Le rôle du Pharmacien Clinicien en antibiothérapie: que pouvons-nous apprendre de l'expérience aux Etas-Unis' Pharm. E. Ampe

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rôle du Pharmacien Clinicien en antibiothérapie: que pouvons-nous apprendre de l'expérience aux Etas-Unis' Pharm. E. Ampe"

Transcription

1 Le rôle du Pharmacien Clinicien en antibiothérapie: que pouvons-nous apprendre de l'expérience aux Etas-Unis' Pharm. E. Ampe 1

2 1. Indroduction: Pharmacie Clinique Pharmacie Clinique l ensemble des activités par lesquelles un Pharmacien travaille en collaboration avec les autres intervenants de santé pour établir un plan de traitement, le mettre en oeuvre et en assurer le suivi auprès du patient. Hepler et al Am J Hosp Pharm 1990, Ampe et al Louvain Médical

3 1. Introduction: impact of clinical pharmacists on antibiotic use 1. Therapeutic drug monitoring % patients with excessive dosage (Evans et al 1999) % patients with decreased renal function (Welty et al 1994) Length of AG therapy (Sveska et al 1985) Length of stay (Sveska et al 1985) Rate of useful assays (Lynch et al 1992) 2. Sequential therapy: switch IV to PO Length of IV treatment (Martinez et al 2000) Length of stay (McLaughlin et al 2005) Cost of antibiotic treatment (Bailey et al 1997) 3

4 1. Introduction: impact of clinical pharmacists on antibiotic use (2) 1. Prevention of potential drug interactions or adverse drug events number of prescriptions for contra-indicated AB (Shaffner et al 1983) 2. Interventions on the evidence based use of targeted antibiotics AB use (Ansari et al 2003) Cost (Ansari et al 2003, Gross et al 2001, Fraser et al 1997) Length of stay (Gentry et al 2000, Gums et a 1999) Mortality rate (Gentry et al 2000) % inappropriate treatments stopped <5d (Feucht et al 2003) Number of cures (Gross et al 2001) 4

5 2. De la théorie à la pratique: mon séjour aux Etats-Unis 5

6 a. Madison University Hospital and Clinics: Pharm. S. Bland 6

7 Activités 1. Activités journalières a. Le Matin Sélection de patients à risque à l aide d un logiciel informatique (CEREPLEX ) intégrant: le dossier clinique du patient les antibiotiques prescrits pour ce patient les données microbiologiques du patient Exemples de recherches: linézolid sans MRSA, 3j d un antibiotique à large spectre, 3j de fluoroquinolone en IV Préparation des interventions b. L après-midi: visite de tous les étages Communication des interventions auprès du pharmacien d étage Documentation des interventions réaliées Suivi clinique des patients à risque Problèmes délicats: contacter infectiologue 7

8 Activités (2) 1. Autres activités a. Membre du comité antibiotique Réunion mensuelle Développement des recommandations thérapeutiques Développement de documents, protocoles b. Rapport annuel: Nombre total d interventions % d interventions acceptées Consommation d antibiotiques Durée moyenne des traitements antibiotiques Diminution des coûts réalisée par les interventions 8

9 Madison Meriter Hospital Pr. S. Ebert, Pharm. 9

10 Activités 1. Monitoring thérapeutique des antibiotiques (vancomycine, aminoglycosides) a. Prélèvement et informations cliniques 1. Documentation journalière des données cliniques du patient 3. Identification des patients à suivre par MT 5. Consultation du médecin: Proposition de programmation des prélèvements Validation des ordres médicaux 6. Consultation des infirmières: Demande de noter les heures d infusion et des prélèvements 10

11 Activités (2) 1. Monitoring thérapeutique des antibiotiques (2) (vancomycine, aminoglycosides) a. Résultats et communication 1. Calcul d adaptation de posologie sur base des concentrations mesurées et des données cliniques du patient 3. Consultation du médecin prescripteur: communication des résultats et, si nécessaire, suggestion de changements 5. Insertion de feuille de suivi dans le copem: ancien traitement, nouveau traitement, prélèvement suivant 7. Evt. Demande d ajustement de la fréquence des prélèvements en accord avec le médecin prescripteur 11

12 Milwaukee St-Joseph s Hospital: Pharm.J. Winner 12

13 1. Suivi journalier de tous les patients sous antibiotiques dans certains étages (USI, hématologie, pneumologie,chirurgie digestive, orthopédie) a. Planning: Activités 1. Consultation des données cliniques du patient à l aide de l ordinateur 3. Préparation des interventions 5. Communication orale et écrite au médecin et au pharmacien d étage 13

14 Activités (2) 1. Tour multidisciplinaire aux soins intensifs Médecin, pharmacien, infirmière, assistante sociale Discussion de tous les patients Concertation multidisciplinaire sur l attitude thérapeutique 14

15 Milwaukee Foedtert University Hospital: Pharm. C. Hennen 15

16 Activités 1. Activités journalières a. Le Matin Preparation des interventions Sur base d une liste des patients à suivre, envoyée par les infectiologues Consultation des données cliniques, antibiotiques prescrits, données microbilogiques b. L après-midi: Tour multidisciplinaire pharmacien-infectiologie Visites des patients à l étage Discussion multidisciplinaire sur l attitude thérapeutique Communication des interventions aux médecins et pharmaciens d étage Documentation des interventions réalisées 16

17 Activités (2) 1. Autres activités a. Membre du comité antibiotique c. Développement des recommandations thérapeutiques e. Développement de documents et protocoles g. Rapport annuel i. Audit du suivi des protocoles k. Comparaison avec d autres hôpitaux 17

18 AFPHB Fonds Lilly 18

Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges. Dr Evelyne Van Gastel

Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges. Dr Evelyne Van Gastel Groupes de gestion de l antibiothérapie (GGA) dans les hôpitaux belges Dr Evelyne Van Gastel Contenu 1. Normes en financement GGA 2. IDSA-SHEA Guidelines on Antimicrobial Stewardship 3. Analyse des rapports

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE Ha Phuong HOANG Département de pharmacie clinique Université de pharmacie de Hanoi 29/03/2015 1 LA VISITE EN BELGIQUE 1. Duration: 2 semaines

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Remerciements aux participants!

Remerciements aux participants! Remerciements aux participants! Enquête sur les pratiques et les relations entre les pharmacies des ETS et les pharmacies d officine auprès des pharmaciens hospitaliers de la région Bretagne 30 ETS répondeurs

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables XXIIe Journée Annuelle du Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins et de formation en hygiène Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Lutte

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires

Distribution de médicaments. dans les milieux scolaires Distribution de médicaments dans les milieux scolaires Janvier 2014 Table des matières 1. DISTRIBUTION DE MÉDICAMENTS DANS LES MILIEUX SCOLAIRES... 3 2. DIRECTIVES À SUIVRE... 3 3. DIRECTIVES À SUIVRE

Plus en détail

Pourquoi une politique antibiotique? Contenir et diminuer l'émergence de résistance

Pourquoi une politique antibiotique? Contenir et diminuer l'émergence de résistance Gestion de l'antibiothérapie: Expérience belge et Rôle du pharmacien Paul M. Tulkens, MD, PhD Françoise Van Bambeke, PharmD, PhD Patrick De Mol, MD, PhD Louvain Drug Research Institute, Université catholique

Plus en détail

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire

1 Le contexte. Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Sommaire Vers quels nouveaux rôles des pharmaciens en France : les leçons des pays étrangers. Dr Luc BESANÇON Sommaire 1. Le contexte 2. Les nouveaux champs d activités des pharmaciens 3. Vers de nouveaux métiers

Plus en détail

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation Céline Michel, pharmacien hospitalier clinicien Charline Artoisenet, pharmacien hospitalier clinicien Université Catholique de Louvain, Cliniques

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR)

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) S. PERRIAT - N. AFIFI - C. BLONDIN CHI Bassin de Thau - SETE

Plus en détail

Evaluation d une page Internet destinée aux pharmaciens d officine

Evaluation d une page Internet destinée aux pharmaciens d officine Evaluation d une page Internet destinée aux pharmaciens d officine Cécilia Folch Etudiante en pharmacie Rapport Stage à Option 2 ème année de Master en Pharmacie, mai à août 2012 Superviseurs : Laure-Zoé

Plus en détail

Développement de la pharmacie clinique en Belgique et aux Cliniques Universitaires de Mont-Godinne

Développement de la pharmacie clinique en Belgique et aux Cliniques Universitaires de Mont-Godinne Développement de la pharmacie clinique en Belgique et aux Cliniques Universitaires de Mont-Godinne Anne Spinewine MPharm, MSc Clinical Pharmacy, PhD Société Française de Pharmacie Clinique Paris, 11.03.2009

Plus en détail

Diffusion des bonnes pratiques de prescription : modélisation des interventions pharmaceutiques

Diffusion des bonnes pratiques de prescription : modélisation des interventions pharmaceutiques Diffusion des bonnes pratiques de prescription : modélisation des interventions pharmaceutiques Pierrick BEDOUCH Laboratoire TIMC/IMAG UMR CNRS 5525 Equipe ThEMAS «Techniques pour l Evaluation et la Modélisation

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Pré - analyse pharmaceutique des prescriptions par les préparateurs

Pré - analyse pharmaceutique des prescriptions par les préparateurs Pré - analyse pharmaceutique des prescriptions par les préparateurs Ha DO THI CHALAMETTE CH de Roanne, France Journées Franco-suisses; Montreux 28 au 29 novembre 2013 Plan de présentation Contexte Phase

Plus en détail

Protocole interdisciplinaire

Protocole interdisciplinaire OBJET Assurer la prestation sécuritaire des soins et services offerts aux usagers qui reçoivent le traitement de substitution aux opioïdes (TSO). Optimiser la collaboration et la communication interprofessionnelle.

Plus en détail

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique Développement de la collaboration médico-pharmaceutique au sein du réseau de cancérologie pédiatrique d Aquitaine RESILIAENCE Dr A.Jourand Congrès des réseaux de cancérologie Rouen 2011 Organisation du

Plus en détail

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Constats et contexte Thèse 2004 : 25 à 30% d antibiothérapies inutiles; 25 % d inappropriées

Plus en détail

Hypnose : programme de formation.

Hypnose : programme de formation. 2016 PROFORM PROG Hypnose.docx 1 Hypnose : programme de formation. Table des matières Introduction :... 2 Préalable :... 2 Prérequis :... 2 Objectifs :... 2 Evaluation :... 3 Méthodes pédagogiques :...

Plus en détail

Organisation pharmacie clinique - site Cochin

Organisation pharmacie clinique - site Cochin Organisation pharmacie clinique - site Cochin Hôpitaux Universitaires Paris Centre Ornella CONORT Responsable Pharmacie Clinique PUI Cochin HUPC ornella.conort@cch.aphp.fr Site Cochin 1000 lits Aigus 5

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE DANS UN SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE ADULTE : ÉTUDE PROSPECTIVE Communication orale n 24 François HERVY Pharmacien assistant spécialiste CHU de Bordeaux 2 CONTEXTE ET

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Agence d évaluation des technologies et des modes d intervention en santé Le Programme d amélioration continue en traumatologie au Québec Présenté au 4 e Forum annuel des PDG organisé par la Fondation

Plus en détail

Objectifs de la validation Pharmaceutique des Ordonnances

Objectifs de la validation Pharmaceutique des Ordonnances Objectifs de la validation Pharmaceutique des Ordonnances Optimiser la thérapeutique d un patient à un moment donné. Appréhender les problématiques du patient Confronter ces problèmes aux objectifs thérapeutiques

Plus en détail

6. Rôle de garde. INTRODUCTIon. SUGgestion de questions

6. Rôle de garde. INTRODUCTIon. SUGgestion de questions 6. Rôle de garde INTRODUCTIon Les médecins généralistes et les pharmaciens doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la continuité des soins. La participation au rôle de garde est donc,

Plus en détail

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire Page 1/4 1. OBJET : Cette procédure a pour objet de décrire le parcours du patient en oncologie depuis l annonce du cancer et tout long de son parcours, afin d optimiser sa prise en charge intégrant des

Plus en détail

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Continuité des traitements médicamenteux : LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Coraline Claeys Pharmacien au Cercle Royal Pharmaceutique de l Arrondissement de Nivelles et en officine Faculté de

Plus en détail

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions Université Paris VII Faculté Xavier Bichat Diplôme Universitaire de Gestion du Risque Nosocomial 2010/2011 Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux

Plus en détail

Arrimage des projets technologiques avec les objectifs stratégiques de l organisation:

Arrimage des projets technologiques avec les objectifs stratégiques de l organisation: Arrimage des projets technologiques avec les objectifs stratégiques de l organisation: exemple du Dossier patient informatisé (DPI) Joanne Lessard, M.Sc.A., PMP, CPHIMS Systèmes informatiques CHCA inc.

Plus en détail

L informatique outil de la pluridisciplinarité. Notre expérience au Centre des Baumes

L informatique outil de la pluridisciplinarité. Notre expérience au Centre des Baumes L informatique outil de la pluridisciplinarité Notre expérience au Centre des Baumes Historique et démarche 1991 installation d ordinateurs et mise en réseaux, création d une base de données permettant

Plus en détail

Impact d une Équipe Opérationnelle en Infectiologie sur la consommation et le coût des ATB au CHU de Nancy

Impact d une Équipe Opérationnelle en Infectiologie sur la consommation et le coût des ATB au CHU de Nancy Impact d une Équipe Opérationnelle en Infectiologie sur la consommation et le coût des ATB au CHU de Nancy S.Bevilacqua 1, N.Thilly 2, E.Boschetti 3, C.Rabaud 1,I.May 3, T.May 1, B.Demoré 3 1 Service des

Plus en détail

Gestion de l'antibiothérapie: Expérience belge et Rôle du pharmacien

Gestion de l'antibiothérapie: Expérience belge et Rôle du pharmacien Gestion de l'antibiothérapie: Expérience belge et Rôle du pharmacien Paul M. Tulkens, MD, PhD Françoise Van Bambeke, PharmD, PhD Patrick De Mol, MD, PhD Louvain Drug Research Institute, Université catholique

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Prestations pharmaceutiques orientées patient à l hôpital

Prestations pharmaceutiques orientées patient à l hôpital Prestations pharmaceutiques orientées patient à l hôpital Vera von Gunten Symposium swissypg, Bern, 21 novembre 2013 Pharmacie de l ICHV: Historique (1) 1978 1988 logistique, fabrication, assistance pharmaceutique

Plus en détail

Haute Autorité de Santé 2007

Haute Autorité de Santé 2007 Recommandations professionnelles pour la prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson ( 2ans) Haute Autorité de Santé 2007 www.has-sante.fr Montpellier, 21 novembre 2008 E. Briand-Huchet, centre

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Contexte règlementaire Décret n 2010-1408 du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre

Plus en détail

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF

Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF Synthèse : Circuit du médicament en maison de repos et maison de repos et de soins en région wallonne COCOM- COCOF - Tout commence avec l ordre médical du médecin traitant. Ce dernier prescrit sur la feuille

Plus en détail

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle du logiciel 2. Descriptif fonctionnel du produit 3. Modules optionnels et programmes de la gamme Acropole pouvant être reliés à l'application 4.

Plus en détail

L organisation du suivi et de la gestion des contrats

L organisation du suivi et de la gestion des contrats L organisation du suivi et de la gestion des contrats Réseau régional Performance des bâtiments publics MAINTENANCE ET EXPLOITATION DU BATIMENT Alain T Kint de Roodenbeke Direction territoriale Est PCI

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR CERTAINES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES QUI PEUVENT ÊTRE EXERCÉES PAR UN PHARMACIEN

RÈGLEMENT SUR CERTAINES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES QUI PEUVENT ÊTRE EXERCÉES PAR UN PHARMACIEN Loi médicale (chapitre M-9, a. 19, 1er al., par. b) SECTION I DISPOSITION GÉNÉRALE 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer parmi les activités professionnelles que peuvent exercer les médecins

Plus en détail

Les axes de la politique de bon usage

Les axes de la politique de bon usage Les axes de la politique de bon usage La formation et l information La surveillance consommation antibiotiques et résistance bactérienne L aide à la prescription Le contrôle des prescriptions La mise en

Plus en détail

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES

Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO CELLULE INFRASTRUCTURES Termes de Référence et Etendue des Services REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX, PUBLICS ET RECONSTRUCTION. CELLULE INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital M. Grégory Gaudillot, Pharmacien Gérant Mme Anne Otto, Pharmacienne Fédération

Plus en détail

Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste

Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste Collaboration interprofessionnelle en pharmacie communautaire Marie-Claude Fournier, pharmacienne Johanne Vézina, nutritionniste 16 janvier 2009 Hôtel Alt Professionnels impliqués Pharmacie Bergeron, Jutras

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse M. Quintard, Infirmière anesthésiste, douleur M. Olivier, Médecin anesthésiste réanimateur, algologue Unité mobile de douleur aiguë Mise en place

Plus en détail

Surveillance de la Prescription des Antibiotiques

Surveillance de la Prescription des Antibiotiques Surveillance de la Prescription des Antibiotiques Rémy Gauzit Yves Péan Jérôme Robert JP Bedos Emmanuelle Varon Jean Paul Stahl Alain Lepape Jean Pierre Bru Xavier Bertrand Serge Alfandari Au nom de tous

Plus en détail

Equipe mobile/opérationnelle d infectiologie quelle valorisation?

Equipe mobile/opérationnelle d infectiologie quelle valorisation? Equipe mobile/opérationnelle d infectiologie quelle valorisation? A propos de l expérience annécienne V Vitrat, J Gaillat, JP Bru, C Janssen, L Pagani, E Piet Fonctionnement avant équipe opérationnelle

Plus en détail

COMITÉ RÉGIONAL SUR LES SERVICES PHARMACEUTIQUES COMPTE RENDU SÉANCE DU 16 JUIN 2008 : SALLE DU CONSEIL PROJET D ORDRE DU JOUR PRÉSENCES :

COMITÉ RÉGIONAL SUR LES SERVICES PHARMACEUTIQUES COMPTE RENDU SÉANCE DU 16 JUIN 2008 : SALLE DU CONSEIL PROJET D ORDRE DU JOUR PRÉSENCES : COMITÉ RÉGIONAL SUR LES SERVICES PHARMACEUTIQUES COMPTE RENDU SÉANCE DU 16 JUIN 2008 : SALLE DU CONSEIL PRÉSENCES : INVITÉ : M me Suzie ALAIN M me Marie-Josée GIRARD M. Patrick GRENIER M. Roland LORD M

Plus en détail

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT Les modalités de la réforme 5 GRANDES MODALITES DE FINANCEMENT Financements directement liés à l activité FORFAIT PAR SEJOUR (GHS et suppléments) TARIFS PAR

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

PGR UCPC CH BAR LE DUC. C. Valle 06-12-2011

PGR UCPC CH BAR LE DUC. C. Valle 06-12-2011 PGR UCPC CH BAR LE DUC C. Valle 06-12-2011 Contexte Décret 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse dans les ES met l accent sur la sécurité des soins et la

Plus en détail

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie

Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Pistes de réflexion pour une valorisation «hors T2A» de l activité transversale en infectiologie Arnaud Pouillart Centre hospitalier Louis Pasteur de Dole 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise,

Plus en détail

Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH

Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH Systèmes d'information Hospitaliers et Infections Associées aux Soins : intérêt et limites Approche médico économique à partir des données du SIH Isabelle DURAND ZALESKI Utilisation du SIH Pour identifier

Plus en détail

Quelles stratégies de prévention?

Quelles stratégies de prévention? UE6 - Initiation à la connaissance du médicament Chapitre 3 : Prévention de l iatrogénie médicamenteuse Quelles stratégies de prévention? Benoît ALLENET, Pharmacie Clinique Année universitaire 2011/2012

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

Traitements de substitution dans les prisons suisses : présentation d un Vade mecum «Maladies transmissibles et addictions en prison»

Traitements de substitution dans les prisons suisses : présentation d un Vade mecum «Maladies transmissibles et addictions en prison» Traitements de substitution dans les prisons suisses : présentation d un Vade mecum «Maladies transmissibles et addictions en prison» Troisième colloque international francophone sur le traitement de la

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE EXEMPLE D UNE EPP EN ANESTHESIE SUR GABRIEL MONTPIED Sandrine BAGEL Cathy PAULET PRESENTATION DU SECTEUR 16 salles pour 6 spécialités au 3 ème étage Un secteur

Plus en détail

Communication Médecin-Pharmacien

Communication Médecin-Pharmacien Communication Médecin-Pharmacien Prescriptions et Remèdes Médecin-Pharmacien Deux perspectives, un même objectif François Parent, MD, CMFC(mu), FCMF Marc Parent, D.P.H, MSc., BCPS Communiquer... Émetteur

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Hôpitaux Universitaires de Genève Présentation de la Pharmacie des HUG Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Etre les premiers pour Visite de vous 4 juillet 2013 + Info Voir le film de présentation des HUG

Plus en détail

Conseils pour réaliser un tableau de sortie

Conseils pour réaliser un tableau de sortie Conseils pour réaliser un tableau de sortie Ne pas oublier d adapter le langage au patient ou à l institution! Attention au langage trop scientifique ; mais rester cependant clair et précis ; faire passer

Plus en détail

CONTINUITÉ DES TRAITEMENTS: EXPÉRIENCES INTERNATIONALES VÉCUES, ACTUELLES ET FUTURES

CONTINUITÉ DES TRAITEMENTS: EXPÉRIENCES INTERNATIONALES VÉCUES, ACTUELLES ET FUTURES CONTINUITÉ DES TRAITEMENTS: EXPÉRIENCES INTERNATIONALES VÉCUES, ACTUELLES ET FUTURES Anne Spinewine Université catholique de Louvain Chef du service de pharmacie clinique, CHU Dinant-Godinne Professeur,

Plus en détail

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Murielle Galas, Gaëlle Dunoyer, Claude Olive, Rafaëlle Théodose, François Lengellé, Patrick Hochedez,

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Centre de Coordination Régional d Hématologie du Limousin LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Document d information pour les patients La chimiothérapie orale La chimiothérapie orale est un

Plus en détail

L enquête. Communiqué de presse Copenhague, 13 novembre 2014

L enquête. Communiqué de presse Copenhague, 13 novembre 2014 Communiqué de presse Copenhague, 13 novembre 2014 Selon une nouvelle enquête réalisée en Europe par l OMS, les pharmaciens jouent un rôle déterminant dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité

Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité Coopération Médecin Pharmacien Une nouvelle gouvernance clinique de proximité EA SIS 4128 V. Siranyan Docteur en pharmacie 1 M. Chanelière Docteur en médecine La relation Médecin- Pharmacien Au quotidien

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

Présentation des nouveaux indicateurs du PO L approche par les résultats quelles conséquences dans la gestion d un projet FSE.

Présentation des nouveaux indicateurs du PO L approche par les résultats quelles conséquences dans la gestion d un projet FSE. Présentation des nouveaux indicateurs du PO L approche par les résultats quelles conséquences dans la gestion d un projet FSE 2-12 11h30 Tristan Klein - DGEFP Aude Faravelli Stagiaire Prép ENA Philippe

Plus en détail

Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur

Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur Surveillance des infections du site opératoire assistée par ordinateur Utilisation des bases de données disponibles dans le système d information médicale Annie CHALFINE 1, Laurence PERNICENI 1, Loïc FLACHET

Plus en détail

Contexte EHPAD. Intégration GDR. Programme national de prévention des IAS

Contexte EHPAD. Intégration GDR. Programme national de prévention des IAS Contexte EHPAD Fiches techniques traitement anti-infectieux Résidents et collectivité Réglementaire renforcé Décret du 17 mai 2006 Art 2 : chaque antenne est chargée d assurer un relais de proximité du

Plus en détail

Comment? Pourquoi? Est-ce utile? Dr F.BASTIDES. Commission Régionale des antiinfectieux

Comment? Pourquoi? Est-ce utile? Dr F.BASTIDES. Commission Régionale des antiinfectieux Une commission régionale des anti-infectieux Comment? Pourquoi? Est-ce utile? Dr F.BASTIDES Commission Régionale des antiinfectieux de la Région Centre Le bon usage des antiinfectieux : un enjeu consensuel

Plus en détail

D r Lazli-Bouchene N.Z., D r Kheddouci L, D r Ghorab-Amrouni A, D r Mansouri K, D r Chader H, D r Allal M., P r Mansouri M.B.,

D r Lazli-Bouchene N.Z., D r Kheddouci L, D r Ghorab-Amrouni A, D r Mansouri K, D r Chader H, D r Allal M., P r Mansouri M.B., Le pharmacien pharmacologue en Algérie: formation actuelle et perspectives d avenir D r Lazli-Bouchene N.Z., D r Kheddouci L, D r Ghorab-Amrouni A, D r Mansouri K, D r Chader H, D r Allal M., P r Mansouri

Plus en détail

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers La iatrogénie médicamenteuse Définition (OMS, 1969) «Toute réponse néfaste et non recherchée à un médicament survenant à des doses utilisées chez l homme à des fins de prophylaxie, de diagnostic et de

Plus en détail

Ce sommaire résume les recommandations et suggestions formulées par le Comité au terme de ses quatorze rencontres.

Ce sommaire résume les recommandations et suggestions formulées par le Comité au terme de ses quatorze rencontres. Rapport Comité d experts sur la modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine de l oculo-visuel Novembre 2012 Sommaire En juin 2011, l Office des professions du Québec confie au Comité d

Plus en détail

Section 3.5.5 Interventions informatiques

Section 3.5.5 Interventions informatiques Section 3.5.5 Interventions informatiques Samir Gupta, M.D., M.Sc., FRCPC Ann McKibbon, B.Sc., M. Bibl., Ph. D Thème principal : Sélectionner, adapter et mettre en place les interventions Introduction

Plus en détail

Comment devenir référent? Comment le rester?

Comment devenir référent? Comment le rester? Comment devenir référent? Comment le rester? Patrick CHOUTET Service des Maladies infectieuses CHU Bretonneau Tours RICAI décembre 2005 Quels enjeux? autres que le pouvoir Total Outpatient antibiotic use

Plus en détail

«interrupted time series»

«interrupted time series» La qualité de la documentation sur l antibiothérapie dans les dossiers médicaux : évaluation d une série d interventions dans un hôpital universitaire par une étude de type «interrupted time series» Christelle

Plus en détail

Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments. Comité d experts en examen (CEE)

Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments. Comité d experts en examen (CEE) Service canadien de prescription et d utilisation optimales des médicaments Mandat du Comité d experts en examen (CEE) Le Comité d experts en examen (CEE) du Service canadien de prescription et d utilisation

Plus en détail

PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale

PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale PERSOLIEN Le service personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale Le suivi Persolien Initiative du RFPC* unique en oncologie Contexte: - Développement des anti-cancéreux oraux - S inscrit

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

La Stérilisation en Belgique

La Stérilisation en Belgique La Stérilisation en Belgique Ch. Faber Pharmacien Hospitalier Cliniques Universitaires Saint-Luc Bruxelles CEFH Lille 2010 Hôpitaux Hôpitaux généraux 116 en Belgique francophone 100 en Belgique néerlandophone

Plus en détail

Sécurisation du circuit du médicament en réanimation

Sécurisation du circuit du médicament en réanimation 52 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s de réanimation 2010 Sfar. Tous droits réservés. Sécurisation du circuit du médicament en réanimation M. Antignac Service

Plus en détail

Support Clinique. APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité. S. Piérard (CHU Vésale)

Support Clinique. APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité. S. Piérard (CHU Vésale) Support Clinique APT au cœur des unités de soins: l opportunité de la e prescription pour une délivrance de qualité S. Piérard (CHU Vésale) AFPHB 25 juin 2015 C.H.U. Charleroi Les différents sites Hôpital

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Introduction : stratégies de communication

Introduction : stratégies de communication Introduction : stratégies de communication A. RAISONS DE CE MODULE Un des objectifs de la recherche «Outils diagnostiques et stratégies de remédiation» était d adapter des outils créés dans le cadre de

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Basel Statements on the Future of Hospital Pharmacy

Basel Statements on the Future of Hospital Pharmacy Basel Statements on the Future of Hospital Pharmacy The Global Conference on the Future of Hospital Pharmacy was hosted by the FIP Hospital Pharmacy Section as part of the 68th Annual Congress of the International

Plus en détail

Politique "qualité-sécurité-efficience" de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13

Politique qualité-sécurité-efficience de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13 l'indicateur ( du score) Rappel du contexte : L indicateur régional sur la lutte contre l iatrogénie médicamenteuse intitulé «ICALIAM» est calculé depuis 4 ans de 2008 à 2011. La dernière mesure de l indicateur

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes

Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Prise en charge des accidents d exposition au VIH aux urgences du CHU de Nantes Les recommandations 1995 : premières recommandations pour AES professionnel Avril 1998 : étendues aux expositions non professionnelles

Plus en détail