Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine"

Transcription

1 Les connaissances en 2009 dans le domaine des premiers secours des enfants des classes de CM1 du département des Hauts de Seine Etude réalisée avec le concours D élèves de CM1 du département De leurs enseignants Des conseillers pédagogiques EPS Des infirmières de l Education Nationale Du Comité de pilotage départemental «premiers secours» D un médecin épidémiologiste du service Du comité de pilotage «apprendre aux enfants à porter secours» 1

2 Le département des Hauts de Seine a mis en place un programme «d animations pédagogiques» pour l apprentissage des gestes de premiers secours depuis l année scolaire 2000/01. Cette enquête vise à faire le point sur l état des connaissances de ces élèves à partir d un échantillonnage d élèves de classes de CM1 et de faire une comparaison dans trois ans. Méthode Une école a été tirée au sort pour chacune des infirmières éducation nationale en poste mixte. Une classe de CM1 a été ensuite tirée au sort dans chaque école. Tous les élèves de la classe ont ensuite participé à l évaluation. L échantillonnage initial comprend 52 écoles réparties dans 20 circonscriptions. La répartition en ZEP et hors ZEP était de 2,5. L enquête a été menée à partir d un livret élaboré par le comité de pilotage qui abordait les domaines concernés par l apprentissage à porter secours : La prévention, la protection, l alerte, l intervention avec les gestes La passation s est faite dans les classes et a été menée par l infirmière scolaire et le conseiller pédagogique. Le recueil des résultats a été fait à l issue de la passation sur un fichier Excel et les livrets restitués aux élèves.. Les données ont été traitées avec le logiciel Epi-info. Population : Les questionnaires de 51 écoles situées dans 19 circonscriptions ont été traités, ce qui comprend un total de 1257 élèves de niveau CM1. La répartition entre filles et garçons est de 588 filles et 643 garçons (48% / 52%). Information reçue sur les premiers secours : L information reçue à l école : 458 élèves déclarent avoir reçu une information à l école contre 606 soit 43% des répondants. L information reçue à l extérieur concerne 410 élèves soit 39%. Ils sont 15% (158/1064) à avoir reçu une information à l école et à la maison et 33% à n avoir reçu aucune information. Projet d école «Apprendre à porter secours» Sept écoles n ont pas répondu à la question de savoir s il y avait un projet. Six écoles ont indiqué qu il y avait un projet APS, soit 14%. 2

3 1/ La Prévention Reconnaissance des objets pouvant présenter un risque : Parmi les 6 objets présentés (dînette, barbecue, couteau, pomme, livres, prise électrique), 3 pouvaient présenter un risque. La très grande majorité des élèves reconnaissent les objets dangereux: prise électrique, barbecue et couteau. Ils sont 87% à avoir reconnu comme pouvant être dangereux les 3 objets à la fois. En revanche, ils reconnaissent aussi parfois en même temps comme dangereux des objets qui ne le sont pas: dînette, pomme, livres. Reconnaissance de situations de danger: Parmi les 6 situations présentées enfant s approchant d une plaque à feu, enfant tenant son plateau-repas, bébé dans un siège de bébé, casserole sur le feu prenant feu, enfant montant les escaliers accompagné d un adulte, enfant monté sur une chaise se penchant par la fenêtre : 3 comprenaient un danger. La très grande majorité des élèves (96%) reconnaissent l ensemble des 3 situations de danger. 3

4 Connaissances en matière de prévention : Au total, 3 objets à risque et 3 situations de danger étaient présentés. La majorité des enfants (85%) a reconnu la totalité des situations et objets attendus («score prévention» : 6/6). (score 6/6) (score 5/6) 4 ou moins de 4 Nb d élèves(%) 1069 (85%) 152 (12%) 36 (3%) Si l on tient compte des réponses «fausses», on constate que 63% des enfants ont reconnu les 6 objets et situations à risque et seulement eux. Relation entre le «score prévention» et la formation reçue : Il existe une relation entre le score prévention et la formation reçue à l école et score prévention (p=0,04). (alors que l information extérieure n a pas de lien p=0,7) 2/ La Protection 2 situations évaluaient les connaissances des enfants dans le domaine de la protection. Afin de remettre l enfant en situation réelle, les situations comportaient également un volet alerte. Situation 1 : bouteille de produit toxique laissée au sol en présence d un jeune enfant Dans cette situation, 2 réponses possibles étaient attendues des élèves : ranger la bouteille de produit toxique et soustraire le jeune enfant de la zone de danger. Selon les cas, les enfants ont répondu 1 ou plusieurs réponses. Les enfants ayant répondu à la fois «je range la bouteille» et «j emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille» sont 303 soit 24%. Les enfants ayant répondu 1 seule de ces 2 propositions sont au nombre de 702 (56%) et les enfants n ayant répondu à aucune de ces propositions sont 252 (20%). 4

5 Situation 2 : camarade tombant à terre avec son plateau repas à la cantine 2 réponses possibles étaient attendues des élèves : je demande aux copains de s écarter, je pousse les morceaux de verre avec le pied. (on pouvait également attendre la réponse ; «je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain», réponse relevant plus de l alerte que de la protection). La réponse «je suis la consigne du surveillant de cantine n a pas été prise en compte, car elle nous semblant peu précise). Selon les cas, les enfants ont sélectionné 1 ou plusieurs réponses. Près de la moitié des élèves (46%) ont répondu «je demande aux copains de s écarter» alors que seuls 27% d entre eux ont choisi de pousser les morceaux de verre avec le pied. Les enfants ayant choisi les 2 actions de protection sont 12%, les enfants ayant choisi une des 2 actions sont 49% et 12% des enfants n ont sélectionné aucune des bonnes réponses. Connaissances en matière de protection : Sur les 2 situations présentées, les 2 situations appelaient chacune 2 réponses. La répartition des enfants se fait comme cela : Nb d élèves (%) 4 actions de protection 3 actions de protection 2 actions de protection 1 action de protection Aucune action de protection 83 (7%) 204 (16%) 433 (34%) 419 (33%) 118 (9%) Relation entre le score protection et la formation Il n y a pas de relation entre les connaissances en matière de prévention évaluées sur le nombre de bonnes réponses aux 2 situations présentées et l information intra-scolaire en matière de protection. (p=0,54). Les résultats sont les mêmes si l on considère chacune des 2 situations séparément (p = 0,3 et p=0,05) dont les réponses ne sont pas liées à la formation intra-scolaire. 5

6 3/ L alerte remettre des images dans l ordre dans une situation : La séquence a été remise dans l ordre par 870 élèves soit 69%. Déterminer les services d urgence à appeler selon les situations Dans cette rubrique, les enfants devaient relier 2 photos (incendie s échappant d une fenêtre et personne alitée ayant mal au ventre) au véhicule qu ils devaient appeler (parmi ambulance, police, pompiers). POMPIERS 15 SAMU 17 POLICE 18 Relier les services d urgence à leur numéro d appel Dans cet exercice, les élèves devaient relier les services d urgence (pompier et samu) à leur numéro d appel. Incendie-> pompiers Femme alitée avec forte douleur -> Samu Pompier ->18 Samu-> (97%) 1215 (97%) 1173 (93%) 1176 (94%) Les enfants ayant une bonne réponse aux quatre questions en même temps sont au nombre de 1115 soit 89%. Les enfants ayant bien répondu aux situations de remettre les images dans l ordre et de déterminer les services et leur numéro d appel sont 771 soit 61% et ils sont 91% à avoir répondu à 4 sur 5 questions. Relations entre alerte+ information Il n existe pas de relation entre l information reçue à l école et les bonnes réponses alerte (p=0,9) ou entre l information reçue à l extérieur et les bonnes réponses alerte (p=0,73) 6

7 Le message d alerte Je sais prévenir les SECOURS J ai très mal au ventre Je décroche et je dis Bonjour, je m appelle Les élèves devaient donner le contenu du message au SAMU permettant la venue rapide des secours au chevet d une malade (voisine) alitée pour un très fort mal de ventre. La réponse attendue était libre. Les enfants sont évalués sur les différents points du message d alerte. Indiquer son nom Indiquer la ville Personne adulte Personne couchée Personne consciente /qui parle Personne ayant mal au ventre 194(15%) 525(42%) 499 (40%) 131 (10%) 78 (6%) 974 (77%) Contenu du message d'alerte effectif des élèves nom ville adulte personne couchée élément du message personne consciente personne ayant mal au ventre Si l on considère l intégralité du message d alerte attendu, seuls 6 enfants ont donné les 6 éléments du contenu attendu. 7

8 La majorité des enfants (70%) délivrent un message qui comprend moins de 3 informations attendues alors que 11% des enfants ne donnent aucun élément attendu du message d alerte. Relation entre le message d alerte et l information reçue : Il existe une relation très forte entre l information reçue à l école et le contenu du message d alerte (p =0,000). (alors qu il n y a pas de relation entre le contenu du message d alerte et l information reçue à l extérieur (p=0,30). 4/ L intervention Différentes situations nécessitant une intervention étaient présentées aux élèves. a/définition de l inconscience : Les élèves devaient choisir 1 seule des 3 propositions Nombre de réponses Ne parle pas et ne réagit pas Fait n importe quoi Parle beaucoup 1166 (100%) 974 (83%) 155 (13%) 37 (3%) Relation entre cette réponse et l information reçue : Il n y a pas de relation entre la définition de l inconscience et l information reçue à l école (p=0,24) b/personne inconsciente trouvée à terre Dans cette question, les élèves devaient remettre dans l ordre la conduite à tenir devant une personne inconsciente trouvée à terre soit : vérifier sa conscience, vérifier sa respiration, mettre en position latérale de sécurité. Nombre de réponses Mise en ordre des séquences Pas de mise ordre des séquences 1225(100%) 399 (33%) 3826 (67%) Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il y a une relation entre la conduite à tenir face à une personne inconsciente et l information reçue à l école (p=0,003). En revanche, il n y a pas de relation entre cette réponse et l information reçue à l extérieur (p=0,23) 8

9 c/brûlure de la peau Dans cette situation, il était demandé aux enfants d indiquer la conduite à tenir face à une personne qui s était brûlée avec un fer à repasser. Nombre de réponses Mettre le bras sous l eau froide Mettre du beurre sur la brûlure Frotter la brûlure avec une pomme de terre 1194 (100%) 1094 (92%) 51 (4%) 49 (4%) Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il n y a pas de relation entre la conduite à tenir face à une personne inconsciente et l information reçue à l école (p=0,7). d/ saignement abondant Dans cette situation, il était demandé aux enfants d indiquer (par 1 ou plusieurs réponses) la conduite à tenir face à un camarade saignant abondamment d une plaie du bras sans corps étranger. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main Allonger son camarade Donner à boire à son camarade 942 (75%) 883 (70%) 292 (23%) Face à cette situation, 48% des enfants adoptent les 2 gestes (appuyer + allonger) alors que 3% des enfants n adoptent aucun des 2 gestes attendus. Relation entre cette réponse et l information reçue à l école : Il y a une relation significative entre la conduite à tenir face à une personne présentant un saignement abondant et l information reçue à l école (p =0,02) alors qu il n y a pas de relation avec l information reçue à l extérieur (p=0,3). Score global intervention : 13% des enfants ont bien répondu à tous les items intervention Relation entre score intervention et information école : Il y a une très forte relation entre l information à l école et le score intervention (p=0,0001). 9

10 Conclusion Quatre domaines du champ des premiers secours étaient évalués dans cette enquête. La prévention : une très forte majorité d élèves reconnaissent les objets ou situations. Les élèves ayant bénéficié d une information école ont de meilleures connaissances que les enfants n ayant pas eu d information à l école. La protection : pour chaque situation de prévention, près de la moitié des élèves a une bonne réponse en situation de protection. Il n y a pas de relation entre le nombre de bonnes réponses de ce domaine et la formation intra-scolaire reçue. L alerte : une très forte majorité d élèves établissent la relation entre la situation, le service d urgence et le numéro de téléphone à composer. Pour ces connaissances, l information reçue à l école n influe pas. En revanche, les élèves sont peu nombreux à connaître le contenu du message d alerte. Il existe une très forte relation entre la connaissance du message d alerte et l information reçue à l école+++ L intervention : des situations très différentes étaient proposées. Concernant l inconscience, la grande majorité des élèves en connaissant la définition mais ils sont moins de la moitié à mettre dans l ordre les gestes à tenir face à une personne inconsciente. Cette connaissance est très fortement liée à l information intra-scolaire. Une majorité des élèves connaît la conduite à tenir face à une brûlure (sans relation avec l information intra-scolaire). En revanche, la conduite à tenir en cas de saignement abondant est connue d un peu moins de la moitié des élèves, en relation avec l information intra-scolaire. Ton numéro est bien le? Très bien, je t envoie un médecin. Tu peux raccrocher maintenant 10

11 Une victime inconsciente est une personne qui : (J entoure la bonne réponse) A. Fait n importe quoi B. Parle beaucoup C. Ne parle pas et ne réagit pas à des ordres simples Dans le cas d une personne allongée qui ne réagit pas, il faut (Je numérote les phrases dans l ordre). - vérifier sa respiration avec une bascule de la tête : n - vérifier sa conscience : n - mettre en position latérale de sécurité : n Je m appelle : Je suis Ville de : École Classe code : Une victime s est brûlé le bras sur un fer à repasser. Il faut : (J entoure la bonne réponse) A. Mettre du beurre sur la brûlure B. Lui mettre le bras sous l eau froide C. Frotter la brûlure avec une pomme de terre Une fille Un garçon Un camarade a passé son bras à travers une vitre. Il saigne beaucoup, il n y a pas de morceau de verre dans la plaie. Il faut : (J entoure la ou les bonne(s) réponse(s)) A. Donner à boire à mon camarade B. L allonger C. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main J ai déjà reçu une information sur les premiers secours A l école OUI NON En dehors de l école OUI NON Entoure la ou les bonnes réponses Merci de ta participation 7

12 Je reconnais les objets qui peuvent présenter un risque Je sais prévenir les l SECOURS Une voisine a très mal au ventre, elle te demande de téléphoner au SAMU. A B C D Que vas-tu dire d important pour que le Samu vienne vite lui porter secours? Je téléphone et je dis E F 6 1

13 SITUATION 1 Dans la cuisine, ton petit frère est par terre. Maman qui faisait du ménage a été appelée. Elle a laissé la bouteille d eau de javel ouverte sur le sol. Je remets les images dans l ordre Que choisis-tu de faire? A. Je range la bouteille B. Je ne m en occupe pas C. J appelle les pompiers D. J emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille E. Je dis à mon petit frère de ne pas toucher à la bouteille F. Je quitte la cuisine G. Je hurle pour avoir de l aide a b Il est tombé J accompagne la maîtresse vers mon Camarade SITUATION 2 A la cantine, une camarade glisse et tombe e avec son plateau repas. La vaisselle se casse. Que choisis-tu de faire? c d Je vais chercher de l aide j explique à la maîtresse A. Je demande aux copains de s écarter B. Je ramasse les morceaux de verre avec les mains C. Je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain D. Je cours chercher le surveillant de cantine E. Je hurle «à l aide» F. Je pousse les morceaux de verre avec le pied G. Je suis la consigne du surveillant de cantine. L enfant escalade la barrière e

14 Qui appelles-tu? Je sais reconnaitre les situations de danger A B Je relie par un trait l image au véhicule de secours que j appelle C D Pompiers SAMU Je relie le service de secours à son numéro de téléphone E F 5 2

15 Une victime inconsciente est une personne qui : (J entoure la bonne réponse) A. Fait n importe quoi B. Parle beaucoup C. Ne parle pas et ne réagit pas à des ordres simples Dans le cas d une personne allongée qui ne réagit pas, il faut (Je numérote les phrases dans l ordre). - vérifier sa respiration avec une bascule de la tête : n - vérifier sa conscience : n - mettre en position latérale de sécurité : n Je m appelle : Je suis Ville de : École Classe code : Une victime s est brûlé le bras sur un fer à repasser. Il faut : (J entoure la bonne réponse) A. Mettre du beurre sur la brûlure B. Lui mettre le bras sous l eau froide C. Frotter la brûlure avec une pomme de terre Une fille Un garçon Un camarade a passé son bras à travers une vitre. Il saigne beaucoup, il n y a pas de morceau de verre dans la plaie. Il faut : (J entoure la ou les bonne(s) réponse(s)) A. Donner à boire à mon camarade B. L allonger C. Appuyer sur la plaie en me protégeant la main J ai déjà reçu une information sur les premiers secours A l école OUI NON En dehors de l école OUI NON Entoure la ou les bonnes réponses Merci de ta participation 7

16 Je reconnais les objets qui peuvent présenter un risque Je sais prévenir les l SECOURS Une voisine a très mal au ventre, elle te demande de téléphoner au SAMU. A B C D Que vas-tu dire d important pour que le Samu vienne vite lui porter secours? Je téléphone et je dis E F 6 1

17 SITUATION 1 Dans la cuisine, ton petit frère est par terre. Maman qui faisait du ménage a été appelée. Elle a laissé la bouteille d eau de javel ouverte sur le sol. Je remets les images dans l ordre Que choisis-tu de faire? A. Je range la bouteille B. Je ne m en occupe pas C. J appelle les pompiers D. J emmène mon petit frère dans sa chambre et je le surveille E. Je dis à mon petit frère de ne pas toucher à la bouteille F. Je quitte la cuisine G. Je hurle pour avoir de l aide a b Il est tombé J accompagne la maîtresse vers mon Camarade SITUATION 2 A la cantine, une camarade glisse et tombe e avec son plateau repas. La vaisselle se casse. Que choisis-tu de faire? c d Je vais chercher de l aide j explique à la maîtresse A. Je demande aux copains de s écarter B. Je ramasse les morceaux de verre avec les mains C. Je fais prévenir le surveillant de cantine par un copain D. Je cours chercher le surveillant de cantine E. Je hurle «à l aide» F. Je pousse les morceaux de verre avec le pied G. Je suis la consigne du surveillant de cantine. L enfant escalade la barrière e

18 Qui appelles-tu? Je sais reconnaitre les situations de danger A B Je relie par un trait l image au véhicule de secours que j appelle C D Pompiers SAMU Je relie le service de secours à son numéro de téléphone E F 5 2

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires

APPRENDRE À PORTER SECOURS (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires (A.P.S.) Programme pédagogique pour l'enseignement des gestes de premiers secours dans les écoles primaires LIVRET ELEVE - CYCLE 3 Les gestes de premiers secours appris Une fois que j ai protégé pour agir

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Les textes et pictogrammes sont extraits de l aide mémoire SST de l INRS AIDE MÉMOIRE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cet aide-mémoire est téléchargeable sur notre site internet http://www.formenpreve-formations.fr/

Plus en détail

se blessent gravement à la maison

se blessent gravement à la maison Chaque jour en France se blessent gravement à la maison Les enfants sont curieux, ne savent pas encore reconnaître et éviter les dangers : il faut donc les protéger en les surveillant très attentivement.

Plus en détail

Année 2012-2013. Fiches pédagogiques. pour l enseignement des premiers secours à l école maternelle et élémentaire

Année 2012-2013. Fiches pédagogiques. pour l enseignement des premiers secours à l école maternelle et élémentaire Année 2012-2013 Fiches pédagogiques pour l enseignement des premiers secours à l école maternelle et élémentaire 15 18 Sommaire Introduction.... 1 Progression «apprendre à porter secours»... 2 Fiches séquences

Plus en détail

Dossier de mise en œuvre pédagogique

Dossier de mise en œuvre pédagogique Apprendre à Porter Secours Dossier de mise en œuvre pédagogique Présentation Ce document a été élaboré à partir de la brochure «Apprendre à porter secours» à l école dans la collection «Repères» (CNDP)

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

Formations des Enfants

Formations des Enfants MEP cata 2013-1 - ss rn pse SITE_Mise en page 1 31/07/13 15:20 Page46 Formations des Enfants > Initiation à la Prévention et aux Premiers Secours > Apprendre à porter secours > Écoles cycles 1, 2 et 3

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

reconnaître les dangers et agir en toute sécurité

reconnaître les dangers et agir en toute sécurité LES 1 reconnaître les dangers et agir en toute sécurité L accident peut lui-même être générateur de danger. 1 Effectuer une approche prudente de la zone de l accident. 2 En restant à distance de la victime,

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU Voici un guide des premiers soins, au service des pratiquants d aïkibudo Les contacts page 2 Partie 1 : DETRESSES VITALES A. Perte de connaissance page 3 B. Arrêt

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Apprendre à porter secours

Apprendre à porter secours Inspection Académique de la Corse du Sud Service Infirmier Apprendre à porter secours Cycle des approfondissements (cycle3) Dominique LISCHI 2010 Sommaire INTRODUCTION... 5 Séquence 1... 6 1) Introduction...

Plus en détail

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes :

PSC1. Nom : Année : Prénom : 8 thèmes : PSC1 Nom : Année : Prénom : Classe : 8 thèmes : 1 Protection des populations 2 Message d'alerte 3 Obstruction des Voies aériennes 4 Hémorragies externes 5 Atteinte de la peau et des muqueuses 6 Traumatisme

Plus en détail

Je trie les aliments du monde entier

Je trie les aliments du monde entier 5 6 7 Mon corps a des besoins Je trie les aliments du monde entier JE DÉCOUVRE LES ALIMENTS. 1. On peut trier les aliments dans quatre groupes (ou familles) différents. 2. Donne un nom à chacune des familles.

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes

Prévention routière La Tour du Pin. Mars/Avril 2014. En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Prévention routière La Tour du Pin Mars/Avril 2014 En partenariat avec le CISPD et les communautés de communes Avant de commencer, avez-vous regardé le film «Bus à l arrêt» et répondu aux questions? Que

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST.

Note réalisée à partir d informations fournies par le CHU de Maine-et-Loire et par un organisme de formation de SST. NOTE SUR L ORGANISATION DES SECRS EN ENTREPRISE : Les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST)*et procédures en cas d accident du travail ou de malaise nécessitant le retour du salarié à son domicile Note

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Il y a chaque année 800 morts par accidents du travail, et 20 000 par accidents domestiques.

Il y a chaque année 800 morts par accidents du travail, et 20 000 par accidents domestiques. LES PREMIERS SOINS Il y a chaque année 800 morts par accidents du travail, et 20 000 par accidents domestiques. Les accidents routiers occasionnent 108 000 blessés graves et 3000 lourdement handicapés.

Plus en détail

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période.

Progression découverte du monde, autre que mathématiques, détails par période. Progression 4 périodes, DECM PS Laurence 1/5 Progression découverte du monde, autre que mathématiques, Période 2: apprenons à toucher! détails par période. Compétence MA01: Reconnaître, nommer,décrire,

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques):

Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Programmation découverte du monde (autre que mathématiques): Période 2: Apprenons à toucher! Compétence MA01 : Reconnaître, nommer,décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets selon leur

Plus en détail

Cahier de voile Partie 1

Cahier de voile Partie 1 Cahier de voile Partie 1 Des propositions d activités pour apprendre en EPS : Utiliser l écrit et l oral pour acquérir des connaissances sur la voile, faire le bilan de ce qu on a fait, de ce qu on a appris,

Plus en détail

Fiche d'inscription PARENTS

Fiche d'inscription PARENTS Fiche d'inscription PARENTS IDENTITE Nom : Prénom : Adresse :.. Tel : Portable : Courriel : @. VOTRE DEMANDE DE GARDE D ENFANTS Vos enfants : Nom Prénom Âge Lieu de garde : Garde souhaitée : Occasionnelle

Plus en détail

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ

01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ 01_INTRODUCTION_SE DÉPLACER SEUL EN TOUTE SÉCURITÉ CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La rue peut être un lieu dangereux. L enfant doit connaître les risques liés à sa petite taille pour agir en conséquence.

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

JEUDI. Sciences et Vie de la Terre Physique-Chimie. Philosophie

JEUDI. Sciences et Vie de la Terre Physique-Chimie. Philosophie LYCEE PONTUS DE TYARD 13 rue des Gaillardons BP 121 71321 CHALON SUR SAONE Travaux Personnels Encadrés 1 ère S A l attention des parents et des élèves PRESENTATION : Depuis septembre 2005, les Travaux

Plus en détail

à l école (c est un lieu public)

à l école (c est un lieu public) séance 1 Se protéger Les règles de sécurité collectives Je découvre Relis le texte «Nos règles de vie» de la séquence 3, séance 1. Observe attentivement la troisième partie intitulée «La sécurité». Pour

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible CATALOGUE FORMATIONS Secourisme Prévention des risques Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Devoir civique Mission sociale Chaque année, près de 20 000 personnes meurent d accidents

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

PRESENTATION DES STAGIAIRES

PRESENTATION DES STAGIAIRES PRESENTATION DES STAGIAIRES OBJECTIF : Présenter les participants de la formation à l ensemble du groupe d une façon originale et fidèle A fin de faciliter la prise de contact, les membres du groupe font

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Hygiène, sécurité, qualité

Hygiène, sécurité, qualité Hygiène, sécurité, qualité 119 ELABORER UN DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS *Identifier les principes d évaluation des risques professionnels et en décrire le contexte réglementaire

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

ÉVALUATION EN FIN DE COURS ÉLÉMENTAIRE 1 ANNÉE. Année scolaire 2014-2015 LIVRET DE L'ELEVE MAITRISE DE LA LANGUE

ÉVALUATION EN FIN DE COURS ÉLÉMENTAIRE 1 ANNÉE. Année scolaire 2014-2015 LIVRET DE L'ELEVE MAITRISE DE LA LANGUE ÉVALUATION EN FIN DE COURS ÉLÉMENTAIRE 1 ANNÉE Année scolaire 2014-2015 LIVRET DE L'ELEVE MAITRISE DE LA LANGUE NOM :....... Prénom :....... Né le :./../ École :......... Classe : Domaine Score de réussite

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

Document à l attention de l enseignant Grande section

Document à l attention de l enseignant Grande section ÉCOLE : CLASSE : Numéro confidentiel de saisie : Document à l attention de l enseignant Grande section Passation 1 Évaluations «prévention de l illettrisme» - 31-2010-2011 Présentation générale Dans le

Plus en détail

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète!

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète! Tes 12 défis Dis STOP au réchauffement de la planète! Tes 12 défis mode d emploi Et si les 500 000 lecteurs d Images Doc s y mettent? Ce livret te propose 12 gestes simples à réaliser dans ta vie quotidienne

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

CATALOGUE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

CATALOGUE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATIONS GRATUITES* * voir conditions de prise en charge en page 2 Crédits photos :Istockphoto.com Conception : service communication Uniformation - août 2010 CATALOGUE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Le jeu de l'alerte. Le jeu de l'alerte. Chute dans l'escalier : Tombe en courant : La victime a très mal à... La victime a un peu mal à...

Le jeu de l'alerte. Le jeu de l'alerte. Chute dans l'escalier : Tombe en courant : La victime a très mal à... La victime a un peu mal à... Blessure : 1 1 Blessure : 1 2 Chute dans l'escalier : La victime a très mal à... Tombe en courant : La victime a un peu mal à... Blessure : 1 3 Blessure : 1 4 Tombe d'une chaise : La victime s'est coupée

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Cahier de l élève

Situation d apprentissage et d évaluation. Cahier de l élève Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Préparation au marché du travail Situation d apprentissage et d évaluation Cahier de l élève Audrey Dumont Centre François-Michelle

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants

APPRENDRE À PORTER SECOURS Référentiel technique destiné aux enseignants OBJECTIFS DE LA FORMATION Á l'issue de la formation de base "Apprendre à porter secours", l'enseignant doit être capable : d'agir efficacement face aux situations d'urgence pouvant être rencontrées en

Plus en détail

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou Je joue à chat perché Objectifs : Parler des membres de la famille et nommer des activités. Nommer des jeux. Décrire les règles d un jeu. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou : Je joue à chat perché.

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

Indications pédagogiques C3 / 22

Indications pédagogiques C3 / 22 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3 / 22 C : Comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 2 : Saisir la signification globale d un message Objectif opérationnel

Plus en détail

Leçon 18 L anniversaire de Charlotte Trois amis sont dans un café. Ils discutent d un sujet important: comment célébrer l anniversaire de leur copine

Leçon 18 L anniversaire de Charlotte Trois amis sont dans un café. Ils discutent d un sujet important: comment célébrer l anniversaire de leur copine Leçon 18 L anniversaire de Charlotte Trois amis sont dans un café. Ils discutent d un sujet important: comment célébrer l anniversaire de leur copine Charlotte. Celle-ci va avoir vingt ans mercredi prochain.

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S.

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. OBJECTIFS : Former les salariés des associations adhérentes afin qu'ils soient capables de porter secours à un

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 CATALOGUE DES FORMATIONS 2012 / 2013 Organisme de formation aux premiers secours, incendie et prévention des risques professionnels. Enregistré sous le numéro 11 75 47989 75 auprès du préfet de région

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine.

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine. Domaine disciplinaire : Découverte du monde de la matière. 1ère séance de la séquence sur l eau. Titre de la séance : L eau dans la nature et dans la maison. Objectif : - Faire s interroger les enfants

Plus en détail

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE AUTOMNE 2015

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE AUTOMNE 2015 FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE AUTOMNE 2015 CES STAGES D INITIATION À L HYGIÈNE ET À LA SÉCURITÉ vous sont proposés par les Services Hygiène et Sécurité de l Université Pierre et Marie Curie et du CNRS

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Conduite à tenir face à une brûlure1

Conduite à tenir face à une brûlure1 Conduite à tenir face à une brûlure1 Les brûlures peuvent être causées par : des liquides des vapeurs des objets chauds (ou très froids) du soleil des frottements des courants électriques des produits

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Annexe D: Liste des réponses associatives primaires pour les différents groupes d âges avec

Plus en détail

THEATRE FORUM. Education à la santé Tabac, alcool, cannabis Addiction internet et jeux vidéos Prévention des conduites à risques.

THEATRE FORUM. Education à la santé Tabac, alcool, cannabis Addiction internet et jeux vidéos Prévention des conduites à risques. C o m p a g n i e N o c t i l u s T h é â t r e THEATRE FORUM Saison 11 /12 Education à la santé Tabac, alcool, cannabis Addiction internet et jeux vidéos Prévention des conduites à risques NOCTILUS THEATRE

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

Quiz. Dentitions. Savais-tu que? Problèmes dentaires. Soins des dents. Cette image t amènera toujours à la page suivante.

Quiz. Dentitions. Savais-tu que? Problèmes dentaires. Soins des dents. Cette image t amènera toujours à la page suivante. Quiz Savais-tu que? Dentitions Cette image te ramènera toujours à cette page. Problèmes dentaires Soins des dents Cette image t amènera toujours à la page suivante. TES DENTITIONS Apparition des dents

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ?

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? N QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? :: Découpe les mots en bas de la feuille. :: Choisis mots pour dire ce que tu penses de chaque illustration et colle-les dessus. TACHÉ NETTOYÉ BRILLANT PROPRE SALE GRAS BOUEUX

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Le mécanisme d accident Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Récit MIKALOU N A PAS MAL AUX DENTS! Tu es grand maintenant, dit maman. Il est temps d aller chez le «docteur des dents» Très occupé à

Plus en détail

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR LE MOT DU PRESIDENT Cher jeune basketteur ou basketteuse Je te félicite d avoir choisi ce sport. Tu verras, il te permettra de t épanouir,de trouver des copains et d apprendre

Plus en détail

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre.

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Mortier, pilon, mil FAIRE LA FARINE Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Dès l age de 5 ans, les filles apprennent à piler et à 10 ans elles savent

Plus en détail

2 ème semestre 2015. Responsables, bénévoles, salariés du sport drômois BÂTIR ENSEMBLE LE SPORT DE DEMAIN DANS NOTRE TERRITOIRE DRÔMOIS

2 ème semestre 2015. Responsables, bénévoles, salariés du sport drômois BÂTIR ENSEMBLE LE SPORT DE DEMAIN DANS NOTRE TERRITOIRE DRÔMOIS Comité Départemental Olympique et Sportif de la Drôme Tél. : 04 75 75 47 50 - cdos26@mbsport.fr drome.franceolympique.com 2 ème semestre 2015 Responsables, bénévoles, salariés du sport drômois BÂTIR ENSEMBLE

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail