RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS"

Transcription

1 RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS Pr. Arnaud SCHERPEREEL Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette - CHRU de Lille et Unité INSERM 1019 Institut Pasteur de Lille Francophones d Oncologie Médicale Lille, le 21 Mars 2013

2 Conflits d intérêts potentiels à déclarer Financements Recherche de notre unité : Janssen-Cilag, Roche, Amgen Subventions pour déplacement en congrès : Roche

3 Exemples concrets de réseaux «Réseau» régional Cancer Pulmonaire (APRN/SPTN) Réseaux nationaux de centres experts pour les cancers rares (AAP INCa 2010 et 2011) : MESOCLIN : réseau expert pour le Mésothéliome Pleural Malin (MPM) (coordinateur national : A. Scherpereel) RYTHMIC : réseau expert pour le Thymome (coordinateurs nationaux : Dr B. Besse (IGR) et N. Girard (CHU Lyon); régional : Dr E. Dansin (COL))

4 Le Cancer Pulmonaire (CP) 1ère cause de mortalité par cancer au Monde France: > nouveaux cas/an et ~ décès/an; (surmortalité Région Nord-Pas de Calais : +130% moyenne France; INVS 2010) Mauvais pronostic : survie moyenne 15% à 5 ans Cause = TABAC (90%) et/ou professionnelle donc évitable!

5 Cancer Pulmonaire Bénéfices de la chimiothérapie modestes même avec les associations les + récentes PERSPECTIVES : 1. Dépistage du CP : enfin validé? (Dr A. Cortot) 2. Moyens diagnostiques et de stadification améliorés 3. Progrès par de la compréhension de la biologie des cancers et le développement des thérapies ciblées : inhibiteurs des tyrosines kinases (TK) de l EGF-R (gefitinib, erlotinib), de l ALK-EML4 (crizotinib) ou de l'angiogenèse tumorale (Ac anti-vegf )

6 «Réseau» régional Nord-Pas de Calais pour le Cancer Pulmonaire Prise en charge organisée autour : De l Association des Pneumologues de la Région NPdC et de la Société de Pathologie Thoracique du Nord (APRN/SPTN) RCP publiques et privées par territoires RCP de recours, Plateforme régionale BioMol, RCP «Thérapies ciblées», essais cliniques et recherche translationnelle (Tumorothèque, INSERM-CNRS ): CHRU de Lille et COL (C2RC) Fiche RCP (WebDCR) en cours de mise en place avec le Réseau Régional de Cancérologie EPU régulières (APRN/SPTN)

7 MESOCLIN Généralités MPM le MPM présente des difficultés spécifiques diagnostiques (clinique et imagerie non spécifique, histologie nécessaire ) et thérapeutiques (pas de traitement curatif validé, médiane de survie < 1 an) Ceci justifie que la prise en charge des patients, encadrée par les récentes recommandations francophones et européennes, soit aidée par un réseau clinique multidisciplinaire spécialiste du MPM au sein de centres (inter)régionaux coordonnés par un centre expert national, en étroite collaboration avec le réseau MESOPATH Scherpereel A et al. Recommandations de la SPLF sur le Mésothéliome pleural - Conférence d experts. Rev. Mal. Respir Scherpereel A et al. Guidelines of the ERS and the ESTS for the managementof malignant pleural mesothelioma. Eur Respir J. 2010

8 RESEAU «MESOCLIN» - CENTRES EXPERTS pour le MESOTHELIOME PLEURAL MALIN (AAP INCa 2011) Centre expert National «MESOCLIN» Rouen Amiens Lille* /Reims Centre expert (inter) Régional Brest/Rennes Caen CHIC Créteil, IGR** et AP-HP Nancy Strasbourg Tours/Orléans DOM/TOM: * Île de la Réunion associée avec Lille **Guadeloupe, Martinique et Guyane associés avec IGR et AP/HP (centres co-coordinateurs experts nationaux) Nantes /Poitiers Toulouse/ Bordeaux/ Limoges Lyon/ Grenoble/ St Etienne/ Clermont- Ferrand Montpellier Dijon/Besançon Marseille/Nice /Corse

9 MESOCLIN, un réseau complémentaire du réseau expert pathologique du MPM MESOPATH 2009 MESOPATH- Pr Galateau- Sallé Centre de référence Cae n Le Mans Rouen Lille AP-HP et CHIC Nancy Réseau MESOPATH Nantes Lyon Grenoble Bordeau x TOM: Nouméa Nouvelle Calédonie Marseille

10 MESOCLIN : Objectifs 1. MESOCLIN : réseau de Centres Experts (Inter)-Régionaux (équipes et RCP multidisciplinaires ); organisation et suivi par un centre national = CHRU de Lille (recensement des données et transmission à l INCa, respect des critères ) 2. permet le recours à des avis d experts nationaux du mésothéliome («RCP» Nationale) ainsi qu un accès aux innovations diagnostiques et thérapeutiques 3. facilite la mise en place d études nationales ou internationales et la participation des patients à ces études et essais cliniques

11 MESOCLIN : Objectifs (2) 4. améliorer les connaissances spécifiques concernant le diagnostic, le pronostic et le traitement du MPM grâce au recueil d informations obtenues à partir de centres hospitaliers ayant un recrutement important par leurs bassins de population respectifs 5. renforcer la diffusion des bonnes pratiques pour la prise en charge du MPM (actualisées régulièrement avec l INCa) à l usage des professionnels, des patients et du grand public Enfin, conformément à l AAP, le centre expert national remplit deux missions spécifiques : contribuer aux travaux de l INVS dans le cadre de la déclaration obligatoire (DO) et améliorer la connaissance des risques environnementaux

12 MESOCLIN : Démarche et outils 1. Réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) dans chaque (inter)région réunissant physiquement et/ou par Télé ou Webconférence, selon la distance, les experts de chaque centre pour la prise en charge du MPM (fréquence déterminée par centre) RCP nationale de recours physique mais aussi virtuelle par l intermédiaire d un serveur dédié (en lien avec le site de l IFCT) permettant à tout clinicien de déposer les données anonymisées cliniques et d imagerie (TDM, TEP-TDM, thoracoscopie ) afin de poser une question diagnostique et/ou thérapeutique pour son patient suspect ou porteur d un MPM

13 MESOCLIN : Démarche et outils 2. site Web «MESOCLIN» de téléchargement spécifique pour le MPM de documents PDF avec l aide de l INCa et de l IFCT : - conférences de consensus - articles - protocoles de recherche clinique ou translationnelle - brochures d information patient et proches

14 MESOCLIN : Démarche et outils 3. Développement de liens avec les groupes de patients régionaux ou nationaux et des associations nationales de défenses des victimes de l amiante (ANDEVA ) comme locales (ex : Ardeva dans le Nord- Pas de Calais ), avec échange d informations sur la prise en charge de leur maladie au sein des centres experts (adresses et liens utiles ), les nouvelles de la recherche Ex : participation à la Journée Mondiale des victimes de l amiante (Paris 2012)

15 MESOCLIN : Démarche et outils 4. Mise en place et gestion d une banque nationale de données cliniques et d imagerie pour promouvoir la recherche clinique, épidémiologique et translationnelle dans le MPM : - en lien avec la tumorothèque virtuelle nationale (TVN) du consortium mésothéliome «MESOBANK» - en étroite collaboration avec nos partenaires du réseau expert MESOPATH et de l IFCT : essai de phase III «MAPS» - Association également depuis au projet de Banque clinicobiologique («BCB») du MPM [INCa 2012; Pr F Galateau-Sallé]

16 Conclusion La mise en place de réseaux en Cancérologie est une clé essentielle pour optimiser la prise en charge de nos patients Ceci est vrai pour leur traitement en routine mais les réseaux permettent aussi d améliorer les connaissances des cancers thoraciques fréquents (CP) ou rares (MPM, Thymome) : inclusions en essai clinique, recherche translationnelle Enfin, le réseau est un moyen privilégié d échanges avec les patients, leurs proches et leurs associations

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Le Programme National de Surveillance du Mésothéliome. Centre local Paca-Corse. (Bilan 2006 2011)

Le Programme National de Surveillance du Mésothéliome. Centre local Paca-Corse. (Bilan 2006 2011) Le Programme National de Surveillance du Mésothéliome Centre local Paca-Corse (Bilan 2006 2011) I. Le PNSM Contexte national Mise en place en 1998 à la demande de la Direction Générale du Travail (DGT)

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2014

Barres d entrée du mouvement inter 2014 Discipline : Allemand L 0421 Aix-Marseille 421.3 Besançon 21 Bordeaux 148 Caen 185.1 Clermont-Ferrand 121.1 Dijon 21 Grenoble 71.1 Guadeloupe 144 Guyane 121 Lille 71 Limoges 528.2 Lyon 221.3 Martinique

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 14 novembre 2011 fixant, pour l année universitaire 2012-2013,

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE Congrès de la FHF Picardie 06.06.2014 Dr Sarah MONTEMBAULT- Centre Hospitalier de Soissons ETABLISSEMENTS FHF AU CŒUR DES PARCOURS DE SOINS Les données épidémiologiques

Plus en détail

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Organisation du Centre Expert National LOC GUYANE MARTINIQUE GUADELOUPE REUNION Lille Centre Expert National bi-site 20

Plus en détail

TRAITEMENT DU MESOTHELIOME PLEURAL MALIN : PROGRES ET LIMITES

TRAITEMENT DU MESOTHELIOME PLEURAL MALIN : PROGRES ET LIMITES TRAITEMENT DU MESOTHELIOME PLEURAL MALIN : PROGRES ET LIMITES Journée e Internationale des Victimes de l Amiantel Paris, Palais du Luxembourg - 12 Octobre 2012 Pr Arnaud SCHERPEREEL Pneumologie et Oncologie

Plus en détail

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d DFMS DFMSA Pr Christophe Chagnaud Service de Radiologie et Imagerie Médicale Marseille Objectifs affichés DFMS DFMSA Améliorer la qualité de la formation en réservant un contingent national de postes de

Plus en détail

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes L environnement actuel de l activité TAVI Comment simplifier l organisation pré-tavi? L environnement actuel de l activité

Plus en détail

Structuration de l offre de soins pour les patients adultes atteints de cancers rares

Structuration de l offre de soins pour les patients adultes atteints de cancers rares soins et vie des malades 2003 2009 2007 2013 Mesure 20 Mesure 23 SOINS et vie des malades Structuration de l offre de soins pour les patients adultes atteints de cancers rares 1 Février 2010 Cancers rares

Plus en détail

Labellisation des réseaux nationaux de référence pour cancers rares de l adulte

Labellisation des réseaux nationaux de référence pour cancers rares de l adulte Appel à candidatures Labellisation des réseaux nationaux de référence pour cancers rares de l adulte 2014 Objectif 2 : Garantir la qualité et la sécurité des prises en charge Soumission en ligne : http://www.e-cancer.fr/aap/sante-publique-et-soins/rares2014

Plus en détail

Masters professionnels

Masters professionnels Amiens Avignon Besançon Bordeaux Brest Caen Universités Calais, université du littoral Chambéry Masters professionnels sport, performance, qualité de vie entraînement développement personnel, ressources

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes

Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes Sarcomes Ubiquitaires: touche les tissus mous, les viscères,

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

Présents (total) Admis (total) Taux de réussite global (%) 100% 90% 80% 70% Scolaires 60% admis 50% Apprentis. admis 40% 30% 20% 10% 100% 90% 80% 70%

Présents (total) Admis (total) Taux de réussite global (%) 100% 90% 80% 70% Scolaires 60% admis 50% Apprentis. admis 40% 30% 20% 10% 100% 90% 80% 70% Source : CEREQ, base REFLET BTS Services et Prestations des Secteurs Social et Sanitaire France métropolitaine+outremer BTS SP3S : tous candidats BTS SP3S : candidats scolaires et apprentis 35 1,% 25 1,%

Plus en détail

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public La consommation d informations est incontrôlable 2 L enjeu sécurité dans le SI? Protéger la propriété

Plus en détail

La recherche dans les CHU

La recherche dans les CHU CONFEDERATION SYNDICALE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE La recherche dans les CHU Conférence du Pr Olivier Boyer (Inserm U905, Rouen) au symposium sur l avenir des carrières hospitalo-universitaires Cochin 22

Plus en détail

Cancers rares de l adulte : l organisation en centres experts

Cancers rares de l adulte : l organisation en centres experts 2003 2009 Mesure 20 2007 2013 Mesure 23 cancers rares de l adulte : Cancers rares de l adulte : l organisation en centres experts SOINS et vie des malades COLLECTION rapports & synthèses 1 janvier 2012

Plus en détail

Campus numérique dans le domaine de la formation en neurochirurgie. J.J. Moreau

Campus numérique dans le domaine de la formation en neurochirurgie. J.J. Moreau Campus numérique dans le domaine de la formation en neurochirurgie J.J. Moreau Campus numérique en neurochirurgie Définition: enseignement de la neurochirurgie à distance en lien avec les nouvelles technologies

Plus en détail

Priorisation et promotion d essais par l EMRC

Priorisation et promotion d essais par l EMRC par l EMRC Pr Claude Linassier Journée du Réseau Matinée de l EMRC : la recherche clinique en réseau Château royal de Blois 5 décembre 2013 Les missions de l EMRC Répondre aux besoins des investigateurs

Plus en détail

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT»

GOCE «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» Diapositive 1/12 «GRAND OUEST POUR LES CANCERS DE L ENFANT» 8ème Congrès régional FHF Pays de la Loire : Parcours de santé 3 et 4 septembre 2015 Diapositive 2/12 L oncologie pédiatrique en France Les cancers

Plus en détail

RÉSEAUX NATIONAUX POUR CANCERS RARES DE L ADULTE

RÉSEAUX NATIONAUX POUR CANCERS RARES DE L ADULTE AVRIL 2015 APPUI À LA DÉCISION RÉSEAUX NATIONAUX POUR CANCERS RARES DE L ADULTE /Bilan et perspectives /BILAN ET PERSPECTIVES L Institut national du cancer (INCa) est l agence d expertise sanitaire et

Plus en détail

Réseau Tumeurs Epithéliales thymiques. Benjamin Besse Nicolas Girard IFCT 24 juin 2011

Réseau Tumeurs Epithéliales thymiques. Benjamin Besse Nicolas Girard IFCT 24 juin 2011 Réseau Tumeurs Epithéliales thymiques Benjamin Besse Nicolas Girard IFCT 24 juin 2011 Appel àcandidatures INCa2010 Labellisation de centres experts nationaux de référence pour cancers rares de l adulte

Plus en détail

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980)

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) 1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) «Dans chaque académie, la date de début des vacances d été de l année scolaire 1979/1980 ainsi que le calendrier de l année scolaire 1980/1981 pour les écoles maternelles

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 13 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Projet Adolescent-Jeune Adulte (AJA) de l Arc Alpin

Projet Adolescent-Jeune Adulte (AJA) de l Arc Alpin Projet Adolescent-Jeune Adulte (AJA) de l Arc Alpin Soutien à l émergence de projets intégrés et novateurs en faveur des adolescents et jeunes adultes atteints de cancer Appel d offre INCA 2011 Coordination

Plus en détail

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire

20/05/2015 Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Indications et protocoles thérapeutiques nécessitant une cible moléculaire Dr Elodie Coquan, oncologue médicale Centre François Baclesse, Caen Introduction Amélioration des connaissances sur la carcinogénèse

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

Suivi post-professionnel (SPP) des personnes exposées à l amiante

Suivi post-professionnel (SPP) des personnes exposées à l amiante PROTOCOLE D IMAGERIE MEDICALE Suivi post-professionnel (SPP) des personnes exposées à l amiante Octobre 2011 Société française de médecine du travail Haute Autorité de Santé Service documentation information

Plus en détail

PARIS. 24 et 25 JUIN 2014. www.congres-sfcancer.fr. CONgrèS

PARIS. 24 et 25 JUIN 2014. www.congres-sfcancer.fr. CONgrèS PARIS 24 et 25 JUIN 2014 palais des CONgrèS Programme synoptique www.congres-sfcancer.fr PRÉSENTATION DU CONGRÈS La Société Française du Cancer, Eurocancer, UNICANCER et la Fédération Hospitalière de France

Plus en détail

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Juin 2014 -Jean Claude Barbare -Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation (DRCI) Les Plans cancer Objectifs d inclusion dans

Plus en détail

Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE

Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE Le recours interrégional en Oncopédiatrie : retour d expérience après 1 an de fonctionnement d ISOCELE (Interrégion Sud-Ouest contre les Cancers Et Leucémies de l Enfant et de l adolescent) Dr Anne NOTZ*

Plus en détail

GUIDE MOBILITE 2014. 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013

GUIDE MOBILITE 2014. 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013 GUIDE MOBILITE 2014 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013 Le serveur ministériel est ouvert du jeudi 3 octobre au mardi 29 octobre 2013. Confirmation de la demande de mutation : du 30

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES Rapport du Docteur Jean PERRIOT Vice-Président de la SFT L objectif de ce rapport est de dresser

Plus en détail

N 13 Décembre Des résultats académiques à améliorer

N 13 Décembre Des résultats académiques à améliorer N 13 Décembre 2011 Les évaluations CE1 et CM2 en 2011 Académie de Poitiers Des résultats académiques à améliorer Les résultats aux évaluations CE1 Dans l académie, en français comme en mathématiques, 22

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Migrations et métropoles : Quelles évolutions pour les migrations internationales en Île-de- France? Atelier de l Institut d aménagement et d urbanisme

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2013

Barres d entrée du mouvement inter 2013 Discipline : Arts Appliqués P 6500 Aix Marseille 328.2 Amiens 121 Besançon 21.1 Bordeaux 573 Caen 278 Clermont-Ferrand 381.2 Créteil 21.1 Dijon 21 Grenoble 321.2 Guadeloupe 1478.3 Guyane 163 Lille 135.1

Plus en détail

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv

THÈME 1 PROGRAMME 2015. Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv THÈME 1 PROGRAMME 2015 Assistez en direct ou en podcast à une visioconférence sur la pathologie mammaire sur www.senologie.tv MERCREDI 09 Septembre 2015 À partir de 13h00 Bilan d imagerie pré opératoire

Plus en détail

Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale. CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens

Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale. CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens Annonce en oncologie pédiatrique : création d une équipe ressource régionale CNRC 2015, 1-2 octobre Amiens Le réseau OncoPed PL Le réseau régional ONCOPED PL existe depuis 2010 Une contractualisation en

Plus en détail

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 Sommaire > La permanence des soins page 4 > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7 > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 > La recherche page 10 > L innovation en 2009 page 11 > Le

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

JORF n 0086 du 12 avril Texte n 20

JORF n 0086 du 12 avril Texte n 20 Le 12 avril 2016 JORF n 0086 du 12 avril 2016 Texte n 20 Arrêté du 31 mars 2016 fixant au titre de l année 2016 le nombre et la répartition des postes offerts aux concours communs pour le recrutement dans

Plus en détail

Egis, porteur d avenir

Egis, porteur d avenir Une expertise polyvalente au service des projets industriels et nucléaires Egis, porteur d avenir Egis filiale à 75 % de la Caisse des Dépôts et à 25 % de Iosis Partenaires (actionnariat des cadres partenaires

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

APPEL A PROJETS CONJOINT. Sciences Humaines et Sociales en Cancérologie, BRIO, HEADS et La Ligue contre le Cancer de la Gironde 2015, AAPC SHS 2015

APPEL A PROJETS CONJOINT. Sciences Humaines et Sociales en Cancérologie, BRIO, HEADS et La Ligue contre le Cancer de la Gironde 2015, AAPC SHS 2015 APPEL A PROJETS CONJOINT Sciences Humaines et Sociales en Cancérologie, BRIO, HEADS et La Ligue contre le Cancer de la Gironde 2015, AAPC SHS 2015 Le SIRIC BRIO, La Ligue contre le Cancer de la Gironde

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

ACCÈS AUX TESTS MOLÉCULAIRES EGFR, RAS ET BRAF

ACCÈS AUX TESTS MOLÉCULAIRES EGFR, RAS ET BRAF JANVIER 2016 APPUI À LA DÉCISION ACCÈS AUX TESTS MOLÉCULAIRES EGFR, RAS ET BRAF / Résultats d une enquête dans 5 régions françaises /RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE DANS 5 RÉGIONS FRANÇAISES L Institut national

Plus en détail

Activité du registre France Greffe de Moelle

Activité du registre France Greffe de Moelle Activité du registre France Greffe de Moelle Résumé de l activité Au 31 décembre 21, on comptait : 187 519 donneurs volontaires inscrits sur le registre national France Greffe de Moelle 1 15,1 millions

Plus en détail

Assemblée e Générale TOULOUSE Le 20 Octobre 2007 Compte rendu de l AG 2006 Rapport Moral Rapport d activités Rapport Financier Perspectives pour 2007 / 2008 Renouvellement des membres du Conseil d administration

Plus en détail

Planning des Concours Blancs 2013 / 2014

Planning des Concours Blancs 2013 / 2014 CB 1 Du 12/09/13 au 15/09/13 CB 2 Du 19/09/13 au 22/09/13 CB 3 Du 26/09/13 au 29/09/13 CB 4 Du 03/10/13 au 06/10/13 CB 5 Du 10/10/13 au 13/10/13 Techniques littéraires : type progressif ECRIT 1 h Linguistique

Plus en détail

Guide du financement de la recherche. N. Grenier, Bordeaux

Guide du financement de la recherche. N. Grenier, Bordeaux Guide du financement de la recherche N. Grenier, Bordeaux Financement de la recherche Financement des projets de recherche Financement des bourses de recherche Coût des projets de recherche Deux parties

Plus en détail

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain

Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Ensemble, face aux cancers, aujourd hui et demain Après deux années de travaux, l Institut de cancérologie du Gard (ICG) ouvrira prochainement ses portes afin de lutter contre les pathologies cancéreuses,

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES

RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES METHODOLOGIE D ELABORATION DE RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE DOCUMENT DE SYNTHESE TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 2 1 NOTE DE CADRAGE...

Plus en détail

I/ PRESENTATION. Titre du projet En 2 lignes. Objectifs du projet En 20 lignes maximum

I/ PRESENTATION. Titre du projet En 2 lignes. Objectifs du projet En 20 lignes maximum DOSSIER DE CANDIDATURE POUR L APPEL A PROJETS SANTE 2016 «SOUTIEN AUX EQUIPES MEDICALES ET SCIENTIFIQUES DU DEPARTEMENT POUR DES INNOVATIONS TECHNIQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE» I/ PRESENTATION Titre

Plus en détail

Répertoire ( / /10)

Répertoire ( / /10) Enseignement supérieur et universités ; Direction générale des enseignements supérieurs et de la recherche ; Direction des enseignements supérieurs ; Sous-direction de la prospective et de l'administration

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. Mesure 3, Action 3.6

APPEL A PROJETS 2013. Mesure 3, Action 3.6 APPEL A PROJETS 2013 Mesure 3, Action 3.6 Projets de recherche dans le domaine des approches multidisciplinaires de la modélisation des processus biologiques complexes appliqués au cancer (Biologie des

Plus en détail

Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national.

Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national. Diplômes d'université (LMD), diplômes universitaires (DU) et diplômes inter universitaires (DIU) examinés et reconnus par le conseil national. Villes Intitulé du diplôme Université de Angers Université

Plus en détail

Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans

Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans AVRIL 2014 Objectif principal: Créer une équipe pluridisciplinaire mobile sur la région Pays de la Loire dédiée aux AJA pris en charge pour

Plus en détail

ABSENT

ABSENT Discipline subdivision Discipline Definitive Sous choix 2658 Pédiatrie BESANCON 3001 Médecine Générale PARIS - IDF 3002 Psychiatrie Grenoble au lieu de Nantes 3003 Médecine Générale SAINT ETIENNE 3004

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE»

PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Avril 2013 PRESENTATION DU PROGRAMME «ACSE MOLECULAIRE» Face au développement des nouveau médicaments et du diagnostic moléculaire, l INCa lance un programme pour faciliter l accès à l innovation dans

Plus en détail

Les enjeux de la recherche clinique

Les enjeux de la recherche clinique Bilan 2009 Les enjeux de la recherche clinique Les enjeux nationaux Soutenir la recherche en santé en France Maintenir la compétitivité de la France en matière de recherche clinique Soutien à la recherche

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE. Comité Technique Ministériel du 17 décembre Présentation des Mesures de rentrée 2016

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE. Comité Technique Ministériel du 17 décembre Présentation des Mesures de rentrée 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Comité Technique Ministériel du 17 décembre 2015 Présentation des Mesures de rentrée 2016 Autres emplois : Assistants de langues vivantes étrangères, personnels

Plus en détail

Le diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet DIPLOME NATIONAL DU BREVET Session 2014 Le diplôme national du brevet Session 2014 SOMMAIRE LES ÉLÉMENTS CLÉS DE LA SESSION 2014... 3 LE PREMIER EXAMEN IMPORTANT DE LA SCOLARITÉ... 3 LES CANDIDATS... 3

Plus en détail

Répertoire ( / /8)

Répertoire ( / /8) Enseignement supérieur et universités ; Direction générale des enseignements supérieurs et de la recherche ; Direction des enseignements supérieurs ; Sous-direction de la prospective et de l'administration

Plus en détail

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE D ONCOLOGIE DIGESTIVE DU GRAND-OUEST 3ème CYCLE Justification et finalité : son

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Manipulateur Radio Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale Le manipulateur en électroradiologie utilise,

Plus en détail

Anglais. Anglais. Barre d'entrée pts/age

Anglais. Anglais. Barre d'entrée pts/age Anglais AIX-MARSEILLE 528.2 (01/12/1968) AMIENS 21.0 (14/10/1986) BESANÇON 69.0 (11/04/1972) BORDEAUX 221.2 (16/02/1988) CAEN 128.0 (12/11/1974) CLERMONT-FERRAND 135.0 (03/01/1980) CRÉTEIL 21.0 (28/06/1989)

Plus en détail

Édition 2013. Le BILAN DE GAZ À EFFET DE SERRE. d Office Depot France

Édition 2013. Le BILAN DE GAZ À EFFET DE SERRE. d Office Depot France Édition 2013 Le BILAN DE GAZ À EFFET DE SERRE d Office Depot France PRÉSENTATION ÉDITO La réalisation et la mise à jour d un bilan de gaz à effet de serre n est pas anodin dans une entreprise de notre

Plus en détail

Essai de Phase II. Médecin coordonnateur : Statisticien : Pr Gilles VASSAL Gustave Roussy - Villejuif

Essai de Phase II. Médecin coordonnateur : Statisticien : Pr Gilles VASSAL Gustave Roussy - Villejuif Essai de Phase II Accès sécurisé au crizotinib pour les patients souffrant d une tumeur porteuse d une altération génomique sur une des cibles biologiques de la molécule. Sponsor N : UC-005/303 EudraCT

Plus en détail

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS Tableau de depouillement final Enquête nationale de l sur les conditions de travail des AVS/EVS DOCUMENT 2 Académies Nombre d'enquêtes Départements AIX - 24 04 05 13 84 MARSEILLE AMIENS 38 02 60 80 BESANCON

Plus en détail

MEDICAMENTS INNOVANTS et pratiques de prescription

MEDICAMENTS INNOVANTS et pratiques de prescription MEDICAMENTS INNOVANTS et pratiques de prescription Bilan des Traceurs Aline MOUSNIER Véronique PELLISSIER OMIT PACA CORSE Médicaments innovants & Contrat de Bon Usage des médicaments Financement spécifique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 6 avril 2017 fixant au titre de l année 2017 le nombre et la répartition

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique N 2 / mars 2006 De quelques données statistiques complémentaires sur l évolution passée, présente et à venir des effectifs d enseignants-chercheurs

Plus en détail

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE

«CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» Cancers du Sein E.C ANTOINE, ISHH, CENTRE HARTMANN, NEUILLY/SEINE «CHIMIOTHÉRAPIES ORALES» ET «TRAITEMENTS À DOMICILE» DANS QUEL CADRE? QUALITÉ DE VIE,

Plus en détail

Projet régional BIOMOL. Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer

Projet régional BIOMOL. Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer Projet régional BIOMOL Accès aux tests de biologie moléculaire pour les patients atteints de cancer Réseau Régional de Cancérologie Mise en application des Plans Cancer Agences Régionales de Santé 3C ONCOPACA-Corse

Plus en détail

GROUPE REGIONAL DE. PROFESSIONNELS «CANCERS VADS» le 17 septembre 2013

GROUPE REGIONAL DE. PROFESSIONNELS «CANCERS VADS» le 17 septembre 2013 GROUPE REGIONAL DE PROFESSIONNELS «CANCERS VADS» le 17 septembre 2013 ORDRE DU JOUR Présentation du RRC Présentation de la méthodologie régionale d élaboration des référentiels régionaux Référentiels régionaux

Plus en détail

MARCHES IMMOBILIERS :

MARCHES IMMOBILIERS : MARCHES IMMOBILIERS : CONTRASTE DES TENDANCES ET EVOLUTIONS 4EME TRIMESTRE 2008 1 Carte des évolutions des prix : T42008/T42007 Supérieure à 5% De + 1% à + 5% De - 1% à + 1% De - 5% à - 1% De - 10% à -

Plus en détail

CANCERS : FACILITER LA REINSERTION PROFESSIONNELLE

CANCERS : FACILITER LA REINSERTION PROFESSIONNELLE CANCERS : FACILITER LA REINSERTION PROFESSIONNELLE Dr Dorothée EVEN Unité de Pathologies Professionnelles et Environnement, Maintien dans l Emploi CHRU de Lille Introduction 3 personnes sur 10 ont perdu

Plus en détail

Groupe d Oncologie de Langue Française. Rapport d activités 2015 AG du CPLF 2016 le 30/01/2016

Groupe d Oncologie de Langue Française. Rapport d activités 2015 AG du CPLF 2016 le 30/01/2016 Groupe d Oncologie de Langue Française Rapport d activités 2015 AG du CPLF 2016 le 30/01/2016 Groupe d Oncologie de Langue Française Secrétaire général : Jacques Margery (Clamart) Secrétaire général adjoint

Plus en détail

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur le mésothéliome pleural

Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur le mésothéliome pleural 1 Recommandations de la Société de Pneumologie de Langue Française sur le mésothéliome pleural Conférence d'experts texte court RevMalRespir@splf.org[1] 66, boulevard Saint-Michel, 75006 Paris, France.

Plus en détail

N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00

N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00 Info Eclair N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Formations accessibles par concours

Plus en détail

La recherche clinique en oncologie thoracique en France Organisation et essais en cours

La recherche clinique en oncologie thoracique en France Organisation et essais en cours La recherche clinique en oncologie thoracique en France Organisation et essais en cours Cours du GOLF Toulouse Septembre 2009 Fabrice Barlesi, MD, PhD Oncologie Thoracique Pôle Thorax et EA3279 Introduction

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE» DGESCO 2/27 Programme «enseignement scolaire public du premier

Plus en détail

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie

Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer. Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie Unicancer Le nouveau groupe hospitalier exclusivement dédié à la lutte contre le cancer Répondre aux nouveaux défis de la cancérologie 07 Profil Unicancer c est... Acteur majeur de la cancérologie en France,

Plus en détail

Info Eclair. Enquête effectuée en novembre 2013 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES

Info Eclair. Enquête effectuée en novembre 2013 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Info Eclair N 142 25 novembre 2013 - Contact : drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES Tél. : 02 99 25 18 00 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Formations accessibles par

Plus en détail

Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans

Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans Équipe coordinatrice AJA Adolescents Jeunes Adultes 15-25 ans Dr Proust CNRC, 03/10/2014 Objectif principal: Créer une équipe pluridisciplinaire mobile sur la région Pays de la Loire dédiée aux AJA pris

Plus en détail