intervenant E - 0h 45 Intégrer un groupe. Mise en confiance. Vécu de groupe. Nouvelle situation. Travail en petits groupes pour échanger. F - 0h 45 Faire partager son expérience. Oser s exprimer. Echange sur les pratiques. Motivation par rapport aux réussites. Retour sur les expériences de classes : réussites, difficultés, remédiations envisagées, outils utilisés. G - 0h 45 S approprier des ressources. Elargir ses connaissances. Choisir une approche parmi ces exemples pour approfondir : - Revenir sur la démarche et la construction de modules. Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. - Mettre en lien la progression. - La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. - Simplification, complexification d une tâche. - Les critères de réussite pour l élève. - Apport sur l interdisciplinarité. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Progression. H- 0h 30 Transférer. - Connaître les formes d'organisation. - Savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - Faire des liens avec les autres disciplines. I - 0h 15 Se distancier Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement? Les choix que je vais faire. Bilan sous forme d échanges : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. Dans un premier temps on est plus centré sur la notion de séance, de différenciation donner envie d essayer des choses simples. Dans un deuxième temps on est plus sur la démarche et le module d apprentissage structurer les apprentissages. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 6

7 Cas 2 : une journée 6h Heure/ intervenan t A - 0 h 10 Etre disponible. Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle) Chacun écrit un mot au tableau. Mise en commun. Synthèse du formateur : des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 0h 30 D - 1h E - 0h 30 Développer chez les la capacité à échanger et à travailler en équipe. S investir dans une activité. Analyser le vécu pour dégager les idées forces. Développer chez les la capacité à échanger. Analyser des fiches de situations. Réfléchir à la mise en place pratique. Vivre des situations pour les analyser et prendre des idées de transfert. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. A partir de son vécu mieux cerner l'activité et son intérêt par rapport à la construction des chez l'élève. En groupes de 4 : appropriation et analyse de fiches situation. Les fiches sont choisies en fonction de l objectif visé : - Déterminer un niveau (progression). - Les différents types de taches. - Les fondamentaux (les incontournables). Situations pratiques enfants adaptées à la formation adulte. Chaque groupe présente sa situation et la fait vivre aux autres groupes. 15 mn par groupe. Par groupe de 4 en mélangeant les premiers groupes constitués. Revenir sur les situations, puis faire une synthèse par groupe. Lister les problèmes que peuvent rencontrer les élèves. Recherche des variables pour simplifier ou complexifier. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situations. Grille de réponses du formateur. Matériel. Fiches. F - 0h 35 Dégager les idées fortes pour construire. Dégager les fondamentaux de l activité. Mise en commun à partir des retour des groupes + synthèse avec apport du formateur sur : Enjeux et problèmes fondamentaux en relation avec les développées dans le programme La démarche mise en œuvre. La progression. Synthèse par le formateur. Enjeux les problèmes fondamentaux. Document démarche. Document 38 sur la progressivité + BO Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 7

8 Heure/ intervenant G - 0h 45 Dégager les idées fortes pour construire. Apport de connaissances. Aide à la construction. Lien avec les autres disciplines. Prendre en compte les ressources existantes. Revenir sur la démarche et la construction de modules Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. Proposer des modules. Mettre en lien la progression. La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. Apport sur l interdisciplinarité. Apport sur des ressources à disposition. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Exemple de pistes / aux autres disciplines. H - 0h 45 S approprier des ressources. Prendre connaissance de ressources existantes en vue de mettre en place des modules. Apport sur des ressources à disposition. Construire des outils pour sa classe. Choisir quelques documents qui paraissent essentiels. I - 1h 20 Organiser un module. - Connaître les formes d'organisation. - savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - faire des liens avec les autres disciplines. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement. Les choix que je vais faire Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. J - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Lorsque les 6 heures sont consécutives (même journée), le temps de pratique peut être plus long. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 8

Outils pour programmer les apprentissages

Outils pour programmer les apprentissages - Inspection de l Éducation Nationale de Vichy 1-14, Boulevard Carnot - BP 2932-03 209 Vichy Cedex Tél : 04.70.97.54.65 / Fax : 04.70.31.34.06 Site de circonscription : http://www3.ac-clermont.fr/ien-vichy1/

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 1. La course d orientation A la manière de SOMMAIRE 2. Spécificité et traitement didactique de l activité 2.1.Définition Essence---

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015)

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015) LA LOI DU 8 JUILLET 2013 La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République a affirmé le principe d une évolution nécessaire des modalités

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

REFERENCES INSTITUTIONNELLES, THEORIQUES, DIDACTIQUES

REFERENCES INSTITUTIONNELLES, THEORIQUES, DIDACTIQUES REFERENCES INSTITUTIONNELLES, THEORIQUES, DIDACTIQUES I- DES REFERENCES Institutionnelles Programmes 2008 : Agir et s exprimer avec son corps. S approprier le langage Historiques Domaine disciplinaire

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

BTS Communication. Présentation de la formation

BTS Communication. Présentation de la formation BTS Communication Présentation de la formation Le SOMMAIRE 1.1 - Définition du métier 1.2 - Les types d organisations 1.3 - Le profil de l étudiant 2.1 - Les fonctions de communication 2.2 - La culture

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers.

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers. Jean Bauné, chargé de mission Théâtre Éducation NTA Michèle Duterte, coordonnatrice 1 er degré Maine-et-Loire Jean Lataillade, coordonnateur Vendée 40 41 Comment? La formation initiale Pourquoi? Pour permettre

Plus en détail

Ingénierie pédagogique et de la formation

Ingénierie pédagogique et de la formation UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Ingénierie pédagogique et de la formation Concevoir, piloter et animer des dispositifs de formation Descriptifs des modules de

Plus en détail

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS

REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS REPERES POUR LA FORMATION EN SECONDE PROFESSIONNELLE DES METIERS DE LA RELATION AUX CLIENTS ET AUX USAGERS Année 2011 / 2012 Véronique MONMARON Bruno CHARMOILLE IEN Economie et Gestion Martine GIONTA Elisabeth

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

Course d orientation

Course d orientation Course d orientation Cette rencontre est constituée d un parcours photo «en étoile». Les équipes doivent trouver des balises à l aide de photos ou de plans (CE1) marqués : une fois la balise trouvée, un

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE

CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE CFP Brest, CFP Guingamp, CFP Rennes, CFP Vannes et IFP de Bretagne. ISFEC BRETAGNE La formation: un double enjeu Recruter et Former de futurs «professionnels» de l enseignement pour l enseignement catholique

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

OUTIL POUR ORGANISER UNE RENCONTRE SPORTIVE

OUTIL POUR ORGANISER UNE RENCONTRE SPORTIVE Frédéric BODIN CPC eps Pacé Jean Claude COCAULT CPD eps Christine DENIS CPC eps Chartres de Bretagne Maurice GUEGUEN CPC eps St Malo Ville Pascal MONIOT CPC eps Fougères Véronique PIAZZA CPC eps Chateaubourg

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala La duette en école française au Guatemala 1. Le contexte local 2. Les horaires et les enseignants 3. Un dispositif : la duette 4. Objectifs et contenus 5. Bénéfices pour l élève 1 - Le contexte local -

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

«Co-enseigner pour faire progresser

«Co-enseigner pour faire progresser «Co-enseigner pour faire progresser tous les élèves» Formation Maîtres supplémentaires Circonscriptions de Décines, Meyzieu, Vaulx en Velin B. Parrini, A. Sanial-Lanternier, F. Delay-Goyet 28 novembre

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles

Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Plan académique de formation - déclinaison du Jura Candidatures individuelles Identifiants Libellés 14D0395001 i01 - Accompagner la préparation du c2i2e page 1 14D0395003 i03 - Maternelle, enjeux de la

Plus en détail

2. Bilan de la session 2013

2. Bilan de la session 2013 RAPPORT DE JURY DE L EXAMEN DE CERTIFICATION COMPLEMENTAIRE DNL ANGLAIS SESSION 2013 1. Cadre réglementaire 1.1. Textes réglementaires L examen visant l attribution d une certification complémentaire est

Plus en détail

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 1 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO9-2012 L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle

Plus en détail

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue?

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? De lʼimportance de lʼarticulation entre lʼenseignement de la LSF et celui de la langue française au sein des classes en LSF Jeudi 18 Novembre 2010 Colloque de lʼafl

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle

Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Enseignement modulaire en Maintenance industrielle Niveaux V et IV GUIDE DE MISE EN OEUVRE CAFOC - GIP de l académie de Lyon - 39, rue Pierre Baizet - CP201-69336 Lyon cedex 09! 04 72 19 80 21 -! 04 78

Plus en détail

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010

EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 EVALUATION PAR CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION CAP ESTHETIQUE COSMETIQUE PARFUMERIE SESSION 2010 1 REGLEMENT D EXAMEN (Epreuves professionnelles) EP1 Techniques esthétiques Coefficient : 8 (dont 1 pour

Plus en détail

Réunion à distance, étude de Gestion

Réunion à distance, étude de Gestion Réunion à distance, étude de Gestion Bonjour à tous, je vous propose de commencer cette réunion. Avec mon collègue, nous savons qu elle correspond à une attente forte des enseignants. Nous espérons qu

Plus en détail

ORGANISATION PRATIQUE DE L EPREUVE DE LANGUE VIVANTE OBLIGATOIRE EN CCF (à partir de la session 2012) Vrai ou Faux?

ORGANISATION PRATIQUE DE L EPREUVE DE LANGUE VIVANTE OBLIGATOIRE EN CCF (à partir de la session 2012) Vrai ou Faux? ORGANISATION PRATIQUE DE L EPREUVE DE LANGUE VIVANTE OBLIGATOIRE EN CCF (à partir de la session 2012) Vrai ou Faux? Les citations en bleu sont des extraits du BO de référence : BO n 21 du 27 mai 2010 1.

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes :

Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes : Pré requis à retenir I Le plan de rénovation de l enseignement des langues vivantes : Ce plan énumère cinq priorités (BO du 8 juin 2006, circulaire AEFE du 11 septembre 2012) Priorité donnée à l apprentissage

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 Module 6 heures Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 VADE-MECUM - Découverte professionnelle - Module 6 heures 1 Rappel Le module de découverte professionnelle

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education

Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education Université Claude Bernard-Lyon 1 - Ecole Supérieure du Professorat et de l Education RECRUTEMENT DE FORMATEURS OU FORMATRICES EN SERVICE PARTAGE POUR L ANNEE 2015-2016 L Ecole Supérieure du Professorat

Plus en détail

Une démarche commune de positionnement Autour des compétences clés

Une démarche commune de positionnement Autour des compétences clés Une démarche commune de positionnement Autour des compétences clés * Le positionnement : définitions et objectifs * Une démarche en trois étapes * Des résultats du positionnement aux outils pour construire

Plus en détail

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie

Master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Mention «Second degré» Parcours Philosophie Master Métiers l Enseignement, l Education et la Formation Mention «Second gré» Parcours Philosophie 1- Présentation générale du parcours : La mention Second gré parcours Philosophie du master MEEF est

Plus en détail

CRPE 2016 Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles

CRPE 2016 Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles 2015-2016 CRPE 2016 Concours de Recrutement des Professeurs des Ecoles ASSOCIATION POUR LA PREPARATION AUX EXAMENS ET AUX CONCOURS A.P.E.C 22, rue Vendôme ravine des chèvres les hauts 97438 Sainte Marie

Plus en détail

Pôle départemental enseignement préélémentaire - juin 2011 L EMPLOI DU TEMPS À L ÉCOLE MATERNELLE UN OUTIL

Pôle départemental enseignement préélémentaire - juin 2011 L EMPLOI DU TEMPS À L ÉCOLE MATERNELLE UN OUTIL Pôle départemental enseignement préélémentaire - juin 2011 L EMPLOI DU TEMPS À L ÉCOLE MATERNELLE UN OUTIL AU SERVICE DE LA MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES Pôle départemental enseignement préélémentaire -

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

modifier les pratiques professionnelles

modifier les pratiques professionnelles CONSTRUIRE UN EMPLOI DU TEMPS A L ECOLE MATERNELLE «Les activités proposées à l'école maternelle doivent offrir de multiples occasions d'expériences sensorielles et motrices, en toute sécurité. L'organisation

Plus en détail

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012

Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Le cahier de vie en maternelle Animation pédagogique 2011-2012 Cette animation pédagogique a été préparée à partir du site du CRDP/IUFM de l Académie de Montpellier- Banque de séquences didactiques. Intérêt

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion Formateur FPC EPS, acrérunion COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES et Acquisition de COMPETENCES MOTRICES en Education Physique et Sportive (SUPPORT DE LA FPC EPS /CP3DANSE 20132014) 1 GerardSamuel.Braon@acreunion.fr

Plus en détail

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Enjeux éducatifs La démarche d enseignement Les incontournables : L entrée dans le cycle L évaluation des ressources

Plus en détail

L essentiel de la formation

L essentiel de la formation Christophe Parmentier L essentiel de la formation préparer, animer, évaluer Préface de Gaston MIALARET Postface de Marc DENNERY Deuxième édition, 2003, 2005 ISBN : 2-7081-3376-4 Sommaire Préface..................................................

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise Association Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail en Haute-Normandie / sommaire p.2 - Développement des pratiques de formation : l exemple de deux secteurs en pleine mutation économique

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

MASTER EDUCATION PARCOURS FORMER POUR INTEGRER PAR LA LANGUE - FIL

MASTER EDUCATION PARCOURS FORMER POUR INTEGRER PAR LA LANGUE - FIL MASTER EDUCATION PARCOURS FORMER POUR INTEGRER PAR LA LANGUE - FIL Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Discipline : SHS.2 Spécialité : CONSEIL, EDUCATION, MANAGEMENT, FORMATION ET RECHERCHE

Plus en détail

www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique

www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique 1. Pourquoi visiter un élevage? La visite de l élevage s intègre dans une classe d environnement ( classe de découverte). 1.1 Une

Plus en détail

CONCEPTION ANIMATION EVALUATION CONTACTEZ NOUS! SOFT FORMATION

CONCEPTION ANIMATION EVALUATION CONTACTEZ NOUS! SOFT FORMATION DEVENEZ FORMATEUR POUR ADULTES CONCEPTION ANIMATION EVALUATION CONTACTEZ NOUS! Marseille Tél : 04.91.15.71.00 Toulon Tél : 04.91.15.71.10 Élaborer des programmes de formation et transmettre des Connaissances

Plus en détail

La projet technologique terminal

La projet technologique terminal La pédagogie de projet La projet technologique terminal Parce que les élèves apprennent mieux en étant actifs et créatifs 21 septembre 2012 D après «Séminaire national STI2D - L'épreuve de projet» 1 La

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Le fil conducteur de notre réflexion est le suivant : PERMETTRE A L ENFANT D IDENTIFIER SA RÉUSSITE A TRAVERS :

Le fil conducteur de notre réflexion est le suivant : PERMETTRE A L ENFANT D IDENTIFIER SA RÉUSSITE A TRAVERS : Cycle randonnée Pour participer à une rencontre. 9 En préalable, et comme nous y engagent les Instructions Officielles de 2002, nous envisageons les apprentissages proposés aux élèves du cycle 1 à la fin

Plus en détail

ASSOCIATIONS, MUTUELLES, COOPERATIVES, DEVELOPPEMENT D'UNE PRATIQUE LOCALE, VIVANTE ET ACTIVE.

ASSOCIATIONS, MUTUELLES, COOPERATIVES, DEVELOPPEMENT D'UNE PRATIQUE LOCALE, VIVANTE ET ACTIVE. ASSOCIATIONS, MUTUELLES, COOPERATIVES, DEVELOPPEMENT D'UNE PRATIQUE LOCALE, VIVANTE ET ACTIVE. PROGRAMME DES FORMATIONS D'ELUS CONTEXTE Ces formations s inscrivent dans les projets associatifs, mutualistes,

Plus en détail

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section Séquences langage / utilisation de la tablette numérique Petite section Ce document présente 3 séquences successives de langage, pour travailler le champ lexical de l alimentation, en lien avec la découverte

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques UTILISATION DU COMPTEUR D ACTIVITÉS PHYSIQUES Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques Le Compteur

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 POURCHET Julian Conseiller Pédagogique EPS Circonscription Aubergenville UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 Année 2014-2015 INTRODUCTION Aujourd hui, couplées aux outils audiovisuels,

Plus en détail

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 FORMATION GÉNÉRALE À L ART DU COACH Coaching individuel www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est

Plus en détail

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES»

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» PROJET PLURIDISCIPLINAIRE A CARACTERE PROFESSIONNEL DOCUMENT DESCRIPTIF TITRE DU PROJET : PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» Introduction : Les insectes occupent une place essentielle

Plus en détail

Bande dessinée IMG2 Cahier du participant

Bande dessinée IMG2 Cahier du participant Bande dessinée IMG2 Cahier du participant Formation continue dans un contexte d apprentissage en ligne pour l intégration des TIC dans le domaine des arts. Bonne pratic! Description du cours Titre du cours

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique

L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique L emploi du temps : un outil au service du projet pédagogique 1 Enjeu général L organisation de la vie de l établissement pour une année scolaire 2 Enjeux spécifiques Pour les projets pédagogiquesp Faisabilité,

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

Déroulement et contenus de la formation

Déroulement et contenus de la formation quotidienne, - des supports d entraînement qui favorisent l acquisition d attitudes et de comportements réalistes pour améliorer les modes de prévention et d intervention en situation conflictuelle, -

Plus en détail

Ensemble documentaire

Ensemble documentaire Ensemble documentaire CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE ESTHETIQUE Contrôle en cours de formation DOCUMENT DE TRAVAIL IEN de l académie de VERSAILLES novembre 2009 1 AVANT PROPOS Ce document a pour

Plus en détail

Ateliers de formation professionnelle :

Ateliers de formation professionnelle : Informations de l'unité d'enseignement Implantation Ecole Normale Catholique du Brabant Wallon Cursus de Bachelier - AESI en - langue étrangère Préparer et réaliser une ou plusieurs séquences d enseignement

Plus en détail

Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation

Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation L Institut des Affaires Publiques Formation de formateurs Conception et animation d une séquence de formation Stage international de perfectionnement pour acteurs d organisations publiques ou privées des

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

Master MEEF parcours second degré général. Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun. Stage en M1

Master MEEF parcours second degré général. Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun. Stage en M1 Master MEEF second degré général Calendrier des stages 2014-2015 et du tronc commun Stage en M1 Rappel des modalités du stage : Quatre semaines de stage dans l'année en établissement scolaire dont quatre

Plus en détail