Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine"

Transcription

1 Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants Des conseillers pédagogiques EPS Des infirmières de l Education Nationale Du Comité de pilotage départemental «premiers secours» D un médecin épidémiologiste du service Du comité de pilotage «apprendre aux enfants à porter secours» 1

2 Le département des Hauts de Seine a mis en place un programme «d animations pédagogiques» pour l apprentissage des gestes de premiers secours depuis l année scolaire 2000/01. Cette enquête vise à faire le point sur l état des connaissances de ces élèves à partir d un échantillonnage d élèves de classes de CM1 et de faire une comparaison dans trois ans. Méthode Une école a été tirée au sort pour chacune des infirmières éducation nationale en poste mixte. Une classe de CM1 a été ensuite tirée au sort dans chaque école. Tous les élèves de la classe ont ensuite participé à l évaluation. L échantillonnage initial comprend 52 écoles réparties dans 20 circonscriptions. La répartition en ZEP et hors ZEP était de 2,5. L enquête a été menée à partir d un livret élaboré par le comité de pilotage qui abordait les domaines concernés par l apprentissage à porter secours : La prévention, la protection, l alerte, l intervention avec les gestes La passation s est faite dans les classes et a été menée par l infirmière scolaire et le conseiller pédagogique. Le recueil des résultats a été fait à l issue de la passation sur un fichier Excel et les livrets restitués aux élèves.. Les données ont été traitées avec le logiciel Epi-info. Population : Les questionnaires de 51 écoles situées dans 19 circonscriptions ont été traités, ce qui comprend un total de 1257 élèves de niveau CM1. La répartition entre filles et garçons est de 588 filles et 643 garçons (48% / 52%). Information reçue sur les premiers secours : L information reçue à l école : 458 élèves déclarent avoir reçu une information à l école contre 606 soit 43% des répondants. L information reçue à l extérieur concerne 410 élèves soit 39%. Ils sont 15% (158/1064) à avoir reçu une information à l école et à la maison et 33% à n avoir reçu aucune information. Projet d école «Apprendre à porter secours» Sept écoles n ont pas répondu à la question de savoir s il y avait un projet. Six écoles ont indiqué qu il y avait un projet APS, soit 14%. 2

3 1/ La Prévention Reconnaissance des objets pouvant présenter un risque : Parmi les 6 objets présentés (dînette, barbecue, couteau, pomme, livres, prise électrique), 3 pouvaient présenter un risque. La très grande majorité des élèves reconnaissent les objets dangereux: prise électrique, barbecue et couteau. Ils sont 87% à avoir reconnu comme pouvant être dangereux les 3 objets à la fois. En revanche, ils reconnaissent aussi parfois en même temps comme dangereux des objets qui ne le sont pas: dînette, pomme, livres. Reconnaissance de situations de danger: Parmi les 6 situations présentées enfant s approchant d une plaque à feu, enfant tenant son plateau-repas, bébé dans un siège de bébé, casserole sur le feu prenant feu, enfant montant les escaliers accompagné d un adulte, enfant monté sur une chaise se penchant par la fenêtre : 3 comprenaient un danger. La très grande majorité des élèves (96%) reconnaissent l ensemble des 3 situations de danger. 3

4 Connaissances en matière de prévention : Au total, 3 objets à risque et 3 situations de danger étaient présentés. La majorité des enfants (85%) a reconnu la totalité des situations et objets attendus («score prévention» : 6/6). (score 6/6) (score 5/6) 4 ou moins de 4 Nb d élèves(%) 1069 (85%) 152 (12%) 36 (3%) Si l on tient compte des réponses «fausses», on constate que 63% des enfants ont reconnu les 6 objets et situations à risque et seulement eux. Relation entre le «score prévention» et la formation reçue : Il existe une relation entre le score prévention et la formation reçue à l école et score prévention (p=0,04). (alors que l information extérieure n a pas de lien p=0,7) 2/ La Protection 2 situations évaluaient les connaissances des enfants dans le domaine de la protection. Afin de remettre l enfant en situation réelle, les situations comportaient également un volet alerte. Situation 1 : bouteille de produit toxique laissée au sol en présence d un jeune enfant Dans cette situation, 2 réponses possibles étaient attendues des élèves : ranger la bouteille de produit toxique et soustraire le jeune enfant de la zone de danger. Selon les cas, les enfants ont répondu 1 ou plusieurs réponses. Les enfants ayant répondu à la fois «je range la bouteille» et «j emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille» sont 303 soit 24%. Les enfants ayant répondu 1 seule de ces 2 propositions sont au nombre de 702 (56%) et les enfants n ayant répondu à aucune de ces propositions sont 252 (20%). 4

5 Situation 2 : camarade tombant à terre avec son plateau repas à la cantine 2 réponses possibles étaient attendues des élèves : je demande aux copains de s écarter, je pousse les morceaux de verre avec le pied. (on pouvait également attendre la réponse ; «je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain», réponse relevant plus de l alerte que de la protection). La réponse «je suis la consigne du surveillant de cantine n a pas été prise en compte, car elle nous semblant peu précise). Selon les cas, les enfants ont sélectionné 1 ou plusieurs réponses. Près de la moitié des élèves (46%) ont répondu «je demande aux copains de s écarter» alors que seuls 27% d entre eux ont choisi de pousser les morceaux de verre avec le pied. Les enfants ayant choisi les 2 actions de protection sont 12%, les enfants ayant choisi une des 2 actions sont 49% et 12% des enfants n ont sélectionné aucune des bonnes réponses. Connaissances en matière de protection : Sur les 2 situations présentées, les 2 situations appelaient chacune 2 réponses. La répartition des enfants se fait comme cela : Nb d élèves (%) 4 actions de protection 3 actions de protection 2 actions de protection 1 action de protection Aucune action de protection 83 (7%) 204 (16%) 433 (34%) 419 (33%) 118 (9%) Relation entre le score protection et la formation Il n y a pas de relation entre les connaissances en matière de prévention évaluées sur le nombre de bonnes réponses aux 2 situations présentées et l information intra-scolaire en matière de protection. (p=0,54). Les résultats sont les mêmes si l on considère chacune des 2 situations séparément (p = 0,3 et p=0,05) dont les réponses ne sont pas liées à la formation intra-scolaire. 5

6 3/ L alerte remettre des images dans l ordre dans une situation : La séquence a été remise dans l ordre par 870 élèves soit 69%. Déterminer les services d urgence à appeler selon les situations Dans cette rubrique, les enfants devaient relier 2 photos (incendie s échappant d une fenêtre et personne alitée ayant mal au ventre) au véhicule qu ils devaient appeler (parmi ambulance, police, pompiers). POMPIERS 15 SAMU 17 POLICE 18 Relier les services d urgence à leur numéro d appel Dans cet exercice, les élèves devaient relier les services d urgence (pompier et samu) à leur numéro d appel. Incendie-> pompiers Femme alitée avec forte douleur -> Samu Pompier ->18 Samu-> (97%) 1215 (97%) 1173 (93%) 1176 (94%) Les enfants ayant une bonne réponse aux quatre questions en même temps sont au nombre de 1115 soit 89%. Les enfants ayant bien répondu aux situations de remettre les images dans l ordre et de déterminer les services et leur numéro d appel sont 771 soit 61% et ils sont 91% à avoir répondu à 4 sur 5 questions. Relations entre alerte+ information Il n existe pas de relation entre l information reçue à l école et les bonnes réponses alerte (p=0,9) ou entre l information reçue à l extérieur et les bonnes réponses alerte (p=0,73) 6

7 Le message d alerte Je sais prévenir les SECOURS J ai très mal au ventre Je décroche et je dis Bonjour, je m appelle Les élèves devaient donner le contenu du message au SAMU permettant la venue rapide des secours au chevet d une malade (voisine) alitée pour un très fort mal de ventre. La réponse attendue était libre. Les enfants sont évalués sur les différents points du message d alerte. Indiquer son nom Indiquer la ville Personne adulte Personne couchée Personne consciente /qui parle Personne ayant mal au ventre 194(15%) 525(42%) 499 (40%) 131 (10%) 78 (6%) 974 (77%) Contenu du message d'alerte effectif des élèves nom ville adulte personne couchée élément du message personne consciente personne ayant mal au ventre Si l on considère l intégralité du message d alerte attendu, seuls 6 enfants ont donné les 6 éléments du contenu attendu. 7

8 La majorité des enfants (70%) délivrent un message qui comprend moins de 3 informations attendues alors que 11% des enfants ne donnent aucun élément attendu du message d alerte. Relation entre le message d alerte et l information reçue : Il existe une relation très forte entre l information reçue à l école et le contenu du message d alerte (p =0,000). (alors qu il n y a pas de relation entre le contenu du message d alerte et l information reçue à l extérieur (p=0,30). 4/ L intervention Différentes situations nécessitant une intervention étaient présentées aux élèves. a/définition de l inconscience : Les élèves devaient choisir 1 seule des 3 propositions Nombre de réponses Ne parle pas et ne réagit pas Fait n importe quoi Parle beaucoup 1166 (100%) 974 (83%) 155 (13%) 37 (3%) Relation entre cette réponse et l information reçue : Il n y a pas de relation entre la définition de l inconscience et l information reçue à l école (p=0,24) b/personne inconsciente trouvée à terre Dans cette question, les élèves devaient remettre dans l ordre la conduite à tenir devant une personne inconsciente trouvée à terre soit : vérifier sa conscience, vérifier sa respiration, mettre en position latérale de sécurité. Nombre de réponses Mise en ordre des séquences Pas de mise ordre des séquences 1225(100%) 399 (33%) 3826 (67%) Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il y a une relation entre la conduite à tenir face à une personne inconsciente et l information reçue à l école (p=0,003). En revanche, il n y a pas de relation entre cette réponse et l information reçue à l extérieur (p=0,23) 8

9 c/brûlure de la peau Dans cette situation, il était demandé aux enfants d indiquer la conduite à tenir face à une personne qui s était brûlée avec un fer à repasser. Nombre de réponses Mettre le bras sous l eau froide Mettre du beurre sur la brûlure Frotter la brûlure avec une pomme de terre 1194 (100%) 1094 (92%) 51 (4%) 49 (4%) Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il n y a pas de relation entre la conduite à tenir face à une personne inconsciente et l information reçue à l école (p=0,7). d/ saignement abondant Dans cette situation, il était demandé aux enfants d indiquer (par 1 ou plusieurs réponses) la conduite à tenir face à un camarade saignant abondamment d une plaie du bras sans corps étranger. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main Allonger son camarade Donner à boire à son camarade 942 (75%) 883 (70%) 292 (23%) Face à cette situation, 48% des enfants adoptent les 2 gestes (appuyer + allonger) alors que 3% des enfants n adoptent aucun des 2 gestes attendus. Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il y a une relation significative entre la conduite à tenir face à une personne présentant un saignement abondant et l information reçue à l école (p =0,02) alors qu il n y a pas de relation avec l information reçue à l extérieur (p=0,3). Score global intervention : 13% des enfants ont bien répondu à tous les items intervention Relation entre score intervention et information école : Il y a une très forte relation entre l information à l école et le score intervention (p=0,0001). 9

10 Conclusion Quatre domaines du champ des premiers secours étaient évalués dans cette enquête. La prévention : une très forte majorité d élèves reconnaissent les objets ou situations. Les élèves ayant bénéficié d une information école ont de meilleures connaissances que les enfants n ayant pas eu d information à l école. La protection : pour chaque situation de prévention, près de la moitié des élèves a une bonne réponse en situation de protection. Il n y a pas de relation entre le nombre de bonnes réponses de ce domaine et la formation intra-scolaire reçue. L alerte : une très forte majorité d élèves établissent la relation entre la situation, le service d urgence et le numéro de téléphone à composer. Pour ces connaissances, l information reçue à l école n influe pas. En revanche, les élèves sont peu nombreux à connaître le contenu du message d alerte. Il existe une très forte relation entre la connaissance du message d alerte et l information reçue à l école+++ L intervention : des situations très différentes étaient proposées. Concernant l inconscience, la grande majorité des élèves en connaissant la définition mais ils sont moins de la moitié à mettre dans l ordre les gestes à tenir face à une personne inconsciente. Cette connaissance est très fortement liée à l information intra-scolaire. Une majorité des élèves connaît la conduite à tenir face à une brûlure (sans relation avec l information intra-scolaire). En revanche, la conduite à tenir en cas de saignement abondant est connue d un peu moins de la moitié des élèves, en relation avec l information intra-scolaire. Ton numéro est bien le? Très bien, je t envoie un médecin. Tu peux raccrocher maintenant 10

11 Une victime inconsciente est une personne qui : (J entoure la bonne réponse) A. Fait n importe quoi B. Parle beaucoup C. Ne parle pas et ne réagit pas à des ordres simples Dans le cas d une personne allongée qui ne réagit pas, il faut (Je numérote les phrases dans l ordre). - vérifier sa respiration avec une bascule de la tête : n - vérifier sa conscience : n - mettre en position latérale de sécurité : n Je m appelle : Je suis Ville de : École Classe code : Une victime s est brûlé le bras sur un fer à repasser. Il faut : (J entoure la bonne réponse) A. Mettre du beurre sur la brûlure B. Lui mettre le bras sous l eau froide C. Frotter la brûlure avec une pomme de terre Une fille Un garçon Un camarade a passé son bras à travers une vitre. Il saigne beaucoup, il n y a pas de morceau de verre dans la plaie. Il faut : (J entoure la ou les bonne(s) réponse(s)) A. Donner à boire à mon camarade B. L allonger C. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main J ai déjà reçu une information sur les premiers secours A l école OUI NON En dehors de l école OUI NON Entoure la ou les bonnes réponses Merci de ta participation 7

12 Je reconnais les objets qui peuvent présenter un risque Je sais prévenir les l SECOURS Une voisine a très mal au ventre, elle te demande de téléphoner au SAMU. A B C D Que vas-tu dire d important pour que le Samu vienne vite lui porter secours? Je téléphone et je dis E F 6 1

13 SITUATION 1 Dans la cuisine, ton petit frère est par terre. Maman qui faisait du ménage a été appelée. Elle a laissé la bouteille d eau de javel ouverte sur le sol. Je remets les images dans l ordre Que choisis-tu de faire? A. Je range la bouteille B. Je ne m en occupe pas C. J appelle les pompiers D. J emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille E. Je dis à mon petit frère de ne pas toucher à la bouteille F. Je quitte la cuisine G. Je hurle pour avoir de l aide a b Il est tombé J accompagne la maîtresse vers mon Camarade SITUATION 2 A la cantine, une camarade glisse et tombe e avec son plateau repas. La vaisselle se casse. Que choisis-tu de faire? c d Je vais chercher de l aide j explique à la maîtresse A. Je demande aux copains de s écarter B. Je ramasse les morceaux de verre avec les mains C. Je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain D. Je cours chercher le surveillant de cantine E. Je hurle «à l aide» F. Je pousse les morceaux de verre avec le pied G. Je suis la consigne du surveillant de cantine. L enfant escalade la barrière e

14 Qui appelles-tu? Je sais reconnaitre les situations de danger A B Je relie par un trait l image au véhicule de secours que j appelle C D Pompiers SAMU Je relie le service de secours à son numéro de téléphone E F 5 2

15 Une victime inconsciente est une personne qui : (J entoure la bonne réponse) A. Fait n importe quoi B. Parle beaucoup C. Ne parle pas et ne réagit pas à des ordres simples Dans le cas d une personne allongée qui ne réagit pas, il faut (Je numérote les phrases dans l ordre). - vérifier sa respiration avec une bascule de la tête : n - vérifier sa conscience : n - mettre en position latérale de sécurité : n Je m appelle : Je suis Ville de : École Classe code : Une victime s est brûlé le bras sur un fer à repasser. Il faut : (J entoure la bonne réponse) A. Mettre du beurre sur la brûlure B. Lui mettre le bras sous l eau froide C. Frotter la brûlure avec une pomme de terre Une fille Un garçon Un camarade a passé son bras à travers une vitre. Il saigne beaucoup, il n y a pas de morceau de verre dans la plaie. Il faut : (J entoure la ou les bonne(s) réponse(s)) A. Donner à boire à mon camarade B. L allonger C. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main J ai déjà reçu une information sur les premiers secours A l école OUI NON En dehors de l école OUI NON Entoure la ou les bonnes réponses Merci de ta participation 7

16 Je reconnais les objets qui peuvent présenter un risque Je sais prévenir les l SECOURS Une voisine a très mal au ventre, elle te demande de téléphoner au SAMU. A B C D Que vas-tu dire d important pour que le Samu vienne vite lui porter secours? Je téléphone et je dis E F 6 1

17 SITUATION 1 Dans la cuisine, ton petit frère est par terre. Maman qui faisait du ménage a été appelée. Elle a laissé la bouteille d eau de javel ouverte sur le sol. Je remets les images dans l ordre Que choisis-tu de faire? A. Je range la bouteille B. Je ne m en occupe pas C. J appelle les pompiers D. J emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille E. Je dis à mon petit frère de ne pas toucher à la bouteille F. Je quitte la cuisine G. Je hurle pour avoir de l aide a b Il est tombé J accompagne la maîtresse vers mon Camarade SITUATION 2 A la cantine, une camarade glisse et tombe e avec son plateau repas. La vaisselle se casse. Que choisis-tu de faire? c d Je vais chercher de l aide j explique à la maîtresse A. Je demande aux copains de s écarter B. Je ramasse les morceaux de verre avec les mains C. Je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain D. Je cours chercher le surveillant de cantine E. Je hurle «à l aide» F. Je pousse les morceaux de verre avec le pied G. Je suis la consigne du surveillant de cantine. L enfant escalade la barrière e

18 Qui appelles-tu? Je sais reconnaitre les situations de danger A B Je relie par un trait l image au véhicule de secours que j appelle C D Pompiers SAMU Je relie le service de secours à son numéro de téléphone E F 5 2

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

Apprendre à porter secours Protéger

Apprendre à porter secours Protéger séance 1 Apprendre à porter secours Protéger Je découvre Observe ce dessin. Décris ce qui se passe, puis entoure les enfants qui se sont fait mal. Que risque-t-il de se passer maintenant? Barre les enfants

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SÉCURITÉ LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SÉCURITÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP LES 1 ERS SECOURS DANS L ENTREPRISE Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs et des gestes simples peuvent parfois sauver une vie. Dans votre

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE

Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 1 : LA VICTIME PRÉSENTE UNE PLAIE SIMPLE Minimum à savoir (enseignant) Définition : La plaie est une lésion

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

Devenir SST : Programme

Devenir SST : Programme Devenir SST : Programme Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation de SST et le maintien/actualisation

Plus en détail

Apprendre à porter secours

Apprendre à porter secours séance 1 Apprendre à porter secours Se protéger, protéger et donner l alerte Je découvre Observe ces images. Décris les situations que tu vois, explique ce que tu comprends, puis, complète le tableau ci-après.

Plus en détail

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER

2. RECHERCHER LES DANGERS PERSISTANTS POUR PROTEGER PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES

CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES CONSIGNES A RESPECTER EN CAS DE PROBLEMES MESURES DE PREMIERE URGENCE 1. Gardez la maîtrise. C est à dire garder son calme, gérer ses émotions, sa voix, ses gestes, mais également agir avec tact et méthode.

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Programme et Méthodes Formation des S.S.T

Programme et Méthodes Formation des S.S.T OBJECTIF PEDAGOGIQUE Sécurité - Environnem ent - Form ation Programme et Méthodes Formation des S.S.T Face à une situation d accident, le Sauveteur Secouriste du Travail doit être capable de : - Rechercher

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail Plan d intervention SST Protéger > Examiner > Moins de trois minutes 2 Faire alerter > Secourir pour agir Dans

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours Cycle 3 - Séance 4 - L alerte et les saignements - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours Cycle 3 - Séance 4 - L alerte et les saignements - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours Cycle 3 - Séance 4 - L alerte et les saignements - Page 1 sur 5 SEANCE 4 : Partie 1 : Retour sur l alerte (suite) Partie 2 : Secourir une victime qui saigne abondamment

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Mon livret d éducation à la sécurité routière

Mon livret d éducation à la sécurité routière Semaine de la sécurité routière Du 30 avril au 3 mai Au Parc des Sports Mon livret d éducation à la sécurité routière Mon nom : Mon prénom : Ce livret est le vôtre, il est distribué à chaque élève participant

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A2. Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A2. Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Diplôme d études en langue française Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Transcription des documents audio Épreuves collectives Durée Note sur Compréhension de l'oral Réponse

Plus en détail

La galette des rois. Séance 1 MISE EN SITUATION. Activité 1

La galette des rois. Séance 1 MISE EN SITUATION. Activité 1 La galette des rois MISE EN SITUATION Séance 1 Matériel nécessaire : ustensiles de cuisine authentiques : cuillère en bois, grand bol, couteau, verre mesureur... (ou images de ce matériel), photocopies

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Pour vous qu est-ce que l IPCS?

Pour vous qu est-ce que l IPCS? L I.P.C.S. Pour vous qu est-ce que l IPCS? Objectif pédagogique À la fin de la séquence les JSP seront capable en sous-groupe de: Restituer oralement le projet pédagogique élaboré au sein de leur établissement

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite 0710-demo 30/07/10 Code du candidat :... Nom : Prénom

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14 Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA12S009 02/06/14 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr

vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr 1 L ACCUEIL DES TRAVAILLEURS SAISONNIERS Vous venez d être embauché(e) pour

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST Formation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : La formation des Sauveteurs Secouristes du Travail (SST) est rendue obligatoire

Plus en détail

Mémento Formation PSC 1

Mémento Formation PSC 1 Mémento Formation PSC 1 (Formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1) Document réalisé à partir du Référentiel National de compétences de Sécurité Civile défini par l arrêté du Ministère de l

Plus en détail

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE

1. PREAMBULE 2. OBJECTIFS 3. DUREE Salle de formation : nouveau concept. Cadre agréable hors entreprise. Première session des 16 et 17 octobre2014 «Un sauveteur secouriste du travail (ou SST) peut sauver des vies sur le lieu de travail,

Plus en détail

Découvrez l univers des piles avec nous!

Découvrez l univers des piles avec nous! Découvrez l univers des piles avec nous! Bonjour, c est moi Recharge! Aujourd hui, toi et moi allons en apprendre plus sur la vie des piles. Voici mon père! Des usines, des compagnies Voici, le chemin

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier».

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier». Bienvenue dans ce module de formation destiné aux personnes qui œuvrent en milieu hospitalier, que ce soit à des fonctions cliniques, techniques, administratives, de gestion ou de soutien. Ce module de

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

La soupe de la discorde

La soupe de la discorde 1. Dans un grand immeuble de la ville, est connue pour les odeurs de sa cuisine. Chaque fois qu elle fait sa fameuse soupe aux choux, tous les voisins ferment les fenêtres pour ne pas être dérangés par

Plus en détail

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser :

Tu auras à remplir un petit document pour t aider à mettre dans ta mémoire les informations que nous te donnerons. Petite question à poser : Pour débuter notre beau projet de science en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine. Nous essayons d expliquer différents phénomènes scientifiques. Nous aimerions connaître ;aujourd

Plus en détail

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne.

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne. UNIVERSITÉ DE REGINA GUIDE DE SÉCURITÉ POUR LES ÉTUDIANTS Votre sécurité est cruciale Urgences, désastres, accidents et blessures peuvent survenir à tout moment et sans prévenir. Être prêt à faire face

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Pompiers sans Frontières au Pérou

Pompiers sans Frontières au Pérou Pompiers sans Frontières au Pérou Objectif général : * Montrer aux jeunes les dangers qu ils encourent et les responsabiliser en leur apprenant les gestes de base pour sauver des vies. Lieu d exécution

Plus en détail

CYCLE 2 APPRENDRE A PORTER SECOURS. - Module d'apprentissage -

CYCLE 2 APPRENDRE A PORTER SECOURS. - Module d'apprentissage - "Agir efficacement dans l'intérêt d'une victime, de soi et des autres" CYCLE 2 APPRENDRE A PORTER SECOURS - Module d'apprentissage - OBJECTIFS D'APPRENTISSAGE Savoir se mettre hors de danger et protéger

Plus en détail

Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs :

Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs : Des outils pour rendre l enfant acteur de ses savoirs : Le cahier des réussites L arbre des réussites Organiser ses activités à l aide de critères d évaluation -33- Chers collègues, Vous trouverez ci-dessous

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de chirurgie orthopédique et traumatologie Le but de mon séjour est de réaliser une intervention chirurgicale et de me rendre un maximum d autonomie. Pour y arriver, toute

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Au lycée et à l université, (re)trouvez le goût de travailler avec plaisir et efficacité Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55702-2

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES»

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» BDD de questions pour le test d évaluation Entreprise : Nom : Prénom : Date : Pour chaque question, il est possible que plusieurs réponses conviennent. 1) L utilisateur

Plus en détail

Ecole Nationale de la Santé Publique

Ecole Nationale de la Santé Publique Ecole Nationale de la Santé Publique Médecin de l'education Nationale Cycle court 1999/2000 Etude professionnelle MISE EN PLACE DE L ENSEIGNEMENT DES GESTES DE PREMIERS SECOURS EN SEINE MARITIME. EVALUATION

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Découvrir les supports de l écrit

Découvrir les supports de l écrit Test 1 Période de passation indicative : janvier-février Domaine Découvrir l écrit > Se familiariser avec l écrit Compétences évaluées Repérer différents supports d écrit. Identifier les principales fonctions

Plus en détail

Carnet de Route. Les EPIDAURIES du. Soleil. Nom de l élève : Classe : École :

Carnet de Route. Les EPIDAURIES du. Soleil. Nom de l élève : Classe : École : Carnet de Route Les EPIDAURIES du Soleil Nom de l élève : Classe : École : Carnet de Route 2 Les Épidauries du Soleil En route pour les Epidauries du soleil! La vie est apparue sur Terre grâce au Soleil

Plus en détail

A photocopier et agrandir format A3

A photocopier et agrandir format A3 Séance 1 Elaborer un recueil de représentations sur les dangers domestiques. Prendre la parole à bon escient. Donner son avis. Collectif. (5 ) Présentation du module, explication de l expression «dangers

Plus en détail

Réglementation Formation SST

Réglementation Formation SST Réglementation Formation SST Définition : Un sauveteur-secouriste du travail (SST) est un membre du personnel volontaire ou désigné pour porter secours en cas d'accident. Il doit être capable de porter

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Bienvenue à l école Maternelle!

Bienvenue à l école Maternelle! Tu viens d être inscrit(e) à l école maternelle. Ton nom est marqué dans le grand cahier des élèves de l école. Voici des photos de ton école : Bienvenue à l école Maternelle! colle ici ta photo Ecole

Plus en détail

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION La signalisation /20 /9 les feux tricolores > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Prévention routière La Tour du Pin Mars/Avril 2014 En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Avant de commencer, avez-vous regardé le film «Bus à l arrêt» et répondu aux questions? Que

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

DOSSIER La natation à l école primaire

DOSSIER La natation à l école primaire DOSSIER La natation à l école primaire Savoir nager constitue avant tout pour nos élèves une compétence sécuritaire dont la maîtrise est primordiale dans la société actuelle, tant par la dimension culturelle

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

La rentrée. J ai fermé les yeux très fort pour que maman voie que j avais bien dormi, moi qui avais gigoté comme un ver toute la nuit.

La rentrée. J ai fermé les yeux très fort pour que maman voie que j avais bien dormi, moi qui avais gigoté comme un ver toute la nuit. La rentrée Quand le réveil a sonné, j étais déjà réveillé, assis dans mon lit. Pour la dixième fois, j ai vérifié si rien ne manquait dans mon cartable neuf. La trousse, les crayons, la gomme, le cahier

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse.

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse. 25 min Compréhension de l oral.../25 points Exercice 1.../8 points Ce soir les parents de Bruno sont chez des amis. Bruno est resté à la maison avec son petit frère. Leur mère a laissé un message. Lis

Plus en détail

Planification d une situation d apprentissage.

Planification d une situation d apprentissage. Planification d une situation d apprentissage. Titre : Le merveilleux monde des animaux. Cycle : 1 ier cycle (secondaire 1) Durée : Une période de 75 minutes. Matériel : Un bâton de pastel sec. Une boîte.

Plus en détail

Cahier de voile Partie 1

Cahier de voile Partie 1 Cahier de voile Partie 1 Des propositions d activités pour apprendre en EPS : Utiliser l écrit et l oral pour acquérir des connaissances sur la voile, faire le bilan de ce qu on a fait, de ce qu on a appris,

Plus en détail

Un grand merci pour ta participation!

Un grand merci pour ta participation! Chère élève, cher élève, Quels sont tes vœux pour l avenir? Participes-tu activement à la vie publique? Où aimerais-tu pouvoir t exprimer davantage? Nous souhaitons en savoir plus à ce sujet: ce questionnaire

Plus en détail

CAPSULE DE PRÉVENTION

CAPSULE DE PRÉVENTION CAPSULE DE PRÉVENTION Au mois de juin dernier, vous receviez la capsule «À la soupe!...» qui s intéressait aux problématiques entourant le service des repas par les éducatrices. Dans la même veine, la

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à la Direction de santé publique Agence de la santé et

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

D où viennent les mots?

D où viennent les mots? 20 Intention Durée Matériel Déroulement D où viennent les mots? Organisation de la classe Faire prendre conscience de l unité sémantique de base de la langue parlée : le mot a) et b) 20 min pour les deux

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail