RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS. Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS. Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007"

Transcription

1 RAPPORT MENSUEL MISSION D APPUI AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE SEGS Période du 15 Septembre au 15 Octobre 2007 Mission du 15 Septembre au 31 Décembre 2007 Consultant RASOANINDRAINY Andrianjafy

2 INTRODUCTION Le présent rapport s architecture autour des activités prévues dans les TDR du consultant. Chaque activité effectuée est mentionnée et située selon son avancement. Des observations, constats, conclusions, problématiques peuvent être présentées suivis de commentaires, de solutions et/ou de perspectives. Les durées estimatives des interventions par activités ainsi que certaines mesures quantitatives permettent d avoir des appréciations plus précises sur chaque tâche significative. ACTIVITE 1 : Avancement général : APPUYER LE LANCEMENT DU FORUM ELECTRONIQUE DE L INITIATIVE SEGS - 70% - 11 Jours Les activités effectuées dans le cadre de l appui au lancement du forum de l initiative sont : - collecte des informations à inclure dans le site auprès de toutes les parties prenantes aux différents niveaux, à partir du site web du FIDA - conception et structuration du squelette du site web et du site forum de l initiative - réalisation du site web et du site forum de l initiative - préparation de l hébergement du site - négociation réservation et acquisition du nom de domaine - test, upload, installation, rectification du site web de l initiative avec le forum - préparation et classement des contenus à insérer dans le site - formatage, mise en forme et alimentation du site avec les informations travaillées - création de quelques comptes utilisateurs du forum - création des comptes mails et mailing liste relatif au forum - création des comptes d administration du site - insertion des contenus de discussions, ateliers et mail dans le site/forum - début d animation du forum en ligne La situation d avancement des tâches significatives est récapitulée et mesurée ci-dessous : - préparation du site web SEGS : à 90% fini - préparation du forum SEGS : à 95% fini - communication et promotion du site : à 25% démarré. Les supports de communication sont déjà en cours mais n ont pas encore été finalisés, ni multipliés. - inscription des forumers : à 15% effectué. Les forumers potentiels prévus dans le manuel de référence ne sont pas encore tous contactés. - formation des utilisateurs du site : à 0% commencé. Aucune séance de formation n a pu encore être effectuée. 2

3 Observation : Il est clair que l habitude d échanger à travers un forum est encore nouvelle chez nos forumers. Alors que les participants se sont retenus de trop s exprimer lors de l atelier, les sujets du forum électronique sont encore quasiment vides après 4 jours de création. Problématiques : Il existe certaines problématiques connues relatives à l utilisation du forum : - une impossibilité, cas de PHBM, ou une faiblesse de la connexion Internet comme pour AD2M, le CAPFIDA et le SSE/MAEP - une culture de rétention, de cloisonnement et de non divulgation de l information - une peur du «qu en dira-t-on» et de l exposition aux différentes interprétations possibles A ceci s ajoute sûrement le manque de définition de la priorité donnée à l initiative et à la participation au forum. Enfin la lenteur de l écriture au clavier est un facteur non négligeable et décourageant pour les forumers qui sûrement ont beaucoup d idées dans leur tête et beaucoup à dire s il fallait utiliser la langue mais qui sont freinés par la lenteur de leur frappe au clavier. Solutions : Les solutions envisageables sont : - l institutionnalisation d une habitude au niveau de chaque forumer. Exemple : réserver au moins 1 heure par jour pour lire et écrire dans le forum. - la formation et l accompagnement des forumers dans l utilisation du forum. Il est probable que certaines personnes soient bloquées simplement parce qu ils n ont jamais participés à un forum et qu ils ne connaissent pas les manipulations à effectuer - l animation des thèmes pour qu ils intéressent les forumers Perspective : Tels qu ils sont, les RSE des projets participeront sûrement avec intérêt aux thèmes discutés, toutefois, il faut que les discussions soient orientés actions et résultats et que des choses concrètes en ressortent périodiquement pour que chacun y trouve un sens et un intérêt réel. Durée totale d intervention du consultant pour l activité 1 : Activités Conception Site Web + Site Forum Développement, mise en ligne et alimentation Animation du forum et mails Volume en jours Total

4 ACTIVITE 2 Avancement général : APPUYER LE PROCESSUS D ELABORATION DU PLANNING DE L INITIATIVE - 70% - 4 jours Les activités effectuées dans le cadre de l appui au processus d élaboration du planning de l initiative se résument comme suit : - élaboration du planning de mission du consultant. Ce planning a été envoyé à tous les concernés, CP, Directeurs et RSE et a permis de lancer les premières activités. Ce planning a été plusieurs fois modifié et nécessite des réajustements périodiques. - organisation d un atelier de planification participatif au cours duquel le rôle du consultant a été de faciliter la programmation et la budgétisation des activités de l initiative - rédaction de rapport journalier d avancement d atelier afin de mettre tous les concernés au courant de l avancement des plannings - rédaction, mise en forme et mise en circulation pour validation du programme-budget de l initiative - élaboration d un mini-programme-budget pour la DSI MAEP. A la demande du Service Système d Information du MAEP et du Service Suivi-Evaluation, une séance de travail a été réservée pour élaborer un petit document. - à la demande des RSE qui ont participés à l atelier, une mise en forme claire et simplifié des programmes-budgets ont dû être effectué. - publication du planning sur le site web partiellement réalisée - participation au forum relatif au pilotage de l initiative Situation d avancement : La situation d avancement générale du planning de l initiative paraît comme suit : - programmation générale des activités de l initiative : 90% - programmation détaillée des activités de l initiative : 75%. Un chronogramme détaillé élaboré avec MS Project est encore en cours. - budgétisation des activités de l initiative : 80%. Les détails de budget sont encore en cours. - publication du programme-budget sur le site web du SEGS : 50%. Le budget estimé lors de l atelier n a pas encore été publié. - consultation de toutes les parties prenantes : 60%. Plusieurs responsables ne sont pas encore entièrement impliquées dans l élaboration du planning-budget de l initiative. Le processus de validation peut être considéré comme avancé à 60%. Problématique : Certains problèmes ont été détectés comme : - le processus de validation du programme-budget n est pas bien défini. Quelles sont les étapes? qui valide quoi? - le Bureau de l Initiative ne s est pas encore réuni et est prévu se réunir le 25 Octobre. - les RSE qui ont assistés à l atelier de planification semblent présenter des signes d impatience. 4

5 Les solutions à envisager sont : - la clarification du processus de validation et des conditions de démarrage des activités - la systématisation des réunions du Bureau de l Initiative et le traitement expéditif par celui-ci des décisions à prendre - la clarification de la priorité donnée à l initiative par rapport aux autres activités de chaque responsable Perspective : Dans un avenir assez proche, et afin d assurer la réussite de l initiative, il est recommandable de préparer tous les moyens nécessaires pour une exécution fluide des activités planifiées. Les principes de délégation et de simplification des procédures permettront sûrement d améliorer sensiblement la vitesse d avancement de l initiative. Durée totale d intervention du consultant pour l activité 2 : Activités Planification participative avec les RSE Elaboration et mise en forme du programme-budget Volume en jours Total 4 1,5 2,5 ACTIVITE 3 Avancement général : ETABLIR UN ETAT DES LIEUX DE CHAQUE PROJET PAR RAPPORT AUX OBJECTIFS DE L INITIATIVE ET PARTICULIEREMENT PAR RAPPORT A L AXE PLATEFORME INFORMATIQUE - 40% - 3,5 jours Les activités réalisées dans l établissement de l état des lieux de chaque projet notamment par rapport à l axe plateforme informatique sont : - la visite et la recherche dans le site web du FIDA - la collecte des informations sur les systèmes d informations de SE du FIDA - le travail de recherche et évaluation des logiciels de SE communément utilisés - l organisation et l animation de l atelier de présentation de l état des lieux par entité - la collecte et l étude des informations sur le Système de Suivi-Evaluation au niveau du MAEP (c est le plus proche) - la collecte des informations sur l application et la base de données élaborée pour le PHBM. Une entrevue avec l équipe de développement a été organisée et a permis d avoir une idée suffisamment claire sur le niveau de l équipe et les fonctionnalités de l application - l élaboration du schéma des systèmes existants et des schémas globaux des futurs besoins tels qu ils sont actuellement pressentis par les RSE 5

6 Situation d avancement : Une méthodologie d appréciation de l existant est en cours d élaboration. Compte tenu de la grande diversité des situations des projets (phase dans le cycle, diversité thématique, diversité régionale), cette méthodologie qui devrait être «standard» n a pas encore pu avancer de façon décisive : 40% (en cours) Aperçu de l existant par entité : - Situation au MAEP : connu à 90%, c est l entité la plus proche qui a pu déjà être consultée et dont le système est structuré clairement avec de simples fichiers Excel. - Situation au CAPFIDA : connu à 0%, encore rien commencé. - Situation du PHBM : connu à 70% étant donné qu aucune visite sur terrain n a permis d interviewer les autres acteurs clés et de constater leur mode de fonctionnement. Le logiciel développé a déjà fait l objet d études. - Situation du PPRR : connu à 40%, a présentation et les discussions lors de l atelier ont permis d avoir une idée plus ou moins globale de la réalité au PPRR - Situation de l AD2M : connu à 60%, le consultant ayant travaillé avec le projet pour son démarrage initial. Préparation de la mise en ligne des documents par projets : 20%. Cette tâche devra être précédée de plusieurs comme la sensibilisation à l organisation et au partage des informations. Préparation de la mise en ligne des rapports semestriels par projet : avec le site du SEGS qui est entièrement dynamique, on peut créer de nouvelles rubriques permettant d héberger des Rapports périodiques. Le travail consiste actuellement à assurer que tous assurent l élaboration et l envoi de leurs rapports respectifs. Préparation des actions à inclure dans le PTBA 2008 : actuellement à 70% réalisés pour ce qui concerne le domaine du SE et de la Communication des Savoirs. Une estimation de la situation de chaque projet par rapport aux objectifs de l initiative dans l axe plateforme informatique. Echelle adoptée : Estimation par entité : Très éloignée Eloignée Proche Très proche MAEP CAPFIDA PHBM PPRR AD2M Eloigné Proche 6

7 Conclusion L utilisation de nouvelles technologies dans le Suivi-Evaluation et la Gestion de Savoir s accompagnent incontournablement de grands bouleversements culturels au niveau des projets du FIDA à Madagascar. Les nouvelles cultures d ouverture, de communication, de partage, de redevabilité et de transparence prendront encore un certain temps avant d être fortement encrés dans les habitudes des personnels des projets. L organisation d un renforcement de capacité en MIS/SI a été proposée par les RSE lors du dernier atelier et se trouve réellement justifié compte tenu des besoins d harmonisation et de management des projets relatifs au SI actuels. Il est même recommandé que cette activité soit priorisée et précède tout démarrage de chantier de SI. Durée des interventions pour l activité 3 Activités Atelier Entrevue, visite de lieu Volume en jours 1 2,5 Total 3,5 ACTIVITE 4 Avancement général : FOURNIR UN APPUI GENERAL AU DEMARRAGE DE L INITIATIVE 4 jours Des activités diverses ont été réalisées pour fournir un appui général au démarrage de l initiative : - Préparation de supports de communication et animation de l initiative à travers l atelier, les réunions, les mails et le forum - Création de mailing list pour les forumers et les sous-groupes - Appui au projet AD2M pour résoudre leur problème de connexion Internet, et notamment, élaboration des spécifications d un support élevé pour porter une antenne BLR d un Fournisseur d Accès Internet plus performant à Morondava - Appui au CAPFIDA pour la détermination de spécificité de connexion Internet permanente et pour l élaboration d une architecture de son système cible - Appui au DSI/MAEP pour la formulation de leurs besoins dans le cadre de l initiative. Conclusion : Plusieurs renforcements ont été proposés et sont justifiés dans l axe dimension humaine afin de permettre l atteindre plus sûre les objectifs de l initiative : renforcement dans le domaine organisationnel (gestion du changement, planification), renforcement dans le domaine technique (informatique et système d information) et renforcement par la mise en œuvre de moyens humains, financiers et matériels adéquats. 7

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST

PROPOSITION DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION DES PLANS DE SECURITE ALIMENTAIRE DE TROIS CERCLES TEST République du Mali Un Peuple- Un But- Une Foi --------------- COMMISSARIAT A LA SECURITE PROJET D ASSISTANCE AU ALIMENTAIRE SYSTEME D INFORMATION DU MARCHE AGRICOLE (MSU/PASIDMA) ----------------------------

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention :

Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention : Formation 2015-2016 en Région Midi Pyrénées pour l obtention : du Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et des Sports (DE-JEPS, spécialité perfectionnement sportif, mention basket-ball)

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet»

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» Cahier des charges Prestataires Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» 1. Le contexte : Pour la grande majorité des TPE/PME, la promotion sur un plan tant national qu international

Plus en détail

Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale

Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale Besoins et pratiques innovantes de pilotage de l action publique locale David CARASSUS, enseignant-chercheur en sciences de gestion, directeur de recherche Centre de Recherche et d Etudes en Gestion 29

Plus en détail

Millennium Challenge Account Sénégal. MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR)

Millennium Challenge Account Sénégal. MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR) Millennium Challenge Account Sénégal MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR) FORMATION COMPLEMANTAIRE DU PERSONNEL SUR L UTILISATION DU LOGICIEL MS PROJECT 2010 PMU SAED FEVRIER 2015 1 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL

RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL TU Sy Quan Master CCI 2010-2011 Projet Exoculture http://exoculture.free.fr RAPPORT D ACTIVITES GENIE LOGICIEL Tu Sy Quan Master CCI 1 I. Présentation générale Dans le cadre de la formation du Master CCI,

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation

Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Appui à la mise en place (ou à l amélioration) d un dispositif interne de suivi évaluation Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser le pilotage de projets au cours de leur mise en œuvre. 1

Plus en détail

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES

DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES UNITED NATIONS NATIONS UNIES DEPARTMENT OF ECONOMIC AND SOCIAL AFFAIRS/ DEPARTEMENT DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET SOCIALES Liens entre l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) et le processus du Mécanisme

Plus en détail

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE KHERCHI MEDJDEN hanya 1,2, SADI Khadidja 1,2, BAKALEM Mohamed 2 LOUNICI Nora 1,2, 1 Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP?

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP? Les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) dans l éducation des enfants à Besoins Educatifs Particuliers (BEP) Projection dans les domaines politique, pratique et de la recherche et

Plus en détail

Plan d action pour le suivi-évaluation

Plan d action pour le suivi-évaluation Plan d action pour le suivi-évaluation Contexte Le Fonds pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement vise à accélérer les progrès sur la voie des OMD dans les pays éligibles en

Plus en détail

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011 VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT Juin 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA VÉRIFICATION INTERNE (DGVI) Projet no : 2011-08 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU COORDONNATEUR DU PROJET DE MISE EN PLACE DES DISPOSITIFS NATIONAUX D EVALUATION

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU COORDONNATEUR DU PROJET DE MISE EN PLACE DES DISPOSITIFS NATIONAUX D EVALUATION TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU COORDONNATEUR DU PROJET DE MISE EN PLACE DES DISPOSITIFS NATIONAUX D EVALUATION Novembre 2008 1. Contexte La gestion des systèmes d éducation et de formation

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL...

Table des matières INTRODUCTION... 3 1. GOUVERNANCE AU SEIN DES INSTITUTIONS APPLIQUANT L APPROCHE STANDARD AU TITRE DU RISQUE OPÉRATIONNEL... CADRE DE TRAVAIL Caisses non membres d une fédération, sociétés de fiducie et sociétés d épargne désirant adopter une approche standard pour le calcul des exigences de fonds propres au titre du risque

Plus en détail

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à 12 L importance d une étude diagnostique sur le pays Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à l autre. Le Brésil par exemple met l accent sur l adoption d une méthode

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1

EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi. LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1 EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11: Macroéconomie, Finances publiques et aspects réglementaires DEMANDE N 2009/204525/1 TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES Pour l évaluation des dispositifs de préparation

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE DU PROCESSUS DE PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 Octobre 2012 1. Contexte et justification L année

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

www.example.com Et voilà cette année encore je suis présente à Voyage en multimédia une des plus importants salons e tourisme de France.

www.example.com Et voilà cette année encore je suis présente à Voyage en multimédia une des plus importants salons e tourisme de France. Mon voyage en multimédia Saint-Raphaël - 4 et 5 février 2016 Dédié aux secteurs du tourisme et des nouvelles technologies, le salon Voyage en Multimédia représente un espace de rencontre entre les professionnels

Plus en détail

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 8 janvier 2004 INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE ADM-21916 Sections A et H Professeure : Mélanie Roussy 6240, Pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification Mise à jour : octobre 2011 Chapitre 8 La mission d audit La planification Table des matières 1. Les procédés préliminaires... 1 2. L approche de partenariat avec le gestionnaire... 2 3. La connaissance

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER-

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants comme aux employeurs

Plus en détail

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts TERMES DE REFERENCE Recrutement d'un consultant (cabinet) pour la réalisation d un Audit Informatique et d un Schéma Directeur de l Information, puis l élaboration d un cahier de charges en vue de la mise

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement

Programme des Nations Unies pour le développement Programme des Nations Unies pour le développement Nouakchott DEMANDE DE COTATION POUR CONSULTANT/CONTRACTANT INDIVIDUEL (INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE) N ICN-025/2011 Date: 06/12/2011 Pays :

Plus en détail

Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier

Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier Collection «Solutions d entreprise» dirigée par Guy Hervier, ISBN : 2-212-11122-3 Avant-propos Nés dans les années 1970 pour répondre aux besoins des entreprises de VPC, les «centres d appels» ont pour

Plus en détail

DEMARCHE DE PLANIFICATION STRATEGIQUE

DEMARCHE DE PLANIFICATION STRATEGIQUE Cellule d Analyse de Politiques Economiques du CIRES DEMARCHE DE PLANIFICATION STRATEGIQUE Structure de la présentation 1. Concepts de planification stratégique 2. Démarche de planification stratégique

Plus en détail

Assistant Chef de projet Formation H/F

Assistant Chef de projet Formation H/F Assistant Chef de projet Formation H/F BNP Paribas fait partie des premiers acteurs européens de la banque, avec une présence internationale forte. Nous rejoindre, c est partager notre volonté d aller

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013

CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 accompagner la professionnalisation et le développement des associations sportives! CATALOGUE DES FORMATIONS 2012-2013 A destination des dirigeants bénévoles d associations sportives et des salariés de

Plus en détail

CONTEXTE DE LA FORMATION

CONTEXTE DE LA FORMATION CONTEXTE DE LA FORMATION Afin de répondre à l un des Objectifs primordiaux du Millénaire pour le Développement à savoir offrir une éducation de qualité à la jeunesse, le ministère de l éducation de base,

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Date: 01/08/2014 Réf : IC 1-08/2014 INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Pays: Maroc Description de la mission:

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour

Termes de Références. Recrutement d un Bureau d étude ou d un groupement de Bureau d étude pour Ministère de l Equipement, de l Aménagement territorial et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la qualité de la Vie Termes de Références Recrutement d un Bureau d étude

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122 I. Informations générales Intitulé de la mission Renforcement des capacités de la Pharmacie Nationale d Approvisionnement dans le suivi des appels d offres internationaux

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de CAHIER DES CHARGES pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de 1 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 dite «loi Handicap»,

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE

DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE MINSTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Secrétariat Général DIRECTIVES POUR LA PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 A TOUS LES NIVEAUX DU SYSTEME DE SANTE I. JUSTIFICATION DES DIRECTIVES Le Ministère de la Santé Publique

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES TERMES DE REFERENCE Consultation pour l intégration du genre dans les programmes de la Direction Générale des Collectivités

Plus en détail

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix :

Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF. Le parcours de formation est proposé au choix : Parcours de Formation du Directeur d Agence IMF Le parcours de formation est proposé au choix : sous la forme de cours en Présentiel en intra dans les IMF par e-learning. A qui s adresse cette formation?

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015

JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015. Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 Réunion conjointe des Comités du CTF et du SCF Washington (États-Unis) Lundi 9 novembre 2015 JOINT CTF-SCF/TFC.15/4 26 octobre 2015 Point 4 de l ordre du jour PROPOSITION CONCERNANT L AVENIR DU FORUM DE

Plus en détail

5.1 5. - Port ail ai Int ranet 5.2- Site web 6.1 Projets en Cours (Période 2008-2010) 6.1.1- Plateforme matérielle

5.1 5. - Port ail ai Int ranet 5.2- Site web 6.1 Projets en Cours (Période 2008-2010) 6.1.1- Plateforme matérielle République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère des Travaux Publics EXPERIENCE DU MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS DANS LE DOMAINE DE L INFORMATIQUE S O M M A I R E INTRODUCTION 1. ORGANISATION

Plus en détail

STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS --

STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS -- STRATEGIE ET PLAN DE COMMUNICATION DU PROJET ISLANDS -- POUR LA PERIODE S ETALANT DE SEPTEMBRE 2014 A NOVEMBRE 2015 TABLE DES MATIERES OBJECTIF GENERAL DU PROJET :... 3 SITUATION ACTUELLE :... 4 OBJECTIFS

Plus en détail

Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives. Richard Georges SINSIN

Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives. Richard Georges SINSIN Problématique des politiques publiques au Bénin: défis et perspectives Richard Georges SINSIN 1 Objectifs de la présentation Permettre aux participants : de mieux comprendre les politiques publiques mises

Plus en détail

Cours à distance de l IIPE/UNESCO sur «La gestion des enseignants» 10 novembre 2014 30 janvier 2015

Cours à distance de l IIPE/UNESCO sur «La gestion des enseignants» 10 novembre 2014 30 janvier 2015 Institut international de planification de l éducation Cours à distance de l IIPE/UNESCO sur «La gestion des enseignants» 10 novembre 2014 30 janvier 2015 INTRODUCTION AU COURS De nombreux systèmes éducatifs

Plus en détail

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE I. Contexte La Banque mondiale est entrain de mener une initiative

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Maîtriser les bases de la gestion financière

Maîtriser les bases de la gestion financière Gestion financière Maîtriser les bases de la gestion financière Objectifs Identifier les principales étapes du cycle de gestion financière, identifier les outils financiers associés au cycle de gestion

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

"édition N 2" Préambule

édition N 2 Préambule Proposition de TDR pour le renforcement des capacités des associations de la province de Youssoufia/CYS "édition N 2" Préambule La, Association de Droit Marocain à but non lucratif, crée en 1994, et reconnue

Plus en détail

Référentiel de la marque «Démarche T»

Référentiel de la marque «Démarche T» V7 Référentiel de la marque «Démarche T» 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 LES CRITERES DE LA DEMARCHE T... 4 1. La direction stratégique, premier pilier...4 2. L action des services de production,

Plus en détail

Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation.

Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation. Séminaire des auditeurs de l ACORS Port Leucate, 12-13 - 14 septembre 2012 Audit et Contrôle de Gestion quelle complémentarité? Thème : Synthèse entre les fonctions Audit, Contrôle de Gestion et Organisation.

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI)

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) Date : 15.06.2011 Version : 1.0 Auteur : DSI Statut : Approuvé Classification : Publique Destinataires : ACV TABLE DES MATIÈRES 1 RESUME

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe de travail «Maîtrise de l énergie dans

Plus en détail

NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION

NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION NOUVEAU CADRE DE GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION 13 mai 2014 Sous-secrétariat du dirigeant principal de l information Direction de l encadrement de la sécurité de l information TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL

PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL La présente note a pour objet de préciser les modalités de mise en œuvre de l entretien professionnel annuel prévu à l article 21 de la convention

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DE LA FORMATION ET DU PERFECTIONNEMENT Projet MENFP-MAECD-UNESCO «Amélioration de la qualité de la formation

Plus en détail

Cahier des charges. Performance opérationnelle. par une démarche Lean

Cahier des charges. Performance opérationnelle. par une démarche Lean Cahier des charges Performance opérationnelle par une démarche Lean Avec le soutien financier de : I. OBJET Ce document constitue le cahier des charges en vue de la sélection du consultant qui accompagnera

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Projet d éducation thérapeutique

Projet d éducation thérapeutique Diplôme de formation continue Education Thérapeutique Projet d éducation thérapeutique La prévention des lésions du pied diabétique Dr Samir AOUICHE Mme Fatma zohra DIAF Service Diabétologie CHU MUSTAPHA.

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation

Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Titre : Assistance à maîtrise d ouvrage pour le choix d un nouveau système de synchronisation Cahier des charges Page 1 sur 7 Sommaire 1. Objectif et contexte de la consultation 3 1.1. Objectif de la consultation

Plus en détail