Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ"

Transcription

1 Une nouvelle formule chimique non-toxique pour combattre et détruire les larves de moustiques. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ

2

3 Pourquoi Kulicide est la seule solution pour la lutte larvicide Kulicide est efficace tout en étant écologique, sans danger pour l'environnement et non-toxique. Il agit sur les larves de moustiques avant qu'elles n'éclosent, plutôt que d'essayer de tuer des moustiques éclos qui volent en liberté. Les larves de moustiques sont protégées par un cocon huileux et la plupart des larvicides ne parviennent pas à pénétrer ce cocon. Ceux qui en sont capables sont nocifs pour l'eau et l'environnement aquatique. 100 % D'ÉLIMINATION EN UNE HEURE EN TOUTE SÉCURITÉ Le problème des moustiques Les larves de moustiques vivent dans l'eau jusqu'à ce qu'elles deviennent et se développent jusqu'à devenir des moustiques adultes. Les larves de moustiques sont protégées dans une enveloppe huileuse appelée cocon, très difficile à percer. Les moustiques préfèrent les eaux stagnantes pour déposer leurs œufs. Ils infestent le plus souvent les mares, les marais, les marécages et autres habitats aquatiques. Cependant, ils sont capables de prospérer dans divers endroits et peuvent proliférer même lorsqu'ils ne sont pas dans leur habitat naturel. De nombreuses espèces de moustiques utilisent des plans récipients d'eau pour y déposer leurs œufs. Les environnements chauds et humides sont les plus propices au développement et à la survie des moustiques. L'infestation peut s'effectuer facilement dans les zones tropicales. Certaines espèces sont également connues pour peupler des régions gelées comme le Cercle Arctique. Les larves de moustiques peuvent se trouver dans différents types d'habitats. Certaines larves sont actives dans les eaux transitoires telles que les eaux de crue; les fossés et les étangs forestiers. Les, les Culex, les Culiseta, les Coquillettidia et les Uranotaenia sont des espèces qui se reproduisent dans des plans d'eau permanents et qui peuvent survivre aussi bien dans les eaux polluées que dans des eaux propres, des eaux acides ou des marécages d'eau saumâtres. D'autres larves peuvent se trouver dans des surfaces d'eaux comme des flaques, sur des feuilles et dans les eaux stagnantes de petites mares.

4 Les larves de la plupart des espèces utilisent des siphons pour respirer ; toutefois, certaines larves s'accrochent à des plantes pour satisfaire leurs besoins en air. Les larves de moustiques consomment les micro-organismes et les matières organiques présentes dans l'eau. Les larves de moustiques peuvent atteindre jusqu'à 5 mm et peuvent être clairement visibles dans l'eau. Les plus grosses larves se trouvent plus près de la surface de l'eau. Les larves de moustiques sont extrêmement sensibles et s'immergeront pour se protéger si elles se sentent dérangées. Le contrôle des moustiques implique l'élimination des infestations existantes et la prévention contre la ré-infestation grâce à l'éradication des populations larvaires. Afin de contrôler les larves de moustiques, des inspections de routine des lieux de reproduction potentiels doivent être menées. Les larves de moustiques ne pouvant pas survivre sans eau, les zones touchées par une infestation doivent être examinées pour y trouver les sources d'eau. L'eau stagnante depuis trois jours est un habitat idéal pour les moustiques. Certaines espèces exigent une quantité minimale d'eau pour proliférer ; même des points d'eau comme des bassins pour oiseaux sont de potentiels sites de reproduction. Le risque - Le paludisme tue Près de 3,3 milliards de personnes (soit environ la moitié de la population mondiale) sont exposées à des risques de paludisme. En 2010, on a recensé environ 219 millions de cas de paludisme (avec une marge d'erreur allant de 154 millions à 289 millions) et on estime le nombre de morts liées au paludisme à (avec une marge de à ). Chaque minute, un enfant meurt du paludisme. Le paludisme inflige des pertes économiques conséquentes dans les pays très touchés. Dans des contextes très affectés, le paludisme peut enfermer les familles et les communautés dans un engrenage de la pauvreté, en affectant de façon disproportionnée les populations marginalisées et pauvres qui ne peuvent pas se permettre le traitement ou qui ont un accès limité aux soins de santé.

5 Le risque - La dengue tue Une épidémie de dengue sévit en Amérique Centrale et en Asie. L'Organisation panaméricaine de la santé craint que les chiffres «explosent», cette année s'annonçant «anormalement mauvaise». Les précipitations abondantes et la chaleur torride sont des conditions particulièrement favorables à la prolifération du principal vecteur de la dengue, le moustique Aedes aegypti, dont les œufs éclosent à la surface des mares. En 2010, l'organisation de la Santé a rapporté 1,6 million de cas de dengue en Amérique Latine seule, dont cas graves; il s'agit de la principale cause de mortalité infantile dans la région. Les Philippines sont également atteintes par une épidémie de dengue, de même que le Pakistan, pour ne nommer que certaines des zones affectées. Mesures actuelles de contrôle des moustiques Le contrôle des moustiques peut être divisé en deux domaines de responsabilité: individuelle et publique. Le plus souvent, il s effectue selon le plan de gestion intégrée des moustiques (Integrated Mosquito Management IMM). Les méthodes de contrôle publiques sont appliquées selon le plan de gestion intégrée des moustiques (Integrated Mosquito Management IMM). L'IMM est basé sur des critères écologiques, économiques et sociaux et intègre des méthodologies pluridisciplinaires dans les stratégies de gestion contre les parasites qui sont réalisables et efficaces pour protéger la santé publique et l'environnement et améliorer la qualité de vie. Les stratégies IMM sont utilisées en parallèle avec les insecticides. Cela inclut la réduction des sources, à savoir le contrôle physique (creuser des fossés et des mares dans les marais ciblés) et le contrôle biologique [placer des poissons vivants mangeurs de moustiques (Gambusia) dans les fossés et les mares pour qu'ils se nourrissent des larves de moustiques. Des moyens non-chimiques ont été déployés (comme par exemple l'intégration de prédateurs invertébrés, de parasites et de maladies pour contrôler les larves de moustiques) mais ils sont plus difficile à vérifier.

6 Kulicide est totalement compatible avec une approche IMM de gestion des moustiques Option larvicide Si un demi-hectare d'habitat larvaire est traité, la population locale de moustiques pourra être complètement éliminée. Option adulticide Si 200 hectares de terrain sont enfumés, tout au plus 85 à 90 % des moustiques seront éliminés, au prix de lourds effets environnementaux. L'option larvicide est toujours préférable à l'option adulticide. Kulicide est un larvicide remarquable. Le nec plus ultra des larvicides - Régulateurs de croissance d insectes (RCI) Il existe types de larvicides qui agissent à différents stades du développement larvaire. Les régulateurs de croissance d insectes (RCI) constituent un type de larvicide qui empêche les moustiques et les organismes apparentés d'achever leur développement jusqu'à l'état adulte. L'utilisation de RCI assure l éradication totale des populations de moustiques. Kulicide est un Régulateur de croissance d insectes (RCI).

7 Mécanisme RCI optimal - Inhibiteur de synthèse de chitine Les inhibiteurs de synthèse de chitine fonctionnent en empêchant la formation de chitine, un hydrate de carbone qui permet la formation de l'exosquelette de l'insecte. Les inhibiteurs empêchent la bonne formation du nouvel exosquelette, ce qui provoque la mort de l'insecte. La mort peut être rapide ou prendre jusqu'à plusieurs jours, selon l'insecte. Les inhibiteurs de synthèse de chitine peuvent également tuer les œufs en intervenant sur le développement embryonnaire normal. Les inhibiteurs de synthèse de chitine agissent sur les insectes pour de plus longues périodes que les RCI hormonaux. Ils sont également plus rapidement efficaces. Kulicide est un inhibiteur de synthèse de chitine. Comparaison de notre solution avec les produits chimiques actuellement approuvés par l'oms Produit concurrent USP Intervalle Gentrol (Hydroprène) Gentrol (aérosol prêt à l'emploi) RCI Archer (Pyriproxifine) RCI NyGuard (Pyriproxifine) RCI Precor concentré (Méthoprène) RCI Metero concentré (Méthoprène) RCI Nylar (Ethoxy pyridine de substitution) RCI de distance (Pyriproxifène) Préclude TR (Glucides phénoxy) RCI Pivot 10 (Pyriproxifène) Azatin XL (Azadirachtine - Neem) RCI pour tous les parasites De nombreuses espèces de moustiques ont développé une résistance Provoquent des pneumonies lorsqu'ils sont inhalés, doivent être traités dans des conditions d'isolation, toxiques pour les poissons et les invertébrés aquatiques Ce pesticide est toxique pour les poissons et les invertébrés aquatiques. Il doit être vaporisé dans des conditions isolées avec des vêtements de protection Bti (produit à base de bacille) Non-toxique Spécifique à un hôte Kulicide Non-toxique, RCI pour tous les parasites L'effet résiduel est moindre que dans le cas des produits synthétiques, ce qui est une caractéristique connue des produits écologiques et à base de plantes. Biologique et sain pour les poissons et les oiseaux.

8 Comparaison de notre solution avec les produits chimiques actuellement approuvés par l'oms Nous avons comparé Kulicide aux principaux produits chimiques approuvés par l'oms, à la fois par rapport à leur efficacité et du point de vue commercial. D'excellentes performances peuvent être atteintes de façon très économique, ce qui s ajoute au profil de sécurité bénéfique de Kulicide. Résultats des tests Résultat de la formule Efficace en 1 heure Efficace en 2 heures Efficace en 3 heures Remarque Kulicide Début des effets en 8 minutes, après 30 minutes, toutes les larves se sont déposées au fond, en suffoquant et dans un état très critique 100 % des larves éliminées 100 % des larves éliminées Excellent résultat. Pas de problèmes résiduels, aucun effet néfaste pour les poissons, les oiseaux ou les plantes

9 Efficacité du produit (Concentration maximale requise pour un temps d'élimination minimal ppm) Larve post-traitement - testé dans les eaux claires et polluées Larve de moustique testée Temps nécessaire à l'élimination de 50 % des larves Temps nécessaire à l'élimination de 90 % des larves Temps nécessaire à l'élimination de 99 % des larves Aedes 30 min 60 min 2 h Anophèles 32 min 73 min 2 h Culex 18 min 54 min 2 h Bio efficacité après 24 h (Larves élevées en laboratoire) - MIC Larve de moustique testée LC50 LC99 Aèdes 4 ppm 74 ppm Anophèles 8 ppm 96 ppm Culex 5 ppm 61 ppm

10 IMM efficace et Kulicide Il a été prouvé que la seule vaporisation d insectifuges à base d'huile dans les plans d'eau n'est pas efficace puisque les larves sont capables de survivre même dans ces conditions. Cependant, notre formule est unique Il s'agit d'un *produit vert*, qui n'a aucun effet secondaire dangereux sur l'homme ou sur l'environnement. Utile à la fois comme larvicide et comme adulticide, il agit sur tous les stades du cycle de vie des moustiques, larve, chrysalide et moustique adulte. Efficace sur une grande variété d'espèces de moustiques Efficace à très faible dose Économique, par comparaison à la plupart des produits disponibles sur le marché Utilisation facile (une seule formulation pour les larves et les moustiques adultes) APPLICATION FACILE, PAS D'EFFETS RÉSIDUELS

11 Contrôle larvaire avec Kulicide Le système idéal pour incorporer Kulicide réside dans les opérations larvicides. C'est pourquoi Kulicide visera les moustiques immatures - les larves et les chrysalides. Kulicide sera appliqué sur les plans d'eaux hébergeant des larves. Toutefois, les larves n'occupant généralement pas la totalité du plan d'eau, Kulicide sera appliqué à l'endroit où se trouvent les larves, généralement à proximité de la rive du lac, du ruisseau ou du fossé. C'est une utilisation très efficace de Kulicide car elle se concentre sur une zone limitée et ciblée où les larves grandissent et se développent. Pourquoi Kulicide est la seule solution pour un contrôle larvaire total Capacité testée en laboratoire et sur le terrain Produit non-toxique, naturel et sûr Mélange unique de produits chimiques Formule verte pour un contrôle larvaire plus efficace 100 % d'élimination à tous les stades larvaires pour éviter le développement de moustiques adultes Rentable - prix équivalents au produits approuvés par l'oms, qui peuvent être toxiques et qui ne sont pas très efficaces, voire pas du tout. Changement radical dans la prévention du paludisme, qui peut potentiellement sauver des millions de vies. Disponible immédiatement

12 Celessence International Unit 3 Arden Business Park Enterprise Close Medway City Estate Rochester Kent ME2 4LY Royaume-Uni

1 Photo: Bruce MacQueen

1 Photo: Bruce MacQueen Introduction Le moustique Il existe environ 82 espèces de moustiques au Canada et plus de 2 500 dans le monde. Dans des conditions optimales de température, le cycle biologique complet allant de l'œuf

Plus en détail

(contre les moustiques vecteurs)

(contre les moustiques vecteurs) Lutte antivectorielle (contre les moustiques vecteurs) lutte biologique IFMT-MS-Sem-Dengue.2006 1 Vector control (adapted from Lacey LA) - introd. of predators - introd. of competitors - microbial insecticides

Plus en détail

COMBATTRE LA RÉSISTANCE SAUVER DES VIES EN COMBATTANT LA RÉSISTANCE AUX INSECTICIDES DANS LES MOUSTIQUES

COMBATTRE LA RÉSISTANCE SAUVER DES VIES EN COMBATTANT LA RÉSISTANCE AUX INSECTICIDES DANS LES MOUSTIQUES COMBATTRE LA RÉSISTANCE SAUVER DES VIES EN COMBATTANT LA RÉSISTANCE AUX INSECTICIDES DANS LES MOUSTIQUES COMMENT PROTÉGER VOTRE COMMUNAUTÉ L Organisation Mondiale de la Santé estime que si les mesures

Plus en détail

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes REPULS IF MALARONE DOXY INSECTICIDE Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 4 ème édition 2 Comment réduire le risque de

Plus en détail

UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR. Mai 2011

UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR. Mai 2011 UN ENVIRONNEMENT PLUS SÛR UN NOUVEAU MOYEN DE COMBATTRE LA MALARIA EN AFRIQUE Mai 2011 Application immédiate Respectueux de l environnement Facile à appliquer Sommaire Ce document présente un aperçu du

Plus en détail

Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii

Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii Contrôle écologique du moustique Aedes aegyptii Protocole d évaluation de l efficacité de la méthode proposée par l équipe de «La Solution Moustique». Réalisé pour Mr Olivier Blanc Par Dr. Julien Le Breton

Plus en détail

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999)

NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) NIMP n 10 NORMES INTERNATIONALES POUR LES MESURES PHYTOSANITAIRES NIMP n 10 EXIGENCES POUR L ÉTABLISSEMENT DE LIEUX ET SITES DE PRODUCTION EXEMPTS D ORGANISMES NUISIBLES (1999) Produit par le Secrétariat

Plus en détail

Lutte contre les maladies

Lutte contre les maladies Chapitre 28 Lutte contre les maladies Dans ce chapitre Mots-clés Maladies Contraintes de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Nommer les causes des

Plus en détail

exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain

exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain Courrier de la Cellule Environnement de l'inra n 13 31 exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain par R. GUILBOT INRA/OPIE, La Minière BP 9, 78283 Guyancourt cedex La conservation du

Plus en détail

ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT. Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours!

ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT. Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours! ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours! 27 Avril 2005 Qu est-ce que le Bti? Le Bacillus thuringiensis

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants

COMMUNIQUE DE PRESSE. Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants COMMUNIQUE DE PRESSE Du 30 avril au 4 mai, Dakar accueille la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants Les pourparlers sur les substances chimiques toxiques mettront l accent sur

Plus en détail

Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS

Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS ensemble contre les moustiques! Bulletin du Groupement d Intérêt Public Lutte Anti-Vectorielle à La Réunion N 20 - octobre 2013 FOCUS édito Ce nouveau numéro du bulletin du GIP-LAV vous propose de revenir

Plus en détail

L' homme agit sur son environnement.

L' homme agit sur son environnement. Duong Alexis 6eB L' homme agit sur son environnement. Causes des pollutions du sol Le sommaire La pollution des sols. -Introduction p3. -1) Définition du rôle du sol p 4-5. -2) Les causes de la pollution

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule PAS DE QUARTIER POUR LES MOUSTIQUES GUIDE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION La prolifération du moustique et notamment de l Aedes Albopictus (dit «moustique tigre») est un réel problème

Plus en détail

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Réunion d information -27 mars 2013 Guy Hendrickx Francis Schaffner Veerle Versteirt 1 Les moustiques Reconnaitre un moustique Cycle biologique

Plus en détail

ÉVALUATION MONDIALE INTÉGRÉE SUR LES PESTICIDES SYSTEMIQUES

ÉVALUATION MONDIALE INTÉGRÉE SUR LES PESTICIDES SYSTEMIQUES ÉVALUATION MONDIALE INTÉGRÉE SUR LES PESTICIDES SYSTEMIQUES L inquiétude concernant l'impact des pesticides systémiques sur une variété d'espèces bénéfiques s est accrue au cours des 20 dernières années.

Plus en détail

Consensus Scientifique sur le. Paludisme. Etat de la maladie

Consensus Scientifique sur le. Paludisme. Etat de la maladie page 1/7 Consensus Scientifique sur le Paludisme Etat de la maladie Source : OMS (2008) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Le paludisme est l une des maladies infectieuses les plus fréquentes. Il

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie

1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1. Les maladies des plantes: Introduction à la phytopathologie 1a. Objectifs de la phytopathologie La pathologie végétale (phytopathologie) est la science qui étudie les maladies des plantes, surtout les

Plus en détail

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels!

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels! Les milieux humides des terres naturels et essentiels! Plan de la présentation Répartition des milieux humides Introduction aux milieux humides Coûts des milieux humides Conserver ou limiter? Répartition

Plus en détail

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période 2010-2019 prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit

Plus en détail

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Prophylaxie antipaludique La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Dominique GENDREL Frédéric SORGE Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Necker, Paris Anopheles gambiae femelle

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous :

Quatre principaux facteurs qui peuvent faire varier l oxygène dissous : L oxygène dissous Pourquoi l'oxygène dissous est-il important? L air que nous respirons contient de l oxygène (O 2 ), c est bien connu. Il y en a aussi dans les cours d eau, suite au contact entre l air

Plus en détail

Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel

Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel 18 octobre 2011 Exposition au bitume et à ses émissions dans le cadre professionnel Lyon, France, 18 octobre 2011 Le programme "monographie"s de l'oms/ centre international de recherche sur le cancer a

Plus en détail

Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire. Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes

Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire. Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes Protéger la durée de vie de vos installations de chauffage et d eau sanitaire Economisez chaque année jusqu à 645 et protégez vos systèmes * 2 3 des chaudières installées Protégez depuis 2005 votre ont

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study COMMUNIQUE DE PRESSE CYD14 study Le candidat vaccin dengue développé par Sanofi Pasteur passe avec succès la dernière étape de l étude d efficacité clinique de phase III conduite en Amérique latine - La

Plus en détail

LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX.

LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX. LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX. Les procédés de traitement des bois ronds permettent d

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Sommaire exécutif Analyse des solutions de rechange pour l entreposage des déchets miniers Rév.03 Août 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF

Plus en détail

L agrile du frêne. Hugo Fréchette Spécialiste de programme Agrile du frêne Avril 2013

L agrile du frêne. Hugo Fréchette Spécialiste de programme Agrile du frêne Avril 2013 L agrile du frêne Hugo Fréchette Spécialiste de programme Agrile du frêne Avril 2013 2011 Sa Majesté la Reine du chef du Canada (Agence canadienne d inspection des aliments), tous droits réservés. L'utilisation

Plus en détail

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains

Verts. Domicile et chalet. Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Domicile et chalet Verts Guide de référence pour une «vie verte» destiné aux propriétaires riverains Bon nombre de Néo-Brunswickois et Néo- Brunswickoises demeurent dans des résidences et des chalets saisonniers

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique est en plein développement au niveau mondial, avec un taux de croissance annuel de la production de 15 à 30%. L Europe

Plus en détail

État de la transformation IT

État de la transformation IT État de la transformation IT Analyse par EMC et VMware EMC et VMware aident les départements IT à se transformer en fournisseurs de services axés sur les besoins métiers. L État de la transformation IT

Plus en détail

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID

Notice Talius. DuP ont. Talius. Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Notice Talius DuP ont Talius Une application. Jusqu à 8 semaines de protection. Talius LE NOUVEAU STANDARD ANTI-OÏDIUM À BASE DE PROQUINAZID Maîtriser l oïdium des céréales, une nécessité L'oïdium des

Plus en détail

Document number First issued Revised date Revision Issued by Page 1796900-FRE-03 2006-07-19 2009-02-23 2 Jeanette Hasseson 1 of 6.

Document number First issued Revised date Revision Issued by Page 1796900-FRE-03 2006-07-19 2009-02-23 2 Jeanette Hasseson 1 of 6. Fiches de données de sécurité Document number First issued Revised date Revision Issued by Page 1796900-FRE-03 2006-07-19 2009-02-23 2 Jeanette Hasseson 1 of 6 1. Identification de la substance/préparation

Plus en détail

La pollution et ses conséquences.

La pollution et ses conséquences. La pollution et ses conséquences. Introduction. Problèmes suscités par le sujet : -Quelles sont ces dégradations? -Quelles sont leurs conséquences? -Comment y remédier? I- La pollution atmosphérique. Les

Plus en détail

! 2nde E 2h 24/03/ 2014

! 2nde E 2h 24/03/ 2014 2nde E 2h 24/03/ 2014 DST # 4 EXERCICE 1 : Exploitation de documents : Les mécanismes de l évolution { 10 points, 45 min } Parmi ces 2 exemples, un illustre particulièrement la dérive génétique et l autre

Plus en détail

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!»

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Concours Cgenial collège Dossier 5 ème option scientifique Collège E.L VALARD «La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Avec le partenariat du centre de démoustication de la Martinique

Plus en détail

Libellules. et Demoiselles. Mieux les connaître pour mieux les préserver

Libellules. et Demoiselles. Mieux les connaître pour mieux les préserver Libellules et Demoiselles Programme Odonates SOLOGNE NATURE ENVIRONNEMENT Mieux les connaître pour mieux les préserver Les Odonates (libellules et demoiselles) Les odonates sont des insectes «primitifs»

Plus en détail

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES?

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? ACTIVITÉ 1 QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves de réaliser que certains produits ont un effet sur la

Plus en détail

Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats.

Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats. Nouveaux produits antiparasitaires aux extraits naturels pour chiens et chats. - VETOFORM - Laboratoire DAZONT Contact presse Johann Fourmond / Marie Gesrel Agence RELEASE PRESSE Tel : 02 99 65 05 47 Port

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE ARS Rhône-Alpes ORC 2013 CONTEXTE LUTTER CONTRE Depuis 1999, le Ministère de la santé a mis en place un réseau de surveillance du moustique exotique Aedes Albopictus, plus connu sous le nom de moustique

Plus en détail

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau

Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau Activité 25 : Découvrir les facteurs susceptibles d agir sur la teneur en dioxygène de l eau 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Inauguration de l Incubateur de start-ups

Inauguration de l Incubateur de start-ups Inauguration de l Incubateur de start-ups à Paris Région Nord Express, Paris 18ème le 16 juin 2014 Paris le 16 juin 2014 Pour diffusion immédiate COMMUNIQUE DE PRESSE Le i-lab d Air Liquide et Paris Région

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables

Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables URL source: http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/niveau-de-prospection-naturaliste-dans-les-sites-remarqua bles Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables Nombre

Plus en détail

OHSAS 18001 Système de Management Santé et Sécurité au Travail

OHSAS 18001 Système de Management Santé et Sécurité au Travail OHSAS 18001 Système de Management Santé et Sécurité au Travail Document Unique Evaluation des risques professionnels Vianney BOCK Etudes Conseil et Formation 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93

Plus en détail

Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits?

Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits? FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION Solutions Project & Portfolio Management pour l innovation de vos produits Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits? you

Plus en détail

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes

Note explicative sur la mise en œuvre du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue au niveau de la région Rhône-Alpes La directrice générale Lyon, le 4 juillet 2014 Affaire suivie par : Valérie Formisyn Direction de la Santé Publique : ars-rhonealpes-environnement-sante@ars.sante.fr : 04.72.34.41.19 Note explicative sur

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Cadre des projets L'action du Service de la coopération fonde sa légitimité dans la Constitution jurassienne à travers ses articles

Plus en détail

CLORTOSINT Version 1.0 Date de révision: : 03/07/2008

CLORTOSINT Version 1.0 Date de révision: : 03/07/2008 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom du produit : Utilisation : Herbicide Société : Nufarm S.A.S. 28, Boulevard Camélinat - BP 75 F-92233

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS - OMS (1998) les Dioxines Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les dioxines sont principalement libérées par les activités humaines telles que l'incinération

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC

CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC CHOIX ET OPPORTUNITÉS POUR LE RÉSEAU D AIRES PROTÉGÉES AU QUÉBEC Préambule En ce début de l Année de la biodiversité, il fait très plaisir à la Fédération québécoise des coopératives forestières de participer

Plus en détail

Fongicide CADENCE MD WDG. Pour la suppression des maladies des graminées à gazon des terrains de golf.

Fongicide CADENCE MD WDG. Pour la suppression des maladies des graminées à gazon des terrains de golf. 22-DEC-2004 GROUPE 7 FONGICIDE Fongicide CADENCE MD WDG Pour la suppression des maladies des graminées à gazon des terrains de golf. COMMERCIAL (AGRICOLE) GARANTIE: Boscalid 70% NO. D HOMOLOGATION 27496

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS

ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS ETAT DE LA VENTILATION DANS LES LOGEMENTS FRANÇAIS Paris, le 16 juin 2008 Après la publication en novembre 2006, de l état de la pollution dans les logements, l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur

Plus en détail

EID Méditerranée. Aedes albopictus ou «moustique tigre» «Moustique tigre»

EID Méditerranée. Aedes albopictus ou «moustique tigre» «Moustique tigre» «Moustique tigre» EID Méditerranée Aedes albopictus ou «moustique tigre» Journées techniques CS3D Dominique Gindre, responsable du Pôle stratégie opérationnelle de démoustication Aedes albopictus «Moustique

Plus en détail

assumer ses responsabilités pour la sauvegarde de l environnement

assumer ses responsabilités pour la sauvegarde de l environnement En production: assumer ses responsabilités pour la sauvegarde de l environnement par Caroline Martineau, IQDHO Article écrit pour le magazine Québec Vert et publié par Medias Transcontinental S.E.N.C en

Plus en détail

RAPPEL SUR LES METHODES DE TRAITEMENTS ET LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (Avertissement n 2)

RAPPEL SUR LES METHODES DE TRAITEMENTS ET LES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (Avertissement n 2) OLEICULTURE Bulletin d information technique n 3 Chambre départementale d'agriculture 15 av. Jean Zuccarelli 20220 Bastia Août 2010 Suite aux observations réalisées dans les vergers de référence par le

Plus en détail

La vie d un médicament

La vie d un médicament La vie d un médicament Essais cliniques limites à détecter les Effets Indésirables Cours Francophone Inter pays de Pharmacovigilance Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc Pr. R. Soulaymani

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Vectra Felis 423 mg/42,3 mg solution pour spot-on pour chats. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Substances

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

MAXATA Version 1.1 Date de révision: : 24/08/2009

MAXATA Version 1.1 Date de révision: : 24/08/2009 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Informations sur le produit Nom du produit : Utilisation : Herbicide Société : Nufarm S.A.S. 28, Boulevard Camélinat - BP 75 F-92233

Plus en détail

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées

IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées IV/L organisation fonctionnelle des fleurs permettent la reproduction sexuée des plantes fixées A.L organisation florale TP3: Organisation florale d un angiosperme. Savoir faire : Réaliser la dissection

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE.

1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1. IDENTIFICATION DE LA PREPARATION ET DE LA SOCIETE / ENTREPRISE. 1.1. Identification de la préparation : Répulsif insectes prêt à l'emploi 1.2. Application (s) et / ou usage (s) : vaporiser sur les tissus

Plus en détail

L inspecteur Écolo mène l enquête!

L inspecteur Écolo mène l enquête! L inspecteur Écolo mène l enquête! Le carnet d enquête une visite proactive de l exposition MicroZoo Guide des enseignants du 1 er cycle du secondaire 531, boul. des Prairies Téléphone : (450) 686-5641

Plus en détail

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles texte : Dan Strikowski énergies disponibles Les énergies fossiles Mazout, gaz, électricité, charbon La source d énergie joue un rôle prépondérant dans le choix du système de chauffage. Les trois sources

Plus en détail

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION

LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION 1 LA QUALITÉ DES ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE VUE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA PRODUCTION, DE LA FABRICATION ET DE LA DISTRIBUTION par Gilles Le Pottier 1 Alors que notre alimentation est de plus en plus

Plus en détail

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Suggestion pour les Pays d Europe du Nord Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 8.00-8.45 En quoi consiste

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

Prise en compte des ZONES HUMIDES

Prise en compte des ZONES HUMIDES DOSSIERS LOI SUR L'EAU au titre de l article L.214 3 du code de l environnement régimes DECLARATION ou AUTORISATION DOSSIERS ICPE au titre de l'article L.511 1 du code de l'environnement Prise en compte

Plus en détail

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES Ministère de la santé et des sports Direction générale de la Santé GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES (Document rédigé en fonction de l état des connaissances au 26 févier

Plus en détail

Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015

Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015 Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... ii MISE EN CONTEXTE... 1 ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE... 2 IMPACTS SUR LA SANTÉ HUMAINE... 3 RÔLES DES

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins page 1/6 Consensus Scientifique sur Source : GESAMP (2010) les Déchets marins Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - La production mondiale de plastiques augmente et cette hausse s accompagne d une augmentation

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Qu est-ce que. le Méthanol? Information pour une utilisation sûre. Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol.

Qu est-ce que. le Méthanol? Information pour une utilisation sûre. Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol. Qu est-ce que le Méthanol? Information pour une utilisation sûre Methanex est le leader mondial de la production et de la fourniture de méthanol. Qu est-ce que le méthanol? Le méthanol est un liquide incolore

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas?

Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas? Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas? La lutte physique ou mécanique Les gîtes à moustiques sont de natures multiples. Si certaines espèces ne se développent

Plus en détail

INSECTICIDE CALYPSO MC 480 SC

INSECTICIDE CALYPSO MC 480 SC GROUPE 4 INSECTICIDE INSECTICIDE CALYPSO MC 480 SC CONCENTRÉ EN SUSPENSION Pour la suppression des insectes dans les fruits à pépins USAGE COMMERCIAL SENSIBILISANT CUTANÉ POTENTIEL NUMÉRO D ENREGISTREMENT

Plus en détail

LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE LES PREDATEURS LES PLANTES REPULSIVES LES MOUSTIQUAIRES LES DESINSECTISEURS LA CLIMATISATION LA VENTILATION

LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE LES PREDATEURS LES PLANTES REPULSIVES LES MOUSTIQUAIRES LES DESINSECTISEURS LA CLIMATISATION LA VENTILATION LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE Les gîtes à moustiques sont de natures multiples. Si certaines espèces ne se développent que dans les zones humides, d autres, comme le moustique tigre, se sont accoutumées

Plus en détail

Et les «réserves» en énergies renouvelables?

Et les «réserves» en énergies renouvelables? Et les «réserves» en énergies renouvelables? La principale énergie renouvelable utilisée aujourd hui dans le monde est la biomasse, et plus principalement le bois. Ce dernier représente 10% de la production

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Directive Cadre sur l eau européenne (DCE) Un fil rouge pour la gestion de l'eau

Directive Cadre sur l eau européenne (DCE) Un fil rouge pour la gestion de l'eau Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Directive Cadre sur l eau européenne (DCE) Un fil

Plus en détail