Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle"

Transcription

1 Convention de partenariat sur l accompagnement des exploitations fragilisées ou en reconversion professionnelle ENTRE : L ASSEMBLEE PERMANENTE DES CHAMBRES D AGRICULTURE Etablissement public à caractère administratif régi par les articles L et suivants du Code rural Ci-après dénommée l APCA Dont le siège est : 9, avenue Georges V, PARIS Représentée par Monsieur Guy VASSEUR, Président ET LA FEDERATION NATIONALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES Union de syndicats professionnels Ci-après dénommée la FNSEA Dont le siège est : 11, Rue de la Baume, PARIS Représentée par Monsieur Xavier BEULIN, Président L APCA et la FNSEA sont ci-après individuellement ou conjointement dénommées «les parties». 1

2 Le groupe Chambre d agriculture en quelques chiffres Les Chambres d agriculture sont des établissements publics dirigés par élus professionnels. Elles représentent l ensemble des acteurs du monde agricole, rural et forestier. Les Chambres d agriculture agissent sur l ensemble du territoire, avec l appui de salariés, pour : accompagner les agriculteurs au plus près de leurs besoins, dans leurs projets d installation ou de développement en apportant conseil et assistance sur les aspects techniques, économiques, administratifs. La culture du partage et de l innovation est au cœur de l action des Chambres d agriculture, pour que chacun puisse bénéficier de la compétence et des expériences de tous. contribuer au dynamisme économique des départements et des régions dans une logique de développement durable, en lien avec les pouvoirs publics et les collectivités locales, sur des projets concernant la politique agricole, la gestion des ressources naturelles et de la forêt, le développement économique, l environnement représenter l ensemble des acteurs du monde agricole, rural et forestier en s appuyant sur un réseau d élus professionnels, à tous les échelons, français, européen et international. La FNSEA en quelques chiffres La Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles est une organisation syndicale en charge de la défense des intérêts des agriculteurs et de leurs familles auprès des pouvoirs publics nationaux, communautaires et internationaux. Elle regroupe 70% des agriculteurs et rassemble toutes les régions et toutes les productions agricoles. Grâce à ses syndicats locaux, ses 94 fédérations ou unions départementales, ses 22 fédérations régionales, ses 36 associations spécialisées par secteur de production, ses 4 sections sociales, la FNSEA est présente sur l ensemble du territoire métropolitain et ultra marin. Ses 1100 collaborateurs animent, informent et offrent conseils techniques, juridiques et fiscaux aux agriculteurs qui les sollicitent. 2

3 Les Chambres d agriculture Organismes consulaires, les Chambres d agriculture représentent le monde agricole et rural et sont le porte parole de ses intérêts auprès de l Etat, des collectivités territoriales et de tous les partenaires intervenant directement dans la politique agricole ou l aménagement rural. Les dispositifs de soutien des agriculteurs fragilisés ont naturellement trouvé leur place au sein de l action des Chambres d agriculture, qui sont l organisme le plus investi sur les territoires ruraux. D après une étude menée en juillet 2011, 86% des Chambres départementales d agriculture traitent de ces questions à des niveaux d implication différents. LA FNSEA La FNSEA œuvre à la libération des énergies tout en protégeant les plus faibles. Son action vise à assurer l épanouissement et la promotion de tous les actifs agricoles. L appui aux agriculteurs qui rencontrent des difficultés économiques, à ceux qui souhaitent évoluer vers d autres horizons ou aux candidats à l installation en agriculture, permet de concrétiser les valeurs qu elle porte. La très grande majorité des FDSEA/UDSEA sont impliquées dans les cellules départementales constituées pour apporter un appui aux agriculteurs en difficulté. Toutes développent des compétences dans le domaine de l emploi en agriculture. 3

4 Les objectifs de la convention Depuis longtemps, et sur de nombreux sujets, l APCA et la FNSEA ont initié une démarche partenariale afin de répondre dans un esprit de dialogue et de coopération aux préoccupations et aux attentes de la profession agricole et du monde rural. Au-delà du lien historique existant entre les deux organismes, les parties souhaitent renforcer et conforter par cette convention, dans une période de forte mutation pour l agriculture, leur lien et ouvrir de nouvelles perspectives de collaboration. La collaboration visée par la présente convention concerne l accompagnement des exploitations fragilisées, sans exclusive, ainsi que celles dont l exploitant aspire à une reconversion professionnelle. LA FNSEA et l APCA promeuvent une agriculture professionnelle sur tous les territoires. Elles oeuvrent pour que les reconversions professionnelles soient prises en compte dans une approche positive et dynamique d évolution de carrière permettant à chacun de rebondir économiquement et dignement. La présente convention pourra servir de cadre à des déclinaisons régionales et départementales entre les Chambres d agriculture, les FRSEA et les FDSEA. Elle ne se substituera toutefois pas aux conventions et pratiques locales qui auraient pu être mises en place dans ces domaines. D autres partenaires, qui ont vocation à intervenir dans le champ visé par la convention, pourront être associés, en tant que de besoin, à sa mise en œuvre régionale ou départementale. L information 1. L échange L APCA et la FNSEA s engagent à favoriser les échanges au sein de leurs instances respectives à l échelon national ainsi qu à l échelon local, L APCA et la FNSEA se rencontreront régulièrement pour communiquer sur l actualité de ces questions, mais également sur les travaux d étude et de réflexion menés de part et d autre de façon à posséder une expertise commune des problématiques rencontrées. 4

5 Pour favoriser la fluidité de l information, l APCA et la FNSEA : - s inviteront réciproquement à participer aux réunions, colloques, séminaires qu elles consacreront aux exploitations agricoles fragilisées, - échangeront également sur les projets de textes législatifs et réglementaires se rapportant à ces problématiques dont elles auraient connaissance, - se communiqueront mutuellement tout document, brochure, étude qu elles auront réalisées sur les thèmes énumérés ci dessus. 2. Les actions de communication L APCA et la FNSEA conduiront des actions de communication auprès des professionnels tant sur la présente convention que sur les outils à leur disposition en cas de fragilisation de leur exploitation. Les parties s engagent également à communiquer auprès de leurs réseaux sur les sujets évoqués ci-dessus. 3. La formation L APCA et la FNSEA participeront à l élaboration de formations qu elles organiseront, à l intention de leurs agents et/ou des exploitants agricoles dans le champ de compétences défini par la présente convention. L APCA informera la FNSEA, qui le diffusera auprès de son réseau, du programme des formations réalisées par Résolia et s engage à faire bénéficier les agents des FDSEA et FRSEA des mêmes conditions que ceux applicables aux agents des Chambres d agriculture. Cet engagement est réciproque et la FNSEA informera le réseau des Chambres d agriculture des formations qu elle dispense et y accueillera les agents consulaires. Déclinaisons géographiques L ensemble de ces déclinaisons ne s appliquera pas de plein droit dans toutes les régions et départements mais constitue un socle disponible pour les établissements qui ne sont pas encore engagés sur l accompagnement des exploitations en difficulté et sur la reconversion professionnelle des exploitants. Comme dénominateur commun à ces différents niveaux d action, le partage des rôles sera envisagé par les parties en tenant compte des compétences de chacun, des ressources déjà disponibles et des pratiques antérieures. 5

6 1. Déclinaison nationale L APCA et la FNSEA s engagent, à l échelon national, à créer un groupe de réflexion commun sur les évolutions législatives et réglementaires à venir ou à envisager par les parties. Les parties s engagent également à réaliser annuellement une enquête départementale, dans l attente de la mise en place du registre de l agriculture. Cette démarche aura pour objectif de réunir chaque année des éléments statistiques sur les exploitations en difficulté. Enfin, les parties oeuvreront à la création d un guichet d accueil unique facilement identifiable pour les exploitants agricoles fragilisés. 2. Déclinaison régionale Les Chambres d agriculture et la FNSEA s engagent à mettre en oeuvre une coordination des initiatives entreprises par les différents acteurs de ce domaine. Ces initiatives pourront concerner tant les dispositifs préventifs que les procédures curatives. Les parties s engagent, en outre, à identifier des référents au sein de chaque région, qui deviendront des interlocuteurs privilégiés dans la mutualisation de compétence et de besoins humains. 3. Déclinaison départementale Les Chambres d agriculture et la FNSEA s engagent à conforter les cellules existantes dans lesquelles les FDSEA et/ou les Chambres d agriculture sont impliquées. Dans l hypothèse où de telles cellules sont absentes d un département, les parties s engagent à favoriser leur création. 6

7 Le suivi de la convention L APCA et la FNSEA ont pour ambition que cette convention soit le symbole fort de leur coopération, tant à l échelon national que local sur le thème des exploitations fragilisées. 1. Durée La présente convention prend effet à compter du 10 avril 2013 pour une durée de 1 an renouvelable tacitement. 2. Litiges Contestations En cas de difficulté sur l interprétation ou l exécution de la présente convention, les partenaires s engagent à résoudre leurs différends à l amiable. En cas de désaccord persistant, elles porteront le litige devant les juridictions compétentes. En deux exemplaires originaux Pour la FNSEA Pour l APCA Fait à, le Fait à, le 7

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1)

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (EMPLOI) (2 octobre 1984) (Etendu par arrêté du 31 mai 1994, Journal officiel

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'egalité (HALDE), Autorité administrative indépendante, créée par la loi du 30 décembre 2004, dont le siège

Plus en détail

Accord cadre international «Sodexo UITA»

Accord cadre international «Sodexo UITA» Accord cadre international «Sodexo UITA» 1. Parties prenantes 1.1. Le présent accord est conclu entre «Sodexo» et «l UITA» ; 1.2. «Sodexo» désigne la société Sodexo SA et l ensemble des sociétés filiales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Handicap et Domicile

DOSSIER DE PRESSE. Handicap et Domicile Fédération Nationale des Associations de l Aide Familiale Populaire membre de la Confédération Syndicale des Familles DOSSIER DE PRESSE Handicap et Domicile Mardi 29 octobre à 14h à Paris, Jean-Louis Lemierre,

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Entre La Communauté urbaine de Bordeaux, dont le siège est Esplanade Charles de Gaulle, 33076 Bordeaux Cedex, représentée

Plus en détail

Objet : Convention un club- un collège

Objet : Convention un club- un collège Objet : Convention un club- un collège La fédération Française d Athlétisme dans le cadre d une nouvelle politique de développement s appuyant sur les jeunes (en particulier les minimes) les nouvelles

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre L ACADEMIE de la MARTINIQUE Et Société Anonyme de la Raffinerie des Antilles. MARTINIQUE Page 1 sur 6 La présente convention de partenariat est établie entre : L Académie

Plus en détail

CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES

CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES CHARTE CONSTITUTIVE DE L ALLIANCE INTERNATIONALE DE JOURNALISTES A. NATURE DE L INITIATIVE 1. Territoire Le territoire de l alliance de journalistes est international. Sur le plan thématique, au-delà des

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

PREAMBULE. Elle s exprime au travers de ses trois composantes historiques que sont les coopératives, les mutuelles et les associations.

PREAMBULE. Elle s exprime au travers de ses trois composantes historiques que sont les coopératives, les mutuelles et les associations. C H A M B R E R E G I O N A L E D E L E C O N O M I E S O C I A L E E T S O L I D A I R E PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR S T A T U T S Modifiés le 7 décembre 2011 PREAMBULE Située à coté du secteur privé et

Plus en détail

Convention. Paris le 20 mai 2000. entre. la Fédération Française de et la Fédération Française du

Convention. Paris le 20 mai 2000. entre. la Fédération Française de et la Fédération Française du Convention entre la Fédération Française de et la Fédération Française du Tennis de Table (FFTT) Sport Adapté (FFSA) Paris le 20 mai 2000 Fédération Française de Tennis de Table 4, rue Guillot 92123 Montrouge

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION DANS LE CADRE DU PARTENARIAT CEE SIGEIF-SIPPEREC. Article L 221-7 du Code de l énergie ***

CONVENTION D HABILITATION DANS LE CADRE DU PARTENARIAT CEE SIGEIF-SIPPEREC. Article L 221-7 du Code de l énergie *** ENTRE : CONVENTION D HABILITATION DANS LE CADRE DU PARTENARIAT CEE SIGEIF-SIPPEREC Article L 221-7 du Code de l énergie *** Le Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour les Energies et les

Plus en détail

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES ACCORD DEPARTEMENTAL DE PARTENARIAT SUR L INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES Vu le discours du président de la République du 24 avril 2009 relatif au plan pour l emploi des jeunes, Vu la circulaire DGEFP

Plus en détail

Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux

Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux Convention de partenariat Réseau d appuis en Prévention des risques psychosociaux Entre Et La Caisse d Assurance Retraite et de la Santé au Travail Nord-Est, sise 81 à 85 rue de Metz 54073 NANCY, ci-après

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

La DGAFP et la coopération internationale administrative

La DGAFP et la coopération internationale administrative MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE INTERNATIONAL La DGAFP et la coopération internationale administrative REPÈRES DGAFP La DGAFP et la coopération internationale

Plus en détail

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE

Entre. Et, D autre part, PREAMBULE CONVENTION DE PARTENARIAT TECHNIQUE ENTRE LE SERPN ET LE SYDAR, POUR LA PROTECTION DE LA RESSOURCE EN EAU ET DE L ENVIRONNEMENT «FILIERES COURTES ET TRAME VERTE ET BLEUE» Entre Le Syndicat d Eau du Roumois

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002 Archives de l'education spécialisée Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les présidents des conseils généraux (Archives

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE LECTURE PUBLIQUE DE LA MEUSE 2011-2015 A l horizon 2020, le département de la Meuse souhaite offrir à tous ses habitants, des lieux d accès à la connaissance, à la culture et aux

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires

Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires n 95.09 PB/GM Loi portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires Après cinq mois d intenses débats parlementaires, la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS CONVENTION ADHÉSION À LA PRESTATION «DOCUMENT UNIQUE» POUR L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE VENDÉE PAR LE CENTRE DE GESTION DANS L ÉLABORATION DE LEUR DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES

QUESTIONS / REPONSES LE DECRET SUR LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA POSTE QUESTIONS / REPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi un décret sur la santé et la sécurité au travail à La Poste? L objet du décret est de faire évoluer

Plus en détail

Accord- cadre. Relatif à la mise en œuvre du service public régional d orientation tout au long de la vie (SPRO)

Accord- cadre. Relatif à la mise en œuvre du service public régional d orientation tout au long de la vie (SPRO) Accord- cadre Relatif à la mise en œuvre du service public régional d orientation tout au long de la vie (SPRO) Et A la prise en charge des jeunes sortant du système de formation initiale sans un diplôme

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : Cabinet S.NC.A (Société Niortaise de Courtage d Assurances) dont le siège social est sis 49 avenue de Paris (86700) COUHE Bureau secondaire : 253 rue Saint-honoré (75001)

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

PARCOURS DE PREPARATION A

PARCOURS DE PREPARATION A UNION NATIONALE DES MAISONS FAMILIALES RURALES D EDUCATION ET D ORIENTATION 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél. 01.44.91.86.86 Fax 01.44.91.95.45 Web www.mfr.asso.fr - E-mail unmfreo@mfr.asso.fr

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pour plus d informations www.echoalp.com, rubrique «Un Berger dans mon école»

DOSSIER DE PRESSE. Pour plus d informations www.echoalp.com, rubrique «Un Berger dans mon école» DOSSIER DE PRESSE Pour plus d informations www.echoalp.com, rubrique «Un Berger dans mon école» Mars 2007 ACADÉMIE DE GRENOBLE INSPECTION ACADÉMIQUE DE LA HAUTE-SAVOIE SEA 74 : «Immeuble Genève-Bellevue»

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA CAISSE NATIONALE DES ALLOCATIONS FAMILIALES ET LA POSTE

CONVENTION ENTRE LA CAISSE NATIONALE DES ALLOCATIONS FAMILIALES ET LA POSTE Convention de partenariat entre la Caisse Nationale des Allocations Familiales et le groupe La Poste sous le parrainage du Ministère du Travail, des Relations Sociales et de la Solidarité 1 / 7 CONVENTION

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région École - Entreprise D une part : entre et L Académie d Orléans-Tours Représentée par Monsieur Paul CANIONI Recteur, Chancelier des Universités

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1

CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1 CONVENTION DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR L EXPLOITATION DU RESEAU DE CHALEUR «CENTRE LOIRE» ET SON EXTENSION AVENANT N 1 ENTRE LES SOUSSIGNES : La Communauté Urbaine NANTES METROPOLE, représentée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT avec urop Act CONNAÎTRE les programmes européens Synthèse Édition Décembre 2011 Premier Ministre Ministère de l Agriculture, de l Alimentation,

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Depuis 990, le nombre des formations à l ESS s est développé. Mais la majorité

Plus en détail

Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels

Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels DEMANDE DE CONVENTIONNEMENT REGIONAL D UN ORGANISME DE FORMATION Processus de demande Formations aux méthodes générales en prévention

Plus en détail

Gestion de projets artistiques et culturels

Gestion de projets artistiques et culturels Gestion de projets artistiques et culturels Méthodologie de projet : de l idée à l évaluation (réf. 101A) Philippe Fabre Consultant en ressources humaines Philippe Fabre Conseil 2 jours 16 et 23 mai 2014

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPERATION

ACCORD-CADRE DE COOPERATION ACCORD-CADRE DE COOPERATION ENTRE Le Groupe AREVA 27-29 rue Le Peletier 75433 Paris cedex 09 Représenté par son Directeur des Ressources Humaines, Philippe VIVIEN Le ministère de l emploi, de la cohésion

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements Mission des infirmières de l Éducation Nationale Cadre général «S inscrit dans la politique générale de l Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale et accords nationaux

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale et accords nationaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3002 Convention collective nationale et accords nationaux IDCC : 2609. BÂTIMENT ETAM Brochure n o 3005-I

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- LOI N 008-2013 /AN

----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- LOI N 008-2013 /AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 008-2013 /AN PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Développement de la médiation sociale par la création des emploi-jeunes en 1997, Une médiation sociale dont les missions sont fortement

Plus en détail

MOBILISER DES FINANCEMENTS TERRITORIAUX, NATIONAUX ET EUROPÉENS

MOBILISER DES FINANCEMENTS TERRITORIAUX, NATIONAUX ET EUROPÉENS PRODUIRE AUTREMENT DÉVELOPPER AUTREMENT ENSEIGNER AUTREMENT RECHERCHER AUTREMENT Le projet agro-écologique, lancé en décembre 2012, fixe une ambition mobilisatrice pour l'agriculture française. Une démarche

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie

ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie ACCORD N 9 ACCORD SUR LA PARTICIPATION Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Normandie Entre les soussignés : La Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Normandie, dont le siège est à Caen,

Plus en détail

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès Médecine du travail et de prévention février 2006 1 Les trois voies d accès : Les conditions requises pour exercer la médecine du travail sont énumérées à l article

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE

REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE REGLEMENT DU CONCOURS D IDEES : IMAGINEZ LA BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE DU XXIème SIECLE Date d ouverture : lundi 2 mars 2015 Date limite de dépôt des projets: vendredi 29 mai 2015 Comité de sélection :

Plus en détail

UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014

UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014 UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014 Directive ------------------------------- Règles minimales communes applicables aux GIE et associations de moyens Les CIL sont des associations régies par la

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE. Convention approuvée par arrêté préfectoral n

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE. Convention approuvée par arrêté préfectoral n CONVENTION CONSTITUTIVE Convention approuvée par arrêté préfectoral n Vu le Code général des collectivités territoriales, Vu les articles 98 et suivants de la loi 2011-525 du 17 mai 2011 de simplification

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Livre Blanc du Tourisme et des Loisirs en Rhône Alpes diagnostic, prospective, enjeux 10-15 ans Stratégie opérationnelle régionale

Plus en détail

ACCORD DE COOPÉRATION

ACCORD DE COOPÉRATION ACCORD DE COOPÉRATION Entre - l Agence Régionale de Développement des Territoires d Auvergne (ARDTA), Place Delille 63058 Clermont-Ferrand Cedex 1, représentée par Monsieur René SOUCHON, en sa qualité

Plus en détail

BULLETIN D ADHESION au service Allo-Parlons d Enfants

BULLETIN D ADHESION au service Allo-Parlons d Enfants Logo Association adhérente BULLETIN D ADHESION au service Allo-Parlons d Enfants Le présent bulletin est conclu entre : Le service Allo-Parlons d Enfants dont le siège est situé au 59, rue de Rennes à

Plus en détail

Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets «Pour des exploitations et coopératives agricoles exemplaires»

Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets «Pour des exploitations et coopératives agricoles exemplaires» Agriculture et énergie : accompagner le monde agricole en tant qu acteur des territoires à énergie positive, 6 juin 2013, Cluny Démarche Action Globale Innovante pour la Région (A.G.I.R.) Appel à projets

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail