L ESSOR mutualiste. de solidarité mutualiste. Le magazine de la mutuelle du personnel du groupe Société Générale. Mars 2014 n spécial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ESSOR mutualiste. de solidarité mutualiste. Le magazine de la mutuelle du personnel du groupe Société Générale. Mars 2014 n spécial"

Transcription

1 L ESSOR mutualit L magazin d la mutull du pronnl du group Société Général Mar 2014 n pécial NUMÉRO SPÉCIAL 85 ANS d olidarité mutualit

2 D nou à vou Paul Dvrodt Rogr Lroy Gaton Riffault L Préidnt au fil du tmp... La Mutull fêt 85 an! Nou avon aujourd hui l plaiir d ouvrir no colonn à un événmnt d importanc. La Mutull fêt 85 an parallèlmnt au 150 annivrair d Société Général. Vou découvrirz dan l pag uivant qu l xitnc d la Mutull t jalonné par l prit d olidarité, l prit d initiativ t l prit d innovation, qui contitunt aui l valur d Société Général. Pour pruv, on outin actif aux adhérnt tout au long d notr hitoir! Qu d chmin parcouru dpui l apparition, n 1928, d ociété d Scour Mutul. Lur objctif était d couvrir l frai d anté t d apportr cour aux malad t à lur famill. Brnard Cauchy, Préidnt dpui 2008 Dan l contxt ocio-économiqu actul, d autr défi à rlvr nou attndnt. L ytèm national d anté n Franc t trè évolutif t innovant, mai a aui on lot d contraint réglmntair, juridiqu t financièr. La mi n plac, l 1 r janvir 2016, d un nouvau dipoitif d contrôl d mutull Solvabilité 2 aura un impact organiationnl. Parallèlmnt, d nombrux chantir d nvrgur ont ngagé : la rdéfinition du contrat rponabl, la généraliation du tir payant, qui va modifir notoirmnt l organiation d oin n Franc, t la complémntair pour tou à l échéanc d Loui Rouvir Gorg Falgayrac L Eor mutualit t un publication d la Mutull du Pronnl du Group Société Général / Dirctur d la publication : Brnard Cauchy / Rédactur n Chf : Alain Saulay / Concption, réaliation : Avantmidi.fr / Imprimur : Typoform. ISSN : La création d la Sécurité ocial, n 1945, a an nul dout marqué un tournant majur dan l hitoir d la Mutualité. Ell voit aignr d nouvll miion complémntair tout n continuant d apportr d cour. Au fil du tmp, la Mutull SG t dvnu l un d pilir d la protction ocial dan l ntrpri, tant pour l actif qu pour l rtraité t lur ayant droit. Vou l avz, nou avon connu un viv évolution avc la mi n plac d un accord collctif n Trè innovant dan l mond d la complémntair anté, ct accord a préfiguré un nouvau mécanim d olidarité. D un côté, l régim obligatoir pour l actif, d l autr, un fort contribution d l ntrpri pour l rtraité. C drnir puvnt aini continur d bénéficir d prtation élvé avc un contrparti financièr réduit au nivau d cotiation. Afin d pérnnir c dipoitif, dux nouvaux accord ont été rpctivmnt igné n 2010 t C bouillonnmnt ambiant autour d la anté aura naturllmnt un impact ur notr Mutull t l rvic qu ll propo. Nou continuron à participr activmnt à la réflxion ur l harmoniation d notr ytèm d anté, avc tou actur : la Cnam, la Mutualité Françai t tou l profionnl d anté. J dirai qu la plu grand évolution d c drnièr anné réid dan la contruction d notr idntité. L complémntair anté n puvnt plu êtr conidéré comm un payur avugl, mai comm un actur majur d la Santé. Enfin, ctt célébration t l occaion pour moi d fair réonnr l un d vœux d la Banqu, xprimé récmmnt par Frédéric Oudéa : «Puir dan racin pour tournr vr l avnir.» Il rflèt plinmnt notr volonté d propor d olution optimal à tout la communauté Société Général. Bonn lctur! 2

3 Hitoriqu Si la Mutull SG m était conté... Étroitmnt lié à l hitoir d corporation, d confréri t d la franc-maçonnri, la Mutualité pui origin au XIII iècl. Un loi répriv, promulgué n 1791, intrdiant tout prérogativ aux aociation d métir, n aura pa mpêché c mouvmnt olidair d pouruivr on déploimnt, indépndammnt d l État. C t grâc à a faculté d adaptation aux courant d l hitoir qu la Mutualité t impoé définitivmnt n Franc, ou l impulion d la loi du 1 r avril 1898, comm un maillon ntil du ytèm d protction ocial. Pour l alarié d la Société Général, l hitoir mutualit démarr, il y a tout jut un iècl, avc la création d l Amical d Gn d Bour t d Banqu, dont Gorg Falgayrac, chf d ction d la Société Général, était l un d mmbr fondatur Inpiré du modèl allmand, la loi d 1928 ur l auranc ocial obligatoir rlanc l mouvmnt mutualit, mi à mal par la Grand Gurr t la cri ocial qui n a réulté. L contxt t propic à la création d la Société d Scour Mutul d mployé d la Société Général : Gorg Falgayrac quitt l Amical d Gn d Bour t d Banqu avc l adhérnt d a ction. L uccè t fulgurant! Un an plu tard, alarié d la Société Général, ur un ffctif global d pronn, adhèrnt à la Société d Scour Mutul. S appuyant ur valur fondamntal d olidarité t d humanim, la futur Mutull SG particip à la contruction d la Maion d la Mutualité d la ru Saint-Victor à Pari, aprè avoir rjoint la Fédération Mutualit d la Sin. Pour aurr la pérnnité d l édific, d organim nécair à l application d loi ocial ont créé : un cai autonom d rtrait t d cai primair d auranc. La périod t bouillonnant d activim pour l fondatur! L prmir numéro d L Eor Mutualit paraît n décmbr En 1930, la Commiion Médical voit l jour. En 1931, ont lancé la Cai d Scour t la Commiion d Fêt, qui organira d bal annul dan tout l Hxagon n favur d patint attint d tubrculo, aini qu d autr maladi grav. En 1932, Gorg Falgayrac rtir d la préidnc. C t on fidèl liutnant, Loui Rouvir, qui lui uccédra durant 22 an. En 1933, la Mutull compt adhérnt! Bin tructuré, ll bénéfici d l appui d la Société Général qui mt à a dipoition on pronnl t locaux. Pouruivant on dévloppmnt, ll particip à la création d un maion d rpo pour fmm, avc un capacité d accuil d 10 lit. L oucription d lit vont rapidmnt multiplir dan l cliniqu chirurgical, l anatorium, l prévntorium t l maion d rpo Dan un contxt d cri économiqu mondial, d voix élèvnt contr l régim d auranc ocial. L ntrpri critiqunt lur caractèr obligatoir t lur coût, l adhérnt lur manqu d tranparnc. Lur urvi rlèv donc d un équilibr complx ntr l État t l différnt actur ociaux Mutualité, patronat t yndicat D modification aux loi d auranc t à la chart d la Mutualité ont apporté, dont crtain mttnt n péril l ociété d cour, avc l intauration, notammnt, d un prélèvmnt ur lur xcédnt L ytèm d couvrtur d auré t toutfoi implifié. Tout au long d ctt périod troubl, la Mutualité ntnd rtr un actur majur L Eor Mutualit L prmir numéro paraît n décmbr À l amorc d loi ur l congé payé, la prmièr rubriqu touritiqu paraît n 1935! d la protction ocial. Ell obtint d aménagmnt t pouruit on déploimnt dan d nouvaux domain. D on côté, L Eor mutualit, organ principal d communication au in d la Société Général, évolu. D nouvll rubriqu apparaint : chroniqu d naianc, conil pratiqu aux maman t nvolé lyriqu ur l binfait d maion d rpo t l anatorium financé par la mutull. L loi ur l congé payé voint naîtr, dè 1935, d nouvll rubriqu touritiqu! En ptmbr 1939, la Franc déclar la gurr à l Allmagn. La drôl d gurr qui précèd la tourmnt d anné noir d l occupation nazi n épargn pa la Mutull. L adminitratur ont prorogé par décrt t l amblé général upprimé. Pour rmplacr l alarié applé ou l drapaux, d nouvll machin, Adrx, prmttnt l établimnt automatiqu d quittanc d pnion d rtrait t décompt d Mutull. En juin 1940, l armé allmand ntr dan Pari, déclaré vill ouvrt. En ptmbr, la Procè vrbal d la prmièr éanc du Conil d adminitration déignant l mmbr du Burau. 3

4 Billt d ntré à l un d bal annul d binfaianc organié par la Mutull. Mutull t tranféré à Vichy, tout comm l rvic cntraux d la Société Général. D nouvll loi ont édicté. La diffuion d l Eor mutualit t intrdit ur déciion adminitrativ d autorité allmand. La Mutull compt mort au champ d honnur t upnd l appl d cotiation d adhérnt mobilié. Mai la vi continu. En 1942, un cai d cour t créé pour prè d un millir d prionnir rcné parmi l adhérnt. En avril 1943, la Mutull réintall à Pari, dan un contxt d pénuri total auqul il lui faut fair fac Conformémnt à l ordonnanc du 12 novmbr 1944 rlativ à l épuration d conil d adminitration t du pronnl d organim d auranc ocial, d mutualité t d prévoyanc, l Conil xamin la lit d mmbr t décid qu il n y a pa liu d procédr à un épuration. L ordonnanc du 4 octobr 1945, portant intitution d la Sécurité ocial t la diparition d tout l cai ocial d alarié du commrc t d l indutri, marqu un tournant majur dan l hitoir d la Mutualité. Aprè l abrogation d a chart, l mouvmnt voit donc aignr d nouvll miion n matièr d auranc maladi ou d gtion L avz-vou? La Sécurité ocial rpo ur dux txt d référnc : L Ordonnanc du 4 octobr 1945 La Déclaration univrll d droit d l homm (1948). d œuvr ocial d comité d ntrpri. En 1947, la Fédération Mutualit d la Sin décid d dévloppr d œuvr ocial mutualit t d optimir aini on audinc auprè d nombru mutull catégorill créé dpui la Libération. Ctt mêm anné, l appui hitoriqu d la Société Général illutr à nouvau par on ngagmnt à vrr à la Mutull un montant équivalnt à clui d cotiation prçu. En contrparti, la Mutull prnd n charg financièrmnt a gtion. La conjonctur économiqu t l inflation galopant qui règnnt aprè la Gurr ont à l origin d pluiur rgroupmnt t fuion au in d la Société Mutualit. L anné 1954 vrra diparaîtr l préidnt Loui Rouvir L arrivé du nouvau préidnt, Gaton Riffault, figur mblématiqu du yndicalim, marqu un rtour aux fondamntaux. La volonté d participr plu activmnt dan la vi du mouvmnt mutualit t d ranimr l militantim d adhérnt traduit par d multipl action oucription, pri d participation, ignatur d convntion avc d intitution médical t ocial, mai aui par l organiation d maniftation fédératric. D nouvll bataill mobilint la Mutull : un txt paru n 1958, intaurant un franchi ur l rmbourmnt d médicamnt, un décrt d 1964, limitant la création d pharmaci t cntr d optiqu mutualit, l ordonnanc d 1967, démantlant l régim général n troi cai national autonom L anné 1964 marqu égalmnt l début du déficit d la Sécurité ocial qui n cra d crur! La FNMF publi l réultat d un nquêt mné ur la variation d dépn d anté, dont ll a confié la réaliation au CREDOC t à l INSEE. L contat t an appl : la Mutualité n put guèr influncr ur l dépn, à l invr d on ordonnatur, l médcin. L mouvmnt n aura d c, durant c dux décnni, d mttr l accnt ur la nécité d miux contrôlr l médcin, l prix d médicamnt, l ctur pharmacutiqu t d évitr l gapillag. Concint d njux d avnir t d défi à rlvr, la Mutull ntnd promouvoir un éducation d ociétair, rlayé par l Eor mutualit, t adaptr à l évolution économiqu d la Franc Au départ d Gaton Riffault pour raion d anté, n juin 1975, Rogr Lroy t élu préidnt. Afin d miux rapprochr l ociétair d lur Mutull, la lign éditorial d l Eor mutualit t rnforcé, avc un élargimnt d rubriqu. En 1978, la Mutull ouffl cinquant bougi! Pour marqur l événmnt, un médaill t réalié grâc à un oucription dont l bénéfic ont dtiné à la Cai d Scour. À ctt dat, l rourc d la Mutull provinnnt à 60 % d ociétair t à 40 % d la Société Général, qui alimnt égalmnt la Cai d Scour d façon ubtantill. L outin hitoriqu d la Société Général Qulqu chiffr clé énoncé pour l 50 an d la Mutull n 1978 : 60 % d rvnu provinnnt d ociétair ; 40 % d la Société Général. Fin 1979, au nom d la librté du citoyn d prémunir contr l old d dépn non couvrt, la Mutualité conduit un mobiliation victoriu fac au projt d création d un tickt modératur, n parti à la charg d intéré. Ctt action, largmnt appuyé par la Mutull, aboutit n 1980 au droit rconnu aux mutull d rmbourr la totalité d la omm rtant à charg d adhérnt. L chiffr l affirmnt : tout au long d on mandat, Rogr Lroy a inufflé un nouvll dynamiqu, avc un multiplication par 20 d prtation, qui pant d 7,2 MF à 147 MF. Quant aux ffctif couvrt, lur nombr pa d à Militant paionné, Rogr Lroy n aura cé d défndr l valur d olidarité t d ntraid d la Mutull t d conolidr on ngagmnt auprè d intanc national t régional En 1992, Paul Dvrodt t confronté dè l début d a préidnc à un plan ocial à la Société Général. La Mutull cré, avc l aid d la FMP, un tructur d accuil prmttant aux ancin alarié d bénéficir d un couvrtur complémntair au-dlà du délai 4

5 Gorg Falgayrac ( ), prmir mmbr d la Mutull, aini qu on bulltin d adhéion. Qulqu rpèr L prmir Conil d adminitration d la Mutull t déroulé l 8 novmbr À partir d 1993, la Sécurité ocial télétranmt l doir. L nouvau cod d la Mutualité a été promulgué n avril L 12 juillt 2006, un accord collctif igné avc la Société Général t quatr organiation yndical national introduit la nouvll réform du régim obligatoir d couvrtur complémntair pour tou l alarié. En 2007, la Société Général vr 170 million d uro dan l fond propr d la Mutull. Un évolution important d prtation t mi n œuvr n 2010, à la uit d un nquêt d atifaction mné, n 2009, auprè d adhérnt. En 2014, la communication évolu : rfont du it Intrnt accibl ur tou l outil tchnologiqu, Intrnt, mobil t tabltt. Rfont d l Eor, nouvll chart éditorial. d un an, durant lqul il puvnt êtr maintnu à la Mutull SG. La Mutull donn égalmnt la poibilité à cux qui répondnt à d critèr d âg t d ancinnté d rtr adhérnt. Courant 1993, un nouvll étap t franchi avc l traitmnt automatié d doir t la télétranmiion par la Sécurité ocial, d où un allégmnt adminitratif important t un rapidité d règlmnt trè appréciabl pour l adhérnt Si la Mutull rt vigilant ur la pratiqu d dépamnt d honorair pour l oin courant, la couvrtur d act d typ hopitaliation, oin dntair, optiqu ou apparillag, t conidérablmnt amélioré. Ell doit fair fac à la croianc d dépn d anté t aux déngagmnt uccif d la Sécurité ocial, qui nrgitr d déficit toujour plu important. L pilotag d la Mutull xig un approch analytiqu t propctiv d plu n plu ophitiqué. À l ntré dan l troiièm millénair, d profond évolution impont fac aux contraint réglmntair impoé par l intitution uropénn t aux contraint financièr lié au contxt d cri. Mai la Mutull a u franchir l cap d l uro t clui du nouvau cod d la Mutualité, promulgué n avril L anné 2003 annonc un nouvll èr d changmnt pour l mouvmnt mutualit. La loi Fillon, n prmir liu, qui intaur d nouvll condition d xonération fical ur l régim d complémntair anté n ntrpri. Par aillur, d modification réglmntair uropénn ur l bilan d ntrpri xignt d clarifir l ytèm d proviionnmnt d prtation ocial t d anté pour l rtraité. Afin d adaptr à c nouvll norm t prérvr on xitnc, la Mutull doit d rpnr on poitionnmnt, fixr d nouvll priorité, aini qu l critèr inhérnt d réuit. Appuyé par d xprt xtrn, ll ra forc d propoition dan l négociation ngagé dan l ntrpri, juqu à la ignatur, n juillt 2006, d un accord collctif. Dè janvir 2007, un nouvau modèl d innovation ocial mt n œuvr! D un part, un régim obligatoir pour l actif d la Société Général, offrant la gratuité d nfant juqu à l âg d 16 an, d autr part, l maintin d prtation pour l rtraité t lur ayant droit. D on côté, la Société Général décid d n plu abondr l régim d rtraité, mai ll attribu un omm d 170 million d uro à la Mutull afin d maintnir à un nivau accptabl l cotiation. Il agit d la plu important contribution jamai vré par un ntrpri! Mai aui d un profond mutation pour la Mutull. Ell doit égalmnt réorganir on mod d gtion La Mutull SG n bénéficiair actif rtraité nfant ayant droit financièr, n adaptant aux dirctiv uropénn notammnt, aujttiant déormai l mutull à l impôt ur l ociété. Dux nouvaux rvic ont créé : un it Intrnt t un plat-form téléphoniqu. En 2008, Brnard Cauchy uccèd à Paul Dvrodt qui aura préidé pndant 16 an. Tourné vr l avnir t un trajctoir d innovation, l Eor mutualit t métamorphoé pour miux rndr compt d on évolution. Dan l mêm tmp, l Parlmnt vot un franchi médical non rmbourabl par l mutull, ur l boît d médicamnt, l act paramédicaux t l tranport anitair. En 2009, la Mutull adhèr à Priorité Santé Mutualit, un rvic n lign d information, d orintation t d accompagnmnt, lancé par la Mutualité Françai. Un nquêt mné, la mêm anné, auprè d adhérnt, lui prmt d miux idntifir lur attnt t d définir d pit d amélioration. En 2010, l offr d rvic connaît aini un évolution important avc la gratuité pour l nfant juqu à 20 an t un amélioration d prtation vré, d l ordr d 15 % : l conultation d pécialit t act d radiologi, l chambr particulièr n ca d hopitaliation, l oin dntair t l optiqu. D nouvauté font par aillur lur apparition : la pri n charg d éanc d otéopathi, d conultation d diététicin pour nfant, un forfait contracption, l vrag tabagiqu t un participation à l opération lar d yux. Tout au long d ctt drnièr décnni, l mouvmnt mutualit aura dû fair fac aux déngagmnt uccif d la Sécurité ocial t à la création d nouvll tax, qui ont naturllmnt un impact ur l cotiation. La CMU, par xmpl, t aujourd hui intégralmnt financé par l complémntair anté. L tax ur l contrat d auranc ont intauré pour l actur anté n La Mutull multipli l action d prévntion t d nibiliation aux maladi cardio-vaculair, prmièr cau d décè n Franc, t contribu à l ffort national ngagé pour prérvr un ytèm d anté d plu n plu chahuté par la cri : adhéion au convntionnmnt hopitalir pour réduir l coût auprè d établimnt crtifié par la HAS t ignatur d un accord-cadr avc CGA pour la mi n plac d un nouvau régim collctif obligatoir. Pour un millur liibilité, l tatut t l règlmnt mutualit ont égalmnt réécrit. En 2013, un nouvl accord collctif t igné avc pour objctif principal d rétablir l équilibr financir du régim d actif t d modifir l forfait optiqu. Grâc à la mi n plac du réau Kalivia, un réduction d 20 % du coût d l optiqu t attndu dan l prochain anné. La Mutull modrni l procu élctoral d amblé général n ouvrant la poibilité d votr par Intrnt. En 2014, la Mutull t mobilié autour d quatr débat qui ngagnt on avnir : la mi n œuvr imminnt d un accord intrprofionnl, qui rconfigur l contrat olidair t rponabl, la généraliation du tir payant ur tou l act médicaux pour la rntré 2016 t la complémntair obligatoir pour tou n C drnièr échéanc laint ntrvoir d changmnt important : la upprion d la pri n charg d frai rél ur l act avc dépamnt d honorair, l maintin d un ocl d ba d prtation complémntair l plu important poibl t un nouvau dipoitif d régim facultatif prmttant d offrir d prtation upplémntair à la cart, n fonction d boin d chaqu adhérnt. 5

6 L forc viv d la Mutull Aujourd hui L équip d la Mutull du pronnl du group Société Général, aujourd hui. L équip n charg d la gtion d adhérnt t d règlmnt, n Hir L ordinatur ur lqul t tnu, n 1979, l fichir d adhérnt. L rvic Courrir récptionn, n 1979, déjà prè d doir... par jour! 6

7 L forc viv d la Mutull L Conil d adminitration d la Mutull du pronnl du group Société Général, la Commiion d contrôl, l rpréntant du CCE SG t CE CGA, aujourd hui. L Conil d adminitration d la Société Mutualit, n Prmir Conil d adminitration d la Société d Scour Mutul d la Société Général, n

8 l or mutualit > n 340 décmbr 2013 Cod SIREN n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY Objctif anté ur l it d La Défn Pour n avoir plu ur l produit Obèqu, n héitz pa à contactr l rvic Prévoyanc d la FMP au ASSEMBLÉE GÉNÉRALE > l or mutualit mutualit Cod SIREN n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY LE MAgAzINE de LA MUTUELLE du PERSONNEL du groupe SOCIéTé générale > n 338 mai 2013 l ormutualit l ormutualit LE MAGAzINE DE LA MUTUELLE DU PERSoNNEL DU GRoUPE SoCIéTé GéNéRALE Rgitr national d mutull n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY numéro mar 2013 LE MAgAzInE de LA MUTUELLE du PERSOnnEL du groupe SOCIéTé générale L optiqu n quêt du jut prix L olil rvint. Attntion aux coup d olil! numéro décmbr 2012 Bonn anté t Huru Anné 2013! Votr mutull! Votr millur indic d protction Luntt trop chèr! PRÉVENTION > Hivr la aion d rhum PRéVENTION > Objctif anté ur l it d La Défn En montagn, à chacun on port d hivr L AVC touch aui l nfant Arrêt cardiaqu, AVC : commnt réagir? Accord ur l régim collctif obligatoir d alarié SGPM Modification d prtation Barèm d cotiation Kalivia : un réau d oin optiqu Eclairag ur l tir payant optiqu Changmnt d modalité d prélèvmnt ur l compt bancair Un nouvau it Intrnt pour la nouvll anné 2014 L répon àn 335 vo qution Eor N 335_août2012_Eor 06/08/12 11:29 Pag2 d olil! L Amblé Général d la Mutull Société Général FLASHS SANTé > L ESSOR Général l du group Société mutull du pronn L magazin d la numéro août 2012 PRÉVntIOn > Vaccination : ncor d réticnc Soulagr un mal d do Fruit t légum : limitr l riqu d pticid L activité portiv favori un ommil d qualité FLASHS SANTÉ > L répon à vo qution Objctif anté ur l Parvi d La Défn l 16 octobr prochain L répon à vo qution > FLASHS SANTé La Mutull outint l initiativ d ptit-déjunr olidair AntÉ > Bin choiir a complémntair anté L convntionnmnt hopitalir Luntt : un achat à rgardr d prè Entrtin avc l Préidnt d la Mutull PRÉVENTION > L olil rvint. Attntion aux coup L -vot pour l Amblé Général INTERVIEW > Vou rprndrz bin un pu d fibr? PRéVENTION > Cap ur l numériqu! SANTé > Arrêtr d fumr quand on n a pa l choix l or août 2013 SANTé > Prpctiv > n 339 FLAH AntÉ > InFORMAtIOn PRAtIQu > Convntionnmnt hopitalir L répon à vo qution L répon à vo qution Vo info pratiqu Eor N 334_mar2012_Eor N /03/12 12:05 Pag1 mutualit UNE PROTECTION, UN SOULAGEMENT POUR VOS PROCHES, UNE SÉCURITÉ POUR VOUS. cial Mar 2014 n pé Un décè t un événmnt brutal t difficil à vivr pour l proch. Pour préparr obèqu t n prévoir l financmnt n tout érénité, la Mutull Société Général a élctionné pour adhérnt l produit Obèqu d la FMP. La FMP (Fédération Mutualit Pariinn) t un union d mutull intrvnant dan l domain d la anté t d la prévoyanc t dipo d un compétnc particulièr n matièr d garanti Obèqu. numéro mar 2012 Dux contrat ont propoé par la FMP : FMP Tranquillité : L contrat prmt d tout prévoir d on vivant. La garanti propoé corrpond à un ngagmnt n prtation funérair pour no adhérnt qui ouhaitnt organir t financr, d lur vivant, lur obèqu. Nou vou avon prénté c produit dan l précédnt Eor mutualit. Pour n avoir plu ur l produit Obèqu, n héitz pa à contactr l rvic Prévoyanc d la FMP au FMP Obèqu : L contrat prmt, par l vrmnt d un cotiation périodiqu, d garantir un capital afin d mttr proch à l abri d dépn conécutiv au décè. Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. O ÉR M NU S AN 85 AL I ÉC SP SANTÉ > L rôl du génériqu Régim amaigriant : fait-vou accompagnr Flah Santé ASSEMBLÉE GÉNÉRALE > Prpctiv PRÉVENTION > La rougol t d rtour, protégon-nou, vaccinon-nou! Commnt prérvr on cœur? SANTÉ > L parcour d oin coordonné Détrompz-vou! PRÉVENTION > Commnt prérvr on cœur? Attntion au olil L répon à vo qution L hopitaliation programmé Eor N 333_nov2011_Eor N /11/11 15:57 Pag2 l or mutualit - n mar 2012 L répon à vo qution Nouvauté Gloair t Lxiqu Rnouvllmnt d un tir ortant d adminitratur d la Mutull L25/07/11 contrat FMP Eor N 332_aout2011_v2_1 09:40obèqu Pag2 12 numéro novmbr 2011 alit d olidarité mutu numéro août 2011 Bonn rntré à tou! 5 an, 8 i u p tril d! m i numéro u tr o v 1 4 z 3 rnd d on n r o i t o a v c c r, à l o L Eo n u j vll n nou u r ff o Amblé Général du 28 juin 2011 Prpctiv Santé Santé Tout avoir ur l circuit d médicamnt Audition : miux protégr Flah Santé Plu d clarté ur l garanti d complémntair anté Prévntion Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. Prévntion Commnt prérvr on cœur? Information pratiqu L répon à vo qution Un Fond d Scour L action ocial du group Malakoff Médéric Un protction, un oulagmnt pour vo proch, un écurité pour vou Rappl ur l adrag du courrir Votr cart Mutull L Tir payant Eor N 329_Eor N /11/10 16:59 Pag2 Commnt prérvr on cœur Priorité Santé Mutualit L info anté n lign Information pratiqu Sécurité ocial étudiant Tir payant La vigntt blu à 30 % L apparillag t l optiqu à 60 % L répon aux qution numéro mar 2011 numéro janvir 2011 numéro novmbr 2010 numéro août 2010 ctiv viull d La Mutull du Pronnl dan c numéro un rétrop lion pub du Group Sociéténou Général ir, ra iv ann ll a ffctué un Pour marqur ct vou adr millur vœux Tourné vr l avnir, la Mutu. é ann c d pour ctt Nouvll Anné g lon au t m clairmnt a l Eor mutualit tou phiqu rpné, ll réaffir gra l gril un d garanti c Av u. rv la on. mutatiamélioration rfont complèt d nvironnmnt n contant un dan ial oc n atio nov volonté d in Doir anté Cancr : l réultat ncouragant Faux médicamnt : d contrfaçon dangru Priorité Santé Mutualit Un rvic n plu propoé par la Mutull Société Général Information pratiqu L répon à vo qution Qulqu rcommandation anté priorité anté mutualit : applz l du donnur au rcvur Prévntion diététiqu La Franc groit L OCDE pnch ur notr anté On murt moin du cancr t plu tard Médicamnt dérmbouré : d olution pour n par Patint attint d pluiur pathologi : améliorr l ordonnanc Entrtin avc Brnard Cauchy, Préidnt d la Mutull du Pronnl du Group Société Général Médicamnt, il donnnt d bouton! Priorité Santé Mutualit Où n omm nou? L maintin d l autonomi t l maladi cardio-vaculair Priorité Santé Mutualit Information pratiqu Information pratiqu Vo décompt n lign Gagnon du tmp L répon à vo qution L nouvll cart d adhérnt ont arrivé Cotiation d régim facultatif au 1r janvir 2011 Cotiation du régim obligatoir Au rvic d adhérnt Votr Mutull a l plaiir d vou informr qu vou bénéficiz, dpui l 1r janvir 2010, du Tir Payant Laboratoir t Radiologu (cod LARA ur votr nouvll cart) t vou prént Millur Vœux pour ctt nouvll anné. numéro janvir 2010 Doir pécial Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. Entrtin Santé pronn âgé : bin nourrir pour rtr n form Prévntion médcin un majorité d votant a dit OUI rconnaîtr la dégénércnc maculair lié à l âg l IRM : un xamn inoffnif t indolor Priorité Santé Mutualit famill l accè à la qualité n anté pour l adhérnt L répon aux qution qu vou poz à la platform téléphoniqu mon nfant fait du baby-itting information pratiqu l échang d information ntr l CPAM t la Mutull pour facilitr la lctur d votr cart mutualit rnouvllmnt du Conil d Adminitration d la Mutull numéro mar 2010

Un Pa adapté à chacun

Un Pa adapté à chacun vi d coupl, nfant, rconvrion, rtrait... Mutull Référncé Minitèr * par moi, pour un jun d 15 à 19 an - ** par moi, pour un adult d 30 à 34 an - *** par moi, pour un adult d 45 à 49 an - **** par moi, pour

Plus en détail

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit La Maion d Parnt n Bourgogn agrandit 20 chambr upplémntair n 2015 Un xtnion nécair pour adaptr t continur à répondr aux boin ociaux LA MAISON Un accuil t un hébrgmnt pour l famill t l patint Un ouvrtur

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France Introducti ur l'état d'avancmnt d la Santé n Franc «Santé : Un diéminati n march n Langudoc Rouill» Un i organié n partnariat avc Sommair La -anté Gouvrn Tchniqu anc Pilotag Rourc Humain Ecomi L njux d

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Bienvenue. Infirmerie Protestante de Lyon. Livret d accueil Toutes les réponses à vos questions sur votre admission, votre séjour, votre sortie

Bienvenue. Infirmerie Protestante de Lyon. Livret d accueil Toutes les réponses à vos questions sur votre admission, votre séjour, votre sortie tant.com www.infirmri-prot INFIRMERIE PROTESTANTE DE LYON 1-3 chmin du Pnthod - 69300 CALUIRE Accuil jour : 04 72 00 72 00 c au t P i l ur lé m n Pa r Sa ng ni i M int M r on Pa t u nd.s Boulvard Périphériqu

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL > Etudiant > Apprnti Formation Initial > LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION Dpui a création n 1956, l IAE Can a affirmé on prit d innovation. C fut l un d tou prmir intitut, rattaché

Plus en détail

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Bilan intrmédiair outin financir cantonal pour la réaliation d action xmplair SOMMAIRE Avant-propo... 3 Critèr pour l octroi outin financir...

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick. Rapport annuel 2010-2011

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick. Rapport annuel 2010-2011 Srvic public d éducation t d information juridiqu du Nounwick Rapport annul 2010-2011 Énoncé miion L droit à la porté la population L SPEIJ-NB t un organim à but non lucratif t à vocation charitabl. Il

Plus en détail

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand Grand Pari Sin Out Evolution Actualité d lign d bu communautair Grand 1 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 2 BOULOGNE-BILLANCOURT 3 L SUBB... 3 CHAVILLE 4 L Chavilbu... 4 ISSY-LES-MOULINEAUX 6 L TUVIM...

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Sécu Mutuelle. Les démarches pour votre enfant

Sécu Mutuelle. Les démarches pour votre enfant M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E & Sécu Mutu L démarch pour votr nfant 05 La Sécurité ocia c qui chang pour votr nfant VOTRE ENFANT

Plus en détail

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin ................................................... Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ 07-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl 3 900 Rurc prpr 3 870 Actif

Plus en détail

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow Editur rponabl : O. Halfant, Boulvard du Triomph 172-1160 Bruxll. CGTF-049 Condition génér al Contrat Tmporair & Co n t rat T m p o ra i r Snow (valabl à partir du 01.04.2009) Condition général tmporair

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01

LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01 LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01 2 Edito L CRIQUET Magazin t édité par: Chat & Compagni 1, chmin d Toquinir 56130 CAMOËL Dirctur

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral Etap 1 : Rchrchr un ur l plan cadatral Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt t rvnir la taill initial hoiiz la ur laqull trouv votr pui paz l étap uivant Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable t n t ê Rv n boi xtérihurdurabl Un déarc i orand bénéfic La région Ba-N t t fortir rich d un pupln d t la bonn vi varié. L ntrtin par la valoriation no forêt pa t. u ll produin q vr u œ d oi b u d tchniqu,

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Tram Châtillon-Vélizy

Tram Châtillon-Vélizy N 281 DÉcmbr 2014 Tram Châtillon-Vélizy Embarqumnt pag 2 PhiliPP Pmzc : un prmièr étap important pag 7 Financ local : l commun étranglé pag 4 TéléThon 2014 : pour vaincr madi nmbl L amdi 13 décmbr, l tramway

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Florence Duchêne 1, Vincent Rialle 1,2 et Norbert Noury 1. 1 Introduction

Florence Duchêne 1, Vincent Rialle 1,2 et Norbert Noury 1. 1 Introduction Téléurvillanc médical à domicil : Propoition d un architctur pour un ytèm d détction d ituation critiqu t d déciion ur l état d un patint Flornc Duchên 1, Vincnt Riall 1,2 t Norbrt Noury 1 1 Laboratoir

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

LE programme du casino septembre - décembre 2013

LE programme du casino septembre - décembre 2013 LE programm du casino sptmbr - décmbr 2013 Un an déjà! Pascal Passarlli Dirctur Général C st la rntré La météo s dégrad, ls jours raccourcissnt t l moral st souvnt aussi gris qu l cil. Hurusmnt, l casino

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51 xp rtis SOMMAIRE Didir Désrt L industri pharmacutiqu à la rchrch d un nouvau modèl économiqu... p. 52 Claud Allary Julian Ozdowski Stratégis pour l innovation pharmacutiqu p. 56 Véroniqu Chabrnaud Dévloppr

Plus en détail

CHERCHEUR. INTRO... à lire avant d utiliser ioce. Le guide du. e des Matière. carte. Par exemple. qui se trouve guide.

CHERCHEUR. INTRO... à lire avant d utiliser ioce. Le guide du. e des Matière. carte. Par exemple. qui se trouve guide. L gui du CHERCHEUR D'EMPLOVI.ila..in don t En Pay R INTRO... gui à lir avant d utilir ioc n du gui Sur l utiliat qu chacun y t, ai pour gui vou ai d un ul tr lu r êt ur n début u poz. po Matièr pa été

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ

Évaluation de performance et optimisation de réseaux IP/MPLS/DiffServ AlgoTl 2003 (dpt-info.labri.fr/algotl03) Banyuls-sur-mr, 12-14 mai 2003 Exposé invité, mardi 13 mai, 9h-10h Évaluation d prformanc t optimisation d résaux IP/MPLS/DiffSrv par Fabric CHAUVET Jan-Mari GARCIA

Plus en détail

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL L'INSA n poch LIVRET D ACCUEIL 2014/2015 Binvnu à l'insa! Votr écol L Institut National ds Scincs Appliqués d Toulous (INSA) st un Grand Ecol publiqu d Ingéniurs n 5 ans, sous tutll du Ministèr d l'éducation

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign

Découvrez la gamme complète des certificats de signatures électroniques ChamberSign Découvrez la gamme complète de certificat de électronique ChamberSign www.chamberign.fr ppel d'offre Marché ublic SYLaé Signature électronique Document dématérialié Epace Sécurié Certifié Contrôle de légalité

Plus en détail

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95)

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95) Art t modrnité au cœur d un nouvl spac urbain SO C ERGY VAL D OISE (95) CERGY, plusiurs nuancs d vi... À la fois pôl économiqu t cité d art t d détnt, Crgy st un vill aux multipls factts. Situé sur la

Plus en détail

Campagne. aprem GELAUCOURT. les. à la. août 25. septembre 15 16. DOSSIER DE PRESENTATION Éditions précédentes Programme prévisionnel 2012

Campagne. aprem GELAUCOURT. les. à la. août 25. septembre 15 16. DOSSIER DE PRESENTATION Éditions précédentes Programme prévisionnel 2012 Grand Prix Européen et National du fleuriement Expoition Métier d Art Café Concert Pain cuit à l ancienne Animation pour enfant Jardin Remarquab 8 9 août 25 26 eptembre 15 16 DOSSIER DE PRESENTATION Édition

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail