Initier des plans de gestion de la ressource et des étiages et mettre en œuvre des programmes de réduction des prélèvements directs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Initier des plans de gestion de la ressource et des étiages et mettre en œuvre des programmes de réduction des prélèvements directs"

Transcription

1 Initir ds pns d gstion d rssourc t ds étiags t mttr n œuvr ds programms d réduction ds préèvmnts dircts QuS Sont S njux? Inscrir gstion d rssourc dans duré L adoption d comportmnts nouvaux, fondés sur partag d au t baiss ds consommations, rprésnt un nju important pour avnir. L augmntation ds bsoins n au, coupé à ds périods d pénuri d au d pus n pus fréqunts, ngndr ds tnsions croissants sur rssourc n au disponib ntr s différnts usagrs. Cs situations sont courants sur bassin Rhôn-Méditrrané puisqu pus d 60 % du trritoir st concrné. Ls réponss au coup par coup t gstion d cris n sont pas satisfaisants pour s assurr dans duré d un équiibr ntr dmand n au t rssourc disponib. L obtntion d ct équiibr st d autant pus nécssair qu bon fonctionnmnt ds miiux aquatiqus st dirctmnt dépndant d quantité d au présnt dans s cours d au t dans s napps. Commnt AGIR? par concrtation, animation, information t contractuaisation un partage CoMpLEt Et DuRABLE DE L EAu ExIGE DE RéunIR plusieurs ConDItIonS : agir dans concrtation : s différnts catégoris d usagrs puvnt xprimr, au sin d un group d échangs, urs bsoins t urs xigncs ; fair vivr concrtation dans duré, par animation : rncontr ntr s usagrs s ffctu d façon périodiqu tout au ong du procssus, dpuis construction jusqu à gstion courant ; agir dans transparnc t sur bas d un partag d information : nsmb ds donnés voums prévés t quantité d au disponib) st communiqué t cntraisé afin d aimntr concrtation t assoir décision ; formaisr s modaités d partag au sin d un pn d gstion qui définit s règs d répartition d au disponib t précis s actions qui s accompagnnt. LE plan DE GEStIon DE LA RESSouRCE Et DES étiages : s appiqu sur un périmètr donné ; définit s consommations maximas n voum t n débit pour chaqu usag n périod d étiag t sur un cyc annu) t s règs d répartition ntr usagrs ; précis s margs d progrès n matièr d économis d au ; fix s conditions régmntairs d appication moratoir sur s préèvmnts, vaurs guids aux points témoins du miiu ) ; détrmin s modaités d gstion n tmps d cris ; définit s conditions d suivi tabux d bord, instanc d concrtation, cuss d réactuaisation). pour contribur fficacmnt à attint du bon état ds aux, ds pns d gstion dvront êtr initiés sur nsmb ds zons prioritairs, d ici L 9 programm d Agnc d au prévoit adoption d un tirs d ntr ux. partnairs pour au, pus fficacs nsmb

2 Initir ds pns d gstion d rssourc t ds étiags t mttr n œuvr ds msurs d réduction ds préèvmnts dircts xmps D msurs d réduction ds préèvmnts dircts dans miiu : s économis d au réparation d fuits, miur piotag d irrigation ou rmpcmnt d un cutur gourmand n au par un cutur moins consommatric, rcycg d au d rfroidissmnt ) ; optimisation d gstion ds ouvrags hydrauiqus ; substitution d préèvmnts vrs ds rssourcs pus abondants ; révision ds autorisations d préèvmnts. où AGIR? Sur s bassins t napps idntifiés «trritoirs prioritairs» La mis n œuvr d pns d gstion d rssourc t ds étiags t s msurs d réduction ds préèvmnts dircts sont soutnus par Agnc d au Rhôn-Méditrrané t Cors sur s trritoirs où équiibr quantitatif st un condition indispnsab à attint du bon état ds miiux xigé par Dirctiv cadr sur au. Cs trritoirs rprésntnt nviron 75 rivièrs t 20 napps sur nsmb du bassin Rhôn-Méditrrané. Commnt mttr n pc un partnariat? Quatr partnairs, indispnsabs au succès d démarch Ds OBJECTIFS PARTAGÉS Attindr équiibr ntr offr t dmand. Connaîtr s préèvmnts t état d rssourc, diffusr information. Trouvr un accord sur s objctifs d quantité. Agir sur s autorisations d préèvmnt. 1. Un portur d projt assur maîtris d ouvrag ds étuds ; cntrais t mt à disposition s donnés sur s préèvmnts t état d rssourc ; anim concrtation ; assur suivi t évauation ds opérations ngagés. 2. Ls rprésntants ds usagrs t s acturs d aménagmnt du trritoir apportnt xprtis t information ; contribunt à rchrch d soutions tchniqus ; vaidnt diagnostic, s objctifs t s propositions ; intègrnt s règs d gstion t s msurs dans ur mod d action. 3. Ls srvics d État qui xrcnt poic d au apportnt xprtis t information ; vaidnt s étaps d opération ; appiqunt s outis régmntairs. 4. L Agnc d au Rhôn-Méditrrané t Cors, partnair financir, tchniqu t d communication particip activmnt à mis n pc t au suivi d opération jusqu à son trm ; mt n pc ds actions d communication concrtés pour vaorisr partnariat ; soutint financièrmnt opération. LES AIDES DE L AGENCE DE L EAU Étuds stratégiqus, concrtation, animation, partag d information Subvntion d 50 % Économis d au, optimisation d gstion ds ouvrags Subvntion d 30 % à 50 % Mobiisation d rssourcs d substitution Subvntion d 30 % Dispositifs d msur ds préèvmnts Subvntion d 30 % compturs irrigation xcus) Suivi ds rivièrs t ds napps Subvntion d 50 % à 70 % Bonification possib ds taux sur s opérations compxs t prioritairs du SDAGE

3 Masss d'au soutrrain nécssitant ds actions pour attindr bon ét at Déséquiibr quantitatif at EPINAL Masss d'au ou scturs à 'affurmnt Masss d'au soutrrains profonds ou scturs sous couvrtur nivau 1) DIJON Trritoirs prioritairs au titr d périod EAUX SOUTERRAINES Autrs trritoirs dvant fair 'objt d'actions préparatoirs pour s pns d gstion utériurs NB : Ctt cart présnt s zons n déséquiibr quantitatif ou cs n équiibr fragi. E a été étabi sur bas ds éémnts disponibs n févrir Ds travaux compémntairs prmttront d'affinr ctt séction. BESANCON BOURG-EN-BRESSE ANNECY LYON CHAMBERY SAINT-ETIENNE GRENOBLE VALENCE PRIVAS MENDE GAP SDAGE t programm d msurs - mars 2008 NIMES NICE MONTPELLIER MARSEILLE DIGNE AVIGNON CARCASSONNE BELFORT LONS-LE-SAUNIER LE CLAPIER MACON VESOUL TOULON PERPIGNAN Cart du projt d SDAGE soumis à consutation du pubic d'avri à octobr C documnt st suscptib d'évour.

4 Sous bassins vrsants nécssitant ds actions pour attindr bon état Déséquiibr quantitatif Trritoirs prioritairs au titr d périod EPINAL ny ôn Sa Actions rtivs à gstion ds ouvrags hydrauiqus Ti 'O Ca n u a n og rg a S uran D ran ôn Rh arin n Bo u ANNECY 'Is r ui G èr èr CHAMBERY rbr ôn Ro manch ux Do VALENCE Dr ui G ac R GAP 'Ubay ud Vrd B Var ut éra i rb 'O NICE Tououbr 'Arc 'Ar g n s MARSEILLE G TOULON rr B 'A SDAGE t programm d msurs - mars 2008 idi 'Aud du M Var 'Estron u a ap CARCASSONNECana u DIGNE 'Ass D uranc ôn Rh rb NIMES L Couon MONTPELLIER 'O AVIGNON r 'H rd argu Ga Vidou LE CLAPIER L éo n D ur a 'Ouvèz uëc B h z L igu 'A nc on h ô n Dr ôm R ch 'Arc GRENOBLE r sè 'I é Tin Rh s ur a ag n b io ou èz yri u rdè rv hô ag x 'A C 'A R ir MENDE s A ' 'Ab 'Ain s rgu 'Az Saôn n Fir LYON PRIVAS s ub Do in uz ysso R EAUX SUPERFICIELLES Bi n Sonan y BOURG-EN-BRESSE 'E LONS-LE-SAUNIER i S MACON V Lou SAINT-ETIENNE in Rh Doubs sn ro G G - ôn h R na Ca bs BESANCON Dou n hun D Autrs trritoirs dvant fair 'objt d'actions préparatoirs pour s pns d gstion utériurs BELFORT VESOUL no 'Og DIJON ch Bo d u on Actions rtivs à gstion ds ouvrags hydrauiqus t aux préèvmnts Sa in 'A ann Ving Actions rtivs aux préèvmnts Co ntrn La a y 'Ag Têt ch T PERPIGNAN Cart du projt d SDAGE soumis à consutation du pubic d'avri à octobr C documnt st suscptib d'évour.

5 ENGAGÉS SUR LE Bassin vrsant d ardèch Initir ds pns d gstion d rssourc t ds étiags Contxt t njux Gérr rssourc n au L bassin d Ardèch possèd ds atouts avc un voum d écoumnt annu qui couvr gobamnt s préèvmnts, ds rssourcs soutrrains pu mobiisés t possibiité d utiisr ds voums stockés dans ds résrvs EDF, disponibs pour soutin d étiag d rivièr. En rvanch, crtains portions du résau hydrographiqu nrgistrnt ds asscs dus à ds infitrations naturs ou à ds préèvmnts t sont marqués par un régim hydroogiqu prturbé t très dépndant ds aménagmnts hydroéctriqus, notammnt par s transfrts d au vnant d Loir. D pus, dmand n au augmnt significativmnt n saison touristiqu. Mr Méditrrané L bassin Rhôn-Méditrrané Mobiisr s acturs d au La rivièr Ardèch a fait objt d un gstion concrté dès En 2000, Consi Généra d Ardèch assur maîtris d ouvrag d un étud pour fair émrgr miur stratégi d action pour gérr d manièr goba t cohérnt rssourc n au du bassin vrsant d Ardèch. Ds njux, notammnt n matièr d écoumnt ds aux, d gstion ds débits d étiag sont apparus comm incontournabs. L étud a concu à nécssité d mttr n pc un Schéma d Aménagmnt t d Gstion ds Eaux SAGE) pour éborr notammnt un pn d gstion ds étiags sur bassin vrsant d Ardèch. Un group d travai spécifiqu a été créé au sin d commission oca d au CLE) pour suivr éboration d c pn d gstion. Réaisr un pn d gstion d rssourc t ds étiags Un prmir bin sur s usags a été opéré via rcui d donnés sur s préèvmnts, s rjts, s transfrts d au t s soutins d étiag. Dans un scond tmps, sur bas ds tndancs d évoution, ont été définis s débits naturs d étiag t impact ds préèvmnts. Ctt modéisation a conduit à fixr ds objctifs d débit garants du bon fonctionnmnt ds écosystèms. En drnir iu, définition ds bsoins ds acturs au rgard ds xigncs hydroogiqus a prmis d définir ds objctifs d quantité partagés t ds moyns d actions pour s attindr. Cs différnts scénarios sont soumis aux différnts commissions trritorias t à CLE du SAGE afin d vaidr stratégi rtnu. Partnairs pour au, pus fficacs nsmb

6 MÉDIACITÉ - Sptmbr Photos : Mathiu Morvrand, Syndicat Ardèch Cir L partnariat pour au L travai ffctué avc nsmb ds acturs concrnés a prmis d apportr un vision très compèt ds rssourcs n au du bassin vrsant d Ardèch n rgroupant ds éémnts d connaissanc jusqu à diffus. I a conduit à un évauation partagé d impact ds préèvmnts sur s débits t concrétis ds fforts ngagés dpuis pus d 20 ans. Ctt démarch mobiis s compétncs spécifiqus d nombrux partnairs t garantit ainsi un véritab synrgi ds moyns t un rg snsibiisation. Ls principaux artisans d c travai sont : Syndicat Ardèch Cir, qui assur coordination t maîtris d ouvrag d démarch t s syndicats d rivièr présnts sur bassin vrsant ; s structurs n charg d aimntation n au potab, notammnt Syndicat ds Eaux d Bass Ardèch ; s partnairs institutionns : DIREN, MISE, Consi Généra, Consi Régiona, Agnc d au. RÉSULTATS OBTENUS Mis n commun ds connaissancs t rconstitution ds débits naturs. Définition ds vaurs d objctifs quantitatifs débits minimums à étiag n différnts points du cours d au). Définition ds règs d partag d rssourc n au : priorités d usags t répartition d voums gobaux d préèvmnt par usag. RÉSULTATS ATTENDUS Attint d équiibr quantitatif sur nsmb du bassin vrsant. Mis n œuvr ds règs t du programm d actions. Bon fonctionnmnt ds écosystèms aquatiqus. Programm d actions L programm d actions n cours d éboration, vis un démarch d réduction d vunérabiité à horizon I s appui sur s préconisations du SAGE t s axs suivants : rnforcr gstion coctiv n s appuyant sur un résau d suivi t dévoppr un xprtis d bassin ; donnr priorité aux sous-bassins déficitairs pour réduction d dépndanc ds usags aux risqus d pénuris saisonnièrs d rssourc natur Baum Drobi t Auzon Cduègn) ; optimisr xistant t agir sur rssourc. Syndicat Ardèch Cir Aé du châtau Vogu Té Syndicat ds Eaux d Bass Ardèch L Bosqut Largntir Té Déégation Rhôn-Aps 14 ru Jonas Sak Lyon Cdx 07 Té

7 ENGAGÉS SUR LE bassin vrsant d mar Mttr n œuvr ds programms d réduction ds préèvmnts dircts Contxt t njux Un trritoir soumis à ds tnsions forts sur rssourc t s usags La Mar départmnt d Héraut) st un affunt d Orb, marqué dpuis pusiurs annés par ds étiags sévèrs avc ds mortaités piscicos t intrruption ds écoumnts, dans un contxt d confits d usags aimntation n au potab, irrigation, pêch, oisirs). Un quinzain d canaux d irrigation préèvnt dans s aux suprficis sur pus d 20 km d cours d au. La rivièr a connu n août 2005 son étiag pus bas dpuis 70 ans, soit un situation trois fois pus sévèr qu c provoqué par canicu d Mr Méditrrané L bassin Rhôn-Méditrrané Un souci d connaissanc t un fort dynamiqu d concrtation Dpuis 2003 dynamiqu oca s st ngagé sur réaisation ds diagnostics fficinc ds résaux d aimntation n au potab, priss d au par dérivation) t à émrgnc ds projts. Un étud d optimisation ds préèvmnts suprficis sur bassin vrsant d Mar a prmis d drssr un état ds iux sur touts s priss d au d irrigation invntair, ocaisation, usags t diagnostic), compété par un anays pus poussé sur s pus grands ASA. En paraè, pusiurs schémas dircturs d aimntation n au potab avc rchrchs d fuits ont été conduits par s syndicats t s communs du trritoir. Ctt démarch d acquisition ds connaissancs a égamnt prmis monté n puissanc d un fort dynamiqu d concrtation mné grâc à un partnariat srré ntr Agnc t s Syndicats d rivièrs Mar t Orb, n association avc Poic d au. La présnc activ d un tchnicin d rivièr a été un éémnt cé pour snsibiisr t mobiisr s nombrux usagrs t propriétairs très rarmnt rgroupés n association. Partnairs pour au, pus fficacs nsmb

8 ds actions d réduction ds préèvmnts simps t fficacs L équip vrt du Syndicat Mixt d Aménagmnt du Bassin d Mar a mné ds travaux sur s ptits canaux d irrigation, qui ont déjà u ds ffts importants sur miiu, n particuir sur haut t moynn vaé d Mar. En paraè, ds travaux pus conséqunts ont été ngagés sur s canaux s pus importants, apportant aussi un gain nvironnmnta significatif. Ls travaux sur Béa d Cirac associés à ds actions d économi d au ont ainsi conduit à réduir d moitié s préèvmnts. Cs actions ont déjà prmis d augmntr n moynn d 25 % débit d étiag d Mar n ava ds préèvmnts. La régurisation administrativ ds priss d au a été mis n œuvr paraèmnt. Rst à ngagr s travaux d améioration ds résaux d aimntation n au potab t à poursuivr s fforts d économis d au ds ASA * d bass vaé. Ctt démarch voontarist sra pérnnisé par adoption du «Protoco d Gstion Concrté d Rssourc Mar», actumnt n cours d éboration. * ASA : Association Syndica Autorisé. RÉSULTATS OBTENUS La mis n commun ds connaissancs t xprssion ds bsoins rés ont conduit à : réduction d un grand parti ds préèvmnts dircts sur rssourc n au suprfici ; augmntation significativ ds débits d étiag. RÉSULTATS ATTENDUS poursuit d réduction ds prssions d préèvmnt sur rssourc n au soutrrain ; organisation ds usagrs ntr ux via ds groupmnts associatifs ; érgissmnt d démarch sur d autrs affunts d Orb Jaur t Vrnazobr). MÉDIACITÉ Photos : Syndicat Mixt d Aménagmnt du Bassin d Mar L partnariat pour au du bassin d Mar Ctt démarch garantit un synrgi d moyns t un rg snsibiisation ds usagrs d au. La quaité d animation oca t du diaogu ntr s srvics t s acturs ocaux sont s cés d ctt réussit. C partnariat assur cohérnc d action pubiqu t rnforc garanti d résutats dans tmps. I mobiis pusiurs acturs sur urs compétncs spécifiqus : Syndicat Mixt d Aménagmnt du Bassin d Mar, n particuir son équip vrt ; Syndicat Mixt d vaé d Orb ; srvic d Poic d au d DDAF ; Agnc d au. Programm d actions Ls msurs d réduction ds préèvmnts dircts dans miiu, inscrits dans programm d actions : ntrtin ds ouvrags ; détrmination ds bsoins rés, passag au goutt à goutt, mis n pc d tours d au ; réfction ds ouvrags d pris d au, cag d pnt, mis n œuvr d dispositifs d comptag t d régution ; rchrch t comatag ds fuits. Syndicat Mixt d Aménagmnt du Bassin d Mar Hôt d vi Hérépian Té Syndicat Mixt d Vaé d Orb Rout d Vndrs Bézirs Té Dirction départmnta d agricutur t d forêt d Héraut 5 Pc Chapta Montpir Té Déégation d Montpir 219 ru Titin Montpir Té

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

La fiscalité énergétique au service de la politique énergie-climat de la France

La fiscalité énergétique au service de la politique énergie-climat de la France La fiscalité énrgétiqu au srvic d la politiqu énrgi-climat d la Frc Rncontrs Intrnationals du Havr Richard Lavrgn, DGEC-CGDD 12 sptmbr 13 Ministèr d l'écologi, du Dévloppmnt durabl t d l Énrgi www.dvloppmnt-durabl.gouv.fr

Plus en détail

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception Forêt domanial d m s ri u s o g sa lité y Pa tura Na toir His Un Forêt d xcption Ds Forêts mblématiqus, un Démarch Partagé, Un Vitrin National, un Labl d xcllnc. sm uri gs o a ys alité a P tur Na toir

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008.

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008. AU5V / Etud sur ls vills disposant d un VLS ou d «tation» Vills disposant d un systèm d vélo n libr srvic Vills disposant d un tation ou d un systèm «aidé» d d vélo 2 avril Vill Nom Systém Entrpris Paris

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Jeudi 5 février 2015 à 17h30 à Jaujac

Jeudi 5 février 2015 à 17h30 à Jaujac Judi 5 févrir 2015 à 17h30 à Jaujac 1 2 Programm d actions 2015 Protocol d accord rlatif à la gstion du tmps d travail Annx 1 ADAPTATION DU PROGRAMME D ACTIONS 2015 En gras : évolutions proposés 3 Objctif

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE

2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE 2. LES DÉPLACEMETS : TESIOS ETRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉAGEMET DU CADRE DE VIE 199 Un résau d infrastructurs d grand porté assur un bonn accssibilité à l agglomération lyonnais Transport aérin

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique 3. Droit économiqu 3.1 Tchniqus contractulls : optimisation d la rédaction d vos contrats, clauss ssntills 3.2 Dépndanc économiqu, déséquilibr d la rlation commrcial 3.3 L optimisation du rcouvrmnt, la

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE SUCÉ-SUR-ERDRE LA CONSTRUCTION IMMOBILIÈRE FAMILIALE Vrgr L Clos du À proximité du bourg d Sucé-sur-Erdr ROUTE DE LA FILONNIÈRE 19 maisons T4 t T4 xtnsibls Vrgr L Clos du Ds constructions modrns dans un

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

Un plan d actions articulé autour de 10 grands chantiers qui reflètent les défis majeurs à relever

Un plan d actions articulé autour de 10 grands chantiers qui reflètent les défis majeurs à relever Un plan d actions articulé autour d 10 grands chantirs qui rflètnt ls défis majurs à rlvr 1 Innovation t ntrprnuriat 2 Ensignmnt supériur 3 Dsign é r t i s i r r 10 9 8 7 6 5 4 Fidélisation ds ntrpriss

Plus en détail

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES L Oré ds Vigns Ls Sorinièrs Quartir ds Vigns : ru du Bocag t ru uis Michl APPARTEMENTS DU T2 AU T4 t MAISONS T4 EXTENSIBLES RT 2012 www.or-ds-vigns.com L Oré ds vigns Vu aérinn ds Sorinièrs, quartir ds

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Centre Hospitalier. Lunéville. guide. de l Hospitalier éco-responsable. avec. ie R a b

Centre Hospitalier. Lunéville. guide. de l Hospitalier éco-responsable. avec. ie R a b Cntr Hospitair Lunévi guid d Hospitair éco-rspons a L avc i a b Edito L dévoppnt dur st un od d dévoppnt qui répond aux bsoins du présnt sans coprottr a capacité ds générations futurs à répondr aux urs.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU L n c s n s «I I» d l a r t i c l 1 3 6 d l a l o i A L U R p r é v o i t CONSEIL MUNICIPAL Séanc du 10 juillt 2014 COMPTE RENDU Présnts : Msdams GENEVARD, VOJINOVIC, ROUSSEL-GALLE P., RENAUD, CAIREY-

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

l économie territoriale

l économie territoriale W W W. E N R X. F R l économi trritorial 2 ÉDITORIAL Quand un Parc rassmbl autour d un mêm tabl ds acturs économiqus d horizons différnts pour partagr compétncs, savoirfair t projts, il mt n plac un dynamiqu

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

Plan Local de Déplacements de la communauté d Agglomération du Val d'orge

Plan Local de Déplacements de la communauté d Agglomération du Val d'orge Plan Local d Déplacmnts d la communauté d Agglomération du Val d'org décmbr 2005 En collaboration avc l burau d'étuds Codra Sat-Gnvièv-ds-Bois. Brétigny-sur-Org. Sat-Michl-sur-Org. Morsang-sur-Org Flury-Mérogis.

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis La sécurité social n Blgiqu Caractéristiqus t défis Danièl Muldrs t Robrt Plasman Déparmnt d économi appliqué d l Univrsité Libr d Bruxlls 1 La sécurité social n Blgiqu: introduction Prmir mps: Fin XIX

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon 6 rncontrs nationals d l ANACT L archéologi pour la vill Lyon 9 t 10 octobr 201 musé ds Baux-Arts 20 plac ds Trraux 69001 Lyon Fo S14 éd ss S9 Cas t (4) S6 H) S4 S2 S22 S11 Rédu S S8 on ou st ( ) uit onn

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION EN INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES LOCALES Plan d intervention

PLAN D INTERVENTION EN INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES LOCALES Plan d intervention MRC D HAT-RICHELIE PLAN D INTERENTION EN INFRASTRCTRES ROTIÈRES LOCALES Plan d intrvntion rsion final révisé 11 mai 2015 MRC D HATRICHELIE PLAN D INTERENTION EN INFRASTRCTRES ROTIÈRES LOCALES PIIRL P

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets Miux ls connaîtr pour miux ls jtr! Guid ds déchts dangrux à la maison Plan départmntal d Prévntion ds Déchts En 2005, l Consil général ds Lands a initié l prmir Plan départmntal d Prévntion ds Déchts n

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL Formation ds dircturs d unités UPEC UPEC Crétil 20/03/2015 Rndr visibls ls publications d l UPEC avc HAL Philipp Gambtt LIGM Univrsité Paris-Est Marn-la-Vallé Diaporama préparé avc la collaboration d Flornc

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à

su Ap co po ca rem en - m p s a p e - t - d e - d c d - l c l e c p a t à Au fil d la Vzouz - n 23.indd 1 22/04/2009 17:23:03 Infos pratiqus Srvics publics à Blâmont au sièg d la Communauté d Communs Communauté d Communs d la Vzouz 38 ru d la Vois - B.P. 8 54 450 BLAMONT Tél.

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

La réunion annuelle du Consortium des Filières

La réunion annuelle du Consortium des Filières La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : L mot du dirctur 1 Cart ds filièrs, méthodologis, rstructurations t fonctionnmnt ds consortiums multilatéraux

Plus en détail

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent

Des marques fortes à la carte = des ventes qui explosent Ds marqus forts à la cart = ds vnts qui xplosnt Pourquoi Cécéml doit-il absolumnt êtr mntionné sur votr cart? Authnticité L histoir du chocolat rmont à l époqu ds Aztèqus, un ancinn civilisation du Mxiqu.

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

www.nicoll.fr Guide des caniveaux hydrauliques et des systèmes d évacuation des eaux de ruissellement.

www.nicoll.fr Guide des caniveaux hydrauliques et des systèmes d évacuation des eaux de ruissellement. www.nico.fr Guid ds canivaux hydrauiqus t ds systèms d évacuation ds aux d ruissmnt. Un vision nouv ds soutions d évacuation ds aux d ruissmnt. L importanc croissant ds infrastructurs routièrs t ds surfacs

Plus en détail

Études d estimation des volumes prélevables globaux

Études d estimation des volumes prélevables globaux Études d estimation des volumes prélevables globaux Les Ateliers du Territoire L EAU POTABLE ET URBANISME MONTROND LES BAINS - 17 Novembre 2011 Florence EVRA-ASPORD Chef de Service Territoire Saône-Rhône

Plus en détail

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS. Quartier Grand-Pigeon - Inaugurations du 13 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS. Quartier Grand-Pigeon - Inaugurations du 13 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS r i a l p m x t a i r a n t r a p Un l b a r u d n o i t a v o n é r n pour u

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Problèmes de courant continu

Problèmes de courant continu Captur résistif d tmpératur Probèms d courant continu Variation d a résistanc d un thrmistanc n fonction d a tmpératur a résistanc R d un thrmistanc, formé d un matériau smi-conductur, vari avc a tmpératur

Plus en détail

SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTIONS DE FORMATION

SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTIONS DE FORMATION ACTIONS DE FORMATION 2016 ACTIONS DE FORMATION L CEFPF : 23 ans d activité au srvic du cinéma t d l audiovisul PAGE 3 Qui put s inscrir à la formation? PAGE 4 ACTIONS DE FORMATION PAGES 5-30 FORMATIONS

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat

VAE et GPEC. Repères pour l action. Une expérimentation d accompagnement d acteurs en Haute-Normandie. Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action Formanat VAE t GPEC Un xpérimntation d accompagnmnt d acturs n Haut-Normandi 2011 2012 Rpèrs pour l action

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

de votre Centre de Gestion Agréé

de votre Centre de Gestion Agréé Trimstr 0 du Bâtimnt d votr Cntr d Gstion Agréé édito La Banqu publiqu d invstissmnt (BPIFRAE), a ouvrt ss ports n janvir 0 afin d rlancr la compétitivité ds ntrpriss françaiss t crér ds mplois. Présnt

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

OK Evaluation finale. Clause entièrement mentionnée telle quelle

OK Evaluation finale. Clause entièrement mentionnée telle quelle Référntil pour ntrpriss d installation/concption d pomps à chalur voir fuill d calcul: "notic xplicativ" pour plus d précisions EVALUATION DE L'ENTREPRISE D'INSTALLATION Rnsignmnts généraux Entrpris d

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future :

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : le Crétacé captif du département de la Charente Maritime LE SYNDICAT DES EAUX (SDE) DE LA

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013

RAPPORT D ACTIVITE 2013 Activatur d vos projts RAPPORT D ACTIVITE 2013 LE MOT D UN ADMINISTRATEUR SOMMAIRE Dstiné à soutnir ds projts qui trouvnt difficilmnt ds financmnts sur ds marchés classiqus parc qu ils rlèvnt d activités

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques

L audit : écouter, observer pour mieux maîtriser les risques Stratégi publiqu n 2 - avril 2014 L audit : écoutr, obsrvr pour miux maîtrisr ls risqus La maîtris ds risqus D irigr un administration trritorial t mttr n œuvr l projt d un mandatur impliqu d savoir prndr

Plus en détail

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES Univrsité trasbourg PRATI CAMPU Candidatur l Univrsité trasbourg Fis projt sommair Mair Ditri l'univrsité PALAI 2 Ru l'univrsité Boulvard la Victoir 1 Avnu la Forêt-oir IA 6 Ru du Maréal Juin 0 xtnsion

Plus en détail

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous Pag 1 Binvnu chz vous Invstissz n confianc dans un bin fiabl t durabl au cœur d l agglomération chambérinn, promss d un art d vivr dont vous bénéficirz saison après saison. BUREAUX & COMMERCES Vivz n éco-harmoni

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail