Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017"

Transcription

1 Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie

2 Action Fumées de Soudage Le réseau Prévention se mobilise pour prévenir les risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR). Le but étant de réduire fortement le nombre de salariés exposés aux CMR, les actions visent à supprimer totalement le risque existant. Un bilan sera réalisé en 2017, cependant les actions seront poursuivies sur le long terme. Parmi les secteurs d activité ciblés : Les fumées de soudage dans les entreprises de chaudronnerie (constructions métalliques, construction de réservoirs, de matériels agricole ) classées comme des cancérogènes possibles. L objectif est que l ensemble des salariés ne soient plus exposés aux fumées de soudage. La CARSAT réalisera un état des lieux dans ces entreprises et les engagera à agir pour réduire les émissions de fumées ou installer des systèmes de captage à la source (conseils, interventions des laboratoires, aides financières )

3 Action Fumées de Soudage Le soudage à l arc est un procédé de fabrication largement utilisé dans les activités de constructions métalliques. Il expose les salariés à des particules submicroniques et des gaz contenus dans les fumées dont les effets sur la santé sont délétères (atteinte neurologique et sur le système broncho pulmonaire). Les fumées de soudage à l arc sont classées possiblement cancérogènes pour l homme par le CIRC (classement 2B). Contexte : Abaissement de la VLEP (contraignante) pour le chrome VI de 50 µg/m 3 à 1 µg/m 3 à partir du 1 er Juillet 2014 (acier inoxydable).

4 Action Fumées de Soudage OBJECTIF : réduire l exposition des soudeurs sur installations fixes Réduire les émissions Déployer des moyens de prévention adaptés Proposer des évolutions aux fournisseurs Recenser et mieux faire connaître les bonnes pratiques

5 Toxicologie des fumées de soudage et effets sur la santé Cécile OILLIC-TISSIER 13/11/2014

6 Composition des fumées Du fait des hautes températures atteintes au point de fusion, les différents procédés de soudage ainsi que les techniques connexes émettent des fumées qui peuvent être inhalées par les operateurs et les personnes travaillant a proximité. Ces fumées, peuvent selon leur composition, leur concentration et la durée d exposition, présenter des effets néfastes pour la santé et être à l origine de pathologies professionnelles. Afin de protéger la santé des operateurs et des personnes travaillant a proximité, des mesures de prévention visant a limiter les expositions aux fumées doivent être mises en place. Il convient dans un premier temps de sélectionner de préférence les procédés et les matériaux de base et d'apport les moins émissifs et les moins polluants.

7 Composition des fumées Fumées : gaz + poussières produits par la décomposition thermique issue de la fusion du métal d apport et du métal de base Niveau de risque global = Risque dû au métal d apport (95%) + risque dû au métal de base + risque dû au revêtement + risque dû aux gaz (5%)

8 Composition des fumées LES POLLUANTS GAZEUX Les gaz protecteurs des opérations : argon, hélium, dioxyde de carbone Les gaz émise lors des opérations : monoxyde de carbone, ozone, oxydes d azote, etc. Les produits émis lors de la dégradation thermique ou photochimique de revêtements des pièces : phosgène, aldéhyde formique, cyanure d hydrogène, etc.

9 Composition des fumées LES POLLUANTS PARTICULAIRES Oxydes de fer (acier) Oxydes de manganèse (matériau d apport contenant du manganèse, alliage a base de cuivre, d aluminium et de magnésium) Oxyde d aluminium (aluminium) Composes du chrome VI : CrO 3 et chromates : Na 2 CrO 4, K 2 CrO 4 (acier inoxydable, revêtement a base de chromate de zinc) Oxydes de nickel (acier inoxydable, alliage de nickel, etc.) Oxyde de zinc (acier galvanise, etc.) Oxyde de cadmium (tôle cadmiée, matériau d apport contenant du cadmium) Oxyde de béryllium (alliage a base de béryllium) Oxyde de cobalt (alliage a base de cobalt) Oxyde de potassium, dioxyde de titane, oxyde de sodium (enrobage des électrodes) Dioxyde de thorium (affutage des électrodes) Oxydes de plomb, oxydes de cuivre, oxydes d étain, etc.

10 Composition des fumées La composition des fumées de soudage (et le débit d émission) dépendent : du procédé de soudage ; du diamètre du fil ou de l électrode, du rendement de l électrode ; de la composition et de l épaisseur de l'enrobage ou du flux (fils fourres) ; de la composition du fil ou de l électrode qui, jointe aux caractéristiques précédentes, détermine le risque induit par le produit d'apport ; des paramètres de soudage : intensité, tension, longueur d'arc, vitesse de déplacement ; du facteur de marche de l'installation (rapport du temps effectif de soudage au temps total de travail) ; de la position de soudage : a plat, en angle, verticale montante, etc. ; de la nature de l'opération de soudage : assemblage ou rechargement ; du débit et de la composition du gaz protecteur ; de la composition du métal de base et de son préchauffage éventuel ; de la présence de revêtements (contenant du zinc, du plomb, du cadmium...) ou de contaminants sur le métal de base (par exemple salissures, graisses, traces de solvants).

11 Réglementation L AERATION ET L ASSAINISSEMENT L aération et l'assainissement de l'atmosphère des lieux de travail font l'objet des textes suivants issus du Code du travail : articles R à 7, R à 22, R et 2 et R et 3. Les locaux ou s'exercent des travaux de soudage sont des locaux à pollution spécifique obligation pour l employeur de capter les fumées au fur et a mesure de leur production, au plus près de leur source d émission et aussi efficacement que possible, notamment en tenant compte de la nature, des caractéristiques et du débit des polluants de l'air ainsi que des mouvements de l'air (article R ). Le contrôle périodique des installations d aération et d'assainissement fait l'objet de l'arrêté du 8 octobre 1987 du ministère du Travail. Pour respecter les exigences de prévention, la pratique du recyclage pour le soudage est à proscrire : rejet de l air chargé de fumées à l extérieur, avec récupération d énergie et traitement de l air rejeté

12 Réglementation LE RISQUE CHIMIQUE Les règles générales de prévention du risque chimique sont établies par les articles R à R du Code du travail. Des mesures particulières de prévention, prescrites dans les articles R à R du Code du travail, doivent également être prises lors de toute opération exposant a un agent cancérogène, mutagène ou toxique pour la reproduction de catégorie 1A ou 1B. Le CIRC a classe les fumées de soudage comme cancérogène de catégorie 2B, cancérogène possible chez l homme (monographie 49, 1990). Plusieurs polluants gazeux et particulaires émis lors des travaux de soudage et des techniques connexes sont classes cancérogènes par l UE et/ou par le CIRC.

13 Réglementation

14 Réglementation

15 Effets des fumées sur la santé

16 Effets des fumées sur la santé

17 Autres risques du soudage Champ électromagnétique

Soudage à l arc électrique et coupage Prévention des risques professionnels

Soudage à l arc électrique et coupage Prévention des risques professionnels RECOMMANDATION R 443 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 13 novembre 2008, modifiée le 19 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives Colloque ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS Point d étape et perspectives cancers professionnels INRS 27 et 28 novembre 2014 Michel Haberer Carsat Alsace Moselle 1 >

Plus en détail

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Objectifs pédagogiques Après l étude de ce chapitre, vous pourrez : Différencier les effets des polarités CCDP, CCPI et c.a. sur le nettoyage

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG Dans un atelier qui présente

Plus en détail

Maximisez votre productivité

Maximisez votre productivité Quelle que soit votre opération de soudage, Air Products innove dans une nouvelle gamme de gaz de protection qui vous apportera les meilleurs résultats. Elaborée pour augmenter la productivité à travers

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG 2/11 Dans un atelier qui

Plus en détail

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP Le risque toxique lors des opérations de brasage fort dans le secteur du BTP F. MICHIELS 1, B. BOUARD 1, F. RIVIERE 1, C.MALLANTS 2 1: service de santé des armées 2: APSMT Blois Rappels technologiques

Plus en détail

SOUDAGE. Document réalisé par le groupe Toxicologie d Annecy Santé au Travail

SOUDAGE. Document réalisé par le groupe Toxicologie d Annecy Santé au Travail SOUDAGE Document réalisé par le groupe Toxicologie d Annecy Santé au Travail Actualisé en 2009 (partie médicale) en collaboration avec l AGEMETRA et AST Grand Lyon SOUDAGE OXYGAZ Soudage au chalumeau

Plus en détail

Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie

Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie Anne LE MINOR Ingénieur Conseil Responsable du Laboratoire de Chimie-Toxicologie Emissions de moteurs diesel Et si vous changiez d air? Matinée Marcel MARCHAND Samedi 28 Mars 2015 Sommaire 1. Les émissions

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL Introduction La mise en œuvre, de produits, notamment des produits chimiques,

Plus en détail

SURVEILLANCE MEDICALE DU SOUDEUR

SURVEILLANCE MEDICALE DU SOUDEUR SURVEILLANCE MEDICALE DU SOUDEUR Rédacteurs : Drs BENASSINE, CHOLLET, HORY, PELOU, PINEAU, RAULT Documentaliste : L.BENETEAU Avril 2010 1 L EXAMEN CLINIQUE VISITE D EMBAUCHE VISITE PERIODIQUE 1- Interrogatoire

Plus en détail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Résumé Théorique & Guide de Travaux Pratiques Module n :4 Secteur : Constructions métalliques Spécialité : Ferronnerie

Plus en détail

Le Soudage. Pièce 1 FUSION. Pièce 2

Le Soudage. Pièce 1 FUSION. Pièce 2 Le Soudage A) Généralités sur le soudage : Définition : C'est un procédé d'assemblage permanent de 2 ou plusieurs pièces par fusion localisée du métal. Principe : Pièce 1 Source d'énergie Chaleur FUSION

Plus en détail

PRINCIPAUX PROCéDéS DE SOUDAGE *** Description, démarche d évaluation et de prévention des risques *

PRINCIPAUX PROCéDéS DE SOUDAGE *** Description, démarche d évaluation et de prévention des risques * PRINCIPAUX PROCéDéS DE SOUDAGE *** Description, démarche d évaluation et de prévention des risques * DIFFERENTS PROCEDES DE SOUDAGE 2 INTRODUCTION 2 SOUDAGE AU GAZ OU AU CHALUMEAU 6 Soudage oxyacétylénique

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Partenariat Services de Santé au Travail - Carsat Pays de la Loire 2009-2013 LE CHROME VI EN MILIEU DE TRAVAIL

Partenariat Services de Santé au Travail - Carsat Pays de la Loire 2009-2013 LE CHROME VI EN MILIEU DE TRAVAIL Partenariat Services de Santé au Travail - Carsat Pays de la Loire 2009-2013 LE CHROME VI EN MILIEU DE TRAVAIL AVANT-PROPOS Dans le cadre de la convention signée, en juin 2008, entre la Carsat et la Fédération

Plus en détail

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Chimie des Aerosols. Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Chimie des Aerosols Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) nouvelles particules dans l atmosphère. Les particules formées sont ultra-fines et par conséquent difficiles à détecter, mais

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

Toxicologie - Toxicochimie - Écotoxicologie Fondamentales et Appliquées en Milieu de Travail et en Environnement

Toxicologie - Toxicochimie - Écotoxicologie Fondamentales et Appliquées en Milieu de Travail et en Environnement FORMATION ATC Paris PROGRAMME 2015 Formation longue : 26 journées Toxicologie - Toxicochimie - Écotoxicologie Fondamentales et Appliquées en Milieu de Travail et en Environnement Programme des Enseignements

Plus en détail

PROCÉDÉS DE SOUDAGE (MANUELS ET SEMI- AUTOMATIQUES)

PROCÉDÉS DE SOUDAGE (MANUELS ET SEMI- AUTOMATIQUES) Procédés de soudage (manuels et semi-automatiques) Chapitre 2 2 PROCÉDÉS DE SOUDAGE (MANUELS ET SEMI- AUTOMATIQUES) Les procédés de soudage présentés dans ce chapitre sont des procédés de soudage à l arc

Plus en détail

Etat des lieux des sols pollués en France

Etat des lieux des sols pollués en France Etat des lieux SSP Etat des lieux des sols pollués en France Historique rapide Quelques grands évènements en France et à l'étranger La longue marche vers la reconnaissance Définir l'état d'un sol pollué

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

Les$circulations$atmosphériques$(par$l air)$et$hydrauliques$(par$l eau)$$en$sont$les$principales$responsables.$$

Les$circulations$atmosphériques$(par$l air)$et$hydrauliques$(par$l eau)$$en$sont$les$principales$responsables.$$ A)#La#circulation#des#polluants## Les$polluants$nocifs$n exercent$pas$leurs$méfaits$au$voisinage$immédiat$de$leur$lieu$de$rejet.$en$effet,$la$dispersion$dans$ l air,$ les$ eaux$ ou$ les$ sols$ n entraîne$

Plus en détail

Systèmes d aspiration pour plan de travail

Systèmes d aspiration pour plan de travail Systèmes d aspiration pour plan de travail Les systèmes d aspiration Nederman pour plan de travail peuvent être utilisés dans tout type d environnement en partant des postes d assemblage où des fumées

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135)

INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135) INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135) Salarié d'entreprise n'ayant pas (ou peu) soudé Former technologiquement et pratiquement à la mise en œuvre

Plus en détail

LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL. TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL

LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL. TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL LIVRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX LIEUX DE TRAVAIL TITRE Ier : OBLIGATIONS DU MAÎTRE D'OUVRAGE POUR LA CONCEPTION DES LIEUX DE TRAVAIL Chapitre II : Aération et assainissement Article R4212-1 Le

Plus en détail

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE Améliorer l environnement des soudeurs est, depuis toujours, un axe prioritaire qui doit être développé. La prise en compte de l environnement est indissociable

Plus en détail

GUIDE D'ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES MÉTIERS DE

GUIDE D'ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES MÉTIERS DE GUIDE D'ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES MÉTIERS DE La métallerie CGSS LA RÉUNION - 2010 GUIDE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS PREAMBULE Le secteur de la métallerie comporte de nombreux

Plus en détail

Systèmes de protection contre la foudre

Systèmes de protection contre la foudre Protection contre la foudre Les modifications les plus importantes 2004 / 2008 Conférencier Michel Jolliet 1 Niveau de protection Niveau de protection I II Paramètres du courant de foudre utilisés pour

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013 DOCUMENT PERIODE DE SURVEILLANCE 2007 à 2013 PLAN DE SITUATION Figure 1 : Localisation des stations fixes de l ORA sur la commune de Saint Pierre. (Source : ORA / IGN / Région Réunion - Scan25 autorisation

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

Rôle et choix du gaz de protection

Rôle et choix du gaz de protection Rôle et choix du gaz de protection Soudage à l arc électrique sous protection gazeuse www.airliquide.fr GazExpert volume 2 GazExpert - Rôle et choix du gaz de protection page 3 Sommaire Introduction p.5

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

SOLS POLLUES 1 - Définition de la nuisance ou situation dangereuse SOLS POLLUES

SOLS POLLUES 1 - Définition de la nuisance ou situation dangereuse SOLS POLLUES SOLS POLLUES 1 - Définition de la nuisance ou situation dangereuse Un site pollué est défini comme un site, qui du fait d anciens dépôts et de déchets ou d infiltrations de substances polluantes, présente

Plus en détail

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre )

Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) Toitures et charpentes Couverture en grands éléments (bac acier, zinc, inox, cuivre ) C.2 1/6 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures grands

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Extrait de la thèse de Shi LI - GIPSA-lab - Département Automatique sous la direction de Catherine

Plus en détail

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE

FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE FICHE PRATIQUE N 9 LES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE EN CHIMIE Pensez à vérifier la date de validité des cartouches filtrantes NF EN 511 (froid) Les équipements de protection individuelle contre

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées Gestion des Eaux Industrielles au Maroc Mme Touria JAOUHER Département de l Eau Agadir, du 7 au 11 Décembre 2009 8000

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Produits chimiques : Les obligations des artisans utilisateurs aval

Produits chimiques : Les obligations des artisans utilisateurs aval Les obligations des artisans utilisateurs aval PREAMBULE En matière de gestion des risques liés à leurs produits chimiques, les artisans sont concernés par de multiples textes juridiques. Cette note de

Plus en détail

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques Les effluents des établissements hospitaliers J. DROGUET - Présentation Hopitech 2007 Contexte Les établissements hospitaliers sont de gros consommateurs d eau (env 800-1000 L/lit). Les différents types

Plus en détail

Gaël Kerbaol/INRS. 16 Travail & Sécurité Mai 2010

Gaël Kerbaol/INRS. 16 Travail & Sécurité Mai 2010 16 Travail & Sécurité Mai 2010 Gaël Kerbaol/INRS Travaux de soudage Graver la prévention dans le métal Le soudage est une activité répandue dans de très nombreux secteurs : industrie, bâtiment, travaux

Plus en détail

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION 1. La corrosion, principal acteur de dégradation d un objet métallique La corrosion est une altération produite par réaction chimique entre

Plus en détail

Réussir votre soudure flamme

Réussir votre soudure flamme Réussir votre soudure flamme DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les différents types de soudure Le Brasage : Assemblage de deux pièces de métal par capillarité grâce à un métal d apport. C est-à-dire

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler Protection, prévention et impact environnemental des incendies de stockages de pneumatiques Dossier de retour d expérience du SNCP Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux XXXX C25 PROCÉDÉS ÉLECTROLYTIQUES OU ÉLECTROPHORÉTIQUES; APPAREILLAGES À CET EFFET (électrodialyse, électro-osmose, séparation de liquides par l électricité B01D; usinage du métal par action d une forte

Plus en détail

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on?

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on? ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Sites et sols pollués Quel type de pollution rencontre-t-on? Un site pollué est un site qui, du fait d anciens dépôts de déchets ou d infiltrations de substances polluantes, présente

Plus en détail

Caractérisation de l exposition aux fumées de soudage en atelier, dans le secteur du BTP

Caractérisation de l exposition aux fumées de soudage en atelier, dans le secteur du BTP Journées Nationales de Santé au Travail dans le BTP, Annales 28:69-78 Caractérisation de l exposition aux fumées de soudage en atelier, dans le secteur du BTP Roger Fassi, Jacques Catani, Gwnaëlle Iarmarcovai

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Prévenir le risque CMR dans les collectivités territoriales (solvants et peintures, poussières de bois, amiante, pesticides)

Prévenir le risque CMR dans les collectivités territoriales (solvants et peintures, poussières de bois, amiante, pesticides) Prévenir le risque CMR dans les collectivités territoriales (solvants et peintures, poussières de bois, amiante, pesticides) Employeurs de la fonction publique territoriale Juin 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques J-P Depay et E. Mazillier Sommaire Introduction Moteur Diesel Émissions Diesel et particules Expositions professionnelles Prévention

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Plomberie Chauffage Climatisation L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de plomberie-chauffage-climatisation peuvent être classés en trois catégories : Les déchets

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES LIES A LA SOUDURE

PREVENTION DES RISQUES LIES A LA SOUDURE Service de santé au travail de Cambrai www.aismtcai.com PREVENTION DES RISQUES LIES A LA SOUDURE Mardi 03 avril 2012, Salle des Fêtes du Pôle Culturel, Place du Général de Gaulle, Caudry Nathalie MULLER

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

Chrome hexavalent (Cr 6+ ) N o CAS : 18540-29-9

Chrome hexavalent (Cr 6+ ) N o CAS : 18540-29-9 AG E N TS C A N C É R O G È N E S Chrome hexavalent (Cr 6+ ) N o CAS : 18540-29-9 Le NTP a classé le chrome hexavalent parmi les agents dont on sait qu ils sont cancérogènes pour l humain, en se fondant

Plus en détail

Prévention. pour le soudage et le coupage. Guide. Deuxième édition. Caroline Godin. Pantone 541 trame: 40% CMYK 100-57-0-38, trame: 40-23-0-15

Prévention. pour le soudage et le coupage. Guide. Deuxième édition. Caroline Godin. Pantone 541 trame: 40% CMYK 100-57-0-38, trame: 40-23-0-15 Deuxième édition Guide Prévention Caroline Godin pour le soudage et le coupage Pantone 541 trame: 40% CMYK 100-57-0-38, trame: 40-23-0-15 Deuxième édition Guide Prévention Caroline Godin pour le soudage

Plus en détail

RISQUE CHIMIQUE : VÉRIFIER L EFFICACITÉ DES ACTIONS DE PRÉVENTION COLLECTIVE

RISQUE CHIMIQUE : VÉRIFIER L EFFICACITÉ DES ACTIONS DE PRÉVENTION COLLECTIVE RISQUE CHIMIQUE : VÉRIFIER L EFFICACITÉ DES ACTIONS DE PRÉVENTION COLLECTIVE >> www.cramif.fr RISQUE CHIMIQUE : LE SUIVI DES MESURES DE PRÉVENTION Dans le cas du risque chimique, lorsque la substitution

Plus en détail

Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires pour les fonderies

Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires pour les fonderies Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires pour les fonderies Introduction Les Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires (Directives EHS) sont des documents de références techniques

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire

GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire GUIDE FONDERIES Carsat Pays de la Loire 2, place de Bretagne 44932 Nantes cedex 9 Tél. : 02 51 72 84 10 Fax : 02 51 82 31 62 www.carsat-pl.fr Introduction En 1995, la CRAM avait édité un premier Auto-Diagnostic

Plus en détail

Approfondissement sur les données environnementales dans les études de Points Noirs Environnementaux (PNE)

Approfondissement sur les données environnementales dans les études de Points Noirs Environnementaux (PNE) 1 Approfondissement sur les données environnementales dans les études de Points Noirs Environnementaux (PNE) Thématique : Fiche Eau, Bruit et Sols pollués Fiche n 3-6 Sites potentiellement pollués sur

Plus en détail

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE?

A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? 1 A QUOI SERT LE POT CATALYTIQUE? Le principe du catalyseur a été mis au point par les constructeurs automobiles dans le souci de mieux respecter l'environnement et afin de répondre aux normes internationales

Plus en détail

Les activités de traitement de surface Prévention du risque chimique

Les activités de traitement de surface Prévention du risque chimique RECOMMANDATION R 442 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 13 novembre 2008. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés)

Plus en détail

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Les inventaires d émissions de GES en bref Procédures, directives et formules tirées du Règlement sur la déclaration

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

FONCTION TYPE SOUDEUR

FONCTION TYPE SOUDEUR Prévention et Intérim 1. Techniques manuelles de soudage SOUDAGE PAR POINTS (électrique) = 2 pièces sont pressées l une contre l autre, au moyen de 2 électrodes. La chaleur du courant électrique et la

Plus en détail

MÉCANIQUE : (4,5 points)

MÉCANIQUE : (4,5 points) La plupart des voitures de demain devront respecter certaines caractéristiques, si l on veut réduire l impact environnemental et ainsi préserver la planète. MÉCANIQUE : (4,5 points) Partie 1 : Étude du

Plus en détail

International Welding Inspection Personnel

International Welding Inspection Personnel International Welding Inspection Personnel I.W.I.P. COMPREHENSIVE LEVEL STANDARD LEVEL Présentation générale et modalités de réalisation Session 2014 Formation accréditée par L'ASSOCIATION BELGE DU SOUDAGE

Plus en détail

DÉMARCHE DE PRÉVENTION

DÉMARCHE DE PRÉVENTION DATE Émetteur rappel du titre général de la présentation PÉNIBILITÉ RISQUE CHIMIQUE CAUDRY 26 JUIN 2014 DÉMARCHE DE PRÉVENTION Centre de Mesures Physiques de la CARSAT Nord-Picardie (CMP-NP) 1 Lorem ipsum

Plus en détail

La ventilation Générale

La ventilation Générale Master Prévention des Risques et Nuisances Technologiques Année 2004/2005 Faculté de pharmacie Marseille La ventilation Générale Laure DENTINGER Olivia FREYSZ Caroline GENET 1/35 Plan de la présentation

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Activité documentaire

Activité documentaire TSTi2D TSTL Thème Transport Mise en mouvement Activité documentaire La voiture électrique sauvera-t-elle la planète? Fiche ressource THÈME du programme : Transport Sous thème : Mise en mouvement Type d

Plus en détail

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE

D2-VERRE PROBLÉMATIQUE D2-VERRE LE VERRE EST UNE MATIÈRE AUX MULTIPLES PROPRIÉTÉS ET AUX APPLICATIONS TRÈS DIVERSES: EMBALLAGES POUR L AGRO-ALIMENTAIRE ET LA COSMÉTIQUE, ISOLATION ET VITRAGES DANS LE BÂTIMENT, FIBRES OPTIQUES

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

La réglementation et ses conséquences appliquées au cas du dégraissage - décapage. Anne-Sophie MAZE Responsable Technique UITS

La réglementation et ses conséquences appliquées au cas du dégraissage - décapage. Anne-Sophie MAZE Responsable Technique UITS La réglementation et ses conséquences appliquées au cas du dégraissage - décapage Anne-Sophie MAZE Responsable Technique UITS 1 UITS Un syndicat professionnel unique qui réunit les entreprises d applications

Plus en détail

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet

Étude d'impact : Air - Évaluation des risques sanitaires Projet Dossier réalisé par KIETUDES 139 Rue des Arts 59100 ROUBAIX tél : 03.20.70.08.39 fax : 03.20.28.48.69 Étude d'impact : Air Évaluation des risques sanitaires Projet ZAC de l Ange Gardien QUESNOY SUR DEULE

Plus en détail

A chaque besoin votre solution S.I.D

A chaque besoin votre solution S.I.D A chaque besoin votre solution S.I.D Société Industrielle de Diffusion - 2, rue Antoine Etex - 94020 CRETEIL Cedex Tél : 01.45.17.43.00 - Fax : 01.43.99.98.65 - www.sid.tm.fr EN QUELQUES MOTS Le dégraissage

Plus en détail

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey Août 2009 modifié Avril 2013 1 : Feuille décor imprimée ou teintée dans la masse, imprégnée de résine mélamine 2 : Surface de protection imprégnée

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

LES AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX

LES AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX LES AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX LES AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX (ACD) LES CONSÉQUENCES POUR LA SANTÉ Définition Les ACD sont des agents chimiques, substance seule ou mélange, qui peuvent présenter un risque

Plus en détail

Consommables Böhler alliés à 1 % de nickel pour le soudage à l arc. Une gamme complète pour la fabrication exigeante

Consommables Böhler alliés à 1 % de nickel pour le soudage à l arc. Une gamme complète pour la fabrication exigeante Consommables Böhler alliés à 1 % de nickel pour le soudage à l arc Une gamme complète pour la fabrication exigeante www.voestalpine.com/welding Lasting Connections Conçus pour les industries exigeantes

Plus en détail

Expositions aux fumées de soudage. Avantages et inconvénients des méthodes d analyses. Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS

Expositions aux fumées de soudage. Avantages et inconvénients des méthodes d analyses. Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS Expositions aux fumées de soudage Avantages et inconvénients des méthodes d analyses métrologiques et biométrologiques Anne NICOLAS 12 juin 2009 Congrès BTP BLOIS Difficultés relatives aux mesurages Variations

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité 4 pages dont cet en tête FICHE DE DONNEES DE SECURITE DE L'ANTI-MOISISSURES 1 L D ate d impression : 11:52 revue le 26/09/03 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com M.N.I. Revêtements anti-corrosion: solutions actuelles DG: Ariane De Leeuw LES POROSITES Porosité interne : sans conséquence mais pouvant devenir débouchante

Plus en détail

Afth. l air. Rappel des recommandations en matière d air ambiant. thermoludiques

Afth. l air. Rappel des recommandations en matière d air ambiant. thermoludiques Rappel des recommandations en matière d air ambiant dans le GBPTh M. Fouquey (ISC eau) Quelques définitions (Art. R 4222-3 du code du travail) 1 Air neuf, l air pris à l air libre hors des sources de pollution

Plus en détail