Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017"

Transcription

1 Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie

2 Action Fumées de Soudage Le réseau Prévention se mobilise pour prévenir les risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR). Le but étant de réduire fortement le nombre de salariés exposés aux CMR, les actions visent à supprimer totalement le risque existant. Un bilan sera réalisé en 2017, cependant les actions seront poursuivies sur le long terme. Parmi les secteurs d activité ciblés : Les fumées de soudage dans les entreprises de chaudronnerie (constructions métalliques, construction de réservoirs, de matériels agricole ) classées comme des cancérogènes possibles. L objectif est que l ensemble des salariés ne soient plus exposés aux fumées de soudage. La CARSAT réalisera un état des lieux dans ces entreprises et les engagera à agir pour réduire les émissions de fumées ou installer des systèmes de captage à la source (conseils, interventions des laboratoires, aides financières )

3 Action Fumées de Soudage Le soudage à l arc est un procédé de fabrication largement utilisé dans les activités de constructions métalliques. Il expose les salariés à des particules submicroniques et des gaz contenus dans les fumées dont les effets sur la santé sont délétères (atteinte neurologique et sur le système broncho pulmonaire). Les fumées de soudage à l arc sont classées possiblement cancérogènes pour l homme par le CIRC (classement 2B). Contexte : Abaissement de la VLEP (contraignante) pour le chrome VI de 50 µg/m 3 à 1 µg/m 3 à partir du 1 er Juillet 2014 (acier inoxydable).

4 Action Fumées de Soudage OBJECTIF : réduire l exposition des soudeurs sur installations fixes Réduire les émissions Déployer des moyens de prévention adaptés Proposer des évolutions aux fournisseurs Recenser et mieux faire connaître les bonnes pratiques

5 Toxicologie des fumées de soudage et effets sur la santé Cécile OILLIC-TISSIER 13/11/2014

6 Composition des fumées Du fait des hautes températures atteintes au point de fusion, les différents procédés de soudage ainsi que les techniques connexes émettent des fumées qui peuvent être inhalées par les operateurs et les personnes travaillant a proximité. Ces fumées, peuvent selon leur composition, leur concentration et la durée d exposition, présenter des effets néfastes pour la santé et être à l origine de pathologies professionnelles. Afin de protéger la santé des operateurs et des personnes travaillant a proximité, des mesures de prévention visant a limiter les expositions aux fumées doivent être mises en place. Il convient dans un premier temps de sélectionner de préférence les procédés et les matériaux de base et d'apport les moins émissifs et les moins polluants.

7 Composition des fumées Fumées : gaz + poussières produits par la décomposition thermique issue de la fusion du métal d apport et du métal de base Niveau de risque global = Risque dû au métal d apport (95%) + risque dû au métal de base + risque dû au revêtement + risque dû aux gaz (5%)

8 Composition des fumées LES POLLUANTS GAZEUX Les gaz protecteurs des opérations : argon, hélium, dioxyde de carbone Les gaz émise lors des opérations : monoxyde de carbone, ozone, oxydes d azote, etc. Les produits émis lors de la dégradation thermique ou photochimique de revêtements des pièces : phosgène, aldéhyde formique, cyanure d hydrogène, etc.

9 Composition des fumées LES POLLUANTS PARTICULAIRES Oxydes de fer (acier) Oxydes de manganèse (matériau d apport contenant du manganèse, alliage a base de cuivre, d aluminium et de magnésium) Oxyde d aluminium (aluminium) Composes du chrome VI : CrO 3 et chromates : Na 2 CrO 4, K 2 CrO 4 (acier inoxydable, revêtement a base de chromate de zinc) Oxydes de nickel (acier inoxydable, alliage de nickel, etc.) Oxyde de zinc (acier galvanise, etc.) Oxyde de cadmium (tôle cadmiée, matériau d apport contenant du cadmium) Oxyde de béryllium (alliage a base de béryllium) Oxyde de cobalt (alliage a base de cobalt) Oxyde de potassium, dioxyde de titane, oxyde de sodium (enrobage des électrodes) Dioxyde de thorium (affutage des électrodes) Oxydes de plomb, oxydes de cuivre, oxydes d étain, etc.

10 Composition des fumées La composition des fumées de soudage (et le débit d émission) dépendent : du procédé de soudage ; du diamètre du fil ou de l électrode, du rendement de l électrode ; de la composition et de l épaisseur de l'enrobage ou du flux (fils fourres) ; de la composition du fil ou de l électrode qui, jointe aux caractéristiques précédentes, détermine le risque induit par le produit d'apport ; des paramètres de soudage : intensité, tension, longueur d'arc, vitesse de déplacement ; du facteur de marche de l'installation (rapport du temps effectif de soudage au temps total de travail) ; de la position de soudage : a plat, en angle, verticale montante, etc. ; de la nature de l'opération de soudage : assemblage ou rechargement ; du débit et de la composition du gaz protecteur ; de la composition du métal de base et de son préchauffage éventuel ; de la présence de revêtements (contenant du zinc, du plomb, du cadmium...) ou de contaminants sur le métal de base (par exemple salissures, graisses, traces de solvants).

11 Réglementation L AERATION ET L ASSAINISSEMENT L aération et l'assainissement de l'atmosphère des lieux de travail font l'objet des textes suivants issus du Code du travail : articles R à 7, R à 22, R et 2 et R et 3. Les locaux ou s'exercent des travaux de soudage sont des locaux à pollution spécifique obligation pour l employeur de capter les fumées au fur et a mesure de leur production, au plus près de leur source d émission et aussi efficacement que possible, notamment en tenant compte de la nature, des caractéristiques et du débit des polluants de l'air ainsi que des mouvements de l'air (article R ). Le contrôle périodique des installations d aération et d'assainissement fait l'objet de l'arrêté du 8 octobre 1987 du ministère du Travail. Pour respecter les exigences de prévention, la pratique du recyclage pour le soudage est à proscrire : rejet de l air chargé de fumées à l extérieur, avec récupération d énergie et traitement de l air rejeté

12 Réglementation LE RISQUE CHIMIQUE Les règles générales de prévention du risque chimique sont établies par les articles R à R du Code du travail. Des mesures particulières de prévention, prescrites dans les articles R à R du Code du travail, doivent également être prises lors de toute opération exposant a un agent cancérogène, mutagène ou toxique pour la reproduction de catégorie 1A ou 1B. Le CIRC a classe les fumées de soudage comme cancérogène de catégorie 2B, cancérogène possible chez l homme (monographie 49, 1990). Plusieurs polluants gazeux et particulaires émis lors des travaux de soudage et des techniques connexes sont classes cancérogènes par l UE et/ou par le CIRC.

13 Réglementation

14 Réglementation

15 Effets des fumées sur la santé

16 Effets des fumées sur la santé

17 Autres risques du soudage Champ électromagnétique

Les risques du soudage et des activités connexes

Les risques du soudage et des activités connexes Les risques du soudage et des activités connexes TMS et manutention Rayonnement UV Incendie et explosion Risques oculaires Bruit Fumées de soudage Machines Vibrations Choc électrique Intervenants : Caroline

Plus en détail

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014 Action CMR 2014-2017 15 Octobre 2014 Enjeux Chiffres annuels Français 2012 355 000 diagnostics de cancer Chiffre doublé en 30 ans 148 000 décès dont 80 000 décès évitables par prévention individuelle ou

Plus en détail

EFFETSSURLASANTÉ. 1 er décembre 2015 1

EFFETSSURLASANTÉ. 1 er décembre 2015 1 EFFETSSURLASANTÉ 1 er décembre 2015 1 Risques liés aux activités de soudage Risque oculaire Rayonnement Champ électromagnétique Incendie Chaleur Explosion Projections Choc électrique Fumées T.M.S. Bruit

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

Les fumées de soudage et des techniques connexes

Les fumées de soudage et des techniques connexes Les fumées de soudage et des techniques connexes ED 6132 aide-mémoire technique L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

Caractérisation des fumées de soudage. Jacques CATANI CRAM du Sud Est

Caractérisation des fumées de soudage. Jacques CATANI CRAM du Sud Est Caractérisation des fumées de soudage Jacques CATANI CRAM du Sud Est Jacques.catani@cram-sudest.fr Un métal en fusion libère dans l air des molécules l qui se combinent à l air pour former des oxydes métalliques

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

Importance de la ventilation et principales erreurs relevées sur le terrain chez les prothésistes dentaires

Importance de la ventilation et principales erreurs relevées sur le terrain chez les prothésistes dentaires Importance de la ventilation et principales erreurs relevées sur le terrain chez les prothésistes dentaires 1 Amaury BECUE Toxicologue industriel Groupe Toxicologie Annecy Santé au Travail 2 PRINCIPAUX

Plus en détail

Les enjeux de la prévention des fumées de soudage. Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses

Les enjeux de la prévention des fumées de soudage. Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses Jeudi 5 avril 2012 Les enjeux de la prévention des fumées de soudage Les effets sur la santé Le constat du SMIA en matière de prévention, les résultats d analyses Les différents moyens de prévention collective

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR SWEGON AIR ACADEMY AICVF Novembre 2007 LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR Y. LE BARS 1 L AIR C EST DE L ENERGIE l oxygène nécessaire à l humain l énergie consommée pour le rendre utilisable et le déplacer 2

Plus en détail

Un Métier... Un Avenir

Un Métier... Un Avenir Un Métier... Un Avenir Soudeur, Tuyauteur, Chaudronnier Du CAP au Diplôme d Ingénieur... des formations qualifiantes pour un secteur de pointe Sommaire Un secteur en plein développement... Page 2 Principaux

Plus en détail

PROJET DE SERVICE PLURIANNUEL AXES ET ACTIONS RÉCAPITULATIF

PROJET DE SERVICE PLURIANNUEL AXES ET ACTIONS RÉCAPITULATIF PROJET DE SERVICE PLURIANNUEL AXES ET ACTIONS 2014-2019 RÉCAPITULATIF 4 avenue Christian Doppler CS 90080 Serris 77707 MARNE-LA-VALLÉE CEDEX 4 Téléphone : 0811 11 77 77 Fax : 01 64 33 74 72 simt@simt.fr

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

Aération et assainissement des lieux de travail

Aération et assainissement des lieux de travail Aération et assainissement des lieux de travail Rappels réglementaires Catégories de locaux Locaux à pollution non spécifique : Locaux dans lesquels la pollution est liée à la seule présence humaine :

Plus en détail

SOUDAGE A L'ARC ELECTRIQUE ET COUPAGE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

SOUDAGE A L'ARC ELECTRIQUE ET COUPAGE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SOUDAGE A L'ARC ELECTRIQUE ET COUPAGE PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 13 novembre 2008. Cette recommandation

Plus en détail

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières Points essentiels en matière de sélection et d utilisation 1 Quand faut-il utiliser des demi-masques de protection respiratoire? Le présent

Plus en détail

Normalisation en soudage Enjeux et Perspectives

Normalisation en soudage Enjeux et Perspectives Normalisation en soudage Enjeux et Perspectives Normalisation des consommables CNS 3 Président : O. Di Damaso AL Normalisation des Consommables Contexte réglementaire -Arrêté du 24 avril 2006 sur l application

Plus en détail

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion

Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Journée Cotita du 8 octobre 2015 Entretien d anciennes protections anticorrosion Présence de toxiques «métaux lourds» Principales exigences réglementaires Auteur : Serge HAMPARIAN Groupe OASMD Unité Chimie

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Didier Picard - Ingénieur Prévention Direccte Franche-Comté

Plus en détail

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives Colloque ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS Point d étape et perspectives cancers professionnels INRS 27 et 28 novembre 2014 Michel Haberer Carsat Alsace Moselle 1 >

Plus en détail

SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL

SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL SYLLABUS INSTALLATIONS GAZ NATUREL ASSOCIATION ROYALE DES GAZIERS BELGES VERSION DU 1 er JUILLET 2009 PRÉAMBULE Le présent syllabus comporte UNIQUEMENT les matières qui doivent être connues pour l'évaluation

Plus en détail

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques Groupe Toxicologie - Département ASMT du CISME - 2012 1 Importance du risque cancérogène

Plus en détail

Évaluer les risques chimiques..

Évaluer les risques chimiques.. Évaluer les risques chimiques.. Etape 1 : Inventaire des produits chimiques dangereux Cet inventaire doit comprendre TOUS les «agents chimiques dangereux» dés qu ils comportent au moins des étiquetages

Plus en détail

BIJOUTERIE JOAILLERIE

BIJOUTERIE JOAILLERIE BIJOUTERIE JOAILLERIE HORS BIJOUTERIE-JOAILLERIE FANTAISIE T - Toxique Xn - Nocif C - Corrosif Nouveaux pictogrammes de danger ATTENTION AUX RISQUES CHIMIQUES Comment protéger sa santé? Une démarche dans

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION SKILLS LA CORROSION OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître le mécanisme de corrosion et ses facteurs Connaître les dispositifs de protection existants Comment adapter les protections et concevoir des

Plus en détail

Catalogue formations 2015

Catalogue formations 2015 Catalogue formations 2015 Formation au soudage et coupage www.airliquidewelding.com L activité formation 2390-001 Le Centre de Formation Air Liquide Welding est une école professionnelle. Ses outils sont

Plus en détail

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement

Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Mise à jour des critères québécois de qualité de l air Direction du suivi de l état de l environnement Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Mars 2010 Ministère du Développement

Plus en détail

Plan de l interventionl

Plan de l interventionl Plan de l interventionl Les CMR en milieu hospitalier Rôle du service de santé au travail Définitions et contexte réglementaire Où trouve t on les CMR à l hôpital? Dr Catherine VERDUN-ESQUER Service Médecine

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

Soudage à l arc électrique et coupage Prévention des risques professionnels

Soudage à l arc électrique et coupage Prévention des risques professionnels RECOMMANDATION R 443 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 13 novembre 2008, modifiée le 19 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Le meilleur qui puisse arriver au métal.

Le meilleur qui puisse arriver au métal. Le meilleur qui puisse arriver au métal. Optez pour la qualité Laissez-vous convaincre par nos références Négociant de confiance et fournisseur fiable de marchandise de qualité, la société DELWO Métaux

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski autour des accès de Stations de ski 2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Juillet 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax : 09 72 15 65 64 contact@air-rhonealpes.fr

Plus en détail

Jean-François BARTHÉLÉMY. Ingénieur conseil Laboratoire Interrégional de Chimie de l Est

Jean-François BARTHÉLÉMY. Ingénieur conseil Laboratoire Interrégional de Chimie de l Est Jean-François BARTHÉLÉMY Ingénieur conseil Laboratoire Interrégional de Chimie de l Est Risque chimique : contrôles des expositions atmosphériques Décret n 2009-1570 du 15 décembre 2009 Relatif au contrôle

Plus en détail

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE FÉVRIER 2004 LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE 1 Table des matières MESURE DES PARTICULES PM10 SUR LE SITE DE LA MEDE 3 Les objectifs de l étude 3 Les moyens 3 Dispositif de prélèvement

Plus en détail

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT

CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT CONTEXTE SANTE ENVIRONNEMENT Séverine KIRCHNER Société de Médecine et de Santé au Travail Dauphiné-Savoie 18 Annecy, 18 PAGE 1 Plan National Santé-Environnement 2009-2013 Plan national (PNSE 2) publié

Plus en détail

OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN

OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN Programme de formation contrat d apprentissage industriel (12 mois) 1. La profession d "Ouvrier polyvalent d entretien " La profession d "Ouvrier polyvalent d entretien"

Plus en détail

Comparaison des technologies de soudage à haute densité d énergie

Comparaison des technologies de soudage à haute densité d énergie Comparaison des technologies de soudage à haute densité d énergie 2 ème Séminaire Bodycote / Air Liquide 14 15 octobre 2010 Peggy Gressel Historique Sommaire Domaines d utilisation Le soudage plasma Le

Plus en détail

PERFECTIONNEMENT AU SOUDAGE à l arc avec électrode fusible sans gaz (114)

PERFECTIONNEMENT AU SOUDAGE à l arc avec électrode fusible sans gaz (114) PERFECTIONNEMENT AU SOUDAGE à l arc avec électrode fusible sans gaz (114) Les générateurs Le dévidoir de fil La torche Type de fil fourré, référence innershield INFLUENCE DES PARAMETRES Le courant et la

Plus en détail

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux.

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. FICHE THEMATIQUE LA CORROSION Qu est ce que la corrosion? : Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. La corrosion peut avoir les conséquences suivantes: Dégradation

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS I - AMBIANCE DES LIEUX DE TRAVAIL - AÉRATION - ASSAINISSEMENT... 1 1 - Espaces

Plus en détail

OBTENTION DES PIECES BRUTES

OBTENTION DES PIECES BRUTES A. Le moulage A.I.Moulage au sable OBTENTION DES PIECES BRUTES La pièce à obtenir le modèle en bois C) l empreinte supérieure en Sable D) l empreinte inférieure F) système de remplissage et d alimentation

Plus en détail

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité

Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage. Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Programmes Prioritaires Nationaux : Fumées de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles essentielles de ventilation appliquées aux activités de soudage Y. CAROMEL - Contrôleur de sécurité Règles

Plus en détail

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE UNIVERSITÉ PARIS EST - CRÉTEIL (UPEC) UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES-FACULTÉ DE MÉDECINE COCHIN UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT SITE VILLEMIN DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE ANNÉE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

pour vos activités soudage

pour vos activités soudage Une gamme complète pour vos activités soudage Automatismes Postes de soudage Consommables Pourquoi le groupe METACONCEPT a choisi la marque MAGMAWELD? Les + QUALITE Les + PRODUITS Les + SERVICES Qualité

Plus en détail

Prévention des risques chimiques en entreprise

Prévention des risques chimiques en entreprise Prévention des risques chimiques en entreprise P. BARBILLON Ingénieur-Conseil Pascale Barbillon - Ingénieur conseil 1 Démarche 1 2 Préparation de l évaluation Identification des risques 3 Hiérarchisation

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0

Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution Agglomération de Tours 0 Lig Air Impact des mesures d urgence sur la qualité de l air en cas de pic de pollution

Plus en détail

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS Paris, le 16 juin 2008 Après la publication en novembre 2006, de l état de la pollution dans les logements, l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur

Plus en détail

Etat de la question sur l'iso 9606-1

Etat de la question sur l'iso 9606-1 Introduction Etat de la question sur l'iso 9606-1 L'élaboration de la norme devant remplacer l'en 287-1 a déjà rencontré pas mal d'embûches. L'objectif est de remplacer l'actuelle norme européenne "EN

Plus en détail

Etude «fumée de soudage» GIPHISE Martigues 13 juin 2014 F.Elskens G.Lo Sardo

Etude «fumée de soudage» GIPHISE Martigues 13 juin 2014 F.Elskens G.Lo Sardo Etude «fumée de soudage» GIPHISE Martigues 13 juin 2014 F.Elskens G.Lo Sardo Agenda Généralités sur les fumées de soudage Définition Risques Constituants Toxicité Contexte de l étude Manganèse Présentation

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG 2/11 Dans un atelier qui

Plus en détail

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 Conseils prévention Santé au travail Crée le 25/07/2011 par VK Mise à jour 08/09/2011 par VK Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 2. PRÉVENTION... 2 2.1. CONCEPTION DES LOCAUX... 2 2.2. ENTRETIEN DES LOCAUX...

Plus en détail

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1

Principe de combustion et composition des cendres. Note technique N 1 Note technique N 1 Principe de combustion et composition des cendres. Pilotage de Projet : Vincent GUERRERE (PDG SAS SIMA-PECAT) Chargée d étude : Fanny MISS (Vice directrice SAS SIMA-PECAT) Contact Chargée

Plus en détail

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz1 Le repérage du risque Témoignage de l entreprise MARK IV systèmes moteurs Guillaume ANCEL Hygiène

Plus en détail

Procédés ciblés par le programme

Procédés ciblés par le programme Programme CMR 2014-2017 Fumées de soudage en chaudronnerie AIDE MEMOIRE TECHNIQUE Procédés ciblés par le programme Soudage TIG Soudage électrode enrobée Soudage semi-auto MIG/MAG Dans un atelier qui présente

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics I/ Pollutions atmosphériques 1) La qualité de l'air : «toxicité de l'air» 2) L'ozone stratosphérique : «trou d'ozone» 3) Effets radiatifs et changement climatique : «Gaz à effet

Plus en détail

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air mesures du dioxyde d azote par tubes passifs Commune du Robert novembre 2014 à janvier 2015 Parution : Avril

Plus en détail

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3)

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) 1.Introduction 10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) L ozone est un polluant secondaire, c est-à-dire qu il n est pas produit directement dans l air ambiant par les activités humaines. Il est formé suite à des

Plus en détail

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique En surveillant et étudiant les principaux indicateurs de pollution industrielle,

Plus en détail

Améliorer la santé au travail des salariés temporaires

Améliorer la santé au travail des salariés temporaires Améliorer la santé au travail des salariés temporaires L ÉVALUATION ET LA PRÉVENTION DES RISQUES : L ensemble de cette démarche s inscrit dans le cadre des dispositions des articles L.4121-1 à L.4121-5

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY. Juillet 2012 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2011 À ÉVRY Juillet 20 LA QUALITE DE L'AIR A EVRY EN 2011 COMPLEMENT A LA QUALITE DE L'AIR EN ESSONNE 1. INTRODUCTION La station de surveillance de la qualité de l air d Evry a été

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 24 4ème ANNEE Dimanche 7 Rabie El Aouel 427 Correspondant au 6 avril 6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES,

Plus en détail

Vers un droit de la pollution de l air intérieur?

Vers un droit de la pollution de l air intérieur? Vers un droit de la pollution de l air intérieur? Florence Jamay, Maître de conférences en droit public CURAPP-ESS UMR 7319, CNRS Contribution résumée au rapport de première année du projet AIRIN, juillet

Plus en détail

Le procédé K-TIG. Présentation succincte SDMS

Le procédé K-TIG. Présentation succincte SDMS Présentation succincte SDMS Le procédé K-TIG Domaine : Chaudronnerie Blanche Réalisation d ensembles chaudronnés prototypes ou de petite série à haute valeur ajoutée et à grande exigence documentaire dans

Plus en détail

SOUDURE SUR TUBES EN ACIER DU GROUPE W01

SOUDURE SUR TUBES EN ACIER DU GROUPE W01 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SOUDURE

Plus en détail

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Stéphane Duplantier Responsable du Pole PHDS (Phénomènes dangereux & Résistances des Structures) Direction des Risques Accidentels Stephane.duplantier@ineris.fr

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

Cancer et environnement : de l exposition professionnelle à l exposition domestique.

Cancer et environnement : de l exposition professionnelle à l exposition domestique. Cancer et environnement : de l exposition professionnelle à l exposition domestique. 1 Selon le site cancer-environnement reprenant les données de l InVS, du CIRC et de l OMS 4 à 8 % des cancers seraient

Plus en détail

Le risque chimique en entreprise

Le risque chimique en entreprise Dossier de synthèse Le risque chimique en entreprise Les agents chimiques dangereux Les agents Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction Ce dossier de synthèse «Le risque chimique en entreprise»,

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit Groupe du produit: Hinterfüll 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

LA PRÉPARATION DES PLAQUES

LA PRÉPARATION DES PLAQUES Fiche n 3 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LA PRÉPARATION DES PLAQUES Le bon choix pour faire bonne impression Les formes imprimantes sont pour la plupart constituées d'un support recouvert d'une couche

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE

DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE UNIVERSITÉ PARIS EST - CRÉTEIL (UPEC) UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES-FACULTÉ DE MÉDECINE COCHIN UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT SITE VILLEMIN DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE (DIU) DE TOXICOLOGIE MÉDICALE ANNÉE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air»

Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» SVT Physique Technologie Sciences et métiers : «Le technicien de la qualité de l'air» «L ingénieur analyste de l air» Collège Niveau indicatif : 4 ème ou 3 ème La qualité de l air Mise en situation réelle

Plus en détail

OXYDE D ETHYLENE OXIDE

OXYDE D ETHYLENE OXIDE OXYDE D ETHYLENE OXIDE PERFORMANCES L Oxyde d Ethylène (C 2 H 4 O) est un gaz liquéfié largement utilisé dans l industrie chimique comme intermédiaire dans la synthèse de certains produits. Ce gaz est

Plus en détail

Physique Séance No 1 Les métaux de la vie quotidienne

Physique Séance No 1 Les métaux de la vie quotidienne Physique Séance No 1 Les métaux (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Physique) Page 1 Objectifs pédagogiquesp Connaître les métaux les plus couramment utilisés Reconnaître quelques métaux usuels à l

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé

Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé Risque Chimique : Repérage des Dangers pour la Santé 1 Généralités 2 Risque Chimique / Produits Chimiques : Omniprésents dans le milieu professionnel : 38% des salariés sont exposés à au moins 1 produit

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique.

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. de lecture Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. Afin d aider le lecteur à se forger une opinion sur la

Plus en détail

Cours de soudage 2016.

Cours de soudage 2016. Cours de soudage 2016. Ecublens. Soudage sous gaz protecteur et technique oxyacétylènique Soudage sous gaz protecteur Cours spécifiques «à la Carte» Cours de brasage et certification Cours de sécurité

Plus en détail

Masses d équilibrages de roue Septembre 2011 CLASSIFICATION SIMDUT : Non contrôlé

Masses d équilibrages de roue Septembre 2011 CLASSIFICATION SIMDUT : Non contrôlé CLASSIFICATION SIMDUT : Non contrôlé 1. PRODUIT ET FABRICANT Nom commercial Masses d équilibrage de roue en Acier Synonymes Pesées de roue, Masse d équilibrage de roue Famille Chimique Métal Formules Chimiques

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI N ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI visant à l automaticité du déclenchement de mesures d urgence en cas de pics de pollution Présentée par Mesdames

Plus en détail

Le risque chimique CMR. Sylvie SPECTE - Mission Santé et Sécurité - Académie de Rouen

Le risque chimique CMR. Sylvie SPECTE - Mission Santé et Sécurité - Académie de Rouen Le risque chimique CMR Sylvie SPECTE - Mission Santé et Sécurité - Académie de Rouen Les définitions La classification Quelques définitions Cancérogène qui peut provoquer ou favoriser l'apparition d'un

Plus en détail

Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl. Premiers résultatsr. Marie-Pierre FISCHER

Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl. Premiers résultatsr. Marie-Pierre FISCHER Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl Premiers résultatsr Marie-Pierre FISCHER Contexte La Directive Cadre Européennerenforce la protection de l environnement en spécifiant

Plus en détail

des Canalisations Mise à jour: 10/12/2010 www.eurobio-sa.com 18 Rue de la Briqueterie 28410 ABONDANT Tél: 02 37 48 76 97 Fax: 02 37 48 76 91

des Canalisations Mise à jour: 10/12/2010 www.eurobio-sa.com 18 Rue de la Briqueterie 28410 ABONDANT Tél: 02 37 48 76 97 Fax: 02 37 48 76 91 des Canalisations Mise à jour: 10/12/2010 Propriétaire www.ace-eau.com et confidentiel Notre Environnement: une sphère épuisable Notre planète subit une profonde révolution écologique qui place le retraitement

Plus en détail

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments La qualité de l air intérieur dans les bâtiments Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement Limousin Limousin.developpement-durable.gouv.fr Plan d intervention 1 ère partie

Plus en détail

DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES

DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES DOSSIER D INSTALLATION DE VENTILATION CAHIER DES CHARGES POUR LES ENTREPRISES LES OBLIGATIONS DU CHEF D ETABLISSEMENT Préalablement à l exposition de toute personne à un risque chimique, cancérogène, mutagène

Plus en détail

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP Le risque toxique lors des opérations de brasage fort dans le secteur du BTP F. MICHIELS 1, B. BOUARD 1, F. RIVIERE 1, C.MALLANTS 2 1: service de santé des armées 2: APSMT Blois Rappels technologiques

Plus en détail

Réseau National de surveillance des ports Maritimes

Réseau National de surveillance des ports Maritimes Réseau National de surveillance des ports Maritimes Sédiments 12 octobre 2007 Historique des versions du document version Auteur commentaires 1 C/QEL Affaire suivie par Jean-Yves LAMBERT & Gérard PANCRATE

Plus en détail

Guide CMR du repérage à la substitution

Guide CMR du repérage à la substitution Guide CMR du repérage à la substitution Sommaire P4...Connaître les enjeux P6...Repérer le risque P9...Supprimer ou substituer P1O...Hiérarchiser les risques P11...Contrôler et tracer P14...Les partenaires

Plus en détail