L ESSOR mutualiste. de solidarité mutualiste. Le magazine de la mutuelle du personnel du groupe Société Générale. Mars 2014 n spécial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ESSOR mutualiste. de solidarité mutualiste. Le magazine de la mutuelle du personnel du groupe Société Générale. Mars 2014 n spécial"

Transcription

1 L ESSOR mutualit L magazin d la mutull du pronnl du group Société Général Mar 2014 n pécial NUMÉRO SPÉCIAL 85 ANS d olidarité mutualit

2 D nou à vou Paul Dvrodt Rogr Lroy Gaton Riffault L Préidnt au fil du tmp... La Mutull fêt 85 an! Nou avon aujourd hui l plaiir d ouvrir no colonn à un événmnt d importanc. La Mutull fêt 85 an parallèlmnt au 150 annivrair d Société Général. Vou découvrirz dan l pag uivant qu l xitnc d la Mutull t jalonné par l prit d olidarité, l prit d initiativ t l prit d innovation, qui contitunt aui l valur d Société Général. Pour pruv, on outin actif aux adhérnt tout au long d notr hitoir! Qu d chmin parcouru dpui l apparition, n 1928, d ociété d Scour Mutul. Lur objctif était d couvrir l frai d anté t d apportr cour aux malad t à lur famill. Brnard Cauchy, Préidnt dpui 2008 Dan l contxt ocio-économiqu actul, d autr défi à rlvr nou attndnt. L ytèm national d anté n Franc t trè évolutif t innovant, mai a aui on lot d contraint réglmntair, juridiqu t financièr. La mi n plac, l 1 r janvir 2016, d un nouvau dipoitif d contrôl d mutull Solvabilité 2 aura un impact organiationnl. Parallèlmnt, d nombrux chantir d nvrgur ont ngagé : la rdéfinition du contrat rponabl, la généraliation du tir payant, qui va modifir notoirmnt l organiation d oin n Franc, t la complémntair pour tou à l échéanc d Loui Rouvir Gorg Falgayrac L Eor mutualit t un publication d la Mutull du Pronnl du Group Société Général / Dirctur d la publication : Brnard Cauchy / Rédactur n Chf : Alain Saulay / Concption, réaliation : Avantmidi.fr / Imprimur : Typoform. ISSN : La création d la Sécurité ocial, n 1945, a an nul dout marqué un tournant majur dan l hitoir d la Mutualité. Ell voit aignr d nouvll miion complémntair tout n continuant d apportr d cour. Au fil du tmp, la Mutull SG t dvnu l un d pilir d la protction ocial dan l ntrpri, tant pour l actif qu pour l rtraité t lur ayant droit. Vou l avz, nou avon connu un viv évolution avc la mi n plac d un accord collctif n Trè innovant dan l mond d la complémntair anté, ct accord a préfiguré un nouvau mécanim d olidarité. D un côté, l régim obligatoir pour l actif, d l autr, un fort contribution d l ntrpri pour l rtraité. C drnir puvnt aini continur d bénéficir d prtation élvé avc un contrparti financièr réduit au nivau d cotiation. Afin d pérnnir c dipoitif, dux nouvaux accord ont été rpctivmnt igné n 2010 t C bouillonnmnt ambiant autour d la anté aura naturllmnt un impact ur notr Mutull t l rvic qu ll propo. Nou continuron à participr activmnt à la réflxion ur l harmoniation d notr ytèm d anté, avc tou actur : la Cnam, la Mutualité Françai t tou l profionnl d anté. J dirai qu la plu grand évolution d c drnièr anné réid dan la contruction d notr idntité. L complémntair anté n puvnt plu êtr conidéré comm un payur avugl, mai comm un actur majur d la Santé. Enfin, ctt célébration t l occaion pour moi d fair réonnr l un d vœux d la Banqu, xprimé récmmnt par Frédéric Oudéa : «Puir dan racin pour tournr vr l avnir.» Il rflèt plinmnt notr volonté d propor d olution optimal à tout la communauté Société Général. Bonn lctur! 2

3 Hitoriqu Si la Mutull SG m était conté... Étroitmnt lié à l hitoir d corporation, d confréri t d la franc-maçonnri, la Mutualité pui origin au XIII iècl. Un loi répriv, promulgué n 1791, intrdiant tout prérogativ aux aociation d métir, n aura pa mpêché c mouvmnt olidair d pouruivr on déploimnt, indépndammnt d l État. C t grâc à a faculté d adaptation aux courant d l hitoir qu la Mutualité t impoé définitivmnt n Franc, ou l impulion d la loi du 1 r avril 1898, comm un maillon ntil du ytèm d protction ocial. Pour l alarié d la Société Général, l hitoir mutualit démarr, il y a tout jut un iècl, avc la création d l Amical d Gn d Bour t d Banqu, dont Gorg Falgayrac, chf d ction d la Société Général, était l un d mmbr fondatur Inpiré du modèl allmand, la loi d 1928 ur l auranc ocial obligatoir rlanc l mouvmnt mutualit, mi à mal par la Grand Gurr t la cri ocial qui n a réulté. L contxt t propic à la création d la Société d Scour Mutul d mployé d la Société Général : Gorg Falgayrac quitt l Amical d Gn d Bour t d Banqu avc l adhérnt d a ction. L uccè t fulgurant! Un an plu tard, alarié d la Société Général, ur un ffctif global d pronn, adhèrnt à la Société d Scour Mutul. S appuyant ur valur fondamntal d olidarité t d humanim, la futur Mutull SG particip à la contruction d la Maion d la Mutualité d la ru Saint-Victor à Pari, aprè avoir rjoint la Fédération Mutualit d la Sin. Pour aurr la pérnnité d l édific, d organim nécair à l application d loi ocial ont créé : un cai autonom d rtrait t d cai primair d auranc. La périod t bouillonnant d activim pour l fondatur! L prmir numéro d L Eor Mutualit paraît n décmbr En 1930, la Commiion Médical voit l jour. En 1931, ont lancé la Cai d Scour t la Commiion d Fêt, qui organira d bal annul dan tout l Hxagon n favur d patint attint d tubrculo, aini qu d autr maladi grav. En 1932, Gorg Falgayrac rtir d la préidnc. C t on fidèl liutnant, Loui Rouvir, qui lui uccédra durant 22 an. En 1933, la Mutull compt adhérnt! Bin tructuré, ll bénéfici d l appui d la Société Général qui mt à a dipoition on pronnl t locaux. Pouruivant on dévloppmnt, ll particip à la création d un maion d rpo pour fmm, avc un capacité d accuil d 10 lit. L oucription d lit vont rapidmnt multiplir dan l cliniqu chirurgical, l anatorium, l prévntorium t l maion d rpo Dan un contxt d cri économiqu mondial, d voix élèvnt contr l régim d auranc ocial. L ntrpri critiqunt lur caractèr obligatoir t lur coût, l adhérnt lur manqu d tranparnc. Lur urvi rlèv donc d un équilibr complx ntr l État t l différnt actur ociaux Mutualité, patronat t yndicat D modification aux loi d auranc t à la chart d la Mutualité ont apporté, dont crtain mttnt n péril l ociété d cour, avc l intauration, notammnt, d un prélèvmnt ur lur xcédnt L ytèm d couvrtur d auré t toutfoi implifié. Tout au long d ctt périod troubl, la Mutualité ntnd rtr un actur majur L Eor Mutualit L prmir numéro paraît n décmbr À l amorc d loi ur l congé payé, la prmièr rubriqu touritiqu paraît n 1935! d la protction ocial. Ell obtint d aménagmnt t pouruit on déploimnt dan d nouvaux domain. D on côté, L Eor mutualit, organ principal d communication au in d la Société Général, évolu. D nouvll rubriqu apparaint : chroniqu d naianc, conil pratiqu aux maman t nvolé lyriqu ur l binfait d maion d rpo t l anatorium financé par la mutull. L loi ur l congé payé voint naîtr, dè 1935, d nouvll rubriqu touritiqu! En ptmbr 1939, la Franc déclar la gurr à l Allmagn. La drôl d gurr qui précèd la tourmnt d anné noir d l occupation nazi n épargn pa la Mutull. L adminitratur ont prorogé par décrt t l amblé général upprimé. Pour rmplacr l alarié applé ou l drapaux, d nouvll machin, Adrx, prmttnt l établimnt automatiqu d quittanc d pnion d rtrait t décompt d Mutull. En juin 1940, l armé allmand ntr dan Pari, déclaré vill ouvrt. En ptmbr, la Procè vrbal d la prmièr éanc du Conil d adminitration déignant l mmbr du Burau. 3

4 Billt d ntré à l un d bal annul d binfaianc organié par la Mutull. Mutull t tranféré à Vichy, tout comm l rvic cntraux d la Société Général. D nouvll loi ont édicté. La diffuion d l Eor mutualit t intrdit ur déciion adminitrativ d autorité allmand. La Mutull compt mort au champ d honnur t upnd l appl d cotiation d adhérnt mobilié. Mai la vi continu. En 1942, un cai d cour t créé pour prè d un millir d prionnir rcné parmi l adhérnt. En avril 1943, la Mutull réintall à Pari, dan un contxt d pénuri total auqul il lui faut fair fac Conformémnt à l ordonnanc du 12 novmbr 1944 rlativ à l épuration d conil d adminitration t du pronnl d organim d auranc ocial, d mutualité t d prévoyanc, l Conil xamin la lit d mmbr t décid qu il n y a pa liu d procédr à un épuration. L ordonnanc du 4 octobr 1945, portant intitution d la Sécurité ocial t la diparition d tout l cai ocial d alarié du commrc t d l indutri, marqu un tournant majur dan l hitoir d la Mutualité. Aprè l abrogation d a chart, l mouvmnt voit donc aignr d nouvll miion n matièr d auranc maladi ou d gtion L avz-vou? La Sécurité ocial rpo ur dux txt d référnc : L Ordonnanc du 4 octobr 1945 La Déclaration univrll d droit d l homm (1948). d œuvr ocial d comité d ntrpri. En 1947, la Fédération Mutualit d la Sin décid d dévloppr d œuvr ocial mutualit t d optimir aini on audinc auprè d nombru mutull catégorill créé dpui la Libération. Ctt mêm anné, l appui hitoriqu d la Société Général illutr à nouvau par on ngagmnt à vrr à la Mutull un montant équivalnt à clui d cotiation prçu. En contrparti, la Mutull prnd n charg financièrmnt a gtion. La conjonctur économiqu t l inflation galopant qui règnnt aprè la Gurr ont à l origin d pluiur rgroupmnt t fuion au in d la Société Mutualit. L anné 1954 vrra diparaîtr l préidnt Loui Rouvir L arrivé du nouvau préidnt, Gaton Riffault, figur mblématiqu du yndicalim, marqu un rtour aux fondamntaux. La volonté d participr plu activmnt dan la vi du mouvmnt mutualit t d ranimr l militantim d adhérnt traduit par d multipl action oucription, pri d participation, ignatur d convntion avc d intitution médical t ocial, mai aui par l organiation d maniftation fédératric. D nouvll bataill mobilint la Mutull : un txt paru n 1958, intaurant un franchi ur l rmbourmnt d médicamnt, un décrt d 1964, limitant la création d pharmaci t cntr d optiqu mutualit, l ordonnanc d 1967, démantlant l régim général n troi cai national autonom L anné 1964 marqu égalmnt l début du déficit d la Sécurité ocial qui n cra d crur! La FNMF publi l réultat d un nquêt mné ur la variation d dépn d anté, dont ll a confié la réaliation au CREDOC t à l INSEE. L contat t an appl : la Mutualité n put guèr influncr ur l dépn, à l invr d on ordonnatur, l médcin. L mouvmnt n aura d c, durant c dux décnni, d mttr l accnt ur la nécité d miux contrôlr l médcin, l prix d médicamnt, l ctur pharmacutiqu t d évitr l gapillag. Concint d njux d avnir t d défi à rlvr, la Mutull ntnd promouvoir un éducation d ociétair, rlayé par l Eor mutualit, t adaptr à l évolution économiqu d la Franc Au départ d Gaton Riffault pour raion d anté, n juin 1975, Rogr Lroy t élu préidnt. Afin d miux rapprochr l ociétair d lur Mutull, la lign éditorial d l Eor mutualit t rnforcé, avc un élargimnt d rubriqu. En 1978, la Mutull ouffl cinquant bougi! Pour marqur l événmnt, un médaill t réalié grâc à un oucription dont l bénéfic ont dtiné à la Cai d Scour. À ctt dat, l rourc d la Mutull provinnnt à 60 % d ociétair t à 40 % d la Société Général, qui alimnt égalmnt la Cai d Scour d façon ubtantill. L outin hitoriqu d la Société Général Qulqu chiffr clé énoncé pour l 50 an d la Mutull n 1978 : 60 % d rvnu provinnnt d ociétair ; 40 % d la Société Général. Fin 1979, au nom d la librté du citoyn d prémunir contr l old d dépn non couvrt, la Mutualité conduit un mobiliation victoriu fac au projt d création d un tickt modératur, n parti à la charg d intéré. Ctt action, largmnt appuyé par la Mutull, aboutit n 1980 au droit rconnu aux mutull d rmbourr la totalité d la omm rtant à charg d adhérnt. L chiffr l affirmnt : tout au long d on mandat, Rogr Lroy a inufflé un nouvll dynamiqu, avc un multiplication par 20 d prtation, qui pant d 7,2 MF à 147 MF. Quant aux ffctif couvrt, lur nombr pa d à Militant paionné, Rogr Lroy n aura cé d défndr l valur d olidarité t d ntraid d la Mutull t d conolidr on ngagmnt auprè d intanc national t régional En 1992, Paul Dvrodt t confronté dè l début d a préidnc à un plan ocial à la Société Général. La Mutull cré, avc l aid d la FMP, un tructur d accuil prmttant aux ancin alarié d bénéficir d un couvrtur complémntair au-dlà du délai 4

5 Gorg Falgayrac ( ), prmir mmbr d la Mutull, aini qu on bulltin d adhéion. Qulqu rpèr L prmir Conil d adminitration d la Mutull t déroulé l 8 novmbr À partir d 1993, la Sécurité ocial télétranmt l doir. L nouvau cod d la Mutualité a été promulgué n avril L 12 juillt 2006, un accord collctif igné avc la Société Général t quatr organiation yndical national introduit la nouvll réform du régim obligatoir d couvrtur complémntair pour tou l alarié. En 2007, la Société Général vr 170 million d uro dan l fond propr d la Mutull. Un évolution important d prtation t mi n œuvr n 2010, à la uit d un nquêt d atifaction mné, n 2009, auprè d adhérnt. En 2014, la communication évolu : rfont du it Intrnt accibl ur tou l outil tchnologiqu, Intrnt, mobil t tabltt. Rfont d l Eor, nouvll chart éditorial. d un an, durant lqul il puvnt êtr maintnu à la Mutull SG. La Mutull donn égalmnt la poibilité à cux qui répondnt à d critèr d âg t d ancinnté d rtr adhérnt. Courant 1993, un nouvll étap t franchi avc l traitmnt automatié d doir t la télétranmiion par la Sécurité ocial, d où un allégmnt adminitratif important t un rapidité d règlmnt trè appréciabl pour l adhérnt Si la Mutull rt vigilant ur la pratiqu d dépamnt d honorair pour l oin courant, la couvrtur d act d typ hopitaliation, oin dntair, optiqu ou apparillag, t conidérablmnt amélioré. Ell doit fair fac à la croianc d dépn d anté t aux déngagmnt uccif d la Sécurité ocial, qui nrgitr d déficit toujour plu important. L pilotag d la Mutull xig un approch analytiqu t propctiv d plu n plu ophitiqué. À l ntré dan l troiièm millénair, d profond évolution impont fac aux contraint réglmntair impoé par l intitution uropénn t aux contraint financièr lié au contxt d cri. Mai la Mutull a u franchir l cap d l uro t clui du nouvau cod d la Mutualité, promulgué n avril L anné 2003 annonc un nouvll èr d changmnt pour l mouvmnt mutualit. La loi Fillon, n prmir liu, qui intaur d nouvll condition d xonération fical ur l régim d complémntair anté n ntrpri. Par aillur, d modification réglmntair uropénn ur l bilan d ntrpri xignt d clarifir l ytèm d proviionnmnt d prtation ocial t d anté pour l rtraité. Afin d adaptr à c nouvll norm t prérvr on xitnc, la Mutull doit d rpnr on poitionnmnt, fixr d nouvll priorité, aini qu l critèr inhérnt d réuit. Appuyé par d xprt xtrn, ll ra forc d propoition dan l négociation ngagé dan l ntrpri, juqu à la ignatur, n juillt 2006, d un accord collctif. Dè janvir 2007, un nouvau modèl d innovation ocial mt n œuvr! D un part, un régim obligatoir pour l actif d la Société Général, offrant la gratuité d nfant juqu à l âg d 16 an, d autr part, l maintin d prtation pour l rtraité t lur ayant droit. D on côté, la Société Général décid d n plu abondr l régim d rtraité, mai ll attribu un omm d 170 million d uro à la Mutull afin d maintnir à un nivau accptabl l cotiation. Il agit d la plu important contribution jamai vré par un ntrpri! Mai aui d un profond mutation pour la Mutull. Ell doit égalmnt réorganir on mod d gtion La Mutull SG n bénéficiair actif rtraité nfant ayant droit financièr, n adaptant aux dirctiv uropénn notammnt, aujttiant déormai l mutull à l impôt ur l ociété. Dux nouvaux rvic ont créé : un it Intrnt t un plat-form téléphoniqu. En 2008, Brnard Cauchy uccèd à Paul Dvrodt qui aura préidé pndant 16 an. Tourné vr l avnir t un trajctoir d innovation, l Eor mutualit t métamorphoé pour miux rndr compt d on évolution. Dan l mêm tmp, l Parlmnt vot un franchi médical non rmbourabl par l mutull, ur l boît d médicamnt, l act paramédicaux t l tranport anitair. En 2009, la Mutull adhèr à Priorité Santé Mutualit, un rvic n lign d information, d orintation t d accompagnmnt, lancé par la Mutualité Françai. Un nquêt mné, la mêm anné, auprè d adhérnt, lui prmt d miux idntifir lur attnt t d définir d pit d amélioration. En 2010, l offr d rvic connaît aini un évolution important avc la gratuité pour l nfant juqu à 20 an t un amélioration d prtation vré, d l ordr d 15 % : l conultation d pécialit t act d radiologi, l chambr particulièr n ca d hopitaliation, l oin dntair t l optiqu. D nouvauté font par aillur lur apparition : la pri n charg d éanc d otéopathi, d conultation d diététicin pour nfant, un forfait contracption, l vrag tabagiqu t un participation à l opération lar d yux. Tout au long d ctt drnièr décnni, l mouvmnt mutualit aura dû fair fac aux déngagmnt uccif d la Sécurité ocial t à la création d nouvll tax, qui ont naturllmnt un impact ur l cotiation. La CMU, par xmpl, t aujourd hui intégralmnt financé par l complémntair anté. L tax ur l contrat d auranc ont intauré pour l actur anté n La Mutull multipli l action d prévntion t d nibiliation aux maladi cardio-vaculair, prmièr cau d décè n Franc, t contribu à l ffort national ngagé pour prérvr un ytèm d anté d plu n plu chahuté par la cri : adhéion au convntionnmnt hopitalir pour réduir l coût auprè d établimnt crtifié par la HAS t ignatur d un accord-cadr avc CGA pour la mi n plac d un nouvau régim collctif obligatoir. Pour un millur liibilité, l tatut t l règlmnt mutualit ont égalmnt réécrit. En 2013, un nouvl accord collctif t igné avc pour objctif principal d rétablir l équilibr financir du régim d actif t d modifir l forfait optiqu. Grâc à la mi n plac du réau Kalivia, un réduction d 20 % du coût d l optiqu t attndu dan l prochain anné. La Mutull modrni l procu élctoral d amblé général n ouvrant la poibilité d votr par Intrnt. En 2014, la Mutull t mobilié autour d quatr débat qui ngagnt on avnir : la mi n œuvr imminnt d un accord intrprofionnl, qui rconfigur l contrat olidair t rponabl, la généraliation du tir payant ur tou l act médicaux pour la rntré 2016 t la complémntair obligatoir pour tou n C drnièr échéanc laint ntrvoir d changmnt important : la upprion d la pri n charg d frai rél ur l act avc dépamnt d honorair, l maintin d un ocl d ba d prtation complémntair l plu important poibl t un nouvau dipoitif d régim facultatif prmttant d offrir d prtation upplémntair à la cart, n fonction d boin d chaqu adhérnt. 5

6 L forc viv d la Mutull Aujourd hui L équip d la Mutull du pronnl du group Société Général, aujourd hui. L équip n charg d la gtion d adhérnt t d règlmnt, n Hir L ordinatur ur lqul t tnu, n 1979, l fichir d adhérnt. L rvic Courrir récptionn, n 1979, déjà prè d doir... par jour! 6

7 L forc viv d la Mutull L Conil d adminitration d la Mutull du pronnl du group Société Général, la Commiion d contrôl, l rpréntant du CCE SG t CE CGA, aujourd hui. L Conil d adminitration d la Société Mutualit, n Prmir Conil d adminitration d la Société d Scour Mutul d la Société Général, n

8 l or mutualit > n 340 décmbr 2013 Cod SIREN n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY Objctif anté ur l it d La Défn Pour n avoir plu ur l produit Obèqu, n héitz pa à contactr l rvic Prévoyanc d la FMP au ASSEMBLÉE GÉNÉRALE > l or mutualit mutualit Cod SIREN n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY LE MAgAzINE de LA MUTUELLE du PERSONNEL du groupe SOCIéTé générale > n 338 mai 2013 l ormutualit l ormutualit LE MAGAzINE DE LA MUTUELLE DU PERSoNNEL DU GRoUPE SoCIéTé GéNéRALE Rgitr national d mutull n Rponabl d la publication : Brnard CAUCHY numéro mar 2013 LE MAgAzInE de LA MUTUELLE du PERSOnnEL du groupe SOCIéTé générale L optiqu n quêt du jut prix L olil rvint. Attntion aux coup d olil! numéro décmbr 2012 Bonn anté t Huru Anné 2013! Votr mutull! Votr millur indic d protction Luntt trop chèr! PRÉVENTION > Hivr la aion d rhum PRéVENTION > Objctif anté ur l it d La Défn En montagn, à chacun on port d hivr L AVC touch aui l nfant Arrêt cardiaqu, AVC : commnt réagir? Accord ur l régim collctif obligatoir d alarié SGPM Modification d prtation Barèm d cotiation Kalivia : un réau d oin optiqu Eclairag ur l tir payant optiqu Changmnt d modalité d prélèvmnt ur l compt bancair Un nouvau it Intrnt pour la nouvll anné 2014 L répon àn 335 vo qution Eor N 335_août2012_Eor 06/08/12 11:29 Pag2 d olil! L Amblé Général d la Mutull Société Général FLASHS SANTé > L ESSOR Général l du group Société mutull du pronn L magazin d la numéro août 2012 PRÉVntIOn > Vaccination : ncor d réticnc Soulagr un mal d do Fruit t légum : limitr l riqu d pticid L activité portiv favori un ommil d qualité FLASHS SANTÉ > L répon à vo qution Objctif anté ur l Parvi d La Défn l 16 octobr prochain L répon à vo qution > FLASHS SANTé La Mutull outint l initiativ d ptit-déjunr olidair AntÉ > Bin choiir a complémntair anté L convntionnmnt hopitalir Luntt : un achat à rgardr d prè Entrtin avc l Préidnt d la Mutull PRÉVENTION > L olil rvint. Attntion aux coup L -vot pour l Amblé Général INTERVIEW > Vou rprndrz bin un pu d fibr? PRéVENTION > Cap ur l numériqu! SANTé > Arrêtr d fumr quand on n a pa l choix l or août 2013 SANTé > Prpctiv > n 339 FLAH AntÉ > InFORMAtIOn PRAtIQu > Convntionnmnt hopitalir L répon à vo qution L répon à vo qution Vo info pratiqu Eor N 334_mar2012_Eor N /03/12 12:05 Pag1 mutualit UNE PROTECTION, UN SOULAGEMENT POUR VOS PROCHES, UNE SÉCURITÉ POUR VOUS. cial Mar 2014 n pé Un décè t un événmnt brutal t difficil à vivr pour l proch. Pour préparr obèqu t n prévoir l financmnt n tout érénité, la Mutull Société Général a élctionné pour adhérnt l produit Obèqu d la FMP. La FMP (Fédération Mutualit Pariinn) t un union d mutull intrvnant dan l domain d la anté t d la prévoyanc t dipo d un compétnc particulièr n matièr d garanti Obèqu. numéro mar 2012 Dux contrat ont propoé par la FMP : FMP Tranquillité : L contrat prmt d tout prévoir d on vivant. La garanti propoé corrpond à un ngagmnt n prtation funérair pour no adhérnt qui ouhaitnt organir t financr, d lur vivant, lur obèqu. Nou vou avon prénté c produit dan l précédnt Eor mutualit. Pour n avoir plu ur l produit Obèqu, n héitz pa à contactr l rvic Prévoyanc d la FMP au FMP Obèqu : L contrat prmt, par l vrmnt d un cotiation périodiqu, d garantir un capital afin d mttr proch à l abri d dépn conécutiv au décè. Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. O ÉR M NU S AN 85 AL I ÉC SP SANTÉ > L rôl du génériqu Régim amaigriant : fait-vou accompagnr Flah Santé ASSEMBLÉE GÉNÉRALE > Prpctiv PRÉVENTION > La rougol t d rtour, protégon-nou, vaccinon-nou! Commnt prérvr on cœur? SANTÉ > L parcour d oin coordonné Détrompz-vou! PRÉVENTION > Commnt prérvr on cœur? Attntion au olil L répon à vo qution L hopitaliation programmé Eor N 333_nov2011_Eor N /11/11 15:57 Pag2 l or mutualit - n mar 2012 L répon à vo qution Nouvauté Gloair t Lxiqu Rnouvllmnt d un tir ortant d adminitratur d la Mutull L25/07/11 contrat FMP Eor N 332_aout2011_v2_1 09:40obèqu Pag2 12 numéro novmbr 2011 alit d olidarité mutu numéro août 2011 Bonn rntré à tou! 5 an, 8 i u p tril d! m i numéro u tr o v 1 4 z 3 rnd d on n r o i t o a v c c r, à l o L Eo n u j vll n nou u r ff o Amblé Général du 28 juin 2011 Prpctiv Santé Santé Tout avoir ur l circuit d médicamnt Audition : miux protégr Flah Santé Plu d clarté ur l garanti d complémntair anté Prévntion Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. Prévntion Commnt prérvr on cœur? Information pratiqu L répon à vo qution Un Fond d Scour L action ocial du group Malakoff Médéric Un protction, un oulagmnt pour vo proch, un écurité pour vou Rappl ur l adrag du courrir Votr cart Mutull L Tir payant Eor N 329_Eor N /11/10 16:59 Pag2 Commnt prérvr on cœur Priorité Santé Mutualit L info anté n lign Information pratiqu Sécurité ocial étudiant Tir payant La vigntt blu à 30 % L apparillag t l optiqu à 60 % L répon aux qution numéro mar 2011 numéro janvir 2011 numéro novmbr 2010 numéro août 2010 ctiv viull d La Mutull du Pronnl dan c numéro un rétrop lion pub du Group Sociéténou Général ir, ra iv ann ll a ffctué un Pour marqur ct vou adr millur vœux Tourné vr l avnir, la Mutu. é ann c d pour ctt Nouvll Anné g lon au t m clairmnt a l Eor mutualit tou phiqu rpné, ll réaffir gra l gril un d garanti c Av u. rv la on. mutatiamélioration rfont complèt d nvironnmnt n contant un dan ial oc n atio nov volonté d in Doir anté Cancr : l réultat ncouragant Faux médicamnt : d contrfaçon dangru Priorité Santé Mutualit Un rvic n plu propoé par la Mutull Société Général Information pratiqu L répon à vo qution Qulqu rcommandation anté priorité anté mutualit : applz l du donnur au rcvur Prévntion diététiqu La Franc groit L OCDE pnch ur notr anté On murt moin du cancr t plu tard Médicamnt dérmbouré : d olution pour n par Patint attint d pluiur pathologi : améliorr l ordonnanc Entrtin avc Brnard Cauchy, Préidnt d la Mutull du Pronnl du Group Société Général Médicamnt, il donnnt d bouton! Priorité Santé Mutualit Où n omm nou? L maintin d l autonomi t l maladi cardio-vaculair Priorité Santé Mutualit Information pratiqu Information pratiqu Vo décompt n lign Gagnon du tmp L répon à vo qution L nouvll cart d adhérnt ont arrivé Cotiation d régim facultatif au 1r janvir 2011 Cotiation du régim obligatoir Au rvic d adhérnt Votr Mutull a l plaiir d vou informr qu vou bénéficiz, dpui l 1r janvir 2010, du Tir Payant Laboratoir t Radiologu (cod LARA ur votr nouvll cart) t vou prént Millur Vœux pour ctt nouvll anné. numéro janvir 2010 Doir pécial Imprimé ur papir iu d forêt géré durablmnt. Entrtin Santé pronn âgé : bin nourrir pour rtr n form Prévntion médcin un majorité d votant a dit OUI rconnaîtr la dégénércnc maculair lié à l âg l IRM : un xamn inoffnif t indolor Priorité Santé Mutualit famill l accè à la qualité n anté pour l adhérnt L répon aux qution qu vou poz à la platform téléphoniqu mon nfant fait du baby-itting information pratiqu l échang d information ntr l CPAM t la Mutull pour facilitr la lctur d votr cart mutualit rnouvllmnt du Conil d Adminitration d la Mutull numéro mar 2010

Un Pa adapté à chacun

Un Pa adapté à chacun vi d coupl, nfant, rconvrion, rtrait... Mutull Référncé Minitèr * par moi, pour un jun d 15 à 19 an - ** par moi, pour un adult d 30 à 34 an - *** par moi, pour un adult d 45 à 49 an - **** par moi, pour

Plus en détail

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit La Maion d Parnt n Bourgogn agrandit 20 chambr upplémntair n 2015 Un xtnion nécair pour adaptr t continur à répondr aux boin ociaux LA MAISON Un accuil t un hébrgmnt pour l famill t l patint Un ouvrtur

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage Formation propoé ur l pôl univritair d Port du Jura à Montbéliard Licnc Profionnll BAC+3 Accibl n formation claiqu, n formation continu ou n apprntiag Univrité d Franch-Comté IUT d Blfort-Montbéliard www.lpadio.nt

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte.

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte. Voici mon portfolio Mari-Ev Matt Dignr graphiqu T. 450 708-0925 C. info@mmatt.com www.mmatt.com pour vo projt d graphim Idntité - pag 2 Rdign - avant Rdign - aprè Mari-Ev Matt Dignr graphiqu pour vo projt

Plus en détail

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France

Introduction sur l'état d'avancement de la esanté en France Introducti ur l'état d'avancmnt d la Santé n Franc «Santé : Un diéminati n march n Langudoc Rouill» Un i organié n partnariat avc Sommair La -anté Gouvrn Tchniqu anc Pilotag Rourc Humain Ecomi L njux d

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

C La remontée des fonds

C La remontée des fonds AGIR C La rmonté fond la r t d é u tiq 5 - Miux vou connaîtr ti Anné ta 2009 N maniftation n Si l organiatur la maniftation réali ctt opération dan l cadr d un tructur préci, mrci nou l indiqur : > Structur

Plus en détail

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité

Mutuelle santé. Auto-entrepreneur Lancez-vous en toute sérénité Mutull anté Auto-ntpnu Lancz-vou n tout éénité Vou voilà lancé n tant qu auto-ntpnu Bavo! C égim va vou pmtt d complét vo vnu n xçant un avoi fai ou un activité qui vou tint à cœu! Avc c nouvau dépat,

Plus en détail

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER S N E S U D Z E N N DO! S E R I A L O C S À VOS SÉJOURS n d il v é d ir o it Un trr t l pac gn du Jura cption, ta on M d r oi x, l trrit culturl d t d découvrt colair. Patrimoin naturl t t Villag Vacanc

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Si Versailles m était contée

Si Versailles m était contée L Boulvard d la Rin L Châtau d Vraill Si Vraill m était conté MARLY-LE-ROI A13 VERSAILLES LE CHESNAY A14 BOULOGNE- BILLANCOURT VILLE- D AVRAY JOUY-EN-JOSAS EN VOITURE A14 NANTERRE COLOMBES MEUDON PARIS

Plus en détail

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine Pari Sin Normandi : tourim, cultur, payag t patrimoin L tourim contitu un d ba d l économi d Sin Normandi t l un d ctur d activité l plu créatur d rich. L région Îl-d-Franc t l nmbl normand comptabilint,

Plus en détail

Cet automne, maîtrisez vos dossiers. Formations RH

Cet automne, maîtrisez vos dossiers. Formations RH Ct automn, maîtriz vo doir. Formation RH ux, L utiliation rponabl d l information: apct léga écurité t gouvrnanc Sou la dirction d M Rné Vrgé, CISSP, CISA, conil chz Landry Vrgé t aocié. avocatt l principa

Plus en détail

Bienvenue. Infirmerie Protestante de Lyon. Livret d accueil Toutes les réponses à vos questions sur votre admission, votre séjour, votre sortie

Bienvenue. Infirmerie Protestante de Lyon. Livret d accueil Toutes les réponses à vos questions sur votre admission, votre séjour, votre sortie tant.com www.infirmri-prot INFIRMERIE PROTESTANTE DE LYON 1-3 chmin du Pnthod - 69300 CALUIRE Accuil jour : 04 72 00 72 00 c au t P i l ur lé m n Pa r Sa ng ni i M int M r on Pa t u nd.s Boulvard Périphériqu

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION des Chiens Guides d Aveugles du Grand Est

BULLETIN D INFORMATION des Chiens Guides d Aveugles du Grand Est BULLETIN D INFORMATION Chin Gui d Avugl du Grand Et N 18 - Févrir 2011 N Nou nou rtrouvon n c début d anné 2011 avc tout l énrgi t l dynamim nécair pour avancr t fair n ort qu la réuit oit au rnz-vou.

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

DES PROJETS POUR PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ

DES PROJETS POUR PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ DES PROJETS POUR PASSER DU RÊVE À LA RÉALITÉ Action Un campagn anti-préjugé L magazin d Pionnir/Caravll - 3,50 Engagmnt Maraud avc la Croix-Roug Citoynnté Rncontr avc Mari Trllu Kan, fondatric d Uni-Cité

Plus en détail

Comment rentrer après la fête?

Comment rentrer après la fête? tal Carpoipénn tr rt our u Lulu éclair vo Commnt rntrr aprè la fêt? www.trabourg.u INTRO Qu trabourg t bll la nuit L établimnt qui animnt a vi nocturn vou ouvrnt l bra! Vivz parmi l coulur t l not qui

Plus en détail

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL

> LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION > INNOVATION PEDAGOGIQUE > OUVERTURE À L'INTERNATIONAL > Etudiant > Apprnti Formation Initial > LA RECONNAISSANCE DE L UNIVERSITE, L ESPRIT D INNOVATION Dpui a création n 1956, l IAE Can a affirmé on prit d innovation. C fut l un d tou prmir intitut, rattaché

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

VISION. Thomas Sinclair L A B O R A T O I R E S. v z. s ou d an s. Lampe DMLA lumière du jour. Surlunettes DMLA polarisantes Cocoons

VISION. Thomas Sinclair L A B O R A T O I R E S. v z. s ou d an s. Lampe DMLA lumière du jour. Surlunettes DMLA polarisantes Cocoons Aid à la 201 4 VISION Thoma Sinclair L A B O R A T O I R E S 99 59 Lamp DMLA lumièr du jour Rf : 21 300541 Surluntt DMLA polariant Cocoon Rf : 111 01 000 u o v z h c l T t z n o c n tr ou d an Loup éclairant

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices,

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices, Crédit photo : Antoin Photograph, Bataux Nantai, Nant Métropol, L. Bouzloc, Rvu d la Cloch, L Studio d l Erdr, Li-Mari Gauch, OTNM V. Sarazin, SEVE Mairi d Nant, Comité d Florali d Nant, Damin Guillonnau,

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Edito. Attractivité économique : bientôt du concret pour le territoire. DOSSIER Bâtiments et matériaux. exceptionnelles sur les

Edito. Attractivité économique : bientôt du concret pour le territoire. DOSSIER Bâtiments et matériaux. exceptionnelles sur les Louz nou! Emblliz tou vo événmnt Location d mobilir, la librté d changr. Location ou vnt Mobilir luminux Déco & dign italin Show Room 5 ru Alcid d Gapéri Zac Epal, Sauhim (n fac d Ad Schottlé) Tél : 03

Plus en détail

N 12 bis Printemps 2013

N 12 bis Printemps 2013 CHIENS GUIDES Magazin d Information Gratuit Tl : 05 56 47 85 15 - Fax : 05 56 13 40 20 11 ru Joph Cugnot - ZI du Phar - 33700 Mérignac Aociation loi 1901 Rconnu d aitanc t d binfaianc N Vrt 0 800 944 924

Plus en détail

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick. Rapport annuel 2010-2011

Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick. Rapport annuel 2010-2011 Srvic public d éducation t d information juridiqu du Nounwick Rapport annul 2010-2011 Énoncé miion L droit à la porté la population L SPEIJ-NB t un organim à but non lucratif t à vocation charitabl. Il

Plus en détail

L info économique de l Ouest mulhousien à 360

L info économique de l Ouest mulhousien à 360 400 m 2 d alon modulabl, pour vo oiré, banqut t éminair. FLO vou ouhait un trè bonn anné OUVERT 7J/7J - SERVICE JUSQU À 23H Immubl L Tridnt - Hôtl Holiday Inn 34 ru Paul Cézann - 68200 Mulhou Tél. 03 89

Plus en détail

- Centre d hébergement de la jeunesse européenne - Centre culturel Saint Thomas

- Centre d hébergement de la jeunesse européenne - Centre culturel Saint Thomas Pari, l 17 novmbr 2014 Mdam, Miur, l Préint ligu, club, l dirctur tchniqu, l pilot. Réf.: 14.1891 Objt : Colloqu / Convntion Strabourg du 29 31 janvir 2015 Mdam, Miur, Dan qulqu main tindra notr grand

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Sécu Mutuelle. Les démarches pour votre enfant

Sécu Mutuelle. Les démarches pour votre enfant M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E & Sécu Mutu L démarch pour votr nfant 05 La Sécurité ocia c qui chang pour votr nfant VOTRE ENFANT

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Siriu T rm S - Livr du profur Chapitr 26. Tranmttr t tockr d l information Exrcic d application 5 minut chrono! 1. Mot manquant a. émttur ; récptur b. pixl ; octt ; octt c. un infinité ; un nombr fini

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE LES COMMUNES GENEVOISES S ENGAGENT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Bilan intrmédiair outin financir cantonal pour la réaliation d action xmplair SOMMAIRE Avant-propo... 3 Critèr pour l octroi outin financir...

Plus en détail

connecter sous Linu rir un navigateur W Checkpoint 2 : Ouv chercher des imag Checkpoint 4 : Re

connecter sous Linu rir un navigateur W Checkpoint 2 : Ouv chercher des imag Checkpoint 4 : Re g a im d r h rc h c r : n io i m Votr p u ro g w n l n a d n o ti a rm t d info ISSION : BUTS DE LA M ur l Wb - Trouvr d imag ur imag ur l ordinat - Sauvgardr c nwgroup formation ur l in d r ch r ch -

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo

Santé. Sénior. Pas de limite d âge pour souscrire * utiles. 1 renfo Santé antage v a e D utile ck + De pa rt 1 renfo *N t iveau Budge - Sur le pote onéreux (optique, dentaire, auxiliaire médicaux) - Sur tou le médicament - Aitance - Médecine douce - RDV Pharmaceutique

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand

Grand Paris Seine Ouest. Evolution Actualités des lignes de bus communautaires. Grand Grand Pari Sin Out Evolution Actualité d lign d bu communautair Grand 1 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 2 BOULOGNE-BILLANCOURT 3 L SUBB... 3 CHAVILLE 4 L Chavilbu... 4 ISSY-LES-MOULINEAUX 6 L TUVIM...

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Edito. Ça s est passé à Baillargues 2-3. Jeunesse 4-5. Fête d été 6-7. Vie locale 8-9. Solidarité 10-11. Cadre de vie 12. Sport & vie associative 13

Edito. Ça s est passé à Baillargues 2-3. Jeunesse 4-5. Fête d été 6-7. Vie locale 8-9. Solidarité 10-11. Cadre de vie 12. Sport & vie associative 13 L t t r d i n f o r m a t i o n j u i l l t 2 0 1 0 Ça t paé à Baillargu 2-3 Jun 4-5 Fêt d été 6-7 Vi local 8-9 Solidarité 10-11 Cadr d vi 12 Sport & vi aociativ 13 Cultur & ftivité 14-15 Info pratiqu

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

LAUSANNE TOURISME Rapp rt annuel 2010

LAUSANNE TOURISME Rapp rt annuel 2010 LAUSANNE TOURISME Rapp rt annul 2010 SOMMAIRE ÉDITORIAL 1 FAITS MARQUANTS PLUS D UN MILLION DE NUITÉES HÔTELIÈRES POUR UN TOURISME 12 MOIS PAR ANNÉE ET DES SEMAINES DE 7 NUITS ENGAGEMENT ET BUTS STRATÉGIQUES

Plus en détail

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin

e x o s CORRIGÉ 07-01 ... Chapitre 7. La conduite du diagnostic 1. Bilan fonctionnel par grandes masses Bilan fonctionnel de la société Bastin ................................................... Chapitr 7. La cnduit du diagntic CORRIGÉ 07-01 1. Bilan fnctinnl par grand ma Bilan fnctinnl d la ciété Batin Empli tabl 3 900 Rurc prpr 3 870 Actif

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow

Conditions génér. ales. Conditions générales temporaires & temporaires snow. Contrat Temporaire & Co n t rat Te m p o ra i re Snow Editur rponabl : O. Halfant, Boulvard du Triomph 172-1160 Bruxll. CGTF-049 Condition génér al Contrat Tmporair & Co n t rat T m p o ra i r Snow (valabl à partir du 01.04.2009) Condition général tmporair

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm ANNIVERSAIRE Févrir 2014 MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm u d jois, j rssns n c mois d févrir 2014 d célébrr l 70 annivrsair d la Société Richliu. C sntimnt d firté, j l partag avc mon grand-pèr

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Sommaire ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Sommaire /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// DOSSIERDEPRESSE Sommair /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// I. Préntation général P. 4 : Un organiation étudiant P. 6 : Intrviw Luc Chatllir P. 8 :

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01

LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01 LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT - VENDÔME, VALLÉE DU LOIR POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01 2 Edito L CRIQUET Magazin t édité par: Chat & Compagni 1, chmin d Toquinir 56130 CAMOËL Dirctur

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Bienvenue pauvres fous rmm pardon courageux aventuriers!

Bienvenue pauvres fous rmm pardon courageux aventuriers! Binvnu pauvr fou rmm pardon couragux avnturir! Nou omm Grouk t Poncha, grand xprt d upr Fantay t gardin à mi-tmp d régl acré. Lqul d ntr nou t Grouk t lqul t Poncha? Moi j ui l plu bau, tandi qu Poncha

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral

Etape 1 : Rechercher une parcelle sur le plan cadastral Etap 1 : Rchrchr un ur l plan cadatral Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt t rvnir la taill initial hoiiz la ur laqull trouv votr pui paz l étap uivant Navigatur pour Zoomr, déplacr dan l documnt

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F-31312 Labège Cedex e-mail : philippe.baudet@prosim.net ; France

(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F-31312 Labège Cedex e-mail : philippe.baudet@prosim.net ; France SIMO 2006 ytèm d'information, modéliation, optimiation t command n Géni d Procédé L virtul dan la réalité quotidinn. 11-12 octobr 2006 - Toulou (Franc) UTILISER LA MODELISATION POUR REPONDRE AUX DEFIS

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

RPI Walbach-Zimmerbach juin 2015 Compte-rendu du conseil d école du 19 juin 2015 Ordre du jour Voir invitation Présents Mairie de

RPI Walbach-Zimmerbach juin 2015 Compte-rendu du conseil d école du 19 juin 2015 Ordre du jour Voir invitation Présents Mairie de RPI Walbach-Zimmrbach juin 2015 Compt-rndu du consil d écol du 19 juin 2015 Ordr du jour Voir invitation Présnts Mairi d Zimmrbach : Mairi d Walbach : Parnts d élèvs : Périscolair : Ensignants : Intrvnants

Plus en détail

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable t n t ê Rv n boi xtérihurdurabl Un déarc i orand bénéfic La région Ba-N t t fortir rich d un pupln d t la bonn vi varié. L ntrtin par la valoriation no forêt pa t. u ll produin q vr u œ d oi b u d tchniqu,

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Editorial du Directeur de l Etablissement

Editorial du Directeur de l Etablissement Editorial du Dirctur d l Etablissmnt Chrs ancins, Nous profitons d ctt nwslttr, pour vous souhaitr d bonns fêts d fin d anné t nos millurs vœux pour ctt nouvll anné : bonhur, santé t réussit à vous t vos

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Des remises, des lots, des cadeaux...

Des remises, des lots, des cadeaux... vigorin - Fotolia.com LE MAGAZINE MENSUEL GRATUIT DE VOTRE RÉGION POUR TOUTES ET TOUS, PETITS ET GRANDS - AVRIL 2014 - N 01 LE PLAN D EAU 321 CHEMIN DES PETITS FOURNELS 34400 LUNEL Journé port ouvrt d

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail