Concept "qualité" Forum/KSK

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concept "qualité" Forum/KSK"

Transcription

1 Concept "qualité" Forum/KSK Concept pour l'introduction d'une gestion institutionnalisée de la qualité, au sens de la LAMal dans les EMS suisses

2 Répertoire 1. Introduction 1.1. Situation initiale 1.2. Qualité dans le cadre de ce concept 2. Principes 2.1 Principes du concept qualité Forum/KSK 2.2 Explications 3. Rapport qualité 3.1. Buts 3.2. Structure 3.3. Caractère contraignant / exhaustif 4. Programme 4.1. Organisation 4.2. Priorités 5. Annexes 5.1. Annexe 1: Proposition pour les phases de travail

3 1. Introduction 1.1. Situation initiale La loi sur l'assurance maladie (LAMal), entrée en vigueur au , exige des mesures pour l'assurance et la promotion de la qualité dans les EMS 1. L'ordonnance relative à la LAMal (OAMal) précise à ce sujet dans son article 77, alinéa 1: "Les fournisseurs de prestations ou leurs organisations élaborent des concepts et des programmes en matière d'exigences de la qualité des prestations et de promotion de la qualité. Les modalités d'exécution (contrôle de l'observation, conséquences de l'inobservation, financement) sont réglées dans les conventions tarifaires ou dans des conventions particulières relatives à la garantie de la qualité conclues avec les assureurs ou leurs organisations. Ces réglementations doivent correspondre à l'état le plus récent de ce qui est généralement admis, compte tenu du caractère économique des prestations." Le Forum suisse des soins stationnaires aux personnes âgées (Forum) et le Concordat des assureurs maladie de Suisse (CAMS) ont signé le 10 décembre 1998 une "convention-cadre concernant l'assurance-qualité". Le présent concept sert à l'application de cette convention-cadre. La poursuite progressive de son développement est réglée dans les annexes Qualité dans le cadre de ce concept La gestion de la qualité concerne toutes les prestations d'un EMS. Celui-ci a un mandat global qui ne peut se limiter aux soins dans le sens restreint du terme. Ne font toutefois l'objet de la convention entre le Forum et le CAMS que les prestations soumises à la LAMal et remboursées par les assureurs. Le concept "qualité" Forum/CAMS ne traite ainsi que de cet aspect partiel de la qualité dans les EMS. 2. Principes 2.1. Principes du concept "qualité" Forum/CAMS Le concept "qualité" Forum/CAMS (concept) fixe les bases d'une gestion de la qualité à la fois structurée et visant une amélioration continue dans les EMS. Il se base sur les principes de l'amélioration continuelle de la qualité (voir 2.2.) et vise un développement de la qualité à long terme et persistant. Le concept comprend la notion de promotion de la qualité dans son sens large. Il tient compte des aspects partiels de la qualité structurelle, de la qualité de l'indication (adaptation et nécessité des prestations de soins), de la qualité des procédés et des résultats. Le rapport "qualité" représente un instrument central de la réalisation du concept. Il est obligatoire pour les deux partenaires et représente la base pour l'approfondissement progressif de la gestion de la qualité. Pour son application concrète dans les EMS, diverses méthodes peuvent conduire aux buts ou aux objectifs partiels. Tenant compte de la diversité des méthodes et de leur mise en concurrence, les exigences en matière de rapport "qualité" n'ont pas été définies par rapport à une méthode spécifique (sous réserve de procédés convenus en commun lors de la collecte d'indicateurs obligatoires). 1 Sont comprises ci-après sous la notion d'ems toutes les institutions de soins stationnaires pour personnes âgées mentionnées sur la liste cantonale des EMS (foyers médicalisés pour personnes âgées, EMS, hôpitaux, logements en groupes, habitats alternatifs, etc.).

4 Le concept se base sur le principe d'un partenariat dans lequel prestataires et assureurs développent en commun un système d'assurance et de promotion de la qualité. Une commission paritaire Forum/CAMS sera formée pour l'application du concept et la coordination de la suite des démarches. L'amélioration continue de la qualité représente un processus exigeant et intensif. La réalisation d'un tel concept réclame de tous les partenaires beaucoup de travail et d'engagement, et s'étendra donc sur plusieurs années. Pour cela, le concept est conçu de manière modulaire, afin de pouvoir être concrétisé pas à pas, amélioré et adapté aux derniers enseignements Explications L'amélioration continue de la qualité met l'accent sur une culture "qualité" et concentre son regard de manière prioritaire sur une progression constante. Les principes les plus importants peuvent être résumés comme suit: Démarche orientée sur la clientèle Au centre des efforts de développement, d'assurance et de promotion de la qualité figure le bien-être des pensionnaires des EMS. L'orientation doit être garantie par un contrôle régulier des exigences et des besoins liés à la santé, ainsi que par une intensification du dialogue. Gestion des processus Les prestations individuelles, fournies intra-muros ou via un réseau externe de soins, doivent être coordonnées de manière à créer des processus simples, fonctionnels et conformes aux exigences des clients. Une prise en considération des processus de la fourniture des soins, qui soit à la fois globale, interdisciplinaire et au dessus de toute hiérarchie, conditionne l'amélioration recherchée. La base d'un contrôle autonome réside dans l'évaluation des processus aux stades critiques de leur déroulement et, si possible, dans la comparaison avec d'éventuelles valeurs définies au préalable. Ces dernières doivent être convenues progressivement sur la base de conditions internes ou externes, ainsi qu'en tenant compte des besoins de la clientèle. La nécessité d'agir en direction d'améliorations est fonction de la différence constatée entre buts et résultats réels. Un tel controlling basé sur la qualité fournit les fondements en matière de qualité orientée vers l'extérieur; ces bases se fondent sur des grandeurs définies en commun de la qualité. Intégration des collaborateurs Les activités d'assurance et d'amélioration de la qualité seront réalisées et entreprises là où se déroulent quotidiennement les processus y relatifs. En effet, c'est là où les problèmes surgissent que se trouve également la meilleure possibilité de les identifier et de les éliminer. Les équipes responsables du projet d'amélioration de la qualité doivent disposer des compétences nécessaires pour élaborer, tester et appliquer de nouvelles solutions. Responsabilité de la direction La gestion de la qualité est un élément de la responsabilité de la direction sur le plan de la conduite des opérations. La culture "qualité" ne peut être vécue que si les responsables participent activement au processus de développement de la qualité et à sa conception, s'ils s'engagent en faveur de son application, mettent à disposition les ressources nécessaires et suscitent la motivation favorisant sa mise en pratique. Amélioration continue Le principe de l'amélioration continue considère ce qui est atteint aujourd'hui comme la base de départ pour de nouvelles améliorations. Le développement de la qualité ne doit ainsi pas se figer de manière statique sur des conditions convenues, mais doit se mettre au défi de toujours s'améliorer. 3. Rapport "qualité" 3.1. Buts Le concept exige des EMS qu'ils élaborent périodiquement un rapport "qualité" structuré démontrant l'introduction d'une gestion de la qualité basée sur la notion d'amélioration continue. Ce rapport

5 renseignera sur le niveau actuel des projets relatifs à la qualité et sur les améliorations effectives dans les différents domaines, ceci au moyen de données (indicateurs). Le rapport doit être le plus concis et le plus clair possible. Le rapport "qualité" représente également un instrument interne de gestion dans le sens d'une autoanalyse de l'ems et peut être pris pour base servant à des évaluations internes ou externes. C'est le principe de l'auto-déclaration qui est à la base de l'élaboration du rapport "qualité". Des mesures de contrôle appropriées seront prévues. Le rapport contient des indicateurs élaborés en commun et renseigne sur les méthodes de mesure, les résultats des mesures et leur appréciation Structure Le rapport "qualité" s'articule en différents chapitres qui correspondent aux points essentiels de la philosophie poursuivie en matière de qualité. Son contenu représente une annexe à ce concept, la commission paritaire statuant toutefois régulièrement sur sa forme définitive et sur les questions à traiter pour adapter, pas à pas, le questionnaire aux progrès de la gestion de la qualité et à la possibilité de définition d'indicateurs. Dans ledit rapport, les EMS auront à répondre à des questions contraignantes de manière concrète et complète. La structure suivante est prévue: Qualité structurelle Description de l'organisation de la gestion "qualité" dans l'institution et mention des projets concrets se rapportant à la qualité; présentation des ressources disponibles. Qualité de l'indication Adaptation et nécessité des prestations, ainsi que moyens pour éviter les erreurs de traitement. Qualité des procédés Description des mesures permettant d'atteindre les buts et/ou d'éviter les erreurs de traitement. Qualité des résultats Description des résultats des mesures ou des activités spécifiques, en ayant pour but d'être à même de déterminer l'efficacité des prestations. Amélioration de la qualité Description de la situation de base au début de la période passée en revue (rapport) et des améliorations poursuivies. Seules seront collectées des données déterminantes pour l'assurance-qualité. Les données statistiques sont en principe couvertes par les statistiques des institutions médico-sociales de l'office fédéral de la statistique (obligatoires pour tous les EMS). Si celles-ci ne sont pas suffisantes, elles peuvent être complétées et adaptées par le dépôt de demandes allant dans ce sens auprès de l'ofas Caractère contraignant / exhaustivité Les obligations seront fixées en commun par les parties contractuelles de la convention-cadre, en les étalant sur plusieurs années. Les contraintes préalables doivent être élaborées de manière fondée, correspondre aux niveau actuel des connaissances et être compréhensibles. Des groupes spécialisés et des spécialistes (associations spécialisées, organisations, experts, etc.) seront au besoin impliqués dans ces travaux d'élaboration. Pour la première année d'introduction, l'accent principal du rapport "qualité" sera placé sur le premier chapitre (gestion institutionnalisée de la qualité). Il s'agit d'établir un premier inventaire des structures et projets de gestion "qualité" dans les différentes institutions. La définition des indicateurs pour les autres rapports débutera parallèlement.

6 Les EMS sont libres dans le choix des instruments et systèmes auxquels ils recourent pour la gestion, la promotion et le développement de la qualité, ceci pour autant que les méthodes et modalités concernant les résultats des mesures définies par la commission paritaire soient pris en compte. Il est du ressort des fournisseurs de ces systèmes de gestion "qualité" d'intégrer dans leur produit les critères et exigences minimales définies par le groupe Forum/CAMS. 4. Programme 4.1. Organisation Le concept souhaite coordonner les efforts actuels des EMS dans le domaine de la gestion de la qualité et les diriger vers un but convenu avec les assureurs. Les parties contractuelles ont créé à cet effet une commission paritaire Forum/KSK. Elle se compose de 7 représentants de chacune des parties. Les tâches des cette commission sont: - définition des indicateurs pour les objectifs assignés aux soins dans les EMS - détermination des moyens financiers nécessaires - réglementation de la prise en charge des coûts - élaboration d'un plan de marche pour la réalisation du concept - information et décisions concernant la communication vers l'extérieur - prise de décision à l'égard de l'évaluation des preuves données en matière de qualité dans les cas litigieux. Au besoin, des experts pourront être appelés. La commission paritaire Forum / CAMS détermine les exigences et critères minimaux pour toute la Suisse. Au début, peu d'indicateurs seront utilisés. De nouveaux indicateurs ne seront introduits que si nécessaire. Ceux-ci devront être connus des EMS au minimum une année avant leur introduction Priorités Les buts et l'échelonnement chronologique de la mise en route instrumentale (à but pratique) seront définis par la commission paritaire Forum / CAMS. La définition contraignante des phases concrètes de réalisation est documentée dans l'annexe au présent concept. Le but des premières mesures est de fournir une vue d'ensemble sur le niveau d'assurance-qualité dans les EMS et de lancer le processus d'amélioration continue de la qualité. Les parties contractuelles visent ainsi la diffusion d'une structure qualité dans les EMS. Bâle / Soleure, le 30 août 1999 Forum suisse des soins stationnaires aux personnes âgées Concordat des assureurs maladie de Suisse Le président Le directeur Le président Le directeur P. Hochstrasser Dr. J. Rohner U. Müller M.-A. Giger

7 Annexe 1 Phases de travail - Définition d'indicateurs (grandeurs particulièrement appropriées) pour mesurer la qualité, par la commission paritaire - Création d'un rapport "qualité" - Contrôle du rapport "qualité" - Collecte de données pilotes - Première analyse des données - Adaptation des indicateurs - Adaptation du rapport "qualité" - Introduction et information - Définition des objectifs - Comparaison situation réelle/buts - Définition des mesures en cas d'écarts - Information périodique du public

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins

Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins Avant-Projet Loi fédérale sur le centre pour la qualité dans l assurance obligatoire des soins du L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art. 117, al. 1, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

Texte d information sur les «Soins intégrés en Suisse»

Texte d information sur les «Soins intégrés en Suisse» Texte d information sur les «Soins intégrés en Suisse» Managed Care constitue l ensemble de tous les instruments de gestion et d intégration du système de santé publique visant à promouvoir une prise en

Plus en détail

le Concordat des assureurs-maladie suisses l'association suisse des infirmières et infirmiers

le Concordat des assureurs-maladie suisses l'association suisse des infirmières et infirmiers Contrat entre le Concordat des assureurs-maladie suisses et l'association suisse des infirmières et infirmiers en matière de prestations et de tarifs s'appliquant aux soins infirmiers ambulatoires et à

Plus en détail

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care)

04.062 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) e-parl 0..008 7:04 04.06 é Loi sur l'assurance-maladie. Révision partielle (Managed Care) Projet du Décision du Propositions de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national

Plus en détail

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers

3. Transparence par rapport à l utilisation des moyens financiers Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation Professionelle Groupe d experts «Fonds en faveur de la formation professionnelle»

Plus en détail

Projet «Offres de formation»

Projet «Offres de formation» Projet «Offres de formation» Lignes diréctrices pour l'organisation, le pilotage et le subventionnement des offres de formation destinées aux collaborateurs ecclésiaux à l échelon de la Suisse et des régions

Plus en détail

Calcul des valeurs de points-taxes et pilotage de la neutralité des coûts de TARMED (Convention relative à la neutralité des coûts)

Calcul des valeurs de points-taxes et pilotage de la neutralité des coûts de TARMED (Convention relative à la neutralité des coûts) Version du 7.0.0 Annexe Calcul des valeurs de points-taxes et pilotage de la neutralité des coûts de TARMED (Convention relative à la neutralité des coûts) Convention entre FMH H+ santésuisse Préambule

Plus en détail

PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08

PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport PROCEDURE PRINCIPES CADRES DE L'ELABORATION DU PROJET DE BUDGET DES SUBVENTIONS P.FIN.03.08 Processus : Gestion

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CP.TEIA/2008/5 2 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES PARTIES À LA CONVENTION SUR

Plus en détail

Formation professionnelle TIC Suisse

Formation professionnelle TIC Suisse Formation professionnelle TIC Suisse DIRECTIVES concernant l examen professionnel de: Informaticienne / informaticien 1 en technique des systèmes et réseaux TIC Informaticienne / informaticien en développement

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE EDK CDIP CDPE CDEP Schweizerische Konferenz der kantonalen Erziehungsdirektoren ConfŽrence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique Conferenza svizzera dei direttori cantonali della pubblica

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3330 Convention collective nationale IDCC : 2526. ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE L HABITAT SOCIAL ACCORD DU

Plus en détail

Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972)

Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972) Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972) Légende: Malgré l'impopularité de certaines mesures du Plan Mansholt, le Conseil des ministres s'y rallie et adopte, le 17 avril 1972, une directive sur

Plus en détail

AVIS (A)040205-CDC-247

AVIS (A)040205-CDC-247 Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz Rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél.: 02/289.76.11 Fax: 02/289.76.09 COMMISSION DE REGULATION DE L ELECTRICITE ET DU GAZ AVIS (A)040205-CDC-247

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC)

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Informaticienne/Informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) 412.101.220.10 du 1 er novembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) 88600

Plus en détail

Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme

Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme Ordonnance sur le fonds de prévention du tabagisme (OFPT) 641.316 du 5 mars 2004 (Etat le 1 er septembre 2008) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 28, al. 2, let. c, de la loi fédérale du 21 mars 1969

Plus en détail

Contrat qualité national

Contrat qualité national Contrat qualité national Version 3. 9 mars 0 Revu par H+, la CDS, santésuisse, la CTM et l'anq ANQ - Contrat qualité national / Version 3. page de Contrat concernant la mise en œuvre et le financement

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9671) sur le réseau communautaire d'informatique médicale (e-toile) (K 3 07) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Objet

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Bruxelles, 18 décembre 2007. Madame, Monsieur,

Bruxelles, 18 décembre 2007. Madame, Monsieur, Politique prudentielle banques et assurances PB Bruxelles, 18 décembre 2007. CIRCULAIRE PPB-2007-15-CPB-CPA aux établissements de crédit et entreprises d investissement indiquant certaines attentes prudentielles

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)13 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la gouvernance et la gestion du patrimoine universitaire et son Rapport explicatif (adoptée

Plus en détail

Politique de rémunération de Bellatrix Asset Management S.A. (la Société)

Politique de rémunération de Bellatrix Asset Management S.A. (la Société) Politique de rémunération de Bellatrix Asset Management S.A. (la Société) La présente politique de rémunération porte sur les composantes fixes et variables et les prestations de pensions discrétionnaires.

Plus en détail

Guide. Spécialiste en assurance-maladie. Version 2015. concernant l examen professionnel de

Guide. Spécialiste en assurance-maladie. Version 2015. concernant l examen professionnel de Guide Version 2015 concernant l examen professionnel de Spécialiste en assurance-maladie Éditorial Le présent guide fait partie intégrante du règlement du 23 mai 2008 concernant l examen ci-dessous. Toutes

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000

SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 SuisseEnergie, programme subséquent d Energie 2000 Le programme SuisseEnergie doit non seulement reprendre les structures et les produits d Energie 2000 qui ont donné satisfaction, il doit encore assurer

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

Pilotage de la politique du personnel. Examen de la gestion des ressources en matière de personnel

Pilotage de la politique du personnel. Examen de la gestion des ressources en matière de personnel Département fédéral des finances DFF Office fédéral du personnel OFPER 2 septembre 2014 Pilotage de la politique du personnel. Examen de la gestion des ressources en matière de personnel Rapport établi

Plus en détail

Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons. Document-cadre du 23 novembre 2011 en vue de la

Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons. Document-cadre du 23 novembre 2011 en vue de la Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral des migrations ODM Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons Document-cadre du 23 novembre 2011 en

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ POLITIQUE DE GESTION concernant LES COMMUNICATIONS CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 8 décembre 1999 Adoptée le : 21 décembre 1999 Résolution : CC-144-99 Comité

Plus en détail

PROTECTION DES DONNÉES DANS LES EMS

PROTECTION DES DONNÉES DANS LES EMS PROTECTION DES DONNÉES DANS LES EMS DIRECTIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES DONNÉES SUR LES RÉSIDENTS RESPONSABLE: DS PERSONNES ÂGÉES VERSION MAI 2013 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Tél.

Plus en détail

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF du 5 décembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 35a, al. 5, et 39, al. 2, de la loi fédérale du 4

Plus en détail

Plan d action 2015 État au 4 décembre 2014

Plan d action 2015 État au 4 décembre 2014 Plan d action 2015 État au 4 décembre 2014 Inhalt 1 Contexte... 3 2 Utilisation des moyens financiers... 3 3 Vue d ensemble du plan d action 2015... 4 4 Mesures du plan d action 2015... 4 A1.12 Annonce

Plus en détail

Rapport explicatif relatif à l ordonnance concernant le système informatique de gestion des expériences sur animaux

Rapport explicatif relatif à l ordonnance concernant le système informatique de gestion des expériences sur animaux Rapport explicatif relatif à l ordonnance concernant le système informatique de gestion des expériences sur animaux 1. Contexte... 1 2. Bases légales... 2 3. Un système d information pour la gestion des

Plus en détail

Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application

Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application Adopté par l assemblée plenière de 17 juin 2004 1. Point

Plus en détail

Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son Président, agissant en sa qualité d exécutif du Département.

Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son Président, agissant en sa qualité d exécutif du Département. CONVENTION Relative à la mise en œuvre des actions de prévention spécialisée sur les territoires des villes de Nantes, Saint-Herblain et Rezé ENTRE Le Département de Loire-Atlantique, représenté par son

Plus en détail

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008 C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E Mai 2008 Convention relative à l installation, la gestion et la maintenance de lignes a très haut débit en fibre optique dans l immeuble Projet soumis à consultation

Plus en détail

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002)

(OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Ordonnance sur le calcul des coûts et le classement des prestations par les hôpitaux et les établissements médico-sociaux dans l assurance-maladie (OCP) du 3 juillet 2002 (Etat le 17 septembre 2002) Le

Plus en détail

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification e-parl..007 08:0 Conseil national Session d'hiver 007 0.08 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification Projet du Conseil fédéral Décision

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES 1271-04-02/08/FR WP 155 rév. 04 Document de travail sur les questions fréquemment posées (FAQ) concernant les règles d entreprise contraignantes

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Concept pour une école inclusive à Genève Introduction

Concept pour une école inclusive à Genève Introduction Concept pour une école inclusive à Genève Introduction Le concept d'école inclusive est basé sur sept principes dont on peut imaginer qu'ils correspondent à des valeurs du système scolaire et sociale acceptées

Plus en détail

Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA)

Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA) 4.3.3.1.3. Profil de la formation en psychologie appliquée dans le cadre des hautes écoles spécialisées (HES-PA) du 10 juin 1999 1. Statut La formation en psychologie appliquée de niveau HES (HES- PA)

Plus en détail

C O N V E N T I O N DE DELEGATION DE COMPETENCE EN MATIERE D'ORGANISATION DE SERVICES A LA DEMANDE

C O N V E N T I O N DE DELEGATION DE COMPETENCE EN MATIERE D'ORGANISATION DE SERVICES A LA DEMANDE C O N V E N T I O N DE DELEGATION DE COMPETENCE EN MATIERE D'ORGANISATION DE SERVICES A LA DEMANDE ENTRE : Le Département du GERS représenté par Monsieur Jean-Pierre PUJOL, Président du Conseil Général,

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé

Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Fondation pour la Sécurité des Patients: une contribution concrète à l assurance qualité dans le domaine de la santé Conférence de presse 2 juillet 2007 Conseiller d Etat Dr Markus Dürr, président de la

Plus en détail

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD)

Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Consignes d élaboration du travail de diplôme (TD) Filière MSP 5400h Définition Le travail de diplôme (TD) est une épreuve certificative qui se déroule durant le deuxième cycle. Par celle-ci, l étudiant

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 11 mai 2007 portant définition et classification des emplois types des agences de l eau NOR :

Plus en détail

Conventions de stage

Conventions de stage Département de sociologie Conventions de stage A. Cadre du stage A1. Place et objectif du stage dans le cadre du mastère Le stage de recherche est une alternative aux cours d'approfondissement. Il donne

Plus en détail

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction Politique prudentielle banques et assurances Bruxelles, le 6 novembre 2007 Communication de la CBFA sur sa politique concernant les questions d externalisation de services de gestion de portefeuille de

Plus en détail

Accord intercantonal sur la collaboration dans le domaine de la pédagogie spécialisée

Accord intercantonal sur la collaboration dans le domaine de la pédagogie spécialisée 1.3. Accord intercantonal sur la collaboration dans le domaine de la pédagogie spécialisée du 25 octobre 2007 I. But et principes de base de l'accord Art. 1 But Les cantons concordataires travaillent ensemble

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2009/6 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 15 septembre 2009 Français Original: anglais Troisième session Doha, 9-13

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale elghalimohamed@yahoo.fr 1 Objectifs de la formation Identifier les fonctions d une unité de travail et du Tableau de

Plus en détail

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection 2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection Prime suite à une augmentation temporaire de travail... 2 Convention collective de travail du 7 novembre 2006

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

l'organisation d'un intégrateur de services fédéral (CO-A-2015-025) données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier l'article 29 ;

l'organisation d'un intégrateur de services fédéral (CO-A-2015-025) données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 29 ; 1/9 Avis n 20/2015 du 10 juin 2015 Objet : avis relatif au projet d'arrêté royal déterminant les critères sur la base desquels des données sont qualifiées d'authentiques en exécution de la loi du 15 août

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

ASSURANCE-MALADIE 06.008

ASSURANCE-MALADIE 06.008 ASSURANCE-MALADIE 06.008 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de loi portant révision de la loi d'introduction de la loi fédérale sur l'assurance-maladie (LAMal) (Du 12 décembre

Plus en détail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail 2 Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Index 1 Détermination du plan de

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI)

POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) POLITIQUE GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION (PGSSI) Date : 15.06.2011 Version : 1.0 Auteur : DSI Statut : Approuvé Classification : Publique Destinataires : ACV TABLE DES MATIÈRES 1 RESUME

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 09.03.2001 COM(2001) 128 final 2001/0068 (ACC) VOLUME V Proposition de DÉCISION DU CONSEIL relative à la position de la Communauté au sein du conseil

Plus en détail

EXAMEN DE LA CONCORDANCE ENTRE L'IAS 1 ET LES DIRECTIVES COMPTABLES EUROPÉENNES

EXAMEN DE LA CONCORDANCE ENTRE L'IAS 1 ET LES DIRECTIVES COMPTABLES EUROPÉENNES XV/7030/98 FR EXAMEN DE LA CONCORDANCE ENTRE L'IAS 1 ET LES DIRECTIVES COMPTABLES EUROPÉENNES DIRECTION GÉNÉRALE XV Marché intérieur et services financiers -1- Le présent document est destiné à un usage

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 octobre 2012 N de pourvoi: 11-23521 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Blondel, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

Le retour d'expérience : une méthode, une grille

Le retour d'expérience : une méthode, une grille Les fiches En Lignes de La lettre du CEDIP fiche n 51 décembre 2011 Le retour d'expérience : une méthode, une grille Sommaire : Présentation de la grille----------------p. 1 Grille REX----------------------------------p.

Plus en détail

Salaires des professionnels des soins

Salaires des professionnels des soins Kanton Bern Canton de Berne Parlamentarische Vorstösse Interventions parlementaires Numéro de l intervention: 309-2011 Type d intervention: Interpellation Déposée le: 23.11.2011 Déposée par: Marti Anliker

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE RELATIVE AUX PARTENARIATS INTERNATIONAUX DIPLÔMANTS

CHARTE DE QUALITE RELATIVE AUX PARTENARIATS INTERNATIONAUX DIPLÔMANTS CHARTE DE QUALITE RELATIVE AUX PARTENARIATS INTERNATIONAUX DIPLÔMANTS - Organisation des partenariats dans le cadre d'une convention soumise à l approbation des instances compétentes de l UdA - Choix des

Plus en détail

AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE

AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE COORDINATION QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PATIENTS DEUXIÈME PLAN PLURIANNUEL Contrat 2013 AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE Hôpitaux aigus 1 1. Introduction

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

Fiche d information sur la politique de la santé

Fiche d information sur la politique de la santé 1 Fiche d information sur la politique de la santé II. Questions et réponses concernant le Managed Care 4 e édition Etat: juillet 2012 Chère lectrice, cher lecteur, A la CSS Assurance, le Managed Care

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE SUR LA DISPONIBILITÉ DES ENSEIGNANTS

POLITIQUE POLITIQUE SUR LA DISPONIBILITÉ DES ENSEIGNANTS POLITIQUE POLITIQUE SUR LA DISPONIBILITÉ DES ENSEIGNANTS SERVICE ÉMETTEUR : Direction des études ADOPTION : C.A. 361-5.3 1 er juin 2005 DATE : Le 14 juin 2006 SECTION : Politique NUMÉRO : P103 PAGES :

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Rapport du séminaire OIT-PARIS21 sur le renforcement des capacités d établissement de statistiques du travail Genève, 3 décembre 2003

Rapport du séminaire OIT-PARIS21 sur le renforcement des capacités d établissement de statistiques du travail Genève, 3 décembre 2003 Rapport du séminaire OIT-PARIS21 sur le renforcement des capacités d établissement de statistiques du travail Genève, 3 décembre 2003 Introduction Le Bureau de statistique du BIT et PARIS21 (Partenariat

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

LA COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE, DÉCISION H5. du 18 mars 2010

LA COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE, DÉCISION H5. du 18 mars 2010 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION H5 du 18 mars 2010 concernant la coopération dans le domaine de la lutte contre les fraudes et les erreurs dans

Plus en détail

Rapport et proposition de la Direction de projet (DP) au Comité de projet (CP) du 29 août 2014

Rapport et proposition de la Direction de projet (DP) au Comité de projet (CP) du 29 août 2014 Transfert des tâches de la Communauté d'intérêts des parlements cantonaux à la Conférence législative intercantonale et à la Conférence des secrétaires des parlements cantonaux qui doit être nouvellement

Plus en détail

L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public

L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public Groupe ERFA, Collectivités publiques latines «L audit interne des collectivités publiques : Evolutions et défis» L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public Charles Pict Directeur

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Fribourg, le 30 juin 2014. Commentaire du projet de directive relative au télétravail

Fribourg, le 30 juin 2014. Commentaire du projet de directive relative au télétravail Amt für Personal und Organisation POA Rue Joseph-Piller 13, 1700 Fribourg T +41 26 305 32 52, F +41 26 305 32 49 www.fr.ch/spo Service du personnel et d organisation Rue Joseph-Piller 13, 1700 Fribourg

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 800 RAPPORT DE L'AUDITEUR (INDEPENDANT) SUR DES MISSIONS D'AUDIT SPECIALES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-2 Remarques d'ordre général... 3-8 Rapports sur des états

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières.

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Vu l'article 68 de la Constitution ; ALBERT II PAR LA GRACE DE

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI

N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI Page 1 sur 7 DÉCRET LÉGISLATIF L N 94-09 DU 26/5/94 PORTANT PRESERVATION DE L'EMPLOI ET PROTECTION DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE LEUR EMPLOI CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION

Plus en détail