BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE"

Transcription

1 GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif de permettre aux enfant/jeunes de découvrir et expérimenter la philanthropie, de fournir aux éducateurs les outils et le cadre adaptés pour aborder cette notion avec eux et de compléter les programmes d engagement citoyen pour la jeunesse proposés en France. Son action principale consiste à mettre en place, avec le soutien de l Education Nationale et de son Ministère, un programme participatif dans des classes allant du CE2 au CM2. Mené tout au long de l année scolaire par l enseignant référent et un coach bénévole formés par l Ecole de la Philanthropie, ce programme permet aux enfants/jeunes : De réfléchir à la notion de philanthropie De choisir une cause à soutenir et un partenaire (association, fondation, etc.) D élaborer et de réaliser avec et pour lui une action de soutien Cette démarche fait l objet d une valorisation particulière lors de la Journée de la Philanthropie organisée en juin, et les enfants/jeunes impliqués peuvent par la suite devenir des ambassadeurs de cette démarche dans le cadre du Club des Petits philanthropes dont vous pouvez également faire partie. BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE Votre témoignage fait partie intégrante du programme de L Ecole de la Philanthropie. Vous allez pouvoir partager votre expérience philanthropique - votre parcours, votre personnalité, votre engagement avec les Petits Philanthropes. Cela permettra de donner du concret à leur démarche et de vous positionner comme mentor du groupe/de la classe. Ce sera une formidable porte ouverte au dialogue et à l apprentissage mutuel. Ce guide a pour objet de vous aider à préparer la conduite de ce temps d échange sans pour autant vouloir contraindre votre spontanéité. Vous y trouverez des éléments de contexte ainsi qu un déroulé précis de la rencontre et des astuces pour faciliter votre animation de la séance. Bien entendu, l enseignant et le coach, ou l éducateur, seront présents pour vous accueillir et vous épauler. Merci d avoir accepter de rejoindre le mouvement! 1

2 1. Notre définition de la philanthropie 1. Ressentir de l empathie et l envie de s engager pour une cause philanthropique (ou plusieurs). Nous en avons distinguer six grandes causes philanthropiques : exclusion et pauvreté, art et culture, éducation, environnement, santé, droits de l Homme ; 2. Reality check : confronter son désir d aider aux besoins concrets du terrain afin que notre action ne soit pas inutile ou contre- productive ; 3. S engager aux côtés de partenaires et mettre en place une action de soutien. 2. Les éléments essentiels du programme L Ecole de la Philanthropie permet à chacun de découvrir et révéler son pouvoir d aider. Elle propose de faire le lien entre pédagogie et engagement et ainsi de donner un sens aux apprentissages. Elle propose de fonctionner en pédagogie de projet et fonctionne comme une boîte à outils à utiliser en complément des contenus des programmes scolaires ou des activités périscolaires. Elle associe réflexion théorique et pragmatisme, choix individuels et développement collectif. 3. Le contexte de votre intervention Le programme de L Ecole de la Philanthropie comporte 6 étapes au fil desquelles les apprentis philanthropes vont découvrir la philanthropie, choisir un partenaire et mettre en place une action de soutien de proximité à son bénéfice. Vous allez intervenir lors de l étape 1 du programme (novembre- décembre) Celle- ci consiste à faire découvrir la philanthropie, ses grandes causes, ses acteurs et les différents moyens de s engager aux enfants/jeunes. Au travers de jeux et différentes activités, ils vont prendre conscience de leur pouvoir d aider et de leur potentiel à être de Petit Philanthrope. Votre rôle est clé pour incarner concrètement la philanthropie à leurs yeux et leur faire comprendre ce que cela veut dire d être philanthrope. Vous pourrez ainsi les aider à entrer dans l étape 2 du programme qui est cruciale car comportant le choix de la cause et du partenaire qu ils vont soutenir ainsi que la réflexion autour de l action de soutien qu ils vont mener en fonction. Pour découvrir le programme dans le détail, merci de consulter notre site internet : - rubrique adultes/enseignants 2

3 Quelques exemples des éditions passées Ecole Bessières (17 ème ), CM2 de M. de Chambourcy Association : Restos du Cœur Action de soutien : collecte de produits d hygiène à l entrée de leur spectacle des arts du cirque Ecole Armand Carrel (19 ème ), CM1- CM2 de Mme Corbière Association : Les Bancs Publics Action de soutien : vente de gâteaux afin d'organiser une journée au bord de la mer pour les personnes sans domicile fixe 4. Les objectifs du temps d échange Apporter du concret à ce qu est une action philanthropique Votre témoignage, avec vos joies, vos déceptions, vos réussites et vos échecs, en est la clé. Donner envie à chacun de s engager pour une cause qui lui tient à cœur. Montrer comment agir en faveur de la société peut être une source d épanouissement personnel. Faire comprendre que la philanthropie peut être l affaire de tous. Une diversité de moyens d actions pour un seul objectif, changer vraiment le monde. «Vous pouvez tous être de vrais petits philanthropes.» Etablir des liens Entre les matières étudiées à l Ecole et les compétences nécessaires pour être un(e) philanthrope professionnel(le) (enjeux financiers, RH, marketing, stratégique etc ) Entre l école et le monde extérieur (associations, fondations, ONG, et même les entreprises ). 5. Recommandations N oubliez pas que vous vous adressez à des enfants/jeune. Vous devez adapter votre discours à l âge exact de vos interlocuteurs. Nous partageons ici avec vous quelques recommandations tirées de notre expérience à L Ecole de la Philanthropie. Eviter les temps de parole de plus de cinq minutes pour garder toute la concentration des enfants/jeunes Expliquer à partir d exemples concrets puis théoriser/généraliser si besoin Ne pas être moralisateur Stimuler les avec des questions Etre à l écoute Etre optimiste mais réaliste Vous invitez au débat, provoquez des déclics, stimulez le débat d idées! 3

4 6. Déroulé du temps d échange : 55 minutes 1. Prise de contact : 5 minutes Introduction L enseignant, le coach ou l éducateur introduit la rencontre. Votre nom et prénom peuvent par exemple être écrits au tableau. Présentation Vous vous présentez en quelques mots et évoquez pourquoi vous avez eu envie de participer au projet L Ecole de la Philanthropie. Par exemple : «L Ecole de la Philanthropie est un formidable outil pour apprendre et se révéler en tant que citoyen.» Remerciements Vous remerciez l école ou le centre de loisirs pour son accueil et exprimez votre plaisir de passer un moment avec les enfants/jeunes. Briser la glace Vous insistez sur le fait que ce moment est un temps d échange et non pas un cours. Tous, y compris vous, allaient apprendre beaucoup. Vous aussi pouvez leur poser des questions pour les stimuler. Par exemple : Est- ce- que vous avez envie d être philanthrope? Qui se sent déjà philanthrope? Que signifie être philanthrope? Vous serez surpris par leurs connaissances sur le sujet! 2. Premiers échanges : 5 minutes Votre histoire en bref pas plus de 5 minutes 1. Votre parcours 2. Votre engagement 3. Pourquoi vous avez décidé de créer ou de vous engager pour une Fondation, Association, ONG etc Attention : Ne pas faire de monologue Poser des questions aux élèves et aux enseignants Rebondir sur les questions posées Utiliser des mots à portée d enfants de 8 à 11 ans 4

5 3. Témoignage interactif - 20 minutes Cette étape permet de revenir sur votre parcours de manière interactive. Ils auront préparé votre visite et auront certainement beaucoup de questions à vous poser. Vous pouvez également continuer à leur poser des questions, ce qui permettra aux plus timides de prendre plus facilement la parole. Certaines questions pourraient éventuellement vous gêner. Par exemple : «C est plus facile d être philanthrope quand on est riche?», «Etre philanthrope, c est faire de la charité.» «La philanthropie, ça ne change pas grand chose. Les riches sont toujours riches, les pauvres sont toujours pauvres.». Répondez de manière intuitive mais gardez en tête des exemples concrets qui peuvent permettre d illustrer vos réponses à ces questions. Les questions que vous pouvez leur poser : Thématique 1 : Choix de la cause! A votre avis, pourquoi ai- je choisir de m investir pour telle cause? Vous pouvez répondre par une anecdote.! Et vous, pourquoi êtes- vous davantage sensibles à cette cause là?! Quel genre d actions pensez- vous que je mette en place dans ma fondation/association/ong?! Selon vous, pourquoi ai- je décidé de créer une fondation/association/ong? (mise en commun de compétences, portée de l action, etc ) Thématique 2 : Démarrage de l aventure! Comment ai- je eu l envie de fonder une fondation/association/ong?! Comment est- ce- que je choisi mes partenaires? Thématique 3 : Financement du projet! Comment ai- je calculé le montant nécessaire pour les aider dans leurs missions?! Où est- ce- que j ai trouvé l argent pour les financer? (fonds propres, fonds privés, fonds publics)! Comment est- ce- que je motive les autres autour de moi? (expérience, personnalité, qualité des études et des prévisions) Thématique 4 : Fonctionnement de la structure et mise en perspective! Donnez moi des exemples de projets philanthropiques qui oeuvrent pour la même cause que moi?! Ces projets sont- ils des associations, des fondations, des ONG? Connaissez- vous la différence entre ces trois structures?! Citez moi les principales fonctions/métiers de personnes qui travaillent des fondations/associations/ong?! A quoi serviraient les mathématiques, le français, les langues étrangères, l histoire- géographie, le sport ou la musique dans l organisation de votre action de soutien? Thématique 5 : Développement de l action! Quelles sont d après vous, les principales difficultés que j ai eu à surmonter?! Comment pensez- vous que je peux développer la portée de mon action?! Quels objectifs vous fixeriez- vous à ma place? 5

6 Thématique 6 : L acte de s engager! D après vous, quelles sont les qualités requises pour être philanthrope?! Comment savoir que mon action de soutien / partenariat est réussie? 7. Questions- réponses sur leur propre action de soutien 20 minutes A leurs yeux, ils sont les petits et vous êtes le grand philanthrope. Votre regard sur le projet qu ils comptent mener est une chance pour eux. Profitez de ce moment pour faire un point avec eux sur les difficultés et les questions qu ils se posent. 8. Conclusion 5 minutes Question- vérité :! Qui se sent philanthrope? Objectif de votre visite :! Terminer en rappelant l objectif de votre visite et les quelques conclusions auxquelles vous êtes parvenues ensemble.! Par exemple : La philanthropie c est important en tant que source d épanouissement et l engagement est possible à chaque niveau même lorsque l on a 10 ans. Partager cet échange! Rappeler qu ils peuvent écrire une Newsletters suite à votre visite pour la poster sur le site internet de L Ecole de la Philanthropie Remerciements! Aux adultes pour l accueil et aux élèves pour leur participation active RDV à la Journée de la Philanthropie 6

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014

Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Le grand-petit journal Semaine de la persévérance scolaire: 10 au 14 février 2014 Les Journées de la persévérance scolair e (JPS) rappellent l importance de la persévérance et de la réussite scolaire des

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Guide de rédaction d un BUSINESS PLAN dans la restauration Auteur : Amandine Prat Conseils en création et

Plus en détail

NEWSLETTER 01 - OCTOBRE

NEWSLETTER 01 - OCTOBRE NEWSLETTER 01 - OCTOBRE 2015 SOMMAIRE LE PLAISIR DE SE VOIR EN VRAI...02 La convention nationale : un moment d échanges riches, de retours et partages d expérience, de plaisir. ENTREZ DANS LA DANSE.!...03

Plus en détail

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009

Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport. représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement. Samedi 14 novembre 2009 Discours d Abdel Achache Adjoint aux sport représentant Thierry Philip, Maire du 3 e arrondissement Samedi 14 novembre 2009 Congrès départemental du Comité du Rhône de la Fédération sportive et culturelle

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE

LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE réseau PLURIDIS LA CONTRACTUALISATION DANS LA RELATION DE COACHING 1. ANALYSER LA DEMANDE, UNE ACTION DE COACHING A PART ENTIERE Dans la relation de coaching, l étape de l analyse de la demande représente

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Les actualités au CEPPIC de Rouen

Les actualités au CEPPIC de Rouen Photos et mise en page : Flora DAVOULT Les actualités au CEPPIC de Rouen Mardi 19 mai 2015, le CEPPIC de Rouen a organisé un petit-déjeuner sous la forme d un atelier interactif sur le thème des innovations

Plus en détail

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT 1. Les principes à retenir Personnalisez vos messages La solidarité au sein des réseaux est étonnante, mais les membres sont des gens occupés. Personnalisation,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact

Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Sommaire Les bénéfices du team building Les programmes La polyrythmie de tambours Références Annexes Annexes suite Contact Les Bénéfices du Team Building Permettre aux participants de se rencontrer et

Plus en détail

Projet Réussite Pour Tous

Projet Réussite Pour Tous Projet Réussite Pour Tous FF Contribuer à l épanouissement de la famille et à la réussite éducative des enfants Encourager le goût de la lecture et des activités culturelles et scientifiques, l envie d

Plus en détail

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne DEUST TS EVE c Philippe NASZALYI Eric BAHOUA 1 DEUST Travail Social Economie sociale et solidaire Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel Option 2 : Gestion du sport (15 apprentis

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir De la part de : Claude Arribas Vendredi 1 er Février 2013 Pour : - tous les coachs qui ont des difficultés à se vendre en

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 10/2014 le 25 juin 2014 Concerne : Réponse au postulat de M. Raphaël Onrubia (PS) «Un geste concret pour les familles ayant des

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Président du Club. Ressources du succès! www.optimiste.org. Ressources du succès (2 ième partie de 8) Pages WEB et courriels

Président du Club. Ressources du succès! www.optimiste.org. Ressources du succès (2 ième partie de 8) Pages WEB et courriels Président du Club Ressources du succès! C est l ère de l information. Savoir, c est pouvoir. La connaissance est limitée seulement par notre habileté à obtenir et utiliser l information. On a dit qu il

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE TRAVAIL CHEZ LE PARTENAIRE / ARBEIT BEIM PARTNER

RAPPORT D ACTIVITE TRAVAIL CHEZ LE PARTENAIRE / ARBEIT BEIM PARTNER RAPPORT D ACTIVITE TRAVAIL CHEZ LE PARTENAIRE / ARBEIT BEIM PARTNER Réunion des AbPs à Berlin JANVIER- DECEMBRE 2011 Christelle Annette Tucholskystr. 83 60598 Frankfurt am Main Remerciements Cette année

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016

L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 L ART DU COACH PROGRAMME 2015-2016 FORMATION GÉNÉRALE À L ART DU COACH Coaching individuel www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est

Plus en détail

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur

Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retranscription du t chat sur l alternance dans l enseignement supérieur Retrouvez ci-dessous l intégralité des échanges qui se sont déroulés vendredi 11 mars 2011, de 10h30 à 11h30. Modératrice : Bonjour!

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME ET DES MODULES DE FORMATION

PRÉSENTATION DU PROGRAMME ET DES MODULES DE FORMATION PRÉSENTATION DU PROGRAMME ET DES MODULES DE FORMATION ORIGINES ET FONDEMENTS DU PROGRAMME La mission du Mouvement Desjardins, en tant qu institution financière coopérative, l amène à s investir dans l

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne

L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne L Association France-Pologne : promouvoir la langue française et la culture francophone en Pologne Mesdames, Messieurs, En 1995, nous étions dix-neuf jeunes Polonais à fonder l Association France-Pologne,

Plus en détail

Personal trainers : Comment acquérir de nouveaux clients en 59 conseils?

Personal trainers : Comment acquérir de nouveaux clients en 59 conseils? 2010 Andy POIRON - Consultant en personal training http://www.andypoiron.com 1 Conditions d utilisation Cet ouvrage est protégé par un copyright et Andy POIRON est détenteur des droits originaux et initiaux.

Plus en détail

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue

un nouveau livre encore plus magique L aventure continue L aventure continue un nouveau livre encore plus magique L association «Magie à l hôpital - Du rêve pour les enfants» fête le 23 octobre 2008 la sortie de son nouvel ouvrage pour les enfants hospitalisés

Plus en détail

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014

PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX. Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 PROSPECTER avec les RESEAUX SOCIAUX Nicole ANTONIETTI 10 Octobre 2014 Objectif de la présentation A quoi servent les réseaux sociaux professionnels Comment les utiliser pour prospecter Avantages et inconvénients

Plus en détail

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation

Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Rire ensemble pour s affirmer dans la relation Des outils et une approche pédagogique innovante, résolument ludique, pour ancrer le changement : Acquérir de la souplesse et de la créativité face à l imprévu

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité c est mieux! Depuis 2 400 ans, l improvisation théâtrale nous offre un espace précieux pour développer notre créativité, apprendre sur nous-même, sur l autre et contribue, à sa juste place, à nous enseigner

Plus en détail

«ALIANZA, Prenons l initiative!!»

«ALIANZA, Prenons l initiative!!» Présentation du Club : «ALIANZA, Prenons l initiative!!» Club ALIANZA (ENCG Casablanca) Beau site (Sis Marjane) B.P. 2725, Ain Sebaâ Casablanca G-mail: alianza.club@gmail.com Site Web: www.alianza.on.ma

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Et si le class gift s invitait chez vous? Céline Garsault (INSEAD) Léa Sarica (Fondation HEC)

Et si le class gift s invitait chez vous? Céline Garsault (INSEAD) Léa Sarica (Fondation HEC) Et si le class gift s invitait chez vous? Céline Garsault (INSEAD) Léa Sarica (Fondation HEC) Questions abordées 1) Définition du Class Gift 2) Quelles conditions réunir pour lancer et structurer un Class

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale Qui sommes-nous? L'AROEVEN de Reims Champagne-Ardenne, comme celle

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UNE ACCROCHE PUISSANTE. ANSE 2014 http://mieuxsevendreentantquecoach.kajabi.com

COMMENT CONSTRUIRE UNE ACCROCHE PUISSANTE. ANSE 2014 http://mieuxsevendreentantquecoach.kajabi.com COMMENT CONSTRUIRE UNE ACCROCHE PUISSANTE 1/ Identifiez votre domaine d expertise Si vous ne l avez pas encore identifié, regardez la vidéo n 1 Exemples : - Cas de Claude : je permets au système entreprise

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Ces emails ont été rédigé par mes soins, et sont utilisés depuis plus de 2 ans. Bien entendu, vous devez les adapter à votre cas personnels, notamment

Plus en détail

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point!

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Mes bonnes résolutions pour réussir en Vente Directe - L engagement o Engagement avec soi : Je vais réussir La Vente directe est comme une

Plus en détail

Projet Vive l activité physique RBC Un partenariat visant à développer le savoir-faire physique chez les enfants

Projet Vive l activité physique RBC Un partenariat visant à développer le savoir-faire physique chez les enfants Projet Vive l activité physique RBC Un partenariat visant à développer le savoir-faire physique chez les enfants 21 février 2014 Pierre Morin ParticipACTION Pierre Guénard Au Canada, le sport c est pour

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Tout apprenti intéressé en formation initiale en école (FIE, par ex. écoles des métiers) Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale, dont l entreprise formatrice

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Coaching RelationCare

Coaching RelationCare Coaching RelationCare Les fondamentaux Notre formation associe les approches les plus récentes en matière de coaching individuel et d équipe, de systémique, de connaissances dans les neurosciences, de

Plus en détail

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook

10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Livre blanc 10 règles pour construire une communauté efficace sur Facebook Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Augmenter son nombre de fans c est bien, les fidéliser c est mieux! Facebook compte

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

- JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS

- JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS - JAM - LE PROTOCOLE D IDÉATION DE CROP UNE PROCÉDURE UNIQUE D INVESTIGATION DE LA PERCEPTION DES CONSOMMATEURS de la vie aux idées «JAM» : le protocole d idéation de CROP Un protocole inspiré des nouvelles

Plus en détail

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile.

Bref, on a, à l égard de l éducation, la critique facile. Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Le partenariat entre les systèmes d éducation et les entreprises Au personnel de la Direction

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde.

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Note à Eléments de langage Chers amis, Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Des colloques sur ce sujet,

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015 NUMÉRIQUE VALLÉE Les ateliers numériques de l Office de Tourisme Atelier n 2 : avis clients et e-réputation Mardi 03 mars 2015 Présentation Anaïs VERGER Agent d Accueil Numérique Elise CORRE-POYET Apprentie

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE -

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - 1) Contact avec la famille allemande et organisation du séjour Il est important que vous vous mettiez

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Chorale variété, jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Atelier d auteurs compositeurs COM ÉD I E M U S I CA L E Animés

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

À L AIDE JE DOIS RECRUTER UN PRO DE L EXPÉRIENCE UTILISATEUR (UX)

À L AIDE JE DOIS RECRUTER UN PRO DE L EXPÉRIENCE UTILISATEUR (UX) À L AIDE JE DOIS RECRUTER UN PRO DE L EXPÉRIENCE UTILISATEUR (UX) SOMMAIRE : pg.2 pg.5 pg.8 pg.10 CHAPITRE UN. JE SAIS QUE J AI BESOIN D UN UX. MAIS QU EST CE QUE L UX AU FAIT? CHAPITRE DEUX. QUELLES SONT

Plus en détail

Basketball Club Boncourt. www.bcboncourt.ch infos@bcboncourt.com. infos.cf@bcboncourt.com SITE WEB E-MAIL

Basketball Club Boncourt. www.bcboncourt.ch infos@bcboncourt.com. infos.cf@bcboncourt.com SITE WEB E-MAIL Basketball Club Boncourt SITE WEB E-MAIL www.bcboncourt.ch infos@bcboncourt.com infos.cf@bcboncourt.com 1 NEWS SAISON 2012-2013 BREF HISORIQUE STRUCTURE ET ORGANISATION BCB CENTRE DE FORMATION SPORT ET

Plus en détail

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015

WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 BORDEAUX INTERNATIONAL SCHOOL WEDNESDAY CLUB 2014 / 2015 Bordeaux International School 252 Rue Judaïque, 33000 Bordeaux Tél : 05 57 87 02 11 Email : bis@bordeaux-school.com Site web : www.bordeaux-school.com

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

Lettre motivation. En haut de la page

Lettre motivation. En haut de la page Lettre motivation Vous avez trouvé une offre de stage? Vous voulez envoyer une candidature spontanée? Ne perdez pas de vue que le stage doit représenter un intérêt commun pour les deux parties : l entreprise

Plus en détail

Travailler le concept des facteurs de production à travers une courte expérience de production manufacturière en classe

Travailler le concept des facteurs de production à travers une courte expérience de production manufacturière en classe Travailler le concept des facteurs de production à travers une courte expérience de production manufacturière en classe Sylvie Cordesse-Marot, professeure d économie et de gestion au lycée Comte de Foix

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer

La Fondation contre le Cancer. et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE. 24 heures de mobilisation contre le cancer La Fondation contre le Cancer et le comité local du Relais pour la Vie organisent RELAIS POUR LA VIE 24 heures de mobilisation contre le cancer CÉLÉBRER RENDRE HOMMAGE LUTTER STK008_Levensloop_Broch_FR_10.indd

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS Le 10 décembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION...3 1. FONDEMENT LÉGAL Loi sur l Instruction publique...3 Loi sur

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch

SOMMAIRE. www.lelastiquecitrique.ch 2013-2014 SOMMAIRE page Mot de la Direction 2 Description des cours réguliers 3-4 Résumé des cours 2013_14 5 Stages de vacances 2013_14 6 Spectacles (groupes de l école et Cie l Elastique citrique) 7 Animations

Plus en détail

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT Place du Maréchal De Lattre de Tassigny 75775 PARIS CEDEX 16 DEPARTEMENT MSO Bureau des Stages M 1- Gestion- D 404 Tél. 01.44.05.46.09 Fax 01.44.05.46.61 M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1

Plus en détail

9 astuces pour développer vos ventes grâce à la clé USB personnalisée

9 astuces pour développer vos ventes grâce à la clé USB personnalisée 9 astuces pour développer vos ventes grâce à la clé USB personnalisée Livre blanc proposé par La clé USB en deux mots La clé USB est un support de stockage amovible. Grâce à sa mémoire flash, elle stocke

Plus en détail

Animer un atelier sur l oral

Animer un atelier sur l oral Accompagnement personnalisé Lycée Le Castel-Dijon Élaboré par Sarah Camus (comédienne) et Anne Gagnepain-Bélorgey (prof maths/sciences) contact : sara_camus@yahoo.fr Animer un atelier sur l oral Introduction

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue ACTIVITÉ Domaines Citoyenneté Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers des images télévisuelles. Objectif spécifique Prendre conscience du comportement de téléspectateur

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION MODALITES D INSCRIPTION Si votre enfant est déjà inscrit auprès de l'ufcv Remplir le coupon réponse ci-joint afin d'inscrire votre enfant aux ateliers périscolaires Si votre enfant n'est pas inscrit auprès

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION ASSOCIATION ESPRITSPORT En partenariat avec : PHILOSOPHIE L Association ESPRITSPORT a principalement pour but la mise en place d une structure permettant la promotion du sport et

Plus en détail