Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014"

Transcription

1 Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014

2 Le SER Présentation 8 filières, 380 adhérents, 2/3 de PME et d ETI 20 permanents Membre des instances suivantes : o Conseil Supérieur de l Energie (CSE) ; o Comités des utilisateurs de réseaux de distribution et de transport d électricité (CURDE et CURTE) ; o Comité technique de l électricité (CTE) ; o Commission Nationale des Aides (CNA) de l Ademe ; o Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication (FIEEC) ; o Plan Bâtiment Grenelle, Effinergie o AFNOR et Union Technique de l Electricité (UTE) Interlocuteur des pouvoirs publics sur le développement des filières EnR Elaboration et promotion de visions stratégiques pour les filières EnR Relation presse et communication Gestion de marques de qualité Suivi normatif, technique et réglementaire Suivi statistique et prospective 2

3 SOLER Présentation 193 adhérents, rassemble 90 % des industriels français du photovoltaïque Représentation de la filière auprès des pouvoirs publics et des collectivités locales Force de propositions sur le développement de la filière et sur les mécanismes de soutien Structuration de la filière en stimulant la R&D et le développement industriel sur les marchés intérieur et à l export (France Solar Industry) Promotion des bonnes pratiques (Alliance Qualité Photovoltaïque) Membre de Certisolis et actionnaire fondateur de PV Cycle France SAS Information sur la profession et son cadre juridique, économique, technique et environnemental Dernières contributions : Plan de relance de la filière photovoltaïque Propositions d évolution du cahier des charges de l appel d offres sup250kwc Réponses aux consultations sur les mécanismes de soutien de la CE et du MEDDE A venir : Recommandations sur l autoconsommation Etude sur les coûts de production du solaire photovoltaïque 3

4 La progression du photovoltaïque vers la compétitivité Dans de nombreux pays, la technologie photovoltaïque est dès maintenant compétitive avec l électricité produite de manière traditionnelle et acheminée au client final. 4

5 La progression du photovoltaïque vers la compétitivité En France, sur le seul plan du prix, les projections réalisées par SER-SOLER montrent que l ensemble des consommateurs professionnels devrait avoir intérêt à recourir à des installations de production d électricité photovoltaïque à l horizon

6 Autoconsommation : définition Par autoconsommation photovoltaïque, on entend la possibilité donnée à tout type de consommateur/producteur d électricité de connecter une installation photovoltaïque, dimensionnée selon ses besoins, soit uniquement à son installation électrique, soit dans un mode de partage entre son installation électrique et le réseau local selon les fluctuations de la production et de la consommation in situ. L objectif de l installation photovoltaïque est donc plus de répondre, soit à sa propre consommation, soit à la consommation d un ou plusieurs sites déterminés dans son voisinage, que de produire et vendre en totalité pour le réseau. L électricité excédentaire continue d être injectée sur le réseau local, cette production pouvant être valorisée de plusieurs manières. L élément central de la définition est le lien fort entre le dimensionnement du système photovoltaïque et ses plages journalières de production avec le besoin électrique du ou des consommateurs. 6

7 Autoconsommation : définition 7

8 Autoconsommation à différentes échelles Autoconsommation à l échelle d une maison individuelle Sans stockage : 20 % à 40 % maximum d énergie autoconsommée Pas de réduction de la pointe d injection PV sur le réseau 8

9 Autoconsommation à différentes échelles Autoconsommation à l échelle d un bâtiment tertiaire Corrélation temporelle possible entre production PV et consommation Dimensionnement adapté au bâtiment autoconsommation de la quasi-totalité de l électricité produite et limitation des pointes d injection 9

10 Autoconsommation à différentes échelles Autoconsommation à l échelle d un «îlot urbain» ZAC, campus universitaires, quartiers résidentiels, sites industriels, etc. : possibilité de foisonnement des consommations individuelles Si le bâtiment porteur du système n a pas besoin d électricité à l instant où le système produit, forte probabilité qu un autre bâtiment a, lui, besoin d électricité à ce moment précis. Autoconsommation dans le périmètre d un «îlot urbain». 10

11 Recommandations Principes généraux SER-SOLER recommande de mettre en place un mécanisme de soutien à l autoconsommation dans le cadre d une phase expérimentale d une durée de trois ans, en parallèle des mécanismes de soutien actuellement en vigueur, et sans que cette initiative se substitue à ces derniers. Objectif : anticiper et résoudre les questions posées par le développement naturel de l autoconsommation : o Intégration du PV autoconsommé au réseau (énergie et puissance) ; o Pilotage consommation/production o Sécurité électrique des intervenants et des utilisateurs finals ; o Acquisition d un savoir-faire pour se positionner à l export o Gestion du risque en matière de financement de ces nouveaux projets ; o Résolution des problématiques juridiques concernant l achat / vente d énergie de gré à gré. 11

12 Recommandations Principes généraux Contrôle des volumes par quota (inf 100 kwc) et AO (sup 100 kwc) Considérer l autoconsommation en aval du point de livraison (site unique) ou en amont des points de livraison et en aval du transformateur HTA/BT (réunion de sites) Segment professionnel en priorité. Résidentiel : soit dans l «îlot urbain», soit avec une prime au stockage Tester différentes familles dans les AO : Autoconsommation «simple» ; Effacement et décalage/écrêtage de la pointe (pilotage consommation/production) ; Stockage et service réseau ; «Ilot urbain» (ZAC, campus, quartiers résidentiels, sites industriels, sites de recharge de véhicules électriques ). Dans ce cas, le gestionnaire sélectionne et impose un point d injection unique dans l antenne BT de la production photovoltaïque mutualisée, ce point d injection étant optimisé par rapport à la gestion du plan de tension. Systèmes en surimposition au bâti éligibles à l expérimentation 12

13 Recommandations Mécanisme de soutien Objectifs : Etre lisible et garantir aux opérateurs économiques une rentabilité cible au fil des années d exploitation de l installation, en assurant une rémunération normale des capitaux investis Inciter à des comportements vertueux en termes de maîtrise des consommations et de leur adéquation temporelle avec la production photovoltaïque Inciter à limiter la puissance maximale de l injection de la production photovoltaïque de manière à minimiser l impact sur le réseau électrique de distribution 13

14 Recommandations Mécanisme de soutien Net-metering : Définition Dans le mécanisme dit de net-metering, le producteur/consommateur reçoit un crédit pour chaque kwh qu il produit en sus de sa consommation propre et qu il injecte sur le réseau. A chaque fin de période de facturation, il est fait un bilan de la production et de la consommation du site : si la consommation est supérieure à la production injectée, le consommateur paie les kwh supplémentaires consommés. Dans le cas contraire, les crédits dus pour les kwh injectés sont reportés à la période suivante. Analyse Le net-metering, en particulier lorsque la période de référence est supérieure à la journée, n incite pas à la mise en place de démarches vertueuses ni en termes de synchronisation de la consommation du site avec la production photovoltaïque, ni en termes d injection sur le réseau. Le mécanisme peut certes être amélioré en diminuant la période de référence mais il perd alors en lisibilité. 14

15 Recommandations Mécanisme de soutien Primes au kwh produits, consommés et/ou injectés : Définition Dans ce mécanisme, en plus de l économie de facture générée par l autoconsommation, le producteur consommateur reçoit des primes de manière à atteindre une rentabilité cible. Ces primes peuvent être affectées : Uniquement aux kwh produits par l installation et autoconsommés, le surplus de production étant injectée sur le réseau et rémunéré au prix de marché Uniquement aux surplus de production (système analogue à un tarif d achat du surplus) A tous les kwh produits, qu ils soient consommés ou injectés sur le réseau. Dans le cas d une rémunération identique des kwh consommés et injectés, ces primes sont dites «symétriques» ; elles sont dites «dissymétriques» dans le cas contraire. 15

16 Recommandations Mécanisme de soutien Primes au kwh produits, consommés et/ou injectés : Analyse Prime aux seuls kwh PV produits et autoconsommés : o Combinée à l économie de facture de l utilisateur, peut être très supérieure à la valorisation de l électricité injectée au réseau et risquer d inciter à des comportements anti-mde de la part des autoconsommateurs Prime aux seuls kwh PV injectés sur le réseau : o Valeur faciale élevée pour l atteinte de la rentabilité o Taille de l installation maximisée pour augmenter l injection : contraire avec l objectif recherché de minimiser l impact des installations sur le réseau électrique ; o Contradictoire avec le principe de l autoconsommation dont l objectif est de valoriser les kwh PV autoconsommés et non ceux injectés sur le réseau 16

17 Recommandations Mécanisme de soutien Primes au kwh produits, consommés et/ou injectés : Prime symétrique affectée à tous les kwh produits, consommés ou injectés : o Pas d effet anti-mde o Neutre par rapport au taux d autoconsommation o Maximisation du taux d autoconsommation par la recherche de l économie de facture Prime dissymétrique, donnant un léger avantage économique au kwh autoconsommé : o Recherche de l amélioration du taux d autoconsommation o Avantage économique à évaluer finement pour de ne pas entraîner d effet anti-mde ou de déplacements de consommation qui ne seraient pas pertinents à l échelle de l économie globale du système électrique Les primes aux kwh produits, consommés et/ou injectés reposent sur la rémunération de l énergie. Afin d influer sur la maîtrise de la pointe d injection, il convient de faire intervenir la puissance dans le modèle économique. 17

18 Recommandations Mécanisme de soutien Préconisations relatives au mécanisme de soutien de la phase expérimentale : Au vu des éléments qui précèdent, SER-SOLER recommande de tester, dans le cadre de l expérimentation souhaitée et en priorité pour le segment professionnel, une prime globale à l autoconsommation définie de la manière suivante : Prime globale = A x Q autoconsommée + B x Q injectée C x (P injectée max P souscrite ) Formule dans laquelle : Q consommée représente la quantité d électricité PV produite et autoconsommée Q injectée représente la quantité d électricité PV produite et injectée sur le réseau A représente la prime affectée aux kwh PV autoconsommés B représente la prime affectée aux kwh PV injectés P injectée max représente la puissance maximale PV susceptible d être injectée sur le réseau P souscrite représente la puissance souscrite de l abonnement en soutirage de l autoconsommateur C représente le facteur de réduction de la prime globale en fonction de l injection de puissance sur le réseau. C vaut 0 si P injectée max P souscrite 0. 18

19 Recommandations Mécanisme de soutien Préconisations relatives au mécanisme de soutien de la phase expérimentale : Commentaires et mises en garde D une manière générale, les modèles économiques valorisant l autoconsommation font intervenir l économie de facture évitée : l analyse du risque des projets est dépendant d un nouveau risque qui est le risque client, à la fois sur sa consommation et sur la pérennité de ses engagements. Ce risque est renforcé par la durée longue des projets. Il est par conséquent essentiel de mener une évaluation rigoureuse de la bancabilité des projets dans cette configuration, laquelle diffère très sensiblement de l obligation d achat. A ce titre, il conviendrait par exemple de creuser deux pistes de réflexion : trouver un mécanisme permettant de minimiser le risque client (caution ou garantie) et/ou bâtir une économie de projet sur des durées plus courtes. 19

20 Recommandations Mécanisme de soutien Préconisations relatives au mécanisme de soutien de la phase expérimentale : Commentaires et mises en garde (suite) La rémunération de l électricité injectée au réseau sous la forme d un prix de marché + prime introduit un risque supplémentaire. A ce titre, le SER recommande que les plus petites installations s inscrivent dans un régime de tarif d achat du surplus (jusqu à un seuil de puissance qu il convient de définir), et que seules les plus grosses installations soient concernées par le mécanisme de prix de marché + prime (déterminée ex-post). Niveau pour B : cohérent avec celui retenu pour A afin d éviter les effets non-désirables. Proposition : A = B donc A + économie de facture évitée > A + marché de gros (favorise l autoconsommation). Par ailleurs, A < A + prix de marché de gros : effets anti-mde évités. 20

21 Recommandations Mécanisme de soutien Préconisations relatives au mécanisme de soutien de la phase expérimentale : Commentaires et mises en garde (suite) Seule l injection d électricité PV excédant la puissance souscrite par le consommateur doit être prise en compte dans la réduction de la prime globale. Le coefficient C s affecte sur cette différence éventuelle. Variation de A, de B et de C pendant la durée du contrat? 21

22 Conditions financières du raccordement des installations photovoltaïques en autoconsommation Le décret n du 20 avril 2012 relatif S3REnR institue une quote-part régionale en /MW, dont doivent s acquitter les producteurs en plus du coût de leurs ouvrages propres Vise à renforcer le réseau public «amont» pour accueillir les EnR centralisées Mais concerne les installations de puissance supérieure ou égale à 36 kwc même si celles-ci sont décentralisées et proches des lieux de consommation Augmentation très significative des coûts de raccordement de ces installations, qui peuvent conduire à l échec des projets Nécessité de réviser le mode de calcul de la quote-part S3REnR pour les installations en autoconsommation, qui doit se faire à due proportion de la puissance maximale susceptible d être injectée sur le réseau et non pas en fonction de la puissance totale de l installation, et ce, quel que soit le niveau de puissance de l installation 22

23 Conclusion Expérimentation de l autoconsommation : se préparer à l émergence d un nouveau marché «de proximité» de l électricité, complémentaire au marché de gros Ce nouveau marché repose sur la pertinence économique du PV par rapport aux prix de détail de l électricité Développement possible du marché de proximité dès lors que le RPD est accessible, et son utilisation équitable et transparente, pour vendre son électricité auprès d un utilisateur final, en s acquittant des coûts générés par l acheminement du courant Intérêt de mettre en place un mécanisme d utilisation des antennes de distribution basse tension afin de permettre qu un générateur photovoltaïque remplisse ce rôle de source d électricité pour les consommateurs de proximité, à l échelle de sites spécifiques ou d îlots urbains 23

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES À L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

RECOMMANDATIONS RELATIVES À L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE RECOMMANDATIONS RELATIVES À L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Juin 2014 2 SOMMAIRE 1. RÉSUMÉ... 4 2. CONTEXTE ET OBJET DE LA NOTE... 5 3. DÉFINITION DE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAÏQUE...

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque. Bureau d études indépendant en énergie solaire

Autoconsommation photovoltaïque. Bureau d études indépendant en énergie solaire Autoconsommation photovoltaïque Bureau d études indépendant en énergie solaire Situation actuelle: obligation d achat La quasi-totalité de la production électrique des centrales solaires est vendue à EDF

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque Conseil Régional Aquitaine David MARTIN 21/03/2013 Sommaire L autoconsommation : définitions La parité réseau : une réalité proche Les modes de raccordement d une installation

Plus en détail

MICRO/MINI COGENERATIONS

MICRO/MINI COGENERATIONS MICRO/MINI COGENERATIONS Préconisations du Club Cogénération de l ATEE pour faire évoluer les contrats d obligation d achat actuels SEGMENTATION DU PARC FRANÇAIS VERSUS PUISSANCES/TECHNOLOGIES/CONTRATS

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011 Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 20. SRER, 4 mars 20 Contexte Malgré les baisses successives des tarifs d achat de janvier et septembre 200, le rythme de

Plus en détail

Photovoltaïque et autoconsommation

Photovoltaïque et autoconsommation Photovoltaïque et autoconsommation Rencontres energivie.info 2013 Gautier Perrin Programme de la table ronde Photovoltaïque et autoconsommation : principe / avantage / perspective Gautier PERRIN Région

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

Mise en place du complément de rémunération en 2016 : recommandations de la filière solaire

Mise en place du complément de rémunération en 2016 : recommandations de la filière solaire Mise en place du complément de rémunération en 2016 : recommandations de la filière solaire Réunion DGEC du 15 juin 2015 (CR) Les enjeux pour la filière photovoltaïque Un nouveau mécanisme que l ensemble

Plus en détail

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 Communication Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 - Les charges se service public continuent d augmenter à

Plus en détail

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Cahier des charges des études de faisabilité préalable Version 1 Mars 2014 1 1 - Rappel de l appel à projets... 3 1.1 - Objet... 3 1.2 - Bénéficiaires...

Plus en détail

Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe

Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe Proposition au GT Pointe du CLER et du RAC-F Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe 1. Nécessité et urgence des évolutions tarifaires Le système électrique

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Pascal Quénéa Quénéa Energies Renouvelables Energence 29 septembre 2015 Sommaire I - Présentation de l entreprise II - Présentation de

Plus en détail

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010 Réponse de COVAGE à la consultation publique Question n 1 : COVAGE cautionne la démarche retenue par

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque

Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque Les Etats Généraux du Solaire Photovoltaïque regroupent l ensemble des acteurs du solaire photovoltaïque en France, issus de trois types de structures : organisations

Plus en détail

Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution

Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution E-CUBE Strategy Consultants 350, rue Saint-Honoré 75001 Paris +33 1 83 95 46 80 Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution Rapport final Version

Plus en détail

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures Paris, 24 juin 2009 Christophe SCHRAMM MEEDDAT/DGEC Direction de l énergie/bureau des énergies renouvelables État

Plus en détail

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Le contexte Accompagner la transition énergétique, préparer l avenir et développer les réseaux

Plus en détail

APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU

APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU PHOTOVOLTAIQUE : l énergie solaire Compte tenu de l azimut du soleil et de la durée d ensoleillement, la quantité d énergie

Plus en détail

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Grégory JARRY Chargé de mission Smart grids Commission de régulation de l énergie Journée technologique "Stockage de l énergie

Plus en détail

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity,

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity, Délibération Avis de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 sur le projet d arrêté fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations utilisant l énergie

Plus en détail

CONTRAT GRD-RE. entre un Responsable d Equilibre et l URM pour les sites raccordés au réseau public de distribution de l URM

CONTRAT GRD-RE. entre un Responsable d Equilibre et l URM pour les sites raccordés au réseau public de distribution de l URM URM 2bis rue Ardant du Picq BP 10102-57014 METZ CEDEX 01 Tél. : 03 87 34 45 45 - Fax : 03 87 34 45 60 www.urm-metz.fr GRD-RE n 00X.2 CONTRAT GRD-RE entre un Responsable d Equilibre et l URM pour les sites

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

CTE de Tours : C. VOLKMER

CTE de Tours : C. VOLKMER Raccordement au réseau public de distribution des installations de production photovoltaïque de puissance 36 kva CTE de Tours : C. VOLKMER 2 variantes d achat Variante A dite de l achat du surplus où le

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Comment réussir. photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS

Comment réussir. photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS Comment réussir sa facture photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS Ce guide est destiné aux professionnels exploitant une installation d une puissance inférieure ou égale à 36 kwc sous contrat S10B (PHOTO2010BV1),

Plus en détail

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie 1. Un dispositif photovoltaïque à destination des particuliers Afin de répondre à la demande des particuliers souhaitant produire une partie de leur énergie électrique, les propriétaires titulaires d une

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

LES FILIÈRES RENOUVELABLES LES FILIÈRES RENOUVELABLES. Observ ER Le Baromètre 2015 des énergies renouvelables électriques en France

LES FILIÈRES RENOUVELABLES LES FILIÈRES RENOUVELABLES. Observ ER Le Baromètre 2015 des énergies renouvelables électriques en France 5 LES FILIÈRES RENOUVELABLES COMPLÉMENT DE RÉMUNÉRATION, UN NOUVEAU DISPOSITIF 6 D epuis le 1er janvier 2016, la majeure partie des nouvelles installations renouvelables qui sont réalisées en France n

Plus en détail

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le gouvernement a créé une commission présidée par Paul Champsaur pour faire

Plus en détail

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Interlocuteurs EDSB : - coordination EDSB des demandes et contrats de raccordement et

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires. Délibération Délibération de la ommission de régulation de l énergie du 27 septembre 2012 portant avis sur le projet de décret modifiant le décret n 2011-1597 du 21 novembre 2011 relatif aux conditions

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur.

Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur. Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur. Qu est-ce que la génération d énergie électrique distribuée? Dans le modèle

Plus en détail

Les raccordements d installations d production photovoltaïques

Les raccordements d installations d production photovoltaïques Les raccordements d installations d de production photovoltaïques Eric DELHOMMEAU Responsable Agence ERDF SEQUELEC Sept 2009 Eric DELHOMMEAU Page 1 Répartition du territoire entre ERDF et les SEQUELEC

Plus en détail

PV Evolutions Tarifaires. Comité de Concertation des Producteurs d EDF SEI 27 mai 2010

PV Evolutions Tarifaires. Comité de Concertation des Producteurs d EDF SEI 27 mai 2010 PV Evolutions Tarifaires Comité de Concertation des Producteurs d EDF SEI 27 mai 2010 Rappel réglementation OA PV Arrêté du 10 juillet 2006 Tarifs OA PV incitatifs pour lancer l industrie du solaire non

Plus en détail

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives?

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? BE POSITIVE Conférence PV-NET Marine JOOS 6 mars 2015 1 Sommaire Quelques fondamentaux Décrypter le rapport DGEC Conclusions 2 Les indicateurs

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RES_46E Version : V1 Nombre de pages : 18. Direction Technique. Document(s) associé(s) et annexe(s)

Identification : ERDF-NOI-RES_46E Version : V1 Nombre de pages : 18. Direction Technique. Document(s) associé(s) et annexe(s) Direction Technique Règles d établissement des schémas de comptage et de raccordement au réseau public de distribution des sites de production HTA et BT de puissance comprise entre 36 et 250 kva Identification

Plus en détail

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1 SYNTHESE DE MISSION DECEMBRE 2012 Conseil général du Val de Marne Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie TKM Copyright 2012 1 Les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit Le marché Le marché Le marché du produit Classification de C. MATRICON Les marchés amont et aval Parts de marché Les composantes du marché La demande L offre L environnement Définition Critères Techniques

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Le 16 avril 2015 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie relative à la création d une prestation annexe réalisée à titre exclusif par les gestionnaires de

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement

Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement Photovoltaïque - Fribourg-en-Brisgau ErikHau Le but de cette fiche est de donner aux maîtres d ouvrage d aménagements

Plus en détail

Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé

Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé Conditions techniques pour le raccordement des producteurs aux réseaux publics d électricité en France Les prescriptions administratives Résumé Philippe Cruchon Secrétariat d État à l industrie, Service

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR

ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR ETAT DES LIEUX ET PROPOSITIONS D EVOLUTION SUR L ECONOMIE DES STATIONS DE TRANSFERT D ENERGIE PAR POMPAGE (STEP) La transition énergétique envisagée par les pouvoirs publics vise un développement significatif

Plus en détail

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E

Identification : Version : 1 Nombre de pages : 13. Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement ERDF-FOR-RES_27E Modèle de Document d'étude Préalable (DEP) pour le raccordement au Réseau Public de Distribution d Électricité Basse Tension d une Installation de production de puissance comprise entre 36 et 250 kva relevant

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Direction Technique Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à Identification : -PRO-RAC_03E Version : Nb. de pages : 50 Version Date d application

Plus en détail

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 Ces 2 textes sont entrés en vigueur le 10 mars 2011 Arrêté du 4 mars 2011 portant

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire.

POWERING PV. Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques. Rapport préliminaire. POWERING PV Elaboration de procédures simples et uniformes pour la réalisation de projets photovoltaïques Rapport préliminaire Mars 2015-03-31 Objet de la mission «POWERING PV» POWERING PV a comme objectif

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE

REFERENTIEL TECHNIQUE REFERENTIEL TECHNIQUE A. L INSTALLATION DE L UTILISATEUR ET SON RACCORDEMENT A.1 RACCORDEMENT A.1.2 PROCEDURE DE RACCORDEMENT A.1.2.3 ETUDES ET METHODES ASSOCIEES A.1.2.3.1 GENERALITES RACCORDEMENT AU

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE. Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013. La problématique PV + stockage

RETOUR D EXPÉRIENCE. Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013. La problématique PV + stockage L AUTOCONSOMMATION DANS LE BÂTIMENT SOLAIRE RETOUR D EXPÉRIENCE Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013 SOMMAIRE Présentation du CEA CEA, LITEN, INES La problématique PV + stockage Aspects

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Paris, le 15 mars 2012 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur les procédures de traitement des demandes raccordement des installations de production

Plus en détail

Intégration du photovoltaïque au réseau électrique. Contraintes et enjeux

Intégration du photovoltaïque au réseau électrique. Contraintes et enjeux Intégration du photovoltaïque au réseau électrique Contraintes et enjeux La situation du PV raccordé au réseau en France Installations PV raccordées au réseau de distribution Une puissance raccordée au

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Ce document explicite :

Ce document explicite : Compatibilité entre installations de comptage et formules tarifaires d accès au réseau de distribution, dans le cadre d une demande de changement de fournisseur en Contrat Unique Résumé : Afin d assurer

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN ge : ge» zone RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. La problématique du photovoltaïque à plusieurs échelles 2. Le stockage comme solution 3.

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Direction Technique Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Identification : ERDF-PRO-RES_1E Version : V3 Nombre de pages : 11 Version Date d'application

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 5 2. COLLABORATION AVEC LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS... 5 3. ENTENTES DE PAIEMENT...

Plus en détail

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte

Loi Transition Énergétique pour la croissance verte Loi Transition Énergétique pour la croissance verte (n 2015-992 du 17 Août 2015 J.O. 18/08/2015) Une opportunité pour l'économie Aveyronnaise CCI AVEYRON DREAL Midi-Pyrénées DDT de l'aveyron www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

Les tarifs d électricité. Tarif bleu: 3 à 36 kva exclu Tarif jaune: 36 à 250 kva exclu Tarif vert: 250 kva

Les tarifs d électricité. Tarif bleu: 3 à 36 kva exclu Tarif jaune: 36 à 250 kva exclu Tarif vert: 250 kva Les tarifs d électricité Tarif bleu: 3 à 36 kva exclu Tarif jaune: 36 à 250 kva exclu Tarif vert: 250 kva Comment choisir son tarif? en fonction du réseau d alimentation en fonction de la puissance en

Plus en détail

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES ARTELYS: OPTIMISATION DE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Court terme (opérationnel) : Plan de production Opérations de marché Prévision Analyse et planning

Plus en détail

Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d Electricité (TURPE)

Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d Electricité (TURPE) Page 1 ÉS Énergies Strasbourg au capital de 6 472 800 501 193 171 RCS Strasbourg. Edition août 2015. Document contractuel. Territoire desservi par ÉS INF-692 Tarifs d Utilisation des Réseaux Publics d

Plus en détail

NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles

NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles NRJMARKET : Spécifications fonctionnelles 1. Présentation du système NRJMARKET... 3 1.1. Description... 3 1.2. Aperçu... 4 1.3. Technologie employée... 5 2. Fonctionnalités de NRJMARKET... 5 2.1. Visualisation

Plus en détail

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel

Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel Fin des tarifs réglementés de vente : consommateurs, anticipez! Guide pour les consommateurs non domestiques de gaz naturel L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie a été engagée dès 1996,

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

SERVICES FINANCIERS SPECIALISES

SERVICES FINANCIERS SPECIALISES SERVICES FINANCIERS SPECIALISES Location Longue Durée et Gestion de Flottes de Véhicules Didier Alix Journée Investisseurs Société Générale 19 avril 2002 Avertissement Cette présentation comporte des éléments

Plus en détail

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

La valorisation de la production de biogaz et biométhane

La valorisation de la production de biogaz et biométhane La valorisation de la production de biogaz et biométhane Journée «Méthanisation : tout sur la réglementation» Vendredi 6 novembre 2015 CCI de région Nord de France Méthanisation : 2 possibilités de valorisation

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE

REFERENTIEL TECHNIQUE REFERENTIEL TECHNIQUE A. L INSTALLATION DE L UTILISATEUR ET SON RACCORDEMENT A.2 INSTALLATIONS DE L UTILISATEUR EN EXPLOITATION A.2.2 CONTROLES DES INSTALLATIONS DE L UTILISATEUR CONFIES AU GESTIONNAIRE

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT)

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique?

Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Quel marché de capacité pour maîtriser la pointe électrique? Zoom On Electricité Le 8 février 2012, la consommation électrique de pointe de la France a atteint un niveau record de 102

Plus en détail

Aglia Quai aux vivres BP 20285 17312 Rochefort Cedex Code du registre de transparence : 252761514474-54

Aglia Quai aux vivres BP 20285 17312 Rochefort Cedex Code du registre de transparence : 252761514474-54 Réponse de l AGLIA à la Consultation de la Commission Européenne concernant l élaboration de plans pluriannuels de gestion pour les pêcheries démersales dans les eaux occidentales de l Union européenne

Plus en détail

Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation. Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin

Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation. Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin AAP 2014 Photovoltaïque et autoconsommation : Contexte Pourquoi l autoconsommation? Conjugaison des facteurs

Plus en détail

Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015

Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015 Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015 DIRECT SOLAR 2 rue Odette Jasse- 13015 MARSEILLE- Sarl au capital de 10000 - RCS Marseille : 75257102600018 - A PE 4690 Z Site internet : www.directsolar.fr

Plus en détail