ARRET Cour Administrative d Appel de Paris 30 avril 2013 n 12PA02246 et 12PA02678

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARRET Cour Administrative d Appel de Paris 30 avril 2013 n 12PA02246 et 12PA02678"

Transcription

1 ARRET Cour Administrative d Appel de Paris 30 avril 2013 n 12PA02246 et 12PA02678 Vu I ) la requête, enregistrée le 22 mai 2012 sous le n 12PA02246, présentée pour la société ebay France, dont le siège est 21 rue de la Banque à Paris, représentée par son représentant légal M. Staheyeff, par la Selarl Tirard-Naudin ; la société ebay France demande à la cour : 1 ) d'annuler le jugement n /1-2 du 20 mars 2012 par lequel le tribunal administratif de Paris a rejeté sa demande tendant à la décharge du complément d'impôt sur les sociétés et de contribution additionnelle à cet impôt auquel elle a été assujettie au titre des exercices clos le 31 décembre des années 2003 et 2005 ainsi que des pénalités correspondantes ; 2 ) de prononcer la décharge demandée ; 3 ) de mettre à la charge de l'etat le versement de la somme de au titre de l'article L du Code de justice administrative ainsi que le remboursement des dépens de l'instance ; Vu II ) l'ordonnance n du 20 juin 2012, enregistrée au greffe le 22 juin 2012 sous le n 12PA02678, par laquelle le président de la section du contentieux du Conseil d'etat a attribué à la cour administrative d'appel de Paris le jugement de la requête présentée par la société ebay France et enregistrée au greffe de la cour administrative d'appel de Versailles le 19 avril 2012 ; Vu la requête, enregistrée au greffe de la cour administrative d'appel de Versailles le 19 avril 2012, présentée pour la société ebay France, dont le siège est 21 rue de la Banque à Paris, représentée par son représentant légal M. Staheyeff, par la Selarl Tirard-Naudin ; la société ebay France demande à la cour : 1 ) d'annuler le jugement n /1 du 9 février 2012 par lequel le tribunal administratif de Montreuil a rejeté sa demande tendant à la décharge des retenues à la source auxquelles elle a été assujettie au titre des exercices clos le 31 décembre des années 2004 et 2005 ainsi que des pénalités correspondantes ; 2 ) de prononcer la décharge demandée ; 3 ) de mettre à la charge de l'etat le versement de la somme de au titre de l'article L du Code de justice administrative ainsi que le remboursement des dépens de l'instance ; Vu les autres pièces du dossier ; Vu la convention fiscale franco-suisse du 9 septembre 1966 ; Vu le CGI et le LPF ; Vu le Code de justice administrative ; Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l'audience ; Après avoir entendu au cours de l'audience publique du 9 avril 2013 ; - le rapport de M. Jardin, rapporteur, - les conclusions de M. Ouardes, rapporteur public, - et les observations de M e Tirard pour la société ebay France ; 1. Considérant que la société ebay France, dont le siège est à Paris et qui est une filiale à 99 % de la société ebay International AG, dont le siège est en Suisse, elle-même filiale de la société ebay Inc, dont le siège est aux Etats-Unis, a fait l'objet du 18 juin 2006 au 19 décembre 2007 d'une vérification de comptabilité qui a porté sur les exercices clos le 31 décembre des années 2003 à 2005 à l'issue de laquelle l'administration, estimant que la société requérante aurait dû inscrire à son bilan l'actif incorporel constitué par le droit d'usage du nom de domaine «ebay.fr» lorsqu'elle en est devenue titulaire, a valorisé cet actif à et réintégré dans le résultat imposable la différence d'actif net résultant de son inscription au bilan d'ouverture de l'exercice clos le 31 décembre 2003, premier exercice non prescrit ; que

2 l'administration a également estimé qu'en renonçant à percevoir une rémunération pour la mise à disposition de ce droit d'usage à la société ebay International AG en vue de l'exploitation du site «ebay.fr», la société ebay France avait indirectement transféré des bénéfices à une société située hors de France sous la dépendance de laquelle elle se trouve et a finalement évalué le montant de ces bénéfices à 2 % du montant du chiffre d'affaires réalisé par l'intermédiaire du site «ebay.fr», en se conformant sur ce point à l'avis émis le 18 septembre 2008 par la commission départementale des impôts directs et des taxes sur le chiffre d'affaires ; que le résultat de la société ebay France demeurant déficitaire au titre de l'exercice clos le 31 décembre 2004 en dépit des rehaussements maintenus au terme de la procédure contradictoire d'imposition, un complément d'impôt sur les sociétés et de contribution additionnelle à cet impôt a été mis en recouvrement le 13 janvier 2009 à Paris, au titre des seuls exercices clos le 31 décembre des années 2003 et 2005 ; que la société ebay France a saisi le tribunal administratif de Paris d'une demande qui ne tendait explicitement qu'à la décharge de cette imposition ; qu'elle relève appel du jugement du 20 mars 2012 par lequel cette demande a été rejetée ; 2. Considérant que l'administration, à l'issue de la même vérification de comptabilité, a estimé que les bénéfices indirectement transférés à la société ebay International AG, dans les conditions rappelées au point 1, devaient être regardés comme des revenus distribués, en application du c de l'article 111 du CGI, et a mis en recouvrement sur le fondement des dispositions du 2 de l'article 119 bis du CGI une retenue à la source au titre des années 2004 et 2005, le 24 décembre 2008 à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), dont le montant a été calculé au taux prévu par la convention fiscale franco-suisse ; que la société ebay France a relevé appel devant la cour administrative d'appel de Versailles du jugement du 9 février 2012 par lequel le tribunal administratif de Montreuil a rejeté sa demande tendant à la décharge de cette imposition ; qu'après la transmission de cette requête au Conseil d'etat par le président de la cour administrative d'appel de Versailles, le président de la section du contentieux du Conseil d'etat, par une ordonnance du 20 juin 2012, en a attribué le jugement à la cour administrative d'appel de Paris ; 3. Considérant qu'il y a lieu de joindre les deux requêtes de la société ebay France, qui concernent la situation d'un même contribuable et présentent à juger des questions connexes ; Sur l'existence d'un actif incorporel : 4. Considérant qu'une entreprise souhaitant exploiter un site internet ayant un nom de domaine dont l'extension est «.fr» doit faire enregistrer ce nom de domaine auprès d'un organisme qui est l'association française pour le nommage internet en coopération (Afnic), association créée en 1998 qui a reçu mandat de l'etat pour la gestion administrative et technique ainsi que pour l'établissement des noms de domaines possédant cette extension ; que cette association a adopté une «Charte du nommage» contenant des règles en matière d'attribution et de gestion des noms de domaines ; 5. Considérant qu'il ressort d'un arrêt de la cour d'appel de Paris du 14 décembre 2000, dont le texte intégral librement accessible a été diffusé sur le site Légifrance, que la société Forum on the net a déposé le 23 juin 1999 à l'institut national de la propriété industrielle la marque «ebay» et fait enregistrer par l'afnic au mois de juillet 1999 le nom de domaine «ebay.fr» ; que la société ebay Inc, qui était titulaire du droit d'usage du nom de domaine «ebay.com» depuis le 4 août 1995, avait déposé des marques communautaires sous le nom «ebay» et venait d'ouvrir un site internet «ebayfrance.com» pour continuer à développer son activité de vente en ligne, par enchères, d'objets d'occasion destinés aux particuliers, a engagé une action en contrefaçon devant le juge du fond contre les sociétés Forum on the net et ibazar et saisi le juge des référés pour voir notamment ordonner à ces sociétés d'accomplir auprès de l'afnic les formalités nécessaires au transfert à son profit de nom de domaine «ebay.fr» ; que la cour d'appel, par l'arrêt du 14 décembre 2000, a rejeté la seconde de ces requêtes au motif

3 que l'action en contrefaçon n'avait pas été introduite à bref délai ; 6. Considérant que l'administration a fait valoir, notamment dans les actes de la procédure d'imposition, que lors de l'enregistrement du nom de domaine «ebay.fr», M. Piquemal, gérant de la société Forum on the net et directeur général de la société ibazar, avait été désigné comme contact, que la société Forum on the net avait fait l'objet d'une dissolution le 31 août 2001 et d'une liquidation amiable dont a été chargé M. Altenbourger, ultérieurement devenu salarié de la société ebay France et dirigeant d'une société appartenant au groupe ebay Inc, et que les registres de l'institut national de la propriété industrielle et de l'afnic révélaient qu'au mois de juillet 2001, la marque «ebay» avait été transmise à la société ebay Inc et le nom de domaine «ebay.fr» enregistré au nom de la société ebay France, sans que cette société ne fournisse d'explications à propos des modalités selon lesquelles étaient intervenues ces modifications par rapport à la situation existant à la date de l'arrêt de la cour d'appel ; qu'il résulte de l'instruction que, selon les stipulations du paragraphe du contrat conclu le 21 février 2001 par lequel les actionnaires de la société ibazar se sont engagés à apporter leurs titres à la société ebay Belgium Holdings, société anonyme de droit belge alors en cours de formation, M. Piquemal, présenté comme propriétaire de la majorité du capital de la SARL Forum sur le Net, laquelle, selon ces stipulations, détenait avant cette dernière date, le nom de domaine «ebay.fr» et la marque «ebay», a promis de transférer ses droits à la société ibazar par l'intermédiaire d'une cession des actions de la SARL Forum sur le Net à la société ibazar ; qu'alors que les stipulations du paragraphe constituaient l'une des conditions suspensives du contrat conclu le 21 février 2001, il n'est pas soutenu par la société requérante que la société ebay Inc y aurait renoncé avant le 18 mai 2001, date à laquelle il a été constaté que l'ensemble des conditions suspensives du contrat du 21 février 2001 étaient remplies ; qu'ainsi, le droit d'usage du nom de domaine «ebay.fr», contrairement à ce que soutient la société requérante qui fait valoir que son titulaire, la société Forum on the net, a décidé de renoncer à son enregistrement à cause de sa liquidation et qu'elle n'a fait que le reprendre, a constitué l'un des éléments de l'accord du 21 février 2001 et concrétisé par l'acquisition des parts de la société ibazar ; que cette société a ensuite été absorbée par la société requérante, selon les modalités prévues par un traité de fusion signé le 27 décembre 2001, ce qui lui a permis de devenir titulaire du droit d'usage du nom de domaine «ebay.fr» ; que l'administration doit par suite être regardée comme apportant le preuve de ce que la société ebay France est devenue titulaire de ce droit d'usage après que son ancien titulaire a été indemnisé pour y avoir renoncé, dans le cadre de l'exécution du contrat conclu le 21 février 2001 ; 7. Considérant que, dans le cadre du groupe constitué autour de la société ebay Inc, il a été fait le choix de faire exploiter le site internet «ebay.fr» par la société ebay International AG ; qu'eu égard au contenu des règles alors applicables à l'enregistrement des noms de domaine dont l'extension est «.fr», fixées dans les conditions rappelées au point 4, seule la société ebay France, qui assure par ailleurs des prestations de services au profit de sa société mère dans le domaine du marketing et de l'assistance à la clientèle, pouvait cependant être titulaire du droit d'usage du nom de domaine sans lequel l'exploitation de ce site, et donc le développement des activités du groupe en France, n'aurait pas été possible, ce qui a d'ailleurs conduit à la conclusion de l'accord analysé au point 6 ; que le droit d'usage de ce nom de domaine représente ainsi une valeur économique susceptible de constituer une source régulière de profits pour la société requérante, alors même qu'elle n'a pas supporté les coûts du maintien de son enregistrement, notamment s'il est mis à la disposition d'un tiers qui exploite un site internet dans le cadre d'une activité commerciale, comme en l'espèce ; 8. Considérant qu'il n'est pas contesté que les règles alors applicables à l'enregistrement des noms de domaine dont l'extension est «.fr» autorisaient le titulaire du droit d'usage à renouveler pour au moins dix ans l'enregistrement du nom de domaine à condition seulement

4 de payer à l'afnic les frais nécessaires à l'accomplissement de cette formalité ; que le droit d'usage du nom de domaine peut dès lors être regardé comme doté d'une pérennité suffisante pour pouvoir être qualifié d'actif incorporel et relever du régime fiscal applicable aux éléments incorporels de l'actif immobilisé ; 9. Considérant qu'eu égard à la nature du droit d'usage d'un nom de domaine, il n'est pas nécessaire qu'il soit susceptible de faire l'objet d'une cession pour pouvoir être qualifié d'actif incorporel ; qu'au demeurant les règles alors applicables à l'enregistrement des noms de domaine dont l'extension est «.fr» n'interdisaient pas explicitement que le titulaire d'un droit d'usage, comme en l'espèce, renonce au renouvellement de l'enregistrement d'un nom de domaine en contrepartie d'une indemnisation de l'abandon de ce droit, ce qui équivaut à une cession ; 10. Considérant que le patrimoine, au sens de l'article du plan comptable général dans sa version alors en vigueur, constitue un ensemble de droits et obligations ayant une valeur économique, ce qui est susceptible d'inclure le droit d'usage d'un nom de domaine, ainsi qu'il a été dit au point 7, contrairement à ce que soutient la société requérante qui fait valoir, au demeurant à tort, qu'une autorisation administrative ne peut être regardée comme un élément de patrimoine au regard du droit comptable ; 11. Considérant qu'il résulte des points 4 à 11 que c'est à bon droit que l'administration a estimé que la société ebay France aurait dû inscrire à son bilan l'actif incorporel constitué par le droit d'usage du nom de domaine «ebay.fr» ; Sur la valorisation de l'actif incorporel : 12. Considérant qu'aux termes de l'article 38 quinquies de l'annexe III au CGI : «Les immobilisations sont inscrites au bilan pour leur valeur d'origine. Cette valeur d'origine s'entend : Pour les immobilisations acquises à titre onéreux par l'entreprise, du coût d'acquisition (...)» ; 13. Considérant qu'il résulte de ce qui a été dit, notamment au point 6, que la société ebay France doit être regardée comme ayant acquis à titre onéreux l'actif incorporel constitué par le droit d'usage du nom de domaine «ebay.fr» ; que l'administration a finalement évalué la valeur d'origine de cet élément d'actif en fonction de son coût d'acquisition, sur le montant duquel la société ne lui avait fourni aucun élément, en faisant la moyenne arithmétique de la moitié de la valeur des parts de la société ibazar, correspondant selon elle à la valeur de la marque ebay et à celle de cet actif incorporel, toutes deux identiques, et de la somme versée par la société Vivendi pour que le titulaire de la marque renonce à ses droits d'antériorité ; qu'en admettant même que cet élément de comparaison ne soit pas pertinent, la valeur finalement retenue par l'administration, inférieure à la moitié de la valeur des parts de la société ibazar, ne peut être regardée comme excessive, comme l'a d'ailleurs admis la commission départementale des impôts directs et des taxes sur le chiffre d'affaires dans son avis du 18 septembre 2008 ; que la société requérante ne produit aucun élément à l'appui de ses allégations selon lesquelles la valorisation des actifs de la société absorbée inscrits à son bilan inclut celle de l'actif incorporel qu'elle aurait dû comptabiliser ; Sur le transfert indirect de bénéfices et les retenues à la source : 14. Considérant qu'une fois admise l'existence d'un actif incorporel mis gratuitement à la disposition de société ebay International AG par la société ebay France, et en l'absence en appel d'élément de droit ou de fait nouveau de nature à remettre en cause leur appréciation sur ces points, il y a lieu de confirmer par adoption de leurs motifs les jugements attaqués en ce qu'ils confirment que c'est à bon droit que l'administration a fait application des dispositions de l'article 57 du CGI pour réintégrer dans les résultats des exercices clos le 31 décembre des années 2003 et 2005 les bénéfices indirectement transférés à la société ebay International AG et a mis à la charge de la société ebay France une retenue à la source sur le fondement des dispositions du 2 de l'article 119 bis du CGI au titre des années 2004 et 2005 ;

5 15. Considérant qu'il résulte de ce qui précède que la société ebay France n'est pas fondée à soutenir que c'est tort que, par les jugements attaqués, d'une part, le tribunal administratif de Paris a rejeté sa demande tendant à la décharge du complément d'impôt sur les sociétés et de contribution additionnelle à cet impôt auquel elle a été assujettie au titre des exercices clos le 31 décembre des années 2003 et 2005 ainsi que des pénalités correspondantes, d'autre part, le tribunal administratif de Montreuil a rejeté sa demande tendant à la décharge des retenues à la source auxquelles elle a été assujettie au titre des exercices clos le 31 décembre des années 2004 et 2005 ainsi que des pénalités correspondantes ; que ses conclusions tendant à l'application de l'article L du Code de justice administrative ainsi que, dans les circonstances de l'espèce, celles tendant au remboursement des dépens de l'instance doivent, par suite, être rejetées ; Décide : Article 1 er : Les requêtes de la société ebay France sont rejetées

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE CREDIT LYONNAIS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ouillon Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE CREDIT LYONNAIS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ouillon Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 SOCIETE CREDIT LYONNAIS M. Ouillon Rapporteur M. Toutain Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 2 500 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 2 500 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1108507 SOCIETE PROXISERVE HOLDING M. Ouillon Rapporteur Mme Restino Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 3 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 3 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1200562 SOCIETE LVMH MOET HENNESSY LOUIS VUITTON M. Ouillon Rapporteur Mme Restino Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l'etat une somme de 3 000 euros en application de l 'article L.761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l'etat une somme de 3 000 euros en application de l 'article L.761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1004876 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE MONTE PASCHI BANQUE M. Ouillon Rapporteur M. Toutain Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

2 ) la décharge de l amende prévue à l article 1788 A du code général des impôts mise à sa charge au titre des années 2004 et 2005 ;

2 ) la décharge de l amende prévue à l article 1788 A du code général des impôts mise à sa charge au titre des années 2004 et 2005 ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1001410 SOCIETE OFFICE DEPOT FRANCE S.N.C M. Ouillon Rapporteur M. Toutain Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Redevance pour licence de marque : preuve non rapportée par l'administration d'un transfert indirect de bénéfices à l'étranger

Redevance pour licence de marque : preuve non rapportée par l'administration d'un transfert indirect de bénéfices à l'étranger Redevance pour licence de marque : preuve non rapportée par l'administration d'un transfert indirect de bénéfices à l'étranger Par Caroline Silberztein, Associée et Benoît Granel, Collaborateur Publié

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 247277 Inédit au recueil Lebon 7ème et 2ème sous-sections réunies M. Daël, président M. Alban de Nervaux, rapporteur M. Boulouis, commissaire du gouvernement SCP COUTARD, MAYER ; SCP NICOLAY,

Plus en détail

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE N 11MA03597 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Ségura Rapporteure AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE N 11MA03597 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme Ségura Rapporteure AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS CB COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE Mme Laurence ALAMI et autres RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme Ségura Rapporteure AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Massin Rapporteur public La cour administrative d'appel

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1300746 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. C... A... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Lorenté Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1300746 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. C... A... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Lorenté Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1300746 M. C... A... Mme Lorenté Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun (10ème Chambre)

Plus en détail

La notion de recettes publiques, la gestion de fait et les contrats contenant un mandat financier

La notion de recettes publiques, la gestion de fait et les contrats contenant un mandat financier AJDA 2009 p. 2401 La notion de recettes publiques, la gestion de fait et les contrats contenant un mandat financier Arrêt rendu par Conseil d'etat section 6 novembre 2009 n 297877 Sommaire : Sauf dans

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00628 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 M. Mortelecq, président M. Patrick Minne, rapporteur M. Marjanovic, rapporteur public SELARL ALAIN SARRAZIN,

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1102334 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Président M. 5 T ' Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, Audience du

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1001920 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Tarik B. M. Dhers Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1001920 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Tarik B. M. Dhers Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 1001920 M. Tarik B. M. Dhers Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG M. Michel Rapporteur public Audience du 24 octobre 2013 Lecture du 14 novembre 2013 19-01-03-01-02-04 C ev RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

2 ) de prononcer la décharge de l imposition contestée ;

2 ) de prononcer la décharge de l imposition contestée ; sh COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 10LY01157 ------------------ M. J M. Duchon-Doris Président Mme Chevalier-Aubert Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour administrative

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 294239 Publié au recueil Lebon Section du Contentieux M. Stirn, président Mme Karin Ciavaldini, rapporteur Mme Legras Claire, rapporteur public HAAS ; FOUSSARD, avocats Lecture du vendredi

Plus en détail

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ...

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ... CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 326332 REPUBLIQUE FRANÇAISE REGION CENTRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Emilie Bokdam-Tognetti Rapporteur Le Conseil d'etat statuant au contentieux (Section du

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée au greffe de la Cour le 7 février 2014, présentée pour M. et Mme domiciliés

Vu la requête, enregistrée au greffe de la Cour le 7 février 2014, présentée pour M. et Mme domiciliés mpd COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE LYON!v1.dMme RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ~vl. Pruvost Président-rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme: Chevalier-Aubert Rappo11eur public La Cour administrative d'appel de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 12PA05144,13PA01264 Inédit au recueil Lebon 9ème Chambre M. DALLE, président Mme Laurence NOTARIANNI, rapporteur Mme ORIOL, rapporteur public COURONNE, avocat(s)

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Olivier Yeznikian Rapporteur M. Charles-Edouard Minet Rapporteur 4ublic Le

Plus en détail

Sources : Inédit au recueil Lebon

Sources : Inédit au recueil Lebon Conseil d état 28 novembre 2012 ECLI:FR:CEORD:2011:353554.20111128 Juge des référés M. Philippe Martin, rapporteur SCP LYON-CAEN, THIRIEZ, avocats Sources : Inédit au recueil Lebon Références au greffe

Plus en détail

Arrêt Cour Administrative d Appel de Versailles du 16 décembre 2014 / 3é chambre N 14VE00348

Arrêt Cour Administrative d Appel de Versailles du 16 décembre 2014 / 3é chambre N 14VE00348 Arrêt Cour Administrative d Appel de Versailles du 16 décembre 2014 / 3é chambre N 14VE00348 Vu la requête, enregistrée le 31 janvier 2014, présentée pour M. et M me J.-J. B., demeurant..., par M e Vaussy,

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

1 ) la décharge de la taxe sur la valeur ajoutée d'un montant de 72 878 euros acquittée au titre des mois de juillet à décembre 2009 ;

1 ) la décharge de la taxe sur la valeur ajoutée d'un montant de 72 878 euros acquittée au titre des mois de juillet à décembre 2009 ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1202739 SOCIETE HERTZ FRANCE M. Lavigne Rapporteur Mme Restino Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 368748 ECLI:FR:CESSR:2015:368748.20150311 Mentionné aux tables du recueil Lebon Mme Anne Iljic, rapporteur Mme Aurélie Bretonneau, rapporteur public SCP GATINEAU, FATTACCINI ; SCP GADIOU,

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE

Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE Formation Repreneurs MODULE JURIDIQUE I. Les différentes formes juridiques Présentation des différentes formes juridiques : 1. L Entreprise Individuelle (EI) 2. L Entreprise Individuelle à Responsabilité

Plus en détail

CA Colmar 3 mai 2013 n 11/04081, 2 e ch. civ. A, M.

CA Colmar 3 mai 2013 n 11/04081, 2 e ch. civ. A, M. CA Colmar 3 mai 2013 n 11/04081, 2 e ch. civ. A, M. Composition de la cour : L'affaire a été débattue le 5 décembre 2012, en audience publique, devant la cour composée de : M me Schirer, Conseiller, faisant

Plus en détail

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015).

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 S-7-05 N 160 du 3 OCTOBRE 2005 COUR DE CASSATION - CHAMBRE COMMERCIALE, FINANCIERE ET ECONOMIQUE. ARRÊTS DES 23 AVRIL 2003 (N 638 F-D), 13 NOVEMBRE

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 335513 Mentionné au tables du recueil Lebon 9ème et 10ème sous-sections réunies M. Thierry Tuot, président M. Philippe Josse, rapporteur M. Frédéric Aladjidi, rapporteur public SCP NICOLAY,

Plus en détail

B.O.I. N 58 DU 4 JUILLET 2011 [BOI 7D-1-11]

B.O.I. N 58 DU 4 JUILLET 2011 [BOI 7D-1-11] B.O.I. N 58 DU 4 JUILLET 2011 [BOI 7D-1-11] Références du document 7D-1-11 Date du document 04/07/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 7 D-1-11 N 58 DU 4 JUILLET 2011 INSTRUCTION DU 17 JUIN 2011 COUR DE CASSATION

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783. Mme Dejana R M. Dzibrail R RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783. Mme Dejana R M. Dzibrail R RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0904782-0904783 Mme Dejana R M. Dzibrail R Mme Frackowiak Rapporteur public M. Lavail Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Audience du 8 mars

Plus en détail

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s)

M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du mercredi 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-17470 Publié au bulletin Cassation partielle M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen

Plus en détail

Page 1. Retour à la liste. Document 1 de 1. Conseil d'etat Sous-sections 8 et 3 réunies. 28 Mai 2014. Annulation

Page 1. Retour à la liste. Document 1 de 1. Conseil d'etat Sous-sections 8 et 3 réunies. 28 Mai 2014. Annulation Page 1 Documents 1. Conseil d'etat, Sous-sections 8 et 3 réunies, 28 Mai 2014 - n 372249 Conseil d'etat 28 Mai 2014 28 Mai 2014 Administratif JurisData & Cours suprêmes Sous-sections 8 et 3 réunies, N

Plus en détail

------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------

------------------------------------------------------------------------------------------------- ----------------- Cour Administrative d'appel de Marseille N 07MA03868 Inédit au recueil Lebon 1ère chambre - formation à 3 M. LAMBERT, président M. Olivier MASSIN, rapporteur M. BACHOFFER, commissaire du gouvernement CABINET

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 14/05/2014 Cour Administrative d Appel de Nancy N 12NC01919 Inédit au recueil Lebon 2ème chambre - formation à 3 Mme STEFANSKI, président M. Marc WALLERICH, rapporteur M. GOUJON-FISCHER, rapporteur

Plus en détail

CF - Prescription du droit de reprise de l'administration - Prorogation du délai de reprise en cas de mise en œuvre de l'assistance administrative

CF - Prescription du droit de reprise de l'administration - Prorogation du délai de reprise en cas de mise en œuvre de l'assistance administrative Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-CF-PGR-10-60-20120912 DGFIP CF - Prescription du droit de reprise de l'administration

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN, statuant en référé Lecture du 14 octobre 2009, (séance du 14 octobre 2009) n o 0902159

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN, statuant en référé Lecture du 14 octobre 2009, (séance du 14 octobre 2009) n o 0902159 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN, statuant en référé Lecture du 14 octobre 2009, (séance du 14 octobre 2009) n o 0902159 Assoc. pour la qualité de la vie à Saint-Germain, Préval et les communes voisines

Plus en détail

Base Documentaire du Centre National de Documentation du Trésor public JURISPRUDENCE CONSEIL D ÉTAT

Base Documentaire du Centre National de Documentation du Trésor public JURISPRUDENCE CONSEIL D ÉTAT JURISPRUDENCE SOURCE LEGIFRANCE N / DATE / PAGE / AUTEUR CONSEIL D ÉTAT NATURE Arrêt N 248319 DATE 13/10/2004 AFFAIRE SOCIETE GENERALE DES ENTREPRISES QUILLERY BATIMENT Vu la requête sommaire et le mémoire

Plus en détail

Cette décision sera mentionnée dans les. CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 318617 LEBON

Cette décision sera mentionnée dans les. CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 318617 LEBON CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 318617 Cette décision sera mentionnée dans les t~hl~::: dl ~0cuei! LEBON REPUBLIQUE FRANÇAISE SR SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES TRANSPORTS PUBLICS DE CANNES LE CANNET

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1107984 Mme A Mme Peuvrel Rapporteur M. Béroujon Rapporteur public Audience du 21 novembre 2013 Lecture du 5 décembre 2013 39-01 / 39-01-02-01 / 17 / 17-03-02-03-02 / 54-01-08-02-01

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 December 2014 CHAMP D'APPLICATION Ne s'applique pas à : La comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TVA-SECT-70-40-20120912 DGFIP TVA - Régimes sectoriels - Opérations intracommunautaires

Plus en détail

Pratique de la correction symétrique des bilans et de l'intangibilité du bilan d'ouverture

Pratique de la correction symétrique des bilans et de l'intangibilité du bilan d'ouverture Pratique de la correction symétrique des bilans et de l'intangibilité du bilan d'ouverture Patrick Michaud, avocat En cas d erreurs affectant l actif net du bilan, le Conseil d Etat avait posé le principe

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 58 DU 4 JUILLET 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 D-1-11 INSTRUCTION DU 17 JUIN 2011 COUR DE CASSATION CHAMBRE COMMERCIALE, FINANCIERE ET ECONOMIQUE ARRETS

Plus en détail

Modèles d actes - EURL - Approbation des comptes annuels avec affectation du résultat.

Modèles d actes - EURL - Approbation des comptes annuels avec affectation du résultat. Modèles d actes - EURL - Approbation des comptes annuels avec affectation du résultat. 1. Requête au président du tribunal de commerce en vue de la prolongation du délai de six mois d'approbation des comptes

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE FRANCAISE COMMISSION NATIONALE DU CONTENTIEUX DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.95.019 Président : Monsieur COUDURIER Rapporteur : Monsieur DEFER Commissaire du Gouvernement

Plus en détail

Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006. Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2006

Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006. Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2006 C o n s e i l c o n s t i t u t i o n n e l Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006 Demande tendant à la déchéance de plein droit de M. Jean-François MANCEL, Député Dossier documentaire Source : services

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS

COUR D'APPEL DE PARIS Grosses délivrées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE aux parties le : AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS COUR D'APPEL DE PARIS Pôle 5 - Chambre 5-7 ARRÊT DU 28 MAI 2013 (n 77, 4 pages) Numéro d'inscription au répertoire général

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 14 DECEMBRE 2007 F.05.0098.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N F.05.0098.F ETAT BELGE, représenté par le ministre des Finances, dont le cabinet est établi à Bruxelles, rue de la Loi, 12, poursuites

Plus en détail

Séance du 6 décembre 2013 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 11/2013).

Séance du 6 décembre 2013 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 11/2013). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

Sociétés - Commercial - Fiscal - Propriété intellectuelle

Sociétés - Commercial - Fiscal - Propriété intellectuelle ACTUALITE JURIDIQUE Sociétés - Commercial - Fiscal - Propriété intellectuelle n 8 - Juillet - Septembre 2014 DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL 1. Nouveau droit d information préalable des salariés

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE)

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE) Ce document est un simple modèle Des commentaires sont apportés sur certains points (entre parenthèse ou en pied de page). Ils n ont bien sûr pas à figurer sur le texte définitif. En outre, dans certains

Plus en détail

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE BORDEAUX N 12BX02797. M. Othmen BEN AMOR. Mme Catherine Girault Président. La Cour administrative d'appel de Bordeaux

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE BORDEAUX N 12BX02797. M. Othmen BEN AMOR. Mme Catherine Girault Président. La Cour administrative d'appel de Bordeaux COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE BORDEAUX N 12BX02797 M. Othmen BEN AMOR Mme Catherine Girault Président Mme Sabrina Ladoire Rapporteur La Cour administrative d'appel de Bordeaux (1ère Chambre) Mme Christine

Plus en détail

1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (...

1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (... Cour d'appel de Paris 15ème chambre, section A Parties en cause : 1 ) La Société FA... F... F... GC E... dont les services administratifs et commerciaux sont (...), Paris et le siége social (...), Nice,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 F-20-06 N 192 du 23 NOVEMBRE 2006 TRAITEMENTS ET SALAIRES. DEPENSES PROFESSIONNELLES. OPTION POUR LE REGIME DES FRAIS REELS ET JUSTIFIES. DEDUCTIBILITE

Plus en détail

Droit de la propriété des personnes publiques Leçon 301 : La gestion des biens publics (I) : l identification du domaine public

Droit de la propriété des personnes publiques Leçon 301 : La gestion des biens publics (I) : l identification du domaine public Droit de la propriété des personnes publiques Leçon 301 : La gestion des biens publics (I) : l identification du domaine public ELise LANGELIER Table des matières Commentez les extraits de l'arrêt suivant

Plus en détail

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce Royaume du Maroc Ministère de l'industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies..: (L C I j

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 15 mars 2013, présentée pour M., par Me Glon, avocat ;

Vu la requête, enregistrée le 15 mars 2013, présentée pour M., par Me Glon, avocat ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'ORLÉANS mr N 1300785 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Durand Magistrat désigné AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Loisy Rapporteur public Audience du 28 juin 2013 Lecture du 11 juillet 2013

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 363164 ECLI:FR:CESSR:2014:363164.20140514 Inédit au recueil Lebon Mme Julia Beurton, rapporteur M. Alexandre Lallet, rapporteur public SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET, avocats 1ère / 6ème

Plus en détail

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier

BIC Amortissements Régimes particuliers - Amortissement des biens dans le cadre d'opérations de crédit-bail mobilier et immobilier Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-AMT-20-40-20-20120912 DGFIP BIC Amortissements Régimes particuliers

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 10 000 euros au titre des dispositions de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 10 000 euros au titre des dispositions de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1210804 Société IEF2I Mme Vergnaud Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun (10ème Chambre)

Plus en détail

COMMUNICATION PAR L ADMINISTRATION DES DOCUMENTS QU ELLE UTILISE OU"

COMMUNICATION PAR L ADMINISTRATION DES DOCUMENTS QU ELLE UTILISE OU COMMUNICATION PAR L ADMINISTRATION DES DOCUMENTS QU ELLE UTILISE OU" Comment le contribuable peut-il vérifier l'authenticité et la teneur des documents utilisés par l'administration pour asseoir son imposition?

Plus en détail

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL Dernières analyses jurisprudentielles NEWSLETTER 14 259 du 3 FEVRIER 2015 ANALYSE PAR JACQUES DUHEM ET PASCAL JULIEN SAINT AMAND* *Notaire à

Plus en détail

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE

COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE COUR ADMINISTRATIVE D'APPEL DE MARSEILLE N 13MA01787 COMMUNE DE SAINT-GUIRAUD M. Argoud Rapporteur M. Roux Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La cour administrative d'appel

Plus en détail

Obs. : Assurance vie et irrévocabilité de l option pour le prélèvement libératoire

Obs. : Assurance vie et irrévocabilité de l option pour le prélèvement libératoire CE, 24 octobre 2014, n 366962 Assurance vie - Rachat -Prélèvement libératoire - Option - Irrévocabilité (oui) - Après l encaissement des revenus (non) Obs. : Assurance vie et irrévocabilité de l option

Plus en détail

N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats

N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats Conseil d'état N 249552 Section du Contentieux Publié au recueil Lebon M. Stirn, président M. Bernard Stirn, rapporteur SCP BOUZIDI ; BLONDEL, avocats Lecture du 16 août 2002 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 11PA02271 Inédit au recueil Lebon 7ème chambre Mme DRIENCOURT, président M. Olivier COUVERT-CASTERA, rapporteur M. BLANC, rapporteur public SOCIETE D AVOCATS AVODIRE,

Plus en détail

Au nom du peuple français République Française

Au nom du peuple français République Française CA DouaiCH. 02 SECT. 0115 mai 2013N 12/02413 République française Au nom du peuple français République Française Au nom du Peuple Français COUR D'APPEL DE DOUAI CHAMBRE 2 SECTION 1 ARRÊT DU 15/05/2013

Plus en détail

G / Vte fds comm insc INPI

G / Vte fds comm insc INPI G / Vte fds comm insc INPI CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (Partie Législative) Livre VII : Marques de fabrique, de commerce ou de service et autres signes distinctifs Titre Ier : Marques de fabrique,

Plus en détail

Cour d'appel de Bruxelles - Arrêt du 12/10/2000 -

Cour d'appel de Bruxelles - Arrêt du 12/10/2000 - Cour d'appel de Bruxelles - Arrêt du 12/10/2000 - Objet du litige. Le litige concerne la taxation par l'administration d'avantages en nature, à savoir le paiement par l'employeur du requérant de primes

Plus en détail

Exemple d'application.

Exemple d'application. Exemple d'application. 1. Monsieur A est salarié. Messieurs B et C sont travailleurs indépendants. Tous trois ont un revenu professionnel annuel de 100.000 euros. La seule différence entre B et C est que

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 Mme M M. BADIE Président-rapporteur M. DIEU Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Nice, 1ère chambre,

Plus en détail

Cession de titres de participation

Cession de titres de participation Cession de titres de participation Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com IS Titres de participation IS Titres de participation. Fiscalité des plus-values

Plus en détail

Titre. Objet. Direction des Affaires Juridiques INSD0089 RESUME :

Titre. Objet. Direction des Affaires Juridiques INSD0089 RESUME : Titre Objet Origine Direction des Affaires Juridiques INSD0089 RESUME : Direction des Affaires Juridiques Paris, le PLAN 1/ EN CAS DE REDRESSEMENT OU LIQUIDATION JUDICIAIRE DE L'EMPLOYEUR BENEFICIAIRE

Plus en détail

A r r ê t d u 8 a o û t 2 0 1 2

A r r ê t d u 8 a o û t 2 0 1 2 B u n d e s v e r w a l t u n g s g e r i c h t T r i b u n a l a d m i n i s t r a t i f f é d é r a l T r i b u n a l e a m m i n i s t r a t i v o f e d e r a l e T r i b u n a l a d m i n i s t r a

Plus en détail

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés 27/07 2011 16:36 FAX 0556995879 TRIBUNAL AOMIN BORDEAUX (g) 003/007 N _ TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX bm R ÉPU BLIQ U E FRANÇAISE M. M, Chemin Vice-président Juge des référés Audience du 27 juillet

Plus en détail

Loi n 92-666 du 16 juillet 1992. Loi relative au plan d'épargne en actions NOR:ECOX9200083L

Loi n 92-666 du 16 juillet 1992. Loi relative au plan d'épargne en actions NOR:ECOX9200083L Direction des Journaux Officiels Loi n 92-666 du 16 juillet 1992 Loi relative au plan d'épargne en actions NOR:ECOX9200083L Article 1 Modifié par Loi 2002-1575 2002-12-30 art. 7 I Finances pour 2003 JORF

Plus en détail

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance

Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 13 juillet 2012, 12-13.522, Publié au bulletin Legifrance Références Cour de cassation chambre sociale Audience publique du vendredi 13 juillet 2012 N de pourvoi:

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (1ère section) Décision du 18 août 2014

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (1ère section) Décision du 18 août 2014 Recours 14/16 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1ère section) Décision du 18 août 2014 Dans l affaire enregistrée sous le n 14/16, ayant pour objet un recours introduit le 8 mai 2014, en accord

Plus en détail

JURISPRUDENCE SOURCE LEGIFRANCE N / DATE / PAGE / NATURE Arrêt N 296964 DATE 31/07/2009. VILLE DE GRENOBLE c/ SOCIETE GAZ ELECTRICITE DE GRENOBLE

JURISPRUDENCE SOURCE LEGIFRANCE N / DATE / PAGE / NATURE Arrêt N 296964 DATE 31/07/2009. VILLE DE GRENOBLE c/ SOCIETE GAZ ELECTRICITE DE GRENOBLE Base Documentaire du Centre National de Documentation JURISPRUDENCE SOURCE LEGIFRANCE N / DATE / PAGE / AUTEUR CONSEIL D'ETAT NATURE Arrêt N 296964 DATE 31/07/2009 AFFAIRE VILLE DE GRENOBLE c/ SOCIETE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 63 DU 26 JUIN 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 13 L-8-09 INSTRUCTION DU 11 JUIN 2009 EXTENSION DU CONTROLE SUR DEMANDE EN MATIERE DE CREDIT D IMPOT RECHERCHE

Plus en détail

Cour d'appel, Rennes, 3e chambre commerciale, 17 Janvier 2012 n 10/07599

Cour d'appel, Rennes, 3e chambre commerciale, 17 Janvier 2012 n 10/07599 Page 1 Cour d'appel, Rennes, 3e chambre commerciale, 17 Janvier 2012 n 10/07599 Cour d'appel Rennes 3e chambre commerciale 17 Janvier 2012 Répertoire Général : 10/07599 Numéro d'arrêt : 15 Monsieur Emile

Plus en détail

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales.

Le contrôle Urssaf. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. Le contrôle Urssaf Définition. Le contrôle Urssaf est un contrôle des obligations légales de l employeur en matière de cotisations et contributions sociales. En effet, ces dernières sont recouvrées à partir

Plus en détail

DROIT FISCAL Capacité 2 ème année

DROIT FISCAL Capacité 2 ème année UNIVERSITÉ PANTHÉON-ASSAS (PARIS II) Année universitaire 2007-2008 DROIT FISCAL Capacité 2 ème année Cours de M. Philippe COSSALTER Travaux dirigés Séance n 6 Les amortissements I. Documents...2 Document

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Vu la requête, enregistrée le 29 mai 2012, présentée pour Mme C...A..., demeurant..., par MeD...

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. Vu la requête, enregistrée le 29 mai 2012, présentée pour Mme C...A..., demeurant..., par MeD... Le : 06/07/2015 Cour Administrative d Appel de Marseille N 12MA02147 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 M. MARTIN, président M. Georges GUIDAL, rapporteur M. RINGEVAL, rapporteur public

Plus en détail

19 Décembre 2012 JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES DE MENDE

19 Décembre 2012 JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES DE MENDE Page 1 Document 1 de 1 Cour d'appel Nîmes Chambre civile 2, section C 19 Décembre 2012 N 11/00745 X / Y Classement :Inédit Contentieux Judiciaire ARRÊT N R.G : 11/00745 FI/DO JUGE AUX AFFAIRES FAMILIALES

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du jeudi 9 juin 2011 N de pourvoi: 09-69923 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault, président M. Jessel, conseiller rapporteur Mme Petit

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1200818 M. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M me Corouge Présidente AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

Plus en détail

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ;

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ; Avertissement L acte que vous allez consulter a été retranscrit, éventuellement coordonné, et mis en ligne par une entité privée. Il ne s agit pas d un document officiel ; seul un document officiel fait

Plus en détail

TECHNICOLOR. Règlement du plan d'actions gratuites 2013 «my technicolor shares» FRANCE

TECHNICOLOR. Règlement du plan d'actions gratuites 2013 «my technicolor shares» FRANCE TECHNICOLOR Règlement du plan d'actions gratuites 2013 «my technicolor shares» FRANCE Approuvé par le Conseil d'administration de Technicolor SA le 24 octobre 2013 Technicolor est une société anonyme française

Plus en détail

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE

LOIS D'APPLICATION DU STATUT ITALIE LOIS D'APPLICATION DU STATUT Coopération des états membres ITALIE Dispositions relatives à la coopération avec le Tribunal international pour juger les personnes présumées responsables de violations graves

Plus en détail

CONCLUSIONS. Mme Nathalie ESCAUT, Commissaire du Gouvernement

CONCLUSIONS. Mme Nathalie ESCAUT, Commissaire du Gouvernement N 291049 Société Alcatel CIT Sème et 3ème sous-sections réunies Séance du 12 septembre 2007 Lecture du 5 octobre 2007 Rapp. P. Quinqueton Rev. T. Le Roy CONCLUSIONS Mme Nathalie ESCAUT, Commissaire du

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL - Tolérance administrative pour l'application de la suppression de l'exonération fiscale des heures supplémentaires et assimilées - Conditions de déduction

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/10/2015 Cour Administrative d Appel de Nancy N 14NC01413 Inédit au recueil Lebon 2ème chambre - formation à 3 M. MARTINEZ, président Mme Laurie GUIDI, rapporteur M. GOUJON-FISCHER, rapporteur public

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

COMMUNICATION AUX MEMBRES

COMMUNICATION AUX MEMBRES PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission des pétitions 27.01.2012 COMMUNICATION AUX MEMBRES Objet: Pétition 0458/2010, présentée par Garbiş Vincenţiu Kehaiyan, de nationalité roumaine, au nom de l'association

Plus en détail

Règles et Méthodes Comptables

Règles et Méthodes Comptables Page : 1 ANNEXE - Elément 1 Règles et Méthodes Comptables Les comptes annuels de l'exercice ont été élaborés et présentés conformément aux règles générales applicables en la matière et dans le respect

Plus en détail