SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010"

Transcription

1 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl

2 Le contenu du SCOT Phase 1 Diagnostic et état initial de l environnement Prospective (scénarios) Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Elaboration du Plan d Aménagement et de Développement Durable (PADD) Elaboration du Document d Orientations Générales (DOG) Arrêt du SCOT Avis, enquête publique et approbation du SCOT

3 Le diagnostic et l état initial de l environnement L objectif de cette phase est de parvenir à une compréhension partagée de la «trajectoire» du territoire, pour fonder le projet au regard des dynamiques en cours. Le diagnostic et l état initial de l environnement (EIE) visent à déterminer les grandes tendances d évolution. Ils se composent d une partie transversale, d enjeux et de fiches thématiques pour tous les sujets de compétence du SCOT.

4 Le diagnostic et l état initial de l environnement Où va le Pays du Saint-Quentinois? Première question : le Saint-Quentinois est-il une île? Deuxième question : une stabilisation ou un rebond? Troisième question : quels atouts pour un territoire élargi?

5 Première question : Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île?

6 Une double échelle de lecture : Pays et les 5 EPCI L équipe affectée à la réalisation des SCOT sur le périmètre de la Conférence de Pays a été organisée avec un double objectif : Une Les 5 SCOT du Pays du Saint-Quentinois SCOT DU PAYS DU VERMANDOIS 54 Communes, habitants SCOT DE L AGGLOMERATION DE SAINT-QUENTIN 20 Communes, habitants SCOT DU VAL d ORIGNY 4 Communes, habitants SCOT DU CANTON DE SAINT- SIMON 18 Communes, habitants SCOT DE LA VALLEE DE L OISE 27 Communes, habitants

7 Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île? Entre Nord-Pas de Calais et Ilede-France, le Saint-Quentinois est situé dans un «entre-deux» de pressions faibles : il ne peut pas s appuyer sur des dynamiques externes Densité démographique (habitants/km2) Evolution de l emploi salarié par zone d emploi (2000/2008) en % Source : INSEE, RGP, 2006 Source : estimations localisées d emploi, 2010

8 Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île? Des mobilités limitées Des trafics autoroutiers intenses, des activités logistiques en développement (3 300 emplois, + 41 % depuis 1993), mais des flux économiques qui valorisent peu le territoire et créent peu d implantations d entreprises. Une mobilité au travail faible : 83 % des actifs du Pays y travaillent, 7 % allant dans le reste de l Aisne, 4 % dans la Somme, 2 % en Ile-de- France, 1,7 % dans le Nord, 0,8 % dans l Oise. Des mobilités résidentielles faibles et de courte portée : il y a 5 ans, plus de 80 % des ménages habitaient la même commune, et, sur les 20 % restants, seulement 3 % provenaient d une autre région.

9 Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île? Un Pays ouvert, mais avec des «frontières naturelles» Le paysage est souvent sous-estimé : il peut cependant constituer un atout d attractivité résidentielle, mais également économique pour autant qu il soit préservé, valorisé et géré Des continuités naturelles (Vallée de l Oise, boisements de la Thiérache) bordent le Pays : le cœur du Pays se distingue sur le plan environnemental et paysager.

10 Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île? Enjeux paysagers à l échelle du Pays du Saint-Quentinois Protection des boisements Préservation des fonds de vallées Préservation des respirations naturelles entre espaces urbains Lisière urbaine ayant un rôle important dans le grand paysage Gestion urbaine cohérente pour une covalorisation des espaces bâtis de Saint-Quentin et des communes limitrophes Mise en valeur des entrées de ville Lisière urbaine qualitative perceptible dans le grand paysage Point de vue remarquable

11 Le Pays du Saint-Quentinois est-il une île? Des facteurs d évolution : un espace en transition? Le Canal Seine-Nord Europe : des opportunités directes et indirectes? Le rôle des autoroutes : un trafic qui va augmenter dans l avenir? La stabilisation de l attractivité résidentielle : elle reste négative à l échelle du Pays (sauf dans la Vallée de l Oise et le Canton de Saint- Simon), mais elle ne baisse plus. Le redressement de la création d emploi de 1999 à 2008 (phénomène interrompu ou supprimé par la crise actuelle?) Un espace en transition qui pourrait devenir un espace émergent entre Paris et Lille/Bruxelles?

12 Deuxième question : Stabilisation ou rebond?

13 Une stabilisation ou un rebond? ECONOMIE : 775 emplois en plus de 1999 à 2006 (+ 1,6 %) : un retournement de tendance? Taux de croissance annuel de l emploi salarié privé L essentiel est dû à l emploi public L agriculture a perdu 0,9 % d emplois, l industrie 22 %, la construction en a gagné 24 %, le commerce 0,3 % et les services 11,3 % Le taux de chômage est cependant remonté à 15,2 % contre 11,5 début 2008 Un signal faible : le développement de l intérim (annonciateur de carnets de commandes plus fournis)?

14 Une stabilisation ou un rebond? Évolution de long terme de l emploi total, du nombre d actifs et du taux d emploi ( ) Evolution de l emploi salarié privé (Base 100 en 1994)

15 Une stabilisation ou un rebond? DEMOGRAPHIE : la stabilisation? Contribution des soldes naturels et migratoires à l évolution de la population 1968/2006 La natalité et la mortalité sont proches des moyennes nationales, et le territoire est assez jeune. Le solde migratoire (entrées - sorties) est négatif, mais se stabilise à - 0,64 % par an Le territoire a néanmoins perdu 3 % de sa population, soit habitants depuis les années 70 Solde migratoire apparent des zones d emploi 1999/2006 Source : INSEE, RGP, 2006

16 Une stabilisation ou un rebond? RESIDENTIEL : le parc a augmenté de 4 % de 1999 à 2006, mais cet effort n a pas suffi à augmenter la population La diversité résidentielle est assez forte, avec 39 % de locataires, 15 % de logements sociaux (à l échelle du Pays, Saint-Quentin en comptant 57 %) et une proportion grandissante de logements collectifs. Le parc est ancien (mais : programme de rénovation urbaine à Saint-Quentin, OPAH de la Vallée de l Oise, Opération façades dans le canton de Saint-Simon). Cependant, la vacance a ré-augmenté, réatteignant son taux de 1990 (16 %) Le nombre de résidences secondaires a beaucoup baissé (- 30 % de 1999 à 2006).

17 Une stabilisation ou un rebond? EQUIPEMENTS ET SERVICES: un point fort pour le territoire? Niveau d équipements élevé à Saint-Quentin, y compris sur le plan culturel et universitaire Effet sur les emplois dits «métropolitains supérieurs»? Réflexion à mener sur l équilibre du territoire en matière d équipements et de services Détail de l évolution des emplois métropolitains supérieurs (EMS) de l aire urbaine de Saint-Quentin de 1999 à 2006 Le taux d équipement de Saint- Quentin et villes proches ou comparables en taille Villes nbre d'habitant nbre d'équipements Taux d'équipement par habitant Lorient ,5 Soissons ,1 Lille ,0 Laon ,8 St Quentin ,7 Beauvais ,7 Dunkerque ,7 Belfort ,7 Amiens ,3 Reims ,2

18 Une stabilisation ou un rebond? AMENAGEMENT : une amélioration de la qualité? Importance des projets dans l agglomération de Saint-Quentin : un effet pour tout le Pays? Une consommation d espace qui reste modeste, mais les surfaces d activité sont importantes, et la consommation unitaire pour le résidentiel (taille des parcelles) est élevée. Réflexion à mener sur la qualité des urbanisations résidentielles (banalisation). L occupation du sol en 2007 Un territoire agricole à plus de 85 %, avec une importance économique forte de l agriculture.

19 Une stabilisation ou un rebond? ENVIRONNEMENT : une situation contrastée? PRINCIPALES ZONES A ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX Biodiversité : les espaces à forte valeur environnementale se situent dans les vallées, avec : Des surfaces boisées qui se maintiennent, mais qui sont isolées ; Des pelouses calcicoles qui ne sont plus qu en survivance ; Des zones humides insuffisamment reconnues et subissant de fortes pressions; Dans les zones agricoles, une évolution favorable : la mise en place de mesures agro-environnementales (MAE).

20 Une stabilisation ou un rebond? ENVIRONNEMENT : une situation contrastée (suite)? Ressources naturelles : la question essentielle est la qualité de la ressource en eau, qui est importante, mais qui nécessite une meilleure protection (60 points de captage, des qualités d eau parfois en limite de conformité). Assainissement : améliorations importantes, mais de gros efforts restent à faire, avec un assainissement individuel souvent non conforme et des stations d épuration (14 dans le Pays) nécessitant des réhabilitations importantes. Energie : le territoire est surtout consommateur, avec une problématique de réduction des consommations qui n est encore qu à ses débuts, et un important potentiel éolien (nombreux projets). Pollutions et nuisances: les infrastructures routières génèrent du bruit et de la pollution aérienne croissants, tandis que la pollution des sols est limitée, hormis quelques anciens sites industriels. Il faut noter que les performances de tri et de recyclage des déchets se sont nettement améliorées, malgré des disparités. Risques : l inondation dans la vallée de l Oise, les coulées de boues et les inondations dans la vallée de la Somme, les mouvements de terrain sont pris en compte par des PPR (plan de prévention des risques), tandis que les risques technologiques possèdent leurs propres plans de prévention, très localisés.

21 Une stabilisation ou un rebond? Un tournant? Dans ces conditions, le Pays du Saint-Quentinois allie éléments de rebond, essentiellement sur le plan économique, et stabilisation pour ce qui est de la démographie, avec des atouts d équipements, de services, de paysage et d environnement. Les questions «qualitatives» (qualité de l aménagement, de l environnement, du cadre de vie, des paysages, des services et des équipements) sont cependant déterminantes : les chiffres de l emploi et de la population sont des résultantes d une attractivité générale du Pays, d abord liée à l image du territoire telle qu elle est perçue par les acteurs économiques et les ménages, les capacités de développement endogène étant non négligeables, mais ne pouvant dépasser un certain seuil.

22 Troisième question : Quels atouts pour un territoire élargi?

23 Quels atouts pour un territoire élargi? Les différents EPCI présentent des «profils» différenciés qui peuvent être utilisés au profit du développement de l ensemble : Le développement économique récent est concentré dans l agglomération de Saint- Quentin. La Vallée de l Oise et surtout le canton de Saint-Simon présentent une nouvelle attractivité résidentielle en provenance du reste du Pays et du Département (ce n est pas - encore? - la «vague francilienne» : les originaires de l IDF ne représentent que 6 %). Les emplois Indice : base 100 = 1975 La population Indice : base 100 = 1975

24 Quels atouts pour un territoire élargi? Pôle principal, villes intermédiaires et bourgs du pays: un maillage à optimiser pour un développement d ensemble?

25 Les perspectives du SCOT Un des enjeux du SCOT sera évidemment de donner un sens à l extension du périmètre à l échelle du Pays, pour une plus grande attractivité du territoire, au travers : Du début de tournant économique à l échelle du Pays, malgré la crise actuelle De perspectives démographiques favorables dans les EPCI du sud du Pays Du point fort que constitue le niveau des services et équipements pour la population, De la valorisation du cadre de vie (paysages naturels et urbains, environnement) D une architecture du territoire (place des villes, des bourgs et des villages) qui permette de valoriser les différences et d utiliser toute la «palette» des atouts territoriaux du Pays.

26 Rappel du calendrier Après ce premier séminaire, nous devrions nous retrouver en octobre 2010 dans un nouveau SEMINAIRE SCOT pour aborder la phase prospective : quels scénarios dʼévolution à long terme du territoire?

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal

Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal 1/ 40 Phase 1 : Diagnostic territorial et Etat Initial de l Environnement Réunion publique Plan Local d Urbanisme (PLUi) et Règlement Local de Publicité (RLPi) Intercommunal Plan d intervention 2/ 40 1.

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 1 Election Présentation I) Les orientations de nos partenaires - Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir page 1 édito Aménager le territoire, permettre le développement de chaque commune dans le cadre d une vision globale partagée,

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

- Maison de l emploi en Cambrésis -

- Maison de l emploi en Cambrésis - De l analyse des marchés de la Construction Durable au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du bâtiment et des ENR à l horizon 2017 - Maison de l emploi en Cambrésis - Réseau national

Plus en détail

Projet d Aménagement et de Développement Durables

Projet d Aménagement et de Développement Durables 1 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables La révision du P.L.U. de COSNE-COURS-SUR-LOIRE a été prescrite le 17 décembre 2007 par le Conseil Municipal sur l ensemble du territoire communal,

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Organiser le transport de marchandises et la logistique urbaine

Organiser le transport de marchandises et la logistique urbaine Organiser le transport de marchandises et la logistique urbaine B07 Objectifs Assurer le fonctionnement de l agglomération en matière d approvisionnement et de désapprovisionnement des produits manufacturés,

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC AU PADD

DU DIAGNOSTIC AU PADD 1 Réunion Publique n 3 16 septembre 2015 DU DIAGNOSTIC AU PADD Loi SRU - 2000 LOI MOLLE dite Loi Boutin - 2009 Loi Grenelle 2-2010 Loi de Modernisation de l agriculture - 2010 LOI DUFLOT 1-2013 20% LLS

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES

CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES Juillet 2013 CONSOMMATION ET COMPORTEMENT D ACHATS DES MÉNAGES ZONE D EMPLOI DE SAINT-QUENTIN SOMMAIRE CCI de l Aisne S ommaire Editorial... 3 Méthodologie... 4 Découpage des secteurs d enquête... 4 Composition

Plus en détail

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville La ville de Rillieux-la-Pape est une des 58 communes de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle compte 30 375 habitantes. Un territoire mixte

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

La trame verte et bleue

La trame verte et bleue Plan de développement durable de Saint-Quentin-en-Yvelines CASQY / SJ La trame verte et bleue Une nature au cœur du projet d agglomération Bâtie dès son origine sur l image d une «ville verte et bleue»,

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME

PLAN LOCAL D'URBANISME DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE LANTHEUIL PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE SETUPENVIRONNEMENT 41, avenue de la Côte de Nacre BP 5112 14 079 CAEN Cedex 05 Tél :

Plus en détail

Communauté de Communes du Val de l Aisne

Communauté de Communes du Val de l Aisne Communauté de Communes du Val de l Aisne Projet d aménagement d un éco-quartier : la ZAC des Lacroix à Vailly sur Aisne Atelier N 1 lundi 06 octobre Architecture, programmation et formes urbaines 1 La

Plus en détail

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture POLITIQUE DE LA MOBILITÉ Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture 23 D.O.G. Orientations III.3 à 6 et III.11 à 13 F avoriser l usage des transports

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE Commune de Bourgbarré Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation Révision approuvée par DCM du 10/05/2011 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2

MALAIN PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 MALAIN PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE DOCUMENT N 2 Arrêté par délibération du Conseil Municipal du Approuvé par délibération du Conseil Municipal du Conseil - Développement

Plus en détail

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle

Observatoire de l Aire urbaine. Mobilité. septembre 2011. Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle septembre 2011 Observatoire de l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle Mobilité Avec 307 766 habitants, l Aire urbaine Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle s organise dans une configuration

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ

PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ DÉPARTEMENT DE L AIN COMMUNE DE CHÂTILLON-EN-MICHAILLE PLAN LOCAL D URBANISME APPROUVÉ PIÈCE N 2 : PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLES Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

tableau de bord de suivi et d évaluation

tableau de bord de suivi et d évaluation DE LA mise en œuvre Évaluer pour mieux agir tableau de bord de suivi et d évaluation partie 1 pages 05 > 26 liste des 51 indicateurs partie 2 pages 28 > 47 état zéro à l approbation du Scot 2 tableau de

Plus en détail

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE

ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE ELABORATION DU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE (SCoT) DU PAYS ENTRE SEINE ET BRAY - Diagnostic stratégique : Forces / Faiblesses Enjeux / Questionnements Agence SIAM SOMMAIRE PREAMBULE 3 THEME N 1 : POSITIONNEMENT

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012

Cours de Cas Concret. Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie. MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012 Cours de Cas Concret Prof. J. Teller [PLU DE MARSEILLE] Barbette Céline Libert Virginie 1 MCUAT Université de Liège Année académique 2011-2012 TABLE DES MATIÈRES Qu est-ce qu un PLU?... 1 RÔLE DU PLU...

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Concertation préalable

Concertation préalable Concertation préalable - Notice explicative - Création d une Zone d Aménagement Concerté (ZAC) à vocation d habitat au secteur «Sous Clémencin» à Crouy Février 2014 1. Contexte du projet «Sous Clémencin»

Plus en détail

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal

Bilan de la concertation. Plan Local d Urbanisme. de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER. Un Projet de Village. Le Maire, Claude Ferchal Plan Local d Urbanisme de SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER Un Projet de Village Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Le Maire, Claude Ferchal P.L.U. prescrit par délibération

Plus en détail

Les services publics locaux

Les services publics locaux Les services publics locaux mars 2004 AVANT-PROPOS Le présent fascicule est la synthèse de l enquête sur la gestion des services publics locaux lancée par l Association des Maires de Grandes Villes de

Plus en détail

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015

Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris. Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 Synthèse des dispositions relatives à la Métropole du Grand Paris Article 59 de la loi NOTRedu 7 août 2015 1 ARCHITECTURE INSTITUTIONNELLE 2 La métropole du Grand Paris, un EPCI à fiscalité propre et à

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

SERVICES AUX PARTICULIERS

SERVICES AUX PARTICULIERS PICARD Chiffres clés du secteur ATLAS Les chiffres du secteur 2011 2010 2011 2010 (actifs au 31 décembre) 21 413 20 495 967 996 928 176 % du parc 16,5 16,4 16,6 16,5 salariés 34 990 36 234 1 874 209 1

Plus en détail

Schéma de Cohérence Territoriale du Pays Barrois

Schéma de Cohérence Territoriale du Pays Barrois Schéma de Cohérence Territoriale du Pays Barrois 1. Rapport de présentation 1.1. Préambule et résumé non technique SCoT approuvé Comité syndical du 19 décembre 2014 2 Sommaire 1. Du Schéma Directeur au

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Plan départemental de l Habitat de l Yonne Diagnostic

Plan départemental de l Habitat de l Yonne Diagnostic Conseil Général de l Yonne et Direction Départementale des Territoires de l Yonne Plan départemental de l Habitat de l Yonne Diagnostic Décembre 2011 Guy Taieb Conseil Plan Départemental de l Habitat de

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de. Les enseignements des. dernières EMD Cliquez pour modifier le style du titre du masque Une rupture dans l évolution de Cliquez la pour mobilité modifier urbaine les styles du? texte du masque Les enseignements des Deuxième niveau dernières

Plus en détail

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D.

NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL PUYOO(65) SERVICECOMMUNE P.A.D.D. PAYS (SI NECESSAIRE) NOM DU CLIENT SERVICECOMMUNE 'AUREILHANE PUYOO(65) DE GENOS NOM DU PROJETPLAN LOCAL DD'URBANISME SOUS-TITRE EVENTUEL (faire en sorte que le Titre vienne se poser sur la forme ci dessous

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

Diagnostic territorial stratégique

Diagnostic territorial stratégique Agenda 21 Schéma régional d aménagement et de développement durable du territoire RÉGION PICARDIE Diagnostic territorial stratégique «Soumis à la concertation» Agenda 21 SRADDT Picardie, Diagnostic Territorial

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH Rendez-vous de Insee «Des projections de ménages aux besoins en logement» Mardi 11 décembre 2012 Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH SOMMAIRE 1. L'évaluation des besoins en logements menée en Pays de la Loire Contexte

Plus en détail

Conclusions motivées

Conclusions motivées DEPARTEMENT DE LA HAUTE-SAVOIE COMMUNE DE MAXILLY SUR LEMAN Révision du Plan d Occupation des Sols en Plan Local d Urbanisme ENQUETE PUBLIQUE sur la commune de MAXILLY SUR LEMAN (74500) du 14 novembre

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

int sur le rapport Charié sur l urbanisme commercial Agence d urbanisme et de développement de la vallée de l Oise Claire AGOSTINI juillet 2009

int sur le rapport Charié sur l urbanisme commercial Agence d urbanisme et de développement de la vallée de l Oise Claire AGOSTINI juillet 2009 le p int sur le rapport Charié sur l urbanisme commercial Agence d urbanisme et de développement de la vallée de l Oise Claire AGOSTINI juillet 2009 Jean-Paul Charié, député UMP du Loiret et rapporteur

Plus en détail

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local.

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local. Atelier Habitat - Equipement 17 novembre 2014 Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme 1 Situation et structuration Plan réalisé par CAZAL Source : Département

Plus en détail

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE

LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004. FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS SA COMMUNE LES FICHES TECHNIQUES DU C.D.P.N.E. Février 2004 Rédacteur : Jean-Marc FAUCONNIER - Téléphone : 02 54 51 56 70 e-mail : cdpne@wanadoo.fr FICHE n 1 - METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

En vue de l approbation

En vue de l approbation En vue de l approbation Sommaire Introduction p. 3 l Les trois ambitions générales de l Agglomération de la Région de Compiègne pour son territoire p. 4 Cadre de vie : une priorité historique de l agglomération

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

MODELISATION DE L URBANISATION DES SCENARIOS POUR LIMITER L ETALEMENT

MODELISATION DE L URBANISATION DES SCENARIOS POUR LIMITER L ETALEMENT MODELISATION DE L URBANISATION DES SCENARIOS POUR LIMITER L ETALEMENT UNE APPLICATION DANS LE CADRE DU SCOT DE MONTBELIARD Jerôme THEVENOT Agence de développement et d urbanisme du Pays de Montbéliard

Plus en détail

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT Séminaire PLH Caen la mer 07/11/2014 1 I. La place du logement et de l habitat dans le quotidien de nos concitoyens 2 LA PLACE DU LOGEMENT ET

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Beauvais < Oise < Picardie Plus qu une escale, c est une destination. RÉSULTATS. de la mission de valorisation TOURISTIQUE DES. Édition septembre 2014

Beauvais < Oise < Picardie Plus qu une escale, c est une destination. RÉSULTATS. de la mission de valorisation TOURISTIQUE DES. Édition septembre 2014 Plus qu une escale, c est une destination. RÉSULTATS de la mission de valorisation TOURISTIQUE DES l aéroport FLUX de de BEAUVAIS de passagers Édition septembre 2014 www.destination-beauvais-paris.com

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Côte d Opale* en chiffres 2010

Côte d Opale* en chiffres 2010 BOULOGNE/MER Côte d Opale* en chiffres 21 5 zones d emplois : Berck/Montreuil, Boulogne/Mer, Calais, Dunkerque, Saint-Omer. 438 communes 27 intercommunalités. 145 km de côtes. 4 1 km² de superficie. 3

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE

DEVELOPPEMENT DURABLE ELABORATION DU PLU DE MONTIGNY ONTIGNY-LE LE-BRETONNEUX PLU 3- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU approuvé par délibération du conseil communautaire en date du 14 octobre 2010 Vu pour

Plus en détail

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne Diagnostic Préambule Ce document constitue le diagnostic du programme local de l habitat de l agglomération d Evry Centre Essonne, initié en 2004. Une

Plus en détail

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013

Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 Un TGV pour Beauvais Association Paris-Londres-Beauvais-Picardie Février 2013 SOMMAIRE : I Un positionnement géographique qui place le territoire au carrefour de l Europe du Nord. II Nouvelle piste de

Plus en détail

Finalité de l atelier de concertation

Finalité de l atelier de concertation Saint-Chamond 2020, un projet de développement durable pour Saint-Chamond, construit avec tous les citoyens ATELIERS CITOYENS : Partageons nos points de vue sur Saint-Chamond! THEME 1 : Déplacement mobilité

Plus en détail

Présentation du projet de SRCE

Présentation du projet de SRCE Présentation du projet de SRCE Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Champagne-Ardenne www.champagne-ardenne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Programme Local de l Habitat

Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat 2012-2018 DIAGNOSTIC Décembre 2011 (élaboré de décembre 2009 à juillet 2010) 1 S O M M A I R E SOMMAIRE... Introduction... Partie 1. L agglomération dans son environnement...

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Communautaire en

Plus en détail

PLH de la Communauté d'agglomération du Beauvaisis - Diagnostic Mars 2010

PLH de la Communauté d'agglomération du Beauvaisis - Diagnostic Mars 2010 2 PLAN DU DIAGNOSTIC INTRODUCTION p.7 I. Qu est ce qu un PLH p.8 Définition Le PLH et la législation La méthode d élaboration du PLH de l Agglomération du Beauvaisis II. Les enjeux de l Etat p.15 La mise

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES MAITRE D'OUVRAGE Commune de SAINTE-CONSORCE 4, rue de Verdun - 69280 SAINTE-CONSORCE Tèl : 04 78 87 01 12 Fax : 04 78 87 85 92 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET SERVICES ETUDE DE FAISABILITE PRE-OPERATIONNELLE

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat 2014 / 2019 Programme Local de l'habitat Diagnostic territorial Janvier 2013 SOMMAIRE PREAMBULE : le périmètre d étude 3 1. LA POPULATION 5 1.1 Le contexte démographique 5 1.1.1 Un pôle démographique central

Plus en détail

Elaboration du PLH 2013-2019

Elaboration du PLH 2013-2019 Elaboration du PLH 2013-2019 Présentation du projet de PLH2 Communauté de Communes du Genevois Mars 2013 Programme Le PLH : qu est-ce que c est? Principales conclusions du diagnostic Objectifs quantitatifs

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Assainissement

Principales missions opérationnelles : Assainissement Mètres cubes produits par jour : 15 690 m3 Origine : eaux de surface (captage en ruisseaux et étangs) Mode de production : affermage Mode de distribution : affermage Mode d intervention : affermage + régie

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail