QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux"

Transcription

1 QUESTION 143 Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux Annuaire 1998/VIII, pages e Congrès de Rio de Janeiro, mai 1998 Q143 QUESTION Q143 Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux Résolution L'AIPPI Observant qu'un nom de domaine constitue un moyen pour identifier et permettre l'accès aux ressources disponibles sur Internet. Ces ressources incluent entre autres les sites web à partir desquels un commerce peut être effectué. Lorsqu'un nom de domaine inclut des éléments qui pourraient être perçus par le public comme indiquant la provenance de biens ou services ou d'un commerce particulier, ce nom de domaine peut aussi exercer la fonction d'une marque ou d'un nom de commerce; Observant qu'en raison de la nature internationale d'internet, le nom de domaine lorsqu'il exerce la fonction de marque ou de nom de commerce apparaît comme faisant fi du principe de territorialité des marques et noms commerciaux en raison de son usage potentiel pour servir de lien au site web offrant les biens et services dans tous les pays, peut faire fi du principe de spécialité des marques, car il ne peut être limité à aucun bien ou service spécifique et peut faire fi du principe de la prévention du risque de confusion à partir du moment où il remplit sa fonction d'adresse tout en coexistant avec des noms de domaine presque identiques; Reconnaissant que l'autorité allouant les noms de domaine n'est fondée sur aucune loi ou traité mais est plutôt une autorité de facto, exercée par des institutions privées, semiprivées ou publiques, tels que gouvernements, organismes d'enseignement, entreprises privées et particuliers: les noms de domaine de premier niveau, actuellement.com,.edu,.net,.int,.gov,.mil et.org sont couramment attribués par Network Solutions, Inc. et les noms de domaine nationaux de premier niveau sont attribués par des institutions nationales, des sociétés ou des particuliers désignés; Reconnaissant que, sauf quelques exceptions quand les mécanismes de résolution des conflits ont été établis par les organismes d'attribution des noms de domaine, ces organismes d'attribution des noms de domaine ont adopté une attitude passive dans la 1

2 résolution des litiges entre les titulaires des noms de domaine et les titulaires des marques en se fondant sur les décisions des tribunaux arbitraux ou judiciaires pour résoudre de tels litiges; Considérant que la mise en oeuvre de l'accord (Mémorandum of Understanding - MOU) de Noms de Domaine Génériques de Premier Niveau établissant sept nouveaux noms de domaine de premier niveau a été reportée en raison de certaines opinions divergentes exprimées par le gouvernement des Etats Unis; Considérant que le MOU des Noms de Domaines Génériques de Premier Niveau a prévu des Commissions des Contestations Administratives (ACP) administrées par l'ompi qui a organisé des réunions d'experts pour établir des directives sur la solution des litiges; L'AIPPI adopte la résolution suivante: A) Introduction Reconnaissant que certains organismes d'attribution des noms de domaine ont adopté dans le but d'éviter les problèmes légaux des noms de domaine des conditions plus strictes d'attribution, telles que: 1) exiger du demandeur à l'attribution du nom de domaine de justifier de son identité d'une manière suffisante pour la délivrance des actes juridiques; 2) exiger du demandeur à l'attribution du nom de domaine d'attester qu'à sa connaissance le nom de domaine n'entre pas en conflit avec les droits de propriété intellectuelle d'un tiers; 3) exiger du demandeur à l'attribution du nom de domaine de soumettre les litiges relatifs au nom de domaine à un tribunal arbitral ou judiciaire particulier; 4) exiger que le demandeur à l'attribution du nom de domaine établisse dans un délai déterminé un site web actif ou ayant un lien approprié avec ce nom de domaine; 5) exiger que l'enregistrement du nom de domaine soit seulement valable pour une période déterminée (un à deux ans) et doive être renouvelé après paiement d'une taxe; 6) exiger que le demandeur à l'attribution du nom de domaine s'engage à résoudre les litiges relatifs au nom de domaine en conformité avec la loi d'un pays particulier; 7) exiger qu'un nom de domaine corresponde à une marque, un nom commercial ou un nom patronymique existant; 8) restreindre les catégories de personnes qui peuvent enregistrer les noms de domaine dans certains sous-domaines; 2

3 9) restreindre le nombre de noms de domaine qui peuvent être enregistrés par une seule personne; 10) prévoir une procédure d'opposition pendant laquelle l'enregistrement du nom de domaine est "suspendu" à la demande d'un tiers pendant l'examen du bien fondé de la demande formé devant un tribunal arbitral ou judiciaire; 11) prévoir une procédure d'opposition dans laquelle l'organisme d'attribution du nom de domaine ou son représentant, après l'examen du bien fondé de l'opposition, peut supprimer un nom de domaine ou le transférer à la partie qui bénéficie d'une primauté du droit; 12) prévoir une période d'attente pour l'enregistrement provisoire du nom de domaine et offrant aux tiers une possibilité de s'opposer à l'enregistrement de ce nom de domaine durant cette période transitoire. L'AIPPI estime que tous les organismes d'attribution des noms de domaine doivent être encouragés à adopter au minimum les conditions 1 à 5, ainsi que de fournir l'information requise dans le paragraphe 1 sous forme d'une base de données facilement accessible au public. L'AIPPI reconnaît aussi le désir de certains d'introduire les nombreux autres noms de domaine génériques de premier niveau, ainsi que des noms de sous domaines supplémentaires dans le cadre des noms de domaine nationaux existants, mais l'aippi ne croit pas que l'introduction et l'usage de tels noms de domaine seront nécessairement suffisants pour réduire les conflits avec les marques et les noms commerciaux. Au contraire, en l'absence de contrôle strict des noms de domaine par les organismes d'attribution qui ont généralement adopté une attitude passive plutôt qu'active, un tel système peut plutôt avoir pour effet d'augmenter le risque et l'incidence de "captation de noms de domaine". Toutefois, l'aippi reconnaissant les différences des points de vue prend en considération les propositions suggérant de catégoriser différents produits et services accessibles sur Internet conformément au principe de la spécialité et recommande une étude ultérieure de ces propositions pour déterminer leur faisabilité pratique. Au vu de la date incertaine de la mise en oeuvre du Mémorandum sur les Noms de Domaine Génériques de Premier Niveau instaurant les Commissions (ACP) administrées par l'ompi, et dans la perspective de l'élaboration des règles ACP, l'aippi se réserve le droit de continuer l'étude de ces questions et leur commentaire futur. Toutefois, actuellement, l'aippi approuve les travaux menés par l'ompi en ce qui concerne ce but et soutient la création des Commissions ACP à condition que la loi appliquée par de tels Commissions soit en conformité avec le ou les droits internationaux privés lorsqu'un litige survient et que les droits des parties devant de telles Commissions soient équilibrés. L'AIPPI approuve également les organismes d'attribution qui proposent des procédures administratives d'opposition et de nullité et encourage tous les organismes d'attribution de noms de domaine à adopter des procédures similaires 3

4 dans le but d'alléger la charge des tribunaux dans la solution de telles procédures et la charge qui en résulte en termes de temps et coûts pour les parties. L'AIPPI croit qu'une étude ultérieure des efforts de l'ompi dans l'établissement et le maintien des règles ACP est recommandée dès que les informations supplémentaires seront disponibles. B) Droit des marques Le nom de domaine peut-il constituer une marque? L'AIPPI estime que l'établissement d'un site web accessible par le Localisateur Uniforme des Ressources (URL) et contenant un nom de domaine doit pouvoir être considéré comme constituant une marque nationale incluse dans ce nom de domaine, à condition que les biens ou services offerts par le site web établissent un lien avec le marché national. Le critère du lien requis avec le marché national constitue une question relevant du droit national. L'utilisation antérieure d'un nom de domaine qui inclut une marque peut-elle constituer un usage suffisant pour amener à qualifier de dépôt de mauvaise foi le dépôt ultérieur de cette marque par un tiers? L'AIPPI estime que dans les pays qui prévoient une procédure d'opposition ou de nullité de marque sur le fondement de grief de la marque déposée ou obtenue de mauvaise foi, un simple usage d'un nom de domaine incluant une marque ne doit pas être suffisant pour qualifier le dépôt postérieur de ladite marque par un tiers comme effectué de mauvaise foi, sauf si l'usage du nom de domaine constitue un usage de marque comme exposé ci-dessus, et si, dans les pays qui ne reconnaissent pas les droits de marque basés seulement sur l'usage, le demandeur à l'enregistrement avait été averti ou aurait dû être averti (p.exple. en cas de la marque de haute renommée) de l'usage antérieur de ce nom de domaine. Est-ce que les règles de la nullité absolue des marques s'appliquent également aux noms de domaine? L'AIPPI croit que si les noms de domaine génériques de premier niveau (par example.com.net) et les noms des domaines nationaux de premier niveau (par example.uk) et des sous-domaines (par example.plc.uk) sont génériques et non protégeables, les règles de nullité absolue applicables (p.exple sur les bases de caractère descriptif, générique, de déceptivité et d'absence de caractère distinctif) doivent s'appliquer lorsque la protection des droits de marque est recherchée pour le nom de domaine de second niveau. Est-ce qu'un nom de domaine peut contrefaire les droits d'un tiers sur une marque? L'AIPPI estime qu'un usage de nom de domaine sur Internet pour offrir des biens ou/et services peut être suffisant pour constituer une contrefaçon, un acte de concurrence déloyale ou la dilution des droits de marque antérieure d'un tiers en conformité avec les lois du pays dans lequel un tel usage est effectué. L'AIPPI reconnaît aussi que le degré d'usage de nom de domaine ( p.exple simple 4

5 accessibilité au site web, accessibilité au site web dirigé vers un marché particulier, etc.) qui peut être exigé pour exercer une action peut différer selon les lois nationales. Toutefois, l'aippi estime que lorsque l'usage d'un nom de domaine entre en conflit avec une marque notoire ou de haute renommée, tout usage peut être considéré a priori comme suffisant pour engager une procédure. Quelles mesures peuvent être prises par le titulaire d'un nom de domaine pour éviter que son usage constitue une contrefaçon de marque? L'AIPPI estime qu'il peut exister des mesures pratiques applicables par le titulaire de nom de domaine ayant un intérêt légitime pour ce nom de domaine, dans le but d'éviter que son nom de domaine entre en conflit avec une marque. Si une mise en garde complète quant à l'accessibilité ou la disponibilités des biens ou services offerts par l'intermédiaire de site web dans un pays, ou une mise en garde complète désavouant toute relation avec la marque ou le nom commercial peut être suffisante pour diminuer le risque de contrefaçon ou de concurrence déloyale, de telles mises en garde peuvent ne pas suffire pour éviter un tel risque. D'autres mesures plus efficaces peuvent également exister, telles que: l'établissement d'un écran web intermédiaire qui informe que l'utilisateur a l'accès au site web d'une entreprise particulière qui exerce une activité dans un domaine déterminé et qui exige de l'utilisateur d'accéder à un écran supplémentaire pour découvrir le véritable écran du titulaire du nom de domaine; l'établissement d'un écran intermédiaire web qui exige que l'utilisateur indique son pays d'origine avant d'avoir l'accès a l'information disponible sur le site et prohibe l'accès aux utilisateurs des pays où le nom de domaine entre en conflit avec un droit antérieur; ou encore d'autres mesures qui peuvent devenir disponibles au fur et à mesure du progrès technique. L'AIPPI reconnaît toutefois que si différents moyens pratiques peuvent être pris pour résoudre différentes situations de conflits, et qu'aucune mesure ne peut satisfaire toutes les situations, l'aippi estime que plus le conflit est sérieux, notamment en cas du plus grand risque de confusion ou d'association, particulièrement en cas des marques notoires ou de haute renommée, plus exacte et complète doit être la mesure pratique exigée. En conséquence l'aippi recommande que cette question fasse l'objet d'une étude complémentaire. Est-ce que l'usage, autre qu'en relation avec les services de communication, d'un nom de domaine qui est identique au similaire à une marque de service enregistrée pour les moyens de communication constitue la contrefaçon de cette marque? En ce qui concerne les services de communication, l'usage d'un nom de domaine ne constitue pas en soi-même la contrefaçon d'une marque enregistrée pour les services de communication sauf si étant notoire ou de haute renommée l'étendue de sa protection s'élargit aux produits ou services qui ne sont ni similaires ni identiques; ou si l'usage fait réellement du nom de domaine doit être considéré comme effectué dans le cadre de services de communication. 5

6 C) Droit des noms commerciaux Est-ce que l'enregistrement et l'usage d'un nom de domaine Internet peuvent être suffisants pour créer et maintenir un droit de nom commercial inclus dans le nom de domaine de second niveau? L'AIPPI reconnaît que la protection des noms commerciaux diffère d'un pays à l'autre. Toutefois, l'aippi estime que si l'enregistrement d'un nom de domaine n'est pas suffisant pour créer ou maintenir les droits de nom commercial, l'usage du nom de domaine contenant un nom de domaine peut constituer un usage du nom commercial seulement si les critères des droits au nom commercial existent en conformité avec la loi locale. Dans quelle mesure les règles sur la nullité absolue des noms commerciaux s'appliquent-elles aussi aux nom de domaine? L'AIPPI reconnaît que les conditions de la nullité absolue des noms commerciaux varient d'un pays à l'autre. Toutefois l'aippi estime que le nom de domaine de second niveau peut constituer un nom commercial valable à condition qu'il remplit les conditions applicables aux noms commerciaux conformément avec la loi locale. Est-ce que le caractère mondial d'internet implique que les critères normaux de l'atteinte à un nom commercial s'appliquent à toute utilisation d'un nom de domaine identique ou similaire? L'AIPPI estime qu'un usage de nom de domaine sur Internet pour offrir des biens ou/et services peut être suffisant pour constituer un acte de concurrence déloyale, une dilution ou une atteinte aux droits de nom commercial antérieur d'un tiers en conformité avec les lois du pays dans lequel un tel usage est effectué. L'AIPPI reconnaît aussi que le degré d'usage de nom de domaine (p.exple simple capacité pour avoir accès au site web, capacité pour accéder au site web dirigé vers un marché particulier, etc.) qui peut être exigé pour exercer une action peut différer selon les lois nationales. Toutefois l'aippi estime que lorsque l'usage d'un nom de domaine entre en conflit avec les noms commerciaux notoires ou de haute renommée, tout usage peut être considéré comme suffisant pour engager une procédure. Quelles mesures peuvent être prises par le titulaire d'un nom de domaine pour éviter que son usage constitue une atteinte au nom commercial? L'AIPPI exprime sa position sur cette question conformément aux indications fournies au sujet de la contrefaçon de marques. D) Concurrence déloyale L'AIPPI reconnaît que les lois relatives à la concurrence déloyale ou à la responsabilité civile délictuelle varient d'un pays à l'autre, mais estime que l'enregistrement d'un nom de domaine contenant une marque ou un nom commercial appartenant à un tiers de mauvaise foi soit dans le seul but de vendre le nom de domaine au titulaire du droit avec un bénéfice soit avec l'intention de 6

7 s'immiscer dans les activités d'un tiers, doit être considérée comme suffisant pour engager une procédure. E) Sanctions L'AIPPI estime que la question des sanctions applicables contre les noms de domaine dont l'usage ou l'enregistrement constitue une contrefaçon ou une atteinte à la marque, nom commercial ou un acte de concurrence déloyale ou une faute, doit relever de la loi locale. En outre, l'aippi estime que les sanctions de suppression ou de transfert du nom de domaine du titulaire de l'enregistrement à la partie qui avec succès a fait valoir ses droits contre le nom de domaine, doivent pouvoir être prononcées dans le cas, des marques notoires ou de haute renommée, mais doivent être appliquées avec prudence dans les autres cas en raison des droits de titulaire du nom de domaine en dehors du pays de la juridiction. L'AIPPI recommande que la question de sanctions fasse l'objet d'une étude complémentaire. F) Droit International Privé L'AIPPI reconnaît que les critères de détermination des lois applicables et les règles de conflit des juridictions dans les litiges concernant les noms de domaine varient d'une manière importante selon les pays. Le seul fait de l'accessibilité d'un site web sans aucune relation avec un pays n'est pas suffisant pour donner la compétence territoriale aux tribunaux de ce pays. L'AIPPI encourage et approuve les efforts de différentes organisations en vue de développer les procédures de résolution des litiges incluant les dispositions relatives au conflit des lois applicables pour les conflits des noms de domaine Internet et encourage en outre tous ceux qui réalisent des efforts pour aboutir à une politique universelle concernant ces questions. ************* 7

QUESTION 118. Marques et indications géographiques

QUESTION 118. Marques et indications géographiques QUESTION 118 Marques et indications géographiques Annuaire 1994/II, pages 381-385 Comité Exécutif de Copenhague, 12-18 juin 1994 Q118 QUESTION Q118 Marques et indications géographiques Résolution 1. L'AIPPI

Plus en détail

QUESTION 88. Enregistrement international des marques

QUESTION 88. Enregistrement international des marques QUESTION 88 Annuaire 1985/III, page 289 Comité Exécutif de Rio de Janeiro, 13-18 mai 1985 Q88 QUESTION Q88 Résolution L'AIPPI: 1. Prend note du travail fait par le Comité des Experts de l'ompi concernant

Plus en détail

Droit des Marques et Noms de domaine. David Forest

Droit des Marques et Noms de domaine. David Forest Droit des Marques et Noms de domaine David Forest Présentation 1 Les marques Chapitre 1 - Qu'est-ce qu'une marque? 19 1 - Présentation 19 Définition 19 Nature 19 Comparaison avec les régimes du droit d'auteur

Plus en détail

QUESTION 80. Les marques et la protection du consommateur

QUESTION 80. Les marques et la protection du consommateur QUESTION 80 Les marques et la protection du consommateur Annuaire 1984/I, pages 81-84 32 e Congrès de Paris 1983, 22-27 mai 1983 Q80 QUESTION Q80 Les marques et la protection du consommateur Résolution

Plus en détail

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence Annuaire 1960, Nouvelle Série N 10, 2 ème Partie, 63 e Année, page 21 24 e Congrès de Londres, 30 mai - 4 juin 1960 Le Congrès, considérant que les droits de propriété industrielle sont institués et protégés

Plus en détail

Politique de résolution des litiges relatifs aux noms de domaine Point ML

Politique de résolution des litiges relatifs aux noms de domaine Point ML Politique de résolution des litiges relatifs aux noms de domaine Point ML 1. Objet Les principes directeurs pour ce règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine (les «principes directeurs»)

Plus en détail

les États membres conservent la faculté de déterminer les effets de la déchéance ou de la nullité des marques;

les États membres conservent la faculté de déterminer les effets de la déchéance ou de la nullité des marques; II (Actes dont la publication n est pas une condition de leur applicabilité) CONSEIL PREMIÈRE DIRECTIVE DU CONSEIL du 21 décembre 1988 rapprochant les législations des États membres sur les marques (89/104/CEE)

Plus en détail

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs adoptés le 26 août 1999 Documents d application approuvés le 24 octobre 1999 Traduction

Plus en détail

TITRE IX- Des noms de domaine

TITRE IX- Des noms de domaine TITRE IX- Des noms de domaine Présentation des textes Les noms de domaine sur l'internet ont à la fois une fonction technique et une fonction d'identification des services de communication en ligne. Le

Plus en détail

Principes directeurs. d'enregistrement de noms de domaine.swiss pour la période de lancement. .swiss/lp. en matière. 1 ère édition : 01.08.

Principes directeurs. d'enregistrement de noms de domaine.swiss pour la période de lancement. .swiss/lp. en matière. 1 ère édition : 01.08. Principes directeurs en matière d'enregistrement de noms de domaine.swiss pour la période de lancement 1 ère édition : 01.08.2015 Entrée en vigueur: 01.09.2015 Table des matières 1 Généralités... 3 1.1

Plus en détail

QUESTION 95. L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion

QUESTION 95. L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion QUESTION 95 L'usage des marques d'autrui sans danger de confusion Annuaire 1989/II, pages 290-294 Comité Exécutif d'amsterdam, 4-10 juin 1989 Q95 QUESTION Q95 L'usage des marques d'autrui sans danger de

Plus en détail

G / Vte fds comm insc INPI

G / Vte fds comm insc INPI G / Vte fds comm insc INPI CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (Partie Législative) Livre VII : Marques de fabrique, de commerce ou de service et autres signes distinctifs Titre Ier : Marques de fabrique,

Plus en détail

QUESTION 51. Application de la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales de 1961

QUESTION 51. Application de la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales de 1961 QUESTION 51 Annuaire 1971/I, pages 55-56 Comité Exécutif de Madrid, 18-23 octobre 1970 Q51 QUESTION Q51 Résolution Le Comité exécutif adopte la résolution suivante: L'Association Internationale pour la

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE 1. Champs d application. Toutes les fournitures de biens matériels et de prestations de services (telles que, sans caractère limitatif : réalisation de site internet, réalisation

Plus en détail

Club des juristes Projet de 14 ème directive. sur les transferts transfrontaliers des sièges sociaux des sociétés de capitaux

Club des juristes Projet de 14 ème directive. sur les transferts transfrontaliers des sièges sociaux des sociétés de capitaux Club des juristes Projet de 14 ème directive DIRECTIVE /./CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du. sur les transferts transfrontaliers des sièges sociaux des sociétés de capitaux LE PARLEMENT EUROPEEN

Plus en détail

Adoptée le 12 février 2014 En vigueur le 14 mars 2014. Traduction en français mise à jour le 5 septembre 2014 TABLE DES MATIÈRES

Adoptée le 12 février 2014 En vigueur le 14 mars 2014. Traduction en français mise à jour le 5 septembre 2014 TABLE DES MATIÈRES CHARTE DE RÈGLEMENT UNIFORME DES LITIGES POUR LES ADRESSES FROGANS (UDRP-F) Publiée par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Article 1 : Organisation REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Gagnez votre un séjour 1 semaine en gite 4* POUR 4/6 personnes à Lucq de Béarn La SARL E Commerce Network au capital de 150000, ci-après désignée sous

Plus en détail

Accord relatif au Programme Développeurs et Partenaires Solutions HP

Accord relatif au Programme Développeurs et Partenaires Solutions HP Accord relatif au Programme Développeurs et Partenaires Solutions HP Entre Le Partenaire Solution ci-après désigné "Partenaire Solution" et HEWLETT-PACKARD GmbH DSPP Herrenberger Straße 140 71034 Böblingen

Plus en détail

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Ce guide de référence contient l'ensemble complet de principes, recommandations et directives de mise en œuvre élaboré

Plus en détail

Politique d'enregistrement.eus

Politique d'enregistrement.eus Politique d'enregistrement.eus Définitions Cette politique d'enregistrement établi les termes et conditions générales régissant les enregistrements de nom de domaine.eus. Dans cette Politique d'enregistrement

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 1350-A

Secrétariat du Grand Conseil M 1350-A Secrétariat du Grand Conseil M 1350-A Date de dépôt : 15 juin 2011 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et MM. Armand Lombard, Nelly Guichard, Janine Berberat, Charles Beer,

Plus en détail

[Contractant] [Personne physique ou morale] [État participant] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence

[Contractant] [Personne physique ou morale] [État participant] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence BESOINS PROPRES DE L'AGENCE LICENCE TYPE DE l'esa 5 [Contractant] et [Personne physique ou morale] [État participant] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence Contrat

Plus en détail

Les noms de domaine de I'internet

Les noms de domaine de I'internet Nathalie BEAU RAIN Avocat a la Cour Emmanuel JEZ Avocat a la Cour Les noms de domaine de I'internet Aspects juridiques Litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris I Table des

Plus en détail

Cybersquatting : Résolution amiable des litiges entre noms de domaine et marques via les UDRP

Cybersquatting : Résolution amiable des litiges entre noms de domaine et marques via les UDRP Cybersquatting : Résolution amiable des litiges entre noms de domaine et marques via les UDRP Article juridique publié le 20/11/2011, vu 2654 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Nous envisagerons ci-après

Plus en détail

PROCEDURE DE RESOLUTION DES DIFFERENDS APRES CESSION DE MARQUE (PDDRP des Marques) REVISION - Mai 2010

PROCEDURE DE RESOLUTION DES DIFFERENDS APRES CESSION DE MARQUE (PDDRP des Marques) REVISION - Mai 2010 PROCEDURE DE RESOLUTION DES DIFFERENDS APRES CESSION DE MARQUE (PDDRP des Marques) REVISION - Mai 2010 INTRODUCTION Plusieurs participants de la collectivité, y compris l'equipe de recommandation d implémentation

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU CONCOURS

REGLEMENT DU JEU CONCOURS REGLEMENT DU JEU CONCOURS Jeu concours "Lâcher de ballons" Article 1 : Organisation Le Syndicat Mixte le CAREL CENTRE AUDIOVISUEL DE ROYAN POUR L'ETUDE DES LANGUES ci après désigné sous le nom «L'organisateur»,

Plus en détail

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PERIODE D ÉTUDES 2001-2004 Origine: Titre: Original: anglais Atelier sur les expériences des Pays Membres

Plus en détail

Article 1 : Organisation. Article 2 : Participants

Article 1 : Organisation. Article 2 : Participants Le règlement est adressé à toute personne qui en fait la demande écrite à : CERA Communication 42, Bd Eugene Deruelle 69003 Lyon REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Coup de cœur en Rhône-Alpes : Florence Foresti

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Loi de noms commerciaux, dénominations sociales et enseignes d'établissement

Loi de noms commerciaux, dénominations sociales et enseignes d'établissement EXPOSÉ DES MOTIFS La présente Loi stipule les principes et les critères pour l'adoption et l'utilisation des signes servant à distinguer des établissements, des activités commerciales et des sociétés dans

Plus en détail

Contrat d assistance technique

Contrat d assistance technique infos@droitbelge.net Contrat d assistance technique Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé est réservé

Plus en détail

Qu'est-ce que la transparence? Article 63 Accord sur les ADPIC

Qu'est-ce que la transparence? Article 63 Accord sur les ADPIC Présentation du Trademark Trial and Appeal Board (Procédure d'opposition aux États-Unis : transparente et efficace) Global Intellectual Property Academy Nancy Omelko Avocate-conseil (Marques de commerce)

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Jeu Saint Valentin

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Jeu Saint Valentin Article 1 : Organisation REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Jeu Saint Valentin La SAS UNI SANTE PREVOYANCE au capital de 150 000, ci-après désignée sous le nom «L'organisatrice», dont le siège social est situé

Plus en détail

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler.

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler. La marque - FAQs Délivrée par l autorité compétente, la marque enregistrée est un signe distinctif protégé permettant à une entreprise de différencier ses produits ou ses services de ceux d autres entreprises.

Plus en détail

Bertrand Siffert LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle

Bertrand Siffert LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle Aperçu des questions liées au droit des marques au droit d'auteur et aux noms de domaine LLM, Titulaire du brevet d'avocat Conseil en Propriété Intellectuelle 28 - Petit Déjeuner des PME et des Start-up

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE PREAMBULE La Société AERIALGROUP, SAS au capital de 401.406,40 euros, dont le siège social est situé sis 185 rue des Fruitiers 44690 LA HAYE FOUASSIERE, immatriculée au RCS

Plus en détail

Terre-net Média Groupe ISAGRI Avenue des Censives TILLE BP 50333 60030 BEAUVAIS CEDEX

Terre-net Média Groupe ISAGRI Avenue des Censives TILLE BP 50333 60030 BEAUVAIS CEDEX CONDITIONS GENERALES DE VENTE D ABONNEMENT I - CHAMP D'APPLICATION Terre-net présente une gamme de produits et services permettant à l'utilisateur un accès différencié et réservé aux informations et services

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente - applicables au 01 octobre 2009 - MERCI DE LIRE ATTENTIVEMENT LES CONDITIONS GÉNÉRALES CI-APRÈS. I - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente ont pour

Plus en détail

Principe de specialite et signes distinctifs

Principe de specialite et signes distinctifs Le droit des affaires Propriete intellectuelle 24 Principe de specialite et signes distinctifs Adrien BOUVEL Docteur en droit Avant-propros de Georges BONET Professeur ä l'universite Pantheon-Assas (Paris

Plus en détail

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques

Question Q 151. L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Question Q 151 L'influence des mesures restrictives dans le domaine de la publicité sur les marques Il s'agit d'une question nouvelle dans les travaux de l'aippi. L'AIPPI a depuis longtemps étudié les

Plus en détail

Table des matières. Le chèque

Table des matières. Le chèque Le chèque Table des matières L utilisation...2 Le délai de validité...2 Les mentions obligatoires...2 Le montant :...2 La signature :...2 L'opposition...3 Les cas d'opposition :...3 La procédure :...3

Plus en détail

1. Objet. 2. Litiges applicables

1. Objet. 2. Litiges applicables Politique de résolution des litiges de la Période d'enregistrement limité relative aux marques supplémentaires et autres droits de PI français (LRPDRP) La présente Politique de résolution des litiges de

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE

Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE Conditions générales d utilisation du marquage NEUTRALITE CARBONE ARTICLE I - Objet...2 ARTICLE II - Etendue de la Sous-licence...3 ARTICLE III - Territoires concédés...3 ARTICLE IV - Conditions d accès...3

Plus en détail

Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP)

Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP) Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP) La présente Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise (ci-après désignée la "SDRP") mise en place par la Ville

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Gizmodo Pumpkin mai 2015

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Gizmodo Pumpkin mai 2015 Article 1 : Organisation REGLEMENT DU JEU-CONCOURS Gizmodo Pumpkin mai 2015 La SA NetMediaEurope ci-après désignée sous le nom «L'organisatrice», dont le siège social est situé 23 rue d'aumale 75009 Paris,

Plus en détail

LOI N 011-2010/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA GESTION DES NOMS DE DOMAINE SOUS LE DOMAINE DE PREMIER NIVEAU.BF. JO N 25 DU 24 JUIN 2010

LOI N 011-2010/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA GESTION DES NOMS DE DOMAINE SOUS LE DOMAINE DE PREMIER NIVEAU.BF. JO N 25 DU 24 JUIN 2010 LOI N 011-2010/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA GESTION DES NOMS DE DOMAINE SOUS LE DOMAINE DE PREMIER NIVEAU.BF. JO N 25 DU 24 JUIN 2010 L ASSEMBLEE NATIONALE Vu la Constitution ; Vu la résolution n 001-2007/AN

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal,

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Président. Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE DIJON N 1102334 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. M. Président M. 5 T ' Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Tribunal administratif de Dijon Le président du Tribunal, Audience du

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude

Conditions Générales de Vente des Prestations de Service d Etude La société Cédric Pascal Soler EIRL nommée EDS - INFRA, ayant son siège social à BAINS les BAINS prise en la personne de M. SOLER Cédric Ayant la fonction de : Gérant du Bureau d étude Ci-après dénommé

Plus en détail

Loi uniforme Benelux sur les marques

Loi uniforme Benelux sur les marques II-1 Réglementation Benelux en matière de marques 1 II 1. Le présent texte est édité par les soins du Bureau Benelux des Marques. Malgré l'attention extrême portée à sa confection, aucune responsabilité

Plus en détail

PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE

PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE PROTECTION DES SIGNES DISTINCTIFS D'UNE ENTREPRISE 17/11/2011 L'entreprise peut être désignée par un ensemble de signes distinctifs. Une entreprise individuelle est identifiable par son nom commercial,

Plus en détail

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE SOMMAIRE ARTICLE 1 : DEFINITION ARTICLE 2 : PRESENTATION ARTICLE 3

Plus en détail

QUESTION 45. Q 45 B: Le rôle des marques, des noms commerciaux et des indications géographiques QUESTION Q45

QUESTION 45. Q 45 B: Le rôle des marques, des noms commerciaux et des indications géographiques QUESTION Q45 QUESTION 45 Q 45: Utilité de la protection de la propriété industrielle pour le développement technique et le progrès économique dans les pays en voie de développement Q 45 A: Le rôle des brevets et du

Plus en détail

PROCEDURE D APPEL ET RECLAMATION FSC FCBA PRQ 40-05

PROCEDURE D APPEL ET RECLAMATION FSC FCBA PRQ 40-05 1 1/11 1 TERMES ET DEFIITIOS Dans la présente procédure, les termes et définitions donnés dans le FSC-STD-01-002 FSC Glossaire des termes, l'iso / CEI 17000:2004, et les suivantes sont applicables: Appel:

Plus en détail

Conditions générales du contrat conclu entre l agent d enregistrement et le titulaire de noms de domaine

Conditions générales du contrat conclu entre l agent d enregistrement et le titulaire de noms de domaine ANNEXE 3 : Conditions générales du contrat conclu entre l agent d enregistrement et le titulaire de noms de domaine dans le cadre de l enregistrement, du renouvellement et de la gestion des noms de domaine

Plus en détail

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine

Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine Le Droit des Marques, des Signes Distinctifs et des Noms de Domaine DROIT FRANCAIS, DROIT COMMUNAUTAIRE ET DROIT INTERNATIONAL Andre R. BERTRAND Docteur en droit, LL.M. Berkeley Avocat ä la Cour Charge

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité)

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) L 113/1 I (Actes dont la publication est une condition de leur applicabilité) RÈGLEMENT (CE) N o 733/2002 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 22 avril2002 concernant la mise en œuvre du domaine de premier

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F OMPI SCT/S1/2 ORIGINAL : anglais DATE : 26 octobre 2001 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DU DROIT DES MARQUES, DES DESSINS ET MODÈLES INDUSTRIELS ET DES INDICATIONS

Plus en détail

PRÉAMBULE... 2 DOCUMENTS... 2 OBJET... 2 ENTREE EN VIGUEUR- OPPOSABILITE-DUREE... 2 INSCRIPTION AU SERVICE EXTRANET... 3

PRÉAMBULE... 2 DOCUMENTS... 2 OBJET... 2 ENTREE EN VIGUEUR- OPPOSABILITE-DUREE... 2 INSCRIPTION AU SERVICE EXTRANET... 3 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET Table des matières PRÉAMBULE... 2 DOCUMENTS... 2 OBJET... 2 ENTREE EN VIGUEUR- OPPOSABILITE-DUREE... 2 INSCRIPTION AU SERVICE EXTRANET... 3 IDENTIFIANTS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Préambule En validant sa commande, le Client déclare accepter sans réserve les termes de ladite commande ainsi que l'intégralité des présentes conditions générales de vente.

Plus en détail

Politique d enregistrement du.bzh

Politique d enregistrement du.bzh Table des matières Politique d enregistrement du.bzh Introduction... 2 I. L acceptation de la présente Politique d'enregistrement... 2 II. L enregistrement de Votre Nom de domaine en.bzh... 3 1. Les conditions

Plus en détail

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Le présent site est la propriété de la société JURISWEB, Société privée à responsabilité limitée inscrite au registre du commerce

Plus en détail

Règlement du jeu concours Quizz Archivage spécial salon Documentation 2015

Règlement du jeu concours Quizz Archivage spécial salon Documentation 2015 Règlement du jeu concours Quizz Archivage spécial salon Documentation 2015 Article 1 : Organisation La SAS Novarchive Holding au capital de 50 000,00, ci-après désignée sous le nom «L'organisatrice», dont

Plus en détail

1 - PREAMBULE - OBJET

1 - PREAMBULE - OBJET 1 - PREAMBULE - OBJET Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités et les conditions générales dans lesquelles la Société EntrepreneurKbis SAS, immatriculée au registre du

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Version actualisée au 22 juin 2013

Conditions Générales de Vente. Version actualisée au 22 juin 2013 Conditions Générales de Vente Version actualisée au 22 juin 2013 Les présentes conditions générales de vente régissent l'ensemble des relations entre l'association du Sanctuaire de la Madone d Utelle,

Plus en détail

J.O n 223 du 26 septembre 2000 page 15158

J.O n 223 du 26 septembre 2000 page 15158 J.O n 223 du 26 septembre 2000 page 15158 Textes généraux Ministère des affaires étrangères Décret no 2000-940 du 18 septembre 2000 portant publication de la convention d'entraide judiciaire en matière

Plus en détail

En remplissant le formulaire d'inscription (commander bexio), vous acceptez les Conditions générales suivantes («Conditions générales).

En remplissant le formulaire d'inscription (commander bexio), vous acceptez les Conditions générales suivantes («Conditions générales). Software as a Service (SaaS) Contrat En remplissant le formulaire d'inscription (commander bexio), vous acceptez les Conditions générales suivantes («Conditions générales). I. Objet du contrat 1. Le fournisseur

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

PROCEDURES EN MATIERE DE LICENCES D'IMPORTATION 129

PROCEDURES EN MATIERE DE LICENCES D'IMPORTATION 129 PROCEDURES EN MATIERE DE LICENCES D'IMPORTATION 129 ACCORD RELATIF AUX PROCEDURES EN MATIERE DE LICENCES D'IMPORTATION PREAMBULE Eu égard aux Négociations commerciales multilatérales, les Parties au présent

Plus en détail

POLITIQUE D ENREGISTREMENT EN.PARIS 1

POLITIQUE D ENREGISTREMENT EN.PARIS 1 POLITIQUE D ENREGISTREMENT EN.PARIS 1 POLITIQUE D ENREGISTREMENT EN.PARIS 2 Politique d'enregistrement en.paris Sommaire 1. L acceptation de la présente Politique d'enregistrement 2. L enregistrement de

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU- CONCOURS

REGLEMENT DU JEU- CONCOURS REGLEMENT DU JEU- CONCOURS Gagnez une Jura ENA Micro 1 sur Chacun Son Café Article 1 : Organisation La SARL Chacun Son Café ci après désignée sous le nom «L'organisatrice», dont le siège social est situé

Plus en détail

Charte d utilisation du Portail d Accès aux Services Solidarité d EDF

Charte d utilisation du Portail d Accès aux Services Solidarité d EDF L'acceptation de la présente charte est un pré- requis pour accéder au Portail d Accès aux Services Solidarité d EDF. Vous devez lire attentivement les dispositions qui suivent. Elles établissent les conditions

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005 CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE L OFFRE ACCÈS GRATUIT VERSION CONSOLIDÉE NON MARQUÉE DU 01/09/2005 Préambule Le service FREE est un service offert par la société FREE, société anonyme inscrite au RCS

Plus en détail

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS 2 Présentation et état d avancement du

Plus en détail

Nr contrat (usage interne, ne pas remplir) Dernière mise à jour: juin 2006

Nr contrat (usage interne, ne pas remplir) Dernière mise à jour: juin 2006 ANNEXE 3 : Conditions générales du contrat conclu entre l agent d enregistrement et le titulaire de noms de domaine dans le cadre de l enregistrement, du renouvellement et de la gestion des noms de domaine

Plus en détail

Le site est donc destiné à être utilisé par les membres de la communauté ImmoGoodDeal afin :

Le site est donc destiné à être utilisé par les membres de la communauté ImmoGoodDeal afin : Les présentes Conditions Générales d'utilisation s'appliquent, sans restriction ni réserve à l'ensemble des services proposés par OXYGENET sur son site Internet IMMOGOODDEAL.FR, à savoir : La mise en relation

Plus en détail

LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3

LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3 LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3 2.00 NOMS DE DOMAINES À SUFFIXE DE DÉSIGNATION NATIONALE (cctld)... 4 3.00 PROCÉDURE

Plus en détail

Mentions légales IMPORTANT

Mentions légales IMPORTANT Mentions légales Vous êtes actuellement connecté au site www.fildesexpertsbourse.bnpparibas.fr (le «Site») qui est édité par BNP Paribas Arbitrage (l «Editeur») et hébergé par Systèmes d Information Groupe

Plus en détail

Politique de résolution des litiges de la Période d'enregistrement limité pour les autres demandes

Politique de résolution des litiges de la Période d'enregistrement limité pour les autres demandes Politique de résolution des litiges de la Période d'enregistrement limité pour les autres demandes prioritaires (LRPDRP) La présente Politique de résolution des litiges de la Période d'enregistrement limité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION -

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION - CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION OFFRE DE LOCATION - L'activité principale de la société AxoDev est la location d application Internet. Les services et les applications proposés sont la propriété de

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI TUNISIENNE DU 17 AVRIL 2001 RELATIVE A LA PROTECTION DES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE ET DE SERVICES MOUNIR BAATOUR

LES APPORTS DE LA LOI TUNISIENNE DU 17 AVRIL 2001 RELATIVE A LA PROTECTION DES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE ET DE SERVICES MOUNIR BAATOUR LES APPORTS DE LA LOI TUNISIENNE DU 17 AVRIL 2001 RELATIVE A LA PROTECTION DES MARQUES DE FABRIQUE, DE COMMERCE ET DE SERVICES MOUNIR BAATOUR L'idée de mettre sur des objets fabriqués un signe servant

Plus en détail

Modifications du règlement d'exécution de la CBE concernant la constitution, la tenue et la conservation des dossiers règle 147 CBE

Modifications du règlement d'exécution de la CBE concernant la constitution, la tenue et la conservation des dossiers règle 147 CBE CA/71/15 Orig. : en Munich, le 25.09.2015 OBJET : SOUMIS PAR : DESTINATAIRES : Modifications du règlement d'exécution de la CBE concernant la constitution, la tenue et la conservation des dossiers règle

Plus en détail

Rapport de synthèse *

Rapport de synthèse * Rapport de synthèse * Question Q 155 Conflits entre les marques et les dénominations sociales et les noms commerciaux L'AIPPI a reconnu dans le passé que les noms commerciaux font l'objet d'un droit exclusif

Plus en détail

La Commission de la protection de la vie privée;

La Commission de la protection de la vie privée; RECOMMANDATION N 01 / 1998 du 14 DECEMBRE 1998 N. Réf. : 10 / IP / 1998 / 261 OBJET : Recommandation de la Commission de la protection de la vie privée en matière de "Système Informatisé de Réservation".

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 3/16 RÈGLEMENT D'EXÉCUTION (UE) 2016/7 DE LA COMMISSION du 5 janvier 2016 établissant le formulaire type pour le document unique de marché européen (Texte présentant de l'intérêt pour l'eee) LA COMMISSION

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP»

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP» CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE L APPLICATION MOBILE «MEET ME UP» 1- GENERAL L Application «Meet Me Up» est mise à disposition par la société GLOBAL APPLI, société de droit français enregistrée au

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

Programme et Politique de lancement du.bzh

Programme et Politique de lancement du.bzh Programme et Politique de lancement du.bzh Table des matières I. Introduction... 2 II. Période Sunrise pour les marques... 5 1. Présentation et demandeurs éligibles... 5 2. Justificatifs et certificats

Plus en détail

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques

Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques F SCT/31/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JANVIER 2014 Comité permanent du droit des marques, des dessins et modèles industriels et des indications géographiques Trente et unième session Genève, 17 21 mars

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) F OMPI PCT/R/2/4 ORIGINAL : anglais DATE : 31 mai 2002 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

I - Conditions générales de ventes des livres papiers

I - Conditions générales de ventes des livres papiers I - Conditions générales de ventes des livres papiers ARTICLE 1 : PRIX 1.1 Les prix de nos produits sont indiqués en euros toutes taxes comprises hors participation aux frais de traitement et d'expédition.

Plus en détail

ACCORD DE COOPERATION

ACCORD DE COOPERATION CONVENTION FRANCE JERSEY DE CONTRÔLE PRUDENTIEL JFSC Jersey Financial Services Commission ACCORD DE COOPERATION Sommaire Sommaire............................................................ 2 PRÉAMBULE......

Plus en détail

Les règlements sur la marque communautaire, et sur les dessins ou modèles communautaires, et leurs «raisons particulières».

Les règlements sur la marque communautaire, et sur les dessins ou modèles communautaires, et leurs «raisons particulières». Les règlements sur la marque communautaire, et sur les dessins ou modèles communautaires, et leurs «raisons particulières». Dans le règlement sur la marque communautaire (ci-après «le RMC»), l expression

Plus en détail

Traité sur le droit des marques

Traité sur le droit des marques Base de données de l sur les textes législatifs Traité sur le droit des marques faits à Genève le 27 octobre 1994 LISTE DES ARTICLES Article premier : Expressions abrégées Article 2 : Marques auxquelles

Plus en détail

Contrat de fourniture de prévisions saisonnières

Contrat de fourniture de prévisions saisonnières ENTRE : M. DUPONT Cyril Auto-entrepreneur SIRET N : 510 500 259 00013 TVA intracommunautaire : non assujetti à la TVA Domicilié à : 13 rue Pitre Chevalier - 44000 Nantes Téléphone : 02 53 00 67 46 e-mail

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE PECHE-OCCASION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE PECHE-OCCASION CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU SERVICE PECHE-OCCASION ARTICLE I - DEFINITION ET CHAMP D APPLICATION I 1 : DEFINITION Chacun des termes mentionnés tout au long des présentes Conditions Générales de Vente

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes: CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT 1. Composition 42. Est institué, dans chaque école, un conseil d'établissement. Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Plus en détail