Logistique d une chaîne d approvisionnement en biomasse forestière adaptée aux besoins des chaufferies institutionnelles et commerciales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Logistique d une chaîne d approvisionnement en biomasse forestière adaptée aux besoins des chaufferies institutionnelles et commerciales"

Transcription

1 Logistique d une chaîne d approvisionnement en biomasse forestière adaptée aux besoins des chaufferies institutionnelles et commerciales

2 La FQCF et les coopératives forestières La FQCF o Regroupe l'ensemble des coopératives forestières de travailleurs, les coopératives de travailleurs actionnaires et les coopératives de solidarité actives dans le milieu forestier du Québec. o Sa mission vise notamment à favoriser la concertation, la coopération et le développement forestier et à soutenir les initiatives des coopératives forestières du Québec. Les Coopératives o 40 Coopératives o travailleurs o 225 millions $ de revenus o Impliquées dans toute la chaine de valeur des produits forestiers: La production de plants forestiers; Les travaux de sylviculture La récolte de la matière ligneuse; Le transport du bois entre la forêt et les usine de transformation; Les transformations primaire et secondaire du bois; L'exploitation des PFNL; Les plans d aménagement forestier durable La valorisation de la biomasse forestière

3 La FQCF et les coopératives forestières

4 Plan de la présentation 1. Le marché de la chauffe C&I en Estrie 2. Critères recherchés par les clients 3. Caractéristiques de la biomasse forestière résiduelle 4. Logistique d approvisionnement permettant de répondre aux critères recherchés 5. Conclusion

5 1 Le marché de la chauffe C&I en Estrie

6 Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies

7 Coût de l énergie au Québec en 2010 Type de combustible Mazout léger (#2) Mazout lourd (#6) Propane Coût par unité 88,8 /litre (à Montréal et n inclut pas les rabais au volume) 48,7 /litre (à Montréal et n inclut pas les rabais au volume) 67,3 /litre Capacité calorifique Coût Efficacité de conversion Coût effectif 38,8 MJ/litre 22,89 $/GJ 75 % 30,52 $/GJ 42,5 MJ/litre 11,46 $/GJ 65 % 17,63 $/GJ 25,53 MJ/litre 26,36 $/GJ 85 % 31,01 $/GJ Gaz naturel 57,70 /m 3 (résidentiel) 44,89 /m 3 (commercial) 28,51 /m 3 (industriel) 37,89 MJ/m 3 15,23 $/GJ (résidentiel) 11,85 $/GJ (commercial) 7,52 $/GJ (industriel) 85 % 17,92 $/GJ (résidentiel) 13,94 $/GJ (commercial) 8,85 $/GJ (industriel) Électricité 6,88 /kwh (résidentiel) 11,17 /kwh (commercial, tarif G) 7,24 /kwh (commercial, tarif M) 4,80 /kwh (industriel) 3,6 MJ/kWh 19,11 $/GJ (résidentiel) 31,03 $/GJ (commercial, tarif G) 20,11 $/GJ (commercial, tarif M) 13,33 $/GJ (industriel) 100 % 19,11 $/GJ (résidentiel) 31,03 $/GJ (commercial, tarif G) 20,11 $/GJ (commercial, tarif M) 13,33 $/GJ (industriel) Copeaux (35% humidité) 75$/tmv 11,41 MJ/kg (18,72 GJ/tma) 6,57 $/GJ 75 % 8,76 $/GJ Granules (8 % d humidité) 175$/tm 17,05 MJ/kg (18,72 GJ/tma) 10,26 $/GJ 80 % 12,83 $/GJ

8 Marché de la chauffe en GJ pour les bâtiments C&I hors Montréal Note: Une université produit de la chaleur et vend ses excédents, ce qui explique la valeur négative. Source: Étude ÉcoRessources

9 Scénarios de pénétration du marché de la chauffe Scénario 1 Substitution du mazout léger et du mazout lourd pour les bâtiments institutionnels évalués comme étant «très intéressants» Scénario 2 Substitution du mazout léger, du mazout lourd, du gaz propane et de l électricité pour les bâtiments institutionnels évalués comme étant «très intéressants» Scénario 3 Scénario 2 avec ajout des bâtiments commerciaux évalués comme étant «très intéressants» Scénario 4 Scénario 3 avec ajout des bâtiments évalués comme étant «intéressants» Note: L évaluation des bâtiments selon les catégories «très intéressants» et «intéressants» provient d un système d évaluation mis en place par la FQCF lors de la réalisation d étude de potentiel de conversion des systèmes de chauffage vers la biomasse et il est basé sur le niveau de consommation des bâtiments, la présence ou non d un système central de distribution de chaleur et les investissements estimés en fonction de la puissance installée des chaudières. Ces différents critères permettent d établir une cote «d intérêt» qui est en relation avec la période estimée de retour sur investissement.

10 ÉNERGIE SUSBSTITUÉE SELON LES DIFFÉRENTS SCÉNARIOS DE PÉNÉTRATION DU MARCHÉ ÉNERGIE SUSBSTITUÉE SELON LES DIFFÉRENTS SCÉNARIOS DE PÉNÉTRATION DU MARCHÉ Mazout léger (litres) Mazout lourd (litres) Propane (litres) Électricité (GWh) Gaz naturel (m³) Granules (tma) Copeaux (tma) Scénario équivalent en GJ Marché inst. hors Montréal en GJ taux de pénétration marché Inst. 85% 84% 0% 0% 0% ajout incrémental - 1 à Scénario équivalent en GJ Marché inst. hors Montréal en GJ taux de pénétration marché Inst. 85% 84% 44% 18% 0% ajout incrémental - 2 à Scénario équivalent en GJ Marché C&I hors Montréal en GJ taux de pénétration marché C&I 54% 53% 56% 17% 0% ajout incrémental - 3 à Scénario équivalent en GJ Marché C&I hors Montréal en GJ taux de pénétration marché C&I 79% 79% 76% 24% 0%

11 Résultats Phase 1: économies monétaires potentielles Économies monétaires (dollars de 2010) et GES évités pour les utilisateurs de la biomasse au lieu des sources d énergie traditionnelles Scénario En M$ par rapport aux prix de 2010 (a) En M$ par rapport aux prix en 2035 des prévisionnistes (b) En M$ par rapport aux prix en 2035 selon les mêmes hausses annuelles moyennes des différentes formes d énergie entre (c) Moyenne des colonnes (b) et (c) En tco 2 équiv Faible pénétration (A) 45,96 72,96 326,62 199, Moyenne pénétration (A+B) 129,47 160,43 412,94 286, Forte pénétration (A+B+C) 337,31 403, ,12 708, Très forte pénétration (A+B+C+D) 467,76 575, , ,

12 Méthodologie de l étude Phase 3: Investissements (en M$) Retombées économiques Région Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Bas-Saint-Laurent 4,93 14,51 46,73 64,92 Saguenay-Lac-Saint-Jean 6,70 19,56 65,14 90,30 Capitale-Nationale 11,70 33,57 119,71 165,20 Mauricie et Centre-du-Québec 12,54 35,97 128,06 176,75 Estrie 7,45 21,84 71,25 98,91 Montréal 24,35 65,91 290,65 396,30 Outaouais 4,17 12,49 37,16 51,92 Abitibi-Témiscamingue 3,74 10,90 36,33 50,36 Côte-Nord 2,64 7,61 26,67 36,84 Nord-du-Québec 0,53 1,54 5,38 7,43 Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 1,76 5,29 15,69 21,92 Chaudière-Appalaches 12,15 34,86 123,75 170,82 Laval 13,60 37,83 151,57 207,73 Lanaudière 11,62 33,13 120,68 166,32 Laurentides 11,12 32,20 110,58 152,98 Montérégie 25,25 70,33 279,27 382,92 Total Québec 154,24 437, , ,62 Reste du Canada 167,14 442, , ,48 Grand total 321,38 879, , ,11

13 Retombées économiques (Emplois) Pour la phase d investissements Région Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Bas-Saint-Laurent Saguenay-Lac-Saint-Jean Capitale-Nationale Mauricie et Centre-du-Québec Estrie Montréal Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Total Québec Reste du Canada Grand total

14 Méthodologie de l étude Phase 3: Coûts d opération (en M$) Retombées économiques Région Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Bas-Saint-Laurent 2,76 8,04 27,40 37,93 Saguenay-Lac-Saint-Jean 3,25 9,44 32,17 44,52 Capitale-Nationale 4,03 11,81 39,22 54,39 Mauricie et Centre-du-Québec 5,00 14,53 49,60 68,65 Estrie 3,93 11,39 39,05 54,03 Montréal 1,51 4,50 17,15 23,64 Outaouais 2,77 8,12 26,67 37,01 Abitibi-Témiscamingue 2,00 5,79 19,95 27,60 Côte-Nord 1,38 3,98 13,94 19,27 Nord-du-Québec 0,31 0,90 3,16 4,37 Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine 1,16 3,38 11,56 16,00 Chaudière-Appalaches 4,74 13,85 46,37 64,27 Laval 1,11 3,15 13,12 17,97 Lanaudière 3,69 10,78 36,04 49,96 Laurentides 5,18 15,18 50,36 69,83 Montérégie 5,91 17,15 60,14 83,12 Total Québec 48,71 142,02 485,90 672,56 Reste du Canada 7,10 21,29 80,12 110,61 Grand total 55,82 163,31 566,03 783,17

15 Retombées économiques (Emplois) Pour la phase des coûts d opération Région Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Bas-Saint-Laurent Saguenay-Lac-Saint-Jean Capitale-Nationale Mauricie et Centre-du-Québec Estrie Montréal Outaouais Abitibi-Témiscamingue Côte-Nord Nord-du-Québec Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Chaudière-Appalaches Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Total Québec Reste du Canada Grand total

16 ESTRIE POTENTIEL DE PROJETS ET CONSOMMATION Répartition du potentiel de chaufferies C&I aux granules et aux copeaux Granules 150 kw Copeaux 500 kw Copeaux 2000 kw Scén. 1 Scén. 2 Scén. 3 Scén. 4 Scén. 1 Scén. 2 Scén. 3 Scén. 4 Scén. 1 Scén. 2 Scén. 3 Scén. 4 G. total Sc. 4 Projets MWh Potentiel industriel estimé* (mazout et propane) MWh * Analyse en cours

17 2 Critères recherchés par les clients Fiabilité/sécurité - quantité Performance technique qualité Performance économique - prix

18 2.1 Fiabilité/sécurité - quantité Accès à des sources stables et à longs termes d approvisionnement o Forêt privée: propriétaires (regroupés ou individuels) ou engagements de propriétaires (SPB) o Centre de tri: volume annuel traité, type de produits o Usine de transformation du bois: volume annuel, type de produits o Forêt publique: EABF ou GA du MRN, opérateurs en récolte Inventaire de combustible o Volume pour assurer totalement l approvisionnement pour toute la période de chauffe Livraison en tout temps o o Localisation de l inventaire et stade de préparation Organisation en place pour la livraison Contrat d approvisionnement à longs termes o Engagement du fournisseur pour au moins 5 ans

19 2.2 Performance technique - qualité Granulométrie standardisée o Compatibilité avec les spécifications des équipementiers (taux d utilisation, o coût d entretien, niveau d investissements) Contrôle des paramètres de combustion (imbrûlé, émissions atmosphériques) Taux d humidité o Compatibilité avec les spécifications des o équipementiers (sécurité, puissance) Efficacité de la chaudière Origine o Respect de la réglementation (émissions) o Opération (température de fusion de la cendre) et rendement de la chaudière Contaminant o Respect de la réglementation (émissions) o Détérioration de la chaudière

20 1.3 Performance économique $/kwh net o Coût au kwh net produit le plus bas possible considérant le prix du combustible ($/tm vs kwh net/tm), les coûts d entretien, le taux d utilisation (entretien et approvisionnement) et la durée de vie de l équipement Stabilité des prix Source: ÉcoRessources

21 3 Caractéristiques de la biomasse forestière résiduelle Disponibilité Propriété Compétitivité

22 3.1 Disponibilité Données en tonne métriques anhydre (tma) Biomasse forêt publique CAAF CVAF Biomasse forêt privée CRD F. privée + publique+crd Régions administratives Total (disponible) Total (estimé disponible) Total (disponible) Total (disponible) Total (disponible) Bas-St-Laurent (01) Saguenay-Lac-St-Jean (02) Capitale-Nationale (03) Mauricie (04) Estrie (05) Outaouais (07) Abitibi-Témiscamingue (08) Côte-Nord (09) Nord-du-Québec (10) Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (11) Chaudière-Appalaches (12) Laval (13) Lanaudière (14) Laurentides (15) Montérégie (16) Centre-du-Québec (17) Total

23 3.2 Propriété Pouvoir calorifique inférieur (PCI) o à kwh/tma Densité vs stockage o Résineux = ± 170 kg/m³apparent ou 1 tma = ± 6 m³ app. o Feuillus durs = ± 240 kg/m³ app. ou 1 tma = 4 m³ app. Composition vs traitements o o Cendre Taux de cendre = ± 1,5 % sur matière sèche pour bois déchiqueté taux généralement plus élevé pour bois broyé utilisation possible pour fertilisant Température de fusion élevé peu ou pas de problème de mâchefer Matière vierge - absence de contaminants copeau broyat

24 3.3 Compétitivité Comparaison des coûts du combustible/énergie pour le chauffage Type de combustible Coûts à l'unité Coûts $/kwh (brut) Efficacité de conversion Coûts $/kwh (net) Ratio p/r aux copeaux Mazout #2 0,99 $/litre (1) 0, ,122 3,72 Gaz naturel 0,45 $/m 3 (2) 0, ,053 1,62 Granules 190 $ / tmv (3) 0, ,050 1,52 Copeaux 75 $/tmv (4) 0, , Source : Régie de l'énergie, moyenne pondérée de l'année 2012 (janv. à sept.) 2. Source: Rapport ÉcoRessources, prix moyen 2010 secteur commercial 3. Source: Prix de vrac 2012 fob usine + 15 $/tm pour livraison 4. Coût moyen incluant la récolte, le transport, le conditionnement et la livraison (H = 35 %)

25 3.3 Compétitivité (suite) Stabilité des prix o Marché local peu influencé par les marchés internationaux o Coût d immobilisation fixe $/kwh 0,1600 $ Immos Entretien Combustible / énergie 0,1400 $ 0,1200 $ 0,1000 $ 0,0800 $ 0,0600 $ 0,0400 $ 0,0200 $ 0,033 $ 0,050 $ 0,053 $ 0,122 $ 0,0000 $ Biomasse Granules Gaz naturel Mazout

26 4 Logistique d approvisionnement permettant de répondre aux critères recherchés

27 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaudières Chaîne d approvisionnement la récolte d une ressource abondante Le bois porté évite la contamination avec le sol (sable, terre, roche, etc.)

28 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaudières Chaîne d approvisionnement la récolte de cimes ébranchées pour plus de souplesse de gestion des inventaires

29 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaudières Chaîne d approvisionnement - le conditionnement Le séchage naturel en bordure de chemin forestier permet d augmenter le PCI/tm et de réduire le coût du transport par kwh (+ d énergie et moins d eau par voyage)

30 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaudières Chaîne d approvisionnement la fragmentation et le contrôle de la granulométrie Déchiqueteuse avec grille ou tamisage Échantillons Dynamic Erjo ConeHead HM 903 Type de résidus Feuillus durs Feuillus durs Fraîcheur des résidus * Frais Souple 4 mois Contenu en humidité 47,0 % 40,0 % Dimensions de l échantillon (kg) 4,2 5,9 Tamis à ouvertures circulaires % masse % masse De (mm) À (mm) (pouces) 100 % 100 % 0 3,2 1/8 14% 2% 3,2 9,4 3/8 46% 12% 9,4 15,9 5/8 30% 26% 15,9 22,2 7/8 7% 27% 22,2 28,6 1 1/8 1% 19% 28,6 44,5 1 3/4 1% 13% 44,5 + large 1% 1%

31 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaufferies Chaîne d approvisionnement le centre de conditionnement et d entreposage La clé d un approvisionnement fiable, sécuritaire et de qualité

32 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaufferies Chaîne d approvisionnement le centre de conditionnement et d entreposage La clé d un approvisionnement fiable, sécuritaire et de qualité Échantillons Cimes résineux Bois marchand bouleau Type de résidus Résineux Feuillus durs Fraîcheur des résidus * Frais 3 mois Frais 3 mois Humidité des copeaux 43,8 % 35,6 % Taille de l'échantillon sec (g) Tamis à ouvertures circulaires % masse % masse De (mm) à (mm) (pouces) 0,00 3,2 1/8 23 % 3 % 3,2 9,4 3/8 33 % 16 % 9,4 15,9 5/8 25 % 43 % 15,9 22,2 7/8 10 % 27 % 22,2 28,6 1 1/8 5 % 9 % 28,6 44,5 1 3/4 2 % 2 % 44,5 + grand 2 % 0 %

33 4.1 Logistique d approvisionnement répondant aux différents types de capacité des chaufferies Chaîne d approvisionnement Livraison Capacité de livraison en tout temps

34 5 Conclusion

35 Conclusion Défis à relever Nécessité de s assurer du choix d une chaudière en fonction des caractéristiques de l approvisionnement identifié en biomasse, puis exiger le respect de ces caractéristiques intérêt d ententes à longs termes (sécurité par rapport au prix et au maintien des standards) «Une chaudière qui brûle tout, brûle rien bien» Yann Rogaume, spécialiste en combustion, Enstib» Mise en place de centres de conditionnement et d entreposage Spécialisation des entreprises d approvisionnement - normalisation du combustible «copeau» Maintien des objectifs initiaux: acheter de l énergie, pas un prix

36 Quel serait votre choix? Prix 50 $/tm (100 $/tma) 75 $/tm (115 $/tma) Taux d humidité 50 % 35 % Granulométrie ± normalisée PCI kwh/tm kwh/tm Efficacité de la chaudière * 69 % 75,1 % Coût net de l énergie 0,0329 $/kwh 0,0329/kWh Puissance développée - + Coût de l investissement + - Sécurité d approvisionnement?? Taux d utilisation de la chaudière - + Coût d entretien + - * Selon FPJoule - FPInnovations Et alors?

37 MERCI Remerciements à FPInnovations et à la Coopérative forestière de la Matapédia pour les photos et le partage des résultats de travaux de R&D

L utilisation de la biomasse forestière à des fins énergétiques. 15 mars 2012

L utilisation de la biomasse forestière à des fins énergétiques. 15 mars 2012 L utilisation de la biomasse forestière à des fins énergétiques 15 mars 2012 Plan de la présentation 1. Caractéristiques de la filière de la chauffe 2. Particularités du combustible et des projets de chaufferies

Plus en détail

Coopérative forestière de La Matapédia. Bois Énergie Matapédia Laboratoire rural 2008-2013 Coopérative forestière de la Matapédia avril 2013

Coopérative forestière de La Matapédia. Bois Énergie Matapédia Laboratoire rural 2008-2013 Coopérative forestière de la Matapédia avril 2013 Bois Énergie Matapédia Laboratoire rural 2008-2013 Coopérative forestière de la Matapédia avril 2013 Plan de la présentation 2 1. Présentation de la Coopérative Forestière de la Matapédia 2. Finalité du

Plus en détail

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE LIGNES DIRECTRICES D IMPLANTATION, NORMES ET CONTRAINTES POUR EN ASSURER LE SUCCÈS ET LA RENTABILITÉ Par : Jacquelin Goyette, ing.f. Shawinigan, 25 octobre

Plus en détail

Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies

Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies Rapport préliminaire ÉVALUATION ÉCONOMIQUE DE LA FILIÈRE DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE DESTINÉE AUX PROJETS DE CHAUFFERIES EcoTec Consultants EcoTec Spécialistes en études de retombées économiques 2361 rue

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

Conférence sur le chauffage à la BIOMASSE FORESTIERE 8 juin Caractéristiques de l approvisionnement - plaquettes

Conférence sur le chauffage à la BIOMASSE FORESTIERE 8 juin Caractéristiques de l approvisionnement - plaquettes Conférence sur le chauffage à la BIOMASSE FORESTIERE 8 juin 2016 Caractéristiques de l approvisionnement - plaquettes Température ( C) Débit d'air (L/min) Plan de la présentation 1. Critères recherchés

Plus en détail

Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières

Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières Granules ou poudre de bois comme alternatives vertes pour les minières Thème: Développement nordique durable Salon des technologies environnementales du Québec, Québec, 12 mars 2014 Jean-François Côté,

Plus en détail

Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies. Dany Lemieux 25 octobre 2012

Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies. Dany Lemieux 25 octobre 2012 Évaluation économique de la filière de la biomasse forestière destinée aux projets de chaufferies Dany Lemieux 25 octobre 2012 Ordre de la présentation Brève présentation de ÉcoRessources Consultants et

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement

La PAC Gaz. Technologie. Récupération de chaleur. Cycle de fonctionnement La technologie La PAC Gaz Technologie Récupération de chaleur Récupération d énergie sur l environnement (air, eau, sol), la réaction d absorption ammoniac/eau et la condensation des produits de combustion

Plus en détail

Le chauffage au bois à Bruxelles?

Le chauffage au bois à Bruxelles? Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles

Plus en détail

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux 2010 Statistiques Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux Secteur sciage de résineux et de feuillus Production canadienne de bois d œuvre résineux en 2010 6 % 14 % 21 % 7

Plus en détail

Projet de chauffage à la biomasse

Projet de chauffage à la biomasse RETScreen International est un logiciel normalisé et intégré d'analyse de projets d'énergies renouvelables. Cet outil fournit une plateforme commune permettant à la fois l'aide à la décision et le renforcement

Plus en détail

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Le chauffage à la biomasse, une question d économie? Chaque entreprise possède des caractéristiques qui lui sont propres. De fait, le

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

Présentation de la filière granulés de bois

Présentation de la filière granulés de bois Présentation de la filière granulés de bois se chauffer aux granulés? Pierrelatte le 3 novembre 2011 L entreprise Site de Mariembourg Siège social Site d Arlanc Site du Grand Serre 1 Notre Mission Offrir

Plus en détail

La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives

La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives La biomasse forestière au Québec : portrait actuel, enjeux et perspectives par Michel Lachance directeur Bioproduits industriels et technologies vertes, CQVB La biomasse forestière offre une opportunité

Plus en détail

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière

Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION. Broyat de palettes : un combustible à part entière Salon Bois Énergie Jeudi 3 avril 2008 Patrice CHANRION Broyat de palettes : un combustible à part entière Sommaire 1. PGS en quelques chiffres 2. Les caractéristiques du broyat palettes 3. Le gisement

Plus en détail

Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc.

Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc. Biomasse et ses applications Production de vapeur et/ou électricité combinées Par Daniel Jacques Ecotherma Énergie Inc. Daniel Jacques Ing. Ecotherma Énergie Inc. 750, 111 Rue Saint-Georges, QC 418-221-1783

Plus en détail

Granulé de bois et filière. Propellet Tour. www.propellet.fr

Granulé de bois et filière. Propellet Tour. www.propellet.fr Granulé de bois et filière Propellet Tour www.propellet.fr Granulé de bois et filière Propellet France Se chauffer au granulé de bois Les arguments du granulé Données de filière (nationales et internationales)

Plus en détail

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES Présenté par: Guillaume Proulx-Gobeil, ing. Louis-Martin Dion, ing. Gobeil Dion & Associés inc. Journée provinciale en serriculture - (maraîchère

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

Bois Energie : Valorisation énergétique de la biomasse forestière. Christian Dubertand J Venturi B Tauziede ALLIANCE Forêts Bois

Bois Energie : Valorisation énergétique de la biomasse forestière. Christian Dubertand J Venturi B Tauziede ALLIANCE Forêts Bois Bois Energie : Valorisation énergétique de la biomasse forestière Christian Dubertand J Venturi B Tauziede ALLIANCE Forêts Bois Eauze 06 Novembre 2013 Fusion de trois coopératives forestières du Grand

Plus en détail

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur

Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Bilan annuel de consommation énergétique de la pompe à chaleur Résumé des principales consommations Consommation pour le chauffage (kwh) Consommation pour le chauffage ( ) Consommation pour la production

Plus en détail

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES

LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES LE CHAUFFAGE DE BÂTIMENTS AU BOIS ÉNERGIE DE SAULE : LA SOLUTION DURABLE À VOS BESOINS ÉNERGÉTIQUES CULTIVER AUJOURD HUI L ÉNERGIE DE DEMAIN Chauffer à la biomasse : une solution économique, propre et

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Energétique du bâtiment Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Valable jusqu'au 04 Aout 2010 DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DIRECTIVE POUR LE CALCUL DE L'INDICE DE DÉPENSE D'ENERGIE ScanE

Plus en détail

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification par Gérard ANTONINI, Professeur des Universités (UTC) Congrès Européen ECO-TECHNOLOGIES pour le futur, Lille, Grand Palais, le 9 juin

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

L ENERGIE Quebec. Édition 2002

L ENERGIE Quebec. Édition 2002 Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 au L ENERGIE Quebec Édition 2002 Cette publication a été préparée par la Direction des politiques et des technologies de l énergie, Secteur de l énergie et

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle

Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE. Situation actuelle Production d énergie VALORISATION DE LA BIOMASSE, UNE ENERGIE RENOUVELABLE Situation actuelle Croissance des besoins énergétiques : Après l Occident, c est maintenant au tour de l orient de s industrialiser.

Plus en détail

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG BOUVENOT Jean-Baptiste FLAMENT Bernard LATOUR Benjamin SIROUX Monica L équipe 1 professeur 5 Maîtres de conférence 3 doctorants Les moyens 1 plateforme technique

Plus en détail

Prix des énergies. & Compétitivité du gaz naturel. 17 septembre 2013. Actualités & Graphiques

Prix des énergies. & Compétitivité du gaz naturel. 17 septembre 2013. Actualités & Graphiques Prix des énergies & Compétitivité du gaz naturel Septembre 2013 Actualités & Graphiques DELEGATION DEVELOPPEMENT Pôle Produits Offres Professionnalisation Prix des énergies & Compétitivité du gaz Contexte

Plus en détail

Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011

Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011 Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011 Objectif des tableaux : Informer ponctuellement et périodiquement les administrateurs d édifices et d industries sur la situation relative des prix

Plus en détail

PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE

PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE ACTIVITÉS DE FORMATION SUR MESURE EN GESTION ET UTILISATION DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE PERFECTIONNEMENT EN PRODUCTION D ÉNERGIE THERMIQUE À PARTIR DE LA BIOMASSE Centre matapédien d études collégiales Service

Plus en détail

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN Juin 2015 Bois-énergie Suivi des prix des combustibles bois Pierre MARTIN Facilitateur Bois-énergie Entreprises & Particuliers t 081 62 71 88 @ p.martin@valbiom.be Prix moyen derniers 12 mois /unité c

Plus en détail

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique.

L'évaluation de la production de l énergie électrique. Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. L'évaluation de la production de l énergie électrique Filière Ingénieur Électronique, Électrotechnique et Automatique. Plan du cours Définitions Unités de mesure Coefficients d'équivalence servant à comparer

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

De la biomasse locale pour réduire les factures d'énergie

De la biomasse locale pour réduire les factures d'énergie 18.06.2015 De la biomasse locale pour réduire les factures d'énergie Visite de terrain à Tihange Laurent Somer l.somer@valbiom.be 081/627 187 www.valbiom.be Plan de la présentation Quels projets? Quelles

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt

Pellets du Jura SA. 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt 3 partenaires régionaux: Corbat Holding à Vendlincourt Scierie A+C Corbat SA à Vendlincourt Ets Rötlisberger SA à Glovelier Parqueterie Les Breuleux SA Scierie de Badevel Sàrl Energie du Jura SA (EDJ)

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

Chaudière à granulés. La fiabilité accessible à tous. Licensed by ÖkoFEN

Chaudière à granulés. La fiabilité accessible à tous. Licensed by ÖkoFEN Chaudière à granulés La fiabilité accessible à tous Licensed by ÖkoFEN Le confort sans compromis Avec la chaudière à granulés Easypell vous profitez d un chauffage central confortable et simple d utilisation.

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté-

Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté- Panorama du bois énergie en Bretagne -zoom sur la filière bois déchiqueté- Février 2016 Définition du bois énergie 6 stères de Bois bûche sec ~ 2700 kg ~ 1000 l de fioul Émondage Élagage Abattage Bretagne

Plus en détail

Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire

Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire Le 09 octobre 2006 volume 9, no 41 ISSN 1708-3567 Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire TABLEAU 1 Prix moyen affiché à la pompe et prix minimum estimé (PME) Régions S 25-09-06

Plus en détail

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 8 mai 2013 FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 Calcul du bilan GES du remplacement de la consommation de

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon ENVIRONNEMENT Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon La filière bois-énergie en Languedoc-Roussillon La forêt couvre plus du tiers de la surface du territoire régional en Languedoc-Roussillon, part qui

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Réalisé grâce à l appui de

Réalisé grâce à l appui de Réalisé grâce à l appui de Avril 2013 Avant-propos La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) a pour mission de mettre en place un cadre propice au développement coopératif afin de fournir,

Plus en détail

Bilan énergétique et de gaz à effet de serre de la production de Granules de l'usine Granule LG de Saint-Félicien

Bilan énergétique et de gaz à effet de serre de la production de Granules de l'usine Granule LG de Saint-Félicien Bilan énergétique et de gaz à effet de serre de la production de Granules de l'usine Granule LG de Saint-Félicien réalisé par Achille-B. Laurent à la demande de Stéphan Tremblay Février 2010 Table des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Le 7 février 2011, Messieurs les Co-présidents,

Le 7 février 2011, Messieurs les Co-présidents, Le 7 février 2011, Commission de l Énergie du Nouveau-Brunswick M. Jeannot Volpé, Co-président M. Bill Thompson, Co-président C.P. 6000 Fredericton, N.B. E3B 5H1 Messieurs les Co-présidents, Dans un premier

Plus en détail

Comprendre le langage du bois

Comprendre le langage du bois Comprendre le langage du bois Comme dans tous métiers ou dans toutes filières, un vocabulaire spécifique est utilisé dans le domaine du bois. Quand nous avons commencé l étude de faisabilité du chauffage

Plus en détail

Combustibles bois-énergie. Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 -

Combustibles bois-énergie. Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 - Combustibles bois-énergie (bois déchiqueté ou granulés) Synthèse des prix observés en Rhône-Alpes - 2009 - Données issues des atlas départementaux réalisés par les Espaces-Info- Energie de Rhône-Alpes

Plus en détail

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique?

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? 5 e rencontre municipale de l énergie Association québécoise de la maîtrise de l énergie Gérard Gosselin,

Plus en détail

APPROCHE ECONOMIQUE DE L'INSTALLATION DE LA CHAUDIERE BIOMASSE

APPROCHE ECONOMIQUE DE L'INSTALLATION DE LA CHAUDIERE BIOMASSE APPROCHE ECONOMIQUE DE L'INSTALLATION DE LA CHAUDIERE BIOMASSE Dans le précédent Abreuvoir, Amédée Hardy a fait état du chemin parcouru pour aboutir à la construction de la chaufferie bois. Celle-ci a

Plus en détail

«Le Plan Bois-Energie et Développement Rural (PBE&DR) en Région Wallonne» Quelques aspects technologiques de la filière

«Le Plan Bois-Energie et Développement Rural (PBE&DR) en Région Wallonne» Quelques aspects technologiques de la filière Conférence-débat «Le Plan Bois-Energie et Développement Rural (PBE&DR) en Région Wallonne» Quelques aspects technologiques de la filière Par Francis FLAHAUX Coordonnateur du PBE&DR Fondation Rurale de

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

Service du Facilitateur Bâtiment Durable

Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable La micro-cogénération pour le bâtiment Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Plan de l exposé: micro-cogénération > 1 kwé C est quoi la cogénération,

Plus en détail

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs

Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs Méthodologie et faits saillants Enquête québécoise sur la qualité des services de garde éducatifs CADRISQ 2 juin 2004-23 septembre 2005 Plan de la présentation Intro : contexte et objectifs Méthodologie

Plus en détail

Atelier Bois-Energie. Paris - 2 avril. Rosalie Moyon

Atelier Bois-Energie. Paris - 2 avril. Rosalie Moyon Atelier Bois-Energie Paris - 2 avril Rosalie Moyon Les Relais Bois-Energie en 44 : Collectivité, entreprise, exploitant agricole, Chaudière bois à alimentation Automatique, puissance < 300 kw Collectivité,

Plus en détail

Schéma régional bois-énergie

Schéma régional bois-énergie Schéma régional bois-énergie Rencontres régionales bois-énergie 06/11/14 Action réalisée dans le cadre de la mission bois-énergie de Midi-Pyrénées Bois avec le soutien de : SCHÉMA RÉGIONAL BOIS ENERGIE

Plus en détail

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain

De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain De la biomasse à l'énergie renouvelable: cas concret à Rimouski et problématique d'intégration en milieu urbain Florian Prost, Ing.f., Ing.jr. Mercredi 8 mai 2013 Objectifs - Problématique Plan d'action

Plus en détail

Comptabilité énergétique

Comptabilité énergétique Comptabilité énergétique BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable pour la Région de Bruxelles-Capitale Objectif(s) de la présentation Comprendre l intérêt de mettre en place une comptabilité

Plus en détail

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace.

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. LES RATIOS 1) GENERALITES 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. 2) utilité Illustrer des informations Mesurer des objectifs

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

o o o o - Fédérer l ensemble des acteurs de la filière : les producteurs (propriétaires forestiers, industriels du bois ), les transformateurs ou prestataires intermédiaires (exploitants

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014

La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 La rénovation énergétique de l habitat Quels accompagnements? Mercredi 26 mars 2014 1 1 Le prospect chauffé à l électricité n envisage pas le gaz naturel Il ne nous attend pas et ne se sent pas concerné

Plus en détail

Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur. Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - COPO sprl

Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur. Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - COPO sprl Plaquettes forestières Un nouveau débouché pour les bois de faible valeur Demo ForestBetrix-28 juillet2015 Frédéric Janssens - sprl 3. Intégration dans NOSACTIVITÉS Broyage Plaquettes forestières Briquettes

Plus en détail

Solutions industriels des gazogènes. Don Murray, ing.

Solutions industriels des gazogènes. Don Murray, ing. Solutions industriels des gazogènes Don Murray, ing. Sujets traités Les difficultés associées à la valorisation de la biomasse Les défis de la combustion La Gazéification comme piste de solution La technologie/les

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Schéma de développement de la distribution de gaz

Schéma de développement de la distribution de gaz Schéma de développement de la distribution de gaz 22 MAI 2015 Contexte Etat actuel de la desserte en gaz naturel Non desservies desservies en Gaz naturel Gaz Propane Total Nombre de communes 336 236 1

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

Présentation de SOGEX

Présentation de SOGEX Présentation de SOGEX GROUPE SOGEX Etudes et installation Bureau d études Installation Réseaux Chauffage/Climatisation Service exploitation et maintenance Génie Thermique Genie Climatique Génie Electrique

Plus en détail

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Chaudières à bois (3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Evolution des chaudières à bois La technique des chaudières à bois a beaucoup évolué ces dernières années. Rendement des

Plus en détail

ANNEXE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE

ANNEXE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE ANNEE DE LA FICHE PARAMÈTRES TECHNIQUES DE L IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE Avis L information contenue dans ce document est fournie à titre indicatif seulement. Son utilisation exige

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

Tout savoir des différentes qualités de mazout

Tout savoir des différentes qualités de mazout Informations sur le chauffage au mazout Tout savoir des différentes qualités de mazout Qualités de mazout Ce qu il faut savoir sur son origine et sa production Le mazout de chauffage est un produit de

Plus en détail

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique Colloque sur la pomme de terre LA POMME DE TERRE : NOURRIR SON MONDE Le vendredi 14 novembre 2008, Hôtel Québec Inn, Québec Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

Salon du bois énergie Saint Etienne 22 mars 2012 Michel MAYA, Maire de Tramayes maya@cluny.ensam.fr www.tramayes.com

Salon du bois énergie Saint Etienne 22 mars 2012 Michel MAYA, Maire de Tramayes maya@cluny.ensam.fr www.tramayes.com Réseau de chaleur renouvelable en milieu rural Salon du bois énergie Saint Etienne 22 mars 2012 Michel MAYA, Maire de Tramayes maya@cluny.ensam.fr www.tramayes.com 1 Sommaire Le projet de chaufferie biomasse

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1

La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique. EBS Malley 29.10 1 La qualité des plaquettes forestières au fil des étapes de production et de la valorisation énergétique 1 La qualité des plaquettes Objectif: Sensibiliser les exploitants aux spécificités de la qualité

Plus en détail

AUTOSUFFISANCE ÉNERGÉTIQUE EN MATIÈRE DE CHAUFFAGE AU BOIS

AUTOSUFFISANCE ÉNERGÉTIQUE EN MATIÈRE DE CHAUFFAGE AU BOIS AUTOSUFFISANCE ÉNERGÉTIQUE EN MATIÈRE DE CHAUFFAGE AU BOIS DANS LA PRODUCTION EN SERRE PROJET DE VITRINE TECHNOLOGIQUE OBJECTIFS DU PROJET DÉMONTRER L AUTOSUFFISANCE ÉNERGÉTIQUE DANS LA PRODUCTION EN SERRE

Plus en détail

MAILLAGE DES PLATEFORMES ET HANGARS DE STOCKAGE POUR

MAILLAGE DES PLATEFORMES ET HANGARS DE STOCKAGE POUR MAILLAGE DES PLATEFORMES ET HANGARS DE STOCKAGE POUR L APPROVISIONNEMENT EN BOIS-ENERGIE SUR LE MORVAN : SCHÉMA STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT - SYNTHESE Synthèse de l étude réalisée par Energico en juin

Plus en détail