Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Safety Coach. Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises"

Transcription

1 Safety Coach Un projet pour l'accompagnement des jeunes dans les entreprises

2 Contenu 1 Doyens et benjamins 3 2 Objectifs 3 3 Le déroulement 4 4 Le Fonds de l'expérience professionnelle 4 5 Contact 5 Safety Coaches mai 05, 2006 Page 2/2

3 1 Doyens et benjamins Les statistiques sont on ne peut plus claires: en matière d'accidents du travail, les jeunes forment un groupe à risque. Ils courent deux fois plus de chances que leurs aînés d'être impliqués dans un accident du travail. Pour les jeunes de 15 à 19 ans, la probabilité est même multipliée par quatre. Autant de bonnes raisons pour qu'en 2006, l'agence européenne pour la sécurité et la santé au travail place les jeunes travailleurs au centre de la Semaine européenne de la sécurité au travail. Dans le cadre de cette Semaine européenne, Prevent a l'intention de lancer le projet "Safety Coach". Une attention particulière et un accompagnement spécifique pour les jeunes dans le domaine des risques au travail ne sont certainement pas un luxe. Or, nul n'est mieux placé pour assurer cet accompagnement que les collègues qui travaillent de longue date dans le secteur et dans l'entreprise et pour qui les risques du métier et la culture d'entreprise n'ont plus de secret. Faire accompagner les jeunes par des collègues plus âgés, tel est donc l'objet de ce projet. Nous vous convions à participer vous aussi à ce projet, à contribuer à sa mise en œuvre dès la phase pilote, à lui donner forme, à l'évaluer et à le faire cadrer avec la réalité et les attentes des entreprises. 2 Objectifs Il y a sans doute dans votre entreprise un travailleur plus âgé qui connaît l'entreprise sur le bout des doigts. Peut-être ce collaborateur est-il arrivé à un stade où un réaménagement de ses tâches s'impose ou, peut-être, en raison des circonstances, ne peut-il plus exécuter ses tâches à votre entière satisfaction. D'un autre côté, votre entreprise occupe aussi des jeunes (travailleurs-étudiants, intérimaires, stagiaires, débutants, ). Ce projet vous permettra de faire de l'un de vos travailleurs âgés et expérimentés un "Safety Coach" et de le former à cette fin. Cette personne veillera à l'accueil des jeunes travailleurs, gardera un œil sur eux, surveillera attentivement la manière dont ils s'intègrent dans l'entreprise et sera la personne de référence pour ces nouveaux travailleurs pour tout ce qui concerne la prévention et la sécurité. Les avantages sont nombreux. C'est l'occasion rêvée de faire clairement l'inventaire des risques liés aux postes de travail et de mettre au point la communication à propos de la sécurité, pour autant que ceci soit nécessaire dans votre entreprise. Et il va de soi qu'une meilleure communication et une plus grande sensibilisation contribuent à réduire le nombre d'accidents du travail. Avec, pour résultats, une diminution des dommages corporels, des dépenses et des pertes de production. De plus, le travailleur âgé se voit offrir l'occasion d'utiliser ses connaissances d'une manière à la fois pertinente et originale. Enfin, tout cela mettra votre entreprise en valeur. Le projet sera présenté sur notre site Internet et sur d'autres, et la presse sera également informée du projet. Qui sait, peut-être quelques journalistes vous rendront-ils une petite visite pour constater ce qu'il en est dans la pratique. Safety Coaches mai 05, 2006 Page 3/3

4 3 Le déroulement La première étape est une rencontre entre les parties concernées, à savoir les entreprises désireuses de participer au projet pilote, le Fonds de l'expérience professionnelle et Prevent. Ensuite, Prevent se chargera de donner une courte formation (maximum 2 jours) aux Safety Coaches. Cette formation portera sur l'accompagnement des jeunes et des nouveaux travailleurs: qu'en est-il de la législation? Quelles sont les mesures à prendre et à quel moment? Comment assurer l'accueil des jeunes? Quels risques courent-ils? Quelle est la meilleure façon de les encadrer? Etc. Dans la foulée, les Safety Coaches recevront une documentation qui les aidera à accomplir leurs tâches dans l'entreprise. Vient ensuite le travail concret, autrement dit la mise en œuvre dans votre entreprise. Le plan qui a été élaboré, et qui est spécialement adapté aux activités et à la situation de votre entreprise, prend forme sur les lieux même. Si nécessaire, les experts de Prevent interviennent sur place pour aider à l'exécution du plan. Il est également prévu d'organiser une journée d'évaluation pour permettre aux Safety Coaches d'échanger leurs expériences, de proposer des idées d'amélioration, et pour effectuer une évaluation du projet avec toutes les parties concernées. Le calendrier prévu est le suivant: - début juin: rencontre avec les parties concernées - octobre: formation des Safety Coaches - octobre: démarrage du projet dans les entreprises - mars: journée d'évaluation D'autre part, la presse tant généraliste que professionnelle s'intéressera également au projet. Un intérêt qui se portera non seulement sur le projet lui-même, mais aussi sur des exemples concrets mis en œuvre dans la pratique et pourquoi pas sur le cas de votre entreprise. Notre propre site Internet et nos publications attireront également, à intervalles réguliers, l'attention sur l'état d'avancement du projet et son déroulement dans les entreprises participantes. 4 Le Fonds de l'expérience professionnelle Pour le financement du projet, le Fonds de l'expérience professionnelle propose une solution. Ce fonds soutient entre autres les projets qui améliorent les conditions de travail des travailleurs plus âgés. Dans le projet Safety Coach, ces travailleurs plus âgés se voient attribuer un nouveau rôle dans l entreprise. Par ce biais, ils peuvent acquérir une nouvelle motivation. De plus, les actions qui ont pour but la prévention des risques ont la priorité dans l'attribution des subsides. Les budgets maximaux sont les suivants: euros pour les entreprises de moins de 20 travailleurs, euros pour les entreprises de 20 à 49 travailleurs, Safety Coaches mai 05, 2006 Page 4/4

5 7.500 euros pour les entreprises de 50 à 200 travailleurs, euros pour les entreprises de plus de 200 travailleurs. Dès l introduction de votre dossier de demande de subsides au fonds de l expérience professionnelle, vous pouvez commencer votre projet. Prevent vous offre les services suivants : - développement du matériel didactique et des supports - formation des Safety Coaches - suivi (journée d'évaluation, conseils sur site si nécessaire, ) - documentation pour la mise en oeuvre du projet - visibilité de votre entreprise dans les communications relatives au projet par le biais de différents canaux. Les subsides accordés vous sont versés sur base des frais établis (entre autres les factures que vous recevez de Prevent) de sorte que une partie importante de vos efforts sont financièrements couverts. Le Fonds de l'expérience professionnelle se tient à votre disposition pour vous aider dans vos démarches administratives (constitution et dépôt des dossiers, établissement de rapports, etc.) : Isabelle Flamion (dossiers en français) et Mark Boulanger (dossiers en néerlandais). 5 Contact Ce projet vous intéresse? Vous aimeriez en savoir plus? N'hésitez pas à prendre contact avec Prevent, Contact Centre: tél.: 02/ ou via à Informations sur le Fonds de l'expérience professionnelle: Informations sur Prevent asbl: Safety Coaches mai 05, 2006 Page 5/5

Formation de formateur en entreprise

Formation de formateur en entreprise Cégep régional de Lanaudière Service de la formation continue https://formation-continue.cegep-lanaudiere.qc.ca/ 450-470-0977 ou 450-759-6528 Objectifs de la formation Objectif général : Acquérir et mettre

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000 Exemple d examen Gestion des services IT Foundation Bridge basée sur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All rights reserved. No part of this publication may be published,

Plus en détail

Article sélectionné par : CapLine com.

Article sélectionné par : CapLine com. Article sélectionné par : CapLine com. [KNOWLEDGE MANAGEMENT] Le KM est une aventure à la fois personnelle et collective qui rassemble des individualités autour des valeurs et vision d'une organisation.

Plus en détail

Evaluateur du projet : EQUATION-Management

Evaluateur du projet : EQUATION-Management Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau N SIRET : 48155965600030 Tel : 09.88.99.99.59 www.innoprev.com Contact Direct avec

Plus en détail

Le médecin-conseil de votre mutualité

Le médecin-conseil de votre mutualité en pratique Le médecin-conseil de votre mutualité www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Le médecin-conseil de votre mutualité le médecin-conseil de votre mutualité Vous êtes en incapacité de travail et percevez

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE : STAGE ELEVE - INGENIEUR Version 22/09/2009

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE : STAGE ELEVE - INGENIEUR Version 22/09/2009 Document conforme à la charte des stages du 26 avril 2006 et au Guide d'affiliation des étudiants à la sécurité sociale 2006-2007 CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE : STAGE ELEVE - INGENIEUR Version 22/09/2009

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

EN PRATIQUE. Le médecinconseil. votre mutualité

EN PRATIQUE. Le médecinconseil. votre mutualité EN PRATIQUE Le médecinconseil de votre mutualité Une brochure des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Photos > Isopix, Reporters www.mloz.be

Plus en détail

MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE

MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL / TRAVAIL TEMPORAIRE L Allemagne est n 1 mondial au plan de la technologie industrielle, machines et équipement, automobile etc L économie allemande manque de ressources

Plus en détail

ELEVES DE 4 e ET DE 3 e

ELEVES DE 4 e ET DE 3 e ELEVES DE 4 e ET DE 3 e CONVENTION DE STAGE D'INITIATION N enregistrement : Entre, d'une part : L'entreprise d'accueil (nom, raison sociale et adresse), 2014- représentée par (nom) en qualité de Et, d'autre

Plus en détail

Guide du tuteur en entreprise

Guide du tuteur en entreprise Brevet de Technicien Supérieur Assistant Gestion PME - PMI Guide du tuteur en entreprise LYCEE LA MENNAIS 2 rue Général Dubreton (site général-technologique) Directeur : Ihsan JAAFAR 3 rue de Guibourg

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 1996-11-20

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 1996-11-20 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE 1996-11-20 Convention collective nationale des cabinets ou entreprises d'expertises en automobiles du 20 novembre 1996 Etendue par arrêté du 8 avril 1998 JORF 24 avril 1998.

Plus en détail

La réalisation des tâches de planification stratégique

La réalisation des tâches de planification stratégique Identifier les principaux composants de la réussite Pour obtenir les résultats escomptés, un projet doit bénéficier d'objectifs clairement définis et approuvés, d'une équipe motivée, ainsi que d'un plan

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre. Thème : Accueil-Vente

CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre. Thème : Accueil-Vente CONVENTION DE STAGE D'INITIATION 3 e Enseignement Agricole Année scolaire 2015-2016 - 1 er trimestre Thème : Accueil-Vente Entre, d'une part : L'entreprise d'accueil (nom, raison sociale et adresse),.....

Plus en détail

Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité

Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité Les parties signataires soulignent toute l'importance qu'elles attachent aux dispositions figurant dans l'accord du 20 mai 1992 sur l'amélioration des conditions

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

Il n'est pas non plus de progrès continu, sans phases de retour d'expérience régulières.

Il n'est pas non plus de progrès continu, sans phases de retour d'expérience régulières. Sommaire: * 1 * 2 Ce qu'il est, son importance * 3 Intégrer, capitaliser l'expérience * 4 Les obstacles à son développement Concernant à la fois l'individu, l'équipe et l'entreprise, il n'est de progression

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles

NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles NC 06 Norme comptable relative aux Immobilisations incorporelles Objectif 01. Une entreprise peut acquérir des éléments incorporels ou peut elle-même les développer. Ces éléments peuvent constituer des

Plus en détail

Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans

Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans Pauline HENROTEAUX, chargée de relations professions libérales et indépendants à la succursale de Liège, 24 ans J ai obtenu ma licence en Sciences Commerciales, option Management, en juin 2007 aux Hautes

Plus en détail

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988) 1 sur 5 03/12/2014 18:22 Information System on International Labour Standards Recherche Guide de l'utilisateur Convention concernant les services de sante au travail (Entrée en vigueur: 17 févr. 1988)

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

L analyse des AT/MP par le CHSCT

L analyse des AT/MP par le CHSCT ATELIER L analyse des AT/MP par le CHSCT L accident du travail : Dès lors qu il survient dans le cadre de l activité professionnelle, un accident peut être considéré comme un accident du travail. Selon

Plus en détail

La déontologie de l'agent immobilier

La déontologie de l'agent immobilier La déontologie de l'agent immobilier Introduction Déontologie: «L'Ensemble des règles et des devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l'exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /...

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ANNÉE SCOLAIRE... /... Concernant le stagiaire: Nom : Prénom : Adresse : Date de naissance : Nationalité : Formation : Entre: Nom et adresse complète

Plus en détail

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010 CENTRE DES JEUNES, DES DIRIGEANTS ET DES ACT EURS DE L'ECONOMIE SOCIALE Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil

Plus en détail

Code du Travail (suite)

Code du Travail (suite) Code du Travail (suite) OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1 (anciennement L230-2) Modifié par LOI n 2010-1330 du 9 novembre 2010 - art. 61 L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer

Plus en détail

FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO

FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO NOTE CONCEPTUELLE FONDS DE COMMERCE DES FEMMES DE LA CEDEAO 1 INTRODUCTION Le Centre pour les Energies Renouvelables et l'efficacité Energétique de la CEDEAO (CEREEC) a lancé en 2013 un programme phare

Plus en détail

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:98331-2014:text:fr:html Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331 Appel de manifestations d'intérêt

Plus en détail

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h

Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Programme de formation Trois jours de 9h à 12h et 13h à 17h «Formation des Membres du C.H.S.C.T.» Avec Suivi et Accompagnement d un an Contact

Plus en détail

RESPONSABILITE ET INDEMNISATION

RESPONSABILITE ET INDEMNISATION Adoption: 29 novembre 1969 Entrée en vigueur: 19 juin 1975 RESPONSABILITE ET INDEMNISATION Convention internationale de 1969 sur la responsabilité civile pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE A LA PREPARATION INDUSTRIELLE DES PRODUITS A BASE DE VIANDE

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE A LA PREPARATION INDUSTRIELLE DES PRODUITS A BASE DE VIANDE CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE A LA PREPARATION INDUSTRIELLE DES PRODUITS A BASE DE VIANDE ENTRE LA CAISSE NATIONALE DE L'ASSURANCE MALADIE DES

Plus en détail

4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail.

4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail. 4 AOUT 1996. - Loi relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail. Moniteur Belge 18 septembre 1996 Modifié par : Loi du 10/02/07 MB 06/06/07 Loi du 10/01/07 MB 06/06/07 Loi

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT Chaque année, les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles se traduisent par la perte de 42 millions de journées de travail. Environ, 115 000 salariés sont journellement absents

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE EN MATIERE DE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL. Note du Secrétaire général

FORMATION ET ASSISTANCE EN MATIERE DE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL. Note du Secrétaire général NATIONS UNIES ASSEMBLEE GENERALE Distr. GENERALE A/CN.9/92 25 avril 197^ FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMMISSION DES NATIONS UNIES POUR LE DROIT COMMERCIAL INTERNATIONAL Septième session New York, 13 mai

Plus en détail

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES

ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES ENTREPRISES ET SECURITE : GENERALITES L article L.230-2 du Code du travail fixe les obligations générales de prévention que le chef d établissement doit observer pour assurer la sécurité et protéger la

Plus en détail

LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES

LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES Aujourd hui, pour une entreprise «responsable», la santé de tous ses collaborateurs présente un enjeu primordial. Pour la bonne marche de l entreprise, il est évident que des salariés en meilleure santé

Plus en détail

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE O b j e c t i f s Comprendre les enjeux de la sécurité et la santé au travail Maîtriser l essentiel de la réglementation santé sécurité Être capable de conseiller sa direction sur la définition des objectifs

Plus en détail

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES AMMA ASSURANCES 1.10.2003 Le Généraliste SUR LA RESPONSABILITE DES CERCLES DE MEDECINS GENERALISTES, DE LEURS ADMINISTRATEURS ET DES MEDECINS-MEMBRES MEMBRES assurances médicales depuis 1944 entreprise

Plus en détail

Driving Down Costs* - Gerbage et stockage

Driving Down Costs* - Gerbage et stockage * Réduire les coûts Driving Down Costs* - Gerbage et stockage www.bt-forklifts.fr www.toyota-forklifts.fr stronger together* Réduire les coûts de gerbage et de stockage Les activités de stockage et les

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT

CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT CONVENTION DE STAGE ÉTUDIANT Entre les soussignés l'entreprise... (dénomination sociale),... (siège social/adresse) représentée par... (prénom)... (nom) en qualité de... (qualité/fonction/profession) d'une

Plus en détail

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités

Les 5 étapes du management des. risques routiers. pour les entreprises et les collectivités Les 5 étapes du management des risques routiers pour les entreprises et les collectivités Qu'est-ce que le C.P.A.T.S.? Le C.P.A.T.S., Centre de Psychologie Appliquée aux Transports et à leur Sécurité,

Plus en détail

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance!

Pour tester vos connaissances, répondez correctement aux questions suivantes. Bonne chance! NOM durée contexte contenu objectif cibles: QUIZZ 5 à 15 minutes formation / mise à disposition des artisans de passage à la CMAR / entreprise 8 quizz thématiques tester la connaissance des participants

Plus en détail

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser.

Les salariés, dans l'exercice de leurs fonctions, sont conduits à accéder aux moyens de communication mis à leur disposition et à les utiliser. Charte informatique Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et de communication nécessaire à son activité, comprenant notamment un réseau informatique et téléphonique. Les

Plus en détail

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks

NC 04 Norme comptable relative aux Stocks NC 04 Norme comptable relative aux Stocks Objectif 01. Lorsque l'activité de l'entreprise implique la détention de stocks, ceux-ci constituent généralement une part importante de ses actifs. Il est nécessaire

Plus en détail

GUIDE DE SEMINAIRE. La présentation de l'activité du laboratoire tient en deux pages, complétés par quelques visuels

GUIDE DE SEMINAIRE. La présentation de l'activité du laboratoire tient en deux pages, complétés par quelques visuels GUIDE DE SEMINAIRE 1) PREPARATION DU SEMINAIRE : 1.1) Supports : La plaquette de présentation du laboratoire peut prendre une forme papier ou web. Ce document est envoyé avec l'invitation au séminaire.

Plus en détail

Guide du tuteur en entreprise

Guide du tuteur en entreprise Baccalauréat professionnel Guide du tuteur en entreprise LYCEE LA MENNAIS 2 rue Général Dubreton (site général-technologique) 3 rue de Guibourg (site professionnel) 56801 PLOËRMEL CEDEX Site professionnel

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Page 1 of 8. août 2010

Page 1 of 8. août 2010 note d'orientation concernant la certification et les services connexes NOV-46 communications avec les cabinets d'avocats dans le contexte des nouvelles normes de comptabilité et d'audit TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Dispositions d exécution: Unités de formation

Dispositions d exécution: Unités de formation Dispositions d exécution: Unités de formation Bases Dispositions générales d exécution pour l examen de fin d apprentissage. Art. 3, al. 6, du règlement d'apprentissage et d'examen de fin d'apprentissage

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique...

CONVENTION DE STAGE. Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique... CONVENTION DE STAGE Faculté des Sciences de l'umons Master en sciences..., Finalité..., Année académique... Entre : L'Université de Mons, dont le siège est établi à 7000 Mons, place du Parc 20, et représentée

Plus en détail

Convention de stage obligatoire

Convention de stage obligatoire Année universitaire 2009/2010 Vu l'article 9 de la loi n 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances et ses décrets d'application, la charte des stages étudiants en entreprise signée le 26 avril

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

MODE D EMPLOI VOUS AVEZ RECOURS À L INTERIM

MODE D EMPLOI VOUS AVEZ RECOURS À L INTERIM RISQUES PROFESSIONNELS VOUS AVEZ RECOURS À L INTERIM Au plan national, les partenaires sociaux de la Caisse Nationale d'assurance Maladie ont adopté, en mars 2007, un texte intitulé "Accueil et santé au

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION CHEF DE CHANTIER 2016

CYCLE DE FORMATION CHEF DE CHANTIER 2016 CYCLE DE FORMATION CHEF DE CHANTIER 2016 SOMMAIRE L'APROBA en quelques mots... 3 Charte de qualité... 4 Introduction... 5 A qui s'adresse ce cycle... 6 Objectifs généraux... 6 Durée et organisation...

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

Programme d Initiatives Spécifiques

Programme d Initiatives Spécifiques . Programme d Initiatives Spécifiques Appel à projets 2015 Thématique : Activités citoyennes Territoire de la commission subrégionale du Sud Luxembourg PROGRAMME FSE 2014-2020 PROGRAMME D INITIATIVES SPECIFIQUES

Plus en détail

Point sur la réglementation Française de la Médecine du travail des scaphandriers soumis à surveillance médicale renforcée

Point sur la réglementation Française de la Médecine du travail des scaphandriers soumis à surveillance médicale renforcée Point sur la réglementation Française de la Médecine du travail des scaphandriers soumis à surveillance médicale renforcée La santé au travail est à la charge des entreprises, et non à la charge des salariés.

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE ETUDIANTS UMONS qui effectuent un stage à l'extérieur MASTER DE SPECIALISATION EN SCIENCES DU LANGAGE Année académique 2015-2016

CONVENTION DE STAGE ETUDIANTS UMONS qui effectuent un stage à l'extérieur MASTER DE SPECIALISATION EN SCIENCES DU LANGAGE Année académique 2015-2016 Ruelle du Cerf Blanc 1-7000 MONS info.irstl@umons.ac.be CONVENTION DE STAGE ETUDIANTS UMONS qui effectuent un stage à l'extérieur MASTER DE SPECIALISATION EN SCIENCES DU LANGAGE Année académique 2015-2016

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU MÉMOIRE-PROJET ET AU STAGE OBLIGATOIRE

CONVENTION RELATIVE AU MÉMOIRE-PROJET ET AU STAGE OBLIGATOIRE DocMemProj 19.04.07 UCL Université catholique de Louvain IAG Institut d'administration et de gestion CONVENTION RELATIVE AU MÉMOIRE-PROJET ET AU STAGE OBLIGATOIRE Cette convention précise les relations

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3)

L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) L'appel public à l'épargne, un outil de financement méconnu? (1/3) Pour une entreprise issue de l'économie sociale, il n'est pas toujours facile de financer ses activités. Pourtant, un outil de financement

Plus en détail

Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME

Formation en Aménagement de vitrines à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Le Fonds d Assurance Formation, Agefos-Pme, est un Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE TRANSFORMATION DES MATIERES PLASTIQUES

CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE TRANSFORMATION DES MATIERES PLASTIQUES CONVENTION NATIONALE D'OBJECTIFS FIXANT UN PROGRAMME D'ACTIONS DE PREVENTION SPECIFIQUE AUX ACTIVITES DE TRANSFORMATION DES MATIERES PLASTIQUES ENTRE LA CAISSE NATIONALE DE L'ASSURANCE MALADIE DES TRAVAILLEURS

Plus en détail

Informations juridiques sur les stages

Informations juridiques sur les stages Mise à jour : 25/02/2011 Informations juridiques sur les stages Sommaire : Charte des stages étudiants en entreprise Obligation d intégration à un cursus pédagogique Etablissement obligatoire d une convention

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Article 1 : La présente convention règle les rapports de l'entreprise : NOM OU RAISON SOCIALE :!!!!!!!!!

CONVENTION DE STAGE. Article 1 : La présente convention règle les rapports de l'entreprise : NOM OU RAISON SOCIALE :!!!!!!!!! CONVENTION DE STAGE Concernant :!!!!!!!!! Étudiant de la classe de BTS MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES 1ere année et résidant :!!!!!!!!!! N téléphone :!!!!!!!!! Article 1 : La présente convention règle

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures DOCUMENT DE TRAVAIL

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2004 ««««««««««««2009 Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures 22.9.2005 DOCUMENT DE TRAVAIL sur l'impact du mandat d'arrêt européen sur les droits

Plus en détail

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 Approuvé par le Conseil national en sa séance du 24 avril 2009. Vue d ensemble 1. Terminologie 2. Dispositions générales 3. Assurés 4. Objet

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) *

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Etude du commerce important de spécimens d'espèces inscrites à l'annexe II RAPPELANT que l'article IV, paragraphe 2 a), de la Convention, stipule comme condition pour la délivrance

Plus en détail

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint Mai 2015 Formation COMITE D ENTREPRISE les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à programme et tarif ci-joint Nouveauté 2015 FORMATIONS CLASSIQUES Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CHSCT

Plus en détail

Objet: stages pour les candidats secouristes-ambulanciers

Objet: stages pour les candidats secouristes-ambulanciers . MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L'ENVIRONNEMENT Al' ADMINISTRATION DES SOINS DE SANTE Secours Sanitaires à la Population Civile Service 100. 1010 BRUXELLES, 0 9 nec.1001 Cité

Plus en détail

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 CONVENTION D'ACCUEIL D'ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DANS LE CADRE DES STAGES D'ETUDES I. CONDITIONS GENERALES DE

Plus en détail

MNG360 Rapport 360. de M. John DOE

MNG360 Rapport 360. de M. John DOE MNG360 Rapport 360 de M. John DOE Evaluation réalisée MNG360 Date de création vendredi 19 juin 2009 12:23 Date de début vendredi 19 juin 2009 12:31 Date de fin vendredi 19 juin 2009 12:45 Temps de passation

Plus en détail

Programme cantonal de lutte contre le surendettement

Programme cantonal de lutte contre le surendettement Programme cantonal de lutte contre le surendettement du lundi 29 août 2011 26.08.2011 - Page 1 Qu'est-ce que le surendettement? Endettement Fait de contracter une dette, phénomène typique de la société

Plus en détail

1.3. Les principes de base en assurance invalidité

1.3. Les principes de base en assurance invalidité Chapitre 1 Mise en contexte de l assurance invalidité 17 1.3. Les principes de base en assurance invalidité Afin d'être en mesure de bien comprendre les notions relatives à l'assurance invalidité, il convient

Plus en détail

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL

TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL 8 TITRE III : REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL Article III.1. - Préparation des élections Les organisations syndicales représentatives dans l'établissement sont invitées

Plus en détail

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL

OBJECTIFS ET FACTEURS CLES DE SUCCES DU SUIVI PERSONNALISE PROFESSIONNEL Fiche pratique RH Direction Expertise statutaire et ressources humaines Pôle Recrutement et conseil RH 05 59 90 18 23 emploidavenir@cdg-64.fr CONTRATS EMPLOIS D'AVENIR - Mettre en œuvre le suivi personnalisé

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE TELETRAVAIL

FICHE PRATIQUE LE TELETRAVAIL FICHE PRATIQUE LE TELETRAVAIL Si le télétravail attire les salariés (qualité de vie, autonomie, économies ), les avantages sont également nombreux pour l employeur (augmentation de la productivité et de

Plus en détail

Appui-conseil à l innovation sociale

Appui-conseil à l innovation sociale Appui-conseil à l innovation sociale Mode d emploi Vous souhaitez déposer un projet, ce dossier vous propose : Une présentation du dispositif et de son fonctionnement (Fiche-action 1) Des critères et des

Plus en détail

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région École - Entreprise Entre l Académie d Orléans-Tours représentée par Paul Canioni Recteur, Chancelier des Universités et La Fédération Française

Plus en détail

100 Questions et réponses sur la nouvelle législation sur les baux de résidence principale

100 Questions et réponses sur la nouvelle législation sur les baux de résidence principale 100 Questions et réponses sur la nouvelle législation sur les baux de résidence principale TABLE DES MATIERES Préambule Quand la loi sur les baux de résidence principale est-elle d'application? 1. La loi

Plus en détail

KYOcontrol Business Edition 1.1

KYOcontrol Business Edition 1.1 KYOcontrol Business Edition 1.1 UNE SOLUTION DE SÉCURITÉ PRÊTE À L EMPLOI UNE SÉCURITÉ DOCUMENTAIRE DE HAUT NIVEAU DANS UNE PETITE BOITE. UNE SOLUTION DE SÉCURITÉ FACILE À UTILISER ET GÉNÉRATRICE D ECONOMIES.

Plus en détail

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation

Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Les fiches En Lignes fiche n 39 Décembre 2007 Évaluer la satisfaction des participants à une action de formation Sommaire : Pourquoi évaluer?---------------------- p. 1 Quoi évaluer?----------------------------

Plus en détail

Convention de stage dans le cadre du Master of Science in Management

Convention de stage dans le cadre du Master of Science in Management Convention de stage dans le cadre du Master of Science in Management entre L'entreprise Nom: Adresse: Téléphone: E-mail/Website: Représentée par (coordonnées du Tuteur) Nom: Prénom: Téléphone: E-mail:

Plus en détail

I. Introduction (texte rédigé par l'apféé)

I. Introduction (texte rédigé par l'apféé) MISSION D'ÉVALUATION IGAS-IGAEN IGAENR-IGEN IGEN Rapport de juillet 2006 I. Introduction (texte rédigé par l'apféé) Pour mémoire, le Coup de Pouce Clé s'attaque à la source première d'inégalité des chances

Plus en détail

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais»

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais» APPEL A PROPOSITIONS «ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS DANS LES ORGANISMES DE FORMATION PRIVES EN REGION NORD PAS DE CALAIS» Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - AVRIL 2009 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - AVRIL 2009 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - AVRIL 2009 - Que peut demander le ce en avril? Au mois d'avril le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : Pour les entreprises de moins de 300 salariés : point

Plus en détail

Le centre Alexis-Vautrin de Nancy définit sa politique d'emploi des personnes handicapées suite à un diagnostic

Le centre Alexis-Vautrin de Nancy définit sa politique d'emploi des personnes handicapées suite à un diagnostic Le centre Alexis-Vautrin de Nancy définit sa politique d'emploi des personnes handicapées su Spécialisé dans la lutte contre le cancer, l'établissement lorrain a fait appel à l'association Perspectives

Plus en détail

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO

Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière. DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO DESTINATAIRE(S) : COPIE (S) À : OBJET : Directeurs, Directeurs adjoints et conseillers en sécurité financière Coordonnatrices à l'administration DSF assouplit ses exigences pour les produits SOLO EXPÉDITEUR

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Analyser votre impact

Analyser votre impact Analyser votre impact Objectif : Analyser le niveau de succès des activités du club, notamment des projets de service et des collectes de fonds Buts : Améliorer l'impact de votre club dans la ville Mission

Plus en détail

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Article 1 - Informations générales... 2 Article 2 - Acceptation des conditions d'utilisation... 2 Article 3 - Modifications... 2 Article 4

Plus en détail