Direction générale de l Aviation civile. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Direction générale de l Aviation civile. Ministère de l'écologie, du Développement durable, et de l Énergie"

Transcription

1

2 Observation et Gestion des milieux aquatiques, du nouvel usage des drones Yves GARRIGUES Directeur de la Sécurité de l Aviation Civile Ouest

3 Réglementation applicable aux aéronefs télépilotés

4 Table des matières Quel domaine règlementaire? le cadre général La règlementation applicable aux aéronefs télépilotés* («drones») en France Son domaine, ses principes Autre aspects à prendre en compte Avantages du contexte présent et quel futur? * RPA : remotely piloted aircraft

5 De quel domaine réglementaire dépendent les aéronefs télépilotés? Ce sont des aéronefs : => réglementation des aéronefs Aéronefs télépilotés d Etat Aéronefs télépilotés civils les aéronefs de la défense, de la gendarmerie, de la police, des douanes, de la sécurité civile. Ces aéronefs sont sous l autorité de la Défense (DSAé). Par différence, tous les autres aéronefs sont civils et réglementés par le Ministre chargé de l aviation civile (DGAC)

6 Le cadre général : La convention de Chicago (article 8) «article 8 : Aéronefs sans pilotes Aucun aéronef pouvant voler sans pilote* ne peut survoler sans pilote le territoire d'un Etat contractant, sauf autorisation spéciale dudit Etat et conformément aux conditions de celle ci. Chaque Etat contractant s'engage à faire en sorte que le vol d'un tel aéronef sans pilote dans des régions ouvertes aux aéronefs civils soit soumis à un contrôle qui permette d'éviter tout danger pour les aéronefs civils.» => (*) selon les juristes de l'oaci, il faut comprendre cette phrase comme si elle était écrite «aucun aéronef pouvant voler sans pilote à bord ne peut survoler...»

7 Le cadre général : La convention de Chicago (article 8) La première phrase => souveraineté des Etats (pour couvrir des aspects sûreté) La seconde phrase => responsabilité des Etats en matière de sécurité (risques induits par l intégration des aéronefs télépilotés dans un espace aérien où circulent en particulier des avions transportant des passagers) La DGAC, conformément à ses engagements vis à vis de l OACI et au travers de la réglementation qu elle établit, s assure de la sécurité : des tiers au sol (risques de collision) des aéronefs civils circulant dans l espace aérien (risques d abordage)

8 Les règles applicables en France: Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord, aux conditions de leur emploi et sur les capacités requises des personnes qui les utilisent Arrêté du 11 avril 2012 relatif à l'utilisation de l'espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord Publiés au Journal officiel de la République française du 10 mai 2012

9 Domaine concerné: Aéromodélisme : activité de loisir ou de compétition seulement Travail Aérien (appelé activités particulières dans les textes) => ceci est le cadre des activités envisagées pour ce colloque. Prototypes et Espace aérien

10 Principes réglementaires actuels du travail aérien par drones: Navigabilité des aéronefs Une palette de masses d aéronefs: C (captif), D (< 2kg), E (2kg à 25kg), F (25-150kg), G (au dessus de 150kg) (*) Opérateurs Compétences télépilotes Espace aérien : En vue / Hors vue Scenario prédéfinis/ Catégorie de RPA autorisés Autres demandes à évaluer au cas par cas par la DGAC (autorisation sous conditions ou interdiction) (*) : La navigabilité des aéronefs de plus de 150 kg est de responsabilité de l Agence Européenne de la Sécurité aérienne (AESA). Les autres domaines seront également traités par elle dès parution des textes.

11 Principes réglementaires actuels du travail aérien par drones: Scenario prédéfinis: S 1 : opération en vue directe du télépilote se déroulant hors zone peuplée, à une distance horizontale maximale de 100 mètres du télépilote ; S 2 : opération se déroulant hors vue directe, hors zone peuplée, dans un volume de dimension horizontale maximale de rayon d'un kilomètre et de hauteur inférieure à 50 m /sol et obstacles artificiels, sans aucune personne au sol dans cette zone d'évolution. ; S 3 : opération se déroulant en agglomération ou à proximité de personnes ou d animaux, en vue directe et à une distance horizontale maximale de 100m du télépilote S 4 : activité particulière (relevés, photographies, observations et surveillances aériennes) hors vue directe, hors zone peuplée et ne répondant pas aux critères du scénario S 2. Selon les scénarios, il existe des limitations des aéronefs pouvant y être utilisés.

12 Principes réglementaires actuels du travail aérien par drones: Résumé des exigences «simples» encadrant les constituants de ce travail aérien : Navigabilité des aéronefs: contrôle de fonctions spécifiques liées à la sécurité (gestion des pannes, hauteur de vol) Télépilote : connaissances théoriques communes à l aviation, et pratique selon l aéronef sous responsabilité de l opérateur (S 1 à S 3) Licence de pilote pour le cas particulier du scénario S 4 Operateur: Manuel d activités particulières (MAP) : mesures de sécurité à respecter et procédures, déclaration de conformité aux exigences + Implication du donneur d ordre dans le cadre du scénario S 4 Espace aérien : si en dehors aérodromes, zones restreintes, sous un certain niveau => pas d autorisation supplémentaire / Sinon: coordination avec le comité de gestion de l espace : ségrégation ou refus du vol

13 Autres autorisations: En agglomération ou Rassemblements de personnes (Scénario S 3): Pouvoir de police du préfet, qui donne l autorisation (arrêté préfectoral) des opérations en agglomérations ou près des rassemblements de personnes Autres contraintes: Bruit, nuisances, Zones protégées (parc nationaux, natura 2000, ) Libertés publiques Sureté

14 Contexte du sujet: Synthèse des scénarios/exigences : durable.gouv.fr/img/pdf/tableau synthese aeronefs telepilotes.pdf Rappel de la base règlementaire dans tous les cas: Article L du Code des Transports: «L exploitant d un aéronef est responsable de plein droit des dommages causés par les évolutions de l aéronef ou les objets qui s en détachent aux personnes et aux biens à la surface.» La sécurité est due aux autres usagers de l espace aérien Article L du Code des Transports: «Est puni d un an emprisonnement et de d amende le fait pour l exploitant technique, le propriétaire et, le cas échéant, l exploitant commercial de [ ] Faire ou laisser circuler un aéronef dans des conditions d utilisation non conformes aux règles édictées en vue d assurer la sécurité par la présente partie ou par les textes pris en application de la présente partie par le ministre chargé de l aviation civile et relatifs à l équipement des aéronefs, aux modalités de leur utilisation, à la composition des équipages et à leurs conditions d emploi.»

15 Avantages du contexte réglementaire présent et Il existe, donc il autorise certaines opérations. Il professionnalise ces nouvelles activités, (aujourd hui, essentiellement à proximité du sol). Il encadre au juste besoin. Il interdit les opérations dangereuses : survol de personnes Mais il reste des points techniques non résolus: Pas d accords des autorités sur un «niveau acceptable de sécurité» Pas encore de système certifié de «voir et éviter» Pas des liaisons de commandes radioélectriques «protégées»

16 Quel Futur? Les 2 arrêtés du 11 avril 2012 : seulement une première étape : tout type de vol n est pas encore possible aujourd hui, mais le sera peut être demain. Evolutions, selon les améliorations technologiques Besoin de retour d expérience et du niveau de sécurité atteint Pas de compromis pour la sécurité des tiers

17 Conclusion Les dispositions mises en place en avril 2012 permettent déjà la réalisation de la plupart des besoins liés à l environnement et à l eau. Il convient pour les opérateurs de se mettre en conformité avec les exigences applicables. La DGAC est le point de contact vis à vis de ces démarches. Informations et démarches : durable.gouv.fr/demarchespour effectuer des.html Cette page contient la liste des opérateurs autorisés selon cette réglementation.

18 merci

l utilisation opérationnelle des drones en Europe

l utilisation opérationnelle des drones en Europe Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle des drones en Europe easa.europa.eu/drones septembre 2015 Proposition de création de règles communes pour l utilisation opérationnelle

Plus en détail

L insertion des drones dans l espace aérien

L insertion des drones dans l espace aérien L insertion des drones dans l espace aérien JOURNÉE «DRONES» / RPAS A USAGE NON MILITAIRE ASTech 25/04/2012, Paris Cl. Le Tallec Travaux Exdro2 (DGA), ULTRA (EC/FP7) et IDEAS (Onera) 1 Règles internationales

Plus en détail

LES REGLES DE L AIRL

LES REGLES DE L AIRL LES REGLES DE L AIRL LES RÈGLES DE L AIR Responsabilités du commandant de bord Règles de survol des obstacles Règles de prévention des abordages UTILISATION DES ULM Documents obligatoires Survol de l eau

Plus en détail

LES "RPAS" CIVILS RESPONSABILITES ET ASSURANCE

LES RPAS CIVILS RESPONSABILITES ET ASSURANCE ASTECH JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES DRONES 25 AVRIL 2013 LES "RPAS" CIVILS RESPONSABILITES ET ASSURANCE Pierre-Olivier Leblanc, Avocat à la Cour Associé Jean-Baptiste Charles, Avocat à la Cour HOLMAN FENWICK

Plus en détail

L essor des drones aériens civils en France : enjeux et réponses possibles de l État

L essor des drones aériens civils en France : enjeux et réponses possibles de l État L essor des drones aériens civils en France : enjeux et réponses Rapport du Gouvernement au Parlement SGDSN Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale 1 2 1 1- Un drone aérien se définit

Plus en détail

Instruction SFACT.PFE n 2004/01 du 16/02/2004. Objet : Plates-formes hélicoptères utilisables pour l instruction.

Instruction SFACT.PFE n 2004/01 du 16/02/2004. Objet : Plates-formes hélicoptères utilisables pour l instruction. ministère de l Équipement des Transports du Logement, du Tourisme et de la Mer Instruction SFACT.PFE n 2004/01 du 16/02/2004 Objet : Plates-formes hélicoptères utilisables pour l instruction. Destinataires

Plus en détail

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Page: LPE 1 de 1 Révision: 01 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page N d Édition Date d Édition N de révision Date de révision LPE 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 ER 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 LA 1 01 Dec

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA)

MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) MISE EN ŒUVRE DU REGLEMENT (UE) n 923/2012 (SERA) Différences entre le règlement européen et la réglementation française Choix nationaux de mise en œuvre Le présent document, à visée pédagogique, liste

Plus en détail

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit :

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit : Article 1 - Objet / Definitions Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions auxquelles est fourni le Service LibertyBag (ci-après "le Service"), utilisable par les passagers

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A06O0180 COLLISION AVEC UN PLAN D EAU DU CESSNA 172M C-FKWP AU LAC WILCOX, À RICHMOND HILL (ONTARIO) LE 16 JUILLET 2006 Le Bureau de la sécurité des transports du Canada

Plus en détail

Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse. Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment

Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse. Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment Conf lunch Les drones au service de la cartographie et non l inverse Geoffroy Etaix CEO Tellus Environment Les gènes de Tellus Environment Créateurs : Geoffroy Etaix, Industriel PSA - Bosch & Bruno Wirtz,

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Quelques éléments de droit aérien pour les plus légers que l air bis

Quelques éléments de droit aérien pour les plus légers que l air bis Quelques éléments de droit aérien pour les plus légers que l air bis Conférence pour les aérostiers fribourgeois Le 26 juillet 2014 à Guin Introduction 1783: Premier vol en ballon à air chaud, débuts de

Plus en détail

Le portail automobile de référence!

Le portail automobile de référence! Article 83 (Modifié par la loi n 2009-66 du 12 août 2009). Les infractions aux dispositions du présent Code et à celles de ses textes d application se divisent en trois classes : - contraventions - délits

Plus en détail

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI

MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Page : 1/6 MISE EN PLACE DU CONTROLE DES COMPETENCES LINGUISTIQUES DEFINI PAR L OACI Information importante à l attention des pilotes qui bénéficient jusqu au 4 mars 2011 de la compétence linguistique

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF

4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF Page : 4.6 1 de 3 4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF 4.6.1.1 APPLICABILITÉ Le présent chapitre prescrit les règlements régissant la maintenance et l inspection de tout aéronef possédant un certificat

Plus en détail

Les dangers de l alcool et la conduite

Les dangers de l alcool et la conduite Les dangers de l alcool et la conduite Sciences de la vie et de la Terre 4e - 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques.

Plus en détail

Le contrôle de la sûreté de l aviation civile. Colloque Instructeurs 18 mars 2014. Thierry ALLAIN Directeur sûreté DSAC

Le contrôle de la sûreté de l aviation civile. Colloque Instructeurs 18 mars 2014. Thierry ALLAIN Directeur sûreté DSAC Le contrôle de la sûreté de l aviation civile - Colloque Instructeurs 18 mars 2014 Thierry ALLAIN Directeur sûreté DSAC Direction générale de l Aviation civile La surveillance normalisée de la sûreté de

Plus en détail

Surveillance aérienne. Photographie et vidéo aérienne. Reconnaissance. Surveillance incendie

Surveillance aérienne. Photographie et vidéo aérienne. Reconnaissance. Surveillance incendie Surveillance aérienne Photographie et vidéo aérienne Reconnaissance Surveillance incendie PRESENTATION Planète sports et loisirs est la seule société de l île de Ré agréée pour effectuer du travail aérien.

Plus en détail

POLICE CAMIONNETTE CBC

POLICE CAMIONNETTE CBC POLICE CAMIONNETTE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une camionnette. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une camionnette. Assurances Quelles

Plus en détail

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet Loi sur les chiens Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 80, al. 1, 2 et 2 bis, et 120, al. 2, de la Constitution 1, vu le rapport de la Commission de la science, de l

Plus en détail

Licences AESA pour pilotes de ballon

Licences AESA pour pilotes de ballon Office fédéral de l aviation civile OFAC Fédération Suisse d aérostation / Balloon Team SA Lugano Licences AESA pour pilotes de ballon Un cours de formation pour les requérants d une licence de pilote

Plus en détail

Déclaration d accident

Déclaration d accident Déclaration d accident Le sinistre doit être déclaré DANS LES 5 JOURS de sa survenance, Conformément à la Loi du 13/07/1930 Imprimé à utiliser pour tout accident mettant en cause un aéronef A retourner

Plus en détail

Direction Générale de l Aviation Civile. Ministère de l Equipement et des Transports

Direction Générale de l Aviation Civile. Ministère de l Equipement et des Transports ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS DIRECTION GENERALE DE L AVIATION CIVILE 1 ère Conférence Régionale Afrique «Future Génération des Professionnels de l Aviation» Marrakech, du

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. FR Unie dans la diversité FR 15.4.2015

DOCUMENT DE TRAVAIL. FR Unie dans la diversité FR 15.4.2015 EUROPEAN PARLIAMENT 2014-2019 Commission des transports et du tourisme 15.4.2015 DOCUMENT DE TRAVAIL sur l'utilisation sûre des systèmes d'aéronefs télépilotés (RPAS), plus connus sous le nom de véhicules

Plus en détail

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Décision n o 2012-1241 du 2 octobre 2012 fixant les conditions d utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service

Plus en détail

6.0 DOCUMENTS D ORIENTATION OPÉRATIONS... 24 6.1 Espace aérien... 24 6.2 Espacement et évitement d abordage... 24 6.3 Transpondeurs... 27 6.

6.0 DOCUMENTS D ORIENTATION OPÉRATIONS... 24 6.1 Espace aérien... 24 6.2 Espacement et évitement d abordage... 24 6.3 Transpondeurs... 27 6. Instruction visant le personnel Sujet : Révision et traitement d un Certificat d opérations aériennes spécialisées pour l utilisation d un système de véhicule aérien non habité (UAV) Bureau émetteur :

Plus en détail

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol

Avion Robin DR400 immatriculé F-GCAV Date et heure 21 février 2015 à 10 h 30 (1) Exploitant. Saint-Hérent (63), altitude 2 830 ft Nature du vol www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Heurt avec la cime des arbres et collision avec le relief, par conditions météorologiques défavorables (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont

Plus en détail

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone

Programme individuel de formation. Formation Télé-pilote de drone Programme individuel de formation Formation Télé-pilote de drone Pilotage de Drone Civil De Type Multi-rotor Et au métier de la prise de vue aérienne. Programme de formation 2015 Durée : Formation théorique

Plus en détail

Déclaration d accident

Déclaration d accident Déclaration d accident Le sinistre doit être déclaré DANS LES 5 JOURS de sa survenance, Conformément à la Loi du 13/07/1930 Imprimé à utiliser pour tout accident mettant en cause un aéronef A retourner

Plus en détail

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015 AGENCE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EN AFRIQUE ET A MADAGASCAR Phone : +(221) 33.869.23.32 +(221) 33.869.23.46 Fax : +(221) 33.820.06.00 AFTN : GOOOYNYX E-mail : dakarbni@asecna.org Web :

Plus en détail

LOI n 2012 011. Portant Code malagasy de l aviation civile

LOI n 2012 011. Portant Code malagasy de l aviation civile LOI n 2012 011 Portant Code malagasy de l aviation civile EXPOSE DES MOTIFS Les dispositions législatives relatives à l Aviation civile sont déterminées par la loi n 2004 027 du 09 septembre 2004 portant

Plus en détail

B.A -BA. Ministère de l écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

B.A -BA. Ministère de l écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr B.A -BA Copyright illustrations : René Deymonaz - Conception & réalisation : DGAC / Bureau web / Cre@tion - Avril 2011 du RTBA Direction Générale de L Aviation Civile Direction du Transport Aérien Mission

Plus en détail

ASSEMBLÉE 38 e SESSION

ASSEMBLÉE 38 e SESSION Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL A38-WP/69 TE/10 31/7/13 ASSEMBLÉE 38 e SESSION COMMISSION TECHNIQUE Point 31 : Sécurité de l aviation Problèmes émergents FAUSSE PROXIMITÉ

Plus en détail

Réglementation du transport des animaux vivants

Réglementation du transport des animaux vivants Réglementation du transport des animaux vivants 1/ L agrément des transporteurs Toute personne physique ou morale transportant des animaux dans un but lucratif doit être titulaire d un agrément, délivré

Plus en détail

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler)

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) Conseil national Session d'été 009 e-parl 9.08.009 09:0 - - 05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national

Plus en détail

Inscription Décharge de responsabilité

Inscription Décharge de responsabilité Inscription Décharge de responsabilité Circuit de Lurcy-Lévis Samedi 27 avril 2013 Pour vous inscrire, il est nécessaire de : 1. Remplir la fiche d inscription ci-dessous 2. Dater et signer dans la zone

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE O2. Mise en oeuvre des nouveaux minima

GUIDE TECHNIQUE O2. Mise en oeuvre des nouveaux minima GUIDE TECHNIQUE O2 Edition N 1 Direction de la sécurité de l'aviation civile Direction navigabilité et opérations Mise en oeuvre des nouveaux minima Pôle spécialistes et technique Destinataire : I-OPS,

Plus en détail

MANUEL D ACTIVITES PARTICULIERES AERONEFS TELEPILOTES

MANUEL D ACTIVITES PARTICULIERES AERONEFS TELEPILOTES MANUEL D ACTIVITES PARTICULIERES AERONEFS TELEPILOTES Réf. : MAP Balloide C043 Edition 03-2012 Systèmes de prise de vues photos et vidéos aériennes par ballon captif BALLOONA-OUT et par drone EPC-D601

Plus en détail

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

POLICE VOITURE CBC. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE CBC Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances Quelles couvertures

Plus en détail

Séminaire dirigeants Houlgate. 15 octobre 2011

Séminaire dirigeants Houlgate. 15 octobre 2011 Séminaire dirigeants Houlgate 15 octobre 2011 Séminaire dirigeants Pratiquement.. Daniel Bolot Séminaire dirigeants Formation des pilotes et des instructeurs Daniel Bolot Formation des pilotes et des instructeurs

Plus en détail

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation

Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication N 1735 Rapport Final du Bureau d enquêtes sur les accidents d aviation concernant l accident de l avion Piper

Plus en détail

Conditions générales de vente Drone Experience

Conditions générales de vente Drone Experience Conditions générales de vente Drone Experience La signature du devis, l'envoi d'un bon de commande ou tout autre support faisant état d'une commande auprès de Drone Experience vaut acceptation des conditions

Plus en détail

Séminaire exploitants -

Séminaire exploitants - Séminaire exploitants - Solution de conformité RESA Contexte Difficultés d installation pour certaines pistes ; Spécification de certification prévue par l AESA ; Besoin de développer des solutions afin

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule.

Les usagers sont civilement responsables des dommages qu ils causent aux biens et aux personnes dans le véhicule. 1 Article 1. Conditions d accès Le Transport de Proximité Tedibus est un service organisé par la Communauté de Communes du Grand Couronné. Il est accessible à tous les habitants du Grand Couronné, sous

Plus en détail

Sur le rapport du ministre des postes et télécommunications des travaux publics et des transports ;

Sur le rapport du ministre des postes et télécommunications des travaux publics et des transports ; Décret n 65-159 du 1 er juin 1965 fixant les conditions de création, de mise en service, d'exploitation et de contrôle des aérodromes civils. (Page 605) Rectificatif Le Président de la République, Président

Plus en détail

La réglementation aérienne du Vol Libre

La réglementation aérienne du Vol Libre La réglementation aérienne du Vol Libre Février 2005 Auteur : Philippe FLAMENT Commission Espace Aérien FFVL 1. OBJET DU DOCUMENT Ce document a pour objet d être un document de référence dans l application

Plus en détail

objectifs de d exploiter

objectifs de d exploiter Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/37 1 12/2/13 Point 1 : 1.2 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Aperçu général des tendances

Plus en détail

La réglementation aérienne applicable au Vol Libre

La réglementation aérienne applicable au Vol Libre La réglementation aérienne applicable au Vol Libre Auteur du document d origine : Philippe FLAMENT Actualisation suite à la refonte de la réglementation au 1 er Janv 2007 (MAJ Juin 2011) : Gérard DELACOTE.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 11 août 2010. S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 130 11 août 2010. S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2157 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 130 11 août 2010 S o m m a i r e MISE SUR LE MARCHÉ DES DÉTERGENTS

Plus en détail

N 3038 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 3038 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI N 3038 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 août 2015. PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2015-380 du

Plus en détail

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES

AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES AFFRETEMENT D UN TRANSPORTEUR AERIEN PAR UN ORGANISATEUR DE VOYAGES Ce document s adresse aux nouveaux arrivants dans le domaine de l affrètement et aux affréteurs occasionnels. Il a pour but de leur fournir

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 131 29 juin 2011. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 131 29 juin 2011. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1895 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 131 29 juin 2011 S o m m a i r e Règlement ministériel du 6 juin 2011

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

MPA II : MODALITES DE CIRCULATION DES VEHICULES COTE PISTE

MPA II : MODALITES DE CIRCULATION DES VEHICULES COTE PISTE MINISTERE DE L ECOLOGIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, ET DE L ENERGIE Direction générale de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile Direction de la sécurité de l aviation civile nord-est

Plus en détail

A R R E T O N S = = = = = = = = = = = = =

A R R E T O N S = = = = = = = = = = = = = VILLE DE VALENCIENNES PARC DE STATIONNEMENT DES TERTIALES (Théâtre/Université) Nous, Maire de la Ville de Valenciennes, = = = = = Vu le Code Général des Collectivités Territoriales notamment ses articles

Plus en détail

Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation

Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation Normes et pratiques recommandées internationales Annexe 13 à la Convention relative à l aviation civile internationale Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation La présente édition comprend tous

Plus en détail

Le circuit MOTORLAND en Aragon

Le circuit MOTORLAND en Aragon Dimanche 3 mai 2015 Sortie sur le circuit de Motorland Suite à l enthousiasme collectif suscité lors de notre découverte l année passée du très beau circuit de Motorland, le CPFTG a décidé de le louer

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 16.11.2011 Journal officiel de l Union européenne L 298/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 1149/2011 DE LA COMMISSION du 21 octobre 2011 modifiant le règlement (CE) n o 2042/2003

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10 NOTICE D UTILISATION Chaise élévatrice modèle HW 10 Sommaire 1. Introduction 1.1 Description générale 1.2 Données techniques 1.3 Incidences sur l entourage 2. Mode d emploi 2.1 Instruments de mise en service

Plus en détail

REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA

REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2008/CM/UEMOA RELATIF A LA SECURITE ET A LA SURETE MARITIMES AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL

Plus en détail

REGLEMENT DES EPREUVES PRESENTATION ET COTATION

REGLEMENT DES EPREUVES PRESENTATION ET COTATION REGLEMENT DES EPREUVES PRESENTATION ET COTATION Une série d épreuves constitutive d une compétition amicale est proposée aux équipages du Rallye. La participation aux épreuves doit se faire dans le strict

Plus en détail

La direction générale de l aviation civile

La direction générale de l aviation civile La direction générale de l aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ

CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL HLSC 2010-WP/10 17/12/09 CONFÉRENCE DE HAUT NIVEAU DE 2010 SUR LA SÉCURITÉ Montréal, 29 mars 1 er avril 2010 Thème 3 : Autres problèmes

Plus en détail

Operations: Entrainement théorique pour la délivrance de qualification de type ou de classe durant la formation (si applicable) Signature RP:

Operations: Entrainement théorique pour la délivrance de qualification de type ou de classe durant la formation (si applicable) Signature RP: Candidat Nom*: Prénom(s)*: Date naissance: Type de licence: Numéro de licence: Pays de la licence: QT / QC : Type d avion: IR STI() ptitude et contrôle de compétences Délivrance Prorogation Renouvellement

Plus en détail

Santé et sécurité au travail

Santé et sécurité au travail l SANTE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL DIRECTIVE POUR LES TRAVAUX EFFECTUÉS SUR LE SITE DE L AÉROPORT 1. Principes directeurs Préambule But Champ d application La sécurité du trafic aérien, des passagers et des

Plus en détail

CHIENS DE CATEGORIE 1 OU 2 Mesures réglementaires

CHIENS DE CATEGORIE 1 OU 2 Mesures réglementaires CHIENS DE CATEGORIE 1 OU 2 Mesures réglementaires Le dispositif législatif actuel résulte principalement de la loi n 99-5 du 6 janvier 1999 relative aux animaux dangereux et errants et à la protection

Plus en détail

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Me Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 16 mars 2011 THÈMES ABORDÉS : 1. Cloud computing : les limites juridiques de l

Plus en détail

Aide-mémoire aux organisateurs de manifestation nautique

Aide-mémoire aux organisateurs de manifestation nautique Aide-mémoire aux organisateurs de manifestation nautique 1. Introduction Si les manifestations nautiques sur le territoire du canton de Fribourg sont moins fréquentes que celles organisées sur terre comme,

Plus en détail

Circulaire. La présente circulaire entre en vigueur à compter du 1er juillet 2009.

Circulaire. La présente circulaire entre en vigueur à compter du 1er juillet 2009. Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et des Transports المملكة المغربية وزارة التجهيز والنقل N 946 DGAC/BEA رقم م ع ط م/م ت ح الرباط في Rabat, le : 18 MAI 2009 Circulaire relative à la liste des

Plus en détail

Amendements à la Convention sur la circulation routière

Amendements à la Convention sur la circulation routière BGBl. III - Ausgegeben am 23. April 2014 - Nr. 80 1 von 12 Amendements à la Convention sur la circulation routière A. Amendements au texte principal de la Convention ARTICLE 1 (Définitions) Insérer un

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

Présenté à. La Commission des transports et de l environnement

Présenté à. La Commission des transports et de l environnement La sécurité routière au Québec : les cellulaires au volant, la vitesse excessive, les motocyclistes et les conditions hivernales Mémoire Présenté à La Commission des transports et de l environnement Février

Plus en détail

«Quelle est la dose de risque acceptable dans la pratique du sport à l école?» Exposé liminaire Peter Moser, responsable de la formation

«Quelle est la dose de risque acceptable dans la pratique du sport à l école?» Exposé liminaire Peter Moser, responsable de la formation «Quelle est la dose de risque acceptable dans la pratique du sport à l école?» Exposé liminaire Peter Moser, responsable de la formation Introduction 2 Autorité d'interpréter Qui a l autorité d interpréter

Plus en détail

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE)

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) GROUPE DE TRAVAIL VOLS DE NUIT Présidé par M. Régis GUYOT, Préfet ***** CONTRIBUTION DE M. JEAN-PIERRE BLAZY Député-Maire

Plus en détail

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE

ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE asa ASSOCIATION DES SERVICES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Catalogue des compétences Catégorie M 22 mars 2011 Principe de base pour la

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA

CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA CHARTE D UTILISATION DE L ESPACE MULTIMEDIA Cette charte permet à chaque usager de l Espace multimédia de connaître ses droits et ses devoirs. Chacun peut ainsi profiter des services de la Médiathèque,

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Mobilité et transports 1263-1400. Neuchâtel 2015

Mobilité et transports 1263-1400. Neuchâtel 2015 11 Mobilité et transports 1263-1400 Accidents des transports en Suisse 2014 Neuchâtel 2015 Accidents des transports en Suisse 2014 Vue d ensemble 2 Circulation routière 4 Transports publics routiers 9

Plus en détail

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux

Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux REGLE DSAC/NO Règle disponible en téléchargement sur www.osac.aero Indice A 11 janvier 2013 Crédit d'examen pour les détenteurs de diplômes et titres nationaux R-50-01 Ministère de l'ecologie, du Développement

Plus en détail

Cadre I- Demandeur/ Applicant

Cadre I- Demandeur/ Applicant Page : 1 Cadre I- Demandeur/ Applicant Raison sociale de l'entreprise et, si elle est différente, appellation utilisée pour l'exploitation/ Name of the company and, if different, name used for the exploitation

Plus en détail

A noter! une fois le permis accordé, il doit être satisfait en permanence aux conditions d assurance et de vaccination.

A noter! une fois le permis accordé, il doit être satisfait en permanence aux conditions d assurance et de vaccination. Principe : la responsabilité d un accident survenu du fait d un animal incombe au propriétaire (article 1385 du code civil). Mais au maire est confié «le soin d obvier ou de remédier aux événements fâcheux

Plus en détail

Le programme d armement 2015 ogramme 15 Pr

Le programme d armement 2015 ogramme 15 Pr Programme 15 Le programme d armement 2015 1 Vue d ensemble 4 Le programme d armement 2015 Conduite 6 Système de drones de reconnaissance 15 250 mio. fr. (ADS 15) Efficacité à l engagement 8 Simulateur

Plus en détail

L état de l industrie aérospatiale canadienne

L état de l industrie aérospatiale canadienne Le 2013 rapport Report 2014 L état de l industrie aérospatiale canadienne Survol de la présentation Contexte L écosystème aérospatial canadien L impact économique L innovation (R et D) La production d

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE BIMENSUEL Paraissant les 15 et 30 de chaque mois 28 Février 2011 53ème année N 1234 SOMMAIRE I Lois & Ordonnances 27 Février 2011 Loi n 2011-018

Plus en détail

SOUSCRIPTEURS DE L EST

SOUSCRIPTEURS DE L EST PROPOSITION D ASSURANCE AUTOMOBILE F.P.Q. N o 1 FORMULE DES PROPRIÉTAIRES SOUSCRIPTEURS DE L EST 4405, boul. Lapinière, Brossard, QC J4Z 3T5 ASSUREUR : LA COMPAGNIE D ASSURANCE JEVCO COURTIER : Ref. N

Plus en détail

Article L214-8 du Code Rural et de la Pêche Maritime stipule : définit les deux catégories de chiens susceptibles d être dangereux

Article L214-8 du Code Rural et de la Pêche Maritime stipule : définit les deux catégories de chiens susceptibles d être dangereux Article L211-12 du Code Rural et de la Pêche Maritime définit les deux catégories de chiens susceptibles d être dangereux Relèvent de la 1ère catégorie les chiens non inscrits à un livre généalogique reconnu

Plus en détail

Proposer des premières solutions concrètes pour développer une filière française des drones civils

Proposer des premières solutions concrètes pour développer une filière française des drones civils Editorial Proposer des premières solutions concrètes pour développer une filière française des drones civils, est l entreprise que le pôle aéronautique et spatial Pégase a choisi de mener à travers cet

Plus en détail

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs

Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs Ordonnance 2 sur les entreprises d entretien d aéronefs (O 2 EEA) 748.127.4 du 19 mars 2004 (Etat le 6 avril 2004) Le Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication,

Plus en détail

Guide méthodologique pour l évaluation des incidences des projets de carrière. 15 e colloque du SIFEE Paris. Frédéric Melki fmelki@biotope.

Guide méthodologique pour l évaluation des incidences des projets de carrière. 15 e colloque du SIFEE Paris. Frédéric Melki fmelki@biotope. Guide méthodologique pour l évaluation des incidences des projets de carrière 15 e colloque du SIFEE Paris Frédéric Melki fmelki@biotope.fr Présentation de Biotope Bureau d études en environnement Agence

Plus en détail

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique -

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Préfet du Haut-Rhin Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Pour être recevable, le dossier doit être intégralement complété, signé et adressé avant le délai réglementaire requis.. Le dossier

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Roulages Collectionneurs

Roulages Collectionneurs CONDUCTEUR Nom & Prénom : Roulages Collectionneurs Circuit Bugatti Vendredi 10 avril 2015 N d adhérent : Formule : Echéance : Date de naissance : Téléphone Fixe : / / / / Téléphone Portable : / / / / E-mail

Plus en détail

LA SALLE DES CHEVALIERS/ LA PETITE PIERRE

LA SALLE DES CHEVALIERS/ LA PETITE PIERRE LA SALLE DES CHEVALIERS/ LA PETITE PIERRE Fiche technique Concerts/conférences/expositions - pout événement public: 75 la journée Assurance responsabilité civile de l artiste ou du groupe prise en compte

Plus en détail

La Convention relative à l aviation civile internationale. Annexes 1 à 18. Organisation de l aviation civile internationale

La Convention relative à l aviation civile internationale. Annexes 1 à 18. Organisation de l aviation civile internationale La Convention relative à l aviation civile internationale Annexes 1 à 18 Organisation de l aviation civile internationale Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Annexe 4 Annexe 5 Annexe 6 Annexe 7 Annexe 8 Annexe

Plus en détail

Les assurances obligatoires en Tunisie. Brahim KOBBI FTUSA

Les assurances obligatoires en Tunisie. Brahim KOBBI FTUSA Les assurances obligatoires en Tunisie Brahim KOBBI FTUSA Introduction La liste des assurances obligatoires Les caractéristiques Les problèmes des assurances obligatoires Conclusion 2 Introduction En Tunisie

Plus en détail