La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine"

Transcription

1 La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine 1

2 Introduction : estimations OMS 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% des décès peuvent être attribués à des facteurs environnementaux. «L environnement est la clé d une meilleure santé» (3 ème conférence sur l environnement et la santé, 1999) En France décès annuels pourraient être évités avec des BPCO environnements plus sains. accidents de la route 5% 1% Répartition de la charge de morbidité environnementale par groupe de maladies en France en 2004 (source : OMS) blessures intentionnelles 6% asthme 6% maladies musculosquelettiques 6% cancer du poumon 9% autres blessures non intentionnelles 12% autres 3% autres cancers 20% désordres neuropsychiatriques 17% maladies cardiovasculaires 2 15%

3 Introduction : estimations OMS Les principaux facteurs de risque de mortalité dans le Monde en 2004 selon le niveau de revenu : Pression artérielle ++ Tabac Glycémie ++ Inactivité physique Surpoids/obésité Cholestérol ++ Alcool Faible consommation fruits/légumes Pollution urbaine air extérieur Source : OMS,

4 Les décès en Lorraine Environ décès annuels en Lorraine dont 79 % chez les plus de 65 ans. Taux standardisé de mortalité (TSM*) : TSM général = 926 pour TSM <65 ans = 219 pour * standardisé sur l'âge en référence à la population française Sources : CépiDC, outils OR2S (période ) 4

5 Les causes médicales de décès en Lorraine Tumeurs et maladies de l appareil circulatoire : 1 ère et 2 ème causes de décès Mortalité par cause Tumeurs 28,6% Troubles mentaux et du comportement 3,8% Maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques 3,8% Maladies de l'appareil digestif 4,4% Maladies du système nerveux 5,0% Maladies de l'appareil circulatoire 28,0% Causes externes 6,6% Causes mal définies 6,7% Maladies de l'appareil respiratoire 7,4% Sources : CépiDC (période ) 5

6 Les causes médicales de décès en Lorraine Tumeurs : 1 ère cause de décès prématurés (< 65 ans) Mortalité prématurée par cause Tumeurs 41,2% Maladies du système nerveux 3,1% Troubles mentaux et du comportement 3,1% Maladies de l'appareil respiratoire 3,2% Maladies de l'appareil digestif 6,0% Causes mal définies 7,1% Causes externes 15,0% Maladies de l'appareil circulatoire 13,5% Sources : CépiDC (période ) 6

7 Nombre Les cancers Des facteurs environnementaux cancérogènes avérés (ex : amiante, pollution atmosphérique, radon) ou suspectés (ex : champs électromagnétiques) L incidence (nouveaux cas diagnostiqués) en progression en : cas / an dont 58,2 % d hommes en : cas / an dont 58,4 % d hommes Augmentation en partie liée à l accroissement et au vieillissement de la population et à l amélioration du diagnostic / dépistage Nombre de nouveaux cas annuels de cancers en Lorraine Source : réseau Francim, HCL, INVs, INCA Ensemble Hommes Femmes + 83 % (en France + 89 %) 7

8 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (1) Le projet C.I.R.C.E = Cancer, Inégalités Régionales, Cantonales et Environnement Evaluer s il existe des disparités géographiques en terme de mortalité par cancer (situations favorables et défavorables) Peuvent-elles être reliées à des facteurs environnementaux, y compris sociaux? Né en 2005 INERIS INSERM U897, Bordeaux / Registre des Cancers de l Isère / Université Technologique - Compiègne ORS de 4 régions : Ile de France, Nord-Pas-de Calais, Picardie et Rhône-Alpes + ORS Bretagne en ORSAS Lorraine en 2014 (avec le soutien du Conseil Régional de Lorraine et de l ARS Lorraine) 8

9 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (2) 221,2 234,5 207,3 258,2 214,1 208,7 225,2 206,1 290,7 Taux de mortalité standardisés sur la population mondiale pour hommes année 253,1 258,2 245,7 290,7 234, ,7 242,5 250,1 215, ,7 242,6 251,1 213,5 253,1 +12,3 % 215,1 +8,1 % 253,1 213,5 258,2 195,4 221,2 215,1 214,1 205,5 203,6 234,5 173,2 215,5 242,5 250,1 195,4 215,0 231,6 188,6 202,6 205,5 203,6 173,2 242,6 251,1 242,5 250,1 215,0 188,6 202,6 242,6 207,3 191,2 191,0 221,2 214,1 179,2 208,7 215,5 191,2 191,0 196,1 225,2 231,6 208,9 Ensemble des cancers - Hommes ,2 196,1 Taux annuel pour ,4 215,5 Une baisse de la mortalité mais 207,3 231,6 206,1 184,4 183,5 197,4 208,7 225,2 202,8 173,5 Ensemble des cancers - Hommes une surmortalité 180,3 masculine 208,9 en Lorraine au regard 183,5 de Ensemble des cancers - Hommes ,4 la France Taux annuel pour ,5 198,2 Taux annuel pour Ensemble des cancers - Hommes Taux annuel pour ,9 180,3 198,2 202,8 180,3-178,8 178,9-197,4 209,1 Ensemble des cancers - Hommes Taux annuel pour ,3-178,8 197,5-216,1 178,9-197,4 216,2-234,7 197,5-216,1 234,8-253,4 216,2-234,7 253,5-272,0 234,8-253,4 272,1-290,7 253,5-272,0 178,4 272,1-290,7 178,4 160,1 160,1 179,1 179,1 173,1 173,1 160,1-178,8 178,9-197,4 160,1-178,8 197,5-216,1 178,9-197,4 216,2-234,7 197,5-216,1 234,8-253,4 216,2-234,7 253,5-272,0 234,8-253,4 272,1-245,7 253,5-272,0 272,1-245,7 206,1 202,8 France Metropol : 222,7 180,3 France Metropol : 188,3 198,2 180,3-178,8 178,9-197,4 197,5-216,1 216,2-234,7 209,1 234,8-253,4 253,5-272,0 272,1-290,7 Source : CépiDC, INSEE, exploitation ORSAS 173,3 173,3 9

10 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (3) 94,2 97,2 98,3 93, ,2 105,9 94,2 97,2 104,5 98,3 105,9 98,9 103,7 104,5 93,2 88,2 93,2 97,2 97,4 92,3 87,5 105,6 92,2 97,0 97,7 94,5 94,6 Ensemble des cancers - Femmes Une baisse de la mortalité mais Taux annuel pour ,8 97,4 94,7 93,2 une surmortalité 97,7 94,5 féminine en Lorraine au regard 91,1de 91,7la France 92,2 97,0 95,4 86,6 88,0 94,6 Ensemble des cancers - Femmes Taux annuel pour ,2 88,7 94,7 92,2 114,6 98,3 97,0 Taux de mortalité standardisés sur la population mondiale 114,6 pour femmes année 105,9 97,4 88,0 104,5 114,6 104,5 104,5 104,5 94,6 94,2 98,9 103,7 97,798,9 94,5 103,7 105,6 + 4,9 % 95,4 105,6 88,0-89,0 89,1-93,3 101,4 88,0-89,0 93,4-97,5 89,1-93, ,6-101,8 93,4-97,5 89,0 101,9-106,1 97,6-101,8 89,0 106,2-110,3 101,9-106,1 88,2 110,4-114,6 106,2-110,3 Ensemble des cancers - Femmes Taux annuel pour ,8 89,8 88,7 110,4-114,6 91,8 100,8 84,8 93,2 91,1 106,7 100,8 84,8 100,7 94,5 91,7 106,7 89,9 100,7 94,5 96,0 97,1 92,3 89,9 96,0 97,1 86,6 87,5 87,5 + 5,2 % 92,9 87,5 92,9 Ensemble des cancers - Femmes Taux annuel pour ,8-89,0 Ensemble des cancers - Femmes Taux annuel pour ,1-93,3 93,4-97,5 84,8-89,0 88,7 97,6-101,8 89,1-93,3 101,9-106,1 93,4-97,5 106,2-110,3 97,6-101,8 110,4-106,7 101,9-106,1 106,2-110,3 110,4-106,7 94,7 France Metropol : 98,9 88,0 94,2 95,4 88,0-89,0 89,1-93,3 93,4-97,5 97,6-101,8 101,4 101,9-106,1 106,2-110,3 110,4-114,6 Source : CépiDC, INSEE, exploitation ORSAS France Metropol : 92,3 88,7 10

11 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (4) Disparités cantonales? Indices comparatifs de mortalité Référence : la région = 1 Surmortalité par rapport au niveau régional Sous mortalité par rapport au niveau régional 11

12 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (5) Indices comparatifs de mortalité Poumon chez les hommes Ovaires chez les femmes 12

13 Les cancers en Lorraine : le projet CIRCE (6) Phase II CIRCE : traitement des données environnementales / modélisations / spatialisation / au sein d un outil SIG (système d information géographique) Données provenant des BDD environnementales pour les milieux air, eau et sol. [Cd] air [Pb] eau de consommation [Cd] sol Phase III : croisement des informations sanitaires, environnementales et sociales (méthodes statistiques, d exploitation) 13

14 Part des décès (en %) La pollution de l air 7 millions de décès prématurés liés à la pollution de l air (OMS, 2014) (soit 1 décès sur 8) Pollution de l air = principal risque environnemental pour la santé dans le monde Principalement des maladies cardiovasculaires OMS, 2014 Répartition des décès liés à la pollution de l'air par cause dans le Monde cardiopathies ischémiques AVC BPCO Cancer du poumon Part décès liées à pollution air extérieur Part décès liés à pollution air intérieur Infections aiguës des voies respiratoires inférieures chez l enfant 14

15 Les cardiopathies ischémiques en Lorraine Prévalence ALD 2012 : pour (FR. metrop. : 1 844) Source : ALD, outil OR2S Mortalité en baisse depuis 2000 (meilleure prise en charge?) Source : CépiDC, outil OR2S Taux * pour habitants Mortalité par cardiopathies ischémiques en Lorraine En moyenne : - 4,3 % par an

16 Les AVC en Lorraine Une évolution en hausse +/- marquée selon les régions Source : le Nouvel Observateur, d après «Toxique Planète» de A. Cicolella (2013) 16

17 La BPCO en Lorraine Bronchopneumopathie Chronique Obstructive Taux de mortalité le plus élevé en Lorraine Environ 1000 décès /an Taux comparatif de mortalité - BPCO pour personnes 17

18 La BPCO en Lorraine Bronchopneumopathie Chronique Obstructive Des TSP +/- concernés Taux comparatif de mortalité - BPCO pour personnes 18

19 Ile-de-France Corse PACA Alsace Haute-Normandie Languedoc-Roussillon Centre Bourgogne Bretagne Auvergne Aquitaine Rhône-Alpes Basse-Normandie Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Picardie Pays de la Loire Franche-Comté Poitou-Charentes Champagne-Ardenne Lorraine Limousin Taux standardisé pour L asthme en Lorraine Prévalence de l'ald asthme dans les régions françaises en 2012 Nombre de patients hospitalisés < 15 ans pour asthme en Lorraine !! Le taux de mise en ALD peut être différent selon les régions (habitudes de déclaration hétérogènes) Lié aux dépassements Ozone + nombreux? 19

20 Les perturbateurs endocriniens (PE) Selon l OMS (2012), les PE pourraient contribuer à la survenue : de cancers du sein, de la prostate, de la thyroïde, des ovaires, de troubles du développement du système nerveux, d un déficit de l attention/d une hyperactivité chez l enfant, de troubles de la reproduction de troubles métaboliques (obésité, diabète 2) PE naturels Des recherches encore nécessaires 800 produits Additifs pesticides alimentaires Cosmétiques, Revêtements produits d hygiène éxpoxy 20

21 Concentration / Qualité du sperme Méta-analyse de 61 études (Carlsen et al., 1992) : baisse quantité/qualité du sperme dans pays industrialisés 113x10 6 /ml 66x10 6 /ml Des disparités régionales mises en évidence (Auger et al., 1997) Une hypothèse (d un Danois): le syndrome de dysgénésie testiculaire liée à l exposition in utero à des perturbateurs endocriniens D autres symptômes : cryptorchidie, hypospadias, cancer testicule (source : Le Moal et al., 2012) Carlsen et al.,

22 Troubles hypospadias / cryptorchidie Evolution du nombre de séjours hospitaliers pour Cryptorchidie opérée Lorraine France métrop. Source : Inserm, 2011 En Lorraine : environ 115 patients /an hospitalisés (période ) Source : Paty et al., 2011 En Lorraine : environ 365 patients /an hospitalisés (période ) 22

23 Troubles hypospadias / cryptorchidie Source : Paty et al.,

24 Le cancer du testicule + 2,4 % an ( ) En Lorraine : environ 140 patients / an hospitalisés (période ) Source : Binder-Foucard et al.,

25 Taux standardisés pour Les troubles neurologiques en Lorraine Taux de prévalence d'ald pour des troubles neurologiques en Lorraine et en France en Lorraine France Alzheimer Parkinson Sclérose en plaque!! Le taux de mise en ALD peut être différent selon les régions (habitudes de déclaration hétérogènes et variables selon les pathologies) malades en Lorraine 25

26 Taux standardisés pour Les maladies métaboliques en Lorraine Taux de prévalence d'ald pour diabète II en Lorraine et en France en diabète II diabétiques II en Lorraine Lorraine France!! Le taux de mise en ALD peut être différent selon les régions (habitudes de déclaration hétérogènes) 26

27 Les maladies métaboliques Source : Obépi-Roche,

28 La légionellose en Lorraine Distribution du taux standardisé d incidence pour de la légionellose en France selon la région de domicile en 2013 Gradient Ouest-Est 56 cas en Lorraine en 2013 (22 dans les dép. 54 et 57 et 6 dans les dép. 55 et 88) Source : données de la déclaration obligatoire ** Standardisés sur le sexe et classe d âge 28

29 Conclusion Des pathologies difficiles à relier avec des contextes environnementaux : des suspicions, des inégalités géographiques difficiles à expliquer Méthodologies d études écologiques en développement : mieux comprendre la relation entre maladie et environnement / générer des hypothèses (Caudeville, 2011) Le projet CIRCE en est un exemple Transposable à d autres pathologies L action 4.1 du PRSE 2 en Lorraine s en inspire également: croisement données zones de cumul de contaminations environnementales / données socio-sanitaires 29

30 Conclusion En Lorraine : des similitudes et des particularités au regard de la France / des disparités inter-régionales L ORSAS peut fournir et exploiter différentes données, pour diverses échelles d analyse. Merci de votre attention 2 rue du Doyen Jacques Parisot Vandœuvre Les Nancy tel : Fax :

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse :

DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE. TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques. Par André CICOLELLA. Contact presse : DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE TOXIQUE PLANÈTE Le scandale invisible des maladies chroniques Par André CICOLELLA Contact presse : Pauline Berthellemy Chargée de communication p.berthellemy@ reseau-environnement-sante.net

Plus en détail

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant LE DON DU VIVANT Greffe rénale à partir d un donneur vivant Quelle situation aujourd hui? Quelles économies de santé possibles? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN le don du vivant /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

Vieillissement : et conséquences médicales et sociales. Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes

Vieillissement : et conséquences médicales et sociales. Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes Vieillissement : et conséquences médicales et sociales Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU de Rennes La vieillesse Qu est-ce qu un sujet âgé? Définitions variables selon les besoins

Plus en détail

MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE

MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES N 12 - OCTOBRE 2003 MORTALITE AUX ANTILLES GUYANE Taux brut de Mortalité (décès pour 1.000 habitants) Guadeloupe Martinique Guyane Métropole

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Analyses multivariées

Analyses multivariées F N O R S ORS de Corse, d Ile-de-France et de Picardie, avec la collaboration des ORS de Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Haute-Normandie, Pays de la Loire et Poitou-Charentes Analyses multivariées

Plus en détail

Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre

Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre Impacts sanitaires liés aux industries dans le golfe de Fos et l étang de Berre Commission particulière du débat public Fos-sur-Mer 23 septembre 2010 Eléments bibliographiques Pollution atmosphérique et

Plus en détail

sur la statistiques et indicateurs Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées

sur la statistiques et indicateurs Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées TABLEAU DE BORD sur la statistiques et indicateurs MIDI-PYRÉNÉES - 2010 Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées > PRÉSENTATION Ce «tableau de bord régional sur la santé en MidiPyrénées» rassemble

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

Morbidité et mortalité à Ottawa, 2012

Morbidité et mortalité à Ottawa, 2012 Morbidité et mortalité à Ottawa, 212 Rapport sur l état de Santé publique Ottawa Janvier 212 ottawa.ca/sante 613-58-6744 ATS : 613-58-9656 Remerciements Ce rapport a été rédigé par : Stephanie Prince,

Plus en détail

Affections Longue Durée : Incidence 2012 et Prévalence au 31 décembre 2012

Affections Longue Durée : Incidence 2012 et Prévalence au 31 décembre 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD Avril 2014 Affections Longue Durée : Incidence 2012 et Prévalence au 31 décembre 2012 www.ccmsa.msanet Tableau de bord ALD : Incidence

Plus en détail

Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007

Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007 N 01 octobre 2008 Les causes médicales d entrée en invalidité en 2007 L année 2007 est la première année de plein exercice du contrôle médical du RSI sur l ensemble des prestations d invalidité. Avant

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

Incidence et traitement chirurgical des cancers

Incidence et traitement chirurgical des cancers Les registres du cancer ont estimé le nombre de nouveaux cas à 240 000 sur l ensemble de l année 1995. Bien que leur fréquence augmente avec l'âge, les cancers représentent la première cause de mortalité

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des aides-soignants diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

Les acteurs du bâtiment Les enjeux

Les acteurs du bâtiment Les enjeux Les acteurs du bâtiment Les enjeux Eric Hennion CETE de l'ouest 16/11/12 Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Les principaux acteurs

Plus en détail

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques

Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques Les polluants de l air intérieur Nature, origines et risques CAPT AIR Bretagne Association loi 1901 Depuis 1996 : Analyse pollinique des sites bretons Depuis 2004 : Conseil Médical en Environnement Intérieur

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

LES CANCERS DE LA VESSIE

LES CANCERS DE LA VESSIE ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 89 LES CANCERS DE LA VESSIE Codes CIM 8: «188» CIM 9: «188» CIM 10: «C67» EFFECTIFS DE DÉCÈS PAR CANCER DE LA VESSIE HOMMES/FEMMES

Plus en détail

Docteur José LABARERE

Docteur José LABARERE UE7 - Santé Société Humanité Risques sanitaires Chapitre 5 : Déterminants de santé Docteur José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015

Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 Point d information mensuel Jeudi 5 juillet 2007 Les dépenses d assurance maladie à horizon 2015 L évolution des dépenses de santé et les modalités de leur prise en charge sont au cœur de nombreuses réflexions

Plus en détail

Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013

Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013 Journée de lancement 0 pesticides en PACA Réunion du 2 mai 2013 Les pesticides une question de santé publique. Etat des lieux sur l eau destinée à la consommation humaine Préparé par Hervé TERRIEN, Direction

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Synthèse d enquête terrain pour la Branche Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des Rappel méthodologique Méthodologie employée pour

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Environnement et Santé, une évidence pour l opinion, un défi pour la Connaissance

Environnement et Santé, une évidence pour l opinion, un défi pour la Connaissance Environnement et Santé, une évidence pour l opinion, un défi pour la Connaissance André ETCHELECOU Université de Pau et des Pays de l Adour. La relation entre l environnement et la santé humaine est un

Plus en détail

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1 Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais Points favorables Part des 0 à 4 ans Indice de vieillissement bénéficiaires de l AAH prévalence enfants handicapés mortalité masculine par accident

Plus en détail

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine

Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Étude comparative de l incidence du sida dans les régions de France métropolitaine Béatrice VALDES Institut d Études Démographiques de l Université Montesquieu-Bordeaux IV. Malgré de nombreuses campagnes

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION CHAMPAGNE-ARDENNE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle

Plus en détail

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes Le dépistage organisé du cancer colorectal Présentation aux médecins généralistes Sommaire Pourquoi cette réunion? Les conditions de la généralisation La dynamique en France Les acteurs du dépistage organisé

Plus en détail

Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France.

Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France. UMRS 1018 Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France. Leux C, Truong T, Anger A, Guizard AV, Schvartz C, Guénel P Épidémiologie environnementale

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur

N. Thomas a, J. Zitouni b, A. Bocquier c, E. Lewandowski d, S. Finkel e, O. Favier a, F. Champion b, M. Jardin c. Provence-Alpes-Côte d Azur Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 L3 - Évaluation de la qualité du chaînage des séjours hospitaliers : préalable nécessaire

Plus en détail

PSRS Version définitive

PSRS Version définitive PSRS Version définitive Agence régionale de santé Rhône-Alpes 1er août 2011 1 2 Avant-propos La région Rhône-Alpes est la deuxième de France, par son poids dans la richesse et dans la population nationale

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Le Var La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Double dimension Un marché «hors place» Une intention de séjour, de découverte Une attente d information, un «panier» à concevoir,

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ Arrêté du 18 janvier 2008 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de l emploi, des autorisations de travail aux étrangers non ressortissants

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM 2015

LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM 2015 LES INSUFFISANCES EN MATIERE D EQUIPEMENTS D IMAGERIE MEDICALE EN FRANCE : ETUDE SUR LES DELAIS D ATTENTE POUR UN RENDEZ-VOUS IRM 2015 Étude pour Imagerie Santé Avenir 2015 Référence : 2015-014 CEMKA-E

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA Maladies respiratoires chroniques en milieu de travail : quels enjeux, quelles actions? Le vendredi 22 avril 2011 à 9h30 à l Observatoire régional de la santé

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2014 Réalisé par 1 Édito L observatoire de l équipement audiovisuel des foyers présente les résultats de la troisième vague d étude relative

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France DÉPISTAGE Dépistage organisé du cancer colorectal Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France UN CANCER CURABLE À UN STADE PRÉCOCE LE DÉPISTAGE ORGANISÉ : UNE STRATÉGIE

Plus en détail

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, 18 114 hôtels sont classés, représentant plus de 604 000 chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient 172 000 salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel

Plus en détail

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée Le cancer en Vendée F. Molinié Association EPIC-PL www.sante-pays-de-la-loire.com/registre_des_cancers.161.0.html Principaux indicateurs nécessaires

Plus en détail

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL Dossier réalisé par l Observatoire Régional de la Santé du Mai 22 avec la collaboration du Registre Général des Cancers en région La santé observée en O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers),

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Proposition de communiqué de presse. Semaine de la santé. du 28 novembre au 5 décembre 2015

Proposition de communiqué de presse. Semaine de la santé. du 28 novembre au 5 décembre 2015 Proposition de communiqué de presse Semaine de la santé du 28 novembre au 5 décembre 2015 La semaine de la santé est un temps fort de réflexion et d échanges sur les réalités, l actualité et les grands

Plus en détail

Montagne et Zones de revitalisation rurale

Montagne et Zones de revitalisation rurale Montagne et Zones de revitalisation rurale Politique, méthodologie, bilan Marie-Aimée BUFFET Master 2 Montagne Photo 1 : Résidence de tourisme Odalys «Les Balcons de la Vanoise» à La Norma (Savoie) Source

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

ASALEE, une prise en charge en équipe

ASALEE, une prise en charge en équipe PRÉSENTATION DU PROTOCOLE Octobre 2015 ASALEE, une prise en charge en équipe Médecin généraliste & Infirmière Déléguée à la Santé Publique (IDSP) au sein du cabinet 1. Les médecins identifient avec les

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

Analyse comparative de l activité hospitalière entre les régions

Analyse comparative de l activité hospitalière entre les régions Analyse comparative de l activité hospitalière entre les régions 2012 2012 TOME 1 Comparaison inter régionale Tel 04 37 91 33 10 Fax 04 37 91 33 67 117, bd Marius Vivier Merle 69329 Lyon cedex 03 www.atih.sante.fr

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION AUVERGNE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1301 Date: 22 octobre 2004

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1301 Date: 22 octobre 2004 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Administration Sous-direction du Développement Professionnel et des Relations sociales Bureau

Plus en détail

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc.

Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. Bilan des contrôles sur les installations de production à énergie renouvelable dans le cadre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié 1. Introduction Au titre du décret n 72-1120 du 14 déc. 1972 modifié,

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

Accueil Satisfaction Impact

Accueil Satisfaction Impact Soucieux de vous offrir un service de qualité et afin de mieux répondre à vos attentes, nous vous invitons à remplir ce questionnaire de satisfaction. A cette occasion, tentez de gagner de nombreux lots.

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Si globalement l épidémiologie des cancers (cf. points négatifs) n est pas bonne sur le

Plus en détail

La perte d autonomie

La perte d autonomie L Observatoire de la Santé Le Figaro Weber Shandwick La perte d autonomie Date : 16 avril 2013 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 Toute publication totale ou partielle

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins. Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010

Direction générale de l offre de soins. Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010 Direction générale de l offre de soins Informatisation des services d'accueil des urgences Analyse du recueil osis-données 2010 Informatisation des services d'accueil des urgences (SAU) Analyse du recueil

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

ORS de Franche-Comté,

ORS de Franche-Comté, F N O R S Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 boulevard Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 - Mail info@fnors.org ORS de Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Limousin,

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi?

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Le PRISME représente les agences d emploi L intérim en 2012 Le recrutement en 2012 Nombre d'intérimaires en équivalent emplois temps plein

Plus en détail

Situation au 1 er Juin 2011

Situation au 1 er Juin 2011 Situation au 1 er Juin 2011 du du AVANT-PROPOS Pour sa deuxième édition des Atlas régionaux, le Conseil National a souhaité affiner son approche démographique. Dans le cadre de la mise en place de la

Plus en détail

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68»

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 141 LE CANCER DU REIN Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» UN ACCROISSEMENT DES ÉCARTS ENTRE LES HOMMES

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception.

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. La question Je vote pour Mon conseil Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. LA VASECTOMIE Section chirurgicale des canaux déférents sous anesthésie locale ou générale Pas

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

Bilan d une décennie de cancers. Volet 1

Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Analyse de la mortalité 14 4 Gilles Poirier Rapport réalisé avec le soutien du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais Bilan d une décennie de cancers. Volet 1 Analyse

Plus en détail

Baromètre RSE des PME 2012

Baromètre RSE des PME 2012 Baromètre RSE des PME 2012 Résultats détaillés La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et les achats responsables arrivent à la porte des PME qui sont prêtes à agir. Une enquête, à laquelle ont

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information)

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information) Ministère des sports Direction des sports Sous-direction de l emploi et des formations Bureau de la coordination des certifications et du service public de formation (D.S.C2) Personne chargée du dossier

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES DÉLAIS DE RENDEZ-VOUS POUR UNE IRM EN 2013

ENQUÊTE SUR LES DÉLAIS DE RENDEZ-VOUS POUR UNE IRM EN 2013 AVRIL 2015 APPUI À LA DÉCISION ENQUÊTE SUR LES DÉLAIS DE RENDEZ-VOUS POUR UNE IRM EN 2013 /Dans le cadre d un bilan d extension pour cancer du sein, utérus ou prostate /Août 2014 / /AOÛT 2014 L Institut

Plus en détail

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés en Martinique Dr M. Dieye, Dr P. Quénel, S. Goria, A. Blateau, M. Colonna, Pr H.

Plus en détail

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 La qualité de l air intérieur Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 L air que nous respirons On respire : 24h/24h 12 000 L /jour (soit 15kg d air) pour 75m² de poumon (on mange et boit : 3

Plus en détail

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d

Plus en détail