Notions de droit en assurance de dommages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notions de droit en assurance de dommages"

Transcription

1 Notions de droit en assurance de dommages Chapitre Les contrats d assurance 3.2 Les intervenants au contrat d assurance 3.3 Les éléments du contrat d assurance 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance 3.5 Les conditions de validité du contrat d assurance 3.6 Les effets du contrat d assurance 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 1

2 3. L assurance de dommages Les principes de fonctionnement L assurance est une opération sociale sûre comportant 4 éléments: La réassurance: Assureur qui s assure auprès des réassureurs contre les sinistres majeurs Contrôle par le gouvernement: L AMF ne délivre pas de permis à un assureur déficitaire. La mutualité: Plusieurs personnes mettent de l argent dans un fonds commun (chez l assureur). La répartition: Les risques assurés sont répartis par catégories et à plusieurs endroits Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 2

3 3.1 Les contrats d assurance Définitions Selon le Code civil du Québec: Le contrat est un accord de volonté entre plusieurs personnes, lesquels s engagent à exécuter une prestation. Art C.c.Q L assurance est une opération juridique obligeant l assureur à indemniser l assuré ou un tiers en cas de sinistre en contrepartie du paiement d une prime de la part de l assuré. Art C.c.Q. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 3

4 3.1 Les contrats d assurance Distinction des types de contrat Le contrat d assurance de personnes Le preneur est le propriétaire du contrat. Le risque porte sur la vie, la santé ou l aspect physique de l assuré. L assureur s engage envers le titulaire si le risque se réalise pour l assuré. Le contrat de rente L assureur(débirentier) s engage à payer le créditrentier une somme d argent périodiquement Le contrat d assurance de dommages Le contrat d assurance de biens vise à indemniser l assuré contre les pertes matérielles à ses biens (art à 2497 C.c.Q). Le contrat d assurance de responsabilité couvre les conséquences pécuniaires ($) des dommages à des tiers (art à 2504 C.c.Q_. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 4

5 3.1 Les contrats d assurance Distinction des types de contrat Le contrat d assurance individuelle: Le preneur (habituellement l assuré) est le titulaire de la police et le propriétaire. Exemple: Assurance automobile pour votre voiture Le contrat d assurance collective: Le détenteur de la police (contrat cadre) est une société et l assuré détient un certificat. Il n est pas propriétaire de la police. Exemples: Les assurances faisant partie des régimes davantage sociaux des employeurs Assurance invalidité pour les paiements mensuels de l hypothèque. C est la Banque ou la Caisse qui est le détenteur du contrat cadre d assurance. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 5

6 3.2 Les intervenants au contrat d assurance Les définitions L assureur: Celui qui s engage à verser une indemnité lorsque le sinistre se réalise. Le preneur: Celui qui fait les déclarations sur le risque et paie les primes. Assuré: Il est généralement le preneur en assurance de dommages, car il détient l intérêt assurable Bénéficiaire: C est l assuré, un tiers ou un créancier qui reçoit les indemnités lorsque le risque se réalise Exemple: Jean est propriétaire d une voiture, il a souscrit une assurance. Lors d un accident, il cause des dommages à un poteau d Hydro Québec. Jean est le preneur et l assuré. Comme bénéficiaire, il aura droit à une indemnité pour les dommages à droit à l indemnité pour sa voiture. Hydro-Québec a aussi droit à une indemnité. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 6

7 3.2 Les intervenants au contrat d assurance Les définitions Le représentant en assurance de dommages: Le courtier d assurance de dommages qui transige avec plusieurs compagnies d assurance. (Art. 6 LDPSF) Les employés vendeurs de PMT Roy assurance sont des courtiers d assurance L agent d assurance de dommages qui est lié avec un seul assureur. (Art.5 LDPSF) Les employés vendeurs de Desjardins assurances générales sont des agents. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 7

8 3.3 Les éléments du contrat d assurance Le risque en assurance de dommages Le risque: Pour être assurable, il doit être incertain, futur et indépendant de la volonté des parties. Exemple: Charles souscrit une assurance après avoir constaté que son chalet était la proie des flammes. Ce contrat est nul. La prime: Somme d argent versée à l assureur par l assuré en contrepartie du versement d une indemnité si le risque se réalise (sinistre). La prestation: Souvent appelée indemnité en assurance de biens lorsque l assureur paie l assuré pour des dommages. En assurance de responsabilité, la prestation est aussi la défense de l assuré à la suite d une poursuite provenant d un tiers. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 8

9 3.3 Les éléments du contrat d assurance L intérêt d assurance L intérêt d assurance: L assuré doit être susceptible de subir un dommage financier si le risque se réalise. Il ne doit pas être possible de s enrichir advenant la réalisation du risque. N.B. Il y a une exception à cette condition. Lorsque l assuré souscrit la protection de la valeur à neuf pour ses biens. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 9

10 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques La bonne foi: Le contrat d assurance repose sur l honnêteté des parties: Obligation pour le preneur (assuré) de déclarer toutes les informations pertinentes au risque Obligation de l assureur d informer l assuré des garanties d assurance qu il a droit lors d un sinistre. Contrat d adhésion: C est l assureur qui a rédigé les clauses du contrat sans que l assuré n ait pu les négocier. L assuré adhère aux conditions du contrat. Contrairement au contrat de gré à gré où les clauses du contrat sont négociés par les parties. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 10

11 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques La déclaration initiale (lors de la prise de l assurance - proposition). Obligation de déclarer les faits susceptibles d influencer un assureur raisonnable Art et 2409 C.c.Q. L assureur est présumé connaître les faits de notoriété publique. (connu de tout le monde) Le preneur doit être de bonne foi, sans réticence ou omission dans ses déclarations même lors de l utilisation du questionnaire d assurance. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 11

12 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques Les sanctions relatives aux réticences ou fausses déclarations lors d une demande d assurance: L assureur doit faire la preuve de la fausse déclaration Il doit de plus prouver que la fausse déclaration porte sur des circonstances pertinentes au risque Il peut invoquer uniquement les conditions ou déclarations écrites au contrat. Une fausse déclaration verbale non consignée ne pourra être invoquée. Art C.c.Q. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 12

13 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques Les sanctions relatives aux réticences ou fausses déclarations lors d une demande d assurance: (suite) Si preuve de mauvaise foi de l assuré ou lorsque l assureur démontre qu il n aurait pas souscrit le risque, l assureur peut invoquer la nullité du contrat et refus de payer. Art C.c.Q. Si pas de preuve de mauvaise foi de l assuré ou que l assureur aurait souscrit le risque quand même, le versement de l indemnité est proportionnel dans le rapport de la prime payée sur la prime que l assuré aurait du payer. Art C.c.Q. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 13

14 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques Les engagements formels. Art C.c.Q. Les manquements aux engagements formels suspendent la garantie accordée par cet engagement. Exemple: L assureur a accordé la protection vol à condition que l assuré s engage à maintenir le système de protection contre le vol en fonction. Si le système est débranché, la garantie d assurance de vol est suspendue tant que le système est débranché ou que l assureur est accepté le débranchement. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 14

15 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Principales caractéristiques La police constate l existence d un contrat d assurance et elle n est pas le contrat et une copie doit être remise au preneur par l assureur. (Art C.c.Q) Contrat d assurance contient plusieurs éléments Proposition (déclaration du preneur) Note de couverture (attestation d assurance) Police (émise par l assureur) Conditions particulières (noms des parties, montants d ass) Étendue de la garantie (description des protections) Dispositions générales (tirées de la loi) Avenants qui modifient la police Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 15

16 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Le contenu général du contrat d assurance selon l art C.c.Q. Noms des parties au contrat Noms des personnes à qui les sommes sont payables L objet et le montant d assurance Le nature du risque Le montant à partir duquel les risques sont garantis La durée de la garantie Dates d échéances, primes, taux Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 16

17 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Caractéristiques secondaires Dans un contrat d assurance (d adhésion), l assureur ne peut accorder moins de droit au preneur (assuré) que ce que la loi lui accorde (Art.2414 C.c.Q) Exemple: L indemnité doit être payée dans les 60 jours de la réception de la déclaration ou des pièces justificatives. Art C.c.Q. L assureur ne pourrait inscrire un délai de 90 jours dans une police. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 17

18 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Divergences Lorsqu il y a une différence importante entre une clause du contrat d assurance et la proposition, la proposition fait foi de la protection à moins que l assureur ait informé l assuré de la divergence. Exemple: La proposition d assurance contient une demande de clause de valeur à neuf, l assureur émet la police sans cette clause. L assureur doit aviser par écrit dans un document séparé de la divergence, l assuré doit signer et retourner l avenant à l assureur. C est à ce moment que la modification prendra effet. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 18

19 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Divergences Les différences entre la proposition et la police ne signifie pas qu il y a divergence. Elles doivent être significatives et avoir un impact important. Quelques exemples : le montant d assurance sur la police est différent de la proposition un risque important que l on a demandé dans la proposition d assurer ne l est pas une clause d engagement formel est ajouté dans la police par rapport à la proposition. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 19

20 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Divergences Les divergences entre la police et la proposition Art C.c.Q. C est le preneur qui doit en faire la preuve C est la proposition qui fait foi du contrat sauf si l assureur avise par écrit dans un document séparé les points de divergence. Lors d un renouvellement, l assureur doit aviser l assuré trente jours avant l échéance des points de divergence s il veut que les nouvelles normes s appliquent à la date de la mise en vigueur du renouvellement.(art.2405 C.C.Q.) Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 20

21 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Divergences Les modifications au contenu du contrat doivent être constatées par avenant. Art C.c.Q. et l assuré doit y avoir consenti par écrit dans les cas suivants: Réduction de garantie de l assureur Divergence entre la proposition et la police Augmentation des obligations de l assuré Exception à l obligation de signature: La signature n est pas obligatoire lors du renouvellement de la police. L assureur considère la modification acceptée 30 jours après sa réception par l assuré. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 21

22 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Autres caractéristiques secondaires Contrat bilatérale (synallagmatique): les deux assument leurs obligations. Assuré paie, assureur verse l indemnité lors de la réalisation du risque Contrat aléatoire: En assurance de dommages, l assuré paie une prime sans savoir si l assureur va payer. Contrat à titre onéreux: L assurance n est pas gratuite. Contrat consensuel: Contrat formé par l accord de volonté Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 22

23 3.4 Les caractéristiques du contrat d assurance Autres caractéristiques secondaires Le contrat d assurance est consensuel La seule entente entre les parties est suffisante et dès que l assureur accepte la proposition (offre) du preneur le contrat est formé. Art C.c.Q. De façon générale, c est l assureur par le biais de représentant qui doit accepter la proposition s il peut lier l assureur selon son traité de nomination. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 23

24 3.5 Les conditions nécessaires à la validité du contrat Consentement des parties (accord de volonté) Manifestation claire et précise (expresse) Oui, je la prends cette assurance. Manifestation par sous-entendue (tacite) En combien de paiements puis-je payer la prime? Le consentement peut être vicié Par une erreur sur la nature du contrat Exemple: Simon pense se porter acquéreur d une voiture par l achat alors qu il signe un contrat de location à long terme. Par une erreur sur la l objet de la prestation Exemple: Charles pensait qu il achetait une voiture muni d une transmission automatique alors qu il en a acheté une ayant une transmission manuelle alors qu il n en conduit pas. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 24

25 3.5 Les conditions nécessaires à la validité du contrat Le consentement peut être vicié Par la fraude Exemple: Jonathan signe un contrat d achat d une police d assurance alors que le représentant de l assureur le fraude en encaissant l argent et en ne transmettant pas le paiement à l assureur. Le contrat n existe pas. Par la crainte Exemple: Larissa est forcée de prendre une assurance automobile avec le cabinet pour lequel elle travaille sous menace de renvoi. Le contrat pourra être annulé. Par lésion (pour le majeur non doué ou le mineur) Exemple: Nicholas 16 s est acheté une première voiture et en la montrant à son père, ce dernier constate que son fils s est fait avoir. Le contrat pourra être annulé. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 25

26 3.5 Les conditions nécessaires à la validité du contrat Outre le consentement des parties, les autres conditions sont les suivantes: Capacité des parties (avoir + 18 ans), Les personnes doivent être douées de raison. Exception pour: Une mineure émancipée, elle a les même droit qu un majeur. Pour les besoins usuels du mineurs. Jeannot 16 ans s achète un vélo pour se rendre à l école. Pour les actes reliés à son emploi, à sa dossier médical ou son compte de banque Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 26

27 3.5 Les conditions nécessaires à la validité du contrat Cause (Elle justifie la raison) Exemple 1: J ai besoin de me déplacer au travail L objet (Opération juridique) Exemple 1 : Je me procure une voiture Exemple 2: J ai peur des conséquences d un accident d automobile Exemple 2: Je souscris une assurance Exemple 3: Je veux souscrire une assurance Exemple 3: Je paie une prime pour que l assureur m indemnise si le risque se réalise Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 27

28 3.6 Les effets du contrat Dans un contrat d adhésion (contrat d assurance est considéré comme généralement d adhésion), la clause externe ne fait pas partie du contrat. Exemple: Un assuré détient un contrat d assurance avec un assureur. L assureur décide que dorénavant, la valeur à neuf ne sera plus applicable pour les maisons de plus de 50 ans. Pour informer ces assurés, il place sur son site internet un avis à cet effet pour tous ces assurés. Cette clause ne sera pas valide.. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 28

29 3.6 Les effets du contrat Dans un contrat d adhésion La clause illisible: Elle correspond à un texte rédigé en caractères trop petit. La clause incompréhensible: C est lorsque le texte d une clause après sa lecture par une personne raisonnable ne peut être compris. Elle sera simplement annulée s il est démontré qu elle est incompréhensible. La clause abusive: C est lorsque son application n a pas de sens. Exemple: Un assureur imposant que l assuré ait en main toutes ses factures d achat des biens détruits par un incendie pour qu il soit indemnisé. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 29

30 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le doute ou l ambiguïté dans le texte (selon le sens littéral et ordinaire des mots) est un élément primordial avant de recourir à l interprétation du contrat d assurance selon les règles suivantes: L intention commune de parties (art.1425 C.c.Q) La méthode logique (art.1426, 1428, 1431 C.c.Q) La méthode objective (art.1427 C.c.Q) La méthode textuelle La règle «contra proferentem» (art.1432 C.c.Q) La théorie de l attente raisonnable (théorie - doctrine) Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 30

31 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance L intention commune des parties (art C.c.Q) C est la plus importante des règles, on doit rechercher l intention véritables des parties Ex. L assuré souscrit une assurance pour couvrir l utilisation d une surfaceuse de sentiers de motoneige. L une de ses préoccupations, c est d être couvert lorsqu il traverse les cours d eau gelés. Or, il s avère que la police ne couvre pas ce genre de situation sans que l assuré ni son courtier le sache lors de la vente de la police. Dans une telle situation, cette clause pourrait être invalide. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 31

32 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le méthode logique Interprétation du passé: Il faut donner l interprétation que les parties ont déjà donné au contrat. Exemple: Les garanties d assurance automobile couvrant la collision et la collision avec les personnes doivent être interprétées par l assureur toujours de la même façon. Une collision avec piéton, une collision avec un cycliste, une collision avec personne en fauteuil roulant. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 32

33 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le méthode logique La règle de l examen global En pratique, en assurance de dommages, il est d usage d examiner le contrat de cette façon: 1. Les biens est-il assuré? 2. Le risque est-il couvert? 3. Est-ce qu il y a une limitation, une exclusion ou une franchise qui s applique? Selon l art C.c.Q, l assureur ne peut invoquer que les exclusions ou les clauses de réduction de garantie qui sont clairement énoncées dans le contrat sous un titre approprié. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 33

34 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le méthode logique La règle de l effet utile. On l appelle aussi La règle de vraisemblance (art C.c.Q). On retient l interprétation qui paraît la plus crédible, plausible ou probable et qui donne des effets au contrat. Une exclusion doit être interprétée de façon restrictive Une garantie d assurance doit être interprétée largement Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 34

35 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le méthode logique (suite). Il faut interpréter selon l étendue de la garantie tel que décrite par le C.c.Q. (arts à 2489 C.c.Q.) L assureur doit couvrir l incendie, l explosion d un combustible ou par la foudre. (art C.c.Q. ) et les dommages causés par les mesures de combat d incendie. Les exclusions de risques doivent être interpréter restrictivement: La guerre, le nucléaire etc. Le vice propre les exclusions conventionnelles la clause générale d exclusion en cas de violation de contrat (art al.2 C.c.Q.) Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 35

36 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance Le méthode logique (suite). Lors des dommages aux tiers, il faut interpréter selon l étendue de la garantie tel que décrite par le C.c.Q. (arts à 2503 C.c.Q.) Indemniser le tiers lésé jusqu à concurence du montant d assurance (Art C.c.Q.) Prendre faits et cause pour défendre l assuré. Les frais, dépens et intérêts sur le montant d assurance sont payables en sus du montant d assurance. (Art C.c.Q.) par l assureur. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 36

37 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance La méthode objective Il faut interpréter en fonction des décisions passées. L usage fait aussi partie de cette méthode d interprétation Les clauses s interprètent les unes par rapport aux autres en donnant à chacune, le sens qui résulte de l ensemble du contrat. Le contrat doit former un tout. Ex. Dans une police d assurance, il y a des exclusions spécifiques à des risques, des limitations particulières pour des biens et des exclusions générales pour l ensemble de la police. Toutes ces clauses s interprètent les unes par rapport aux autres. C est la conclusion que l on doit retenir. «C est couvert voici pourquoi» ou «La perte n est pas couverte, voici pourquoi». Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 37

38 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance La méthode textuelle Lire de façon textuelle un contrat d assurance, ce n est pas l interpréter. Pour l interpréter, il faut le lire dans un contexte particulier, soit dans un situation de sinistre. Les mots utilisés plusieurs fois doivent avoir le même sens. Exemple: En assurance automobile, le mot automobile est différente du mot véhicule et de voiture de tourisme. Le texte le plus ancien d un contrat cède sur le texte plus récent. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 38

39 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance La règle «contra proferentem» (art C.c.Q). Dans le doute, le contrat s applique en faveur de celui qui a contracté l obligation (assuré) et contre celui qui l a stipulée (assureur). Ex. En assurance, le contrat s interprète contre l assureur en faveur de l assuré, parce que l assurance est considéré comme un contrat d adhésion. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 39

40 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance La théorie de l attente raisonnable des parties, elle est un complément de la règle «Contra proferentem»: Elle aide à rechercher l intention des parties lors de la prise d assurance. Elle permet d annuler une clause abusive qui désavantage un consommateur de manière excessive et déraisonnable. (art C.c.Q.) Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 40

41 3.7 Les règles d interprétation du contrat d assurance L interprétation que le représentant en assurance de dommages donne à une clause du contrat lie l assureur si le pouvoir de lier l assureur lui est accordé dans son traité de représentation. Ex. Le courtier explique une garantie d assurance à son client, même s il s est trompé, l assureur devra honorer ce qui a été expliqué à l assuré jusqu à ce que l erreur soit corrigée. Jacques Bélanger Chapitre 3 - Droit 41

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties Chapitre 4 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties 4.1 La structure de la police Les dispositions selon le Code civil du Québec L assurance

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 10 Les assurances Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu L assurance La coassurance et la réassurance L obligation de déclarer et ses conséquences L assurance-vie L assurance-invalidité

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Réponses aux questions 10.1 Le contrat d assurance est celui par lequel l assureur, moyennant

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

SOUSCRIPTEURS DE L EST

SOUSCRIPTEURS DE L EST PROPOSITION D ASSURANCE AUTOMOBILE F.P.Q. N o 1 FORMULE DES PROPRIÉTAIRES SOUSCRIPTEURS DE L EST 4405, boul. Lapinière, Brossard, QC J4Z 3T5 ASSUREUR : LA COMPAGNIE D ASSURANCE JEVCO COURTIER : Ref. N

Plus en détail

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? :

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? : FORMULAIRE POUR NOUVEAU ADHÉRANT PROGRAMME D ASSURANCE DIC Assurance de responsabilité civile et professionnelle pour les membres de designers d intérieur du Canada (DIC) Une copie des documents suivants

Plus en détail

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

LE CONTRAT D ADHÉSION Caractéristiques et Conséquences Juridiques

LE CONTRAT D ADHÉSION Caractéristiques et Conséquences Juridiques LE CONTRAT D ADHÉSION Caractéristiques et Conséquences Juridiques À la conclusion d un contrat, il n est pas rare que les parties contractantes ne soient pas sur un pied d égalité. On a qu à penser aux

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE

ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE ÉLÉMENTS DE DONNÉES DU CERTIFICAT D ASSURANCE-AUTOMOBILE Remarque : Tous les éléments sont des champs de données, à moins d indication contraire. Les éléments de «texte» doivent être reproduits à la lettre

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

et les pratiques en assurance automobile

et les pratiques en assurance automobile Les règles r et les pratiques en assurance automobile 1- les attentes raisonnables de l assuré 2- les obligations des représentants 3- la proposition d assurance d 4- les règles r de souscription 1- les

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 8054253 09.14 WGR 759 Fr Table des matières Votre assurance en bref................. 3 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie...

SPÉCIMEN. assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES. 1. Définitions générales...2. 2. Entrée en vigueur da la garantie... assurerapide avec protection Vie prolongée TABLE DE MATIÈRES 1. Définitions générales...2 2. Entrée en vigueur da la garantie...2 3. Fin de la garantie...3 4. Prestation d'assurance...3 5. Prestation vie

Plus en détail

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents

Plus en détail

Assurance Habitation. 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres

Assurance Habitation. 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres Assurance Habitation 1- la proposition 2- la tarification et la souscription 3- l expertise des sinistres 1- la proposition Les dispositions du Code civil du Québec Divergence art 2400 L assureur doit

Plus en détail

Que faire quand on embauche un entrepreneur?

Que faire quand on embauche un entrepreneur? Que faire quand on embauche un entrepreneur? De nombreux entrepreneurs expérimentés et fiables travaillent dans votre région, des professionnels hautement qualifiés, qui font des affaires selon les règles.

Plus en détail

Notions de droit en assurance de dommages

Notions de droit en assurance de dommages Notions de droit en assurance de dommages Les règles relatives aux représentants en assurance de dommages Le mandat Le rôle du représentant Le représentant, mandataire de l assureur Le représentant, mandataire

Plus en détail

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes

Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Formulaire d avenant du Québec F.A.Q. N o 34 Assurance de personnes Le titre de l avenant doit être écrit à la section «Conditions particulières» du contrat d assurance. Quant aux informations requises

Plus en détail

Préavis de remplacement d un contrat d assurance de personnes

Préavis de remplacement d un contrat d assurance de personnes Préavis de remplacement d un contrat d assurance de personnes AVIS IMPORTANT AU CONSOMMATEUR N o du préavis : Le N o du préavis est le même que celui de la proposition. Ne mettez pas fin à votre contrat

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 Veuillez nous renvoyer ce questionnaire par poste ou par fax. AXA

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS

ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS La convention RDR et d expertise ASSURANCE AUTO : POINT IMPORTANTS Le but de la convention est d accélérer les règlements de sinistre. Ainsi les frais de gestion sont diminués et les assurés sont contents.

Plus en détail

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres Proposition Assurance contre les erreurs et omissions des représentants, cabinets en assurance et des experts en sinistres Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance La loi n 2014 344 sur la consommation dite loi «Hamon» du 17/03/2014 élargit la possibilité, sous certaines conditions, de résilier un contrat (ou

Plus en détail

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance

Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Communication FSMA_2015_13 du 26/08/2015 Position de la FSMA en ce qui concerne les éléments essentiels du contrat d assurance Résumé/Objectifs: Par le biais de cette position, la FSMA souhaite tout d

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Informations aux clients et (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Edition 01.2011 Informations aux clients Informations aux clients Ce que vous devriez savoir à propos

Plus en détail

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions Assurance collective des RSG-CSQ Foire aux questions Présenté par l équipe de la Sécurité sociale Assurances CSQ Octobre 2010 QUESTIONS GÉNÉRALES Est-ce que le régime d assurance collective des RSG est

Plus en détail

Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013

Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013 Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013 La présente information clients renseigne de manière claire et succincte sur l identité de l assureur ainsi que les principaux éléments

Plus en détail

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers.

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers. Avis relatif à l application du Règlement sur l exercice des activités des représentants, R.R.Q., c. 9.2, r. 10 (Loi sur la distribution de produits et services financiers) Le présent avis s adresse à

Plus en détail

Conditions générales (CGA)

Conditions générales (CGA) Conditions générales (CGA) Assurance-accidents selon la Loi fédérale du 20.3.1981 (LAA) Edition 08.2006 8000611 10.09 WGR 067 F Table des matières Votre assurance-accidents selon la LAA en bref... 3 1

Plus en détail

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT

CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT CONTRAT D ÉCHANGE D ÉLÉMENTS D ACTIF AVEC ROULEMENT INTERVENU à, province de Québec, en date du e jour de 20. ENTRE : domicilié au (ci-après appelé le

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS LE MEDECIN ET LES Depuis la loi du 4 mars 2002 dite «loi KOUCHNER» relative au droit des malades et à la qualité du système de santé, tout professionnel de santé doit obligatoirement souscrire une responsabilité

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012 Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer Edition Avril 2012 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire A Information aux clients 3 1 Partenaires

Plus en détail

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations Objet : Information concernant l assurance «voyages officiels» des agents, experts et autres personnes voyageant à la charge des budgets de l Organisation PREAMBULE

Plus en détail

Droit des assurances

Droit des assurances Catégorie Economique Droit des assurances Titulaire : S. FLORIO Baccalauréat : comptabilité Année académique 20122013 2 ème année 1 Introduction Section 1. Plan Après une introduction comportant un bref

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 20 Le cautionnement Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le cautionnement Le cautionnement conventionnel Le cautionnement légal Le cautionnement judiciaire Le cautionnement

Plus en détail

GUIDE DE DISTRIBUTION

GUIDE DE DISTRIBUTION GUIDE DE DISTRIBUTION Nom du produit d assurance : Régime d assurance Couverture-crédit _ Âge d or MD Type de produit d assurance : Assurance crédit collective facultative offrant une protection en cas

Plus en détail

Utilisation d un véhicule personnel pour les besoins d une enquête Réf : Note 3/C252 du 17 décembre 2002

Utilisation d un véhicule personnel pour les besoins d une enquête Réf : Note 3/C252 du 17 décembre 2002 Etab=DG75, Timbre=F420, TimbreDansAdresse=Oui, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 Direction des Statistiques Démographiques et Sociales Unité des Méthodes Statistiques Division Coordination

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT options de paiements À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

Précis des assurances terrestres, 4 e édition

Précis des assurances terrestres, 4 e édition Précis des assurances terrestres, 4 e édition Didier Lluelles Table des matières On peut se procurer le présent ouvrage à: Les Éditions Thémis Faculté de droit, Université de Montréal C.P. 6128, Succ.

Plus en détail

AVIS AUX PARTIES TITULAIRES DE RENTES D INDEMNISATION DE LA STANDARD LIFE

AVIS AUX PARTIES TITULAIRES DE RENTES D INDEMNISATION DE LA STANDARD LIFE AVIS AUX PARTIES TITULAIRES DE RENTES D INDEMNISATION DE LA STANDARD LIFE 14 avril 2007 Vous êtes partie à une entente d indemnisation en vertu de laquelle la Compagnie d assurance Standard Life (aujourd

Plus en détail

Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition

Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition Pax Aeschenplatz 13, 4002 Bâle Questionnaire sommes d assurance élevées Complément à la proposition 1. Proposant/preneur d assurance Prénom Proposition du N proposition 2. Indications sur l activité professionnelle

Plus en détail

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 139 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC La Société de l assurance automobile du Québec «a pour mission d assurer et de protéger les personnes

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance

Chapitre 2. Le contrat et les concepts de base de en assurance Chapitre 2 Le contrat et les concepts de base de en assurance 2.1 Les aspects économiques et social de l assurance L assurance est une sécurité pour la société parce qu elle permet au gens de protéger

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat 1 Année universitaire 2014-2015 «DROIT CIVIL : Les obligations» Droit des contrats Licence e 2 Semestre 4 Eva MOUIAL BASSILANA, Professeur Introduction générale au droit des contrats I. L HISTORIQUE DU

Plus en détail

Reprise de la totalité des actions de la BRI détenues par ses actionnaires privés

Reprise de la totalité des actions de la BRI détenues par ses actionnaires privés Le Président À l intention de tous les actionnaires privés enregistrés de la BRI 10 janvier 2001 Reprise de la totalité des actions de la BRI détenues par ses actionnaires privés Chère Madame, cher Monsieur,

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES AGENTS DE COMMERCIALISATION DE GAZ

CODE DE CONDUITE DES AGENTS DE COMMERCIALISATION DE GAZ CODE DE CONDUITE DES AGENTS DE COMMERCIALISATION DE GAZ Règles prescrites conformément à la partie III de la Loi de 1998 sur la Commission de l énergie de l Ontario Commission de l énergie de l Ontario

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat est régi par le Code civil du Québec Les références aux articles du Code civil du Québec accompagnant certaines dispositions ne sont données qu à titre indicatif

Plus en détail

Temporaire Pure à 100 ans. Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide.

Temporaire Pure à 100 ans. Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide. Temporaire Pure à 100 ans Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide. 1. DÉFINITIONS Par vous et votre, nous entendons la personne qui est titulaire

Plus en détail

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS ENTENTE DE PRESTATION DU COURS D AMBASSADEUR (Trainer Course) INDIVIDUEL avec Assurance - PRINCIPES ET TECHNIQUES 151, Boulevard Ste Rose, Laval, Québec, H7L1L2 Tél : 1-877-238-9343 Fax : 1-450-661-3884

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Concours d assurances (RC-TRC)

Concours d assurances (RC-TRC) Concours d assurances (RC-TRC) 21 avril 2015 Hugo Keulers 1. Concours d assurances: quel contexte? La personne qui a subi un dommage peut se retourner potentiellement contre plusieurs assureurs en vertu

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LA HAUTE COUR DE COMMERCE SIEGEANT A KIGALI AU PREMIER

Plus en détail

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions et Assurance de la responsabilité civile générale

Proposition Assurance contre les erreurs et omissions et Assurance de la responsabilité civile générale Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Proposition Assurance contre les erreurs et omissions

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance

Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels. Centre de documentation et d information de l assurance 3/03/06 17:07 Page 9 DEP 428 FEV. 2006 DEP 428-4 volets Accident de la circulation : l indemnisation des dommages matériels Centre de documentation et d information de l assurance FEV. 26, bd Haussmann

Plus en détail

Guide de distribution

Guide de distribution protéger Guide de distribution Assurance paiement carte de crédit 65 ans et plus APCC 65 2 03 Copie du contrat d assurance Le Service à la clientèle d Assurance-vie Banque Nationale peut expédier une copie

Plus en détail

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance? La portabilité de la couverture prévoyance 1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?... 1 2. Quelles sont les ruptures de contrat de travail concernées par la portabilité?...

Plus en détail

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE Version juin 2014 REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE AVANT-PROPOS Le présent code de bonne conduite définit les règles auxquelles les entreprises d assurances de protection juridique

Plus en détail

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Éléments de la rémunération 3 1.1 Commission de production sur contrats d assurance vie... 3 1.2 Revenu de service acquis sur contrats d assurance vie... 3 1.3 Commission de

Plus en détail

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE POUR LES TITULAIRES DE LA CARTE VISA BANQUE LAURENTIENNE MA RÉCOMPENSE. ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

ASSURANCE APPAREILS MOBILES

ASSURANCE APPAREILS MOBILES 425, avenue Viger Ouest, Montréal (Québec) H2Z 1W5 67207132 F (01/2016) CERTIFICAT D ASSURANCE ASSURANCE APPAREILS MOBILES RENSEIGNEMENTS SUR VOTRE ASSURANCE Ce certificat d assurance renferme de l information

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

Êtes-vous bien assuré?

Êtes-vous bien assuré? guide pratique guide pratique des assurances Êtes-vous bien assuré? Isabelle SCREVE Marie ZAGHEDEN L édition professionnelle L éditeur veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles ne pourraient

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

L OFFRE AS SURANCES. Sécurisez vos investissements. www.entreprises.societegenerale.fr

L OFFRE AS SURANCES. Sécurisez vos investissements. www.entreprises.societegenerale.fr Assurance L OFFRE AS SURANCES SOGELEASE FRANCE Sécurisez vos investissements www.entreprises.societegenerale.fr À l occasion d une opération de crédit-bail mobilier, votre partenaire bancaire doit s assurer

Plus en détail

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Copyright : FoodPLUS GmbH Page 1 sur 6 ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant qu'acteur du marché intéressé dans le cadre du système GLOBALGAP (EUREPGAP) de Bonnes Pratiques

Plus en détail

Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ

Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ Assurance collective des prêts hypothécaires SSQ Présenté par Assurances Premier Groupe Conseil Cinq types de protection disponibles (Disponible en protection conjointe) Assurance vie seulement Assurance

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q. N 1) Formulaire des propriétaires TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 2 1. Documents inclus dans le contrat d assurance... 2 2. Obligation d

Plus en détail

P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES

P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES CONDITIONS ADMINISTRATIVES (CA 01 /éd.:01/03/2013) 1. QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DU PRENEUR ET DE L ASSURE? A) Lors de la

Plus en détail

INVALIDITÉ de longue durée

INVALIDITÉ de longue durée INVALIDITÉ de longue durée Comment présenter une demande d assurance Remplissez en entier une demande, en ayant soin de la dater et de la signer. Envoyez votre demande à: Association médicale du du Québec

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires Table des matières INTRODUCTION 1. DOCUMENTS INCLUS DANS LE CONTRAT D ASSURANCE 2. OBLIGATION D INFORMER

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

Comment une pension alimentaire impayée peut influer sur les licences et permis délivrés par les gouvernements

Comment une pension alimentaire impayée peut influer sur les licences et permis délivrés par les gouvernements Comment une pension alimentaire impayée peut influer sur les licences et permis délivrés par les gouvernements Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

La Lettre express. L assurance responsabilité des membres de comités de retraite

La Lettre express. L assurance responsabilité des membres de comités de retraite Le 1 er décembre 2010 L assurance responsabilité des membres de comités de retraite Les membres votants des comités de retraite sont solidairement responsables de l administration du régime de retraite.

Plus en détail

Fiche conseil. Acquisition de titres : la garantie d actif et de passif. La garantie d actif et de passif : définition et illustrations

Fiche conseil. Acquisition de titres : la garantie d actif et de passif. La garantie d actif et de passif : définition et illustrations ACQUISITION DE TITRES : LA GARANTIE D ACTIF ET DE PASSIF Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques,

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires F.P.Q. N o 1 Marque déposée de la Banque Royale du Canada. RBC Assurances est une marque déposée de la

Plus en détail

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence.

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. 1 CHAMP D APPLICATION La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. La présente directive s applique à l ensemble du personnel du Fonds d assurance dans l exercice

Plus en détail

Fonctionnement Nombre de salariés : de la société assurée Dernier exercice Exercice en cours Exercice à venir

Fonctionnement Nombre de salariés : de la société assurée Dernier exercice Exercice en cours Exercice à venir 1 Métiers de la sécurité by Hiscox Identification du proposant Raison sociale Adresse de la société Site web Code APE Code SIREN Forme juridique Noms et adresses des filiales à assurer Date de création

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. FASCICULE 1 Introduction au droit des assurances Sébastien Lanctôt... 1 / 1

TABLE DES MATIÈRES. FASCICULE 1 Introduction au droit des assurances Sébastien Lanctôt... 1 / 1 TABLE DES MATIÈRES Note aux lecteurs : cette table des matières renvoie tout d abord à la première page de chaque fascicule (le premier chiffre apparaissant dans les numéros de page étant celui du fascicule).

Plus en détail

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus :

Conduite dangereuse! L accident. À l aide des renseignements contenus dans le récit de l accident et des documents indiqués ci-dessus : Fiche d activité FA Conduite dangereuse! Mise en situation 4 Le 30 novembre dernier, Juliette revient de Québec où elle a passé une entrevue pour pouvoir travailler dans la salle d opération d un grand

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail