Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN"

Transcription

1 GIP Ecofor Diagnostic de la stabilité des peuplements à l aide des données de l IFN P. Riou-Nivert (IDF) avec J.-C. Hervé (Engref/IFN), B. Piton (Engref), T. Belouard, J.-P. Renaud, C. Cluzeau, A. Colin (IFN), E. Paillassa, J. Rosa, M. Chartier (IDF) A. Mathevet (Crenam St.-Etienne)

2 Vitesses de vent (MeteoFrance) Organisation du projet Données IFN(13 départ.:11200 plac.) + Bases de données IDF(700 plac.+ Pilat) Traitement statistique Evaluation des dégâts (retour terrain) Identification de facteurs de stabilité Construction de diagnostics de stabilité Utilisation

3 Les vitesses de vent 493 stations en dessous de 500m d altitude Krigeage Vitesses de vent par placette sous forme de classes de 20 km/h d amplitude Une donnée peu précise

4 Les taux de dégâts Deux méthodes d évaluation possibles: Evaluation par photo-interprétation - Unités de dégâts de plus de 1 ha - Quatre classes Retour sur le terrain < 10 % % % > 90 % - Une meilleure précision - Des taux de dégâts continues de 0 à 100% - Surtout réalisé pour des départements à inventaire récent Département avec retour terrain Département avec photointerprétation uniquement

5 Essences et dégâts (IFN) %450-75%325-50%210-25%10-10% Echelle de sensibilité Pin.mar >> épicéa c.-tremble >> douglas- pin sylv-robinier > châtaignier-pin noir-pin laricio > merisier > bouleau-hêtre-grandis-sapin pect-mélèzes > chênes >> charme-frêne (IFN, couples)

6 Comparaison entre essences (IFN, Haut-Rhin) 0,14 Taux de dégâts estimé 0,12 0,1 0,08 0,06 0,04 0,02 HE EC SP Hauteur dominante (m)

7 Hauteur dominante et dégâts (PEFPF) 343 placettes d essais résineux 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%5-10m10-15m15-20m20-25m>25Classes de hauteur dominante % du nombre de placettes 75-1

8 0%20%40%60%80%100%54321 GIP Ecofor Eclaircies et dégâts Volume coupé depuis moins de 5 ans (IFN, Chênes) %450-75%325-50%210-25%10-10% >70 m3/ha

9 Eclaircies et dégâts (PEFPF) Date de dernière coupe Système d éclaircies 343 placettes d essais résineux Douglas 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%avant 95 soit plus de 4 annéesavant la tempête95-97 soit 2 à 4 années avant latempête %10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%pas soit 0 à 2 années avant latempête d'éclaircieune seule %50-75%25-50%0-25%taux éclaircie tardiveune intervention précoce dedégâts suivied'une éclaircie % du nombre de placettes % du nombre de placettes

10 Modèle IFN (pin maritime, massif landais) Effet significatif Hauteur dominante - Eclaircie récente - Vent Les peuplements sont nettement déstabilisés après une éclaircie récente A 110 km/h, dégâts dans un peuplement de pin maritime : 10 m 10% 16 m 14% Taux de dégâts 1 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0,1 16 m + éclaircie 34% Vitesse du vent (km/h) N - 20m N - 16m N - 10m 30% - 20m 30% - 16m 30% - 10m

11 Irrégularité (IFN, chênes, Yonne) H0 : 0,6 à 130 km/h, 6x plus de dégâts à 20 m qu à 10 m 0,5 10% 20% 30 m 0,4 Coefficient de variations en hauteur : 1,5 x plus de dégâts à 20% qu à 10% 0,3 0,2 0,1 20 m 10 m de dégâts Vitesse du vent (km/h)

12 Protection par une parcelle «au vent» PEFPF 343 placettes d essais résineux 0%20%40%60%80%100%coupe rasezone dégagée taillis, jeune peuplementtsf, jeune futaie, futaienature du peuplement situé avant la placett

13 t GIP Ecofor Évolution de la densité en fonction de ère Evolution de la hauteur dominante Diamètre moyen (en (en cm) cm) H a u e u Age depuis la plantation Zones de stabilité IDF é Zone de risque faible : les arbres D e n s it témoin non éclairci, touché à 40% placette éclaircie précocément (à Ho = 11 m), touchée à 15% Zone de risque très Circ Acc Hauteur dominante Age peuplement est stable par effet : un fort coup de vent provoquera dans tous les Hauteur dominante (en m) Hauteur dominante (en m) C rois renc sem ent e moy en enn circ e renc des dom e de 12 inan l'arb Accroissemen Age depuis Age la 0 plantati depuis on la plantati on Surf Acc rois ace sem terri ent total en surf e ace sur pied terri (G) et Accroissement Surface sur A 30 in non 4 20 ci, touc % Age Age depuis depuis place tte la la plantati plantati on cie on tardi vem ent Ho = 16,5 m), place

14 FE 2 suite GIP Ecofor Stabilité et zones IDF PEFPF Epicéa 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%zone 1zone 2zone 3zone de stabilité répartition en pourcentage du nombre de placettes

15 Sol : profondeur, humidité et dégâts (PEFPF 343 placettes d essais résineux) 0%10%20%30%40%50%60%70%80%90%100%30 à 50 cm de profondeuret frais30 à 50 cm de profondeuret sec>50 cm de profondeur etfrais>50 cm de prof

16 Quelques problèmes rencontrés Codeprofondeur15 14 cm cm325 Profondeur (IFN, toutes essences) Profondeur (IFN, chênes Ho 20-25) 0%20%40%60%80%100% %20%40%60%80%100%

17 Quelques problèmes rencontrés Chênes et hêtre IFN, Orne Calvados Haut-Rhin Toutes hauteurs Hauteurs > 25m chênepédonculé hêtrechêne sessile 100% chênepédonculé hêtrechêne sessile 100% 80% 5 80% 5 60% 40% % 40% % 1 20% 1 0% 0%

18 Résultats annexes : les cartes d isodégâts Vitesses de vent évaluées par Météo-France Evaluation par moyenne locale des dégâts 2.05* *10 6 YL 2.00* *10 6 Bordeaux YL 2.00* * *10 6 Mt de Marsan 1.90* XL Vitesses de vent (km/h) XL Courbes d isodégâts

19 GIP Ecofor ENGREF Facteurs géomorphologiques. Modèle Numérique de Terrain du massif du Pilat. IGN (CRENAM St Etienne) A tl itude ( enm ) N O E S Kilomètres m m m m m m m m +de1300m Trouéesde chab lis Reseau hydrograph que i Altitude Topographie Pente et relief Exposition Aymeric Mathevet

20 4 groupes d essences Méthode de diagnostic Variables retenues par groupe variablespin maritimeautresrésineuxchênesautresfeuillushoxvolumecoupe 5 ansxzones Poids de chaque variable (régression logistique) Note de stabilité (0 à 20) Cartographie IFN (5 classes de risque)

21 Taux de dégâts et notes de stabilité (IFN, résineux hors pin maritime)

22 Types forestiers GIP Ecofor Cartes des risques IFN Landes Risques de chablis

23 Types forestiers GIP Ecofor Cartes des risques IFN Haute-Loire Risques de chablis

24 Types forestiers GIP Ecofor Cartes des risques IFN Eure Risques de chablis

25 Perspectives - Confrontation des résultats avec les avis des organismes locaux - Affinage des modèles: injection d autres variables (station )? -Spécialisation des modèles: par région, par essence? - reprise en routine du diagnostic par l IFN?...

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR.

Quelques données : Domaines & Patrimoine. Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise. Membre de l ASFFOR. 1 2 Quelques données : Domaines & Patrimoine Membre de Adhérent à : l ASFFOR Membre de l ASFFOR Accord de partenariat avec le Groupe LAFORET Franchise 10 11 salariés 7000 8 500 ha ha gérés 12 13 groupements

Plus en détail

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières

Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières Avec le soutien financier de : Bourse foncière forestière Cœur de Savoie : Bases moyennes de valeurs des parcelles forestières http://boursefonciere.fr/metropole-savoie/coeur-de-savoie/ Afin de répondre

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

From research to application: scenario for the French Forestry Office

From research to application: scenario for the French Forestry Office FORESEE Workshop - Forestry applications of remote sensing technologies 8-10 October 2014 - INRA Champenoux - France From research to application: scenario for the French Forestry Office Anne JOLLY, Alexandre

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

LA SYLVICULTURE D ARBRES «OBJECTIF» OU D ARBRES DE PLACE INTRODUCTION

LA SYLVICULTURE D ARBRES «OBJECTIF» OU D ARBRES DE PLACE INTRODUCTION une croissance rapide, un bois sain sans coloration et au tronc cylindrique ; des fûts de qualité sur 6 à 8 m, de minimum 150 cm de circonférence (absence de nœuds, cernes réguliers) ; 70 % à 90 % de la

Plus en détail

Tableaux personnalisés

Tableaux personnalisés Tableaux personnalisés Documentation d aide http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique18 2 SOMMAIRE 1. Choix des résultats à calculer...4 Principe général... 4 Étape 1 : choix d un domaine

Plus en détail

Une forêt en extension

Une forêt en extension Une forêt en extension En 2005, la forêt (1) franc-comtoise s étend sur 713 300 hectares, soit 43,7% du territoire régional. La Franche-Comté se place au 2 e rang des régions les plus boisées de France

Plus en détail

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010

Les marchés émergents en IdeF ECOBAT. 13 mars 2010 Les marchés émergents en IdeF ECOBAT 13 mars 2010 Le point de vue de 50 000 emplois 1/100 Bois d Ile-de-France Réseau Bois Energie Qualité Bois Construction = 16 entreprises = 100 M de CA Les marchés

Plus en détail

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood

Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Evaluation du LIDAR et de solutions innovantes pour la chaîne d approvisionnement du bois : les résultats du projet européen FlexWood Le projet de recherche européen FlexWood («Flexible wood supply chain»)

Plus en détail

Atelier technique BIOMADI n 1

Atelier technique BIOMADI n 1 Atelier technique BIOMADI n 1 Evaluation des ressources forestières et des niveaux de prélèvement à différentes échelles SOMMAIRE I. Evaluation de la biomasse forestière et des disponibilités supplémentaires

Plus en détail

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber

Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013. Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique Weber Effectuer des relevés dendrométriques avec son smartphone Réunion CAQ-CAPSIS, Prénovel, 10 avril 2013 Clotilde Gollut (clotilde.gollut@bfh.ch), Christian Rosset, Jean-Philippe Schütz, Roland Brand, Dominique

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

Evaluation de l Aléa incendie de forêt

Evaluation de l Aléa incendie de forêt Evaluation de l Aléa incendie de forêt Secteur des Chartreuses du Boulou Note Méthodologique Février 2012 A partir de la méthodologie pour le diagnostic, l affichage et le traitement du risque d incendies

Plus en détail

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE 2 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Données Global Forest Change Détection des coupes rases non reboisées Importance et répartition des coupes définitives Le renouvellement

Plus en détail

Pour bien comprendre les résultats publiés

Pour bien comprendre les résultats publiés RÉSULTATS D INVENTAIRE FORESTIER MÉTHODOLOGIE Pour bien comprendre les résultats publiés Les résultats des campagnes d inventaire 2009 à 2013 Ce document peut être reproduit ou diffusé à des fins non commerciales

Plus en détail

Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au

Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au FOR-WIND Adaptation sylvicole et économique de l aménagement forestier au risque vent http://www6.inra.fr/forwind PROGRAMME AGROBIOSPHERE 2013-2016 Contexte «tempête» Certains climatos nous annoncent même

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

Le nouvel inventaire forestier de l IFN

Le nouvel inventaire forestier de l IFN Le nouvel inventaire forestier de l IFN Un sondage systématique et annuel The new French forest inventory a systematic and annual sampling Bélouard, Thierry (1) ; Vidal, Claude (2) ; Hervé, Jean-Christophe

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE DIRECTION REGIONALE DE L ALIMENTATION DE L AGRICULTURE & DE LA FORET Service Régional de la Forêt & du Bois Arrêté du 13 août 2009 conditions de financement par des aides

Plus en détail

Formulaire d'adhésion PEFC

Formulaire d'adhésion PEFC Formulaire d'adhésion PEFC Acte d'engagement du propriétaire dans la démarche de certification par portage proposée par la Coopérative Provence Forêt I Présentation La certification PEFC doit permettre

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

Le premier semestre de 2007 a été l occasion pour plusieurs membres de P.S. Wallonie, de voyager parfois loin en dehors de nos frontières.

Le premier semestre de 2007 a été l occasion pour plusieurs membres de P.S. Wallonie, de voyager parfois loin en dehors de nos frontières. LES NOUVELLES DE "PRO SILVA WALLONIE" N 22 Juillet 2007- Pro Silva Wallonie : Président fondateur : A. van ZUYLEN, «La Salmière» 6698 - GRAND HALLEUX Président : M. LETOCART, Johberg, 47-4711 WALHORN -

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité

.FOR. Inventaire et suivi forestier de qualité .FOR Inventaire et suivi forestier de qualité FOR : l atout pour la gestion de votre patrimoine forestier 2 1. Présentation de.for Créé en 2010,.FOR est une association d'entreprises belges soutenues par

Plus en détail

Action collective ERP Bois

Action collective ERP Bois Action collective ERP Bois ou Le numérique au service de la compétitivité de l'industrie du bois 20 mars 2012 CCI des Landes (Mont de Marsan) Contexte. Filière bois en Aquitaine exploitation d'une des

Plus en détail

LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE

LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE 756 REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE LES PLANS DÉMÉNAGEMENT OU PLANS DE GESTION ADAPTÉS AUX CONDITIONS PARTICULIÈRES DE LA FORÊT PRIVÉE (2 e partie) PAR L BOURGENOT. Chef du service des forêts soumises au régime

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne

La filière forestière. bois énergie. Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012. Pôle R&D Cayenne La filière forestière bois énergie Réseau Rural Guyane 18 octobre 2012 Pôle R&D Cayenne Le contexte Forte augmentation des besoins en énergie sur la Guyane forte attente sur le renouvelable dont biomasse

Plus en détail

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier

«La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014. Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier «La Fiscalité Forestière» FOGEFOR 15 novembre 2014 Ph. LADEN C.R.P.F. de Lorraine Alsace Aurélien HAAZ Expert Forestier Spécificités forestières : Phases d investissements lourdes et longues Risques (sanitaires,

Plus en détail

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance?

Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Le drone en forêt : Rêve ou réalité de performance? Denis Cormier, ing.f., M.Sc. et Udaya Vepakomma, PhD Colloque 2015, Ass. forestière Vallée du St-Maurice 5 mai 2015, Golf Le Mémorial, Shawinigan Agenda

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

Concours scientifique des collèges

Concours scientifique des collèges Concours scientifique des collèges Finale de la 2 ème édition Épreuve «théorique» - Mercredi 13 mai 2015 Collège d Arue Vous rendrez cette feuille à la fin de l'épreuve, dûment complétée de vos réponses.

Plus en détail

Bref rappel du contexte et des objectifs

Bref rappel du contexte et des objectifs NOTICE POUR LA MISE EN PLACE ET LA SAISIE DES DONNEES DU PROTOCOLE DE SUIVI DENDROMETRIQUE DES RESERVES FORESTIERES Bref rappel du contexte et des objectifs La survie de plus de 20% des espèces forestières

Plus en détail

III.1 - PREREQUIS. L ensemble des étapes décrites constitue les pré-requis pour cette fiche technique. Version 1.0 du 04/02/13

III.1 - PREREQUIS. L ensemble des étapes décrites constitue les pré-requis pour cette fiche technique. Version 1.0 du 04/02/13 OBJECTIF : La constitution d un S.I.G. dédié à la connaissance du bocage d un territoire et à la gestion des actions en faveur de celui-ci est abordé dans le chapitre II du guide. Cette fiche technique

Plus en détail

Durée d utilisation de projet* PLAN

Durée d utilisation de projet* PLAN PATHOLOGIE DES OUVRAGES BOIS Claude LE GOVIC expert près la cours d Appel de Paris PLAN Introduction Durabilité naturelle et conférée Les bardages Ouvrages structurels extérieurs Conséquences dommageables

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES :

HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES : n 22, 2 e trimestre 2009 HARMONISATION DES DONNÉES FORESTIÈRES EUROPÉENNES : L INVENTAIRE FRANÇAIS IMPLIQUÉ DANS DES ACTIONS DÉTERMINANTES La plupart des pays européens dispose d un service d inventaire

Plus en détail

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière

Plus en détail

B 23 Mosan, Thiérache et Hainaut

B 23 Mosan, Thiérache et Hainaut Sylvoécorégion B 23 Mosan, Thiérache et Hainaut Caractéristiques particulières à la SER La SER Mosan, Thiérache et Hainaut, au climat frais et arrosé, est un plateau crétacé recouvert le plus souvent de

Plus en détail

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX.

Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Coup de tonnerre dans les raccourcisseurs Nouveau. TRIMAXX, le raccourcisseur qui en fait un MAXX. Trimaxx est un nouveau raccourcisseur pour céréales à paille et féveroles doté d une formulation Son absorption

Plus en détail

2. Informations tirées de la photo-interprétation

2. Informations tirées de la photo-interprétation 1. Technologies de la photo-interprétation Julie Gauthier - intégration des technologies numériques (SIG, imagerie, outils 3D) et formation sur différents logiciels 3D 2. Informations tirées de la photo-interprétation

Plus en détail

Etude de faisabilité visant à mettre en place un entrepôt de données sur les données de l IFN. Analyser et Explorer avec une grande interactivité

Etude de faisabilité visant à mettre en place un entrepôt de données sur les données de l IFN. Analyser et Explorer avec une grande interactivité Établissement chargé de réaliser l inventaire permanent du patrimoine forestier sur tout le territoire métropolitain indépendamment de toute question de propriété. Parmi ces objectifs: Connaissance de

Plus en détail

La prise en compte du. Paysage. en gestion forestière

La prise en compte du. Paysage. en gestion forestière La prise en compte du Paysage en gestion forestière Sommaire 2 Le paysage, une notion simple? 3 Le paysage et l arbre 4 Sylvicultures et paysage Quelques recettes simples 4 Les travaux forestiers 5 L implantation

Plus en détail

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Le Cahier des Techniques de l INRA 2014 (81) n 1 Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Sylvie Niollet 1, Maya Gonzalez 2, Laurent Augusto 1 Résumé. Les banques

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS

PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS SEM AMIENS AMENAGEMENT - VILLE D AMIENS - PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS 1 1. CAS D UNE PARCELLE EN LONGUEUR LE LONG D UN CHEMINEMENT PIETON DE LA ZAC 2 1. Implantation d un mur sur un linéaire

Plus en détail

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent

Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Pistes pour l'application et le développement de l'aé au Bas Saint Laurent Le défi de l'ae au BSL: Concevoir des modalités d'aménagement qui tiennent compte des effets créés par les processus qui ont dynamisé

Plus en détail

RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha)

RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha) RAPPORT D INVENTAIRE D EXPLOITATION DE L ASSIETTE ANNUELLE DE COUPE (AAC) 3 2 DE LA FORET COMMUNALE DE DIMAKO (491 ha) Association des Communes Forestières du Cameroun (ACFCAM) Centre Technique de la Forêt

Plus en détail

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE)

EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) P. Durlet EXPLOITATION D ÉPICÉAS, À PLAT, SUR SOLS TOURBEUX : ESSAI DE DÉBARDAGE PAR CÂBLE-MÂT EN MORVAN (FRANCE) PIERRE DURLET CAROLE ZAKIN Après la Seconde Guerre mondiale, l État français a encouragé

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

LE NOUVEAU FICHIER ÉCOLOGIQUE DES ESSENCES. POURQUOI ET COMMENT?

LE NOUVEAU FICHIER ÉCOLOGIQUE DES ESSENCES. POURQUOI ET COMMENT? LE NOUVEAU FICHIER ÉCOLOGIQUE DES ESSENCES. POURQUOI ET COMMENT? HUGUES CLAESSENS* EVA BIFOLCHI STEPHEN BYTHELL SOPHIE CORDIER ADELAÏDE DE BONT ARTHUR DESJONQUÈRES SORAYA IBOUKASSENE FRANÇOIS RIDREMONT

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LE PROJET... 5 2 LE DIAGNOSTIC... 8

SOMMAIRE 1 LE PROJET... 5 2 LE DIAGNOSTIC... 8 Schéma d accueil du public et plantation compensatoire FC de Naussac (Lozère) Rapport fiinall Novembre 2014 Maître d Ouvrage Communauté de Communes du Haut Allier 7, bd des Capucins 48 300 Langogne Direction

Plus en détail

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1

Programme Agroforesterie 2006/08. Groupe de Travail GT1 Mission DAR Année et N du projet : 2005 N 321 Programme Agroforesterie 2006/08 Groupe de Travail GT1 Outils d aide à la décision en agroforesterie Responsable de groupe : Christian Dupraz (INRA) R 1.2

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6

Fiscalité forestière. (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Fiscalité forestière (Mise à jour janvier 2015, sous réserve des évolutions ultérieures) 1/6 Rappel de la fiscalité forestière Présentation simplifiée ACQUISITION ET SOUSCRIPTION Forêt en direct Parts

Plus en détail

Étude d opportunité pour la création d une plate-forme de production de bois de chauffage en Franche-Comté

Étude d opportunité pour la création d une plate-forme de production de bois de chauffage en Franche-Comté Étude d opportunité pour la création d une plate-forme de production de bois de chauffage en Franche-Comté Frédéric DOUARD 1 Sommaire 1- Introduction 3 LES OBJECTIFS L ECHANTILLON 2- Analyses des résultats

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Tableaux standards. Documentation d aide. http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique17

Tableaux standards. Documentation d aide. http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique17 Tableaux standards Documentation d aide http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique17 2 SOMMAIRE Préambule...3 1. Choix d un tableau de résultats...4 Étape 1 : Choix d un domaine géographique...

Plus en détail

L utilisation du lidar terrestre en foresterie. Richard Fournier Département de géomatique appliquée

L utilisation du lidar terrestre en foresterie. Richard Fournier Département de géomatique appliquée L utilisation du lidar terrestre en foresterie Richard Fournier Département de géomatique appliquée Problématique Inventaire traditionnel : photographie aérienne imagerie satellitaire relevés manuels sur

Plus en détail

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes

Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Conseils et pratiques de gestion des haies existantes Un outil pratique de gestion des haies destinée aux agriculteurs ayant des travaux d entretien du bocage et souhaitant valoriser leur bois Favoriser

Plus en détail

Editorial Etienne de MAGNITOT SRGS ET CBPS Sommaire Les aides forestières en 2005 Réduction

Editorial Etienne de MAGNITOT SRGS ET CBPS Sommaire Les aides forestières en 2005 Réduction Les arbres que j'y ai plantés prospèrent... et nourrissent au fond de mon cœur d'autres illusions. Chateaubriand. Alisier de Fontainebleau Sorbus latifolia Extrait de la flore forestière française D. MANSION

Plus en détail

IGN Usages et besoins d informations géographiques sur le littoral

IGN Usages et besoins d informations géographiques sur le littoral IGN Usages et besoins d informations géographiques sur le Septembre 2007 Nadine GARRABET Guillaume FHAL Véronique VERRIER 2, rue Antoine Etex- 94020 Créteil cedex Tel : 01 45 15 11 11 - Fax : 01 45 15

Plus en détail

Bourse de parcelles forestières Massif forestier de Port d'envaux (Ventes Echanges Achats)

Bourse de parcelles forestières Massif forestier de Port d'envaux (Ventes Echanges Achats) Bourse de parcelles forestières Massif forestier de Port d'envaux (Ventes Echanges Achats) Peuplement forestier Plan de situation Photo aérienne avec le cadastre Dépôt aux Mairies concernées : - Ecurat,

Plus en détail

Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier

Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier Direction Régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt de Picardie Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier de Picardie Article L.122-12 du code forestier Page 1 Le Plan Pluriannuel

Plus en détail

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS

EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS EVOLUTION SPATIO-TEMPORELLE DE L OCCUPATION DES ESPACES SUR LE TRIANGLE MARNAIS MARTIN S. *, DELAHAYE F. ** Bureau d études E3C 2 rue Léon Patoux CS 50001 51664 REIMS CEDEX * Mr Stéphane MARTIN, Directeur

Plus en détail

«Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013

«Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013 «Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013 Mangroves, Sénégal Hellio-Vaningen En octobre 2013, dans le cadre d un partenariat entre la Convention de Ramsar et le Groupe Danone,

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Marteloscope Gounamitz 2

Marteloscope Gounamitz 2 Marteloscope Gounamitz 2 Description du dispositif Michel Soucy et André Cyr Faculté de foresterie, Université de Moncton, Campus d Edmundston Jean-Martin Lussier Centre canadien sur la fibre de bois,

Plus en détail

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest

Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Compte rendu ETUDE DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES MATERIELS VITICOLES Auteurs : Christophe Gaviglio Philippe Saccharin Nicolas Barthes - IFV pôle Sud-Ouest Contact : V innopôle BP 22 81310 Lisle sur

Plus en détail

Charte Forestière de Territoire du Pays d Aix

Charte Forestière de Territoire du Pays d Aix Charte Forestière de Territoire du Pays d Aix DOCUMENT GLOBAL DIAGNOSTIC, ORIENTATIONS STRATEGIQUES, ENJEUX ET PROGRAMME D ACTIONS Octobre 2012 1/ 143 2/ 143 Document élaboré par le Service Forêt de la

Plus en détail

La conversion des taillis de châtaignier

La conversion des taillis de châtaignier La conversion des taillis de châtaignier 18.04.2014 Conception et animation Gilles PICHARD CRPF Bretagne 1 Le taillis, régime de production des petits bois Le taillis repose sur les facultés de régénération

Plus en détail

Identification approfondie des causes de départ d incendie de forêt, en vue de la mise en place d une base de données géoréférencées.

Identification approfondie des causes de départ d incendie de forêt, en vue de la mise en place d une base de données géoréférencées. Identification approfondie des causes de départ d incendie de forêt, en vue de la mise en place d une base de données géoréférencées. Convention DGFAR Forest Focus n FF 2004-06 Marielle Jappiot, Corinne

Plus en détail

Retour sur la gestion de crise suite à la tempête Klaus et éléments d anticipation

Retour sur la gestion de crise suite à la tempête Klaus et éléments d anticipation Expertise sur l avenir du massif des Landes de Gascogne Rapport de synthèse du groupe de travail 1 Retour sur la gestion de crise suite à la tempête Klaus et éléments d anticipation 1 Table des matières

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière

Estimation des stocks de carbone à l échelle d une concession forestière Estimation des stocks de carbone Exemple des concessions forestières de Bétou et Missa - Congo 595 948 ha Février 2010 FICHE D IDENTITÉ DES CONCESSIONS BÉTOU ET MISSA Unités Forestières d Aménagement situées

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur

2.1 Détermination de la puissance du générateur de chaleur Détermination de la puissance du générateur de chaleur 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments.

Plus en détail

RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE

RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE RAPPORT FINAL DOCUMENT ANNEXE Identification du projet Groupe de travail Foresterie Numéro de projet 208_2.1.4.1 2008_2.1.6.1 Sites dégradés et improductifs sur le territoire de la forêt modèle du Lac-Saint-Jean

Plus en détail

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier Lignes directrices visant à encadrer la pratique de l'éclaircie précommerciale afin d assurer le maintien de la biodiversité Objectifs de protection et de mise en valeur des ressources du milieu forestier

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

La cartographie informatisée

La cartographie informatisée La cartographie informatisée Votre coopérative, a vite compris l'intérêt que pouvaient représenter les nouveaux outils de cartographie informatisée pour ses adhérents. En effet, dès 2002, CFBL a décidé

Plus en détail

Guide pour la prise en compte de la. biodiversité. dans la gestion forestière. es ml rr

Guide pour la prise en compte de la. biodiversité. dans la gestion forestière. es ml rr lb Guide pour la prise en compte de la biodiversité dans la gestion forestière es rr Préface... 2 Introduction... 3 1. Notion de biodiversité... 4 1.1 Définition.... 4 1.2 Pourquoi préserver la biodiversité?.........................

Plus en détail

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PREDIM 21 novembre, 2013 Objectif du projet AIRCITY Le Projet AIRCITY visait à développer un prototype de simulation 3D à haute résolution de la qualité de

Plus en détail

LA LOI FINLANDAISE CONCERNANT L UTILISATION DES DONNEES FORESTIERES DU CENTRE FORESTIER DE LA FINLANDE : UN MOYEN POUR LA MOBILISATION DE BOIS

LA LOI FINLANDAISE CONCERNANT L UTILISATION DES DONNEES FORESTIERES DU CENTRE FORESTIER DE LA FINLANDE : UN MOYEN POUR LA MOBILISATION DE BOIS LA LOI FINLANDAISE CONCERNANT L UTILISATION DES DONNEES FORESTIERES DU CENTRE FORESTIER DE LA FINLANDE : UN MOYEN POUR LA MOBILISATION DE BOIS Complément de la mission «Accompagnement de l expérimentation

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE

STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE STRATEGIES DE CONDUITE DE L IRRIGATION DU MAÏS ET DU SORGHO DANS LES SITUATIONS DE RESSOURCE EN EAU RESTRICTIVE JM.DEUMIER, B.LACROIX, A.BOUTHIER, JL.VERDIER, M.MANGIN Les cultures irriguées bénéficient

Plus en détail