Licence pluridisciplinaire Jean-Olivier Irisson EXAMEN DE BIOLOGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Licence pluridisciplinaire Jean-Olivier Irisson EXAMEN DE BIOLOGIE"

Transcription

1 EXAMEN DE BIOLOGIE La concision, la qualité de l'expression et de l'orthographe des réponses seront particulièrement appréciées. L'attention portée aux schémas et dessins ainsi que le respect des conventions de représentation vues en TD seront également notées. Ces critères comptent pour 10 points sur 100. Le raisonnement permettant d'arriver à chaque réponse a le même poids au niveau de la note que la réponse elle-même. 60 m 9 p Exercice 1: 1.1 De l'adn à la protéine Du gène au phénotype: l amylase salivaire L'amylase est une protéine présente dans la salive qui participe à la digestion de l'amidon. Sur l'adn de la souris on cherche le gène associé à cette protéine. Une zone de l'adn semble être porteuse de ce gène. Plusieurs parties de sa séquence sont présentées dans la Figure 1.. Les pointillés correspondent à des zones auxquelles on ne s'intéresse pas ici. L'ARN polymérase lit cette séquence de la gauche vers la droite. Elle débute au début de la séquence signal d'accrochage et finit à la fin de la séquence signal de décrochage. Écrivez la séquence d'arnm correspondante. Écrivez ensuite la séquence d'acides aminés de la protéine associée en utilisant vos connaissances sur la synthèse protéique ainsi que le code génétique fourni dans la Figure 1.. Nommez les deux phénomènes que vous venez de représenter dans les cadres appropriés. 1. Phénotype et génotype, l importance du niveau moléculaire On dispose de 4 souris: A, B, C et D. Leur salive est dans tous les cas capable de dégrader l'amidon. On purifie chez chacune leur amylase salivaire. On dépose alors ces 4 extraits purifiés sur un gel d'électrophorèse. Après application d'un champ électrique les molécules migrent du pôle négatif vers le pôle positif d'autant plus rapidement qu'elles sont petites. Une coloration présentée par la Figure 1.1 met en évidence trois molécules différentes: L (la forme à migration Lente), R (la forme à migration Rapide) et M (la forme à migration intermédiaire). Les souris ont-elle le même phénotype macroscopique (au niveau de la capacité à dégrader l'amidon)? Justifiez votre réponse. Oui les souris sont toutes capables de dégrader l'amidon: elles ont toutes une amylase salivaire fonctionnelle. Les souris ont-elle le même phénotype moléculaire? Pourquoi? Non les souris n'ont pas le même phénotype moléculaire car l'électrophorèse met en évidence le fait que toutes les protéines ne migrent pas à la même vitesse: elles sont donc différentes. Comment expliquer les différences de vitesse de migration des protéines? On peut supposer que les protéines n'ont pas la même taille et ne migrent donc pas à la même vitesse Figure 1.1: Électrophorèse de l'amylase salivaire de 4 souris (A,B,C,D) Page 1

2 6 Figure 1.: Le code génétique Figure 1.: Séquence de l'amylase salivaire de la souris Page

3 La séquence étudiée précédemment correspond à la forme L. On s'intéresse maintenant aux séquences équivalentes pour les formes M et R. Dans la séquence de la forme M on identifie deux substitutions: 1. à la position 8, C est remplacé par T. à la position 85, A est remplacé par T Marquez ces mutations et leurs conséquences sur la Figure 1. en utilisant une couleur différente. Quelle est la conséquence la première substitution au niveau de la chaîne polypeptidique? Quel est la caractéristique du code génétique qui permet ce phénomène? Rien, la mutation est dite silencieuse. L'acide aminé codé par les deux codons (original et après mutation) est le même. Ceci est du à la redondance du code génétique. Quelle est la conséquence de la seconde substitution? À partir de ce résultat expliquez le comportement de la forme M en électrophorèse. Apparition d'un codon STOP. La protéine formée est donc plus courte, elle migre plus loin. La protéine M est-elle toujours une enzyme fonctionnelle? Pourquoi? La protéine M est toujours fonctionnelle car sa partie active n'est pas touchée par les mutations. Dans la séquence de la forme R on identifie: 1. une délétion de 6 bases, de la position à la position 59 incluses. La position 59 est au milieu du site actif de l'enzyme.. une substitution à la position 70, de G par T. Étudiez les conséquences de ces mutations et expliquez le comportement de la protéine R sur l'électrophorèse. La délétion de 6 bases supprime 6/=1 acides aminés mais ne décale pas le cadre de lecture car elle commence au niveau de la première base d un codon et supprime un nombre de base multiple de, donc un nombre entier de codons. La substitution fait apparaître un codon STOP. La protéine formée est donc plus courte que la forme L et même plus courte que la forme M, ce qui explique qu'elle migre plus loin. La forme R n'est pas fonctionnelle du fait de la délétion d'un partie de la zone active de l'enzyme. Pourtant nous avons vu que la salive des trois souris est capable de dégrader l'amidon. Expliquez pourquoi et à quoi cela correspond au niveau allélique. Toutes les souris ont au moins une forme fonctionnelle d'amylase. A est homozygote L/L qui est une protéine fonctionnelle. B est hétérozygote L/R et L est fonctionnelle. C est hétérozygote M/R et M est fonctionnelle. D est hétérozygote L/M et les deux formes sont fonctionnelles. La seule salive non fonctionnelle serait celle d'une souris homozygote R/R Page

4 Cet exemple vous montre qu'à un phénotype macroscopique peuvent correspondre plusieurs phénotypes moléculaires et plusieurs génotypes. En le justifiant, donnez un autre exemple, vu en cours ou pas, du fait qu'à un phénotype peuvent être associés plusieurs génotypes. Exemple vu en cours: les groupes sanguins sont déterminés par la présence de molécules à la surface des hématies. Il existe allèles: A qui donne une protéine A, B qui donne une protéine B et O qui ne donne aucune protéine. Le groupe A est caractérisé par la présence de la protéine A seule sur la membrane. Les génotypes associés au phénotype A peuvent être AA ou AO. À l'inverse, un seul génotype peut être associé à plusieurs phénotypes. Expliquez un exemple de ce phénomène et mettez en valeur le facteur qui est à l'origine de la diversité phénotypique. Nous avons vu en cours que sur même pied d'hortensia (même génotype) les fleurs peuvent être de couleur différentes (phénotype différent). Ceci est dû à une concentration differente en oxyde de fer dans chaque fleur. Cet oxyde de fer est puisé dans le sol et le facteur à l'origine des différences phénotypiques est donc l'environnement (ici la répartition de l'oxyde de fer dans le sol). 0 m 14 p Exercice : Le codage du message nerveux: exemple des antennes du Bombyx Figure.1: Photographie de Bombyx mâle Le Bombyx est un papillon de nuit dont les mâles possèdent des antennes très développées (Figure.1) et couvertes de récepteurs sensoriels sensibles aux «odeurs». Un récepteur sensoriel est une cellule spécialisée capable de capter un stimulus précis, ici des odeurs, c'est-à-dire des molécules chimiques présentes dans l'air. Le Bombyx mâle, grâce à ses antennes, est particulièrement sensible à une molécule émise par les femelles et vole alors vers elles. Le signal odoriférant est transmis par des fibres nerveuses à un centre nerveux central où il est analysé et où une réponse appropriée est formée. On enregistre l'activité électrique de fibres nerveuses sensorielles en réponse à un stimulus (une concentration de molécules de femelles) de plus en plus importante dans l'air. Les résultats vous sont présentés sur la Figure.. Que pouvez vous remarquer lorsqu'il n'y a pas de stimulus (premier cas). Proposez une hypothèse pour interpréter cette observation? Même lorsqu'il n'y a pas de stimulus, la fibre nerveuse à une activité de base. Nous pouvons faire l'hypothèse que cette activité correspond à la réception d'autres signaux chimiques (odeurs) que celui de la molécule femelle. Page 4

5 Figure.: Réactions des fibres nerveuses sensitives (A) à des stimulations (B) de plus en plus intenses des récepteurs sensoriels La réaction de la fibre nerveuse se fait sous forme de pics. En comparant le nombre et la répartition des pics dans les derniers cas que pouvez vous conclure sur le codage du message sensoriel dans la fibre nerveuse? Plus l'intensité de stimulation est importante plus les pics sont rapprochés et nombreux. En revanche l'amplitude de ces pics est toujours identique. L'intensité du message est sensoriel est donc codée en fréquence dans la fibre nerveuse. Comment se nomme une réaction électrique de la fibre nerveuse (un pic) et quelles sont ses caractéristiques? Un pic est nommé potentiel d'action. Sa caractéristique principale est de répondre à la loi du tout ou rien: si le stimulus est faible (en dessous d'un seuil) il ne provoquera aucune réaction, si le stimulus est suffisant, il provoquera un potentiel d'action, si l'intensité du stimulus augmente encore, il provoquera des potentiels d'action d'amplitude exactement identique mais plus rapprochés dans le temps. Comme nous l'avons vu au dessus, le message est codé en fréquence de potentiels d'action. La transmission du message électrique fait intervenir plusieurs neurones qui entrent en contact les uns avec les autres. La micrographie de la Figure. vos présente un de ces contacts. Donnez le nom d'une telle structure cellulaire et faites-en un schéma interprétatif légendé. Le schéma et ses légendes doivent également détailler son fonctionnement. Page 5

6 Figure.: Contact entre deux neurones 7 Un contact entre deux neurones se nomme synapse. Page 6

7 15 m 9 p Exercice : Contrôle de la production des gamètes mâles À partir de l exploitation rigoureuse des expériences présentées dans le document ci-contre et en vous aidant éventuellement de vos connaissances, dégagez le rôle de l hypophyse dans le fonctionnement des testicules. Vous commencerez par exploiter les expériences (dans l'ordre qui vous semble le plus logique). Vous résumerez ensuite ces conclusions sous la forme d un schéma. 9 L'expérience 1 consiste à retirer l'hypophyse d'un mammifère mâle. Ceci a pour conséquence une atrophie des testicules et un arrêt de la production de testostérone et de spermatozoïdes. Nous pouvons donc faire l'hypothèse que l'hypophyse est un organe qui contrôle l'activité testiculaire, en particulier la spermatogenèse et la production de testostérone. L'expérience 4 consiste à retirer l'hypophyse et à injecter des extraits hypophysaires, c'est à dire de la LH et de la FSH. Dans ce cas, l'injection restaure le volume testiculaire, la production de testostérone et celle de spermatozoïdes. Nous pouvons donc penser que la LH et la FSH sont les substances à l'origine de l'activité de l'hypophyse sur les testicules. Ce sont des hormones étant donné qu'elles agissent à distance par voie sanguine. L'expérience consiste à retirer l'hypophyse et à injecter une partie seulement des extraits hypophysaires: uniquement de la LH. On constate dans ce cas que les cellules interstitielles sont a nouveau fonctionnelles mais pas la spermatogenèse. La LH est une hormone qui n'agit que sur les cellules interstitielles et donc contrôle la production de testostérone. Cependant elle ne semble pas agir directement sur la spermatogenèse. L'expérience consiste à retirer l'hypophyse et à n'injecter cette fois que de la FSH. Dans ce cas, nous assistons à la restauration du volume testiculaire mais la spermatogenèse n'aboutit pas. La FSH est une hormone qui stimule les tubes séminifères et les rend aptes à produire des gamètes. Cependant, seule elle n'est pas suffisante pour que la spermatogenèse aboutisse. La testostérone est en fait également nécessaire. Or la production de testostérone est contrôlée par le taux de LH. La LH agit donc de manière indirecte sur la spermatogenèse. Page 7

8 15 m 8 p Exercice 4: Les chaînes de l'hémoglobine L'hémoglobine est une protéine des globules rouges des Vertébrés qui leur permet de transporter le dioxygène. Comme nous l'avons vu en cours, cette molécule est formée de deux chaînes et et de deux chaînes. Les chaînes sont assez similaires chez tous les Vertébrés tétrapodes. Une partie de leur séquence est comparée dans la Figure 4.1. Les lettres représentent des acides aminés, les traits signifient que l'acide aminé est identique à celui de la chaîne de l'homme (qui est écrite en entier) à la même position. Figure 4.1: Comparaison des séquences de la chaîne ß de l'hémoglobine chez différents Vertébrés tétrapodes Comparez deux à deux les séquences d'acides aminés et reportez le nombre de différences dans le tableau ci dessous. Homme 0 Autruche 0 Chimpanzé 0 Chat 0 Homme Autruche Chimpanzé Chat À partir de ces informations construisez l'arbre phylogénétique de ces 4 espèces. Homme Chimpanzé Chat Autruche Quel est le groupe frère de l'homme d'après ces informations? 1 Le groupe frère de l'homme est le Singe car il partage plus de points communs (toute la séquence en fait) avec lui qu'avec les autres espèces. Les hémoglobines des Vertébrés tétrapodes sont elles ancestrales ou apparues indépendamment? Justifiez. Est il alors approprié de les utiliser pour construire un arbre phylogénétique? Les chaînes sont des molécules très proches et présentes chez tous les Vertébrés tétrapodes il est donc plus parcimonieux de considérer qu'elles sont héritées d'un ancêtre commun que de considérer qu'elles sont toutes apparues indépendamment. Elles semblent donc homologues et peuvent être utilisées pour construire un arbre phylogénétique. Page 8

9 5 m 0 p Exercice 5: Évolution de la coloration et prédation chez les guppies Les guppies sont de petits poissons d'eau douce. Les mâles ont des taches de couleurs vives, très voyantes, destinées à attirer les femelles. Le nombre de taches est héritable et varie selon les individus, c'est-à-dire que certains poissons ont peu de taches et donnent naissance à des poissons ayant eux aussi peu de taches alors que d'autres sont très colorés et donnent naissance à des individus portant eux aussi de nombreuses taches de couleur. En utilisant les informations sur la transmission du nombre de taches entre les générations, expliquez par quoi il est contrôlé? Le nombre de taches est héritable, c'est à dire que l'information passe d'une génération à l'autre. La seule information passant d'une génération à l'autre est l'information génétique. Le nombre de taches est donc déterminé génétiquement, au moins en partie. Nous menons une expérience suivant l'évolution du nombre moyen de taches chez les mâles au cours du temps dans des populations guppies. Deux bassins présentant des conditions de vie proches du milieu naturel sont préparés et un nombre égal de guppies femelles est introduit dans chaque bassin. Deux populations de mâles identiques sont ensuite introduites: chacune contient 5 individus à 5 taches (individus Peu colorés = individus P) et 5 individus à 15 taches (individus Très colorés = individus T). Quel est le nombre moyen de taches par individu mâle dans les populations de départ? 1 Le nombre moyen de taches par individu dans cette population est : (5*5 + 5*15)/(5+5) = 10 taches/individu. Tous les deux mois, les individus se reproduisent, donnant naissance à une nouvelle génération, puis les parents meurent. Des femelles sont toujours présentes et nous ne nous intéressons dans la suite qu'aux mâles. Chaque parent mâle donne un descendant mâle, sauf deux parents mâles T qui sont plus efficaces au moment de la reproduction et qui donnent deux fois plus de descendants. Pourquoi les mâles T se reproduisent plus que les mâles P? Les taches servent à attirer les femelles. Un poisson ayant beaucoup de taches se reproduira donc plus qu'un poisson portant peu de taches. La Figure 5.1 montre ce qui se passe pour la population du bassin 1 à la première génération (au bout de deux mois). Complétez la figure jusqu'à la génération 10 (0 mois). Pour plus de facilité, vous pouvez représenter les individus P comme un cercle vide et les individus T comme un cercle coloré. Calculez le nombre moyen de taches par individu à la génération (6 mois) et à la génération 10. Figure 5.1: Représentation d'une population sans prédateurs Page 9

10 Tracez un graphique du nombre moyen de tache par individu en fonction du temps à partir des trois points pour lesquels vous avez fait le calcul (0, 6 mois et 0 mois). Nous voulons maintenant étudier l'effet de l'introduction d'un prédateur. En effet les mâles colorés sont plus voyants et donc potentiellement plus vulnérables face aux prédateurs. Après la troisième génération (après 6 mois) un prédateur est introduit dans le bassin. À partir de ce moment, le prédateur tue individus T avant qu'ils ne se reproduisent à chaque génération. Dans les individus restants, l'avantage à la reproduction reste présent. De même que précédemment, représentez ce qui se passe sur la Figure 5. et calculez le nombre moyen de tache par individu mâle au bout de 0 mois. Figure 5.: Représentation d'une population avec un prédateur Rajoutez la population dans laquelle le prédateur a été introduit sur le graphique construit précédemment. Sur quels paramètres agit la sélection naturelle dans les deux cas précédents? Justifiez. Dans les deux populations, la reproduction est un premier facteur sur lequel la sélection agit: les T sont favorisés. Dans le cas avec prédateur, la sélection naturelle joue également sur la survie: les T survivent moins. Quelle autre force évolutive peut faire varier les fréquences des allèles et donc des phénotypes correspondants dans une population? Comparez la vitesse de son effet à celui de la sélection naturelle d'après vos connaissances. L'autre force évolutive qui peut faire évoluer les fréquences alléliques est la dérive génétique. Elle agit globalement moins vite que la sélection naturelle. Page 10

11 0 m 10 p 10 Exercice 6: Observation de dissection Réalisez un dessin de la dissection de Grenouille présentée dans la Figure 6.1. Page 11

12 Figure 6.1: Dissection d'une Grenouille verte de 10 cm de long (de la bouche au bout des pattes arrières) Page 1

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience.

Les courbes traduisent les variations des taux plasmatiques des hormones observées au cours de l'expérience. PROCRÉATION SUJET 1 Chez la femelle de Mammifères, les gonadostimulines sont sécrétées de façon cyclique. On observe un taux très bas de gonadostimulines durant presque tout le cycle, excepté un pic de

Plus en détail

www.ma-prepa-concours.com Corrigé Biologie Berck 2009

www.ma-prepa-concours.com Corrigé Biologie Berck 2009 Première partie : QCM sur 12,5 points 1. e 2. d e f 3. a b f 4. c d f 5. a c d e 6. e 7. a c e 8. b f 9. a c d e 10. e 11. a c e 12. a e 13. b c d 14. b 15. d 16. f 17. e 18. a b c f 19. c d 20. b d f

Plus en détail

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques.

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Introduction : L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Au sein du vivant, les espèces se différencient les unes des autres par l existence de gènes différents. Au sein d une espèce,

Plus en détail

! 2nde E 2h 24/03/ 2014

! 2nde E 2h 24/03/ 2014 2nde E 2h 24/03/ 2014 DST # 4 EXERCICE 1 : Exploitation de documents : Les mécanismes de l évolution { 10 points, 45 min } Parmi ces 2 exemples, un illustre particulièrement la dérive génétique et l autre

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 12/11/2011 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme.

2010 - Nouvelle Calédonie. Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans l'organisme. PROCREATION Leçon 2 : REGULATION DE L'AXE PHYSIOLOGIQUE GONADOTROPE CHEZ L HOMME ROC 2010 - Nouvelle Calédonie Le complexe hypothalamo-hypophysaire est impliqué dans un grand nombre de régulations dans

Plus en détail

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Épreuve obligatoire série S Partie 1 (5 points) Thème 1-: Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique. Sujet : On cherche à montrer,

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Bac S - Sujet de SVT - Session 2013 - Asie 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE 1- Question de synthèse (6 points) Au Nord du Pérou, on peut observer

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES

Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES Partie 2, Chapitre 2, TP 3 : LES PHENOTYPES DIABETIQUES CONSIGNE GENERALE : A partir, des documents suivants, construire un tableau présentant les deux types de diabète, en précisant les phénotypes (moléculaire

Plus en détail

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium

Espèces. Bactérie 0,92 1,03 Levure 1,80 1,00 Ail 1,73 1,01 Blé 1,22 0,98. Taux fort. Aucun Plutonium. Taux. moyen de fumée + plutonium DS Chapitre 3 : L ADN, support de l information génétique Partie 1 : Restitution des connaissances. 1/ Définir : gène, mutation 2/ Citer le nom de la «brique» de base de la molécule d ADN. Représenter

Plus en détail

Pipetez, chargez et observez!

Pipetez, chargez et observez! Ce document propose une activité préparatoire et une activité de prolongement à l activité Pipetez, chargez et observez! proposée aux élèves du 3 e, 4 e et 5 e secondaire en complément de la visite de

Plus en détail

LYcee Farhat Hached M' Saken Devoir de contrôle n 3 Prof. : Mr. Lajili. Sciences de la vie et de la terre

LYcee Farhat Hached M' Saken Devoir de contrôle n 3 Prof. : Mr. Lajili. Sciences de la vie et de la terre LYcee Farhat Hached M' Saken Devoir de contrôle n 3 Prof. : Mr. Lajili Classe : 4 Sc.2 Première partie : 12 points. Sciences de la vie et de la terre Durée : 2 Heures Exercice n 1: (7 points) On utilise

Plus en détail

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux

Chapitre 2 : La propagation du message nerveux Partie 4 : système nerveux Chapitre 2 : La propagation du message nerveux L arc réflexe est constitué par un réseau de neurones connectés au niveau de synapses. Le message nerveux prend naissance au niveau

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose Elearning > Séduisez vos visiteurs avec vos produits PACK SHOT ET PHOTO D'AMBIANCE Maintenant que le matériel est prêt à fonctionner il est temps de passer au côté pratique pour obtenir de belles photographies

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n.

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n. Extrait de cours de maths de 5e Chapitre 1 : Arithmétique Définition 1. Multiples et diviseurs Si, dans une division de D par d, le reste est nul, alors on dit que D est un multiple de d, que d est un

Plus en détail

TD LA REGULATION HORMONALE

TD LA REGULATION HORMONALE TD LA REGULATION HORMONALE IDENTIFIER LES CARACTERISTIQUES DE LA REGULATION HORMONALE DE L EQUILIBRE HYDROMINERAL DU MILIEU INTERIEUR DOCUMENT 1 LES CONSEQUENCES DES VARIATIONS DE LA PRESSION OSMOTIQUE

Plus en détail

Mode d emploi de DIGLOG

Mode d emploi de DIGLOG Mode d emploi de DIGLOG DIGLOG offre de nombreuses commandes pour concevoir un circuit efficacement. Afin de ne pas perdre de temps à tracer des fils, il est important de connaître ces commandes. Le principe

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques.

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Le phénotype est l ensemble des caractères observables d une cellule, d un organisme. Le génotype est l ensemble des gènes d une

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant?

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant? Généticien (nne) : Groupe : EXERCICES GÉNÉTIQUE LES PROTÉINES ET L ADN 1) Les gènes portent de l information. De quelle sorte d information s agit-il? Cette information représente la séquence des acides

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique Chapitre 1 Génétique et évolution 1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique La reproduction sexuée permet, chez les espèces qui la pratiquent, d obtenir une variété de descendants qui seront

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. l'aspartame

Consensus Scientifique sur. l'aspartame page 1/6 Consensus Scientifique sur l'aspartame Source : SCF (2002) Résumé & Détails: GreenFacts Niveau 2 - Détails sur l'aspartame 1. Qu'est-ce que l'aspartame?...2 1.1 Quelle est l'histoire de l'aspartame?...2

Plus en détail

TP 2 : Les enzymes digestives.

TP 2 : Les enzymes digestives. TP 2 : Les enzymes digestives. Animation : Enzymes Ils existent des milliers d enzymes qui interviennent simultanément dans des réactions chimiques. Problèmes : Comment les enzymes agissent-elles sur leur

Plus en détail

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Introduction : Tous les individus d une même espèce sont caractérisés par un ensemble de gènes qui sont transmis de génération

Plus en détail

Le gène, de l'adn aux protéines

Le gène, de l'adn aux protéines 13/10/2011 - Par Claude Sauter Le gène, de l'adn aux protéines La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier

Plus en détail

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties.

Schématiser et légender un spermatozoïde observé au plus fort grossissement. Indiquer le rôle des différents constituants et parties. PRODUCT IION ET RÔLE DE LA TESTOSTÉRONE TP 2 - Régulation de la fonction reproductrice chez l homme Compétences mises en œuvre et évaluées (A B C) Observation au microscope : choix de la région à observer,

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases.

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases. TD Analyse de données pour l évaluation de l exposition Octobre 2014 1 Contexte et objectif du TD Pour réaliser une évaluation de l exposition d une population à un contaminant chimique, plusieurs sources

Plus en détail

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme?

TP2. Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? TP2 Pb: Quel sont les rôles des testicules chez l Homme? Comment est régulée la fonction de reproduction chez l Homme? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 Activité 1 : diagnostic d un cas de stérilité

Plus en détail

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT

RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN. Présentée par Mr AMIRAULT RECHERCHES GENEALOGIQUES par l ADN Présentée par Mr AMIRAULT 1 I / Comment suis-je arrivé à l A.D.N.? l ancêtre connu en France portant le patronyme une charte de mars 1224 un serf affranchi par l abbé

Plus en détail

La transmission de l influx nerveux

La transmission de l influx nerveux La transmission de l influx nerveux 1 1. Découverte de l activité éléctrique des neurones 2 Luigi Galvani (1737 / 1798) Montre qu un courant électrique appliqué à un nerf provoque la contraction des muscles

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION A la suite des résultats d une analyse de sang, un médecin a proposé

Plus en détail

D evoir de contrôle n 3

D evoir de contrôle n 3 Lycées G aafour 2 Professeur: M E SSA O U D I M ohsen D evoir de contrôle n 3 25/04/201 2014 4 èm e èm e Sc.E xp E preuve : sciences de la vie et de la terre D urée : 2 H Coefficient : 4 Partie I (12 points)

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHLGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSI 2014 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L. Durée de l épreuve : 1 h 30.

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L. Durée de l épreuve : 1 h 30. ENLENC1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2006 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE ÉPREUVE ANTICIPÉE SÉRIE L Durée de l épreuve : 1 h 30 Coefficient : 2 L usage de la calculatrice est autorisé. Ce sujet comporte 7 pages

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations»

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Ce logiciel a pour but d aider les élèves à vérifier leurs réponses en ce qui a trait aux circuits RLC, dans le domaine «s», ainsi qu à faire l

Plus en détail

Fiches méthode SOMMAIRE

Fiches méthode SOMMAIRE Fiches méthode Tableur (LibreOffice) SOMMAIRE 1. Saisir une formule dans une cellule page 2 2. Recopier une formule sur plusieurs cellules page 2 3. Créer une liste de nombres page 5 4. Trier une liste

Plus en détail

Éric Gaul, Dominic Boire 2010-02-02

Éric Gaul, Dominic Boire 2010-02-02 Tutoriel Excel Introduction Adaptation du tutoriel gratuit sur le Web par Éric Gaul et Dominic Boire (voir Médiagraphie). Modifié pour Excel 2007 par François Strasbourg. Terminologie des éléments de l

Plus en détail

Activité 2 : Expériences de digestion

Activité 2 : Expériences de digestion Activité 2 : Expériences de digestion Objectifs: - Analyser des expériences - Comprendre et mettre en évidence les différentes étapes de la digestion chimique Dans les années 1750, les gens pensaient que

Plus en détail

Étape 4 : Exploiter les résultats obtenus afin de faire évoluer le problème posé initialement

Étape 4 : Exploiter les résultats obtenus afin de faire évoluer le problème posé initialement Obligatoire THEME 1 Chapitre 3 Fiche sujet candidat TD6 De la diversification des êtres vivants à l'évolution de la biodiversité L'évolution est difficile à percevoir car les changements auxquels elle

Plus en détail

EXERCICES D ENZYMOLOGIE

EXERCICES D ENZYMOLOGIE EXERCICES D ENZYMOLOGIE Exercice n 1 : Une enzyme catalyse la réaction : S -----> P. Les vitesses initiales ont été déterminées pour chacune des concentrations initiales en substrat suivantes : Q1: Vérifier

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal

Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal Commission Réseau Sémantique Universel Étude de cas n 1 : routage postal La meilleure méthode pour mettre au point une méthode étant de la tester sur le plus grand nombre possible de cas concrets, voici

Plus en détail

Biologie des comportements innés et acquis.

Biologie des comportements innés et acquis. Biologie des comportements innés et acquis. 1. Comportements et système nerveux. 2. Comportements et facteurs internes 3. Comportements et facteurs externes. Les comportements innés sont donc déclenchés

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est très

Plus en détail

La génétique et l hérédité

La génétique et l hérédité La génétique et l hérédité Exercice de révision : La phénylcétonurie est une maladie héréditaire due à un allèle récessif. Dans les cellules du foie, une enzyme, la PAH (phénylalanine hydroxylase), permet

Plus en détail

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan Leçon 16 Dans cette leçon, vous allez : Aborder principe et concept de la Caméra Multiplan. Apprendre à utiliser la Caméra Multiplan au travers de différents exemples. Le concept Le concept Une caméra

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS classe : 2 durée : 60 minutes Manipuler et expérimenter.

Plus en détail

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 Académie de Montpellier LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 CAHIER DE L ELEVE La calculatrice

Plus en détail

Interprétation des résultats

Interprétation des résultats Plateforme de séquençage Cochin Interprétation des résultats Grace à la base de données vous avez un accès direct à vos séquences. Pour valider la qualité de ces séquences vous devez visualiser leur chromatogramme.

Plus en détail

Génétique. Compléments au cours de 3 ème.

Génétique. Compléments au cours de 3 ème. Génétique Compléments au cours de 3 ème. Plan: Le codage de l information génétique. L utilisation de la génétique. Les limites actuelles de la génétique. Le codage de l information génétique. La structure

Plus en détail

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose

Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Chapitre 3 : l approvisionnement en glucose Le glucose qui se trouve dans le sang, utilisé pour le fonctionnement des organes, provient des aliments mangés. Quel est le trajet des aliments dans notre corps?

Plus en détail

SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min

SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min Nom : N o : SCIENCES SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min PARTIE 1 : Représentation visuelle (8 points) Mme L. a eu un accident au cours duquel elle s'est cognée violemment la

Plus en détail

Aides à l'analyse : Commande Liens. Commande [Montrer]

Aides à l'analyse : Commande Liens. Commande [Montrer] 1) Sélectionner l énoncé par [Cliquer G] 2) Ouvrir le menu EDITION (Barre générale de menus) 3) [Cliquer G] sur la ligne Supprimer la ligne Aides à l'analyse : Commande Liens Le Menu Liens permet d'obtenir

Plus en détail

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf

Séquence 3. Comment les informations génétiques se transmettent-elles de cellules en cellules? Nos cellules, filles de la cellule-œuf Sommaire Nous sommes en train d étudier le support des informations génétiques 1 au sein de nos cellules. Rapidement après sa formation, la cellule-œuf commence à se multiplier (vu en classe de 4 e ).

Plus en détail

B) - ASSISTANT COURRIER... 9. C) - CREATION d'un FICHIER ADRESSE en *.TXT... 9. D) - TRANSFERT FICHIER *.TXT sous EXCEL 2007-2010...

B) - ASSISTANT COURRIER... 9. C) - CREATION d'un FICHIER ADRESSE en *.TXT... 9. D) - TRANSFERT FICHIER *.TXT sous EXCEL 2007-2010... Sommaire A) - CREATION PLAQUETTE de PRESENTATION... 2 1) - Création d'un Titre avec Word art... 2 2) - Séparation du Titre du restant du Texte... 2 3) - Mise en place de Colonnes... 3 4) - Insertion d'un

Plus en détail

Thème sécurité partie SVT

Thème sécurité partie SVT Thème sécurité partie SVT Place dans le sujet traité. intervention du collègue d Histoire Géographie Education civique : amène le sujet avec l ASSR (par exemple); «permis à points» : retraits de points

Plus en détail

BIO6: Bioinformatique appliquée Correction du TD3

BIO6: Bioinformatique appliquée Correction du TD3 BIO6: Bioinformatique appliquée Correction du TD3 Exercice 1 : programmation dynamique voir le site web indiqué dans le TD pour corriger l'exercice Exercice 2 : similarité de séquence et distance évolutive

Plus en détail

Outil pour l attribution des notes

Outil pour l attribution des notes Outil pour l attribution des notes Gilbert Babin A- Contexte Le présent document décrit le mode d utilisation d un outil développé avec Microsoft Excel permettant l analyse et l attribution des notes finales.

Plus en détail

Dessiner des plans. 11.1 Scénario

Dessiner des plans. 11.1 Scénario 11 Dessiner des plans Objectif Notions Applications Dessiner un plan d appartement et préparer son aménagement Dimensions et bordures des cellules dans Calc Colorer des cellules Insérer des images Calc

Plus en détail

2E Traitements des données > 2) Tableaux croisés dynamiques 2012-2013

2E Traitements des données > 2) Tableaux croisés dynamiques 2012-2013 Objectifs de ce module Je serai capable... de créer des tableaux croisés dynamiques de modifier ces tableaux en fonction de mes besoins de créer des graphiques adaptés à mes besoins à partir de données

Plus en détail

Les protéines fibreuses:

Les protéines fibreuses: D- Hiérarchie dans la conformation des protéines Les protéines fibreuses: Le collagène: Le derme de la peau est formé d'un dense treillis de fibres de collagène La kératine : Les ongles, la couche cornée

Plus en détail

Séquence 2. Présentation. Séances de 5 à 8 1. Séance 7 Découpage administratif Population. Séance 5 Le fait urbain. Séance 8 Cartographier

Séquence 2. Présentation. Séances de 5 à 8 1. Séance 7 Découpage administratif Population. Séance 5 Le fait urbain. Séance 8 Cartographier Séquence 2 Présentation Capacité Compétence Composantes Séance 5 Le fait urbain Séance 6 Fonctions urbaines Séance 7 Découpage administratif Population Séance 8 Cartographier Rechercher l information Utiliser

Plus en détail

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU)

CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEXUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) CHAP4 LA TRANSMISSION DU PROGRAMME GENETIQUE LORS DE LA REPRODUCTION SEUEE (L ORIGINALITE DE CHAQUE INDIVIDU) Comment expliquer que des enfants issus des mêmes parents soient différents? (Comment expliquer

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD Question 1 : définir le phénotype à plusieurs échelles Enzyme G6PD active : eau oxygénée transformée

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT Introduction Tous les individus de la même espèce possèdent le même patrimoine génétique, cependant chaque individu est

Plus en détail

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie

Restitution des connaissances. Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord. Bac S - Sujet de SVT - Session 2007 - Asie Restitution des connaissances Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Amérique du Nord Chez les femmes, à partir de la puberté, les activités ovariennes et utérines sont cycliques au cours du temps. Présentez

Plus en détail

MHN. En utilisant cette pièce tragique, vous justifierez le concept de mémoire immunitaire.

MHN. En utilisant cette pièce tragique, vous justifierez le concept de mémoire immunitaire. MHN En utilisant cette pièce tragique, vous justifierez le concept de mémoire immunitaire. Acte 1, scène 1 : On transfuse du sang de Madame Poteau (Rhésus moins : Rh-) à Madame Piquet (Rhésus plus : Rh+)

Plus en détail

PAIEMENTS AUTOMATIQUES

PAIEMENTS AUTOMATIQUES PAIEMENTS AUTOMATIQUES Principe de fonctionnement Ce programme vous permet de gérer des échéanciers fournisseurs et d effectuer des paiements automatiques en utilisant les virements à la norme SEPA. IDSOFT

Plus en détail

1. Créer un nouveau questionnaire

1. Créer un nouveau questionnaire 1. Créer un nouveau questionnaire Se connecter à LimeSurvey en utilisant le lien suivant: http://limesurvey.uqac.ca/admin. Le menu «Administration» apparaît, qui permet d administrer le compte LimeSurvey

Plus en détail

GCI 107 - Communication graphique en ingénierie

GCI 107 - Communication graphique en ingénierie GCI 107 - Communication graphique en ingénierie Démonstrations et exercices dirigés sur Catia V5 - Semaine #1 Version 1.0 Table des matières DÉMONSTRATION #1 : Solide extrudé... 2 DÉMONSTRATION #2 : Solide

Plus en détail

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus

Plus en détail

Adobe Premiere Pro Bases de montage

Adobe Premiere Pro Bases de montage Adobe Premiere Pro Bases de montage Nous voilà pour le deuxième tutoriel de la série. Nous allons y aborder les choses sérieuses! Dans ce tuto, je vais vous présenter les bases du montage vidéo dans Premiere.

Plus en détail

Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte

Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte Objectifs : A travers cette manipulation, vous allez apprendre à mettre en œuvre quelques fonctionnalités relatives au traitement de texte. Vous

Plus en détail

Variabilité génétique et stabilité des espèces

Variabilité génétique et stabilité des espèces TP-TD 2 Variabilité génétique et stabilité des espèces Objectif et Compétences Faire preuve d'esprit logique et critique Analyser des documents Interpréter des observations Travail à faire : Sur une feuille

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum

Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Document de synthèse Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum Table des matières 1. Introduction 3 2. Sensibilité à la lumière : une mesure complexe 3 3. Ne vous faites

Plus en détail