Animation pédagogique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Animation pédagogique"

Transcription

1 Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1

2 Le document précise les professionnelles attendues dans le cadre de l EPS. Compétence : l enseignant est capable de construire et de mettre en œuvre un module d apprentissage. Le contrat de formation (entre l enseignant et le formateur) cible l acquisition d un ou plusieurs éléments de la compétence enseignant ci-dessous. Critères Indicateurs Connaissances générales En permettant à chaque élève de progresser. Chaque module prévoit pour chaque séance des situations d apprentissage traitant des problèmes fondamentaux de l activité. Chaque séance propose : des situations avec des variables, des critères de réussite lisibles par l élève, des actions nombreuses suffisamment répétées et enchaînées. Démarche En plaçant l élève en situation d autonomie et de responsabilité dans un contexte de solidarité. En permettant à chaque élève de prendre conscience de ses actions motrices, ses progrès et leurs effets. En prévoyant des prolongements de l activité dans les domaines en lien avec les piliers du socle et les programmes. En organisant au moins une rencontre avec d autres classes de mon école ou d une école voisine. En collaborant avec les différents partenaires dans le respect des recommandations nationales et départementales. Chaque module permet le vécu de rôles différents (arbitre, organisateur, chorégraphe, observateur.), un lien avec le thème de la santé, l adaptation des conduites motrices pour être efficace et agir en toute sécurité, la verbalisation orale et des traces écrites variées et utiles. Evaluation Chaque module : est rédigé dans le cadre d une programmation de cycles. fait référence à l évaluation terminale de l année précédente (ou à l évaluation diagnostique de l année en cours). permet l observation et l analyse de l activité. prévoit une évaluation finale. inclut un dispositif dans lequel l élève se situe en connaissant les indicateurs de réussite. L élève connaît la programmation. L élève identifie les étapes de progression. Projet Chaque module développe des dans au moins un autre domaine que l EPS (maîtrise de la langue, culture scientifique et technologique, sociales et civiques, autonomie et initiative). Un cahier individuel témoigne du parcours de l élève en EPS. Des temps programmés en classe autour du dire - lire - écrire, permettent d aborder d autres champs disciplinaires en lien avec l activité. Rencontre La rencontre respecte les valeurs de l USEP. Partenaires La législation est respectée (taux d encadrement, qualification des intervenants, ). Le rôle des intervenants, les contenus d intervention des intervenants, l évaluation et les modalités de la communication avec les intervenants sont définis par écrit (ex : annexe, ). Il y a une mise en cohérence des interventions sur le projet, les dispositifs, l évaluation (démarche, document support, ). Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 2

3 Objectifs et contenu par rapport au volume horaire dont on dispose. Le plus important : Il faut donner envie d essayer des choses simples. On s appuiera toujours sur des situations concrètes, vécues ou filmées ou photographiées. 3h : On est surtout sur de «l information». Le formateur amène des éléments. On va cerner un seul thème : connaissance d une activité avec démarche d apprentissage ou évaluation ou programmation ou rencontre, On s appuiera sur une connaissance minimale, une démarche et des ressources pédagogiques. - Je fais, je vois. - Ce que je peux dire de cette prise de connaissance, dans une première étape d analyse. - Quel transfert pour ma classe? On peut approfondir le déroulement d une séance avec les différentes phases [échauffement, apprentissages, réinvestissement, bilan] 6h : On pourra davantage utiliser l analyse. A partir des éléments amenés par le formateur, les stagiaires peuvent débuter un réinvestissement pour la construction d éléments simples. On pourra, à partir de l analyse, permettre d acquérir des connaissances sur l activité puis approfondir un autre thème comme l évaluation ou le projet en lien avec les autres domaines des programmes ou la rencontre ou. On peut aborder la construction d un module spécifique à sa classe à partir d exemples fournis en prenant en compte les différentes phases [découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan]. Remarques : Afin de perdre le moins de temps possible la pause café peut être placée au début à l accueil ou en libre service pendant un travail de groupe en autonomie Les objectifs et le déroulement doivent être communiqués si possible avant l animation aux Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 3

4 Heure/ intervenant Une Animation pédagogique de 3 heures A - 0 h 10 Ëtre disponible Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 50 S investir dans la perspective de transfert. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter aux problèmes liés à l'activité. Situation concrète de mise en œuvre de l activité ex : - Vivre des situations (séance : échauffement, situations apprentissage et référence, bilan). - Analyser des photos. - Visionner une vidéo. Fiches des situations Photo Film C - 1h Analyser pour mettre en relation des connaissances générales et une mise en œuvre pratique. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Première analyse en petits groupes (1/3 du temps), puis synthèse collective avec apport du formateur (2/3 du temps) Exemple : travail en petits groupes à partir des fiches de situation avec une partie manquante ou à partir d une grille de questions. Analyse des situations, le lien avec les. Les constantes de la démarche, la mise en œuvre «pratique». Grille d analyse Tableau pour classer les situations ou observations Grille de réponses du formateur Trace écrite de la synthèse D - 0h 30 Construire. Réinvestir et échanger. Le travail proposé est simple et rapidement réalisable, suivant le thème choisi, des exemples : - pour une situation construction de variables (pour simplifier, pour complexifier) - analyse d une autre situation - classer des situations pour établir une progression - échanger avec des collègues sur une rencontre. E - 0h 20 S approprier des ressources. Aider à une mise en œuvre facile. Présentation de ressources Ouvrage, site EPS Document 38 sur la progressivité Modules d apprentissage F - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Les deux premiers temps (B et C) peuvent être confondus surtout dans le cas d un travail à partir d un film ou de photos. L analyse peut se faire à postériori ou en continu pendant l activité proposée. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 4

5 Une Animation pédagogique de 6 heures Cas 1 : 2 X 3 h deux demi-journées séparées par un temps permettant l expérimentation en classe Heure/ intervenant A - 0 h 10 Etre disponible. Accueillir, mettre en confiance, mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ) Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle). Chacun écrit un mot au tableau Mise en commun. Synthèse du formateur : dégager des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 2h S investir dans la perspective de transfert. Analyser pour mettre en relation des connaissanc es générales et une mise en œuvre pratique. Visualiser la mise en œuvre. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. Construire des connaissances générales. Dégager des connaissances didactiques (enjeux, problèmes fondamentaux, ). Dégager une démarche pédagogique (construction de situation, choix de la mise en place, organisation, ). Vivre des situations mises en place par le formateur. A par groupe de 4 analyser une situation vécue, une photo, : Situer sa fiche par rapport aux objectifs possibles ou par rapport à une progression ou compléter les fiches (pour simplifier, pour complexifier). B collectif mise en commun. 1 Faire émerger : - les objectifs des situations. - le matériel, son rôle. - la démarche (situation problème, quantité d actions). - les différenciations proposées (les lister) relation avec les niveaux en synthèse les différenciations permettent de dégager les 5 variables (temps, espace, règle, matériel, les autres). - dégager les fondamentaux de l activité, le lien avec les. On peut compléter l analyse par un film ou des photos. Apport pour le cadre de la mise en œuvre. Sécurité, organisation matérielle, réglementation, partenariat. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situation. Photos. Film. Fiches situations construites pour les situations présentées. Grille d analyse. Tableau pour classer les situations ou observations. Grille de réponses du formateur. Trace écrite de la synthèse. D - 0h 05 Se projeter. S engager sur un contrat prendre en compte les attentes. Conclusion : comment poursuivre pour mettre en place dans sa classe? Que peut on essayer? Adresse d un site pour retrouver des ressources. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 5

6 Heure/ intervenant E - 0h 45 Intégrer un groupe. Mise en confiance. Vécu de groupe. Nouvelle situation. Travail en petits groupes pour échanger. F - 0h 45 Faire partager son expérience. Oser s exprimer. Echange sur les pratiques. Motivation par rapport aux réussites. Retour sur les expériences de classes : réussites, difficultés, remédiations envisagées, outils utilisés. G - 0h 45 S approprier des ressources. Elargir ses connaissances. Choisir une approche parmi ces exemples pour approfondir : - Revenir sur la démarche et la construction de modules. Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. - Mettre en lien la progression. - La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. - Simplification, complexification d une tâche. - Les critères de réussite pour l élève. - Apport sur l interdisciplinarité. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Progression. H- 0h 30 Transférer. - Connaître les formes d'organisation. - Savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - Faire des liens avec les autres disciplines. I - 0h 15 Se distancier Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement? Les choix que je vais faire. Bilan sous forme d échanges : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. Dans un premier temps on est plus centré sur la notion de séance, de différenciation donner envie d essayer des choses simples. Dans un deuxième temps on est plus sur la démarche et le module d apprentissage structurer les apprentissages. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 6

7 Cas 2 : une journée 6h Heure/ intervenan t A - 0 h 10 Etre disponible. Mettre en projet. Expliquer le pourquoi de l animation (demande de collègues, institutionnelle, évolution, ). Présenter les objectifs. B - 0h 15 Se «distancier» d une activité. Emergence des représentations par rapport à l activité. Brainstorming : Qu'est ce que l' pour vous? (Réflexion individuelle) Chacun écrit un mot au tableau. Mise en commun. Synthèse du formateur : des pistes de réflexions. Se mettre d accord sur une définition de l activité. Affiche. C - 0h 30 D - 1h E - 0h 30 Développer chez les la capacité à échanger et à travailler en équipe. S investir dans une activité. Analyser le vécu pour dégager les idées forces. Développer chez les la capacité à échanger. Analyser des fiches de situations. Réfléchir à la mise en place pratique. Vivre des situations pour les analyser et prendre des idées de transfert. Se faire plaisir. Se confronter personnellement aux problèmes liés à l'activité. A partir de son vécu mieux cerner l'activité et son intérêt par rapport à la construction des chez l'élève. En groupes de 4 : appropriation et analyse de fiches situation. Les fiches sont choisies en fonction de l objectif visé : - Déterminer un niveau (progression). - Les différents types de taches. - Les fondamentaux (les incontournables). Situations pratiques enfants adaptées à la formation adulte. Chaque groupe présente sa situation et la fait vivre aux autres groupes. 15 mn par groupe. Par groupe de 4 en mélangeant les premiers groupes constitués. Revenir sur les situations, puis faire une synthèse par groupe. Lister les problèmes que peuvent rencontrer les élèves. Recherche des variables pour simplifier ou complexifier. Vivre des situations mises en place par le formateur, ou analyser des photos, ou visionner un film. Alterner les temps de vécu, les propositions et analyse des stagiaires, les apports du formateur. Construction à partir des échanges. Fiches situations. Grille de réponses du formateur. Matériel. Fiches. F - 0h 35 Dégager les idées fortes pour construire. Dégager les fondamentaux de l activité. Mise en commun à partir des retour des groupes + synthèse avec apport du formateur sur : Enjeux et problèmes fondamentaux en relation avec les développées dans le programme La démarche mise en œuvre. La progression. Synthèse par le formateur. Enjeux les problèmes fondamentaux. Document démarche. Document 38 sur la progressivité + BO Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 7

8 Heure/ intervenant G - 0h 45 Dégager les idées fortes pour construire. Apport de connaissances. Aide à la construction. Lien avec les autres disciplines. Prendre en compte les ressources existantes. Revenir sur la démarche et la construction de modules Les différentes phases (Michaud) : découverte, référence, entrainement (apprentissage), bilan. Proposer des modules. Mettre en lien la progression. La situation de référence : comment est elle définie? Présentation de situations de référence par rapport au niveau des élèves. Apport sur l interdisciplinarité. Apport sur des ressources à disposition. Document démarche pages 3 à 8. Exemple de modules. Exemple de pistes / aux autres disciplines. H - 0h 45 S approprier des ressources. Prendre connaissance de ressources existantes en vue de mettre en place des modules. Apport sur des ressources à disposition. Construire des outils pour sa classe. Choisir quelques documents qui paraissent essentiels. I - 1h 20 Organiser un module. - Connaître les formes d'organisation. - savoir mettre en œuvre l activité dans une cohérence de progression. - faire des liens avec les autres disciplines. A partir des apports, comment je vais mettre en place dans ma classe, en prenant en compte mon environnement. Les choix que je vais faire Ouvrages. Site EPS. Document 38 sur la progressivité + BO N 1 du 5 janvier Modules. J - 0h 10 Se distancier. Dégager les points forts, les points à retravailler, repérer les besoins d accompagnement, prendre en compte les attentes. Bilan sous forme d échange : ce que je maîtrise, là où je voudrais encore progresser, ce que je ne maîtrise pas encore. Lorsque les 6 heures sont consécutives (même journée), le temps de pratique peut être plus long. Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 8

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Mitraillage publicitaire A Epidaure

Mitraillage publicitaire A Epidaure Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire A Epidaure Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC)

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC) Dossier pédagogique de la formation PAE PSC Juillet 2013 Croix-Rouge française - Direction de l Urgence et du Secourisme Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention

Plus en détail

Éléments de Programme Formation Continue

Éléments de Programme Formation Continue Projet 2010 / 2011 **** Education Physique et Sportive Éléments de Programme Formation Continue Inspection Pédagogique Régionale EPS - ROUEN - Page 1 sur 7 Circulaire rectorale Rouen, le 23 février 2010

Plus en détail

DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE

DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE DISPOSITIF DE DÉPLOIEMENT DE LA CHARTE RÉDACTIONNELLE e- inscriptions L amélioration de la qualité des écrits de la branche famille a été retenue comme projet prioritaire dans le cadre du plan d action

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré

Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré Accompagnement et formation du professeur stagiaire du 2 nd degré La formation sera étayée à partir de fiches de travail. Chaque fiche sera déclinée en plusieurs items ou démarches à entreprendre. Ce cahier

Plus en détail

LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL

LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL LE PROGRAMME D ÉTUDES LE BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL Le Baccalauréat en enseignement professionnel s adresse aux enseignantes et aux enseignants déjà en exercice ainsi qu aux personnes qui

Plus en détail

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base.

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base. Le concept de formation met en évidence le cadre de référence des cours "Lire et Ecrire". Il n est pas un cadre rigide mais laisse une large place à l expérience, à la créativité et à la compétence de

Plus en détail

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Master MEEF-PE-ESPÉ de l académie de Grenoble Année universitaire 2015-2016 UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Responsable : Hélène GONDRAND helene.gondrand@ujf-grenoble.fr Master MEEF-PE

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Programme de formation 2015-2016. Master MEEF. Métiers de l'enseignement de l'education et de la Formation. Mention 1er degré MASTER 2

Programme de formation 2015-2016. Master MEEF. Métiers de l'enseignement de l'education et de la Formation. Mention 1er degré MASTER 2 Programme de formation 2015-2016 Master MEEF Métiers de l'enseignement de l'education et de la Formation Mention 1er degré MASTER 2 Master MEEF Mention 1 er degré Métiers de l'enseignement de l'education

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

Activités et course d orientation à l école

Activités et course d orientation à l école Activités et course d orientation à l école Nicolas Blanchet CPC EPS Programmes 2002 : Les activités et la course d orientation relèvent de la COMPÉTENCE SPÉCIFIQUE EPS : Adapter ses déplacements à différents

Plus en détail

MANUEL DU FORMATEUR DE FORMATEURS SST

MANUEL DU FORMATEUR DE FORMATEURS SST MANUEL DU FORMATEUR DE FORMATEURS SST INRS/FORL/SGT/MANUEL_FO_FO/SST/08_2014/Page_1 Ce document est conçu à l usage du formateur de formateur SST pour l accompagner à mettre en place une formation de formateurs

Plus en détail

Master MEEF 1er Degré

Master MEEF 1er Degré UNIVERSITE DE LORRAINE - ESPE DE LORRAINE * Master MEEF 1er Degré 2e année Parcours enseignement et alternance Semestre 9 UNIVERSITE DE LORRAINE ESPE DE LORRAINE Version du 05-10-2015 1 Master MEEF 1 er

Plus en détail

De nouveaux rythmes scolaires sur 9 demi-journées particulièrement adaptés pour l école maternelle et qui favorisent les apprentissages

De nouveaux rythmes scolaires sur 9 demi-journées particulièrement adaptés pour l école maternelle et qui favorisent les apprentissages L'école maternelle et les nouveaux rythmes scolaires Recommandations Dossier réalisé par les IEN maternelle de l académie de Créteil, pour une mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires respectueuse

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION

NOTICE DE PRESENTATION NOTICE DE PRESENTATION Sommaire Présentation générale Page 2 Présentation des différents modules Page 4 Installation Page 5 Supports pédagogiques Page 6 Le logiciel GPO : outil pour l Education à l orientation

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

ACADEMIE DE NANCY-METZ. Quelques repères pour enseigner les langues vivantes LE PROFESSEUR

ACADEMIE DE NANCY-METZ. Quelques repères pour enseigner les langues vivantes LE PROFESSEUR ACADEMIE DE NANCY-METZ Quelques repères pour enseigner les langues vivantes Conseils et suggestions proposés par les inspecteurs de langues vivantes 2010-2011 Ce livret est une version actualisée du guide

Plus en détail

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 1 Appel à propositions 2014 Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 2 Sommaire I/Cadre Général Contexte: Démarche : Calendrier : Les formations concernées :

Plus en détail

Réunion directeurs mercredi 5 février 2014

Réunion directeurs mercredi 5 février 2014 Réunion directeurs mercredi 5 février 2014 - La formation à distance - Le conseil école collège Circonscription Avranches 2013 2014 La formation à distance Circulaire du 13-8-2013 9 heures de formation

Plus en détail

TFS Série ANIMATION des formations d adultes

TFS Série ANIMATION des formations d adultes TFS Série ANIMATION des formations d adultes Emission n 1 : Animer une formation en groupe (appelée également : en présentiel collectif) Présentation et déroulement de la SÉANCE d APPRENTISSAGE filmée

Plus en détail

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée I- Principes généraux Définition L accompagnement personnalisé (AP) est un temps d enseignement distinct du face à face disciplinaire et intégré

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS

TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail OFPPT DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION PROGRAMME D ETUDES TELE-CONSEILLER CENTRE D APPELS Formation qualifiante

Plus en détail

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES

MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES MASTER MEEF PREMIER DEGRE - PROFESSEUR DES ECOLES Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation Présentation Nature de la formation

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs.

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. 1. Des réflexions liminaires : Il est important de replacer la problématique de l hétérogénéité des élèves

Plus en détail

La Course Longue aux Cycles 2 et 3. Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006

La Course Longue aux Cycles 2 et 3. Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006 La Course Longue aux Cycles 2 et 3 Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006 La course longue dans les programmes de 2002 Enjeux de formation Apprentissages à

Plus en détail

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball»

Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» INSEP Formation / FFHB Service Formation Diplôme d Etat Supérieur Spécialité «Performance sportive» Mention «Handball» Présentation du DESJEPS mention handball Année 2013/2014 Ce document précise les principaux

Plus en détail

Vers une intégration pédagogique des TICE

Vers une intégration pédagogique des TICE Formation F3MITIC Vers une intégration pédagogique des TICE Scénario lié aux modules 1 et 2A Marc EBNETER Gilbert LIPPUNER André VIEKE 28 septembre 2001 - Version: 1.00 Discipline ou domaine: pédagogie

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Formations sur le «Vivre ensemble «

Formations sur le «Vivre ensemble « CONSEIL DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL A CONCURRENCE en vue de l année 2015-2016 Formations sur le «Vivre ensemble «FICHES TECHNIQUES DU CAHIER DES

Plus en détail

Former et évaluer par compétences

Former et évaluer par compétences Former et évaluer par compétences Marie-Blanche MAUHOURAT Frédéric THOLLON IGEN Groupe des sciences physiques et chimiques fondamentales et appliquées De l école à l Université, de bac-15 à bac + 8 Un

Plus en détail

Rapport d expérimentation de tablettes tactiles

Rapport d expérimentation de tablettes tactiles Rapport d expérimentation de tablettes tactiles Année scolaire 2012-2013 2 SOMMAIRE Introduction p4 I. Les attentes institutionnelles p4 II. La réalité matérielle de l école maternelle Charles Perrault

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

PRATIQUES DE CLASSE. Préparation de la classe

PRATIQUES DE CLASSE. Préparation de la classe Préparation de la classe Conduite et gestion de la classe Préparation annuelle Préparation hebdomadaire et quotidienne Quelques définitions PRATIQUES DE CLASSE Préparation de la classe PROGRAMMATIONS.

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions?

Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions? Le processus de professionnalisation des formations à l enseignement : de sa conception à sa mise en oeuvre, quelles dimensions, quelles conditions? Marguerite Altet Professeure émérite Sciences de l Education

Plus en détail

Problème Dudu Echec et Maths

Problème Dudu Echec et Maths Problème Dudu Echec et Maths Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux élèves... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 4 4. Scénario de mise en œuvre... 7 Ce qui a été fait

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école.

Vous trouverez ci-dessous quelques propositions et pistes de travail pour vous aider à accueillir au mieux des «Enfants du Voyage» dans votre école. ACCUEILLIR ET ACCOMPAGNER LES «ENFANTS DU VOYAGE» A L ECOLE «Si je veux réussir à accompagner un être vers un but précis, je dois le chercher là où il est, et commencer là, justement là» S.Kierkegaard

Plus en détail

Présentation du mémoire

Présentation du mémoire MENTION MEEF-PE UE 24 STAGE ET MÉMOIRE Présentation du mémoire Version du 16 octobre 2014 Catherine.brissaud@ujf-grenoble.fr Dans le mémoire de master MEEF, l étudiant adopte une démarche scientifique

Plus en détail

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016

Propositions de formations avec l OCCE 07 ANNEE 2015-2016 Association départementale OCCE de l'ardèche Bésignoles - Route des mines - 07000 PRIVAS Tel : 04 75 64 05 83 - Courriel : ad07@occe.coop Site Internet : www.occe.coop/ad07 Propositions de formations avec

Plus en détail

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent.

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. «Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. Type d outil : Démarche visant le développement de la compétence «Entrer en contact avec le temps». Auteur(s)

Plus en détail

POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES

POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES FORMATION PROFESSIONNELLE ************ ANIMATION DES ACTIVITES PHYSIQUES POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES ************ L animation concerne les activités physiques pour personnes âgées, valides en voie

Plus en détail

Les UNT au service des établissements : des exemples de scénario concrets

Les UNT au service des établissements : des exemples de scénario concrets Les UNT au service des établissements : des exemples de scénario concrets La lutte contre l échec La formation continue La problématique des étudiants salariés Le flux croissant d étudiants en situation

Plus en détail

Présentation des modules de formation

Présentation des modules de formation Sciences et technologies à l'école Présentation des modules de formation Chaque module a vocation à être créé au niveau des écoles sur le temps de formation statutaire (formations pédagogiques). Il débouche

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES

RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES RÉALISATION DE CAPSULES DIDACTIQUES POUR CLASSE INVERSÉE EN ARTS PLASTIQUES Durée idéale d une capsule : moins de 5 minutes. A) AVANT LA RÉALISATION DES CAPSULES (prévoir environ 8 heures) 1. Vérifier

Plus en détail

ombres À la découverte ombres des Des projets pour la maternelle Des projets pour la maternelle des À la découverte des ombres

ombres À la découverte ombres des Des projets pour la maternelle Des projets pour la maternelle des À la découverte des ombres 7m Michèle Quiévreux-Prat Serge Herreman Contient À la découverte céd érom Avec des compléments à imprimer pour l enseignant et pour les élèves Dans ce volume, 5 projets : - Histoire d ombre - La princesse

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION

PRATIQUES DE FORMATION REGARDS SUR LES PRATIQUES DE FORMATION des apprentis et recommandations Analyse et recommandations issues de l expérimentation conduite par l ANLCI depuis 2009 auprès de 50 CFA dans 9 régions de métropole

Plus en détail

Curriculum de traduction

Curriculum de traduction CENTRES REGIONAUX DES METIERS FILIERE DE QUALIFICATION DES PROFESSEURS DU SECONDAIRE QUALIFIANT Curriculum de traduction Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Module 1 INTRODUCTION GENERALE

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE?

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? Élise LEROY (Doctorante en linguistique et didactique de la LSF. Université de Paris 8) QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? De l importance de l articulation entre l enseignement de la LSF et celui de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE.

CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. CAHIER DES CHARGES DU PROFESSEUR TUTEUR D UN FONCTIONNAIRE STAGIAIRE A TEMPS COMPLET ISSU DU CONCOURS 2014 EXCEPTIONNEL OU RESERVE. PREAMBULE : Avant d aborder votre rôle et vos tâches auprès du professeur

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT pour la formation des représentants du personnel membres du CHSCT. Identification de l organisme demandeur

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT pour la formation des représentants du personnel membres du CHSCT. Identification de l organisme demandeur PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE (Pièce n 1) Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Aquitaine Direccte Aquitaine Pôle travail Service Santé

Plus en détail

Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP. Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1

Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP. Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1 Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1 L acception du projet dans la formation BTSA Aider l étudiant à se mettre

Plus en détail

PRATIQUES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL au Centre PLEC (Parler Lire Écrire Compter) du TAMPON

PRATIQUES D ENSEIGNEMENT DE L ORAL au Centre PLEC (Parler Lire Écrire Compter) du TAMPON Les entrées didactiques Situations Compétences visées Les conduites discursives Le débat régulé La mise en voix Dire pour rédiger autour de l EPS EPS La découverte du badminton. Rendre compte d une activité

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année ER Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante La Création Tâche d évaluation sommative Enseignement religieux 1 re année Introduction Tâche d évaluation sommative en enseignement religieux

Plus en détail

GUIDE DU STAGIAIRE EN ALTERNANCE professeur, professeur documentaliste ou CPE

GUIDE DU STAGIAIRE EN ALTERNANCE professeur, professeur documentaliste ou CPE GUIDE DU STAGIAIRE EN ALTERNANCE professeur, professeur documentaliste ou CPE Année scolaire 2014-2015 Guide du stagiaire M2 MEEF 2014-2015 / ESPE-DIFOR / UFC-Académie de Besançon/ Août 2014 1/20 SOMMAIRE

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Un enjeu de lisibilité pour la discipline et ses acteurs

Un enjeu de lisibilité pour la discipline et ses acteurs Comment penser les liens entre CMS et CP? Philippe Chatonnay Académie de Toulouse 1-INTRO/ ENJEUX La thématique peut soulever trois types d enjeu : Un enjeu pour l élève : versant éducatif de la thématique

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR

email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28 FICHE ACTEUR AGENCE NATIONALE DE LUTTE CONTRE L'ILLETTRISME FORMATION EMPLOI INSERTION 14 Bis, Rue Papangue, 97490, SAINTE CLOTILDE, La Réunion email: contact-stclotilde@fei.re Tel: 0262 28 31 28 Fax: 0262 28 31 28

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif)

ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) ANIMATION PEDAGOGIQUE N 1 Thématique : L AIR (projet fédératif) Objectifs de l animation : - Permettre aux collègues de s approprier le module sur l ensemble des 3 cycles. - Actualiser les connaissances

Plus en détail

9.00 9.05 Présentation du déroulement de la journée CHRISTIAN TORREMONEIL

9.00 9.05 Présentation du déroulement de la journée CHRISTIAN TORREMONEIL Déroulement 08.45 9.00 Accueil 9.00 9.05 Présentation du déroulement de la journée CHRISTIAN TORREMONEIL 9.05 11.30 Partie institutionnelle en plénière C. TORREMONEIL Le nouveau programme d arts appliqués

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS. Guide d accompagnement pédagogique

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS. Guide d accompagnement pédagogique BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ACCUEIL RELATION CLIENTS ET USAGERS Guide d accompagnement pédagogique BAC PRO ARCU 1/43 SOMMAIRE Pages 1. La structure du référentiel de certification 3 2. Les principes pédagogiques

Plus en détail

Former à distance. Objectifs visés Connaître les principes de M@gistère Se positionner en formateur à distance S initier à l usage de la plate forme

Former à distance. Objectifs visés Connaître les principes de M@gistère Se positionner en formateur à distance S initier à l usage de la plate forme Former à distance Descriptif Ce parcours propose un ensemble de repères sur la à distance dans le cadre du dispositif M@gistère. La première partie présente et explicite le dispositif en mettant l accent

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs. D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010

La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs. D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010 La réforme de la voie STI2D: principes de la formation des professeurs D. Taraud, M. Rage IGEN STI Paris, les 15 et 16 septembre 2010 Les objectifs Former la totalité des enseignants STI intervenant sur

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

Animer des sessions de formation pour adultes

Animer des sessions de formation pour adultes Animer des sessions de formation pour adultes Certificat FSEA, Module 1 Enseigner, c'est apprendre deux fois.» - Joseph Joubert Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024 471 63 22 mail@cvpc.ch www.cvpc.ch

Plus en détail

NUMÉRO HORS-SÉRIE HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE

NUMÉRO HORS-SÉRIE HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE Page 1 à 100 BO BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DU MINISTÈRE DE LA RECHERCHE Le NUMÉRO HORAIRES ET PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L ÉCOLE PRIMAIRE SOMMAIRE 2 HORAIRES ET PROGRAMMES

Plus en détail

Les Diplômes Fédéraux. Septembre 2012

Les Diplômes Fédéraux. Septembre 2012 Les Diplômes Fédéraux Septembre 2012 Echéancier 2010 : Conception de la filière des DF 2011 : Ingénierie de formation, écriture 2012 : Mise en œuvre des actions de formation Les grandes orientations de

Plus en détail

Ecole du spectateur : des pistes pour accompagner le jeune public

Ecole du spectateur : des pistes pour accompagner le jeune public Depuis 7 ans, la ville de St-Julien-en Genevois met en place un parcours culturel à destination des écoles primaires de la ville. Le service culturel développe des outils à destination des enseignants

Plus en détail

Techniques administratives Cégep Limoilou Techniques de comptabilité et de gestion. 410.B0 Techniques de comptabilité et de gestion

Techniques administratives Cégep Limoilou Techniques de comptabilité et de gestion. 410.B0 Techniques de comptabilité et de gestion Plan de cours Numéro du cours Pondération Unités 410-434-LI 2-2-3 2,33 H 11 Analyse et contrôle financiers Techniques administratives Titre du cours Département Programme 410.B0 Techniques de comptabilité

Plus en détail

son métier au quotidien s approprier le vocabulaire pédagogique des séances d enseignement Utiliser et créer des ressources pédagogiques

son métier au quotidien s approprier le vocabulaire pédagogique des séances d enseignement Utiliser et créer des ressources pédagogiques 3Exercer son métier au quotidien 3 Préparer son enseignement, s approprier le vocabulaire pédagogique 3.1 fiches 1 à 10 Mettre en œuvre fiches 3.2 11 à 16 des séances d enseignement 3 Évaluer fiches 3.3

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Avant la construction d outils d évaluation une analyse de l existant...

Avant la construction d outils d évaluation une analyse de l existant... Avant la construction d outils d évaluation une analyse de l existant... Si la création d évaluations initiales par un groupe de travail nécessite en amont une réflexion sur leurs enjeux et leurs modalités

Plus en détail

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire

Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Adopté en Conseil d'école du 26 juin 2015 Rapport sur les pratiques professionnelles de l étudiant professeur stagiaire Pour les étudiants fonctionnaires stagiaires de l ÉSPÉ de l académie de Versailles,

Plus en détail