Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 TUMEURS BENIGNES M. DENGUEZLI B. SRIHA N. GHARIANI L. BOUSSOFFARA

2 Tumeurs Bénignes Tumeurs épithéliales Tumeurs conjonctives Tumeurs annexielles Angiomes Naevus pigmentaire

3 Tumeurs Épithéliales Les kératoses séborrhéïques (verrues séborrhéïques) Kératoacanthome Acanthome à cellules l claires Hamartome a épidermique

4 Les Kératoses séborrhéïques (Verrues séborrhéïques) Tumeurs épithéliale, superficiel, végétante, peu saillantes, étalées sur 5 à 2O mm ou plus. Surface recouverte d'un enduit corné et gras. Couleur: gris jaunâtre ou brun noir. Dos, la poitrine, le visage des sujets âgés. Diagnostic différentiel : le mélanome, le baso tatoué. Traitement : cryothérapie, électrocoagulation superficielle ou simple curetage à la curette.

5

6

7

8

9

10

11 Kératoacanthome Formation tumorale en bulbe d'oignon. Visage (nez, joues, lèvres et paupières), le dos des mains. Sujets >40 ans. Passe par 3 stades évolutifs

12 Kératoacanthome Stade de prolifération :au cours duquel la formation s'accroît pour atteindre la phase de maturation : Nodule globuleux et saillant, à centre creusé d'un cratère et occupé par une masse de kératine. éat Puis phase de régression : la tumeur s'affaisse et disparaît pour laisser place à une cicatrice atrophique.

13 Kératoacanthome Phase de prolifération, de maturation et de régression durent de 3à4 mois. La persistance de cette tumeur au-delà de cette limite doit inciter à son excision du fait de sa ressemblance clinique et histologique avec un carcinome spino- cellulaire.

14

15

16

17

18

19

20

21 KA sur XP

22 Histologie: invagination épidermique réalisant une sorte de cratère, limité par deux éperons, à partir duquel s échappent des lamelles de kératine comme un feu de volcan Diagnostic différentiel: Carcinome épidermoïde

23

24

25 Acanthome À Cellules Claires Petit nodule de teinte rosée, souvent recouvert d'une croûte. assez S'observe chez l'adulte âgé et se localise sur la jambe. L'évolution se fait sur plusieurs années sans tendance à la disparition.

26 Acanthome À Cellules Claires Histologiquement: hyperplasie épidermique faite de grandes cellules malpighiennes non pigmentées, à cytoplasme clair chargé de glycogène et séparées par un œdème inter- cellulaire. La cause est inconnue et le traitement se limite à une excision chirurgicale économique.

27

28 Hamartome Épidermique Lésion congénitale le plus souvent unilatérale, formée délevures d'élevures ou plaques mamelonnées grises, d'aspect crasseux, hyperkératosique. Prend une disposition figurée : linéaire, en croissant, zoniforme ou diffuse.

29 Hamartome Épidermique Une prolifération sébacée peut être associée (hamartome verruco-sébacé) sébacé). Les formes étendues peuvent s'accompagner d'autres malformations et réalisent le syndrome de SOLOMON (syndrome polymalformatif : squelette et viscères).

30

31

32

33 Syndrome de Solomon

34 Hamartome Verruco-sébacé Souvent congénitale Cuir chevelu et face +++ Plaque alopécique ovalaire ou rosé à la naissance; A partir de la puberté, la surface devient mamelonnée verruqueuse; A l age adulte, des tumeurs bénignes ou maligne (basocellulaire) apparaissent

35

36

37

38

39 Tumeurs Conjonctives Histiocytofibrome et fibrome Chéloïdes Lipomes Léiomyomes Tumeurs nerveuses Tumeurs vasculaires

40 Histiocytofibrome Petite formation intradermique, i dure, en pastille de 0,5 à1cm, légèrement en relief, de couleur brun foncé, parfois pigmentée, Femme ++ et jambe ++. Histologie: i prolifération intradermique i désordonnée et non encapsulée faite de cellules fusiformes. Traitement : excision chirurgicale.

41

42

43

44

45

46 Autres Fibromes Fibrome digital Fibrochondrome Fibrome pendulum

47

48

49

50

51

52

53

54

55 Chéloïdes Formations intradermiques, i saillantes de consistance très ferme, àsurface lisse, parfois bosselée, couleur peau normale ou rosée ou télangiectasique, de forme allongée ou ovalaire, Souvent spontanément sensibles ou prurigineuses. Siègent tout particulièrement sur les régions pré sternales, scapulaires et brachiales.

56 Chéloïdes On distingue : Les chéloïdes provoquées: secondaires à des traumatismes divers, à une vaccination, à des brûlures et à des lésions inflammatoires. Les chéloïdes spontanées, plus fréquentes dans la race noire, peuvent prendre des dimensions i importantes t et devenir invalidantes "maladie chéloïdienne".

57

58

59

60

61

62 Chéloïdes Déconseiller toute excision : suivie récidive de plus grande taille. d'une La cryothérapie et injections intra lésionnelles de corticoïdes. Résections chirurgicales endochéloïdiennes et compression forte.

63 Lipomes Tumeurs sous-cutanées de taille et de nombre variables. Molles, parfois polylobées, faites de cellules graisseuses "boules de graisse". Aspect particulier. Le lipome cervical postérieur du sujet âgé (fibrolipome). Le lipome sous-aponévrotique du front. Le lipome lombo-sacré pouvant être révélateur d'une dysraphie spinale occulte. Le traitement : ablation chirurgicale.

64

65

66 Syndrome de Launois Bensaude : l homme Michelin

67

68

69 Léiomyomes Se développent aux dépens des muscles lisses (muscles pilomoteurs et muscles des parois artériolaires). Habituellement nombreux, groupés sur une région du corps. Ces tumeurs sont arrondies ou allongées, elles sont douloureuses à la pression et au froid.

70 Léiomyomes Le diagnostic différentiel : autres tumeurs douloureuses (tumeur glomique, tumeurs sudorales eccrines, neurinomes ou schwannomes). Traitement : ablation chirurgicale.

71

72 Tumeurs Nerveuses Neurinome ou Schwannome : tumeur ronde ferme inconstamment douloureuse de siège dermique ou hypodermique. Forme particulière : la tumeur d Abrikossof (cellules l granuleuse).

73

74

75 Tumeurs Vasculaires: Botriomycome Ou granulome pyogénique. Tumeur charnue, très vascularisée, saignante facilement, la surface est généralement érodée et la base pédiculée.

76 Botriomycome. Se voit sur les extrémités, sur le cuir chevelu et la langue et apparaît à la suite d'un traumatisme. Traitement: électrocoagulation sous anesthésie locale.

77

78

79

80

81 Tumeurs Vasculaires : Tumeur glomique Se développe aux dépens d'un glomus et siège surtout aux mains, aux pieds et sous l'ongle ongle. C'est une petite tumeur profonde, bleuâtre, douloureuse au moindre contact et parfois spontanément avec des élancements. Le traitement consiste en l'ablation lablation chirurgicale et dans la localisation sous- unguéale, un curetage soigneux de la phalangette doit être pratiquée.

82

83 Xanthomes Infiltrations cutanées de couleur jaunâtre faites de cellules histiocytaires de plus ou moins grande taille à cytoplasme spumeux ou de très grande taille avec nombreux noyaux disposés en couronne centrale (cellules de Touton). On distingue :

84 Xanthomes Les xanthomes plans dont le xanthélasma des paupières généralement normolipémique. Les xanthomes tubéreux : intéressent les convexités (coudes, genoux), les faces d'extension des bras, mais peuvent se voir sur le reste de la peau. Ils représentent une l'hypercholestérolémie FREDRICKSON). des manifestations familiale (type II de de

85 Xanthomes Les xanthomes éruptifs: de petite taille, groupés sur une surface (fesse, abdomen, membres......), Apparaissent brutalement souvent àla suite d'un repas riche en graisses. Ils font partie du tableau de l'hypertriglycéridémie exogène (xanthomatose hyperchilomicronémique type I de FREDRICKSON).

86 Xanthomes Devant toute xanthomatose, il faut faire un bilan lipidique complet : cholestérol, triglycérides, lipides totaux, lipidogramme, glycémie, Une enquête familiale et un bilan vasculaire. viscéral et en particulier

87

88

89 Tumeurs annexielles Kystes épidermiques et sébacés Trichoépithéliomes Hidradénomes ou syringomes Porome eccrine Cylindromes

90 Kystes Épidermiques Et Sébacés Se développent à partir des follicules l pilosébacés.. Formations bien circonscrites, it remplies de kératine, de taille très variable : tè très petites grains de milium ; sur le cuir chevelu, elles peuvent atteindre la taille d'un dun œuf de poule ou d'une mandarine (loupes du cuir chevelu). Elles peuvent également infiltrer la peau du scrotum (kystes du scrotum).

91 Kystes Épidermiques Et Sébacés Généralement multiples, les kystes épidermiques se voient le plus souvent chez l'adulte. Ils s'infectent assez fréquemment et leur traitement consiste en l'ablation chirurgicale.

92

93

94

95

96

97 Kyste dermoïde

98 Trichoépithéliomes Formations tumorales généralement multiples, de taille variable siégeant électivement sur la face (sillons naso- géniens, joues, front, menton) mais aussi au cuir chevelu, au cou et au dos. Tumeurs dysembryoplasiques et familiales d'origine pilaire.

99

100 pilomatrixome Tumeur annexielle bénigne, issue de la matrice du poil. Touche préférentiellement l'enfant de race blanche. Nodule solitaire sous cutané, asymptomatique, de taille variable, de consistance ferme, de forme irrégulière (tumeur à facette). La peau en regard est en général normale, mais peut être inflammatoire et rarement ulcérée.

101 pilomatrixome Siège préférentiellement à la face, le cou et les membres supérieurs. L'atteinte du tronc et des membres inférieurs est rare. L'examen histologique montre une tumeur constituée de plages syncytiales de cellules matricielles basophiles en périphérie p é et au centre, e, de larges ages plages pages de cellules momifiées.

102 pilomatrixome La calcification des cellules momifiées est fréquente (80 % des cas) mais non constante. L'évolution est toujours bénigne Le traitement chirurgical.

103 Pilomatricome

104 Hidradénomes Ou Syringomes Petites papules rosées ou discrètement t pigmentées de la taille d'une tête d'épingle à celle dunpetit d'un pois, Sur les paupières inférieures ou apparaissent par poussées sur la face antérieure du tronc (hidradénomes éruptifs) particulièrement chez des sujets jeunes de sexe féminin. Se développent aux dépens des canaux sudoraux eccrines. Peuvent être traités par laser CO2, l'électrocoagulation fine ou le curetage.

105

106

107

108

109

110 Cylindromes Tumeurs multiples du cuir chevelu prenant parfois une disposition en turban ou en grappes de tomate. Elles prennent naissance à partir du glomérule des glandes sudorales eccrines. La récidive est fé fréquente après ablation chirurgicale.

111

112

113

114 Autres tumeurs bénignes

115 Doigt surnuméraire

116 Doigt surnuméraire

117 sein surnuméraire

Tumeurs cutanées bénignes

Tumeurs cutanées bénignes Chapitre 13: Tumeurs cutanées bénignes page: 368 Tumeurs cutanées bénignes Tumeurs épidermiques page: 369 13.1 Tumeurs épidermiques Verrucosités; Kératoses Verrues séborrhéiques (kératoses séborrhéiques)

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? as n 1 e jeune homme présente ces papules et ces plaques verruqueuses linéaires sur son corps. Il s agit du syndrome du nævus épidermique. 2. Quelles sont les manifestations

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent

Plus en détail

Tumeurs cutanées malignes

Tumeurs cutanées malignes Chapitre 15: Tumeurs cutanées malignes page: 446 Tumeurs cutanées malignes Carcinomes basocellulaires page: 447 15.1 Carcinomes basocellulaires Nodules Carcinome basocellulaire nodulaire Tumeur globuleuse,

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis!"# $ Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Le cancer de la peau. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Le cancer de la peau Les cancers de la peau se présentent sous diverses formes.

Plus en détail

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom :

DÉFINITION OBJECTIFS. Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Version 2 mise à jour nov 2011 Information délivrée le : Cachet du Médecin : Au bénéfice de : Nom : Prénom : Cette fiche d information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes cutanés - décembre 2009 - CARCINOMES BASOCELLULAIRES La chirurgie : traitement de référence et de 1 ère intention Classification clinique et histologique

Plus en détail

Génodermatoses associées aux cancers. Hôpital Saint-Louis Paris

Génodermatoses associées aux cancers. Hôpital Saint-Louis Paris Génodermatoses associées aux cancers Pr N Basset-Séguin Hôpital Saint-Louis Paris Mlle B, consulte pour des tumeurs multiples apparues depuis son enfance et s étendant progressivement. Ces lésions sont

Plus en détail

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Introduction On diagnostique chaque année en France plus de 9 000 nouveaux cas de mélanome. Traité à temps, ce cancer de la peau peut généralement

Plus en détail

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis

Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Item 288 : Troubles des phanères : Onyxis Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 2 I Atteinte matricielle avec modification

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE COCHIN PORT-ROYAL. THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE COCHIN PORT-ROYAL. THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE COCHIN PORT-ROYAL Année 1999 N THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE DISCIPLINE : CHIRURGIE D.E.S de CHIRURGIE GENERALE NOM:

Plus en détail

I. Dermatite (ou eczéma)

I. Dermatite (ou eczéma) I. Dermatite (ou eczéma) 1. Dermatite atopique Définition : lésion chronique prurigineuse. Epidémiologie : forte prédisposition génétique souvent associée à l asthme ou la rhinite petite enfance dans 60

Plus en détail

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Données cliniques Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Diagnostic retenu PNET Synovialosarcome RMS Chondrosarcome mésenchymateux LNH Cas 1 : PNET - Argumentaire Clinique

Plus en détail

page: 204 alphabétique Chapitre 10: Psoriasis image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 204 alphabétique Chapitre 10: Psoriasis image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 10: Psoriasis page: 204 Psoriasis Aspects cliniques page: 205 10.1 Aspects cliniques Psoriasis vulgaire Forme érythémateuse Psoriasis très extensif. Grands placards confluents, essentiellement

Plus en détail

HEMANGIOMES DU NOURRISSON

HEMANGIOMES DU NOURRISSON HEMANGIOMES DU NOURRISSON DEFINITION On désigne sous le nom d'angiomes, des dysplasies intéressants les vaisseaux sanguins. Il s'agit de malformations très hétérogènes et très polymorphes de cause inconnue

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French)

Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) Acné (acné vulgaire) Acne (Acne Vulgaris) (French) L acné, dont le nom scientifique est l acné vulgaire, est la maladie de la peau la plus répandue. Elle survient chez 85 % des adolescents, parfois dès

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaire vues en séméiologie dermatologique. (Partie 2)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaire vues en séméiologie dermatologique. (Partie 2) UE : revêtement cutané sémiologie Date : 05 /03/2012 Promo : PCEM2 Plage horaire : 14h-16h Enseignant : Vergier.B Ronéistes : Timothée Mesnier : t.mesnier@live.fr Philippine Rabaud-carrié : philippinecarrie@hotmail.com

Plus en détail

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : DERMATOLOGIE ET VENEROLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA005 1 (I, O) BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante de lésions multiples

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques

Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Examen National Classant Module transdisciplinaire 10 : Cancérologie, onco-hématologie Tumeurs cutanées épithéliales et mélaniques Mélanomes NOUVEAU P. SAIAG (Ambroise Paré, Boulogne Billancourt), J.-J.

Plus en détail

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY Tumeur du sein Présentée par Eliane EL KHOURY Histoire Femme de 59 ans. Il y a 6 ans: apparition d une masse au niveau du QIE du sein droit, de 2x2 cm. Depuis quelques mois: augmentation rapide de la taille

Plus en détail

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST

La Gale. Dr N. Contet-Audonneau. 26/09/2010 Dr N Contet-Audonneau Cours IST La Gale Dr N. Contet-Audonneau 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 2 La gale 300 millions de personnes/an dans le monde

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent.

Acné. Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné Il existe deux formes d acné en fonction de l âge ; l acné du nouveau né et l acné de l adolescent. Acné du nouveau né C est une acné transitoire, qui atteint environ 20%des nouveau nés, plus fréquemment

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

La localisation la plus fréquente concerne la région sacro-coccygienne (d'où l'ancienne dénomination de kyste sacro-coccygien).

La localisation la plus fréquente concerne la région sacro-coccygienne (d'où l'ancienne dénomination de kyste sacro-coccygien). Le sinus pilonidal Le sinus ou kyste pilonidal est la manifestation d'une suppuration aigue ou chronique en réaction à l'accumulation de poils ayant pénétré dans le derme. La localisation la plus fréquente

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES LYMPHOMES MALINS T / NK Lymphomes malins T précurseurs LM lymphoblastique T / Leucémie aiguë lymphoblastique T Lymphomes malins T matures ( périphériques

Plus en détail

Les lasers sont de plus en plus utilisés

Les lasers sont de plus en plus utilisés LA DERMATOLOGIE ESTHÉTIQUE LES TECHNOLOGIES PHYSIQUES : LES LASERS Geneviève Thérien, M.D., F.R.C.P. (C), C.S.P.Q., Dermatologue et Jean Boulanger, M.D., F.R.C.P. (C), C.S.P.Q., Dermatologue Les lasers

Plus en détail

.une distension liquide segmentaire du grêle d'amont

.une distension liquide segmentaire du grêle d'amont Femme de 36 ans ; neurofibromatose de type I (maladie de von Recklinghausen) Iléite aigue diagnostiquée en juillet 2007 malgré une absence de lésion épithéliales à l'endoscopie le scanner abdominal pratiqué

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) :

Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste en dermato-vénéréologie (E) : a) b) a) b) DERMATO-VENEREOLOGIE Art. 21 pag. 1 SECTION 9. Dermato-vénéréologie.

Plus en détail

COMPRESSION MEDULLAIRE

COMPRESSION MEDULLAIRE COMPRESSION MEDULLAIRE I - Les causes EXTRADURALES : RACHIDIENNES et EPIDURALES - Les TUMEURS OSSEUSES : surtout les METASTASES (sein, prostate, poumon, rein, thydoïde, organes génitaux, tube digestif,

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

BRÛLURES. Circonstances. Risques

BRÛLURES. Circonstances. Risques Les patients ne viennent consulter le généraliste que pour des brûlures limitées en étendue et douloureuses. Dans la majorité des cas, des conseils simples donnés par le généraliste sont utiles et efficaces.

Plus en détail

LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax LES GLANDES SUDORALES OU SUDORIPARES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax INTRODUCTION Ongles, poils, glandes sébacées, glandes sudorales annexes cutanées. Disséminées sur l'ensemble de

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires

Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires Ulcère de Buruli : guide de poche à l intention des agents de santé communautaires 1 L ulcère de Buruli est une maladie causée par un microbe qui affecte la peau mais peut aussi parfois toucher les os.

Plus en détail

PRIX DES CHIRURGIES ESTHÉTIQUES

PRIX DES CHIRURGIES ESTHÉTIQUES AGENCE DE TOURISME MEDICAL Médecine générale & chirurgie esthétique PRIX DES CHIRURGIES ESTHÉTIQUES Acte Description Prix Chirurgie Esthétique Visage lifting cervico-facial (cou et bas du visage ) Liposuccion

Plus en détail

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL Pr A GAINANT (octobre 2003) I -RAPPEL ANATOMIQUE DU CANAL ANAL II - FISSURE DE L'ANUS C'est une ulcération anale. A - Etiopathogénie

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Maladies et Grands Syndromes : Angiomes (223) Professeur Guy Magalon Juin 2005

Maladies et Grands Syndromes : Angiomes (223) Professeur Guy Magalon Juin 2005 Maladies et Grands Syndromes : Angiomes (223) Professeur Guy Magalon Juin 2005 1. Définition Les angiomes sont des tumeurs très fréquentes. La définition de TOURAINE rend parfaitement compte de la complexité

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 84 (item 271) : Pathologie des paupières Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Anatomie... 3 2. Pathologies... 4 3. Autres pathologies palpébrales...

Plus en détail

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY

Les grands syndromes. Endoscopie trachéo-bronchique. Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY Les grands syndromes Endoscopie trachéo-bronchique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY 1 Endoscopie souple avec pince et brosse (fibroscopie) 2 Endoscopie Arbre bronchique normal Bifurcation trachéobronchique

Plus en détail

Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau

Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau 1 Prévention et diagnostic précoce des cancers de la peau Ce sont les cancers les plus fréquents, mais aussi les plus guérissables s ils sont détectés et traités assez tôt. Il en existe deux formes principales

Plus en détail

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se

Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se Le psoriasis est une maladie fréquente Le psoriasis est une maladie qui touche environ 2 à 3 % de la population et qui se traduit le plus souvent par des plaques rouges sur la peau, légèrement surélevées

Plus en détail

NEOFILLIA PRODUITS DE MÉSOTHÉRAPIE ANTI-ÂGE FABRIQUÉ EN FRANCE

NEOFILLIA PRODUITS DE MÉSOTHÉRAPIE ANTI-ÂGE FABRIQUÉ EN FRANCE NEOFILLIA PRODUITS DE MÉSOTHÉRAPIE ANTI-ÂGE FABRIQUÉ EN FRANCE Hyal-Face Hydratant - redensification - lissant Neofillia HYAL-FACE embellit votre peau grâce à son effet lissant, redensifiant et hydratant.

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

LA PEAU Structure et types. DR MSEDDI Madiha Service de Dermatologie Sfax

LA PEAU Structure et types. DR MSEDDI Madiha Service de Dermatologie Sfax LA PEAU Structure et types DR MSEDDI Madiha Service de Dermatologie Sfax INTRODUCTION La peau recouvre tout le corps les formes extérieures Surface (fonction: poids et taille) sujet (70 Kg - 1,70 m - 1,80

Plus en détail

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Tumeurs rares. Classifications diverses: histologie, microscopie, macroscopie, immunohistochimie, radiologie. Tumeurs et lésions kystiques. 1/ Kystes

Plus en détail

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre

Centre podiatrique Lambert. Dr. Keven Lambert, Podiatre Centre podiatrique Lambert Dr. Keven Lambert, Podiatre Objectif de la présentation Distinguer les cors et les verrues plantaires et résumer les différents traitements utilisés par les podiatres Évaluer

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Principaux dysfonctionnements cutanés : mécanismes : Alopécies

Principaux dysfonctionnements cutanés : mécanismes : Alopécies 24/04/2015 GOBBI Amandine L2 CR: Victor Chabbert Revêtement cutané Laure BAUDOUX 6 pages Plan : REVETEMENT CUTANE Principaux dysfonctionnements cutanés : mécanismes : Alopécies Principaux dysfonctionnements

Plus en détail

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il?

Psoriasis & Sport. Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives. Qui le psoriasis touche-t-il? Psoriasis, let s sport together! Psoriasis & Sport Pour un meilleur accès des personnes psoriasiques aux activités sportives Qui le psoriasis touche-t-il? On estime que 2 à 3 % de la population belge est

Plus en détail

Syndromes de prédisposition aux

Syndromes de prédisposition aux Syndromes de prédisposition aux tumeurs cérébralesc Phacomatoses : NF1, NF2, Syndrome de Li-Fraumeni Syndrome de Gorlin Mutations de SUFU Syndrome de prédisposition aux tumeurs rhabdoïdes des Syndrome

Plus en détail

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE TROIS ÉTAPES ESSENTIELLES dans le développement de la glande mammaire la vie embryonnaire la puberté la lactahon LA PATHOLOGIE est presque toujours BÉNIGNE

Plus en détail

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Nodule Thyroïdien en ville Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Introduction Définition: hypertrophie localisée s'individualisant au sein de la glande thyroïde 95% des

Plus en détail

TARIFS DES SOINS ET PRESTATIONS AVRIL 2015

TARIFS DES SOINS ET PRESTATIONS AVRIL 2015 BIENVENUE CHEZ ENTOURAGE Si les possibilités offertes par la médecine esthétique sont de plus en plus nombreuses, il convient de sélectionner judicieusement les techniques pour élaborer un plan de traitement

Plus en détail

A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N.

A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N. A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N.Mnif (1) (1), Service d imagerie médicale, hôpital Charles Nicolle, Tunis.

Plus en détail

- chez le nouveau né, au moment de la puberté où elle disparaît généralement en moins de deux ans.

- chez le nouveau né, au moment de la puberté où elle disparaît généralement en moins de deux ans. DEFINITION La gynécomastie est un développement excessif des seins chez l homme ou l'enfant de sexe masculin, d un seul côté ou des deux côtés, de façon symétrique ou non. La gynécomastie est fréquente:

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Comment reconnaître l ulcère de Buruli dans votre communauté

Comment reconnaître l ulcère de Buruli dans votre communauté Comment reconnaître l ulcère de Buruli dans votre communauté 1 L ulcère de Buruli est une maladie causée par un microbe L ulcère de Buruli n est pas dû à la sorcellerie L ulcère de Buruli n est pas une

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Dr Nelly Contet-Audonneau et Isabelle Glatz Parasitologie- Mycologie n.contet-audonneau@chunancy.fr Dr Jean-Philippe Schurra Dermatologue Dr M-F

Plus en détail

Diagno-photo. Quel est le diagnostic? À quoi correspond cette anomalie? Quel est le traitement?

Diagno-photo. Quel est le diagnostic? À quoi correspond cette anomalie? Quel est le traitement? 1 Dysphagie délirante Description du cas par Dre Julie Philip et Dr Mickaël Bouin, gastroentérologues Un homme de 48 ans se présente à l urgence pour un état délirant. Une schizophrénie paranoïde est diagnostiquée,

Plus en détail

Il est important de connaître cette. Cas n 1 DIAGNO-PHOTO. entité clinique, puisque celle-ci peut ressembler au mélanome malin.

Il est important de connaître cette. Cas n 1 DIAGNO-PHOTO. entité clinique, puisque celle-ci peut ressembler au mélanome malin. Cas n 1 Un jeune homme de 19 ans se présente pour cette tache noire au talon, qu'il a découverte fortuitement. Celle-ci est totalement asymptomatique. Talon noir (Black heel). Il s agit d une extravasation

Plus en détail

Les tumeurs osseuses chez l enfant.

Les tumeurs osseuses chez l enfant. Les tumeurs osseuses chez l enfant. I. Introduction Une tumeur est caractérisée par une prolifération anormale d une lignée cellulaire pathologique. Les tumeurs osseuses primitives sont séparées en deux

Plus en détail

Gynécologue et médecin de famille

Gynécologue et médecin de famille Gynécologue et médecin de famille Tous les deux ans dès 50 ans, les femmes sont invitées à faire une mammographie de dépistage dans le cadre d un programme lorsque leur canton ou région en dispose. Le

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE * Groupe médico-chirurgical 25 avenue Jean MEDECIN 0600 NICE FREDERIC BRACCINI L attitude à adopter devant la découverte d un nodule thyroïdien revient

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano

Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Chirurgie de la paroi thoracique Chirurgie des tumeurs médiastinales Pr. Marco Alifano Hôpitaux Universitaires Paris Centre Traumatisme Deformités de la paroi thoracique antérieure 1. Pectus excavatum

Plus en détail

PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ. Joëlle OTZ

PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ. Joëlle OTZ PATHOLOGIES DE LA PEAU CHEZ Joëlle OTZ SOMMAIRE Introduction Examen dermatologique Cas cliniques INTRODUCTION médecine générale est telle que seules les plus fréquente seront traitées dans ce diaporama

Plus en détail

Peau Grasse. Le tempérament Sanguin

Peau Grasse. Le tempérament Sanguin Peau Grasse Le tempérament Sanguin L Aspect extérieur La peau est épaisse L aspect luisant Les pores sont dilatés, présence de points noirs Les rides seront peu nombreuses mais profondes Les Dangers Acné,

Plus en détail

Moyens d étude de la peau

Moyens d étude de la peau Moyens d étude de la peau Dr. Yannick Le Corre yalecorre@chu-angers.fr Service de Dermatologie Vénéréologie Pr. L. Martin 2011-2012 CHU Angers UE Revêtement cutané Dermoscopie ou Dermatoscopie Examen de

Plus en détail

Neurofibromatose de type 1. Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen

Neurofibromatose de type 1. Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen Neurofibromatose de type 1 Jean-Sébastien Guillamo CHU de Caen 1882: Friedrich Daniel Von Recklinghausen 1956: Crow: description précise de la NF1 1982: Ricardi : classification des neurofibromatoses en

Plus en détail

PRINCIPALES ANOMALIES ET AFFECTIONS DE LA PEAU ET DES PHANERES

PRINCIPALES ANOMALIES ET AFFECTIONS DE LA PEAU ET DES PHANERES PRINCIPALES ANOMALIES ET AFFECTIONS DE LA PEAU ET DES PHANERES LESIONS ELEMENTAIRES DE LA PEAU Lésions de couleur : - Erythème : rougeur due à une dilatation des artérioles. - Dyschromie : anomalie de

Plus en détail

Recensement FMH. Consultation, visite, indemnité de déplacement, etc.

Recensement FMH. Consultation, visite, indemnité de déplacement, etc. Recensement FMH Recensement de la valeur intrinsèque 00.01.01 Consultation, visite, indemnité de déplacement, etc. 00.01.02.01 00.0010 Consultation, première période de 5 min (consultation de base) 00.0020

Plus en détail

Intérêt des biopsies percutanées dans la caractérisation pré opératoire des tumeurs adipeuses et myxoïdes des tissus mous

Intérêt des biopsies percutanées dans la caractérisation pré opératoire des tumeurs adipeuses et myxoïdes des tissus mous Intérêt des biopsies percutanées dans la caractérisation pré opératoire des tumeurs adipeuses et myxoïdes des tissus mous Etude rétrospective de 64 cas à l hôpital de la Conception à Marseille, CAUDAL

Plus en détail

Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique

Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique Enfant 15 ans, toux chronique, diarrhée persistante, troubles de la régulation glycémique Quelles hypothèses diagnostiques pouvez vous émettre, dans ce contexte, devant ces images kystiques de la région

Plus en détail

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones

Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones Symposium des Société Française d Angéiologie (SFA) et Société Francophone de Médecine Sexuelle (SFMS), Paris, Journées internationales Francophones d Angéiologie 8 Janvier 2010 Historique 1550 Falloppio

Plus en détail

"L innovation au service de votre beaute "

L innovation au service de votre beaute "L innovation au service de votre beaute " LAZEO Fondé en 2009, LAZEO est un centre de référence en matière de médecine esthétique en France. En un peu plus de 4 ans, des milliers de patients ont franchi

Plus en détail

maladie des griffes du chat (cat scratch disease)

maladie des griffes du chat (cat scratch disease) hépatomégalie avec multiples nodules infra centimétriques dispersés dans les 2 lobes,perturbations microcirculatoires, splénomégalie avec les mêmes nodules, adénopathies cœliaques et du hile hépatique

Plus en détail

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis»

La caille de Chine. «Cotumix chinensis chinensis» La caille de Chine «Cotumix chinensis chinensis» NL : Chinese Dwergkwartel D : Chinesische Zwergwachtel GB : Chinese painted Quail F : autres noms : caille peinte caille peinte de Chine Origine : Inde,

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Item 288 : Troubles des phanères

Item 288 : Troubles des phanères Item 288 : Troubles des phanères Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Infections des phanères...1 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une alopécie et un onyxis. I INFECTIONS DES PHANÈRES

Plus en détail

LES TUMEURS DES NERFS PERIPHERIQUES

LES TUMEURS DES NERFS PERIPHERIQUES LES TUMEURS DES NERFS PERIPHERIQUES Les tumeurs des nerfs périphériques (TNP) sont des lésions rares. : elles représentent entre 0,001 et 0,02% des pièces anatomiques. Il s agit le plus souvent de tumeurs

Plus en détail

Tumeurs osseuses en radiographie standard

Tumeurs osseuses en radiographie standard Tumeurs osseuses en radiographie standard Ernestho-ghoud IM, Rakotonirainy OH USFR RHUMATOLOGIE «Après-midi Rhumato», juillet 2014 Objectif Faire la différence entre une tumeur osseuse maligne et une tumeur

Plus en détail

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Goitre Définition : Clinique Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Peut être diffus, micronodulaire ou macronodulaire 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)*

Plus en détail