Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009"

Transcription

1 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition des ménages LOGEMENT 1) Type des logements 2) Taille des résidences principales 3) Taux d occupation des résidences principales 4) Ancienneté d emménagement des ménages 5) Occupation des résidences principales 6) Niveau d équipement des ménages ACTIVITE DES RESIDENTS 1) Revenus fiscaux des ménages CONCLUSION

2 Préambule : MÉTHODOLOGIE DU RECENSEMENT (SOURCE INSEE) : La loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, a modifié en profondeur les méthodes de recensement. Depuis janvier 2004, le comptage traditionnel est remplacé par des enquêtes de recensement annuelles. Les communes de moins de habitants continuent d'être recensées exhaustivement, comme lors des précédents recensements mais une fois tous les 5 ans au lieu de tous les 8 ou 9 ans. Les communes de habitants ou plus font désormais l'objet d'une enquête annuelle auprès d'un échantillon de 8 % de la population, dispersé sur l'ensemble de leur territoire. Au bout de 5 ans, tout le territoire de ces communes est pris en compte et les résultats du recensement sont calculés à partir de l'échantillon de 40 % de leur population ainsi constitué. A la fin de l'année 2008, à l'issue des cinq premières enquêtes de recensement, l'insee publie, pour la première fois selon la nouvelle méthode, la population légale de chaque commune, puis à partir de 2009, les résultats statistiques complets sur les habitants et leurs logements. Les données 2006 à l échelle de l IRIS ont été mises à disposition en Les données 2009 à l échelle de l IRIS ont été à disposition en Le travail d analyse réalisé en 2013 porte donc sur ces données. DÉFINITION DE L IRIS (ILOTS REGROUPÉS POUR L INFORMATION STATISTIQUE) : Les communes d'au moins habitants et une forte proportion des communes de à habitants sont découpées en IRIS. Ce découpage constitue une partition de leur territoire. Leur population se situe en général entre et habitants. Ils sont homogènes quant au type d'habitat et leurs limites s'appuient sur les grandes coupures du tissu urbain (voies principales, voies ferrées, cours d'eau...). La Ville de compte 153 IRIS. 2

3 Introduction : Ce diagnostic, issu des données 2009 de l INSEE mises à disposition en 2012, porte sur 23 IRIS (Ilots Regroupés pour l Information Statistique) concernés par le périmètre d études de EuroSudOuest : Concorde, Belfort, Raymond IV, Gabriel Péri, Mazades, Negreneys, Raynal, Périole, Arago, Caravelle, Frédéric Estèbe, La Gloire, La Salade, 10 avril, Observatoire, Cité Amouroux, Nicol, Michoum, Louis Plana, Hérédia, Borderouge, Réservoir et Lapujade. Les données obtenues sont comparées à trois périmètres de référence : Le centre ville de, la commune de et la Communauté Urbaine Métropole. Les résultats de ce diagnostic ont été mis en perspective avec les données 2006 afin d identifier d éventuelles évolutions. 3

4 Présentation des périmètres La présente étude socio-démographique se base sur 4 périmètres d échelles différentes. La Communauté Urbaine Métropole: Elle compte habitants sur une surface de hectares. La commune de : Elle compte habitants sur une surface de hectares. Le centre ville: Il compte habitants sur une surface de 270 hectares. Le périmètre d études EuroSudOuest : Il compte habitants pour une surface de hectares. 4

5 Les quartiers IRIS Le périmètre d études est composé de 23 quartiers IRIS. Chaque quartier a sa propre spécificité socio-économique, démographique, physique et urbaine. 5

6 Démographie Population 6

7 1) Population en 2009 Un périmètre d études hétérogène composé de plusieurs types de densité. On observe au Sud-Ouest des quartiers IRIS qui connaissent d importantes densités avec par exemple les quartiers Belfort ( habitants au km² : densité la plus forte du périmètre d études), Concorde ( hab./km²) et Gabriel Péri ( hab./km²). D importantes densités qui s expliquent par le fait que ces quartiers se situent à proximité du centre-ville et de la gare Matabiau. Les quartiers situés vers le Nord-Est sont quant à eux beaucoup moins denses. Ces quartiers sont essentiellement constitués par de l habitat pavillonnaire. Ces densités doivent être mises en relation avec la composition des IRIS. Certains IRIS sont en effet composés en grande partie par des emprises non construites. Par exemple, le cimetière de Terre-Cabade situé sur l IRIS La Gloire représente plus de 60% de la superficie totale de l IRIS. C est aussi le cas avec Louis Plana au sein duquel on retrouve le C.E.A.T. qui a une importante emprise foncière. De même, les emprises ferroviaires faussent la densité des IRIS Raynal et Périole, où elles représentent respectivement 37% et 23% de la superficie totale de ces IRIS. Nombre d'habitants par IRIS en Densité de population au km² en Périmètre d'études Centre Ville CUTM 0 10 Avril Arago Belfort Borderouge Sud-Est Caravelle Cite Amouroux Concorde Frédéric Estèbe Gabriel Peri Heredia La Gloire Lapujade La Salade Louis Plana Mazades Michoum Negreneys Nicol Observatoire Periole Raymond Iv Raynal 7 Reservoir

8 Evolution de la population entre 2006 et 2009 Entre 2006 et 2009 le nombre d habitants a stagné, à part quelques augmentations et baisses très localisées. Néanmoins, il existe des exceptions, en particulier sur les IRIS du centreville : Belfort : +7% Raymond IV : -10% On observe une croissance de +1,8 % à l échelle de la CUTM*. (*) Communauté Urbaine Métropole IRIS Nombre d'habitants Densité population au km² (2006) Raymond IV Belfort Concorde Gabriel Péri Arago Caravelle Observatoire Centre-ville Negreneys Avril Mazades Périmètre d étude Périole Lapujade Raynal La Gloire CUTM IRIS Nombre d'habitants Densité de la population au km² (2009) Belfort Concorde Gabriel Peri Raymond IV Arago Cite Amouroux Centre Ville Negreneys Caravelle Observatoire avr Mazades Frédéric Estèbe Périmètre d'étude Heredia Lapujade Reservoir Periole Michoum La Salade Borderouge Sud-Est Raynal La Gloire Nicol Louis Plana CUTM

9 2) Structure de la population par âge 2009 Une population majoritairement jeune Le périmètre d études est caractérisé par une forte proportion de la tranche d âge ans. Un profil de population qui est assez proche de celui du centreville bien que légèrement plus étalé, notamment pour la tranche ans qui est légèrement plus importante au sein du périmètre d études. Le quartier IRIS où il y a le plus de ans est Belfort (46 %), ce qui s explique par sa proximité avec le centre-ville. En revanche ce sont dans les quartiers Réservoir (19 %) et Michoum où ils sont les moins représentés. Ce sont les quartiers IRIS Hérédia, Louis Plana et Réservoir qui possèdent les plus importantes parts de personnes âgées (>60-75 ans). Quartier IRIS Hérédia 9

10 Structure de la population par âge: 2009 IRIS Nombre d'habitants Population en 2009 (%) 0-14 ans ans ans ans ans 75 ans ou plus 0-14 ans ans ans ans ans 75 ans ou plus Nombre Belfort % 46% 19% 14% 9% 6% Centre Ville % 45% 18% 13% 9% 7% Gabriel Peri % 44% 23% 14% 7% 5% Caravelle % 44% 21% 12% 8% 10% Raymond Iv % 40% 17% 16% 12% 9% Arago % 37% 21% 15% 9% 6% Avril % 36% 24% 13% 10% 8% Observatoire % 33% 15% 16% 9% 10% Louis Plana % 33% 15% 18% 11% 9% % 32% 21% 16% 10% 7% Concorde % 30% 22% 18% 9% 10% La Gloire % 30% 22% 18% 10% 6% Périmètre d'étude % 30% 22% 17% 11% 8% Periole % 30% 24% 16% 10% 7% Borderouge Sud-Est % 28% 25% 14% 9% 7% Negreneys % 27% 22% 18% 11% 9% CUTM % 27% 21% 18% 11% 7% Nicol % 27% 25% 18% 7% 8% Cite Amouroux % 26% 25% 15% 10% 7% Raynal % 25% 23% 16% 13% 9% Lapujade % 23% 22% 20% 11% 7% Mazades % 22% 22% 18% 12% 11% Heredia % 21% 20% 21% 12% 12% Michoum % 19% 22% 20% 16% 9% Reservoir % 19% 21% 21% 15% 11% Frédéric Estèbe % 26% 17% 16% 12% 12% La Salade % 26% 25% 15% 10% 8%

11 Evolution de la structure de la population par âge Entre 2006 et 2009, aucun changement n est à signaler concernant la structure de la population par âge. Les chiffres sont identiques à périmètre équivalent. Territoire d'études Périmètre d'études % 8% 12% 0-14 ans ans ans 10% 8% 13% 0-14 ans ans % 7% 16% 14% 33% 16% 22% 32% ans ans 75 ans ou plus 17% 22% 30% ans ans ans 10% 7% 14% 16% 32% 21% 21% CUTM 16% 10% 7% 18% 28% 21% centre-ville 8% 7% 8% 13% 45% 19% Centre Ville 9% 7% 9% 13% 18% 44% CUTM 16% 11% 7% 18% 27% 21% 11

12 3) Composition des ménages en 2009 Définition d un ménage : Au sens statistique du terme, est considéré comme un ménage l'ensemble des personnes (apparentées ou non) qui partagent de manière habituelle un même logement (que celui-ci soit ou non leur résidence principale) et qui ont un budget en commun. Un ménage peut être composé d'une seule personne. Définition d une famille : Une famille est la partie d'un ménage comprenant au moins deux personnes et constituée : - soit d'un couple vivant au sein du ménage, avec le cas échéant son ou ses enfant(s) appartenant au même ménage ; - soit d'un adulte avec son ou ses enfant(s) appartenant au même ménage (famille monoparentale). Pour qu'une personne soit enfant d'une famille, elle doit être célibataire et ne pas avoir de conjoint ou d'enfant faisant partie du même ménage. Un ménage peut comprendre zéro, une ou plusieurs familles. De grandes différences Est-Ouest : Les secteurs Sud-Ouest se caractérisent par leurs fortes proportions de personnes vivant seules. Des tendances qui s inversent dans les secteurs Nord-Est, en effet, il y a au Nord-Est une domination des ménages avec familles. Une situation à corréler avec les typologies de logements présentes dans les différents IRIS. 12

13 Composition des ménages en 2009 IRIS Nombre de ménages Part des ménages d'une personne MENAGES Part des ménages autres sans famille Couples sans enfant FAMILLES Couples avec enfant(s) Familles monoparentales Ménages 1 personne Nombre de ménages autres sans famille Nombre de ménages formée d'un couple sans enfant Nombre de ménages formée d'un couple avec enfant(s) Familles monoparentales Borderouge Sud-Est % 3% 31% 22% 8% Lapujade % 4% 23% 20% 14% Frederic Estebe % 7% 25% 16% 11% Cite Amouroux % 6% 22% 20% 10% Reservoir % 7% 23% 16% 11% CUTM % 5% 22% 21% 9% La Salade % 6% 22% 18% 11% Nicol % 4% 24% 17% 10% Heredia % 4% 24% 16% 12% Louis Plana % 5% 25% 19% 8% Michoum % 3% 26% 16% 9% Observatoire % 8% 16% 15% 13% Mazades % 5% 18% 15% 10% % 6% 19% 15% 8% Raynal % 6% 20% 14% 9% Périmètre d'étude % 5% 21% 19% 8% Periole % 7% 18% 12% 9% Negreneys % 6% 19% 13% 8% Avril % 7% 19% 9% 7% Concorde % 5% 18% 11% 6% La Gloire % 6% 19% 10% 5% Raymond Iv % 10% 18% 7% 4% Arago % 5% 16% 12% 6% Centre Ville % 7% 17% 9% 4% Belfort % 8% 16% 7% 4% Gabriel Peri % 8% 16% 6% 3% Caravelle % 5% 17% 6% 4%

14 Evolution de la composition des ménages entre 2006 et Entre 2006 et 2009, aucun changement n est à signaler concernant la structure de la population par âge. Les chiffres sont identiques à périmètre équivalent Avril Arago Belfort Borderouge Sud-Est Caravelle Cite Amouroux Concorde Frederic Estebe Gabriel Peri Heredia La Gloire Lapujade La Salade Louis Plana Mazades Michoum Negreneys Nicol Nombre de ménages en 2009 Observatoire Periole Raymond Iv Raynal Reservoir 19% 6% Territoire d'études 7% 12% 56% Ménages d'une personne Ménages de plus d'une personne Couples sans enfant Couples avec enfant(s) Familles monoparentales 8% 16% 20% 51% 5% Centreville 16% 8% % 4% 63% CUGT 8% 21% 44% 22% 5% 14% 20% Périmètre d'études Part des ménages d'une personne 5% 8% 53% Part des ménages autres sans famille Couples sans enfant 8% 9% 4% 2009 Centre Ville CUTM 15% 21% 44% Couples avec 17% 19% 52% enfant(s) 63% 22% Familles monoparentales 6% 5% 7% 14 8%

15 Logement 15

16 1) Type des logements en 2009 La part des résidences principales dans le périmètre d études (91 %) est supérieure à celle du centre-ville (87%) mais équivalente à celle de la commune de (91 %). Les quartiers Belfort (13%), Raymond IV (12%) et La Gloire (10%) sont les trois quartiers ayant une part de logements vacants supérieure à 10 % - niveau de vacance observé sur le périmètre du centre-ville de. Parmi les quartiers les moins concernés par la vacance de logements, on retrouve Hérédia, Réservoir et Louis Plana avec des taux inférieurs à 5 %. Au niveau national, la vacance moyenne des logements moyenne est de 6,8 % Il est donc possible d établir une corrélation entre le taux de vacances, la localisation, l occupation et la typologie des logements. Dans les secteurs du centre-ville, les taux de vacances sont plus importants. En périphérie, ils sont au contraire beaucoup moins importants. 16

17 Type des logements en 2009 IRIS Nombre total de logements Part des résidences principales Part des résidences secondaires et logts occasionnels Part des logements vacants Nombre de résidences principales Nombre de résidences secondaires et logts occasionnels Nombre de logements vacants Belfort % 3% 13% Raymond IV % 2% 12% Centre Ville % 3% 10% La Gloire % 3% 10% Frederic Estebe % 2% 10% Concorde % 3% 8% Arago % 3% 8% Periole % 2% 8% Negreneys % 3% 7% % 2% 7% Périmètre d'étude % 2% 7% Cite Amouroux % 1% 7% Avril % 3% 7% CUTM % 1% 6% Gabriel Peri % 2% 6% Borderouge Sud-Est % 1% 6% Lapujade % 1% 6% Nicol % 1% 6% La Salade % 1% 6% Michoum % 2% 5% Raynal % 2% 5% Observatoire % 1% 5% Mazades % 2% 5% Caravelle % 2% 5% Heredia % 1% 4% Réservoir % 2% 4% Louis Plana % 1% 3%

18 Evolution du type des logements entre 2006 et 2009 Entre 2006 et 2009, il n y a pas de changement Avril Arago Belfort Borderouge Caravelle Cite Amouroux Concorde Frederic Estebe Gabriel Peri Heredia La Gloire Lapujade La Salade Louis Plana Mazades Michoum Negreneys Nicol Observatoire Periole Raymond Iv Raynal Reservoir Nombre de logements en 2009 Territoire d'études % 7% Résidences principales centre-ville 3% 9% 2% 5% 1% CUGT 5% 91% Résidences secondaires et logements occasionnels 88% 93% 94% Périmètre d'études % 7% 91% Part des résidences principales Part des résidences secondaires et logts occasionnels Part des logements vacants centre-ville 3% 10% 87% 2% 7% 91% CUTM 2% 6% 92% 18

19 2) Taille des résidences principales en 2009 Des petits logements au Sud et des grands logements au Nord C est dans le Sud du périmètre d étude que l on observe les plus fortes parts de petits logements (T1 et T2). Ainsi, on retrouve avec plus de 60 % de petits logements des quartiers comme Belfort, Gabriel Péri et La Gloire à proximité de l hyper-centre toulousain. A l inverse, c est dans le Nord du périmètre d étude que l on observe les parts de grands logements les plus importantes, Réservoir (84 %), Lapujade (78 %) et Cité Amouroux (77 %). 19

20 Taille des résidences principales en 2009 IRIS Nombre de résidences principales Part des résidences Part des résidences principales de 2 principales d'1 pièce pièces Part des résidences principales de 3 pièces Part des résidences principales de 4 pièces Part des résidences principales de 5 pièces ou plus Nombre de résidences principales d'1 pièce Nombre de résidences principales de 2 pièces Nombre de résidences principales de 3 pièces Nombre de résidences principales de 4 pièces Nombre de résidences principales de 5 pièces ou plus Belfort % 25% 21% 10% 8% La Gloire % 27% 15% 14% 11% Caravelle % 29% 23% 12% 3% Centre Ville % 29% 20% 13% 10% Gabriel Peri % 40% 19% 10% 4% Arago % 35% 19% 14% 10% Raymond IV % 30% 25% 15% 10% Concorde % 28% 22% 12% 17% Louis Plana % 9% 21% 24% 28% Avril % 34% 24% 16% 9% % 23% 25% 20% 16% Observatoire % 18% 15% 39% 12% Périmètre d'étude % 25% 27% 20% 13% Periole % 31% 27% 16% 13% CUTM % 19% 22% 23% 24% Negreneys % 24% 33% 21% 11% Mazades % 16% 32% 29% 17% Nicol % 25% 30% 21% 18% Raynal % 26% 31% 22% 15% Frederic Estebe % 18% 29% 29% 18% Reservoir 982 5% 11% 25% 32% 27% Michoum % 21% 31% 26% 18% Cite Amouroux % 19% 38% 29% 9% Heredia % 19% 27% 35% 15% La Salade % 27% 36% 22% 11% Lapujade % 20% 32% 24% 22% Borderouge Sud-Est % 24% 34% 27% 13% Une résidence principale est un logement occupé de façon habituelle et à titre principal par une ou plusieurs personnes qui constituent un ménage. Une résidence principale peut comporter plusieurs ménages si ceux-ci ont des budgets séparés. 20

21 Evolution de la taille des résidences principales entre 2006 et 2009 Il n y a pas de changement significatif entre 2006 et 2009 concernant la taille des résidences principales Avril Arago Belfort Borderouge Sud-Est Caravelle Cite Amouroux Concorde Frederic Estebe Gabriel Peri Heredia La Gloire Lapujade La Salade Louis Plana Mazades Michoum Negreneys Nicol Observatoire Periole Raymond Iv Raynal Reservoir Nombre de résidences principales en Territoire d'études Périmètre d'études 2009 centre ville 12% 20% 11% 27% 30% 12% 18% 25% 17% 28% T1 T2 T3 T4 T5 et plus 13% 21% 27% 14% 25% T1 T2 T3 T4 T5 et plus Centre Ville 10% 27% 13% 21% 29% CUGT CUTM 12% 16% 16% 16% 17% 12% 23% 23% 22% 20% 20% 25% 23% 20% 24% 23% 24% 23% 22% 19% 21

22 3) Taux d occupation des résidences principales en 2009 Le taux d occupation des logements est assez faible au regard de la moyenne nationale (2,3 personnes / logement) Le taux d occupation le plus élevé est à Borderouge (2,14) et celui le moins élevé est à Gabriel Péri (1,47). Ainsi, on retrouve à nouveau cette distinction entre les quartiers du centre-ville d une part et les quartiers plus périphériques d autre part. Si l on corrèle ces données avec les typologies de logements, en moyenne, on n observe pas de situation préoccupante de suroccupation de logement. Taux d'occupation 2009 (Nb pers / logts) 2,50 2,00 1,79 1,64 1,89 2,06 1,50 1,00 0,50 0,00 Périmètre d'étude toulouse Centre Ville CUTM 22

23 Taux d occupation des résidences principales en 2009 IRIS Nombre de résidences principales Nombre d'habitants Taux d'occupation Gabriel Peri ,47 Caravelle ,49 Belfort ,52 Raymond IV ,54 10 Avril ,61 Arago ,63 La Gloire ,64 Centre Ville ,64 Concorde ,65 Negreneys ,73 Periole ,75 Périmètre d'étude ,79 Raynal ,79 Mazades , ,89 Michoum ,90 Nicol ,91 Reservoir ,91 Heredia ,94 Frederic Estèbe ,96 Observatoire ,00 Lapujade ,05 CUGT ,06 La Salade ,06 Cite Amouroux ,06 Louis Plana ,12 Borderouge Sud-Est ,14 23

24 5) Ancienneté d emménagement des ménages en 2009 Une mobilité Est-Ouest différenciée Les quartiers du Sud-Ouest de la zone d étude se caractérisent par une mobilité résidentielle assez élevée, alors que ceux du Nord-Est sont marqués par une stabilité résidentielle avec une part importante de ménages ayant emménagé depuis 10 ans ou plus. 24

25 Ancienneté d emménagement des ménages en 2009 IRIS Nombre de ménages Part des ménages ayant emménagé depuis moins de 2 ans Part des ménages ayant emménagé entre 2 et 4 ans Part des ménages ayant emménagé entre 5 et 9 ans Part des ménages ayant emménagé depuis 10 ans ou plus Nombre de ménages ayant emménagé depuis moins de 2 ans Nombre de ménages ayant emménagé entre 2 et 4 ans Nombre de ménages ayant emménagé entre 5 et 9 ans Gabriel Peri % 30% 17% 21% Centre Ville % 31% 15% 23% Belfort % 34% 19% 16% Caravelle % 35% 15% 22% Periole % 22% 20% 31% La Gloire % 23% 17% 34% Raymond Iv % 28% 16% 30% Concorde % 24% 17% 33% Avril % 30% 23% 22% Arago % 31% 21% 25% Nombre de ménages ayant emménagé depuis 10 ans ou plus % 28% 17% 31% Louis Plana % 24% 15% 39% Nicol % 28% 19% 31% Périmètre d'étude % 27% 18% 33% CUTM % 26% 18% 37% Observatoire % 24% 18% 38% La Salade % 30% 19% 32% Negreneys % 27% 17% 37% Frederic Estebe % 25% 15% 41% Raynal % 27% 18% 37% Borderouge Sud-Est % 38% 24% 20% Cite Amouroux % 28% 20% 35% Mazades % 18% 19% 47% Michoum % 21% 20% 45% Reservoir % 17% 23% 47% Heredia % 22% 19% 46% Lapujade % 28% 18% 41%

26 Evolution de l ancienneté d emménagement des ménages entre 2006 et Territoire d'études Périmètre d'études 30% 18% 23% 29% 29% 19% 23% 29% depuis moins de 2 ans entre 2 et 4 ans entre 5 et 9 ans depuis 10 ans ou plus Part des ménages ayant emménagé depuis moins de 2 ans Part des ménages ayant emménagé entre 2 et 4 ans Part des ménages ayant emménagé entre 5 et 9 ans Part des ménages ayant emménagé depuis 10 ans ou plus 33% 18% 22% 27% 32% 17% 23% 28% CUTM centre-ville Centre Ville CUTM 34% 20% 22% 30% 23% 31% 36% 20% 19% 27% 16% 32% 15% 31% 26% 18% Il n y a pas de changement significatif entre 2006 et

27 6) Occupation des résidences principales en 2009 Un parc de logement essentiellement locatif mais Dans le Sud du périmètre d études, une grande majorité des résidences principales est occupée par des locataires. Inversement, à l Est du périmètre d études, on constate la présence de propriétaires occupants : Réservoir (56 %), Raynal (47 %) et Michoum (47 %). Enfin, on observe ponctuellement la présence de logements sociaux : Observatoire (27 %) et Lapujade (19 %). Occupation des résidences principales 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Propriétaires Locataires hors HLM HLM loués vides Logés gratuitement Périmètre d'études Centre Ville CUTM 27

28 Occupation des résidences principales en 2009 IRIS Nombre de résidences principales Part des résidences principales occupées par des propriétaires Part des résidences principales occupées par des locataires hors HLM Part des résidences principales HLM loué vide Part des résidences principales occupées gratuitement Nombre de résidences principales occupées par des propriétaires Nombre de résidences principales occupées par des locataires hors HLM Nombre de résidences principales HLM loué vide Nombre de résidences principales occupées gratuitement Reservoir % 39% 0% 4% Michoum % 30% 14% 2% Mazades % 28% 16% 3% Frederic Estebe % 41% 6% 3% Raynal % 46% 4% 2% Cite Amouroux % 47% 3% 3% Negreneys % 45% 10% 3% Louis Plana % 48% 2% 8% Heredia % 18% 38% 2% Borderouge Sud-Est % 54% 4% 2% Lapujade % 37% 23% 2% CUTM % 49% 11% 2% Périmètre d'étude % 52% 8% 3% La Salade % 54% 7% 3% Concorde % 60% 0% 3% Nicol % 53% 10% 3% Raymond IV % 63% 0% 3% Periole % 52% 13% 2% Avril % 60% 5% 4% Arago % 61% 5% 2% % 56% 12% 3% La Gloire % 66% 2% 3% Caravelle % 67% 4% 4% Centre Ville % 70% 4% 3% Observatoire % 38% 38% 2% Belfort % 75% 3% 3% Gabriel Peri % 73% 7% 4%

29 Evolution de l occupation des résidences principales entre 2006 et Périmètre d'études centre Ville CUTM 8% 3% 37% Part des résidences principales occupées par des propriétaires Part des résidences principales occupées par des locataires hors HLM 4% 3% 23% 12% 3% 29% 11% 2% 38% 52% Part des résidences principales HLM loué vide Part des résidences principales occupées gratuitement 70% 56% 49% 2006 Territoire d'études centre ville CUTM 3% 9% 32% Propriétaires Locataires 4% 4% 23% 13% 3% 32% 13% 3% 40% HLM loués vides 56% Logés gratuitement 69% 52% 44% 29

30 7) Niveau d équipement des ménages en 2009 L étude du nombre de voitures par ménage nous permet d observer deux tendances. Les quartiers situés à proximité du centre-ville (Sud-Ouest) possèdent une part importante de ménages sans voiture. On peut d ailleurs rapprocher cette particularité au fait que ce sont des quartiers bien desservis par les transports en commun et qu il y a également une offre de stationnement résidentielle privée faible. Les quartiers situés en périphérie (Nord-Est) ont quant à eux une part nettement plus significative de ménages disposant d une voiture voire plus, y compris certains secteurs à proximité immédiate de la ligne A du métro. Il y a donc une corrélation directe entre l éloignement relatif du centre-ville, et de l offre de transport en commun qui y est associée, et le niveau d équipement des ménages. 30

31 Niveau d équipement des ménages en 2009 IRIS Nombre de ménages Part des ménages sans voiture Part des ménages disposant d'une voiture Part des ménages disposant de deux voitures ou plus Ménages sans voiture Nombre de Nombre de ménages disposant ménages disposant de deux voitures d'une voiture ou plus Belfort % 36% 8% La Gloire % 43% 10% Raymond IV % 46% 9% Gabriel Peri % 48% 8% Concorde % 47% 14% Observatoire % 54% 9% Avril % 52% 11% Arago % 54% 12% Periole % 54% 14% Caravelle % 59% 9% Raynal % 54% 17% Negreneys % 56% 15% Frédéric Estèbe % 56% 17% Louis Plana % 47% 27% Reservoir % 52% 23% Mazades % 57% 18% Heredia % 55% 22% Cite Amouroux % 59% 18% Michoum % 59% 22% Lapujade % 55% 29% La Salade % 61% 24% Nicol % 63% 25% Borderouge Sud-Est % 61% 29%

32 Evolution du niveau d équipement des ménages entre 2006 et 2009 Les proportions n évoluent pas entre 2006 et Territoire d'études Centre-ville CUGT 52% 14% 34% Ménages sans voiture Ménages avec 1 voiture Ménages avec plusieurs voitures 44% 10% 46% 19% 54% 27% 27% 51% 22% 2009 Périmètre d'études Centre Ville CUTM 16% 51% 33% Part des ménages sans voiture Part des ménages disposant d'une voiture Part des ménages disposant de deux voitures ou plus 43% 9% 48% 19% 53% 28% 28% 22% 50% 32

33 Activité 33

34 1) Revenus des ménages en 2009 Revenus fiscaux 2009 Le périmètre d études est très hétérogène en matière de revenu des ménages. Il est hétérogène à l échelle globale des IRIS étudiés mais il est aussi hétérogène à l échelle de chaque IRIS Périmètre d'études Centre Ville Si l on affine l analyse sur la base du revenu médian*, le revenu médian à l échelle du périmètre d étude est très légèrement inférieur à celui observé à l échelle de. Par ailleurs, on observe les revenus les plus bas sur les quartiers de faubourgs situés aux franges du centre ville. (*) Revenu médian : valeur d un revenu situé à mi-hauteur sur l échelle des revenus. 50% des personnes gagnent plus et 50% des personnes gagnent moins Moyenne Médiane 1er décile Dernier décile CUTM 34

35 Revenus fiscaux des ménages en 2009 (Médiane) IRIS Ménages fiscaux Ménages non imposables Part des ménages non imposables Moyenne Médiane 1er décile Dernier décile Reservoir % Louis Plana % CUTM % Concorde % Michoum % Borderouge Sud-Est % Centre Ville % Nicol % Avril % Lapujade % % Raymond Iv % Arago % Heredia % Périmètre d'étude % Negreneys % Gabriel Peri % Mazades % Cite Amouroux % Caravelle % Periole % Raynal % Observatoire % La Gloire % Belfort % Frédéric Estèbe % La Salade %

36 Evolution des revenus fiscaux des ménages entre 2006 et 2009 Les proportions des ménages non imposable n évoluent pas entre 2006 et % 62% Territoire d'études 40% 60% Ménages imposables Ménages non imposables Périmètre d'études 40% 60% Ménages imposables Ménages non imposables 38 % % CUTM centre-ville Centre Ville CUTM 35% 65% 38% 62% 37 % 63 % 36 % 64 % 36

37 Conclusion 37

38 Conclusion A l échelle globale du périmètre d études, il est possible de distinguer deux types de territoire : Le Sud-Ouest : -Une densité de population plus élevée. -Une population plus jeune. -Une part des ménages composés d une personne plus importante. -Une part de logements vacants plus élevée. -La part des petits logements est plus importante. -Le taux d occupation (nombre de personne part logement) y est moins élevé. -Un «turn over» plus fréquent. -Une population dont les revenus fiscaux sont moins élevés que dans la partie Nord-Est. -Une proportion supérieure de ménages ne possédant pas de voitures. Le Nord-Est : -Une densité de population plus faible. -Il y a davantage de personnes âgées. -La proportion de couples avec enfants est supérieure. -Concentre l essentiel des résidences principales. -Les logements sont plus grands. -Le taux d occupation y est plus élevé. -L ancienneté d emménagement des ménages est plus importante. -Une population dont les revenus fiscaux sont plus élevés que dans la partie Sud-Ouest. -Une proportion de ménages possédant une voiture qui est supérieure. Un Sud-Ouest plus dense, plus urbain et plus jeune, un Nord-Est moins dense, plus étalé et plus familial.

39 39

40 Travail en groupes 40

41 Nord Ouest Est Sud

42 DIAGNOSTIC SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE TERRITOIRE X TERRITOIRE TOULOUSE EUROSUDOUEST FORCES FAIBLESSES OPPORTUNITÉS MENACES

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny LES 9 ZONES DE RENNES Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard nord résidentielle centre étendu ouest est ligne gare nord défavorisée sud défavorisée sud résidentielle 1 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE La zone est

Plus en détail

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES DEMOGRAPHIE : 4365 habitants sur le territoire dont 2006 hommes et 2359 femmes. Par tranche d âge : Territoire 0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans

Logement. Parc des logements en essor. Des logements de petite taille à Bordeaux. À Bordeaux, la moitié des logements ont plus de 30 ans Logement En 1999, le parc des logements de l agglomération bordelaise est de 362 900, avec environ 7% de logements vacants, très peu de résidences secondaires, et 91 % d habitations principales. Parc des

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14

Profil de l habitation Village urbain 13 Du Plateau GATINEAU PORTRAIT DE. Volume 3 cahier 14 Profil de l habitation Village urbain 13 Volume 3 cahier 14 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation...3 Population, ménages et logements en propriété...4 Logements en propriété...4 Âge des

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999

FICHE PROFIL - QUARTIERS DE LA POLITIQUE DE LA VILLE Données des Recensements de la population de 1990 et 1999 N de : 9305020 N Dépt : 13 DONNEES ESSENTIELLES Evol 90-99 1990 en % Evol 1999 90-99 en % Evol 90-99 en % Population totale 19 938 19 896-0,2 134 672 136 578 1,4 1 315 316 1 349 584 2,6 % de moins de 20

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement Cadre et objectifs La stratégie de la gestion du stationnement est un des éléments clé de la problématique

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain DREAL LORRAINE Service Connaissance, Évaluation et Stratégie du Développement Durable juillet 213 n 48 LE PARC DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN LORRAINE AU 1ER JANVIER 212 Faible renouvellement locatif

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Transitoire pour les jeunes, le logement social constitue souvent la première étape d'un itinéraire

Plus en détail

PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT

PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT Chacune des questions de la feuille de logement fait l'objet d'une fiche recto-verso. Ces fiches ont vocation à être mises en ligne sur le site web

Plus en détail

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 04 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 Points forts De la Polynésie française Au 22 août 2012,

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs

L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs DE L ADEUs L OCCUPATION DU PARC SOCIAL BAS-RHINOIS à L'ÉPREUVE DES PARCOURS RÉSIDENTIELs 95 DéCEMBRE 2012 modes de vie Le logement social est un maillon essentiel dans les parcours résidentiels des ménages.

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005.

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005. PARIS 1954 1999 Données statistiques Population, logement, emploi InterAtlas 13 e arrondissement Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005 Avertissement La série de recueils «Paris Evolution 1954-1999»

Plus en détail

Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural

Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural 59 2. Analyse urbaine à l échelle globale : 2.1. Analyse des morphologies urbaines : mise à jour de l analyse urbaine Immeubles Maison de

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

Contexte socio-démographique

Contexte socio-démographique Santé des mères et des enfants de Paris 1 Contexte socio-démographique 1.. Population 11 1.2. Fécondité et natalité 21 1.3. Mortalité 27 1.4. Composition des ménages et des familles, modes de garde des

Plus en détail

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé Repères Rezé novembre 2014 L'isolement des adultes Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c est un choix assumé qui n empêche pas d

Plus en détail

Construction neuve : 710 logements par an

Construction neuve : 710 logements par an Le point mort de 1999 à 2007 : récapitulatif de l affectation des logements neufs Construction neuve : 710 logements par an Renouvellement 121 logements par an (17% de la construction neuve) Evolution

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

Diagnostic. Le territoire lillois

Diagnostic. Le territoire lillois Diagnostic Le territoire lillois Evolutions démographiques et profil des ménages Le territoire le plus dense (6 600 hab/km 2 ), 22% des habitants et 27% des ménages de LMCU 20% et 25% pour Lille seule

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

L accession sociale à la propriété en Gironde. Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action. Réunion du 25 juin 2009

L accession sociale à la propriété en Gironde. Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action. Réunion du 25 juin 2009 L accession sociale à la propriété en Gironde Le développement d une offre maîtrisée : enjeux et leviers de l action Réunion du 25 juin 2009 Synthèse Synthèse de l étude Codra l étude2008 CODRA / DDE 2008

Plus en détail

Les copropriétés des Coteaux Programme d Intervention sur les Copropriétés des Coteaux (PICO)

Les copropriétés des Coteaux Programme d Intervention sur les Copropriétés des Coteaux (PICO) Programme d Intervention sur les Copropriétés des Coteaux (PICO) Observatoire Juillet 2014 CARTE DE LOCALISATION DU QUARTIER 2 agence d urbanisme de la région mulhousienne INTRODUCTION Sommaire Introduction

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

Profil statistique en habitation de la ville de Montréal. Mai 2009

Profil statistique en habitation de la ville de Montréal. Mai 2009 Profil statistique en habitation de la ville de Montréal Direction de l habitation Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine habitermontreal.qc.ca Présentation La Direction de l habitation

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social LE LOGEMENT SOCIAL SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU CALAISIS I II Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social Les chiffres clés de la

Plus en détail

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers

Comparaison logement - ménage : les aspects financiers CR Comparaison logement - ménage : les aspects financiers La comparaison entre le logement et le ménage qui l occupe constitue une des dimensions supplémentaires proposées dans la note introductive à la

Plus en détail

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

Plus en détail

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale

Loyers Hlm, droit au logement et mixité sociale Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées - avril 2012 Note établie à partir des données du Répertoire des logements locatifs des bailleurs sociaux, fournies par le Service de l observation

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes

MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente. Les conditions de logement des ménages jeunes Les conditions de logement des ménages jeunes Jean-Claude Driant (Creteil), Bénédicte Casteran (Insee), Sophie O Prey (Insee) MALGRÉ la stabilité de l âge médian de la décohabitation depuis trente ans,

Plus en détail

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012

Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Eléments de connaissance sur les copropriétés présentant des facteurs de fragilité Rendez-vous du CETE Lundi 24 septembre 2012 Catherine Cousaert Olivier Dussart Ludovic Rosiers CETE RDT DUHF Eléments

Plus en détail

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Enquête Ménages Déplacements 213 Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Le poids de l histoire L avènement de la voiture s est accompagné d une offre

Plus en détail

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat

La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Plan Départemental de l Habitat - PDH Observatoire départemental Décembre 2014 N 1 La lettre de l'observatoire départemental de l'habitat Panorama de la demande en logement social dans la Loire O ffrir

Plus en détail

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION ENTRE LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS Une partie de la population asnièroise connaît des difficultés croissantes, en matière d accès au logement et à l emploi. Cette évolution s aggrave, (voir la fiche Lutte contre les exclusions). La Ville

Plus en détail

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE D HABITAT

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE D HABITAT Octobre 2013 VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE D HABITAT Contenu Sommaire détaillé... 2 Préambule... 4 Méthodologie... 5 1. Données de cadrage... 8 2. Consommation d énergie des ménages

Plus en détail

Dispositif de participation sur le projet Toulouse EuroSudOuest. «Les Ateliers de la Fabrique» Compte-rendu de la réunion du mercredi 9 octobre 2013

Dispositif de participation sur le projet Toulouse EuroSudOuest. «Les Ateliers de la Fabrique» Compte-rendu de la réunion du mercredi 9 octobre 2013 Dispositif de participation sur le projet Toulouse EuroSudOuest «Les Ateliers de la Fabrique» Compte-rendu de la réunion du mercredi 9 octobre 2013 ***************** Lieu : Espace Bonnefoy, salle des conférences,

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes Quartier situé sur la commune de CAEN 1 899 habitants en 2011, soit 0,8 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J Saint-Jean Eudes O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active

Plus en détail

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT Les lois du Grenelle de l environnement réaffirment l exigence de lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles. À cette fin, elles renforcent le rôle des documents d urbanisme, notamment

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme de Dreux RAPPORT DE PRESENTATION - Diagnostic PLU APPROUVE 1

Plan Local d Urbanisme de Dreux RAPPORT DE PRESENTATION - Diagnostic PLU APPROUVE 1 Plan Local d Urbanisme de Dreux RAPPORT DE PRESENTATION - Diagnostic PLU APPROUVE 1 Plan Local d Urbanisme de Dreux RAPPORT DE PRESENTATION - Diagnostic PLU APPROUVE 2 SOMMAIRE A PREAMBULE... 7 B DIAGNOSTIC...

Plus en détail

Commune de REDESSAN (30)

Commune de REDESSAN (30) PREFECTURE DE REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Montpellier, le Service Aménagement Durable des Territoires et Logement

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française

TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française TD TICE. PARTIE II. Panorama de la famille française Thème 1. Les ménages en question Note 1 : Toutes les informations nécessaires à ce TD sont disponibles gratuitement sur le site de l INED. Note 2 :

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

(56152 - Commune) Depuis 1999, la population a augmenté de 75 habitants, soit une progression de 3,0%. Page 1 r 4. Population

(56152 - Commune) Depuis 1999, la population a augmenté de 75 habitants, soit une progression de 3,0%. Page 1 r 4. Population Chiffres clés Enquête annuelle de recensement 2005 Page 1 r 4 Population Population 2 537 2 462 Part des hommes (%) 48,3 47,9 Part des femmes ( n /n) 51,7 52,1 Depuis 1999, la population a augmenté de

Plus en détail

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique D u fait de sa géographie, les zones habitables en région Provence-Alpes-Côte d Azur sont soumises à de fortes contraintes. Le prix

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Nombre de résidences secondaires par commune en 2006 5 000 à 30 241 (73) 1 000 à 5 000 (325) 100 à 1 000 (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires

Plus en détail

Un quartier pour toutes et tous

Un quartier pour toutes et tous Un quartier pour toutes et tous un portrait du Grand Plateau Août 2012 TABLE DES MATIERES 1. SOMMAIRE EXECUTIF... 4 2. INTRODUCTION... 6 3. DECOUPAGE TERRITORIAL A LA BASE DE L ANALYSE ET METHODOLOGIE...

Plus en détail

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers 1 Diffusion de résultats Règles générales Pour toute publication de résultats statistiques, les observatoires

Plus en détail

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100%

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100% Observatoire des parcours Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise Données 2009 EDITION JUIN 2010 Femmes Hommes Les flux d entrées / parcours / sorties positives autres %

Plus en détail

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise!

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013 La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Si certains secteurs de l'économie touristique souffrent de la situation économique,

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie de Lanta - Caraman Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités

Plus en détail

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE Etude relative à l utilisation de prescriptions d occupation et de limites de revenu auprès de 1000 maîtres d ouvrage d utilité publique

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Les sites internet www.insee.fr, www.immigration.gouv.fr, www.oecd.org et www.epp.eurostat.ec.europa.eu pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres

Plus en détail

NORD (59) LILLE Wazemmes (ZUS) RUE DES POSTES

NORD (59) LILLE Wazemmes (ZUS) RUE DES POSTES NORD (59) LILLE (ZUS) Le dispositif commercial existant Nature et composition Pénétrante vers le centre-ville de Lille regroupant une cinquantaine de locaux dont 16 vacants. Une clientèle issue du quartier

Plus en détail

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour Les consommateurs de porc frais et de charcuterie : qui sont-ils? Eclairage sociologique En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour une quantité moyenne de 12,3 kg

Plus en détail

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013 Les Ateliers de la Fabrique Mercredi 20 novembre 2013 Les projets urbains comparés LILLE TURIN MARSEILLE LILLE EURALILLE Population Ville 226 000 habitants (Toulouse : 440 000) Agglomération 1 016 000

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Portraits de territoires Septembre 2011 Observatoire Local des Territoires ATLAS SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE DES CUCS REMIRE-MONTJOLY LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OBSERVATOIRE Centre de Ressources Politique de

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 31 060 habitants 55 hectares 11,5% de logements SRU Périmètre modifié Présentation Le quartier Porte St Denis

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche

Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche Le contexte Selon le dernier recensement de l INSEE, avec une population de 492 563 habitants au 1er janvier 2006, la population du département

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail