Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse"

Transcription

1 STARESO _ 5-8 Octobre 2009 Le ROL Réseau d Observation Littoral de la Corse Portigliolo, 14 octobre 2008 vendredi 31 août 2012

2 Les enjeux du ROL Connaître à l échelle de la Corse les variations des unités littorales sableuses Fournir des données factuelles au service du/des gestionnaire(s) du milieu, des guides pour une gestion adaptée (contextes et problématiques) Effectuer un suivi et une expertise au plus proche du terrain Définir des zones prioritaires d action de conservation Capitaliser les données avec la création d un outil (SIG) à vocation d aide à la décision Evolution du ROL Etude historique (BRGM) Partenariat OEC BRGM et participation CG2B et AERMC Suivis de terrain depuis1999 Le ROL aujourd hui

3 Le ROL aujourd hui Suivi de 7 sites «régionaux», sites représentatifs des évolutions naturelles régionales à long terme Suivi de 8 sites «sensibles», sites à évolutions critiques liées à des phénomènes naturels et/ou des aménagements Mission d expertise sur les constats et préconisations de phénomènes ponctuels d'érosion importants et problématiques Méthodologies Profils topo-bathymétriques Positions du trait de côte 9 côte est (44 km TC) 6 côte ouest (12 km TC)

4 Profils de plage Erosion ou engraissement Volumes de sédiments gagnés ou perdus Déplacement de la ligne d eau Transits de sédiments dans le profil 1 à 2 mesures par an (printemps/automne)

5 Levés longitudinaux du trait de côte Mesurer les variations de la largeur de l estran (fragilité du littoral) dans l espace et dans le temps Identifier et quantifier les évolutions inter-annuelles 1 à 2 mesures par an (mars-juin et/ou septembre-novembre) Berme de basse plage Pied de dune limite végétation

6 QUELQUES ILLUSTRATIONS Bilan

7

8 Séminaire sur le milieu marin en Corse Porticciolo Plage à tendance érosive Enjeu principal : RD 80 Dégradation par tempête en

9 Porticciolo Forte variabilité de l avant-plage Erosion limitée grâce à la présence de banquettes de posidonie Erosion critique en 2008 (absence de Service banquette) Géologique Destruction du port fin 2006

10 Lido de la Marana Faible recul général du trait de côte Evolution de la plage liée à la dynamique importante des barres sableuses Maintien d un stock sableux sur l avant-côte Nécessité d une vision longitudinale des évolutions

11 Lido de la Marana Levé LIDAR bathymétrique (2006) Morphologies sous-marines Quantification des volumes sableux Etat du cordon Evaluation des risques Éros ion Submersion

12 Aléria Embouchure du Tavignano Forte tendance érosive Littoral anthropisé Enjeux économiques Impacts des ouvrages

13 Aléria Erosion continue Accrétion au nord (ouvrages) Evolution de l embouchure Erosion ~ 10 m/an Ré-orientation du chenal

14

15 Portigliolo Secteur très énergétique Recul général du pied de dune au Sud Stabilité relative au Nord liée à la dynamique de l embouchure du Rizzanese Stock sédimentaire important Evolution du TC liée à la dynamique des barres sous-marines en croissants Importance de la morphologie sous-marine sur les évolutions des plages aériennes

16 Portigliolo Contraste profil nord / profil sud Contraste saisonnier - profil nord Juin 2009 Octobre 2009

17 Séminaire sur le milieu marin en Corse Portigliolo : un facteur supplémentaire d évolution Corse Matin 16/09/2009

18 N W E Taravo - Tenutella Plage étroite Recul chronique du pied de dune Sensibilité aux vagues de tempêtes Menaces de submersion du marais d arrière-dune S P rofil no rd Prof il su d 500 m Octobre 2008

19 Taravo - Tenutella W N S E Profil nord Profil sud 500 m Transit Ouest-Est Perte sédimentaire vers le large Transit vers le «canyon» de Valinco?

20 Tendances évolutives à l échelle décennale AREGNO PP3 PORTICCIOLO (CG2B) PP1 LIDO DE LA MARANA PP2 TC16 Stabilité Stabilité avec forte variabilité saisonnière Stabilité avec forte variabilité sectorielle CALVI PP2 GALERIA PP2 HAUTE - CORSE CAMPOLORO NORD PP2 TC5 CAMPOLORO SUD PP2 TC2 S N Accrétion ALISTRO PP2 TC8 Erosion SAGONE PP1 - TC1 TAVIGNANO (CG2B) PP1 TC2 Forte variabilité sectorielle CORSE DU SUD ETANG DE PALU PP2 TC3 TARAVO - TENUTELLA PP2 SANTA GIULIA PP2 TC2 PORTIGLIOLO PP2 TC3 BALISTRA PP2 TC1

21 Conclusions Forte variabilité des types de plages le long du littoral corse Lido Embouchures Plages de poche Plages ouvertes Mise en évidence des comportements morphodynamiques et des processus d évolution Illustration des variabilités saisonnières à pluri-annuelles Analyse des données 2009 en cours pour estimation des effets de la tempête de novembre 2008 Base de données pour l évaluation des impacts littoraux des tempêtes sur les plages de Corse

Etude de faisabilité pour l élaboration d un portail internet de diffusion des informations du ROL - Réseau d Observation du Littoral de Corse

Etude de faisabilité pour l élaboration d un portail internet de diffusion des informations du ROL - Réseau d Observation du Littoral de Corse Etude de faisabilité pour l élaboration d un portail internet de diffusion des informations du ROL - Réseau d Observation du Littoral de Corse Rapport final BRGM/RP-60128-FR Octobre 2011 Etude de faisabilité

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014

FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 FICHE DE SYNTHESE du rapport annuel 2013/2014 DU PORT DE CANET A L EMBOUCHURE DU BOURDIGOU CELLULE HYDRO-SEDIMENTAIRE N 7 (Du port de Canet à l embouchure du Bourdigou) COMMUNES sur la CELLULE : Canet-en-Roussillon

Plus en détail

Observatoire de la Côte Aquitaine

Observatoire de la Côte Aquitaine Observatoire de la Côte Aquitaine Conférence Stratégie d'adaptation aux changements climatiques des estuaires et du domaine côtier en Aquitaine 18 mai 2015, Conseil Régional Observatoire de la Côte Aquitaine

Plus en détail

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine

Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Etude de l évolution du trait de côte du littoral des Bouches-du-Rhône au regard de l érosion marine Contexte de la mission Connaissance, compréhension et anticipation des phénomènes d érosion et de submersion

Plus en détail

Le littoral de Cap de l Eau entre fragilité du milieu physique et impact des pressions anthropiques (Maroc nord-est)

Le littoral de Cap de l Eau entre fragilité du milieu physique et impact des pressions anthropiques (Maroc nord-est) XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.093 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Le littoral

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

BASSIN RHONE MEDITERRANEE ET BASSIN DE CORSE GUIDE TECHNIQUE N 9 CONNAISSANCE ET GESTION DE L ÉROSION DU LITTORAL MARS 2005 RHONE MEDITERRANEE

BASSIN RHONE MEDITERRANEE ET BASSIN DE CORSE GUIDE TECHNIQUE N 9 CONNAISSANCE ET GESTION DE L ÉROSION DU LITTORAL MARS 2005 RHONE MEDITERRANEE BASSIN RHONE MEDITERRANEE ET BASSIN DE CORSE GUIDE TECHNIQUE N 9 CONNAISSANCE ET GESTION DE L ÉROSION DU LITTORAL MARS 2005 RHONE MEDITERRANEE Ce document a été réalisé par un groupe technique co-piloté

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014

RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 RAPPORT D ACTIVITE 2013/2014 1 Table des matières 1. LA GESTION DE L OBSERVATOIRE LORS DE CETTE PREMIERE ANNEE 2013/2014 :...3 1.1 ANIMATION...3 1.2 COMMUNICATION...4 2. LES TRAVAUX DE L OBSERVATOIRE :

Plus en détail

2013-2018 POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES PORTS ET DU LITTORAL DE CHARENTE MARITIME

2013-2018 POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES PORTS ET DU LITTORAL DE CHARENTE MARITIME POLITIQUE D AMELIORATION DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES PORTS ET DU LITTORAL DE CHARENTE MARITIME Version du 15 février 2013 Chef de projet : Bruno SAMZUN CG17/DDDM/Mission Mer DES ENJEUX MAJEURS.

Plus en détail

ANNUAIRE Des côtes marocaines PROVINCE DE DAKHLA ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Equipement et du Transport

ANNUAIRE Des côtes marocaines PROVINCE DE DAKHLA ROYAUME DU MAROC. Ministère de l Equipement et du Transport ROYAUME DU MAROC Ministère de l Equipement et du Transport ANNUAIRE Des côtes marocaines 2013 Direction des ports et du Domaine Public Maritime DPDPM (Direction des Ports et du Domaine Public Maritime)

Plus en détail

Banquettes de Posidonie: l expérience de la Corse

Banquettes de Posidonie: l expérience de la Corse Banquettes de Posidonie: l expérience de la Corse Gianluigi Cancemi Office de l Environnement de la Corse (Direction Déléguée aux Espaces Terrestres et Marins) En 2008: Erosion du littoral et suivi des

Plus en détail

PRES Euro-méditerranéen

PRES Euro-méditerranéen Sustainable TEchnologies for LittoraL Aquaculture and MArine REsearch UMR 6134 Laboratoire SPE Sciences Pour l Environnement PRES Euro-méditerranéen Cadre Porteur de projet Université de Corse Laboratoire

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007

COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 France COMPTE RENDU DE L ATELIER EUCC-France en Camargue 26 ET 27 SEPTEMBRE 2007 Cet atelier d automne, organisé dans le delta du Rhône par Hugues Heurtefeux (EID Méditerranée) et François Sabatier (CEREGE,

Plus en détail

Estuaire du Lay / baie de l Aiguillon : Caractérisation du site et définition des modalités de gestion

Estuaire du Lay / baie de l Aiguillon : Caractérisation du site et définition des modalités de gestion Estuaire du Lay / baie de l Aiguillon : Caractérisation du site et définition des modalités de gestion Phase B : Étude de définition des modalités de gestion COTECH Jeudi 5 septembre 2013 DDTM de la Vendée

Plus en détail

Prédiction long-terme et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin

Prédiction long-terme et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin et processus physiques court-terme des plages : application sur le site de Porsmilin France Floc h, Nicolas Le Dantec, Christophe Delacourt, Romain Cancouët, Klervi Hamon, Emmanuel Augereau, Marion Jaud,

Plus en détail

Lido Petit et Grand Travers Lancement des travaux : lundi 17 février 2014

Lido Petit et Grand Travers Lancement des travaux : lundi 17 février 2014 Annexes Lido Petit et Grand Travers Lancement des travaux : lundi 17 février 2014 Mauguio Carnon Sommaire Le lido: un joyau environnemental menacé.. p 3 Le programme d aménagement : un projet partenarial.

Plus en détail

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez

Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais. Jean Paul Ducatez Détermination des aléas submersions marines Secteur du Boulonnais Jean Paul Ducatez Agenda Les sites étudiés - #5 Rappel sur le déroulement de l étude - #2 Un point sur les méthodes - #4 Franchissements

Plus en détail

La doctrine du Conservatoire du littoral. Illustration avec le projet de parc logistique portuaire de Port la Nouvelle (Aude)

La doctrine du Conservatoire du littoral. Illustration avec le projet de parc logistique portuaire de Port la Nouvelle (Aude) La doctrine du Conservatoire du littoral Illustration avec le projet de parc logistique portuaire de Port la Nouvelle (Aude) Le Conservatoire du littoral de plus en plus sollicité par les aménageurs pour

Plus en détail

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17)

Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Phare de la Coubre (17) Évolution du trait de côte et conséquences sur les ouvrages maritimes: Application au Jérôme REVEL Laboratoire de Bordeaux Page 1/22 sommaire Introduction Analyse historique du trait de côte Analyse naturaliste

Plus en détail

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015

Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 A Boulogne sur Mer, le 15 décembre 2015 Dossier de presse Conseil de gestion du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d Opale Le jeudi 10 décembre 2015 Crédit photo : Vincent Maran Adoption

Plus en détail

REGION CORSE Synthèse de l activité 2012

REGION CORSE Synthèse de l activité 2012 REGION CORSE Synthèse de l activité 2012 1 CONTEXTE Dans le cadre de ses activités d appuis aux politiques publiques, la Direction régionale Corse du BRGM a élaboré avec ses principaux partenaires (collectivités

Plus en détail

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante Fabienne SANS SMEAG SEMINARIO FINAL TERRITORIOS FLUVIALES EUROPEOS 5 y 6 de junio, Pamplona Une démarche innovante

Plus en détail

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine 1 16:47 Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine Etat d avancement sur l acquisition et perspectives de valorisation Nicolas Bacq GIP Seine-Aval 2 16:47

Plus en détail

Table des matières. Première partie LES RISQUES

Table des matières. Première partie LES RISQUES Table des matières Sigles et acronymes....................................................................... 9 Introduction.............................................................................13

Plus en détail

ALLOCATION D ACTIFS 1

ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION STRATEGIQUE ET TACTIQUE Allocation d actifs stratégique Établir les tendances long terme de rendement, volatilité et corrélation des actifs Base de la construction de portefeuille

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS

PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS Présentation : Emmanuel RENOU S.I.V.M. du Haut-Giffre CONTRAT DE RIVIÈRE GIFFRE & RISSE PLAN DE GESTION DES MATÉRIAUX SOLIDES DU GIFFRE ET DE SES AFFLUENTS ASSOCIATION RIVIÈRE RHÔNE ALPES PLAN DE GESTION

Plus en détail

otes & Mer 4 e La donnée laser : intérêts pour le suivi des dynamiques côtières 17 octobre 2014 séminaire scientifique spécial

otes & Mer 4 e La donnée laser : intérêts pour le suivi des dynamiques côtières 17 octobre 2014 séminaire scientifique spécial Numéro spécial 4 e otes & Mer séminaire scientifique du ROLNP 7 octobre 04 La donnée laser : intérêts pour le suivi des dynamiques côtières Décembre 04 La lettre du Réseau d Observation du Littoral Normand

Plus en détail

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT

Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT Vulnérabilité des systèmes côtiers aux risques d érosion - submersion C. MEUR-FEREC, A. HENAFF, C. DELACOURT 1 Introduction vecteur d aménités Mer ambivalente source de risques Bora-Bora (Polynésie française),

Plus en détail

Réseau d Observation du Littoral de la Corse Sites sensibles à évolution forte et problématique BRGM/RP FR novembre 2013

Réseau d Observation du Littoral de la Corse Sites sensibles à évolution forte et problématique BRGM/RP FR novembre 2013 Réseau d Observation du Littoral de la Corse Sites sensibles à évolution forte et problématique Sites de Tavignano et Porticciolo Année 2013 Rapport final BRGM/RP-62922-FR novembre 2013 Réseau d Observation

Plus en détail

Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse

Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse Essai de constitution d un état de référence des usages du littoral en Corse Nadine Levratto IDHE, CNRS, École Normale Supérieure Cachan : levratto@idhe.ens-cachan.fr Isabelle Clemenceau Chef de la mission

Plus en détail

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations

La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations La gestion intégrée des zones côtières pour une meilleure gestion de l environnement au bénéfice des populations Exemple du développement d un mode de gestion des risques côtiers adaptés à Ouvéa, îles

Plus en détail

Le programme HyMeX. Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org

Le programme HyMeX. Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org Le programme HyMeX Coordination: Véronique Ducrocq (CNRM, Météo-France) Philippe Drobinski (IPSL/LMD, CNRS) http://www.hymex.org Enjeux & Objectifs Enjeux: (1) coût des inondations = plusieurs milliards

Plus en détail

Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion»

Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion» Programme LITEAU Projet BLiNiS «Barrières Littorales et Niveaux de Submersion» UMR CNRS M2C Université de Caen - Basse Normandie Bernadette Tessier, Clément Poirier, Dominique Mouazé UMR CNRS LIENSs Université

Plus en détail

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon

L évolution du trait de côte : un bon indicateur de la dynamique sédimentaire de l avant côte? Le cas du Languedoc-Roussillon XIII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Dunkerque, 2-4 juillet 2014 DOI:10.5150/jngcgc.2014.029 Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online L évolution

Plus en détail

Risques littoraux : Erosion et submersion marine

Risques littoraux : Erosion et submersion marine Schéma de cohérence territoriale Septembre 2012 Risques littoraux : Erosion et submersion marine ANNEXE AU RAPPORT DE PRESENTATION Depuis 2006, SCE et GROUPE SCE se sont engagés dans le «Défi pour la Terre»

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX

PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS PRÉVISIBLES LITTORAUX de la Baie de Bourgneuf, NOTICE DE PRESENTATION Annexe n 6 Synthèse des hypothèses des scénarios de référence Enquête Publique Enquête publique

Plus en détail

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS

STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DURABLE, DE DRAGAGES ET DE GESTION DES SEDIMENTS Université de Cergy-Pontoise le 17 septembre 2015 Auteurs Pascal GREGOIRE / Management de l Environnement GPMD pgregoire@portdedunkerque.fr

Plus en détail

submersion marine sur le littoral de la commune des

submersion marine sur le littoral de la commune des *^' í:^^isav BRGM 15.JAN.2GlA CARTOTHEQUE Etude des phénomènes de submersion marine sur le littoral de la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer Rapport de synthèse final BRGM/RP-52747-FR décembre 200 Étude

Plus en détail

Pratiquer la comparaison : enjeux, méthodes, appui aux politiques publiques

Pratiquer la comparaison : enjeux, méthodes, appui aux politiques publiques Pratiquer la comparaison : enjeux, méthodes, appui aux politiques publiques Fabienne Barataud Paris, 01-02 avril 2015 AGEPEAU l AGriculture à l Épreuve des Politiques de l EAU INRA-ASTER Mirecourt Fabienne

Plus en détail

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE 78 Diplomatie Le domaine fonctionnel Diplomatie regroupe les emplois concourant à la définition et à la mise en œuvre de l action extérieure de la France, ainsi que ceux relatifs aux affaires consulaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014 TROISIEME LIAISON 90 000 VOLTS JERSEY - FRANCE Création de la liaison terrestre Normandie 3 entre le poste électrique de PERIERS et JERSEY DOSSIER DE PRESSE Avril 2014 Contacts Presse : Laurence LESSARD

Plus en détail

obstacle au transit sédimentaire

obstacle au transit sédimentaire Le PLU de Saint Laurent du Var prévoit le doublement de son Port de Plaisance. Cette appellation est erronée car il s agit d un Port communautaire et il conviendrait de le présenter en enquête publique

Plus en détail

Inventaire et analyse des solutions douces de gestion de l érosion côtière et applicabilité au littoral corse. Rapport final

Inventaire et analyse des solutions douces de gestion de l érosion côtière et applicabilité au littoral corse. Rapport final Inventaire et analyse des solutions douces de gestion de l érosion côtière et applicabilité au littoral corse Rapport final BRGM/RP-63034-FR janvier 2014 Inventaire et analyse des solutions douces de

Plus en détail

Mais comment faisions nous sans l'ortho littorale? Iwan Le Berre - Géomer

Mais comment faisions nous sans l'ortho littorale? Iwan Le Berre - Géomer Mais comment faisions nous sans l'ortho littorale? Iwan Le Berre - Géomer Avant l'ortho littorale : L'approche était plutôt artisanale. Géomer utilisait des photographies aériennes anciennes, supports

Plus en détail

Site du RUBI. Fiches de site Action 2. Figure 1 : Carte topographique montrant la localisation

Site du RUBI. Fiches de site Action 2. Figure 1 : Carte topographique montrant la localisation Ensemble par delà les frontières Fiches de site Action 2 Site du RUBI 1. Localisation et historique - Le site du Rubi est localisé dans les gorges du Cians (affluent du Var) dans les Alpes Maritimes. -

Plus en détail

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE»

ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» ELEMENTS PREALABLES A L AVANT-PROJET «INVENTAIRE QUALITE 2015 DES EAUX SOUTERRAINES EN ALSACE» APRONA avril 2013 1. RAPPEL DU CONTEXTE HISTORIQUE Présentation du contexte historique par la Région Alsace

Plus en détail

Pour une gestion durable du trait de côte

Pour une gestion durable du trait de côte MEEDDM Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Pour une gestion durable du trait de côte Frédéric RAOUT DGALN Bureau du littoral et du DPM naturel Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

Évaluation des dommages au bâti liés à la submersion marine à partir de données d assurance Application aux tempêtes Johanna et Xynthia

Évaluation des dommages au bâti liés à la submersion marine à partir de données d assurance Application aux tempêtes Johanna et Xynthia Projet JOHANNA Évaluation des dommages au bâti liés à la submersion marine à partir de données d assurance Application aux tempêtes Johanna et Xynthia Charlotte VINCHON, Camille ANDRÉ, 11 juillet 2013-ONRN-Atelier

Plus en détail

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications

Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Appareil Règlementation Caractéristiques Applications Drone multicopter S1 S2 S3 Décollage: vertical, nécessite très peu d espace. Autonomie: jusqu à 15 min. Surface couverte par vol: +/- 3 ha. Prises

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33)

Tempête XYNTHIA du 28 février 2010. Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) Tempête XYNTHIA du 28 février 2010 Diagnostic des désordres sur les ouvrages en CHARENTE MARITIME (17) et GIRONDE (33) CETE du Sud-Ouest Page 1/23 PLAN de l EXPOSE 1 - La localisation des dégâts à l aide

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL DE PROTECTION DE BIOTOPE DES LANDES A GENET DE SALZMANN DE CAMPO DELL ORO / AJACCIO A R R E T E

ARRETE PREFECTORAL DE PROTECTION DE BIOTOPE DES LANDES A GENET DE SALZMANN DE CAMPO DELL ORO / AJACCIO A R R E T E ARRETE PREFECTORAL DE PROTECTION DE BIOTOPE DES LANDES A GENET DE SALZMANN DE CAMPO DELL ORO / AJACCIO A R R E T E Article 1 Délimitation Afin de garantir l équilibre biologique des milieux et la conservation

Plus en détail

Stephan STEPHANAKIS Résumé de la rencontre au CNTL du LUNDI 26 0CTOBRE 2015 Architecte D.P.L.G. Expert CNAM ICH Diplôme d Eurotechnique photo

Stephan STEPHANAKIS Résumé de la rencontre au CNTL du LUNDI 26 0CTOBRE 2015 Architecte D.P.L.G. Expert CNAM ICH Diplôme d Eurotechnique photo La vie d un club est nourrie d une parcelle de la vie de chacun de ses membres, et se distribue à son tour pour chacun d entre eux http://www.cntl-marseille.com En rappel l annonce de R. CARTA : CECAAM

Plus en détail

La ministre du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité à

La ministre du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité à RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement, de l égalité des territoires et de la ruralité Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités

DOSSIER DE PRESSE. Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités Satellites & Drones au service du littoral pour le bénéfice des collectivités «Imaginez un suivi régulier de l impact de l'érosion sur vos côtes, Imaginez une meilleure gestion de l ensablement et ouvrages

Plus en détail

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle

Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle Eric Chaumillon UMR CNRS 7266 Littoral Environnement et Sociétés LIENSs Université de la Rochelle 7ème Journée de restitution des résultats de l Observatoire du Patrimoine Naturel Marais poitevin jeudi

Plus en détail

Journée technique d information et d échanges «Restauration des cours d eau en milieu urbain» ARRA St Etienne le 23 mai Gaillard le 29 mai

Journée technique d information et d échanges «Restauration des cours d eau en milieu urbain» ARRA St Etienne le 23 mai Gaillard le 29 mai Journée technique d information et d échanges «Restauration des cours d eau en milieu urbain» ARRA St Etienne le 23 mai Gaillard le 29 mai Plan de l intervention Présentation du programme d actions 2013-2018

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères LOT n 1 : Animation foncière pour la préservation

Plus en détail

La stratégie de gestion du trait de côte en Languedoc-Roussillon

La stratégie de gestion du trait de côte en Languedoc-Roussillon Conférence Permanente des exécutifs du Littoral Normand- Picard Séminaire risques littoraux et aménagement du territoire Dieppe le 26 janvier 2012 La stratégie de gestion du trait de côte en Languedoc-Roussillon

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS»

APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» APPEL A IDEES / APPEL A PROJETS «RESTAURATION ECOLOGIQUE DES PETITS FONDS CÔTIERS MEDITERRANEENS» Territoire littoral et marin du Var Journée de lancement 31 janvier 2013 1 Contexte L AGENCE DE L EAU RHÔNE

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

2013 Présentation du bureau

2013 Présentation du bureau www.lakaes.com 2013 Présentation du bureau LAKA Engineering Services Tél/Fax : 021 862 325 Mob : 0550 628 194 0551 786 218 contact@lakaes.com A propos LAKA engineering services est un jeune bureau d'études,

Plus en détail

Lacanau et le risque d érosion

Lacanau et le risque d érosion Lacanau et le risque d érosion Laurent Peyrondet Maire de Lacanau Martin Renard Chargé de mission urbanisme et aménagement 28 avril 2015 1 Sommaire 1 La commune de Lacanau 2 Le risque érosion 3 Les tempêtes

Plus en détail

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Code fiche mer001 Définition synthétique de l emploi-type Responsable/officier d un centre opérationnel

Plus en détail

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1 Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi - La méthode "rapide" d évaluation de l aléa chutes de blocs ou éboulements

Plus en détail

SCHEMA GLOBAL DE DEBROUSSAILLEMENT DU RESEAU DES VOIES DEPARTEMENTALES DU VAR

SCHEMA GLOBAL DE DEBROUSSAILLEMENT DU RESEAU DES VOIES DEPARTEMENTALES DU VAR Dénomination de la voie PR de départ Abscisse de départ PR de fin Abscisse de fin Largeur totale de débroussaillement Massif Rd 10 0 47 5 493 50 Rd 10 12 896 14 991 50 Rd 17 0 0 2 355 50 Rd 19 12 488 19

Plus en détail

Littoral occidental corse

Littoral occidental corse Ministère de l'industrie, de la Poste et des Téléconnmunlcations y^< ^^

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES DE LA SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES DE LA SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES DE LA SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Septembre 2010 Adoptée : Rés. CA 2010-29 Modifiée : Rés. CA 2012-36 1 TABLE DE MATIÈRES POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

Plus en détail

Observer en écologie globale

Observer en écologie globale Présentation du site Balagne - Corse RÉSEAU DES OBSERVATOIRES HOMMES-MILIEUX Observer en écologie globale 2 ème séminaire annuel du Labex DRIIHM Montpellier, 18-19 Juin 2014 1 OHM Littoral Méditerranéen

Plus en détail

Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles

Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles Les Journées Valor-IG 08 Ifremer Nantes 26 et 27 mars 2008 Les indicateurs spatiaux des observatoires Bountîles Louis Brigand Professeur de Géographie Université de Bretagne Occidentale Géomer UMR 6554

Plus en détail

Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL

Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL Litto3D : un référentiel altimétrique continu terre-mer Atelier Litto3D Pays-de-la-Loire Volet maritime 22 septembre 2011 Yves PASTOL Sommaire Les modes d acquisition en domaine maritime Laser bathymétrique

Plus en détail

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Projet de la gare Viger Doc. 5.1 Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Présenté à la commission chargée de mener la consultation publique Par : Marc Breton Contexte Vente du site par

Plus en détail

Un espace délimité avec des droits et compétences associés

Un espace délimité avec des droits et compétences associés espacemaritime Avec 11 millions km2 d espace maritime, la France se hisse au deuxième rang mondial après les Etats Unis. a conquête des océansconstitueunenjeufortàla fois géopolitique, économique et environnemental

Plus en détail

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes Table ronde : «Comment rendre effective la considération des espaces naturels dans les documents

Plus en détail

Application de la vidéo pour le suivi de l impact des travaux de défense du littoral Valras-Plage (Hérault)

Application de la vidéo pour le suivi de l impact des travaux de défense du littoral Valras-Plage (Hérault) Xèmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil, 14-16 octobre 2008, Sophia Antipolis Application de la vidéo pour le suivi de l impact des travaux de défense du littoral Valras-Plage (Hérault) Pierre

Plus en détail

Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail

Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail Le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection ASN, rôle et relations avec les médecins du travail David Krembel Autorité de sûreté nucléaire Direction des centrales nucléaires 1 L organisation

Plus en détail

Synthèse des travaux menés sur l observation de l évolution du trait de côte. Rapport final

Synthèse des travaux menés sur l observation de l évolution du trait de côte. Rapport final Synthèse des travaux menés sur l observation de l évolution du trait de côte Rapport final BRGM/RP-59396-FR janvier 2011 Synthèse des travaux menés sur l observation de l évolution du trait de côte Rapport

Plus en détail

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK

ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK ENJEUX ET OBJECTIFS DU PROJET ARK Mieux comprendre, pour mieux protéger et gérer durablement la ressource en eau L aquifère jurassique d Aix-Gardanne est considéré dans le Schéma directeur d aménagement

Plus en détail

Qualité des eaux de baignade 2015

Qualité des eaux de baignade 2015 Qualité des eaux de baignade 2015 Copyright phovoir Conférence de Presse Fort-Mahon mardi 9 juin 2015 Le contrôle sanitaire en 2014 51 points de contrôle des baignades pour la saison balnéaire 2014 en

Plus en détail

Chapitre 1 : Diagnostics

Chapitre 1 : Diagnostics Chapitre 1 : Diagnostics II Ressource en eau et sols 1. La ressource en eau 1.1 Approche quantitative 1.2 Approche qualitative 2 Les sols 2.1 L'érosion 2.2 Les contaminations Le cycle de l eau pour la

Plus en détail

Road Book. Ports et lieux d'accostages pour kayak en Corse. avec Réserves et zones protégées (en gras)

Road Book. Ports et lieux d'accostages pour kayak en Corse. avec Réserves et zones protégées (en gras) Road Book Ports et lieux d'accostages pour kayak en Corse avec Réserves et zones protégées (en gras) Note : Ce road book a été préparé en vue d' un tour de Corse dans le sens anti-horaire, au départ de

Plus en détail

Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009. Le diagnostic agricole Scot/Penap de l agglomération lyonnaise

Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009. Le diagnostic agricole Scot/Penap de l agglomération lyonnaise Terres en ville Atelier 2/14 décembre 2009 Le diagnostic agricole Scot/Penap de l Rappel du contexte Le territoire du Scot : -72 communes (Grand Lyon +17 communes 3 EPCI) -730 km2-1 250 000 habitants Le

Plus en détail

Reconnaissance des instabilités sur la commune de Lunas (34) suite à la crue du Gravezon le 28 nov.-14

Reconnaissance des instabilités sur la commune de Lunas (34) suite à la crue du Gravezon le 28 nov.-14 Reconnaissance des instabilités sur la commune de Lunas (34) suite à la crue du Gravezon le 28 nov.-14 BRGM LRO/ dn/ C217 2 déc.-14 DDTM 34 a sollicité BRGM Montpellier pour une visite de terrain sur la

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego.

Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego. Système d aide à la décision pour la gestion du trafic en temps réel, basé sur la simulation de trafic, l implémentation à San Diego. Emmanuel Bert*, TSS-Traffic Simulation Systems Alexandre Torday, TSS-Traffic

Plus en détail

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle

Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Le Changement climatique à la Martinique : descente d échelle Séminaire Carib Risk Cluster Juin 2014 - Conseil Général de Martinique P. PALANY - Météo-France Antilles-Guyane Resp. Division études, Climat,

Plus en détail

Conférence du 28 Octobre

Conférence du 28 Octobre Conférence du 28 Octobre «Face à la pénurie de main d œuvre : Recrutement et intégration de personnel immigrant» Armelle Rossetti (Vice-présidente)- Akova inc. Constat : une pénurie Manque flagrant de

Plus en détail

Medellin Contribution à l élaboration du plan BIO 2030 (mission de conseil de l Apur en 2010 2011)

Medellin Contribution à l élaboration du plan BIO 2030 (mission de conseil de l Apur en 2010 2011) Medellin Contribution à l élaboration du plan BIO 2030 (mission de conseil de l Apur en 2010 2011) 22 SEPTEMBRE 2011 NOTE DE 8 PAGES N 49 Une coopération active entre Paris et Medellin Pourquoi une coopération

Plus en détail

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Exemples en Poitou-Charentes M. Vigot Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM

5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM 5.2. EVOLUTION DU TRAIT DE COTE SUR LES PHOTOGRAPHIES AERIENNES DE L'IGN ET LES CARTES ANCIENNES DU SHOM La digitalisation des traits de côte (pied de falaise) a été réalisée pour les cartes anciennes

Plus en détail

Une application dynamique sous système d information géographique pour la planification spatiale des activités aquacoles en Normandie

Une application dynamique sous système d information géographique pour la planification spatiale des activités aquacoles en Normandie Paris, 28 octobre 2015 Une application dynamique sous système d information géographique pour la planification spatiale des activités aquacoles en Normandie A. Gangnery, R. le Gendre, C. Picoche, S. Petton,

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien

6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien DOSSIER DE PRESSE 6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien Depuis 2008, les Rencontres Philatéliques de l Océan Indien (RPOI) se tiennent chaque année alternativement dans les pays de la zone.

Plus en détail