LES RITES ET PRATIQUES FUNÉRAIRES EN GUADELOUPE ET AU BÉNIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RITES ET PRATIQUES FUNÉRAIRES EN GUADELOUPE ET AU BÉNIN"

Transcription

1 LES RITES ET PRATIQUES FUNÉRAIRES EN GUADELOUPE ET AU BÉNIN Le CANOPÉ site de Guadeloupe a tenu le 20 avril 2015, une conférence autour des rites et pratiques funéraires en Guadeloupe et au Bénin. Avec les intervenants suivants : - Tatiana AHISSOU, du trio béninois TÉRIBA, - Serge OLOGOUDO, agent artistique du trio TÉRIBA, - Marie-France MASSEMBO, Guadeloupéenne descendante de Congolais. - Éna ÉLUTHER, chercheur en littérature comparée des Afriques et de la Caraïbe, - Marie -Héléna LAUMUNO, chercheuse et professeur d Histoire.

2 Nos intervenants : Tatiana AHISSOU et Serge OLOGOUDOU du trio TERIBA du Bénin. Marie-France MASSEMBO guadeloupéenne initiatrice du GRAP A KONGO. Comprenant deux parties, c est d abord par l évocation des rites et pratiques funéraires au Bénin, que débute la conférence. Les intervenants béninois présentent la richesse traditionnelle de leurs rites et pratiques, expression même du syncrétisme religieux. L animisme des tribus Yoruba, Fon et Nago se mêle au christianisme. Ainsi, nombreuses sont les cérémonies autour de la personne décédée : -1- Dans le sud Bénin, se pratique la consultation de l oracle FA par le bokonon (prêtre du FA). Ce système de divination issu du Nigéria et originaire d Égypte, favorise le bon déroulement des cérémonies mortuaires. L oracle FA comprend 16 signes majeurs qui aboutissent à 252, voire 256 signes. C est par l utilisation de cories que l avenir peut être décrypté, en s inspirant des proverbes et de l histoire. Des études sont menées au Nigéria afin de mieux comprendre et d exploiter sa symbolique existentielle. -2- Les ongles et les cheveux recueillis marquent le début des rites et pratiques. -3- Le corps est mis en bière. -4- Les cheveux et les ongles sont aussi placés dans un cercueil. 5- Puis 3 jours après l enterrement, c est la mise en terre d une tête de mouton, dans un cercueil. Le tout accompagné d une musique spécifique, destinée à l occasion (le Zégna ou Xénia). Quelques années après, avec les restes du défunt est organisée une autre cérémonie. Nombreuses aussi sont les tenues de deuil. Il en existe une, pour chaque étape des rites mortuaires : - La récupération du corps. - La mise en terre au cimetière.

3 - Aller chercher les enfants du défunt. - Une tenue pour les grands-parents Le blanc est la couleur du deuil comme en Inde. Si le défunt n a pas souhaité être transporté à la morgue, son corps est conservé avec du sel et des feuillages. Le jour de la veillée tout le monde danse, sans exception d âge. Des pièces et des billets sont lancés sur le défunt par ceux qui apprécient cet hommage. Ces danses peuvent durer jusqu au matin. La veillée permet l expression de témoignages au cours de la nuit, symbole des ténèbres et de la fin. Le matin lumineux renvoie à la renaissance, la résurrection et l espoir. Si le décès est dû à un accident, les Béninois se livrent à des rituels sur les lieux de l accident, afin qu aucun autre membre de la famille ne meurt de cette façon. Ces rituels permettent aussi de savoir, s il s agit d une mort naturelle ou provoquée. Dans certaines régions, il est fait appel à l âme du défunt pour savoir ce qui s est passé. Si la foudre est la cause du décès, l on considère qu il s agit d une personne mauvaise punie par les divinités. Cependant, tout ceci n empêche pas l enterrement selon les rites chrétiens. Aujourd hui nous assistons au Bénin, à, une tendance à vouloir exhiber ces richesses lors des funérailles. Comme en Guadeloupe, les funérailles sont symboles de retrouvailles, de solidarité et de soutien envers la famille. Le 2 novembre est aussi le jour de la fête des morts. T. AHISSATOU (à gauche), S. OLOUGOUDOU (au centre), M.-F. MASSEMBO (à droite). La Guadeloupéenne Marie-France MASSEMBO, perpétue les rites mortuaires de son ancêtre Congolais, du même nom, arrivé en 1848, après l abolition de l esclavage, comme

4 travailleur libre. Sa présentation comparative du GRAP A KONGO que pratique sa famille, à Moravie, Capesterre Belle-Eau, permet d établir des liens entre le Bénin, Le Congo et la Guadeloupe. Lors de la fête des morts le 2 novembre, il n y a pas de visite au cimetière. Cependant de nos jours, les jeunes de la famille, ont tendance à s y rendre. La cérémonie du GRAP A KONGO qui dure jusqu à minuit, nécessite, le rhum pour les libations, le foulard blanc noué autour de la tête symbolisant le sacré et des branches de MOUKÉNIAN symbole de libération. Pourtant, c est par l évocation des funérailles de sa mère que se confrontent l univers chrétiens et animiste. Le refus du curé de la paroisse de célébrer les funérailles selon les rites congolais est vite effacé, face à l acceptation du curé de Saint-François, originaire du Congo (dont elle fit la connaissance lors de l un de ses voyages en Afrique), qui se désigne d office, pour assurer l enterrement selon les deux rites chrétiens et congolais. Ce qui provoque un revirement chez le curé de la paroisse de Capesterre Belle-Eau, qui finit par accepter. Les funérailles se déroulent donc avec deux curés, selon les deux cultures. Puis viennent les 9 jours de prières suivis de la messe en l honneur de la défunte. Ainsi perdure la tradition du premier MASSEMBO ayant foulé le sol de Guadeloupe. Au début de la cérémonie l âme des défunts est appelée par des coups de fusil qui sont tirés en l air. Puis ce sont d autres coups de feu, tirés en fin de cérémonie qui raccompagnent l âme des défunts dans l au-delà. Éna ÉLUTHER, chercheuse en Littérature comparée des Afriques et des Amériques.

5 La seconde partie de cette conférence a permis d aborder avec Éna ÉLUTHER, ces pratiques dans trois romans de la littérature afro-caribéenne : - Pluie et Vent sur Télumée Miracle de Simone SCHWARTZ-BART, - Compère Général Soleil de Jacques STÉPHEN-ALEXIS, - Pérégrinations d Hilarius HILARION. Dans le roman de la Guadeloupéenne S. SCHWARTZ-BART, l hommage à la défunte Reine sans Nom, est rendu lors de la veillée. Comme en Afrique, les morts n hésitent pas à communiquer avec les vivants, en rêve. Ils leur laissent des conseils ou font part de leur état d âme ou de leur humeur. Nous rejoignons l ancestrisme africain, par cette forme de culte des ancêtres. Contrairement à la Guadeloupe, les pleureuses en Haïti sont l expression de la douleur des proches du défunt. La dimension musicale s ajoute au sacré et au religieux. En Guadeloupe le BOULA GÈL est le chant spécifique des veillées. La mort est ainsi sublimée en musique et chansons. Se retrouvant dans toute la Caraïbe, ces rites apprivoisent ainsi la mort. De cette façon l homme s ancre dans la vie, en démontrant ses spécificités. La pratique de jeux, d amusements et de luttes, mélangent le sacré et le profane. Marie-Héléna LAUMUNO, chercheuse en Histoire, professeur d Histoire- Géographie. L intervention de Marie-Héléna LAUMUNO sur les cérémonies funéraires civiles a permis de voir l évolution des traditions mortuaires en Guadeloupe. Pourtant contrairement aux propos de M-H. LAUMUNO, cela fait plus de dix ans que ceci se pratique en Guadeloupe. Cette forme d hommage, est une réunion publique qui précéde l inhumation, autour des proches (parents, amis ). Ce rassemblement est organisé avec des poèmes, des chants, des prières et des témoignages. Cette cérémonie se destine en général, aux athées, agnostiques, politiques, musiciens, syndicalistes ou militants culturels.

6 La conférence est suivie d un débat très enrichissant et complémentaire qui a permis d élargir et d approfondir différents points.

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre?

Lorsque survient un décès, qu elle est la marche à suivre? O Seigneur, accordez lui maintenant le repos éternel. Fais briller sur lui ta perpétuelle lumière. Que son âme repose en paix. Amen Que son âme et les âmes de tous les fidèles défunts, par la miséricorde

Plus en détail

Fête de la Saint-Pons

Fête de la Saint-Pons L amour d une ville se partage Fête de la Saint-Pons 9 et 10 mai 2015 Samedi 9 mai 13h30 Nombreux lots Dimanche 10 mai 09h00 Vers 13h00 Vers 14h00 Vers 15h00 Vers 18h00 Avec la participation de Lou Cepoun

Plus en détail

CENTRE DE VACANCES «LES P TITS FUTÉS» PROJET D ACCUEIL ARRÊTÉ PAR LE CONSEIL DU 15/12/2014

CENTRE DE VACANCES «LES P TITS FUTÉS» PROJET D ACCUEIL ARRÊTÉ PAR LE CONSEIL DU 15/12/2014 CENTRE DE VACANCES «LES P TITS FUTÉS» PROJET D ACCUEIL ARRÊTÉ PAR LE CONSEIL DU 15/12/2014 Aujourd hui, la possibilité pour l enfant de passer toutes les périodes de congés scolaires (15 semaines par an)

Plus en détail

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Les s sont soumis à une propagande permanente qui utilise tous les moyens de communication

Plus en détail

L organisation des funérailles

L organisation des funérailles La garantie du service public L organisation des funérailles Les P.F.I de l Agglomération Lyonnaise sont accessibles tous les jours h/ au 0 7 76 08 8*. Quelle que soit l heure de l appel, un personnel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE samedi 24 octobre 2015 CO2 Tour-de-Trême 20h30 URUNANA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE samedi 24 octobre 2015 CO2 Tour-de-Trême 20h30 URUNANA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Tisser des liens entre les cultures rwandaise et suisse, faire découvrir à chacun les traditions, les us et coutumes de l autre, tout cela dans un esprit de bonne humeur, de joie et

Plus en détail

Mon école, mon île Ecole hospitalière C.H.U.P.P.A. Mmes FOY et SERVA-TOSTIVINT

Mon école, mon île Ecole hospitalière C.H.U.P.P.A. Mmes FOY et SERVA-TOSTIVINT Mon école, mon île Ecole hospitalière C.H.U.P.P.A Mmes FOY et SERVA-TOSTIVINT Ecole hospitalière 1 Introduction Soucieuses d ouvrir l hôpital vers l extérieur, nous souhaitons par le biais de notre projet,

Plus en détail

Les échos de la Prépa

Les échos de la Prépa Janvier 2008 Journée Portes Ouvertes le 26 janvier 2008 De 9h30 à 12 h 30 Les échos de la Prépa Quelques temps forts : Depuis le mois d octobre, plusieurs évènements ont marqué la vie des étudiants de

Plus en détail

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac

INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac INTERVENTIONS MUSICALES EN MILIEU SCOLAIRE Du Conservatoire de musique et de danse d Aurillac Manuel de présentation à l usage des professeurs des écoles annexe n 2 au Projet d Etablissement Préambule

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Fédération Des Moulins de France Alain Eyquem, Président 304 rue Pelleport 33800 BORDEAUX 33 (0)5 56 91 88 50 / 33 (0)6 10 53 17 51 contact@fdmf.fr www.fdmf.fr Historique Les 19 et

Plus en détail

Violence conjugale vécue par les aînées 1

Violence conjugale vécue par les aînées 1 Violence conjugale vécue par les aînées 1 7 À ce jour, l intervention en matière de violence La violence psychologique, conjugale auprès des femmes aînées a été peu abordée. «Ça fait son chemin et ça On

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901)

Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901) Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901) I - Contact...2 II - Présentation de l association...3 1) Qui somme nous? 2) Soutiens III - Rapport d activité depuis la création...4 1) Conférences et débats

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

SÉANCEvidéo Thème : Actualité / Histoire

SÉANCEvidéo Thème : Actualité / Histoire SÉANCEvidéo Thème : Actualité / Histoire Durée vidéo : 2.06 mn 1/11 http://tinyurl.com/q37gse4 Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai? Le 1er mai c est la fête du travail c est aussi le jour où l on

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Maternelle-Primaire. Horaires de classes. Accueil- Garderie - Etude. Garderie du mercredi matin. Institution SEVIGNE GRANVILLE.

Maternelle-Primaire. Horaires de classes. Accueil- Garderie - Etude. Garderie du mercredi matin. Institution SEVIGNE GRANVILLE. Institution SEVIGNE GRANVILLE Maternelle-Primaire Directeur. Christophe MORIN ecoldedulude@wanadoo.fr Horaires de classes 8h40 Horaires 11h40 (11h55*) de classes Lundi Mardi Jeudi Vendredi (13h40 16h40

Plus en détail

Cie Tétines et Biberons 63 chemin de la vallée 13 400 Aubagne Tel : 04 42 03 37 09 Fax : 04 42 84 77 01 Mail : tetbib@wanadoo.fr

Cie Tétines et Biberons 63 chemin de la vallée 13 400 Aubagne Tel : 04 42 03 37 09 Fax : 04 42 84 77 01 Mail : tetbib@wanadoo.fr Cie Tétines et Biberons 63 chemin de la vallée 13 400 Aubagne Tel : 04 42 03 37 09 Fax : 04 42 84 77 01 Mail : tetbib@wanadoo.fr «NO-MAD 2013» 3 ème Rencontres Art et Handicap La main dans le chapeau Aubagne,

Plus en détail

NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE PARTIE 1

NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE PARTIE 1 «Mes enfants, soyez joyeux!» NOUVELLES DE L ACADÉMIE MUSICALE DE LIESSE Chers amis de l Académie Musicale de Liesse, PARTIE 1 ANNÉE 1 NUMÉRO 6 DÉCEMBRE 2014 PARTIE 1 Avant tout, je vous souhaite à tous

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement INSTITUT SAINT-JOSEPH & SAINTE- JULIENNE Projet d établissement Par ce projet nous voulons transmettre notre volonté collective d atteindre les objectifs que la Communauté Française a définis dans le cadre

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

Mes souhaits & informations pratiques

Mes souhaits & informations pratiques funaliaassurance obsèques recommandée par la Fédération Nationale de Pompes Funèbres Mes souhaits & informations pratiques Dans la plupart des cas, les obsèques sont organisées en très peu de temps. Cependant,

Plus en détail

Information Appel à participant e s

Information Appel à participant e s DDCP YD/NHSM (2015) 26 FR Strasbourg, le 3 décembre 2015 en coopération avec l Unité Egalité de genre Combattre le discours de haine sexiste Un séminaire réunissant des militant e s, chercheuses, chercheurs

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde

I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde PROJET CULTUREL DU PAYS DE LA HAUTE GIRONDE I. La définition du projet culturel du Pays de la Haute Gironde Quel projet culturel pour le Pays de la Haute Gironde? En cherchant à répondre à cette question,

Plus en détail

L Ecole de Poucet fait appel à votre générosité : recherche de minéraux pour animations dans des écoles

L Ecole de Poucet fait appel à votre générosité : recherche de minéraux pour animations dans des écoles Chers amis, Véronique Maufay-Gerstmans, professeur des écoles intervient dans le cadre de L école de Poucet : "De l utilité des p tits cailloux des grands chemins" pour sensibiliser les enfants à la découverte

Plus en détail

la GRANGE ROUGE propose au jeune public des ateliers Goûts & Saveurs Traditions Orales & Musicales Patrimoine naturel & écocitoyenneté

la GRANGE ROUGE propose au jeune public des ateliers Goûts & Saveurs Traditions Orales & Musicales Patrimoine naturel & écocitoyenneté Transmission Création Diffusion la GRANGE ROUGE propose au jeune public des ateliers Goûts & Saveurs Traditions Orales & Musicales Patrimoine naturel & écocitoyenneté Saison 2015-2016 SOMMAIRE Présentation

Plus en détail

M. TCHERNIATINSKY Philippe Instituteur titulaire de la classe de CE2 École élémentaire mixte 8, cité Voltaire 75011 Paris PROJET PÉDAGOGIQUE.

M. TCHERNIATINSKY Philippe Instituteur titulaire de la classe de CE2 École élémentaire mixte 8, cité Voltaire 75011 Paris PROJET PÉDAGOGIQUE. M. TCHERNIATINSKY Philippe Instituteur titulaire de la classe de CE2 École élémentaire mixte 8, cité Voltaire 75011 Paris PROJET PÉDAGOGIQUE. OBJET:Séjour en classe de découverte à dominante classe verte

Plus en détail

Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec

Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec Viole de gambe Luthier : Alain Beaudoin, 1991 Musée des Ursulines de Québec, Collection du Monastère des Ursulines de Québec L es Ursulines de 1639, héroïnes trois mois durant sur une mer capricieuse et

Plus en détail

Daniel Auteuil, parrain de la Fête Mondiale du Jeu!

Daniel Auteuil, parrain de la Fête Mondiale du Jeu! DOSSIER DE PRESSE Daniel Auteuil, parrain de la Fête Mondiale du Jeu! rganisée par : n partenariat vec : ous le atronage de : Eric Brossier La Fête du Jeu devient Mondiale! Rendez-vous le La Fête du Jeu,

Plus en détail

On est séduit par cette merveilleuse rencontre avec l Inde et le spectacle se

On est séduit par cette merveilleuse rencontre avec l Inde et le spectacle se Présentation BOLLYWOOD LEGENDS, plus qu un spectacle, est un mélange délicieux de danses, musiques et traditions de l Inde. L assistance est guidée par un bref mais scintillant aperçu de l ahurissante

Plus en détail

Les Petits Débrouillards vous présentent l exposition

Les Petits Débrouillards vous présentent l exposition 1 Les Petits Débrouillards vous présentent l exposition A l occasion du centenaire de la mort de Jules Verne, l Association Française des Petits Débrouillards, le CNRS, le laboratoire ATILF et le Ministère

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC

LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC LA NÉCESSITÉ D UNE RÉGLEMENTATION RELATIVE À LA DISPOSITON DES CENDRES DES DÉFUNTS MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU QUÉBEC AU MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Montréal

Plus en détail

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale

Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Approche des soins palliatifs dans un service de réanimation néonatale Sandrine Thomas, cadre de santé Dr Léila KARAOUI, PH Service de réanimation néonatale Centre Hospitalier de Meaux Bref historique

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte

Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte Séminaire Enseigner les faits religieux dans une école laïque A la rencontre des œuvres et des lieux de culte Atelier : Enseigner les faits religieux au musée du quai Branly Présentation de l atelier :

Plus en détail

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural INFORMATIONS : Territoire concerné : Bassin de vie de Bourg

Plus en détail

Page 1 of 23. URLSQ Sports Scolaires Loisirs Municipales Formations Autres. Mardi 12 avril 2011 Colloque des bénévoles de Québec

Page 1 of 23. URLSQ Sports Scolaires Loisirs Municipales Formations Autres. Mardi 12 avril 2011 Colloque des bénévoles de Québec URLSQ Sports Scolaires Loisirs Municipales Formations Autres Mardi 12 avril 2011 Colloque des bénévoles de Québec Lieu : Hôtel Québec 3115, av. des Hôtels Québec Heure : 8 h 30 à 15 h 30 Plus d'informations

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Description des activités ÉTÉ 2014

Description des activités ÉTÉ 2014 Description des activités ÉTÉ 2014 Mai Dimanche 11 mai : Fête des mères / Journée Bigoudis Fêtons les mamans. Les bigoudis seront vos alliés pour obtenir un massage sur chaise gratuit. à 15 h Samedi 17

Plus en détail

Des dernières choses de la vie

Des dernières choses de la vie Des dernières choses de la vie Réflexions sur l attitude contemporaine à propos des obsèques et de la mort Tableau par Gustave Courbet : Un enterrement à Ornans, 1850, aujourd'hui au Musée d Orsay à Paris

Plus en détail

Jugaad La rue des petits métiers

Jugaad La rue des petits métiers Jugaad La rue des petits métiers Le Jugaad «La rue des petits métiers» Exposition vivante Contacts Zazie Hayoun Théatre en tete theatreentete@aol.com Tél. : 0148000282 / 0614630308 Il y a une quinzaine

Plus en détail

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes

Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes Des clowns en structures de soin pour adultes et personnes âgées dépendantes > une équipe de musiciens-clowns professionnels > un travail en collaboration avec les soignants > une charte de qualité Des

Plus en détail

Printemps photographique Maroc 2015

Printemps photographique Maroc 2015 Printemps photographique Maroc 2015 organisé par Negpos Du 24 novembre 2015 au 31 janvier 2016 Invitée d honneur : Souad GUENNOUN Autres invité(e)s : Thami BENKIRANE, Laila HIDA, Ghita SKALI, Fatima MAZMOUZ

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier

N hésitez pas à me contacter pour toute question! Olivier Dans le cadre de mon expériment à l ICAM je suis parti l été dernier au Pérou pour quatre mois. Mon séjour a consisté en trois mois comme volontaire avec JVI, puis d un mois de tourisme. Mon objectif principal

Plus en détail

ALLER/RETOUR : 2016) : 1 : 1 - : 1 : 1 3 JOURS/2 NUITS

ALLER/RETOUR : 2016) : 1 : 1 - : 1 : 1 3 JOURS/2 NUITS Tout comme l Afrique, l Inde indéniablement fait partie intégrante de la Guadeloupe, tant les apports (culinaire, religieux, végétal, vestimentaire ) constituent pour une bonne part, un pan essentiel de

Plus en détail

Devenir musicien intervenant

Devenir musicien intervenant Devenir musicien intervenant Musicien intervenant : une formation novatrice pour un acteur engagé dans le développement culturel, un métier de passion pour un musicien prêt au partage de la musique. Vous

Plus en détail

3.4.6 Une discipline pionnière en matière d utilisation des TICE

3.4.6 Une discipline pionnière en matière d utilisation des TICE 3.4.6 Une discipline pionnière en matière d utilisation des TICE Traversées véritablement par l interdisciplinarité, ce qui en fait leur caractère spécifique, les langues et cultures de l Antiquité se

Plus en détail

AVANT LES OBSÈQUES. Faites établir un devis préalablement en raison du coût qui peut être élevé.

AVANT LES OBSÈQUES. Faites établir un devis préalablement en raison du coût qui peut être élevé. Les Obsèques AVANT LES OBSÈQUES La conservation du corps Les soins de conservation du corps ou thanatopraxie destinés à bloquer temporairement la décomposition du corps ne sont pas obligatoires. Toutefois,

Plus en détail

LA GAZETTE DE LA CRECHE N 11

LA GAZETTE DE LA CRECHE N 11 LE MOT DE L ASSOCIATION Chers parents, Nous espérons que les vacances de la toussaint avec son changement d'heure n'auront pas désorganisé le petit rythme familial trouvé depuis la rentrée! Nous organisons

Plus en détail

(Le marigot est une étendue d eau fermée (mare), que l on trouve dans les pays tropicaux tel que l Afrique subsaharienne)

(Le marigot est une étendue d eau fermée (mare), que l on trouve dans les pays tropicaux tel que l Afrique subsaharienne) Contes d Afrique (Le marigot est une étendue d eau fermée (mare), que l on trouve dans les pays tropicaux tel que l Afrique subsaharienne) À partir de la grande bibliothèque d Afrique, les histoires des

Plus en détail

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif

28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris. Une démarche de recherche action dans un service associatif 28.06.2011 Communication Congrès AFS 2011 Grenoble RT 20 Philip Aïdan, Cnam Paris Une démarche de recherche action dans un service associatif 1 I. Le contexte institutionnel du processus d évaluation et

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage DOSSIER DE PRESSE Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage Spectacles Concerts Ateliers Rencontres Marches Célébration de la Parole pour découvrir, écouter, danser, goûter, rencontrer, jouer,

Plus en détail

Juillet Août 2014. Animation. Le meilleur des récoltes. Samedi 5 juillet. Bois fleuri

Juillet Août 2014. Animation. Le meilleur des récoltes. Samedi 5 juillet. Bois fleuri Juillet Août 2014 Le meilleur des récoltes Bois fleuri 3 Musique Juillet Mercredi 2 juillet Sieste musicale Musiques urbaines africaines En partenariat avec Musiques de Nuit QG de Panoramas, rue des Arts,

Plus en détail

Et si au Touquet-Paris-Plage, le véritable Luxe s écrivait Lux

Et si au Touquet-Paris-Plage, le véritable Luxe s écrivait Lux Et si au Touquet-Paris-Plage, le véritable Luxe s écrivait Lux «Fiat Lux, fiat Urbs», que la lumière soit, que la ville soit. Telle est la devise du Touquet Paris-Plage depuis très précisément un siècle.

Plus en détail

CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES

CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES CONCERT DE MUSIQUES SACRÉES L Auditorium de Lyon accueillera le 30 septembre prochain un concert de musiques sacrées organisé par la Grande Mosquée. Cet événement artistique et culturel sera l occasion

Plus en détail

Les rites laïcs du deuil

Les rites laïcs du deuil Lieu laïc, l école républicaine accueille des élèves de toutes religions. Lors d un deuil, l enfant va suivre ou non les rituels en vigueur dans sa communauté. Mieux connaître ces rituels permet de mieux

Plus en détail

AFRIKAFEST ESCH SAMEDI 6 JUIN 2015 CENTRE CULTUREL KULTURFABRIK ESCH-SUR-ALZETTE WWW.KULTURFABRIK.LU ENTRÉE LIBRE À PARTIR DE 12.

AFRIKAFEST ESCH SAMEDI 6 JUIN 2015 CENTRE CULTUREL KULTURFABRIK ESCH-SUR-ALZETTE WWW.KULTURFABRIK.LU ENTRÉE LIBRE À PARTIR DE 12. AFRIKAFEST ESCH SAMEDI 6 JUIN 2015 CENTRE CULTUREL KULTURFABRIK ESCH-SUR-ALZETTE WWW.KULTURFABRIK.LU ENTRÉE LIBRE À PARTIR DE 12.00 ATELIERS Tout public DE 14.00 À 19.00 DANS LA GALERIE TERRES ROUGES ET

Plus en détail

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau Dossier professeur collège-lycée Exposition des marionnettes du Musée comtois Christophe Loiseau Le Musée comtois L histoire Bénédicte Laubie Situé au cœur de la Citadelle de Besançon, classé au patrimoine

Plus en détail

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Article I - Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Elle doit pouvoir profiter de l autonomie permise par ses capacités physiques et mentales, même au prix

Plus en détail

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon

la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon nouveaux ateliers! la musique dès 12 mois ateliers 2010 11 genève nyon la musique qui embellit la vie Depuis sa création en 1994, la Bulle d Air privilégie l apprentissage de la musique par une méthode

Plus en détail

Célina Ramsauer feat. Georges Seba : Ensemble

Célina Ramsauer feat. Georges Seba : Ensemble Célina Ramsauer feat. Georges Seba : Ensemble Paroles et musique : Célina Ramsauer Anilec Productions Thèmes La diversité, un hommage à la francophonie. Objectifs Objectifs communicatifs : Présenter son

Plus en détail

La musique qui embellit la vie. La Bulle d Air, portrait

La musique qui embellit la vie. La Bulle d Air, portrait La musique qui embellit la vie La Bulle d Air, portrait " 1 2 SOMMAIRE La mission 3 Les valeurs 4 Les ateliers et cours annuels 5 Les ateliers artistiques de vacances 7 Les formations pour adultes 8 Les

Plus en détail

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant Niveau et discipline : troisième cycle du primaire en univers social. Intention éducative : orientation et entreprenariat : appropriation des stratégies

Plus en détail

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil Projet pédagogique Contexte d intervention Les maisons d accueils auxquelles nous proposons nos services sont des structures

Plus en détail

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE. Préambule

PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE. Préambule Annexe 1 PROJET CULTUREL ET ARTISTIQUE - LA PASSERELLE 2007 2009 Préambule Le projet culturel de La Passerelle a progressivement trouvé une réelle adhésion des publics en se fondant sur trois supports

Plus en détail

Solenn LARDEUX M09 PROJET PEDAGOGIQUE. Cefedem Bretagne- Pays de la Loire

Solenn LARDEUX M09 PROJET PEDAGOGIQUE. Cefedem Bretagne- Pays de la Loire Solenn LARDEUX M09 PROJET PEDAGOGIQUE Cefedem Bretagne- Pays de la Loire SOMMAIRE Introduction p.3 I- Les principaux modes d enseignements de la formation musicale p.4 1) Pédagogie traditionnelle p.4 2)

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

ATS paysage du lycée d horticulture et du paysage de Montreuil

ATS paysage du lycée d horticulture et du paysage de Montreuil ATS paysage du lycée d horticulture et du paysage de Montreuil Cette classe prépa ATS-paysage est la première et encore la seule en France à avoir été créée par le Ministère de l Education Nationale. Elle

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

DONNEZ VIE À DANS VOTRE ÉCOLE. Renseignements auprès de Sabrina : Tél. 022 779 10 62 Mail. sabrina@fitspro.org

DONNEZ VIE À DANS VOTRE ÉCOLE. Renseignements auprès de Sabrina : Tél. 022 779 10 62 Mail. sabrina@fitspro.org DONNEZ VIE À DANS VOTRE ÉCOLE Renseignements auprès de Sabrina : Tél. 022 779 10 62 Mail. sabrina@fitspro.org Avant de découvrir Born to Move il est important de savoir d où il vient. POURQUOI LES MILLS?

Plus en détail

La rue Jean Bart à Hellemmes...

La rue Jean Bart à Hellemmes... La rue Jean Bart à Hellemmes... Au n 118, une maison sans prétention. Pourtant elle porte témoignage d un parcours d humanité qui mérite une attention particulière. UN PEU D HISTOIRE La rue Jean Bart et

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Année universitaire 2011-2012 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Comment sensibiliser les élèves à l interculturel à travers l éveil aux langues du monde

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

L eau. Trésor de l Himalaya. une exposition un livre de 216 pages un film de 52 minutes

L eau. Trésor de l Himalaya. une exposition un livre de 216 pages un film de 52 minutes L eau Trésor de l Himalaya une exposition un livre de 216 pages un film de 52 minutes Ce projet est né de la rencontre de deux passionnés : un géographe-anthropologue amoureux de l Himalaya et un photographe

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Centre de formations et de thérapies transgénérationnelles d Aquitaine! PROGRAMME DE LA FORMATION PSYCHOGENEALOGIE ET ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE

Centre de formations et de thérapies transgénérationnelles d Aquitaine! PROGRAMME DE LA FORMATION PSYCHOGENEALOGIE ET ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE CFTTA Centre de formations et de thérapies transgénérationnelles d Aquitaine PROGRAMME DE LA FORMATION PSYCHOGENEALOGIE ET ANALYSE TRANSGENERATIONNELLE TOULOUSE 2014-2015 L impact des situations souffrantes

Plus en détail

Comment parler de l enterrement avec mon enfant?

Comment parler de l enterrement avec mon enfant? Comment parler de l enterrement avec mon enfant? Petit guide illustré à l attention des parents et des enfants Document réalisé par la Société de Thanatologie Auteurs : Marie-Frédérique Bacqué, Isabelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

Formation en Médiation Chorégraphique

Formation en Médiation Chorégraphique Formation en Médiation Chorégraphique 2015 / 2017 LE MONITORAT DE DANSE AFRO AMERICAINE Ce diplôme a pour but de favoriser l épanouissement et l intégration sociale des enfants et des jeunes, en s appuyant

Plus en détail

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à

Plus en détail

Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme de deuxième cycle supérieur Pédagogie et formation à l enseignement

Plus en détail

La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil

La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil Niveau et thème de programme Seconde Thème 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant Biodiversité Problèmes à

Plus en détail

Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages

Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages Développé par Durée suggérée Niveau(x) scolaire(s) suggéré(s) Matières scolaires Elizabeth MacPherson Quatre leçons de 50 minutes

Plus en détail

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société.

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. Elle doit garantir l égalité des chances et le respect des principes

Plus en détail

L AUTEUR. Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie.

L AUTEUR. Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie. L AUTEUR Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie. À 39 ans, elle publie son premier livre sur le tarot de Marseille. Elle souhaite

Plus en détail

L ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS

L ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS Présentation de L L ACTION CATHOLIQUE DES ENFANTS a un peu plus de 70 ans, C est à la fois un mouvement d Eglise et un mouvement agréé d éducation populaire qui s adresse à tous les enfants de 6 à 15 ans

Plus en détail

Spectacle jeune public A partir de 3 ans

Spectacle jeune public A partir de 3 ans Présente Spectacle jeune public A partir de 3 ans CREATION 2011 www.creaspectacle.com Présentation du spectacle MIAM, c est une invitation à l aventure gustative et à la bonne humeur. Sur la planète CUBE,

Plus en détail

L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) à la Direction du Front de Libération Nationale

L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) à la Direction du Front de Libération Nationale L E T T R E S D U P. C. A. A U F. L. N. ( j u i l l e t a o û t 1 9 5 6 ) PARTI COMMUNISTE ALGERIEN COMITE CENTRAL Le 12 juillet 1956 à la Direction du Front de Libération Nationale Chers Frères, Au cours

Plus en détail

1 CULTURE D ENTREPRISE ET CULTURES NATIONALES

1 CULTURE D ENTREPRISE ET CULTURES NATIONALES 1 CULTURE D ENTREPRISE ET CULTURES NATIONALES Les premières analyses approfondies sur la culture d entreprise datent des années 1980. Ce chapitre présente les principaux résultats de ces recherches et

Plus en détail

Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres

Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres Ecole de la Foi (temps de catéchèse inter-générations) sur le thème des premières communautés chrétiennes dans les Actes de Apôtres Durée : 1 heure avant la messe dominicale I. Temps d accueil : On aura

Plus en détail

Chantons pour les droits de l enfant!

Chantons pour les droits de l enfant! Chantons pour les droits de l enfant! 1 Sensibiliser les enfants et les jeunes aux droits de l enfant Le 20 novembre, la Convention internationale des droits de l enfant fête son anniversaire, et le 20

Plus en détail

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Ecole (CM2), 6 ème, 5ème Durée : 1 h 30 Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

Graines d'artistes! Sommaire. édito

Graines d'artistes! Sommaire. édito ! s e t s i t r a ' Graines d Graines d'artistes! édito Apprendre à voir, jouer, écouter, chanter, raconter, fi lmer, danser Depuis l ouverture de l École des Arts, en mars 2011, Évry affi rme haut et

Plus en détail

La mort : gestes et rites selon les différentes religions

La mort : gestes et rites selon les différentes religions LES SOINS PALLIATIFS EN ÉTABLISSEMENTS DE SOINS ET D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES OU HANDICAPÉES, ET À DOMICILE La mort : gestes et rites selon les différentes religions d après Guetny JP. «La mort,

Plus en détail