Guide pratique de l employeur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide pratique de l employeur"

Transcription

1 Assistance personnelle Guide pratique de l employeur Simone Leuenberger

2 Impressum 1 re édition juin 2004/fevrier 2005 Éditrice: Commandes: Conférence des organisations faîtières de l aide privée aux handicapés DOK Bürglistrasse 11, 8002 Zurich Tél / Fax Website: Auteur: Simone Leuenberger Conférence des organisations faîtières de l aide privée aux handicapés DOK

3 1 PRÉFACE DES EDITEURS Dans la vie quotidienne, les personnes handicapées dépendent souvent de l aide d autrui, que ce soit pour accomplir les gestes courants de la vie, tenir le ménage, entretenir des contacts sociaux, suivre des cours à l école, des cours de formation ou de perfectionnement, ou encore pour exercer une activité professionnelle. Les personnes ne vivant pas dans une institution doivent organiser cette aide, par exemple en ayant recours aux parents, à des membres de la famille ou à des amis, ou en s adressant à une organisation Spitex ou à des organismes similaires qui proposent des services de soins et d aide à domicile. Il est très fréquent que les personnes nécessitant une assistance personnelle ressentent la dépendance vis-à-vis des organisations Spitex ou de la famille comme restreignante. Comme d autres personnes aussi, elles désirent vivre de manière autodéterminée, même si elles dépendent de l aide de tiers pour de nombreux actes de la vie quotidienne. Elles souhaitent pouvoir choisir elles-mêmes la personne qui leur procurera cette assistance et décider quand, comment et pour combien de temps. Ce vœu se concrétise dès lors qu elles deviennent employeurs et engagent elles-mêmes leurs auxiliaires de vie. C est dans ce contexte que l on parle d «Assistance personnelle». Les personnes qui optent pour un tel modèle constateront assez vite que le statut d employeur n implique pas seulement des libertés, mais aussi un certain nombre d obligations personnelles et administratives. A cela s ajoute la relative complexité du fi nancement des frais d assistance, étant donné que le modèle de l assistance personnelle en est encore à ses débuts en Suisse. Le présent guide se propose de montrer comment l assistance personnelle peut permettre aux personnes handicapées de vivre de manière autonome. Il indique les aspects auxquels il faut veiller lors de l engagement d auxiliaires de vie, quelles assurances doivent être conclues, comment résilier correctement un contrat de travail, quelles sont les possibilités de financement des frais d assistance et dans quels cas ces frais sont déductibles des impôts. La DOK, éditrice du présent guide, a trouvé en la personne de Simone Leuenberger une rédactrice qui dispose elle-même d une longue expérience dans le domaine de l assistance personnelle et qui connaît parfaitement les problèmes y relatifs dans la pratique. Elle a bénéficié du soutien de spécialistes de l aide aux personnes handicapées et de l entraide, notamment pour ce qui concerne les questions ayant trait au droit du travail et au droit des assurances. La DOK remercie tout particulièrement Katharina Kanka du FAssiS (Bureau Assistance Suisse), ainsi que Pro Infirmis Suisse d avoir financé le guide. Les thèmes abordés sont axés sur la pratique et enrichis de nombreuses listes de contrôle et lettres types. Lorsque des dispositions légales sont mentionnées, elles sont dotées de références aux articles de la loi correspondants, de sorte que chacun(e) puisse les consulter. Nous avons accordé une grande importance à la lisibilité du propos; le but du présent guide est en effet de servir d ouvrage de référence à l usage de toutes les personnes handicapées qui engagent elles-mêmes leurs auxiliaires de vie. En ce sens, le guide est à considérer comme une aide à l entraide. Nous avons tenté de vous proposer un guide complet. Dans la mesure où les dispositions concernent l ensemble de la Suisse, nous pensons y être à peu près arrivés. La tâche s avère en revanche plus difficile en présence de la multitude de différences cantonales et

4 2 communales: nous n avons ici retenu que les principes et recommandations valables de manière générale. Même si le guide s adresse en premier lieu aux personnes handicapées, il peut également constituer une aide précieuse à l usage des services qui conseillent les personnes ayant besoin d une assistance personnelle. De façon générale, les éditeurs espèrent que ce guide contribuera à encourager un nombre croissant de personnes handicapées à oser faire le pas vers une vie autodéterminée. 1 er édition Juin 2004/Fevrier 2005

5 3 Sommaire Préface des éditeurs 1 Sommaire 3 Table des matières 4 Liste des abréviations 7 Remarques préalables concernant la structure du présent guide et son utilisation 8 Première partie: Engagement d assistant(e)s 9 1 Etre employeur: qu est-ce que cela signifie? 11 2 Comment recruter vos assistant(e)s? 12 3 Comment conclure un contrat de travail? 14 4 Quelles assurances devez-vous conclure? 18 5 Comment mettre fin à un rapport de travail? 26 6 De quoi d autre devez-vous tenir compte lorsque vous engagez du personnel étranger? 28 Deuxième partie: Financement de l assistance 29 7 Quels sont les moyens de financement de l assistance personnelle? 31 8 Quels frais d assistance pouvez-vous déduire du revenu imposable? 40 Troisième partie: Annexes 41 9 Adresses utiles et liens vers d autres documents Modèles/lettres types/listes de contrôle 51

6 4 Table des matières Préface des éditeurs 1 Sommaire 3 Table des matières 4 Liste des abréviations 7 Remarques préalables concernant la structure du présent guide et son utilisation 8 Première partie: Engagement d assistant(e)s 9 1 Etre employeur: qu est-ce que cela signifie? 11 2 Comment recruter vos assistant(e)s? Rédaction et publication d offres d emploi Etude des dossiers de candidature/premier entretien téléphonique Entretien de présentation 13 3 Comment conclure un contrat de travail? Données personnelles Attributions Durée du rapport de travail Temps de travail, loisirs et vacances Salaire Autres conventions 17 4 Quelles assurances devez-vous conclure? AVS, AI, APG, AC Assurance en cas d accidents professionnels et non professionnels Prévoyance professionnelle (caisse de pension/2 e pilier) Assurance d indemnités journalières en cas de maladie Allocations familiales Assurance responsabilité civile 25 5 Comment mettre fin à un rapport de travail? Résiliation Certificat de travail 27 6 De quoi d autre devez-vous tenir compte lorsque vous engagez du personnel étranger? Demande de permis de travail pour le personnel étranger 28

7 5 6.2 Impôt à la source 28 Deuxième partie: Financement de l assistance 29 7 Quels sont les moyens de financement de l assistance personnelle? Allocation pour impotent de l assurance-invalidité (AI) Prestations de l AI concernant les services de tiers en lieu et place 33 d un moyen auxiliaire Assurance-maladie (AMal) Assurance-accidents (AA) Prestations complémentaires (PC) Annexe: bonifications pour tâches d assistance de l AVS Prestations supplémentaires des cantons 39 8 Quels frais d assistance pouvez-vous déduire du revenu imposable? 40 Troisième partie: Annexes 41 9 Adresses utiles et liens vers d autres documents Services de consultation (sociale) Services de consultation juridique Autres adresses Liens vers d autres documents Autres adresses Internet Modèles/lettres types/listes de contrôle Modèles Evaluation personnelle du besoin d assistance Offres d emploi Contrat de travail Plan de travail Plan des horaires de travail Rapport des heures d assistance effectuées Rapport des heures d assistance effectuées destiné aux PC Modèles de calcul pour le salaire brut/net et les frais de salaire Calcul approximatif des PC Lettres types Réponse négative et renvoi du dossier de candidature Déclaration en tant qu employeur à la caisse de compensation Déclaration d un(e) nouvel(le) employé(e) à la caisse de compensation Déclaration d un(e) nouvel(le) employé(e) à la caisse de pension Déclaration de renonciation aux prélèvements des cotisations AVS/AI/APG/AC Déclaration de renonciation à l assurance-accidents Demande d un permis de travail 77

8 Lettre de résiliation du contrat de travail Certificat de travail Demande à l assurance-maladie concernant le versement direct de prestations pour les soins de base Demande de remboursement des frais de rétribution des membres de la famille dans le cadre des PC Demande de prise en compte des bonifications pour tâches d assistance Demande Spitex concernant l engagement de ses propres assistant(e)s Demande PC de prise en charge des frais supplémentaires dus à l invalidité Demande de prise en compte des frais d assistance dans la PC annuelle Factures à l organe PC concernant les frais de maladie et d invalidité Listes de contrôle Liste de contrôle Premier entretien téléphonique Liste de contrôle Entretien de présentation Liste de contrôle Engagement Liste de contrôle Fin d année Liste de contrôle Fin du rapport de travail Liste de contrôle Personnel étranger Autres informations Echelles de poursuite du paiement du salaire Règlement concernant les jours de congé 98

9 7 LISTE DES ABRÉVIATIONS AA Assurance-accidents AC Assurance-chômage AI Assurance-invalidité al. Alinéa AMal Assurance-maladie APG Régime des allocations pour perte de gain art. Article ATF Arrêt du tribunal fédéral AVS Assurance-vieillesse et survivants c.-à-d. C est-à-dire Chap. Chapitre ch.marg. Chiffre marginal (chiffres marginaux) CMAI Circulaire concernant la remise des moyens auxiliaires par l assurance-invalidité CO Code des obligations suisse du 30 mars 1911, AS 220 DPC Directive concernant les prestations complémentaires à l AVS et à l AI env. Environ FassiS Bureau Assistance Suisse FrS. Francs suisses LAA Loi fédérale du 20 mars 1981 sur l assurance-accidents, AS LAI Loi fédérale du 19 juin 1959 sur l assurance-invalidité, AS LAMal Loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie, AS Lhand Loi fédérale du 13 décembre 2002 sur l élimination des inégalités frappant les personnes handicapées, AS LPC Loi fédérale du 19 mars 1965 sur les prestations complémentaires à l assurance-vieillesse, survivants et invalidité, AS LPP Loi fédérale du 25 juin 1982 sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité, AS LTr Loi fédérale du 13 mars 1964 sur le travail dans l industrie, l artisanat et le commerce, AS Note Note (de pied de page) OAMal Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie, AS OMPC Ordonnance du 29 décembre 1997 relative au remboursement des frais de maladie et des frais résultant de l invalidité en matière de prestations complémentaires, AS OPAS Ordonnance du 29 septembre 1995 sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie (Ordonnance sur les prestations de l assurance des soins), AS OPC Ordonnance du 15 janvier 1971 sur les prestations complémentaires à l assurance-vieillesse, survivants et invalidité, AS PC Prestation(s) complémentaire(s) p. ex. par exemple RAI Règlement du 17 janvier 1961 sur l assurance-invalidité, AS resp. Respectivement s. et suivant ss. et suivants Seco Secrétariat d Etat à l économie Spitex Organisations dispensant des soins à domicile

10 8 REMARQUES PRÉALABLES CONCERNANT LA STRUCTURE DU PRÉSENT GUIDE ET SON UTILISATION Avant de commencer la lecture de ce guide, nous souhaitons vous donner quelques indications sur la façon dont il est structuré et sur son utilisation. Le guide comprend trois parties principales. La 1 re partie concerne l engagement des auxiliaires de vie et vous indique quelles sont les tâches administratives dont vous devrez vous acquitter en devenant employeur. La 2 e partie répond à la question: Comment financez-vous l assistance que vous vous procurez? Dans la 3 e partie, vous trouverez un recueil d adresses utiles, divers modèles, lettres types et listes de contrôle, ainsi qu une liste d adresses Internet comprenant des liens vers d autres sources et des feuilles d information. La brochure est structurée de façon à vous permettre de lire chaque chapitre séparément. Vous pouvez donc également vous en servir comme ouvrage de référence. Les modèles, lettres types et listes de contrôle doivent être adaptés en fonction de vos besoins. Vous trouverez ces documents sur le CD-ROM ci-joint. L éditrice souhaite maintenir ce guide autant que possible à jour. C est pourquoi elle vous serait reconnaissante de signaler d éventuelles incohérences à son secrétariat. Veuillez également l informer si vous percevez des prestations destinées au financement de l assistance dont le guide ne fait pas mention (p. ex. des prestations cantonales ou communales); cela permettra de prendre en compte votre information. Vous pouvez adresser vos remarques et propositions de modification à l adresse suivante: DOK, c/o FSIH Bürglistrasse Zurich

11 PREMIÈRE PARTIE ENGAGEMENT D ASSISTANT(E)S

12

13 11 1 Etre employeur: qu est-ce que cela signifie? Si vous lisez la présente brochure, c est probablement parce que vous songez à engager vous-mêmes vos auxiliaires de vie. Vous réfl échissez à l éventualité de devenir employeur. En optant pour le statut d employeur, vous devenez chef(fe), ce qui vous confère un rôle très particulier. Des aspects aussi bien matériels (resp. juridiques) que psychologiques ont leur importance. D un point de vue matériel, vous devez respecter vos obligations et vos droits en tant qu employeur: vous êtes tenu(e) de verser un salaire ainsi que des cotisations pour vos employé(e)s (prestations sociales), envers lesquel(le)s vous avez un devoir de diligence. En font partie l ensemble des règlements concernant les vacances, la maladie, etc. Toutes ces obligations sont décrites de manière détaillée dans la présente brochure. Et qu en est-il de vos droits? Ceux-ci vous permettent pour l essentiel d exiger que les prestations déterminées dans le contrat de travail soient fournies. D autre part, vous êtes en droit d attendre de vos employé(e)s qu ils (elles) effectuent leur travail avec soin et respectent les règlements du contrat de travail. La partie psychologique de votre rôle en tant qu employeur n est pas traitée explicitement dans la brochure. Or cela ne signifie pas qu elle est de moindre importance. En effet, quel serait pour vous l intérêt d une situation parfaitement réglée sur le plan juridique, mais qui ne fonctionne pas sur le plan humain? Dans un rapport de travail comme celui-ci, il ne faut surtout pas sous-estimer l aspect psychologique. Suivant la situation, chaque rapport de travail soutend l existence d une dépendance mutuelle. Dans un rapport d assistance, en tant que chef(fe), vous tenez en quelque sorte le couteau par le manche. Mais en même temps, vous dépendez dans une certaine mesure de vos auxiliaires de vie. C est pourquoi il est essentiel, pour bien réussir, que vous vous sentiez à l aise dans votre rôle d employeur et qu il émane de vous de l assurance et de la force vis-à-vis des personnes que vous employez. Evidemment, personne ne naît dirigeant, et on ne peut pas supposer non plus que chaque personne qui engage ellemême des auxiliaires de vie dispose déjà d une expérience en tant que cheffe. Vous pouvez accéder à de l assurance dans votre rôle en réfléchissant, au-delà de vos droits et obligations, à ce qu on appelle les «facteurs mous» d un rapport de travail. On entend par là notamment la capacité à communiquer et à vivre une situation conflictuelle. Il existe une large palette de cours offerts sur ce thème. Le programme des cours que propose Procap AGILE 1 en est un exemple, notamment en ce qui concerne les cours prévus pour les employeurs. 1 Adresses cf. chap. 9 Adresses utiles et liens vers d autres documents

14 12 2 Comment recruter vos assistant(e)s? Dans ce chapitre, vous trouverez des informations sur les thèmes suivants: 2.1 Rédaction et publication d offres d emploi 2.2 Etude des dossiers de candidature / premier entretien téléphonique 2.3 Entretien de présentation Dans la perspective de votre futur rôle d employeur, vous devez d abord réfléchir à ce que vous attendez concrètement de vos auxiliaires de vie. Les questions ci-après peuvent vous aider à mener cette réflexion: Pour quels actes avez-vous besoin d aide? Pendant combien de temps avez-vous besoin d aide 2 (combien d heures par jour, par semaine, par mois)? Comment ces heures se répartissent-elles sur la journée? Où avez-vous besoin de cette assistance (à votre domicile, sur votre lieu de travail, durant vos déplacements,...)? Les assistant(e)s doivent-ils (elles) disposer d une formation spécifique resp. de connaissances préalables spéciales pour vous fournir l aide dont vous avez besoin? 2.1 Rédaction et publication d offres d emploi Il n existe pas encore de marché de l emploi spécifique pour les auxiliaires de vie en Suisse. Rares sont les personnes à la recherche d un travail qui savent ce que signifie «assistance personnelle». C est pourquoi il serait utile que vous expliquiez brièvement, dans vos annonces, ce que vous entendez par «assistance» ou «assistance personnelle». Essayez de formuler vos annonces d une façon aussi avenante que possible afin d éveiller l intérêt des personnes qui cherchent un emploi. Vous pouvez faire paraître vos annonces dans les journaux (payant). 3 Une autre possibilité consiste à les apposer sur les tableaux d affichage des universités, des écoles professionnelles, ou encore des centres commerciaux (p. ex. petites annonces gratuites de la Migros et de la Coop). D autre part, il existe des possibilités de publier des annonces sur Internet. En Allemagne, le site Internet propose aussi bien aux assistant(e)s qu aux personnes qui cherchent des assistant(e)s, de publier leurs annonces gratuitement. Il n existe pas encore d offre similaire en Suisse. Bon nombre de rapports de travail se sont réalisés grâce au bouche à oreille. Pour faire savoir que vous êtes à la recherche d auxiliaires de vie, parlez-en à vos amis et connaissances. Lorsque vous publiez une annonce, indiquez tout au plus votre numéro de téléphone, mais pas votre adresse complète. Vous vous éviterez ainsi d éventuelles visites importunes à votre domicile. Une autre possibilité consiste à publier une annonce sous chiffre; les personnes in- 2 Cf. chap Evaluation personnelle du besoin d assistance 3 Journaux suisses sous l adresse Internet (état au 18 octobre 2003)

15 13 téressées doivent alors envoyer leur dossier de candidature au journal qui vous le transmettra. Cela vous permet de rester anonyme jusqu à ce que vous décidiez d entrer en contact avec les candidat(e)s. Vous trouverez des exemples d offres d emploi dans la 3 e partie du guide Etude des dossiers de candidature/premier entretien téléphonique L étude des documents de candidature (lettre d accompagnement, curriculum vitae, certificats de travail) vous donne une première impression du (de la) candidat(e). Vous vous apercevrez d emblée lorsqu un(e) candidat(e) ne correspond pas à vos attentes. Mettez ces dossiers-là de côté pour le moment et retournez-les, accompagnés d une brève lettre, après avoir pourvu le poste. 5 Avant d inviter une personne à un entretien de présentation, il est utile de clarifier un certain nombre de questions dès le premier contact téléphonique Entretien de présentation Préparez-vous à cet entretien. 7 Il s agit de comparer vos propres attentes avec celles du candidat ou de la candidate. Si elles concordent, il devient alors envisageable d engager la personne. Les qualifi cations et compétences professionnelles ne sont toutefois pas les seuls enjeux. En effet, vous aurez peut-être beaucoup de temps à passer avec votre auxiliaire de vie, qui sera amené(e) à entrer dans votre sphère privée la plus intime. C est pourquoi il est important qu une entente puisse s établir entre vous et que vous puissiez imaginer ce premier contact comme point de départ vers une relation de confiance. Donc, n agissez pas avec précipitation en signant le contrat de travail dès la fin de l entretien de présentation. Au contraire, ménagezvous, ainsi qu au candidat ou à la candidate, un temps de réflexion, même au cas où vous auriez besoin d urgence d un(e) nouvel(le) auxiliaire de vie. Il vaut mieux vous laisser le temps de trouver la personne qui vous convient, au lieu d être obligé(e), lorsque les difficultés avec votre assistant(e) ont pris une ampleur telle qu il vous est devenu impossible de poursuivre ce rapport de travail, de lancer de nouvelles recherches toutes les quelques semaines. 4 Cf. chap Offres d emploi 5 Cf. chapitre Réponse négative et renvoi du dossier de candidature 6 Cf Liste de contrôle Premier entretien téléphonique 7 Cf. chap Liste de contrôle Entretien de présentation

16 14 3 Comment conclure un contrat de travail? Dans ce chapitre, vous trouverez les informations suivantes sur le contrat de travail: 3.1 Données personnelles de l employé(e) 3.2 Attributions de l employé(e) 3.3 Durée du rapport de travail 3.4 Temps de travail, loisirs et vacances 3.5 Salaire 3.6 Autres conventions fixées dans le contrat de travail Lors de la conclusion d un contrat de travail se heurtent divers intérêts, en partie opposés. Les auxiliaires de vie souhaitent de préférence des horaires de travail réguliers et un salaire approprié. Alors que vous, au contraire, vous dépendez souvent de la flexibilité de vos assistant(e)s et devez faire concorder le salaire avec les moyens financiers dont vous disposez. D autre part, il faut également tenir compte des directives édictées par le législateur. Le modèle «Contrat de travail Assistance personnelle» 8 offre une bonne base pour l établissement d un contrat de travail. Il est toutefois possible d en modifier certaines parties. Dans ce qui suit, les différents points du «Contrat de travail Assistance personnelle» sont brièvement exposés. 3.1 Données personnelles La date de naissance est importante pour les différentes assurances. Vous devez connaître le numéro AVS pour la correspondance avec la caisse de compensation de l AVS. Les renseignements sur la formation sont importants pour certains organismes de financement. D autre part, la nationalité resp. le statut d étranger de la personne ont également leur importance afin que vous sachiez si vous devez demander un permis de travail et si le paiement des impôts relève de la responsabilité propre de l assistant(e) Attributions D une part, vous devez veiller à n engager des personnes que pour des tâches que vous êtes sûr(e) de pouvoir rémunérer correctement. Si vous dépendez des finances de différents organismes, vous devez d abord déterminer quelles personnes vous pouvez engager, pour quelles tâches et pendant combien de temps. Si une évaluation des besoins est effectuée, le besoin d assistance ainsi déterminé doit correspondre aux contrats de travail conclus avec les auxiliaires de vie. D autre part, vous devez également veiller à ce que tous les domaines d assistance soient couverts. Il n est pas judicieux d engager une personne uniquement pour le ménage et une autre uniquement pour les soins. De cette manière, les assistant(e)s ne pourraient pas se 8 Cf. chap Contrat de travail 9 Cf. chap. 6 De quoi d autre devez-vous tenir compte lorsque vous engagez du personnel étranger?

17 15 remplacer mutuellement (p. ex. durant les vacances) et cela rendrait diffi cile et infl exible la planification des horaires. Vous ne pouvez pas contraindre les assistant(e)s à effectuer des tâches ne faisant pas partie des domaines déterminés par le contrat de travail. C est pourquoi vous avez intérêt, en établissant le contrat de travail, à définir les attributions de la manière la plus étendue possible. 3.3 Durée du rapport de travail Tou(te)s les employé(e)s sont d abord engagé(e)s pour une période d essai qui dure un mois au minimum. Si l on souhaite qu elle soit plus longue (trois mois au maximum), cela doit être mentionné dans le contrat de travail. Pendant cette période d essai, l employeur et l employé(e) ont la possibilité de faire plus ample connaissance et de se rendre définitivement compte s ils veulent envisager de conclure un rapport de travail. Durant la période d essai, le délai de préavis est de sept jours. Ensuite s appliquent les délais de préavis suivants: au cours de la 1 re année de service de la 2 e à la 9 e année de service à partir de la 10 e année de service 1 mois 2 mois 3 mois Le contrat de travail peut être résilié pour la fin du mois. Ces délais de préavis peuvent être modifiés dans le contrat de travail. Le délai ne peut toutefois pas être inférieur à un mois et doit être le même pour l employeur et l employé(e). 3.4 Temps de travail, loisirs et vacances 10 Les dispositions imposées par la loi concernant le temps de travail et le repos ne sont pas très généreuses à l égard des employé(e)s. Dans les contrats de travail, les règlements sont le plus souvent modifiés en faveur des employé(e)s. L employé(e) doit disposer d un jour entièrement congé par semaine. Il ou elle a droit à quatre semaines au minimum de vacances payées par année; jusqu à l âge de 20 ans, cinq semaines au minimum. Deux semaines de vacances au minimum doivent être accordées d affilée. Si le rapport de travail dure moins d une année, le droit aux vacances est réduit proportionnellement. Enfi n, vous êtes tenu(e) d accorder à l employé(e) les congés nécessaires pour régler des affaires personnelles importantes, ainsi que pour des événements familiaux (tels que mariage, naissance, décès, etc.). La durée du congé dépend de l usage local. Vous pouvez vous renseigner sur les valeurs indicatives auprès du tribunal du travail compétent Cf. également aide-mémoire «Droit des travailleurs aux vacances» (adresse Internet cf. chap Documents concernant la 1 re partie du Guide) 11 Exemple pour Berne cf. chap Règlement concernant les jours de congé

18 Salaire 12 Vous rémunérerez le travail effectué par votre assistant(e) en lui versant un salaire. Celui-ci peut-être calculé par heure de travail (salaire horaire) ou par mois (salaire mensuel). Salaire horaire Le versement d un salaire horaire présente l avantage de la fl exibilité du nombre d heures de travail mensuelles. Les heures effectuées en trop ne doivent pas être décomptées à titre d heures supplémentaires. Il est toutefois recommandé de fixer, dans le contrat de travail, la marge de fluctuation admise pour les horaires de travail mensuels. Lorsqu un(e) employé(e) est engagé(e) sur la base d un salaire horaire, l indemnité de vacances doit être comprise dans le salaire et mentionnée séparément dans le contrat de travail. Elle s élève, par année, à 8.33% du salaire brut si l employé(e) a 4 semaines de vacances et à 10.42% du salaire brut si l employé(e) a 5 semaines de vacances. Salaire mensuel En cas de versement d un salaire mensuel, un nombre fixe d heures de travail mensuelles est rémunéré. Si l auxiliaire de vie effectue davantage ou moins d heures, cette différence doit être compensée dans les mois qui suivent. Les heures travaillées en trop peuvent également être payées à titre d heures supplémentaires. Les vacances sont comprises dans le salaire mensuel, c.-à-d. que les employé(e)s touchent également un plein salaire pendant leurs vacances. Vous ne devez verser un 13 e salaire que s il est explicitement mentionné dans le contrat de travail. Montant du salaire Le montant du salaire dépend dans une large mesure de la situation sur le marché du travail, qui peut varier selon les régions. Dans la ville de Zurich, par exemple, les tarifs horaires sont supérieurs à ceux pratiqués dans le Jura, étant donné que le coût de la vie (p. ex. les loyers) est également supérieur. Vous devez négocier le salaire avec l employé(e) en veillant, pour éviter d éventuelles discordes, à ce que les salaires de vos auxiliaires de vie ne diffèrent pas trop les uns des autres. La rémunération peut en revanche augmenter en fonction de l âge et du nombre d années de service. Il existe également certaines marges pour déterminer une rémunération adéquate: ainsi, le salaire brut usuel rémunéré au salaire horaire (indemnité de vacances comprise) se situe entre 25 et 35 francs pour les prestations de soins et entre 22 et 28 francs pour l aide au ménage. Vous devez alors veiller à ce que vos frais de salaire effectifs soient en moyenne de 10 % supérieurs, en raison des charges sociales que vous devrez payer. 13 Salaire en nature D autre part, le contrat de travail doit également déterminer si l assistant(e) qui prend des repas pendant le travail doit les faire décompter à titre de salaire en nature et accepter que les frais y relatifs soient déduits du salaire versé. Sans convention explicite, les repas sont gratuits pour 12 Cf. chap Modèles de calcul pour le salaire brut/net et les frais de salaire 13 Cf. chap. 4 Quelles assurances devez-vous conclure? Les PC remboursent au maximum FrS. 25. par heure d assistance au ménage (OMPC art. 13, al. 7)

19 17 les auxiliaires de vie, c.-à-d. qu ils sont à la charge de l employeur, de même que, d ailleurs, les autres frais découlant du travail, tels que les déplacements en train ou en taxi, ou encore les billets d entrée. Versement du salaire Si l employé(e) est empêché(e) de travailler pour cause de maladie ou d accident, vous avez l obligation, en tant qu employeur, de lui verser malgré cela son salaire. 14 La jurisprudence a fixé la durée de l obligation de poursuivre le versement du salaire dans différentes échelles 15. Ces échelles déterminent la durée minimale; des délais plus longs peuvent être convenus dans le contrat de travail. Les employées enceintes peuvent choisir de ne pas travailler. Elles ont le droit, à tout moment, de ne pas se rendre au travail, après vous en avoir préalablement informé(e). Or, vous en tant qu employeur n êtes tenu(e) de payer les heures de travail non effectuées que si l incapacité de travail de votre assistante est confirmée par un certificat médical. Les travailleuses enceintes ne doivent effectuer des heures supplémentaires qu avec leur consentement. 16 Après la naissance de l enfant, la mère n a pas le droit de travailler pendant 8 semaines. Il n existe pas de dérogation possible à l interdiction de travailler, même si la mère veut reprendre son travail. Le droit régissant la poursuite du versement du salaire en cas de maternité est le même qu en cas de maladie et d accident. Certificat de salaire A la fin de l année ou à la fin du rapport de travail, vous devez remplir un certificat de salaire pour chaque employé(e). Sur une formule imprimée, vous indiquez le montant du salaire ainsi que les cotisations versées aux assurances sociales. Vous pouvez commander cette formule auprès de l administration fiscale cantonale. Celle-ci vous indiquera également si la formule destinée à l administration fiscale doit être remise à l employé(e) ou si vous devez l envoyer directement à l administration fiscale cantonale. 3.6 Autres conventions D autres conventions peuvent être passées; il est alors important qu il soit équitablement tenu compte des intérêts de l employeur et des employé(e). Les accords ne doivent pas causer de déséquilibre. 14 Cf. chap. 4.2 Assurance en cas d accidents professionnels et non professionnels et chap. 4.4 Assurance d indemnités journalières en cas de maladie 15 Cf. chap Echelles de poursuite du paiement du salaire 16 LTr art. 35, CO art. 324a 17 Cf. chap Echelles de poursuite du paiement du salaire 18 Pour une information plus approfondie, se référer à «Aide-mémoire relatif à la protection des travailleuses en cas de maternité» (adresse Internet cf. chap Documents concernant la 1 re partie du Guide)

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

2.06 Etat au 1 er janvier 2011

2.06 Etat au 1 er janvier 2011 2.06 Etat au 1 er janvier 2011 Travail domestique Qu est-ce qui est considéré comme travail domestique? 1 On entend par travail domestique, par exemple, l activité des personnes suivantes : nettoyeuse/nettoyeur;

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers

4.11. 2 L AI peut, à titre exceptionnel, prendre en charge les frais de. 3 Ces dispositions sont aussi valables pour les frontaliers 4.11 Etat au 1 er janvier 2008 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Salaires AVS et Suva. Valable dès le 1.1.2011. Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales

Salaires AVS et Suva. Valable dès le 1.1.2011. Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales Salaires AVS et Suva Valable dès le 1.1.2011 Publié en collaboration avec l Office fédéral des assurances sociales Les présentes directives facilitent la déclaration des salaires à l AVS et à la Suva ainsi

Plus en détail

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR

1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR 1.1.2014 IMPORTANTES INFORMATIONS POUR LES BÉNÉFICIAIRES D UNE RENTE FAR Sommaire Décision de prestations 1 Formulaire de déclaration définitive 1 Possibilité de faire examiner la décision de prestations

Plus en détail

4.11 Etat au 1 er janvier 2013

4.11 Etat au 1 er janvier 2013 4.11 Etat au 1 er janvier 2013 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières Mémento de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents (LAA) GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon Table des matières Base légale de l assurance Page Personnes assurées 1.

Plus en détail

BUREAUX D ARCHITECTES

BUREAUX D ARCHITECTES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la solidarité et de l'emploi Office cantonal de l'inspection et des relations du travail Document REFLÉTANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET PRESTATIONS SOCIALES

Plus en détail

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1 Bases de l assurance

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève

Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève «Task Force LAMat» AMat Etat au 1 er janvier 2010 Assurance-maternité et adoption dans le canton de Genève Rapport avec le droit fédéral En date du 1 er juillet 2005, la législation fédérale sur les allocations

Plus en détail

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2010. PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2010 PROVITA Conditions générales d assurance (CGA) de l assurance obligatoire des soins selon la LAMal POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Sommaire Page I Généralités Art. 1 Contenu 3 Art. 2 Base

Plus en détail

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA

Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Mémento concernant l assurance-accidents obligatoire selon la LAA Assurance Base légale de l assurance La loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) du 20 mars 1981 ainsi que les ordonnances qui s y

Plus en détail

Cotisations à l assurance-chômage

Cotisations à l assurance-chômage 2.08 Cotisations Cotisations à l assurance-chômage Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-chômage (AC) est une assurance sociale obligatoire en Suisse au même titre que l assurance-vieillesse

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

Entrée et séjour en Europe

Entrée et séjour en Europe Entrée et séjour en Europe CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction... 3 1. Entrée...

Plus en détail

Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG 2.01 Cotisations Cotisations à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les personnes qui exercent une activité lucrative en Suisse paient des cotisations à l AVS, à l AI et aux APG

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité

Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité Loi fédérale sur l assurance-chômage obligatoire et l indemnité en cas d insolvabilité (Loi sur l assurance-chômage, LACI) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Prestations Assurés/Ayants droit Base de calcul pour le montant des prestations pour guérison, soins, réadaptation AVS/AI Sont obligatoirement assurées

Plus en détail

Les taux pratiqués pour l AVS/AI/APG (salariés et indépendants) demeureront inchangés.

Les taux pratiqués pour l AVS/AI/APG (salariés et indépendants) demeureront inchangés. Hotelactual / News 2008 10.2007 Assurance-vieillesse et survivants Les taux pratiqués pour l AVS/AI/APG (salariés et indépendants) demeureront inchangés. Nouveau numéro de sécurité sociale (NNSS) Nous

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

Demande d allocation d adoption

Demande d allocation d adoption OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES Caisse de compensation Division des prestations Service de l assurance-maternité Demande d allocation d adoption Les parents d adoption ont un droit d option. Ils

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg

Information à l intention du personnel de l Etat de Fribourg Direction des finances Finanzdirektion Service du personnel et d'organisation Amt für Personal und Organisation CANTON DE FRIBOURG / KANTON FREIBURG Information à l intention du personnel de l Etat de

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

Guide. Frontalier. Suisse

Guide. Frontalier. Suisse Guide Frontalier du Suisse Sommaire A. Généralités 3 1. L accord sur la libre circulation des personnes 3 2. Le droit d option 5 B. Je pars travailler en Suisse et j habite en France 7 1. Quel est mon

Plus en détail

Chômage et accident? Informations de A à Z

Chômage et accident? Informations de A à Z Chômage et accident? Informations de A à Z Si vous avez droit à l indemnité de chômage (IC), vous êtes automatiquement assuré contre les accidents auprès de la Suva. Tout accident doit être annoncé au

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

Généraliste en assurances sociales

Généraliste en assurances sociales Généraliste en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II. Programme... 4 1.

Plus en détail

Assurance obligatoire des soins

Assurance obligatoire des soins Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions d assurance Sanitas Corporate Private Care Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance:

Plus en détail

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse

Informations utiles en vue d un séjour en Suisse Informations utiles en vue d un séjour en Suisse CH-4501 Soleure Dornacherstrasse 28A Case Postale 246 Téléphone 032 346 18 18 Téléfax 032 346 18 02 info@ch-go.ch www.ch-go.ch Table des matières Introduction...

Plus en détail

Guide. Assurances sociales et décompte de salaires

Guide. Assurances sociales et décompte de salaires Guide Assurances sociales et décompte de salaires 2012 Contenu 1 AVS/AI/APG Page 1.1 Généralités 4 1.2 Obligation d assurer et personnes soumises à cotisations 5 1.3 Cotisations 6 1.4 Salaire déterminant

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Guide. Assurances sociales et décompte des salaires 2015

Guide. Assurances sociales et décompte des salaires 2015 Guide Assurances sociales et décompte des salaires 2015 Contenu 1 AVS/AI/APG 1.1 Généralités 2 1.2 Obligation d assurer et personnes soumises à l obligation de cotiser 3 1.3 Cotisations 3 1.4 Salaire

Plus en détail

Guide. Assurances sociales et décompte des salaires 2014

Guide. Assurances sociales et décompte des salaires 2014 Guide Assurances sociales et décompte des salaires 2014 Contenu 1 AVS/AI/APG 1.1 Généralités 2 1.2 Obligation d assurer et personnes soumises à l obligation de cotiser 3 1.3 Cotisations 3 1.4 Salaire

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance: Sanitas Assurances

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Aide-mémoire Certificat d assurance. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Certificat d assurance. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Certificat d assurance Pour votre sécurité sociale Lire correctement son certificat d assurance Un certificat d assurance peut constituer une véritable énigme. Cet aide-mémoire de la SVE vous

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Assurance obligatoire des soins selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance: Wincare Assurances

Plus en détail

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE

REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE REPONSE SUISSE AU QUESTIONNAIRE RELATIF A LA PROTECTION SOCIALE DES PERSONNES AGEES ADRESSE AUX GOUVERNEMENTS PAR L'EXPERTE INDEPENDANTE SUR LA QUESTION DES DROITS DE L'HOMME ET L'EXTREME PAUVRETE (i)

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 Digne de confiance Édition 2012 Assurance obligatoire des soins Règlement Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 II. III. IV. Rapport d assurance Personnes assurées,

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Contrat d'engagement pour chef de chœur

Contrat d'engagement pour chef de chœur Union Suisse des chorales Contrat d'engagement pour chef de chœur Entre (Chœur) Et (chef de chœur) 1. Madame / Monsieur assure la direction musicale de /du choeur 2. L année chorale commence en règle générale

Plus en détail

Conditions générales de l assurance collective d une indemnité journalière selon la LAMal

Conditions générales de l assurance collective d une indemnité journalière selon la LAMal Sociétés d assurance membres du Groupe Mutuel, Association d assureurs: Avenir Assurance Maladie SA EasySana Assurance Maladie SA Mutuel Assurance Maladie SA Philos Assurance Maladie SA Conditions générales

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur

Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur Règlement cadre de la Caisse de pension Ramoneur 1. Dispositions générales Art.1 Organisation de la CPR Responsable de la professionnelle 1 Sous le nom de «Caisse de pension Ramoneur» (CPR) une fondation

Plus en détail

Les assurances sociales au quotidien II

Les assurances sociales au quotidien II François Wagner Les assurances sociales au quotidien II Assurances maladie et prévoyance professionnelle Assurance vieillesse et survivants Allocations familiales CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek

Plus en détail

Activités, directives et contexte du recours

Activités, directives et contexte du recours Activités, directives et contexte du recours 1. Qu est-ce que le recours? La notion et le système du recours proviennent du droit civil et tirent leur origine de la réglementation sur la solidarité du

Plus en détail

Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents

Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents Mémento LAA Guide pratique de l assurance-accidents Vue d ensemble Bases légales de l assurance 1. Bases légales Personnes assurées 2. Personnes assurées obligatoirement 3. Personnes assurées à titre facultatif

Plus en détail

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise.

Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Votre capital le plus précieux: Les collaborateurs de votre entreprise. Guide de la prévoyance professionnelle (2 e pilier): Assurance accidents obligatoire selon la LAA Complément à l assurance accidents

Plus en détail

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1

Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Soins infirmiers indépendants Berne, en avril 2013 Guide concernant l activité d infirmière/infirmier indépendant-e selon la LAMal 1 Vue d ensemble Sur la base des conventions signées par l ASI, les infirmières

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Assurance-accidents et chômage de A à Z

Assurance-accidents et chômage de A à Z Assurance-accidents et chômage de A à Z Les personnes sans emploi ayant droit à l indemnité de chômage bénéficient de la couverture accidents de la Suva. La Suva porte une attention toute particulière

Plus en détail

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG)

Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG) Directives concernant le régime des allocations pour perte de gain pour les personnes faisant du service et en cas de maternité (DAPG) Valables dès le 1 er juillet 2005 Etat : 1 er janvier 2011 318.701.f

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Demande de calcul d une rente future

Demande de calcul d une rente future Demande de calcul d une rente future Demande Le calcul souhaité concerne une future rente de vieillesse (répondre à toutes les questions figurant sous le chiffre 7) rente d invalidité rente de survivant

Plus en détail

INFORMATION SUR LES ASSURANCES

INFORMATION SUR LES ASSURANCES Delémont, le 29 octobre 2014 INFORMATION SUR LES ASSURANCES Aux employés de l'etat Récapitulatif des différentes assurances sociales Les termes utilisés dans le présent document pour désigner des personnes

Plus en détail

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs,

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs, 2 Zurich-Opfikon, janvier 2011 Chères collaboratrices, chers collaborateurs, Avec votre retraite, c est une nouvelle tranche de vie qui commence. Vous avez maintenant l occasion de réaliser certains de

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Conditions générales (CGA)

Conditions générales (CGA) Conditions générales (CGA) Assurance-accidents selon la Loi fédérale du 20.3.1981 (LAA) Edition 08.2006 8000611 10.09 WGR 067 F Table des matières Votre assurance-accidents selon la LAA en bref... 3 1

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier/ Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Le droit au salaire en cas d empêchement non fautif de travailler

Le droit au salaire en cas d empêchement non fautif de travailler Le droit au salaire en cas d empêchement non fautif de travailler Art. 324a CO 1 Si le travailleur est empêché de travailler sans faute de sa part pour des causes inhérentes à sa personne, telles que maladie,

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84

BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 Prévoyance vieillesse et survivants Effingerstrasse 20, 3003 Berne tél. 031 324 06 11 fax 031 324 06 83 http://www.ofas.admin.ch BULLETIN DE LA PRÉVOYANCE PROFESSIONNELLE NO. 84 12 juillet 2005 Table des

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes?

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Liliane Maury Pasquier La Chaux-de-Fonds, 22 novembre 2011 INTRODUCTION : Tout le monde a droit à une vie digne (art. 7 et 12

Plus en détail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail

L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Bulletin d information sur le droit du travail et des assurances sociales 01/11 L assurance d indemnité journalière en cas de maladie : problèmes en relation avec le droit du travail Système légal Droit

Plus en détail

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015

Consulting Service sàrl. Future. Conseil et formation en assurances sociales. Assurances Sociales. 22 mai 2015 Le contenu q Modifications depuis 2012 q Les projets de révision q Un cas pratique pour le congé maternité q Sites Internet utiles Version 2015 / François Wagner 2 Assurances sociales Assurances sociales

Plus en détail

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce)

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Code civil suisse (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Modification du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE

VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE VIVRE ET TRAVAILLER EN SUISSE + LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ SOCIALE EN SUISSE + LE SYSTÈME SOCIAL Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela tient

Plus en détail

Assurance maladie collective perte de salaire. Conditions générales (CGA)

Assurance maladie collective perte de salaire. Conditions générales (CGA) Assurance maladie collective perte de salaire Conditions générales (CGA) Édition 01.07.2005 ETENDUE DE L'ASSURANCE 1 Objet de l'assurance 2 Définitions 3 Limitations de couverture 4 Personnes assurées

Plus en détail

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base

www Sécurité sociale en Suisse: www.ofsp.admin.ch > Thèmes > Aperçu > Données de base Vivre et travailler en Suisse + Le système de sécurité sociale en Suisse + Le système social* Le système suisse de sécurité sociale est relativement complexe: chaque branche a ses particularités. Cela

Plus en détail

Information à notre clientèle

Information à notre clientèle Information à notre clientèle Ce que vous devez savoir et pouvez attendre de nous en tant que cliente ou client ORP. beco Berner Wirtschaft Economie bernoise Impressum Editeur beco Berner Wirtschaft Economie

Plus en détail

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens

Directives. de l examen de certificat. pour assistante / assistant en gestion du personnel. Version 2010. Secrétariat des examens Directives de l examen de certificat pour assistante / assistant en gestion du personnel Version 2010 Responsables des examens HR Swiss SEC Suisse Union patronale suisse Swissstaffing Association professionnelle

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste

Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste Règlement de prévoyance de la Caisse de pensions Poste valable dès le er août 0 Caisse de pensions Poste Viktoriastrasse 7 Case postale 58 000 Berne 5 téléphone 058 8 56 66 courriel pkpost@pkpost.ch www.pkpost.ch

Plus en détail

Assurances et prévoyance. Pack Start-up pour les créateurs d entreprise/

Assurances et prévoyance. Pack Start-up pour les créateurs d entreprise/ Assurances et prévoyance Pack Start-up pour les créateurs d entreprise/ Simple et pratique/ La question des assurances se pose à de nombreux jeunes entrepreneurs au début de leur activité indépendante.

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1

CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 EDITION 2015 1 CONTRAT-TYPE DE TRAVAIL POUR LE PERSONNEL AU SERVICE DE LA VENTE DANS LE COMMERCE DE DETAIL DU 10 JUILLET 1985 Section I : Champ d'application et effet EDITION 2015 1 Article premier Champ d application

Plus en détail

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF)

relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Ordonnance du 6 septembre 2010 Entrée en vigueur : 01.01.2011 relative au remboursement des frais de maladie et d invalidité en matière de prestations complémentaires (OMPCF) Le Conseil d Etat du canton

Plus en détail

CCNT Hôtellerie & Restauration

CCNT Hôtellerie & Restauration CCNT Hôtellerie & Restauration Expertise succincte concernant l application de la CCNT Hôtellerie & Restauration dans les institutions membres d INSOS Suisse Cette expertise a été réalisée et mise à disposition

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Compact Basic Assurance obligatoire des soins (assurance de base) selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013 Organisme d assurance:

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Les assurances. Économie, connaiss.de base Réponse 2

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Les assurances. Économie, connaiss.de base Réponse 2 Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quel est le principe sur lequel se basent nombre d assurances? Expliquez ce principe. Le principe de solidarité. Un certain nombre

Plus en détail

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS 3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014

CGA. Assurance des soins. (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA. Med Call (LAMal) Valable dès 2014 CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance des soins Med Call (LAMal) Table des matières Page 3 4 5 6 6 6 7 7 1. Principes 2. Prestations 3. Primes

Plus en détail

CGA. Assurance obligatoire des soins (LAMal)

CGA. Assurance obligatoire des soins (LAMal) CGA (Conditions générales d assurance) Visana SA, sana24 SA, vivacare SA Valable dès 2014 Assurance obligatoire des soins (LAMal) Sommaire Page 3 3 4 6 7 7 1. Dispositions générales 2. Rapports d assurance

Plus en détail

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF).

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF). SUISSE Nomenclature AA AC AF AI AM APG AVS EPF PC PP Assurance-accidents Assurance-chômage Allocations familiales Assurance-invalidité Assurance-maladie Allocations pour perte de gains Assurance-vieillesse

Plus en détail

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1

Plus en détail

Cours de préparation au brevet en assurances sociales

Cours de préparation au brevet en assurances sociales Cours de préparation au brevet en assurances sociales P R O G R A M M E DE FORMATION FORMER INFORMER COORDONNER En collaboration avec Table des matières Chapitre Page I. Renseignements généraux... 3 II.

Plus en détail