Mécanismes de Subversion de l Immunité Innée par le Virus de l Hépatite C (VHC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mécanismes de Subversion de l Immunité Innée par le Virus de l Hépatite C (VHC)"

Transcription

1 Université de Montréal Mécanismes de Subversion de l Immunité Innée par le Virus de l Hépatite C (VHC) par Loubna Jouan Département de sciences biomédicales Faculté de médecine Thèse présentée à la Faculté de médecine en vue de l obtention du grade de Philosophiae ès Doctor (Ph.D.) en sciences biomédicales Avril 2010 Loubna Jouan, 2010

2 Université de Montréal Faculté des études supérieures et postdoctorales Cette thèse intitulée : Mécanismes de Subversion de l Immunité Innée par le virus de l hépatite C (VHC) Présentée par : Loubna Jouan a été évaluée par un jury composé des personnes suivantes : Dr Hugo Soudeyns, président-rapporteur Dr Daniel Lamarre, directeur de recherche Dr Jacques Archambault, membre du jury Dr Éliane Meurs, examinateur externe Dr Normand Lapointe, représentant du doyen de la FES

3 i RÉSUMÉ L'hépatite C pose un problème de santé publique majeur, dans la mesure où le risque de développer une infection chronique est relativement élevé (40 à 60%) et où la résistance au traitement de choix - l interféron alpha pégylé et la ribavirine - touche près de la moitié des patients. Cette persistence virale repose avant tout sur de puissantes stratégies d évasion du système immunitaire inné de l hôte par le virus. Dans ce projet, nous nous sommes intéressés à la caractérisation de la réponse antivirale dans des hépatocytes primaires humains normaux et chroniquement infectés avec le VHC, un domaine encore largement inconnu dû à la difficulté d obtenir ce type de matériel primaire. Nous avons étudié la fonctionnalité de deux voies majeures de détection des pathogènes viraux suite à l exposition d hépatocytes primaires humains à de l ARNdb intracellulaire, via le récepteur et adaptateur RIG-I/MDA5-CARDIF, et extracellulaire via TLR3-TRIF, mimant ainsi les étapes précoces de la détection d un virus par la cellule hôte. Nous avons établi par RT-PCR quantitatif et analyse transcriptomique par microarray, que ces deux voies de stimulation sont fonctionnelles dans des hépatocytes primaires normaux et que leur activation entraîne à la fois l expression de gènes antiviraux communs (ISG56, ISG15, CXCL10, ) mais aussi spécifiques avec les gènes IL28A, IL28B et IL29 qui sont une signature de l activation de la voie de détection de l ARNdb intracellulaire. La protéine virale NS3/4A joue un rôle majeur à la fois dans le clivage de la polyprotéine virale initiale, mais aussi en interférant avec les cascades de signalisation engagées suite à la détection par la cellule hôte de l ARN du VHC. Plus particulièrement, nous avons démontré que l expression ectopique de NS3/4A dans des hépatocytes primaires humains normaux entraîne une diminution significative de l induction des gènes antiviraux dûe au clivage de CARDIF au cours de l activation de la voie de signalisation médiée par RIG-I. Nous avons également démontré que l expression de la NS3/4A entraîne des modifications de l expression de gènes-clé impliqués dans la régulation de l apoptose et du programme de mort cellulaire, en particulier lorsque la voie TLR3 est induite. L ensemble de ces effets sont abolis en présence de BILN2061, inhibiteur spécifique de NS3/4A. Malgré les stratégies de subversion de l immunité innée par le VHC, nous avons démontré l induction significative de plusieurs ISGs et chemokines dans des hepatocytes primaires provenant de patients chroniquement infectés avec le VHC, sans toutefois détecter d interférons de type I, III ou certains gènes antiviraux précoces comme CCL5. Ces observations, concomitantes avec une diminution de l expression de CARDIF et une correlation inverse entre les niveaux d ARNm des ISGs et l ARN viral révèlent une réponse antivirale partielle dûe à des mécanismes interférents sous-jacents. Cette réponse antivirale détectable mais inefficace est à mettre en lien avec l échec du traitement classique PEG-IFN-ribavirine chez la moitié des

4 ii patients traités, mais aussi en lien avec l inflammation chronique et les dommages hépatiques qui mènent ultimement au développement d une fibrose puis d une cirrhose chez une grande proportion de patients chroniquement infectés. Mots-clés : virus de l hépatite C, hépatocytes primaires, NS3/4A, ISGs (Interferon Stimulated Genes), interférence virale.

5 iii ABSTRACT Hepatitis C infection is a worldwide health problem since the risk to develop a persistent infection is relatively elevated (40 to 60%) and nearly half of the infected patients do not respond to the classical anti-hcv therapy based on a combination of PEG-IFNα and ribavirin. Viral persistence is based on powerful evasion strategies of the host s innate immune system. In our study, we characterized antiviral response in primary human normal and chronically HCV-infected hepatocytes, a cutting-edge in our field due to the difficulty to isolate this particular cell type. In order to better define the antiviral response in freshly isolated human primary hepatocytes, we stimulated these cells with extracellular and intracellular dsrna to trigger TLR3/TRIF and RIG-I- MDA5/CARDIF-mediated antiviral signaling pathways. By using qrt-pcr and microarray analysis, we report that both detection pathways are functional in normal human hepatocytes, their activation leading to the expression of both common (IFIT1, OASL, ISG15 and CXCL10) and specific genes (IL28A, IL28B and IL29), these last ones being a signature of the intracellular dsrna-mediated pathway. HCV NS3/4A plays a key role in the viral polyprotein processing and upon viral RNA detection by interfering with the host s antiviral signalling cascades. We report that major antiviral genes induction following activation of RIG-I mediated pathway are severely impaired in ectopically NS3/4A expressing normal hepatocytes due to CARDIF cleavage, but can be restored by specific NS3/4A inhibitor BILN2061. Our microarray analysis also revealed a role for NS3/4A following TRL3-mediated pathway activation on regulation of apoptosis and programmed cell death, which could be linked to strategies for the virus to persist in its host. Despite HCV strategies to circumvent the host s immune defense system, we observed significant upregulation of ISGs and chemokines in liver biopsies and corresponding isolated hepatocytes from chronically HCV-infected patients. However, no type I and III interferon, neither key-antiviral genes (e.g., CCL5) were detected, underlying an ongoing but inefficient- antiviral response unable to eradicate the virus. Moreover, we obtained significant inverse correlations between ISGs mrnas and viral RNA in addition to CARDIF decrease, clearly unravelling efficient viral interfering strategies in a context of chronic HCV infection. This sustained -albeit incomplete- hepatic innate immune response is certainly associated to the failure of the classical IFN-based therapy in half of the infected patients and to the chronic inflammation causing liver damages and eventually leading to hepatocarcinoma which is often observed at late stage of the disease. Keywords: hepatitis C virus, primary hepatocytes, NS3/4A, ISGs (Interferon Stimulated Genes), viral interference.

6 iv TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... i ABSTRACT... iii TABLE DES MATIÈRES... iv LISTE DES TABLEAUX... xi LISTE DES FIGURES... xii LISTE DES ABRÉVIATIONS... xvi LISTE DES PUBLICATIONS... xxi REMERCIEMENTS... xxv CHAPITRE 1: Introduction Immunité innée antivirale Présentation La réponse antivirale Les interférons : des effecteurs puissants de la réponse antivirale Les interférons de type I L interféron de type II Les interférons de type III IRFs et NFκB : facteurs de transcription-clé des interférons Les IRFs NFκB Contrôle transcriptionnel des interférons de type I La voie classique des interférons La réponse antivirale précoce : bref survol Modèle proposé Quelques gènes antiviraux et leur fonction Reconnaissance des pathogènes viraux par l hôte et voies de signalisation Rôle et grandes catégories de PRRs L ARN comme signature d une infection virale Les TLRs antiviraux Présentation Les TLR7, 8 et Définitions et ligands... 18

7 v Voie de signalisation Le TLR Rôle et structure Localisation Voie de signalisation Les récepteurs intracellulaires de la famille des RLHs Présentation et caractéristiques structurales RIG-I: activation et spécificité de ligand Mécanisme d activation Ligands MDA5 : spécificité de ligand RIG-I et MDA5 : Voie de signalisation PKR Les régulateurs négatifs des voies de signalisation Ubiquitination et désubiquitination Autres exemples de régulateurs négatifs Le Virus de l Hépatite C Les grandes lignes de l infection avec le VHC Données épidémiologiques Histoire naturelle de la maladie Dynamique de l infection Structure génomique et protéines du VHC Le génome du VHC Les protéines structurales du VHC Les protéines non-structurales du VHC NS NS NS4A NS4B NS5A NS5B Le cycle viral du VHC L entrée du virus La traduction et la réplication... 51

8 vi Assemblage et relâchement Modèles d étude du VHC Le concept du génome consensus et ses limites Premier clone infectieux in vitro : JFH La permissivité des cellules au VHC Les modèles animaux Interaction entre VHC et immunité antivirale Les grandes lignes du système immunitaire inné hépatique Types cellulaires et immunité innée dans le foie Immunité innée dans les lignées hépatocytaires Reconnaissance du VHC par l hôte Le VHC et les TLRs Le TLR Le TLR Le VHC et RIG-I Les virus et la subversion de l immunité innée Quelques exemples de mécanismes d interférence virale Au niveau de l étape de reconnaissance du virus par la cellule-hôte Au niveau des récepteurs ou de leurs adaptateurs Au niveau des kinases comme TBK Au niveau des IRFs Au niveau de NFκB Au niveau du type de réponse induite Rôle majeur de NS3/4A dans la subversion de l immunité innée par le VHC Clivage de TRIF par NS3/4A Clivage de CARDIF par NS3/4A Autres mécanismes de subversion de l immunité innée par le VHC Étude de la réponse antivirale dans différents modèles d infection avec le VHC Réponse antivirale au VHC dans les lignées hépatocytaires Huh Modèle d infection Comparaison de la réponse antivirale au VHC dans les Huh7 et dans les biopsies de foie Infection avec le VHC et apoptose Réponse antivirale dans des hépatocytes primaires humains fœtaux... 81

9 vii Réponse antivirale dans des hépatocytes primaires humains Réponse antivirale dans un modèle de souris chimérique SCID-Alb/uPA Description du modèle Réponse antivirale Infection avec le VHC et métabolisme lipidique Réponse antivirale chez le chimpanzé infecté avec le VHC La phase aigüe de l infection La clairance virale La phase chronique Réponse antivirale innée chez l humain HCV, fibrose et cirrhose HCV et traitements Généralités Nouvelles approches thérapeutiques Agents antiviraux non spécifiques Agents antiviraux spécifiques Inhibiteurs de la protéase NS3/4A Inhibiteurs de la polymérase NS5B Inhibiteurs de la traduction protéique Prévention de l attachement du virus Inhibiteurs de l assemblage et du relâchement Agents immunorégulateurs OBJET DE LA THÈSE CHAPITRE 2: Article Mise en contexte et présentation Contributions de la candidate Distinct antiviral signaling pathways in primary human hepatocytes and their differential disruption by HCV NS3 protease Abstract Introduction Materials and methods Patients, cell culture and dsrna stimulations Quantitative PCR (qpcr) assays

10 viii Microarray data analysis HCV NS3/4A-encoded lentivirus preparation and transduction of human hepatocytes Immunofluorescence Immunoblot analysis Results Molecular sensors of extracellular and intracellular dsrna induce an innate antiviral response in human primary hepatocytes HCV NS3/4A protease cleaves CARDIF and blocks dsrna-induced antiviral response in primary cultures of human hepatocytes Transcriptomal analysis of NS3/4A-mediated interference of TRIF and CARDIF-dependent pathways Discussion Acknowledgments Figures Legends References Supplemental Material and Methods Microarray data analysis PCR assays Supplemental Legends CHAPITRE Effet de la protéase NS3/4A du VHC à l échelle du transcriptome sur les voies de signalisation antivirales dans des hépatocytes primaires humains Introduction Méthodologie Traitement des échantillons et outils d analyse bioinformatique Définition et sélection des clusters d intérêt poly(i :C) intracellulaire ARNdb transcrit in vitro intracellulaire poly(i :C) extracellulaire Résultats Interférence majeure de la réponse immunitaire innée induite par l ARNdb intracellulaire en présence de la protéase NS3/4A du VHC Poly(I :C) intracellulaire ARN transcrit in vitro intracellulaire

11 ix 3.2 Interférence mineure de la réponse immunitaire innée induite par l ARNdb extracellulaire en présence de la protéase NS3/4A du VHC Effet majeur de la NS3/4A sur les voies apoptotiques au cours de la réponse immunitaire innée induite par l ARNdb extracellulaire Discussion CHAPITRE 4: Article Mise en contexte et présentation Contributions de la candidate Characterization of the Antiviral Response in Liver Biopsies and Purified Hepatocytes from Chronically HCV-infected Patients Abstract Introduction Materials and Methods Liver Biopsies and Patients Data Intrahepatic ISGs mrna levels quantification Intrahepatic HCV RNA quantification Immunoblot analysis Statistical Methods Results Major Interferon Stimulated Genes are significantly upregulated in chronically HCV-infected liver biopsies and corresponding isolated primary hepatocytes Chemokines CXCL9, CXCL10, CXCL11 and CCL5 are differentially induced in chronically HCV-infected biopsies and corresponding isolated hepatocytes Specific antiviral Type I and III Interferons are not induced in chronically HCV-infected liver biopsies and corresponding isolated human hepatocytes CARDIF expression is significantly decreased in purified hepatocytes from chronically HCVinfected patients ISGs expression levels negatively correlate with HCV RNA in chronically HCV-infected biopsies and corresponding purified hepatocytes Discussion Acknowledgments Figures legends References

12 x CHAPITRE 5 : Discussion Caractérisation de la réponse antivirale dans des hépatocytes primaires humains Mécanismes de subversion des voies de l immunité innée par NS3/4A Hépatocytes chroniquement infectés et biopsies L énigme des infections virales persistantes: quelles attentes vis-à-vis des traitements antiviraux? Perspectives futures CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE ANNEXE 1: Résultats supplémentaires... i Étude de la fonctionnalité des voies de détection de l ARNdb dans des préparations d hépatocytes primaires humains chroniquement infectés avec le VHC mis en culture... i ANNEXE 2: Article 1 en co-auteur... x Poly(I :C) and Lipopolysaccharide Innate Sensing Functions of Circulating Human Myeloid Dendritic Cells are affected in Vivo in Hepatitic Virus-infected Patients... x 1. Mise en contexte et portée... xi 2. Contributions de la candidate... xii 3. Article... xii ANNEXE 3: Article 2 en co-auteur... xxiii Primary cultures of human hepatocytes isolated from hepatitis C virus-infected cirrhotic livers as a model to study Hepatitis C infection... xxiii 1. Mise en contexte et portée... xxiv 2. Contributions de la candidate... xxv 3. Article... xxv

13 xi LISTE DES TABLEAUX Chapitre 2 Table 1: Summary of microarray results showing fold increases in gene expression after extracellular and intracellular dsrna challenges in freshly purified primary human hepatocytes Table 2: Major strongly regulated genes in primary human hepatocytes after extracellular dsrna challenge as obtained by microarrays analysis Supplemental table S1: Demographic characteristics of non-infected patients Supplemental table S2: Oligonucleotide sequences used for semi-quantitative PCR Supplemental table S3: Oligonucleotide sequences used for quantitative PCR Chapitre 3 Tableau 1 : Exemples de niveaux d induction de gènes différentiellement régulés par NS3/4A et rétablis par BILN2061 après stimulation avec de l ARNdb intracellulaire (poly(i :C)) Tableau 2: Exemples de niveaux d induction de gènes interférés par NS3/4A et rétablis par BILN2061 après stimulation avec de l ARNdb intracellulaire (ARN transcrit in vitro) Tableau 3: Exemples de niveaux d induction de gènes interférés par NS3/4A et rétablis par BILN2061 après stimulation de la voie de détection de l ARNdb extracellulaire Chapitre 4 Table 1: Demographic features of chronically HCV-infected patients Table 2: Demographic features of non-infected patients Supplemental table S1: Oligonucleotide sequences used for quantitative PCR Annexe 1 Table S1: Demographic characteristics of chronically HCV-infected patients... iii

14 xii LISTE DES FIGURES Chapitre 1 Figure 1 : Formation des complexes ligands/récepteurs et signalisation pour les interférons de type I, II et III... 4 Figure 2 : Activation des facteurs de transcription-clé des voies antivirales : IRF3, IRF7 et NFκB.. 8 Figure 3 : Les grandes étapes de l activation de NFκB... 9 Figure 4: Vue d ensemble de la structure de l enhanceosome de l IFNβ Figure 5: Boucle d amplification positive de la voie des interférons de type I Figure 6: Les grandes catégories de récepteurs de pathogènes ou PRRs Figure 7: Les TLRs, leurs ligands et leurs adaptateurs Figure 8: Voies de signalisation médiées par les TLR7 et Figure 9: Structure du TLR Figure 10: Modèle de l interaction entre le TLR3 et son ligand d ARNdb Figure 11: Voie de signalisation de TLR Figure 12: Domaines et motifs retrouvés chez les récepteurs d ARN cytosolique de la famille des RLHs Figure 13: Spécificité de reconnaissance des virus à ARN par les hélicases de la famille des RLHs Figure 14: Mécanisme d activation de RIG-I Figure 15 : Reconnaissance des ARNdb courts et des ARNsb à extrémité 5 PPP et activation de RIG-I Figure 16: Voie de signalisation médiée par les RLRs Figure 17: Bilan des voies de détection des pathogènes viraux et activation de la réponse interféron classique Figure 18: Histoire naturelle de l infection virale avec le VHC Figure 19: Organisation du génome et de la polyprotéine du VHC Figure 20 : Structure et association membranaire des protéines du VHC Figure 21 : Représentation du cycle viral du VHC Figure 22 : Représentation des modèles d étude du VHC Figure 23 : Le système immunitaire du foie Figure 24: Atténuation de la réponse immunitaire innée par le VHC... 77

15 xiii Figure 25: Comparaison de l induction des voies de signalisation médiées par les interférons dans un modèle de souris infectées avec le VHC (A) et chez des patients chroniquement infectés avec le VHC (B) Chapitre 2 Figure 1: Functionality of extracellular and intracellular dsrna-activated pathways in primary human hepatocytes Figure 2: Endogenous CARDIF but not TRIF cleavage after HCV NS3/4A protease expression by lentiviral-transduced primary human hepatocytes Figure 3: Impairment of intracellular dsrna-activated signaling following ectopically expressed NS3/4A HCV protease in primary human hepatocytes Figure 4: Top-25 most affected genes following dsrna stimulation of primary hepatocytes expressing NS3/4A in the absence or presence of BILN Figure S1: Characterization of freshly isolated hepatocyte preparations Figure S2: Expression of innate immune sensors TLR3, MDA5 and RIGI in normal primary human hepatocytes Figure S3: Overall changes in gene expression in primary human hepatocytes after extracellular dsrna treatment can be grouped in 3 different clusters Figure S4: Overall changes in gene expression in human primary hepatocytes after intracellular dsrna treatment can be grouped in 2 different clusters Chapitre 3 Figure 1 : Résultat de la méthode analytique de «clustering» k-means sur l ensemble du transcriptome d hépatocytes primaires humains exprimant la protéase virale NS3/4A avec ou sans inhibiteur et stimulés avec de l ARNdb (poly(i :C)) intracellulaire Figure 2 : Résultat de la méthode analytique de «clustering» k-means sur l ensemble du transcriptome d hépatocytes primaires humains exprimant la protéase virale NS3/4A avec ou sans inhibiteur et stimulés avec de l ARNdb (transcrit in vitro) intracellulaire Figure 3 : Résultat de la méthode analytique de «clustering» k-means sur l ensemble du transcriptome d hépatocytes primaires humains exprimant la protéase virale NS3/4A avec ou sans inhibiteur et stimulés avec de l ARNdb extracellulaire

16 xiv Figure 4: Variation d expression génique après stimulation d hépatocytes primaires humains normaux avec de l ARNdb intracellulaire en présence de NS3/4A avec ou sans BILN Figure 5: Variation d expression génique après stimulation d hépatocytes primaires humains normaux avec de l ARNdb intracellulaire (ARN transcrit in vitro) en présence de NS3/4A avec ou sans BILN Figure 6 : Variation d expression génique après stimulation d hépatocytes primaires humains normaux avec de l ARNdb extracellulaire en présence de NS3/4A avec ou sans BILN Figure 7 : Variation d expression génique après stimulation d hépatocytes primaires humains normaux avec de l ARNdb extracellulaire en présence de NS3/4A avec ou sans BILN Chapitre 4 Figure 1: Analysis of selected ISGs mrnas expression levels in normal and chronically HCVinfected human liver biopsies and corresponding isolated hepatocytes Figure 2: Differential expression of CXCL9, 10, 11 and CCL5 genes in normal and chronically HCV-infected liver biopsies and corresponding isolated hepatocytes Figure 3: IFNλ2 weak expression in normal and chronically HCV-infected biopsies and corresponding isolated hepatocytes Figure 4: HCV NS3/4A protease expression and concomitant CARDIF decrease in purified hepatocytes from chronically HCV-infected patients Figure 5: Correlation of HCV viral load with ISGs mrna expression in liver biopsies and corresponding hepatocytes from chronically HCV-infected patients Chapitre 5 Figure 1: Expression relative des 20 premiers gènes induits suite à la stimulation des voies de détection de l ARN intracellulaire (A) et extracellulaire (B) en présence de la protéine virale NS3/4A avec ou sans BILN Figure 2 : La reconnaissance du VHC par des hépatocytes primaires humains Figure 3: La subversion de l immunité innée par la protéase NS3/4A du VHC dans des hépatocytes primaires humains

17 xv Figure 4 : La réponse immunitaire innée dans des hépatocytes primaires chroniquement infectés avec le VHC Annexe 1 Figure S1 : Expression de NS3/4A dans des préparations d hépatocytes primaires provenant de biopsies de foies chroniquement infectés avec le VHC mises en culture... iii Figure S2 : Expression des ARNm codant pour les récepteurs de l immunité innée TLR3, MDA5 et RIG-I dans des hepatocytes primaires chroniquement infectés avec le VHC et normaux... iv Figure S3 : Fonctionnalité de la voie de détection de l ARNdb extracellulaire dans des hépatocytes primaires humains normaux et chroniquement infectés avec le VHC... vi Figure S4 : Fonctionnalité de la voie de détection de l ARNdb intracellulaire dans des hépatocytes primaires humains normaux et chroniquement infectés avec le VHC... vii Figure S5: Fonctionnalité des voies de détection de l ARNdb extracellulaire (edsrna) et intracellulaire (idsrna) dans des préparations d hépatocytes primaires humains normaux et chroniquement infectés avec le VHC... ix

18 xvi LISTE DES ABRÉVIATIONS 5 NTR: région non traduite en 5 (5 non-translated region) ADN: acide désoxyribonucléique ALT/AST: alanine aminotransférase/aspartate aminotransférase ARN: acide ribonucléique ARNdb: acide ribonucléique double brin ARNm: ARN messager ARNsb: acide ribonucléique simple brin ASFV: african swine fever virus ATF2: facteur d activation de la transcription 2 (activator transcription factor 2) ATP: adénosine tri-phosphate CARD: domaine d activation et de recrutement des caspases (caspase activation and recrutment domain) CARDIF: adapteur à motif CARD inducteur d IFNβ (CARD-adapter inducing IFNβ) CCL: ligand de récepteur de chémokine CCR, CX3CR: récepteur de chémokine CD: antigène de différentiation (cluster of differentiation) CHC: hépatite C chronique (chronic hepatitis C) CMHI: complexe majeur d histocompatibilité de type I CMV: cytomégalovirus CPB/P300: camp-response element-binding protein (CREB) binding protein/protein 300 CREB: c-amp response element binding CTD: domaine C-terminal (C-terminal domain) C-terminal: carboxy-terminal CXCL: ligand des chemokines de type C-X-C (chemokine (C-X-C motif) ligand) CypA: cyclophiline A DC: cellule dendritique (dendritic cell) DDX3: DEAD (Asp-Glu-Ala-Asp) box polypeptide 3 DEN: virus de la dengue (dengue virus) DUBA: enzyme de désubiquitination (deubiquitinating enzyme A) edsrna: ARN double brin extracellulaire (extracellular double strand RNA) E3-ligase: ligase à ubiquitine de type E3 (E3 ubiquitin ligase) EMCV: virus de l encéphalomyocardite (encephalomyocarditis virus)

19 xvii FACS: trieur de cellules à fluorescence (fluorescence-activated cell sorter) FADD: fas-associated death domain FMDV: syndrome pieds-main-bouche (foot and mouth disease virus) FRET: transfert d énergie fluorescente par résonance (fluorescence resonance energy transfer) GAS: site d activation par l interferon γ (gamma interferon activating site) GFP: protéine fluorescente verte (green fluorescence protein) HCV: virus de l hépatite C (hepatitis C virus) HBV: virus de l hépatite B (hepatitis B virus) HMG-I (Y): high mobility group-1 (Y) HSV 1, 2: virus de l herpes 1, 2 (herpes simplex virus 1, 2) idsrna: ARN double brin intracellulaire (intracellular double strand RNA) IFIT1-3: interferon-induced protein with tetratricopeptide repeats 1-3 IFN: interféron (interferon) IFNAR1/2: récepteur de l interféron α de type 1/2 (IFNα-receptor 1/2) IFNGR1/2: récepteur de l interféron γ de type 1/2 (IFNγ-receptor 1/2) IFNRL1: récepteur de l interféron λ de type 1 (IFNλ-receptor 1) IKKε: IκB (inhibitor of κb) kinase ε IL: interleukine (interleukin) IL10R2: récepteur à l interleukine 10 de type 2 (IL10 receptor 2) IPS-1: IFNβ promoter stimulator-1 IRAK: IL-1 receptor-associated kinase IRES: site d entrée interne du ribosome (internal ribosome entry site) IRF1-9: facteurs de régulation de l interféron 1 à 9 (interferon regulatory factor 1-9) ISG: gène stimulé par l interféron (interferon stimulated gene) ISGF3: IFN-stimulated gene factor 3 ISRE: élément de réponse à la stimulation par l interféron (interferon stimulated response element) JAK1: kinase Janus (janus kinase 1) kb: kilobase kda: kilodalton LCMV: virus de la chorioméningite lymphocytaire (lymphocytic choriomeningitis virus) LDL: lipoprotéine de faible densité (low density lipoprotein) LGP2: laboratory of genetics and physiology 2 LPS: lipopolysaccharide LRR: répétition riches en leucine (leucin-rich repeats)

20 xviii MAL: MyD88-adapter-like MAPK: mitogen-activated protein kinase MAVS: mitochondrial anti-viral signaling MCMV: cytomegalovirus murin (murine cytomegalovirus) MDA5: melanoma differentiation-associated gene-5 MEF: fibroblastes d embryon de souris (mouse embryonic fibroblasts) MEKK-1: MAP kinase kinase-1 MITA: médiateur mitochondrial de l activation d IRF3 (mitochondrial mediator of IRF-3 activation) MOI: multiplicity of infection (multiplicité d infection) Mx: protéine de résistance au myxovirus (myxovirus resistance protein) MyD88: myeloid differentiation primary response gene 88 NAK: synonyme de TBK-1 NAP1: NAK-associated protein 1 NDV: newcastle disease virus NEMO: modulateur essentiel du facteur de transcription NFκB (NFκB-essential modulator) NFκB: facteur nucléique-kappa B (nucleic factor kappa-b) NK/NKC: natural killer cell NLR: nucleotide-binding domain and leucine-rich repeats NLRX-1: nod-like receptor X1 NO: nitric oxyde NOD: nucleotide-binding oligomerization domain OAS: oligoadenylate synthetase PAMP: motif moléculaire associé à un pathogène (pathogen-associated molecular pattern) pb: paire de bases PBMC: cellules mononucléaires du sang périphérique (peripheral blood mononuclear cells) PCR: polymerase chain reaction PI3K: phosphoinositide 3 kinase PIAS: inhibiteur du facteur STAT activé (protein inhibitor of activated STAT) PIASy: protein inhibitor of activated signal transducers and activators of transcription PKR: protéine kinase dépendante de l ARN double-brin (dsrna-dependent protein kinase) poly(i:c): acide polyinosinique-polycytidylique (polyinosinic:polycytidylic acid) PP2A: protein phosphatase 2A PRD: domaine de régulation positif (positive regulatory domain)

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles. 19 octobre 2007. de l hôte par les. Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux

COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles. 19 octobre 2007. de l hôte par les. Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles 19 octobre 2007 Inhibition des défenses de l hôte par les bactéries pathogènes Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux Gwennola ERMEL I Détection

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines

Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Cibles et mécanismes d action des traitements par cytokines et anti-cytokines Jean Daniel Lelièvre, Yves Lévy, Pierre Miossec I-Introduction... 2 II-Les interférons... 2 II-1.L interféron... 3 II-1-a.

Plus en détail

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus

Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus Stress osmotique et activation des MAP Kinases ERK1/2 chez les hépatocytes de turbot, Scophthalmus maximus : implication des voies de signalisation intracellulaire du processus de RVD. Audrey Fouchs Confrontées

Plus en détail

Rôle de l'acétylation du facteur de transcription IRF3

Rôle de l'acétylation du facteur de transcription IRF3 Université de Montréal Rôle de l'acétylation du facteur de transcription IRF3 par Tasheen Wissanji Département de Pharmacie Faculté de Pharmacie Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures en

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

Identification de mécanismes de régulation des fonctions des interférons: Rôle de la palmitoylation du récepteur de l interféron de type I

Identification de mécanismes de régulation des fonctions des interférons: Rôle de la palmitoylation du récepteur de l interféron de type I Identification de mécanismes de régulation des fonctions des interférons: Rôle de la palmitoylation du récepteur de l interféron de type I Julie Claudinon To cite this version: Julie Claudinon. Identification

Plus en détail

Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T.

Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T. Immunité adaptative : activation et polarisation des lymphocytes T. Marcelo de Carvalho, Olivier Adotévi, Valérie Frenkel, Gilles Thibault, Richard Le Naour I-Introduction... 2 II-Activation des lymphocytes

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

Les interférons de type I et leur fonction antivirale

Les interférons de type I et leur fonction antivirale Manuscrit déposé le 09/01/2006 Ann. Méd. Vét., 2006, 150, 73-107 formation continue - articles de synthèse Les interférons de type I et leur fonction antivirale LEROY M., DESMECHT D. Département de Morphologie

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral.

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral. - La cytométrie en flux est une méthode d analyse de cellules en suspension, véhiculées à grande vitesse jusqu à une chambre d analyse traversée par des faisceaux lasers. L interaction des cellules avec

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Tuteur : Anne Muhr-Tailleux cardiovasculaires et diabète (Equipe 1) Institut

Plus en détail

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI

Chapitre 5 : La transcription. Professeur Joël LUNARDI Chapitre 5 : La transcription UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 5. La transcription

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

Titre: Domaine scientifique : Mots clés : Directeurs de thèse : Institution des directeurs de thèse : Adresse email des directeurs de thèse :

Titre: Domaine scientifique : Mots clés : Directeurs de thèse : Institution des directeurs de thèse : Adresse email des directeurs de thèse : Titre: Détermination de l ensemble des ARNs non codants chez Ostreococcus, un modèle d algue unicellulaire marine infectée par des virus à ADN double brin Domaine scientifique : Génomique Mots clés : ARN

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale

La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale Yves Tarte, dmv Vétérinaire chargé du développement vétérinaire Hill s Pet Nutrition Canada Inc A.T.S.A.Q. Février 2009 La nutrigénomique Science toute

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Ataxie de Friedreich Maladie héréditaire Transmission récessive Liée au chromosome 9 Due

Plus en détail

Cycle de réplication. Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE)

Cycle de réplication. Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE) Cycle de réplication virale du VIH Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE) Pourquoi est-ce important de comprendre le

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011 LA REPONSE ALLOGENIQUE C. René -2011 Les Lois de la transplantation Rôle des lymphocytes T Transfert de l immunité par les cellules T Infiltrat de cellules mononuclées disposé en manchons péri-vasculaire:

Plus en détail

Photoactivatable Probes for Protein Labeling

Photoactivatable Probes for Protein Labeling Photoactivatable Probes for Protein Labeling THÈSE N O 4660 (2010) PRÉSENTÉE LE 26 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES DE BASE LABORATOIRE D'INGÉNIERIE DES PROTÉINES PROGRAMME DOCTORAL EN CHIMIE ET GÉNIE CHIMIQUE

Plus en détail

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques

Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Transgene : revue du portefeuille de produits, de l activité et des perspectives stratégiques Parc d Innovation d Illkirch, France, le 22 mars 2010 Transgene S.A. (Euronext Paris: FR0005175080) présente

Plus en détail

MODULE DE VIROLOGIE 2010 IMMUNITE INNEE ANTIVIRALE CHEZ LES VERTEBRES

MODULE DE VIROLOGIE 2010 IMMUNITE INNEE ANTIVIRALE CHEZ LES VERTEBRES MODULE DE VIROLOGIE 2010 IMMUNITE INNEE ANTIVIRALE CHEZ LES VERTEBRES Marc DALOD CIML Téléphone 04-91-26-94-51 email: dalod@ciml.univ-mrs.fr INTRODUCTION BRAINSTORMING PAR PETITS GROUPES (10 MIN) 1) Qu

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

voies de signalisation

voies de signalisation Olivier Lascols Faculté de Médecine ierre et Marie Curie Généralités s sur les voies de signalisation 1 I. Caractérisation risation d une d voie de transduction d un d signal Exemple du Signal Mitogénique

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Activation et polarisation des lymphocytes T A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Immunité acquise La réponse innée reconnaît des structures conservées entre

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1)

PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1) PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1) Apport de la Biologie Cellulaire et Moléculaire aux innovations médicales (bases et prérequis de biologie cellulaire

Plus en détail

DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE POITIERS

DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE POITIERS THÈSE Pour l obtention du grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE POITIERS (Faculté de Médecine et Pharmacie) (Diplôme National Arrêté du 7 août 2006) Ecole Doctorale : Biosanté N 524 Champ disciplinaire :

Plus en détail

Régulation GAL4 chez S. cerevisiae. Annie Sainsard-Chanet

Régulation GAL4 chez S. cerevisiae. Annie Sainsard-Chanet Régulation GAL4 chez S. cerevisiae Annie Sainsard-Chanet Contrôle de l expression génique Mécanismes qui régulent, augmentent ou diminuent l expression d un gène donné suivant le milieu, le tissu, le stade

Plus en détail

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme

Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Introduction Le vivant est complexe: - 30 millions de types d organismes - 100 000 protéines différentes chez l homme Informatique: - stocker les données - éditer les données - analyser les données (computational

Plus en détail

Enseignement de Virologie (part. 2) Pr. Y. BAKRI Plan du cours

Enseignement de Virologie (part. 2) Pr. Y. BAKRI Plan du cours Université Mohammed V-Agdal Département de Biologie Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 Année Universitaire : 2004-2005 Module optionnel: Biologie Humaine (M 16.1) Elément : Parasitologie - Virologie

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques UE7 Cours n 9 C. LAMAZE 24.11.11 Elise GODEAU (partie1) Guillaume MERGENTHALER (partie2) Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques SOMMAIRE : I. L endocytose à récepteurs : la voie des clathrines

Plus en détail

Lundi 4 et mardi 5 décembre 2006 Monday 4th et tuesday 5th december 2006

Lundi 4 et mardi 5 décembre 2006 Monday 4th et tuesday 5th december 2006 XIXes Entretiens du Centre Jacques Cartier XIXth Jacques Cartier Symposium NOUVELLES PANDEMIES, LES COMPRENDRE, LES COMBATTRE Les virus HIV et le SIDA, et HCV et les hépatites chroniques On HIV and AIDS,

Plus en détail

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 :

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 : UE2 : Cancérologie Pr Lehmann-Che et Pouessel Mercredi 26 septembre 10h30-12h30 Ronéotypeuse : Aurore Valentin Ronéolectrice : Marion Whiston CANCÉROLOGIE Cours n 3 : De la biologie moléculaire des cancers

Plus en détail

L épissage alternatif : un gène, combien de protéines?

L épissage alternatif : un gène, combien de protéines? L épissage alternatif : un gène, combien de protéines? Avant la publication de la séquence complète de l ADN du génome humain, au début des années 2000, on estimait le nombre de gènes à environ 300.000.

Plus en détail

Etude de la lysine acetyl transferase PCAF dans le développement du diabète et de l'obésité.

Etude de la lysine acetyl transferase PCAF dans le développement du diabète et de l'obésité. Etude de la lysine acetyl transferase PCAF dans le développement du diabète et de l'obésité. Tuteur : Jean-Sébastien Annicotte EGID CNRS UMR8199 Faculté de Médecine-Pôle Recherche, 2eme étage Bd J. Leclercq

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ FRANÇOIS - RABELAIS DE TOURS ÉCOLE DOCTORALE SST EA 4245 Cellules dendritiques, Immunomodulation et Greffes THÈSE présentée par : Caroline PILON soutenue le : 4 Février 2009 pour obtenir le

Plus en détail

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012

Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation. A. Galmiche, 2011-2012 Techniques d étude des Gènes et de leur Régulation A. Galmiche, 2011-2012 1. Introduction et techniques de base 2. Détection des acides nucléiques et mesure de l expression des gènes: Hybridations PCR

Plus en détail

Les Interférons et leurs applications thérapeutiques.

Les Interférons et leurs applications thérapeutiques. Les Interférons et leurs applications thérapeutiques. Patrick Blanco. Laboratoire d Immunologie. Service de Médecine Interne et Maladies Infectieuses. CHU Bordeaux. 50 ans d Histoire Rôle IFN chez homme

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

evaluation D UN COMPLeMENT ADAPTOGeNE SUR LA PERFORMANCE ET SUR L IMMUNITe NON SPeCIFIQUE CHEZ LES PUR-SANG

evaluation D UN COMPLeMENT ADAPTOGeNE SUR LA PERFORMANCE ET SUR L IMMUNITe NON SPeCIFIQUE CHEZ LES PUR-SANG Xxxxx etude Adaptogene evaluation D UN COMPLeMENT ADAPTOGeNE SUR LA PERFORMANCE ET SUR L IMMUNITe NON SPeCIFIQUE CHEZ LES PUR-SANG Cette etude a ete financee par PAVESCO - TWYDIL tatiana art, clemence

Plus en détail

Etat de l art sur les mécanismes de l'allergie aux produits chimiques Pr Marc Pallardy INSERM UMR 996 Faculté de Pharmacie Université Paris-Sud

Etat de l art sur les mécanismes de l'allergie aux produits chimiques Pr Marc Pallardy INSERM UMR 996 Faculté de Pharmacie Université Paris-Sud Etat de l art sur les mécanismes de l'allergie aux produits chimiques Pr Marc Pallardy INSERM UMR 996 Faculté de Pharmacie Université Paris-Sud Société Française de Toxicologie «Relations entre Recherche,

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Abdelfattah CHAKIB Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd 06 61 42 91 64 afchakib@gmail.com

Plus en détail

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/

Cours 5. Transmission et remaniement de l information génétique. http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ Cours 5 Transmission et remaniement de l information génétique http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/ 1 Plan Rappels sur la réplication de l ADN Le cycle cellulaire et ses contrôles La mitose Recombinaisons

Plus en détail

Le VIH et votre foie

Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Le VIH et votre foie Que dois-je savoir au sujet de mon foie? Votre foie joue un rôle incroyablement important. Il filtre votre sang en éliminant les substances nocives (toxiques)

Plus en détail

Interaction entre les voies de transduction intracellulaire : exemple des puces à ADN. et analyse protéomique,

Interaction entre les voies de transduction intracellulaire : exemple des puces à ADN. et analyse protéomique, Interaction entre les voies de transduction intracellulaire : exemple des puces à ADN. et analyse protéomique, et 1 Niveau d analyse en biologie Interactions Cellule/Cellule TB Génome Transcriptome Voies

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins

Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie et Stratégie de Développement des Vaccins Vaccinologie 1977 - Terme utilisé par Jonas Salk. 1983 - Rassemble tous les aspects des vaccinations : biologiques, immunologiques et cliniques ainsi

Plus en détail

Donnou S. caractérisation des cellules microgliales adultes et de leur potentiel en immunotherapie des tumeurs cerebrales TEL-00341604

Donnou S. caractérisation des cellules microgliales adultes et de leur potentiel en immunotherapie des tumeurs cerebrales TEL-00341604 Vaisseaux méningés Sinus veineux Os crânien Dure-mère Espace Périvasculaire Cortex cérébral ventricules Substance blanche Flux de LCR Villosités arachnoïdes Sinus veineux Plexus choroïdes Substance grise

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs

Notice biographique Repères biographiques communs Notice biographique Repères biographiques communs Nom : GOURBAL Prénom : BENJAMIN Section : 67 Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Grade : CN Ecologie et Evolution des Interactions UMR 5244

Plus en détail

Contrôle et modulation de la réponse immunitaire par Brucella abortus

Contrôle et modulation de la réponse immunitaire par Brucella abortus AIX-MARSEILLE UNIVERSITE Faculté des sciences de Luminy Ecole Doctorale des Sciences de la Vie et de la Santé THESE DE DOCTORAT Biologie - Spécialité : Immunologie En vue d'obtenir le titre de DOCTEUR

Plus en détail

G.E. Wild, P. Papalia, M.J. Ropeleski, J. Faria et A.B.R. Thomson

G.E. Wild, P. Papalia, M.J. Ropeleski, J. Faria et A.B.R. Thomson 15 Applications des techniques de génie génétique à la gastro-entérologie et à l hépatologie : Paradigmes fondamentaux de la biologie moléculaire de la cellule G.E. Wild, P. Papalia, M.J. Ropeleski, J.

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris 8 Avant l introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART), la majorité des patients

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

Item 127 : Transplantation d'organes

Item 127 : Transplantation d'organes Item 127 : Transplantation d'organes Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Allogreffe de moelle ou de cellules souches...1 2 Transplantation d'organes... 2 3 Diagnostic...3

Plus en détail

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée.

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Les thérapies ciblées du cancer Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Une thérapie ciblée est un traitement qui agit par un mécanisme spécifique sur des altérations biologiques

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

Enseignement de Virologie (part. 2) Pr. Y. BAKRI Plan du cours

Enseignement de Virologie (part. 2) Pr. Y. BAKRI Plan du cours Université Mohammed V-Agdal Département de Biologie Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 Année Universitaire : 2009-2010 Module optionnel: Biologie Humaine (M 16.1) Elément : Parasitologie - Virologie

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie

Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Chapitre III Le phénotype immunitaire au cours de la vie Le phénotype immunitaire d un individu caractérise sa capacité à répondre, grâce aux effecteurs de l immunité adaptative, aux différents agents

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES. MEMOIRE Présenté par Caroline FLAMENT

ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES. MEMOIRE Présenté par Caroline FLAMENT MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE PRATIQUE DES HAUTES ETUDES Science de la vie et de la terre MEMOIRE Présenté par Caroline FLAMENT Pour l obtention du diplôme de l Ecole Pratique des Hautes Etudes

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

Les biologistes ont l habitude de représenter le cycle cellulaire par un cercle ou un anneau divisé en quartiers,

Les biologistes ont l habitude de représenter le cycle cellulaire par un cercle ou un anneau divisé en quartiers, ANNEXE XIIIIII CONTRÔLE DU CYCLE CELLULAIRE Les biologistes ont l habitude de représenter le cycle cellulaire par un cercle ou un anneau divisé en quartiers, correspondant aux quatre phases principales

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Dr Joanna POFELSKI Service d hépatod pato-gastroentérologierologie CH d Annecyd Particularités? Virus hépatotropes / cytopathogènes : lésions hépatiques

Plus en détail

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction

Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Etude des héparan sulfates protéoglycans anticoagulant dans la reproduction Pattern d expression chez les rongeurs, dans l ovaire humain, et fonction de reproduction dans des modèles de souris transgéniques

Plus en détail

Les principes du sequençage haut-débit

Les principes du sequençage haut-débit Les principes du sequençage haut-débit Mardi 23 avril 2013 Dr H. EL HOUSNI Organisation Génomique Podhala'et'al.'Trends'in'genetics'2012' Costa V et al. J BioMed BioTech 2010 32 ans Costa V et al. J BioMed

Plus en détail

Subversion de l immunité innée et adaptative par les virus. Philippe Sansonetti Leçon #5 Collège de France 26 Janvier 2012

Subversion de l immunité innée et adaptative par les virus. Philippe Sansonetti Leçon #5 Collège de France 26 Janvier 2012 Subversion de l immunité innée et adaptative par les virus Philippe Sansonetti Leçon #5 Collège de France 26 Janvier 2012 Des virus et des hommes... Les virus sont les pathogènes les plus divers, les plus

Plus en détail

TRANSCRIPTION TRADUCTION

TRANSCRIPTION TRADUCTION 4 TRANSCRIPTION TRADUCTION Objectifs : définir transcription et traduction et donner leur localisation cellulaire sur un schéma, identifier les acteurs de la transcription (ARNpol, brin transcrit, ARNm)

Plus en détail

Différences entre Homme et singes?

Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Apparition de l œil? Apparition du vol? Apparition des hémoglobines? Molécule d hémoglobine HEME Chaîne polypeptidique de type 2 Chaîne

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous?

Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous? Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous? Dynamique des réseaux de signalisation et réponse aux thérapies ciblées Pascal GAUDUCHON Unité "Biologie et Thérapies Innovantes

Plus en détail

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014

Médicaments du futur : Tendances et enjeux. Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Médicaments du futur : Tendances et enjeux Nicolas PY, Debiopharm International forumofac.14 26/09/2014 Quelques mots sur Debiopharm Groupe fondé en 1979 Siège à Lausanne 350 collaborateurs Financièrement

Plus en détail

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE

E.I.A CARDIO : BIOLOGIE E.I.A CARDIO : BIOLOGIE A SAVOIR ABSOLUMENT( ou pas ) - La formule de Friedewald et ses conditions d application - Les différentes classes de dyslipidémie - Les différents facteurs de risques cardiovasculaires

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail