Éducation, formation et technologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éducation, formation et technologie"

Transcription

1 Éducation, formation et technologie

2 REMERCIEMENTS Malcolm Scoble, B. Sc., M. Sc., Ph. D., titulaire de la chaire en génie minier de l Université de la Colombie-Britannique et membre du Conseil canadien de l innovation minière. Lorri A. McCann, B. Sc., ingénieur, directeur en gestion de projet et en ressourcement en construction chez Vale, et membre du Conseil canadien de l innovation minière. Participants aux entrevues téléphoniques et participants à la séance de discussion en groupe réalisée à l occasion de l International Future Mining Conference (conférence internationale sur l avenir de l industrie minière) organisée en novembre 2011 par l AusIMM. Ce projet est financé en partie par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels. Le Conseil RHiM désire souligner la contribution de Kingsford Consulting Ltd. Les opinions et les interprétations figurant dans la présente publication sont celles de l auteur et ne représentent pas nécessairement celles du gouvernement du Canada. Conseil des ressources humaines de l industrie minière (Conseil RHiM), 2012 Tous droits réservés. L utilisation de toute partie de la présente publication à des fins de reproduction, de conservation dans un système d extraction ou de transmission sous toute forme ou de quelle que manière que ce soit (par voie électronique ou mécanique, par photographie, par photocopie ou par enregistrement) sans avoir préalablement obtenu la permission écrite du Conseil RHiM constitue une violation de la Loi sur le droit d auteur. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Conseil des ressources humaines de l industrie minière 260, chemin Hearst Bureau 401 Kanata (Ontario) K2L 3H1 Tél. : Téléc. : Courriel : Vous pouvez également consulter le site Web suivant : Date de publication : mars 2012

3 Éducation, formation et technologie La demande mondiale pour les matières premières entraîne une hausse du prix des produits de base et de la demande en maind œuvre minière. Selon le Conseil des ressources humaines de l industrie minière (Conseil RHiM), «les besoins cumulatifs en matière d embauche devraient être supérieurs à la moitié de la main-d œuvre actuelle de l industrie minière d ici 2021». En outre, selon l analyse Plus de nouveaux mineurs qualifiés seront requis d ici des principales tendances dans l industrie minière effectuée par Deloitte, «le capital humain disponible est tout simplement insuffisant pour que se matérialise la croissance prévue par les sociétés minières». Alors que la demande est en croissance, l offre de travailleurs est menacée par le recrutement insuffisant et le départ à la retraite imminent des baby-boomers. Le rapport Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne 2011 du Conseil RHiM indique que le plus grand besoin en matière d embauche sera dans les métiers et les emplois non désignés, à travailleurs, ce qui représente environ 32 pour cent de l ensemble des besoins en matière d embauche. «Le départ à la retraite imminent de travailleurs de la génération du baby-boom, la difficulté d attirer et d embaucher de jeunes travailleurs, et une sous-représentation de divers groupes, comme les femmes et les nouveaux Canadiens, sont tous des éléments qui contribuent aux difficultés sur le plan des ressources humaines.» L éducation et la formation constituent des outils essentiels à l acquisition et à la mise à niveau de compétences dans le but de remédier à cette pénurie annoncée. Le présent article aborde trois grands volets de l éducation et de la formation des mineurs liés aux progrès technologiques. Le présent article est fondé sur une série d entrevues effectuées auprès d experts en technologie et en innovation de l industrie minière, de fournisseurs de services et d équipement, de formateurs et de dirigeants d autres secteurs d activité. Un complément d information a été obtenu par l intermédiaire d une séance de discussion en groupe réalisée à l occasion de l International Future Mining Conference (conférence internationale sur l avenir de l industrie minière) organisée en novembre 2011 par l AusIMM. L étude s est penchée sur les nouvelles technologies introduites au cours des cinq dernières années et leurs répercussions sur les mineurs au cours des cinq à dix années suivantes. 1 Éducation, formation et technologie

4 CONSTATATIONS Les activités minières se complexifient sur le plan intellectuel; les mineurs sont maintenant appelés à évaluer des données recueillies à l aide d équipement informatisé et à agir en conséquence. Le rôle actuel des établissements d enseignement dans la formation des mineurs consiste à transmettre les connaissances de base sur la profession ainsi que les compétences non techniques, comme la communication interpersonnelle et le travail d équipe. Le recours aux simulateurs, plus récent, offre une nouvelle option de développement des compétences des mineurs, tant en milieu professionnel que scolaire, lorsque le financement le permet. Les employeurs accordent de l importance à l expérience pratique que les employés acquièrent en utilisant l équipement. L apprentissage fondé sur l expérience acquise sur le lieu de travail est facilité par la présence de mentors sur le site minier. Un mentorat efficace représente une excellente occasion de former de nouveaux travailleurs et de maintenir en poste les mineurs d expérience; toutefois, ces jumelages individualisés causent souvent un goulot d étranglement qui gêne les efforts visant à accroître rapidement le nombre d opérateurs qualifiés. L IMPORTANCE DES COMPÉTENCES NON TECHNIQUES DANS LE SECTEUR MINIER Étant donné la numérisation de l équipement d exploitation minière, les compétences requises par les mineurs d aujourd hui diffèrent de celles des mineurs d autrefois. De nos jours, on met davantage l accent sur les compétences non techniques que sur les compétences opérationnelles. La profession de mineur a toujours exigé des personnes capables de résoudre des problèmes et d évaluer sur-le-champ des données cruciales liées à la sécurité et à la productivité. Au fil de la numérisation des activités minières, les mineurs sont de plus en plus appelés à résoudre des problèmes et à réagir à des données recueillies à l aide d équipement lourd, de dispositifs de communication et d autres appareils. Ils doivent comprendre ce que les données transmettent et la façon d y répondre. Les mineurs contemporains doivent se servir de leur intelligence, maîtriser l informatique, adhérer à la formation continue et posséder de solides compétences interpersonnelles. Cela ne signifie pas que la capacité à reconnaître les changements dans le milieu naturel de la mine est une compétence dépassée, mais plutôt que le mineur d aujourd hui et de demain doit faire preuve d ouverture et être formé à l évaluation de sources de données qui, si elles sont bien comprises et utilisées correctement, peuvent se traduire par des effets positifs sur la sécurité et la productivité. Faute du budget et de l infrastructure nécessaires, la plupart des établissements d enseignement du secteur minier sont incapables d offrir une formation pratique à l aide d équipement automatisé. Le rôle des formateurs est plutôt d enseigner et de renforcer les compétences non techniques telles que la sécurité, la fiabilité, la communication, la résolution de problèmes et la persévérance. Ils doivent également veiller à ce que les attitudes et les attentes soient adaptées à la réalité. La formation sur système peut toutefois avoir lieu sur les sites miniers ou en milieu scolaire, par l intermédiaire de simulateurs. 2 Éducation, formation et technologie

5 FORMATION SUR SIMULATEUR Le recours aux simulateurs dans la formation permet de régler partiellement le problème. Bien qu ils ne reproduisent pas exactement une situation réelle, les simulateurs permettent tout de même aux apprenants de commencer à acquérir les compétences requises et aux employeurs éventuels, d évaluer les apprenants dans un environnement contrôlé. Ces appareils permettent en outre d observer comment les apprenants réagissent aux difficultés et aux situations potentiellement dangereuses. Les partenariats entre employeurs et établissements d enseignement peuvent offrir de nouvelles possibilités d amélioration de la formation en vue d un emploi. Face aux progrès technologiques rapides et aux coûts de l équipement qui y sont associés, les simulateurs représentent une solution efficace et sécuritaire au besoin d acquisition de connaissances spécialisées avant que l apprenant fasse son entrée sur le site minier. Une fois employés, les apprenants bénéficient de l expérience des mineurs aguerris, un élément clé du développement d un mineur. APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL «Habituellement, les nouveaux opérateurs commencent par manœuvrer les véhicules de transport. Ils sont plus nombreux que tout autre équipement et ils représentent le point de départ le plus facile. Un opérateur passe habituellement à la pratique après une semaine de formation. La première semaine est consacrée à la théorie et ensuite, l apprenti commence à conduire accompagné d un travailleur expérimenté.» (Réponse donnée par un expert de l industrie minière) «Enseigner les rudiments d un appareil ou d une tâche n est pas si long, mais le mécanisme de prise de décisions s acquiert par l expérience uniquement.» Les nouveaux mineurs sont généralement mentorés par des collègues expérimentés qui possèdent les compétences et les qualités nécessaires pour assumer ce rôle. Cet apprentissage individualisé fondé sur l expérience crée toutefois souvent un goulot d étranglement qui freine l intégration rapide des nouveaux mineurs. La nécessité de former et de mentorer chaque mineur débutant limite le nombre de nouveaux employés qu une société peut engager. Le cadre d une compagnie minière explique : «On peut bien attirer les jeunes vers le secteur minier, mais il y a une limite au nombre de nouveaux qu on peut engager et mentorer adéquatement. Il faut un bon ratio travailleurs expérimentés-débutants. Si on engage 20 nouveaux mineurs, il nous faut 20 mineurs d expérience capables de les former, ce qui n est pas donné à tout le monde. On manque très rapidement de mentors.» Embaucher des employés inexpérimentés est très coûteux; c est pourquoi bon nombre de compagnies minières préfèrent recruter chez les concurrents. Une étude effectuée en 2012 par le Conseil RHiM intitulée Y, X, baby-boomers : la gestion d effectifs multigénérationnels dans l industrie minière révèle que les travailleurs du secteur minier issus de la génération du baby-boom (âgés de 51 à 68 ans) «souhaitent que leur grande expérience technique et leur dévouement professionnel se reflètent dans leur rémunération et les occasions de perfectionnement uniques qui leur sont offertes. Les baby-boomers ont généralement le sentiment que tout leur est dû en raison de leur expérience de travail et de vie. Des données suggèrent que les baby-boomers, comme les Y, sont au stade de leur carrière où ils cherchent des occasions d épanouissement personnel par rapport au poste occupé.» Cette étude illustre l importance du rôle que joue le mentorat dans le maintien en poste des baby-boomers et dans la formation des nouveaux travailleurs. 3 Éducation, formation et technologie

6 PISTES À SUIVRE Tandis que la technologie continue de se développer, il est essentiel que l industrie et les formateurs coordonnent leurs efforts de formation à l emploi des mineurs. En prenant part à l éducation des nouveaux mineurs, au moyen de simulateurs et d autres types de formation visant à acquérir des compétences cruciales, les employeurs pourraient réduire la quantité de formation requise en milieu de travail et ainsi atténuer le goulot d étranglement causé par celle-ci. Les compétences non techniques ont toujours été importantes pour le secteur, mais elles sont souvent sous-estimées dans les stratégies de formation. Les employeurs gagneraient à favoriser le développement de ce type de compétences au sein de la main-d œuvre grâce à des programmes de formation et de mentorat. Même avec les progrès technologiques, ces compétences très recherchées et transférables demeureront indispensables; la formation en ce sens représente donc un investissement solide. L industrie devrait envisager de parrainer des programmes de formation offrant instructeurs, équipement (incluant de l équipement minier véritable et des simulateurs), alternance travail-études, stages et emplois d été. Bien qu un mineur sans expérience aura toujours besoin d une formation sur place, les diplômés issus de tels programmes entreraient sur le marché du travail équipés de compétences pratiques plus solides, ce qui se traduirait, pour les employeurs, par des économies et une réduction du risque lié à l investissement dans la formation. Le mentorat constitue une excellente façon de maintenir en poste les travailleurs âgés et de transmettre des connaissances tacites aux recrues. La combinaison d un programme complet de mentorat et d une formation en milieu de travail permet d atténuer efficacement la pénurie de travailleurs qualifiés sur les sites miniers. La perspective de bénéficier d une technologie avancée, d avantages financiers et d occasions de carrière à long terme devrait être utilisée pour attirer les recrues vers le secteur. Il importe aussi que les candidats sachent que l industrie minière a évolué et qu elle favorise le développement de nombre de précieuses compétences transférables. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES Deloitte. Suivi des tendances en 2012 : Les dix principaux enjeux des sociétés minières pour l année à venir. 0VgnVCM c56f00aRCRD.htm. Ernst & Young. Business risks facing mining and metals, Mining---Metals/Business-risks-facing-mining-and-metals Conseil RHiM. Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne, FINALAug17.pdf. Conseil RHiM. Découvrir des possibilités : Les défis et possibilités en matière de ressources humaines au sein du secteur canadien de l exploration minérale, UP_Decouvrir_Poss_RPT_FR_FINAL.pdf Conseil RHiM. X, Y, baby-boomers : la gestion d effectifs multigénérationnels dans l industrie minière, Éducation, formation et technologie

DiversitÉ et technologie

DiversitÉ et technologie DiversitÉ et technologie REMERCIEMENTS Malcolm Scoble, B. Sc., M. Sc., Ph. D., titulaire de la chaire en génie minier de l Université de la Colombie-Britannique et membre du Conseil canadien de l innovation

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique

www.conseils.org Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Des marchés du travail en bonne santé pour garantir le succès économique Forum des politiques publiques, Ottawa Le 10 mars 2011 Persistance des pénuries de main-d œuvre qualifiée malgré le ralentissement

Plus en détail

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR Par Alan Davis Solutions de dotation en personnel pour le nouveau millénaire QU EST-CE QUE LE RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR? Le recrutement fondé sur le savoir donne lieu

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

Esthéticienne ou esthéticien

Esthéticienne ou esthéticien Esthéticienne ou esthéticien Description du métier Les esthéticiennes et les esthéticiens prodiguent des soins esthétiques à l aide d une panoplie de techniques nécessitant l utilisation de produits, d

Plus en détail

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Recrutement Professionnels Solutions RH Services en entreprise Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux L époque du travail individuel

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels Introduction et contexte :

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir

À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir 2015. Pour obtenir de l information, communiquez avec Deloitte Touche Tohmatsu Limited À l affût des tendances

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les enseignantes et enseignants de niveau postsecondaire en éducation à la petite enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

GESTION CONTEMPORAINE. Programme de formation. www.umoncton.ca/gestion-contemporaine DÉCOUVREZ CE PROGRAMME DE FORMATION. Octobre 2016 Avril 2017

GESTION CONTEMPORAINE. Programme de formation. www.umoncton.ca/gestion-contemporaine DÉCOUVREZ CE PROGRAMME DE FORMATION. Octobre 2016 Avril 2017 Programme de formation GESTION CONTEMPORAINE Octobre 2016 Avril 2017 Conçu pour les gestionnaires d aujourd hui et de demain www.umoncton.ca/gestion-contemporaine DÉCOUVREZ CE PROGRAMME DE FORMATION GESTION

Plus en détail

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire 2012 www.contactnorth.ca www.contactnord.ca Le 9 mars 2012, M. Glen Murray, ministre de la Formation et

Plus en détail

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Fiche 3 Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Chaire Claire-Bonenfant Femmes, Savoirs et Sociétés Université Laval Cette recherche a été réalisée

Plus en détail

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $ AVIS DE POSTE VACANT CRITÈRES DE SÉLECTION AVIS DE POSTE VACANT CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Transformation alimentaire

Transformation alimentaire Le secteur de la transformation alimentaire Selon les données du ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation (MAPAQ), le secteur de la transformation alimentaire compte quelque 2 100

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Sommaire. À propos de nous. Notre vision. Notre mission. Gestion. Programme de leadership. Opérations. Service à la clientèle.

Sommaire. À propos de nous. Notre vision. Notre mission. Gestion. Programme de leadership. Opérations. Service à la clientèle. Sommaire À propos de nous Fondée en 1998, l Académie FGL Sports appuie nos magasins franchisés en offrant des solutions d apprentissage menant à l engagement des apprenants et produisant des résultats

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Consultations prébudgétaires 2014. Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2014 Mémoire soumis au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire Avec 12 000 chercheurs canadiens du domaine de la santé et plus de 35 000 étudiants

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail

Document d orientation AGRÉMENT

Document d orientation AGRÉMENT Document d orientation AGRÉMENT Mise à jour : Le 1 janvier 2016 Bienvenue au cours d Agrément Document d orientation Le Conseil de formation pharmaceutique continue (CFPC) a été fondé en 1969 dans le but

Plus en détail

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille Silvie Delorme Dès sa création en 1969, la Corporation accorde une importance majeure à la formation continue. Gage d une profession

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ

Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Bibliothécaire/Spécialiste de l information PROFIL DE L OPPORTUNITÉ Septembre 2014 Bibliothécaire/Spécialiste de l information Institut canadien pour la sécurité des patients Lieu de travail : bureau d

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK NOTRE MANDAT L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien

Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien Lignes directrices de pratique - Personnel de soutien O r d r e d e s e r g o t h é r a p e u t e s d e l O n t a r i o Sept 2004 Introduction La position de l Ordre sur le personnel de soutien L Ordre

Plus en détail

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8

Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses de l industrie... 4 Élaboration des enjeux... 5. Enjeux prioritaires... 8 COMITÉ SECTORIEL DE LA MAIN-D ŒUVRE DE L INDUSTRIE ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RAPPORT DE LA CONSULTATION STRATÉGIQUE NOVEMBRE 2013 TABLE DES MATIÈRES Déroulement... 3 Caractéristiques, forces et faiblesses

Plus en détail

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et

Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et Fonds d aide à l emploi pour les jeunes : un aperçu Préparé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et de la formation Direction de la prestation des services

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Responsable: Martine Vézina Service de l enseignement du management 19 novembre 2014

OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Responsable: Martine Vézina Service de l enseignement du management 19 novembre 2014 OPTION MIXTE DÉVELOPPEMENT DURABLE Responsable: Martine Vézina Service de l enseignement du management 19 novembre 2014 «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent

Plus en détail

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ PROGRAMME DE FORMATION PERMANENTE ET DE PARTICIPATION POUR MÉDIATEURS AGRÉÉS ET BREVETÉS Programme de formation permanente et de participation (FPP) pour médiateurs agréés et brevetés Directives, catégories

Plus en détail

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Livre blanc L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Dans l environnement concurrentiel d aujourd hui, les entreprises qui réussissent étudient comment renforcer leurs avantages concurrentiels

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION En raison notamment des prochains départs massifs à la retraite et de la disponibilité restreinte d une main-d œuvre qualifiée, il devient essentiel pour les entreprises du secteur du caoutchouc

Plus en détail

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie Gabarit des fiches d information sur les métiers normés 3. Norme avec compétences essentielles menant à plusieurs certificats procédés complémentaires en imprimerie Description du métier L opérateur ou

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information

Méthodologie. 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Méthodologie 1 Évaluation des capacités de la gestion de l information Outil et méthodologie 2 Table des matières 3 Table des matières (suite) 4 Aperçu de l outil Évaluation des capacités de la GI 5 Contexte

Plus en détail

Le réseautage. Ce guide de réseautage explique pourquoi utiliser le réseautage et la façon dont celui-ci peut améliorer votre recherche d emploi.

Le réseautage. Ce guide de réseautage explique pourquoi utiliser le réseautage et la façon dont celui-ci peut améliorer votre recherche d emploi. CONFÉRENCE À L INTENTION DES PROFESSIONNELS FORMÉS À L ÉTRANGER DE LA RÉGION DE YORK LE RÉSEAUTAGE PROFESSIONNEL UN GUIDE POUR LES CHERCHEURS D EMPLOIS www.yorkwelcome.ca Le réseautage Ce guide de réseautage

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez plus que les services d un conseiller financier d expérience soucieux de répondre à vos besoins. Vous bénéficiez des nombreuses

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Plus en détail

LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX

LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX MÉMOIRE DE L ACCC PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES AFFAIRES SOCIALES, DES SCIENCES ET DE LA

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs FORMULAIRE PROPOSITION POUR L APPLICATION DE MESURES ADMINISTRATIVES PERSONNEL DE LA CATÉGORIE IV TECHNICIENS ET PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOM DE / DES ÉTABLISSEMENT/S : PERSONNE/S-RESSOURCE

Plus en détail

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES Les métiers porteurs L augmentation des départs à la retraite des baby-boomers va accroître le nombre de postes à pourvoir. Les métiers exercés dans l industrie sont toutefois très divers et tous ne sont

Plus en détail

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels de la santé Le programme Ce programme est conçu pour améliorer la communication entre un patient et un professionnel

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS SOMMAIRE 03 ÉCLAIRER. RÉVÉLER. INSPIRER. 05 SERVICES AUX PARTICULIERS 07 GESTION DE CARRIÈRE 08 STRATÉGIE DE RECHERCHE

Plus en détail

1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE

1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE Politique en matière de service à la clientèle accessible et de normes d accessibilité intégrée Fournir des biens et des services à des personnes handicapées 1. OBJET ET PORTÉE DE LA POLITIQUE Cette politique

Plus en détail

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité

Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Politique relative à l emploi de la langue française et à sa qualité Préambule Le Collège André-Grasset est un établissement d enseignement supérieur privé de langue française. Sa mission est d offrir

Plus en détail

Sommet sur la formation et l apprentissage des policiers

Sommet sur la formation et l apprentissage des policiers Sommet sur la formation et l apprentissage des policiers Chef adjoint Roger Chaffin Calgary Police Service septembre 2013 Calgary Population: 1.097 million 1 Le Calgary Police Service (CPS) 711 membres

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer

Créer des emplois. bien rémunérés. à prospérer Créer des emplois bien rémunérés et aider les entreprises à prospérer LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement

Plus en détail

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE. Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé. Santé et Mieux-être SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE Mieux cibler vos besoins en matière de mieux-être, pour une organisation en santé Santé et Mieux-être Pourquoi investir dans le mieux-être? Un employé canadien sur deux souffre d au

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Externalisation de la fonction finance et comptabilité

Externalisation de la fonction finance et comptabilité Externalisation de la fonction finance et comptabilité OUTIL DE GESTION Eric Krell Quel est l enjeu? L externalisation de la fonction finance et comptabilité a considérablement évolué ces dernières années,

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

Forum juridique Eckler 2015 : pièges juridiques des tendances actuelles en matière de régimes de capitalisation

Forum juridique Eckler 2015 : pièges juridiques des tendances actuelles en matière de régimes de capitalisation Janvier 2016 Forum juridique Eckler 2015 : pièges juridiques des tendances actuelles en matière de régimes de capitalisation P our plusieurs employeurs, le désir d offrir aux employés et aux futures embauches

Plus en détail

La cartographie des stratégies

La cartographie des stratégies La cartographie des stratégies UTILISATION DES GRILLES STRATÉGIQUES POUR ACCROÎTRE LA PERFORMANCE Cam Scholey Quel est l enjeu? On trouve, dans bien des organisations, un décalage entre la formulation

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

Message de la direction

Message de la direction Karen McGee Présidente nationale Jean-François Champagne Directeur général Message de la direction Au cours de l année 2010, alors que plusieurs entreprises s efforçaient de demeurer concurrentielles,

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers

Présentation pré-budgétaire. Comité permanent des finances de la Chambre des communes. l Association of Equipment Manufacturers Présentation pré-budgétaire À l attention du Comité permanent des finances de la Chambre des communes Sommaire par l Association of Equipment Manufacturers L AEM représente plus de 850 membres qui offrent

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Politiques et plan d accessibilité de Greyhound Canada

Politiques et plan d accessibilité de Greyhound Canada Politiques et plan d accessibilité de Greyhound Canada Ce plan d accessibilité 2014-21 présente les grandes lignes des politiques qui seront mises sur pied et des démarches qui seront entreprises afin

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Au-delà de la conformité L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Les nouvelles règles sur l agrégation des données sur

Plus en détail

Sommaire exécutif. RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire

Sommaire exécutif. RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire RECHERCHE AU SEIN DU MARCHÉ DU TRAVAIL sur le recrutement et la rétention de la main-d œuvre dans le secteur agricole primaire Sommaire exécutif Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ

LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ LE CANADA A BESOIN D UNE NOUVELLE SÉRIE DE BAISSES D IMPÔ T DAVID STEWART-PATTERSON VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR DEVANT LE COMIT É PERMANENT DES FINANCES NOVEMBRE 2004 Merci de nous donner encore une fois

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Le personnel d inspection de l ACIA de demain

Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Le personnel d inspection de l ACIA de demain Un meilleur système pour protéger la santé et la sécurité des Canadiens Le personnel d inspection de l ACIA de demain La transformation de l ACIA Raison d être o Mondialisation et concentration de l industrie

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Page 1 sur 6 Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Prof. Y. Emery, responsable de la Chaire «Management public et ressources humaines», IDHEAP, Lausanne

Plus en détail