Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP»"

Transcription

1 Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP» Calculer et régler les cotisations sociales Calculer les cotisations URSSAF (vieillesse, CSG CRDS, maternité, invalidité, etc.) Référence Internet CFB Saisissez la Référence Internet CFB dans le moteur de recherche du site pour accéder à cette fiche actualisée Dans le cadre de l abonnement, cf. page 6. Vous avez des salariés et devez donc éditer les fiches de paie sur lesquelles sont calculées les cotisations sociales salariales et patronales. Ce calcul servira ensuite de base aux déclarations à transmettre à l URSSAF. Quelles sont ces cotisations? Comment faut-il les calculer? Le contexte vous permet de mieux comprendre de quoi il s agit, avant de découvrir la méthode à suivre, étape par étape. La bonne méthode Les cotisations de Sécurité sociale s obtiennent par une formule simple : assiette x taux. Selon la cotisation, l assiette sera soit la totalité du salaire, soit le plafond de la Sécurité sociale. Le taux de cotisation sociale est fixe et propre à chaque cotisation. Il vous est communiqué par les caisses de recouvrement. Étape 1 Connaître les cotisations collectées par l URSSAF L URSSAF (Union de recouvrement pour la Sécurité sociale et les allocations familiales) ne collecte qu une partie des cotisations salariales et patronales calculées sur les bulletins de paie : cotisations : retraite de base obligatoire, maladie, maternité, décès, invalidité, autonomie, accidents du travail, famille ; contributions : contribution sociale généralisée (CSG)/contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), logement, et audelà d un certain nombre de salariés, transport et prévoyance ; forfait social sur prévoyance de 8 % ; forfait social de 20 % sur les sommes exonérées de charges sociales mais soumises à CSG CRDS (intéressement, participation, etc.). Attention La cotisation vieillesse est augmentée au 1er janvier 2015 soit 6,85 % part salariale et 8,50 % part patronale. La cotisation déplafonnée a elle aussi augmenté. À compter du 1 er janvier 2015, une nouvelle cotisation est également perçue par l URSSAF : la cotisation pour le financement des organisations professionnelles et syndicales de 0,016 %. Cette cotisation, ne comprenant qu une part patronale, voit son assiette déterminée de la même manière que la cotisation d assurance maladie. Étape 2 Calculer les assiettes des cotisations Les bases de cotisations sont propres à chaque salarié et peuvent varier tous les mois. Elles ne peuvent toutefois être inférieures à une assiette minimale. Il est donc important d apporter un soin particulier à leur calcul. Assiette égale à la totalité de la rémunération L assiette est constituée : du salaire de base, plus les heures supplémentaires, moins les heures d absence ; des indemnités de précarité ; de l ensemble des primes (prime de trajet, transport et panier, prime de salissure, prime de rendement, etc.) ; des avantages en nature ; des prestations familiales «extralégales», il s agit d allocations complémentaires aux prestations familiales que vous versez à vos salariés (suppléments familiaux, primes de crèche, etc.) ; des prestations sociales complémentaires aux indemnités journalières en cas d arrêt maladie, maternité ou accident de travail. Éléments exclus Certains éléments ne doivent pas être pris en compte pour calculer l assiette des cotisations : indemnités journalières de Sécurité sociale perçues par un salarié en arrêt ; primes liées à l intéressement et à la participation aux résultats de l entreprise ; COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP EDITIONS TISSO JUILLET

2 Les exemples concrets vous facilitent la compréhension. indemnités considérées comme des dommages et intérêts (indemnités de licenciement) ; frais professionnels justifiés ; contributions patronales de retraite et de prévoyance complémentaires (régimes collectifs). La déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels Pour les salaires de vos ouvriers travaillant sur chantier, il vous est possible d appliquer sur la base de calcul des cotisations URSSAF, une déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels. Si vous pratiquez cet abattement, l ensemble des frais professionnels (montant total des paniers, indemnités de transport, indemnités de trajet) sont à intégrer dans l assiette des cotisations. Si vous choisissez de ne pas pratiquer l abattement de 10 %, les indemnités de transport ne rentrent pas dans le calcul de la base de cotisations, ainsi que la part du panier qui ne dépasse pas le plafond URSSAF (8,80 euros au 1 er janvier 2015). Par exemple, si la valeur du panier est égale à 8,90 euros, seuls 0,10 euro (8,90-8,80) seront soumis à cotisation. Rappel : les indemnités de trajet sont toujours soumises à charges sociales et à CSG-CRDS qu il y ait application de l abattement pour frais professionnels ou non. Assiette limitée au plafond de la Sécurité sociale Le plafond de la Sécurité sociale, défini au 1er janvier de chaque année, est un montant maximum d assiette pour certaines cotisations dites «plafonnées». Pour 2015, il est de euros, soit euros mensuels. Un ouvrier perçoit une rémunération mensuelle de base de euros, une prime d ancienneté de 300 euros, des primes de paniers et de trajet de 300 euros et un avantage en nature de 130 euros pour un véhicule. Sa rémunération est ainsi de euros ( ), donc supérieure au plafond. Par conséquent, les cotisations déplafonnées seront calculées sur la totalité (3.230 euros) et les cotisations plafonnées seront calculées sur le plafond (3.170 euros). Seules sont plafonnées aujourd hui les cotisations vieillesse et la contribution logement. En cas de temps partiel, le plafond est proratisé. Pour une secrétaire à temps partiel (72 h/ mois), le plafond applicable sera de (72/151,67) x = 1.504,85 (151,67 étant le nombre moyen d heures travaillées pour un temps plein mensuel). Assiette minimale La base de calcul des cotisations ne peut pas être inférieure au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) horaire multiplié par le nombre d heures travaillées, même si vous pratiquez la déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels. Ce minimum ne s applique pas aux salariés dont les cotisations sont calculées sur un montant forfaitaire, comme par exemple des étudiants effectuant des stages conventionnés. Pour un ouvrier travaillant 35 heures, l assiette minimale 2015 ne peut pas être inférieure à : 151,67 x 9,61 = 1.457,55. Assiettes de la CSG et de la CRDS La CSG et la CRDS sont dues par tous vos salariés fiscalement domiciliés en France et à la charge d un régime maladie français obligatoire. Vous devez calculer la CSG et la CRDS sur tous les éléments du salaire soumis à cotisations de Sécurité sociale. Leur assiette se détermine de la façon suivante : le salaire brut soumis à cotisation URSSAF, à l exception des remboursements de frais comme l indemnité de panier ou de transport ; plus la part financée par l entreprise à la prévoyance complémentaire obligatoire (PRO BTP) pour le salarié ; plus une partie des contributions patronales finançant les prestations de prévoyance (mutuelle) et de retraite supplémentaire ; Seulement 1 % des 1,72 % de la part patronale de prévoyance obligatoire sont soumis à CSG-CRDS, et la garantie arrêt de travail ne rentre pas dans le calcul de la CSG-CRDS. plus les indemnités de mise à la retraite ou de licenciement, pour la partie qui excède les montants conventionnels ; 2 COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP EDITIONS TISSOT JUILLET 2015

3 plus les primes liées à la participation et à l intéressement des salariés aux résultats de l entreprise ; plus les pensions de retraite, invalidité, allocations chômage. Si vous appliquez l abattement de 10 % pour frais professionnels, vous devez prendre le montant de rémunération brute avant abattement pour le calcul de la CSG-CRDS, contrairement aux autres cotisations sociales URSSAF. Vous pratiquez un abattement de 1,75 % sur les revenus du travail uniquement. Il n y a plus d abattement depuis le 1 er janvier 2012 sur les sommes liées aux cotisations de retraites et prévoyances complémentaires, sur l intéressement ou de la participation et les plans d épargne entreprise, et sur les indemnités de ruptures pour la fraction dépassant les limites d exonérations (voir Évitez les erreurs). Un ouvrier perçoit euros par mois. La cotisation de sa mutuelle, de 100 euros par mois, est payée à 50 % par l entreprise (soit 50 euros). La prévoyance complémentaire financée par l entreprise s élève à : x 1 % = 21. L assiette CSG-CRDS est de (2.100 x 98,25 %) = 2.134,25 Attention Les indemnités journalières maladie, maternité et accident de travail font l objet d un calcul CSG et CRDS par les caisses maladie. Lorsque les cotisations sont calculées sur une base forfaitaire, vous devez calculer les CSG et CRDS sur cette même base, sans appliquer d abattement d assiette. L abattement sur l assiette de calcul de la CSG CRDS est uniquement appliqué aux revenus inférieurs à 4 plafonds de la Sécurité sociale. Le calcul des 4 plafonds de Sécurité sociale se fait en fonction de chaque salarié ; il est proratisé en cas d entrée ou de sortie du salarié en cours d année. Pour les rémunérations au-delà de 4 plafonds de Sécurité sociale, la CSG CRDS est calculée sur l assiette de calcul totale. Calcul du forfait social La cotisation est de 20 % à la charge intégrale de l employeur à partir du 1 er août La base à prendre en compte pour cette cotisation est l ensemble des rémunérations assujetties à CSG mais exclues de l assiette des cotisations sociales, soit : les sommes versées au titre de l intéressement, du supplément d intéressement, de l intéressement de projet, de la participation, du supplément de réserve spéciale de participation et de l abondement patronal au PEE ou au PERCO ; les contributions patronales de retraite supplémentaires (hors contributions finançant les régimes de retraite à prestations définies, soumises à contribution spécifique). Depuis le 1 er janvier 2012, la taxe sur prévoyance est remplacée par le forfait social sur prévoyance. Ainsi, les entreprises de 10 salariés et plus devront cotiser au forfait social sur prévoyance sur leurs contributions patronales de prévoyance complémentaire. La taxe sur prévoyance est supprimée. Le forfait social reste égal à 8 % sur les contributions prévoyance. Calcul du FNAL et du transport La base de calcul des cotisations FNAL et versement de transport a changé au 1 er janvier 2013 pour les entreprises du BTP, suite à l arrêt du reversement à l URSSAF de cette cotisation par les Caisses de congés payés. Ainsi, la base des cotisations FNAL et versement de transport est égale à la base Sécurité sociale plafonnée majorée de 11,5 %, quel que soit l effectif de l entreprise. Étape 3 Déterminer le montant des cotisations Les cotisations sur les fiches de paie sont divisées en deux : la part salariale et la part patronale. Les cotisations salariales sont retenues sur la rémunération brute du salarié et payées à l URSSAF. Le montant d une cotisation est égal à l assiette multipliée par le taux de cette cotisation Pour un salaire mensuel de euros, la cotisation vieillesse salariale plafonnée sera égale à x 6,85 % = 82,20. Les nombreuses mises en garde sont à prendre en considération, pour éviter les erreurs et ainsi les sanctions. COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP EDITIONS TISSOT JUILLET

4 Pour un salaire de euros (supérieure au plafond Sécurité sociale), la cotisation vieillesse salariale plafonnée sera calculée sur le plafond, soit x 6,85 % = 217,15 euros et la cotisation maladie salariale sera calculée sur la totalité de la rémunération, soit x 0,75 % = 26,25. Le montant des cotisations sociales va varier selon votre effectif. Par exemple si vous ne dépassez pas 20 salariés, vous ne verserez au titre de la cotisation FNAL qu une cotisation de 0,10 %. À partir de 20 salariés, la cotisation s élèvera à 0,50 %. Notez-le Pour savoir quel taux appliquer, il faut tenir compte de votre effectif au 31 décembre de l année précédente. La modification de taux éventuelle prend effet dès le 1 er janvier de l année en cours. Selon le montant du salaire versé à votre salarié, vous pourrez bénéficier d un dispositif de réductions de charges patronales directes (réduction «Fillon») ou indirectes (CICE). Dans la mesure où vous adhérez à une caisse de congés payés, la «réduction Fillon» est majorée de 10 %. Attention Le montant des réductions patronales de cotisations ne pourra pas être supérieur au montant des cotisations patronales URSSAF dues pour le même bulletin. Pour les entreprises d Alsace-Moselle, une majoration du taux de la cotisation d assurance maladie doit être appliquée sur la part salariale : cette majoration est fixée à 1,50 % pour Étape 4 Déterminer l assujettissement aux contributions versées à l URSSAF Le Fonds national d aide au logement (FNAL) Pour concourir au financement de l allocation logement, vous êtes soumis depuis le 1 er janvier 2015 à : une cotisation de 0,10 % sur les salaires plafonnés pour les entreprises comptant moins de 20 salariés au 31 décembre de l année précédente ; une cotisation de 0,50 % sur la totalité des salaires, pour les entreprises comptant au moins 20 salariés au 31 décembre de l année précédente. Le versement transport (entreprises de plus de 9 salariés) Le versement transport est dû si vous êtes dans une zone de transport urbain (renseignez-vous auprès de votre URSSAF). Attention, le calcul de l effectif s apprécie à la fin de chaque mois. Cette cotisation se calcule sur la totalité du salaire. Néanmoins, vous bénéficiez d une exonération de 3 ans après avoir dépassé le seuil de 9 salariés pour la 1re fois. Puis l assiette bénéficie d un abattement progressif sur 3 ans : assiette de la 4 e année : salaire x 25 % ; assiette de la 5 e année : salaire x 50 % ; assiette de la 6 e année : salaire x 75 % ; assiette de la 7 e année et suivantes : salaire total. Un petit rappel des erreurs à éviter pour un meilleur déroulement Évitez les erreurs de la procédure. Ne négligez pas le calcul de l assiette CSG- CRDS Les assiettes de la CSG et de la CRDS sont complexes et plus larges que celle des cotisations. Il arrive fréquemment d y inclure, à tort, le financement à la retraite obligatoire de base ou, au contraire, d oublier d y inclure le financement patronal d une prévoyance complémentaire. À noter que depuis le 1 er janvier 2007, les cotisations à la Garantie Arrêts de travail ne sont plus soumises à la CSG et à la CRDS. N oubliez pas de calculer les réductions de charges La réduction «Fillon» sur vos cotisations patronales. Cette réduction s applique à tous les salaires inférieurs à 1,6 fois le SMIC. Vos bulletins de paie doivent comporter une rubrique complémentaire faisant apparaître le montant de la réduction. Vous devez également penser à réaliser la déclaration nécessaire pour bénéficier du CICE, vous permettant de bénéficier d un crédit d impôt de 6 % pour les rémunérations versées au maximum à 2,5 fois le SMIC. 4 COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP EDITIONS TISSOT JUILLET 2015

5 Le rôle des délégués du personnel Les délégués du personnel n ont aucun rôle à jouer dans le calcul des cotisations URSSAF. Les sanctions possibles En cas de contrôle de l URSSAF, si les assiettes des cotisations sociales ont été minorées, les sommes oubliées sont réintégrées et soumises à cotisations sociales et majorations de retard. Une pénalité de 7,50 euros est aussi encourue pour chaque inexactitude sur le montant des salaires déclarés ou chaque omission de salarié constatée sur les documents déclaratifs de l employeur. Le total des pénalités ne peut pas excéder 750 euros par document. Même pénalité si l assiette du versement transport n est pas indiquée sur le bordereau récapitulatif de cotisations. Notre conseil Simplifiez-vous la tâche : utilisez un tableur pour calculer vos cotisations : les calculs évoluent surtout en fonction des assiettes et non des taux. Si vous disposez d outils informatiques, un logiciel tableur (Excel, Works, etc.) reste le meilleur moyen de calculer les cotisations sociales ; adoptez le bulletin de paie simplifié : vous pouvez y regrouper les informations relatives aux prélèvements sociaux et fiscaux en 4 grandes catégories : protection sociale (total des cotisations salariales sans leur détail), assurance chômage - dont l association pour la gestion du régime d assurance des créances des salaires (AGS) -, prévoyance, autres contributions patronales. Vous devrez remettre une fois par an aux salariés un document détaillant les cotisations. N hésitez pas recourir à la procédure de rescrit social En cas de doute sur un calcul de cotisations propre à votre entreprise, faites une demande écrite à votre URSSAF. Elle aura l obligation de vous répondre par écrit et sa réponse sera opposable en cas de contrôle URSSAF ainsi qu en cas de changement d URSSAF. Questions/Réponses Les gérants sont-ils soumis aux mêmes cotisations sociales que les salariés? Les gérants minoritaires ou égalitaires sont assujettis au régime général des salariés et paient donc les mêmes cotisations à l URSSAF. Les gérants majoritaires sont affiliés au Régime Social des travailleurs Indépendants (RSI) et payent à l URSSAF une cotisation d allocation familiale (5,40%) et les CSG-CRDS (8%) sur leurs revenus non salariés. Suivez notre conseil, il vous sera utile! Voir le détail de l offre page suivante. COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP EDITIONS TISSOT JUILLET

6 Droit du travail, comptabilité & fiscalité Service client » Voir la fiche produit en ligne tissot.fr COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES ENTREPRISES DU BTP Bénéficiez du seul guide 3 en 1 qui regroupe, pour chaque sujet, toutes les informations pratiques de comptabilité, fiscalité et paie dans le BTP. Les fiches conseils Obtenez les informations concrètes en comptabilité, fiscalité et paie pour chaque sujet clé : les fiches conseils traitent des questions concrètes gérées au quotidien dans les entreprises du BTP. Une fiche = une question ou un sujet précis, rédigée en langage clair et sans jargon. Vous n avez plus besoin de chercher les différentes informations à plusieurs endroits et vous êtes guidé étape par étape dans la procédure à suivre. Pour faciliter vos recherches, le moteur de recherche (sur Internet) et un index très détaillé (dans l ouvrage) sont à votre disposition Sur Internet, les fiches sont mises à jour et enrichies en permanence Inclus : Bulletins de veille Vos conventions collectives sur Internet Retrouvez toutes les dispositions à jour, spécifiques à votre secteur d activité Bénéficiez d un accès illimité à 4 conventions collectives en intégralité et à jour, à choisir parmi près de 430 conventions nationales, régionales et départementales. Inclus : Alertes actualité de vos conventions collectives par e mail. Les salaires minimaux sur Internet Retrouvez les données indispensables tous les mois : salaires minimaux, valeurs de point, indemnités de repas et de petits déplacements pour les ouvriers, les ETAM et les cadres. VOS AVANTAGES 1. Rapide : pour chacune de vos questions, les réponses incluent les 3 matières : comptabilité, fiscalité et paie spécial BTP. 2. Simple : taux de TVA, barèmes, plafonds, cotisations Pour les cas particuliers ou généraux, les fiches conseils répondent à toutes vos questions. 3. Economique : vous bénéficiez des solutions de rémunération les plus avantageuses pour votre entreprise. Support papier Support internet Les modèles personnalisables sur Internet Retrouvez tous les modèles de lettres, de contrats, de certificats, de formulaires, de check lists, de tableaux de synthèse et de calculs essentiels pour agir concrètement, rapidement et sans faire d erreur. Vous personnalisez chaque modèle puis vous imprimez le document final : c est prêt! Offres d abonnement disponibles Tarifs totaux, hors frais de port Internet + Papier : 335 HT Internet : 305 HT

7 Droit du travail, comptabilité & fiscalité» Voir la fiche produit en ligne tissot.fr BON DE COMMANDE Ref : /73/WQ/W Votre commande : Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP Cochez votre choix Référence Prix HT Frais de port HT** Frais d'ouverture d'abonnement HT Total HT Total TTC Offre Internet + Papier L abonnement d 1 an comprend : Les fiches conseils, Vos conventions collectives sur Internet, Les salaires minimaux sur Internet, Les modèles personnalisables sur Internet. CFBA 296, 00 10, 00 39, , , 63 Offre Internet L abonnement d 1 an comprend : Les fiches conseils sur Internet, Vos conventions collectives sur Internet, Les salaires minimaux sur Internet, Les modèles personnalisables sur Internet. CFBW 266, 00 39, , , 43 VOTRE MODE DE PAIEMENT Virement bancaire (Banque Laydernier RIB SWIFT BIC LAYDFR2W) Chèque bancaire ou postal (à l'ordre des Éditions Tissot) VOS COORDONNÉES (*Champs obligatoires) Raison sociale* Nom* E mail* Civilité* Monsieur Madame Mademoiselle Prénom* Fonction, mandat* Adresse de facturation Code postal* Ville* Adresse de livraison (si différente) Code postal* Téléphone* Ville* Fax Effectif : Salariés SIRET Commentaires Code APE/NAF Tarifs HT (pleins tarifs) valables jusqu'au 31/12/2015. TVA incluse dans les tarifs TTC (5,5% supports papier et informatique ; 20% services), sous réserve des taux de TVA applicables à la date de facturation. L'abonnement couvre une période d'un an et se renouvelle par tacite reconduction. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06/01/78, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification pour toute information vous concernant. **DOM COM et étranger : selon nos conditions générales de vente disponibles sur tissot.fr, une participation aux frais de port et d'emballage d'un montant forfaitaire de 18 HT (pour toute commande au montant inférieur à 120 HT) ou de 27 HT (pour toute commande au montant supérieur ou égal à 120 HT) pourra vous être réclamée. Photos, dates et sujets non contractuels. Le fait de passer commande implique votre adhésion entière et sans réserve aux Conditions générales de vente des Editions Tissot (disponibles sur tissot.fr). Vous reconnaissez que vous avez bénéficié des informations suffisantes pour vous assurer de l adéquation de l offre à vos besoins. DATE, CACHET ET SIGNATURE OBLIGATOIRES Éditions Tissot 9 rue du Pré Paillard CS Annecy le Vieux CEDEX Fax tissot.fr Pour tout renseignement, notre service client est à votre disposition au : SAS AU CAPITAL DE EUROS R.C.S. ANNECY B SIRET NAF 5811Z TVA INTRACOMMUNAUTAIRE FR 60/

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Disponible sur Internet + dans l ouvrage (cf. page 4) Le versement d une prime d ancienneté ou d assiduité Attribuer des primes Référence

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite Gérer les congés Calcul et traitement comptable de la provision congés payés et RTT Référence Internet Disponible sur Internet + dans

Plus en détail

Le contexte et la méthode : pour être sûr de suivre la bonne démarche.

Le contexte et la méthode : pour être sûr de suivre la bonne démarche. Exemple de fiche conseil Définir le contrat de travail qui vous convient Conclure un contrat d extra Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Bulletin de paie commenté

Bulletin de paie commenté EXTRAIT GRATUIT DU GUIDE PRATIQUE RESPONSABLE & GESTIONNAIRE PAIE Bulletin de paie commenté Les aides à l embauche Le bulletin de paie en cas d embauche de jeunes (aides et exonérations) Référence Internet

Plus en détail

E. Avantages alloués par le comité d entreprise

E. Avantages alloués par le comité d entreprise E. Avantages alloués par le comité d entreprise 1) Bons d achat et cadeaux Les bons d achat et cadeaux alloués par le comité d entreprise doivent en principe être assujettis aux cotisations de Sécurité

Plus en détail

Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier?

Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier? Extrait n 1 du Guide Pratique du Trésorier CE Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier? Voir la réponse La miseenplaced unecomptabilité 3.1 À notre avis : cccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

Plus en détail

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion?

À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Voir la réponse Le rôledutrésorierce 1.2 B-Lestâchesliéesàlagestion des budgets Référence Internet

Plus en détail

«Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?»

«Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?» Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE «Quels sont les missions et le rôle de l expert-comptable du CE?» 4.7 Les acteurs des comptes B-L expert-comptable Référence Internet Saisissez la «Référence Internet»

Plus en détail

Fiche conseils. La procédure de saisie sur salaire. *1 Mener les premières actions après réception d un avis de saisie

Fiche conseils. La procédure de saisie sur salaire. *1 Mener les premières actions après réception d un avis de saisie EXTRAIT GRATUIT DU GUIDE PRATIQUE RESPONSABLE & GESTIONNAIRE PAIE Fiche conseils Les situations particulières La procédure de saisie sur salaire Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans

Plus en détail

Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP»

Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Exonérations, déductions, abattements Choisir l abattement de 10 % dans les entreprises du BTP Référence Internet GRB.06.3.010

Plus en détail

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait n 3 du Guide Pratique du Trésorier CE À qui le trésorier doit-il rendre compte de sa gestion? Le rôledutrésorierce 1.2 / 5. Le suivi et la gestion des cotisations URSSAF Le CE peut être amené à

Plus en détail

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP La rémunération et les cotisations Les règles de gestion des frais professionnels Référence Internet

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

Extrait gratuit de la documentation «Rémunération et Paie Bâtiment»

Extrait gratuit de la documentation «Rémunération et Paie Bâtiment» Extrait gratuit de la documentation «émunération et Paie Bâtiment» 9A1 Saisissez la «éf. Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce contenu 1. La définition

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Gestion pratique des rémunérations du BTP»

Sommaire détaillé (1) «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Sommaire détaillé (1) «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Référence Partie n 1 - Embaucher un salarié et déterminer sa rémunération Chapitre 1.1 - Mettre en place une politique salariale à l'embauche

Plus en détail

Mise en place de l option pour l abattement de 10 %

Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Chap. 04/2 : La rémunération N o 04/2-100 Mise en place de l option pour l abattement de 10 % Vous souhaitez mettre en place l option pour l abattement supplémentaire pour frais professionnels dans votre

Plus en détail

La rémunération des temps de pause, de douche, d'habillage et de déshabillage

La rémunération des temps de pause, de douche, d'habillage et de déshabillage La rémunération des temps de pause, de douche, d'habillage et de déshabillage Le temps passé par vos salariés sur le lieu de travail ne se résume pas au travail posté. Ils peuvent se trouver obligés de

Plus en détail

Définir l'ordre des licenciements

Définir l'ordre des licenciements Gérer les départs en raison de difficultés économiques Définir l'ordre des licenciements Votre entreprise connaît des difficultés économiques et vous êtes contraint d engager un licenciement économique.

Plus en détail

Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté

Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté Extrait gratuit du guide Formulaire Social BTP commenté Chap. 03/1 : Élaborer les règles de discipline dans l entreprise N o 03/1-060 Note de service sur la rémunération des temps de trajet Vous gérez

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

1. Licenciement pour motif non disciplinaire

1. Licenciement pour motif non disciplinaire Extrait gratuit de la documentation Social Bâtiment PARTIE 6 1. Licenciement pour motif non disciplinaire Réf. Internet SB.6.81 L utilisation d une couleur par partie vous permet de vous situer rapidement

Plus en détail

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP

Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP Extrait gratuit des fiches pratiques Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP Les absences, congés, accidents et maladies L indemnisation de l arrêt maladie Référence Internet

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal)

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal) Régimes social et fiscal des indemnités de rupture du contrat de travail au 1 er janvier 2012 Indemnité compensatrice de préavis, de congés payés, de RTT non pris ; indemnité de non-concurrence Assujettie

Plus en détail

Extrait n 2 du guide «Les relations CE/Employeurs»

Extrait n 2 du guide «Les relations CE/Employeurs» Extrait n 2 du guide «Les relations CE/Employeurs» L absence des élus à une réunion peut-elle mettre fin à la consultation en cours? Voir la réponse Faire face aux situations difficiles Boycotter les réunions

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP»

Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Extrait gratuit des fiches conseils «Gestion pratique des rémunérations du BTP» Indemnités obligatoires Calculer l indemnité de licenciement économique Référence Internet Saisissez la Référence Internet

Plus en détail

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 17 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE Supplément au N 3 Février 2012 Ce supplément

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

I - La définition des avantages en nature. A) Les avantages en nature font partie du salaire. 1/ Solutions générales. 058 Les avantages en nature

I - La définition des avantages en nature. A) Les avantages en nature font partie du salaire. 1/ Solutions générales. 058 Les avantages en nature 058 Les avantages en nature Tableau des principaux avantages en nature et leur régime d évaluation Mise à disposition d outils issus des NTIC (nouvelles technologies d information et de communication :

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Partie 2 - Les ressources financières du CE 2.1 Le calcul des subventions du CE 2.1 Le calcul des subventions du CE B-La subvention destinée au financement des

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Janvier 2013 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 1. En

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

2ème trimestre 2015 COMPTE DE PRÉVENTION PÉNIBILITÉ. Paiement des cotisations au plus tard le 17 août 2015

2ème trimestre 2015 COMPTE DE PRÉVENTION PÉNIBILITÉ. Paiement des cotisations au plus tard le 17 août 2015 Attention, cette notice d information n est plus transmise sous forme papier. En cas de besoin, elle pourra vous être adressée (uniquement sur demande). 2ème trimestre 2015 V ous recevez votre déclaration

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/7 29/09/2008 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE

Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Extrait du Guide Pratique du Trésorier CE Partie 3 - Lacomptabilité pas à pas 3.1 La mise en place d une comptabilité A-Lesobligationscomptablesducomité d entreprise Référence Internet TCE.31.A TCE.31.A

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Adhérez et déclarez vos salariés

Adhérez et déclarez vos salariés Adhérez et déclarez vos salariés sur www.letese.urssaf.fr @ Mode d emploi Sommaire Page d accueil 3 Accès à la demande d adhésion 3 L adhésion 4 Coordonnées de votre entreprise 4 Mode de paiement 5 Questions

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU DIRIGEANT Emmanuelle DUPEUX LOTTERI Consultant Droit social Infodoc experts Sommaire Les différents statuts Statut du dirigeant et droit du travail Statut du dirigeant et protection

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.2015 Modification par rapport à la version précédente du 10

Plus en détail

Extrait gratuit de la documentation «Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP»

Extrait gratuit de la documentation «Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP» Extrait gratuit de la documentation «Schémas et tableaux commentés pour la gestion du personnel du BTP» Éviter le piège de la fausse sous-traitance Les obligations de l employeur L introduction permet

Plus en détail

Fiche pratique : Pause repas : quelles sont les obligations de l employeur?

Fiche pratique : Pause repas : quelles sont les obligations de l employeur? TISSOT SOCIAL ENTREPRISE - 067 Fiche pratique : Pause repas : quelles sont les obligations de l employeur? Le Code du travail interdit à l employeur de laisser ses salariés prendre leur repas dans les

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Nouveautés légales Décembre 2010

NOTE D INFORMATION. Nouveautés légales Décembre 2010 NOTE D INFORMATION Objet : Modification du plan de paie Nouveautés légales Décembre 2010 Sources : - Décret n 2010-1305 du 29 octobre 2010, Publié au Journal Officiel le 31 octobre 2010. - Décret n 2010-1305

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 Ā - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2015 Les données communes

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Pegase3 Les cotisations des journalistes. Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pegase3 Les cotisations des journalistes. Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pegase3 Les cotisations des journalistes Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Les règles de calcul et de recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale des journalistes,

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Extrait N 3 de «Les représentants du personnel et la défense des salariés» Partie 04 - Informer les salariés pour faire valoir leurs droits à congés

Extrait N 3 de «Les représentants du personnel et la défense des salariés» Partie 04 - Informer les salariés pour faire valoir leurs droits à congés Extrait N 3 de «Les représentants du personnel et la défense des salariés» Partie 04 - Informer les salariés pour faire valoir leurs droits à congés Tous les thèmes qui vous intéressent pour la défense

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr Titre emploi service entreprise Guide pratique pour vos déclarations en ligne JUIN 2014 www.letese.urssaf.fr 1 SOMMAIRE PRÉSENTATION... 04 1. Emploi...04 2. Calcul des cotisations...04 3. Paiement des

Plus en détail

Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires

Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires Participation forfaitaire santé et prévoyance Informations complémentaires Concerne uniquement les clients ayant une participation employeurs sur leurs cotisations mutuelles ou prévoyance. Cette note d

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d entrepreneur de travail temporaire, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la

Plus en détail

Réintégration sociale des retraites et prévoyances

Réintégration sociale des retraites et prévoyances Pégase 3 Réintégration sociale des retraites et prévoyances Dernière révision le 18/06/2012 http://www.adpmicromegas.fr 1 / 27 Sommaire 1 Principe... 4 1.1 La réintégration en résumé... 5 1.2 Le régime

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations 9 juillet 2009 Conditions et champ A compter du 1 er juillet 2009, en cas de rupture du contrat

Plus en détail

Prise en main des nouveautés de janvier 2012

Prise en main des nouveautés de janvier 2012 Prise en main des nouveautés de janvier 2012 Cher client, partenaire, A compter du 1 er janvier 2012, les dispositifs ci-dessous sont modifiés : - Allègement «Fillon» : la rémunération afférente aux heures

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus Dossier 24 28 FÉVRIER Le corrigé ci-après prend en compte les rémunérations de base suivantes : Marc Muller, gérand cadre :, Gautier Sylvie, née Bellet : secrétaire non cadre : + 130,00 remboursement de

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent à partir du 17 décembre 2012 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2014 Mis à part le premier

Plus en détail

Emmanuel Jacques Almosnino

Emmanuel Jacques Almosnino Emmanuel Jacques Almosnino LE NOUVEAU REGIME DES COTISATIONS ET PRELEVEMENTS SOCIAUX SUR LES REMUNERATIONS La loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012 de financement de la sécurité sociale pour 2013 augmente

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013

AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013 AVANTAGES EN NATURE AU 1 ER JANVIER 2013 SG/SB Réf. :11-8-5 Pôle carrière / retraite Janvier 2013 05 63 60 16 59 INT/Base doc/z Indemnités-primes/Avantages en nature Sources : *Circulaire DSS/SDFSS/5B/N

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB...

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... C O T I S A T I O N S S O C I A L E S LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... Exercer c est aussi déclarer... et cotiser! Prélèvements sociaux et professionnels : COMPARATIF COLLABORATEUR

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail