DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

2 SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins, est devenu le troisième propriétaire historique de la Polyclinique Saint Jean, à Montpellier. Ce groupe en pleine expansion et dirigé par M. Lamine GHARBI, succède ainsi au Dr Ginestié, fondateur de l établissement en 1956, et au groupe Médi-partenaires qui avait acquis la polyclinique en l an Pourquoi le Groupe Cap Santé s est-il porté acquéreur? «Cela correspond d une part à la stratégie de développement du groupe et à cette volonté de croissance, explique Lamine Gharbi, PDG de Cap Santé. L acquisition de la Polyclinique Saint Jean vient renforcer d autre part la cohérence médicale et territoriale de l offre de santé du groupe jusqu ici proposée. Le groupe Cap Santé compte aujourd hui 8 établissements de soins privés et 10 activités de soins sanitaires et médico-sociaux, regroupés sur le département de l Hérault et couvrant la plupart des disciplines. Depuis sa création en 1990, le Groupe a su se structurer pour devenir un véritable acteur de la santé de notre région. Très actif dans l ensemble de nos territoires de santé, nous défendons une idée simple consistant à développer la qualité et la dynamique de l offre de soins par une mutualisation et une coordination de nos ressources médicales, humaines et techniques. L acquisition de la Polyclinique Saint Jean s inscrit donc pleinement dans cette stratégie d une prise en charge de qualité et de proximité». Contact : DIXIT Consulting Tél

3 Comment expliquer le désengagement du groupe Médi-Partenaires? Principalement en raison de la situation géographique de la Polyclinique Saint Jean. Hormis la clinique Montréal, à Carcassonne, le groupe Médi-Partenaires ne possède aucune autre clinique privée en Languedoc-Roussillon. Or, le groupe Médi-Partenaires, comme la plupart des autres groupes d établissements de santé, est lancé depuis plusieurs années déjà dans une logique de regroupement géographique, afin de mettre notamment en place des synergies entre ces différents établissements. Les établissements de santé du groupe sont pour la plupart situés à Toulouse, Bordeaux, Strasbourg ou encore Dunkerque. La Polyclinique Saint Jean, implantée au cœur même de la ville de Montpellier, se trouve très éloignée de la plupart des autres sites, et ne pouvait entrer dans cette stratégie. La Polyclinique Saint Jean Elle réunit toutes les activités médico-chirurgicales, de gériatrie et de chirurgie. Elle est dotée d un centre de médecine d urgences accessible 24h/24, 7j/7, d un service d urgences pédiatriques 24h/24, 7j/7, d un centre d imagerie de pointe, ainsi que d un laboratoire d analyse médicale situé sur le site même de l établissement. Avec ses 250 salariés et ses 100 médecins intervenants, la Polyclinique Saint Jean se positionne comme une importante clinique privée du département de l Hérault. Toutes les spécialités chirurgicales et médicales qui sont déjà présentes à Saint Jean, seront accompagnées dans leur développement selon un calendrier établi en phase avec le Projet Stratégique de l Etablissement (PSE) qui a été établi pour les 3 années à venir. Contact : DIXIT Consulting Tél

4 La chirurgie o L orthopédie L orthopédie est l activité phare de la Polyclinique. Prenant en charge tant nos enfants que nos aînés, elle propose une prise en charge pré et post opératoire par des chirurgiens pédiatres, des chirurgiens orthopédiques, des gériatres et des anesthésistes spécialisés. Depuis toujours réputée pour cette prise en charge de pointe, qui représente plus de 30 % de l activité, avec un recrutement sur l ensemble du bassin méditerranéen, la Polyclinique Saint Jean a été classée au 4 ème rang national dans le dernier palmarès de l hebdomadaire Le Point, pour la chirurgie de l épaule, au 4 ème rang pour la chirurgie du strabisme, au 14 ème rang pour l appendicite ou encore au 20 ème rang pour la traumatologie de l épaule. Sous l impulsion du groupe Cap santé, l objectif est de faire de la Polyclinique de Saint Jean une véritable vitrine en orthopédie adulte et enfant. Pour ce faire, Lamine GHARBI propose la création dans les mois qui viennent : d un Institut de l épaule (2012) d un Institut du pied (2012) o L obésité La Polyclinique Saint Jean a également développé une compétence dans l accueil de patients atteints d obésité. Dans les mois qui viennent, un Institut de l obésité sera créé, proposant une prise en charge pluridisciplinaire, avec un chirurgien, un médecin nutritionniste, une psychologue, une diététicienne et une kiné. Une organisation pionnière en Languedoc-Roussillon. o La chirurgie viscérale et la Gastro-entérologie Ces activités bénéficient de l adhésion au Centre montpellierais de coordination en cancérologie (3C). Une permanence pour les urgences viscérales est organisée Contact : DIXIT Consulting Tél

5 par les trois chirurgiens spécialisés de la clinique. Cette spécialité, véritable moteur de l établissement, est pilier de l activité de la Polyclinique Saint Jean. o L ophtalmologie Elle est devenue l une des activités importantes de la polyclinique. Une prise en charge de qualité très personnalisée du patient va être mise en place d ici la fin de l année o La pédiatrie Une des vitrines de Saint Jean, qui s affirme un peu plus chaque jour comme un axe fort de l établissement. La chirurgie pédiatrique est située au Premier étage, où l espace d hospitalisation et l espace ambulatoire ont été regroupés. 40 % de l activité des urgences est constitué d urgences pédiatriques. Au cours de l année 2012, l organisation des urgences pédiatriques sera renforcée grâce à la télémédecine qui permettra, pour les zones géographiques éloignées du territoire de santé de Montpellier, de bénéficier d un avis médical et chirurgical émanent des spécialistes en pédiatrie de la Polyclinique Saint Jean. o La chirurgie esthétique Quatre praticiens qualifiés interviennent à la Polyclinique Saint Jean. Toutes les indications (seins, nez, lèvres, tour des yeux ) de cette spécialité sont pris en charge. o L ORL La Polyclinique Saint Jean, au-delà de l activité traditionnelle, est autorisée à la prise en charge des cancers de la sphère ORL. Ex : les cancers de la gorge. o Urologie En projet, la création, au cours de l année 2012, d un service d urologie avec comme objectif, à moyen terme, la création d un Institut d urologie. o Département d Anesthésie Réanimation Avec 12 médecins anesthésistes pour certains à compétences pédiatriques, ces équipes assurent une qualité et une sécurité des soins d une part à l ensemble des Contact : DIXIT Consulting Tél

6 chirurgiens et spécialistes de la Polyclinique, mais également et avant tout à tous les patients pris en charge tant en urgence qu en intervention programmée. Les principales activités de chirurgie : Chirurgie orthopédique Chirurgie ophtalmologique Chirurgie de l obésité Neuro-chirurgie Chirurgie pédiatrique Chirurgie plastique, reconstructive et esthétique Chirurgie urologique Chirurgie viscérale & digestive Chirurgie vasculaire Chirurgie dentaire Chirurgie ORL Deux types de prise en charge en chirurgie : En hospitalisation complète, avec une durée moyenne de séjour (DMS) de 3,5 jours. En ambulatoire, avec patients pris en charge en Représentant près de 65 % des hospitalisations, la direction souhaite atteindre le seuil des 80 % dès Médecine et gériatrie C est un des principaux axes de développement souhaité par le groupe Cap Santé. Création, depuis le début de l été 2011, d un service de médecine et de gériatrie, au 3 ème étage de la clinique, en partenariat avec la clinique du Parc, à Castelnau-le-Lez. Il s agit essentiellement d une médecine d observation visant à établir un diagnostic. La gériatrie est prise en charge par une équipe de trois médecins gériatres spécialisés, deux neurologues, deux psychologues et trois assistantes sociales qui établissent un diagnostic et prennent en charge l ensemble des pathologies liées Contact : DIXIT Consulting Tél

7 à la personne âgée. Ce service connaîtra un fort développement dans les mois qui viennent. Urgences Depuis la création en 2002, le nombre de passage aux urgences n a cessé d augmenter. Il a atteint le seuil des passages, en dont 10 % sont hospitalisés en médecine ou en chirurgie. 40 % sont âgés de moins de 15 ans. Ce service d urgences pédiatriques, unique dans le secteur de l hospitalisation privée, est une réponse essentielle aux besoins de santé publique. Les principaux chiffres de la Polyclinique Saint Jean passages aux urgences en hospitalisations complètes patients pris en charge en ambulatoire 250 salariés 100 médecins intervenants Contact : DIXIT Consulting Tél

8 Le groupe CAP SANTE o Un secteur SANITAIRE Trois polycliniques chirurgicales, à Montpellier, Pézenas et Bédarieux, La Polyclinique Saint Jean, à Montpellier : médecine, chirurgie, chirurgie pédiatrique, chirurgie ambulatoire, radiologie (scanner), urgences 7j/7, 24h/24 et urgences pédiatriques 7j/7, 24h/24. La Polyclinique Pasteur, à Pézenas : médecine, chirurgie, chirurgie ambulatoire, radiologie (scanner), urgences 7j/7, 24h/24. La Polyclinique des Trois Vallées, à Bédarieux : médecine, chirurgie, chirurgie ambulatoire, radiologie (scanner), urgences 7j/7, 24h/24. Un centre de convalescence, à Lamalou-les-Bains, Le Colombier, à Lamalou-les-Bains, pour une prise en charge du handicap à la fois physique, psychologique et sociale. Un service d Hospitalisation à Domicile (HAD), L HAD Pasteur prend en charge des patients adultes présentant des pathologies (hors psychiatrie) graves, aigües et/ou instables. o Un secteur médico-social Cinq maisons de retraites La Madelon, à Cournonsec, Contact : DIXIT Consulting Tél

9 Le Colombier, à Lamalou-les-Bains, Le Château de La Roche, à Saint Gervais sur Mare, Les Jardins de la fontaine, à Murviel-lès-Montpellier, Les Floréales, à Pomerols, Ces cinq Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) du groupe Cap santé prennent en charge des personnes valides, semi valides ou dépendantes, en séjour temporaire ou longue durée. LES CHIFFRES CLES DU GROUPE CAP SANTE 600 lits et places 800 salariés 250 médecins patients accueillis patients accueillis dans les services d urgences Contact : DIXIT Consulting Tél

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE

DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE DES BÉNÉVOLES DE LA CROIX-ROUGE EN FORMATION AU SERVICE DES URGENCES DE LA CLINIQUE SAINTE ANNE À STRASBOURG DOSSIER DE PRESSE CLINIQUE SAINTE ANNE CROIX-ROUGE URGENCES SECOURISME FORMATION PRÉVENTION

Plus en détail

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes»

L'alliance des cliniques indépendantes. 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Communiqué de presse Mars 2012 4 cliniques de Midi-Pyrénées s unissent pour créer «Clinavenir, l alliance des cliniques indépendantes» Toulouse, le 7 mars 2012 Quatre cliniques de la région Midi-Pyrénées,

Plus en détail

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants

Montmorillon sous-préfecture du département de la Vienne territoire typiquement rural 40 000 habitants Montmorillon, sous-préfecture du département de la Vienne compte un peu moins de 7 000 habitants et s intègre au sein d un territoire typiquement rural qu est le Pays Montmorillonnais, territoire considéré

Plus en détail

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA Dr Alexandre Köstli Médecin chef de service Dr Stephan Styger Médecin chef Dr Luc Baillod Médecin chef Concept de formation post graduée pour les médecins assistants

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006

ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 ossier e presse Mardi 11 Juillet 2006 1. OU EN EST LE CENTRE HOSPITALIER DE LOURDES? En dépit du contexte difficile que connaît le milieu de la santé, le Centre Hospitalier de Lourdes poursuit sa progression.

Plus en détail

EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL

EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE C.H. St Joseph-St Luc et Hôpital de Fourvière Trois gériatres H O P I T A L Trois IDE Une CDS Une

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Quelques chiffres sur la France (FNEHAD) Prise en charge pour 2014 *105.000 patients en HAD/66 millions d habitants *4.4 millions de journées

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Signature de la convention régionale relative aux maisons de santé de proximité Mercredi 16 juillet 2008 Georges Frêche, Président de la Région

Plus en détail

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins

Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Centre Hospitalier d Antibes Juan-Les-Pins Inauguration de l extension 6 JUILLET 2015 À 12h00 AU CŒUR DE LA SANTE DE SON TERRITOIRE, LE CENTRE HOSPITALIER D ANTIBES SE DONNE UN NOUVEAU VISAGE SOMMAIRE

Plus en détail

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision

Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision DOSSIER DE PRESSE Progrès & radiothérapie, vers un meilleur accès aux techniques de haute précision Inauguration du CyberKnife M6 au Centre de Lutte Contre le Cancer Eugène Marquis de Rennes 20 février

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) :

Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Centre Régional Universitaire de Cancérologie (CeRUC) : Les meilleures expertises du CHU Amiens-Picardie rassemblées dans un pôle d excellence régional. Avril 2014 1 Communiqué de synthèse La prévention,

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical La mise en place des pôles Un corps médical investi dans la nouvelle

Plus en détail

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson

Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson Situé au cœur du Val de Lorraine, à mi distance de Nancy et Metz, le Centre Hospitalier de Pontà-Mousson a vocation à accueillir des patients du grand bassin de vie

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture

Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture DOSSIER de PRESSE 05.09.14 Hôpital de Cerdagne. Le compte à rebours pour l ouverture L Hôpital transfrontalier L Hôpital de Cerdagne offre ses services à un territoire divisé entre deux États, dans une

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE POSE DE LA PREMIERE PIERRE 9 SEPTEMBRE 2011 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr COMMUNIQUE DE SYNTHESE

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP

INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE L UNITÉ D IMAGERIE IRM OUVERTE HAUT CHAMP Le vendredi 17 janvier 2014 Service d imagerie médicale - Pr Pierre Champsaur Hôpital Sainte Marguerite INAUGURATION DE L UNITÉ

Plus en détail

Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie

Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie Actualité liée au traitement des dossiers Retraite de la Carsat Nord-Picardie 1 Point presse 28 janvier 2015 Contact : Carsat Nord-Picardie Emel CAGLAR Chargée de relations presse emel.caglar@carsat-nordpicardie.fr

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014

RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 RAPPORT D ACTIVITE La Maison de l Automne Anne e 2014 La maison de l Automne se veut être un lieu de vie, et depuis sa création, n a de cesse de repenser ses actions afin d apporter des réponses adaptées

Plus en détail

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP

15 mars 2011 - Martine SEMAT Colloque ANAP THEME : LES OUTILS DE COOPERATION L expérience de L HAD SANTE RELAIS DOMICILE L histoire de l association : création de SANTE RELAIS 31 en 2001 AGESEP 31 La création de l association Loi 1901 SANTE RELAIS

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

Uniformisons. notre communication

Uniformisons. notre communication Programme d accompagnement Uniformisons développement chirurgie ambulatoire notre communication Retour d expérience du CHIC 16 juin 2015 1 Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Quelques chiffres:

Plus en détail

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre Réseau de Promotion pour la Santé Mentale dans les Yvelines Sud (RPSM YS) Groupe «sujets âgés» Nadine Bazin, Psychiatre Marie Christine Hardy-Baylé, directeur médical du RPSM 78 Isabelle Prade, coordonnateur

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac

«TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Dossier de presse 20/05/2014 «TOXIC CLOPE, la vérité sans filtre» Nouvel outil pédagogique de prévention sur le tabac Le mardi 20 mai 2014, M. Dominique KELLER, Directeur de la Santé Publique et de l Environnement

Plus en détail

quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013

quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013 quelles conditions? quelles recommandations? Marc GIROUD Paris, le 19 décembre 2013 - Rédigé à partir des travaux de Samu-Urgences de France, - Enrichi après concertation au sein du CNUH (La régulation

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le Conseil de l'ordre des médecins de la Creuse DOSSIER DE PRESSE Permanence des soins ambulatoire A partir du 1 er octobre 2012, partout en Creuse NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN Composez

Plus en détail

LES ENFANTS DE GENERALE DE SANTE. Inauguration de la crèche d entreprise Viktor & Sidonie de L Hôpital Privé d Antony

LES ENFANTS DE GENERALE DE SANTE. Inauguration de la crèche d entreprise Viktor & Sidonie de L Hôpital Privé d Antony LES ENFANTS DE GENERALE DE SANTE Inauguration de la crèche d entreprise Viktor & Sidonie de L Hôpital Privé d Antony Vendredi 23 mai 2008 SOMMAIRE La problématique de la carence de places en crèche p 2

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations

LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations Vendredi 6 juin 2014 LA SANTE EN TARENTAISE (Savoie) Enjeux, orientations et plans d actions pour une offre adaptée aux besoins des populations Le territoire du projet page 2 La population concernée page

Plus en détail

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique

Hôpital Max Fourestier nouveau bloc opératoire La modernité au service de la santé publique TERRITOIRE DE SANTÉ, 92 NORD UNE POPULATION, EN FORTE CROISSANCE, EN DEMANDE DE SOINS PUBLICS Territoire 92 Nord Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne Hôpital Max Fourestier Nanterre H Colombes Bois-Colombes

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr

clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr clinique monticelli-vélodrome 1er centre ambulatoire de Marseille Présentation du projet architectural - 26 juin 2014 www. generale-de-sante-fr COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 26 juin 2014 GENERALE

Plus en détail

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u A.S.B.L. Providence des Malades & Mutualité Chrétienne CENTRE HOSPITALIER HORNU-FRAMERIES Déjeuner de presse Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t

Plus en détail

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR

HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR HOPITAL MUTUALISTE des COTES D ARMOR Présentation BINIC 2 octobre 2013 1 Le contexte briochin de l offre privée Centre hospitalier privé de Saint Brieuc 410 salariés et 105 Médecins Projet médical Polyclinique

Plus en détail

Médecin ostéopathe. Médecin praticien. Médecin régulateur. Médecin spécialiste. Médecin thermal. Médecin urgentiste. Neurologue.

Médecin ostéopathe. Médecin praticien. Médecin régulateur. Médecin spécialiste. Médecin thermal. Médecin urgentiste. Neurologue. J1102 - Médecine généraliste null et spécialisée RIASEC : I s Appellations Allergologue Médecin ostéopathe Cardiologue Médecin praticien Chirurgien / Chirurgienne Médecin praticien hospitalier Dermatologue

Plus en détail

Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn

Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn Bienvenue dans le Pays d Oloron Haut Béarn CE LIVRET VOUS ACCOMPAGNE ET VOUS GUIDE Bonne visite!!! Futur(e) praticien(ne) Adepte d activités de pleine nature Epicurien(ne) Seul(e) ou en famille Nous avons

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION TELE IMAGERIE ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE VALENCE & L HOPITAL DE NYONS L HOPITAL DE BUIS LES BARONNIES VENDREDI 14 JUIN 2013 A 15 heures Salle de visioconférence Centre

Plus en détail

J1102 - Médecine généraliste et spécialisée

J1102 - Médecine généraliste et spécialisée Appellations Allergologue Médecin ostéopathe Cardiologue Médecin praticien Chirurgien / Chirurgienne Médecin praticien hospitalier Dermatologue Médecin régulateur Endocrinologue Médecin responsable de

Plus en détail

SYNTHESE PROJET MEDICAL

SYNTHESE PROJET MEDICAL SYNTHESE PROJET MEDICAL POSITIONNEMENT GENERAL DU PROJET MEDICAL Confirmer et renforcer le positionnement du Centre Bouffard-Vercelli, comme Etablissement PSPH de référence et de recours pour la prise

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 6 DÉCEMBRE 2011 Territoire Ouest en Rhône Alpes : le Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne et la Mutualité française Loire SSAM s engagent dans une coopération inter-établissements

Plus en détail

La prise en charge des personnes âgées

La prise en charge des personnes âgées La prise en charge des personnes âgées Le projet ADMR L ADMR met en place et gère des services de maintien à domicile afin de répondre aux besoins de la population locale : personnes seules, familles,

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Dossier de presse Mercredi 22 juillet 2009 Contact presse : Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin

Plus en détail

HÉRAULT. Les services de soins et. d'accompagnement mutualistes. Cliquez ici. www.languedocroussillon.mutualite.fr. Edition 2013/2014. Soins.

HÉRAULT. Les services de soins et. d'accompagnement mutualistes. Cliquez ici. www.languedocroussillon.mutualite.fr. Edition 2013/2014. Soins. Les services de soins et d'accompagnement mutualistes Edition 2013/2014 LANGUEDOC-ROUSSILLON HÉRAULT Cliquez ici 6 Clinique Audition Médical Soins Dentaire Pharmacie Laboratoire Personnes âgées Soins infirmiers

Plus en détail

La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016

La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016 La Maison de retraite du Parc (Schirmeck) intègre la Fondation Vincent de Paul au 1 er janvier 2016 DOSSIER DE PRESSE MAISON DE RETRAITE DU PARC GROUPE HOSPITALIER SAINT VINCENT FONDATION VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

Master 2 (Professionnel ou Recherche) Neuropsychologie et Psychologie du Développement

Master 2 (Professionnel ou Recherche) Neuropsychologie et Psychologie du Développement Master 2 (Professionnel ou Recherche) Neuropsychologie et Psychologie du Développement M2 SHS Mention Psychologie SPECIALITE : «Neuropsychologie et Psychologie du Développement» Responsables : S. FAURE

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE

ECONOMIE DE LA SANTE ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN UNIVERSITE DE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE 11 septembre 2015 Créé par : Isabelle HIRTZLIN ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN LES NIVEAUX D OFFRE DE SOINS On considère

Plus en détail

PRIORITE REGIONALE 2013 AUDITS

PRIORITE REGIONALE 2013 AUDITS PRIORITE REGIONALE 2013 AUDITS Version JANVIER 2013 1 Le respect des Précautions standard est un élément clé de la prévention de la transmission croisée dans les établissements de santé et les EHPAD. En

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

DOSSIER D E P R E S S E

DOSSIER D E P R E S S E DOSSIER D E P R E S S E Signature du protocole d accord, en vue d une coopération stratégique, Entre le Centre Hospitalier de Châlons en champagne et le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Mardi

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE PEDIATRIQUE D AQUITAINE RESILIAENCE (Recherche, Enseignement, Soins, Information, Lutte et Initiatives pour les Adolescents et les ENfants atteints de CancEr). 1. CARACTERISTIQUES

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Si globalement l épidémiologie des cancers (cf. points négatifs) n est pas bonne sur le

Plus en détail

Annexe 1 (Convention RTU 40)

Annexe 1 (Convention RTU 40) Annexe 1 (Convention RTU 40) 1. Engagement des établissements sur les prises en charge de proximité (Ne sont recensés que les établissements possédants un SU)... 2 Centre Hospitalier de Mont de Marsan...

Plus en détail

Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG

Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG 28/04/2011 XVème conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane «répond à un besoin de la population» «dans une

Plus en détail

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei

Le polyhandicap. Les positions politiques de l Unapei : Les Essentiels de l Unapei Le polyhandicap Les Essentiels de l Unapei Les positions politiques de l Unapei : «La personne polyhandicapée est actrice de son parcours de vie et investie du pouvoir d agir sur son propre destin. Qu

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Une Equipe Mobile intégrée dans un dispositif spécifique de soins pour Adolescents : Une action de Secteur

Une Equipe Mobile intégrée dans un dispositif spécifique de soins pour Adolescents : Une action de Secteur EPSM des Flandres Bailleul 23 juin 2011 Une Equipe Mobile intégrée dans un dispositif spécifique de soins pour Adolescents : Une action de Secteur Docteur Vincent Garcin Un Dispositif Spécifique de Soins

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM Dossier de presse Canicule Organisation de l AP-HM Eté 2013 1 Canicule Organisation de l AP-HM pour la prise en charge des patients Durant l été 2003, les hôpitaux français ont été confrontés à la prise

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant la ratification de l accord cadre entre la République française et le Royaume d Espagne sur la coopération sanitaire transfrontalière

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES

CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES KLESIA PRÉVOYANCE CCN DU NÉGOCE EN FOURNITURES DENTAIRES Une protection sociale complète pour tous vos salariés Garanties FRAIS DE SANTÉ UN NOUVEAU RÉGIME de Frais de santé pour vos salariés DEPUIS LE

Plus en détail

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr

«patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr «patient traceur» et V2014 charles.arich@chu-nimes.fr Préambule La méthode du patient-traceur analyse de manière rétrospective le parcours d un patient de l amont de son hospitalisation jusqu à l aval,

Plus en détail

Numéros utiles. Edition février 2014. Service situé à Moulins Service situé à Yzeure

Numéros utiles. Edition février 2014. Service situé à Moulins Service situé à Yzeure Numéros utiles Edition février 2014 Service situé à Moulins Service situé à Yzeure CENTRE HOSPITALIER MOULINS YZEURE Standard Moulins et Yzeure 04 70 35 77 77 SAMU-SMUR Ambroise Paré RC 15 Accueil des

Plus en détail