Titre de la séance : la régulation nerveuse de la pression artérielle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre de la séance : la régulation nerveuse de la pression artérielle"

Transcription

1 Partie du programme : Corps humain et santé : l exercice physique. Niveau : seconde Titre de la séance : la régulation nerveuse de la EXTRAIT DU PROGRAMME La est une grandeur contrôlée par plusieurs paramètres. Par exemple, il existe une boucle réflexe de contrôle de la fréquence cardiaque (dont la dépend par l intermédiaire du débit) : - des capteurs (barorécepteurs) sont sensibles à la valeur de la ; - un centre bulbaire intègre les informations issues des barorécepteurs et module les messages nerveux en direction de l effecteur par des nerfs sympathiques et parasympathiques. La boucle de régulation contribue à maintenir la dans d étroites limites autour d une certaine valeur. A l effort, l organisme s écarte de cette situation standard. CONNAISSANCES CONSTRUITES La est régulée ce qui permet de la maintenir autour d une valeur de consigne. Les barorécepteurs sont les capteurs de cette, ils sont localisés dans les artères. Ils envoient au centre bulbaire un message nerveux (un train de signaux électriques) sensitif. Le centre bulbaire l intègre et envoie des messages nerveux moteurs vers le cœur, par les nerfs sympathiques et parasympathiques. Le cœur est l organe effecteur de la régulation nerveuse de la pression artérielle. Lors d un effort, la captée par les barorécepteurs est supérieure à la valeur de consigne, les messages nerveux sympathiques diminuent alors que les messages nerveux parasympathiques augmentent, ce qui contribue à faire baisser la fréquence cardiaque et donc la. Et inversement. On parle d une boucle de régulation nerveuse. CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE Recenser, extraire et exploiter des documents pour argumenter la boucle de régulation nerveuse. Raisonner à partir de résultats d expériences (stimulations, clampage ) Elaborer un schéma fonctionnel pour représenter une boucle de régulation. CONDITIONS MATÉRIELLES Les élèves, par binôme, mettent en évidence à partir de graphiques présentant la variation de la en fonction du temps, que la est une grandeur régulée. Ils exploitent ensuite un logiciel de simulation de la afin de déterminer comment la variation de la est détectée et comment l activité cardiaque intervient elle dans cette régulation. Ayant mis en évidence la liaison avec le rythme cardiaque, ils exploitent une séquence vidéo pour déterminer la modulation de l activité cardiaque par les nerfs sympathiques et parasympathiques. Enfin, en exploitant un logiciel de simulation ils construisent le schéma de la boucle de régulation nerveuse de la pression artérielle qui pourra être évalué.. COIN LABORATOIRE Matériel DVD :le cœur et son fonctionnement Réf : Documents didactiques Courbes de variation de la en fonction du temps (manuels scolaires ) planche (régulation )? / 5

2 DESCRIPTIFS Activité 1 : exploiter des documents pour mettre en évidence la régulation de la. Objectif : comprendre que la est une grandeur régulée. Support : documents dans les manuels scolaires (Doc 1 : en fonction du temps sur une journée. Doc 2 : en fonction du temps et de la position assise/debout par exemple). A partir de l exploitation des documents, montrer que la est une grandeur régulée. Comment la variation de la est elle détectée? La est liée à la fréquence cardiaque, comment l activité cardiaque intervient elle? Activité 2 : travailler sur un logiciel, REGULPAN, pour déterminer comment la est régulée. Objectif : comprendre le rôle des barorécepteurs. Support : 1) a) Clamper le sinus carotidien au dessus, déduire de son aspect et du sens de circulation du sang, la variation de la pression sanguine dans le sinus puis les conséquences sur la de l organisme et sur l évolution de la fréquence cardiaque. b) Même question en clampant le sinus en dessous. 2) En appliquant une démarche rigoureuse, montrer comment une augmentation de la, liée à un effort physique par exemple est régulée. Le sinus carotidien est le capteur de pression, il est relié au bulbe rachidien. Comment le cœur peut modifier son activité? Activité 3 : raisonner à partir d expériences de stimulations des nerfs cardiaques pour déterminer la modulation de l activité cardiaque Objectif : mettre en évidence la modulation de l activité cardiaque par les nerfs sympathiques et parasympathiques. Support : vidéo le cœur en fonctionnement, séquences 8 et 9 (2 minutes et 10 secondes en tout) Exploiter le résultat des expériences de stimulation des nerfs sympathiques et parasympathiques pour montrer leur rôle sur le rythme cardiaque. 2 / 5

3 Activité 4 : Elaborer un schéma fonctionnel pour représenter la boucle de régulation nerveuse de la Objectif : savoir construire la boucle de régulation de la Support : Sélectionner «télécharger et faire fonctionner le schéma» puis «Pression artérielle» La valeur de consigne est la pression systolique, elle est fixée à 120 mmhg. Cliquer sur «marche». Aide à l utilisation du logiciel Nerf orthosympathique = nerf sympathique. Les fibres motrices du nerf X = nerf parasympathique. Les nerfs X, de Cyon et de Hering proviennent de barorécepteurs. Cliquer sur l icône «enregistrement» à côté de chaque nerf. En bas de la page apparaissent alors pour chaque nerf un train de signaux électriques qui se propagent sur les fibres nerveuses, c est le message nerveux qui passe par chaque fibre nerveuse. On peut évaluer l intensité du message nerveux en évaluant la fréquence des signaux électriques (nombre de signaux par unité de temps). 1) Décrire pour chaque voie nerveuse l intensité du message nerveux. Faire augmenter La valeur de la pression artérielle. 2) Décrire l évolution de l intensité des messages nerveux et de la initialement modifiée. 3) Construire le schéma de la boucle de régulation nerveuse de la dans le cas d un exercice physique. Point méthode «réalisation d un schéma fonctionnel» : Représenter les structures anatomiques. Représenter les éléments de liaison. Animer le schéma pour montrer le fonctionnement. Le schéma peut faire l objet d une évaluation dont voici les critères de réussite Les structures anatomiques attendues : Les liaisons anatomiques attendues : Fonctionnement attendu - Barorécepteurs - Centre intégrateur : Bulbe rachidien - Organe effecteur : Cœur. - Nerfs sensitifs - Nerfs sympathiques - Nerfs parasympathiques - Valeur de consigne de la - Variation de la lors d un effort - Variation de l intensité des messages nerveux - Direction des messages nerveux 3 / 5

4 TP La régulation nerveuse de la Activité 1 : exploiter des documents pour mettre en évidence la régulation de la D après les documents, on peut voir que la varie peu au cours d une journée malgré les différentes variations de l activité physique. On observe que lorsqu on passe de la position assise à la position debout, la pression artérielle baisse brusquement mais elle se remonte en quelques secondes à sa valeur de départ. La est donc une grandeur qui est régulée. Activité 2 : raisonner à partir d expériences de stimulations des nerfs cardiaques pour déterminer la modulation de l activité cardiaque Lorsque le nerf sympathique est stimulé, on observe une augmentation de la fréquence cardiaque. Le nerf sympathique a donc pour fonction de faire augmenter le rythme cardiaque. Lorsque le nerf parasympathique est stimulé, on observe une diminution de la fréquence cardiaque. Le nerf parasympathique a donc pour fonction de faire baisser le rythme cardiaque. Activité 3 : travailler sur un logiciel, regulpan pour déterminer la boucle nerveuse de régulation de la. 1)a) Lorsqu on clampe le sinus carotidien au dessus, le sinus gonfle, comme le sang afflue vers le sinus, la pression du sang dans le sinus augmente. La fréquence cardiaque baisse, elle passe de 80 à 56 battements/min, la baisse aussi, elle passe de mmHg à 60 40mmHg, 1)b) Lorsqu on clampe le sinus carotidien au dessous, le sinus diminue de volume, le sang artériel n arrive plus dans le sinus, la pression du sang dans le sinus diminue. La fréquence cardiaque augmente, elle passe de 80 à 144 battements/min, la augmente aussi, elle passe de mmHg à mmHg, 2) Lorsqu on fait un effort, la augmente. Cette augmentation est détectée par un capteur de pression (sans le sinus carotidien, par exemple), cette détection permet au cœur de ralentir, cette baisse de la fréquence cardiaque diminue alors la pression du sang sur la paroi artérielle. Ainsi la est ramenée à sa valeur de consigne. Activité 4 : Elaborer un schéma fonctionnel pour représenter la boucle de régulation nerveuse de la. 1) L intensité des 3 types de nerf est stable et équivalente. La est montée à 130 mmhg. 2) L intensité des messages nerveux de la voie sensitive et de la voie inhibitrice (nerfs parasympathiques) est augmentée alors que l intensité des messages nerveux de la voie stimulatrice (nerfs sympathiques) est diminuée. La revient progressivement à la valeur de consigne. Quand la valeur de consigne est atteinte, l intensité des messages nerveux redevient stable et équivalente pour les 3 voies nerveuses. 4 / 5

5 3) Boucle de régulation nerveuse de la lors d un effort. +++ Centre intégrateur, le bulbe rachidien Barorécepteurs Effecteur, le coeur Augmentation de la lors d un effort Valeur de consigne de la Nerfs sensitifs Nerfs sympathiques Nerfs parasympathiques Direction des messages nerveux Conséquences ++/-- augmentation/baisse de la fréquence des messages nerveux 5 / 5

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points)

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) Lycée M hamdia Année scolaire : 2011/2012 Prof : Saïd Mounir Date : 17/05/2012 Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) EXERCIE N O 1: (4 points) : 1 : a-b 2 : b 3 : a-b 4 : d 5 : d 6 :

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Le bien - être connecté enfin accessible à tous

Le bien - être connecté enfin accessible à tous INFORMATION PRESSE NOUVEAU Le bien - être connecté enfin accessible à tous Surveiller sa forme et son activité physique, améliorer son sommeil ou apprendre à gérer son stress sont autant de préoccupations

Plus en détail

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves

Formation des enseignants. Le tensiomètre. Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Le tensiomètre Objet technique modélisable issu de l environnement des élèves Un peu d'histoire C'est en 1628 que W. Harvey découvrit la circulation du sang. C'est pourtant seulement en 1730 que la pression

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Chapitre 7: Dynamique des fluides

Chapitre 7: Dynamique des fluides Chapitre 7: Dynamique des fluides But du chapitre: comprendre les principes qui permettent de décrire la circulation sanguine. Ceci revient à étudier la manière dont les fluides circulent dans les tuyaux.

Plus en détail

Séquence 1. Glycémie et diabète. Sommaire

Séquence 1. Glycémie et diabète. Sommaire Séquence 1 Glycémie et diabète Sommaire 1. Prérequis 2. La régulation de la glycémie 3. Le diabète 4. Synthè se 5. Glossaire 6. Exercices Exercices d apprentissage du chapitre 2 Exercices d apprentissage

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Votre contact: pedago@edumedia-sciences.com Guide de l utilisateur Votre établissement vient de s abonner à edumedia. Ce document est là pour vous aider dans la prise en main des ressources du site www.edumedia-sciences.com

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR

CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR CREATION D UNE CHAINE DE REFERENCE POUR LA MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE La mesure de la pression artérielle par méthode auscultatoire au moyen d un sphygmomanomètre est l une des méthodes les plus

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS. 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte des objectifs de l eps

DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS. 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte des objectifs de l eps DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS 1. Définition 2. Spécificité des adolescents Nicolas DOMBROWSKI, Agrégé EPS, 2010 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte

Plus en détail

des banques pour la recherche

des banques pour la recherche ADN, cellules, tissus... des banques pour la recherche FÉVRIER 2009 Les banques d échantillons de matériel biologique (tissus, cellules, ADN ), appelées biobanques, mettent à disposition des chercheurs

Plus en détail

Maladie neuromusculaire

Maladie neuromusculaire Définitions Maladie neuromusculaire Les maladies neuromusculaires font référence à un groupe de maladies qui affectent la motricité. Ces maladies se manifestent à des degrés divers par la dégénérescence

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

SEMEIOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE Mesure de la Pression Artérielle

SEMEIOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE Mesure de la Pression Artérielle SEMEIOLOGIE CARDIO-VASCULAIRE Mesure de la Pression Artérielle Plan de cours I-Principes généraux... 2 I-1.La mesure exacte : la pression artérielle «intravasculaire»... 2 I.1- La mesure indirecte : notion

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Construire un QCM (un questionnaire qui ne comporte uniquement ce type de questions)

Construire un QCM (un questionnaire qui ne comporte uniquement ce type de questions) Construire un QCM (un questionnaire qui ne comporte uniquement ce type de questions) Ce résumé est réalisé à partir du livre de D. LECLERCQ, «La conception des questions à choix multiple», Education 2000

Plus en détail

Guide utilisateur Performance

Guide utilisateur Performance Guide utilisateur Performance http://performance.solware.fr 1 SOMMAIRE A. Introduction : Présentation du service... 3 B. Connexion au site... 3 C. fonctionnement du site... 4 1. Informations du service...

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

Selles Inform. Présentation de la gamme. InForm : Une Nouvelle Idée du Confort. Atouts essentiels à la vente. Selle InForm RL WSD Selle InForm R WSD

Selles Inform. Présentation de la gamme. InForm : Une Nouvelle Idée du Confort. Atouts essentiels à la vente. Selle InForm RL WSD Selle InForm R WSD Présentation de la gamme Selle InForm RXL Selle InForm RL Selle InForm R Selle InForm RL WSD Selle InForm R WSD InForm : Une Nouvelle Idée du Confort Beaucoup de fabricants de selle voulant mettre au point

Plus en détail

TITRE : On est tous séropositif!

TITRE : On est tous séropositif! PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : On est tous séropositif! classe : 3 ème durée : 30 min I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Utilisation du logiciel ModellingSpace

Utilisation du logiciel ModellingSpace Utilisation du logiciel ModellingSpace 1. Pour ouvrir le logiciel, cliquer deux fois sur l icône de ModellingSpace se trouvant sur le bureau. N ouvrez pas d autres applications en même temps que ModellingSpace.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

TRANSFOLIO version 2.05. Introduction

TRANSFOLIO version 2.05. Introduction TRANSFOLIO version 2.05 Introduction TABLE DES MATIERES 1 OBJECTIF... 2 2 DEMARRER TRANSFOLIO... 2 3 CREER SON PREMIER PORTEFEUILLE... 3 3.1 ETAPE 1 : DEFINITION DU PORTEFEUILLE... 3 3.2 ETAPE 2 : OUVERTURE

Plus en détail

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Introduction à l informatique temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 -Définition et problématique - Illustration par des exemples -Automatisme:

Plus en détail

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie

Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation. d une mesure. Titre : mesure de concentration par spectrophotométrie Classe : 1 ère STL Enseignement : Mesure et Instrumentation THEME du programme : mesures et incertitudes de mesures Sous-thème : métrologie, incertitudes Extrait du BOEN NOTIONS ET CONTENUS Mesures et

Plus en détail

La sécurité des biens et des personnes Comment se protéger des intrusions?

La sécurité des biens et des personnes Comment se protéger des intrusions? Etablir un croquis du circuit d alimentation énergétique et un croquis du circuit ACOT-02 1/4 Problématique : Nous connaissons ce qu est un système d alarme, sa fonction et les différents éléments qui

Plus en détail

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ).

Fiche 2 Voici un tableau donnant les mesures du rythme cardiaque de trois personnes avant et après une activité sportive (footing ). Fiche 1 Exercice 1 : Dans un élevage de punaises, on trouve des individus de formes différentes (des œufs, des jeunes et des adultes) que l on a représentés ici dans le désordre. Numérote de 1 à 4 les

Plus en détail

Des ondes ultrasonores pour explorer le corps humain : l échographie

Des ondes ultrasonores pour explorer le corps humain : l échographie Seconde Thème santé Activité n 3(expérimentale) Des ondes ultrasonores pour explorer le corps humain : l échographie Connaissances Compétences - Pratiquer une démarche expérimentale pour comprendre le

Plus en détail

Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France. Présentation du 15 décembre 2012

Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France. Présentation du 15 décembre 2012 Etude d impact de la mise en conformité des échanges électroniques entre dépôts de sang et EFS d Île-de-France Présentation du 15 décembre 2012 Dans un contexte d échanges électroniques multiples, impliquant

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

SAGE Financements Notice de mise à jour via internet

SAGE Financements Notice de mise à jour via internet SAGE Financements Notice de mise à jour via internet Version 12.0 Février 2013 Préambule Ce document détaille la procédure de mise à jour du logiciel SAGE Financements version 12.0. Pré-requis Pour installer

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES Plan de cours STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES 101-FYA-PT Pondération 3-1-2 Gilles Bourbonnais (C360) gilles.bourbonnais@dgpc.ulaval.ca Sciences de la Nature / PASC@L http://ici.cegep-ste-foy.qc.ca/profs/gbourbonnais/

Plus en détail

OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE

OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE Serge Combet Professeur Mathématiques Collège de Belle-Isle-En-Terre OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE 2011-2012 Mathématiques & Informatique Sommaire I. Introduction... 5 II. Choix des logiciels...

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system»

Catalogue - Formation en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» entre echnologies Avancées Catalogue - en «électropneumatique et systèmes automatisés process control system» 2012-2013 Boulevard du Château 12, 7800 ATH Tél : 068/26.88.80 Fax : 068/26.88.81 E-Mail :

Plus en détail

Système de contrôle du trafic d une ligne de métro Dossier de tests

Système de contrôle du trafic d une ligne de métro Dossier de tests Système de contrôle du trafic d une ligne de métro Dossier de tests Tests NI557/STL/M2/INFO/UPMC Action Date Auteur Statut Création 05/03/2012 P.Manoury En cours 1 Description et exigences fonctionnelles

Plus en détail

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 1 ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 2 Les simulations

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design PROFIS Installation Module 4: Module 3D Design Ce module de formation est basé sur un cas réel construit en gamme MI. Ce cas permet de présenter toutes les fonctions du module 3D design. 1 Comment utiliser

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN 1

REPUBLIQUE DU BENIN 1 1 REPUBLIQUE DU BENIN 2 Les axes de développement du système éducatif énoncés depuis les états généraux de l Education former des adultes performants dotés d'esprit d'initiative, ayant le goût de la recherche,

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée

1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée 1 - Connexion au service de gestion des demandes informatiques du lycée http://support.e-lycee-paca.fr Adresse du service en ligne à partir de tout point d accès internet, 24h/24. 1 Les identifiants sont

Plus en détail

Extrait des Exploitations Pédagogiques

Extrait des Exploitations Pédagogiques Pédagogiques Module : Compétitivité et créativité CI Première : Compétitivité et créativité CI institutionnel : Développement durable et compétitivité des produits Support : Robot - O : Caractériser les

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Electricien(ne) Automaticien(ne)

Electricien(ne) Automaticien(ne) Enseignement technique Section de qualification 3 ème degré Electricien(ne) Automaticien(ne) Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Troisième degré Technique de qualification Electricien(ne) - Automaticien(ne)

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

Le Candidat paramédical Test d aptitude physique. Trousse d information. Élaboré et administré pour Ambulance Nouveau-Brunswick par

Le Candidat paramédical Test d aptitude physique. Trousse d information. Élaboré et administré pour Ambulance Nouveau-Brunswick par Le Candidat paramédical Test d aptitude physique Trousse d information Élaboré et administré pour Ambulance Nouveau-Brunswick par Le Candidat paramédical Test d aptitude physique Un partenariat entre LifeMark

Plus en détail

Optimiser son utilisation du logiciel Sirius

Optimiser son utilisation du logiciel Sirius Optimiser son utilisation du logiciel Sirius A/ Calendrier - Créer et Mémoriser son calendrier (cf. contexte) Un calendrier, comme tout ceux que vous souhaitez utiliser quotidiennement (exemple : calendrier

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013

TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 TUTORAT UE 5 2012-2013 Anatomie Correction Séance n 6 Semaine du 11/03/2013 Appareil respiratoire-organogénèse de l appareil digestif Cours du Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Anissa BARAKAT, Caroline

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Sommaire. Images Actives Logiciel libre développé par le CRDP de l académie de Versailles 2 Rue Pierre Bourdan Marly le Roi - 78160

Sommaire. Images Actives Logiciel libre développé par le CRDP de l académie de Versailles 2 Rue Pierre Bourdan Marly le Roi - 78160 Sommaire Choisir son image... 2 Enregistrer son travail... 3 Créer les détails... 4 Supprimer une zone ou un détail... 6 Les commentaires... 6 Créer un lien hypertexte... 8 Appliquer un modèle... 8 Personnaliser

Plus en détail

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE -

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - 1 Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - Par Isabelle Simonetto, Dr en Neurosciences Introduction Le yoga considère depuis toujours le ventre, et plus particulièrement l estomac

Plus en détail

Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales

Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales Le Kin-AP est une évaluation qui se déroule à travers un parcours comprenant différentes stations qui simulent les tâches que le technicien ambulancier-paramédic

Plus en détail

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com

Spécial confrères. Terrain d étude multicanal. Qualité avant tout, les règles. Michel SOUFIR. michel.soufir@datascopie.com Terrain d étude multicanal Spécial confrères Michel SOUFIR Directeur général datascopie France et Tunisie Une grande partie de notre activité passe par des confrères qui vont nous proposer d être leur

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Dystrophie musculaire

Dystrophie musculaire Définition Les maladies neuromusculaires font référence à un groupe de maladies qui affectent la motricité. Ces maladies se manifestent à des degrés divers par la dégénérescence et l affaiblissement progressif

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

TURFI BOURSE. Voici le sommaire : DEFINITION SUPPORT ET RESISTANCE LE DOUBLE CREUX LA TETE EPAULE TRIANGLE LES MOYENNES MOBILES LE MACD

TURFI BOURSE. Voici le sommaire : DEFINITION SUPPORT ET RESISTANCE LE DOUBLE CREUX LA TETE EPAULE TRIANGLE LES MOYENNES MOBILES LE MACD TURFI BOURSE L objectif de cet ouvrage est de vous présenter comment analyser une courbe de réussite sur une sélection. Nous verrons les configurations types, les tendances et leur rupture, nous ferons

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Les Jardins d Henri. Présentation d une situation professionnelle. Activité : Fleuriste. 5 salariés

Les Jardins d Henri. Présentation d une situation professionnelle. Activité : Fleuriste. 5 salariés Présentation d une situation professionnelle Réalisée par F. Mauri LP H Brulle Libourne Les Jardins d Henri Activité : Fleuriste 5 salariés Cliquez sur la disquette pour accéder aux liens lors de la projection

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN

UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN UNE INTERVENTION CHIRURGICALE AU NIVEAU DU SEIN Informations générales Pour vous, pour la vie Cette brochure vise à vous fournir des informations générales concernant l intervention chirurgicale que vous

Plus en détail

Huygens et le ressort spiral Fiche professeur

Huygens et le ressort spiral Fiche professeur 1 er étage La mesure du temps x Huygens et le ressort spiral Fiche professeur Où? Cabinet des curiosités, 1 er étage Moins de vingt ans après l invention du pendule (-> voir fiche «Galilée et le pendule»),

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

LAB 1 : Familiarisation avec l interface OS X, familiarisation avec FSL, prétraitement des images fonctionnelles.

LAB 1 : Familiarisation avec l interface OS X, familiarisation avec FSL, prétraitement des images fonctionnelles. LAB 1 : Familiarisation avec l interface OS X, familiarisation avec FSL, prétraitement des images fonctionnelles. Le finder Appuyez «cmd + N» pour ouvrir une nouvelle fenêtre du finder, ou appuyer sur

Plus en détail

Formations spécifiques

Formations spécifiques Formations spécifiques Sensibilisation aux risques électriques et sécurité lors des interventions de maintenance Durée : 2 journées Tout technicien travaillant sur des installations industrielles automatisées

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.)

SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) SESSION 2014 PSISI07 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI " SCIENCES INDUSTRIELLES (S.I.) Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux

FICHE DE COURS RESEAU POSTE A POSTE BAC PRO SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ Professionnel : Télécommunications et Réseaux 1) Introduction Si je connecte 2 ordinateurs équipés d une carte réseau via un câble RJ45, alors je réalise un réseau «poste à poste». Cette combinaison permet de transférer rapidement des fichiers de

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur N 28 juillet 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Auteur : Nicolas ROUX 1 Le secteur de la

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

SECONDE BAC PROFESSIONNEL Systèmes Electroniques et Numériques

SECONDE BAC PROFESSIONNEL Systèmes Electroniques et Numériques CI2 : Découverte des appareils et de la connectique TP6-DR : Découverte et assemblage d un ordinateur puis repérage des connecteurs présents. Objectifs : - Recueillir les informations relatives à l exploitation

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale

Traitement chirurgical du reflux gastro-œsophagien et de la hernie hiatale Relecture scientifique Société française Relecture juridique Médecins experts Relecture déontologique Médecins Conseil national de l ordre des médecins (CNOM) Relecture des patients Confédération interassociative

Plus en détail

Pierre Marchand Consultant

Pierre Marchand Consultant Pierre Marchand Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Modifications par rapport à 2012-2013 Les exemples présentés proviennent des paramètres de

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT.

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. -=-=-=- L étude porte sur la situation à la clôture de l exercice 2 (se reporter au compte administratif de 2). Il n est pas tenu compte du budget annexe du

Plus en détail

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée

Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Respiration abdominale d effort encore appelée respiration abdominale inversée Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les MANUTENTIONS DE CHARGES

Plus en détail