TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI"

Transcription

1 TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI 10/08/2010 Toute entreprise d'au moins 20 salariés est tenue d'employer des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de son effectif total. Toutefois, l emploi direct de travailleurs handicapés peut être remplacé par le recours à d autres modalités d application de cette obligation. En effet, les employeurs peuvent s'exonérer partiellement de l'obligation d'emploi en concluant des contrats de sous-traitance avec le secteur protégé, en appliquant un programme d'actions en faveur des handicapés, en accueillant des stagiaires handicapés ou enfin, en versant une contribution à l AGEFIPH. Cette obligation d emploi est prévue par les articles L et suivants du Code du Travail. La loi n du 11 février 2005 a modifié ces dispositions sur différents points, ceci pour inciter les entreprises à l emploi direct de personnes handicapées. I. OBLIGATION D'EMPLOI : CHAMP D APPLICATION II. OBLIGATION D EMPLOI : EXECUTION 1/11

2 I. OBLIGATION D'EMPLOI : CHAMP D APPLICATION A. Entreprises assujetties Tous les employeurs occupant au moins 20 salariés au 31 décembre de l année considérée sont concernés par l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés. Pour les entreprises à établissements multiples, cette obligation s'apprécie établissement par établissement. Chaque établissement occupant 20 salariés ou plus est donc visé. 1. Détermination du seuil de 20 salariés déclenchant l obligation d emploi Sont pris en compte pour le calcul de l effectif : a) Les salariés sous contrat à durée indéterminée en vigueur au 31 décembre (y compris les travailleurs à domicile). b) Les salariés sous contrat à durée déterminée (y compris les apprentis et les titulaires de contrats de formation en alternance), les salariés sous contrat de travail intermittent et les travailleurs mis à disposition de l'entreprise par une entreprise extérieure sont pris en compte au prorata de leur temps de présence dans l'entreprise au cours de l année considérée, et ce, même s ils ne font plus partie de 2/11

3 l effectif au 31 décembre. Ces salariés ne doivent toutefois pas être pris en compte lorsqu'ils remplacent un salarié absent ou dont le contrat de travail a été suspendu. c) Les salariés à temps partiel sont pris en compte au prorata du rapport entre les horaires inscrits dans leur contrat de travail et la durée légale ou conventionnelle de travail. d) Les VRP multicartes sont pris en compte intégralement, s il résulte du contrat de travail ou de la preuve apportée par l employeur que le VRP travaille à temps partiel. Les VRP exclusifs, quant à eux, sont pris en compte intégralement, sans restriction. Les bénéficiaires de l obligation d emploi des travailleurs handicapés mis à disposition dans le cadre de contrats de sous-traitance ne sont pas pris en compte pour le calcul de l effectif (note DGEFP 22 du 5 juillet 2006). 2. Entreprise nouvelle ou atteinte du seuil Toute entreprise qui entre dans le champ d'application de l'obligation d'emploi soit au moment de sa création soit en raison de l'accroissement de son effectif, dispose d'un délai de 3 ans pour se mettre en conformité. Elle doit néanmoins, dès l'année où elle entre dans ce champ d'application, faire la déclaration annuelle portant sur l'effectif. B. Déclaration annuelle Tous les employeurs d au moins 20 salariés (même ceux qui n ont pas d obligation d emploi, notamment les entreprises nouvelles qui ont un délai de trois ans pour se mettre en conformité) 3/11

4 doivent fournir à la DIRECCTE dont relève l'entreprise ou l'établissement assujetti une déclaration annuelle : indiquant l'effectif de l'entreprise et le nombre de bénéficiaires de l'obligation d'emploi occupés, et justifiant de la mise en œuvre éventuelle des alternatives à l'embauchage direct retenues (voir II). Cette déclaration, qui porte sur l'emploi du 1er janvier au 31 décembre de l'année écoulée, doit être adressée sur un formulaire pré-imprimé à l'administration au plus tard le 15 février de l année suivant l année considérée. La déclaration doit être portée à la connaissance du comité d'entreprise ou à défaut, des délégués du personnel, à l exception de la liste nominative des travailleurs handicapés employés dans l entreprise. En ce qui concerne la sanction du défaut d envoi de cette déclaration dans les temps, voir ci-dessous le paragraphe II. F. II. OBLIGATION D EMPLOI : EXECUTION L'employeur assujetti à l obligation d emploi (voir I.) est tenu d employer un nombre de travailleurs handicapés représentant 6% de l effectif total de l entreprise ou de chaque établissement. Mais il peut s'acquitter de cette obligation en choisissant parmi l une et/ou l autre des possibilités suivantes : employer des travailleurs handicapés (A) ; sous-traiter certains travaux au secteur protégé (B) ; appliquer un programme d'actions en faveur des handicapés (C) ; 4/11

5 accueillir des stagiaires (D) ; verser une contribution à un fonds spécial (E). A l'exception du versement de la contribution au fonds spécial, la date limite de ces obligations est le 31 décembre de chaque année, la période de référence pour apprécier s il a été satisfait à l obligation d emploi étant l année civile. A. Emploi de travailleurs handicapés Les bénéficiaires de l'obligation d'emploi sont : les travailleurs reconnus handicapés par la Commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (anciennement COTOREP) ; les victimes d'accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et les titulaires d'une rente au titre d'un régime de protection sociale obligatoire ; les titulaires d'une pension d'invalidité si cette invalidité réduit au moins des 2/3 leur capacité de travail ou de gain ; les anciens militaires et assimilés, titulaires d'une pension militaire d'invalidité au titre du Code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre ; les conjoints survivants non remariés titulaires d'une pension au titre du même code, dont le conjoint militaire ou assimilé est décédé des suites d'une guerre ou alors qu'il était en possession d'un droit à pension militaire d'invalidité d'un taux au moins égal à 85 % ; les orphelins de guerre âgés de moins de 21 ans et les conjoints survivants non remariés ou les parents célibataires dont respectivement la mère, le père ou l'enfant, militaire ou assimilé, est décédé des suites d une blessure ou d une maladie imputable à un service de guerre ou alors qu'il était en possession d'un droit à pension d'invalidité d'un taux au moins égal à 85 % ; les conjoints survivants remariés ayant au moins un enfant à charge issu du mariage avec le militaire ou assimilé décédé, lorsque ces veuves ont obtenu ou auraient été en droit d'obtenir, avant leur remariage, une pension dans les conditions prévues ci-dessus ; les conjoints d'invalides internés pour aliénation mentale imputable à un service de guerre, si elles bénéficient de l'article L.124 du Code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre ; 5/11

6 les titulaires d'une allocation ou d'une rente d'invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi relative à la protection sociale des sapeurs pompiers volontaires en cas d'accident survenu ou de maladie contractée en service ; les titulaires de la carte d invalidité et les titulaires de l Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ; les titulaires d'une allocation ou d'une rente d'invalidité versée au titre de prestations sociales des sapeurs pompiers volontaires en cas d'incident survenu ou de maladie contractée en service. Remarques : Le contrat de travail conclu avec les travailleurs handicapés peut être à durée déterminée ou indéterminée, à temps plein ou à temps partiel. Depuis le 1er janvier 2006, les travailleurs handicapés comptent pour une unité, quelle que soit la nature du contrat de travail ou sa durée, s ils ont été présents dans l entreprise au moins 804 heures au cours de l'année civile (article L du Code du travail). Les travailleurs handicapés sous contrat de travail temporaire ou mis à disposition par une entreprise extérieure, sont comptabilisés au prorata de leur temps de présence dans l entreprise au cours des 12 derniers mois. Ceux embauchés à temps partiel devront être comptés pour un effectif calculé en divisant l'horaire de travail inscrit dans leur contrat par la durée légale ou conventionnelle du travail. Les contrats spécifiques tels que les contrats d'apprentissage, de qualification, de professionnalisation sont également pris en compte pour la détermination du nombre de bénéficiaires employés. Il en est de même des contrats d accompagnement dans l emploi (CAE), des contrats initiative-emploi (CIE), des contrats insertion revenu minimum d activité (CI-RMA), des contrats d insertion dans la vie sociale (CIVIS), des contrats avenir (CAV). 6/11

7 B. Contrats de sous-traitance avec le secteur protégé Les employeurs peuvent s'exonérer partiellement de l'obligation d'emploi en passant des contrats de sous-traitance, de fournitures ou de prestations de services avec : des entreprises adaptées (anciennement dénommées ateliers protégés), des centres de distribution de travail à domicile agréés, des établissements ou services d aide par le travail (ESAT). L'exonération ne peut être supérieure à la moitié du pourcentage d'emploi obligatoire, soit 3%. La conclusion de tels contrats est équivalente à l emploi d un certain nombre de bénéficiaires de l obligation. Ce nombre est égal au quotient obtenu en divisant le prix hors taxes des fournitures, travaux ou prestations de service figurant au contrat (déduction faite du coût des matières premières, produits, matériaux, consommations et des frais de vente) par fois le taux horaire du Smic en vigueur au 31 décembre de l'année d'assujettissement à l'obligation d'emploi. Lorsque le contrat est un contrat de prestation de services, se traduisant par la mise à disposition de travailleurs handicapés, ce nombre est égal au quotient obtenu en divisant le prix du contrat par 1600 fois le taux horaire du Smic. Dans ce cas, il n est pas possible, pour l employeur, de décompter les travailleurs handicapés, mis à sa disposition dans le cadre du contrat de sous-traitance, des bénéficiaires de l obligation d emploi. Pour être pris en compte au titre de l'année en cours, ces contrats devront avoir été conclus au plus tard le 31 décembre de cette année. C. Application d'un accord collectif prévoyant un programme en faveur des handicapés Les employeurs peuvent s'acquitter en totalité de l'obligation d'emploi en faisant application d'un 7/11

8 accord de branche, d'un accord d'entreprise ou d'établissement ou d un accord de groupe prévoyant la mise en œuvre d'un programme annuel ou pluriannuel en faveur des travailleurs handicapés. Si l'accord est pluriannuel, un échéancier annuel devra être fixé par les parties. Ne seront prises en compte au titre de l'obligation afférente à une année donnée que les actions prévues et réalisées cette année-là. L'accord doit être agréé par l'administration (agrément donné pour la durée de validité de l accord). Pour cela il doit comporter obligatoirement un plan d embauche en milieu ordinaire, et deux au moins des actions suivantes au bénéfice des travailleurs handicapés : plan d'insertion et de formation ; plan d'adaptation aux mutations technologiques ; plan de maintien dans l'entreprise en cas de licenciement. L'accord peut également intégrer le cas échéant les autres actions réalisées et notamment l'emploi de travailleurs handicapés et les contrats de sous-traitance, prestations de services et de fournitures avec les établissements de travail protégé. L'accord collectif peut prévoir une péréquation entre établissements d'une même entreprise de l'obligation d'emploi, même pour ceux qui emploient moins de 20 salariés. D. Accueil de stagiaires de la formation professionnelle Les employeurs peuvent s acquitter partiellement de leur obligation d emploi en accueillant en stage des personnes handicapées. Seuls les stages suivants sont pris en compte : stage de formation professionnelle rémunéré par l'etat ou la Région, stage Agefiph "Appui projet", stage prescrit par le Pôle Emploi, stage de formation initiale en alternance. 8/11

9 Seules les personnes qui bénéficient d un stage d une durée supérieure à 40 heures peuvent être prises en compte au titre de l emploi des handicapés. Ces personnes sont décomptées au titre de l année où se termine le stage. Elles comptent pour un effectif calculé en divisant la durée du stage par la durée annuelle de travail applicable dans l entreprise. Pour chaque stagiaire, une convention de stage doit être passée entre l entreprise d accueil et l organisme de formation. Enfin, le nombre de stagiaires comptabilisés au titre de l obligation d emploi ne peut dépasser 2 % de l effectif total de l entreprise. E. Contribution au fonds de développement pour l insertion professionnelle des handicapés, dans tous les cas où les employeurs n appliquent pas les dispositions exposées ci-dessus (du II.A au II.D) Les employeurs peuvent s'acquitter de l'obligation d'emploi en versant à l Agefiph (Association nationale pour la gestion du fonds d'insertion professionnelle des handicapés), une contribution annuelle pour chacun des bénéficiaires qu'ils auraient dû employer. Le montant annuel de cette contribution est égal à : pour une entreprise ayant de 20 à 199 salariés : 400 fois le Smic horaire par bénéficiaire non employé ; pour une entreprise ayant de 200 à 749 salariés : 500 fois le Smic horaire par bénéficiaire non employé ; pour une entreprise ayant plus de 750 salariés : 600 fois le Smic horaire par bénéficiaire non employé. 9/11

10 Pour une entreprise n ayant, pendant plus de trois ans, occupé aucun bénéficiaire de l obligation d emploi, passé aucun contrat de sous-traitance, ou n appliquant pas d accord collectif relatif à l emploi des personnes handicapées, quel que soit l effectif de cette entreprise : 1500 fois le Smic horaire par bénéficiaire non employé. Le Smic horaire de référence à retenir est celui en vigueur au moment du versement de la contribution par l'employeur. Ce versement annuel doit être effectué avant le 15 février de l'année suivant l année considérée à : Agefiph 192, avenue Aristide Briand BAGNEUX Cedex Pour plus de renseignements : Tél ou ou sur Internet : F. Sanctions du non-respect de l'obligation d'emploi Les employeurs qui n ont pas envoyé la déclaration annuelle dans les temps, qui ne satisfont pas à l'obligation d'emploi, ou qui n'ont pas fait usage des solutions alternatives sont astreints au versement au Trésor public d'une pénalité. Cette somme est égale à la contribution des entreprises qui, pendant plus de trois ans, ont exécuté leur obligation exclusivement au moyen de la contribution à l Agefiph, soit la somme de 1500 fois le Smic, majorée de 25 %. Cette somme est multipliée par le nombre de bénéficiaires manquants. 10/11

11 Le Smic de référence pour ce calcul est celui en vigueur au 31 décembre de l'année contrôlée. CCI de Strasbourg et du Bas-Rhin 10, place Gutenberg Strasbourg cedex CCI de Colmar et du Centre-Alsace 1, place de la Gare - BP Colmar cedex CCI Sud-Alsace Mulhouse 8, rue du 17 Novembre BP Mulhouse cedex /11

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés

FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés FICHE PRATIQUE Les obligations liées à l emploi de travailleurs handicapés I. QUELLES OBLIGATIONS? UNE OBLIGATION A PARTIR DE 20 SALARIES Tous les employeurs occupant au moins 20 salariés (l effectif s

Plus en détail

LOI n 87-517du 10 juillet 1987 en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés

LOI n 87-517du 10 juillet 1987 en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés LOI n 87-517du 10 juillet 1987 en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Article

Plus en détail

TAXE D'APPRENTISSAGE

TAXE D'APPRENTISSAGE TAXE D'APPRENTISSAGE La taxe d apprentissage a pour objet de faire participer les employeurs au financement des premières formations technologiques et professionnelles. 27/08/2015 Lorsqu il existe un comité

Plus en détail

TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI

TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI Novembre 2010 TRAVAILLEURS HANDICAPES OBTENIR OU CONSERVER UN EMPLOI www.mdph77.fr Maison Départementale des Personnes Handicapées de Seine et Marne 16, rue de l Aluminium 77 543 SAVIGNY LE TEMPLE Cedex

Plus en détail

INSERTION PROFESSIONNELLE

INSERTION PROFESSIONNELLE DOSSIER THEMATIQUE INSERTION PROFESSIONNELLE 2010 Maison des personnes handicapées Pôle professionnel 59, avenue de Fès B.P 7353 34086 Montpellier Cedex 4 SOMMAIRE 1. RECONNAISSANCE DE LA QUALITE DE TRAVAILLEUR

Plus en détail

FICHE OBLIGATIONS LEGALES

FICHE OBLIGATIONS LEGALES FICHE OBLIGATIONS LEGALES L article 99 de la loi n 2010-1330 du 9 novembre 2 010 portant réforme des retraites a instauré, à compter du 1 er janvier 2012, pour les entreprises dont l effectif est au moins

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

LES ACCORDS EN FAVEUR DE L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

LES ACCORDS EN FAVEUR DE L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS DGEFP JUIN 2009 LES ACCORDS EN FAVEUR DE L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS (Art. L. 5212-8, L. 5212-17, R. 5212-14 et R. 5212-15 du code du travail) Guide méthodologique NOTA BENE Tous les articles

Plus en détail

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN

L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN L EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LE COTENTIN Novembre 2011 Sommaire L emploi des personnes handicapées dans le cotentin 2 Le public handicapé en emploi dans le secteur privé 5 L EMPLOI DES PERSONNES

Plus en détail

Les autres obligations :

Les autres obligations : COMITE D ENTREPRISE OBLIGATIONS liées à la CONSULTATION du COMITE D ENTREPRISE 2012 Les autres obligations : E g a l i t é p r o f e s s i o n n e l l e H a n d i c a p S é n i o r P é n i b i l i t é

Plus en détail

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement - N 33/2009! LSQ n 15302 HANDICAPÉS Emploi 02/09 LÉGISLATION SOCIALE Les aides à l emploi en faveur des personnes handicapées Tableau à jour au 1 er février 2009 (*) Selon la Dares, les personnes handicapées

Plus en détail

Tableau de bord 2013

Tableau de bord 2013 Indicateurs de l emploi des travailleurs handicapés Actualisation octobre 2013 85,6 Tableau de bord 2013 Statistiques et indicateurs du handicap et de l insertion professionnelle en Rhône-Alpes par l O

Plus en détail

Q U E S T I O N S L E S P L U S F R E Q U E N T E S

Q U E S T I O N S L E S P L U S F R E Q U E N T E S Q U E S T I O N S L E S P L U S F R E Q U E N T E S Que dit la loi?... 2 Qu est ce que cette obligation d emploi?... 2 Les modalités permettant de répondre à l obligation d emploi... 2 Le calcul de la

Plus en détail

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial Dois-je organiser des élections? Quelles entreprises Délégué du personnel - Les employeurs de droit privé Comité d entreprise Délégation unique du personnel - Les établissements publics à caractère industriel

Plus en détail

Avertissement : Ce document n est pas exhaustif et n a pas vocation à se substituer à vos contacts habituels. Il est recommandé de vérifier que les

Avertissement : Ce document n est pas exhaustif et n a pas vocation à se substituer à vos contacts habituels. Il est recommandé de vérifier que les P ratique Avertissement : Ce document n est pas exhaustif et n a pas vocation à se substituer à vos contacts habituels. Il est recommandé de vérifier que les textes applicables n ont pas fait l objet de

Plus en détail

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise

Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise Des services qui changent la formation Vos obligations liées à la consultation du Comité d entreprise fiches pratiques Sommaire 1/ Formation professionnelle et apprentissage 2/ Égalité professionnelle

Plus en détail

B. DELON & Associés Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes

B. DELON & Associés Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes B. DELON & Associés Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes NOTE TECHNIQUE Décompte du seuil d effectif Délégués du personnel Seuils d effectif 11 ou 50 salariés Principe En matière

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 23 MARS 2012 4 L-2-12 FISCALITE DIRECTE DES ENTREPRISES. TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES. CONTRIBUTION SUPPLEMENTAIRE A L APPRENTISSAGE

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE

JOURNEE DE SOLIDARITE JOURNEE DE SOLIDARITE 15/12/2014 La loi n 2004-626 du 30 juin 2004 a introduit dans le code du travail un article L 212-16 relatif à l institution d une journée de solidarité «en vue d assurer le financement

Plus en détail

AIDE GENERALE A LA DECLARATION ANNUELLE AU FIPHFP

AIDE GENERALE A LA DECLARATION ANNUELLE AU FIPHFP AIDE GENERALE A LA DECLARATION ANNUELLE AU FIPHFP EFFECTIF EN EQUIVALENT TEMPS PLEIN (ETP) EFFECTIF TOTAL BENEFICIAIRES DE L'OBLIGATION D'EMPLOI DEPENSES REALISEES OUVRANT DROIT A REDUCTIONS D'UNITES MANQUANTES

Plus en détail

L'ESSENTIEL SUR... Vos OBLIGATIONS liées à la consultation. en matière de : du COMITÉ D ENTREPRISE

L'ESSENTIEL SUR... Vos OBLIGATIONS liées à la consultation. en matière de : du COMITÉ D ENTREPRISE L'ESSENTIEL SUR... 2013 CE du COMITÉ D ENTREPRISE Vos OBLIGATIONS liées à la consultation en matière de : Formation professionnelle Égalité professionnelle Homme/Femme Handicap AGEFOS PME Ile-de-France

Plus en détail

B. La reconnaissance administrative du handicap

B. La reconnaissance administrative du handicap B. La reconnaissance administrative du handicap 1. Synthèse sur les types de reconnaissance En 2007, 1,8 million de personnes déclarent avoir une reconnaissance administrative de leur handicap ouvrant

Plus en détail

DÉCLARATION ANNUELLE OBLIGATOIRE D'EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS, DES MUTILÉS DE GUERRE ET ASSIMILÉS

DÉCLARATION ANNUELLE OBLIGATOIRE D'EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS, DES MUTILÉS DE GUERRE ET ASSIMILÉS DÉCLARATION ANNUELLE OBLIGATOIRE D'EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS, DES MUTILÉS DE GUERRE ET ASSIMILÉS Pour la période du 1 er janvier au 1 décembre 201 NOTICE EXPLICATIVE DU CADRE LÉGAL ET GUIDE D'AIDE

Plus en détail

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

MAGASINS PRESTATAIRES DE CUISINE A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 A USAGE DOMESTIQUE CCN 3359 IDCC 2754 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

14a. Objectif et avantages. Le contrat de professionnalisation. Utiliser les dispositifs de formation de la Branche. Points clés

14a. Objectif et avantages. Le contrat de professionnalisation. Utiliser les dispositifs de formation de la Branche. Points clés Points clés Un outil pour recruter et qualifier «sur mesure» Une gestion sociale simplifiée Classification et rémunération des titulaires des contrats de professionnalisation Exonérations ou allègements

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 19/02/2015 1 2 Période de professionnalisation 3 Tutorat 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS

Plus en détail

Pôle santé et sécurité au travail

Pôle santé et sécurité au travail Pôle santé et sécurité au travail Principales obligations des collectivités en matière d emploi des personnes handicapées (03/2013) CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations Fiche pratique RCAA 26, complète Rédacteurs : Laurence Nicolas, Betty Sanchez Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations La présente fiche pratique a pour objet de faire le point, sous

Plus en détail

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Préambule Le régime de couverture complémentaire des frais de santé, financé en partie

Plus en détail

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement. Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle

Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement. Le délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle Sous-direction service public de l emploi Mission emploi des travailleurs handicapés

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS Toute entreprise doit participer au financement de la formation professionnelle des salariés. La CCNS prévoit une répartition des sommes

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION?

COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION? COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION? De nombreux dispositifs peuvent vous permettre de financer vos frais de formation et de percevoir une rémunération pendant votre formation. Ce document présente les principaux

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3]

TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3] TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE [DB 5L3] Références du document 5L3 Date du document 01/06/95 TITRE 3 PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Participation des employeurs agricoles à l effort de construction (PEECA)

Participation des employeurs agricoles à l effort de construction (PEECA) Participation des employeurs agricoles à l effort de construction (PEECA) Jusqu ici les employeurs agricoles étaient exonérés de la participation obligatoire des employeurs à l effort de construction (art.53

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE CCN 3245 IDCC 1501 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

RESTAURATION RAPIDE CCN 3245 IDCC 1501 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 CCN 3245 IDCC 1501 Pour toutes les actions débutant le 01/06/ 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de prise en

Plus en détail

PROCEDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL

PROCEDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL PROCEDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL 15/12/2014 La décision de rupture du contrat à durée indéterminée prise par l'employeur doit obéir à une condition générale liée à la légitimité du motif

Plus en détail

Le financement de la formation

Le financement de la formation Le financement de la formation Définition, dispositifs, organismes Ecoles-entreprises.com, un site de : Le financement de la formation continue Le taux de participation varie selon la taille et la nature

Plus en détail

L essentiel à retenir

L essentiel à retenir Février 2012 CONTRATS ET MESURES Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans, un demandeur d emploi, un bénéficiaire d un minima social ou un ancien titulaire d un contrat

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

PROMOTION IMMOBILIERE CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3248 IDCC 1512 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 Tutorat 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 2015 Réforme de la Taxe d Apprentissage SERVITAXE Des experts à votre écoute SERVITAXE TAXE 0800 94 66 99 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

Effectif de l entreprise TA et FPC

Effectif de l entreprise TA et FPC Décompte des effectifs de l entreprise Contribution supplémentaire à l apprentissage et Formation Professionnelle continue Les effectifs des entreprise déterminent des obligations pour les entreprises

Plus en détail

Le maintien dans l emploi

Le maintien dans l emploi Le maintien dans l emploi Aspects réglementaires Dr JM STERDYNIAK METRANEP - 30 septembre 2008 1 Le champ du sujet Défi majeur pour les services de santé au travail. Code du Travail :? «maintien dans l

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer

Plus en détail

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE 25/02/2015 Cette forme d entraide, courante dans les petites entreprises (de type familiale) ou au cours des phases de lancement d une affaire, soulève un certain nombre

Plus en détail

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU)

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) Les entreprises situées dans les zones franches urbaines

Plus en détail

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls les employeurs de métropole des greffes des Tribunaux de Commerce (à l exclusion des

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

Guide des aides aux travailleurs handicapés

Guide des aides aux travailleurs handicapés Guide des aides aux travailleurs handicapés Sommaire Présentation 3 Bénéficiaires éligibles aux aides 3 Véhicules personnels 4 Prothèses/Orthèses 5 Transports domicile/travail 6 Aides au déménagement 7

Plus en détail

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES

FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES FACTURES : MENTIONS OBLIGATOIRES 30/01/2014 La délivrance d'une facture est obligatoire entre professionnels sous peine de sanctions pénales et fiscales. Si le format du document, sa couleur, le fait qu'il

Plus en détail

Tableau de bord 2015

Tableau de bord 2015 86 Tableau de bord 2015 Statistiques et indicateurs du handicap et de l insertion professionnelle en par l O bservatoire régional de l emploi des personnes handicapées 71,3 82,7 49,2 C entre Ressources

Plus en détail

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres.

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres. «Effectif de l entreprise CSA et FPC» Décompte des effectifs de l entreprise pour le calcul du taux de la Contribution supplémentaire à l apprentissage et de contribution Formation Professionnelle continue

Plus en détail

La loi, les aides de l AGEFIPH (programme courant, complémentaire et plan de soutien)

La loi, les aides de l AGEFIPH (programme courant, complémentaire et plan de soutien) La loi, les aides de l AGEFIPH (programme courant, complémentaire et plan de soutien) La loi du 10/07/87 Employer 6 % de travailleurs handicapés, pour les entreprises de 20 salariés et plus Modalités pour

Plus en détail

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES Depuis la Convention Collective de la branche professionnelle du 18 janvier 2002, les

Plus en détail

COURTAGE D ASSURANCES

COURTAGE D ASSURANCES 2015 COURTAGE D ASSURANCES et/ou REASSURANCES CCN 3110 IDCC 2247 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE

Plus en détail

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015 TELETRAVAIL 07/05/2015 Le télétravail permet l exécution d un travail à distance grâce à l utilisation interactive des outils et réseaux de télécommunications. Cette forme de travail particulière est rendue

Plus en détail

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014 Le recteur à Mesdames et messieurs les enseignants du 1 er degré public S/c de mesdames et messieurs les IEN chargés des circonscriptions du premier degré S/c de mesdames et messieurs les principaux TRES

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

CAHIER DEPARTEMENTAL : ESSONNE DECEMBRE 2003

CAHIER DEPARTEMENTAL : ESSONNE DECEMBRE 2003 CAHIER DEPARTEMENTAL : ESSONNE DECEMBRE 2003 Données de contexte... 2 1. La population handicapée... 3 1.1 Les de la loi de 1987... 3 Les titulaires d une reconnaissance Cotorep... 3 Les titulaires d une

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Le maintien dans l emploi

Le maintien dans l emploi Le maintien dans l emploi Soutien technique et financement Pascale CHOUILLOU Référente de la Cellule de Maintien dans l Emploi et Handicap PROGRAMME APPUI TECHNIQUE PROPOSÉ PAR LE CDG33 Un partenariat

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

Les exonérations et aides à l embauche

Les exonérations et aides à l embauche 21 novembre 2013 FICHE PRATIQUE N 16-2013 Les exonérations et aides à l embauche Différents systèmes d aides financières aux employeurs ont été mis en place, pour favoriser l embauche de certains «publics»

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets médicaux

Notice : Cotisations cabinets médicaux Notice : Cotisations cabinets médicaux Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs des cabinets médicaux sont concernés par ces cotisations. Réglez vos cotisations à

Plus en détail

COORDINATION ENTRE LES RÉGIMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DES

COORDINATION ENTRE LES RÉGIMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DES COORDINATION ENTRE LES RÉGIMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DES DÉPARTEMENTS MÉTROPOLITAINS OU D OUTRE MER ET LES RÉGIMES DE SÉCURITÉ SOCIALE EN VIGUEUR À MAYOTTE Mis à jour : septembre 2005 COORDINATION ENTRE

Plus en détail

Le licenciement économique

Le licenciement économique Le licenciement économique Définition. Le licenciement économique est un licenciement d un ou plusieurs salariés en raison des difficultés économiques que connaît une entreprise. Selon les dispositions

Plus en détail

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 Seuls les nouveaux plafonds de Sécurité Sociale sont connus à ce jour. REMARQUES : LES COTISATIONS DES TRAVAILLEURS NON SALARIES MODALITES DE CALCUL Certaines

Plus en détail

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DANS LA FPT

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DANS LA FPT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP DANS LA FPT OCTOBRE 2012 CDG31 - Pôle Conseil et Emploi - Octobre 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

PRET DE MAIN D'OEUVRE

PRET DE MAIN D'OEUVRE PRET DE MAIN D'OEUVRE 27/10/2008 Afin de répondre à un surcroît temporaire d activité ou par souci d externaliser certaines tâches, les entreprises peuvent être amenées à recourir à du personnel externe

Plus en détail

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE 20/03/2015 La Loi n 2003-721 du 1er Août 2003, complétée par la loi n 2006-450 du 18 avril 2006, permet à un salarié, pour créer ou reprendre une entreprise,

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

COMPTES COURANTS D'ASSOCIES

COMPTES COURANTS D'ASSOCIES COMPTES COURANTS D'ASSOCIES 08/06/2015 Afin d'améliorer la trésorerie d'une société, les associés peuvent, outre le recours aux emprunts ou découverts bancaires, décider d'augmenter le capital social ou

Plus en détail

Tout à gagner : formation

Tout à gagner : formation Sécurisation des parcours professionnels : On n'est pas des nuls, la formation c est capital! I. Dans la vie, on apprend et on se forme tous les jours À l école on acquiert un premier capital. Ensuite,

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

Notice pour le contrat de professionnalisation

Notice pour le contrat de professionnalisation Notice pour le contrat de professionnalisation Avant de conclure un contrat de professionnalisation, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues

Plus en détail

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE

LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE N-Nour Novembre 2009 LOI RELATIVE À L ORIENTATION ET À LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE La loi relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie a été définitivement

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Dispositif de soutien à l emploi des jeunes en entreprise

Dispositif de soutien à l emploi des jeunes en entreprise Formulaire de demande Attention : cette demande d aide doit être déposée auprès de l Assédic ou du au plus tard dans un délai de 3 mois suivant l embauche du salarié. Contrat jeunes - Contrat de professionnalisation

Plus en détail

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés.

Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. TRAVAIL DE NUIT 07/05/2015 Le travail de nuit est régi par les articles L3122-29 et suivants du Code du travail. Il s accompagne de contreparties et de garanties des salariés. Le travail de nuit est autorisé

Plus en détail

Les diaporamas statistiques. Les demandeurs d emploi travailleurs handicapés. Regard sur le marché du travail : Septembre 2012

Les diaporamas statistiques. Les demandeurs d emploi travailleurs handicapés. Regard sur le marché du travail : Septembre 2012 Septembre 2012 Service Etudes et statistiques Les diaporamas statistiques Direction régionale Languedoc - Roussillon Regard sur le marché du travail : Les demandeurs d emploi travailleurs handicapés Période

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 :

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : Vous êtes en PFMP à l ESAT (Etablissement et Service d Aide par le Travail) l EPI sur Avignon. Vous êtes en relation avec des jeunes adultes handicapés provenant de structures

Plus en détail

PRESTATAIRES DE SERVICES DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

PRESTATAIRES DE SERVICES DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail