Un coach de haut niveau pour l apprentissage! pages 6 et 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un coach de haut niveau pour l apprentissage! pages 6 et 7"

Transcription

1 Ain croyables métiers Un coach de haut niveau pour l apprentissage! pages 6 et 7 Florian Schäfer, triathlète

2 Créateurs d Entreprise nous accompagnons vos projets Des outils adaptés à votre quotidien Un financement sur-mesure Nos solutions en matière de prévoyance Tout savoir pour constituer son dossier de création ou de reprise d entreprise et engager un partenariat financier. Lyonnaise de Banque - SA au capital de RCS Lyon - SIREN cic.fr

3 SOMMAIRE N AVRIL 2014 Pierre Cormorèche Président ÉDITO VIE INSTITUTIONNELLE 4 à 5 6 à 7 8 à 9 APPRENTISSAGE CRÉATION D ENTREPRISE COMMERCIAL Concours Artinov Ain croyables métiers Changement de présidence à l ULAM 10 à 11 Formation Maîtres d apprentissage 12 à 13 Sur la vague du SPI 14 à à 17 FORMATION CONTINUE ÉCONOMIE OFFRES DE FORMATION Dispositif Primo Export Un site Internet pour les artisans d art et de l alimentation 18 à 19 Formation ADEA 20 à 21 Séminaire dirigeant stratégie 22 à 23 Formations à Bourg-en-Bresse et Oyonnax VIE INSTITUTIONNELLE 24 Stars et métiers RÉGLEMENTATION SOCIALE & JURIDIQUE INFOPOINTCOM 26 à 27 Réforme de la formation professionnelle 28 à 30 Directeur de la publication : Pierre Cormorèche, directeur de la rédaction : Christian Ridet, secrétariat de rédaction : Catherine René, rédaction : Chambre de Métiers et de l Artisanat, M&G Éditions - Chorégraphic. Éditeur : Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain. Crédit photo : - M&G Éditions - Chorégraphic - CMA01 Composition : Hervé Goyard Impression : Imprimerie Daniel Faurite. - Parution trimestrielle, tirage : exemplaires - Distribution : Bourgogne Routage Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain : 102 BD ÉDOUARD HERRIOT - BP 123 VIRIAT BOURG-EN-BRESSE CEDEX Tél Tous les numéros peuvent être consultés sur le site LA CONFIANCE NE SE DÉCLARE PAS, ELLE SE GAGNE! Pacte de responsabilité, pacte de solidarité? Audelà des mots, le nouveau gouvernement doit regagner la confiance des Français, qu ils soient citoyens, salariés, chefs d entreprise. Acquérir la confiance nécessite de tenir des discours de vérité, d établir une feuille de route claire avec des priorités affirmées car toutes les décisions prises, même mineures, doivent être cohérentes et concourir aux objectifs à atteindre. À titre d exemple, trois mesures concernant l alternance et l apprentissage ont été prises ces derniers mois qui deviennent des obstacles et ne favorisent pas la confiance : - impossibilité pour un jeune n ayant pas 15 ans révolus de commencer un parcours de formation professionnelle en alternance, - forte réduction des soutiens financiers compensant l effort de formation de l entreprise, - modification des réglementations imposant un formalisme plus contraignant pour les entreprises employant des jeunes de moins de 18 ans. Je souhaite que le nouveau ministre comprenne le message. Il s agit maintenant de permettre un regain d activité, particulièrement pour le secteur du bâtiment. Il suffirait, pour cela, de quelques mesures incitatives favorisant l immense chantier de la rénovation et de la construction. Il est nécessaire d accompagner les petites entreprises et les PME en supprimant les contraintes de réglementation abusives. En respectant les entreprises, en leur faisant confiance, la richesse économique, sociale et humaine, pourra se développer dans notre secteur. Les artisans ont besoin de signes forts pour retrouver la confiance et, de ce fait, contribuer au développement de notre pays. Sincères amitiés Le président Pierre Cormorèche entreprise & métiers n avril

4 VIE INSTITUTIONNELLE Artinov, concours de l innovation artisanale Les habitués et les nouveaux De gauche à droite : Emmanuel et Béatrice Troccon, Alain Bouvard, Pierre Cormorèche, Stéphane et Nathalie Hébert, Bernard Simplex. Des anciens et des petits nouveaux, de vrais process et de belles trouvailles. Comme d habitude, Artinov a touché à tout : la pelouse du jardin pour y creuser un trou ou le rotor d un turboalternateur qu il faut épaissir, la pâte à pain et l air pur Applaudissez! On peut retirer de l édition 2014 quelques principes propres à nous régénérer les méninges : dans certaines entreprises, l innovation est un gène, une seconde nature (deux des quatre lauréats avaient déjà été primés) ; elle n est pas l apanage des grosses boutiques (le savoir-faire du petit poucet PMS a impressionné) ; elle peut être simple (un flacon éventré) ou complexe (un traitement de choc pour des m 2 de bois), mais elle est toujours empreinte de bon sens. Artinov 2014 a fait naître une attention particulière dans un déroulement immuable : un service Chambre qui décortique les dossiers (Didier Lemaire n a pas son pareil) et un jury qui les étudie et les distingue selon quatre catégories ; trois partenaires qui les récompensent (le Conseil général de l Ain, Adréa Mutuelles et le réseau Ardi Rhône-Alpes, la bonne fée de l innovation pour les entreprises) ; une présentation vidéo de l entreprise lauréate ; le verdict et la remise du trophée en présence d un parrain ancien lauréat. Quelques questions, des réponses souvent pleines de modestie. Une photo en présence du Président Cormorèche, du sponsor et des proches. Comme souvent à la Chambre de Métiers et de l Artisanat, l ambiance est familiale, plus encore pour Artinov car c est souvent une affaire de famille : Jean Troccon, le père accompagnait Emmanuel Troccon, le fils ; c est en couple que Nathalie et Stéphane Hébert ont été applaudis ; Bernard Simplex était venu avec sa femme, ses enfants et la conseillère générale de son canton ; Alain Bouvard formait une belle équipe avec son associé et ses ingénieurs Pour les invités comme pour les sponsors, c est toujours un moment privilégié pour s initier au dynamisme des entreprises. On aimerait bien que tout le monde gagne. Il en faut quatre, hélas, qui vont ensuite se frotter au régional et au national et qui ont assuré pour cette édition une belle représentativité des pays de l Ain. Artinov est né dans l Ain il y a vingt et un ans et c est toujours là que son cœur continue de battre. Les partenaires de la soirée 4 entreprise & métiers n avril 2014

5 INNOVATION PRODUIT Simplex Froid (Dagneux) INNOVATION MÉTIER PMS (Fareins) L armoire de fermentation permet de contrôler le processus, de bloquer, d engager, de laisser se dérouler naturellement ou d accélérer la pousse. Si le froid est un métier, le froid appliqué à la fermentation du pain est une science. Bernard Simplex possède ces deux exigences. Ingénieur, dirigeant, il a décidé de concevoir et de produire avec ces deux fils des armoires et chambres de fermentation qui garantissent la qualité du pain et améliorent les conditions de travail des boulangers et pâtissiers. Un marché immense tant en France qu à l étranger. Le géant de l énergie a fait confiance à une entreprise au savoir-faire unique. Le génie de PMS, entreprise créée par Nathalie et Stéphane Hébert, est de savoir transformer le métal en gaz. Spécialisée dans la projection plasma, thermique et le chromage, elle peut recharger une surface dégradée par l usure. Un process idéal pour les turbo-alternateurs des centrales électriques d Alstom dont l arrêt engendre des coûts et des pertes de production importants. INNOVATION PROCESS A2C (Le Petit-Abergement) INNOVATION TECHNOLOGIQUE RSP Ingénierie (Saint-Martin-du-Mont) Cette nouvelle étape dans le traitement du bois a été franchie avec l appui d un grand de la scierie en Europe implanté dans l Ain, Monnet-Sève. Un énorme autoclave étanche où pénètre un wagon chargé de bois fraîchement débité ; une porte autobloquante qui se ferme avant mise en pression ; des pompes pilotées par ordinateur qui vident l air et la sève puis injectent très finement en pression du fongicide, un égouttage rapide par inclinaison du système : l application de cette technologie dite de Bethel permet de traiter en profondeur d importantes quantités de bois utilisé en extérieur. Souvent distinguée pour sa capacité à innover, Emmanuel Troccon a su concilier tous les talents de ses équipes pour concevoir cet impressionnant autoclave. Téfal a été séduit par cette solution qui a préféré optimiser la gestion des flux plutôt que de multiplier de coûteux robots. Une récompense départementale et quelques jours plus tard un trophée Artinov Rhône-Alpes : RSP a encore brillé. La société de Saint-Martin-du-Mont détient probablement dans l Ain le plus fort taux d ingéniosité au m 2. Des mètres carrrés qu elle a su économiser pour remporter les trophées. Elle a été récompensée cette fois pour une cellule de palettisation robotisée avec stock tampon. Moins de matériel, plus de débit : le robot ne connaît aucun temps mort et la transitique s avère peu gourmande en surface au sol. entreprise & métiers n avril

6 VIE INSTITUTIONNELLE Ain croyables métiers Un coach de haut niveau pour l apprentissage! Le 18 février, la soirée de la 7 e édition des Ain croyables métiers a mis à l honneur sept apprentis et leurs maîtres d apprentissage, sous le parrainage de Florian Schäfer, champion du monde d aquathlon. une fois de plus sous le signe du sport que s est déroulée, à C est l auditorium de Péronnas, la 7 e soirée des Ain croyables métiers. «De nombreux liens peuvent être faits entre le sport et la formation professionnelle : motivation, passion, endurance, effort, entraînement, préparation physique et mentale», rappelait Pierre Cormorèche, président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain. Depuis la première édition, la soirée des Ain croyables métiers a eu l honneur d être parrainée par un sportif ou une sportive originaire de l Ain et présent sur les plus hauts podiums au niveau national et international : Lionel Nallet, Ludivine Loiseau, Sandrine Bailly, Stéphane Lorenzo, Éric Barone Cette année encore, l événement a un parrain d honneur d exception : Florian Schäfer, triathlète oyonnaxien, champion du monde amateur d aquathlon à Londres en Ont participé aussi à cette soirée François Fournier, président du Comité départemental olympique et sportif de l Ain, et Jean-Michel Levraux, chargé de communication, qui ont présenté le CDOS. Sport, vidéo et rock Depuis 2008, les Ain croyables métiers illustrent le partenariat actif qui unit la CMA de l Ain et sept CFA* et MFR**, pour promouvoir les métiers et la formation par alternance. S inscrivant dans la foulée de la Semaine des métiers par l apprentissage et annonçant les journées portes ouvertes dans les centres de formation, les Ain croyables métiers 2014 ont débuté, comme un clin d œil en images, par la diffusion du spot de 24 secondes fruit du partenariat entre la CMA et les centres Florian Schäfer, triathlète au top - Passion : sport. Profession : coach de formation diffusé durant quatre semaines en décembre et mars dans les salles de cinéma. Florian Schäfer s est ensuite volontiers prêté au jeu des questions-réponses, visant à encourager les jeunes dans l apprentissage de leur métier. Puis en vidéo et sur scène, les invités ont pu découvrir les sept apprentis et leurs maîtres d apprentissage à l honneur de ces 7 es Ain croyables métiers. Apprenti en coiffure, Sacha Derudet n a pas hésité à faire une arrivée sportive, avec une démonstration de rock acrobatique À l heure des récompenses, chaque apprenti a reçu un sac à dos, un sac de sport, un lot offert par le Conseil général et des places de cinéma. Coffrets de vin du Bugey, trophées et places pour un match de l USO étaient offerts aux maîtres d apprentissage. * Centres de Formation d Apprentis **Maisons Familiales et Rurales Né en 1983 à Oyonnax, entré en 1998 au Trispiridon qui est toujours son club actuel, Florian Schäfer porte haut les couleurs de cette displine méconnue qu est le triathlon, alliant natation, cyclisme et course à pied. On ne compte plus ses nombreuses victoires aux épreuves (courses sur route, trails, cross, natation ) départementales, régionales et nationales, jusqu au titre de champion du monde amateur d aquathlon obtenu en 2013 après avoir été 2 e en 2012 et 3 e deux ans plus tôt. Ses records personnels ont du souffle : côté natation, 4 28 au 400 m, au m, 2 h 22 au 10 km ; côté course à pied, au 10 km, 1 h 14 au semimarathon. Le sport entre aussi à fond dans sa vie professionnelle : Florian a créé son entreprise de coaching sportif à Oyonnax. Alliant sa longue expérience de pratique sportive intensive à un cursus universitaire scientifique spécialisé (licence STAPS* Education et motricité, maîtrise Préparation physique, mentale et réathlétisation, master Recherche option Physiologie appliquée à l exercice, DU Nutrition et micronutrition), il intervient auprès de particuliers, de clubs sportifs et d entreprises. «Schäfer Coaching est avant tout le résultat d une passion. Il me tient à cœur de développer une approche transversale et complémentaire de la performance et de la santé à travers des prestations issues de la préparation physique, mentale et de la nutrition», souligne le triathlète. * Sciences et techniques des activités physiques et sportives 6 entreprise & métiers n avril 2014

7 Les apprentis et maîtres d apprentissage à l honneur AFPMA (Péronnas) Arno Planche, 20 ans, en terminale Baccalauréat professionnel Technicien froid et conditionnement de l air. Maître d apprentissage : Thierry Seves, entreprise Durafroid (Guéreins). MFR (Balan) Marie-Lou Vinot, 18 ans, en 2 e année de CPA Cuisine. Maître d apprentissage : Marc Ganglion, restaurant La Matinière (Port). CFA du BTP (Bourg-en-Bresse) Rudy Coulange, 20 ans, titulaire d un CAP en installateur sanitaire, actuellement en formation CAP installateur thermique. Maître d apprentissage : Sébastien Gonthier, plombierchauffagiste (Chalamont). CECOF (Ambérieu-en-Bugey) Sacha Derudet, 18 ans, en 1 re année de BP Coiffure. Maître d apprentissage : Christine Saint-Sulpice (Péronnas). CFA des Sardières (Bourg-en-Bresse) Julie Guillet, 20 ans, en BTSA Sciences et technologies des aliments. Maître d apprentissage : Jean-François Nicod, bouchercharcutier-traiteur, La Petite Boucherie de Campagne (Mâcon). MFR de la Vernée (Péronnas) Baptiste Charrière, 21 ans, en BTSA Aménagement paysager. Maître d apprentissage : Jean-Yves Lemonon, paysagiste (Cormoranche-sur-Saône). MFR (Cormaranche-en-Bugey) Thierry Gineste, 19 ans, en 2 e année de BTS Charpentecouverture. Maître d apprentissage : Bernard Gineste, menuisier (Champagne-en-Valromey). Portes ouvertes sur l apprentissage Du 20 au 25 janvier, la Semaine de l apprentissage, coordonnée par la CMA de l Ain, en partenariat avec les CFA, l Inspection académique et le Conseil régional, invitait à découvrir les métiers de l artisanat et la formation en alternance, dans des secteurs aussi variés que le bâtiment, l agroalimentaire, l industrie et la métallurgie, les métiers de bouche et la restauration, le commerce, le bois, les services En semaine, les sept CFA et MFR ont accueilli les jeunes accompagnés de leurs enseignants. Le samedi, dès 9 h, ils ouvraient leurs portes à tous les jeunes et leurs parents. D autres journées portes ouvertes ont eu lieu en mars. À noter en mai : vendredi 23, portes ouvertes à l AFPMA à Péronnas, de 14 h à 18 h 30. entreprise & métiers n avril

8 VIE INSTITUTIONNELLE Union Lémanique de l Artisanat et des Métiers La CMA de l Ain passe le témoin Créée en 1993 par les organisations économiques et professionnelles de l artisanat et des métiers de la région lémanique franco-suisse*, l Union Lémanique de l Artisanat et des Métiers représente les intérêts économiques de l artisanat et des métiers auprès du Conseil du Léman. Une charte de coopération est signée entre les deux structures. La présidence de l ULAM est assurée à tour de rôle par les cinq entités membres et change simultanément au mouvement de présidence du Conseil du Léman. En 2011, elle a été confiée à la CMA de l Ain, succédant à la Fédération patronale vaudoise. Yann Poncato, menuisier à Ornex et élu de la Chambre, a assuré cette fonction durant trois ans. La structure assurant la présidence coordonne les actions et les relations avec les partenaires et assume la gestion financière, le financement des actions étant octroyé par le Conseil du Léman. Deux groupes de travail conduisent les actions opérationnelles. Le groupe Travailler en pays voisin facilite les échanges entre chefs d entreprises et l information de part et d autre de la frontière. Il organise chaque année un séminaire thématique. En novembre 2011, à Ferney-Voltaire, le séminaire filière bois a réuni une cinquantaine de chefs d entreprises, de res- ponsables d organisations professionnelles et d élus locaux. Un reportage vidéo a été réalisé grâce au concours de l Agence de développement économique du pays de Gex et du pays bellegardien. En mars 2014, à Divonne, 70 chefs d entreprises et élus politiques ont assisté au séminaire 10 ans d application des accords bilatéraux : nos entreprises sontelles transfrontalières?. La bilocalisation avec une entité dans chaque pays a été mise en avant comme meilleure solution pour travailler dans les deux pays avec des volumes significatifs. Le groupe de travail Formation professionnelle facilite l information et les échanges d apprentis. Il a commencé son action par un séminaire sur la filière bois, le 11 octobre 2011, à Genève. Il a ensuite soutenu les contacts pour construire des échanges entre les Maisons familiales rurales de Margencel (74) et de Cormaranche-de-Bugey et le Centre de formation professionnelle de la construction de Genève, qui se sont concrétisés en juin 2012 puis au printemps Le panneau réalisé par les apprentis des cinq centres, à l initiative de Marc Lehmann (CFPC) et symbolisant le territoire lémanique, a été présenté lors de l AG de l ULAM d avril 2013 et a permis de marquer son 20 e anniversaire. Les deux groupes de travail alimentent le site Internet au service des entreprises et des jeunes, qui a revêtu de nouvelles couleurs et reçoit connexions par an. De nombreuses fiches thématiques permettent aux entreprises françaises et suisses de mieux connaître les réglementations et formalités pour travailler dans le pays voisin. Une cartographie des écoles et métiers, créée en 2011 sous la présidence de la Fédération patronale vaudoise et régulièrement mise à jour, regroupe plus de 500 formations proposées par 110 centres. * Chambres de Métiers et de l Artisanat de l Ain et de la Haute-Savoie, Fédération patronale vaudoise, Union des associations patronales genevoises, Union valaisanne des arts et métiers. 8 entreprise & métiers n avril 2014

9 Yann Poncato vient de passer le relais à la tête de l ULAM «J ai énormément appris sur la Suisse» Yann Poncato est de ces élus consulaires qui s engagent beaucoup pour leur territoire. Investi dans diverses instances du pays de Gex, l artisan d Ornex a présidé durant trois ans l Union Lémanique de l Artisanat et des Métiers, qui réunit trois cantons suisses (Genève, Vaud, Valais) et deux départements français (Ain, Haute-Savoie). Il vient de passer le relais aux Valaisans. Quel bilan tirez-vous de ces trois ans de présidence? Ce fut un engagement assez prenant, ne serait-ce qu en temps. Il faut rester modeste car toute décision nécessite beaucoup de travail et d énergie. C est ainsi qu on a pu avancer en matière de formation ou dans notre réflexion sur travailler en pays voisin. Un attelage de cinq partenaires n est pas trop difficile à conduire si on sait limiter ses ambitions, faire simple et se partager les rôles. Les élus profitent du fait que les techniciens se connaissent et savent travailler ensemble. Je me suis aperçu que parfois, je tenais des propos trop généralistes alors qu eux s attachaient au détail. Est-ce facile de travailler avec les Suisses? J ai énormément appris sur la Suisse alors que je vis à trois km de la frontière. Chaque canton a son mode de fonctionnement, son organisation, son indépendance, ce que les Français ont du mal à comprendre. Il y a vingt ans, les artisans genevois n acceptaient pas bien que les Vaudois interviennent chez eux. Cet esprit de concurrence demeure. On comprend mieux les difficultés des Suisses à s imaginer dans l Europe : y entrer remettrait en cause la logique cantonale et fédérale. Les Suisses ne disent jamais non, par bienséance mais aussi par pragmatisme. Ils savent agir, s adapter. J ai pu tisser des liens chaleureux avec des partenaires des trois cantons, élus et techniciens. agglomération à tous, surtout quand on habite dans le pays de Gex. Cette notion est difficilement compatible avec l image d un monde artisanal un peu replié sur lui-même et se sentant attaqué de toute part. Les Genevois nous accusent de dumping sur les salaires. Nous pourrions leur reprocher de faire du protectionnisme. Les entreprises ont l impression que le prix de l heure est deux ou trois fois moindre chez nous que chez eux. Il nous est demandé de pratiquer le salaire minimum des conventions collectives suisses, mais sur lequel nous devons rajouter les charges salariales françaises, bien supérieures et qui font exploser notre prix de vente. C est un calcul que tout le monde n est pas prêt à faire mais il faudra bien aborder cette question sereinement! Sur quels dossiers a-t-on le plus avancé? La commission Travailler en pays voisin œuvre à une meilleure connaissance entre partenaires de l ULAM. Le site internet, très bien fait et très fréquenté, y contribue. Nous avons organisé des séminaires, des débats. Celui sur la création d entreprise a attiré plus de 80 chefs d entreprises ou créateurs potentiels, avec un côté pratique mais aussi un côté politique d échange. Autre domaine où nous avons bien avancé : la formation. Les centres de formation d apprentis ont eu des partenariats forts intéressants. La Suisse a beaucoup à nous apprendre en matière d apprentissage, moins intellectuel dans son cursus, plus pratique, plus pragmatique dans ses objectifs que chez nous. Pour les Genevois, ne sommes-nous pas des plombiers polonais? C est vrai qu ils ont une logique assez agressive vis-à-vis des entreprises venant travailler chez eux. Genève, qui est à la fois ville, canton, État, a vocation à être autarcique. Mais c est aussi une des villes les plus internationales au monde. C est notre entreprise & métiers n avril

10 APPRENTISSAGE Maître d apprentissage Un rôle qui ne s improvise pas Trois mille entreprises artisanales dans l Ain forment régulièrement des apprentis, avec chaque année environ nouveaux contrats signés. «Le principal moyen de transmettre le savoir-faire d un métier reste l apprentissage. La relation apprenti / maître d apprentissage a toujours été très forte, depuis le Moyen Âge!» rappelle Karine Baudry, du Service Apprentissage de la CMA. Karine BAUDRY Quel est le rôle du maître d apprentissage? «Faire aimer le métier à l apprenti, lui donner envie de continuer, transmettre le savoir-faire du métier bien sûr mais aussi les valeurs et le comportement professionnels, l aider à devenir autonome dans son travail, le faire progresser.» Un rôle qui ne s improvise pas! La formation représente un investissement pour les maîtres d apprentissage, elle devrait être mieux reconnue. Depuis dix ans, la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain propose des formations maître d apprentissage, soutenues par la Région, afin de leur apporter des outils concrets et des pistes de réflexion dans leur fonction de tuteur, la relation avec l apprenti, l approche des jeunes d aujourd hui... À la rentrée 2013, la formation, auparavant d une journée, a été étendue à deux jours. Le programme de la première journée reste complet, avec des apports sur les aspects juridiques, le droit du travail, les rôles, attentes et devoirs de chacun (apprenti, parents, centre de formation, tuteur), la sociologie et la psychologie de l adolescent, l accueil et l intégration de l apprenti dans l entreprise, les méthodes pour l aider à mieux apprendre, améliorer sa motivation, la prévention des risques professionnels, les modes de management La deuxième journée permet d approfondir les points abordés, avec mises en situation et exercices pratiques. «Il n a pas de recette miracle! prévient Karine Baudry. Chacun est amené à travailler ses qualités à mobiliser pour réussir la transmission du savoir : l écoute, la communication, l adaptation». En permettant aux maîtres d apprentissage de prendre du recul sur leurs pratiques, d échanger et de partager leurs expériences, la formation apporte assurément un «plus». Pour preuve le taux de satisfaction toujours très élevé En chiffres 150 maîtres d apprentissage formés en formations maître d apprentissage programmées d octobre 2013 à avril 2014 Nouveau La CMA propose une formation d une journée sur la prévention et le document unique d évaluation des risques professionnels, pour les artisans embauchant un apprenti. 10 entreprise & métiers n avril 2014

11 Réglementation Marie Dufour, coiffeuse «Les concours font progresser» «J ai toujours voulu devenir coiffeuse. Je suis entrée au CECOF en 2006 pour passer mon CAP. Ce que j aime dans la coiffure, c est le côté artistique, la créativité», souligne Marie Dufour. Une créativité qu elle développe avec passion, travail et motivation, jusqu à monter sur la plus haute marche des podiums des concours : en 2013, à Limoges, la jeune gérante du salon Marie-Laure, à Ambérieu-en-Bugey, a remporté haut la main le titre de championne de France, avec notamment un remarqué 1 er prix en coupe hommes. «Je ne pensais vraiment pas gagner! Je m étais fixé l objectif d arriver 3 e en chignon de mariée.» Elle tient à remercier les modèles «qui nous prêtent leur tête pour en faire ce qu on veut» ainsi que le jeune couturier ambarrois Benjamin Favero, qui réalise les tenues pour les concours. Passer des concours, elle n y pensait pas au début. «J ai commencé en 2011, à l École de coiffure de Lyon où, après le BP, j ai continué à suivre des cours le mardi soir. On a des profs exceptionnels, qui sont MOF*, champions du monde, qui donnent envie d apprendre. Les concours permettent de progresser.» Depuis, Marie a cumulé les prix et été sélectionnée pour intégrer l équipe de France. Mais cette année, elle s est lancée un autre défi : préparer le brevet de maîtrise (BM). «J ai commencé le premier module en février, à la Chambre de Métiers. C est toujours intéressant d avoir un diplôme en plus, qui ouvre la filière pour enseigner peut-être plus tard. Ça me permettra aussi de me mettre en jambe pour le concours des MOF* que je veux passer après ; il est super dur, il faut deux ans de préparation, il n y a que 10 % de réussite.» Décidée et motivée, Marie l est assurément. «Mon copain et ma mère me soutiennent, c est important.» À son emploi du temps, outre le travail au salon, la formation BM et le club Masters Coiffure du mardi soir, Marie a ajouté les stages du lundi, toujours à l École de coiffure de Lyon. Au club Masters, une fois par mois, c est elle qui, à son tour, transmet aux autres l art du métier. Au salon aussi, depuis la rentrée, elle transmet son savoir-faire à Camille. «C est la première fois que je prends une apprentie, j ai suivi la formation maître d apprentissage à la Chambre.» Et nul doute que Camille est à bonne école! * Meilleurs ouvriers de France Réforme de la formation professionnelle* Nouvelles mesures pour l apprentissage Pré-apprentissage (sous statut scolaire) ouvert aux jeunes ayant 15 ans avant la fin de l année civile et en attente d un contrat (en attente du décret). Le contrat d apprentissage pourra être conclu en CDD ou CDI. Référé : après deux mois, rupture de contrat par accord ou par le Conseil de prud hommes. Missions nouvelles confiées aux CFA. Une convention entre chambres consulaires régionales devra définir les modalités de collecte et de répartition de la taxe d apprentissage (traitement par une chambre départementale ou infrarégionale possible). Les ressources découlant de la nouvelle TA (0,68 %) issue de la fusion de la taxe actuelle (0,5 %) et de la CDA (0,18 %) ne pourront excéder 21 % pour les dépenses affectées aux CFA et aux sections d apprentissage, 23 % pour les autres formations premières. Nouvelles dérogations pour l utilisation de machines ou travaux dangereux par les mineurs** Sont concernés les mineurs de plus de 15 ans en formation professionnelle ou technologique (hors DIMA, dispositif d initiation aux métiers en alternance). La demande de dérogation, à adresser par le lieu de formation, peut concerner l entreprise ou une partie. Principales exigences préalables à l affectation du jeune à des travaux dangereux : l avis médical préalable constatant la compatibilité entre l état de santé du mineur et les travaux faisant l objet de la demande de dérogation, délivré par le médecin du travail et renouvelé chaque année ; l existence des documents assurant le respect des obligations d information et de prévention par l employeur, notamment le Document unique d évaluation des risques (DUER). L Inspection du travail décide des demandes devant donner lieu à contrôle préalable dans le cadre d un examen sur place (vérification du respect des exigences réglementaires concernant les travaux, les équipements et les produits objet de la demande, de l existence du DUER). * Loi n du 5 mars 2014 (JO du 6 février 2014). ** Circulaire interministérielle n 11 du 23 octobre 2013 (JO du 10 décembre 2014) La procédure? Étape n 1 : l autorisation L employeur doit adresser l imprimé «Demande d Autorisation de Dérogations aux Travaux réglementés en vue d accueillir des jeunes mineurs» à l Inspection du Travail. L autorisation est accordée pour une durée de trois ans dans les deux mois suivant la demande. Étape n 2 : l information L employeur doit adresser l imprimé «Informations Obligatoires» pour chaque jeune mineur en formation professionnelle accueilli avec l avis médical d aptitude à l Inspection du Travail dans les huit jours suivants l affectation du jeune sur le poste. Les jeunes mineurs ne peuvent être affectés à des travaux dangereux sans cette autorisation. Vous pouvez télécharger les formulaires ainsi que les notices sur le site internet ou contacter nos services au entreprise & métiers n avril

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015 cm- digne.fr REPRENEURS CATALOGUE FORMATIONS 2015 CHEFS D ENTREPRISE, ET EURS A SALARIÉS D EMPLOI CRÉAT ET DEMANDEURS CONJOINTS Édito Le contexte économique actuel a fait évoluer les modes de gestion de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI

CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI CONTRAT D APPRENTISSAGE LIVRET APPRENTI D.E.F.A Section Apprentissage : 03.60.127.131 03.60.127.129 apprentissage@cma80.fr Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Somme Cité des Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS

L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS L incubateur des métiers de création PROGRAMME DES FORMATIONS SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2011 L ACCUEIL AUX ATELIERS DE PARIS Les Ateliers de Paris, un service de la ville de Paris dédié aux porteurs de projet

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Fiche 1. Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat. Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de

Fiche 1. Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat. Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de Fiche 1 Simplifier les formalités incombant aux entreprises. Faciliter les

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

FONDS REGIONAL DE FORMATION CRMA - PROVENCE ALPES COTE D AZUR

FONDS REGIONAL DE FORMATION CRMA - PROVENCE ALPES COTE D AZUR FONDS REGIONAL DE FORMATION CRMA - PROVENCE ALPES COTE D AZUR REGLES DE PRISE EN CHARGE MISE A JOUR AU 18/03/2013 Page 1 / 14 SOMMAIRE I- BENEFICIAIRES DU FONDS RÉGIONAL DE FORMATION II- MODALITES DE PRISE

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CATALOGUE DE FORMATION 2015 ARTISANS CONJOINTS COLLABORATEURS SALARIÉS COMPTABILITÉ ET GESTION INFORMATIQUE ET BUREAUTIQUE DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE PUBLICITÉ ET TRAITEMENT DE L IMAGE INTERNET COMMUNICATION

Plus en détail

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité

L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE. LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité L OFFRE EN FORMATION CONTINUE DE LA CMA DE GUADELOUPE LA PROFESSIONALISATION une démarche indispensable pour le développement de votre activité Je éq La formation, un outil de développement de vos compétences.

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOTS 1 ET 2

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOTS 1 ET 2 CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE VAUCLUSE HOTEL DE L ESPINE 35 RUE JOSEPH VERNET BP 40208 84009 AVIGNON CEDEX 1 MARCHE PUBLIC DE SERVICE Procédure adaptée MFS 10-003 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat

Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Les appuis dispensés par votre Chambre de Métiers et de l Artisanat Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat a pour mission de : 2 - La recherche de jeunes et le soutien au maître d apprentissage : Fiche

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter Les solutions business outils et services pour votre entreprise vendre communiquer fidéliser prospecter Plus loin à vos côtés Vous êtes une jeune entreprise, client Hager ou membre du Réseau Hager? Votre

Plus en détail

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19

www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 www.les-entrepreneuriales.fr contact@les-entrepreneuriales.fr 09 71 20 38 19 SOMMAIRE Editorial du président de l ANLE La gouvernance nationale : ANLE Le dispositif d apprentissage innovant Notre ambition

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif

CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif CONCEPT: un rassemblement inter-étudiant sportif L événement Occi Py : Le Challenge Pyrénéen est une manifestation inter-étudiante sportive qui s appuie sur le plus grand réseau d association étudiante

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les Trophées de l alternance au féminin 2012. Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi

DOSSIER DE PRESSE. Les Trophées de l alternance au féminin 2012. Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi DOSSIER DE PRESSE Les Trophées de l alternance au féminin 2012 Jeudi 13 décembre 2012 à 16h30 Préfecture du Territoire de Belfort Salle Bartholdi Trophées de l alternance au féminin Jeudi 13 décembre 2012

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION *

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE Vous souhaitez innover et vous différencier. L École de design Nantes Atlantique propose d accompagner les entreprises

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

Les Girondins de Bordeaux Natation. Newsletter mars 2013

Les Girondins de Bordeaux Natation. Newsletter mars 2013 Les Girondins de Bordeaux Natation Newsletter mars 2013 Le mot du président Le bilan du grand prix Jean-Boiteux du 15,16 et 17 mars 2013 est très positif. Nous avons pu assister à de belles performances

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Quand un investissement réduit permet la réussite

Quand un investissement réduit permet la réussite Quand un investissement réduit permet la réussite Il s installe dans l ancien local vide de la boulangerie déplacée à 100 m et fait le choix d un investissement réduit. Pour leur première installation,

Plus en détail

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage

Established in Champagne since 1928 CFA. la formation par apprentissage Established in Champagne since 1928 CFA la formation par apprentissage sommaire Éditorial...p 3 Définition...p 4 Missions confiées à un apprenti...p 5 Procédure...p 6 Signature du contrat et statut...p

Plus en détail

École Technique Privée RHE76

École Technique Privée RHE76 25 rue Jean Philippe Rameau - 76000 Rouen Tel : 02.35.88.90.87 Mail : c.barray@rouenhockeyelite76.com Pourquoi une? Une politique de formation soutenue par son président Thierry Chaix. Le soutien de nos

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE CLARIFIER - TESTER-VALIDER - SE FORMER - SE FINANCER - TROUVER UN LOCAL - SE DÉVELOPPER CLARI FIEZ VOTRE IDÉE Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur www.club-coiffure-domicile.fr Réalisation : Optima & Co Illustrations : Emmanuel Simmonet Visuels : Fotolia Edito Vincent

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses

votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre partenaire commercial en 10 questions / réponses votre PARTENAIRE COMMERCIAL en 10 questions / réponses 2 / 12 votre partenaire commercial 10 en questions / réponses Vous souhaitez louer un hébergement

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX

MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX MANAGER L OPTIMISATION DES FLUX ET DES RÉSEAUX Mastère Spécialisé en MANAGEMENT GLOBAL des ACHATS et de la SUPPLY CHAIN www.audencia.com Préface Une année pour faire la différence sur le plan professionnel,

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne 2009 9 avril 2009 : concours MAF Départemental et Régional, au CFA de Versailles

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Cerfa FA14 Avant de conclure un contrat d apprentissage, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues dans

Plus en détail

Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace

Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace Document élaboré et édité par le CIO d'epinal - mai 2013. Source : Le guide de l'apprentissage - rentrée 2013 - ONISEP Alsace Pourquoi choisir de se former en apprentissage? UN GRAND CHOIX DE MÉTIERS

Plus en détail

ouvrir les frontières de l entreprise

ouvrir les frontières de l entreprise ouvrir les frontières de l entreprise développement de compétences sécurisation des parcours professionnels employabilité et adaptabilité opportunités de carrière mobilités inter-entreprises réseau professionnel

Plus en détail

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS

ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS ASFOREST = FORMATION ET CONSEIL HOTELS CAFES RESTAURANTS TRAITEURS OFFRE FORMATION CALENDRIER DE FORMATION INTER ENTREPRISE SOLUTION DE FORMATION SUR MESURE FORMATION CREATION ENTREPRISE PERMIS EXPLOITATION

Plus en détail

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage Mise à jour : Avril 2009 SOMMAIRE I - Le contrat d apprentissage

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement ANIMATION,TOURISME ET SPORT Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement Formations courtes (bac+2) Points communs BTS et DUT Finalités Rythme de travail Formation en entreprise

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir.

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir. Pour la 5 e année, Coiffure de Paris organise le «Business Trophy», un concours national en sept catégories destiné à récompenser les chefs d entreprises et les managers de salons indépendants et franchisés

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ETAM DU BÂTIMENT DU 12 JUILLET 2006

PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ETAM DU BÂTIMENT DU 12 JUILLET 2006 ACCORD COLLECTIF NATIONAL DU 26 SEPTEMBRE 2007 RELATIF A LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS DES EMPLOYES TECHNICIENS ET AGENTS DE MAITRISE (ETAM) DU BATIMENT PORTANT AVENANT N 1 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

Plus en détail

ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION

ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION ÉCOLE DE COACHING FRANCOPHONE CATALOGUE DE FORMATION ÉCOLE DU RÉSEAU PAUL PYRONNET INSTITUT Paul Pyronnet Institut - contact@ecole-coaching-ecppi.com - contact@paul-pyronnet-institut.fr www.ecole-coaching-ecppi.com

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

Georges Bernanos. é t a b l i s s e m e n t p r i v é d e n s e i g n e m e n t s u p é r i e u r Aix-en-Provence Lille Paris-Montrouge

Georges Bernanos. é t a b l i s s e m e n t p r i v é d e n s e i g n e m e n t s u p é r i e u r Aix-en-Provence Lille Paris-Montrouge Georges Bernanos. é t a b l i s s e m e n t p r i v é d e n s e i g n e m e n t s u p é r i e u r Aix-en-Provence Lille Paris-Montrouge Nous recherchons et formons les futurs talents de la com! Ce sont

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Coupe du Monde de Cascade de Glace Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Bonjour et bienvenue! Un accueil chaleureux qui brise la glace Suite à

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C Avant les démarches administratives - pour tout contrat, qu il soit du secteur privé ou du secteur

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés.

OFFRE DE FORMATION. 1er semestre 2015. Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. COMITÉ DÉPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF DE L ORNE OFFRE DE FORMATION 1er semestre 2015 Formez vos salariés, vos dirigeants, vos bénévoles et vos licenciés. A qui s adresse les formations? Les formations

Plus en détail

Une fois de plus, Logic-immo.com s affirme comme un acteur majeur de la communication immobilière au service des attentes des professionnels.

Une fois de plus, Logic-immo.com s affirme comme un acteur majeur de la communication immobilière au service des attentes des professionnels. 2012 : RETOUR LES SALONS SUR UN IMMOBILIERS ÉVÈNEMENT DES RÉUSSI 3 LACS! Il y a tout juste un an, nous avons eu la volonté d inventer un nouveau style de rendez-vous immobilier, dans un lieu exceptionnel.

Plus en détail