Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire"

Transcription

1 Physiopathologie des échanges gazeux appliquée à la réanimation respiratoire Pr J.-L. Diehl Faculté de Médecine, Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité UMR_S 1140 Innovations thérapeutiques en Hémostase Service de Réanimation Médicale, HEGP, AP-HP Réseau Européen de Recherche en Ventilation Artificielle

2 conflits d intérêt sur la thématique Air Liquide Santé international General Electric Dräger Alung Technologies (soutien technologique, subvention sur projets de recherche, activité de consultant)

3 rappels physiopathologiques

4 captation d O2/production de CO2 Glycolyse aérobie (ou béta-oxydation des AG ou oxydation des AA) décarboxylation et oxydation des radicaux formés dans le cycle de Krebs: libération de CO2, d ions H+ et d électrons VCO2: au repos: 250 ml/min VO2: 300 ml/min (quotient respiratoire: 0,8) variations de VO2 et VCO2: sexe: H>F, âge: J>V, exercice: 10 à 15 variations de VO2 et VCO2 régionales (gros consommateurs: myocarde, cerveau, rein)

5

6 équations de la ventilation alvéolaire V A = F x (V T - V D ) V A = VE -(F x V D ) équation de Bohr: V A = 863 x VCO2/PACO2 V A : ml/min BTPS VCO2: ml/min STPD PACO2: mmhg

7

8 alveolar gaz equation simplified alveolar gaz equation full version of the alveolar gaz equation respiratory exchange ratio: R

9

10 Les espace morts Vd anat Vd phys Vd alv

11 physiologic dead space the partial pressure of a gas is proportional to its concentration

12 Capnographie PeCO PaCO 2 PetCO PECO T

13 CAPNOGRAPHIE VOLUMETRIQUE FECO 2 PaCO 2 Fletcher et al, Br J Anaesth 1981 ; 53 : Y PECO2 Z X Vd phys = [(Y + Z) / (X + Y + Z)]. VT Vd phys = Vd anat + Vd alv

14 Vd phys = Vd anat + Vd alv

15 contenu sanguin en CO2 CO2 dissous: solubilité élevée (x25/o2), 5% du CO2 sanguin total, relation linéaire avec la PCO2: CO2 dissout (mm/l) = 0.03 x PCO2 (mmhg) (CO2 dissout vrai >>> acide carbonique CO3H2; 1/700) CO2 combiné: bicarbonates: synthèse intraérythrocytaire: 70 % du CO2 transporté CO2 combiné: carbamates: radicaux NH2 N-terminaux de l Hb (et accessoirement des protéines plasmatiques): rôle mineur

16 comparaison O2/CO2

17 réserves de C02 os: 120 litres tissus: 25 litres sang: 3 litres amortissement des effets des variations ventilatoires sur la PaCO2: stabilisation après environ 30 min

18 quotient respiratoire notion de quotients respiratoires métabolique (niveau cellulaire) et ventilatoire (mesuré à la bouche): égaux à l état stable dépendant des substrats: plus élevé pour les lipides équation de mesure du quotient respiratoire ventilatoire:

19 Hypoventilation alvéolaire Par définition: réduction globale de la ventilation alvéolaire, pouvant être due à: une augmentation de l espace mort une réduction de la ventilation minute (VE): dépression des centres respiratoires maladies neuro-musculaires obésité morbide obstruction des voies aériennes supérieures

20 effets de l hypercapnie encéphalopathie respiratoire majoration de l hypertension intracranienne (augmentation du volume sanguin cérébral) majoration de l acidose effets hémodynamiques systémiques effets hémodynamiques pulmonaires rôle protecteur de l hypercapnie modérée sur la fonction diaphragmatique (Jung B, Crit Care 2013, exp) désadaptation respiratoire (sueurs) la normalisation de la PaCO2 n est pas obligatoirement un objectif prioritaire (nécessité d analyse physiopathologique de la situation clinique et de prise en compte du rapport bénéfice-risque des méthodes thérapeutiques envisagées)

21 principes de traitement de l hypercapnie traitement étiologique diminuer la production de CO2 (température corporelle, alimentation, mise au repos - même partiellement - des muscles respiratoires, ) réduction de l espace mort (par ex. instrumental, «lavage») assistance respiratoire conventionnelle (par convection): application de l équation: V A = F x (V T - V D ) invasive/non invasive ventilation à haute fréquence (convection/dispersion/diffusion) augmentation de l élimination par une CEC: ECMO, ECCO2R,

22 exemples d applications cliniques dans la prise en charge de l hypercapnie

23 quotient respiratoire dépendance des substrats: moins élevé pour les lipides (QR: 0,7) Herve P, Simonneau G, Girard P, Cerrina J, Mathieu M, Duroux P. Hypercapnic acidosis induced by nutrition in mechanically ventilated patients: glucose versus fat. Crit Care Med ;13:

24 application dans le SDRA Prin S, et al. Ability and safety of a heated humidifier to control hypercapnic acidosis in severe ARDS. Intensive Care Med : HME: filtre échangeur de chaleur et d humidité HH: humidificateur chauffant

25 relation PACO2- VA

26 application dans le SDRA Mercat A, Diehl JL, et al. Extending inspiratory time in acute respiratory distress syndrome. Crit Care Med. 2001;29:40-4. hypothèses: meilleure mixique des gaz alvéolaires et bronchiques début de l expiration au pic de paco2 (mais les fluctuations alvéolaires sont faibles: classiquement 2 mmhg...)

27 application dans le SDRA: valeur pronostique de VD/VT n=179 VT: 10 ml/kg trouble de diffusion du CO2 dans le SDRA? (données MIGET) Nuckton TJ, et al. Pulmonary Dead-Space Fraction as a Risk Factor for Death in the Acute Respiratory Distress Syndrome NEJM 2002; 346:

28 ventilation à haute fréquence Schematic representation of the purported waveforms of HFOV and conventional pressure-controlled ventilation in the distal airways Chan, K. P. W. et al. Chest 2007;131:

29 Schematic representation of the high-frequency oscillator Chan, K. P. W. et al. Chest 2007;131:

30 Mechanisms of gas exchange during HFOV Chan, K. P. W. et al. Chest 2007;131:

31 ECMO Peripheral ECMO cannulation: veno-venous, arterio-venous...

32 CESAR: conventional ventilation or ECMO for severe acute respiratoty failure RCT , 180 patients randomisés End-point: survival without severe disability at 6 months Results: 57/90 (ECMO) vs 41/87 (conventional) p = 0.03 Technique: veno-venous Transfert des patients randomisés ECMO vers un seul centre Étude EOLIA

33 ECCO 2 R Hemolung: Alung Maquet: PALP Novalung ila Hemodec Decap

34 ila Membrane Ventilator (Novalung) Muller et al. Eur Resp J 2009 Muller et al. Critical Care 2009

35 A Novel Extracorporeal CO 2 Removal SystemExtracorporeal CO2 Removal in COPD: Results of a Pilot Study of Hypercapnic Respiratory Failure in Patients With COPD NK Burki, RK Mani FJF Herth, W Schmidt, H Teschler, F Bonin; H Becker; WJ Randerath; S Stieglitz; L Hagmeyer; C Priegnitz; M Pfeifer, SH Blaas; C Putensen; N Theuerkauf, M Quintel O Moerer. Changes in PaCO 2 (mean ± SEM) and ph (mean ± SEM) with ECCO 2 R in 7 patients with acute exacerbation of COPD on noninvasive positive pressure ventilation [NIPPV0 h on abscissa represents baseline values. Chest. 2013;143(3):

36

37 Terragni et al. Anesthesiology 2009; 111:826-35

38 Terragni et al. Anesthesiology 2009; 111:826-35

39

40 SDRA: insufflation intra-trachéale de gaz Kalfon P, et al. Permissive hypercapnia with and without expiratory washout in patients with severe acute respiratory distress syndrome. Anesthesiology. 1997; 87:6-17.

41

42 hélium et travail respiratoire Diehl JL, et al. Helium/oxygen mixture reduces the work of breathing at the end of the weaning process in patients with severe chronic obstructive pulmonary disease. Crit care Med 2003; 31:

43 étude des mélanges hélium-oxygène de faible densité 13 patients BPCO intubés pour décompensation aiguë, étudiés précocement sous ventilation contrôlée Air-oxygène Hélium-oxygène Air-oxygène Ppic, cmh 2 O 35, 4 6, 7 31, 6 7, 6 * 34, 9 6, 9 Pplateau, cmh 2 O 22, 3 4, 9 20, 9 5, 5 * 21, 7 4, 7 P1 Pplat, cmh 2 O 4, 5 2, 2 4, 7 1, 7 4, 6 2, 3 PEPi stat, cmh 2 O 11, 7 4, 0 10, 3 4, 3 * 10, 9 3, 8 PEPi dyn, cmh 2 O 3, 1 1, 0 2, 7 0, 7 * 3, 0 0, 8 PaO 2, mmhg PaCO 2, mmhg VD / VT, % Diehl JL Ann Intens Care 2011; 1:24.

44 hélium: perspectives décompensations aigues d IRCO de sévérité intermédiaire: 2 études multicentriques en VNI négatives avec comme critère d évaluation principal l intubation trachéale (mais manque de puissance) combinaison: hélium en VS + hélium en VNI (essai ECHO-ICU) AAG: combinaison VNI/nébulisations (Diehl jl Non-invasive ventilation in severe asthma attacks. Minerva Anestesiol. 2013; 79:926-33) problèmes logistiques: alimentation en hélium, calibration des respirateurs

45 exemples d applications cliniques dans le traitement de l hypoxémie

46 oxygenation: PEEP/VT: concept

47 oxygenation: PEEP/VT: courbe PV Volume Pression

48 oxygenation: PEEP/VT: ARDSnet

49 Positive End-Expiratory Pressure Setting in Adults With Acute Lung Injury and Acute Respiratory Distress Syndrome A Randomized Controlled Trial JAMA 2008, 299: RCT: multicentrique, 767 patients, VT: 6 ml/kg IBW distension alvéolaire minimale: PEEP comprise entre 5 et 9 cmh2o recrutement alvéolaire maximal: PEEP ajustée pour Ppl entre 28 et 30 cmh2o

50 Mercat, A. et al. JAMA 2008;299: Copyright restrictions may apply. Probabilities of Death and Breathing Without Assistance From the Day of Randomization (Day 0) to Day 28

51 Plasma Growth-Arrest-Specific Protein 6, Interleukin-8, and Vascular Endothelial Growth Factor. Diehl, J.L. et al. Respir Care 2013;58: (c) 2012 by Daedalus Enterprises, Inc.

52 Pressions trans-pulmonaires Mechanical Ventilation Guided by Esophageal Pressure in Acute Lung Injury Daniel Talmor, M.D., M.P.H., Todd Sarge, M.D., Atul Malhotra, M.D., Carl R. O'Donnell, Sc.D., M.P.H., Ray Ritz, R.R.T., Alan Lisbon, M.D., Victor Novack, M.D., Ph.D., and Stephen H. Loring, M.D. N Engl J Med 2008; 359: November 13, 2008DOI: /NEJMoa

53

54 Mesures chez un patient passif

55 Artéfacts cardiaques (Peso)

56 Take-Home Messages La maitrise de la physiologie est indispensable à la pratique de la réanimation respiratoire. Excellent terrain d application en recherche translationnelle Lire et relire le West (ou équivalent )

Thérapies de sauvetage : ECMO. Alain Mercat

Thérapies de sauvetage : ECMO. Alain Mercat Thérapies de sauvetage : ECMO Alain Mercat ECMO V-V vs ECMO V-A SDRA : Pas d ECMO V-A Flux compétitifs : coeur vs pompe En cas de SDRA : Syndrome Harlequin - tête bleue : sang desoxygéné vers la partie

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

Guide de sélection des patients EXTRACTION EXTRACORPORELLE DU CO2 AVEC LE SYSTÈME HEMOLUNG RAS

Guide de sélection des patients EXTRACTION EXTRACORPORELLE DU CO2 AVEC LE SYSTÈME HEMOLUNG RAS Guide de sélection des patients EXTRACTION EXTRACORPORELLE DU CO2 AVEC LE SYSTÈME HEMOLUNG RAS ALung Technologies, Inc. 2500 Jane Street, Suite 1 Pittsburgh, PA 15203 États-Unis Tél. : +1 412-697-3370

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA Stratégies ventilatoires au cours du SDRA DESC Réanimation Médicale Lyon 26 Janvier 2010 C. Guérin Réanimation Médicale, Hôpital de la Croix-Rousse Université de Lyon Inserm 630 LYON, France 1 Introduction

Plus en détail

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA

Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA Recrutement alvéolaire et choix de la PEP optimale au cours du SDRA M. Gainnier P. Michelet Réanimation Médicale Réanimation des Urgences (Pôle RUSH) Hôpital Ste Marguerite Marseille Objectif de la VM

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur

Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur F. Vargas G. Hilbert Département de Réanimation Médicale CHU Pellegrin-Tripode - Bordeaux DESC de Réanimation Médicale Toulouse 15 et 16 mars 2007

Plus en détail

Interprétation des gaz du sang. D. Leduc C.H.U. Saint-Pierre, Bruxelles SEMINAIRES IRIS. Interprétation des gaz du sang

Interprétation des gaz du sang. D. Leduc C.H.U. Saint-Pierre, Bruxelles SEMINAIRES IRIS. Interprétation des gaz du sang diapositive n 1 D. Leduc C.H.U. Saint-Pierre, Bruxelles! Préparation de l échantillon ( 1 ) Seringue en plastic ( adsorbent l O 2 ) Anticoagulation - petits capillaires du syst. de mesure - Héparine! Na

Plus en détail

Régulation de l équilibre acido-basique

Régulation de l équilibre acido-basique Régulation de l équilibre acido-basique Introduction Les ions H + dans l organisme Concentration en ions H + remarquablement constante : - ph du plasma artériel = 7,40 +/- 0,03 - Le sang veineux plus riche

Plus en détail

Les recommandations des experts de la SRLF

Les recommandations des experts de la SRLF Réanim Urgences 2000 ; 9 : 407-12 2000 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés Les recommandations des experts de la SRLF Champ n 1 Définition et fiabilité des paramètres

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale.

Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale. Guillaume Cintrat DES Anesthésie-réanimation Service du Dr Tabary Anesthésie CHIPS Provilho Trial : PEEP et anesthésie générale en chirurgie abdominale. High versus low positive end-expiratory pressure

Plus en détail

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Réanimation médicale Service de Réanimation médicale Hôpital de Hautepierre Max GUILLOT 2013 Plan Quelques rappels de physiologie Quelques trucs sur

Plus en détail

Equilibre acidobasique. Principes

Equilibre acidobasique. Principes Equilibre acidobasique Principes Objectif : maintenir le ph du milieu extracellulaire à 7,40 valeurs physiologiques : 7,36 à 7,42 variations maximales compatibles avec la vie : 6,90 à 7,70 Or : afflux

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE VENTILATION

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Elisabeth Le Rumeur 2011-12 Introduction Mécanique ventilatoire Échanges gazeux respiratoires Transport des gaz respiratoires (oxygène et CO2) par le sang Échanges gazeux

Plus en détail

Equation des gaz alvéolaires et différence alvéoloartérielle

Equation des gaz alvéolaires et différence alvéoloartérielle J Fran Viet Pneu 2014; 05(14): 1-40 2014 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info CrossRef: http://doi.dox:10.12699 JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese Association of

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique.

Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. MEMOIRE DE DES Mise en place de l ECMO en réanimation pédiatrique. Expérience d une unité de réanimation polyvalente. A propos de 3 cas. LANG Mathieu CHU de Clermont-Ferrand 9 Octobre 2009 Cas 1 : SDRA

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Pré-requis Notions de ph, acides, bases, ampholytes Mesure du ph, Physiologie des échanges gazeux respiratoire,

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

Biophysique. L équilibre Acide / Base. Rappels : H + est un ion super important dans le corps. H 2 O H + + OH -

Biophysique. L équilibre Acide / Base. Rappels : H + est un ion super important dans le corps. H 2 O H + + OH - Biophysique Biophy.cours 1/5 L équilibre Acide / Base Rappels : H + est un ion super important dans le corps. H 2 O H + + OH - Produit ionique : [H + ][OH - ] = 10-14 à 25 C. [H + ] = [OH - ] = 10-7 mol.l

Plus en détail

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux Mécanismes des maladies Les échanges gazeux Pourquoi les patients sont-ils hypoxémiques? Le shunt Les malades atteints d œdème pulmonaire (OAP, SDRA) sont hypoxémiques du fait d un shunt intrapulmonaire.

Plus en détail

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence Indications Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais EQUIPE FORMEE INDICATION POSEE VNI MATERIELS ADAPTES ET PERFORMANTS

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Elisabeth Le Rumeur 2011-12 Introduction Mécanique ventilatoire Échanges gazeux respiratoires Transport des gaz respiratoires (oxygène et CO2) par le sang Régulation de la

Plus en détail

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE Insuffisance respiratoire Les points clés Pr Charles-Hugo MARQUETTE L insuffisance respiratoire incapacité de l appareil respiratoire à assurer l hématose le seuil de 70 mmhg de PaO 2 (9.3 kpa), mesurée

Plus en détail

EVLW:la quantité d eau qui existe dans les poumons en dehors des vaisseaux

EVLW:la quantité d eau qui existe dans les poumons en dehors des vaisseaux EVLW:la quantité d eau qui existe dans les poumons en dehors des vaisseaux La mesure précise de L EVLW était un sujet de recherche depuis une quarantaine d années en utilisant plusieurs méthodes dont la

Plus en détail

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie Master 1ère année EOPS UES EOPS 1. Évaluation de la performance ECUF EOPS 1.3. Fonctions cardio-respiratoires et musculaires P. Mucci Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie I Définition Epreuve

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Détresse respiratoire aiguë

Détresse respiratoire aiguë Détresse respiratoire aiguë 1 I. PHYSIOPATHOLOGIE DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUË II. DIAGNOSTIC, BILAN ET RECHERCHE D UNE ÉTIOLOGIE III. CONDUITE À TENIR INITIALE DEVANT UNE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat Modes ventilatoires conventionnels et dérivés A. Mercat Cycles ventilatoires Déclenchement (trigger) P 0 Variable contrôlée (limit) V 0 Cyclage (cycling) t Classification des cycles Spontaneous Mandatory

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang Transport des gaz dans le sang A Introduction : La fonction respiratoire du sang représente le transport des gaz respiratoires: du poumon aux tissus pour l oxygène, en sens inverse pour le dioxyde de carbone.

Plus en détail

INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE. Biophysique P1. Pr. Eric Vicaut

INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE. Biophysique P1. Pr. Eric Vicaut INTRODUCTION EQUILIBRE ACIDO-BASIQUE Biophysique P1 Pr. Eric Vicaut L'état acido basique de l'organisme est défini par la concentration en ions hydrogène (H+) des cellules. La concentration en ions H+

Plus en détail

Prédiction de la réponse à l expansion volémique

Prédiction de la réponse à l expansion volémique Prédiction de la réponse à l expansion volémique Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Les 5 messages-clés 1 Tous les patients ne répondent

Plus en détail

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE:

LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: LES MODES EN PRESSION ET LA VENTILATION SPONTANNEE: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS:

Plus en détail

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation)

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Quels sont les enjeux? Evolution des modes ventilatoires en ventilation invasive études

Plus en détail

La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë

La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë La ventilation protectrice et Le monitoring au cours du syndrome de détresse respiratoire aiguë François Michel Beloncle, Hadrien Rozé, Jean-Christophe Richard, Alain Mercat Auteur correspondant : Pr.

Plus en détail

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux

Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon. Frédéric ric Vargas Service de Réanimation Bordeaux Ventilation Non Invasive et Oedeme aigu du poumon Frédéric ric Vargas Service de Réanimation R Bordeaux La VNI au cours de l OAPl cardiogénique débute avec.un aspirateur 1936 1936 The «pulmonary plus pressure

Plus en détail

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B Plan I. Structure du système respiratoire Système aérien et respiratoire Mécanisme de la ventilation Vascularisation pulmonaire Physiologie de la respiration II. Echanges gazeux Hématose - Rapport V/Q

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 27/03/2008 Réf.: CMUB-027 Pagination : 1 de 6 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 27 Rédacteurs Dr JM YEGUYAIAN (SAMU 21), Dr DIDIER HONNART (SRAU

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

Le PH La GAZOmétrie artérielle

Le PH La GAZOmétrie artérielle Le PH La GAZOmétrie artérielle PaO 2 (SaO 2 ) PH PaCO 2 HCO 3 Dr. Jean-Luc Canivet Service de Soins Intensifs Généraux CHU de Liège Le PH La GAZOmétrie artérielle PaO 2 PaO 2 PH PH Surveillance de l oxygénation

Plus en détail

- Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée

- Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée Principaux modes ventilatoires - Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée La ventilation spontanée automatique 20 C 0 à

Plus en détail

Monitorage du CO 2 expiré Capnometry

Monitorage du CO 2 expiré Capnometry Réanimation 13 (2004) 62 70 www.elsevier.com/locate/reaurg Mise au point Monitorage du CO 2 expiré Capnometry C. Soltner, J. Huztinger, L. Beydon * Département d anesthésie réanimation, CHU d Angers, 49000

Plus en détail

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N

I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N I N T E R A C T I O N S C O E U R P O U M O N DESC REANIMATION Décembre 2014 Etudiant: JAFFAL Karim Tuteur: Pr D. MATHIEU IMPACT EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE IMPACT EN PATHOLOGIE CARDIAQUE PRECHARGE DEPENDANCE

Plus en détail

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Paul OUELLET PhD RRT FCCM Professeur associé Université de Sherbrooke Faculté de médecine Consultant clinique Régie régionale de santé vitalité

Plus en détail

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire DELABRE Jean-Philippe Base physiopathologique [Frédéric Michard Crit Care 2000] Inspiration normale Diminution de la pression

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO Dr Marjolaine Georges Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Pr Thomas Similowski Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation

Plus en détail

Physiologie respiratoire (2)

Physiologie respiratoire (2) Physiologie respiratoire (2) Différences régionales de ventilation BUI HN Réanimation Médicale Force liée à la cage thoracique Force liée à rétraction du parenchyme pulmonaire Force liée au poids du parenchyme

Plus en détail

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

Exercices sur les échanges gazeux 1

Exercices sur les échanges gazeux 1 Exercices sur les échanges gazeux 1 1. ph 7.35-7.45 7.58 Alcalose pco2 35-45 23 Alcalose PO2 75-100 175 HCO3 21-28 30 alcalose Saturation artérielle 0.92-0.98 0.99 Glucose 3.9-6.0 5.5 1.1 Interprétez le

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs

VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO. Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs VNI à domicile chez les patients atteints de BPCO Mohamed Bousarsar Rania Bouneb Service de Réanimation Médicale,CHU Fhs Définition -La VAD correspond à l utilisation intermittente (au moins 3h/24h), ou

Plus en détail

Guide AVAPS. AVAPS Average Volume Assured Pressure Support

Guide AVAPS. AVAPS Average Volume Assured Pressure Support AVAPS Average Volume Assured Pressure Support Guide AVAPS «La bonne pression au bon moment pour un meilleur confort du patient et une ventilation plus efficace» Qu est-ce que l AVAPS? L AVAPS est une fonction

Plus en détail

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L

A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L. B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L EQUILIBRE ACIDE-BASE Question 1 :l état acido-basique A) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40mmol/L B) La concentration en ions H+ dans le sang artériel est de 40nanomol/L C) La

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière. Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique

Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique Juin 2010 P. GOSSELIN Normes des gaz du sang SIGNE VARIATIONS NORMALES INTERPRÉTATION phsanguin 7,35 7,45 < 7,35 (acidose) > 7, 45 (alcalose) phurinaire

Plus en détail

Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile

Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile Série «ventilation à domicile» Coordonnée par A. Mercat, A. Cuvelier et J.-L. Pépin Hypoventilation alvéolaire au cours du sommeil et ventilation assistée à domicile J.L. Pépin 1, 2, 3, N. Chouri-Pontarollo

Plus en détail

LES TRANSPORTS GAZEUX

LES TRANSPORTS GAZEUX LES TRANSPORTS GAZEUX I - TRANSPORT DE L OXYGENE 1.1 GENERALITES + Composition de l atmosphère L atmosphère est composée d azote (79%), d oxygène (21%) et de traces de gaz carbonique. Chacun de ces gaz

Plus en détail

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA:

MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: MECANIQUE RESPIRATOIRE AU COURS DU SDRA: Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation ALMS: Medical

Plus en détail

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo.

Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. LI VE Prise en charge de l insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique ou de novo. JP FRAT Réanimation médicale CHU Poitiers janvier 2015 Connaître les indications de la ventilation noninvasive dans l

Plus en détail

Aspects spécifiques en kinésithérapie chez le BPCO hospitalisé. Anne Bisserier Paris Descartes Janvier 2010

Aspects spécifiques en kinésithérapie chez le BPCO hospitalisé. Anne Bisserier Paris Descartes Janvier 2010 Aspects spécifiques en kinésithérapie chez le BPCO hospitalisé Anne Bisserier Paris Descartes Janvier 2010 Le contexte quand est hospitalisé le patient BPCO? Surinfection chronique Décompensation respiratoire

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

ph et équilibre acido-basique

ph et équilibre acido-basique Origine des ions H + ph et équilibre acido-basique Acides volatils Acides fixes CO 2d : seul acide volatil, peut s échapper de l organisme, partiellement dissocié. pk = 6.1, ~20 000 mmol/l Ne peut pas

Plus en détail

Intérêt des gaz du sang artériel dans l insuffisance respiratoire obstructive

Intérêt des gaz du sang artériel dans l insuffisance respiratoire obstructive UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES Intérêt des gaz du sang artériel dans l insuffisance respiratoire obstructive MEMOIRE PRESENTE PAR Docteur FATIMA KARKOS Née

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993

Quand et à quels patients proposer une ventilation à domicile au long. Constat de terrain : nombre de patients appareillés depuis 1993 DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP [Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP Approche quantitative de l énergétique biologique : adaptation des fonctions respiratoire et cardiaque au cours d un exercice physique

Plus en détail

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire système respiratoire Au cours d'une anesthésie au chloroforme, la respiration est parfois due au seul diaphragme tandis que les JF. BRICHANT CHU de Liège muscles intercostaux sont paralysés John Snow,

Plus en détail

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009

Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise Mise à j our jour juillet 2009 Déterminants de la fréquence cardiaque Dany-Michel Marcadet Paris Mise à jour juillet 2009 Le nœud sinusal Structure t hétérogène (Cellules l P, Cellules l T) Pacemaker de la totalité du cœur il détermine

Plus en détail

Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation

Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation Gaz du sang et Diffusion: principes généraux et techniques pour la réalisation pratique et l interprétation Poste d Assistant Hospitalo-Universitaire (~CCA) disponible au 01/11/2012 http://www.docvadis.fr/dyspnee/

Plus en détail

Remplissage vasculaire et SDRA

Remplissage vasculaire et SDRA Remplissage vasculaire et SDRA Risque pulmonaire spécifique lié au remplissage Risque circulatoire spécifique lié à la ventilation mécanique Autres effets du remplissage Rôle des index prédictifs de la

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires

Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Obésité morbide au bloc opératoire : les aspects respiratoires Gilles Lebuffe Pôle d Anesthésie-Réanimation de l Hôpital Huriez, CHU de Lille, 59037, Lille cedex Correspondance : Pr Gilles Lebuffe, Pôle

Plus en détail

Formation DPC indication de la VNI

Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Formation DPC indication de la VNI Elastance Resistance Formation DPC indication de la VNI Nasopharynx Oropharynx Hypopharynx Larynx

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail